Bloomfield Investment Corporation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bloomfield Investment Corporation"

Transcription

1 Bloomfield Investment Corporation Le Département d Analyses Economiques et Boursières Président Directeur Général 1

2 Pourquoi un département dédié aux analyses économiques et boursières? Le Département d Analyses Economiques et Boursières est un outil d aide à la décision d investissement Le département d Analyses Economiques et Boursières est en charge de produire l information nécessaire à la prise de décision d investissement. Il est chargé d analyser les éléments permettant à Bloomfield Investment Corporation de prendre position sur le risque inhérent à un produit financier, un secteur d activité ou une zone géographique. Les analyses du département ont vocation à appuyer les décisions prises par les clients souscripteurs de l agence de notation. Le département d Analyses Economiques et Boursières appuie le département des opérations dans l élaboration des notations financières. En effet, Les analyses effectuées complètent la bonne visibilité de l équipe opérationnelle sur les risques exogènes aux entités évaluées dans le cadre des notations (risque pays, risque sectoriel ) Un outil de production d information permettant d éclairer les décisions d investissement 2. Un outil d étude du risque d investissement inhérent à un secteur d activité, un produit financier ou une zone géographique 3. Un outil en appui des activités opérationnelles de notation financière afin de couvrir l ensemble des paramètres exogènes aux entités notées 4. Un outil au service de la transparence permettant de disposer de l ensemble des informations disponibles nécessaires à une évaluation correcte du risque

3 Sur quoi travail le département? Le département produit trois catégories d information susceptibles d influencer les décisions d investissement. 1. Le risque pays ou risque régional Les rapports de risque pays ou risque régional permettent d identifier et d analyser les risques macroéconomiques, politiques, sociodémographiques et réglementaires à même d influencer la décision d investissement dans une zone spécifique. 2. Le risque sectoriel Les rapports d analyses sectorielles permettent de saisir les forces, faiblesses, opportunités et menaces relatives à un secteur. Les analyses sont déclinées suivant la vision de l investisseur afin de livrer tous les éléments constitutifs du risque sectoriel. 3. Un avis hebdomadaire sur la bourse Le rapport hebdomadaire des performances de la Bourse est une vitrine pour les investisseurs actifs sur le marché boursier. L avis du chef économiste propose chaque semaine aux investisseurs, une analyse poussée sur un titre et prend position sur son évolution future. OBJECTIF Proposer des analyses fiables et pertinentes pour tous les intervenants du marché financier leur permettant d asseoir leur décision en toute connaissance de cause. 3

4 1. Le risque pays ou risque régional Les rapports d analyse de risque pays ou risque régional permettent d identifier toutes les dimensions du risque intrinsèque à une région Rapport d analyse de risque pays ou régionaux Les analystes de Bloomfield Investment Corporation mènent une étude poussée des critères sociopolitiques, financiers et économiques permettant de juger du risque d investissement dans une zone donnée. Les études réalisées se déclinent à l échelle d un pays, d une zone communautaire (UEMOA, CEMAC )ouducontinentafricain.ledépartement d analyse économiques et boursières a vocation à intervenir sur l ensemble du continent. Une grille d évaluation du risque permet de comparer les zones géographiques et de saisir la dynamique du risque pays ou régional dans le temps. Mise à jour semestrielle des analyses Quelques éléments analysés (liste non exhaustive) Environnement politique et social Structures sociales Environnement politique Analyse macroéconomique Performances économiques Forces et faiblesses de l économie Cohérence de la politique économique Système financier et monétaire Finances publiques Budget de l Etat Situation de la dette Financement de la dette Evaluation du climat des affaires Niveau de réglementation Niveau de pression fiscale Niveau d accès au financement politiques incitatives 4

5 2. Le risque sectoriel Les rapports d analyse de risque sectoriel offrent une analyse complète d un secteur donné et propose un système dynamique d évaluation du risque Rapport d analyse de risque sectoriel Les analystes de Bloomfield Investment Corporation proposent une étude sectorielle à l échelle d un pays, d une zone géographique ou du continent. Le choix du périmètre géographique est important pour la pertinence de l étude en fonction des secteurs portuaire sur une région ou le continent bancaire sur une même zone monétaire BTP sur un pays Les fiches d évaluation incluses dans les rapports sectoriels permettent, dans la mesure du possible de faire des comparaisons entre secteur, mais aussi de comprendre de façon dynamique, l évolution dans le temps de chaque secteur. Mise à jour semestrielle des analyses Quelques éléments analysés (liste non exhaustive) Evaluation du cadre juridique et réglementaire La structuration du secteur Evaluation du risque d investissement Barrières à l entrée Risque à court, moyen et long terme Analyse de la fiscalité sur le secteur Perspectives économiques du secteur perspectives de l offre et de la demande perspectives du cours et du chiffre d affaires principaux indicateurs de rentabilité Ratios de Profitabilité Ratios de Rendement sur investissement Ratios de liquidité Endettement SWOT du secteur (vision investisseur) Identification des acteurs les plus performants 5

6 3. Un avis hebdomadaire sur la bourse Les rapports hebdomadaires sur la bourse proposent aux différents acteurs du marché une analyse robuste des performances de la bourse Bloomfield Stock Exchange Review Le département d analyses économiques et boursières émet gratuitement, à l ensemble des acteurs du marché, une analyse robuste des performances de la bourse. Ce rapport est publié et accessible sur les réseau sociaux de Bloomfield Investment Corporation. L avis du chef économiste de Bloomfield Investment Corporationestdéclinédansunencadrédurapport et propose au marché une analyse poussée et pertinente, concentrée sur un titre en particulier. Via cet encadré, le chef économiste anticipe au mieux les évolutions à venir du titre retenu. Mise à jour hebdomadaires des analyses Quelques éléments analysés (liste non exhaustive) L état des lieux général de la bourse sur la semaine Indices principaux de la bourse Capitalisation boursière Autres indicateurs de performance du marché Les performances sectorielles Les indices sectoriels et leurs performances L évolution des transactions par secteur Le Top/Flop des titres de la semaine Les titres les plus performants de la semaine Les titres les moins performants de la semaine L avis du Chef Economiste Informations à même de faire évoluer le marché Les notations financières de l agence Les performances des actions et des obligations Indicateurs de performances financières des titres 6

7 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report Le rapport de cinq pages contient les éléments suivants : L état des lieux général de la bourse sur la semaine Les performances sectorielles et le Top/Flop des titres de la semaine L avis du Chef Economiste Les news susceptibles de faire évoluer le marché Les notations financières de Bloomfield Investment Corporation Les détails de la performance des actions et des obligations 7

8 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [Etat des lieux général de la bourse] Le numéro de la semaine et les dates de référence Les indices BRVM10 et BRVM COMPOSITE et leur évolution sur la semaine La capitalisation boursière et son évolution sur la semaine Présentation de la société et liens vers notre site internet et nos différentes pages de réseau sociaux Le volume et la valeur des transactions sur la semaine, sur le marché des actions et des obligations 8 Le PER moyen et le rendement moyen par action sur la bourse ainsi que leur évolution sur la semaine

9 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [Performances sectorielles et Top/Flop des titres] Les actions les plus performantes et les moins performantes de la semaine et leur évolution Les indices sectoriels de la BRVM et leur évolution hebdomadaire et en YTD La répartition par secteur de l ensemble des transactions en valeur sur le marché 9 L analyse du Chef économiste sur un élément particulier (titre, indice ou autre)

10 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [Les news susceptibles de faire évoluer le marché] L évolution des principaux cours de matières premières L évolution des principales devises par rapport au FCFA (avec le Rand Sud Africain et le Naira Nigérian) Les news du marché en deux sections : Les news corporate concernant les sociétés cotées ou les émetteurs Les news marché des acteurs autres que sociétés cotées et les émetteurs 10

11 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [Les notations financières / Les opinions de BIC] Pourquoi la notation financière dans un rapport d analyse boursière? C est le meilleur indicateur à moyen et long terme de la performance d une société ou d un émetteur. L utilisation des perspectives de la note donne de la visibilité sur les tendances de la performance. Il y a une probabilité relativement forte que le cours de l action suive la même tendance sur le moyen terme. Les dates d échéance des notes attribuées permettent au décideur de situer la notation dans le temps et ajuster ses décisions. Il tiendra donc compte de l actualité du titre après la parution de la note attribuée afin d affiner ses anticipations. 11

12 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [La performance des actions et des obligations] (1/2) Performance de tous les titres du marché organisés par secteur d activité. Les lignes rouges mettent en avant les actions n ayant connus aucune transaction sur la semaine Des indicateurs supplémentaires (ROE, Ratio de marge nette) permettent de comparer les actions entre elles 12

13 Focus : Le Bloomfield Stock Exchange Report [La performance des actions et des obligations] (1/2) Liste des obligations du marché ainsi que les coupons et leur échéance Les obligations du marché sont scindées par catégories (Obligation d Etat / Obligations Corporates / Obligation d entité régionale supranationale) 13

14 Merci 14

L E D É P A R T E M E N T D A N A L Y S E É C O N O M I Q U E ET B O U R S I È R E S

L E D É P A R T E M E N T D A N A L Y S E É C O N O M I Q U E ET B O U R S I È R E S L E D É P A R T E M E N T D A N A L Y S E É C O N O M I Q U E ET B O U R S I È R E S Société Anonyme avec Conseil d Administration au Capital de 100 000 000FCFA Agréée par le CREPMF/UEMOA NA001/2012 www.bloomfield-investment.com

Plus en détail

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation Présentation du Plan de Marché Trival Associés en Finance : Trival et ses utilisations Une base de données financières reposant sur les prévisions menées par notre équipe indépendante d analystes financiers

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

LA NOTATION FINANCIERE

LA NOTATION FINANCIERE LA NOTATION FINANCIERE Séminaire du 27 au 29 Mars 2013 organisé par BLOOMFIELD INVESTMENT CORPORATION (Bloomfield Group) et le CEFEB (Centre d Etudes Financières, Economiques et Bancaires de l Agence Française

Plus en détail

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM PROCESSUS DE GESTION GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM Processus de gestion actions La gestion de Palatine Asset Management est active et pragmatique Le processus est

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

Campagne Gaïa-Index 2015

Campagne Gaïa-Index 2015 Campagne Gaïa-Index 2015 L évaluation extra-financière des ETI cotées Tendances, résultats et lauréats Soirée du 21 octobre 2015 Palais Brongniart, Paris Introduction Caroline Weber Directrice Générale

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Directeur adjoint de la stabilité financière Banque de France 23/11/2014 1 SOMMAIRE Pourquoi amender la réglementation financière?

Plus en détail

Informations sur Atradius Notation

Informations sur Atradius Notation Informations sur Atradius Notation Décembre 2013 Atradius N.V. Atradius est le numéro 2 mondial de l assurance-crédit et du cautionnement, et le leader de ces solutions pour les multinationales, avec une

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives

LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives LE SECTEUR DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS (BTP) AU CAMEROUN : Etats des lieux et perspectives Sommaire Liste des tableaux 3 Liste des graphiques 3 Résumé 4 INTRODUCTION 5 I : Présentation du secteur du

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Paris, le 7 mars 2013 Monsieur, Vous êtes porteurs du FCP Equi-Actions Rendement (A-FR0010612234) (B-FR0010614628) et nous vous remercions de la confiance

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

Publications financières

Publications financières 1/5 L accès à un large éventail d informations en français Nous mettons à votre disposition ce document afin de vous offrir l accès à toute l information que vous recherchez, et ce en français. Vous y

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

Etude PME & ETI : Quelles critères de création de valeur?

Etude PME & ETI : Quelles critères de création de valeur? Etude PME & ETI : Quelles critères de création de valeur? Agathis Advisors Agathis Advisors accompagne les dirigeants de PME & ETI pour gérer leurs financements comme des projets stratégiques Expertise

Plus en détail

Comment investir dans l ISR?

Comment investir dans l ISR? Comment investir dans l ISR? Pierre DINON Responsable du pôle ISR Allianz Global Investors France Sommaire 1. Description du marché de l Investissement Socialement Responsable (ISR) 2. Qu entend-on par

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement db Best Strategy Notes Le meilleur scénario pour votre investissement Garantie de la meilleure stratégie Investissement diversifié Coupon de maximum 25% brut* à l échéance Courte durée : 2 ans et demi

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites?

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ATELIER La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ANIMATEUR Xavier Durand, Responsable pôle d animation Angers-Chôlet, DFCG Bretagne

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 21 mars 2013 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Dossier de presse. Skandia Investment Advice

Dossier de presse. Skandia Investment Advice Dossier de presse Skandia Investment Advice 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia innove avec un service complet de sélection de fonds et d analyse financière : Skandia Investment Advice... 5 A

Plus en détail

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 BR\/M - DC/BR Jean Paul GILLET Directeur Général Directeur Général ;: Jean-Paul Gillet Abidjan, janvier 2007

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs Paris, 29 juillet 2014 Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs Croissance du chiffre d affaires de +1,8% à périmètre et change constants Taux de

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Le processus d investissement de LFR suit une philosophie de sélection active de valeurs de croissance. Analyse. stratégique

Le processus d investissement de LFR suit une philosophie de sélection active de valeurs de croissance. Analyse. stratégique (Extrait du code de transparence) 4. Evaluation, sélection et politique d investissement Les signataires s engagent à fournir des informations concernant la façon dont l analyse ESG est utilisée pour construire

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 5 : LES FONDEMENTS DE LA RÉGULATION FINANCIÈRE PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 5 : LES FONDEMENTS DE LA RÉGULATION FINANCIÈRE PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 5 : LES FONDEMENTS DE LA RÉGULATION FINANCIÈRE PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 5 I LES OBJECTIFS DE LA REGULATION FINANCIERE SUIVANT L OICV 1. Protéger les épargnants

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

Groupe de travail «Billets de trésorerie»

Groupe de travail «Billets de trésorerie» Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Groupe de travail «Billets de trésorerie» Jeudi 6 février 2014 Constats Constats issus des enquêtes réalisées par l AFG, l AF2I,

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

Information comptable et management financier

Information comptable et management financier Information comptable et management financier APPLICATION Diagnostic financier Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor,

Plus en détail

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont 1 Deux volets : L intégration monétaire L intégration financière 2 L intégration monétaire Une intégration

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Fleuriste 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 a. Les TPE... 7 b. La grande distribution... 8 c.

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

La gestion du risque de crédit au sein des PME Bloomfield Investment PME

La gestion du risque de crédit au sein des PME Bloomfield Investment PME La gestion du risque de crédit au sein des PME Plaquette d information SA AU CAPITAL DE 50 000 000 CFA SIEGE SOCIAL : COCODY CITÉ DES ARTS ABIDJAN, REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 06 BP 1888 ABIDJAN 06 Téléphone

Plus en détail

FIP 45. Fonds d investissement de proximité

FIP 45. Fonds d investissement de proximité FIP 45 IR Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité («FIP») Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 8 avril 2011 Investissements cibles Turenne

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

FIP 45. Fonds d investissement de proximité

FIP 45. Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité («FIP») Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 8 avril 2011 Investissements cibles Turenne

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Bernard Esambert, membre du Collège Benoît de Juvigny, secrétaire général adjoint Conférence

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Paris, 5 mai 2015 Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Croissance du chiffre d affaires : +5,3% à périmètre et change courants (+2,3%

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale HERVÉ JUVIN Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale, 2004 ISBN : 2-7081-3032-3 Sommaire INTRODUCTION... 13 CHAPITRE 1 - PETITE HISTOIRE DES MARCHÉS FINANCIERS... 21 Naissance des marchés

Plus en détail

risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée Éligibilité

risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée  Éligibilité Orange Dégressif Orange Dégressif est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis

Plus en détail

Politique d Exécution Covéa Finance

Politique d Exécution Covéa Finance Politique d Exécution Covéa Finance 1. Cadre règlementaire et périmètre d application En application de la directive des Marchés d Instruments Financiers (MIF), il est demandé à Covéa Finance de prendre

Plus en détail

L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens

L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens Analyse financière - Diffusion - Stratégie Investisseurs RDV Investisseurs

Plus en détail

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) Douala, le 29 octobre 2009

Plus en détail

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION LES INSTRUMENTS DE PREVENTION DES CRISES ET LES VULNERABILITES DANS L'UMOA INTRODUCTION La solidité et la stabilité du système bancaire constituent une

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Philosophie d investissement

Philosophie d investissement Philosophie d investissement Philosophie d investissement (2) Philosophie d investissement Nous sommes d avis qu une gestion d actifs performante peut être réalisée par l approche suivante : Compréhension

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

OFFRES COMMERCIALES 2005

OFFRES COMMERCIALES 2005 & OFFRES COMMERCIALES 2005 & AU SERVICE DE L INFORMATION FINANCIERE RECURRENTE EN 2005 Une dynamique renforcée depuis novembre 2003 L hebdomadaire de référence pour vos clients L outil des gestion de référence

Plus en détail

Introduction Cours d analyse financière

Introduction Cours d analyse financière Introduction Cours d analyse financière MAE Janvier 2006 E.S. 2005-2006 1 Plan de l introduction Définitions & objectifs Les utilisateurs Méthodologie E.S. 2005-2006 2 Définition & Objectifs E.S. 2005-2006

Plus en détail

Conference Call. Résultats du 1 er timestre 2010

Conference Call. Résultats du 1 er timestre 2010 Conference Call Résultats du 1 er timestre 2010 Le Pavillon Italien à l Expo Shanghai 2010 en Chine avec présentation du nouveau ciment transparent mis au point par Italcementi Ciments 7 mai 2010 Français

Plus en détail

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14 BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

Contact : 05 22 79 01 69 / 77. www.cdgcapitalbourse.ma

Contact : 05 22 79 01 69 / 77. www.cdgcapitalbourse.ma Contact : 05 22 79 01 69 / 77 www.cdgcapitalbourse.ma Présentation Bourse en ligne de CDG Capital Bourse www.cdgcapitalbourse.ma Sommaire CDG Capital Bourse : Société de bourse de référence Pour être bien

Plus en détail

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil.

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil. 1. PRÉSENTATION DE CECA RATING SARL CECA Rating est une société à responsabilité limitée (SARL) créée en décembre 2012 avec un capital de FCFA 1.000.000. La création de CECA Rating est le fruit d une réflexion

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil La Cotation Banque de France Novembre 2013 La Cotation Banque de France 2 Objectifs de la Banque de France Définition de la Cotation Banque de France Les sources d informations pour l attribution de la

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

LA NOTATION FINANCIERE

LA NOTATION FINANCIERE LA NOTATION FINANCIERE Séminaire du 7 au 9 décembre 2011 organisé par BLOOMFIELD FINANCIAL GROUP et le CEFEB (Centre d Etudes Financières, Economiques et Bancaires de l Agence Française de Développement)

Plus en détail

Un outil pour les entreprises en réseau

Un outil pour les entreprises en réseau STRATEGIE COMMERCIALE : LA «MONTGOLFIERE», UN OUTIL D ANALYSE DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE DES ENTREPRISES EN RESEAU Executive summary La stratégie commerciale mise en place par les points de vente des

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier

Plus en détail

RÉSULTATS S1 2012. Présentation analystes. ERIC COHEN Président -Directeur Général. DIDIER TAUPIN Directeur Général Délégué.

RÉSULTATS S1 2012. Présentation analystes. ERIC COHEN Président -Directeur Général. DIDIER TAUPIN Directeur Général Délégué. RÉSULTATS S1 2012 Présentation analystes 13 septembre 2012 ERIC COHEN Président -Directeur Général DIDIER TAUPIN Directeur Général Délégué PASCAL LEVY Directeur Financier RÉSULTATS S1 2012 Synthèse Résultats

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

(Compréhension des principes économiques)

(Compréhension des principes économiques) EXAMEN DE CERTIFICATION UV 3 - ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER (Compréhension des principes économiques) 1. LES FONDEMENTS DE L ÉCONOMIE RÉELLE Opérations et acteurs de la vie économique 1.1 La production

Plus en détail