Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE BOITERIE CHEZ L ENFANT W.HIZEM-HARZALLAH HARZALLAH (1), R SALEM (1), MA JELLALI (1), A ZRIG (1), M MAATOUK (2), N JAZAERLI (3), C HAFSA (1), M GOLLI(1) (1)Monastir -Tunisie (2)Paris- France (3)Sens-France

2 INTRODUCTION La boiterie est un motif fréquent de consultation chez l enfant. La grande majorité des boiteries est d origine coxo-fémorale. Les étiologies sont nombreuses et variées dominées par la synovite aigue transitoire, l ostéochondrite primitive de hanche et l épiphysiolyse. L imagerie couplée au contexte et à l évolution clinique permet de poser le diagnostic dans la majorité des cas.

3 MATERIELS ET METHODES Il s agit d une étude rétrospective à partir de cas colligés dans notre service de 2000 à Les patients présentant une boiterie d équilibration secondaire à une pathologie neuromusculaire ou à une luxation congénitale de la hanche ont été exclus de ce travail.

4 RESULTATS L âge de nos patients était compris entre 15 mois et 12 ans. Les signes associés à la boiterie consistaient selon le cas en une douleur, une tuméfaction des parties molles, et une fièvre.

5 RESULTATS Les étiologies retrouvées sont: Les infections ostéo-articulaires Les fractures Les ostéochondrites primitives de hanche L épiphysiolyse Le Rhume de hanche Les tumeurs telles que l ostéome ostéoide

6 La boiterie est une démarche qui se fait avec une inclinaison du tronc d un côté avec une irrégularité visible et audible du pas. Il convient de distinguer la boiterie d esquive destinée à éviter un appui douloureux, de la boiterie d équilibration liée à une diminution de la force musculaire proximale du membre ou à une instabilité de l articulation de la hanche.

7 Elle est souvent secondaire à une pathologie de la hanche, mais peut parfois être liée à une atteinte du genou ou du pied. Un examen clinique rigoureux devra permettre d identifier le siège anatomique de la douleur et ainsi d orienter les examens complémentaires. L âge est un élément important de l enquête étiologique Les étiologies les plus fréquentes sont la synovite aigue transitoire, l ostéochondrite primitive de hanche et l épiphysiolyse.

8 ENFANT DE 1-2 ANS UNE FRACTURE notion de traumatisme douleur précise sur un segment de membre Rx standards: fracture non déplacée en bois vert, mottes de beurre ou spiroïde. En pratique: le trait de fracture est souvent invisible et suspecté 10 jours plus tard sur l apparition d appositions périostées.

9 Fracture en bois vert de l extrémité inférieure du fémur Fracture spiroïde non déplacée du fémur

10 UNE INFECTION OSTEO- ARTICULAIRE ATCD récent d affection virale Porte d entrée le plus souvent ORL, pulmonaire ou digestive. RX STANDARD: tuméfaction des parties molles /ostéolyse métaphysaire ECHOGRAPHIE: épanchement articulaire ou un décollement sous-périosté métaphysaire.

11 SCINTIGRAPHIE: hyperfixation et mise en évidence d éventuelles autres localisations. IRM: constitue l imagerie de choix l os spongieux présente un HYPOSIGNAL T1 et HYPERSIGNAL T2 se rehaussant après injection de GADOLINIUM. La mise en évidence d anomalies de signal traversant le cartilage de croissance de façon focale est très évocatrice du diagnostic notamment pour la différenciation avec une tumeur

12 Objectiver l atteinte corticale, la réaction périostée et l extension dans les tissus mous. Le diagnostic de synovite aigue transitoire ne doit pas être retenu à cet âge.

13 ARTHRITE DE HANCHE Destruction osseuse de l extrémité supérieure du fémur avec luxation au cours d une arthrite

14 Scintigraphie: Hyperfixation au niveau de la hanche gauche au cours d une arthrite (même patient).

15 OSTEOMYELITE AIGUE DU FEMUR Décollement périosté au cours d une pandiaphysite secondaire à une ostéomyélite du fémur post-varicelle chez un enfant de 3 ans.

16 ENFANT DE 3-8 ANS LA SYNOVITE AIGUE TRANSITOIRE OU «RHUME DE HANCHE» Cause la plus fréquente Diagnostic d exclusion: l élimination préalable d une arthrite de hanche est la règle Impotence fonctionnelle variable Limitation de la mobilité de la hanche chez un enfant apyrétique en bon état général.

17 A l échographie: épanchement intra- articulaire dans le récessus antérieur et un épaississement de la capsule. Evolution favorable en moins d une semaine.

18 UNE INFECTION OSTEO-ARTICULAIRE UNE FRACTURE UNE OSTEOCHONDRITE PRIMITIVE DE HANCHE OU MALADIE DE LEGG- PERTHES-CALVE C est la nécrose ischémique du noyau épiphysaire supérieur en cours de croissance. La nécrose épiphysaire s accompagne d un arrêt de l ossification enchondrale, fragilisant la périphérie du noyau et favorisant la survenue d une fracture sous-chondrale.

19 Signes cliniques: boiterie chronique plus ou moins douloureuse. Biologie normale. Bilan radiographique: BASSIN DE FACE et PROFIL DE LAUENSTEIN ( en position de grenouille). SIGNES RADIOLOGIQUES: Epanchement intra-articulaire articulaire et raréfaction osseuse de la tête fémorale Fracture sous-chondrale du noyau épiphysaire

20 aboutissant à un noyau épiphysaire fragmenté, aplati et condensé. OSTEOCHONDRITE PRIMITIVE DE HANCHE Notez l aspect aplati du noyau épiphysaire droit

21 Bassin de Face Profil OSTEOCHONDRITE PRIMITIVE DE HANCHE Aspect fragmenté du noyau épiphysaire droit au cours d une maladie de Legg-Perthes-Calvé

22 Aspect kystique de la partie médiale de la métaphyse et aspect de col court et élargi. Evolution: restitution ad integrum ou libération d un fragment ostéochondral, coxa magna, coxa plana, ostéochondrome du col fémoral, ostéonécrose.

23 Coxa magna séquellaire d une ostéochondrite primitive de hanche chez un garçon de 12 ans.

24 SCINTIGRAPHIE SCINTIGRAPHIE: examen très utile devant une hanche douloureuse à radiographie normale. Au début: Trou de fixation intéressant une partie plus ou moins importante de l épiphyse. ECHOGRAPHIE: épanchement intra- articulaire et un épaississement de la synoviale non spécifiques

25 IRM: DISCUSSION En PHASE AIGÜE: moelle infarcie en HYPERSIGNAL normal en T1 ( nécrose différée de la moelle graisseuse 2-5 j) avec une bande en hyposignal entourant la zone nécrosée. PUIS: HYPOSIGNAL en T1 et T2 une fois que la nécrose est confirmée PLUS TARDIVEMENT: SIGNAL INTERMEDIAIRE

26 La fracture sous-chondrale est visible sous forme d une ligne en HYPOSIGNAL T1 et T2 ou HYPO T1/ HYPER T2 si le défect est oedémateux ou HYPER T1/HYPER T2 s il est hémorragique. Pronostic: meilleur chez les plus jeunes ( <5ans) et chez les garçons et moins bon en cas d atteinte radiographique étendue et d excentration.

27 LES APOPHYSITES DE CROISSANCE La scaphoïdite tarsienne ou maladie de KOHLER Signes cliniques peuvent être alarmants : œdème, rougeur et douleur Signes radiologiques caractéristiques: aplatissement et condensation du noyau naviculaire suivi de fragmentation LES TUMEURS OSSEUSES OU DES PARTIES MOLLES L ostéome ostéoide: la plus fréquente des T.O Le caractère nocturne de la douleur soulagée par l aspirine est très évocateur.

28 RADIOGRAPHIE: condensation osseuse avec hypertophie corticale entourant une image claire: le nidus OO DU FEMUR Condensation osseuse focale au sein de laquelle il existe une image claire chez un garçon de 5 ans présentant une boiterie depuis un ans.

29 OO du fémur (même patient): Notez l épaississement de la corticale postérieure du fémur

30 SCINTIGRAPHIE: Objective une hyperfixation intense du nidus au temps vasculaire précoce, au sein d une hyperfixation plus modérée.

31 SCANNER: en coupes très fines permet de confirmer le diagnostic et préciser la topographie du nidus. TDM - Reconstruction frontale en fenêtre osseuse: Localisation exceptionnelle intraspongieuse d un OO du fémur (même patient )

32 CHEZ LE PREADOLESCENT OU L ADOLESCENT L EPIPHYSIOLYSE FEMORALE SUPERIEURE Chez une fille de ans ou un garçon de ans. Sex ratio en faveur des garçons. Elle correspond au glissement postérieur, médial et inférieur de l épiphyse fémorale supérieure par fragilité du cartilage de conjugaison en fin de croissance en raison de l involution physiologique et de l augmentation des contraintes mécaniques.

33 RADIOGRAPHIE: Cliché de FACE Augmentation de la flèche basi-capitale La ligne de KLEIN: tangente au bord supérieur du col ne coupe plus ou pratiquement plus un fragment d épiphyse (mauvais repère car le glissement est d abord postérieur avant d être interne!)

34 Repères classiques pour le diagnostic de l Epiphysiolyse - Ligne de Klein - Flèche basicapitale

35 Meilleur Signe: c est la dystrophie conjugale: - Elargissement du cartilage de conjugaison avec irrégularité du bord métaphysaire alors que le bord céphalique reste net. - Métaphyse raréfiée avec parfois des images «kystiques».

36 PROFIL de LAUENSTEIN : comparatif! Décroché du bord supérieur de l épiphyse par rapport au bord supérieur du col associé à un débord épiphysaire inférieur égal au décroché supérieur

37 Bassin de Face: pas d anomalie visible sur le cliché de Face, la ligne de Klein coupe une partie de l épiphyse.

38 Profil de Lauenstein: Décroché du bord supérieur de l épiphyse par rapport au bord supérieur du col à droite (même patient).

39 EPIPHYSIOLYSE AIGUE

40 En l absence de traitement précoce Epaississement du bord inférieur du col Col fémoral court élargi et déformé en varus L évaluation de la gravité se fait sur le Profil en appréciant l importance du déplacement et de la bascule épiphysaire.

41 Différents stades de déplacement: a)stade 1 (glissement<1/3- bascule<30 ) b) Stade 2 (glissement =1/3- bascule ) c) Stade 3 (glissement >1/3- bascule >60 )

42 TDM: Non pratiquée en routine, cependant elle présente 2 avantages: elle évalue mieux la bascule postérieure. elle analyse mieux la dystrophie conjugale en montrant l élargissement du cartilage de conjugaison et l aspect irrégulier du bord métaphysaire.

43 IRM: DISCUSSION Susceptible de suggérer le diagnostic au stade de préglissement. Elargissement du cartilage de croissance. Œdème médullaire du col et de l épiphyse. Epanchement intra-articulaire. articulaire. Rechercher une éventuelle nécrose épiphysaire. TRAITEMENT: Chirurgical dans tous les cas par fixation de l épiphyse par vis.

44 OSTEOCHONDRITE DISSEQUANTE DU GENOU FRACTURE ARRACHEMENT OU AVULSION D UNE INSERTION TENDINO-MUSCULAIRE SUR UNE APOPHYSE Epine iliaque antéro-supérieure ou antéro- inférieure. Styloïde de M 5. Tubérosité tibiale antérieure. Ischion et petit trochanter.

45 OSTEOCHONDRITE D UNE TETE METATARSIENNE OU MALADIE DE FREIBERG Essentiellement la tête de M2. Surtout les filles. INFECTION OSTEO-ARTICULAIRE TUMEUR RHUMATISME INFLAMMATOIRE

46 CAUSES PLUS RARES QUELQUE SOIT L AGE HEMOPHILIE HEMOPATHIE MALIGNE AEG avec hépatosplénomégalie et ADP RX: Bande claire métaphysaire très évocatrice Myélogramme: élément clé du diagnostic CHONDROMATOSE SYNOVIALE SYNOVITE VILLONODULAIRE

47 ARBRE DECISIONNEL BOITERIE D ESQUIVE Etiologie en fonction de l âge De 1-2ans De 3-8ans De 9-fin de croissance Fracture Infection ostéo-articulaire Epiphysiolyse Infection Traumatisme OCD du genou Ostéo-articulaire Ostéochondrite primitive Avulsion de hanche apophysaire Apophysite de croissance Ostéochondrite Mono-arthrite inflammatoire de la tête Tumeur osseuse ou des P.M métatarsienne Rhume de hanche (diagnostic d élimination)

48 CONCLUSION La hanche douloureuse est un problème de pathologie pédiatrique courante. Les étiologies sont nombreuses et variées. A côté des causes classiques que sont la synovite aigue transitoire, la maladie de Legg-Perthes-Calvé et l épiphysiolyse fémorale supérieure, il ne faut pas méconnaître les causes inféctieuses, inflammatoires, traumatiques et tumorales ainsi que les causes ayant une symptomatologie d emprunt (spondylodiscite, masse pelvienne).

49 BIBLIOGRAPHIE P.Wicart, R.Seringe. Archives de pédiatrie 15(2008) A.Cotten. Ostéonécrose, ostéochondrose, ostéochondrite. In : A. Cotten.Imagerie de la pathologie ostéo-articulaire sémiologie pratique. Paris, Masson, p F.Diard, JF.Chateil, O.Hauger, M.Moinard, S.Brunot. L épiphysiolyse de la tête fémorale : une maladie à ne pas méconnaître. In: Bassin et hanche. Montpellier, Sauramps médical, 2007.p

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

La Hanche de l enfant et de l adolescent

La Hanche de l enfant et de l adolescent La Hanche de l enfant et de l adolescent Cafcim 29 Septembre 2012 Sébastien Brunot, Hervé Laumonier, Hervé Bouin Imagerie médicale, Clinique du Tondu Ostéomyélite Ostéochondrite Epiphysiolyse Rhume de

Plus en détail

Les boiteries chez l enfant

Les boiteries chez l enfant Les boiteries chez l enfant Motif de consultation ++ Causes multiples, Pronostic ++ Pr B. YOUSRI Boiterie Esquive Equilibration Aigue Chronique ATCD Infection Tumeur Dystrophie Traumatisme Infection /

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT. Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune

BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT. Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune PLAN 1. Introduction 2. Diagnostic clinique Interrogatoire Examen clinique 3. Examens paracliniques Echographie Radiographies

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant 40 Item 299 Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant ENC Insérer les T1 Objectifs pédagogiques Devant une boiterie ou un trouble de la démarche chez l enfant, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite LA TUBERCULOSE OSTEO- ARTICULAIRE EXTRARACHIDIENNE: ASPECT EN IMAGERIE S. Semlali, L. Benaissa, A. El Kharras, A. Darbi, A.Hanine, S. Chaouir, M. Mahi, S. Akjouj Objectifs Savoir suspecter une atteinte

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

Diagnostic d une boiterie de hanche chez l enfant et l adolescent (299) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004

Diagnostic d une boiterie de hanche chez l enfant et l adolescent (299) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Diagnostic d une boiterie de hanche chez l enfant et l adolescent (299) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Pré-requis : Anatomie de la hanche Croissance de la hanche Résumé : Les boiteries chez l

Plus en détail

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant Sommaire 299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant principales hypothèses diagnostic et examens complémentaires pertinents imagerie Clichés standards - Bassin de face, hanche de profil (Lowenstein,

Plus en détail

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Ostéochondrite primitive de la hanche et synovite aiguë transitoire Dr Frédéric PFLIGER Chirurgie pédiatrique Polyclinique Bordeaux-Tondu

Ostéochondrite primitive de la hanche et synovite aiguë transitoire Dr Frédéric PFLIGER Chirurgie pédiatrique Polyclinique Bordeaux-Tondu Ostéochondrite primitive de la hanche et synovite aiguë transitoire Dr Frédéric PFLIGER Chirurgie pédiatrique Polyclinique Bordeaux-Tondu Dixièmes Journées d Urgences Pédiatriques du Sud-Ouest L ostéochondrite

Plus en détail

ÉTIOPATHOGÉNIE. - Multifactorielle :

ÉTIOPATHOGÉNIE. - Multifactorielle : Imagerie des ostéochondroses D. Basraoui, M. Cagneaux, F. Gabor, A. Moraux, J. Bigot, A. Al Bukhary, N. Boutry. Service de Radiopédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille INTRODUCTION L ostéochondrose

Plus en détail

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE Il est en règle facile parce qu il s agit le plus souvent d une coxarthrose que l on reconnaît sur la radio simple. Il faut néanmoins savoir qu une douleur de hanche ne correspond pas toujours à une atteinte

Plus en détail

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit Patient de 39 ans, tuméfaction de la face plantaire du pied droit apparue quelques mois plus tôt Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les clichés standards Lésion expansive ostéoformatrice

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Douleur articulaire chez l'enfant sportif

Douleur articulaire chez l'enfant sportif Douleur articulaire chez l'enfant sportif HAMISULTANE ROLAND samedi 22 octobre 16 ORIGINE Traumatismes : ORIGINE Douleur mécaniques : Epiphysites : Synovites : Arthrites inflammatoires : samedi 22 octobre

Plus en détail

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis HANCHE DOULOUREUSE DE L ENFANT Pr Ag : M. N. NESSIB Pr M. BEN GHACHEM Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis INTRODUCTION Motif fréquent de consultation. C est un symptôme. Diagnostic

Plus en détail

Faculté de Médecine de Marseille

Faculté de Médecine de Marseille Orientation Diagnostique devant : Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant (299) Professeurs Gérard Bollini, Jean Luc Jouve et Philippe Petit Juin 2005 1. Préambule Il s agit d une question vaste

Plus en détail

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques M-A Camezind-Vidal, B Caire-Gana, F Castaing, * N Orsoni*, M Pouquet, P de Brunanchon,I Jammet, E Pascaud, D Mouliès* *, A Maubon Services

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

BOITERIES DE L ENFANT:

BOITERIES DE L ENFANT: BOITERIES DE L ENFANT: Démarche diagnostique & principales étiologies H. Zidani/ CHU- Sétif Oran- SACOT 2012 Introduction Boiterie = Trouble perceptible de la démarche Motif fréquent de consultation Signe

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

Tumeurs osseuses en radiographie standard

Tumeurs osseuses en radiographie standard Tumeurs osseuses en radiographie standard Ernestho-ghoud IM, Rakotonirainy OH USFR RHUMATOLOGIE «Après-midi Rhumato», juillet 2014 Objectif Faire la différence entre une tumeur osseuse maligne et une tumeur

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

Boiterie de l enfant et l adolescent

Boiterie de l enfant et l adolescent Boiterie de l enfant et l adolescent Brice Brice Ilharreborde Ilharreborde Hôpital Robert Debré Université Paris VII Boiteries Douleurs Neurologie Troubles de la démarche Définitions Boiterie: Modification

Plus en détail

237. Fracture chez l'enfant

237. Fracture chez l'enfant Sommaire 237. Fracture chez l'enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques, fractures liées à la croissance Généralités radiologie standard analyse de l'os et des parties molles

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS )

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS ) APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES OSTEONECROSES EPIPHYSAIRES DE L ADULTE ( A PROPOS DE 30 CAS ) H. Mrabti fassi, N.Bnouachir,H.Enneddam, M. Ouali Idrissi, N. Cherif El guanouni,s.alj, O.Essadki, A.

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

Les tumeurs osseuses chez l enfant.

Les tumeurs osseuses chez l enfant. Les tumeurs osseuses chez l enfant. I. Introduction Une tumeur est caractérisée par une prolifération anormale d une lignée cellulaire pathologique. Les tumeurs osseuses primitives sont séparées en deux

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

306. Douleur des membres et des extrémités

306. Douleur des membres et des extrémités Sommaire 306. Douleur des membres et des extrémités principales hypothèses diagnostiques et examens complémentaires pertinents Douleur de hanche Ostéonécrose aseptique Radiographies (stades de Arlet et

Plus en détail

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex. 09 décembre 2009 EPU Argenton sur Creuse

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex. 09 décembre 2009 EPU Argenton sur Creuse B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex Mon enfant a les pieds qui tournent! Mon enfant a les genoux en X! Mon enfant boite! Motif de consultation fréquent Pose plusieurs

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL CD-ROM D ENSEIGNEMENTD S.Mezghani, M. Mezghani, W.Tagougui, S. Baklouti, M.H. Elleuch, J.Mnif OBJECTIF Création d un d outil interactif

Plus en détail

Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant. P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire

Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant. P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire Introduction Motif fréquent de consultation 5% des passages aux urgences pédiatriques 3 obsessions Urgences

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : anatomie du genou imagerie du genou examen clinique du genou Résumé : La lésion méniscale est

Plus en détail

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE G BIERRY, F JEHL, A NEUVILLE, P ROBERT, S KREMER, A GANGI, JL DIETEMANN Services de Radiologie, de Bactériologie,

Plus en détail

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER

NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE. 13 décembre 2005 Docteur Etienne PITSAER NECROSE AVASCULAIRE DE HANCHE NECROSE AVASCULAIRE de la hanche NAV circulation capillaire (tête fémorale) => ischémie => nécrose des ostéocytes => réparation cellulaire => perte de l intégrité structurale

Plus en détail

Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville

Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville Imagerie et diagnostic différentiel de l algodystrophie du pied et de la cheville JB Pialat Jean-baptiste.pialat@chu-lyon.fr Radiologie, Hôpital E Herriot, Hospices Civils de Lyon Décembre 2014 Plan Peut-on

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

Douleurs de hanche. Stratégie diagnostique Aspects en imagerie

Douleurs de hanche. Stratégie diagnostique Aspects en imagerie Douleurs de hanche Stratégie diagnostique Aspects en imagerie Ramin BAZELI, Carmen TAMAS Service de Médecine Nucléaire Service Hospitalier Frédéric Joliot, Orsay Douleur non radiculaire de la hanche Chondropathie

Plus en détail

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique Objectifs Définir l arthrite, l osteo-arthrite, l osteomyelite, l osteite et la spondylodiscite. Donner l intérêt de l imagerie

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P.

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. La boiterie de l enfant La boiterie Les pièges de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. Liège Liège Caractéristiques de la boiterie

Plus en détail

LA SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE Rhumatisme inflammatoire chronique du bassin et de la colonne vertébrale ème rhumatisme inflammatoire chronique après la Polyarthrite Rhumatoïde et le Rhumatisme Psoriasique

Plus en détail

Nationaux Devant une boiterie chez l enfant, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et

Nationaux Devant une boiterie chez l enfant, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et Chapitre 1 Item 52 UE 2 Boiterie chez l enfant I. Démarche diagnostique devant une boiterie de l enfant II. Diagnostic étiologique Objectifs pédagogiques Nationaux Devant une boiterie chez l enfant, argumenter

Plus en détail

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Différences enfant-adulte Croissance, développement, physiologie Les variables physiologiques

Plus en détail

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC.

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. SUPPORT DE CE TRAVAIL. ETUDE PROSPECTIVE PROTOCOLÉE: RX, US, TDM, IRM. 2IEME SEMESTRE 2011 : 48 PATIENTS. ETUDE PROSPECTIVE NON

Plus en détail

Section D : Système musculosquelettique

Section D : Système musculosquelettique D D01. Ostéomyélite RX Indiqué [C] d La radiographie est indiquée pour l examen initial. 0 L est une excellente modalité d imagerie pour évaluer l ostéomyélite et les anomalies connexes des tissus mous,

Plus en détail

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou

Sémiologie du genou. Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Sémiologie du genou Rappels anatomiques participant à la stabilité du genou Eléments passifs - Ligaments o Croisés : antérieur et postérieur = Stabilité antéro-postérieure o Latéraux : interne et externe

Plus en détail

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES Question Dr Charles- Henri FLOUZAT- LACHANIETTE Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital Henri Mondor APHP - Créteil 1. TUMEURS OSSEUSES PRIMITIVES

Plus en détail

Conduite à tenir devant un kyste poplité

Conduite à tenir devant un kyste poplité Conduite à tenir devant un kyste poplité Emmanuel Hoppé Service de rhumatologie Journée de FMC du 30.01.2014 Kyste de Baker (XIXè ) Kyste de nature synoviale liquide synovial + synoviocytes Mécanisme Hernie

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

Le genou de l! enfant et de l! adolescent

Le genou de l! enfant et de l! adolescent Le genou de l! enfant et de l! adolescent Pierre Mary Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l! enfant Hôpital d! enfants A. Trousseau - Paris Potentiel de croissance du genou Le genou 34cm

Plus en détail

Diagnostic d une douleur de hanche chez l enfant

Diagnostic d une douleur de hanche chez l enfant Encyclopédie Médico-Chirurgicale 14-322-A-10 Diagnostic d une douleur de hanche chez l enfant S Abuamara J Lechevallier JN Dacher Résumé. La survenue d une douleur de la hanche chez l enfant est un motif

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les entorses de la cheville (257c) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de la cheville Résumé : L entorse de la cheville est probablement la lésion

Plus en détail

Les ostéochondroses correspondent à une atteinte

Les ostéochondroses correspondent à une atteinte La hanche de l enfant : le point de vue du chirurgien Hip pathology in children: the surgeon s point of view J. Cottalorda*, D. Louahem*, P. Mazeau*, M. L Kaissi* * Service d orthopédie infantile, hôpital

Plus en détail

Stratégie des examens d'imagerie : pédiatrie, Enseignement dirigé n 2

Stratégie des examens d'imagerie : pédiatrie, Enseignement dirigé n 2 Stratégie des examens d'imagerie : pédiatrie, Enseignement dirigé n 2 Intervenants : Marion Havez, Pierre Bessou, Sophie Missonnier, Alice Benjamin, JF Chateil Nathalie, 15 ans Petite taille, Pas encore

Plus en détail

La boiterie de l enfant

La boiterie de l enfant La boiterie de l enfant A. FAURE, T. MERROT Chirurgie Pédiatrique Hôpital Nord IFI T Joseph Croix Rouge Française Rappels d anatomie Rappels d anatomie Boiterie = altération des éléments fondamentaux du

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE I- Radiographies standard I.1- Généralités I.2- Anomalie de densité I.3- Calcifications I.4- Anomalies de structure Plan de cours II- Arthrographie III- Tomodensitométrie

Plus en détail

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*,

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, JFR 09 Apport de l imagerie dans les tumeurs glomiques des doigts. À propos de 15 cas Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, Touria AMIL*, Ahmed HANINE*, Souâd CHAOUIR*, Amina

Plus en détail

QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT»

QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT» QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT» D R R A L A N D I S O N S T É P H A N E L A R H U M AT O L O G I E A U Q U O T I D I E N 2 0 N O V E M B R E 2 0 1 3 INTRODUCTION Radiographie standard

Plus en détail

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN Sylvie BESCH Hôpital National de Saint Maurice Service de Rééducation Fonctionnelle et Traumatologie FRACTURE DES MÉTATARSIENS GÉNÉRALITÉS Fréquence +++ Différents

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas)

APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas) APPORT DE L IRM DANS LE DIAGNOSTIC DES SPONDYLODISCITES INFECTIEUSES (à propos de 27 cas) D DAKOUANE, M EL MOULATTAF, H KAMRANI, I EL IDRISSI, N IDRISSI EL GUANNOUNI, M OUALI IDRISSI, H JALAL, O ESSADKI,

Plus en détail

Infections osseuses et articulaires de l enfant

Infections osseuses et articulaires de l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Infections osseuses et articulaires de l enfant F FITOUSSI DEFINITION / PATHOGENIE Infection osseuse ou articulaire secondaire à la dissémination

Plus en détail

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural.

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural. Embolie pulmonaire Dg positif Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural Signes cardiaques droits: Signes de gravité - Dilatation de l artère pulmonaire - Dilatation

Plus en détail

Ostéochondrite primitive de hanche

Ostéochondrite primitive de hanche 1 Ostéochondrite primitive de hanche F.X. Verdot, J. Cottalorda Service de chirurgie infantile - Hôpital Nord - 42055 Saint-Etienne Cedex 2 Responsable du document : Pr. J. Cottalorda Dernière mise à jour

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant Sites métastatiques m inhabituels chez l'enfant S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de redio-pédiatrie, diatrie, hôpital d enfants, CHU IBN SINA, RABAT, MAROC Introduction Les cancers de l enfant l sont des

Plus en détail

Troubles de la démarche et Boiteries de l enfant Question ENC n 299

Troubles de la démarche et Boiteries de l enfant Question ENC n 299 Troubles de la démarche et Boiteries de l enfant Question ENC n 299 R Vialle (Hôpital Armand Trousseau Paris) D après le Polycopié National rédigé par J Lechevallier (Rouen) et JP Cahuzac (Toulouse) Objectifs

Plus en détail

FLORIAN 7 ans mars 2010 DES Clermont Ferrand

FLORIAN 7 ans mars 2010 DES Clermont Ferrand FLORIAN 7 ans Amené par sa maman pour : - douleur du MI droit évoluant depuis un peu plus d un mois, - perte de 800g en une semaine, - AEG MODE DE VIE : enfant scolarisée 1 sœur de 12 ans ANTECEDENTS :

Plus en détail

LES CAPSULITES RETRACTILES DE l EPAULE Dr. Derdabi Sara DEFINITION La capsulite rétractile (capsulose rétractile ou capsulite adhésive) limitation de toutes les amplitudes passives, sans s arthropathie

Plus en détail

La pseudo polyarthrite rhizomélique

La pseudo polyarthrite rhizomélique La pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 29 janvier 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur en rapport avec le thème de la conférence AUCUN La PPR

Plus en détail

La place de l imagerie non irradiante

La place de l imagerie non irradiante La place de l imagerie non irradiante Jérôme RENOUX Radiologue, imagerie médicale ostéo-articulaire, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix Consultant INSEP La prise en charge de la traumatologie

Plus en détail

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES SUR MATERIEL D OSTEOSYNTHESE ET SUR PROTHESE. L Imagerie Médicale : Sa place et ses contraintes

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES SUR MATERIEL D OSTEOSYNTHESE ET SUR PROTHESE. L Imagerie Médicale : Sa place et ses contraintes INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES SUR MATERIEL D OSTEOSYNTHESE ET SUR PROTHESE L Imagerie Médicale : Sa place et ses contraintes Docteur P. CHASTANET Service de Radiologie Ostéo-Articulaire - Hôpital Roger

Plus en détail

La hanche douloureuse CAFCIM SEPT 2013

La hanche douloureuse CAFCIM SEPT 2013 La hanche douloureuse CAFCIM SEPT 2013 Sophie Missonnier Service Radiopédiatrie Quel Bilan? Radiographies Bassin face Hanche profil urétral ou Lowenstein Pas de faux-profil de Lequesne Echographie Voie

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré Structure osseuse de l enfant épiphyse métaphyse Diaphyse Traumatismes de l enfant Interrogatoire Age de l enfant Antécédents

Plus en détail

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs Lésions musculaires des Membres inférieurs, fréquentes Rôle du sport 46 ème Congrès de Médecine Manuelle-Ostéopathie Ploërmel, 15 Octobre 2011. Dr Th. CHARLAND M inférieurs : Quadriceps, Droit fémoral,

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE

RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE 1 Statique des membres inférieurs Dans le plan frontal : Genu varum d environ 20 jusqu à 18 mois Position indifférente transitionnelle entre 18 mois et 2 ans Genu valgum

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Imagerie médicale. Pathologie Rachis

Imagerie médicale. Pathologie Rachis Imagerie médicale Pathologie Rachis Rachis Rachis cervical 7 vertèbres Rachis thoracique 12 vertèbres Rachis lombaire 5 vertèbres Sacrum / Coccyx I- Rappels Vertèbre anatomiques type 1 Pédicule 2 Processus

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOGRAPHIE DU BASSIN

INDICATIONS DE LA RADIOGRAPHIE DU BASSIN INDICATIONS DE LA RADIOGRAPHIE DU BASSIN RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE TEXTE COURT FÉVRIER 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine

Plus en détail