PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE"

Transcription

1 PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE C Bourillon, S Touraine, D Petrover, L Laouisset, C Parlier- Cuau, V Chicheportiche, M Wybier, V Bousson, JD Laredo Paris - France

2 Pathologie rare Introduction 2 à 5% de l ensemble des sportifs <1% des atteinte infectieuse ostéo-articulaire et complexe 1 articulation de type amphiarthrose 18 muscles et insertions 2 canaux et donc zone de faiblesse 6 nerfs

3 Une anatomie complexe 2 os : union des branches ischio et ilio- pubiennes 1 articulation : disque fibro-cartilagineux médian 4 ligaments 2x12 insertions musculaires : carrefour entre le tronc (m. grand droits, pyramidaux, transverse, petits et grands obliques) et cuisse (m. obturateurs externes et internes, gracilis, pectiné et long courts et grands adducteurs) 4 nerfs : obturateur et pudendal Canal inguinal Carrefour génito-urinaire

4 Anatomie Structure osseuse 1-Symphyse pubienne 2- Branche ilio-pubienne 3- Branche ischio-pubienne 4-Trou obturateur 5- Epine du pubis Vue antérieure Vue postérieure

5 Symphyse pubienne A n a t o m i e Amphiarthrose = articulation non synoviale = faible mobilité Absence de synovial = Absence de pathologie rhumatismale inflammatoire+++ Disque articulaire = Cartilage hyalin recouvrant les surfaces osseuses (bord médial de la lame quadrilatère du pubis) Centre de fibro-cartilage : structure identique à celle d un disque intervertébral (disque fibreux, centre mou siège d une fente ou raphé médian liquidien ou aérique) Ligament inter-osseux : ligament symphysaire

6 Mobilité articulaire A n a t o m i e Compression = Lésions observées : atteinte osseuse / fissuration du fibrocartilage Traction = L écartement des berges est de 6 mm chez l homme et de 5 mm chez la femme, pouvant atteindre 11 mm en fin de grossesse. Lésion observées : atteinte des insertion du fibrocartilage/fente Cisaillement/Rotation : En appui unipodal, le décalage est inférieur à 2 mm, pathologique au-delà de 4 mm Lésion observées : avulsion/érosion/enthésopathie

7 Anatomie Structure fibro-ligamentaire 1- Fibrocartilage 2- Ligament supérieur 3- Ligament inférieur ou arqué 4-Ligament antérieur 5-Ligament postérieur 6- Ligament transverse du périnée Vue antérieure Vue postérieure

8 Structure fibreuse A n a t o m i e Ligaments pubiens: Antérieur : très épais, formé de l entrecroisement fibreux péripubien des fascias des muscles abdominaux (droits, obliques, transverse) et de la cuisse (pyramidal, long adducteur, gracilis) présentant une panévrose commune Postérieur : prévésical est une mince membrane fibreuse continue avec le périoste endo-pelvien (point de départ des ostéites pubiennes) Inférieur : puissant ligament arqué solidement amarré au listel inferieur (soudure tardive) et au fibrocartilage Supérieur : fibreux, épais et dense, en continuité avec le ligament pectinéal, peut s épaissir ou se calcifier et former un «bec osseux» Complexe aponévrotique prépubien Structure ligamentaire et tendineuse associant : Fibres des muscles adducteurs, grands droits, obliques Ligaments arqué et antérieur

9 Anatomie Structure Musculaire 1- Muscle grand droit Vue antérieure 2- Muscle pyramidal de l abdomen 3- Muscle pectiné 4- Muscle gracile 5- Muscle court adducteur 6- Muscle long adducteur 7- Muscle grand adducteur 8- Muscle obturateur interne Vue postérieure

10 Anatomie Insertion Musculaire 1- Muscle grand droit 2- Muscle pyramidal de l abdomen 3- Muscle pectiné 4- Muscle gracile 5- Muscle court adducteur 6- Muscle long adducteur 7- Muscle grand adducteur 8- Muscle obturateur interne Vue antérieure Vue postérieure

11 Anatomie Rapports anatomiques Grand droit Grand droit Vessie Peau Symphyse Prostate Pourtour fibreux symphysaire Veine dorsale de la verge Obturateur interne Urètre Ligament transverse Urètre Vue postérieure

12 Clinique Atteinte auto-limitante de l activité des douleurs pubiennes croissantes, Symphysaire dans 80% des cas Autres formes lors de l appui unipodal, des courses, sauts et pivots, de la position assise ou en se retournant dans le lit ou lors d efforts sur terrain irrégulier parfois une sensation de «clic» au redressement >6 à 8 semaines Horaire = déterminant => mécanique/inflammatoire Vidalin 2004

13 Clinique Variantes cliniques Forme périnéale *: douleurs sous-pubiennes et des adducteurs, irradiation scrotale Forme abdominale 30% Forme inguinale Forme coxo-fémorale 12%** * Durey ** Vidalin

14 Clinique Examen clinique Examen symphysaire : pression des 4 faces en position assise et decubitus dorsal Examen musculo-tendineux : contraction contrariée en Add, Flex Statique pelvienne : inégalité MI, Sacroiliaque, coxofémoral Locorégional : signes d atteinte digestive, urinaire ou prostatique

15 Moyens d investigations But de l imagerie : distinguer L atteinte osseuse pure L ostéoarthropathie : atteinte centrée sur la symphyse L atteinte musculaire ou tendineuse Enthésopathie Trouble de la statique Œdème musculaire L atteinte inguinale

16 Imagerie Radiographie standard Techniques radiographiques Bassin debout de face Incidences coxo-fémorales de profil Rachis lombaire face et profil, centrée sur L5/S1 Symphyse pubienne +/- en appui unipodal Sensible mais peu spécifique : atteinte très fréquente (chez 50% des sportifs non symptomatiques!)

17 Imagerie Analyse : Radiographie standard - Os : Processus tumoral, fracture - Enthèse : Avulsion osseuse : gracile+++ ou long adducteur - Statique pelvienne : anomalies rachidiennes lombaires : lyse isthmique, spondylolysthésis, discopathies dégénératives lombaires, lordose et degré de version pelvienne - Diagnostic différentiels : anomalies sacro-iliaques, anomalies coxo-fémorales associées. - Analyse de la symphyse : diastasis, décalage des berges (>4mm) en appui unipodal (instabilité), image aérique de la fente pubienne, microcalcifications de CCA, aspect dégénératif

18 Imagerie Radiographie de bassin de face Radiographie standard

19 Imagerie Incidence Outlet Recherche d avulsion Fracture Radiographie standard Techniques en radiographie ostéo-articulaire M rudel et JD Laredo Sauramps

20 Imagerie Incidence Inlet Recherche d avulsion Fracture Radiographie standard Techniques en radiographie ostéo-articulaire M rudel et JD Laredo Sauramps

21 Radiographie standard Erosion I M A G E R I E Irrégularité des berges - Ostéoarthrite infectieuse - Enthésite symphysaire Vidalin, J Traumatol Sport, 2006

22 Radiographie standard I M A G E R I E Fracture Avulsion : fracturearrachement Fracture Cadre obturateur Fissure osseuse Avulsion du Gracile Vidalin, J Traumatol Sport, 2006

23 I M A G E R I E Radiographie standard Diastasis Elargissement > 7 mm - Ostéoarthrite infectieuse - Disjonction : Cause traumatique (postpartum) Post-partum 10mm Ostéoarthrite infectieuse

24 Radiographie standard Aspect dégénératif I M A G E R I E Liseré de CCA Calcification du pourtour fibreux Pincement irrégulier de l interligne Ankylose Ostéo-condensation (ostéose pubienne condensante) Vide articulaire ou de liséré articulaire radiotransparent.

25 Radiographie standard Lésion osseuse I M A G E R I E Lyse osseuse : -Origine infectieuse -Origine tumorale Ostéocondensation -

26 Imagerie Echographie Examen de référence dans la recherche de hernie inguinale ou crurale (sport hernia) Pathologie non traitée ici car même s il s agit d une forme de pubalgie reconnue selon les médecins du sport, elle constitue une pathologie vraiment à part sur le plan anatomique et sémiologique. Pour cette raison elle ne pose pas vraiment de problème diagnostic pour le radiologue Retenez 2 choses : Pensez à regarder les orifices herniaires devant toute pubalgie en écho comme en en IRM Savoir que l IRM est très souvent normale et constitue un mauvais outil diagnostic

27 Imagerie IRM Examen de référence de l OAP Protocoles d imagerie : Séquence T2 2 plans : coronal et axial Séquence T1 +/- injection de gadolinium en cas de suspicion d atteinte infectieuse ou tumorale

28 Imagerie IRM Sémiologie élémentaire : Oedème intra-spongieux osseux ou médullaire des branches Oedème du cartilage hyalin ou liséré parasymphysaire Signe de la seconde fente, et fentes accessoires, Arthropathie dégénérative : irrégularités de la symphyse, bec osseux ou ostéophytes supérieurs, sclérose des rameaux pubiens.

29 Moyens d investigations Apport de l imagerie Radiographie et TDM Normal (50%) Sinon lésion non spécifique Elargissement de la symphyse (46%) Masse des tissus mous (43%) Aspect irrégulier des surfaces osseuses/érosions (86%) IRM Sensibilité 100% Œdème musculaire (Add) Destruction osseuse Épanchement au sein de la symphyse

30 Que se cache-t il derrière une pubalgie? Pathologie intriquée, complexité anatomique occasionnant des difficultés diagnostique et de terminologie! Structure anatomiques concernées: Muscles Adducteurs Muscles grands droits Canal inguinal Os iliaque et branches pubiennes Symphyse pubienne Enthèse Apophyse Nerfs : ilio-obturateurs Ne sont pas concernés diagnostics différentiels : Pathologie coxo-fémorale Pathologie lombosacrée Pathologie génito-urinaire : varicocèle, varices pelviennes Nous ne verrons pas ici la pathologie herniaire «sport hernia» Habituellement regroupé avec la pathologie symphysaire par les médecins du sport sous le terme générique de pubalgie

31 2 grands cadres nosologiques Pubalgie du sportif Mécanique/traumatique Pubalgie symptomatique Inflammatoire Eliminer une Pubalgie du sportif du dimanche! Douleur du carrefour pubien chez un patient peu ou pas sportif Recherche de contexte évocateur Péri-partum Cancer Iatrogènes Infectieux

32 Eliminer une Pubalgie du sportif Démembrement nosologique Pubalgie symptomatique Rhumatismale Spondyl arthropathie Infection Dégénératif Traumatique Non rapporté dans la littérature Fiessengerleroy-Reiter Symphysaire : Pubodiscite ou ostéarthrite pubienne Osseuse = Ostéomyélite Fracture de fatique ou par insuffisance osseuse! Pas de synoviale = pas arthrite inflammatoire microcristalline ou rhumatismale On parle d ostéomyélite pubienne dans les infections pubienne et non d ostéïte, ce terme étant consacré à l atteinte osseuse oedémateuse du sportif

33 Pubalgie symptomatique Spondylarthropathie Rapporté dans la littérature!

34 Pubalgie symptomatique Origine infectieuse Symphysaire : Pubodiscite ou ostéoarthrite pubienne Osseuse = Ostéomyélite

35 S Y M P T O M A T I Q U E Origine infectieuse Ostéo-arthrite infectieuse Contexte : Chirurgie prostatique Chirurgie de l incontinence (24%) Sport (football) (19%) Cancer pelvien (17%) Toxicomanie intra-veineuse (15%) Post-partum (2%) Autre : infection de prothèse penienne, escarre, sonde urinaire, cathéterisme fémoral E Coli Germes Staphylocoque auréus Polymicrobien Pseudomonas aeruginosa

36 Ostéoarthrite infectieuse dans les suites d une pénioplastie S Y M P T O M A T I Q U E Origine infectieuse Ostéo-arthrite infectieuse Œdème osseux Masse des Tissus mous Erosion Zone d injection de pénioplastie

37 S Y M P T O M A T I Q U E Origine infectieuse Ostéo-arthrite infectieuse Ostéoarthrite pubienne : Œdème des berges Érosion diastasis Loge de prostatectomie Passage de pdc dans la symphyse OA pubienne infectieuse avec fistule urethro-symphysaire post-prosatectomie radicale

38 S Y M P T O M A T I Q U E Origine infectieuse Ostéomyélite Œdème T. mous Abcès des Tissus mous Atteinte osseuse Ostéomyélite infectieuse chez un patient toxicomane par voie intraveineuse

39 S Y M P T O M A T I Q U E Origine infectieuse Nécessité d une preuve histologique et bactériologique Indication à la biopsie osseuse Outlet Inlet

40 Pubalgie symptomatique Grossesse et Post-partum Laxité et modification morphologique Liée à la production de relaxine par le corps jaune et l endomètre Rôle dans le remodelage du tissu conjonctif : >> Diminution du contenu en collagène du ligament symphysaire >> Epaississement et allongement du ligament symphysaire

41 Pubalgie symptomatique Grossesse et Post-partum Elargissement des berges Air Jeune femme à 12H post-partum

42 Pubalgie symptomatique Grossesse et Post-partum Œdème de la berge sacrée de la SI droite Association fréquente atteinte des sacro-iliaques et de la symphyse pubienne Jeune femme à J15 post-partum Aspect d ostéïte pubienne

43 2 grands cadres nosologiques Pubalgie du sportif Mécanique/traumatique Pubalgie symptomatique Inflammatoire Appelé communément pubalgie Symptomatologie s exprimant par un syndrome douloureux récurrent du carrefour pubien, lié à l effort sportif touchant essentiellement la chaîne os-tendon-muscle et regroupant de façon isolée ou combinée quatre formes cliniques Eliminer une Pubalgie symptomatique Contexte infectieux Contexte néoplasique Traumatique Post-opératoire Post-partum

44 *Pour certains auteurs le terme pubalgie désigne uniquement les sport hernia * 4 formes selon Wendling Démembrement nosologique Eliminer une Pubalgie symptomatique Pubalgie* Atteinte musculotendienuse Atteinte pariétal Atteinte articulaire Tendinopathie Adducteurs = Groin pain Grand droit Sport Hernia (Pathologie du canal inguinal) Ostéoarthropathie Ostéïte Association des 4 dans 15 à 40% des cas chez le sportif

45 Pubalgie du sportif 2 à 5% des sportifs Principalement Football (20%)/ Hockey /cycliste

46 Pubalgie du sportif 1 Forme symphysaire ou ostéo-arthropathie pubienne ou ostéo-enthésopathie symphysaire >> atteinte du fibrocartilage Signe de Brennan ou signe de la seconde fente : extension de la fente physiologique en inférieur vers le lgt arqué >>ou des enthèse du ligament pubien Liseré parasymphysaire : lésion de la ligne d ossification du fibrocartilage

47 Pubalgie du sportif Forme symphysaire Signe de la seconde fente 2 hypothèses: Équivalent d une fissure méniscale? Enthesopathie antéroinferieure s étendant vers la symphyse Forme sous pubienne de l OAP Fente physiologique Brennan et al., radiology 2005 Secondary cleft sign as a marker of injury in athlete Seconde fente Jeune homme de 24 ans footballeur professionnel

48 Pubalgie du sportif Forme symphysaire Liseré parasymphysaire lésion de la ligne d ossification du fibrocartilage* Œdème souschondral en miroir Bon signe d ostéoarthropathie pubienne (OAP) Jeune homme de 26 ans coureur de fond *Vidalin, J Traumatol Sport, 2006

49 Pubalgie du sportif 2 Forme enthésique ou sous-pubienne ou groin strain pour l atteinte des adducteurs >> Atteinte enthèse Œdème à l insertion tendineuse Avulsion Fente accessoire >> Atteinte musculo-tendineuse Lame liquidienne (hématome) Désinsertion tendineuse Œdème musculaire

50 Pubalgie du sportif Forme enthésique Atteinte musculaire des grands droits Douleurs para-symphysaires chez un Footballeur professionnel

51 Pubalgie du sportif Forme enthésique Atteinte du court adducteur Œdème du m Court Add Associé à un œdème de la branche ischiopubienne

52 Pubalgie du sportif Forme enthésique Désinsertion partielle de l obturateur latéral Œdème du m. Obt Ext Jeune homme de 26 ans coureur de fond Associé à une ostéïte pubienne

53 Pubalgie du sportif Forme enthésique Enthésite du long adducteur Fente accessoire Œdème localisé à l insertion tendineuse du long adducteur

54 Pubalgie du sportif Forme enthésique Atteinte myoaponévrotique du long adducteur Rupture partielle du m LA Ostéoarthropathie pubienne Atteinte du m CA Hématome de la loge du m LA Atteinte intriquée et aiguë chez un jeune sportif Signe de la seconde fente

55 Pubalgie du sportif Forme enthésique Signe de la fente accessoire Fente accessoire du m Gracile Lésion fissuraire préliminaire à l avulsion Pas de communication avec la fente médiane Sont concernés : Gracile++ Grand adducteur et Ligament arqué

56 Pubalgie du sportif 3 Forme osseuse ou le terme trompeur d ostéïte >> Stigmates des contraintes mécaniques sur le pubis, les branches ilio- et ischio- pubienne Œdème de l os spongieux Fissure Fracture de stress

57 Pubalgie du sportif Forme osseuse Œdème osseux Att du Court Add Ostéïte Jeune patient Judoka

58 Conclusion La pubalgie est un motif de consultation fréquente en médecine du sport Ce terme vague regroupe un ensemble de pathologie s locorégionales intriquées liée à l hyperstimulation Il ne faut pas méconnaître une pubalgie symptomatique d une autre pathologie sous-jacente en recherchant à l interrogatoire des facteurs de risques et en caractérisant l horaire de la douleur L imagerie IRM (+++) est très sensible dans la détection et la localisation anatomie précise des lésions est constitue en cela l examen de référence de la pubalgie

59 Bilbiographie 1-Anatomie fonctionnelle, A. Bouchet et J. Cuilleret, 4 ème tome, SIMEP 2- Harris NH, Murray RO, Lésions of the symphysis pubis in athletes. Br Med J 1974; 4 : B.J.Manaster, Adult Chronic Hip Pain : Radiographic EvaluationRadioGraphics 2000; 20: Garagiola DM, Tarver RD, Gibson L, Rogers RE, Wass JL. Anatomic changes in the pelvis after uncomplicated vaginal delivery: A study of 14 women. AJR Am J Roentgenol. 1989;153: Techniques en radiographie ostéo-articulaire M rudel et JD Laredo, Sauramps 6- Ross and Hu. Septic Arthritis of the Symphysis Pubis, Medicine, Volume 82, Number 5, September Bouvard la pubalgie du sportif, J Traumatol Sport, 2004, 21, Vidalin. Ostéo-arthropathie pubienne ou ostéo-enthésopathie symphysaire, J Traumatol Sport, 2006, 23, Waynberger, physiologie de l appareil locomoteur au cours de la grossesse, revue du rhumatisme 2005, Brennan. Secondary cleft sign as a marker of injury in athletes with groin pain: MR image appearance and interpretation. Radiology Apr;235(1): Koulouris. Imaging review of groin pain in elite athletes: an anatomic approach to imaging findings. G. AJR Am J Roentgenol Oct;191(4):

60 QCM La symphyse pubienne est Une amphiarthrose Un amphibien Une articulation synoviale Une syndesmose

61 QCM La symphyse pubienne est Une amphiarthrose Un amphibien Une articulation synoviale Une syndesmose

62 QCM La pubalgie est une atteinte exclusivement de la symphyse pubienne Du complexe aponévrotique prépubien Du canal inguinal De l ensemble des structures osseuses, ligamentaires, tendineuses et musculaire locorégionale

63 QCM La pubalgie est une atteinte exclusivement de la symphyse pubienne Du complexe aponévrotique prépubien Du canal inguinal De l ensemble des structures osseuses, ligamentaires, tendineuses et musculaire locorégionale

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Imagerie médicale. Pathologie Rachis

Imagerie médicale. Pathologie Rachis Imagerie médicale Pathologie Rachis Rachis Rachis cervical 7 vertèbres Rachis thoracique 12 vertèbres Rachis lombaire 5 vertèbres Sacrum / Coccyx I- Rappels Vertèbre anatomiques type 1 Pédicule 2 Processus

Plus en détail

La Pubalgie du Sportif Stratégie Thérapeutique

La Pubalgie du Sportif Stratégie Thérapeutique La Pubalgie du Sportif Stratégie Thérapeutique Marc Bouvard 6 avril 2010 une seule pathologie s exprimant par un syndrome douloureux fréquemment récurrent du carrefour pubien, lié à l effort sportif (Durey

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

Le rachis inflammatoire. Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux

Le rachis inflammatoire. Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux Le rachis inflammatoire Claire Fournier, FCornelis, F Petitpierre, O Hauger Service d imagerie CHU Bordeaux Spondylo-arthrites SAPHO Quelques diagnostics différentiels Les spondyloarthrites Terminologie

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC.

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. SUPPORT DE CE TRAVAIL. ETUDE PROSPECTIVE PROTOCOLÉE: RX, US, TDM, IRM. 2IEME SEMESTRE 2011 : 48 PATIENTS. ETUDE PROSPECTIVE NON

Plus en détail

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs Lésions musculaires des Membres inférieurs, fréquentes Rôle du sport 46 ème Congrès de Médecine Manuelle-Ostéopathie Ploërmel, 15 Octobre 2011. Dr Th. CHARLAND M inférieurs : Quadriceps, Droit fémoral,

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum Patient de 30 ans, sportif de haut niveau, marathonien. Présente des épisodes répétés de douleurs du mollet droit, survenant environ après une demie heure de course. Une échographie hauterésolution de

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite LA TUBERCULOSE OSTEO- ARTICULAIRE EXTRARACHIDIENNE: ASPECT EN IMAGERIE S. Semlali, L. Benaissa, A. El Kharras, A. Darbi, A.Hanine, S. Chaouir, M. Mahi, S. Akjouj Objectifs Savoir suspecter une atteinte

Plus en détail

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique S Novellas,F Dausse,, P Chevallier,, M Fournol,, T Piche,, JN Bruneton Service d imagerie médicale Hopital de l archet

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie

Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie Différence sémiologique entre une douleur de hanche et une cruralgie J ai mal à la hanche : 9/10 ce n est pas la hanche, en tout cas pas la coxo-fémorale! Le plus souvent douleur en regard du grand trochanter

Plus en détail

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes 20% des polytraumatiséont une fracture du bassin EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

Syndromes Canalaires du Bassin

Syndromes Canalaires du Bassin Syndromes Canalaires du Bassin Philippe MEYER Pascal Huot Maryse Moinard- Marie-Hélène Moreau-Durieux Gérald Paris Eric Pelé - Lionel Pesquer Alain Silvestre CAFCIM 29 septembre 2012 Syndrome du Piriforme

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL CD-ROM D ENSEIGNEMENTD S.Mezghani, M. Mezghani, W.Tagougui, S. Baklouti, M.H. Elleuch, J.Mnif OBJECTIF Création d un d outil interactif

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. N 92. Rachialgie Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Statistiques ECN Question déjà tombée 3 fois. En quelques mots-clés Commune/symptomatique

Plus en détail

L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie

L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie ARTICLE ORIGINAL L atteinte des sacro-iliaques en rhumatologie N. AKASBI, FZ. EL OUAZZANI, N. KADI, S. MANSOURI, L. TAHIRI, T. HARZY Service de rhumatologie, CHU Hassan II, FES Résumé: Introduction : la

Plus en détail

CAS CLINIQUE n 1. CAS CLINIQUE n 1 EXAMEN CLINIQUE. CAS CLINIQUE n 1 ANAMNESE 22/06/2011

CAS CLINIQUE n 1. CAS CLINIQUE n 1 EXAMEN CLINIQUE. CAS CLINIQUE n 1 ANAMNESE 22/06/2011 T. Sacroug L. Brulhart D. Nguyen Lombalgie, syndrome radiculaire: quelle imagerie pour qui et à quel moment? Patient de 67 ans En vacances à Genève, retour à Moscou prévu 15 jours après notre 1 ère consultation.

Plus en détail

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence

PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence PLACE DE L ECHOGRAPHIE en Traumatologie d Urgence Hervé COLLADO Centre Phocéa Pôle de l appareil locomoteur St Marguerite Pôle de MPR et de Médecine du Sport AP-H Marseille DESC Médecine du Sport Diplômé

Plus en détail

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Docteur Josselin LAFFOND DESC Médecine du Sport 2 ème année Centre de Biologie et de Médecine du Sport de Pau 1. Introduction et rappels anatomiques

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Remerciements...v Préface... vii Avant-propos... xi Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Nomenclature française traditionnelle et terminologie anatomique officielle...xvii Table des matières...

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D CAS L Jroundi, M Benrami, A EL Quessar, My R EL Hassani, H Benchaaboune,, N Chakir, N Boukhrissi,, M Jiddane Service

Plus en détail

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer?

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? COMITE MEDICO-SCIENTIFIQUE FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? Les fiches thématiques élaborées sous l égide du comité médico scientifique ont

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE. Introduction. Avantages et limites de l échographie Démonstration sujet sain

PLAN INTRODUCTION L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE. Introduction. Avantages et limites de l échographie Démonstration sujet sain L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE Martin Lamontagne, physiatre CHUM, HÔPITAL NOTRE-DAME et CLINIQUE DE PHYSIATRIE ET MÉDECINE DU SPORT DE MONTRÉAL Introduction PLAN Avantages et limites

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION.

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. ANATOMIE BASSIN OSSEUX ET ARTICULATIONS Séance préparée par Anne G. et Nicolas T. QCM n 1 :C. Après la naissance... Au

Plus en détail

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant 40 Item 299 Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant ENC Insérer les T1 Objectifs pédagogiques Devant une boiterie ou un trouble de la démarche chez l enfant, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Section D : Système musculosquelettique

Section D : Système musculosquelettique D D01. Ostéomyélite RX Indiqué [C] d La radiographie est indiquée pour l examen initial. 0 L est une excellente modalité d imagerie pour évaluer l ostéomyélite et les anomalies connexes des tissus mous,

Plus en détail

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3)

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3) Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(3): 298-304 F M C Pour une bonne lecture de la radiographie en Rhumatologie How to read correctly an osteoarticular radiography? S. Ralandison* Unité de Rhumatologie, Hôpital

Plus en détail

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Pr Jean-Michel Laffosse, Pr Arnaud Constantin Individu sain, âgé de 35 ans, aucun symptôme

Plus en détail

Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine

Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine Dr Olivier SISTERON Service de Radiologie - Polyclinique Saint-Jean Cagnes sur Mer Alpes-Maritimes - France Problèmes à essayer de résoudre en imagerie Quand

Plus en détail

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Lionel Pesquer, Pascal Huot, Maryse Moinard, Gérald Paris, Alain Silvestre, Philippe Meyer Clinique du sport de Bordeaux - Mérignac

Plus en détail

Contenu de formation kinésithérapie Collège des Masso-Kinésithérapeutes du Québec

Contenu de formation kinésithérapie Collège des Masso-Kinésithérapeutes du Québec 1. Système Crânio-sacrée 1.1 Théorie 1.2 Structure et anatomie 1.3 Mouvement du MRP 1.4 Phase du MRP 1.5 Rôle du MRP 1.6 Perturbation du MRP 1.7 Cause 1.8 Traitement clinique 1.9 Bio-mécanique Contenu

Plus en détail

INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS

INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS LES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. BUTS Evaluer la fiabilité de l échographie dans les lésions de la coiffe

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM MDCT and MRI evaluation of cervical spine trauma Michael Utz & Shadab Khan & Daniel O Connor & Stephen Meyers Elsa Meyer 24/04/14 A. Introduction

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

La hanche du sportif (Conflit de hanche exclu)

La hanche du sportif (Conflit de hanche exclu) La hanche du sportif (Conflit de hanche exclu) Eric NOEL, Centre orthopédique SANTY, Centre Référent FIFA, Lyon DIU de pathologie locomotrice liée à la pratique du sport Rachis et bassin du sportif Pied

Plus en détail

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an LOMBALGIE 1 1. LA LOMBALGIE BANALE OU COMMUNE * C est une douleur lombaire par Trouble de la mécanique lombaire avec un disque sain ou dégénéré (discopathie, discarthrose) ou par arthrose lombaire postérieure.

Plus en détail

Lombalgies et Sciatiques - La prise en charge médicale

Lombalgies et Sciatiques - La prise en charge médicale 4 ème Rencontre Médico-Chirurgicale LE RACHIS Lombalgies et Sciatiques - La prise en charge médicale S.A. Amouzougan, Rhumatologue CHU de St Etienne & Hôpital Emile Roux, Le puy Quelques rappels anatomiques

Plus en détail

L articulation Sacro-iliaque

L articulation Sacro-iliaque UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE MASTER I SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES UNITE D ENSEIGNEMENT OPTIONNEL MEMOIRE REALISE dans le cadre du CERTIFICAT d ANATOMIE, d IMAGERIE et de MORPHOGENESE

Plus en détail

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX 1. DEFINITIONS-CLASSIFICATIONS 2. RAPPELS ANATOMIQUES 3. L ARTHROSE 4. L ARTHRITE 5. L OSTEOPOROSE 6. CONCLUSION DEFINITIONS -CLASSIFICATION Articulation =

Plus en détail

Conduite à tenir devant un kyste poplité

Conduite à tenir devant un kyste poplité Conduite à tenir devant un kyste poplité Emmanuel Hoppé Service de rhumatologie Journée de FMC du 30.01.2014 Kyste de Baker (XIXè ) Kyste de nature synoviale liquide synovial + synoviocytes Mécanisme Hernie

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT. Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune

BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT. Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune BOITERIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Dr P.HERLIN Clinique Anne d Artois, Béthune PLAN 1. Introduction 2. Diagnostic clinique Interrogatoire Examen clinique 3. Examens paracliniques Echographie Radiographies

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie

Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Pathologie sterno costo claviculaire Démarche d imagerie Parier j. Radier c Maussins Nollet Anatomie ligament sterno-claviculaire antérieur et postérieur Ligament costo-claviculaire ligament inter-claviculaire

Plus en détail

Les Séquelles Douloureuse de la Chirurgie du prolapsus génital: aspects cliniques

Les Séquelles Douloureuse de la Chirurgie du prolapsus génital: aspects cliniques AFU 2008 CUROPF Les Séquelles Douloureuse de la Chirurgie du prolapsus génital: aspects cliniques Jean Jacques LABAT et Jérôme RIGAUD Clinique Urologique CHU de Nantes 3 Analyser les différents types de

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

DIPLOME D UNIVERSITE 2011 2012

DIPLOME D UNIVERSITE 2011 2012 UFR MEDECINE MONTPELLIER-NIMES Scolarité 3 ème cycle Bureau des DU/DIU 2, rue Ecole de Médecine CS 59001 34060 Montpellier Cedex 2 Quel que soit le document, prière de transmettre : PAR COURRIER : un dossier

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

SEMIOLOGIE OSSEUSE. CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion. SÉMIOLOGIE OSSEUSE ( pages) 1

SEMIOLOGIE OSSEUSE. CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion. SÉMIOLOGIE OSSEUSE ( pages) 1 CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion SEMIOLOGIE OSSEUSE Commentaires : https://docs.google.com/file/d/0b1v4ahwus3nnshjetw1mltuyee0/edit ED9 de loco La fin est baclée +++ par la prof.pour le grand III, il

Plus en détail

À L ASSAUT DU LISFRANC

À L ASSAUT DU LISFRANC À L ASSAUT DU LISFRANC F. THÉVENIN, H.GUERINI, V.VUILLEMIN, R.CAMPAGNA, A.FEYDY, E.PLUOT, R.BAZELLI, F.MOREL, G.MORVAN, J-L. DRAPÉ JFR Octobre 2011 ANATOMIE : LES ARTICULATIONS DE LISFRANC Lisfranc = articulations

Plus en détail

Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale

Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale Biomécanique de l Articulationl Coxo-fémorale PR GILBERT VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA BEGIN 94160 SAINT-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji.

Plus en détail

Pièges et diagnostics alternatifs d une douleur inguinale

Pièges et diagnostics alternatifs d une douleur inguinale Chapitre80 Pièges et diagnostics alternatifs d une douleur inguinale J. RODINEAU Si l on part du principe que les douleurs inguinales vues dans un service d urgence correspondent en premier lieu à une

Plus en détail

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie Définitions II. Diagnostic d une hernie inguinale III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer

Plus en détail

! topographie : précision + + + montrer avec doigts. " uni ou bilatéral " autres douleurs plus à distance

! topographie : précision + + + montrer avec doigts.  uni ou bilatéral  autres douleurs plus à distance Multiples étiologies des fessalgies ou pygalgies Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Douleurs fessières chroniques d effort. Données cliniques étiologiques Jehan Lecocq Origine topographique de la

Plus en détail

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE Aspects cliniques et radiologiques P. Guigui, Hôpital Beaujon Paris Introduction Affection fréquente 5% à 7% Homme 2% à 5% Femme Le plus souvent

Plus en détail

Cyphose posturale et pathologique

Cyphose posturale et pathologique Cyphose posturale et pathologique Brice Ilharreborde CHU Robert Debré Université Paris VII Introduction Verticalisation = antéversion du bassin Mise en place progressive des courbures 3 mois: port de tête

Plus en détail

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS.

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. OBJECTIFS Evaluer la fiabilité de l imagerie notamment

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 LES SCIATALGIES DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 Introduction! Motif fréquent de consultation en neurochirurgie et en rhumatologie! Elle correspond le plus souvent à une

Plus en détail

Docteur Yann Philippe CHARLES, Professeur Jean-Paul STEIB, Service de Chirurgie du Rachis, Hôpital Civil

Docteur Yann Philippe CHARLES, Professeur Jean-Paul STEIB, Service de Chirurgie du Rachis, Hôpital Civil LA LOMBALGIE Docteur Yann Philippe CHARLES, Professeur Jean-Paul STEIB, Service de Chirurgie du Rachis, Hôpital Civil 1. INTRODUCTION La pathologie dégénérative du rachis lombaire est fréquente : la majorité

Plus en détail

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand Anatomie radiologique du squelette pédiatrique JM Garcier Clermont-Ferrand DES radio - 6 février 2015 Évolution du squelette tout au long de l enfance Taille Morphologie Structure Donc évolution de l aspect

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

RADIOLOGIE au quotidien. Que retenir pour le praticien généraliste?

RADIOLOGIE au quotidien. Que retenir pour le praticien généraliste? RADIOLOGIE au quotidien Que retenir pour le praticien généraliste? Exemple à critiquer! Cher confrère, Veuillez réaliser chez M. X un scanner abdominal total. Bien confraternellement, Docteur Y La bonne

Plus en détail

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale CHPITRE 88 rthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale DÉFINITION rthrite inflammatoire symétrique caractérisée par une synovite, un pincement articulaire, des épanchements, des érosions osseuses

Plus en détail

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE BOITERIE CHEZ L ENFANT W.HIZEM-HARZALLAH HARZALLAH (1), R SALEM (1), MA JELLALI (1), A ZRIG (1), M MAATOUK (2), N JAZAERLI (3), C HAFSA (1), M GOLLI(1) (1)Monastir -Tunisie

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

Les douleurs pelviennes, pièges en urgence.

Les douleurs pelviennes, pièges en urgence. 1 Les douleurs pelviennes, pièges en urgence. Dr Frédéric Thys Service des Urgences Cliniques Universitaires Saint-Luc Université de Louvain Bruxelles I) Introduction Les douleurs pelviennes sont des plaintes

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION dépôts intra-articulaires ou péri-articulaires de microcristaux cristaux d urate de sodium => goutte cristaux calciques => chondrocalcinose phosphates de

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

Traumatologie du sport: quelles particularités?

Traumatologie du sport: quelles particularités? Traumatologie du sport: quelles particularités? TRAUMATOLOGIE DU SPORT: QUELLE S PARTICULARITES de l accident de sport au retour sur le terrain, une prise en charge spécifique Les spécificités de la traumatologie

Plus en détail

La Hanche de l enfant et de l adolescent

La Hanche de l enfant et de l adolescent La Hanche de l enfant et de l adolescent Cafcim 29 Septembre 2012 Sébastien Brunot, Hervé Laumonier, Hervé Bouin Imagerie médicale, Clinique du Tondu Ostéomyélite Ostéochondrite Epiphysiolyse Rhume de

Plus en détail

GUIDE D INTERPRÉTATION D UNE LÉSION DU LABRUM GLÉNOIDIEN SUPÉRIEUR EN IMAGERIE AVEC CONTRASTE INTRA-ARTICULAIRE

GUIDE D INTERPRÉTATION D UNE LÉSION DU LABRUM GLÉNOIDIEN SUPÉRIEUR EN IMAGERIE AVEC CONTRASTE INTRA-ARTICULAIRE GUIDE D INTERPRÉTATION D UNE LÉSION DU LABRUM GLÉNOIDIEN SUPÉRIEUR EN IMAGERIE AVEC CONTRASTE INTRA-ARTICULAIRE L.MEZITI,JL.DRAPE, A.MIRAT,E.PESSIS, C. ANDREUX, H.GUERINI, S.MALAN, A.CHEVROT SERVICE DE

Plus en détail

Imagerie de l Entorse Latérale de Cheville

Imagerie de l Entorse Latérale de Cheville Imagerie de l Entorse Latérale de Cheville Philippe MEYER Lionel PESQUER Gérald PARIS Nicolas WAKIM Imagerie Ostéoarticulaire Clinique du Sport 9, rue Jean Moulin 33700 MERIGNAC Web : www.image-echographie.com

Plus en détail

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Différences enfant-adulte Croissance, développement, physiologie Les variables physiologiques

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

Rachis, Équilibre du Bassin et Pelvi-Périnéologie

Rachis, Équilibre du Bassin et Pelvi-Périnéologie B Parratte C Boulay J Bévalot - R Ramanah Service de Médecine Physique et de Réadaptation Laboratoire d Anatomie CHU Université Franche Comté 25000 Besançon Incontinence Urinaire d Effort réel problème

Plus en détail

Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive. De la clinique à l imagerie. Dr Caroline Dubois

Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive. De la clinique à l imagerie. Dr Caroline Dubois Pathologies responsables de douleurs du membre inférieur lors de la pratique sportive De la clinique à l imagerie Dr Elodie Gailledrat Dr Caroline Dubois Dr Béatrice Villemur Mme S. 17ans Douleurs des

Plus en détail

Un cas de DISHphagie

Un cas de DISHphagie Un cas de DISHphagie Homme de 69 ans Dysphagie haute non améliorée malgré une thyroïdectomie pour goitre. Gastroscopie : trajet en chicane de la région de la bouche de Killian, difficultés à l insertion

Plus en détail

Sémiologie articulaire du membre inférieur. Module bio clinique Appareil locomoteur

Sémiologie articulaire du membre inférieur. Module bio clinique Appareil locomoteur Sémiologie articulaire du membre inférieur Module bio clinique Appareil locomoteur Hanche Sémiologie de la hanche Articulation profonde Mobilité complexe flexion/extension rotations abduction/adduction

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

La Pubalgie Traitement Médical

La Pubalgie Traitement Médical La Pubalgie Traitement Médical Jean-Philippe HAGER Yann FOURNIER Centre Orthopédique Santy, LYON FIFA medical center of excellence DIU - LYON 15/03/13 Historique Jaeger 1984 Brunet 1983 Boeda 1982 Rochcongar

Plus en détail

Les entorses de la cheville

Les entorses de la cheville Les entorses de la cheville François Bonnomet Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Rappels anatomiques Tubercule de Tillaux Ligament tibio fibulaire antérieur Malléole latérale Malléole médiale Ligament

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant

Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant Item 299 : Boiterie et trouble de la démarche chez l'enfant COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3

Plus en détail