ÉCHOGRAPHIE DU TENDON ACHILLÉEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCHOGRAPHIE DU TENDON ACHILLÉEN"

Transcription

1 ÉCHOGRAPHIE DU TENDON ACHILLÉEN Ce que tout radiologue généraliste doit connaître P. Omoumi (1), L. Bouilleau (1), O. Favelle (1), G. Azulay (2), A. Rolon (2), J. Brilhault (1), MJ. Borie (1), B. Fouquet (1), D. Alison (1) (1) Tours - France, (2) Buenos Aires - Argentine

2 INTRODUCTION L échographie est une méthode de choix pour l examen du tendon d Achille (TA), et d indication fréquente. Il n est pas rare pour des radiologues non spécialisés en ostéo-articulaire d être amené à pratiquer ce type d échographie. De même, le clinicien prescripteur est souvent un non spécialiste. L objectif de cette présentation est de rappeler les aspects techniques, cliniques et thérapeutiques des pathologies du tendon d Achille nécessaires à connaître par tout radiologue susceptible de réaliser cet examen.

3 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Connaître l anatomie et ses variations ainsi que les principales lésions du tendon achilléen (et de son environnement). Connaître les diagnostics différentiels d une tendinopathie achilléenne. Maîtriser l examen clinique et échographique du tendon achilléen (statique, dynamique, doppler). Connaître les principes de prise en charge (PEC) thérapeutique des tendinopathies achilléennes, afin de mieux comprendre le rôle de l échographie.

4 POINTS CLES développés dans cet exposé Les tendinopathies achilléennes peuvent être différenciées selon leurs topographies puisqu elles appartiennent à des cadres nosologiques différents: Tendinopathies corporéales Tendinopathies distales (conflit calcanéo-achilléen de Haglund / enthésopathie) Si le diagnostic positif des ruptures complètes du tendon d Achille est avant tout clinique, l échographie permet de déterminer le niveau lésionnel, l écart interfragmentaire et fait le diagnostic d une tendinopathie sous-jacente (le plus souvent occulte): paramètres déterminant la prise en charge thérapeutique. L échographie est utile dans la démarche diagnostique devant des douleurs de la face postérieure de la cheville. L échographie des tendons opérés est de réalisation difficile. Lorsqu elle est cliniquement indiquée, elle doit être réalisée en milieu spécialisé. Les infiltrations cortisoniques intra-tendineuses sont contre-indiquées et les infiltrations péri-tendineuses doivent être échoguidées.

5 PLAN ANATOMIE PATHOLOGIE CLINIQUE TECHNIQUE D EXAMEN SEMIOLOGIE RUPTURES / TENDINOSES GRANDES LIGNES DE LA PEC THERAPEUTIQUE

6 ANATOMIE Tendon d Achille (= tendon calcanéen): terminaison du triceps sural. Il est formé par la réunion des lames tendineuses des gastrocnémiens (jumeaux) et du soléaire. Action du triceps sural: flexion plantaire de la cheville (propulseur principal du pied). Le TA transmet la force générée par le triceps sural au calcanéus. Tendon soumis aux charges les plus importantes de l organisme (jusqu à dix fois le poids du corps).

7 ANATOMIE Muscle soléaire Insertion: face postérieure des extrémités proximales du tibia et de la fibula.

8 ANATOMIE Muscle plantaire grêle (à connaître mais n appartient pas au triceps sural). Insertion: au-dessus du condyle fémoral latéral. Petit corps musculaire. Long tendon. Court entre le soléaire et le gastrocnémien médial puis à la partie médiale du TA.

9 ANATOMIE Muscles gastrocnémiens Insertion: face postérieure des condyles fémoraux

10 Le TA glisse sur les structures environnantes grâce à: ANATOMIE 1. 1 péritendon Attention: pas de gaine synoviale (donc pas de ténosynovite d Achille!) 2. 1 bourse pré-achilléenne=bourse rétrocalcanéenne Noter que le TA s insère à la partie distale de la tubérosité calcanéenne. La bourse pré-achillénne facilite le glissement à la partie proximale bourse rétro-achilléenne=bourse de Bovis NB: Pour éviter les confusions, nous emploierons les termes de bourse pré- et rétro-achilléenne.

11 PATHOLOGIE en fonction de la topographie CORPS DU TENDON Ruptures: contraction résistée du muscle Tendinose=tendinopathie (pas de «-ite» *): microtraumatismes répétés entraînant des microruptures au sein du tendon et une dégénérescence mucoïde *: il n y a pas de cellule inflammatoire retrouvée, donc pas de «tendinite» PARTIE DISTALE en regard du bord postéro-supérieur d un calcanéus proéminent (=déformation de Haglund): Maladie de Haglund (c est un conflit calcanéo-achilléen) à la terminaison du tendon sur la corticale osseuse (=enthèse): Enthésopathie (d origine mécanique ou inflammatoire)

12 EXAMEN CLINIQUE 2 cadres cliniques: Douleur violente lors d une contraction brutale RUPTURE COMPLETE? Douleurs chroniques TENDINOPATHIE?

13 EXAMEN CLINIQUE D UNE RUPTURE COMPLETE

14 EXAMEN CLINIQUE D UNE RUPTURE COMPLETE 20 à 30% des ruptures complètes ne sont pas diagnostiquées au stade aigu (en dehors d un milieu spécialisé) 1. Signe de Brunet-Guedj (Perte de l équin physiologique du pied) TA rompu

15 EXAMEN CLINIQUE D UNE RUPTURE COMPLETE 20 à 30% des ruptures complètes ne sont pas diagnostiquées au stade aigu (en dehors d un milieu spécialisé) 1. Signe de Brunet-Guedj 2. Manœuvre de Thompson (pas de mouvement du pied si rupture complète) 3. Appui monopodal impossible: manœuvre à éviter si les signes précédents sont positifs, au risque d entraîner une rétraction supplémentaire des berges.

16 EXAMEN CLINIQUE D UNE TENDINOPATHIE

17 EXAMEN CLINIQUE D UNE TENDINOPATHIE Inspection: hypertrophie Signes cardinaux d une tendinopathie = 1. Douleur à la palpation 2. Douleur à l étirement passif (dorsiflexion de la cheville) 3. Douleur à la contraction résistée (montée unipodale)

18 TECHNIQUE D EXAMEN 1. MATERIEL 2. ETUDE STATIQUE 3. ETUDE DOPPLER 4. ETUDE DYNAMIQUE

19 MATERIEL Comme pour toute échographie de l appareil musculo-squelettique, l examen doit être pratiqué avec une sonde superficielle linéaire à haute fréquence.

20 TECHNIQUE D EXAMEN 1. MATERIEL 2. ETUDE STATIQUE 3. ETUDE DOPPLER 4. ETUDE DYNAMIQUE

21 ASPECT NORMAL Les tendons ont une structure fibrillaire. La réflexion des ultrasons se fait au mieux quand les fibres sont perpendiculaires au faisceau d ultrasons.

22 L ARTEFACT D ANISOTROPIE Si les fibres ne sont pas perpendiculaires aux US: artéfacts d anisotropie pouvant mimer des zones pathologiques (hypoéchogènes). Cause fréquente de faux positifs à l échographie ostéo-articulaire.

23 L ARTEFACT D ANISOTROPIE a b Artéfact d anisotropie à l enthèse du TA (a) en coupe longitudinale, disparaissant avec l angulation de la sonde (b)

24 Position pour l étude en statique: tendon allongé Cette position permet de diminuer l artéfact d anisotropie au sein du tendon, en rendant les fibres tendineuses parallèles au plan de la peau. Attention cependant: en cas de suspicion de rupture, laisser pendre le pied du lit sans forcer pour ne pas aggraver les lésions.

25 1. Toujours comparer au côté asymptomatique Car une image a priori pathologique peut très bien exister du côté sain.

26 2. Explorer tout le tendon En coupes axiales et sagittales Des corps musculaires du triceps jusqu à l enthèse calcanéenne.

27 Pour ne pas rater Cas 1: GCN M GCN M long soléaire soléaire long. côté sain TA Cas 2: GCN M Calca soléaire long Enthésopathie Désinsertions myoaponévrotiques du gastrocnémien médial (tennis leg)

28 3. et regarder autour du tendon TA Calca? Coronal T1 Sagittal Rho Fat Sat

29 4. enfin, penser à comprimer les veines gastrocnémiennes! Pour ne pas rater une thrombose veineuse profonde: 1. responsable de 10% des douleurs aiguës du mollet 2. complication redoutée d une rupture du TA

30 TECHNIQUE D EXAMEN 1. MATERIEL 2. ETUDE STATIQUE 3. ETUDE DOPPLER 4. ETUDE DYNAMIQUE

31 Étude en Doppler énergie: tendon détendu Avec un bon réglage de la fréquence, du gain et de la PRF pour ne pas sous-estimer les lésions.

32 Intérêt de l étude Doppler du TA Une hypervascularisation des tendinopathies est bien corrélée à la symptomatologie douloureuse, témoignant d une lésion active, mais n est pas un facteur de mauvais pronostic. L étude Doppler énergie sensibilise la détection d une bursite pré-achilléenne, parfois isoéchogène (voir plus loin)

33 Intérêt de l étude Doppler du TA De manière plus spécialisée: Le doppler apporte des arguments pour différencier l origine d une enthésopathie: Enthésopathie inflammatoire : la vascularisation prédomine au contact de la corticale Enthésopathie mécanique : la vascularisation prédomine à distance de la corticale Suivi de la cicatrisation tendineuse après chirurgie: variation de l index de résistance en fonction du délai post-opératoire. L apparition d un flux résistif de manière précoce est de mauvais pronostic (cf. JL Brasseur 4 )

34 TECHNIQUE D EXAMEN 1. MATERIEL 2. ETUDE STATIQUE 3. ETUDE DOPPLER 4. ETUDE DYNAMIQUE

35 ETUDE DYNAMIQUE: ESSENTIELLE POUR LE DIAGNOSTIC DE RUPTURE 1. Pose le diagnostic: interruption de la transmission des forces dans le TA au cours d une dorsiflexion passive de la cheville, complète ou partielle 2. Aide au choix de la thérapeutique pour les ruptures complètes (suture percutanée possible si la manœuvre met en contact les berges tendineuses)

36 DYNAMIQUE: diagnostic positif de rupture complète Manœuvre de dorsiflexion passive de la cheville. Le mouvement ne se transmet pas aux fibres proximales, signant la rupture complète. Le mouvement se fait en douceur pour ne pas aggraver les lésions.

37 DYNAMIQUE: diagnostic positif de rupture complète CAS n 1 Coupe longitudinale du tendon achilléen. Réalisation de la manœuvre dynamique (mouvements de dorsiflexion/flexion plantaire passifs).

38 DYNAMIQUE: diagnostic positif de rupture complète CAS n 1 Coupe longitudinale du tendon achilléen. Il est visualisé une rupture tendineuse qui semble partielle, avec respect des fibres les plus profondes. La réalisation de la manœuvre de dorsiflexion passive met en évidence un clivage intéressant l ensemble de l épaisseur du tendon.

39 DYNAMIQUE: diagnostic positif de rupture complète CAS n 1 La chirurgie retrouve une rupture dont les extrémités sont en contact. Le caractère complet de la rupture est confirmé ( ). A noter un tendon plantaire grêle ( ).

40 DYNAMIQUE: diagnostic positif de rupture partielle CAS N 2 a b Rupture partielle superficielle du tendon d Achille, sur tendinose sous-jacente (a: nodule hypoéchogène). La manœuvre dynamique montre une bonne transmission des forces par les fibres les plus profondes. Attention cependant: les ruptures partielles restent rares.

41 Rupture complète Parfois, la rupture complète est évidente. La manœuvre sert alors à évaluer la réductibilité de l écartement des berges (intérêt pour le traitement)

42 Autres signes de rupture complète, plus tardifs 5 Rétraction des berges tendineuses Ombre acoustique aux niveau des berges tendineuses Et à moindre degré: Saillie de la graisse péri-achilléenne dans la zone de rupture

43 PIEGE+++ Attention à ne pas prendre un tendon plantaire grêle au contact d un TA rompu, pour des fibres continues de ce dernier (diagnostic à tort de rupture partielle de TA alors que la rupture est complète). Rupture complète de TA, confirmée par la manœuvre. Aspect trop bien visible du plantaire grêle. Schéma d une vue transversale de rupture complète de TA, au contact d un plantaire grêle trop bien visible. GCM médial soléaire Transv. Intérêt d un balayage vers le haut pour apprécier la continuité des fibres restantes avec un plantaire grêle (en général bien visible entre le GCM médial et le soléaire)

44 Options thérapeutiques des ruptures du tendon d Achille * Intérêt de l échographie *Éléments guidant le choix thérapeutique: Rupture fraîche sans rétraction/rupture ancienne avec rétraction Berges saines/tendinopathie sous-jacente

45 COMPTE-RENDU ECHOGRAPHIQUE: ce que le chirurgien veut savoir Siège exact de la rupture en cm par rapport au bord supérieur du calcanéus État des berges Réductibilité de l éloignement des berges par la manœuvre dynamique Présence d un tendon plantaire grêle en vue d une éventuelle plastie chirurgicale

46 TENDINOPATHIES

47 TENDINOSE Signes cardinaux d une tendinopathie à l échographie: Perte de la structure fibrillaire Épaississement Aspect hypoéchogène Hypervascularisation au Doppler-énergie L examen doit toujours être comparatif par rapport au côté asymptomatique, afin de ne pas surestimer des lésions.

48 TENDINOSE: compte-rendu échographique 1/ localiser les lésions TENDINOPATHIE CORPOREALE Fusiforme ou nodulaire Situer le nodule dans un quadrant FUSIFORME COTE SAIN NODULE ANTEROMEDIAL

49 TENDINOSE: compte-rendu échographique 1/ localiser les lésions TENDINOPATHIE DISTALE En regard du bord postéro-supérieur du calcanéus (conflit calcanéo-achilléen de Haglund). Souvent associé à: Bursite pré-achilléenne Irrégularité corticale en regard Rupture des fibres antérieurs du TA (à rechercher par des manœuvres dynamiques+++) doit toujours s accompagner de radiographies du pied de profil, en charge (proéminence du bord postéro-supérieur du calcanéum?) contrindique les infiltrations de la bourse préachilléenne (en continuité avec des fibres lésées)

50 TENDINOSE: compte-rendu échographique 1/ localiser les lésions TENDINOPATHIE DISTALE Enthésopathie A noter qu est considérée comme pathologique le remaniement hypoéchogène au contact des calcifications (et non la calcification même).

51 TENDINOSE: compte-rendu échographique 2. Rechercher les lésions associées: Péritendinopathie (peut être isolée, sans tendinopathie) Bursite pré ou rétro-achilléenne (la bursite pré-achilléenne peut être isoéchogène à la graisse de Kager: intérêt du Doppler (b et c)) Hypervascularisation Calcifications (à signaler car contrindiquent les massages transverses profonds) Lésions micro-kystiques intratendineuses (dégénératives) a b c

52 Options thérapeutiques pour les tendinopathies TTT CONSERVATEUR+++: repos fonctionnel, cryothérapie, kinésithérapie, physiothérapie, AINS, onde de choc radiale Les infiltrations intratendineuses sont formellement contrindiquées (favorisent les ruptures). Une infiltration doit être échoguidée, intrabursale ou péritendineuse. Cependant, il faut l éviter au maximum. Chirurgie (ténolyse, résection d un nodule, «peignage» pour augmenter le volume de tissu fibreux dans le tendon) seulement si échec du traitement conservateur bien conduit pendant un temps suffisant (6 mois au moins) Cas du conflit calcanéo-achilléen: résection endoscopique de la grosse tubérosité si échec du traitement médical. Cas des enthésopathies mécaniques: chirurgie à ciel ouvert si échec du traitement médical.

53 A savoir: aspect des tendons opérés Un tendon opéré gardera un aspect remanié: hétérogène et hypertrophique avec continuité des fibres. En effet, la cicatrisation hypertrophique du tendon participera à une meilleur résistance mécanique.

54 A savoir: aspect des tendons opérés COTE SAIN POST OP Patient opéré à deux reprises d une tendinopathie du TA droit, asymptomatique Patient à 6 mois d une chirurgie de TA, asymptomatique

55 A savoir: aspect des tendons opérés L échographie des tendons opérés est de réalisation difficile et doit être réservée aux centres spécialisés. Cependant, on peut retenir que sont de mauvais pronostic: Un amincissement tendineux Les lésions kystiques intratendineuses Les calcifications intra ou péri-tendineuses Les collections liquidiennes inflammatoires

56 A part: xanthomes longitudinal Les xanthomes tendineux sont considérés comme un critère diagnostic essentiel de l hypercholestérolémie familiale hétérozygote. L atteinte est en général bilatérale sous forme d un épaississement tendineux et de plaques xanthomateuses hypoéchogènes.

57 REGLES D OR Toujours corréler à la CLINIQUE Toujours comparer aux radiographies standard Utiliser un vocabulaire adapté (ex: ne pas parler de ténosynovite, de tendinite) Utiliser un MATERIEL d échographie adapté au musculo-tendineux Comme pour toute échographie ostéo-articulaire, bien ANNOTER ET ORIENTER LES IMAGES Toujours faire un examen BILATERAL et COMPARATIF (pour ne pas surestimer les lésions de tendinopathie) Ne pas sous-estimer une rupture complète (MANŒUVRES DYNAMIQUES+++) Injections de dérivés cortisoniques: A EVITER AU MAXIMUM (toujours se référer à un avis spécialisé) Si nécessaire, TOUJOURS INJECTER SOUS GUIDAGE ECHOGRAPHIQUE afin de: NE JAMAIS INJECTER DANS LE TENDON mais autour (péritendon et bourse) NE PAS INJECTER AU CONTACT D UN TENDON PATHOLOGIQUE Savoir évoquer une origine inflammatoire devant une enthésopathie (SPA), une bursite pré-achilléenne (PR:équivalent de synovite)

58 REVISION DES POINTS CLES Les tendinopathies achilléennes peuvent être différenciées selon leurs topographies puisqu elles appartiennent à des cadres nosologiques différents: Tendinopathies corporéales Tendinopathies distales (conflit calcanéo-achilléen de Haglund / enthésopathie) Si le diagnostic positif des ruptures complètes du tendon d Achille est avant tout clinique, l échographie permet de déterminer le niveau lésionnel, l écart interfragmentaire et fait le diagnostic d une tendinopathie sous-jacente (le plus souvent occulte): paramètres déterminant la prise en charge thérapeutique. L échographie est utile dans la démarche diagnostique devant des douleurs de la face postérieure de la cheville. L échographie des tendons opérés est de réalisation difficile. Lorsqu elle est cliniquement indiquée, elle doit être réalisée en milieu spécialisé. Les infiltrations cortisoniques intra-tendineuses sont contre-indiquées et les infiltrations péri-tendineuses doivent être échoguidées.

59 CONCLUSION Echographie: technique sensible et spécifique pour les lésions du tendon d Achille Qui doit apporter des réponses précises aux questions du thérapeute. La prise en charge thérapeutique doit se faire si possible en milieu spécialisé.

60 BIBLIOGRAPHIE 1. Morvan, G, V Vuillemin-Bodaghi, P Mathieu, M Wybier, et J Busson Imagerie normale et pathologique du système suroachilléo-plantaire propulseur du pied. Journal de radiologie 88, no. 1 Pt 2 (Janvier): JL Brasseur, M Tardieu. Echographie du système locomoteur. Collection d'imagerie radiologique. Masson, Paris D'Agostino, Said-Nahal, Hacquard-Bouder, Brasseur, Maxime Dougados, Maxime Breban, et coll Assessment of peripheral enthesitis in the spondylarthropathies by ultrasonography combined with power Doppler: a cross-sectional study. Arthritis and rheumatism 48, no. 2 (Feb): JL Brasseur, L Nicolaon, G Saillant. Echographie des tendons opérés. Bard, H Tendons et entheses. Sauramps. 5. Hartgerink P, Fessell DP, Jacobson JA, van Holsbeeck MT. Full- versus partial-thickness Achilles tendon tears: sonographic accuracy and characterization in 26 cases with surgical correlation. Radiology 2001;220: Delgado, Gonzalo J, Christine B Chung, Nitaya Lektrakul, Patricio Azocar, Michael J Botte, Daniel Coria, et coll Tennis leg: clinical US study of 141 patients and anatomic investigation of four cadavers with MR imaging and US. Radiology 224, no. 1 (Juillet): Rossi, F, et S Dragoni Symptomatic accessory soleus muscle: report of 18 cases in athletes. The Journal of sports medicine and physical fitness 45, no. 1 (Mars): Zanetti, Marco, Alexander Metzdorf, Hans-Peter Kundert, Hans Zollinger, Patrick Vienne, Burkhardt Seifert, et coll Achilles tendons: clinical relevance of neovascularization diagnosed with power Doppler US. Radiology 227, no. 2 (May): Bude, R O, R S Adler, et D R Bassett Diagnosis of Achilles tendon xanthoma in patients with heterozygous familial hypercholesterolemia: MR vs sonography. AJR. American journal of roentgenology 162, no. 4 (Apr): Bureau, N J, et G Roederer Sonography of Achilles tendon xanthomas in patients with heterozygous familial hypercholesterolemia. AJR. American journal of roentgenology 171, no. 3 (Septembre): Brasseur, Dion, Zeitoun-Eiss, et Collectif Actualités en échographie de l'appareil locomoteur. Sauramps Medical. 12. Brasseur, J-L, Delphine Zeitoun-Eiss, P. Grenier, et Collectif Actualités en échographie de l'appareil locomoteur : Tome 2. Sauramps Medical. 13. O'Brien, Moira The anatomy of the Achilles tendon. Foot and ankle clinics 10, no. 2 (Juin): Kader, D, A Saxena, T Movin, et N Maffulli Achilles tendinopathy: some aspects of basic science and clinical management. British Journal of Sports Medicine 36, no. 4 (August): MYERSON, MARK S., et WILLIAM McGARVEY. Disorders of the Insertion of the Achilles Tendon and Achilles Tendinitis* **. [Miscellaneous Article]. Journal of Bone & Joint Surgery - American Volume December 1998;80-A(12): Pavlov, H, M A Heneghan, A Hersh, A B Goldman, et V Vigorita The Haglund syndrome: initial and differential diagnosis. Radiology 144, no. 1 (Juillet): Chirurgie Des Tendinopathies D'achille Du Sportif. E. Rolland, G. Lorton, G. Saillant.

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

S. Zaltni Belhadj Service de Rhumatologie Hôpital Mongi Slim La Marsa

S. Zaltni Belhadj Service de Rhumatologie Hôpital Mongi Slim La Marsa Les talalgies de l adulte S. Zaltni Belhadj Service de Rhumatologie Hôpital Mongi Slim La Marsa Decembre 2012 Qu est ce que cest? c est? Talalgies= douleurs au talon Douleur plantaire Latérale interne

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif

Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Imagerie des lésions traumatiques du muscle iliopsoas chez le sportif Lionel Pesquer, Pascal Huot, Maryse Moinard, Gérald Paris, Alain Silvestre, Philippe Meyer Clinique du sport de Bordeaux - Mérignac

Plus en détail

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... Service de rhumatologie / HUG 27 août

Plus en détail

L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation?

L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation? L A C T I V I T É P H Y S I Q U E C H E Z L A D U L T E L approche clinique des tendinopathies et s il n y avait pas d inflammation? 5 par Martin Lamontagne Dans sa ferme intention de se remettre en forme,

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

Le muscle ilio-psoas : pathologies distales

Le muscle ilio-psoas : pathologies distales Le muscle ilio-psoas : pathologies distales Docteur François Prigent L'anatomie 1 - Le conflit ilio-psoas / prothèse de hanche,. 2 - La bursopathie ilio-pectinée, Le ressaut antérieur. Constitué de deux

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

Les pathologies de la coiffe des rotateurs

Les pathologies de la coiffe des rotateurs Les tendinopathies de l épaule : un éventail de pathologies Frédéric Balg, MD, FRCSC Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : L appareil locomoteur, Université de Sherbrooke, septembre 2006. j

Plus en détail

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation 1. a) Observation statique a) Debout, plans frontal, sagittal et horizontal Attitude antalgique une douleur dans la région du genou induit

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Projet de recherche. Patrick Gendron, B. Sc. Pht Clinique de médecine du sport CHUM et Université de Montréal patrick.gendron.1@icloud.

Projet de recherche. Patrick Gendron, B. Sc. Pht Clinique de médecine du sport CHUM et Université de Montréal patrick.gendron.1@icloud. Projet de recherche Retour au jeu chez des athlètes ayant subi une lésion des ischio-jambiers : valeur prédictive des mesures de l intégrité musculaire obtenue par échographie et des mesures cliniques

Plus en détail

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter

Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Les lésions musculo- tendineuses Erreurs à éviter Th. Bégué Service de Chirurgie Orthopédique, Traumatologique et Réparatrice Hôpital Antoine Béclère Université Paris- Sud, laboratoire CIAMS- STAPS EA

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

3 % = résultat. décevant

3 % = résultat. décevant 3 % des hanches prothésées = résultat décevant Les difficultés après arthroplastie totale de hanche sont d autant plus mal vécues que l opération est réputée pour ses bons résultats. plus de 25 CAUSES

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

LE NERF SUPRA SCAPULAIRE

LE NERF SUPRA SCAPULAIRE LE NERF SUPRA SCAPULAIRE G. DAUBINET Médecine physique et rééducation Traumatologie du sport - Arthroscopie Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris gdaubinet@hotmail.com L épaule des sports d armé

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Tendinopathies rotuliennes. Tendinopathies achiléennes

Tendinopathies rotuliennes. Tendinopathies achiléennes Epicondylites Epitrochléites Enthésopathies des Ischio-jambiers Syndromes de coiffe Cicatrices fibreuses musculaires Tendinopathies achiléennes Aponévrosites plantaires Tendinopathies rotuliennes Périostites

Plus en détail

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE «Une description anatomique doit être complète, précise, simple, mais en même temps suggestive.» Henry ROUVIÈRE, Préface à l Anatomie humaine, descriptive et topographique,

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

Tendinopathies de la main et du poignet

Tendinopathies de la main et du poignet 19 Tendinopathies de la main et du poignet Généralités Ténosynovite sténosante des doigts et du pouce (doigts à ressaut) Tendinite du flexor carpi radialis Tendinite des fléchisseurs au poignet Tendinite

Plus en détail

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive

Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Lésions du muscle iliopsoas en traumatologie sportive Docteur Josselin LAFFOND DESC Médecine du Sport 2 ème année Centre de Biologie et de Médecine du Sport de Pau 1. Introduction et rappels anatomiques

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

TUMEURS ET PSEUDO-TUMEURS DES PARTIES MOLLES : QUEL CRÉDIT PEUT-ON ACCORDER À L ÉCHOGRAPHIE?

TUMEURS ET PSEUDO-TUMEURS DES PARTIES MOLLES : QUEL CRÉDIT PEUT-ON ACCORDER À L ÉCHOGRAPHIE? TUMEURS ET PSEUDO-TUMEURS DES PARTIES MOLLES : QUEL CRÉDIT PEUT-ON ACCORDER À L ÉCHOGRAPHIE? R.CAMPAGNA, F.THEVENIN, D.RICHARME, H.GUERINI, A.FEYDY, F.LAROUSSERIE, JL.DRAPÉ Service de Radiologie B CHU

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie L EPAULE DU DU SPORTIF WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie GENERALITES 0 Epaule = mobilité + stabilité 0 3 articulations : Gléno-humérale, acromio et sternoclaviculaire 0 2 plans

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Avr v il 2 0 2 1 0 0 P of o. J.M. Criel e aa a r a d, d Dr D J.F. Ka K u a x

Avr v il 2 0 2 1 0 0 P of o. J.M. Criel e aa a r a d, d Dr D J.F. Ka K u a x Avril 2010 1 Prof. J.M. Crielaard, Dr J.F. Kaux de Liège Service de Médecine de l Appareil locomoteur Université et CHU de Liège 2 Lésions musculaires particulières LESION GRAND PECTORAL LESION ADDUCTEURS

Plus en détail

Examen d histoire de cas Cahier objectif. Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES

Examen d histoire de cas Cahier objectif. Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES Examen d histoire de cas Cahier objectif Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES Groupe national d orthopédie de l ACP. (Cet examen ne doit pas être reproduit sans la permission

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008 SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Spondylarthrites Décembre 2008 OBJECTIFS - Mieux identifier les patients atteints de spondylarthrite afin de raccourcir le délai entre l apparition des symptômes

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Lombalgie inflammatoire François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Pronostic d une lombalgie aigue 1mois: 66 à 75% encore symptomatiques quelques limitations fonctionnelles 82

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL

SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL SEMIOLOGIE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DE LA HANCHE DOULOUREUSE DE L ADULTEL CD-ROM D ENSEIGNEMENTD S.Mezghani, M. Mezghani, W.Tagougui, S. Baklouti, M.H. Elleuch, J.Mnif OBJECTIF Création d un d outil interactif

Plus en détail

Item 123. Psoriasis. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 123. Psoriasis. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 20 Item 123 Psoriasis Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un psoriasis. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. COFER Connaître les particularités cliniques,

Plus en détail

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie - Définitions... 1 2 Diagnostique d'une hernie inguinale... 2 3 Argumenter l'attitude

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D CAS L Jroundi, M Benrami, A EL Quessar, My R EL Hassani, H Benchaaboune,, N Chakir, N Boukhrissi,, M Jiddane Service

Plus en détail

Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris,

Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris, Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris, 1991. 27 Effets de la contraction et de l étirement des

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre Centre podiatrique Lambert Dr. Keven Lambert, Podiatre Objectif de la présentation Distinguer les cors et les verrues plantaires et résumer les différents traitements utilisés par les podiatres Évaluer

Plus en détail

Syndromes Canalaires du Bassin

Syndromes Canalaires du Bassin Syndromes Canalaires du Bassin Philippe MEYER Pascal Huot Maryse Moinard- Marie-Hélène Moreau-Durieux Gérald Paris Eric Pelé - Lionel Pesquer Alain Silvestre CAFCIM 29 septembre 2012 Syndrome du Piriforme

Plus en détail

Table des matières des pathologies

Table des matières des pathologies Table des matières des pathologies Membre supérieur Compression du nerf cubital Épicondylite Syndrome du tunnel carpien Ténosynovite de De Quervain Syndrome du tunnel carpien Il s agit d une douleur ressentie

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

Item 123 : Psoriasis

Item 123 : Psoriasis Item 123 : Psoriasis COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Épidémiologie du rhumatisme

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant

Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant 40 Item 299 Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant ENC Insérer les T1 Objectifs pédagogiques Devant une boiterie ou un trouble de la démarche chez l enfant, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones d Angéiologie 8 Janvier 2010 Historique 1550 Falloppio

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE D. VAN LINTHOUDT La Chaux-de-Fonds Lausanne, le 19.11.2004 SYNDROMES DOULOUREUX PAR SURCHARGE DU MEMBRE SUPERIEUR épaule

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais 1 Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais ENTRÉE EN VIGUEUR DU GUIDE DE PRISE EN HARGE : 11 AOÛT 2014 Mise à jour : juillet 2014 linique externe d orthopédie du SSS de Gatineau

Plus en détail

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE LA RAIDEUR A PROPOS DE Dr Jean-Pierre LIOTARD Paris, le 9 décembre 2006 Depuis 1985, pour tous, dans «le groupe Walch», les Amplitudes de l Epaule sont un fil rouge continu entre Chirurgiens, Médecins

Plus en détail

DU MOUVEMENT. LETTRE D INFORMATION Décembre 2012 n 46

DU MOUVEMENT. LETTRE D INFORMATION Décembre 2012 n 46 L A L E T T R E L OBSERVATOIRE DU MOUVEMENT LETTRE D INFORMATION Décembre 2012 n 46 Éditorial : M. Mansat 1 Anatomie et cinématique du coude : F. Bonnel, P. Mansat 1 Imagerie du coude du sportif : H. Chiavassa-Gandois

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de traumatologie du sport de La Défense Diplôme d université de podologie du sport EPIDEMIOLOGIE 6000

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 2 I Atteinte matricielle avec modification

Plus en détail