Bilan des filières R-E-P 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan des filières R-E-P 2013"

Transcription

1 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1

2 1/ Les grandes actions des filières - Développement de solution de proximité - Projet «Habitat collectif» Ce projet consiste à mettre à disposition dans les habitats collectifs regroupant 100 à 200 logements minimum, un local permettant aux usagés de déposer leurs DEEE. Le local de ce bailleur devient alors un point de collecte chez Ecosystèmes. La collecte des DEEE est ensuite réalisée par le prestataire agréé de la filière dès que le gisement minimum est atteint. 2

3 1/ Les grandes actions des filières - Développement de solution de proximité - Test réalisé avec la SIDR Après plusieurs échanges avec la SIDR, ce bailleur a accepté de réaliser un test : - Recherche de local adapté et accessible au prestataire. - Réalisation d un test dans le quartier des Camélias à Saint-Denis. - Création d un point de collecte en novembre Réalisation d une collecte en fin d année. Cette opération est toujours en cours 3

4 1/ Les grandes actions des filières - Développement de solution de proximité - Test réalisé avec la SIDR En 2014, création de deux locaux de pré-stockage aux Camélias permettant de stocker entre autres les DEEE. Si le test est concluant pour la SIDR, possibilité d étendre aux autres quartiers de St Denis, ainsi qu aux autres territoires de l île. 4

5 1/ Les grandes actions des filières - Développement de solution de proximité - Déploiement des meubles de collecte Ecosystèmes» Pour faciliter le geste d apport des consommateurs, Eco-systèmes a mis en place avec Corepile, une solution de collecte en libreservice accessible en magasin, pour déposer les petits appareils, ainsi que d autres produits usagés. Objectif : éviter aux consommateurs la tentation de les jeter dans la poubelle ou de les stocker dans leurs tiroirs (ex: gsm) Nouveauté : principe du «1 pour 0» c est-à-dire dépose sans obligation d achat 5

6 1/ Les grandes actions des filières - Développement de solution de proximité - Installation des meubles auprès de 6 enseignes volontaires En août 2013, Eco-systèmes a installé 29 meubles de collecte auprès de 6 enseignes : - CARREFOUR et LECLERC : 4 flux (gsm, pam, piles et cartouches) - JUMBO et CENTRE COMMERCIAL CHATOIRE : 3 flux (gsm, pam et piles) - RAVATE et COMFORTEC : 2 flux (pam et piles) 6

7 1/ Les grandes actions des filières - Le réemploi - Les acteurs du réemploi sur l île - En 2012, présence de 3 acteurs sur le secteur des DEEE Ménagers : EMMAÜS, et 2 nouvelles structures : DEHFI et BAC REUNION (Ressourcerie Lé La). - En 2013, présence de ces 3 acteurs + un projet de réemploi de l association Passerelle Réunion. Eco-systèmes a réalisé un test avec DEHFI et BAC Réunion en début d année. La contractualisation a été faite à partir du mois de juin. 7

8 1/ Les grandes actions des filières - Le réemploi - Quelques chiffres Emmaüs : Taux de réemploi estimé à 22% (Vente : 45,9 T ; Entrées (dons + distributeurs) : 193 T) BAC Réunion : Les chiffres recueillis ne nous permettent pas d établir un taux de réemploi. (Dons : 13 T) DEHFI : Pas de chiffres disponible Fin de l activité de DEHFI en juillet

9 1/ Les grandes actions des filières - Le réemploi - Un besoin de structuration de la filière Il est important que chaque demande de récupération de DEEE effectuée auprès des acteurs de la filière, par une association ou un réparateur, respecte certaines règles. Nécessité d avoir une meilleure connaissance : - de leur fonctionnement et leur organisation - de ce qu ils envisagent de faire de ces DEEE collectés - de ce qu ils font de leurs rebuts, Et de vérifier qu ils ne réalisent pas de démantèlement total ou quasitotal de l appareil. Il est très important d informer la filière via le SICR des demandes faites. 9

10 1/ Les grandes actions des filières - La sensibilisation du grand public - - Campagne d information (télé + radio) par Eco-systèmes - Réalisation d animations en magasin par Récylum 19 animations en magasin : JUMBO, CARREFOUR et LECLERC 10

11 2/ L émergence de nouvelles REP ECO-MOBILIER filière DEA ménagers Eco-mobilier : agréé en décembre Intervient à la Réunion depuis mi-2013 Produits concernés : éléments d ameublements usagers et toute la literie Ex : siège, literie et meubles de salon, séjour, salle à manger, cuisine, chambre à coucher, bureau, salle de bain, jardin, appoint, Objectif : 45 % réutilisation et recyclage à fin 2015 Acteurs potentiels : Producteurs, Distributeurs, ESS, EPCI, 11

12 2/ L émergence de nouvelles REP ECO-MOBILIER filière DEA ménagers Une mise en place progressive de cette filière 2013 : - Phase de d information et de sensibilisation des producteurs et des distributeurs - Affichage visible de l éco-participation Adhésion de 70 producteurs Perspective 2014 : - Mise en place opérationnelle de la filière Etude en cours Lancement d un appel d offre 12

13 2/ L émergence de nouvelles REP RECYLUM filière DEEE Professionnels RECYLUM : agréé en août 2012 pour les catégories 5, 8 et 9. Il intervient à la Réunion depuis mi-2013 Produits concernés : - Equipements électriques des bâtiments : éclairage général et d intérieur, détection incendie, - Equipements électriques des industries : pupitres de commande actif, automates/programmateurs, - Equipements électriques de la recherche : matériel de préparation d analyse, instruments de mesure, - Equipements électriques du médical : équipements fixes, mobiles, monitoring, 13

14 2/ L émergence de nouvelles REP RECYLUM filière DEEE Professionnels Acteurs de la filière à la Réunion : RECYLUM SICR STARDIS Producteurs = Importateurs hors France Distributeurs professionnels Détenteurs Eco-organisme national qui intervient à la Réunion depuis mi Facilitateur local de RECYLUM. Prestataire de collecte, de regroupement et de transit de RECYLUM depuis Sont ceux qui s acquittent d une contribution environnementale suivant un barème national fixé par RECYLUM. Sont ceux qui réceptionnent les DEEE Professionnels de leurs clients et qui s inscrivent dans la filière en tant que points de collecte. Sont ceux qui détiennent un gros volume de DEEE Professionnels (exemple : installateurs, hôpitaux, déchèteries professionnelles ) et qui s inscrivent dans la filière en tant que points de collecte. Etat de la filière à la Réunion : 9 points de collecte inscrits 14

15 3/ Données chiffrées filière REP Filières Nationales Filière des Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) Ménagers Filière des DEEE Lampes Filière des Piles et Accumulateurs 1ères Rencontres 15

16 Filière des DEEE Ménagers Légère augmentation des adhérents Légère augmentation du nb de point de collecte Obj : Taux de collecte : 7kg/hab/an Augmentation du volume collectée (+5%) 2013 : 6,47 kg/an/hab NB : Données transmises par ECO-SYSTEMES en Avril

17 Filière des DEEE Ménagers 6000 Filière DEEE : déclaration adhérents et collecte , , , , , , , , , , , , Déclarations importateurs Volume collecté (en T) Tonnage 2012 Tonnage ,80% 0,13% 3,5% 0,3% 17,19% 79,88% CL Distri Emmaüs 17,0% 79,2% CL Distri ESS Déch Pro Déch Pro 17

18 Filière des DEEE Lampes Augmentation du volume collectée (+18%) 3 exportations en 2013 NB : Données transmises par RECYLUM en Avril

19 Filière des DEEE Lampes Tonnage de lampes collectées en ,815 5,526 Distributeurs / Détenteurs Collectivités Répartition des lampes collectées (t) en ,1 0,231 Brisure Lampe Tube 19

20 Filière des Piles et Accumulateurs Augmentation du taux de collecte Augmentation du volume collecté (+67%) Augmentation du taux de collecte NB : Données transmises par COREPILE en Mars

21 Filière des Piles et Accumulateurs 80 Evolution de la filière Piles depuis , ,328 56, , ,5 36, ,7 29, ,1 12,6 15,8 13,4 12,5 18,669 29,8 15, Volume total (en T) Distributeurs / Détenteurs Collectivités 21

22 Merci de votre attention 1ères Rencontres 22

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Eco participation pour la filière de l ameublement Juillet 2013 Sommaire 2 I. La législation p.3 II. Les obligations p.3 III. Qui doit déclarer p.4 IV. Qui déclare quoi p.4 V. Comment déclarer l éco-participation

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées

Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées Récylum en chiffres Eco-organisme agréé en charge de la collecte et du recyclage des sources lumineuses Chiffres clés : 4800 T de lampes

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation de la lumière sans gaspillage Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques

Plus en détail

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES Si 2013 a été, pour Corepile, l année de la décennie réussie, 2014 sera celle des nouveaux défis. La position confirmée de leader

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT

MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2013 MISE EN PLACE DE L ECO-CONTRIBUTION SUR LE MOBILIER POUR LES METIERS DE L ARTISANAT Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 02/05/2013 Introduction

Plus en détail

Mardi 25 février 2014 Pignon sur Rue à Lyon Café cyclo-citoyen Comment structurer des filières de réemploi des cycles dans le Grand Lyon?

Mardi 25 février 2014 Pignon sur Rue à Lyon Café cyclo-citoyen Comment structurer des filières de réemploi des cycles dans le Grand Lyon? Mardi 25 février 2014 Pignon sur Rue à Lyon Café cyclo-citoyen Comment structurer des filières de réemploi des cycles dans le Grand Lyon? Réemploi des cycles PRÉ-ÉTUDE SUR LES FILIÈRES LOCALES Elodie Chabert,

Plus en détail

Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP

Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP 02/09/2013 Page 1 sur 8 Présentation de l UNEA L Union Nationale des Entreprises

Plus en détail

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme DEEe Collecte et recyclage : page 2 des déchets d équipements électriques et électroniques (deee) 10 catégories à recycler page 3 Collecte et recyclage : des déchets d ameublement (éco-mobilier) page 3

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2014

Bilan des filières R-E-P 2014 Mardi 5 Mai 2015 Bilan des filières R-E-P 2014 Les filières REP représentées par le SICR La mise en place des filières professionnelles Les faits importants en 2014 Point sur la filière Eco-mobilier Données

Plus en détail

Données sur les voies de valorisation des plastiques

Données sur les voies de valorisation des plastiques Données sur les voies de valorisation des plastiques Nolwenn FORAY - ADEME INNOV DAY Les différentes voies de valorisation des déchets plastiques PEP- Bellignat 18 juin 2013 Sommaire Implication de l ADEME

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

RECAPITULATIF Barème des éco-participations

RECAPITULATIF Barème des éco-participations 2016 RECAPITULATIF Barème des éco-participations 0811 69 68 70 I eco-mobilier.fr BARÈME 2016 RAPPEL L éco-participation est applicable à la vente, lors de la facturation. Ce barème pour 2016 s appliquera

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

PROFIL2013. Ameublement et crédit : analyse du marché

PROFIL2013. Ameublement et crédit : analyse du marché Ameublement et crédit : analyse du marché SOMMAIRE PROFIL 2013, le rendez-vous incontournable de la filière ameublement avec Sofinco Le Crédit à la Consommation Intentions Achats 2013 Spécialistes de l

Plus en détail

Normes, Pictogrammes, Panneaux

Normes, Pictogrammes, Panneaux Normes, Pictogrammes, Panneaux Mise à jour mai 2013 1 - NORMES D UTILISATION ET GRAPHISME de la marque déchèterie 2 - CARACTÈRES D ACCOMPAGNEMENT de la marque déchèterie et caractères de signalisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

Bilan d activité et comptes sociaux 2013 : faits marquants et chiffres clefs

Bilan d activité et comptes sociaux 2013 : faits marquants et chiffres clefs Bilan d activité et comptes sociaux 2013 : faits marquants et chiffres clefs 1 2 SOMMAIRE 2013 : une filière en marche Éco-participation et mise en marché P.06 Solutions de collecte P.08 Tri, réemploi

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

Économie sociale et solidaire Développement durable. Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire?

Économie sociale et solidaire Développement durable. Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire? Économie sociale et solidaire Développement durable Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire? Plan de la présentation 1.Introduction 2.Économie sociale et

Plus en détail

Réunion logisticiens Direction Développement & Partenariats

Réunion logisticiens Direction Développement & Partenariats Réunion logisticiens Direction Développement & Partenariats Les missions de l équipe partenariat Missions de la DDP Développer et optimiser le réseau de collecte des déchets dont Récylum est responsable,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

Boîte à outils de communication

Boîte à outils de communication Éco-tourisme Selon la Commission européenne, le tourisme est une des activités économiques au plus grand potentiel au sein de l Union européenne. Compte tenu de son importance, le tourisme doit devenir

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

HOPITECH 2012. La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement. Armelle PETIT, H360

HOPITECH 2012. La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement. Armelle PETIT, H360 HOPITECH 2012 NORD PAS DE CALAIS La gestion des compétences au service du patrimoine L évolution des métiers techniques levier du changement Armelle PETIT, H360 Patrick VIALAS, ANFH PARTENARIAT ANFH NORD/PAS

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

Date de la présentation. REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable?

Date de la présentation. REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable? Date de la présentation REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable? Le jetable c est Pratique? Hygiénique? Un gain de temps? environ 9 kg/ agent (espace duhesme) Page 2 Jetable = qui peut-être jeté après

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1 Département HSE LE RECYCL GE DES PL STIQUES EN FR NCE PEP Bellignat, le 3 juillet 2012 Innov Days 03/07/2012 1 > SOMMAIRE La Fédération de la Plasturgie Les chiffres du recyclage des plastiques en France

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Présentation de RECYC-QUÉBEC Créée en 1990 Société d État

Plus en détail

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE Présentation ERP Présentation d ERP Société créée en France en 2002 4 membres fondateurs : Braun-Gillette, Electrolux, Hewlett Packard et Sony EUROPEAN RECYING PLATFORM E R P Société par actions simplifiée

Plus en détail

Qu est-ce qu une filière REP?

Qu est-ce qu une filière REP? Sommaire 1. État des lieux : national / local 2. Le Programme : objectifs / acteurs 3. Ce qui change Une benne unique + de recyclage Les produits concernés 4. Illustrations Produits concernés Produits

Plus en détail

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE 1 Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE Présentation Récylum Le contexte externe : les obligations réglementaires

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

Rapport de la filière des cartouches d impression en 2014

Rapport de la filière des cartouches d impression en 2014 Pour une gestion efficace et performante des cartouches d impression Dans le cadre de l accord signé entre Le Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Les fabricants

Plus en détail

Simplifiez et suivez la gestion de vos déchets LE PACK CLE EN MAIN. www.greenwishes.fr - 01.83.62.05.53 - contact@greenwishes.fr

Simplifiez et suivez la gestion de vos déchets LE PACK CLE EN MAIN. www.greenwishes.fr - 01.83.62.05.53 - contact@greenwishes.fr Simplifiez et suivez la gestion de vos déchets LE PACK CLE EN MAIN www.greenwishes.fr - 01.83.62.05.53 - contact@greenwishes.fr Greenwishes collecte et recycle les déchets de bureau Qui sommes-nous? Start

Plus en détail

18 mars 2009. Présentation Forces de vente

18 mars 2009. Présentation Forces de vente 18 mars 2009 Présentation Forces de vente Qui est Récylum? Récylum est l éco léco-organisme organisme responsable de l élimination des lampes à économies d énergie usagées en France (DOM compris). Agréé

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète.

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Nos actions citoyennes En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Le développement durable, plus que des paroles, une stratégie Les 2 grands

Plus en détail

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE,

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe Mardi 18 novembre 2014 espace régional du Raizet Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Président de la Commission de l Environnement

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets signe un accord-cadre pour la réduction des déchets La Communauté d Agglomération de Montpellier assure, depuis 1991, le traitement des déchets ménagers et assimilés. Depuis plus d une quinzaine d année,

Plus en détail

Le dossier de demande d agrément déposé sur la base de ce cahier des charges est pleinement opposable au titulaire du présent agrément.

Le dossier de demande d agrément déposé sur la base de ce cahier des charges est pleinement opposable au titulaire du présent agrément. CAHIER DES CHARGES annexé à l arrêté du XX/XX/XX relatif à la procédure d agrément et portant cahier des charges des éco-organismes de la filière des déchets d équipements électriques et électroniques

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Un projet régional Plateforme régionale d approvisionnement de produits bio locaux en restauration collective Centralise commande, logistique

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

Déchetterie communautaire de Paray le Monial Présentation des filières de recyclage

Déchetterie communautaire de Paray le Monial Présentation des filières de recyclage Déchetterie communautaire de Paray le Monial Présentation des filières de recyclage Présentation du site Présentation générale - Une déchetterie implantée sur la commune de PARAY LE MONIAL (commune au

Plus en détail

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS 35 bd de Sébastopol 75001 Paris Directrice de la communication : Véronique Menseau e.mail : menseau@syctom-paris.fr tél : 01 40 13 17 86 Site web : www.syctom-paris.fr www.syctom-isseane.com Service presse

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée

Les Français et les détecteurs de fumée Les Français et les détecteurs de fumée Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 15 et 16 octobre 2015. Echantillon

Plus en détail

Ronan. Arthur. Marie-Claire. et le verre. et les médicaments. et les peintures. et les piles

Ronan. Arthur. Marie-Claire. et le verre. et les médicaments. et les peintures. et les piles Marie-Claire et le verre Ronan et les médicaments Arthur et les peintures et les piles Depuis plusieurs années, le SYSEM, SYndicat de traitement des déchets du Sud- Est Morbihan et ses collectivités membres

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Identité de l entreprise : Raison sociale Adresse Code postal Ville Code NAF Activité Coordonnées Personne répondant au questionnaire Coordonnées

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale N de la mesure : 1.4.1 Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale Action 1.4 : Optimiser la consommation de ressources dans le fonctionnement de la collectivité Pilote : Finalité

Plus en détail

Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques :

Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques : Grandes étapes dates essentielles Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques : Eco-systèmes, partenaire des collectivités locales Janvier 2003 : une nouvelle directive européenne impose la

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions Foire aux questions de la filière REP Textiles Les questions Que fait Eco TLC, l éco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, pour inciter les entreprises à écoconcevoir leurs produits? Conformément

Plus en détail

Tubes Fluorescents Haut Rendement Garantie Longue Durée : 60 Mois

Tubes Fluorescents Haut Rendement Garantie Longue Durée : 60 Mois Tubes Fluorescents Haut Rendement Garantie Longue Durée : 60 Mois Modèle T8-18 W (60 cm) / 36 W (120 cm) / 58 W (150 cm) 830 (Blanc Chaud) / 840 (Blanc Deluxe) / 865 (Lumière du Jour) Les Tubes Fluorescents

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014

Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014 Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014 CEE : Les objectifs Objectif : Moyens : Diminuer les consommations d énergie

Plus en détail

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Jean Pascal Chirat Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Intervention Fnas Plan de l intervention Etat énergétique du parc des logements français selon les: Etiquettes

Plus en détail

La journée d Amédée Troizeu

La journée d Amédée Troizeu La journée d Amédée Les appareils électriques et électroniques nous accompagnent tout au long de. Petite histoire pour identifier ces appareils de notre quotidien. DÉROULÉ participants cycle 3 Taille du

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU Un partenaire SOLIDAIRE Régie de quartier RESPIRE, créée en 1993 Membre du CNLRQ Nous employons 45 personnes en moyenne dont 30 personnes en insertion Un engagement DURABLE

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013

Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013 Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013 BILAN DU TEST NATIONAL Les points essentiels du test de Mai 2013 2 Rappel du dispositif global Campagne du 29 avril au 7 juin 2013. 6 radios

Plus en détail

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager

Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Promouvoir l électroménager performant Le positionnement des grandes marques d électroménager Ateliers techniques de l ALE 14 décembre 2009 Sommaire Introduction : Rôle et missions du GIFAM L étiquette

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri Réunion du comité de pilotage du 08.06.12 Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne Association L Effet Colibri 1 Présentation de la mission Le déroulement : Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison»

De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison» De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison» La péninsule électrique bretonne Les partenaires : Vir volt : une opération pilote de MDE sur le Pays de Saint-Brieuc Objectifs : Economiser 78 GWh / an d électricité

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

DEEE PRO. Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Collecte des DEEE Pro

DEEE PRO. Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Collecte des DEEE Pro DEEE PRO Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012 Collecte des DEEE Pro 1 Du nouveau dans les DEEE Pro! 2 Accroissement du périmètre Catégorie 5 : Matériel d éclairage Eclairage tertiaire et industriel Eclairage

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

L Etat de Fribourg renforce son exemplarité

L Etat de Fribourg renforce son exemplarité Nachhaltige Entwicklung RUBD-NE Développement durable L Etat de Fribourg renforce son exemplarité Conférence ecohome, le 7 octobre 2013 M. Delisle, Responsable développement durable à l Etat de Fribourg

Plus en détail

RECYCLER, ÇA VALORISE!

RECYCLER, ÇA VALORISE! RECYCLER, ÇA VALORISE! QUI SOMMES-NOUS? ACTEUR DE L INSERTION LAURÉAT DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN NOVEMBRE 2011 1 ER PRIX DE LA CRÉATION D ENTREPRISE ATTRIBUÉ PAR LE ROTARY CLUB DE RUEIL-MALMAISON

Plus en détail