Marché de conception-réalisation dans le nucléaire pour Razel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marché de conception-réalisation dans le nucléaire pour Razel"

Transcription

1 N Magazine DOSSIER Marché de conception-réalisation dans le nucléaire pour Razel

2 02 > Sommaire Arrêt sur images p.4 Les chantiers Razel sur le vif Razel magazine n 55 Janvier 2011 Édité par le Groupe Razel 3, rue René Razel - Christ-de-Saclay Orsay Cedex Tél. : +33 (0) razel.fr Directeur de la publication : Jérôme Perrin Rédactrice-en-chef : Isabelle Schillewaert-Sacquet, Ont participé à ce numéro : Luc Amoros, Emmanuelle Arnoux, François Astruc, Pascal Baraté, Nicolas Boulonne, Olivier Chappard, Jean-Marc Chardon, Laurent Chauvel, Mathieu Darmon, Stéphane Debalme, Jean-François Dufour, Jean-Claude Durand, Thibaud Escobessa, Jean Faurie, Philippe Jubert, Rachel Izard, Dino de Lorenzi, Denis Mathelon, Alexandre Papavoine, Gilles Patrosso, Jacques Perron, Kristen Petillon, Marc Petit, Guillaume Planté, Stéphanie Pion, Stéphane Querné, Patrick Ramond, François Renaud, Antonio Ribeirinho, Stéphane Roques, Benjamin Soudan, Laure Tugayé, Jean-Claude Vaillant, Jean-Pierre Vitu, Didier Voltz, Tristan Wendels. Crédits photos : Jean-Paul Bibes (Image & Process), Jérôme Cabanel, Jean Faurie, Dominique Feintrenie, Rachel Izard, Jo Klein, Guillaume Planté, Nicolas Vercellino, DR. Graphisme : Hawaii Communication Tél. : +33 (0) Impression : Imprimerie de Pithiviers Tirage : exemplaires Imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement. N BVQI : PEFC/ Dossier p.6 Razel acteur de la déconstruction nucléaire Notre reportage sur notre chantier ICEDA (Installation de conditionnement et d entreposage des déchets activés) Échos des chantiers p.16 La ligne 4 du métro parisien La galerie de sécurité du tunnel du Fréjus Le tunnel d amenée d eau du barrage de Rizzanèse L autoroute A4, contournement Sud de Reims L autoroute A714, bretelle autoroutière de Montluçon Le quai de La Rochelle Le parc éolien de Langres Des camions brevetés par des filiales de Razel Croissance externe : Razel acquiert la société Singlande Au cœur de la planète p.30 Razel, partenaire et soutien local Razel est une société du Groupe FAYAT

3 Edito > 03 Des marchés importants et diversifiés ont été confiés à Razel, confirmant l expertise multi-métiers du Groupe. Le dossier de cette publication est consacré au positionnement de l entreprise dans la filière nucléaire et en particulier dans le cadre du chantier majeur «ICEDA», Installation de Conditionnement et d Entreposage de Déchets Activés, attribué à Razel par le Centre d Ingénierie Déconstruction et Environnement d EDF (CIDEN). Un des plus gros chantiers en cours de réalisation par nos équipes Grands Ouvrages de Génie Civil avec celui du génie civil des bâtiments et installations du Réacteur Jules Horowitz à Cadarache que Razel exécute pour le CEA (Commissariat à l Énergie Atomique). L ICEDA est un marché «conception-réalisation» qui positionne durablement l entreprise sur ce type de marché de travaux. L usine de dépollution de l agglomération havraise, réalisée pour la Communauté d agglomération du Havre, était un marché du même type, tout comme la refonte du pré-traitement de l usine d épuration Seine Aval, située à Achères dans les Yvelines, confiée en juillet dernier par le SIAAP au groupement dont Razel fait partie. Au titre de l année 2010, Razel s est également vu confier le site de maintenance et de remisage du tramway T6 Châtillon Vélizy Viroflay par la RATP et encore la mise aux normes du tunnel de Pantin par la Mairie de Paris. Rappelons que nos équipes travaillent actuellement sur la mise en sécurité du tunnel du Landy sur l autoroute A1, pour le compte de la DIRIF. Razel innove et pas seulement sur ses chantiers! La direction de la communication vous propose de découvrir de façon inédite et dynamique le savoir-faire des équipes Razel. Joint à ce numéro, un DVD présente trois films concernant des chantiers réalisés par Razel. L un d entre eux évoque la technique brevetée Razel de poussage des dalles de ponts mixtes. Les deux autres films exposent des chantiers livrés par Razel récemment, le lot C3 de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône et surtout l impressionnant barrage de Koudiat Acerdoune en Algérie qui représente pour l entreprise un de ses challenges les plus marquants. Aujourd hui, Razel est toujours présent en Algérie où a été démarré un autre chantier d envergure, le barrage de Tabellout, confié à l entreprise en mars dernier par l Agence Nationale des Barrages et Transferts (ANBT). Cet ouvrage hydraulique, le 5 ème du pays en matière de capacité de stockage de l ordre de 294 millions de m³, est situé dans la wilaya de Jijel, le long de la côte est du pays, à un peu plus de 350 km d Alger. Important maillon du système de transfert des eaux vers les hauts plateaux, cet ouvrage est un barrage poids, rectiligne, en béton compacté au rouleau (BCR). Avec une hauteur de 112 mètres, 366 mètres de longueur et 8 mètres de largeur en crête, il sera l un des vingt plus hauts barrages en BCR réalisés dans le monde à ce jour. Il comprend un évacuateur de crue à seuil libre en escalier d une largeur utile de 60 mètres, une galerie de transfert de 13 km de long et deux galeries de dérivation. Le Comité de Direction et moi-même vous adressons nos meilleurs vœux pour l année 2011! Jérôme PERRIN Directeur Général

4 04 > Arrêt sur images Arrêt sur images Beau chantier pluridisciplinaire pour l agence Razel Île-de-France Ouest De septembre 2008 à mars 2010, l agence Île-de-France Ouest a réalisé pour la RATP des équipements neufs dans le site de maintenance des métros de la ligne 5 du métro parisien. «Il s agissait d adapter cet atelier à la maintenance d un nouveau matériel ferré : le MF Le chantier s est organisé en 4 opérations distinctes. La construction d un bâtiment tous corps d état de 500 m² accueillant l encadrement du site, une station de nettoyage des métros, une passerelle d entretien des métros de 80 mètres et un vérin en fosse», décrit François Astruc, Ingénieur travaux. Trémie du Mans : au cœur du multi-métiers Razel a livré au Conseil Général de la Sarthe (72) le chantier de l aménagement du carrefour (dénivellation) de la RD 313 et la RD 300, permettant à terme le contournement nord de l agglomération mancelle. Commencé le 23 mars 2009, le chantier a été livré le 23 juin «Le chantier portait sur la réalisation d une trémie en palplanche, la réalisation de deux ouvrages d art sur le giratoire et la réalisation des travaux de terrassement, d assainissement et la réalisation de la couche de forme traitée avec les matériaux du site», décrit Nicolas Boulonne, Ingénieur travaux. «L agence d Angers est particulièrement satisfaite d avoir réalisé ce marché qui conjugue terrassement, béton, assainissement et couche de chaussée car ce chantier nous conduit au cœur de notre savoir-faire, le multimétiers», précise Antonio Ribeirinho, Chef de centre. Parking de Nice : 2 ème phase de génie civil Pour la Société Aéroportuaire Nice Côte-d Azur, Razel Sud de la France, agence PACA, réalise le lot gros œuvre d un parking sur 4 niveaux de 2600 places sur l aéroport Nice Côte d Azur. «Après avoir mis en service le rez-de-chaussée du parking début juin 2010, nous étions en réception début juillet sur l ensemble des étages pour assurer une ouverture au public le 22 juillet dernier», explique Jean-Marc Nury, Directeur du chantier.

5 05 Livraison du lot C3 de la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône «Une des grosses particularités techniques de ce chantier prescrit par RFF a résidé dans l imbrication étroite entre les travaux d ouvrages d art et les travaux de terrassements, trois viaducs étant par ailleurs réalisés dans le cadre d autres marché dans les emprises du lot C3, dont Razel était mandataire», explique Marc Petit, Directeur de Razel Terrassement. La livraison s est déroulée en deux temps. Le chantier a été réceptionné le 15 décembre 2009 et l achèvement des reprises et les finitions ont été réalisés fin mai Digue des Français Dans le cadre du programme d actions de prévention des inondations (PAPI) du fleuve Var, le Conseil Général des Alpes Maritimes a fait réaliser des travaux de renforcement de la digue des Français, située en rive droite du fleuve Var entre les points kilométriques 21 et 22 du cours d eau. L opération a principalement consisté à reprendre l étanchéité du perré bétonné, à construire des épis anti-affouillement, à rehausser la digue et à la renforcer. Fin des travaux été mètres de long au-dessus du Golo Pour la Collectivité territoriale de Corse, Razel a terminé en avril 2010 le pont sur le Golo, principal fleuve de Corse, ouvrage principal de la voie nouvelle entre Borgo et Vescovato au sud de Bastia. «Long de 280 mètres, le pont est constitué de deux ouvrages comportant chacun un tablier à six travées de structure mixte bipoutre. La largeur du tablier est de 10,85 mètres», précise Guillaume Planté, Directeur du chantier.

6 DOSSIER Avec Razel, acteur de la déconstruction nucléaire En marge de son expertise en matière de grands ouvrages d art, Razel mène depuis 10 ans une action continue pour suivre des projets industriels complexes tels que stations d épuration ou usine de dépollution des eaux, centre de traitement des déchets ménagers et projets nucléaires. Dans le cadre d un appel d offres sur performance dont le processus aura duré 32 mois, le Centre d Ingénierie Déconstruction et Environnement d EDF (CIDEN) a confié début 2008 le projet ICEDA (Installation de Conditionnement et d Entreposage de Déchets Activés) à un groupement constitué et mené par Razel. Ce marché comprend une phase de conception puis une phase de construction et de mise en service après autorisation par l Autorité de Sûreté Nucléaire. ICEDA place Razel au cœur du secteur nucléaire et positionne l entreprise sur les marchés de type «conceptionréalisation». L Installation de Conditionnement et d Entreposage de Déchets Activés est une installation provisoire implantée sur le site de la centrale nucléaire du Bugey dans l Ain, qui permettra de conditionner et d entreposer à partir de 2014, les déchets issus de la déconstruction des 9 réacteurs EDF en cours de démantèlement, dont l ancienne unité n 1 de la centrale du Bugey, ainsi que certains déchets de même nature provenant des réacteurs en exploitation. ICEDA sera opérationnelle en 2014 et sa durée d exploitation est prévue pour 50 ans. Les déchets seront à terme transférés dans le futur centre de stockage des déchets de haute et moyenne activités à vie longue de l ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs), tel que prévu dans la loi de juin 2006 relative à la gestion des matières radioactives.

7 07 Les entreprises avec lesquelles EDF travaille doivent partager les mêmes exigences de sécurité et les mêmes valeurs. L entreprise Razel présente toutes les garanties de bon partage de ces enjeux. Rencontre avec Régis Dalmas, Directeur Adjoint du Centre d Ingénierie Déconstruction et Environnement d EDF (CIDEN). Qu est-ce que ICEDA? Régis Dalmas. - ICEDA est une installation de conditionnement et d entreposage des déchets activés, spécifiquement conçue pour la gestion des déchets liés au démantèlement des centrales nucléaires. L installation est également conçue pour recevoir des déchets activés provenant des réacteurs en exploitation. Pour démanteler, traiter et entreposer ces déchets. EDF, qui ne possède pas encore de filière d élimination définitive, a créé ICEDA, une installation d entreposage temporaire. Quelle est la problématique du démantèlement en France? R. D. - Depuis 2001, EDF a choisi de déconstruire, sans délai d attente, ses neufs réacteurs définitivement à l arrêt. EDF montre par là même que l entreprise est en mesure de démanteler une centrale avant d en construire une autre. Quel niveau d exigence a établi EDF? R. D. - EDF a un niveau d exigence aussi élevé pour le démantèlement que pour la construction de nouveaux réacteurs et l exploitation de ses centrales. C est pourquoi nous avons mis en place des procédures opératoires sûres que nos prestataires doivent respecter scrupuleusement. L Autorité de Sûreté Nucléaire contrôle EDF et EDF contrôle ses prestataires. Les risques et les enjeux vis-àvis de la population et de l environnement sont pris au sérieux. Les entreprises avec lesquelles EDF travaille doivent partager les mêmes exigences de sécurité et les mêmes valeurs. Sur les chantiers, la qualité du travail reflète l image de l entreprise et celle d EDF en tant qu industriel responsable. L entreprise Razel présente toutes les garanties de bon partage de ces enjeux. Régis Dalmas. Pourquoi le démantèlement est-il nécessaire? R. D. - EDF maîtrise l ensemble du cycle de vie de ses centrales nucléaires et assume l entière responsabilité technique et financière de leur déconstruction lorsque celles-ci sont arrivées à la fin de leur exploitation. La déconstruction est une étape normale dans la vie d une centrale.

8 08 > Dossier > Razel et ICEDA Razel, présent sur les marchés conception-réalisation Rencontre avec Olivier Chappard, Directeur de Razel Grands Ouvrages de Génie Civil. Olivier Chappard. Quelle est la genèse du projet? Olivier Chappard. - La phase «Réalisation, mise en œuvre des résultats de la phase Conception» a été notifiée à Razel en septembre Elle est la 3 ème phase du projet ICEDA. La 1 ère phase était l appel d offres de type concours sur performance et la 2 ème phase était la phase Conception. La commande a été notifiée à un groupement dont Razel est mandataire, constitué de Razel pour le génie civil, INGEROP pour l ingénierie, BABCOCK NOELL pour le process en cellules chaudes, CEGELEC CEM pour la manutention hors cellules, CEGELEC CLY pour les courants forts et faibles et le contrôle commande et NOVI pour la ventilation nucléaire. L attribution de ce marché à Razel représente une reconnaissance de l entreprise par le secteur nucléaire O. C. - En choisissant le groupement ayant Razel pour mandataire, notre client EDF-CIDEN nous a accordé sa confiance pour ICEDA, tout comme le CEA l a fait sur le chantier du Réacteur Jules Horowitz à Cadarache. Les deux projets sont menés en parallèle par les équipes de Razel Grands Ouvrages de Génie Civil. ICEDA est une opération industrielle «clé-en-main». Pour Razel, la maîtrise de ce challenge réside dans l organisation mise en place, dans laquelle chaque partenaire, tout en restant responsable de son propre domaine de technicité, est assujetti au pilotage d une maîtrise d œuvre intégrée sous la direction de Razel. Ce chantier permet à Razel de se positionner par ailleurs sur les marchés conceptionconstruction O. C. - Oui, en termes de génie civil industriel sachant que nous sommes déja présents avec un succès certain dans le domaine de la conception-construction des ouvrages d art et des stations d épuration. Au sein du département Grands ouvrages de Génie Civil, l équipe Études de prix, dirigée par Pascal Duboys, et menée par Jacques Tissot sur ce projet avec l appui de Delphine Roussel, Sabine Soulié, Jacky Thieltgen, Patrick Letertre, Nathalie Charbonnier et Annie Gourdet, s est beaucoup investie pour constituer le dossier qui a retenu l attention d EDF. Qu est-ce qu un marché conception-réalisation? Un marché de conception-réalisation ou autrement appelé «marché de conception-construction» est un marché de travaux, qu il soit public ou privé, par lequel un Maître d Ouvrage confie à un opérateur économique ou à un groupement d opérateurs économiques, à la fois les études de conception et l exécution de travaux. De gauche à droite, l équipe Étude de Prix : Pascal Duboys, Delphine Roussel, Sabine Soulié, Patrick Letertre, Jacques Tissot, Nathalie Charbonnier et Jacky Thieltgen. Absente sur la photo, Annie Gourdet, Assistante de direction de l unité Développement.

9 09 LA PAROLE À... Henri Mydlarz, Directeur du Développement Razel a décidé de développer son activité génie civil dans le domaine nucléaire en Forts de notre expérience dans les clés-en-mains industriels (stations d épurations en France, grands équipements hydrauliques à l étranger), nous avons d abord concouru pour le projet MAGENTA que le CEA lançait en conceptionconstruction à Cadarache. C était une première dans le domaine nucléaire et la qualité de notre projet a amené EDF-CIDEN à nous convoquer dès 2003 pour attirer notre attention sur le projet ICEDA : EDF envisageait aussi une procédure de conception-construction, et notre expérience les intéressait. Dans ce cas, ce sont autant par les compétences de Razel dans ses propres métiers et sa maîtrise de la coordination de groupements complexes, que par le choix de partenaires de qualité que résident les clés du succès. La formation de notre groupement a été notre première étape du projet. La phase d élaboration de l offre a duré un an et demi. Elle a consisté, après appropriation des données et des exigences de notre client, à élaborer un avant projet suffisamment détaillé pour permettre à notre groupement de garantir les performances, exprimées en termes de fonctions de service (tâches à réaliser, outils, cadences) et de fonctions de contraintes (conformité aux exigences de sureté). Ce travail a été conduit en réseau avec nos partenaires en Ingénierie, procédés en cellules chaudes (soumises aux rayonnements), manutention, électricité et ventilation nucléaire. Le marché notifié en décembre 2007 comportait une première phase «Conception» d une durée d un an, qui a permis à notre Groupement de valider les hypothèses prises en compte à la soumission en matière de sureté, radioprotection, dimensionnement des structures, procédés et équipements, ainsi que personnel nécessaire à l exploitation de l installation. De gauche à droite, l équipe Razel sur le chantier : Jean-François Dufour, Directeur du chantier, Tristan Wendels, Ingénieur travaux, Virgilio Da Silva Marques, Chef de chantier, Sabine André, Secrétaire intérimaire, Mathieu Darmon, Ingénieur travaux, Benjamin Soudan, Technicien géomètre, Thibaud Escobessa, Contrôleur de gestion, Jean-Yves Hinaut, Ingénieur méthode, Denis Mathelon, Ingénieur études, André Péraud, Chef de chantier, Laure Tugayé, Ingénieur travaux, cellule Sécurité Qualité Environnement, Nuno Barbosa Da Rocha, Assistant Chef de chantier, Gérard Chaumeil, Ingénieur méthode.

10 10 > Dossier > Razel et ICEDA ICEDA : Razel, pilote et interface d un groupement multi-métiers Razel est mandataire du groupement en charge de la phase construction de l ICEDA. Le point sur l avancement du chantier qui a commencé en octobre 2009 et devrait se terminer fin Jean-François Dufour. «L ICEDA est construite sur le site de la centrale nucléaire du Bugey. Cette installation, classée Installation Nucléaire de Base (INB), est destinée à recevoir des déchets activés de démantèlement et d exploitation, qui sont essentiellement métalliques, les conditionner et les entreposer. La durée de vie prévue de l installation est de 50 ans», expose François Renaud, Directeur de Projets pour Razel Grands Ouvrages de Génie Civil. «L installation accueillera des emballages de transport de 130 tonnes pour certains, contenant les produits à traiter. Ces emballages de transport seront acheminés soit par voie ferrée soit par route. Les déchets activés sont extraits de ces emballages de transport nommés «châteaux» puis conditionnés dans des «cellules chaudes» en colis bétonnés. Ceux ci sont entreposés en attente de réexpédition vers le site de stockage profond en cours d étude par l Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs (ANDRA) dans le cadre de la loi de juin 2006», précise le directeur. Le bâtiment, d une emprise au sol de m², est assis sur un sol renforcé par inclusions rigides de 35 à 55 mètres de profondeur et d un mètre de diamètre. «Il comporte 6 blocs structurels de hauteur maximale 20 mètres, avec une fosse descendant à moins 10 mètres», précise Jean-François Dufour, Directeur du chantier. «La structure est principalement dimensionnée par le séisme et la protection radiologique, avec des parois atteignant 1,25 mètre d épaisseur». Plan des différents bâtiments de l installation ICEDA Locaux techniques Conditionnement Entreposage Accueil et vestiaire Effluents Réception

11 11 Un système innovant Pour maîtriser les tassements du sol sous les bâtiments d ICEDA, Razel a proposé une solution consistant à renforcer le sol par des inclusions rigides. «Cette technique était innovante car elle n a jamais été mise en œuvre dans le cadre d une installation nucléaire», précise Jean-François Dufour. Ces inclusions sont des colonnes en béton armé d un mètre de diamètre réparties selon un maillage moyen de 5 x 5 mètres, descendant jusqu au substratum situé entre 35 et 55 mètres de profondeur. Contrairement à des pieux ces colonnes ne sont pas liaisonnées aux bâtiments mais arasées à 2,50 mètres sous les radiers, un matelas de répartition réalisé avec les alluvions du site homogénéisées assurant la transition. niveau 0.00 argile 1 m bâtiment 5 m bâtiment radier radier 1.25 m 2.50 m 5 m 5 m alluvions molasse 300 inclusions 33 m à 55 m Les travaux de fondations Après les travaux de terrassement réalisés par Bianco, filiale de Razel ( m³ de déblais / remblais), le démarrage des inclusions a été planifié à l automne Les 300 inclusions, soit plus de 13 km de forage et plus de m³ de béton ont été exécutées par Franki Fondations en seulement 6 mois grâce à la mise en œuvre de 3 ateliers. Le matelas de répartition a ensuite été réalisé jusqu en juin Afin de valider cette solution, EDF a décidé l exécution d un plot d essai grandeur nature. À l été 2008, 9 inclusions de 40 mètres de profondeur et une dalle béton de plus de 100 m² simulant le radier d ICEDA ont été réalisées et équipées de toutes les instrumentations permettant d enregistrer contraintes et tassements. Les charges d ICEDA ont été simulées en érigeant une pyramide de 14 mètres de hauteur nécessitant m³ de remblai en alluvions du site. Les mesures de tassements, qui ont été poursuivies jusqu à l été 2009, ont permis de valider l efficacité de ce système de fondations sur lequel l Autorité de Sûreté Nucléaire a rendu un avis positif.

12 12 > Dossier > Razel et ICEDA La fosse Lorry L installation ICEDA comprend un local en sous-sol dit «fosse Lorry». Ce local accueille les «châteaux» de 130 tonnes qui sont ensuite acheminés jusqu aux cellules de conditionnement grâce à un très gros chariot de transfert nommé «Lorry». Ce local, qui descend à plus de 10 mètres de profondeur, est construit à l abri d une enceinte en palplanches. Priorité à la sécurité et à l environnement EDF fait de la sécurité sur les chantiers une priorité. Des inspections sont menées très régulièrement. Razel a mis en œuvre un plan d actions Sécurité rigoureux : quarts d heure sécurité hebdomadaires, pré job briefing quotidiens au cours desquels les chefs d équipes expliquent au personnel le déroulement de la journée, minutes d arrêt où le personnel procède au rangement et au nettoyage du chantier, visites mensuelles de sécurité en interne et avec EDF des mesures efficaces : le nombre d accidents sur ce chantier est particulièrement faible. Sur le plan environnemental, Razel applique les exigences du CNPE (Centre Nucléaire de Production d Électricité) en matière d évacuation des déchets. Une traçabilité rigoureuse est réalisée. En termes de nuisances sonores, des arrêtés préfectoraux interdisent tout bruit avant 7h et après 20h. Dans le cas de travaux nocturnes inévitables, Razel demande une dérogation à l arrêté préfectoral et EDF communique très en amont avec les riverains. Les pistes d accès au chantier sont arrosées pour réduire les émissions de poussière et un suivi très rigoureux du stockage des produits est réalisé. EDF contrôle tous les produits dits «à risque» et Razel rédige un descriptif du conditionnement et du stockage. «Ces exigences de sécurité, de qualité et d environnement impliquent une organisation dédiée», précise Jean-François Dufour. «Un ingénieur travaille à temps plein sur la Qualité, un autre sur la Sécurité. Une personne est affectée au contrôle du ferraillage et du coffrage. Un ingénieur Méthodes assure la liaison avec notre partenaire Ingénierie.

13 13 Le génie civil Les travaux réalisés pour la filière nucléaire présentent des particularités. Tandis que la phase Conception était centrée sur les risques de l installation, à savoir la maîtrise du confinement (gestion des emballages et des colis, bâtiments, ventilation, incendie ), le respect des objectifs de radioprotection et le «scénario incendie», la phase Réalisation est soumise au respect strict des exigences réglementaires et administratives, à la gestion exemplaire de la sécurité du chantier et à la prise en compte des observations de riverains. Jean-François Dufour, qui a réalisé une partie de sa carrière d ingénieur Travaux publics dans cette filière explique : «Il est nécessaire et indispensable de faire preuve d une grande rigueur dans les travaux d exécution. Il s agit en effet à terme de conditionner des produits activés. De ce fait notamment, sur le plan des ouvrages exécutés, les bétons doivent faire preuve d une qualité exemplaire, tout comme le ferraillage qui en raison de sa forte densité détermine la cadence du chantier soumis à un planning très strict». Cette qualité est contrôlée au quotidien par EDF et l Autorité de Sûreté Nucléaire qui réalise régulièrement des audits sur le terrain (lire notre encadré). En plus de ces exigences en termes de sécurité, de qualité, d environnement et de respect du planning, l exiguïté de la zone de travaux est une contrainte forte. «Le chantier étant situé sur le site même du Bugey, la règlementation est identique à celle du centre de production», ajoute le directeur du chantier. En termes d avancement, les radiers des principaux bâtiments seront terminés début Les bâtiments Conditionnement et Halls de réception et d entreposages seront en pleine activité pendant toute l année Il est à noter qu au delà du génie civil, Razel est également en charge de la station des effluents liquides et des corps d état secondaires des bâtiments. Le planning Octobre 2009 Mars 2010 travaux des fondations (inclusions). Juin er béton de structure. Mi 2012 fin du génie-civil. Mi 2013 fin des équipements. Mi 2013 à fin 2013 essais sans déchets actifs > 6 mois essais en actif > 3,5 mois. REPÈRES 100 collaborateurs sur le chantier. Terrassement : m³ Inclusions rigides : mètres (300 inclusions de 45 mètres) Coffrage : m² Armatures : tonnes (dont tonnes pour béton de structure et tonnes pour inclusions rigides) Béton de structure : m³ Surface au sol des bâtiments : m²

14 14 > Dossier > Razel et ICEDA LA PAROLE À... Luc Amoros, Adjoint au Directeur technique du bureau d études Techniques & Méthodes (T&M). T&M est intervenu en soutien pour des études particulières, en liaison avec l équipe Méthodes du chantier. Tout d abord, pour une aide à la définition du plan d installation : plan des installations, implantation des grues à tour, définition et calcul de leur fondation. Puis pour conforter la procédure de décintrage des dalles de couverture des enceintes de stockage. Ces dalles, d une portée de 30 m et de 1,20 m d épaisseur sont coulées sur un étaiement de pied type Godon. Elles présentent une flèche importante au décoffrage, qui empêche un désétaiement classique. Il a donc fallu concevoir des étais provisoires de 250 tonnes de charge utile qui, disposés au centre de la portée, permettent l enlèvement des tours d étaiement, avant d être à leur tour retirés selon un phasage précis.l intervention de T&M consiste à valider la solution et le phasage ainsi qu à optimiser le nombre d étais strictement nécessaire, ce qui implique une modélisation aux éléments finis de la structure, et une vérification des efforts à chaque phase du décoffrage. T&M a, en outre, fourni la note de calculs de justification des étais métalliques. PRIORITÉ INSERTION & EMPLOI Dans le cadre de sa politique de recrutement par l insertion et la formation, Razel a signé, pour le chantier ICEDA, un Contrat d Aide au Retour à l Emploi Durable (CARED). Huit demandeurs d emploi sont formés au métier de coffreur-bancheur. Au total, 400 heures de formation et un contrat de professionnalisation. Carol Ribaud, Responsable du recrutement.

15 15 Notre client EDF accompagné par l Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) En ce qui concerne les installations nucléaires, la présence d éléments activés et de matériaux contaminés impose des règles et des procédures particulièrement draconiennes. En France, les règles qui président au démantèlement de ces installations, sont les mêmes que celles qui ont conduit à leur construction. L organisation française en matière de sûreté nucléaire repose sur le principe de la responsabilité première de l exploitant, contrôlé par une Autorité de Sûreté représentant les pouvoirs publics. Les rôles se répartissent de la manière suivante : les pouvoirs publics ayant défini des objectifs généraux de sûreté, l exploitant propose des modalités techniques pour les atteindre. Les pouvoirs publics s assurent que ces modalités répondent aux buts recherchés. L exploitant met en œuvre les dispositions approuvées et les pouvoirs publics s assurent de cette bonne mise en œuvre à la faveur d inspections et de contrôles. Au sein des pouvoirs publics, le ministère de l Industrie et le ministère de l Écologie ont conjointement en charge les questions relatives à la sûreté des installations nucléaires. Ils s appuient sur un ensemble d organismes que coordonne l ASN, avec l appui de l IRSN (Institut de Radioprotection et Sûreté Nucléaire). L objectif de l Autorité de Sûreté Nucléaire est de s assurer que les différents incidents et accidents considérés comme plausibles ont été pris en compte et que les moyens de surveillance, de sécurité et de sauvegarde qui ont été définis sont bien mis en œuvre.

16 16 > Echos des chantiers > Travaux souterrains Ligne 4 du métro parisien Percements du tunnel côtés sud et nord Sur le chantier de la ligne 4 concernant le prolongement de la porte d Orléans à Bagneux : percements du tunnel côtés sud et nord réalisés en été 2010 par les équipes Razel Travaux souterrains. Jean-Claude Durand, Directeur du Chantier. La roche s ouvre, un trait de lumière perce, des mains se serrent. Dans le milieu des travaux souterrains, un percement est toujours un moment d émotion. Même en période de congés d été, les travaux sur les différents sites du chantier de la ligne 4 se sont poursuivis à un rythme soutenu, et notamment le tunnel «arrière gare» avec une cadence régulière de 10 mètres par semaine environ, comprenant l excavation, le soutènement et le revêtement béton définitif. «Le percement sud du tunnel a permis, le 18 août dernier, de réaliser la jonction entre les puits Verdier et 8 Mai. Le percement du tunnel côté nord s est déroulé quant à lui le 1 er septembre, au cœur d une ancienne carrière de calcaire qui a été consolidée par les équipes Razel en 2009», décrit Jean-Claude Durand, Directeur du chantier. Le front s est ouvert au PM 850. Les derniers m³ de terrain abattu par la pelle marquent la fin du creusement du tunnel «arrière gare» d une longueur totale de 663 mètres, dont 100 mètres en section approfondie. D autres évènements importants sur le secteur station sont attendus en Percements estivaux sur la ligne 4, pour le compte de la RATP.

17 17

18 18 > Echos des chantiers > Travaux souterrains Galerie de sécurité du tunnel du Fréjus Un des plus gros tunneliers en activité en France Le tunnelier prévu pour percer les plus de 5 km restant pour atteindre la frontière franco-italienne est arrivé sur le chantier de la galerie de sécurité du tunnel du Fréjus. Il s agit d un des plus gros tunneliers en activité en France. Dino De Lorenzi, Directeur du Projet. Ces dernières années, d importants travaux de mise en conformité des tunnels, au niveau sécurité, ont été mis en œuvre. Appliqués au tunnel du Fréjus, ils consistent en la réalisation d une galerie de sécurité parallèle au tracé du tunnel routier à une distance entre axes d environ 50 mètres. Cette galerie sera longue de mètres avec un diamètre utile de 8 mètres. «Razel réalise les mètres correspondant au marché côté France. Les deux tunnels seront reliés entres eux par 34 abris et 5 by pass. Enfin, seront créées 8 stations techniques et 2 centrales de ventilation qui compléteront les ouvrages existants», explique Dino De Lorenzi, Directeur du Projet. Les travaux ont commencé par la réalisation d un remblai en terre renforcée afin de relier la tête de la galerie à la plateforme supérieure. L excavation de la galerie se décompose en deux parties : les 700 premiers mètres de la galerie sont creusés de manière traditionnelle, c est-à-dire à l explosif. La cadence moyenne d excavation est de 4,2 mètres/jour. Les mètres restant pour atteindre la frontière franco-italienne seront réalisés à l aide d un tunnelier. Ce dernier, qui sera mis en service au printemps 2011, a été construit en Allemagne par la société Herrenknecht. «Composé d un bouclier et de 10 remorques, il mesure 170 mètres de long. Les cadences maximales d excavation prévues sont de 15 mètres jour», précise le directeur. Les travaux doivent se terminer fin Les rameaux seront réalisés simultanément au creusement du tunnel. Leur mise en service se fera au fur et à mesure de l avancement. Le chantier emploie à ce jour 130 personnes et passera à environ 180 lors de la mise en service du tunnelier et de la construction de tous les abris. Construction de la galerie de sécurité du tunnel de Fréjus pour la SFTRF avec un des plus gros tunneliers en activité en France.

19 Du 8 au 10 octobre dernier, la Société Française du Tunnel Routier du Fréjus (SFTRF) a célébré l anniversaire des 30 ans du tunnel de Fréjus et des 10 ans de l autoroute de la Maurienne (l A 43). Au programme notamment, portesouvertes pour les élus et la population avec visite de la galerie de sécurité réalisée par Razel. Des journées parfaitement organisées par les équipes SFTRF et Razel. 19

20 20 > Echos des chantiers > Travaux souterrains Barrage du Rizzanèse Percement de la galerie d amenée d eau Le 15 octobre, le tunnelier «Colomba» a achevé les mètres de la galerie d amenée du barrage du Rizzanèse par un percement au millimètre dans la prise d eau du barrage. Bernard Morland, Directeur du Projet. Le département Razel travaux souterrains réalise la construction du génie civil des ouvrages souterrains du projet d aménagement hydroélectrique du Rizzanèse. Le 15 octobre, le tunnelier «Colomba» a achevé les mètres de la galerie d amenée d eau du barrage par un percement au millimètre dans la prise d eau du barrage. Un grand soulagement pour Bernard Morland, Directeur du Projet et ses équipes. Une équipe très réactive Commencé en février 2009, la réalisation de cette galerie à l aide d un tunnelier roche dure de chez Herrenknecht a été semée d embuches géologiques et géotechniques entraînant des casses inhabituelles sur le tunnelier surmontées une à une par les équipes en place. D un diamètre intérieur de 3,5 mètres, cette galerie sert de conduite d amenée entre la retenue d eau créée par le barrage du Rizzanèse et l usine où seront installées les turbines. Il reste désormais aux équipes un peu plus d un an de travaux pour terminer le chantier. La certification OHSAS a été délivrée à RAZEL département Travaux souterrains par SGS, organisme international habilité. Cette certification valide la bonne organisation et la bonne gestion de la sécurité et de la santé. Partie intégrante de la stratégie de développement durable, cette démarche basée sur l amélioration continue permet d augmenter l efficacité de l entreprise et de diminuer les risques et accidents.

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE 2014 POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE Juin 2014 SOMMAIRE TRAINS/RER RER B Sud 2 MÉTROS Ligne 4 Mairie de Montrouge - Bagneux (phase

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain

Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain Page 1 / 6 Contenu : Bassin de rétention souterrain La route du Condoz, CH-1752 Villars-sur-Glâne Rédaction : Eric Berthoud / Etudiant Ecole

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges Invitation à soumissionner n PTD/10/056 Annexe I Cahier des charges Sommaire : I II III IV Introduction générale Descriptif des bâtiments à libérer (P&G et CAM) Descriptif du bâtiment à occuper (Nouveau

Plus en détail

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF.

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. ITER & nucléaire civil 2012 Saint-Etienne, le 30 novembre 2012 Rhône 9 réacteurs en déconstruction en France 1 réacteur à eau pressurisée

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres www.fayat.com/carrieres 137 rue du Palais-Galien - BP 90028-33029 Bordeaux Cedex - France Tél. : +33 (0)5 56 00 21 00 - Fax : +33 (0)5 56 51 60 47 Crédits photos : Bruno Levy REA ; Dominique Feintrenie

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR *Nom, prénom du demandeur : *Adresse actuelle : *Code Postal : Localité : *Numéro de téléphone : *Adresse électronique

Plus en détail

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif Maîtrise des Fournisseurs La CAEAR Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif 1 La CAEAR : Définition Commission interne au CEA, Elle a pour mission la présélection des entreprises

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte ANNEXE G Méthode de traversée des rivières Etchemin, Chaudière et Beaurivage en tranchée ouverte MÉTHODE DE TRAVERSÉE DES RIVIÈRES EN TRANCHÉE OUVERTE Cette annexe présente les principales étapes à réaliser

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Réalisation d un cintre métallique sur le pont de la Traversière.

Réalisation d un cintre métallique sur le pont de la Traversière. Page 1 / 11 Rapport technique / Domaine du génie-civil Contenu Lieu : Réalisation d un cintre métallique : Sion / A9 Rédaction : Alexandre Crettaz / étudiant ETC 3 / 3961 St-Jean Jérémie Zufferey / étudiant

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

lgv est européenne - 2 ème phase

lgv est européenne - 2 ème phase Grande Vitesse Maître d œuvre lgv est européenne - 2 ème phase france ingénierie environnementale et durable tracé et voie ouvrages d art aériens structures souterraines génie civil signalisation énergie

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 P.Dantec (consultant expert) Ch.Peyral (DIRMC) PLAN Enjeux et risques

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

nucléaire EXIGENCE, FIABILITÉ, SÉCURITÉ

nucléaire EXIGENCE, FIABILITÉ, SÉCURITÉ nucléaire EXIGENCE, FIABILITÉ, SÉCURITÉ UN GROUPE SOLIDE, SPÉCIALISÉ ET RECONNU Avec plus de 2 300 collaborateurs, 625 M d euros de chiffre d affaires et une activité en pleine croissance, Le Groupe GCC

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

ZEOMOP filtre biocompact à massif de zéolite. Conforme Article 6 & Annexe 1 A.M. 07/09/09

ZEOMOP filtre biocompact à massif de zéolite. Conforme Article 6 & Annexe 1 A.M. 07/09/09 ZEOMOP filtre biocompact à massif de zéolite Conforme Article 6 & Annexe 1 A.M. 07/09/09 Exemple d une filière ZEOMOP avec relevage Rejet de la filière en conformité avec la réglementation en vigueur.

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION 1 - SOUSCRIPTEUR N Sociétaire :... Nom/Raison sociale :... Adresse :... Personne chargée du dossier :... Téléphone :... Fax :... E-mail :... En qualité de

Plus en détail

Hubert Etter et Fils S.A.

Hubert Etter et Fils S.A. Hubert Etter et Fils S.A. Hubert Etter et Fils S.A. présentation Fondée en 1958 par Hubert Etter avec la simple exploitation d un garage, notre entreprise a toujours su s adapter à l évolution des nouvelles

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

PLAN D ASSURANCE QUALITE

PLAN D ASSURANCE QUALITE PLAN D ASSURANCE QUALITE Site de Balan : Site de Château-Gaillard : Route départementale 84b RD 77 Les Millettes 01360 BALAN 01500 CHATEAU-GAILLARD Tél : 04 72 25 44 37 Tél : 04 74 38 14 04 Création le

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing.

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Inspection du pont de Québec Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Roche ltée, Groupe-conseil 33, rue Saint-Jacques, 2e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 1K9 Introduction et historique Pour de nombreuses

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

Série FX Série F6-F9 Série XP

Série FX Série F6-F9 Série XP Marteaux hydrauliques Furukawa Série FX Série F6-F9 Série XP Fiabilité et durabilité améliorées Puissance de frappe incomparable Amélioration sensible de l insonorisation Marteaux hydrauliques série compacte

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014

Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014 Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014 Comité de suivi collège Galilée du 8 octobre 2014 1. Historique 1995 2014 2. Diagnostic structure : rapport intermédiaire octobre 2014 3. Gestion de la

Plus en détail

MODÈLE D IMPRIMES CONTROLE DE L ÉXÉCUTION DES TRAVAUX FILIÈRE COMPACTE

MODÈLE D IMPRIMES CONTROLE DE L ÉXÉCUTION DES TRAVAUX FILIÈRE COMPACTE MODÈLE D IMPRIMES Code : 5.1.4 MOD7 CONTROLE DE L ÉXÉCUTION DES TRAVAUX Version : mardi 10 septembre 2013 Version finale Note aux lecteurs Les prescriptions techniques générales s appliquent aux opérations

Plus en détail

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE PROGRAMME DE VOIRIE 2013 (Prévisionnel) MARCHE A BONS DE COMMANDE ANNEXE 1 à l'acte D'ENGAGEMENT Bordereau de prix unitaires LOT N 2 - Enduits et entretien Dérasement d'accotement

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS

MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS 18/5/2015 IED 150518 Réunion dispositif contractuel version 18/5/2015

Plus en détail

Le point de vue du contrôleur technique

Le point de vue du contrôleur technique Le point de vue du contrôleur technique mars 2010 P-E Thévenin Contrôle technique en zone sismique le contrôle technique missions et finalité contrôle technique obligatoire les attestations PS de contrôle

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie

Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie Dossier de presse 2015 Sommaire I. Lancement des travaux de la ligne souterraine p. 4 A. L es travaux et le planning en 2015 B. L e mode opératoire

Plus en détail

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer)

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer) FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE TOUS RISQUES MONTAGE - ESSAI 1. Titre du contrat (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à

Plus en détail

Atelier «Innovation et Société»

Atelier «Innovation et Société» Atelier «Innovation et Société» Journée de présentation AAP Andra,15 décembre Luis Aparicio, Direction R&D Andra Les installations à l arrêt ou en démantèlement en France Usines de retraitement de La Hague

Plus en détail

Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage

Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage Sommaire L Andra dans l Aube : un exploitant industriel exemplaire Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats -

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK SRL Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK s.r.l. démarre ses activités en 1999 avec l objectif de développer des

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail