Séquence 3. Habiter la France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séquence 3. Habiter la France"

Transcription

1 Sommaire Géographie De la ville à l espace rural, un territoire sous influence urbaine Séance 1 Les enjeux de développement de l aire urbaine de Rouen (1/2) Séance 2 Les enjeux de développement de l aire urbaine de Rouen (2/2) Séance 3 Le parc naturel régional de Corse Parcu di Corsica (1/2) Séance 4 Le parc naturel régional de Corse Parcu di Corsica (2/2) Séance 5 Les conséquences de l étalement urbain à l échelle nationale Séance 6 Séance 7 Séance 8 Objectifs Habiter la France Un aménagement en Ile-de-France : le tramway L Ile-de-France à l échelle nationale et européenne L organisation de l Ile-de-France Savoir : Compétence 5 du socle commun - Le processus d étalement spatial des villes (périurbanisation) en lien avec une mobilité accrue des habitants ; - La définition d «aire urbaine» ; - La transformation de l espace rural et les conflits d usage qui y sont liés ; - Identifier les rôles de chaque acteur dans le processus d étalement urbain mais aussi dans le processus de transformation de l espace rural ; - Identifier également les enjeux du développement durable dans ces deux espaces ; - Localiser et situer les repères spatiaux de la région Ile-de-France (départements, principales villes, la Seine, ) ; - Situer la région Ile-de-France parmi les autres régions françaises ; - Connaître et situer les régions françaises ; - Comparer la région Ile-de-France à d autres régions françaises et européennes ; - Présenter quelques projets de la région Ile-de-France et leurs principaux acteurs. Savoir-faire : Compétence 5 du socle commun - Décrire et expliquer le processus d étalement urbain, en lien avec les mobilités ; - Faire un croquis sur le processus d étalement urbain ; - Décrire et expliquer un conflit d usage entre différents acteurs ; - Localiser et situer les dix premières aires urbaines sur une carte du territoire national ; - Rédiger un texte organisé en plusieurs parties pour expliquer un enjeu d aménagement régional ; - Réaliser un croquis cartographique et sa légende. D après les grilles de référence du livret de compétence du socle commun, janvier Tu peux maintenant recopier au stylo sur ton cahier de géographie le thème puis le titre de la séance. 104 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

2 séance 1 De la ville à l espace rural, un territoire sous influence urbaine Séance 1 Les enjeux de développement de l aire urbaine de Rouen (1/2). Le programme de géographie de 3e traite de «la France et l Europe dans le monde d aujourd hui». Nous allons utiliser à la fois des concepts comme la mondialisation, habiter un espace urbain ou rural mais aussi des méthodes de travail que tu as déjà étudiées les années précédentes. je sais déjà Dans le programme de géographie de 5e, tu as déjà découvert l impact de l augmentation de la population mondiale à plusieurs échelles, que ce soit en ville ou dans un pays (Inde ou Chine) et notamment les enjeux du développement durable que cela engendre. D un point de vue méthodologique, tu sais aussi relever tous les éléments d une carte, d un paysage et d une photographie aérienne ou d une image satellite. De plus, depuis la 6e, tu sais établir un croquis à partir d une image ou d une photographie. L aire urbaine de Rouen se situe au cœur de la région Haute Normandie au Nord-Ouest de la France, à proximité de la Manche. Cette aire urbaine est constituée de 189 communes autour de la ville de Rouen, sa capitale. Elle s étend sur les deux départements de la région Haute-Normandie c est-à-dire la Seine-Maritime et l Eure. C est la plus importante aire urbaine de cette région avec plus d un million d habitants. Elle occupe une position stratégique au bord de la Seine et entre les aires urbaines de Paris et du Havre. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 105

3 séance 1 Pascal Derr / Cned / 2011 Écris le sous-titre ci-dessous sur ton cahier puis souligne-le. Travaille ensuite sur ton cahier en répondant aux consignes et questions des exercices suivants : A Présentation de l aire urbaine de Rouen Exercice 1 Document 1 : L agglomération de Rouen en vue satellite. 106 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

4 séance 1 Source : Google Earth N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. 1- Quelle est la nature de ce document? 2- Autour de quel axe majeur, l aire urbaine de Rouen s est-elle développée? 3- Colorie le croquis ci-dessous en t aidant de la légende afin de répondre aux questions suivantes. Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de poursuivre l exercice. Légende La Seine L aire urbaine Champs/forêts Lise Loureiro Pascal Derr / Cned / 2011 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 107

5 séance 1 Documents 2 : Exemple d étalement urbain à Canteleu Source : Google Earth Source : Google Earth 4- Décris cette image satellite en expliquant comment se développe ce nouveau quartier (sous quelle forme, quel type d habitat, quelle place pour la voiture). 5- Sur quel type d espace l aire urbaine se développe-t-elle? 6- Quels problèmes cela peut-il engendrer? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de passer à l exercice suivant. 108 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

6 séance 1 L aire urbaine est un ensemble de communes, constitué par un pôle urbain, dans notre étude de cas, l agglomération de Rouen, et par des communes rurales. Ces dernières forment ainsi la couronne périurbaine. En effet, l aire urbaine s étale de manière auréolaire, c est-à-dire en formant des cercles, à partir du centre vers les communes rurales en suivant des axes de communication. Les habitants de la couronne périurbaine ont privilégié ainsi un habitat individuel avec jardin et un cadre de vie plus proche de la nature mais rendant l utilisation de la voiture indispensable. B Identification des aménagements routiers de l agglomération rouennaise Exercice 2 Document 3 : Les aménagements routiers de l agglomération rouennaise Le pont Flaubert est le sixième pont de la ville de Rouen 1 1. «Barreau vers l Eure» : liaison A28-A13 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 109

7 séance 1 N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. 1- Quels sont les deux types d axes qui traversent et contournent la ville de Rouen? 2- Quels sont les noms des axes qui contournent la ville de Rouen? 3- Qu est-ce qui se développe autour de ces axes? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de poursuivre l exercice. 4- Sur cette carte, qu est-ce qui démontre que ces aménagements routiers vont encore se développer? 5- Mets en relation cette carte avec le document 1. Pour quelles raisons ces axes sont-ils aménagés? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de passer à l exercice suivant. Ces multiples aménagements routiers se développent au rythme de l étalement de l aire urbaine de Rouen afin de répondre aux besoins croissant de la population qui vit dans la couronne périurbaine. C Les aménagements routiers répondent à une mobilité accrue des habitants de l aire urbaine de Rouen Exercice 3 Document 3 : Les navettes domiciles-travail relatives à la communauté d agglomération de Rouen 110 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

8 séance 1 Document 4 : La périurbanisation accentue les déplacements domicile-travail Le pouvoir attractif de l agglomération de Rouen est, sans surprise, plus fort sur les zones proches de la couronne périurbaine. Le pays d entre-seine-et-bray 1 illustre bien cette forte dépendance : plus de la moitié des actifs de ce territoire font le trajet pour venir y travailler. Dans tous les cantons limitrophes, hormis Duclair et Routot, 60 % ou plus de la population active résidente travaillent dans la Communauté d agglomération. Sept cantons comptent plus de actifs faisant la navette : au premier rang, celui de Clères (5 400), puis celui de Pavilly (4 400). Le développement de ces flux quotidiens est, pour une large part, dû au fort mouvement de périurbanisation enregistré depuis de nombreuses années dans l environnement proche de l Agglomération de Rouen. La présence de la Communauté d agglomération d Elbeuf atténue quelque peu le pouvoir attractif de l Agglomération de Rouen sur les cantons situés au sud, comme Bourgtheroulde-Infreville et Pont-de l Arche. Les échanges entre les deux communautés d agglomération sont importants et quasiment équilibrés (plus de dans les deux sens). 1. Il englobe les communes entre la Seine et le pays de Bray qui se situe au nord-est de la Haute-Normandie près de la frontière picarde. Extrait de «L aire urbaine de Rouen : un nouveau souffle à trouver», document réalisé par la Communauté d agglomération de Rouen et de la Direction régionale de l INSEE Haute Normandie en 1999, novembre N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. 1- D après le document 3, où va travailler la majorité des actifs? 2- D où viennent ces actifs? 3- D après les documents 3 et 4, pour quelles raisons la communauté d agglomération de Rouen attire-t-elle moins de travailleurs dans le sud de l aire urbaine? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de passer à l exercice suivant. La périurbanisation est un phénomène qui accentue les déplacements domicile-travail puisque près de personnes qui travaillent dans l agglomération de Rouen vivent dans la couronne périurbaine engendrant ainsi une augmentation des migrations quotidiennes. j e retiens Une aire urbaine, à l image de celle de Rouen, est composée d une agglomération et de sa couronne périurbaine, c est-à-dire des communes qui l entourent. De nombreux habitants de ces communes travaillent dans le pôle urbain. Ceci entraîne des déplacements domicile-travail de plus en plus nombreux et génère de nombreux embouteillages aux heures de pointe le matin à partir de 7h30 et le soir à partir de 16h30. C est pour cette raison que des aménagements routiers se multiplient autour des agglomérations, comme à Rouen, avec différentes rocades afin de créer un boulevard périphérique ayant pour objectif de contourner le pôle urbain, c est-à-dire le cœur de l aire urbaine. Recopie le résumé suivant au stylo sur ton cahier et apprends-le en utilisant les mots et les phrases en gras pour le mémoriser. Aire urbaine : c est un ensemble de communes, constitué par un pôle urbain et par des communes rurales, ces dernières formant la couronne périurbaine. Périurbanisation : c est l étalement urbain sur les espaces ruraux proches des agglomérations. Pôle urbain : Le pôle urbain est une unité urbaine (une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu qui compte au moins habitants) offrant au moins emplois et qui n est pas située dans la couronne d un autre pôle urbain. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 111

9 séance 2 Séance 2 Les enjeux de développement de l aire urbaine de Rouen (2/2) Une aire urbaine est donc composée d un pôle urbain et d une couronne périurbaine qui ne cesse de s étaler sur des espaces ruraux. Ce phénomène a pour conséquence la multiplication des aménagements routiers afin de répondre aux déplacements entre le domicile et le travail des habitants de l aire urbaine. Exercice 4 L objectif de cet exercice est de réaliser un croquis sur l organisation d une aire urbaine. Pour cela, il te faudra disposer d un matériel adapté. Vérifie que tu disposes : - de crayons de couleurs en état ; - de stylos ou pointes fines de différentes couleurs ; - de feutres de différentes couleurs. Document 5 : TITRE :.. Lise Féron 112 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

10 séance 2 N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. 1ère étape : SÉLECTIONNER LES INFORMATIONS 1- Recherche dans la séance précédente quels sont les trois espaces qui composent l aire urbaine de Rouen. 2- Comment s appelle le phénomène qui fait que l aire urbaine ne cesse d évoluer? 3- Quel est l axe de communication autour duquel se développe l aire urbaine de Rouen? 4- Identifie les deux types d aménagement routier de l aire urbaine de Rouen dans la séance précédente. 5- Quelle autre information tirée de l exercice 3 de la séance 1 peut-on placer sur le croquis? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de poursuivre l exercice. 2è étape : CONSTRUIRE UNE LÉGENDE 6- Classe les informations (questions 1, 2, 3, 4 et 5) dans ce tableau (après l avoir recopié sur ton cahier) dans la bonne partie (I, II ou III.) : I. Les espaces de l aire urbaine Choix des figurés II. Les voies de communication Choix des figurés III. Les flux Choix des figurés Conseils pour le choix des figurés cartographiques : - tu dois d abord choisir entre un figuré ponctuel (pour une ville par exemple), un figuré linéaire (pour une route, pour des frontières, des flux, ) ou un figuré de surface (pour une région, ) ; - puis tu dois choisir une couleur (on colorie souvent le plus important en rouge, on peut utiliser des dégradés de couleurs) ; - tu peux regarder les figurés déjà placés sur le croquis et dans la légende ci-dessus. Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de poursuivre l exercice. 7- Complète la légende à l aide des informations trouvées précédemment. Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de poursuivre l exercice. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 113

11 séance 2 3è étape : RÉALISER LE CROQUIS 8- Complète la carte en t aidant de la séance précédente. 9- Donne un titre à cette carte. Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices. Il n y a pas de résumé pour cette séance. Le croquis et sa légende que tu as réalisés et corrigés te serviront de trace écrite. 114 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

12 séance 3 Séance 3 Le parc naturel régional de Corse Parcu di Corsica (1/2) Après avoir étudié une aire urbaine et son organisation dans les deux séances précédentes, nous allons aborder le thème des espaces ruraux à travers une étude de cas. Pour cela, j ai choisi le parc naturel régional de Corse qui a été créé en 1972 et que nous allons traiter au cours de deux séances. Nous allons ainsi connaître les missions de ce parc face à la pression urbaine et les conflits d usage que cela engendre. A Un espace de préservation N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. Exercice 5 Document 6 : Le parc naturel régional de Corse Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 115

13 séance 3 1- Quelle partie de la Corse est occupée par le parc naturel? 2- Quelle est son étendue au regard du territoire corse? 3- Quel type d espace le parc intègre-il? 4- Nomme les zones urbaines qui se trouvent à la limite de ce parc. Le Parc naturel régional de Corse s étend sur près de la moitié de la surface de l île et couvre dans sa grande majorité des espaces agricoles. Mais sa particularité est sa façade maritime notamment à l ouest de l île avec la réserve de Scandola, classée au patrimoine mondial de l UNESCO. Le parc est bordé par trois aires urbaines que sont celle de Bastia, Ajaccio et Porto Vecchio qui concentrent la grande majorité de la population corse mais cela n empêche pas le parc d attirer de nouveaux habitants. B La population du parc Exercice 6 Document 7 : Pascal Derr / Cned / Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

14 séance 3 1- D où viennent les mouvements migratoires les plus importants? 2- Quelles sont les deux autres principales régions de flux migratoires? 3- Le solde migratoire du parc naturel est-il positif ou négatif? (Justifie ta réponse). Ainsi on constate que le parc naturel attire plus de population qu il n en perd, il a donc un solde migratoire positif malgré la proximité des aires urbaines de Bastia et d Ajaccio. C Le parc attire de nombreux touristes Exercice 7 Document 8 : Page de couverture et page 27 de la brochure générale de visitcorsica. 1- Quelle est la nature de ces documents? 2- D où proviennent ces documents? 3- Comment la Corse est-elle mise en valeur dans le document de gauche? 4- Pour quelles raisons les touristes viennent-ils en Corse? 5- En t aidant des exercices précédents, où se situent ces paysages? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices. Au cours de l année 2010, 6,62 millions de nuitées ont été passées dans les hôtels et les campings de Corse dont 2,41 millions de nuitées sont passés par des touristes étrangers (chiffres de l INSEE). La Corse a été surnommée «l île de Beauté» grâce à la diversité de ses paysages puisqu elle lie la montagne à la mer. La majorité des touristes se rend en Corse sur le célèbre sentier de randonnées, le GR20, qui traverse tout le parc naturel du nord au sud (le mare e monti : de la mer à la montagne) mais aussi d ouest en est (le mare a mare : de mer en mer). Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 117

15 séance 3 j e retiens Les parcs régionaux de France ont été créés en 1967 : peut être classé en Parc naturel régional le territoire de tout ou partie d une ou de plusieurs communes lorsqu il présente un intérêt particulier par la qualité de son patrimoine naturel et culturel, pour la détente, le repos des hommes et le tourisme, qu il importe de protéger et d organiser. C est ainsi qu est créé le parc régional de Corse afin de revitaliser l espace rural, de développer des activités de randonnées (le GR20) très prisées par les touristes et de préserver et de valoriser le patrimoine naturel (la biodiversité) et culturel. Le parc régional abrite 10% de la population insulaire caractérisée par une forte présence de jeunes adultes notamment à Corte au centre de l île : en effet, cette commune abrite habitants dont environ 4000 sont des étudiants. Mais il y a aussi une grande part de population âgée ce qui provoque le vieillissement de la population rurale corse, malgré un fort apport migratoire entre 1990 et Recopie le résumé suivant au stylo sur ton cahier et apprends-le en utilisant les mots et les phrases en gras pour le mémoriser. Solde migratoire : Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties. Parc naturel : c est un territoire rural d au moins hectares d un seul tenant, d un haut intérêt biologique et géographique, soumis à des mesures destinées à en protéger le milieu, en harmonie avec les aspirations de la population et le développement économique et social du territoire concerné. 118 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

16 séance 4 Séance 4 Le parc naturel régional de Corse Parcu di Corsica (2/2) N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. A Un espace de vie à partager Exercice 8 Document 9 : La divagation des animaux en Corse Lise Féron, octobre 2011 Lise Féron, octobre D où sont prises les deux photographies? 2- Que vois-tu sur la route? 3- Que semblent-ils faire sur la route? 4- Quels problèmes cela pose-t-il aux automobilistes? De nombreux éleveurs vivent sur les terres du parc régional de Corse. Cet élevage extensif fait la renommée de l île de Beauté par sa charcuterie et ses différents fromages au goût très apprécié. Les troupeaux peuvent paître librement dans le maquis corse et se nourrissent alors de tout ce qu ils trouvent dans leur environnement. Mais la présence de ces animaux sur les routes sinueuses et étroites ne sont pas sans danger pour les animaux et pour les automobilistes et motards qui peuvent les percuter. De plus, la «divagation» de ces troupeaux pose d autres problèmes pour les habitants de l île, car les bêtes arrachent des clôtures, abîment les chemins, dévorent les plantations ou encore renversent les poubelles. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 119

17 séance 4 B qui engendre des conflits entre les différents usagers de ce parc. Exercice 9 Document 10 : Les réserves naturelles de France réunies pour la première fois sur le sol insulaire Préserver la biodiversité dans toutes les régions de l Hexagone. Tel est le but des réserves naturelles, disséminées partout sur le territoire. Afin d échanger sur les problématiques qu elles génèrent, la commission des Réserves naturelles de France (RNF) rassemble, trois à quatre fois par an, différentes régions du pays(1). D ordinaire, ce rassemblement se fait à Paris. Mais pour les 23e rencontres techniques, les Réserves naturelles de France se sont réunies à Galéria. Une première hors métropole. Sur deux journées, les problématiques des réserves insulaires ont été observées. «La lutte est permanente» [ ] Mauricette Figarella, en tant que «grand témoin» des réserves naturelles, et ancienne chargée de mission de la Diren (2) de Corse (précédente appellation de la Dreal (3)) [ ] revient, lors de cette rencontre, sur les débuts de la réserve de l étang de Biguglia (il se situe près de l aéroport au sud de Bastia). «La difficulté consistait en deux enjeux : celui de la protection et la pression financière, rappelle-t-elle. Certaines espèces avaient disparu, d autres étaient en danger.»elle revient également sur l historique des réserves naturelles insulaires, acquises de haute lutte. «Il a fallu des années et des années de pourparlers», se remémore-t-elle. [ ] À Biguglia, le problème de proximité avec l aéroport, ainsi que l obtention des terrains environnants ou l indivision (4) impliquait un millier de propriétaires ont été évoqués. «La lutte est permanente, conclut-elle. Il peut toujours se passer quelque chose, même sur une réserve naturelle.» voitures près de l étang chaque jour La parole a ensuite été donnée à François Orlandi, conseiller général de Capo Biancu et gestionnaire de la réserve des îles Finocchiarola. Qui a rappelé la problématique actuelle de l étang de Biguglia : «Il faut savoir qu aujourd hui, 60 % de la population de Haute- Corse vit autour de l étang, précise-t-il. L urbanisation a été plus rapide que l approche intellectuelle qu on aurait pu avoir. Environ voitures par jour passent sur la route qui longe l étang. Par mauvais temps, la pluie ramène la pollution jusqu à la réserve.» Puis il rappelle qu il tombe plus d eau en Corse qu en Bretagne. Quelques rires émergent de la salle. «En quantité, pas en fréquence!, corrige-t-il. Préserver la qualité de l eau est un point essentiel pour qu un espace de vie puisse se développer.»avant d aborder le sujet des îles Finocchiarola. «Il y avait à Rogliano un projet de lits dans un village qui comporte 400 habitants l hiver et l été.» Un projet heureusement évité. [ ] 1- À chaque rassemblement, une quinzaine de localités est représentée. Toutes les régions y ont déjà participé, y compris celles venues d outre-mer, malgré les contraintes d éloignement. 2- Diren : Direction régionale de l environnement. 3- Dreal : Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement. 4- L indivision est un concept juridique lié à la notion de propriété. Un bien est dit indivis lorsqu il appartient à un ensemble de personnes, sans que l on puisse le répartir en lots entre elles, ni qu elles puissent en vendre leurs parts sans l accord des autres. Barbara Ignacio-Luccioni, Corse matin, mardi 25 octobre Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

18 séance 4 1- Pourquoi la «lutte» est-elle «permanente» dans la protection de la réserve de l étang de Biguglia? 2- Souligne en bleu dans le texte la phrase qui montre que les décisions environnementales prennent plus de temps que l étalement urbain? 3- Quels sont les problèmes que rencontre actuellement ce lieu? 4- Quels étaient les deux objectifs du projet de Rogliano? 5- Pour quelle raison l échec de ce projet semble être une bonne nouvelle pour les participants à cette réunion? Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de passer à l exercice suivant. Exercice 10 L objectif de cet exercice est de rédiger un texte divisé en plusieurs parties sur les conflits d usage du parc naturel régional de Corse. Pour cela, tu dois tout d abord lire et observer attentivement les différents documents. Tu suivras ensuite la méthode proposée. Recopie ce tableau sur ton cahier sans écrire les questions de la dernière colonne. PARTIES THÈMES DOCUMENTS ACTEURS 1re Partie Le parc est un lieu touristique 2e Partie 3e Partie Un espace de vie à partager Des conflits entre différents usagers du parc Documents 8 de la séance 3 Et document 10 de la séance 4 Les documents de l exercice 6 de cette séance Document de l exercice 8 de cette séance INFORMATIONS TIRÉES DES DOCUMENTS Pourquoi la Corse est un haut lieu touristique? En regardant attentivement les deux documents, quels conflits créent ces flux de touristes au sein du parc? Quel espace est à partager dans ces documents Qui se partage cet espace? Quels ont été les deux difficultés rencontrées au début de la création du parc? Quels sont les objectifs du parc aujourd hui et ceux de l étang de Biguglia? Complète la colonne «acteurs» puis note les réponses aux questions sans faire de phrases dans la colonne «informations tirées des documents». Maintenant, tu as le choix : soit tu rédiges directement en utilisant le tableau soit, si tu ne te sens pas sûr de toi, tu peux vérifier tes réponses dans le livret de corrigés des exercices et les corriger proprement en rouge sur ton cahier si tu t es trompé. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 121

19 séance 5 Séance 5 Les conséquences de l étalement urbain à l échelle nationale. Les deux études précédentes sur l aire urbaine de Rouen et sur le parc naturel régional Corse permettent d évoquer le phénomène d urbanisation à l échelle du territoire national. Nous allons ainsi étudier le rôle des acteurs et les enjeux du développement durable liés à l étalement urbain. N oublie pas pour chaque exercice de bien noter l intitulé des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes. A Les dix premières aires urbaines françaises Exercice 11 Document 11 : Rang en 2007 Aires urbaines Population au 1er janvier Paris Lyon Marseille-Aix-en-Provence Lille Toulouse Bordeaux Nice Nantes Strasbourg Toulon Rouen Place sur la carte ci-dessous les noms des dix premières urbaines françaises à l aide d un atlas. 122 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

20 séance 5 Les dix premières aires urbaines de France. Pascal Derr / Cned / 2011 Les dix premières aires urbaines françaises correspondent aux dix premières grandes agglomérations de France car ce sont les plus peuplées. Leur étalement urbain s est accéléré depuis le début des années 1990 avec des conséquences sur les espaces ruraux et l environnement. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 123

21 séance 5 B Les conséquences de l étalement urbain sur les espaces ruraux et l environnement Exercice 12 Document 12 : Les conséquences de l étalement urbain Lise Féron 1- Dans la case n 1 écris la conséquence économique sur les ménages. 2- Quelles sont toutes les conséquences de l augmentation des navettes domicile-travail? 3- Explique le terme «artificialisation des sols». (aide-toi d un dictionnaire). 4- Quelles sont toutes les conséquences de l artificialisation des sols? 5- Dans un paragraphe de cinq lignes minimum, explique quelles sont les conséquences de l étalement urbain pour les ménages, pour l agriculture et sur l environnement en faisant ainsi référence aux trois piliers du développement durable que tu as étudiés en 5e. Les conséquences de l étalement urbain sont économiques et environnementaux, créant ainsi des conflits d usage entre les différents acteurs. 124 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e

22 séance 5 C Les conflits d usage des espaces ruraux liés à l étalement urbain Exercice 13 Document 13 : Le nouvel espace rural français «3. Le défi de l intégration La confirmation du mouvement de repeuplement rural et les transformations qui l accompagnent sont le signe d une intégration locale globalement réussie des nouveaux arrivants. Toutefois, les néo-ruraux doivent relever le défi de l adaptation à leur nouveau milieu et faire face à la multiplication des conflits d usage. [ ] b) Les conflits d usage Le rapport du groupe de projet Manon 44 sur les conflits d usage à l horizon (*) définit les conflits d usage comme des situations dans lesquelles «la concurrence pour l utilisation d une ressource, l accès à cette ressource ou à une voie de communication et enfin l altération de la qualité de la ressource par pollution ou destruction par différentes nuisances» met aux prises des individus entre eux ou des individus et un groupe plus large. Or, le renouveau démographique de l espace rural engendre une multiplication des cas de conflits d usage. En effet, ce phénomène fait des espaces ruraux et périurbains l objet de revendications nouvelles portées, d une part, par les nouveaux résidents, dont les caractéristiques diffèrent des habitants traditionnels et, d autre part, par les touristes et les différents acteurs qui soutiennent le développement touristique. Si l évaluation du nombre de conflits d usage en milieu rural et de son évolution est malaisée, le rapport précité avance toutefois le constat de leur augmentation à partir du début des années 1990, en se fondant sur la comptabilisation des conflits d une certaine intensité relatés par la presse quotidienne régionale. [ ] Cette croissance est la conséquence du relâchement du lien entre les résidents et leurs territoires : «le plus souvent, les conflits naissent de la confrontation entre usages productifs et d autres types d usage : résidentiels, de loisirs ou de préservation» 46(*). Il apparaît notamment que les conflits d usage liés aux nuisances sonores sont particulièrement fréquents. Ainsi, le bruit provoqué par la présence d éoliennes, au-delà de la modification paysagère qu elles entraînent, est souvent source d animosité entre les résidents ruraux. [ ] L augmentation de ces conflits d usage et la diversification sociale des communes rurales conduit à faire peser sur les élus des attentes inédites et potentiellement contradictoires. En la matière, l ensemble des élus des collectivités territoriales est touché, mais les maires sont particulièrement démunis pour faire face à cette novation. Ceux-ci doivent en effet concilier les intérêts divergents des électeurs, mais également prendre en compte l intérêt général de la commune. Ainsi, les conflits liés à l installation d infrastructures touristiques représentent, selon le rapport précité du groupe de projet Manon, «plus de 15 % des conflits inventoriés depuis 30 ans». Ce rapport relève par ailleurs que les activités cynégétiques représentent aujourd hui «31 % des condamnations pénales et 38,3 % des poursuites qui font partie du champ des conflits d usage». Enfin, les conflits liés aux enjeux de protection naturelle connaissent une hausse continue. 44 Enquête Ipsos dans la perspective de la 2e édition de la foire à l installation en milieu rural. 45 «Conflits d usage à l horizon Quels nouveaux rôles pour l État dans les espaces ruraux et périurbains?», Marc Guérin, chef du groupe de projet Manon, Commissariat général du Plan, mai Conflits d usage à l horizon Quels nouveaux rôles pour l Etat dans les espaces ruraux et périurbains?, Marc Guérin, chef du groupe de projet Manon, Commissariat général du Plan, mai Rapport d information n 468 ( ) de MM. Jean FRANÇOIS-PONCET et Claude BELOT, fait au nom de la délégation à l aménagement du territoire, déposé le 15 juillet Cned, Histoire-géographie et éducation civique 3e 125

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

La fréquentation des grandes gares franciliennes

La fréquentation des grandes gares franciliennes La fréquentation des grandes gares franciliennes Mars 2015 Grandes enquêtes Pour mieux connaître la fréquentation et le profil des utilisateurs des dix grandes gares d Île-de-France, une vaste campagne

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Habiter les villes I L urbanisation dans le monde A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Taux d urbanisation Taux d urbanisation (projection 2015) Évolution du nombre de villes de plus

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Représenter un pays : la carte de France

Représenter un pays : la carte de France séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 séance 1 De la photo à la carte. Je découvre Avec l aimable autorisation de la Mairie de l Ile d Arz - www.iledarz.fr Emma va passer quelques jours de vacances à Bilhervé,

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les accidents 8.4 Le contexte Les accidents, souvent générateurs de handicaps sévères et de décès ont un coût à la fois humain, économique et social très lourd.

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Éducation civique Séance 1........................................................................................................... Une commune, comment ça marche?........................................................................................

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Etude des Trajets «Domicile-Etablissement» des enfants handicapé s pris en charge dans les é tablissements mé dico-sociaux de la ré gion Ile-de-France

Etude des Trajets «Domicile-Etablissement» des enfants handicapé s pris en charge dans les é tablissements mé dico-sociaux de la ré gion Ile-de-France Etude des Trajets «Domicile-Etablissement» des enfants handicapé s pris en charge dans les é tablissements mé dico-sociaux de la ré gion Ile-de-France Dans le cadre de l élaboration du schéma régional

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

REGION BASSE-NORMANDIE

REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51243#03 Décret n 2010-1618 du 23 décembre 2010 modifiant le décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007 instituant une aide à l acquisition des véhicules propres

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Agrandissement et réduction de figures

Agrandissement et réduction de figures Agrandissement et réduction de figures Tracer une figure sur papier quadrillé ou pointé à partir d un dessin (avec des indications relatives aux dimensions). 29 Unité Activité 1 Je découvre Dessine la

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Les architectes franciliens en 2013

Les architectes franciliens en 2013 en Île-de-France l'ordre des architectes Les architectes franciliens en 2013 Statistiques du Tableau de l Ordre Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France 148 rue du faubourg Saint-Martin

Plus en détail

Notice pedagogique Grand paris

Notice pedagogique Grand paris Notice pedagogique Grand paris LE GRAND PARIS EXPRESS, LA FUTURE LIGNE 15 SUD ET LES QUARTIERS DE GARES DEFINITION un projet d échelle internationale Le projet du Grand Paris a été initié en 2007 pour

Plus en détail

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide FICHES THÉMATIQUES 1.1 ÉVOLUTION DE LA POPULATION ÂGÉE En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide des âges concernant les personnes âgées de 65 ans a fortement évolué : sa base s est élargie et

Plus en détail

SOMMAIRE PROGRAMME. THÈME 1 Comprendre les territoires de proximité 14-15. France et Europe : dynamiques des territoires dans la mondialisation

SOMMAIRE PROGRAMME. THÈME 1 Comprendre les territoires de proximité 14-15. France et Europe : dynamiques des territoires dans la mondialisation PROGRAMME SOMMAIRE France et Europe : dynamiques des territoires dans la mondialisation Bulletin offi ciel n 9 du 30 septembre 2010 Les lieux du manuel.............................................. I-II

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 SOMMAIRE : I Un positionnement géographique qui place le territoire au carrefour de l Europe du Nord. II Nouvelle piste de

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES

PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES Dorothée FRANJUS Comité National des Interprofessions des Vins à Appellation d Origine Contrôlée (C.N.I.V.) 12, Rue Sainte Anne 75001 PARIS Tèl : 01 53 29 92

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux 1 sommaire p 3

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail