Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine"

Transcription

1 Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Lu par M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l éducation Paris, 14 juin 2012 Excellences, Mesdames et Messieurs, Je tiens à vous remercier pour cette occasion de partager avec vous mes idées dans le cadre de cette importante réunion. La réunion d aujourd hui marque le 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine. Ce groupe a exercé une influence forte et bénéfique sur le cours des événements dans le monde et sur les stratégies des organisations internationales, notamment de l UNESCO. La réunion d aujourd hui tombe à point nommé, puisqu elle se déroule alors même que l UNESCO délibère de sa nouvelle Stratégie à moyen terme. Cette stratégie doit trouver des réponses à des questions cruciales pour l avenir de l Organisation, des questions qui ont trait aux priorités de programme, aux structures, au personnel, aux moyens d obtenir des résultats et à la situation financière actuelle. En ce moment critique, il me semble essentiel de bien comprendre la nature des défis auxquels l UNESCO est confrontée et de mener ensemble cette analyse. À cet égard, je souhaite souligner que les difficultés financières actuelles ne doivent pas éclipser les réalisations de l Organisation. DG/2012/095 Original: English

2 La mission et le mandat de l UNESCO n ont peut-être jamais été aussi indispensables qu aujourd hui. Ce message a résonné haut et clair à la 36 e session de la Conférence générale de l UNESCO. C est ce même message que j ai rapporté de mes rencontres, il y a quelques jours à peine, avec les chefs d État de la Côte d Ivoire et du Togo, du Bénin et du Gabon. Tous ont exhorté l UNESCO à soutenir leurs efforts pour édifier une culture de la paix et renforcer l éducation à la citoyenneté. Les consultations régionales qui se déroulent actuellement et le taux élevé de réponses au questionnaire sur le C/4 sont autant d éléments qui témoignent aujourd hui d un niveau historique d engagement des États. Depuis la 36 e Conférence générale, deux nouveaux membres ont rejoint l Organisation : le Soudan du Sud et la Palestine. C est là une marque de confiance de la part de pays qui mesurent l urgence de la paix et du développement et qui se tournent vers l UNESCO pour obtenir son appui. Tout cela a renforcé l universalité de l UNESCO, une universalité à laquelle le G77 et la Chine ont grandement contribué. Au sein du système des Nations Unies, le drapeau de l UNESCO flotte plus haut qu il n a peut-être jamais flotté. L Organisation ne cesse de gagner en visibilité et en influence. Le Secrétaire général de l Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon, s est tourné vers l UNESCO pour faire progresser d importantes initiatives dans le domaine des sciences et de l éducation. L UNESCO gagne du terrain dans son projet de faire inscrire la culture sur l agenda du développement mondial. DG/2012/095 - page 2

3 Mis bout à bout, tous ces éléments dessinent une image nette, celle du leadership, de la pertinence, d une influence grandissante. Il n y a rien ici que l on puisse qualifier de «crise morale» ou de «trajectoire déclinante». Pour autant, on ne peut prétendre que l UNESCO n est pas confrontée à des difficultés. Ces difficultés existent bel et bien. Elles sont la conséquence d une décision que les États membres ont prise en vertu de règles et de règlements qui s appliquent à tous. Nous devons surmonter ensemble ces difficultés. Pour ma part, j ai immédiatement agi selon deux axes. D abord en créant un Fonds d urgence qui s élève actuellement à quelque 46 millions de dollars des États-Unis, afin d appuyer la mise en œuvre du programme C/5 approuvé par les États membres. Ensuite en accélérant la réforme de l Organisation. Avec le soutien de tous les États membres, j ai placé la réforme au cœur de mon mandat, suivant ainsi les recommandations de l Évaluation externe indépendante. La situation présente impose d accélérer le rythme. À cette fin, j ai proposé une feuille de route comportant des échéances et des objectifs clairs, qui a été approuvée par les États membres. J ai également constitué un groupe de travail, dirigé par le Directeur général adjoint, qui est chargé de trouver des mesures d amélioration de l efficacité et de réduction des coûts. DG/2012/095 - Page 3

4 L étape suivante consistera à définir les priorités de l UNESCO et sa stratégie pour les huit prochaines années. À ce stade, le Secrétariat attend des États membres une vision claire des orientations prioritaires de l UNESCO. Voilà pourquoi la réunion du Groupe des 77 et la Chine a tant d importance. L Organisation a besoin aujourd hui d une stratégie sans équivoque afin de franchir les prochaines étapes nécessaires. Je présenterai mes propositions préliminaires à la prochaine session du Conseil exécutif. Ce calendrier obéit à un ordre précis, le respecter est essentiel pour parvenir à des résultats cohérents et à la réussite. De ce processus délibératif naîtra une représentation claire des grands changements que l Organisation doit entreprendre. Nous devons saisir cette occasion de redéployer nos compétences en fonction des besoins et de bâtir une Organisation à l image de la diversité du monde. Une restructuration est-elle nécessaire? Incontestablement, le moment est venu de réfléchir au rôle et aux fonctions de l Organisation dans le monde d aujourd hui. Ce n est pas la première fois que l UNESCO s engage dans une telle démarche, et les États membres le savent parfaitement. Chaque fois, notre organisation a su faire face aux défis qui se dressaient et les a relevés dans un esprit d unité et de dialogue, jamais dans la division ou l invective. Chaque fois, l Organisation a réagi en respectant les attributions et les fonctions de ses organes, dans la transparence et dans un climat de confiance mutuelle. DG/2012/095 - page 4

5 Une fois de plus, nous devons aujourd hui tirer le meilleur parti des partenaires de l UNESCO de ses partenaires privés, mais pas seulement pour renforcer l Organisation. Nous devons nous concentrer sur nos forces, revenir à nos fondamentaux. D où l intérêt majeur des deux thèmes prioritaires que sont la culture de la paix et le développement durable. La durabilité est inscrite dans le code génétique de l UNESCO. Ici réside la grande innovation que fut l Acte constitutif de l UNESCO qui donnait naissance à une Organisation conçue pour créer les conditions d une paix durable. Aujourd hui, dans un monde en mutation rapide, quelles sont les forces capables de faire durer la paix? Quels sont les fondements d un développement durable? Pour l UNESCO, la réponse tient dans l équité et dans l inclusion l inclusion des filles et des femmes dans les écoles, celle des femmes et des hommes dans les réseaux de partage du savoir, celle des jeunes dans la vie sociale. Pour l UNESCO, la réponse tient dans la capacité des femmes et des hommes à résister aux pressions du changement et à tirer le meilleur parti des opportunités que celui-ci peut leur offrir, à participer pleinement et selon leurs aspirations, grâce à une éducation de qualité, au respect de la culture comme source de dignité et force de mobilisation. Pour l UNESCO, toutes les formes de gouvernance doivent reposer sur la dignité et le respect des droits, sur la prise en compte des spécificités locales, de la diversité culturelle et la liberté d expression. La contribution de l UNESCO est plus que jamais essentielle aujourd hui, à l heure où le monde débat des orientations d un nouvel agenda mondial du développement pour l après Dans tout cela, le Groupe des 77 et la Chine joue un rôle de premier plan, au même titre que tous les groupes de l UNESCO. DG/2012/095 - Page 5

6 L unité dans la diversité, la cohérence malgré les différences tels sont les deux piliers qui font la force du multilatéralisme. Tous deux sont essentiels aujourd hui pour l UNESCO. Merci. DG/2012/095 - page 6

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Remarques introductives du Dr Jean PING Président de la Commission de l Union africaine à l ouverture de la 11 ème Réunion du Mécanisme de Coordination Régionale

Plus en détail

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Marseille, 13 mars 2012 INTRODUCTION WALTER MAZZITTI Président du Comité Directeur du SEMIDE Messieurs les ministres,

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

Assurance qualité dans l enseignement supérieur. En bref. Notes techniques du Secteur de l éducation L ADG/ED MESSAGE DE.

Assurance qualité dans l enseignement supérieur. En bref. Notes techniques du Secteur de l éducation L ADG/ED MESSAGE DE. surance qualité dans l enseignement supérieur Assurance qualité dans l enseignement supérieur Assurance qualité dans l enseignement supérieur Assura ignement supérieur Assurance qualité dans l enseignement

Plus en détail

LES ESPOIRS SONT IMMENSES

LES ESPOIRS SONT IMMENSES LES ESPOIRS SONT IMMENSES UN PORTE-DRAPEAU MONDIAL DU CHANGEMENT ONU Femmes est le porte-drapeau mondial du changement pour les femmes et les filles. Sa création en 2010, saluée à travers le monde, offre

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales DISCOURS 2013 33 ème Congrès des Maires francophones Assemblée générale de l Association internationale des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse Berne, novembre 2013 Version originale : allemand Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse (réseau.ch / ASPnet.ch*) SOMMAIRE 1. SITUATION... 2 2. ANALYSE... 3 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours Programme des Nations Unies pour le développement Discours Atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l Agenda d Action-Pays (AAP) et la formulation du Programme

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie Intervention du Président du Conseil d'administration, S.E. l'ambassadeur Apolinario

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Objet : questionnaire sur l'utilisation des financements précoces pour le climat

Objet : questionnaire sur l'utilisation des financements précoces pour le climat Objet : questionnaire sur l'utilisation des financements précoces pour le climat Monsieur le Président de la République, A travers l'accord de Copenhague, dont les Parties ont «pris note» au sein d'une

Plus en détail

Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11

Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11 Section institutionnelle INS Date: 30 octobre 2015 Original: anglais ONZIÈME QUESTION

Plus en détail

Education au développement durable dans la formation professionnelle

Education au développement durable dans la formation professionnelle Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Secteur Questions de fond + politique, Mars 2011 Education au développement

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. RENE RADEMBINO-CONIQUET, CO-PRESIDENT ACP

ALLOCUTION DE S.E.M. RENE RADEMBINO-CONIQUET, CO-PRESIDENT ACP ALLOCUTION DE S.E.M. RENE RADEMBINO-CONIQUET, CO-PRESIDENT ACP A L OCCASION DE L OUVERTURE SOLENNELLE DE LA 12 ème SESSION DE L ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE LUNDI 20 NOVEMBRE 2006 BRIDGETOWN

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Forum sur «L éducation à la culture de la paix et le vivre ensemble»

Forum sur «L éducation à la culture de la paix et le vivre ensemble» Ministère de l Education Nationale Forum sur «L éducation à la culture de la paix et le vivre ensemble» Organisé par le Ministère de l Education Nationale du Mali et le Bureau de l UNESCO à Bamako avec

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes :5 Rédigé par les membres du Groupe de travail informel sur les droits des femmes une organisation

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE 1 AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE Allocution prononcée par S.E.M. Jacques KABALE, Ambassadeur de la République du Rwanda en France à l occasion de la 21 ème Célébration de la Journée de

Plus en détail

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de m adresser à vous aujourd hui, pour la seconde fois

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice,

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice, 1 «De Samoa à Paris : atelier d échanges avec la jeunesse mauricienne sur les enjeux du développement durable des PEID et du changement climatique» Allocution de Jean Claude de l Estrac, Secrétaire général

Plus en détail

CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

- Excellence, Monsieur le Président le Président de la République ; - Monsieur le Premier Ministre ;

- Excellence, Monsieur le Président le Président de la République ; - Monsieur le Premier Ministre ; CEREMONIE OFFICIELLE D INAUGURATION DU SCANNER A RAYON X, PORT AUTONOME D ABIDJAN, 28 MAI 2008 Discours de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances - Excellence, Monsieur le Président le Président

Plus en détail

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable Forum sur la Coopération pour le Développement 2012 Symposium préparatoire de haut niveau «Construire un avenir durable Partenaires dans la Coopération au Développement» Brisbane, Australie, 14-15 Mai

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Koïchiro Matsuura

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Koïchiro Matsuura DG/2004/097 Original : français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Discours de M. Koïchiro Matsuura Directeur général de l Organisation des Nations Unies pour l éducation,

Plus en détail

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures DISCOURS DE S.E. BAUDELAIRE NDONG ELLA PRESIDENT DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, Je suis honoré

Plus en détail

1. Résolution sur les dispositions transitoires

1. Résolution sur les dispositions transitoires RESOLUTIONS ADOPTEES PAR LA CONFERENCE DE PLENIPOTENTIAIRES RELATIVE A LA CONVENTION DE STOCKHOLM SUR LES POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS 1. Résolution sur les dispositions transitoires Ayant adopté le

Plus en détail

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat Délégués des Ministres / Groupes de rapporteurs GR-C Groupe de rapporteurs sur l'education, la Culture, le Sport, la Jeunesse et l Environnement GR-C(2007) 2007 1 Actualisation du mandat du Comité Directeur

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

CONVENTION SUR LE PATRIMOINE MONDIAL

CONVENTION SUR LE PATRIMOINE MONDIAL CONVENTION SUR LE PATRIMOINE MONDIAL Stefan Disko La Convention sur la protection du Patrimoine mondial, culturel et naturel, est un traité multilatéral adopté par la Conférence générale de l UNESCO en

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 1 Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court

Plus en détail

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur,

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur, 04/02/2014 Réf. : CL/4044 Obj : Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix Madame, Monsieur, J'ai le plaisir d'inviter votre gouvernement à présenter des candidatures au Prix

Plus en détail

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement F CDIP/4/8/REV/TOR ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 OCTOBRE 2010 Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement établi par

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

SERVICE D ÉVALUATION ET D AUDIT (IOS) : RAPPORT ANNUEL 2011. Résumé

SERVICE D ÉVALUATION ET D AUDIT (IOS) : RAPPORT ANNUEL 2011. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-neuvième session 189 EX/INF.7 EX/ PARIS, le 6 février 2012 Anglais et français seulement Point 16 de l'ordre du jour provisoire SERVICE D ÉVALUATION ET D AUDIT (IOS)

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 XXXI e SESSION Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 RESOLUTION SUR LES SITUATIONS DE CRISE POLITIQUE DANS L ESPACE FRANCOPHONE Militant pour le respect de la démocratie et de l Etat de droit, la commission

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Cent huitième session. Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL

Cent huitième session. Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL Août 2011 F COMITÉ DU PROGRAMME Cent huitième session Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL Résumé Le présent document fait suite à une demande formulée

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE»

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Groupe de la Banque africaine de développement The African Development Bank Group Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Présentation de Monsieur

Plus en détail

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de

Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de Allocution de Monsieur Emmanuel V. ADJOVI, Représentant de la l Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l occasion de l atelier de formation avancée sur les noms de domaines Advanced Registry

Plus en détail

Note conceptuelle. L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS

Note conceptuelle. L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS Note conceptuelle L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS A. Contexte 1. Les Nations Unies évaluent actuellement leur état de préparation dans l aide apportée à leurs États membres pour que

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

Un nouvel humanisme. pour le XXI e siècle. par Irina Bokova. Directrice générale de l UNESCO

Un nouvel humanisme. pour le XXI e siècle. par Irina Bokova. Directrice générale de l UNESCO Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Un nouvel humanisme pour le XXI e siècle par Irina Bokova Directrice générale de l UNESCO Ce texte est une première contribution

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723 Nations Unies S/2005/723 Conseil de sécurité Distr. générale 17 novembre 2005 Français Original: anglais Lettre datée du 16 novembre 2005, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE ALLOCUTION DU DG DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE Monsieur le 1 er Vice-Président, représentant Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

LMG/Côte d Ivoire :Rapport de l atelier n 1 du LDP+

LMG/Côte d Ivoire :Rapport de l atelier n 1 du LDP+ LMG/Côte d Ivoire :Rapport de l atelier n 1 du LDP+ 1. Scope of Work: Activity Organisation de l atelier n 1 du LDP+ développé au PNLP (Programme National de Lutte contre le Paludisme) Participants Animateur

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)!

Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)! 1. Introduction Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)! Veuillez noter ce qui suit : (1) Chaque État membre est invité à soumettre une

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE SOCIALE

COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE SOCIALE MINISTÈRE DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DES AFFAIRES SOCIALES RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION -DISCIPLINE -TRAVAIL DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE ET DE LA MUTUALITE COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon DISCOURS Prononcé par son Excellence Monsieur Jean Claude BOUYOBART Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

Plus en détail

FCCC/CP/2015/L.9. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies. Adoption de l Accord de Paris

FCCC/CP/2015/L.9. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies. Adoption de l Accord de Paris Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. limitée 12 décembre 2015 Français Original : anglais FCCC/CP/2015/L.9 Conférence des Parties Vingt et unième session Paris, 30 novembre-11

Plus en détail

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication Intervention de M. Khamsing Sayakone, Président de la section Lao de l APF à la 32 ème session de l APF (30juin-3 juillet 2006, Rabat, Maroc) (31 La promotion de la pluralité linguistique dans l usage

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

FORUM PUBLIC DE L OMC 2008 UN COMMERCE TOURNÉ VERS L AVENIR 24 SEPTEMBRE 2008. «Commençons par le commencement»

FORUM PUBLIC DE L OMC 2008 UN COMMERCE TOURNÉ VERS L AVENIR 24 SEPTEMBRE 2008. «Commençons par le commencement» FORUM PUBLIC DE L OMC 2008 UN COMMERCE TOURNÉ VERS L AVENIR 24 SEPTEMBRE 2008 «Commençons par le commencement» DISCOURS LIMINAIRE DE M. PASCAL LAMY DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L OMC Mesdames, Messieurs, Bienvenue

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Trente-et-unième réunion 18 avril 2015 Déclaration de Mr. Regis Immongault Ministre de l économie, de la promotion des investissements et de la prospective Gabon

Plus en détail

UNDAF Webinar. Deuxième étape Analyse de Pays. Michele Ribotta UN Women

UNDAF Webinar. Deuxième étape Analyse de Pays. Michele Ribotta UN Women UNDAF Webinar Deuxième étape Analyse de Pays Michele Ribotta UN Women ÉTAPES UNDAF Current Cycle actuel Cycle Nouveau New Cycle cycle Année 4 Année 5 Année 1-5 Feuille de route Analyse par pays Planification

Plus en détail

Qu est-ce que le TIR?

Qu est-ce que le TIR? Qu est-ce que le TIR? Le «TIR» (Transports Internationaux Routiers) est un régime de transit international basé sur une Convention de l ONU mise en œuvre au niveau mondial dans le cadre d un partenariat

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX 1. OBJET DE LA POLITIQUE Les sociétés canadiennes exercent avec succès leurs activités dans presque tous les secteurs de l industrie et sont

Plus en détail

Commission pour la consolidation de la paix Configuration pays République centrafricaine

Commission pour la consolidation de la paix Configuration pays République centrafricaine Commission pour la consolidation de la paix Configuration pays République centrafricaine La politique nationale et le soutien de la Communauté internationale au développement de la Réforme du Secteur de

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

SIXIEME REUNION DU COMITE DE LIAISON (CL) 5 mai 2014 (10 heures - 17 heures)

SIXIEME REUNION DU COMITE DE LIAISON (CL) 5 mai 2014 (10 heures - 17 heures) SIXIEME REUNION DU COMITE DE LIAISON (CL) 5 mai 2014 (10 heures - 17 heures) Présents Comité de Liaison : Patrick Gallaud (Président de la CIONG), Association Mondiale des Guides et Eclaireuses/AMGE (Martine

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN Crédit photo : Lino Cipresso Photo BIENVENUE Nous sommes très heureux de vous présenter le rapport annuel 2013-2014 de

Plus en détail

IRSEC 14 17-19 octobre 2014. Mot d ouverture Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

IRSEC 14 17-19 octobre 2014. Mot d ouverture Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement IRSEC 14 17-19 octobre 2014 Mot d ouverture Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Messieurs les Directeurs des Agences, Instituts et Etablissements Universités et Facultés,

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

AGROPROMKOMLEKTAZIA- KURSK

AGROPROMKOMLEKTAZIA- KURSK Chères Mesdames et Messieurs, Je me réjouis en tant que membre du Comité Directeur de l Eurorégion Rhein-Waal, à l occasion de l anniversaire de l ARFE de pouvoir prononcer ce discours de bienvenue, ici

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail