RÈGLEMENT INTÉRIEUR Alcool et Travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLEMENT INTÉRIEUR Alcool et Travail"

Transcription

1 DRH / Pôle Santé Sécurité au Travail et Actions Sociales RÈGLEMENT INTÉRIEUR Alcool et Travail Le présent règlement intérieur a pour objet d informer les agents, de les protéger et de prévenir les situations à risque liées à une consommation d alcool. Toute modification du présent règlement sera préalablement soumise au CHS (CT). Ce document s adresse à tous les agents du Grand Lyon. Il est fourni à tout nouvel arrivant à la communauté urbaine de Lyon et est également consultable sur l intranet du Grand Lyon (Globe). Règlement du 4 juin 2012 CHS du 25 juin 2009 (Avis favorable)

2 DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Textes juridiques Loi n du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, Loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, Décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l'hygiène et la sécurité du travail ainsi qu'à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale, Code du travail (articles R et -21), Article R : aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n est autorisée sur le lieu de travail. Article R : il est interdit de laisser entrer ou séjourner dans les lieux de travail des personnes en état d ivresse. Code de la santé publique (articles L et R ), Article L : une personne trouvée en état d ivresse dans les rues ou dans tous lieux publics est conduite à ses frais au poste le plus proche ou dans une chambre de sûreté pour y être retenue jusqu à ce qu elle ait recouvré la raison. Article R : le fait de se trouver en état d ébriété manifeste dans un lieu public constitue une contravention de 2 ème classe sanctionnée par une amende. Code de la route (articles L et 2 ; article R ), Article L : I. - Même en l absence de tout signe d ivresse manifeste, le fait de conduire un véhicule sous l empire d un état alcoolique caractérisé par une concentration d alcool [...] dans l air expiré égale ou supérieure à 0,40 milligramme par litre est puni de deux ans d emprisonnement et de euros d amende. II. - le fait de conduire un véhicule en état d ivresse manifeste est puni des mêmes peines. [...]. Article R : Même en l absence de tout signe d ivresse manifeste, est puni de l amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe le fait de conduire un véhicule sous l empire d un état alcoolique caractérisé par [...] une concentration d alcool dans l air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre [...]. Code pénal (articles et 223-6), Article : [...] il y a également délit, lorsque la loi le prévoit, en cas de faute d imprudence, de négligence ou de manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s il est établi que l auteur des faits n a pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait. [...] les personnes [...] qui n ont pas causé directement le dommage, mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n ont pas pris les mesures permettant de l éviter, sont responsables pénalement s il est établi qu elles ont [...] commis une faute caractérisée et qui exposait autrui à un risque d une particulière gravité qu elles ne pouvaient ignorer. Article : Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l intégrité corporelle de la personne s abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende. Sera puni des mêmes peines quiconque s abstient volontairement de porter à une personne en péril l assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

3 SOMMAIRE Vigilance au travail...5 Article 1er : Principes généraux...5 Article 2. : Protection à l initiative de l agent...5 Article 3. : Protection à l initiative des tiers...5 Article 4. : Conséquence du retrait du poste...5 Consommation d alcool au travail...6 Article 5 : Interdiction de consommer des boissons alcoolisées...6 Article 6 : Exceptions...6 Test de dépistage alcoolémique...7 Article 7 : Contrôle du taux d alcoolémie...7 Article 8 : Liste des activités à risque...7 Article 9 : Contre-expertise...7 Annexes...8 Procédure PF 11 : prévenir l alcoolisation - autocontrôles et contrôles...8 Mode opératoire MO 11 : contrôles d alcoolémie...8 Procédure PF 12 : gestion des situations difficiles pouvant être liées à l usage de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments)...8 Mode opératoire MO 12 : gestion d une situation de crise...8 Mode opératoire MO 13 : gestion d une situation à risque...8 Procédure PF 14 : accompagnement managérial d un agent en difficulté...8 Vigilance au travail...5 Article 1er : Principes généraux...5 Article 2. : Protection à l initiative de l agent...5 Article 3. : Protection à l initiative des tiers...5 Article 4. : Conséquence du retrait du poste...5 Consommation d alcool au travail...6 Article 5 : Interdiction de consommer des boissons alcoolisées...6 Article 6 : Exceptions...6

4 Test de dépistage alcoolémique...7 Article 7 : Contrôle du taux d alcoolémie...7 Article 8 : Liste des activités à risque...7 Article 9 : Contre-expertise...7 Annexes...8 Procédure PF 11 : prévenir l alcoolisation - autocontrôles et contrôles...8 Mode opératoire MO 11 : contrôles d alcoolémie...8 Procédure PF 12 : gestion des situations difficiles pouvant être liées à l usage de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments)...8 Mode opératoire MO 12 : gestion d une situation de crise...8 Mode opératoire MO 13 : gestion d une situation à risque...8 Procédure PF 14 : accompagnement managérial d un agent en difficulté...8

5 VIGILANCE AU TRAVAIL Article 1er : Principes généraux Il est interdit de mettre ou de laisser mettre en danger la sécurité des personnes ou des biens. Conformément à l'article R du Code du travail, il est interdit de laisser accéder ou de maintenir un individu en état d'ivresse à son poste de travail. A titre indicatif, les signes révélant un état d ivresse sont : des troubles momentanés de l'élocution, de l'équilibre et/ou du comportement (excitation anormale ou prostration), un refus des règles de sécurité, une haleine alcoolisée, une présence d alcool à proximité... Article 2. : Protection à l initiative de l agent Tout agent de la Communauté urbaine de Lyon, est responsable de son propre état de vigilance au travail. S'il estime que celui-ci n'est pas suffisant pour garantir sa propre sécurité ou celle des tiers, il doit se retirer de son poste de travail. Article 3. : Protection à l initiative des tiers Dans le cas où l agent ne cesse pas de lui-même son travail, il appartient à tout agent présent de mettre en œuvre tous les moyens appropriés dont il dispose pour prévenir la réalisation de ces risques. Afin de donner toutes les indications utiles à la gestion de ces situations aux personnes qui y sont confrontées, la Communauté Urbaine de Lyon met en place des procédures qui seront annexées au présent règlement. Article 4. : Conséquence du retrait du poste En principe, le temps non travaillé ne peut donner lieu à rémunération sauf lorsque l agent aura été placé dans une position d activité y ouvrant droit (congés annuels ou ARTT à la demande de l agent, congés maladie, suspension de fonctions etc.). 5/8

6 CONSOMMATION D ALCOOL AU TRAVAIL Article 5 : Interdiction de consommer des boissons alcoolisées La consommation de boissons alcoolisées est strictement interdite pendant le temps de travail, y compris pendant les temps de pause, quel que soit le lieu où s exerce l activité. Cette interdiction couvre également les «pots, cocktails ou apéritifs» organisés sur le lieu de travail. Article 6 : Exceptions Dans la mesure où elle ne met pas en péril la sécurité des personnes ou des biens, est autorisée : La consommation de vin, bière, cidre ou poiré non additionnés d alcool pendant le repas du déjeuner (repas pris entre 11 h 30 et 14 h 00 au restaurant administratif, au restaurant officiel ou dans les réfectoires des dépôts et subdivisions) La consommation de vin, bière, cidre ou poiré non additionnés d alcool pendant le repas du dîner (repas pris entre 19 h 00 et 21 h 00 dans les réfectoires pour les personnels en 3 8) ; 6/8

7 TEST DE DÉPISTAGE ALCOOLÉMIQUE Article 7 : Contrôle du taux d alcoolémie En cas de doute sur l état d un agent occupé à l exécution de missions comportant des risques particuliers et notamment susceptibles de porter atteinte à l'intégrité corporelle de l agent, de son entourage de travail ou des tiers (cf. article 8 du présent règlement), il pourra être procédé immédiatement au contrôle de son taux d alcoolémie. Article 8 : Liste des activités à risque Sont considérées comme des activités à risque y compris lorsqu elles sont exercées de manière occasionnelle par l agent : les activités de conduite de véhicule ou d'engin, l'utilisation de machines dangereuses et notamment celles mentionnées à l article R du code du travail, l'utilisation de substances et préparations chimiques soumises à étiquetage, les activités de surveillance et de contrôle en matière de sécurité des établissements recevant du public et des ouvrages publics, les activités sur la voie publique en forte interaction avec la circulation automobile, les travaux exposant à des contacts avec des pièces nues sous tension, l'intervention en hauteur, le travail en tranchée ou souterrain, les activités de conduite d'installations à caractère industriel. Article 9 : Contre-expertise L agent présentant une concentration d alcool dans l air expiré égale ou supérieure au taux fixé à l article R I 2 du code de la route ne peut exercer aucune des activités à risque mentionnées sans qu une contre-expertise auprès du médecin de prévention n ait permis d établir un taux d alcoolémie inférieur à ce seuil. 7/8

8 ANNEXES Procédure PF 11 : prévenir l alcoolisation - autocontrôles et contrôles Mode opératoire MO 11 : contrôles d alcoolémie Procédure PF 12 : gestion des situations difficiles pouvant être liées à l usage de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments) Mode opératoire MO 12 : gestion d une situation de crise Mode opératoire MO 13 : gestion d une situation à risque Procédure PF 14 : accompagnement managérial d un agent en difficulté Etat Date mise à jour Rédaction Validation CHS Diffusion Finalisé 16/04/2012 Etienne CHARVET (DRH) Céline WILSON (DRH) Benoît Quignon (directeur général) 25/06/2009 Agents Nouveaux arrivants Intranet 8/8

ALCOOL AU TRAVAIL: ASPECTS JURIDIQUES ET RESPONSABILITÉ PAR MATHIEU DESREUX JURISTE DROIT SOCIAL FDSEA 26 ET: LE DR JEAN-PIERRE MARTY MÉDECIN DU

ALCOOL AU TRAVAIL: ASPECTS JURIDIQUES ET RESPONSABILITÉ PAR MATHIEU DESREUX JURISTE DROIT SOCIAL FDSEA 26 ET: LE DR JEAN-PIERRE MARTY MÉDECIN DU SÉMINAIRE MSA SANTÉET SÉCURITÉ AU TRAVAIL ALCOOL AU TRAVAIL: ASPECTS JURIDIQUES ET RESPONSABILITÉ PAR MATHIEU DESREUX JURISTE DROIT SOCIAL FDSEA 26 ET: LE DR JEAN-PIERRE MARTY MÉDECIN DU TRAVAIL MSA ARDÈCHE

Plus en détail

Les conduites addictives : cadre juridique

Les conduites addictives : cadre juridique Les conduites addictives : cadre juridique Cadre général législatif et réglementaire Le règlement intérieur et la détection d alcool/cas de contrôle de l état d alcoolémie La preuve de l état de l agent

Plus en détail

Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP)

Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP) Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP) SOMMAIRE Objectifs de la procédure Activités concernées par la procédure Personnes et services

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

8 F 10. Règlement intérieur. I. Hygiène et sécurité 8-101 G

8 F 10. Règlement intérieur. I. Hygiène et sécurité 8-101 G (1) L établissement d un règlement intérieur est obligatoire dans les entreprises ou établissements où sont employés habituellement au moins 20 salariés. Règlement intérieur Voir commentaire -1 Le règlement

Plus en détail

L alcool au travail. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / 1 er avril 2010 1

L alcool au travail. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / 1 er avril 2010 1 C est très tôt, dés le début du XX siècle, qu apparaissent les premières dispositions légales encadrant la consommation d alcool sur le lieu de travail. Gérer les problèmes liés à la consommation ou à

Plus en détail

DESPISTAGE ALCOOL & CANNABIS

DESPISTAGE ALCOOL & CANNABIS RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE DESPISTAGE ALCOOL & CANNABIS DTENC -OrellySTRETER Chef de la section juridique CADRE JURIDIQUE Code de la santé publique : Interdiction de consommer des stupéfiants - Articles

Plus en détail

Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3 le risque d absentéisme.

Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3 le risque d absentéisme. 1 Près de 2/3des entreprises de plus de 50 salariés ont été confrontées à des problèmes liés à l alcool. Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3

Plus en détail

non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non?

non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non? non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non? Ce que dit la loi Avant, il était possible de vendre aux mineurs de plus de 16 ans, des boissons alcoolisées du 2 e groupe : vins, bières,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE REGLEMENT INTERIEUR DE SECURITE OBJET ET CHAMP D APPLICATION ARTICLE 1 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser, sur certains points, l application de la réglementation hygiène et sécurité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION GENERALITES L association a été crée par déclaration en date du 4 août 1988, à la Sous Préfecture de GRASSE, sous le titre EDIFORM (J.O. du 7 septembre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TYPE

REGLEMENT INTERIEUR TYPE REGLEMENT INTERIEUR TYPE I. Préambule Article 1 : OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Ce règlement : fixe les règles de discipline intérieure, rappelle les garanties qui sont attachées à l application de

Plus en détail

L Alcool au travail. Il a reçu un avis favorable du Comité Technique Paritaire du CDG49 en sa séance du 22/10/2012 pour sa diffusion. 1.

L Alcool au travail. Il a reçu un avis favorable du Comité Technique Paritaire du CDG49 en sa séance du 22/10/2012 pour sa diffusion. 1. L Alcool au travail Ce guide est destiné à la collectivité et plus particulièrement à l encadrement. Il rappelle plusieurs aspects de l alcool au travail : réglementation, conduite à tenir, responsabilité

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail - Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail Le renforcement de l interdiction de fumer répond à une problématique de santé publique, mais concerne aussi les questions de santé

Plus en détail

Le risque alcool au travail PRÉVENIR ET AGIR

Le risque alcool au travail PRÉVENIR ET AGIR CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le risque alcool au travail PRÉVENIR ET AGIR Octobre 2007 1 LES ENJEUX DE LA PRÉVENTION DU RISQUE ALCOOL De nombreuses collectivités sont confrontées

Plus en détail

Objet : Conduite à tenir face à la consommation de substances psychoactives

Objet : Conduite à tenir face à la consommation de substances psychoactives R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E D é p a r t e me n t d e S E I N E - E T - M A R N E Note de service DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE LA GESTION DES PERSONNELS RÉF : DRH/SGP/2014-008

Plus en détail

Circulaire n COL 16/98 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel

Circulaire n COL 16/98 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel Bruxelles, le 14 décembre 1998. Collège des Procureurs généraux Circulaire n COL 16/98 du Collège des Procureurs généraux près les Cours d appel Monsieur/Madame le Procureur général, Monsieur/Madame le

Plus en détail

Les enjeux de la prévention

Les enjeux de la prévention CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA HAUTE-CORSE PÔLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL SERVICE HYGIENE ET SECURITE (05/2015) Les enjeux de la prévention Le Document Unique

Plus en détail

Le cadre juridique des conduites addictives en milieu du travail

Le cadre juridique des conduites addictives en milieu du travail 1 Le cadre juridique des conduites addictives en milieu du travail Céline CZUBA Juriste droit social ; Doctorante en Droit/Santé/Travail, ISTNF / LILLE 2 Le 6 février 2013, Rencontres «Nucléaire & Santé»,

Plus en détail

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques La loi interdit la vente d alcool aux mineurs. Je vous propose de lire cette brochure, vous y trouverez les risques que j encours

Plus en détail

FÉDÉRATION AUTONOME DEPARTEMENTALE DE LA POLICE MUNICIPALE B.P. 34 34401 LUNEL Cedex - /fax : 04.67.64.51.92

FÉDÉRATION AUTONOME DEPARTEMENTALE DE LA POLICE MUNICIPALE B.P. 34 34401 LUNEL Cedex - /fax : 04.67.64.51.92 N 46/2007 13.05.2007 INFO 158 Règles applicables aux animaux dangereux La loi n 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance a profondément modifié les dispositions du Code rural

Plus en détail

Mise en application de la Loi sur les pesticides

Mise en application de la Loi sur les pesticides Chapitre 8 Mise en application de la Loi sur les pesticides Dans ce chapitre Mots-clés Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Décrire les pouvoirs des agents provinciaux

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. On désigne par ce terme toutes les

Plus en détail

La règlementation. Articles R4228-20 et R4228-21 du Code du Travail créés par le Décret n 2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)

La règlementation. Articles R4228-20 et R4228-21 du Code du Travail créés par le Décret n 2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V) Pôle Organisation et Sécurité au Travail La Gestion du Risque Alcool Service Hygiène et Sécurité La consommation d alcool fait partie de ces risques qui impactent quotidiennement le fonctionnement des

Plus en détail

Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs)

Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs) CLASSEUR LEGISLATION L aumônerie au quotidien F. Protection des mineurs 1. DROGUE, TABAC, ALCOOL Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs) Drogues : Toute consommation de drogue

Plus en détail

PROJET DE LOI Volet «Réforme du système d inspection du travail» ------ Article xx (à compléter)

PROJET DE LOI Volet «Réforme du système d inspection du travail» ------ Article xx (à compléter) REPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Version soumise à la consultation du CNIT 21 novembre 2013 NOR : [ ] PROJET DE LOI Volet «Réforme

Plus en détail

Responsabilité des associations et de leurs membres

Responsabilité des associations et de leurs membres Responsabilité des associations et de leurs membres Introduction Dirigeants et éducateurs sportifs : une responsabilité allégée Diminution de la responsabilité pénale Prise en charge de la réparation par

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE Le Pontet le 30 01 2014 1 Distinction entre la Responsabilité Civile et Pénale RESPONSABILITE PENALE C est l obligation légale pour

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES

REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES I. PREAMBULE : L Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales (ELPM) est un organisme de formation professionnelle déclaré sous le numéro de déclaration d activité 82

Plus en détail

Le Sénat LOI PORTANT SUR LA PROTECTION DES MINEURS PAR RAPPORT A L ALCOOL ET AUX BOISSONS ALCOLISÉES

Le Sénat LOI PORTANT SUR LA PROTECTION DES MINEURS PAR RAPPORT A L ALCOOL ET AUX BOISSONS ALCOLISÉES Le Sénat LOI PORTANT SUR LA PROTECTION DES MINEURS PAR RAPPORT A L ALCOOL ET AUX BOISSONS ALCOLISÉES Vu les articles 16-2, 19 de la Constitution du 29 mars 1987 amendé; Vu la Convention des Nations-Unies

Plus en détail

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière :

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière : Biologie 47 L Alcool Objectif disciplinaire : absorption de l alcool par le corps humain action de l alcool sur la commande des mouvements comprendre le processus de l élimination de l alcool objectif

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

Risque routier Contexte réglementaire

Risque routier Contexte réglementaire Risque routier Contexte réglementaire C. Gayet INRS La prévention du risque routier au travail 14 octobre 2008 Le contexte réglementaire Employeur : obligation de sécurité et responsabilités Salarié :

Plus en détail

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER Les moyens modernes de diffusion et de traitement de l informatique étant devenus des supports essentiels de la pédagogie moderne,

Plus en détail

Administration de pilotage des Laurentides. Politique sur la consommation de drogues et alcool

Administration de pilotage des Laurentides. Politique sur la consommation de drogues et alcool Administration de pilotage des Laurentides La présente politique s adresse particulièrement à ceux qui occupent des «postes critiques pour la sécurité» notamment les pilotes employés de l Administration,

Plus en détail

- 137 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi

- 137 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi - 137 - TABLEAU COMPARATIF Texte en vigueur Texte du projet de loi Texte élaboré par la commission en vue de l examen en séance publique Loi n 2015-1501 du 20 novembre 2015 prorogeant l application de

Plus en détail

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne 1. But La Plage de Bienne est un lieu de rencontre régional. Elle répond aux besoins d un repos actif ou passif, du plaisir, d une organisation

Plus en détail

SANCTIONS AUX INFRACTIONS ROUTIERES

SANCTIONS AUX INFRACTIONS ROUTIERES TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE CAYENNE COUR D APPEL DE CAYENNE FICHES JURIDIQUES SANCTIONS AUX INFRACTIONS ROUTIERES INFRACTIONS Les règles de circulation routière sont établies par le code de la route.

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 207 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2013 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, renforçant la lutte contre le système prostitutionnel,

Plus en détail

Art. L. 243-1. Les articles L.234-1 à L.234-11 sont applicables à la Nouvelle-Calédonie dans la rédaction suivante :

Art. L. 243-1. Les articles L.234-1 à L.234-11 sont applicables à la Nouvelle-Calédonie dans la rédaction suivante : 0BUCIRCULATION ROUTIERE Partie législative du code de la route métropolitain. 1BUCHAPITRE 3 3BUDISPOSITIONS APPLICABLES A LA NOUVELLE-CALEDONIE Art. L. 243-1. Les articles L.234-1 à L.234-11 sont applicables

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS

CHARTE D ENGAGEMENTS CHARTE D ENGAGEMENTS (Règlement intérieur) Le présent règlement, établi conformément aux articles L 6352-3, L 6352-4 et R 6352-1 à R 6352-15 du Code du Travail, a pour objet de présenter : Les principales

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail

Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail Ce document permet de préciser les conditions d'utilisation d'internet dans le respect des droits et libertés de chacun Modèle de charte d utilisation

Plus en détail

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention

CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention CHIENS DE 1 ère ou 2 ème CATEGORIE Permis de détention La loi n 2008-582 du 20 juin 2008 impose à tout propriétaire ou détenteur d un chien de 1 ère ou de 2 ème catégorie l obtention d un permis de détention

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Avril 2012 Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Document de nature explicative 1. Les lignes directrices élaborées par l Autorité de contrôle prudentiel (ACP)

Plus en détail

modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange.

modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange. modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange. Société Entreprise Nom Prénom Adresse Code postal Ville

Plus en détail

Alcool et conduites addictives au travail: Données légales en droit du travail et jurisprudences.

Alcool et conduites addictives au travail: Données légales en droit du travail et jurisprudences. Alcool et conduites addictives au travail: Données légales en droit du travail et jurisprudences. 1 Alcool et conduites addictives au travail La jurisprudence et les textes de loi encadrent strictement

Plus en détail

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007 MINISTERE DE L ECOLOGIE, J. 7001249 DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DURABLES BEPECASER : EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 5 septembre 2007 Question n 1 Parmi les organes du véhicule

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

www.lafourriere.com JORF n 135 du 13 juin 2003 texte n 1 LOI LOI n 2003-495 du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière (1)

www.lafourriere.com JORF n 135 du 13 juin 2003 texte n 1 LOI LOI n 2003-495 du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière (1) Email : contact@lafourriere.com www.lafourriere.com Source : Legifrance JORF n 135 du 13 juin 2003 texte n 1 LOI LOI n 2003-495 du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière (1) NOR:

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 30/2010 du 15 décembre 2010

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 30/2010 du 15 décembre 2010 1/6 Avis n 30/2010 du 15 décembre 2010 Objet: Projet d arrêté royal relatif aux règles de fonctionnement des jeux de hasard automatiques dont l exploitation est autorisée dans les établissements de jeux

Plus en détail

D E L I B E R A T I O N

D E L I B E R A T I O N REPUBLIQUE FRANCAISE TERRITOIRE DE LA NOUVELLE CALEDONIE PROVINCE SUD Assemblée de Province AMPLIATIONS Com. Del... 2 N 53 89/APS Congrès...1 du 13 décembre 1989 APS...32 SGPS... 4 SELC...1 SAPS... 4 STAG...

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

1. Sensibilisation et engagement de l autorité territoriale. Celui-ci doit être convaincu et porteur de ce projet.

1. Sensibilisation et engagement de l autorité territoriale. Celui-ci doit être convaincu et porteur de ce projet. Hygiène, Sécurité au Travail et Prévention L Alcool sur le lieu de travail Références Le code du Travail (Articles R4228-20, R4228-21, R3231-16 et R4225-4) et le code des débits de boissons (Articles L.13

Plus en détail

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5)

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 1 : les principes (page 2) Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 3 : Rémunération (page 6) Fiche n 4 : Sanctions (page 7) 1. QUI EST CONCERNE? a) Les salariés Tous les salariés

Plus en détail

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE LIVRET La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE Club Entreprises Sécurité routière du Rhône Mail : contact@clubesr69.fr www.clubesr69.com FICHE 1 ASPECTS HUMAINS

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée?

ADDICTION SUISSE 07.11.2012. Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? ADDICTION SUISSE 07.11.2012 Dépistage alcool et drogues: une bonne idée? L expérience des CFF Dr méd. Pierre-Albert Voumard Responsable et médecin-chef MedicalService CFF Contenu de la présentation 1.

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL Anne Marie LANUSSE Éducatrice Spécialisée à l ADAPEI des Pyrénées Atlantiques INTERVENTION A LA 3ème JOURNEE SCIENTIFIQUE DE REZOPAU LES OBJECTIFS Mener

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme L Assemblée nationale a adopté en sa séance du 25 juillet 1995 Le Président de la République Vu la décision n 19-HCC/D.3 du 18 août 1995,

Plus en détail

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise Registre unique du personnel Un registre du personnel doit être tenu dans les établissements industriels, agricoles et commerciaux, les offices publics et ministériels, les professions libérales, les sociétés

Plus en détail

LES MOYENS DE CONTROLE

LES MOYENS DE CONTROLE 2 SOMMAIRE LE CONTEXTE L ALCOOL AU VOLANT LES MOYENS DE CONTROLE LE PROMOTEUR LA CAMPAGNE DANS LE MONDE Nombre important de décès enregistré chaque année sur les routes européennes (41000 dont 15000 en

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Jeudi 14 Juin 2012 Nombre de Conseillers : 33 En exercice : 33 Présents ou représentés : 32 Nombre de votants : 32 Numéro 2012/JUIN/51

Plus en détail

de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon

de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon Français Loi relative aux infirmiers de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon (Loi n 203 du 30 juillet 1948) Sommaire

Plus en détail

Convention de travail bénévole

Convention de travail bénévole Convention de travail bénévole «Le Resto du Cœur de Namur - Maison de la Solidarité» Rue d'arquet, 3/5 5000 Namur Tél : 081/ 22 53 23 Fax : 081/ 22 47 85 N d'entreprise : 0343.458.050 N Onss : 1196994-54

Plus en détail

Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3

Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3 Obligation de sécurité pour le chef d établissement 2 Sanctions prévues 3 Le document unique 4 Le référent sécurité 4 La pénibilité 5 Formation au poste de travail 5 CHSCT 6 Equipements de protection individuelle

Plus en détail

VENTES A DISTANCE 31/07/2015

VENTES A DISTANCE 31/07/2015 VENTES A DISTANCE 31/07/2015 Aux termes de l article L121-16 du code de la consommation, constitue un "contrat à distance" tout contrat conclu entre un professionnel et un consommateur, dans le cadre d'un

Plus en détail

UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention. J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus.

UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention. J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus. UNE POLITIQUE ALCOOL ET STUPÉFIANTS QUI PRÉVIENT Colloque 2015 Via Prévention J.Jacques Alary C.A.É., F.C.I.L.T.,CCLP. j.alary@alaryplus.ca Plan de la présentation Les obligations américaines Le contexte

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL CIRCULAIRE n 12-08 /mars 2012 MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL Références : Date d effet : 6 février 2012 (pour une partie seulement des dispositions cf.

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

PERIODE DE DECOUVERTE D UNE PROFESSION

PERIODE DE DECOUVERTE D UNE PROFESSION PERIODE DE DECOUVERTE D UNE PROFESSION CONVENTION INFORMATION PREALABLE L article L332-3-1 du Code de l Education, issue de la loi dite CHERPION, dispose que : «Des périodes d'observation en entreprise

Plus en détail

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans CONSEIL MUNICIPAL 4 Séance du 23 mai 2013 Charte de suivi et d'évaluation de la Vidéosurveillance nocturne Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe COUNIL 1 )

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE KEY LIB

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE KEY LIB CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE KEY LIB ARTICLE 1 LE SERVICE Key Lib SA est une société d'autopartage. Ce système permet à ses adhérents, après une simple réservation sur internet, de bénéficier

Plus en détail

Note relative à la réglementation des stages. Juin 2015

Note relative à la réglementation des stages. Juin 2015 Direction de la Formation, de la Vie étudiante et de l Insertion professionnelle Service Central de Gestion des Etudiants Note relative à la réglementation des stages Juin 2015 La présente note, organisée

Plus en détail

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7 SOMMAIRE Références PAGE 3 Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 - Création obligatoire PAGE 5 - Création facultative d un CHSCT commun PAGE 5 - Création

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle)

REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle) REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle) I - PREAMBULE ADN FORMATION est un organisme de formation professionnelle indépendant. L association ADN FORMATION est domiciliée

Plus en détail

Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide

Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide Les considérations juridiques entourant la problématique d insalubrité morbide Présenté par Me David Drouin En collaboration avec Françoise Ruel, technicienne en droit Septembre 2009 1. Pouvoirs des autorités

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

Brochure d information Trustworthiness. Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire

Brochure d information Trustworthiness. Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire Brochure d information Trustworthiness Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire novembre 2015 0 1 Préambule Dans le secteur nucléaire, des mesures de sécurité strictes

Plus en détail

Se lancer dans la restauration en respectant la législation

Se lancer dans la restauration en respectant la législation Se lancer dans la restauration en respectant la législation Adie Conseil Restauration Vous souhaitez vous lancer dans les métiers de la restauration? Cette fiche vous donne toutes les infos pratiques pour

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

LE CADRE JURIDIQUE DU MÉTIER D ENSEIGNANT

LE CADRE JURIDIQUE DU MÉTIER D ENSEIGNANT LE CADRE JURIDIQUE DU MÉTIER D ENSEIGNANT ISFEC septembre 2015 Durée de la formation : 1h30 Objectif : Donner aux nouveaux enseignants quelques rudiments juridiques leurs permettant de mieux comprendre

Plus en détail

Les textes régissant ces manifestations commerciales sont les articles R.762-1 à R.762-14 et L.762-1 à L.762-3 du Code de commerce.

Les textes régissant ces manifestations commerciales sont les articles R.762-1 à R.762-14 et L.762-1 à L.762-3 du Code de commerce. SALON PROFESSIONNEL 26/08/2015 Le législateur ne distingue plus les foires des salons. Le salon professionnel est ainsi défini comme étant «une manifestation commerciale consacrée à la promotion d un ensemble

Plus en détail

Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail

Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail Le présent document a pour objet de rappeler les dispositions du Code du Travail relatives à l usage de

Plus en détail

LOI N 98-005 du 14 Avril 1998 PORTANT REGIME DE L EAU

LOI N 98-005 du 14 Avril 1998 PORTANT REGIME DE L EAU ASSEMBLEE NATIONALE REPUBLIQUE DU CAMEROUN 6 ème Législature Paix Travail Patrie Année législative 1997/1998 3 ème Session Ordinaire (Mars 1998) LOI N 98-005 du 14 Avril 1998 PORTANT REGIME DE L EAU L

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.) Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 05/2016 Cl.

Plus en détail

Livre VII CONTROLE ET SANCTIONS

Livre VII CONTROLE ET SANCTIONS Livre VII CONTROLE ET SANCTIONS Titre I REGISTRE DE SECURITE ET AFFICHAGE OBLIGATOIRE Chapitre I REGISTRE DE SECURITE Article Lp. 4711-1 L employeur tient un registre sur lequel sont portées ou annexées

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir»

De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir» L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir» Forum interdépartemental d Ile de France Bernard Dréno/Bruno Carta

Plus en détail

«EXEMPLE» D UNE POLITIQUE SUR LES DROGUES ET L ALCOOL EN MILIEU DE TRAVAIL

«EXEMPLE» D UNE POLITIQUE SUR LES DROGUES ET L ALCOOL EN MILIEU DE TRAVAIL Logo de l entreprise L entreprise XYZ Inc. «EXEMPLE» D UNE POLITIQUE SUR LES DROGUES ET L ALCOOL EN MILIEU DE TRAVAIL de L ENTREPRISE XYZ INC. Avril 2008 BUT DE LA POLITIQUE...2 DÉFINITIONS...2 CHAMP D

Plus en détail

RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside)

RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside) Élèves RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside) 1. Les élèves doivent se rassembler aux arrêts d autobus assignés au moins cinq minutes avant

Plus en détail

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation Titre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet : Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/07/09 N Juridique : 43.09 Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Par circulaire

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION # 73-01 Adoption le 7 juillet 1998 Amendement le 13 mai 2008 Amendement le 11 novembre 2008

Plus en détail

Code de la route : 14 idées reçues

Code de la route : 14 idées reçues Code de la route : 14 idées reçues Etes-vous sûr de tout connaître du Code de la route? Savez-vous exactement quels sont vos devoirs? Etes-vous sûr qu il ne s agit pas d idées reçues? Découvrez les réponses

Plus en détail

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Le garde pêche particulier ne peut utiliser ses pouvoirs de police judiciaire que face à des infractions prévues et punies par la législation

Plus en détail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail Introduction La santé et la sécurité au travail sont, aujourd hui, l objet d enjeux très importants en termes d accidents du travail et de maladies professionnelles dont nous rappellerons les définitions.

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE ENTRE : Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse - 80 Rue Marcel Demonque - AGROPARC CS

Plus en détail