La Base Permanente des Équipements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Base Permanente des Équipements"

Transcription

1 La Base Permanente des Équipements La base permanente d'équipements (BPE) est produite et gérée par l INSEE en collaboration avec différents ministères. En effet, cette base ne provient pas d une enquête (comme c était le cas de l inventaire communal) mais elle est constituée de différentes sources administratives disponibles de façon permanente. Les équipements sont ici entendus au sens large : ils peuvent correspondre aussi bien à des établissements publics (des domaines scolaires ou de santé, par exemple), qu à des artisans ou professions libérales (représentant un service direct aux particuliers) ou à des commerces ou services marchands. Sur les 86 équipements disponibles dans la base en 2005, 47 ont été retenus dans le champ de cette étude, correspondant tous à des équipements ou services de proximité (voir tableau ci-dessous). Pour ces 47 équipements, la BPE est alimentée par les fichiers administratifs centralisés suivants : - ADELI: Fichier (Automatisation DEs LIstes) des médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens et auxiliaires médicaux, du Ministère de la Santé et de la protection sociale. - FINESS: Fichier National des Établissements Sanitaires et Sociaux du Ministère de la Santé et de la protection sociale. - SIRENE (Insee) pour tous les commerces ou services à caractère marchand. Les cartes en annexe présentent la localisation de ces équipements à la commune. Pour tous ces équipements, il a aussi été calculé un indicateur de densité ; celui-ci rapporte le nombre d équipements recensés à la population du territoire (nombre d équipements pour habitants). Le découpage en bassins de vie, le plus représentatif de la vie quotidienne des habitants, a été privilégié. Mais les densités ont aussi été calculées pour les Pays et pour les Communautés d Agglomération. Liste des équipements commerces et services retenus dans le champ de l étude INSEE - Région Haute-Normandie Liste des équipements, commerces et services retenus dans le champ de l'étude INSEE - Région Haute-Normandie Domaine Sous-domaine Libellé de l'équipement Vitaux à l'échelle commune Vitaux à l'échelle bassin de vie Services aux particuliers Services généraux La Poste Banque, Caisse d Epargne Services automobiles Réparation automobile et matériel agri Ecole de conduite Taxi Artisanat du bâtiment Maçon Plâtrier peintre Menuisier charpentier serrurier Plombier couvreur chauffagiste Electricien Entreprise générale du bâtiment Autres services à la population Coiffure Vétérinaire Agence de travail temporaire Hôtel Restaurant Café-tabac-débit de boissons Agence immobilière Blanchisserie-Teinturerie Soins de beauté Commerces Grandes surfaces Supermarché Commerces alimentaires Supérette Epicerie Boulangerie Boucherie charcuterie Poissonnerie Commerces spécialisés non alimentaires Librairie papeterie Magasin de vêtements Magasin d equipements du foyer Magasin de chaussures Magasin d electroménager Magasin d articles de sports et de loisirs Droguerie quincaillerie bricolage Parfumerie Horlogerie-Bijouterie Fleuriste Santé Fonctions médicales et para-médicales Médecin omnipraticien Chirurgien dentiste Sage-femmes Infirmier Masseur kinésithérapeute Opticien-lunetier Pédicure-podologue Spécialiste en radiodiagnostic et imagerie médicale Autres établissements et services à caractère sanitaire Pharmacie Laboratoire d'analyses médicales Ambulance

2 Localisation et temps d'accès au supermarché le plus proche Pas de Fenêtre Évreux IGN-Insee 2007 Présence de l'équipement Courbes d'isochrone De 15 à 30 mn Moins de 15 mn 37 Km Source : Insee, Base permanente des équipements 2005, Distancier Inra Contour des communautés d'agglomération

3 Densité de supermarchés en 2005 dans les bassins de vie Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Valmont Yerville Tôtes Saint-Saëns Fauville-en-Caux Goderville Criquetot-l'Esneval Forges-les-Eaux Barentin Buchy Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Gasny Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre de supermarchés pour habitants 2,8-4 2,2-2,8 1,4-2,2 0,6-1,4 Contour des bassins de vie Contour des communautés d'agglomérations Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

4

5 Densité de commerces alimentaires en 2005 dans les bassins de vie Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Valmont Yerville Tôtes Saint-Saëns Fauville-en-Caux Goderville Criquetot-l'Esneval Forges-les-Eaux Barentin Buchy Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Gasny Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre de commerces alimentaires pour habitants 26,3-41,4 22,9-26,3 20,4-22,9 12,1-20,4 Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

6 Localisation et temps d'accès à l'épicerie ou à la supérette la plus proche Pas de Fenêtre Évreux IGN-Insee 2007 IGN-Insee 2007 Présence de l'équipement Courbes d'isochrone De 15 à 30 mn Moins de 15 mn 37 Km Source : Insee, Base permanente des équipements 2005, Distancier Inra Contour des communautés d'agglomération

7 Densité d'épiceries et supérettes en 2005 dans les bassins de vie Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Valmont Tôtes Yerville Fauville-en-Caux Saint-Saëns Criquetot-l'Esneval Goderville Forges-les-Eaux Barentin Buchy Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Gasny Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre d'épiceries et supérettes pour habitants 4,7-8,3 2,8-4,7 1,7-2,8 0-1,7 Contour des bassins de vie Contour des communautés d'agglomérations Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

8 Localisation et temps d'accès à la boulangerie la plus proche CA de la Région Dieppoise Pays Bresle - Yères Hautes Falaises Plateau de Caux Maritime Pays dieppois - Terroir de Caux Pays-de-Bray Havre Pointe de Caux Estuaire CA Havraise- CODH Caux-Vallée-de-Seine Entre Seine et Bray CA naise Risle-Estuaire Roumois CA - Boucle de Seine CA Seine - re Vexin-Normand Risle-Charentonne CA d'évreux CA des Portes de l're IGN-Insee 2007 Avre-et-Iton Présence de l'équipement Courbes d'isochrone De 15 à 30 mn Moins de 15 mn 37 Km Source : Insee, Base permanente des équipements 2005, Distancier Inra Contour des communautés d'agglomération

9 Densité de boulangeries en 2005 dans les bassins de vie Valmont Fauville-en-Caux Criquetot-l'Esneval Goderville YervilleTôtes Barentin Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Saint-Saëns Forges-les-Eaux Buchy Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Gasny Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre de boulangeries pour habitants 9,1-10,4 7,6-9,1 5,6-7,6 1,9-5,6 Contour des bassins de vie Contour des communautés d'agglomérations Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

10 Localisation et temps d'accès à la boucherie charcuterie la plus proche Pas de Fenêtre Évreux IGN-Insee 2007 Présence de l'équipement Courbes d'isochrone De 15 à 30 mn Moins de 15 mn 37 Km Source : Insee, Base permanente des équipements 2005, Distancier Inra Contour des communautés d'agglomération

11 Densité de boucheries charcuteries en 2005 dans les bassins de vie Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Valmont Yerville Tôtes Saint-Saëns Fauville-en-Caux Goderville Criquetot-l'Esneval Forges-les-Eaux Barentin Buchy Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Gasny Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre de boucheries-charcuteries pour habitants 8-12,5 6,3-8 5,4-6,3 2,6-5,4 Contour des bassins de vie Contour des communautés d'agglomérations Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

12 Localisation et temps d'accès à la poissonnerie la plus proche Saint Valery sur Somm Cayeux-sur-Mer Abbeville Ault Friville-Escarbotin Mers-les-Bains Le Tréport Martigny Foucarmont Étretat Valmont Les Grandes-Ventes Gonneville-la-Mallet Goderville Montivilliers Sainte-Adresse Harfleur Trouville-sur-Mer Deauville Honfleur La Rivière-Saint-Sauveur Pont-l'Évêque Lisieux Le Pin Moyaux Caudebec-en-Caux Appeville-Annebault Pavilly Notre-Dame-de-Bondeville Maromme Mont-Saint-Aignan Bois-Guillaume Darnétal Sotteville-lès- Le Mesnil-Esnard Pas de Fenêtre Le Grand-Quevilly Saint-Étienne-du-Rouvray Montville Pont-Saint-Pierre Pont-de-l'Arche Saint-Aubin-lès- Caudebec-lès- Aubevoye Ferrières-en-Bray Le Thil Magny-en-Vexin Normanville Freneuse Vimoutiers L'Aigle Évreux Saint-Martin-la-Garenne Pacy-sur-re Bréval Ivry-la-Bataille Maulette Houdan Mantes-la-Jolie IGN-Insee 2007 Dreux Présence de l'équipement Courbes d'isochrone De 45 à 60 mn De 30 à 45 mn 37 Km Source : Insee, Base permanente des équipements 2005, Distancier Inra Contour des communautés d'agglomération De 15 à 30 mn Moins de 15 mn

13 Densité de poissonneries en 2005 dans les bassins de vie Londinières Saint-Nicolas-d'Aliermont Valmont Yerville Tôtes Saint-Saëns Fauville-en-Caux Goderville Criquetot-l'Esneval Forges-les-Eaux Barentin Buchy Notre-Dame-de-Gravenchon Duclair Bourg-Achard Montfort-sur-Risle Fleury-sur-Andelle Romilly-sur-Andelle Etrépagny Thiberville Gaillon Gasny Beaumont-le-Roger Evreux Pacy-sur-re Conches-en-Ouche Rugles Breteuil Saint-André-de-l're Ivry-la-Bataille Damville Ezy-sur-re Nonancourt Nombre de poissonneries pour habitants 1,7-2,9 1,1-1,7 0,7-1,1 0,2-0,7 Aucun Contour des bassins de vie Contour des communautés d'agglomérations Source: Insee, Base permanente des équipements IGN- Insee 2007

DIRRECTE. Cordialement,

DIRRECTE. Cordialement, DIRRECTE Veuillez trouver en pièce jointe la liste des activités commerciales et artisanales, par commune, présentes sur le territoire de l'agglomération du Beauvaisis. L'agglomération envisage de lancer

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Les déplacements dans la Haute-Marne

Les déplacements dans la Haute-Marne Les déplacements dans la Haute-Marne L AC C E S S I B I L I T É AU X É Q U I P E M E N T S E T S E R V I C E S Une partie importante des déplacements de ménages, outre ceux liés aux loisirs, au travail

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

L a forte urbanisation du Nord permet la présence

L a forte urbanisation du Nord permet la présence L a forte urbanisation du Nord permet la présence dans les communes d'un nombre de commerces et services plus important qu'en moyenne nationale. Toutefois, rapporté à la densité de la population, le taux

Plus en détail

Formation Professionnelle

Formation Professionnelle REGION HAUTE-NORMANDIE Programme Régional de Formation Professionnelle Fonds social européen Livret du stagiaire 2013-2014 Vous trouverez dans ce «Livret du stagiaire» toutes les informations utiles relatives

Plus en détail

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact ACHETEUR (h/f) LE TRAIT (76) BAC+5 accessible BAC+3 CCI AGENT ENT. ESPACES VERTS GISORS AGENT ENT. ESPACES VERTS (x2) DAMVILLE AGENT ENTRETIEN ESPACES VERTS SAINT ANDRE de l'eure AMBULANCIER CORMEILLES

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23 n Novembre 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./5 Locaux d activités p. Entrepôts p.7 Bureaux p.8 Centres locatifs

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 19

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 19 n 9 Juin 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./ p. Entrepôts p.7 Bureaux p.8 Centres locatifs et hôtels d entreprises

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

ACTIVITES REGLEMENTEES

ACTIVITES REGLEMENTEES ACTIVITES REGLEMENTEES Par le décret N 98-246 du 02 Avril 1998, quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l entreprise, un certain nombre d activités, dites réglementées ne peuvent

Plus en détail

Economie, commerce et emploi

Economie, commerce et emploi 1 Economie, commerce et emploi Le tissu économique asniérois est aujourd hui en pleine mutation : les industries traditionnelles, en perte de vitesse, disparaissent depuis longtemps au profit des services.

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2011-2014 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

Équipements et services au public

Équipements et services au public PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Équipements et services au public 1/30 Méthodologie et éléments de définition (INSEE) Équipement «Un équipement est un lieu d achat de produits

Plus en détail

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo.

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo. JUILLET 2008 AMIENS -0 PIVADIS SM CONSEIL ETUDE DE POTENTIEL ET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE COMMERCIAL «LE COLVERT» AMIENS Proposition de programme commercial PIVADIS 24, Rue de la Bredauche 45380 LA

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2008-2011 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 21

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 21 n Mars 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./ Locaux d activités p.6 Entrepôts p.7 p.8 Centres locatifs et hôtels

Plus en détail

EQUIPEMENTS - SERVICES

EQUIPEMENTS - SERVICES EQUIPEMENTS - SERVICES Page 89 Diagnostic Pièce 1.1 du rapport de présentation SCOT du Syndicat mixte d Étude et de Programmation de Fontainebleau et de sa Région Point méthodologique Page 90 La source

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Numéro 110 : mai 2008 Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Une armature de cinq pôles autour du pôle central de organise l emploi en Tarn-et-Garonne. Le département

Plus en détail

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales Etab=DR21, TimbreDansAdresse=Non, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

La population des Hautes-

La population des Hautes- Numéro 30- : juillet 1999 Inventaire communal 1998 : les Hautes-Pyrénées Concentration des équipements autour de Tarbes et dans les vallées Madiran D93 Vic-en-Bigorre Maubourguet D93 Rabastens-de-Bigorre

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 22

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 22 n Juin 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./5 p.6 Entrepôts p.7 p.8 Centres locatifs et hôtels d entreprises Offre

Plus en détail

GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL

GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL Copyright Insee, Octobre 2009 1 Préambule Le but de ce document est de vous aider à prendre en main l'application ODIL (Outil d'aide au Diagnostic d'implantation Locale).

Plus en détail

titre : Conseil éligibles

titre : Conseil éligibles Les aides financières du Parc naturel régional de la Haute Vallée de d Chevreuse sont attribuées au titre : du programme d actions du PNR financé par le Conseil régional d Île de France, le Conseil général

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements

Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements équipement regroupement_1 libellé équipement gamme domaine_libellé A203 Banque, Caisse d'epargne proximité Services aux particuliers

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Les Picards à 18 mn des équipements et services

Les Picards à 18 mn des équipements et services Les Picards à 18 mn des équipements et services Avec 191 équipements pour 10 000 habitants, la Picardie est, en moyenne, plutôt moins bien dotée que la métropole (254). Néanmoins, un Picard n est jamais

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 DOSSIER DE PRESSE Evolution des commerces à Paris Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 Contacts presse : Ville de Paris : Marie Francolin : presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 CCI Paris :

Plus en détail

Canton de Fontenay le Comte

Canton de Fontenay le Comte Superficie : 56,88 km² Autoroutes X voies Routes principales Routes secondaires Population totale en : Densité de population : 5 habitants 8,8 habitants / km² Source : Insee, Recensement de la population.

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

02 COMMERCE. ÉDITO : Toujours dans une volonté d approfondir notre connaissance du COMMERCE. Fevrier 2013

02 COMMERCE. ÉDITO : Toujours dans une volonté d approfondir notre connaissance du COMMERCE. Fevrier 2013 Fevrier 2013 02 COMMERCE COMMERCE Juillet 2013 ÉDITO : Toujours dans une volonté d approfondir notre connaissance du commerce et de mieux appréhender son évolution, ce deuxième numéro de l observatoire

Plus en détail

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Atlas du commerce Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Analyse du pôle commercial NOGENT Edition 2014 Présentation du pôle de Nogent A proximité de Chaumont et Langres, la ville de Nogent est la 4 ème

Plus en détail

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015.

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. Le 18 novembre 2014 Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique

Plus en détail

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES STATISTIQUES PROFESSIONNELLES EXERCICES CLOS EN 2013 Une population étudiée de 5365 adhérents Environ 220 codes A.P.E. représentés 13 ratios étudiés en termes de moyenne, minimum, maximum, écart-type 1:

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services

Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services DREAL Nord-Pasde-Calais DDTM 59 DDTM 62 Novembre 201 Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services Maître d ouvrage Références

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

Les principaux résultats en 2009

Les principaux résultats en 2009 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet de projets de recrutement Annexe 1 - Les projets

Plus en détail

Annexe 6 : Données statistiques

Annexe 6 : Données statistiques RAPPORT IGAS N RM2009-102P / CGAAER N 1883 «ANNEXES» 89 Annexe 6 : Données statistiques Population et migrations dans l espace rural Tableau I : Structure par âge de la population rurale et de la population

Plus en détail

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ P0 Auto-entrepreneur NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ N 19#0 PERSONNE PHYSIQUE ACTIVITÉ COMMERCIALE, ARTISANALE, LIBÉRALE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère

Plus en détail

» Mars 2015. Par normande au travers du territoire de la vallée de la Bresle (76) et la

» Mars 2015. Par normande au travers du territoire de la vallée de la Bresle (76) et la Connaitre la dynamique économique du littoral Normand-Picard, «Une dynamique économique qui ne s arrête pas aux frontières administratives» Mars 2015 Par littoral normand picard nous comprenons la partie

Plus en détail

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Synthèse des données produites par la CERC (Cellule Economique Régionale de la Construction) 1 Premiers

Plus en détail

VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS

VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS Liste des commerçants, artisans et industries Liste des Commerçants : Boulangeries-Pâtisseries : L Ilot Gourmand : 7 place Crotigné tél : 02 43 01 02 90 Mr et Mme BONNEAU : 34

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 RÈGLEMENT CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 CONSIDÉRANT QUE le conseil de la Ville de Rimouski a adopté ses

Plus en détail

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS Page 63 Gares Le Livre Blanc de la communauté de communes de la Boucle de la Seine Dans ce document, les élus du territoire ont défini un principe primordial pour l organisation

Plus en détail

REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014. Filière technique. Ingénierie, gestion technique et architecture. Infrastructures et réseaux

REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014. Filière technique. Ingénierie, gestion technique et architecture. Infrastructures et réseaux LISTE DES CONCOURS DE L INTERREGION GRAND OUEST 2015 2016 OUVERTS AU RECENSEMENT SUR INTERNET REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014 Ingénieur Territorial (Catégorie A) Début des épreuves le

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct

Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct Votre prestataire fichiers pour toutes vos campagnes de Marketing Direct Fichiers e-mails Fichiers postaux Fichiers sms Fichiers fax OFFRE IMPACT NET Notre offre de fichiers permet de répondre aux différentes

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

ANNEXE 2-A VILLE DE BORDEAUX EXTENSION DU PERIMETRE DE SAUVEGARDE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE

ANNEXE 2-A VILLE DE BORDEAUX EXTENSION DU PERIMETRE DE SAUVEGARDE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE ANNEXE 2-A VILLE DE BORDEAUX EXTENSION DU PERIMETRE DE SAUVEGARDE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE RAPPORT D ANALYSE DE LA SITUATION ECONOMIQUE Novembre 2009 INTRODUCTION Par délibération du

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Equipement de la personne

Equipement de la personne Artisans et commerçants labellisés "Éco-Défis" en 2011 à la communauté Equipement de la personne ANNRICK CHAUSSEUR Commerce de détail chaussure 81 Grande Rue Charles de Gaulle D'UNE SENTEUR A L'AUTRE Commerce

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

FORUM des FORMATIONS et des METIERS

FORUM des FORMATIONS et des METIERS BASSIN D EDUCATION ET DE FORMATION DE TOULON FORUM des FORMATIONS et des METIERS Samedi 7 février 2015 de 8 heures à 12 heures 30 au Lycée Dumont d Urville 212, Avenue Amiral Jaujard 83000 TOULON Tel :

Plus en détail

AvAnt-propos. Derrière un homme qui a réussi Il y a toujours un homme qui a agi (Pablo Picasso)

AvAnt-propos. Derrière un homme qui a réussi Il y a toujours un homme qui a agi (Pablo Picasso) AvAnt-propos Derrière un homme qui a réussi Il y a toujours un homme qui a agi (Pablo Picasso) Vous avez décidé de créer une EURL ou une SARL. Bravo! Vous allez bientôt devenir un acteur de l économie

Plus en détail

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives)

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) Taux de majoration et contingent des s supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) La mention «taux légal» renvoie aux conditions de majoration des s supplémentaires fixées

Plus en détail

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Carte Bancaire et consommation des ménages Point presse du 2 février 2006 1 Dépenses des ménages français 2004 2003 évolution total dépenses ménages 901 M 868,3 M +3,4% total CB 220 M 204 M +10% pénétration

Plus en détail

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE.

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE. ETUDE THEMATIQUE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS 3 311 entreprises 3 471 établissements 2 198 établissements employeurs 5 971 salariés 1 551 apprentis

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi?

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi? ÊTRE ARTISAN Pourquoi pas Moi? l rtisanat, c est quoi? Des Métiers créatifs qui permettent de s exprimer et d évoluer Des Métiers ouverts qui concernent les secteurs les plus divers Des Métiers porteurs

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ANNEE SCOLAIRE 2005 / 2006

TABLEAU DE BORD ANNEE SCOLAIRE 2005 / 2006 TABLEAU DE BORD ANNEE SCOLAIRE 2005 / 2006 SOMMAIRE LE PREMIER DEGRE L application «BaseElèves» 4 La démographie des 2 5 ans 5 Les écoles et les classes 6 Les circonscriptions 7 Le poids des zones 8 Les

Plus en détail

P0 C M B N 50782#05 NOTICE DÉCLARATION DE CRÉATION D UNE ENTREPRISE C OMMERCE MÉTIERS BATELLERIE PERSONNE PHYSIQUE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère obligatoire.

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

-A- -B- Bassin d Education et de Formation Brevet d'études professionnelles Brevet de Technicien Supérieur

-A- -B- Bassin d Education et de Formation Brevet d'études professionnelles Brevet de Technicien Supérieur 1 LEXIQUE DES SIGLES Tous les sigles du SPF sont explicités lors de leur première apparition dans le texte. 276 (contraction entre 27 et 76, les deux composantes de la Haute-Normandie) : cadre pour le

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS. Mai 2013

ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS. Mai 2013 ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS Mai 2013 ORIENTATION APRÈS LA 3 ème SEGPA Préparer un C.A.P. Plusieurs possibilités en LYCÉE

Plus en détail

APRES LA CLASSE DE 5 ème. APRES LA CLASSE DE 4 ème

APRES LA CLASSE DE 5 ème. APRES LA CLASSE DE 4 ème CIO de Montbrison Avril 2014 APRES LA CLASSE DE 5 ème APRES LA CLASSE DE 4 ème en LP publics et privés en lycées agricoles publics et privés en MFR en CFA CIO de Montbrison 7 avril 2014 APRES LA CLASSE

Plus en détail

Offrir des alternatives pour l'aider à se remobiliser dans ses apprentissages

Offrir des alternatives pour l'aider à se remobiliser dans ses apprentissages DOSSIER DU PROFESSEUR PRINCIPAL Accompagner l'élève de 4 ème en difficulté : Offrir des alternatives pour l'aider à se remobiliser dans ses apprentissages Année scolaire 2013-2014 MINISTERE DE L'EDUCATION

Plus en détail

Les professions réglementées. Tome 1

Les professions réglementées. Tome 1 MINISTERE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES RAPPORT N 2012 M 057 03 Les professions réglementées Tome 1 MARS 2013 SYNTHÈSE 1. La mission de l Inspection Générale des Finances a procédé à l analyse économique

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Guide. des lignes régulières départementales. Applicable du 29 août 2011 au 8 juillet 2012. Pour tout savoir sur les lignes régulières départementales

Guide. des lignes régulières départementales. Applicable du 29 août 2011 au 8 juillet 2012. Pour tout savoir sur les lignes régulières départementales Guide Applicable du 29 août 2011 au 8 juillet 2012 des lignes régulières départementales Beuzeville Bernay Evreux Les Andelys Gisors Verneuil-sur-Avre Pour tout savoir sur les lignes régulières départementales

Plus en détail

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier III : Les entreprises artisanales dans l économie des territoires

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier III : Les entreprises artisanales dans l économie des territoires ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Tableau économique de l artisanat MAI 2014 Cahier III : Les entreprises artisanales dans l économie des territoires Tableau économique de l artisanat

Plus en détail

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral Quatre habitants sur cinq dans les Alpes-Maritimes bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Mais ce bon niveau d équipement concerne surtout la bande littorale, soit

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

BANQUE, ASSURANCE, IMMOBILIER Page 2. COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Page 2/3. COMMUNICATION, MEDIA ET MULTIMEDIA Page 3

BANQUE, ASSURANCE, IMMOBILIER Page 2. COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Page 2/3. COMMUNICATION, MEDIA ET MULTIMEDIA Page 3 Orientez votre recherche vers les secteurs d activité qui offrent des opportunités d emploi la zone géographique de votre choix Sommaire Les secteurs d activité : AGRICULTURE ET PÊCHE, ESPACES NATURELS

Plus en détail

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!!

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Un des atouts du Titre de compétence est de donner accès, ou de permettre des dispenses parfois importantes chez les opérateurs

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

Offres d'emploi des entreprises Lieu de travail Entreprise Profil souhaité Stand contact AGENT de DEMENTELEMENT (CDD insertion) GUICHAINVILLE

Offres d'emploi des entreprises Lieu de travail Entreprise Profil souhaité Stand contact AGENT de DEMENTELEMENT (CDD insertion) GUICHAINVILLE AGENT de DEMENTELEMENT (CDD insertion) GUICHAINVILLE AGENT de NETTOYAGE Poly. (contrat insertion) EURE REGIE des QUARTIERS CAP + exp 1 à 3 ans + permis B Rég. des Quart. (Pôle Services) AGENT de PROPRETE

Plus en détail

ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT. Note Méthodologique

ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT. Note Méthodologique ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT Note Méthodologique 1 Introduction En mars 2010, l Insee a réalisé une enquête de comparaison des niveaux

Plus en détail

Praticien en Massages-Bien-être Inscription auto-entrepreneurs (AE) sur Internet avec le statut de «Profession libérale»

Praticien en Massages-Bien-être Inscription auto-entrepreneurs (AE) sur Internet avec le statut de «Profession libérale» Praticien en Massages-Bien-être Inscription auto-entrepreneurs (AE) sur Internet avec le statut de «Profession libérale» Le portail officiel pour l inscription en auto-entrepreneur est à l adresse suivante

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contacts presse : Françoise Bololanik - + 33 (0)1 57 72 46 83 06 25 13 73 98 Camille Langevin - + 33 (0)1 57 72 73 36 service.presse@ca-assurances.fr La Médicale (groupe Crédit Agricole

Plus en détail