Les déplacements dans la Haute-Marne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les déplacements dans la Haute-Marne"

Transcription

1 Les déplacements dans la Haute-Marne L AC C E S S I B I L I T É AU X É Q U I P E M E N T S E T S E R V I C E S Une partie importante des déplacements de ménages, outre ceux liés aux loisirs, au travail ou aux études, concerne l accès aux équipements et services. Ces déplacements peuvent être quotidiens, auprès des commerces alimentaires par exemple, d autres moins fréquents (visite chez un professionnel de la santé, achats dans une librairie). La localisation des équipements, commerces ou services et leur accessibilité pour les résidants des communes non équipées constituent un enjeu important pour l'aménagement du territoire et le développement durable : le maillage du territoire par des pôles de services permet, en effet, de réduire les déplacements, notamment en zone périurbaine ou rurale. Selon leur nature, les équipements et services peuvent être répartis en trois gammes : - la gamme de proximité : services utilisés quotidiennement (boulangerie, alimentation générale, tabac, médecins généralistes, pharmacies, ) - la gamme supérieure : équipements plus rares, qui nécessitent un potentiel de chalandise de grande ampleur, tels les hypermarchés, les cinémas, les hôpitaux, - la gamme intermédiaire : équipements et services qui ne sont ni quotidiens ni rares (écoles de conduite, soins de beauté, supermarchés, ) Cette étude s intéresse à l accessibilité de la population aux équipements et services, et à la mesure du temps «minimum» d accès à l ensemble de la gamme d équipements, sans se soucier de la localisation des équipements réellement fréquentés. 27

2 Domaine Gamme Proximité Intermédiaire Supérieure Bureau de poste Gendarmerie et Police Anpe Services aux particuliers Commerces Enseignement Santé et action sociale Transport & déplacement Sports, loisirs et culture Banque, Caisse d'epargne Trésorerie Location auto-utilitaires légers Réparation auto et de matériel agricole Maçon, Plâtrier peintre, Électricien Menuisier charpentier serrurier Plombier couvreur chauffagiste Entreprise générale du bâtiment Coiffure Restaurant Agence immobilière Pompes funèbres Contrôle technique automobile École de conduite Vétérinaire Blanchisserie-teinturerie Soins de beauté Supérette - Épicerie Supermarché Hypermarché Agence de travail temporaire Boulangerie Grande surface de Produits surgelés bricolage, droguerie quincaillerie Boucherie-charcuterie Librairie-papeterie Poissonnerie Fleuriste Magasin de vêtements, Parfumerie d'équipements du foyer, de chaussures, d'électroménager, de meubles, d'art. de sports et de loisirs Horlogerie-bijouterie École maternelle Collège Lycée d'enseignement général et/ou technologique Ecole élémentaire Lycée d'enseignement professionnel Médecin omnipraticien Opticien-lunetier Établissements santé, court,moyen, long séjour Chirurgien dentiste Orthophoniste Établissement psychiatrique Infirmier Pédicure-podologue Urgences Masseur kinésithérapeute Laboratoire d'analyses Maternité médicales Pharmacie Ambulance Centre de santé Taxi Personnes âgées : hébergement Personnes âgées : services d'aide Garde d'enfant d'âge préscolaire Structures psychiatriques en ambulatoire Sage-femme, orthoptiste Personnes âgées : soins à domicile Spécialistes en : cardiologie, dermatologie vénéréologie, gynécologie médicale, gynécologie obstétrique, gastroentérologie hépatologie, psychiatrie, ophtalmologie, oto-rhino-laryngologie, pédiatrie, radiodiagnostic & imagerie médicale Enfants handicapés : hébergement Enfants handicapés : service à domicile ou ambulatoire Adultes handicapés : hébergement Adultes handicapés : services Travail protégé Cinéma 28

3 1. Les équipements et services de la gamme supérieure 1.1. Localisation des communes disposant d équipements et de services de la gamme supérieure Dans la Haute-Marne, 28 communes sont équipées d au moins un équipement de la gamme supérieure soit 6 % des communes du département contre 8 % en Champagne-Ardenne. Aucune commune ne possède l ensemble des 36 équipements et services supérieurs. compte le plus grand nombre d équipements de cette gamme avec 33 équipements. Viennent ensuite et Langres avec respectivement 30 et 27 équipements. Les autres communes disposant d équipements de la gamme supérieure comptent toutes moins de 10 équipements. Les communes les mieux équipées (entre 6 et 9 équipements supérieurs) font partie des 10 communes les plus peuplées du département derrière, et Langres. Ces communes sont souvent situées à l intersection d axes routiers. Elles sont localisées principalement dans le nord, près de (Montier-en-Der, Wassy et Joinville), et dans le sud-est du département (Bourbonne-les- Bains). En comparaison, les autres communes parmi les 10 plus peuplées comptent toutes moins de 5 équipements supérieurs. Il s agit de Val-de-Meuse (4), Nogent (2) et Chalindrey (1). A l est du département et au sud-ouest, presque aucune commune n est équipée d un équipement ou service de la gamme supérieure. Une couverture hétérogène du territoire Communes disposant d équipements et de services de la gamme supérieure Bar-le-Duc Vitry-le-François Montier-en-Der Wassy Joinville Neufchâteau Châtillon-sur-Seine Langres Bourbonne- -les-bains Vesoul Source : Insee, BPE 2008 Equipements de la gamme supérieure 30 ou plus de 18 à moins de 30 moins de 18 29

4 1.2. Temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme supérieure (approche domicile travail - heures pleines) Les Haut-Marnais les plus éloignés des équipements de la gamme supérieure se situent principalement dans l espace rural, en dehors des aires urbaines de, et Langres, en particulier le long des frontières départementales. Ces temps d accès plus longs s expliquent par une répartition très inégale des équipements sur le territoire :, la commune comptant le plus d équipements et services de la gamme supérieure, occupe une position très excentrée à l extrême nord du département. Ces équipements ne sont ainsi pas rapidement accessibles pour la plupart des Haut-Marnais. Temps d accès à l ensemble des équipements et des services de la gamme supérieure Vitry-le-François Bar-le-Duc Neufchâteau Châtillon-sur-Seine Langres Vesoul Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer En minutes (heures pleines) 30 ou plus de 20 à moins de 30 de 10 à moins de 20 moins de 10 Communes disposant d'au moins 30 équipements Communes disposant d'au moins la moitié des équipements Communes disposant de moins de 18 équipements 30

5 Certains équipements et services sont même absents dans l est et le sud-ouest du département. Dans ces zones, les communes ne disposent d aucun spécialiste en pédiatrie, d aucun spécialiste en gynécologie obstétrique. Pour trouver un pédiatre, les habitants du sud de la Haute-Marne n ont d autre solution que de se rendre à, à Gray ou à Vesoul, en Haute-Saône, devant ainsi parcourir jusqu à 70 km, et ceux résidant dans l est doivent se rendre à ou à. De même, pour trouver un spécialiste en gynécologie obstétrique, les habitants du sud de la Haute-Marne doivent se rendre à ou à Châtillon-sur-Seine, en Côte d Or. Ceux résidant dans l est doivent se rendre à ou à Neufchâteau, dans les Vosges. Répartition de la population et des communes haut-marnaises selon leur temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme supérieure Haute-Marne Champagne-Ardenne France de province Communes Population Communes Population Communes Population nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % Moins de 10 minutes 10 2, , , , , ,6 De 10 à 20 minutes , , , , , ,1 De 20 à 30 minutes , , , , , ,2 30 minutes ou plus 21 4, ,7 40 2, , , ,1 Ensemble , , , , , ,0 Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer Les Haut-Marnais mettent en moyenne plus de temps que l ensemble des habitants de la France de province pour accéder aux équipements de la gamme supérieure. En effet, 33 % des Haut-Marnais mettent en moyenne plus de 20 minutes pour accéder à l ensemble des équipements et services de cette gamme contre seulement 7 % des résidants de France de province. De même, seuls 35 % des Haut-Marnais mettent moins de 10 minutes en moyenne contre 53 % des habitants de France de Province. Définition Le temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme supérieure correspond à une moyenne des temps d accès pour chacun des équipements de la gamme supérieure. Le temps d accès d une personne à un équipement correspond au temps de déplacement entre la commune de résidence de la personne et la commune équipée la plus proche. Pour un actif (approche domicile-travail), le temps d accès correspond au temps nécessaire pour parcourir le plus petit détour, par rapport au trajet domicile-travail, pour accéder à l équipement. 31

6 2. Les équipements et services de la gamme intermédiaire 2.1. Localisation des communes disposant d équipements et des services de la gamme intermédiaire Dans la Haute-Marne, 76 communes sont équipées d au moins un équipement de la gamme intermédiaire, soit 18 % des communes contre 23 % en Champagne-Ardenne. Deux communes possèdent l ensemble des équipements de la gamme intermédiaire, et, communes qui ont également le plus grand nombre d équipements de la gamme supérieure. Ces deux communes mises à part, les communes les mieux équipées en services intermédiaires se retrouvent au nord du département, près de et au sud-est du département (Nogent, Langres, Bourbonne-les-Bains, Saint-Geosmes, Chalindrey). Comme pour les équipements de la gamme supérieure, les communes de l est du département entre et Neufchâteau sont très peu équipées. Il en va de même pour les communes à l ouest de et dans le sud-ouest du département. Communes disposant d au moins un équipement ou service de la gamme intermédiaire Vitry-le-François Wassy Montier-en-Der Joinville Neufchâteau Nogent Bourbonne-les-Bains Châtillon-sur-Seine Langres Saints-Geosmes Chalindrey Jussey 27 9 Source : Insee, BPE 2008 Is-sur-Tille Dampierre-sur-Salon Equipements de la gamme intermédiaire Ensemble des équipements (27) de 14 à 26 moins de 14 32

7 2.2. Temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme intermédiaire (approche domicile-travail - heures pleines) Temps d accès à l ensemble des équipements et des services de la gamme intermédiaire Vitry-le-François Ligny-en-Barrois Wassy Brienne-le-Château Montier-en-Der Joinville Neufchâteau Châtenois Vittel Contrexéville Nogent Châtillon-sur-Seine Langres Saints-Geosmes Chalindrey Bourbonne- -les-bains Jussey Vesoul Is-sur-Tille Dampierre-sur-Salon Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer En minutes (heures pleines) 20 ou plus de 15 à moins de 20 de 10 à moins de 15 moins de 10 Communes disposant de l'ensemble des équipements Communes disposant d'au moins la moitié des équipements Communes disposant de moins de 14 équipements La répartition spatiale déséquilibrée des communes équipées en services intermédiaires, explique que seuls 74 % des Haut-Marnais résident à moins de 10 minutes en moyenne de l ensemble des équipements de la gamme. C est 22 points de moins que la moyenne de France de province. De même, 4 % des Haut-Marnais, soit personnes, sont éloignées de plus 15 minutes des équipements de la gamme intermédiaire. Cette proportion est 6 fois plus importante qu en France de province. 33

8 Répartition de la population et des communes haut-marnaises selon leur temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme intermédiaire Haute-Marne Champagne-Ardenne France de province Communes Population Communes Population Communes Population nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % Moins de 10 minutes , , , , , ,5 De 10 à 15 minutes , , , , , ,8 De 15 à 20 minutes 59 13, , , , , ,4 20 minutes ou plus 2 0, ,1 2 0, , , ,2 Ensemble , , , , , ,0 Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer Les Haut-Marnais résidant au sud-ouest du département, près de la frontière avec la Côte d Or, ainsi que dans une large bande au nord de, entre et Neufchâteau sont les plus éloignés des équipements de la gamme intermédiaire. Les communes situées au sud-ouest de ne totalisent, ensemble, que 9 équipements de la gamme intermédiaire et aucun pôle d équipements ne se trouve à proximité en dehors du département. Les habitants de cette zone doivent donc se rendre à ou à Langres pour accéder aux commerces de tout type (hors alimentation) et parcourir parfois des trajets pouvant durer jusqu à 20 minutes. Il en est de même pour les habitants résidant entre et Joinville qui doivent effectuer des trajets pouvant atteindre 20 minutes pour accéder à la plupart des magasins (hors alimentation), à un centre de contrôle technique automobile ou à un laboratoire d analyses médicales. Ces habitants doivent en effet se rendre à, Joinville ou Nogent dans les limites du département ou bien se rendre à ou à Neufchâteau. 34

9 3. Les équipements et services de la gamme de proximité 3.1. Localisation des communes disposant d équipements et de services de la gamme de proximité Dans la Haute-Marne, 300 communes sont équipées d au moins un équipement de la gamme de proximité, soit 69 % des communes contre 76 % en Champagne-Ardenne. Cependant, seulement trois communes possèdent l ensemble des équipements et services de la gamme de proximité :, et Nogent. Communes disposant d au moins 12 équipements ou services de la gamme de proximité Vitry-le-François Nogent Châtillon-sur-Seine Jussey 24 8 IGN - Insee 2011 Source : Insee, BPE 2008 Equipements de la gamme de proximité Ensemble des équipements (24) de 18 à moins de 24 de 12 à moins de 18 35

10 3.2. Temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme de proximité (approche domicile-travail - heures pleines) Temps d accès à l ensemble des équipements et des services de la gamme de proximité Vitry-le-François Nogent Châtillon-sur-Seine Jussey Source : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer En minutes (heures pleines) 15 ou plus de 10 à moins de 15 de 5 à moins de 10 moins de 5 Communes disposant de l'ensemble des équipements Communes disposant d'au moins 18 équipements Communes disposant d'au moins la moitié des équipements Seuls 86 % des Haut-Marnais se situent à moins de 5 minutes des équipements et services de la gamme de proximité, soit 12 points de moins qu au niveau France de province. Toutefois, presque la totalité des habitants du département sont à moins de 10 minutes de ces équipements. Les Haut-Marnais les plus éloignés des équipements de proximité sont à nouveau ceux résidant près de la frontière sud-ouest du département, à l ouest entre et et au nord de Nogent. 36

11 Répartition de la population et des communes haut-marnaises selon leur temps d accès à l ensemble des équipements de la gamme de proximité Haute-Marne Champagne-Ardenne France de province Communes Population Communes Population Communes Population nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % Moins de 5 minutes , , , , , ,1 De 5 à 10 minutes , , , , , ,8 De 10 à 20 minutes 10 2, ,3 14 0, , , ,1 20 minutes ou plus 0 0,0 0 0,0 0 0,0 0 0,0 33 0, ,0 Ensemble , , , , , ,0 Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer 37

12 4. Zoom sur un panier d équipements et de services de proximité 4.1. Localisation des communes disposant des équipements et de services du panier de proximité Ce panier contient 3 équipements : épicerie ou supérette ou supermarché ou hypermarché, boulangerie et médecin généraliste. En Haute-Marne, 32 communes sont équipées des 3 équipements et services du panier de proximité. Ces communes se situent de part et d autre d un axe -Langres, le nord du département étant la zone la mieux équipée. Ce sont encore une fois les communes situées près des frontières départementales qui sont les moins bien équipées : au sud-ouest de Langres, dans l ouest du département, entre et, et à l est de Joinville et de Froncles. Localisation des communes disposant des 3 équipements du panier de proximité Villiers-en-Lieu Saint-Remy-en-Bouzemont- -Saint-Genest-et-Isson Éclaron-Braucourt- -Sainte-Livière Chavanges Montier-en-Der Bettancourt- -la-ferrée Chamouilley Ancerville Cousances- -les-forges Eurville-Bienville Wassy Chevillon Gondrecourt-le-Château Sommevoire Joinville Soulaines-Dhuys Doulevant- -le-château Froncles Liffol-le-Grand Essoyes Andelot-Blancheville Bologne Biesles Châteauvillain Nogent Bourmont Breuvannes- -en-bassigny Val-de-Meuse Martigny-les-Bains Lamarche Arc-en-Barrois Rolampont Neuilly-l'Évêque Bourbonne-les-Bains Corre Langres Chalindrey Fayl-Billot Jussey Recey-sur-Ource Longeau-Percey Champsevraine Vaux-sous-Aubigny Selongey Champlitte Source : Insee, BPE

13 4.2. Temps d accès à l ensemble des équipements du panier de proximité (approche domicile-travail - heures pleines) Temps d accès au panier de trois équipements et services de proximité Villiers-en-Lieu Bettancourt-la-Ferrée Ancerville Chamouilley Cousances-les-Forges Éclaron-Braucourt- Eurville-Bienville -Sainte-Livière Wassy Chevillon Chavanges Montier-en-Der Gondrecourt-le-Château Sommevoire Joinville Soulaines-Dhuys Doulevant- -le-château Froncles Liffol-le-Grand Andelot-Blancheville Bologne Bourmont Châteauvillain Arc-en-Barrois Biesles Langres Nogent Breuvannes-en-Bassigny Val-de-Meuse Rolampont Neuilly-l'Évêque Lamarche Bourbonne- -les-bains Corre Recey-sur-Ource Chalindrey Fayl-Billot Longeau-Percey Champsevraine Jussey Vaux-sous-Aubigny Champlitte Vesoul Selongey Source : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer En minutes (heures pleines) 15 ou plus de 10 à moins de 15 de 5 à moins de 10 moins de 5 Communes disposant des 3 équipements du panier de proximité Les Haut-Marnais mettent en moyenne plus de temps que l ensemble des habitants de France de province pour accéder aux équipements du panier de proximité. En effet, 10 % des Haut-Marnais mettent plus de 5 minutes pour accéder à tous les équipements et services du panier de proximité contre seulement 2 % des résidants de France de province. Toutefois, seul 0,3 % des Haut-Marnais mettent plus de 10 minutes pour accéder à l ensemble des équipements du panier (soit 600 personnes) et aucun ne met plus de 20 minutes. Les Haut-Marnais les plus éloignés des équipements du panier de proximité se situent principalement au sud-ouest de Langres, entre Biesles et Bourmont et entre Joinville et Froncles. 39

14 Répartition de la population et des communes haut-marnaises selon leur temps d accès à l ensemble des équipements et services du panier de proximité Haute-Marne Champagne-Ardenne France de province Communes Population Communes Population Communes Population nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % Moins de 5 minutes , , , , , ,9 De 5 à 10 minutes , , , , , ,0 De 10 à 20 minutes 9 2, ,3 17 0, , , ,1 20 minutes ou plus 0 0,0 0 0,0 0 0,0 0 0,0 32 0, ,0 Ensemble , , , , , ,0 Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer 40

15 5. Zoom sur un panier d équipements et de services «personnes âgées» 5.1. Localisation des communes disposant des équipements et de services du panier «personnes âgées» Ce panier contient quatre équipements : ambulance ou taxi, pharmacie, infirmier et soins aux personnes âgées Dans la Haute-Marne, onze communes sont équipées des 4 équipements et services du panier «personnes âgées» :, Montier-en-Der, Wassy, Joinville, Doulaincourt-Saucourt,, Nogent, Arc-en-Barrois, Langres, Bourbonne-les-Bains et Fayl-Billot. Localisation des pôles d équipements et de services du panier «personnes âgées» Vitry-le-François Bettancourt-la-Ferrée Ligny-en-Barrois Ancerville Chevillon Wassy Montier-en-Der Doulevant- -le-château Joinville Doulaincourt- -Saucourt Froncles Neufchâteau Liffol-le-Grand Bourmont Bologne Biesles Châteauvillain Nogent Arc-en-Barrois Rolampont Breuvannes- -en-bassigny Val-de-Meuse Gondrecourtle-Château Bourbonne- -les-bains Contrexéville Lamarche Recey-sur-Ource Langres Chalindrey Fayl-Billot Jussey IGN - Insee 2011 Is-sur-Tille Champlitte Source : Insee, BPE 2008 Présence de ensemble des 4 équipements 3 équipements sur 4 Ces 11 communes sont relativement bien réparties sur le territoire avec 5 communes dans le nord du département et 6 communes dans le sud. Toutefois aucune commune n est équipée des 4 équipements du panier entre et Doulaincourt-Saucourt, sur une ligne / Contrexéville, ou dans le sud du département, sous une ligne Arc-en-Barrois / Langres / Fayl-Billot. Les communes équipées d au moins trois équipements sur quatre sont au nombre de 23. Elles maillent le territoire du département le long de l axe,, Langres, zone où la densité de population des personnes de 60 ou plus est importante. Seules les communes situées au sud-ouest de Langres ne sont pas équipées de plus de deux équipements du panier. 41

16 5.2. Temps d accès à l ensemble des équipements du panier «personnes âgées» (approche domicile-travail - heures pleines) Temps d accès à l ensemble des équipements du panier «personnes âgées» Ligny-en-Barrois Montier-en-Der Wassy Joinville Neufchâteau Doulaincourt- -Saucourt Arc-en-Barrois Nogent Lamarche Bourbonne- -les-bains Langres Fayl-Billot Jussey IGN - Insee 2011 Source : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer En minutes (heures pleines) 15 ou plus de 10 à moins de 15 de 5 à moins de 10 moins de 5 Limites départementales Ensemble des 4 équipements 3 équipements sur 4 Les Haut-Marnais de 60 ans ou plus mettent en moyenne plus de temps que l ensemble des habitants de la France de province de la même tranche d âge pour accéder aux équipements du panier «personnes âgées». En effet, 25 % des Haut-Marnais mettent en moyenne plus de 5 minutes pour accéder aux équipements et services du panier «personnes âgées» contre seulement 13 % des habitants de France de province. De même, 2,8 % des Haut-Marnais de plus de 60 ans mettent plus de 10 minutes pour accéder à l ensemble des équipements du panier contre seulement 1,3 % des résidants du même âge en France de province. Ces Haut-Marnais représentent personnes, soit près de 30 % des champardennais dans la même situation alors que le département ne pèse que pour 16 % dans la population régionale de 60 ans ou plus. Ils résident principalement au sud-ouest de Langres et près de la frontière avec la Côte d Or. Ils sont toutefois très peu nombreux à être situés à plus de 15 minutes des équipements du panier. 42

17 Répartition des haut-marnais âgés de 60 ans ou plus selon leur temps d accès à l ensemble des équipements du panier «personnes âgées» Haute-Marne Champagne-Ardenne France de province Communes Population Communes Population Communes Population nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % Moins de 5 minutes , , , , , ,0 De 5 à 10 minutes , , , , , ,6 10 minutes ou plus 49 11, , , , , ,3 Ensemble , , , , , ,0 Sources : Insee, BPE recensement de la population distancier Odomatrix - Inra, UMR 1041 Cesaer Champ : personnes de 60 ans ou plus en âge révolu 43

Base Permanente des Equipements Année 2014. Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 :

Base Permanente des Equipements Année 2014. Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 : Base Permanente des Equipements Année 2014 Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 : A110 : Agence de proximité pôle emploi 2013 A122 - Réseau de proximité Pôle

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

La Base Permanente des Équipements

La Base Permanente des Équipements La Base Permanente des Équipements La base permanente d'équipements (BPE) est produite et gérée par l INSEE en collaboration avec différents ministères. En effet, cette base ne provient pas d une enquête

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

DIRRECTE. Cordialement,

DIRRECTE. Cordialement, DIRRECTE Veuillez trouver en pièce jointe la liste des activités commerciales et artisanales, par commune, présentes sur le territoire de l'agglomération du Beauvaisis. L'agglomération envisage de lancer

Plus en détail

L a forte urbanisation du Nord permet la présence

L a forte urbanisation du Nord permet la présence L a forte urbanisation du Nord permet la présence dans les communes d'un nombre de commerces et services plus important qu'en moyenne nationale. Toutefois, rapporté à la densité de la population, le taux

Plus en détail

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Numéro 110 : mai 2008 Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Une armature de cinq pôles autour du pôle central de organise l emploi en Tarn-et-Garonne. Le département

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2010 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2014 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

EQUIPEMENTS - SERVICES

EQUIPEMENTS - SERVICES EQUIPEMENTS - SERVICES Page 89 Diagnostic Pièce 1.1 du rapport de présentation SCOT du Syndicat mixte d Étude et de Programmation de Fontainebleau et de sa Région Point méthodologique Page 90 La source

Plus en détail

Équipements et services au public

Équipements et services au public PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Équipements et services au public 1/30 Méthodologie et éléments de définition (INSEE) Équipement «Un équipement est un lieu d achat de produits

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2013 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Atlas du commerce Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Analyse du pôle commercial NOGENT Edition 2014 Présentation du pôle de Nogent A proximité de Chaumont et Langres, la ville de Nogent est la 4 ème

Plus en détail

Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements

Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements Base Permanente des Equipements Année 2007 Composition des gammes d'équipements équipement regroupement_1 libellé équipement gamme domaine_libellé A203 Banque, Caisse d'epargne proximité Services aux particuliers

Plus en détail

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales Etab=DR21, TimbreDansAdresse=Non, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Plus en détail

Annexe 6 : Données statistiques

Annexe 6 : Données statistiques RAPPORT IGAS N RM2009-102P / CGAAER N 1883 «ANNEXES» 89 Annexe 6 : Données statistiques Population et migrations dans l espace rural Tableau I : Structure par âge de la population rurale et de la population

Plus en détail

Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services

Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services DREAL Nord-Pasde-Calais DDTM 59 DDTM 62 Novembre 201 Indicateurs de consommation d espaces sur les SCOT du Nord-Pas-de-Calais Fiche 6 Proximité par rapport aux emplois et services Maître d ouvrage Références

Plus en détail

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises Bulletin de la création et de la reprise d entreprises BILAN 2009 Département de la Haute-Marne Activités créées ou reprises Source : Registre du Commerce et des Sociétés Observatoire Economique 52 1 Bulletin

Plus en détail

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique I. Eléments de cadrage La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique Créé en 1986, Carglass est Leader du remplacement et de la réparation de vitrage automobile

Plus en détail

ACTIVITES REGLEMENTEES

ACTIVITES REGLEMENTEES ACTIVITES REGLEMENTEES Par le décret N 98-246 du 02 Avril 1998, quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l entreprise, un certain nombre d activités, dites réglementées ne peuvent

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

Economie, commerce et emploi

Economie, commerce et emploi 1 Economie, commerce et emploi Le tissu économique asniérois est aujourd hui en pleine mutation : les industries traditionnelles, en perte de vitesse, disparaissent depuis longtemps au profit des services.

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Qualifications professionnelles

Qualifications professionnelles Questions concernant la profession Identification de la profession 1. 1. 1 La profession de/d' [${Profession}] est-elle réglementée sur votre territoire? 1. 1. 2 Quelles activités professionnelles recouvre

Plus en détail

Panorama des bases de données sur l activité économique

Panorama des bases de données sur l activité économique Panorama des bases de données sur l activité économique Revue (non exhaustive) de l INSEE Lionel Doisneau INSEE, Pôle Etudes économiques régionales Comment observer l activité économique sur les territoires?

Plus en détail

Commerce de détail et services ayant un point de vente

Commerce de détail et services ayant un point de vente Commerce de détail et services ayant un point de vente Département sélectionné : Tarn Ce rapport indique le nombre et l'évolution des mouvements d'établissements inscrits au Registre du Commerce et des

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Les Picards à 18 mn des équipements et services

Les Picards à 18 mn des équipements et services Les Picards à 18 mn des équipements et services Avec 191 équipements pour 10 000 habitants, la Picardie est, en moyenne, plutôt moins bien dotée que la métropole (254). Néanmoins, un Picard n est jamais

Plus en détail

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements : équipements Définitions, sources et concepts FRANCE BPE La base permanente des équipements (BPE) est destinée à fournir le niveau d équipement et de services rendus par un territoire à la

Plus en détail

CORBEIL-ESSONNES. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

CORBEIL-ESSONNES. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives CORBEIL-ESSONNES Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. CORBEIL-ESSONNES 3

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2011-2014 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

Affranchi de la polarisation des huit grandes agglomérations régionales de plus de 30 000 habitants (Nancy, Metz, Thionville, Forbach,

Affranchi de la polarisation des huit grandes agglomérations régionales de plus de 30 000 habitants (Nancy, Metz, Thionville, Forbach, www.insee.fr/lorraine N 75 Accessibilité aux équipements V Les communes lorraines sont en général plus petites et moins bien équipées que les autres communes françaises. Avec une durée moyenne de 16 minutes

Plus en détail

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE États généraux du Commerce 21 février 2011 avec le soutien financier ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT

Plus en détail

Chers Livréennes, chers Livréens,

Chers Livréennes, chers Livréens, Chers Livréennes, chers Livréens, Un grand merci pour votre forte participation à l enquête sur la réforme territoriale. Vous trouverez les résultats et l analyse du questionnaire dans le présent rapport

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2008-2011 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Activité du commerce de détail à fin octobre 2015

Activité du commerce de détail à fin octobre 2015 Activité du commerce de détail à fin octobre 2015 Ventilation par produit industriel et par mode de distribution Évolution par produit octobre Indice Indice Indice Tendance Variation(*) Indices et variations

Plus en détail

Qualifications professionnelles

Qualifications professionnelles Questions concernant la profession Identification de la profession 1. 1. 1 1. 1. 2 Qualifications professionnelles 01 Questions générales La profession de/d' [${Profession}] est-elle réglementée sur votre

Plus en détail

ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE Juin 2012 Quels accès à la santé dans les quartiers prioritaires de Guyane? Philippe DAMIE, Directeur de l Agence Régionale de la Santé (ARS) de Guyane

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Juin 2014. Les polarités d équipements et services en Île-de-France

Juin 2014. Les polarités d équipements et services en Île-de-France Juin 2014 Les polarités d équipements et services en Île-de-France Les polarités d équipements et services en Île-de-France Juin 2014 IAU île-de-france 15, rue Falguière 75740 Paris cedex 15 Tél. : +

Plus en détail

Bien-être, santé, loisirs

Bien-être, santé, loisirs Collection Haute-Marne Bien-être, santé, loisirs Bourbonne-les-Bains en Haute-Marne Thermalisme et remise en forme www.tourisme-hautemarne.com www.tourisme-bourbonne.com B O U R B O N N E - L E S -BA I

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

VILLENEUVE-LA-GARENNE

VILLENEUVE-LA-GARENNE VILLENEUVE-LA-GARENNE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2010 Association RIR-IDF 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1 SOMMAIRE

Plus en détail

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo.

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo. JUILLET 2008 AMIENS -0 PIVADIS SM CONSEIL ETUDE DE POTENTIEL ET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE COMMERCIAL «LE COLVERT» AMIENS Proposition de programme commercial PIVADIS 24, Rue de la Bredauche 45380 LA

Plus en détail

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS Page 63 Gares Le Livre Blanc de la communauté de communes de la Boucle de la Seine Dans ce document, les élus du territoire ont défini un principe primordial pour l organisation

Plus en détail

Analyse de l activité commerciale du Territoire

Analyse de l activité commerciale du Territoire Analyse de l activité commerciale du Territoire Enquête auprès des ménages résidants Pays de Fougères Point Presse du 26 septembre 2014 Mode de collecte de l étude Consommation des ménages résidents 1-

Plus en détail

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Action GPECT «Artisanat facteur d évolution du territoire» Juillet 2012 - CT, HL et GA 1 Introduction : Les premières mentions de la ville de Fécamp remontent

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Les services et l attractivité du territoire entre Seine et Bray

Les services et l attractivité du territoire entre Seine et Bray .4. Les services et l attractivité du territoire entre eine et ray.4.1. Un territoire sous influence rouennaise omme nous avons pu le constater précédemment, l attraction de l agglomération rouennaise

Plus en détail

La population des Hautes-

La population des Hautes- Numéro 30- : juillet 1999 Inventaire communal 1998 : les Hautes-Pyrénées Concentration des équipements autour de Tarbes et dans les vallées Madiran D93 Vic-en-Bigorre Maubourguet D93 Rabastens-de-Bigorre

Plus en détail

Édition 2007. Les chirurgiens. dentistes. en Champagne-Ardenne

Édition 2007. Les chirurgiens. dentistes. en Champagne-Ardenne Édition 2007 Les chirurgiens dentistes en Champagne-Ardenne Données de cadrage 3 Effectifs et densité Pyramide des âges Les secteurs d activité La formation des chirurgiens-dentistes 6 Dispositif de formation

Plus en détail

DONNÉES PDV & ENTREPRISES

DONNÉES PDV & ENTREPRISES Annuaire des entreprises Base de données grande distribution LSA + Parabellum Base des équipements par quartiers et communes des entreprises Nos bases de données «Entreprises et points de vente» sont adaptées

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Diagnostic de l'offre commerciale dans le Grand Pau

Diagnostic de l'offre commerciale dans le Grand Pau Diagnostic de l'offre e dans le Grand Pau La loi de Modernisation de l'economie du 4 aout 2008 a modifié les responsabilités des collectivités dans l'encadrement du développement. Un travail sur le thème

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services?

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Pierre Biscourp Division Commerce, Insee Le phénomène des réseaux d enseignes 2 Ce que voit le consommateur : depuis 30 ans, des magasins

Plus en détail

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial SAINT-DIZIER. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial SAINT-DIZIER. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Atlas du commerce Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Analyse du pôle commercial SAINT-DIZIER Edition 2014 Présentation du pôle de Saint-Dizier Sous préfecture de Haute-Marne, Saint-Dizier est la première

Plus en détail

C ONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-MARNE

C ONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-MARNE C ONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-MARNE DIRECTION DES ROUTES DÉPARTEMENTALES ÉTUDE DE COMMUNICATION SUR LE CANAL DE LA MARNE À LA SAÔNE DOSSIER FINAL POUR VALIDATION DRD 52 - CDT 52 - CDT 21 MARCHÉ PUBLIC DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 DOSSIER DE PRESSE Evolution des commerces à Paris Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 Contacts presse : Ville de Paris : Marie Francolin : presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 CCI Paris :

Plus en détail

GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL

GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION D ODIL Copyright Insee, Octobre 2009 1 Préambule Le but de ce document est de vous aider à prendre en main l'application ODIL (Outil d'aide au Diagnostic d'implantation Locale).

Plus en détail

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE Page 1 ACT.EXTRACTIVES,MATERIAUX CONST.,ENERGIE,EAU,RECUP 0811Z EXTRACTION DE PIERRES ORNEMENTALES ET DE CONSTRUCTION, DE CALCAIRE INDUSTRIEL, DE GYPSE, DE CRAIE 1ET D'ARDOISE 0 2363Z FABRICATION DE BÉTON

Plus en détail

PROFIL COMMERCE DORDOGNE

PROFIL COMMERCE DORDOGNE CCI DORDOGNE Espace Entreprises PROFIL COMMERCE DORDOGNE 15 20 www.dordogne.cci.fr MARCHÉ POTENTIEL 3,2 Milliards d de potentiel de consommation 416 384 habitants en 2012 +2,5% d habitants en 5 ans, soit

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-MARNE. Projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale 2011

PREFECTURE DE LA HAUTE-MARNE. Projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale 2011 PREFECTURE DE LA HAUTE-MARNE Projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale 2011 Après présentation en CDCI du 28 avril 2011 Sommaire Introduction...1 Le cadre de la réforme...2 Le schéma

Plus en détail

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé 70.000 salariés 2 ième Région de France pour le taux des emplois E.S. sur l ensemble des emplois. 14,3%

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

ORGANISATION DU TERRITOIRE : LIEUX DE VIE, LIEUX DE TRAVAIL

ORGANISATION DU TERRITOIRE : LIEUX DE VIE, LIEUX DE TRAVAIL Les enjeux : Créer les conditions du développement de l emploi dans les pôles principaux de la région Le développement des pôles doit s accompagner d une rationalisation de l espace Maintenir un maillage

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Juin 2012 Rapport d étude AVERTISSEMENT Le recensement de la population permet de connaître la population de la France, dans sa diversité

Plus en détail

LA COMMISSION D ORIENTATION DU COMMERCE DE PROXIMITE

LA COMMISSION D ORIENTATION DU COMMERCE DE PROXIMITE LA COMMISSION D ORIENTATION DU COMMERCE DE PROXIMITE LA COMPOSITION Les organisations professionnelles représentatives du commerce, Le Président de l Association des Maires de France, Le Président de l

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Comportements d achat des ménages

Comportements d achat des ménages Comportements d achat des ménages Consommation des ménages de la Communauté d Agglomération Rhône Alpilles Durance et de la commune de Sénas Animé par : Avec le soutien de : La consommation locale Le commerce

Plus en détail

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Carte Bancaire et consommation des ménages Point presse du 2 février 2006 1 Dépenses des ménages français 2004 2003 évolution total dépenses ménages 901 M 868,3 M +3,4% total CB 220 M 204 M +10% pénétration

Plus en détail

Les services à la personne

Les services à la personne Les services à la personne Cadrage statistique du secteur DARES COE - 3 décembre 2013 Les contours des SAP Les sources disponibles L activité et la structuration du secteur Caractéristiques des salariés

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne

La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne Benjamin Motte To cite this version: Benjamin Motte. La dépendance automobile pour l accès aux services aux

Plus en détail

VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS

VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS VIE ECONOMIQUE DE MONTSURS Liste des commerçants, artisans et industries Liste des Commerçants : Boulangeries-Pâtisseries : L Ilot Gourmand : 7 place Crotigné tél : 02 43 01 02 90 Mr et Mme BONNEAU : 34

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

Portabilité - Veille CCN à la date du 25/07/2011

Portabilité - Veille CCN à la date du 25/07/2011 Portabilité - Veille CCN à la date du 25/07/2011 Liste à jour des derniers accords collectifs déposés auprès du Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé et qui nous ont été communiqués semaine

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS Logement foyer LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS LIVRET D ACCUEIL Logement foyer 304, Route de la Mer 76890 VAL DE SAANE Tél : 02 35 32 32 44 Cet établissement est géré par le CCAS - Centre Communal d Action

Plus en détail

MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE

MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE État des lieux et perspectives 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2014 JANVIER 2014 MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE Métiers

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

ans de revenus des professionnels libéraux

ans de revenus des professionnels libéraux 11 ans de revenus des professionnels libéraux UNASA UNASA 36 rue de Picpus 75012 PARIS 01 43 42 38 09 http://www.unasa.fr 01 43 42 56 14 FNAGA 11 avenue de Villiers 75017 PARIS 01 46 22 86 15 http://www.fnaga.com

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 858-2014 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2015

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 858-2014 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2015 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 858-2014 RÈGLEMENT CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2015 CONSIDÉRANT QUE le conseil de la Ville de Rimouski a adopté ses

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

SCOT DU SAUMUROIS. Diagnostic Territorial Septembre 2014

SCOT DU SAUMUROIS. Diagnostic Territorial Septembre 2014 SCOT DU SAUMUROIS Diagnostic Territorial Septembre 2014 SOMMAIRE I. LE TERRITOIRE II. LES HOMMES III. LES ENTREPRISES 2 LE TERRITOIRE 3 Le SCOT du SAUMUROIS 4 Les projets structurants Projets urbains :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L INDICATION GEOGRAPHIQUE PROTEGEE «HAUTE-MARNE»

CAHIER DES CHARGES DE L INDICATION GEOGRAPHIQUE PROTEGEE «HAUTE-MARNE» CAHIER DES CHARGES DE L INDICATION GEOGRAPHIQUE PROTEGEE «HAUTE-MARNE» AVERTISSEMENT Cette modification du cahier des charges ne saurait préjuger de la rédaction finale qui sera retenue après instruction

Plus en détail

Intensité énergétique par type de propriété aux États-Unis. Utilisation de l'intensité énergétique (IÉ) médiane du site et à la source

Intensité énergétique par type de propriété aux États-Unis. Utilisation de l'intensité énergétique (IÉ) médiane du site et à la source Intensité énergétique par type de propriété aux États-Unis APERÇU Ce tableau de référence est conçu pour vous permettre de comparer la consommation énergétique de votre propriété à la médiane nationale

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

Parc d activités économiques de la Houpette

Parc d activités économiques de la Houpette 1. Sommaire. Composition du dossier 2. Schéma directeur routier national. 3. Approche routière. 4. Plan de zone. 5. l échangeur et la co-visibilité zone-rn. 6. Vues perspectives. 7. Réseaux et aménagements.

Plus en détail