CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021"

Transcription

1 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne Vu le dossier de consultation établi par le Comité de bassin Adour-Garonne relatif aux «questions importantes» et au programme de travail préparatoire au Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin Adour-Garonne , Le Bureau du CESER Aquitaine apprécie la démarche de consultation en amont par le Comité de bassin Adour-Garonne, dans le cadre de l élaboration du prochain SDAGE , conformément aux dispositions prévues par la Directive Cadre sur l Eau (DCE). La formalisation des «questions importantes» à traiter dans le cadre du futur SDAGE s appuie sur un bilan d étape de la mise en œuvre du SDAGE en vigueur. A ce stade, le CESER considère qu il aurait été utile de compléter ces éléments de bilan par une information plus précise concernant la ventilation des financements mobilisés par l Agence de l Eau Adour-Garonne 1 sur les différents domaines du Programme De Mesures, en complément des éléments apportés relatifs à la répartition du nombre d actions engagées (2 593 en Aquitaine). Le bilan d étape établi fait ressortir plusieurs enseignements : - Une assez bonne réalisation des actions de résorption des pollutions ponctuelles (30% des actions en Aquitaine), s agissant notamment de la mise en conformité des unités de traitement des eaux usées des principales agglomérations avec les exigences de la directive européenne «eaux résiduaires urbaines». Toutefois, l application généralisée de ces dispositions se heurte au manque de structuration et de moyens mobilisables par les petites communes. - La restauration de la fonctionnalité des cours d eau (27% des actions) est plus difficile à mettre en œuvre, en raison des obstacles de nature technique (saut conceptuel en matière d ingénierie requis par l hydroécologie, nouvelles exigences techniques associées), juridique (intervention sur la propriété privée) et sociale (manque d acceptabilité). - La lutte contre les pollutions diffuses (8% des actions), dont celles liées aux traitements agricoles, a enregistré des résultats mitigés ; il est encore difficile de mesurer les effets sur les milieux naturels des actions pourtant engagées, compte-tenu de la dynamique des écosystèmes. En outre, le déploiement de certaines mesures est ralenti du fait de leurs incidences sur les pratiques culturales et sur l équilibre économique des exploitations. 1 Pour un montant d investissements éligibles du SDAGE de 4,12 Mds (dont 3,27 Mds au titre de la DCE) et 5,09 Mds en intégrant les dépenses hors DCE et hors SDAGE (dont environ 1,8 Mds pour l Aquitaine)

2 - En matière de gestion quantitative, certaines zones du bassin restent confrontées à des déficits en période d étiage, malgré la réforme des volumes prélevables (à l échelle du bassin Adour-Garonne, les volumes autorisés passeraient de 930 Mm 3 à 873 Mm 3 ). - Les mesures d amélioration de la connaissance (24% des actions) ont permis un renforcement des dispositifs d évaluation et de surveillance des masses d eau. Ainsi, ce bilan d étape traduit globalement un assez bon niveau de réalisation du Programme De Mesures du SDAGE en termes d actions démarrées, engagées ou terminées (72% du total dont 30% achevées).toutefois, les résultats restent encore limités du point de vue des progrès attendus en termes de bon état des eaux, tels que définis en application de la DCE. La mise en œuvre des mesures est également ralentie en raison des contraintes de mobilisation des financements, tant pour les acteurs publics que privés. L identification des «questions importantes» du futur SDAGE s inscrit dans le cadre de ces objectifs qualitatifs à horizon 2021 et Leur analyse ne fait pas apparaître de modification radicale des grandes priorités, par rapport au SDAGE actuellement en vigueur. Elle devrait cependant intégrer de nouvelles contraintes dues à l anticipation des effets du dérangement / réchauffement climatique sur la disponibilité de la ressource en eau et sur les écosystèmes aquatiques (ex : prolifération de cyanobactéries) ainsi que de nouvelles obligations nées de l évolution du cadre réglementaire (ex : directive cadre «stratégie pour le milieu marin»). Le document de consultation portant sur les «questions importantes» du prochain SDAGE comporte 3 axes prioritaires regroupant 7 aspects : 1) La réduction des pressions de toutes natures sur les milieux aquatiques Le CESER Aquitaine partage l objectif visant à poursuivre la réduction des rejets de substances dangereuses ou toxiques pour le vivant, affectant aussi bien les eaux superficielles que souterraines. Dans ce registre, il souligne la nécessité d une prise en compte des pollutions par les substances médicamenteuses, compte-tenu de leurs effets potentiels sur la santé, et d une amélioration de la connaissance relative aux effets cumulés (ou «cocktail») des substances chimiques dans les eaux. L enjeu de réduction des pollutions diffuses est une autre priorité à laquelle souscrit le CESER, tout en soulignant le fait que cet objectif, s il concerne pour une part importante la réduction des pollutions par les nitrates et produits phytosanitaires, mérite d être étendu en direction des autres catégories d usagers (industries, activités artisanales, collectivités, ménages). En matière agricole, il conviendra de prendre en compte les évolutions à venir de la Politique Agricole Commune et du Fonds Européen d Aménagement et de Développement Rural (FEADER), complémentairement aux dispositifs du SDAGE et aux moyens mobilisés par l Agence de l Eau dans le cadre de son X e programme. Dans certaines zones soumises à des contraintes particulières (ex : zones «nitrates» ou de captage des eaux potables), le changement de pratiques (ex : conversion en bio, mesures agri-environnementales, plan Ecophyto ) suppose en effet un accompagnement susceptible de compenser les incidences économiques des adaptations requises en termes d amélioration de la qualité des masses d eau. Page 2

3 Le CESER souligne l intérêt du nouvel accord-cadre entre l Agence de l Eau et les viticulteurs, qui devrait permettre de traiter 40% des rejets d effluents dans cette filière. Il a noté par ailleurs la volonté de favoriser le développement de l assainissement non-collectif dans certaines zones rurales pour lesquelles la solution collective semble difficile à mettre en œuvre. Dans ce domaine, le CESER invite l Agence de l eau à soutenir les solutions alternatives (ex : filtres végétaux naturels, toilettes sèches ), plus abordables que certains équipements, ainsi que la sensibilisation/responsabilisation des élus sur le fonctionnement, la valorisation économique et les services rendus par les écosystèmes, de même que la formation des techniciens à des techniques douces, ou encore les transferts d expérience. La restauration de l équilibre quantitatif des ressources en eau constitue un autre volet essentiel des «questions importantes» avancées en prévision du futur SDAGE. L application de la réforme relative à la détermination des volumes prélevables devrait déjà donner lieu des ajustements, définis à l échelle des bassins versants et accompagnés de la mise en place d organismes uniques à l échelle de chaque bassin. Le CESER réaffirme dans ce registre la priorité qui doit être accordée aux économies d eau et partage l objectif affiché de réduction de 20% de tous les prélèvements. La création de nouvelles retenues collectives dans certains bassins très déficitaires devra prendre en compte les incidences écologiques et économiques des projets à l échelle des bassins ou sous-bassins concernés. Le CESER souligne aussi l intérêt d intégrer dans cette approche le désenvasement de réserves existantes. Il souscrit à l idée de développer les systèmes de récupération des eaux pluviales ou de réutilisation des eaux usées. Il appelle à la prise en compte, dans la gestion quantitative, des phénomènes de perte dans les réseaux de distribution, conformément aux dispositions du décret du 27 janvier 2012 et à celles de la loi du Grenelle 2 (l atteinte d un objectif de rendement de 85% se traduirait par une économie substantielle de 400 Mm 3 d eau dans le bassin Adour-Garonne). Cet aspect est d autant moins négligeable que le bassin Adour-Garonne devrait subir les effets du dérangement climatique (accentuation de la sécheresse météorologique et de la sécheresse agricole, baisse des précipitations en période d étiage, diminution des débits d étiage estimée à 25% d ici 2050), conjugués à un accroissement démographique (près de 3,5 millions d habitants en 2020 et 3,9 millions en 2040). Ces perspectives ne font que souligner la probabilité d une pression accrue sur les ressources en eau pour les décennies à venir. 2) La préservation et la restauration du bon fonctionnement des milieux aquatiques Le CESER souscrit aux objectifs de continuité écologique et de biodiversité comme «question importante» du futur SDAGE, lequel devra intégrer les dispositions prévues dans le schéma régional de cohérence écologique («trame verte et bleue»). Dans le même sens, il conviendra que les Schémas de Cohérence Territoriale (Scot) et les Plans Locaux d Urbanisme (PLU) prennent en compte les objectifs du futur SDAGE dans ce registre d intervention. Le CESER souligne dans ce domaine les démarches exemplaires de certaines collectivités (ex : intégration du bassin de la Dordogne dans le réseau mondial des réserves de la Biosphère de l UNESCO). Page 3

4 L Aquitaine se caractérise également par l importance de son littoral et donc par un enjeu spécifique en termes de qualité des eaux littorales. A cet égard, le futur SDAGE devra intégrer les exigences de la directive cadre européenne de stratégie pour le milieu marin 2, qui vise à mettre en œuvre des plans d action en faveur du bon état des eaux marines à horizon Plus largement, il insiste sur les effets positifs du maintien d un bon fonctionnement des écosystèmes et de leurs incidences positives sur les activités humaines. Le CESER relève la volonté de poursuivre la restauration de la dynamique physique des milieux aquatiques. A ce sujet, il tient à appeler l attention sur les répercussions d une hausse du niveau marin dû au changement climatique, en particulier dans les zones estuariennes ou en aval des principaux cours d eau du bassin Adour-Garonne. Cette donnée aura des incidences sur la dynamique physique de certains milieux aquatiques fluvio-maritimes et littoraux et sur l occurrence du risque d inondation / submersion. Aussi, le CESER s étonne que la prévention de ce risque, figurant pourtant parmi les préoccupations essentielles des acteurs du bassin, soit écartée des «questions importantes» du futur SDAGE. Il considère dans ce cadre l opportunité d un développement de zones naturelles d expansion de crues. En ce sens, la recherche d une articulation entre le SDAGE (ou les SAGE au niveau local) et les documents d urbanisme doit constituer une priorité plus générale de cet axe d orientation du futur SDAGE Sur ce même aspect, le CESER appelle à une extrême vigilance sur les effets du renouvellement des concessions d exploitation des barrages hydroélectriques et sur la nécessité d une prise en compte par les concessionnaires des objectifs environnementaux du SDAGE (dont contribution au relèvement des débits, gestion des éclusées ). Par ailleurs, le CESER exprime ses craintes quant aux risques de développement de micro-centrales hydroélectriques en tête de bassin, où les eaux sont de bonne qualité. 3) La connaissance et la planification territoriale Le CESER partage le souci d une amélioration de la connaissance à la fois du point de vue du fonctionnement des milieux aquatiques et des effets cumulés des substances chimiques (dont substances médicamenteuses, cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques). De même, une surveillance et une approche plus approfondie des conséquences du réchauffement climatique sur les écosystèmes aquatiques mériterait d être développée à l échelle des principaux bassins, en tenant compte des avancées de certains travaux de recherche en matière de climat (dont hypothèses GIEC). Le CESER souligne en outre les enjeux associés à la diffusion de ces connaissances et à leur appropriation par le grand public. Le CESER est particulièrement attaché au renforcement de la gouvernance en matière de gestion de l eau, en associant les différentes catégories d usagers et en s appuyant sur la dynamique d élaboration et de mise en œuvre des Schémas d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) au niveau local et sur les Programmes d Actions Territorialisées. L extension de la couverture géographique des SAGE reste un objectif à atteindre pour certains bassins versants aquitains. 2 Directive 2008/56/CE du 17 juin 2008 Page 4

5 Enfin, dans une perspective d accentuation des pressions sur la ressource et des efforts à réaliser en matière d économies d eau, le CESER souhaite que le futur SDAGE intègre parmi les «questions importantes» la question des disparités de prix de l eau, compte tenu de leurs effets sur les acteurs économiques et les ménages. Ainsi, constate-t-on dans certains cas des augmentations du coût des abonnements au service de l eau qui excède parfois le coût lié au volume de consommation, gommant de ce fait pour les usagers les effets budgétaires des économies d eau réalisées. C est pourquoi le CESER suggère de développer l accompagnement des collectivités afin de mieux maîtriser les coûts (comme le prévoit le Xe programme) mais aussi des usagers, afin de limiter les inégalités de traitement, notamment pour les ménages à faibles revenus. Sur le plan économique, le CESER Aquitaine aurait souhaité prendre connaissance des conclusions de l étude réalisée sur les incidences économiques du SDAGE En conclusion, le CESER d Aquitaine rappelle les enjeux écologiques, sanitaires, sociaux et économiques d une bonne gestion quantitative et qualitative de l eau, qui doit être considérée comme un bien commun et comme une ressource d intérêt public. Dans cette logique, la gestion publique du service de l eau devrait être privilégiée. C est pourquoi il restera particulièrement attentif aux suites du travail de préparation du SDAGE et aux résultats des consultations engagées auprès des différentes catégories d usagers. ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESER AQUITAINE LE 2 AVRIL 2013 Page 5

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES PROGRAMME 2013/2018 RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES Réduire l impact des activités humaines sur les milieux aquatiques en vue d atteindre le

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

MISE EN COMPATIBILITE DES DOCUMENTS D URBANISME

MISE EN COMPATIBILITE DES DOCUMENTS D URBANISME MISE EN COMPATIBILITE DES DOCUMENTS D URBANISME AVEC LE SDAGE DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE 2010 FICHE 1. LES ORIENTATIONS ET DISPOSITIONS DU SDAGE A TRADUIRE DANS LES DOCUMENTS D URBANISME DIRECTIONS DEPARTEMENTALES

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Avis relatif au projet de classement des cours d eau

Avis relatif au projet de classement des cours d eau Avis relatif au projet de classement des cours d eau Voté à l unanimité des membres de l Assemblée Générale de la CCI de région Rhône-Alpes du 27 mars 2013. T. 04 72 11 43 43 F. 04 72 11 43 62 www.rhone-alpes.cci.fr

Plus en détail

Schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne 2010-2015

Schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne 2010-2015 Schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne 2010-2015 Novembre 2009 ISBN : 978-2-916869-12-4 Avant propos Le comité de bassin Loire-Bretagne vient d adopter à

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

SAGE Argoat Trégor Goëlo

SAGE Argoat Trégor Goëlo GIP / ADT PAYS DE - Appui à la réalisation de l état des lieux et des usages - Détermination des manques et Diagnostic Commission Locale de l Eau Réunion du 9 Septembre Sommaire de la présentation SCE

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux?

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux? Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole Quels enjeux? L eau est un patrimoine commun dont la valeur est reconnue par tous. Charte européenne de l eau, 1967 Atteindre

Plus en détail

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus Aider les maîtres d ouvrages et leurs techniciens à réviser leur programme pluriannuel de gestion des cours d eau en prenant en compte l hydromorphologie et les objectifs du SDAGE 2010-2015. Ce document

Plus en détail

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014 Bureau de la Commission Locale de l Eau Olivet le 25 novembre 2014 1. Portage du contrat territorial 2. Projets 2015 / Formations 2015 3. Points divers Ordre du jour 1. Portage du contrat territorial Portage

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie DREAL de Haute-Normandie Service Risques février 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

AVIS DES COMMISSIONS DU C.E.S.R. SUR LE PROJET DE SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE LA REUNION 2010 2015

AVIS DES COMMISSIONS DU C.E.S.R. SUR LE PROJET DE SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE LA REUNION 2010 2015 AVIS DES COMMISSIONS DU C.E.S.R. SUR LE PROJET DE SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE LA REUNION 2010 2015 Adopté à l unanimité des membres du Bureau présents et représentés, le 24

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN SDAGE 2010-2015 DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT n 2 Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération

Plus en détail

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Une révision pour répondre aux objectifs du Grenelle et du SDAGE Un domaine qui monte en puissance Dotations : 8,5 M en 2007 -> 22 M en 2012 Fort taux d engagement

Plus en détail

Les interventions financières de l agence de l eau Loire-Bretagne sur les milieux aquatiques

Les interventions financières de l agence de l eau Loire-Bretagne sur les milieux aquatiques 1 Les grands principes dans le cadre de contrats territoriaux privilégier les masses d eau dégradées (DCE) préserver les masses d eau bon état répondre aux enjeux du Grenelle : continuité et acquisition

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts 35 36 Introduction La directive cadre sur l eau donne à l analyse économique une place déterminante.

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS dans le cadre du 9 ème programme de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse Lutter contre la pollution Le 9 ème programme = 14 objectifs phares 2 objectifs

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

Evaluation environnementale du projet de Schéma Directeur d'aménagement et de Gestion des x (SDAGE 2010-2015) pour le Bassin Artois-Picardie Consultation des associations Nord Nature Environnement a participé

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION Contribution CCI de région PACA STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION L évaluation préliminaire nationale a montré l'impact économique majeur des inondations, sachant que les zones potentiellement

Plus en détail

Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015

Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015 Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015 La liste des présents est annexée (annexe 1). Jean GILBERT ouvre cette séance en présentant les objectifs de cette réunion. OBJECTIF DE

Plus en détail

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER 10 ème programme d intervention Une politique au service de

Plus en détail

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat»

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX (du 6 au 8 octobre 2010 à Angerville l Orcher) «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» Intervenant : Katy Carville Animatrice du Contrat Global

Plus en détail

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE Marc VEROT (Agence de l eau RMC / Département de la Planification et de la Programmation) Préambule : un SAGE pour quoi faire?

Plus en détail

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages ; Répondre

Plus en détail

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Les approches développées par VEOLIA, opérateur privé, pour une gestion durable des ressources en eau. Rappel Contexte réglementaire France Malgré

Plus en détail

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015 Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE CNIG 10 décembre L EPTB Vilaine, son territoire Surface du bassin : 11 500 km² Réseau hydro : 12 600 km répartis sur 23 sous bassin 2 régions

Plus en détail

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris Exploitation et valorisation des données pédologiques pour l aménagement à l échelle régionale Christian THIBAULT, directeur de l environnement urbain et rural à l IAURIF Conférence d orientation du Gis

Plus en détail

en Haute-Garonne Doctrine relative à l urbanisme et à l assainissement ainissement non collectif

en Haute-Garonne Doctrine relative à l urbanisme et à l assainissement ainissement non collectif Doctrine relative à l urbanisme et à l assainissement ainissement non collectif en Haute-Garonne Table des matières Propos introductif...3 1. Exposé des motifs...4 1.1 Le nouveau contexte législatif et

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

l eau d urbanisme : dans les documents L assainissement

l eau d urbanisme : dans les documents L assainissement environnement avril 2014 l eau dans les documents d urbanisme L assainissement La compétence liée à la collecte et au traitement des eaux usées* relève de la commune. En cas de transfert de compétence(s)

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021

PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021 PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021 Présentation et synthèse des objectifs BASSIN ARTOIS-PICARDIE Districts de l'escaut et de la Sambre Un document co-construit, qui fixe le cap pour prévenir

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Mesure Axe 3 : La compétitivité du territoire : organiser le territoire sur de nouveaux paramètres de performance Service instructeur Direction de l Agriculture, de l Alimentation et de la Forêt

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

La directive inondation

La directive inondation La directive inondation Stratégies locales de gestion des risques d inondation Bassin Seine-Normandie 2013 Les dispositions de la directive européenne sur le risque inondation se mettent progressivement

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restaurer les milieux aquatiques Un enjeu prioritaire du SDAGE les problèmes de continuité et

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Questions importantes

Questions importantes Élaboration du schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux Loire-Bretagne 2016-2021 Questions importantes et programme de travail pour la gestion de l eau de 2016 à 2021 Bassin Loire-Bretagne

Plus en détail

Programmes d action de prévention des inondations (PAPI)

Programmes d action de prévention des inondations (PAPI) Programmes d action de prévention des inondations (PAPI) De la stratégie aux programmes d action Cahier des charges Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU COMMUNE DE SAINT-LYS Approbation du PLU 1 CHRONOLOGIE 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (loi SRU) qui régit le PLU 2 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux 2016-2021 Bassin Artois-Picardie Districts ESCAUT ET SAMBRE

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux 2016-2021 Bassin Artois-Picardie Districts ESCAUT ET SAMBRE Direction Régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement Nord Pas de Calais Délégation de bassin Artois Picardie Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux 2016-2021 Bassin Artois-Picardie

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015

COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015 CONSEIL RÉGIONAL POITOU-CHARENTES Réception à la Préfecture de la Vienne : 27 avril 2015 2015CP0100 II.VIII.14 Affichage à la Maison de la Région : 28/04/15 ID Télétransmission : 086-238600019-20150424-14583-DE-1-1

Plus en détail

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte : vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l'écologie, du développement

Plus en détail

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde»

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Commission Planification Séance du 24 mai 2012 Délibération n DL/CB/12-XX Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Le comité de bassin délibérant

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES Date de lancement de l appel à projets : 9 janvier 2015 Date limite d envoi des dossiers

Plus en détail

Gouvernance locale et mode de gestion des ressources naturelles et énergétiques

Gouvernance locale et mode de gestion des ressources naturelles et énergétiques Gouvernance locale et mode de gestion des ressources naturelles et énergétiques Atelier organisé par le Centre d études des régulations publiques des espaces, de l économie et de l environnement (CERP)

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR 1 Tome 1 REPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DE LA CHARENTE-MARITIME COMMUNE DE SAINTE-SOULLE ENQUETE PUBLIQUE relative au projet d aménagement d une retenue d eau du bassin versant de SAINTE-SOULLE, sur la

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

Commission Thématique «Risques majeurs» Vendredi 13 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Risques majeurs» Vendredi 13 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE COMMISSION LOCALE DE L EAU SAGE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Risques majeurs» Vendredi 13 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion...2 2. Contexte...2 2.1. Rappel de fonctionnement

Plus en détail

Consolider la maîtrise d ouvrage locale pour la prévention des inondations : du constat régional en Provence Alpes Côte d Azur à l enjeu national

Consolider la maîtrise d ouvrage locale pour la prévention des inondations : du constat régional en Provence Alpes Côte d Azur à l enjeu national Consolider la maîtrise d ouvrage locale pour la prévention des inondations : du constat régional en Provence Alpes Côte d Azur à l enjeu national Cécile HELLE Vice-présidente, du Conseil régional Provence-Alpes-Côte-D'azur

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétences «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» BUTLEN Jean-Baptiste MEDDE/DEB/AT Ministère

Plus en détail

Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône

Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône Synthèse finale Synthèse des phases 1, 2, 3, 4 et 5 de l étude Avril 2012 Sommaire Déroulement de l étude Rappel du cadre de l évaluation Rendu des phases

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

Dialogues. au bord de l eau

Dialogues. au bord de l eau Dialogues au bord de l eau Dans le bassin Loire-Bretagne... ISBN (PDF) : 978-2-916869-53-7 C est sur les bords de la Loire, de la Rance, du Loiret, de l Elorn, du Trieux, de la Vilaine, que sont nés et

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR AGENCES DE L EAU

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR AGENCES DE L EAU R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2015 AGENCES DE L EAU Table des matières Présentation générale... 5 Bilan d'activité de l'année 2013... 9 1. L avancement

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015

APPEL A PROJETS 2015 APPEL A PROJETS 2015 Conjuguer renaturation des rivières et lutte contre les inondations à l heure de la GEMAPI Elaboré en coordination et avec l'appui de la DREAL de bassin Rhône-Méditerranée et de la

Plus en détail

10 ème PROGRAMME (2013 2018)

10 ème PROGRAMME (2013 2018) 10 ème PROGRAMME (2013 2018) Version adoptée par le comité de bassin du 18 octobre 2012 (délibération n CB 12-15) et par le conseil d administration des 18 octobre 2012 (délibération n CA 12-12) 14 novembre

Plus en détail

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014 Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France Introduction Cette matinée de formation est la 1 ère d une série de quatre thématiques liées

Plus en détail

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn Présentation du Contrat de Rivière Tarn Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn

Plus en détail

Avis n 2015-08 présenté au nom de la commission Agriculture, environnement et ruralité par Eric BERGER

Avis n 2015-08 présenté au nom de la commission Agriculture, environnement et ruralité par Eric BERGER avis Avis n 2015-08 présenté au nom de la commission Agriculture, environnement et ruralité par Eric BERGER Projet de Plan de gestion des risques d inondation (PGRI) 2016-2021 du bassin Seine-Normandie

Plus en détail

Rapport de présentation du SAGE des bassins versants de la lagune de Thau et de l étang d Ingril 1

Rapport de présentation du SAGE des bassins versants de la lagune de Thau et de l étang d Ingril 1 Rapport de présentation du SAGE des bassins versants de la lagune de Thau et de l étang d Ingril 1 Rapport de présentation du SAGE des bassins versants de la lagune de Thau et de l étang d Ingril 2 Contenu

Plus en détail

L EAU EN MIDI-PYRENEES Les chiffres clés

L EAU EN MIDI-PYRENEES Les chiffres clés L EAU EN MIDI-PYRENEES Les chiffres clés 2015 1 Préambule S appuyant toujours sur les travaux des acteurs de l eau de Midi-Pyrénées, l ARPE au travers de la mission d observation sur l eau que lui confir

Plus en détail

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES 10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES Les principes généraux du 10 ème programme Modération des recettes fiscales = 6 fois recettes de 2012

Plus en détail