Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011"

Transcription

1 Diagnostic du SAOS et des TRS E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

2 Troubles respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées (SAHS) du sommeil: obstructif, le plus fréquent +++ central, une cause fréquente l insuffisance cardiaque Hypoventilation nocturne sans apnées ni hypopnées: obésité, déformations thoraciques maladies respiratoires chroniques maladies neuro-musculaires, myopathies, troubles de la commande ventilatoire congénitale (Ondine) ou acquise

3 Prévalence du SAS Estimée en population générale à 2% chez la femme, 4% chez l homme Augmente chez la femme après la ménopause, avec l âge

4 Quels critères pour le diagnostic

5 Définition du SAS Association : De symptômes cliniques Et D événements respiratoires anormaux pendant le sommeil (apnées et/ou hypopnées), durée >10s

6 Les étapes du diagnostic de SAHOS Suspicion clinique : recherche des symptômes évocateurs Enregistrement pendant le sommeil : confirme les anomalies respiratoires et leur nature Examen clinique : recherche de facteurs favorisants, aide à la priorisation des examens

7 Définition du SAHOS SAHOS: Présence des critères A ou B + critère C A. Somnolence diurne excessive non expliquée par d autres facteurs B. Deux au moins des critères suivants non expliqués par d autres facteurs : Ronflement sévère et quotidien Sensations d étouffement ou de suffocation pendant le sommeil Eveils répétés pendant le sommeil Sommeil non réparateur Fatigue diurne Difficultés de concentration Nycturie (plus d une miction par nuit) C. Apnées + Hypopnées 5 par heure (Recommandations SPLF 2010)

8 A. Somnolence diurne excessive non expliquée par d autres facteurs La somnolence diurne excessive : envie de dormir à des moments inappropriés En préciser les circonstances de survenue : d abord passive (réunions, télévision, cinéma ) puis active (conduite, en parlant ) Dépendante des habitudes de sommeil : toute dette de sommeil peut entraîner une somnolence diurne. Préciser les horaires de sommeil Peut être liée à la prise de médicaments diminuant la vigilance Présente chez environ un patient avec SAHOS sur deux

9 Echelle de somnolence d Epworth 0 ne somnolerait jamais Score Maximum 24 1 faible chance de s endormir pathologique > 10 2 chance moyenne de s endormir 3 forte chance de s endormir Situation Assis en train de lire En train de regarder la télévision Assis inactif dans un endroit public (théâtre, réunion). nombre Passager d une voiture ou d un transport en commun roulant sans depuis une heure Allongé dans l après-midi lorsque les circonstances le permettent Assis en train de parler à quelqu un Assis au calme après un repas sans alcool Dans une auto immobilisée quelques minutes dans un embouteillage ou à un feu rouge

10 B. Deux au moins des critères suivants non expliqués par d autres facteurs : Le ronflement : quasi constant, sonore ancien mais aggravé au fil des ans gênant dans la vie personnelle, sociale quotidien symptôme très sensible mais peu spécifique différencier ronfleur occasionnel et quotidien

11 B. Deux au moins des critères suivants non expliqués par d autres facteurs Sensations d étouffement ou de suffocation pendant le sommeil Eveils répétés pendant le sommeil Sommeil non réparateur Fatigue diurne Difficultés de concentration Nycturie (plus d une miction par nuit)

12 Autres symptômes pauses constatées par l entourage sueurs nocturnes asthénie au réveil céphalées matinales troubles de l humeur perte de la libido

13 Des éléments favorisants

14 Eléments cliniques Obésité à prédominance viscérale un marqueur simple de l obésité viscérale, le périmètre abdominal mesuré en position debout et en expiration douce à mi-distance entre le rebord costal inférieur et la crête iliaque > 80 cm chez la femme, > 94 cm chez l homme obésité abdominale (valeurs retenues pour les caucasiens) Cou court, volumineux : mesure du périmètre cervical tête en position neutre, à mi-distance entre la pointe du menton et le creux sus-sternal

15 Relation SAS-Obésité Obésité facteur de risque essentiel de SAS Sleep Heart Health Study sur 5615 sujets 41 % obèses si IAH entre 5 et % obèses si IAH entre 15 et % obèses si IAH > 30 Prévalence du SAS dans l obésité? 10 % obèses ont un SAS? > 50 % SAS si obésité massive (classe 3, IMC>40 kg/m2)

16 Facteurs favorisants Relation IAH-poids n est pas linéaire : 10% poids 32% IAH 20% poids 70% IAH 10% poids 26% IAH

17 Périmètre cervical et SAS Olson et coll., 1995, Am J Respir Crit Care Med, 152: Non Ronf. Ronf. SAS IAH Age PC sujets, âgés de 34 à 69 ans Pour une augmentation de 2cm OR=1,53 Young 2002 passage d un PC de 33 à 37 chez la femme, de 39 à 43 chez l homme multiple par 3 le risque d avoir un SAS, seuil IAH>15/h

18 Facteurs favorisants anatomiques Anomalies ORL évidentes (grosses amygdales, hypertrophie de la luette, langue volumineuse )

19 Facteurs favorisants anatomiques Anomalies faciales (rétromandibulie, rétromaxillie )

20 La présence de comorbidités fréquentes Pathologies cardio-vasculaires associées : le SAS est un facteur de risque d HTA surtout résistante au traitement, AVC, insuffisance coronaire pathologies endocriniennes : diabète souvent associé au SAOS indépendamment de l obésité

21 Prévalence des SAS dans les pathologies CV HTA instable 80% Logan et al. J. Hypertension 2001 Insuffisance cardiaque AVC 60% 70% Sin et al. Am J Respir Crit Care Med 1999 Bassetti et al. Sleep 1999 Hypertension 45% Nieto et al. JAMA 2000 Coronaropathie 30% Schafer et al. Cardiology % footballer USA George, NEJM 2003 Population générale 8%

22 Analyser les événements respiratoires : l enregistrement pendant le sommeil

23 Caractériser les événements respiratoires Les différentes apnées-hypopnées : obstructive : persistance d efforts respiratoires centrale : arrêt de tout effort respiratoire mixte : début central puis obstructive Calcul de l index : nombre d événements/heure de sommeil pathologique si > 5/h de sommeil SAHOS : obstruction des VAS, représente 90% SAS courants SAHSC : altération de la commande centrale, fréquent dans l insuffisance cardiaque Avec l âge, augmentation des apnées centrales

24 Polysomnographie Enregistrement de : l EEG, EOG, EMG la respiration naso-buccale la respiration thoraco-abdominale l oxymétrie l ECG Enregistrement nocturne, au laboratoire (type I) ou à domicile (type II) ± autres signaux : EMG jambier, position

25 Polysomnographie (PSG) Examen de référence Réalisée pendant les heures de sommeil Permet de: analyser la structure du sommeil reconnaître les événements respiratoires les caractériser et les quantifier apprécier les conséquences sur l oxygénation nocturne

26 Polygraphie ventilatoire(pv) Examen simplifié Enregistrement des paramètres ventilatoires sons trachéaux et/ou débit nasobuccal mouvements thoracoabdominaux Oxymétrie Position du Patient Ronflements A domicile ou au laboratoire

27 Plus simple Polygraphie ventilatoire Ne donne pas d indication sur le sommeil : nécessité de compléter par un questionnaire permettant l appréciation subjective du sommeil Permet souvent un diagnostic quand la présomption clinique est forte et une mise en place rapide du traitement

28 PSG vs PV Le choix de l examen initial est déterminé par la clinique La polygraphie ventilatoire est indiquée dans la majorité des cas de forte suspicion clinique de SAOS (ronfleur hypersomnolent obèse) et permet de prendre en charge rapidement les patients sévères Elle permet également de reconnaître le ronfleur simple

29 PSG vs PV Tout résultat intermédiaire ou discordant en polygraphie ventilatoire doit conduire à la polysomnographie a fortiori en cas d hypersomnolence sévère La polysomnographie apporte des éléments sur la qualité du sommeil et recherche d autres pathologies

30 Recommandations SPLF Une polygraphie ventilatoire peut être proposée en première intention en cas de présomption clinique de SAHOS et en l absence d argument pour une autre pathologie du sommeil (grade B). En cas de résultat discordant, il est recommandé de réaliser une polysomnographie (grade B).

31 Recommandations SPLF Il est recommandé de prioriser l'enregistrement des patients avec suspicion clinique de SAHOS présentant une somnolence diurne sévère et/ou des co-morbidités cardiovasculaires ou respiratoires sévères et/ou une activité à risque accidentel (avis d experts).

32 PSG vs PV La polysomnographie est indispensable pour la prise en charge de la PPC si l index d apnéeshypopnées est inférieur à 30/h elle permet de comptabiliser les micro-éveils liés aux problèmes respiratoires si index microéveils > 10/h et qu il existe des signes cliniques, la prise en charge du traitement par PPC est acceptée

33 Ambulatoire ou en hospitalisation? Polygraphie et polysomnographie peuvent être réalisés en ambulatoire Avantages du domicile : conditions habituelles de sommeil, moindre coût Inconvénients : pas de surveillance, possibilité d examen ininterpétable du fait d un problème technique (entre 10 et 15% des examens) Pas d effet défavorable sur efficacité et observance thérapeutique ultérieure

34 Stratégie diagnostique Le patient a-t-il une probabilité pré-test élevée de SAHOS? NON Evaluer la possibilité d un autre trouble du sommeil PSG ± autre (TILE ) NON OUI A-t-il des signes d autres pathologies du sommeil? OUI POLYSOMNOGRAPHIE Le diagnostic de SAHOS est-il certain? NON NON OUI POLYGRAPHIE VENTILATOIRE Le diagnostic de SAHOS est-il certain? OUI TRAITEMENT DU SAHOS

Syndrome d apnées du sommeil

Syndrome d apnées du sommeil Syndrome d apnées du sommeil Dr Elisabeth Orvoën-Frija DU Explorations neurophysiologiques cliniques Cours 10.05.2010 Plan Rappels sur la respiration pendant le sommeil Syndrome d apnée du sommeil a) définition

Plus en détail

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant J.L. Rittié Hôpital des enfants - Toulouse 2 Octobre 2008 Définitions: SAOS et ronflement SAOS: trouble fonctionnel du sommeil Episodes anormalement

Plus en détail

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Epidémiologie... 3 2. Aspects cliniques...

Plus en détail

SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE. Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012

SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE. Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012 SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012 Il faut suspecter un syndrome d apnée obstructive du sommeil en présence des

Plus en détail

Indication et limites de la Polygraphie

Indication et limites de la Polygraphie Indication et limites de la Polygraphie M. Piot,A. Juchet, B Sablayrolles Pneumopédiatrie B Gardini, S Lagleyre, F Martin ORL. Clinique Sarrus Teinturiers Toulouse Troubles de la respiration pendant le

Plus en détail

Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge?

Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge? Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge? E.Orvoën-Frija Université Pierre et Marie Curie Pathologies du sommeil, Pitié- Salpêtrière JPRS 2011 Prévalence du Syndrome Métabolique (NCEP) Etude

Plus en détail

Questionnaire ronflement et qualité de sommeil

Questionnaire ronflement et qualité de sommeil Questionnaire ronflement et qualité de sommeil Date du questionnaire : NOM : Prénom : Date de naissance : Age : Sexe : Masculin Féminin Situation de famille : seul en couple Avez-vous un membre de votre

Plus en détail

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007 LES TROUBLES DU SOMMEIL A. Autret Septembre 2007 Trouble du sommeil : prévalence Au moins un trouble du sommeil : 28% Insomnie : 18% Syndrome des jambes sans repos : 5% Syndrome d apnées du sommeil : 5

Plus en détail

S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie

S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie Prévention et traitements des troubles du sommeil S. LAUNOIS MCU PH Pôle rééducation et physiologie CHU Grenoble Rencontres Nucléaire, Rayonnements et Santé 2010 Prévention et Traitement des Troubles du

Plus en détail

Manifestations nocturnes. Transpiration; Réveils répétés; Mauvaise qualité de sommeil.

Manifestations nocturnes. Transpiration; Réveils répétés; Mauvaise qualité de sommeil. L apnée du sommeil Mise à jour 2013 L apnée hypopnée obstructive du sommeil (AOS) est caractérisée par la survenue répétée d arrêts ou de baisses de la respiration (apnée ou hypopnée). Ce trouble respiratoire

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

INTRODUCTION L HISTORIQUE L HISTORIQUE DÉFINITION DU SAOS DÉFINITION DU SAOS 14/05/2010. CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A.

INTRODUCTION L HISTORIQUE L HISTORIQUE DÉFINITION DU SAOS DÉFINITION DU SAOS 14/05/2010. CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A. INTRODUCTION CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A.MOUMENI SAOS(Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil : affection fréquente 5% de la population. L obstruction au niveau des VAS( Voies Aériennes

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil. Explorer : de la prescription à l interprétation

Syndrome d apnées du sommeil. Explorer : de la prescription à l interprétation 8 ème CFP 2 A 16 novembre 2012 Syndrome d apnées du sommeil Explorer : de la prescription à l interprétation Nicole Beydon, Guillaume Aubertin Hôpital Armand Trousseau, Paris Conflits d intérêt Obligation

Plus en détail

APNÉE DU SOMMEIL. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont

APNÉE DU SOMMEIL. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont 23 APNÉE DU SOMMEIL Informations générales Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone: (514) 252-3400 Tous droits réservés HMR, 2004 Pour vous,

Plus en détail

Syndrome d apnée du sommeil. Dr Arnaud PRIGENT Pneumologue Centre du sommeil saint laurent

Syndrome d apnée du sommeil. Dr Arnaud PRIGENT Pneumologue Centre du sommeil saint laurent Syndrome d apnée du sommeil Dr Arnaud PRIGENT Pneumologue Centre du sommeil saint laurent CENTRE DU avril SOMMEIL SAOS dinan 2013 SAINT LAURENT Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques

Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques Nouveautés dans la prise en charge de l insomnie Cas cliniques K.Collet Psychologue; CHU UCL Dinant Godinne Docteur M. Dumonceaux Pneumologue; CHU UCL Dinant Godinne Docteur D. Jacques Psychiatre; CHU

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL Date du questionnaire :... Envoyé par le docteur : Adresse du médecin :... NOM :...Prénom... Nom de naissance :... Né(e) le :...à... Adresse... Tél. Dom. Tél. Prof.. Port: Profession

Plus en détail

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE,

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, ATELIER 3 - DE L'INDICATION DU TRAITEMENT AU SUIVI THÉRAPEUTIQUE DU SAHOS ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, RÉGLAGES ET ADAPTATION Dr Bernard Fleury Anne Campana Critères de prise en charge

Plus en détail

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées obstructives du

Plus en détail

Enregistrements sous PPC

Enregistrements sous PPC Enregistrements sous PPC Laboratoire du sommeil, Laboratoire HP2 INSERM ERI17, EA 3745, Université Joseph Fourier Grenoble, France Patrick LEVY Jean-Louis PEPIN Renaud TAMISIER Sandrine LAUNOIS Quels signaux?

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Plan Le suivi classique du malade sous PPC Les RPC 2010 La LPPR forfait 9 Les situations particulières

Plus en détail

Souffle. édito. Sommeil en danger! N 62. Bulletin de liaison des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires

Souffle. édito. Sommeil en danger! N 62. Bulletin de liaison des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires Bulletin de liaison des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires Souffle la lettre du MAI 2011 N 62 P 2-6 p3 p4 p5 p6 Notre grand dossier Sommeil et troubles respiratoires Le SAOS, un trouble fréquent

Plus en détail

Les troubles respiratoires de l obèse

Les troubles respiratoires de l obèse Les troubles respiratoires de l obèse DR Anne Mallart Hôpital Calmette - CHRU LILLE Clinique des Maladies Respiratoires Unité de Sommeil 3 Juin 2010 Les conséquences respiratoires de l obésité sont à la

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

Apnée obstructive du sommeil et autres troubles respiratoires du sommeil. Guide d exercice du Collège des médecins du Québec

Apnée obstructive du sommeil et autres troubles respiratoires du sommeil. Guide d exercice du Collège des médecins du Québec Apnée obstructive du sommeil et autres troubles respiratoires du sommeil Guide d exercice du Collège des médecins du Québec Mars 2014 Table des matières Résumé... 4 Glossaire... 6 Préambule... 10 Introduction...

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

Apnée du sommeil. Prenez vos rêves en main

Apnée du sommeil. Prenez vos rêves en main Apnée du sommeil Prenez vos rêves en main Symptômes de l'apnée du sommeil Symptômes diurnes Symptômes nocturnes Les patients souffrant d'apnée du sommeil n ont pas souvent conscience de leur pathologie.

Plus en détail

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 PATHOLOGIES DU SOMMEIL Les insomnies Les troubles respiratoires au cours du sommeil : Syndrome d Apnées

Plus en détail

Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil

Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil Réseau Morphée Protocole de soins du Réseau Morphée Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil Mai 2006 Démarche diagnostique devant une suspicion de : SYNDROME D'APNEES OBSTRUCTIVES

Plus en détail

TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE

TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE Item 43 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE MODULE 3. MATURATION ET VULNÉRABILITÉ N 43 - Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ 13 OCTOBRE 2015 Dr Karine Callé Sibierski CHP de L Europe CSO Idf Ouest plan 2 Objectifs de la prise en charge médicale Les étapes de la prise en charge Focus sur

Plus en détail

Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif

Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif Emilie Crawford Achour To cite this version: Emilie Crawford Achour. Le sommeil

Plus en détail

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR)

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil. Dr. Grégoire Gex Service de Pneumologie Hôpital du Valais

Syndrome d apnées du sommeil. Dr. Grégoire Gex Service de Pneumologie Hôpital du Valais Syndrome d apnées du sommeil Dr. Grégoire Gex Service de Pneumologie Hôpital du Valais HES.SO 4 décembre 2014 Plan Qu est-ce que c est? Quelle en est la cause? Comment cela se manifeste-t-il? Quelles en

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil

Syndrome d apnées du sommeil Syndrome d apnées du sommeil I. Diagnostic Epidémiologie 2% femmes et 4% hommes, 2 millions de français Facteurs de risque : homme, ménopause, age (60-70ans), obésité, anomalies maxillo-faciales, obstruction

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du SAS. Dr Elisabeth Orvoën-Frija Service de Physiologie Fédération des pathologies du sommeil Hopital Pitié Salpêtrière

Epidémiologie et diagnostic du SAS. Dr Elisabeth Orvoën-Frija Service de Physiologie Fédération des pathologies du sommeil Hopital Pitié Salpêtrière Epidémiologie et diagnostic du SAS Dr Elisabeth Orvoën-Frija Service de Physiologie Fédération des pathologies du sommeil Hopital Pitié Salpêtrière Janvier 2008 Définitions On définit le «syndrome» d apnées

Plus en détail

Les Apnées du sommeil. Du diagnostic au traitement

Les Apnées du sommeil. Du diagnostic au traitement Les Apnées du sommeil Du diagnostic au traitement Apnée Arrêt respiratoire Durant Au moins dix secondes Apnées Centrales Pas de mouvements musculaires Oubli de respirer Apnées Obstructives Mouvements musculaires

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil

Syndrome d Apnée du Sommeil Syndrome d Apnée du Sommeil Un facteur de risque cardio vasculaire Florence L HOSTIS Infirmière CH Douai SAS Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) touche entre 2 et 5% de la population soit 1 à 3 millions

Plus en détail

Les descendants des patients apnéiques ou encore: Le SAS de l 'enfant

Les descendants des patients apnéiques ou encore: Le SAS de l 'enfant Les descendants des patients apnéiques ou encore: Le SAS de l 'enfant Montpellier Novembre 2011 Au XIX ème siècle «les enfants dont la respiration nocturne est bruyante, ronflante et entrecoupée de pauses,

Plus en détail

Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant. Cas cliniques

Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant. Cas cliniques Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant Cas cliniques Guillaume Aubertin Hôpital Armand Trousseau - Paris 21 juin 2012 Inserm Institut national de la santé et de la recherche médicale G. 08/11/00

Plus en détail

Syndrome d apnée obstruc3ve du sommeil (SAS)

Syndrome d apnée obstruc3ve du sommeil (SAS) Syndrome d apnée obstruc3ve du sommeil (SAS) Dr G.Bonnaud 20 avril 2009 Epidémiologie Maladie individualisée en 1976 2 à 4% de la popula3on adulte Augmenta3on fréquence / age (60 ans) Prédominance masculine

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil

Syndrome d apnées du sommeil Faculté de médecine de Sfax Cours de Pneumologie Syndrome d apnées du sommeil DCM1 Dr. Sameh MSAAD Cours Page 1 Objectifs éducationnels 1. Définir le syndrome d apnées du sommeil (SAS) 2. Préciser ses

Plus en détail

Narcolepsie. et autres Troubles. du Sommeil. Centre de Référence Hypersomnies Rares

Narcolepsie. et autres Troubles. du Sommeil. Centre de Référence Hypersomnies Rares Narcolepsie et autres Troubles du Sommeil Centre de Référence Hypersomnies Rares Narcolepsie et autres troubles du sommeil La narcolepsie est un trouble de l éveil sévère, caractérisé essentiellement

Plus en détail

Vendredi 18 octobre PV vs PSG / Ambulatoire vs labo

Vendredi 18 octobre PV vs PSG / Ambulatoire vs labo Séminaire du DES de pneumologie Vendredi 18 octobre 2013 Diagnostic du Syndrome d apnées du sommeil (SAS) PV vs PSG / Ambulatoire vs labo V. ATTALI C. PHILIPPE Groupe Hospitalier Universitaire Pitié Salpêtrière

Plus en détail

Etude sur la valeur diagnostique du RU Sleeping pour le dépistage du syndrome des apnées obstructives du sommeil

Etude sur la valeur diagnostique du RU Sleeping pour le dépistage du syndrome des apnées obstructives du sommeil J Fran Viet Pneu 2013; 04(13): 1-44 2013 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info CrossRef: http://doi.dox:10.12699 JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese Association of

Plus en détail

Apprentissage et Sommeil: un enjeu majeur pour l enfant et l adolescent

Apprentissage et Sommeil: un enjeu majeur pour l enfant et l adolescent U-628 Apprentissage et Sommeil: un enjeu majeur pour l enfant et l adolescent Patricia Franco Unité de Sommeil Pédiatrique Centre de Référence Narcolepsie-Hypersomnie Idiopathique Hôpital Femme Mère Enfant

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Variabilité de la PA Variations non cycliques - Stress physiques ou psychosensoriels

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Étude «Climsom & Qualité du Sommeil»

Étude «Climsom & Qualité du Sommeil» 211 Mesures actimétriques 1. Contexte de l étude Un français sur 5 souffre d insomnie L environnement est un des facteurs les plus influents sur le sommeil (bruit, température et lumière) Au minimum de

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Polygraphie et Polysomnographie dans le cadre du diagnostic du Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil

Polygraphie et Polysomnographie dans le cadre du diagnostic du Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil Polygraphie et Polysomnographie dans le cadre du diagnostic du Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil Dr Bernard Etcheverry Pneumologue Mont de Marsan Définition des syndromes Troubles respiratoires

Plus en détail

27/01/2015. Atelier 2 Conduite à tenir devant des mouvements périodiques nocturnes. Cas clinique 1:

27/01/2015. Atelier 2 Conduite à tenir devant des mouvements périodiques nocturnes. Cas clinique 1: ATELIER 2 DU SYMPTÔME À LA MALADIE Atelier 2 Conduite à tenir devant des mouvements périodiques nocturnes EXPERTS: S LAUNOIS, N. MESLIER ANIMATEUR: MF VECCHERINI 16 et 17 Janvier 2015 ATELIER 2 UTILISATION

Plus en détail

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE?

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? DR JÉRÔME CAUDRON IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL PRIVÉ DE L ESTUAIRE, LE HAVRE IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL CHARLES NICOLLE, ROUEN

Plus en détail

Quels enregistrements pour le diagnostic, de l oxymétrie à la polysomnographie, principes pratiques - Indications respectives

Quels enregistrements pour le diagnostic, de l oxymétrie à la polysomnographie, principes pratiques - Indications respectives 18 Chapitre 3 Quels enregistrements pour le diagnostic, de l oxymétrie à la polysomnographie, principes pratiques - Indications respectives Dr. Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

DRAL FORMATIONS SYNDROME D APNEES DU SOMMEIL DE L ENFANT: DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. 69 rue de la Louvière 59800 LILLE

DRAL FORMATIONS SYNDROME D APNEES DU SOMMEIL DE L ENFANT: DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. 69 rue de la Louvière 59800 LILLE SYNDROME D APNEES DU SOMMEIL DE L ENFANT: DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Public : Objectifs : Médecin (toute spécialité), technicien et infirmier(e) de centre de sommeil, orthodontiste. S initier et/ou se

Plus en détail

SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N.

SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N. Fréquence des pathologies CV 11/06/2010 SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N. Meslier Centre de Médecine du sommeil Pneumologie, CHU - Angers Lien évident entre SAHOS et pathologies CV Prévalence des

Plus en détail

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode :

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode : Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES INTERNATIONALES DE PNEUMO- PHTISIOLOGIE 4-5 MAI 2011. PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DU SYNDROMES D APNÉES DU SOMMEIL À PROPOS DE 30 CAS CONFIRMÉS

Plus en détail

Polygraphe ventilatoire portable. www.cidelec.net

Polygraphe ventilatoire portable. www.cidelec.net Polygraphe ventilatoire portable www.cidelec.net Lunette nasale Voie 5 : Flux nasal ou pression machine Capteur son-position Voie 1 : Son de la respiration Voie 2 : Ronflement Voie 3 : Pression sus-sternale

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Syndrome d apnées sommeil

Syndrome d apnées sommeil Syndrome d apnées obstructives du sommeil FMC 17/03/2011 Dr RAY Patrice CHU Nîmes Mr Paul, 55 ans, vient vous voir pour un problème de ronflement gênant sa femme. Il n a pas d atcd connu, en dehors d un

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

Dr Schaff Jean-Luc Laboratoire du sommeil et de la vigilance Service de Neurologie CHU Nancy. Cas cliniques

Dr Schaff Jean-Luc Laboratoire du sommeil et de la vigilance Service de Neurologie CHU Nancy. Cas cliniques Dr Schaff Jean-Luc Laboratoire du sommeil et de la vigilance Service de Neurologie CHU Nancy Cas cliniques Mme S. A., 67 ans Insomnie chronique (endormissement et réveil) Crampes, pollakiurie nocturne

Plus en détail

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées FATIGUE ET SOMMEIL Conférence de presse du 21 Mars 2007 LJ COM Pénélope BRUET / Delphine ERIAU Contact TNS Healthcare Nadia AUZANNEAU / Céline LEROY 01 40 92 45 57 / 24 15 nadia.auzanneau@tns-global.com

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT Cette formation peut vous permettre de valider votre obligation annuelle de DPC SYNDROME

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 Suite à la demande du ministre chargé de la Santé et de la Sécurité Sociale, la commission réexamine la spécialité suivante : MEDIATOR 150 mg, comprimé enrobé

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme DU soins infirmiers en réanimation, SSPI et urgences Module 10-surveillance postopératoire à court terme CRITERES DE SORTIE DE SSPI Critères de sortie SSPI But principal du séjour en SSPI réduire les complications

Plus en détail

Quelles indications aujourd'hui pour la radio du thorax? Dr Cédric CARBONNEIL Chef de projet HAS-SEAP

Quelles indications aujourd'hui pour la radio du thorax? Dr Cédric CARBONNEIL Chef de projet HAS-SEAP Quelles indications aujourd'hui pour la radio du thorax? Dr Cédric CARBONNEIL Chef de projet HAS-SEAP Contexte et méthode d évaluation 2 Une évaluation par la HAS : Pourquoi? Mars 2005: lancement effectif

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Le syndrome d apnée du sommeil

Le syndrome d apnée du sommeil Le syndrome d apnée du sommeil Description et risques associés F. GORMAND Laboratoire du sommeil CHLS Les pathologies du sommeil Les troubles du sommeil sont très fréquents mais peu connus à la fois des

Plus en détail

Sommeil et tabac. DIU Tabacologie 20 mars 2014. Docteur G Berthon, Psychiatre, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd

Sommeil et tabac. DIU Tabacologie 20 mars 2014. Docteur G Berthon, Psychiatre, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd Sommeil et tabac DIU Tabacologie 20 mars 2014 Docteur G Berthon, Psychiatre, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd PLAN I Introduction-Rappels sur le sommeil Méthodes d exploration

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Les apnées du sommeil

Les apnées du sommeil Les apnées du sommeil Docteur Patrick HYVERNAT LYON 21 juin 2007 LES JEUDIS DE L EUROPE HISTORIQUE 1837 : PICKWICK 1965 : 1er enregistrement des arrêts respiratoires. Syndrome «Pickwickien» 1996 : reconnaissance

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SOMMEIL

PATHOLOGIE DU SOMMEIL PATHOLOGIE DU SOMMEIL Le 17 octobre 2015 Expert: Animateur: Dr Olivier CARRE Dr Pierre DUPONT Cas Clinique n 1 * Mr Olepsie Marc, âgé de 39 ans, vous consulte pour une fatigue générale * Prof: informaticien

Plus en détail

e-sas : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PAR e-learning A L INTERPRETATION DE LA POLYSOMNOGRAPHIE ET AU SUIVI PAR PPC

e-sas : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PAR e-learning A L INTERPRETATION DE LA POLYSOMNOGRAPHIE ET AU SUIVI PAR PPC e-sas : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PAR e-learning A L INTERPRETATION DE LA POLYSOMNOGRAPHIE ET AU SUIVI PAR PPC Public : Médecin (toute spécialité), technicien et infirmier(e) de centre de sommeil intéressés

Plus en détail

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire CID102L8 Polysomnographe Ambulatoire CIDELEC - 20 rue des Métiers - 49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE - France Tel +33 (0) 2 41 66 20 88 - Fax +33 (0) 2 41 79 07 76 - Email : service.commercial@cidelec.net

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Les maladies cardiovasculaires chez la femme Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Aucun conflit d intérêt à déclarer Objectifs 1. Particularité des différents facteurs de risque CV 2. Présentations

Plus en détail

UNIVERSITÉ HASSAN II FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE CASABLANCA ANNEE 2006 THESE N 01

UNIVERSITÉ HASSAN II FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE CASABLANCA ANNEE 2006 THESE N 01 UNIVERSITÉ HASSAN II FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE CASABLANCA ANNEE 2006 THESE N 01 RHONCHOPATHIE CHRONIQUE Enquête épidémiologique auprès de la population générale (AGADIR) THESE PRESENTEE ET

Plus en détail

PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile

PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile Contenu PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile D autres modalités thérapeutiques ont pour objectif une amélioration de l observance PPC autopilotées BiPAP/Biflex/Autobiflex

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte SFMG RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte Décembre 2004 I. PROMOTEURS Société

Plus en détail

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Protocole n 10 Validation avril 2011 Diabète gestationnel Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil Mai 2012 Service évaluation des

Plus en détail

Santé Médecine Education Neurologie Physiologie Pathologies LE SYNDROME D'APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL (SAOS) LE SOMMEIL SUR LE NET LIVRES - REVUES ANIMATIONS FLASH LE SOMMEIL PATHOLOGIES DU SOMMEIL

Plus en détail

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE Définitions Généralités Diagnostiquer une hypertension artérielle (HTA), décider de la traiter et évaluer l efficacité de son traitement nécessitent une détermination

Plus en détail

Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann. Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010.

Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann. Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010. LE SAS EST-IL UN FACTEUR DE RISQUE POUR LA MORBIDITE CARDIO-VASCULAIRE? Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010. L impact cardio-vasculaire

Plus en détail

Atelier interprétation polysomnographie

Atelier interprétation polysomnographie Apnée obstructive du sommeil Atelier interprétation polysomnographie Vincent Jobin MD Professeur agrégé de clinique U de M Co-directeur clinique sommeil CHUM ASMIQ -- Mai 2014 Conflits d intéret potentiels.

Plus en détail

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS En partenariat avec l Automobile Club et l Automobile Club Prévention Mardi 28 septembre et jeudi 30 septembre Mardi 5 octobre et jeudi 7 octobre LES RISQUES ROUTIERS Santé

Plus en détail

Tout commence par un bon diagnostic

Tout commence par un bon diagnostic Tout commence par un bon diagnostic Solution globale de diagnostic au cours du sommeil : du dépistage à la polysomnographie complète Dépistage Questionnaire Berlin Diagnostic du sommeil RU Sleeping Polygraphe

Plus en détail

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit

Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit L apnée du sommeil, loin d être de tout repos! Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit Rebecca Langlais 1 Carole s inquiète, car son mari, Martin, souffre d hypertension asymptomatique et

Plus en détail