Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "----------------- 0 ---------------"

Transcription

1 Charte régionale d engagement entre l État et les représentants des activités agricoles et sylvicoles pour une gestion équilibrée et durable des cours d eau PREAMBULE La loi sur l eau du 3 janvier 1992 a établi le principe d une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau afin de satisfaire ou de concilier, lors des différents usages, activités ou travaux, les exigences de la vie biologique du milieu récepteur, du libre écoulement des eaux, de la protection contre les inondations, ainsi que de l agriculture ou de toutes autres activités humaines légalement exercées. L'eau et les cours d'eau constituent un bien commun et une ressource essentielle pour l'activité et le développement des territoires. L'entretien des cours d'eau est donc une nécessité technique et réglementaire pour les professionnels et les usagers. Dans le cadre de leurs activités, les professionnels et les usagers (agriculteurs, sylviculteurs, gestionnaires d'infrastructures, entreprises de travaux, propriétaires, ) ont besoin de favoriser le bon écoulement des eaux. La conduite de ces activités nécessite ainsi d'évacuer le surplus d'eau de surface et d'infiltration sans toutefois abaisser par trop la nappe superficielle assurant l'alimentation hydrique des végétaux. Pour autant, la définition du cadre réglementaire applicable à la réalisation des travaux dans le lit ou sur les berges de canaux, cours d'eau ou fossés, s avère parfois complexe en raison d interrogations sur la nature de l'émissaire considéré ou sur la nature des travaux projetés, selon qu'ils relèvent d'opérations d'entretien ou d'aménagement. Ainsi, l'entretien régulier du cours d'eau est nécessaire afin de le maintenir dans son profil d'équilibre, de permettre l'écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état ou, le cas échéant, à son bon potentiel écologique. La notion d'entretien recouvre notamment l' enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, par élagage ou recépage de la végétation des rives. 1

2 Par ailleurs, la loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles du 27 janvier 2014 donne la compétence aux communes ou aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre pour la gestion des milieux aquatiques, notamment en matière d'entretien et d'aménagement des cours d'eau. En raison de leur faible impact sur les milieux aquatiques, ces opérations d'entretien courant ne sont pas encadrées réglementairement par la loi sur l'eau. En revanche, les travaux de restauration ou d'aménagement du lit du cours d'eau et des berges, étant davantage susceptibles de porter atteinte à la qualité ou à la diversité du milieu aquatique, notamment aux peuplements piscicoles, sont soumis aux dispositions de la loi sur l'eau. Ils nécessitent l'obligation de déclaration ou l'obtention d'une autorisation préalable du Préfet de département, autorité administrative compétente. Cette obligation réglementaire ne s'applique pas aux fossés. Or, la distinction entre un cours d'eau non domanial et un fossé ne s'appuie pas sur une définition législative ou réglementaire unifiée mais sur la jurisprudence, laquelle laisse une part significative d'interprétation, source potentielle de contentieux entre les usagers et les services de l État, chargés de la police de l eau. Il convient par conséquent d'apporter une plus grande lisibilité quant aux obligations réglementaires incombant aux porteurs de projets et ainsi sécuriser juridiquement les interventions entreprises sur le réseau hydrographique régional : au moyen d'une part, d'outils de détermination des cours d'eau et fossés et, d'autre part, d'un outil cartographique, réalisé par les services de l'etat en étroite collaboration avec les usagers, notamment les agriculteurs et les sylviculteurs, validé par le Préfet de département, qui soit accessible aux porteurs de projets et qui précise la nature des émissaires (cours d'eau ou fossés). Cet outil cartographique ne saurait cependant être exhaustif à court ou moyen terme eu égard aux incertitudes demeurant pour un grand nombre d'émissaires compte tenu de la part d'interprétation laissée par la jurisprudence. La réalisation de diagnostics sur le terrain permettra de lever les incertitudes sur la détermination des cours d'eau et fossés. A l'initiative des services de police de l'eau, ils sont réalisés soit dans le cadre de l'élaboration de la cartographie par un groupe d'experts dans lequel les professionnels de l'agriculture et de la sylviculture sont représentés, soit à l'occasion d'un projet de travaux ou d'aménagement, en associant le pétitionnaire qui pourra choisir de se faire accompagner d'un organisme professionnel. Dans tous les cas, les diagnostics sont validés par les services chargés de la police de l'eau avec l'appui éventuel de l'office national de l'eau et des milieux aquatiques. La cartographie des cours d'eau et fossés est, en premier lieu, mise en œuvre au sein du massif forestier des Landes de Gascogne, car les caractéristiques topologiques et géologiques (faible déclivité associée à un substrat sableux), y rendent plus complexe la détermination de la nature des émissaires. L'objectif est de poursuivre les travaux de cartographie sur les autres territoires pour aboutir à une couverture cartographique évolutive sur l'ensemble de l'aquitaine. Dans l'intérêt des porteurs de projets comme des services de l État, il convient de capitaliser la connaissance acquise par les services de police de l'eau au fil des diagnostics de détermination validés en vue de compléter l'outil cartographique

3 Aussi, partageant une volonté commune de concilier le développement durable des activités agricoles et sylvicoles avec la préservation de la ressource en eau et du milieu aquatique, notamment en respectant les caractéristiques hydro-morphologiques des cours d'eau, Les organismes et pouvoirs publics suivants : - L État, représenté par le Préfet de région Aquitaine, - La Chambre régionale d agriculture d Aquitaine, représentée par son Président, - Le Centre régional de la propriété forestière d Aquitaine, représenté par son Président, - L Association régionale de défense des forêts contre l'incendie d'aquitaine, représentée par son Président, - Le Syndicat des sylviculteurs du sud-ouest, représenté par son Président, - La Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles d'aquitaine, représentée par son Président, - Le syndicat des Jeunes agriculteurs d'aquitaine, représenté par son Président, - La Coordination rurale d'aquitaine, représentée par son Président, - La Confédération paysanne d'aquitaine, représentée par son Secrétaire général. Décident d appliquer la présente charte d engagement pour une gestion équilibrée et durable des cours d eau et s'engagent chacun en ce qui le concerne à la mise en œuvre des points suivants : I ENTRETIEN REGULIER. Les professionnels de l'agriculture et de la sylviculture privilégient les interventions préventives légères et régulières d'entretien courant des cours d'eau pour favoriser l'écoulement et limiter les dépôts de matériaux (enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, nettoyage régulier). Ces interventions ne sont pas soumises à la loi sur l'eau. Ils se concertent dans l'intérêt commun sur les projets connus avec les autorités locales compétentes en matière d'entretien et d'aménagement des cours d'eau (communes ou établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre). II CARTOGRAPHIE. Les services de l État en charge de la police de l'eau produisent, en concertation avec les professionnels de l'agriculture et de la sylviculture une cartographie évolutive précisant la nature des émissaires du réseau hydrographique selon trois catégories : cours d'eau reconnu, fossé reconnu et enfin, émissaire à expertiser pour lesquels des incertitudes demeurent. Le délai de réalisation d une première version est à définir au niveau de chaque département. Editée sur le site internet des préfectures de département, elle est libre d'accès. Les professionnels de l'agriculture et de la sylviculture, ainsi que tous les potentiels porteurs de projets présents sur un même tronçon hydrographique pourront s'y référer dans le cadre de la planification de leurs travaux. La cartographie est mise à jour au fil des 3

4 diagnostics de détermination partagés qui auront été validés par les services de police de l'eau. III OUTILS D'AIDE A LA DETERMINATION. Pour la caractérisation des émissaires non encore déterminés sur le site internet de la préfecture, les professionnels de l'agriculture et de la sylviculture, comme les services de l État en charge de la police de l'eau, ont recours aux outils d'aide à la détermination qu'ils ont respectivement développés ou auxquels ils ont contribué et dont ils veillent à la complète cohérence en cas d'évolution ou de modification. L'outil de détermination développé par les services de l État est mis en ligne sur le site internet de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). L'outil de détermination développé par les structures professionnelles de la sylviculture signataires de la présente charte et reconnu par les services de l État est également mis en ligne sur leur site internet. IV DOSSIER DE DECLARATION TYPE. Les services de l État en charge de l'exercice de la police de l'eau veillent à garantir la proportionnalité des exigences du dossier de déclaration ou de demande d'autorisation de travaux dans le lit mineur d'un cours d'eau avec la nature et l'importance des opérations projetées. A cette fin, il est suggéré de développer un document type simplifié à destination des porteurs de projet pour les travaux soumis à déclaration les plus courants au niveau départemental. V DECLINAISON DEPARTEMENTALE. Les parties prenantes appellent à une déclinaison de la présente charte dans chacun des départements de la région. VI BILAN. Le bilan de la mise en œuvre de la présente charte est réalisé dans le cadre des rencontres régulières du Préfet de région avec les représentants des professions agricole et sylvicole. Fait à Bordeaux, le 13 février

5 Charte d'engagement conclue entre : Michel DELPUECH, Préfet de la région Aquitaine, Dominique GRACIET, Président de la Chambre régionale d agriculture d Aquitaine Président du Centre régional de la propriété forestière d Aquitaine Président de l Association régionale de défense des forêts contre l'incendie d'aquitaine, Président du Syndicat des sylviculteurs du sud-ouest Jean Luc CAPES, pour le Président de la Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles d'aquitaine Thomas DIEMER, Président du Syndicat des Jeunes agriculteurs d'aquitaine Bernard BOUCHON, pour le Président de la Coordination rurale d'aquitaine Michel ERBIN, Secrétaire général de la Confédération paysanne d'aquitaine 5

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE LA BAIE DE SAINT BRIEUC ---------- Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau (en application des articles R 212 30 à R 212-42 du Code de l

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

CNFPT. www.cnfpt.fr Extraction du 13 janvier 2016 à 14:40

CNFPT. www.cnfpt.fr Extraction du 13 janvier 2016 à 14:40 CNFPT www.cnfpt.fr Extraction du 13 janvier 2016 à 14:40 TECHNIQUES DE PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES Niveau 3 jours Fondamentaux MONTPELLIER N004-25-27/04/16 Inset de Montpellier

Plus en détail

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Dossier de presse Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Sommaire Communiqué de presse.1 Fiche 1 : Qu est ce qu un Schéma d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

2015CP0137 POITOU-CHARENTES S.24 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015

2015CP0137 POITOU-CHARENTES S.24 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015 CONSEIL RÉGIONAL 2015CP0137 POITOU-CHARENTES S.24 Réception à la Préfecture de la Vienne : 30 avril 2015 Affichage à la Maison de la Région : 30/04/15 ID Télétransmission : 086-238600019-20150424-14685-DE-1-1

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 A Boulogne sur Mer, le 15 décembre 2015 Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 Crédit photo : Vincent Maran Adoption

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

Prise en compte des ZONES HUMIDES

Prise en compte des ZONES HUMIDES DOSSIERS LOI SUR L'EAU au titre de l article L.214 3 du code de l environnement régimes DECLARATION ou AUTORISATION DOSSIERS ICPE au titre de l'article L.511 1 du code de l'environnement Prise en compte

Plus en détail

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole Données générales sur le drainage et ses impacts PREFET DE LA HAUTE-MARNE Direction départementale des territoires Service environnement et ressources naturelles Bureau préservation des milieux aquatiques

Plus en détail

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC SYNTHESE DES REPONSES DE LA AUX AVIS ISSUS DE LA CONSULTATION DES SERVICES Synthèse des réponses apportées par

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Interventions d'urgence en rivière

Interventions d'urgence en rivière Interventions d'urgence en rivière Eléments de doctrine Juin 2009 Direction départementale de l équipement et de l agriculture Essonne Saussay-Itteville Novembre 2007 Le service chargé de la police de

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

Analyse Juridique de la nouvelle compétence GEMAPI

Analyse Juridique de la nouvelle compétence GEMAPI Analyse Juridique de la nouvelle compétence GEMAPI Présenté par Philippe MARC, Avocat à la Cour Philippe MARC Avocat à la Cour Draguignan, le 5 février 1 Avant la loi MAPTAM du 27 janvier 2014 2 La gouvernance

Plus en détail

LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE

LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE Le SAGE, Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux, constitue le niveau local du SDAGE, Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux. Outil de planification

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement Durable et de

Plus en détail

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV Office fédérale pour l environnement OFEV Exigences Pour pouvoir obtenir le label «Parc suisse» et les aides financières, un projet de parc doit remplir certaines exigences. La haute qualité de la nature

Plus en détail

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Réunion du 02 juillet 2008 Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Cadre réglementaire et partenarial Par Mme Véronique LEBOULLEUX Conseil général du Finistère

Plus en détail

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués S3PI Hainaut-Cambrésis-Douaisis 08 octobre2015 DREAL Nord Pas-de-Calais Laurence COTINAUT Chargée de mission Sites et Sols Pollués Direction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Outil vidéo de communication sur les démarches LEADER en Aquitaine

CAHIER DES CHARGES Outil vidéo de communication sur les démarches LEADER en Aquitaine CAHIER DES CHARGES Outil vidéo de communication sur les démarches LEADER en Aquitaine 1 - Préambule Dans le cadre de la Politique Agricole Commune (PAC), l'europe soutient le développement rural avec le

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION AU TITRE DES ARTICLES L. 214-1 à L. 214-6 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DANS LES COURS D EAU

FORMULAIRE DE DECLARATION AU TITRE DES ARTICLES L. 214-1 à L. 214-6 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DANS LES COURS D EAU direction départementale de l Équipement et de l Agriculture Ardèche Service Environnement Pôle Eau FORMULAIRE DE DECLARATION AU TITRE DES ARTICLES L. 214-1 à L. 214-6 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

FR7200682 «Palus de Saint Loubès et d'izon»

FR7200682 «Palus de Saint Loubès et d'izon» FICHE DE PRESENTATION DES SITES NATURA 2000 FR7200682 «Palus de Saint Loubès et d'izon» Le programme Natura 2000 en bref : Natura 2000 vise à la protection des espèces et des habitats d'intérêt communautaire

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE)

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Janvier 2015 Quels critères quelles conséquences? Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement du Logement Rhône-Alpes www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS. Modification n 1 du PPR Inondation de l Arve COMMUNE DE THYEZ. Note de présentation

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS. Modification n 1 du PPR Inondation de l Arve COMMUNE DE THYEZ. Note de présentation Préfecture de la Haute-Savoie Direction Départementale des Territoires PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS Modification n 1 du PPR Inondation de l Arve COMMUNE DE THYEZ Note de présentation Table des

Plus en détail

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 1 RAPPELS SUR LA DÉMARCHE SYNTHÈSE DES ENTRETIENS MISE EN PLACE DES GROUPES DE TRAVAIL COMMUNICATION PENDANT LA PHASE D ÉLABORATION DU CT ANIMATION

Plus en détail

PREFET DE LA CHARENTE-MARITIME

PREFET DE LA CHARENTE-MARITIME PREFET DE LA CHARENTE-MARITIME ARRETE n 2011-1412 fixant la liste prévue au 2 du III de l article L 414-4 du code de l environnement des documents de planification, programmes, projets, manifestations

Plus en détail

Conseil d Etat - 2ème et 7ème sous-sections réunies. Lecture du 10 novembre 2010

Conseil d Etat - 2ème et 7ème sous-sections réunies. Lecture du 10 novembre 2010 Conseil d Etat - 2ème et 7ème sous-sections réunies Lecture du 10 novembre 2010 Fédération française des télécommunications et des communications électroniques (FFTCE), Syndicat intercommunal de la périphérie

Plus en détail

Contrat Global pour l Eau. Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006

Contrat Global pour l Eau. Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006 Opérations- Partenariat Référence/Version. : OP/F/ Date : 03/04/06 Page : 1/18 IX ème programme Contrat Global pour l Eau Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006 Opérations-

Plus en détail

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention Association Arbres et Paysages en Gironde (AP33) Programme d'actions 2014 - Valorisation du patrimoine arboré des haies sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux Modalités de versement de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1213 du 10 août 2007 relatif aux schémas d aménagement et de gestion

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

LES AIDES MOBILISABLES

LES AIDES MOBILISABLES LES AIDES MOBILISABLES 133 QUELS TYPES D AIDES SONT CONCERNÉES? LES POUR L'ACCOMPAGNEMENT FINANCIER DU PROJET D'UN GIEE PEUVENT PROVENIR DE PLUSIEURS SOURCES ET NOTAMMENT : Les financements européens FEADER

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

PRÉFET DE L ARIÈGE. Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole

PRÉFET DE L ARIÈGE. Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole PRÉFET DE L ARIÈGE Direction départementale des territoires Service environnement risques Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole

Plus en détail

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne 1 ère révision Règlement Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Projet pour consultation Table des matières I. Préambule... 3 A. Portée

Plus en détail

LA SECHERESSE ET LE MANQUE D EAU

LA SECHERESSE ET LE MANQUE D EAU Règlement du 5 ème concours photo sur le bassin Loire Bretagne LA SECHERESSE ET LE MANQUE D EAU DU 1er JUILLET AU 30 SEPTEMBRE 2011 La sécheresse est un évènement climatique naturel qui survient quand

Plus en détail

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements dans les domaines de l assainissement, de l eau potable et des milieux aquatiques. Le développement durable est aujourd

Plus en détail

GRIDAUH Écriture du SCOT. Note : La «territorialisation» des objectifs arrêtés dans le SCOT

GRIDAUH Écriture du SCOT. Note : La «territorialisation» des objectifs arrêtés dans le SCOT 1 >> LA «TERRITORIALISATION» DES OBJECTIFS ARRÊTÉS DANS LE SCOT Jean-Pierre Henry, Professeur émérite de l université, avocat spécialiste en droit public, droit de l urbanisme et droit de l environnement

Plus en détail

Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege

Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege Commission départementale de consommation des espaces agricoles de l'ariege 1 Direction Départementale des Territoires/ Service Aménagement Urbanisme Habitat novembre CDCEA : Dispositif juridique, rôle

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

PREFET DES COTES-D ARMOR

PREFET DES COTES-D ARMOR PREFET DES COTES-D ARMOR direction départementale des territoires et de la mer service eau, environnement, forêt Arrêté portant prescriptions spécifiques à déclaration, en application de l'article L. 214-3

Plus en détail

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT TECHNIQUE ENTRE LE SERPN ET LE SYDAR, POUR LA PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT «FILIERES COURTES ET TRAME VERTE ET BLEUE» Entre Le Syndicat d Eau du Roumois

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOZERE. Le préfet de la Lozère,

PRÉFET DE LA LOZERE. Le préfet de la Lozère, Direction départementale des territoires Service biodiversité eau forêt Unité eau PRÉFET DE LA LOZERE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n 2015127-0009 du 7 mai 2015 portant prescriptions spécifiques à déclaration en

Plus en détail

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Fénay, le 29 avril 2015 Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Reconduction d'une convention-cadre Démarrage d'un projet éco-pastoral DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

Plus en détail

CIRCULAIRE DGPAAT/SDB/C2012-3008 Date: 09 février 2012

CIRCULAIRE DGPAAT/SDB/C2012-3008 Date: 09 février 2012 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, DE LA RURALITE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Direction générale

Plus en détail

Concours national. «Les Trophées de l'agro-écologie»

Concours national. «Les Trophées de l'agro-écologie» MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET Concours national «Les Trophées de l'agro-écologie» RÈGLEMENT Article 1 Présentation des «Trophées de l agro-écologie» Le ministère de l

Plus en détail

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme L article L. 133-3 du Code du tourisme, dispose : «L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE DES COURS D'EAU Opérations d'entretien de cours d'eau Le présent cahier des charges fixe les domaines de l'entretien des cours d'eau des équipes d'agents d'entretien

Plus en détail

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Atelier UNECE Convention de l Eau 19-20 mars 2015 Mme Marianne Gfeller Cheffe de projets Etat de Genève 14.04.2015 - Page

Plus en détail

NOTE DE PROJET MISE EN PLACE D UN RESEAU DES GESTIONNAIRES DE L EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES

NOTE DE PROJET MISE EN PLACE D UN RESEAU DES GESTIONNAIRES DE L EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES NOTE DE PROJET MISE EN PLACE D UN RESEAU DES GESTIONNAIRES DE L EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES Bassin du gave de Pau Décembre 2010 RAPPELS CONTEXTE L animation territoriale 2009-2010, portée par le SMDRA

Plus en détail

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 A. Définition Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 En juin 1992, 173 pays sont présents à la conférence des Nations Unies à Rio pour discuter sur l Environnement et le Développement. Des déclarations

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE

CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE Ratifiée par la France le 26 octobre 1994. Préambule Les Etats membres du Conseil de l'europe et les autres Etats

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES REGLEMENT INTERIEUR de la COMMISSION LOCALE de l EAU adopté en séance le 1 er décembre 2000,

Plus en détail

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Ce projet de recommandation a été préparé par E.C.C.O., la Confédération européenne des organisations de conservation-restauration,

Plus en détail

Dossier simplifié d intention de travaux en cours d eau ou sur les berges

Dossier simplifié d intention de travaux en cours d eau ou sur les berges PRÉFET DU VAR Dossier simplifié d intention de travaux en cours d eau ou sur les berges Le présent document permet de décrire les travaux envisagés et d interroger la DDTM du Var sur leur faisabilité et

Plus en détail

PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL)

PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL) THEMATIQUE n 3. ARCHEOLOGIE FICHE n 2. PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL) CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (révisée) signée à Malte le 16 janvier

Plus en détail

Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon. Place du parc naturel marin

Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon. Place du parc naturel marin Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon Place du parc naturel marin Objectifs de la présentation Y voir plus clair sur les fondements de différents outils de gestion d espaces littoraux

Plus en détail

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Contrats d animation ARTICLE 6- ENGAGEMENT du Contractant avec l agence Le contractant est responsable

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

Le développement de la méthanisation en Mayenne

Le développement de la méthanisation en Mayenne Le développement de la méthanisation en Mayenne DOSSIER DE PRESSE 21 janvier 2014 Contact presse : Esther DAVID : 02 43 01 50 70 pref-communication@mayenne.gouv.fr I - L État encadre le développement de

Plus en détail

L examen des contrats - L étendue de la mission du conseil départemental

L examen des contrats - L étendue de la mission du conseil départemental Pascale Mathieu Secrétaire générale Jean-François Dumas Délégué du président aux affaires juridiques Mathilde Guest Conseillère juridique Ns. Ref. : DJA/PM/MG/ n 1/ 2012.09.06 L examen des contrats - L

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES Ligne 21-2 Gestion quantitative de l eau dans les activités économiques hors agricoles Années 2010 à

Plus en détail

Haut débit en Indre-et-Loire

Haut débit en Indre-et-Loire Haut débit en Indre-et-Loire Une couverture totale en 2006 Sommaire Haut Débit en Indre-et-Loire : l'accélération La couverture France Télécom en Indre-et-Loire Charte Département innovant : les engagements

Plus en détail

«Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue

«Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue «Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue Préambule Les agenda 21 pour les établissements scolaires Ratifié en 1992 au Sommet de la Terre de Rio, l'agenda 21 est un programme d'actions pour le XXIe

Plus en détail

Concours national «Les trophées de l'agriculture durable» RÈGLEMENT

Concours national «Les trophées de l'agriculture durable» RÈGLEMENT MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET Concours national «Les trophées de l'agriculture durable» RÈGLEMENT Article 1 Présentation des «Trophées de l agriculture durable» Le ministère

Plus en détail

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP)

Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Conseiller «Plan de Professionnalisation Personnalisé» (Conseiller PPP) Appel à candidature Cahier des Charges aquitain 1 / 6 Introduction : Le renouvellement des générations d'agriculteurs, facteur de

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle

Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle ENTRE : L ASSEMBLEE PERMANENTE DES CHAMBRES D AGRICULTURE Etablissement public à caractère

Plus en détail

SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR

SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR SCHEMA D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU LOIR REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION LOCALE DE L'EAU Le présent règlement intérieur précise les dispositions de mise en œuvre de la CLE en application

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4 mars 2014

Plus en détail

Intitulé de la mission : étude de faisabilité pour la mise en place d une éducation à la santé auprès d aides à domicile.

Intitulé de la mission : étude de faisabilité pour la mise en place d une éducation à la santé auprès d aides à domicile. Poste de chargé de mission Intitulé de la mission : étude de faisabilité pour la mise en place d une éducation à la santé auprès d aides à domicile. I. Descriptif de la mission. Contexte Depuis 2009, le

Plus en détail

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets La directrice des Archives de France à Mesdames et Messieurs les préfets - à l attention de Mesdames et Messieurs les directeurs des archives départementales - à l attention de Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux Haut Doubs / Haute Loue Déroulement de l intervention I Situation géographique et contexte économique II Un contexte favorable

Plus en détail

La charte de l environnement et du développement durable

La charte de l environnement et du développement durable La charte de l environnement et du développement durable LA DÉCLINAISON ANGEVINE DES THÉMATIQUES DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT LES ENJEUX A - La lutte contre le réchauffement climatique Bâtiments - Habitat

Plus en détail

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement,

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Vendredi 11 juillet 2014 Visite de l unité de méthanisation du GAEC Froger

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Guide national sur l entretien de cours d eau Entretenir un cours d eau

Guide national sur l entretien de cours d eau Entretenir un cours d eau Guide national sur l entretien de cours d eau Entretenir un cours d eau L'eau et les cours d'eau constituent un bien commun et une ressource essentielle pour l'activité et le développement des territoires,

Plus en détail

Le régime n'entrera en vigueur qu'à compter de la réception de l'accusé de réception visé à l'article 9 1, deuxième alinéa, du règlement n 702/2014.

Le régime n'entrera en vigueur qu'à compter de la réception de l'accusé de réception visé à l'article 9 1, deuxième alinéa, du règlement n 702/2014. Régime d aides soumis à l enregistrement par la Commission en application du règlement (UE) No 702/2014 de la Commission du 25 juin 2014 déclarant certaines catégories d'aides, dans les secteurs agricole

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03 COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03 P O L DATE D APPROBATION : 1997-06-25 RÉSOLUTION NUMÉRO: CC-9697-201 I T DATE DE RÉVISION : RÉSOLUTION NUMÉRO : I Q ENTRÉE EN VIGUEUR : 1997-06-25

Plus en détail

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC SYNTHESE DES AVIS ISSUS DE LA CONSULTATION DES SERVICES Synthèse des avis Services de l'etat et assimilés Chambres

Plus en détail

CHARTE INTERNATIONALE POUR LA GESTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (1990)

CHARTE INTERNATIONALE POUR LA GESTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (1990) CHARTE INTERNATIONALE POUR LA GESTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (1990) Préparée par le Comité International pour la Gestion du Patrimoine Archéologique (ICAHM) et adoptée par la 9ème Assemblée Générale

Plus en détail

2012-02-024 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT N O 574

2012-02-024 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT N O 574 2012-02-024 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT N O 574 RÈGLEMENT N O 574 DÉTERMINANT LES DISTANCES SÉPARATRICES POUR PROTÉGER LES PUITS ARTÉSIENS

Plus en détail

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Juillet 2011 Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Document de nature explicative L instauration de l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) par l ordonnance n o 2010-76 1 s est

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers Troisième appel à projets de recherche Appel à manifestation d intérêt pour les Gestionnaires de parcs immobiliers Entretien et rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l optique du facteur

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010

POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010 PRÉFET DE L'ESSONNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Environnement Bureau de l'eau POLICE DES EAUX ET DES MILIEUX AQUATIQUES RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION D EXISTENCE N 91-2015 -00010 au titre

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Objet : Etude pour la détermination du débit minimum biologique sur le tronçon de la rivière de Pont l'abbé en aval de la retenue du moulin Neuf Page

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail