ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine"

Transcription

1 ENTRETIEN ET SECURITE Batigère Ressources - Développement & Patrimoine

2 9ESH 1 Coop d HLM logements, collaborateurs Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 1

3 Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 2

4 La problématique énergétique : Un enjeu majeur pour Batigère Conséquencessociales -Baisse du confort -Dégradation de la solvabilité des locataires risques d impayés Conséquences patrimoniales Dévalorisation de l actif immobilier Performances perçues depuis l extérieur faibles l image du groupe Risque d obsolescence Difficultés pour louer impact sur Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 3

5 Desorientationsstratégiquesà 2020 Consommation moyenne actuelle du parc= 220 kwh/ m²shab.an Objectif: diminuer de 45%cette consommation d ici 2020 = 120 kwh/ m²shab.an Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 4

6 Détail desorientationsstratégiques Diminution de 45% de la consommation : 35% par les actions sur le bâti & arbitrages (145 kwh moyens) 10% par les constructions neuves (60kWh moyens) Hypothèses d activité sur la période: logements traités (réhabilitations + Gros travaux) nouveaux logements livrés Investissement complémentaire nécessaire pour les actions énergétiques : estimé entre 250 et 300 M pour les réhabilitations sur la période. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 5

7 Orientationspour lesconstructionsneuves SYNTHESE DES ORIENTATIONS ENERGETIQUES EN CONSTRUCTION NEUVE 2010 ORIENTATIONS BATIGERE THPE ou THPEenr Expérimentations BBC Effinergie Etudes technico-financières systématiques DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES & GRENELLE RT Idem sauf opérations ANRU qui seront conformes à la RT 2012 Au 28 octobre 2012 les opérations réalisées en secteur ANRU respecteront la RT RT 2012 Généralisée Expérimentations d'opérations à énergie positive RT 2012 Au 1 er janvier 2013, toutes les opérations résidentielles respecteront la RT Généralisation des bâtiments à énergie positive Bâtiments à énergie positive Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 6

8 Orientationspour l existant SYNTHESE DES ORIENTATIONS ENERGETIQUE POUR LE PARC EXISTANT Echelle DPE (Mini) (Zone 1) BATIGERE GRENELLE (1) D ou C Cartographie énergétique du patrimoine : Point "zéro" pour mesure des économies. Objectif : passer en "D" mini ou "C" selon analyse technico-économique après réhabilitation / 2020 : mise en oeuvre du plan stratégique de patrimoine et son volet énergétique. Diagnostics énergétiques sur les réhabilitations, avec Analyses technico-économiques sur les postes d'amélioration de la performance énergétique. Généralisation de la Certification CERQUAL Patrimoine. Règle d'amélioration des composants conformément à la réglementation. Préservation de l'avenir en termes d'actions futures. Mise en place des orientations stratégiques énergétiques. Mise en place de la loi Grenelle, et ses dispositions réglementaires. Application immédiate par l'anru des exigences de performance thermique des batiments réhabilités (Mini : C)- Fixation d'un objectif annuel de réhabilitation avec amélioration énergétique pour le logement social. Expérimentations de bâtiments BBC rénovation 2020 C Diminuer de 35% (à ajuster) le niveau de consommation énergétique du parc existant Eradiquer tous les logements en étiquette E- F ou G Objectif global : abaisser de 20% les consommations énergétiques. Pour le logement social, éradiquer tous les logements en classe F ou G pour les remonter en C ou D selon localisation 2050 A Idem orientations Grenelle ORIENTATIONS : Passer en classe A ( Batiment Basse consommation) l'ensemble du parc existant. < 50 KWh Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 7

9 Méthodologie: 1ère phase 2010 DPE Méthode consommation réelle ou Méthode conventionnelle 1 ère cartographie énergétique du parc du groupe BATIGERE Redressement des DPE DJU trentenaires DPE à la consommation, chauffage collectif ECS DPE à la consommation, immeubles à chauffage collectif et ECS individuelle. Nouvelles valeurs des DPE corrigés Cartographie 2010 du parc BATIGERE redressée, plus réaliste Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 8

10 350 FIAC: Cartographie énergétique 2010 Aprèsredressement Consommation énergétique Cartographie patrimoine actuel: DPE redressés Code couleur: Rouge: patrimoine en difficulté Orange: patrimoine à risque Vert: patrimoine attractif 250 Charges énergétiques supportées par les locataires Charges (euros/m².an) Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 9

11 Méthodologie: 2ème phase 2020 Cartographie énergétique 2010 du parc BATIGERE redressée Intégration des facteurs d évolution de la consommation énergétique moyenne d ici 2020 Conformément aux actions prévues PSP mouvements de patrimoine Livraisons, acquisitions, démolitions, ventes. Travaux réalisés sur le patrimoine Travaux sur l enveloppe des bâtiments, sur les équipements Optimisation de la performance de l exploitation Contrats de maintenance, actions pour limiter les consommations. Actualisation éventuelle PSP Cartographie énergétique 2020 du parc BATIGERE Position par rapport aux objectifs Actualisation éventuelle PSP Actions complémentaires à vocation uniquement énergétique Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 10

12 FIAC: Cartographie énergétique 2020 Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 11

13 Financementsdirects Eco-prêt de la Caisse des Dépôts Taux à 2,35% sur 20 ans Conditions d amélioration minimum à respecter Prêt de la fédération du bâtiment (plafond par bailleur à 0,5 M ) Taux à 1% sur 15 ans (0,1 M maxi par opération) Réservé aux opérations ne respectant pas les conditions de l éco-prêt Aideslocales(collectivités, régions, départements ) Subvention Pas de règle, dépend de la situation locale de l opération Feder Subvention fonction delalocalisation del opération Performance minimum à atteindre Fonds chaleur Subvention Destiné aux opérations d une taille importante utilisant de l énergie renouvelable La lisibilité sur la mobilisation de ces financements est uniquement à très court terme Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 12

14 Horsfinancement Exonération de la taxe foncière Egale à 25%des dépenses d amélioration énergétique Certificat d Economie d Energie Valeur de l action à négocier avec un obligé Niveau de performance minimum à atteindre Participation des locataires Forfait ajustable en fonction de la typologie et du niveau des économies de charges réalisées du fait des travaux (de 10 à 20 /mois) Durée plafonnée à 15 ans Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 13

15 Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 14

16 CEE: Le dispositif BATIGERE Le choix d une stratégie par délégation de la valorisation desceeà un obligé Le choix de poursuivre avecun partenariat avecun obligé institutionnel : EDF (EDF et GDF avaient été tous 2 consultés) Une convention cadre pluriannuelle signée en Mai 2009 conclue jusqu au 31 décembre 2010 (pour lesactionsréaliséesde Juillet 2006 à Décembre 2010) Un objectif : abaisser le niveau de charges, sensibiliser les locataires de Batigère et former ses personnels Un accompagnement financier pour lestravaux réalisésdonnant droit à des CEE et qui augmente avec le volume de GWh cumac économisés Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 15 CL

17 CEE: Le dispositif BATIGERE La nécessité de créer un Comité de Pilotage inter sociétéspour un meilleur management de la démarche suivi de l activité deseshbatigère et de l instruction desdossierscee suivi desrécupérationsgwh cumacgroupe suivi de l actualité et veille réglementaire relatives aux CEE Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 16 CL

18 Les étapes Principaux contenus Les décisions 1 Contact commercial EDF Présentation de l OMC au BS (Annexe 1) Accord de principe sur un ou plusieurs bâtiments 2 Montage du dossier Signature du formulaire Demande d un Visa Travaux (Annexe 5) Initialisation du dossier par Promotelec Services Existant 3 Réception du dossier par Promotelec Services Vérification technique du dossier et de sa conformité au Cahier des prescriptions de l OMC Rénovation (Annexe 2) Enregistrement du dossier par l attribution d un statut (stade 1 et numéro de dossier) ou Non enregistrement pour cause de dossier incomplet ou non conforme => Envoi courrier pour compléments 4 Validation du dossier par Comité de Pilotage EDF Validation technique et financière du dossier Acceptation du dossier (évolution en stade 2) ou Refus du dossier => demande d actions correctives ou demande d informations complémentaires 5 Contractualisation de la collaboration EDF /BS Validation des engagements de la convention d accompagnement (Annexe 3) Signature de la convention d accompagnement OMC Rénovation (Annexe 3) 6 Réalisation des travaux Réception et validation des pièces justificatives Si écart prévision /réalisation des travaux, signature d un annule et remplace du Volet 2 du formulaire Demande d un Visa Travaux Finalisation du dossier par Promotelec Services 7 Obtention du Visa Travaux Vérification de la conformité au Cahier des prescriptions de l OMC Rénovation (Annexe 2). Le cas échéant analyse du rapport de Contrôle sur Site Dossier Conforme (évolution stade 4) Et attribution du Visa Travaux ou Dossier non conforme (évolution stade 4*) => demande d actions correctives Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 17

19 Les étapes Principaux contenus Les décisions 1 Contact commercial EDF Présentation de l OMC Neuf au BS (Annexe 1) Accord de principe sur un ou plusieurs bâtiments 2 Montage du dossier Signature du formulaire Demande d un Visa Performanciel (Annexe 9) Etude thermique réglementaire définitive de l opération à Labelliser Initialisation du dossier à Promotelec Services 3 Réception du dossier par PROMOTELEC SERVICES Validation et examen technique du dossier et conformité au Cahier des prescriptions de l OMC Neuf (Annexe 7) Enregistrement du dossier par l attribution d un statut (stade 1 et numéro de dossier) ou Non enregistrement pour cause de dossier incomplet ou non conforme => Envoi courrier pour compléments 4 Validation du dossier par Comité de Pilotage EDF Validation performance technique et financière Acceptation du dossier (évolution en stade 2) ou Refus du dossier => demande d actions correctives ou demande d informations complémentaires 5 Contractualisation de la collaboration EDF /BS Validation engagements de la convention d accompagnement (Annexe 8) Signature convention (Annexe 6) et Evolution en stade 3 après confirmation du démarrage de la construction. 6 Réalisation de la construction Réception et validation des pièces justificatives Finalisation du dossier par Promotelec Services 7 Obtention du Visa Performanciel Vérification de la conformité au Cahier des prescriptions de l OMC Neuf (Annexe 7). Conforme (évolution stade 4) et attribution du visa Performanciel Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 18

20 Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 19

21 CEE: Le dispositif BATIGERE Lesavantagesde ce dispositif Une valorisation des CEE : monétaire et services Calcul de l amélioration énergétique après travaux Une visibilité des CEE acquis / actions réalisées Un indicateur de la politique d amélioration des performances énergétiques du patrimoine menée dans le temps Un outil de sensibilisation et de management des équipes Un poids administratif «allégé» des dossiers Pas de présentation du dossier auprès de la DRIRE Instruction déléguée à EDF Un contrôle des travaux réalisés par PROMOTELEC(une garantie de la bonne mise en uvre des matériels) Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 20 CL

22 CEE: Outil extranet développé par la CDC Un outil de gestion interne des CEE, dédié aux bailleurs sociaux Un extranet sécurisé efficace et tenu à jour en permanence Développé avec la coopération d OLS* (Paris Habitat, ICF, I3F,Herault Habitat, Habitat 86, Batigère) Une assistance au développement Permet de disposer d une plateforme d échange directe avecla DRIREet faciliter la gestion des dépôts de dossiers via cette plateforme Un outil simple d utilisation, pédagogique, permettant un montage de dossierscee quasi finalisés, prêtsà l envoi *Organismes de Logement Social Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 21 CL

Rentabilité de l investissement énergétique

Rentabilité de l investissement énergétique Rentabilité de l investissement énergétique Plus de 96 000 logements 42% de locataires cheminots Collecteur du 1% SNCF Rentabilité de l investissement énergétique Immobilier Perspectives 25 novembre 2008

Plus en détail

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 En 2007, la Région a réalisé un état des lieux des constructions, réalisées par les bailleurs sociaux. Elle a pu constater que celles-ci étaient,

Plus en détail

Groupe de Travail Logement Social

Groupe de Travail Logement Social Groupe de Travail Logement Social MEMBRES DU GT LOGEMENT SOCIAL Président PLAN BATIMENT GRENELLE S DAMBRINE assisté de D AUBERT et C di COSTANZO (USH) J GATIER Association régionales d HLM AR Habitat Nord

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts

L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts DR Rhône-Alpes - Mai 2014 La réhabilitation du parc social : un enjeu partagé L État Volet inscrit dans les politiques publiques de l

Plus en détail

TECHNIQUES FINANCIERES. Présidée par Inès REINMANN

TECHNIQUES FINANCIERES. Présidée par Inès REINMANN 1 ère réunion du groupe de travail TECHNIQUES FINANCIERES Présidée par Inès REINMANN Contribution GREEN PROPERTY 1 Table des matières Le fonds de compensation page 3 PSE paiement des services environnementaux

Plus en détail

Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012

Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012 Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec-grenoble.org Postulat Volonté des organismes sociaux

Plus en détail

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4»

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Conférence Internationale DERBI 2007 31 mai - 2 juin 2007 Perpignan Efficience énergétique : bonnes pratiques et innovations R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Pierre

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Rentabilité de l investissement énergétique

Rentabilité de l investissement énergétique Rentabilité de l investissement énergétique 100 000 logements, 80 ans d histoire 47 000 logements loué à des cheminots Collecteur du 1% SNCF A. Bullier Rentabilité de l investissement énergétique Construction

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES LOGEMENTS SOCIAUX LA VILLE DE PARIS, CERQUAL ET PARIS HABITAT INAUGURENT UNE OPERATION RESPECTANT LES OBJECTIFS DU PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS. INAUGURATION 22 JANVIER

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME Secteur bâtiment Fanny ALLANEAU ADEME Lorraine Chargée de mission Energie-Bâtiment Le contexte «bâtiment et énergie» Amélioration de la performance

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 Le label français BBC-Effinergie groupes

Plus en détail

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française 12 mars 2014 Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française Christophe BOUCAUX Direction de la Maîtrise d ouvrage et des Politiques patrimoniales L Union sociale pour l habitat ÉDITION

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2. COFHUAT 6 décembre 2007

Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2. COFHUAT 6 décembre 2007 Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2 COFHUAT 6 décembre 2007 Les enjeux de la rénovation du patrimoine immobilier public face à la réduction des émissions

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78)

LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78) LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78) Découvrez un cœur de ville où il fait bon devenir propriétaire! (1) * Voir au dos de la plaquette. (1) Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Syndicat mixte du Pays Thur Doller Schéma régional climat air énergie 4 décembre 2013 1 CALENDRIER 2003 : lancement d un

Plus en détail

Développer l offre en logements locatifs sociaux

Développer l offre en logements locatifs sociaux Développer l offre en logements locatifs sociaux Comment se prend la décision de construire, et comment se décide un programme, pour quels publics? AMI 04-11 11-2010 ACTIS / DDP Plan 1 / ABSISE 2 / La

Plus en détail

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Mise à jour le 22/11/2010 La consommation d'énergie liée à l utilisation et à l exploitation des bâtiments représente

Plus en détail

69 358 logements à fin 2009 pour les ESH du groupe Batigère

69 358 logements à fin 2009 pour les ESH du groupe Batigère Les implantations PATRIMOINE DES ESH de BATIGERE (au 31 décembre 2009) Ile de France 27 546 lgts Lorraine 29 140 lgts Alsace 3 021 lgts Bourgogne 6 243 lgts Rhône-Alpes 3 408 lgts 69 358 logements à fin

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Sommaire Présentation de l Association Régionale Auvergne de l Union Sociale pour l Habitat...p 3 Le parc social énergivore en Auvergne...p

Plus en détail

Lycées de la Région Rhône-Alpes :

Lycées de la Région Rhône-Alpes : Lycées de la Région Rhône-Alpes : Elaboration et mise en oeuvre d un plan de maîtrise de l énergie Véronique RICHALET Direction de l Immobilier des Lycées Service Ressources Développement GSM : 06 70 81

Plus en détail

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Information préalable : Ce document expose les démarches à effectuer auprès de l

Plus en détail

Certificats d Economie

Certificats d Economie Les Certificats d Economie d Energie (C.E.E.) 4 avril 2013 Yann LE BARILLIER Responsable Partenariats et Efficacité Energétique ylebarillier@primagaz.fr Primagaz, partenaire energétique et «obligé» Une

Plus en détail

Certificats d Économie d Énergie (CEE)

Certificats d Économie d Énergie (CEE) Certificats d Économie d Énergie (CEE) «Retour sur les opportunités du dispositif pour les collectivités» VILLE DE BESANCON DIRECTION MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Laurent LUPINELLI La politique environnementale

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

LES AIDES LOCALES. Collectivité Nature Bénéficiaires Montant Conditions AIDES A L ACCESSION A LA PROPRIETE

LES AIDES LOCALES. Collectivité Nature Bénéficiaires Montant Conditions AIDES A L ACCESSION A LA PROPRIETE LES AIDES LOCALES Collectivité Nature Bénéficiaires Montant Conditions AIDES A L ACCESSION A LA PROPRIETE Région Poitou- Charentes Aide directe pour la construction ou l achat d un logement neuf à énergie

Plus en détail

POSTE IMMO. "La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation" - mardi 23 avril 2013 1

POSTE IMMO. La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation - mardi 23 avril 2013 1 POSTE IMMO "La garantie de performance énergétique : outil de la réhabilitation" - mardi 23 avril 2013 1 Poste Immo, partenaire de la dynamique du Groupe La Poste Une filiale à 100% du Groupe La Poste

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

Objet : programme régional sur la qualité de l'habitat en rénovation urbaine - Plan 100 000 logements

Objet : programme régional sur la qualité de l'habitat en rénovation urbaine - Plan 100 000 logements REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20113000 Réunion du 14 novembre 2011 Exercice Budgétaire : 2011 Programme : 51 Politique de la ville Imputation Autorisation

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Pierre Viola Sous-direction de la qualité et du développement durable dans la construction

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants en Languedoc-Roussillon Des dispositifs de financements innovants Une action régionale volontariste Plan Climat régional -2009 relever le défi climatique et énergétique afin de garantir l attractivité

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

!"# $ # # % &'" (!" *#+,-.&...#/ 0&.--./ 0$ $#.

!# $ # # % &' (! *#+,-.&...#/ 0&.--./ 0$ $#. !"# $ # # % &'" (!" # $%&$& '$( )$!"&( )*'+,- *#+,-.&...#/ 0&.--./ 0$ $#. /($ 4 )5)6 1. 21#,# * 78 98 3$ +,-4 5+5 #4#-4- #5.4#.. 6 0 #45+ +.., 8:8 8 * % '.) /0# 01 * 2( 3*',- % " ;!? &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Plus en détail

La situation financière consolidée des organismes HLM 1Particularités des OLS de la région Nord

La situation financière consolidée des organismes HLM 1Particularités des OLS de la région Nord SOMMAIRE 1. Particularités des OLS de la région Nord 2. Plans de financement des programmes 3. Evolution des capacités d autofinancement 4. Conditions pour maintenir les programmes de construction de logement

Plus en détail

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux Module 4 : Performance énergétique 4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux réservée : 460 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES de l Agenda 21 du Pays Soutenir l'éco-construction

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Financement du logement social

Financement du logement social RENNES METROPOLE Service Habitat Financement du logement social 1 La politique de l habitat, une approche globale 2 Une approche contractualisée Le PLH : projet communautaire mis en œuvre par chaque commune

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable

Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable www.ca-atlantique-vendee.fr L Engagement en faveur des Économies d Énergie Du fait de son histoire et de ses valeurs mutualistes, le Crédit

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

IMPORTANT : Avant de remplir ce formulaire de demande de subvention, nous vous remercions de lire attentivement les informations suivantes :

IMPORTANT : Avant de remplir ce formulaire de demande de subvention, nous vous remercions de lire attentivement les informations suivantes : AIDE À L ACCESSION À LA PROPRIETE en 2016 Formulaire de demande de subvention (A compléter par le service habitat de Saint-Brieuc Agglomération) Date de réception du dossier : N dossier Service Habitat

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse

ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse Des logos de l Eco Guide aux dendrites des Flocons Verts : L Eco Guide des stations de montagne se compose de 7 thématiques - Transport, Energie, Aménagement, Eau,

Plus en détail

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique La Présidence française de l Union européenne est ainsi parvenue à la fin décembre 2008 à un accord au sein du Conseil afin de rendre éligibles aux

Plus en détail

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE Les chiffres clés au 31 décembre 2010 / 7 / 1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE 1.1/ La gouvernance d entreprise 1.2/ Une organisation en phase avec son environnement 1.3/ Les ressources

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement. Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement. Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants 1 Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants 2 Intervention de M. Le Préfet du Morbihan Les aides financières

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART

Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART Séance 1 Deuxième partie UN SYSTEME SECTORIEL QUI A SES PARTICULARITES SANS POUR AUTANT ETRE A PART page 1/26 Ouvrage de base du cours - lire chapitre 3: «Une activité qui a de fortes particularités sans

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Daniel Mugnier Amandine Le Denn TECSOL SA Introduction Cheminement actuel ADEME DR ADEME DER

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Principes Principes Pour les logements, trois dates sont fixées : 2010 : renforcement anticipé de la réglementation thermique avec mise en œuvre du label THPE 2012

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

MIGNE AUXANCES - LES VIGNES " AVOIR TRENTE ANS D'AVANCE! "

MIGNE AUXANCES - LES VIGNES  AVOIR TRENTE ANS D'AVANCE! MIGNE AUXANCES - LES VIGNES REHABILITATION HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE " AVOIR TRENTE ANS D'AVANCE! " NANTES LE 27 MAI 2010 LE PROJET STRATEGIQUE DE SIPEA REDUCTION DES CHARGES AMELIORATION DU CONFORT

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Avenant relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Programmes d Intérêt Général de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer

Communauté d agglomération de Caen la mer Communauté d agglomération de Caen la mer Règlement transitoire précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières à la construction de logements

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat Conférence technique Comment une collectivité peut elle financer ses travaux avec les CEE? Les différentes solutions et retours d expériences Synthèse des acteurs et du fonctionnement du dispositif Font

Plus en détail

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT (PREH) Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 La rénovation de l habitat : un triple enjeu Environnement Réduire les consommations d énergie pour

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Lefèvre Pelletier & associés Avocats

Lefèvre Pelletier & associés Avocats Lefèvre Pelletier & associés Avocats Atelier 2 C - 11h30 12h30 Atelier 2C : les certificats d économie d énergie (CEE) En association avec Véronique Lagarde Avocat Associé Le régime des «CEE» après la

Plus en détail

Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE)

Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE) Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE) Présentation de l outil Juillet 2012 Sommaire Le dispositif des CEE en bref Prise en main rapide de l outil Aides et informations complémentaires

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

La RT2012 Quels impacts pour nos métiers

La RT2012 Quels impacts pour nos métiers La RT2012 Quels impacts pour nos métiers 1 Présentation de l association Promotelec Bilan BBC-Effinergie2005 La RT2012et la certification L association Promotelec 3 Objet & enjeux de l association L objet

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement 27 Septembre 2011 Colloque CEE Colloque CEE du 27 septembre 2011 Présentation de la structure/organisation Politique et actions en matière

Plus en détail

Certificats d Economies d Energie (CEE)

Certificats d Economies d Energie (CEE) Certificats d Economies d Energie (CEE) Comment utiliser le dispositif pour une collectivité? 25 septembre 2014 Cyrielle Borde, Service Climat, ADEME Sommaire Dispositif des Certificats d économies d énergie

Plus en détail

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF L Intégration de la Performance Energétique dans les Logements Sociaux Numéro de Rapport: Contrat CE : EIE/05/027/SI2.41860 www.epi-soho.eu

Plus en détail