Système formé de deux points

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système formé de deux points"

Transcription

1 MPSI / Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R Centre de masse Référentiel barycentrique Éléments cinétiques dans R Quantité de mouvement totale Moment cinétique total en G Énergie cinétique totale Dynamique du système 3 2. Forces intérieures et forces extérieures Théorème de la quantité de mouvement Théorème du moment cinétique Étude énergétique Théorème de l énergie cinétique Puissance des forces intérieures Énergie potentielle - Énergie mécanique Système isolé de deux points matériels 4 3. Lois de conservation Conservation de la quantité de mouvement Conservation du moment cinétique Conservation de l énergie mécanique Réduction du problème à deux corps à un problème à un corps Mobile fictif - Masse réduite Éléments cinétiques Soit le système formé par deux points matériels M de masse m, de vitesse v, soumis à des forces de résultante F et M 2 de masse m 2, de vitesse v 2, soumis à des forces de résultante F 2. On notera m la somme Par défaut, les vitesses et les accélérations sont calculées par rapport à un référentiel R galiléen Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R p = p i = m i v i = m v + m 2 v 2 i i est la quantité de mouvement totale ou résultante cinétique du système dans R L O = i L Oi = i OM i m i v i = OM m v + OM 2 m 2 v 2 est le moment cinétique total du système en O dans R E c = i E ci = i 2 m iv 2 i = 2 m v m 2v 2 2 est l énergie cinétique totale du système dans R.2 Centre de masse Le centre de masse du système (ou encore centre d inertie, centre de gravité, barycentre) est le point G défini par ( )OG = m OM + m 2 OM 2 O étant un point quelconque de R ; si O = G Choisissons un point O fixe dans R m GM + m 2 GM 2 = 0 v G = dog = m v + m 2 v 2 est la vitesse du centre de masse G par rapport à R

2 MPSI / Mécanique II - Système formé de deux points matériels page 2/5.3 Référentiel barycentrique Le référentiel barycentrique ou référentiel du centre de masse, noté R, est le référentiel en translation par rapport à R dans lequel le centre de masse G est fixe (souvent pris comme origine de R ) Attention : pour que R soit galiléen, il faut bien sûr que R soit galiléen mais aussi que v G = cte étant en translation par rapport à R, on peut dériver indifféremment par rapport à R ou R, la composition des vitesses s écrit R L G = (GO + OM ) m v + (GO + OM 2 ) m 2 v 2 = GO (m v + m 2 v 2) + OM m v + OM 2 m 2 v 2 = 0 + OM m (v v G ) + OM 2 m 2 (v 2 v G ) = OM m v + OM 2 m 2 v 2 (m OM + m 2 OM 2 ) v G = L O OG mv G Cette relation, qui sera étudiée en 2 e année, est appelée théorème de Koenig relatif au moment cinétique L O = L G + OG mv G v = v + v e = v + v G la composition des accélérations.4.3 Énergie cinétique totale a = a + a e = a + a G.4 Éléments cinétiques dans R E c = i E c i = i 2 m iv i 2 = 2 m v m 2v Quantité de mouvement totale E c = 2 m v m 2v 2 2 p = i p i = i m i v i = m v + m 2 v 2 = 2 m (v v G ) m 2(v 2 v G ) 2 p = m (v v G ) + m 2 (v 2 v G ) = 0 = 2 m v m 2v 2 2 (m v + m 2 v 2 ).v G + 2 ( )v 2 G = E c mv 2 G + 2 mv2 G La quantité de mouvement totale du système dans R est nulle p = 0 = E c 2 mv2 G.4.2 Moment cinétique total en G Cette relation, qui sera étudiée en 2 e année, est appelée théorème de Koenig relatif à l énergie cinétique L G = i L G i = i GM i m i v i = GM m v + GM 2 m 2 v 2 E c = E c + 2 mv2 G

3 MPSI / Mécanique II - Système formé de deux points matériels page 3/5 2 Dynamique du système 2. Forces intérieures et forces extérieures Décomposons F en F ext +F 2 où F ext est la force exercée par l extérieur sur M et F 2 la force exercée par M 2 sur M. De même F 2 = F ext 2 + F 2 Les forces F 2 et F 2 s exerçant entre M et M 2 sont appelées forces intérieures au système, les autres forces étant les forces extérieures au système 2.2 Théorème de la quantité de mouvement ou théorème de la résultante cinétique R étant galiléen, on peut appliquer le principe fondamental de la dynamique à M = F = F ext + F 2 2 = F 2 = F ext 2 + F 2 en ajoutant membre à membre on fait apparaître la quantité de mouvement totale d(p + p 2 ) = F + F 2 = F ext + F ext 2 + F 2 + F 2 en utilisant la 3 e loi de Newton ou principe de l action et de la réaction = F ext où p est la quantité de mouvement totale et F ext la résultante des forces extérieures qui s exercent sur le système Le mouvement de G est identique à celui d un point matériel de masse m = soumis à une force égale à la résultante des forces extérieures 2.3 Théorème du moment cinétique Soit O un point fixe de R galiléen Appliquons le théorème du moment cinétique en O à M dl O dl O2 = OM F = OM F ext + OM F 2 = OM 2 F 2 = OM 2 F ext 2 + OM 2 F 2 en ajoutant membre à membre on fait apparaître le moment cinétique total d(l O + L O2 ) = OM F ext + OM 2 F ext 2 + M M 2 F 2 en utilisant la 3 e loi de Newton ou principe de l action et de la réaction dl O = M Oext où L O est le moment cinétique total en O et M Oext le moment résultant en O des forces extérieures qui s exercent sur le système 2.4 Étude énergétique 2.4. Théorème de l énergie cinétique R étant galiléen, on peut appliquer le théorème de l énergie cinétique à M p = m v + m 2 v 2 = mv G = m dv G = ma G = F ext 2 = F.v = F ext.v + F 2.v = F 2.v 2 = F ext 2.v 2 + F 2.v 2

4 MPSI / Mécanique II - Système formé de deux points matériels page 4/5 en ajoutant membre à membre on fait apparaître l énergie cinétique totale d(e c + E c2 ) = F ext.v + F ext 2.v 2 + F 2.v + F 2.v 2 Contrairement aux deux cas précédents, il n y a, a priori, aucune raison que les termes faisant apparaître les forces intérieures disparaissent 3. Lois de conservation 3.. Conservation de la quantité de mouvement = 0 p = mv G = cte Le référentiel barycentrique est donc galiléen = P ext + P int 3..2 Conservation du moment cinétique où E c est l énergie cinétique totale, P ext la puissance des forces extérieures et P int la puissance des forces intérieures Puissance des forces intérieures Remarquons que la puissance des forces intérieures est indépendante du référentiel P int = F 2.v + F 2.v 2 = F 2.(v 2 v ) = F 2.(v 2 v ) En particulier, pour un système rigide, P int = Énergie potentielle - Énergie mécanique Si toutes les forces sont conservatives ou ne travaillent pas = de p où E p est l énergie potentielle totale, alors l énergie mécanique totale E = E c +E p se conserve 3 Système isolé de deux points matériels Si le système est isolé, F ext = 0 et F ext 2 = 0, alors F ext = 0, M Oext = 0 et P ext = 0 dl O = 0 L O = cte R et R étant en translation l un par rapport à l autre, on peut dériver indifféremment; comme L G = L O OG mv G dl G = dl O v G mv G OG m dv G dl G = 0 L G = cte = dl O On aurait pu aussi appliquer le théorème du moment cinétique en G (fixe dans R ) dans R galiléen 3..3 Conservation de l énergie mécanique = P int Dans le cadre du programme les forces intérieures qui s exercent entre M et M 2 sont conservatives (par exemple interaction gravitationnelle ou électrostatique) de = 0 E = cte R et R étant en translation l un par rapport à l autre, on peut dériver indifféremment; comme E c = E c 2 mv2 G de c = mv G. dv G = = P int = P int = de p

5 MPSI / Mécanique II - Système formé de deux points matériels page 5/5 de = 0 E = cte 3.2 Réduction du problème à deux corps à un problème à un corps 3.2. Mobile fictif - Masse réduite Reprenons m a = F 2 a = a 2 a = F 2 m 2 F 2 m m 2 a 2 = F 2 = F 2 m 2 avec µ = m + m 2, µ appelé masse réduite + F 2 m a = a 2 a = d2 OM 2 2 d2 OM 2 = d2 M M 2 2 Soit P appelé mobile fictif et défini par GP = M M 2 = re r = F 2 µ La relation µa = F 2 peut donc être considérée comme le PFD appliqué dans le référentiel barycentrique (a = a et dérivation indifférente) à un mobile équivalent P de masse µ et soumis à une force F 2 La vitesse du mobile fictif d où v = dgp = dm M 2 = dom 2 dom v = m 2 v v 2 = + m v = v 2 v = v 2 v d autre part, les relations m GM + m 2 GM 2 = 0 et GP = M M 2 = GM 2 GM conduisent à GM = m 2 GP GM 2 = + m GP calculons alors l énergie cinétique et le moment cinétique E c = 2 m ( m ) 2 2 v + ( 2 m 2 + m ) 2 v = 2 µv2 L G = GM m v + GM 2 m 2 v2 = m ( 2 GP m m ) 2 m m v + GP m 2 v = GP µv En général, La force F 2 est conservative, portée par M M 2 et ne dépend que de la distance relative entre M et M 2 F 2 = F(r)e r Tout se passe donc comme si le mobile équivalent P ressentait la force centrale conservative créée par le centre de force fixe G Éléments cinétiques La quantité de mouvement totale dans R est nulle par définition de R p = m v + m 2 v 2 = 0

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL OBJECTIFS Jusqu à présent, nous avons rencontré deux méthodes pour obtenir l équation du mouvement d un point matériel : - l utilisation du P.F.D. - et celle du

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014 Université de Caen LMNO Relativité générale C. LONGUEMARE Applications version.0 4 mars 014 Plan 1. Rappels de dynamique classique La force de Coulomb Le principe de moindre action : lagrangien, hamiltonien

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Premier principe : bilans d énergie

Premier principe : bilans d énergie MPSI - Thermodynamique - Premier principe : bilans d énergie page 1/5 Premier principe : bilans d énergie Table des matières 1 De la mécanique à la thermodynamique : formes d énergie et échanges d énergie

Plus en détail

Mécanique du Point Matériel

Mécanique du Point Matériel LYCEE FAIDHERBE LILLE ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 SUP PCSI2 JFA. Bange Mécanique du Point Matériel Plan A. Formulaire 1. Cinématique du point matériel 2. Dynamique du point matériel 3. Travail, énergie 4.

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

Cinétique et dynamique des systèmes de solides

Cinétique et dynamique des systèmes de solides Cinétique et dynamique des systèmes de solides Page 2/30 CINÉTIQUE des systèmes matériels... 3 1.) Notion de masse...3 2.) Centre de masse d'un ensemble matériel...4 3.) Torseurs cinétique et dynamique...6

Plus en détail

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie Chapitre 5 Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie 5.1 Bilan d énergie 5.1.1 Énergie totale d un système fermé L énergie totale E T d un système thermodynamique fermé de masse

Plus en détail

Utilisation des intégrales premières en mécanique. Exemples et applications.

Utilisation des intégrales premières en mécanique. Exemples et applications. Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Utilisation des intégrales premières en mécanique. Exemples et applications. septembre 2003 Correcteur : Pascal DELLOUVE

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Le second nuage : questions autour de la lumière

Le second nuage : questions autour de la lumière Le second nuage : questions autour de la lumière Quelle vitesse? infinie ou pas? cf débats autour de la réfraction (Newton : la lumière va + vite dans l eau) mesures astronomiques (Rœmer, Bradley) : grande

Plus en détail

NOTICE DOUBLE DIPLÔME

NOTICE DOUBLE DIPLÔME NOTICE DOUBLE DIPLÔME MINES ParisTech / HEC MINES ParisTech/ AgroParisTech Diplômes obtenus : Diplôme d ingénieur de l Ecole des Mines de Paris Diplôme de HEC Paris Ou Diplôme d ingénieur de l Ecole des

Plus en détail

Mécanique du point et des systèmes matériels Version préliminaire sans garantie DEUG SMA2 2003 04, module PHYS-SP32

Mécanique du point et des systèmes matériels Version préliminaire sans garantie DEUG SMA2 2003 04, module PHYS-SP32 Mécanique du point et des systèmes matériels Version préliminaire sans garantie DEUG SMA2 2003 04, module PHYS-SP32 Jean-Marc Richard Version du 2 novembre 2003 Table des matières Introduction 5. Avertissement.................................

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Jouets...2 I.Voiture avec volant d'inertie réservoir d'énergie cinétique...2 A.Préliminaire...3 B.Phase 1...3 C.Phase 2...4 D.Phase

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

Mécanique. Chapitre 4. Mécanique en référentiel non galiléen

Mécanique. Chapitre 4. Mécanique en référentiel non galiléen Mécanique Chapitre 4 Mécanique en référentiel non galiléen I Référentiel en translation Mécanique en référentiel non galiléen Jusqu à présent, nous avons fait de la mécanique du point dans un référentiel

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE CONCOUS COMMUN SUJET A DES ÉCOLES DES MINES D ALBI, ALÈS, DOUAI, NANTES Épreuve de Physique-Chimie (toutes filières) Corrigé Barème total points : Physique points - Chimie 68 points PHYSIQUE Partie A :

Plus en détail

Physique - Résumés de cours PCSI. Harold Erbin

Physique - Résumés de cours PCSI. Harold Erbin Physique - Résumés de cours PCSI Harold Erbin Ce texte est publié sous la licence libre Licence Art Libre : http://artlibre.org/licence/lal/ Contact : harold.erbin@gmail.com Version : 8 avril 2009 Table

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE I Chaine énergétique a- Les différentes formes d énergie L énergie se mesure en Joules, elle peut prendre différentes formes : chimique,

Plus en détail

Principes de la Mécanique

Principes de la Mécanique Chapitre 1 Principes de la Mécanique L expérience a montré que tous les phénomènes observés dans la nature obéissent à des lois bien déterminées. Ces lois peuvent être, en plus, déterministes ou indéterministes.

Plus en détail

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort Chapitre 5 Le ressort Le ressort est un élément fondamental de plusieurs mécanismes. Il existe plusieurs types de ressorts (à boudin, à lame, spiral etc.) Que l on comprime ou étire un ressort, tel que

Plus en détail

LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES

LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES LES COLLISIONS FRONTALES ENTRE VÉHICULES Quel est le rôle de la masse dans un choc frontal entre deux véhicules? Quel est le rôle de la vitesse? Quelle est la force délivrée par chacun des deux véhicules?

Plus en détail

Examen d informatique première session 2004

Examen d informatique première session 2004 Examen d informatique première session 2004 Le chiffre à côté du titre de la question indique le nombre de points sur 40. I) Lentille électrostatique à fente (14) Le problème étudié est à deux dimensions.

Plus en détail

Mécanique. 1 Forces. 1.1 Rappel. 1.2 Mesurer des forces. 3BC - AL Mécanique 1

Mécanique. 1 Forces. 1.1 Rappel. 1.2 Mesurer des forces. 3BC - AL Mécanique 1 3BC - AL Mécanique 1 Mécanique 1 Forces 1.1 Rappel Pour décrire les effets d une force, nous devons préciser toutes ses propriétés : son point d application ; sa droite d action, c est-à-dire sa direction

Plus en détail

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX 1. EXPERIENCE 1 : APPLICATION DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA DYNAMIQUE a) On incline d un angle α la table à digitaliser (deuxième ou troisième cran de la table).

Plus en détail

MECANIQUE DU POINT. y e y. z e z. ] est le trièdre de référence. e z. où [O, e r. r est la distance à l'axe, θ l'angle polaire et z la côte

MECANIQUE DU POINT. y e y. z e z. ] est le trièdre de référence. e z. où [O, e r. r est la distance à l'axe, θ l'angle polaire et z la côte I) Cinématique du point matériel: 1) Référentiel: MECANIQUE DU POINT L ensemble de tous les systèmes d axes de coordonnées liés à un même solide de référence S constitue un repère Soit une horloge permettant

Plus en détail

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières Physique Générale SYSTEME DE PARTICULES DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) TRAN Minh Tâm Table des matières Applications de la loi de Newton pour la rotation 93 Le gyroscope........................ 93 L orbite

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013 TS Devoir surveillé N 3 ardi 8//3 No et Préno : Note : / Toute réponse doit être justifiée. Eercice : Le saut de la grenouille (7,5 points) Etienne Jules Marey (Beaune 83 Paris 94) physiologiste français,

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON BAC BLANC 04 / CORRECİON EXERCİCE EXERCICE I :: Le L ÉLÉMEN saut de F IODE Baumgartner D HIER À AUJOURD HUI (6pts) (9 Première partie du saut : La orce d'attraction gravitationnelle qui s'exerce sur Félix

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique ENERGETIQUE ET DYNAMIQUE ENERGETIQUE Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique 1- Objectifs de la séquence : Calculer

Plus en détail

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1 re B et C 5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal 40 Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1. Définitions a) Oscillateur écanique * Un systèe écanique qui effectue un ouveent

Plus en détail

LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage

LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage LA FORCE DE FREINAGE ou les lois physiques du freinage Du point de vue de la conduite automobile, le freinage d urgence est sans doute le geste technique le plus difficile à réaliser. C est pourtant un

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

PHYS-F-104_C) Physique I (mécanique, ondes et optiques) Solutions des questions d'examens (2004-2013)

PHYS-F-104_C) Physique I (mécanique, ondes et optiques) Solutions des questions d'examens (2004-2013) PRESSES UNIVERSITAIRES DE BRUXELLES UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES Physique I (mécanique, ondes et optiques) Solutions des questions d'examens (004-013) Pascal VANLAER Titulaire Notes rédigées par Pierre

Plus en détail

Débit d'eau et production d'électricité

Débit d'eau et production d'électricité Olympiades Nationales de Physique 004/005 Débit d'eau et production d'électricité Le professeur responsable : o M. Labolle Pierre-André, professeur de sciences physiques au lycée International des Pontonniers.

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Physique 120 périodes selon OrFo AAF4.1 Mécanique 20 AAF4.1.1 Cinématique Calculer des mouvements uniformes, rectilignes et circulaires Expliquer l'accélération gravitationnelle

Plus en détail

TD de Physique n o 1 : Mécanique du point

TD de Physique n o 1 : Mécanique du point E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M FE 3 e année Phsique appliquée 011-01 TD de Phsique n o 1 : Mécanique du point Exercice n o 1 : Trajectoire d un ballon-sonde Un ballon-sonde M, lâché au niveau du

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

Enseignement de la physique en Licence

Enseignement de la physique en Licence Enseignement de la physique en Licence Impact de la réforme du Lycée C. Furget (resp. mention PGE) ( furget@lpsc.in2p3.fr) Préambule Le travail entrepris en physique repose sur : ü Réflexion initiée en

Plus en détail

Etoiles doubles (et autres systèmes de deux points matériels)

Etoiles doubles (et autres systèmes de deux points matériels) Projet de Physique P6-3 STPI/P6-3/009 35 Etoiles doubles (et autres systèmes de deux points matériels) Etudiants : Eve ARQUIN Anastacia BILICI Mylène CHAMPAIN Arnaud DELANDE Zineb LAMRANI Coralie PONSINET

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

MÉCANIQUE PHQ 310. David Sénéchal. Département de physique Faculté des sciences Université de Sherbrooke

MÉCANIQUE PHQ 310. David Sénéchal. Département de physique Faculté des sciences Université de Sherbrooke MÉCANIQUE II PHQ 310 David Sénéchal Département de physique Faculté des sciences Université de Sherbrooke 25 juin 2015 2 Table des matières 1 Mécanique de Lagrange 9 1.1 Équations de Lagrange........................................

Plus en détail

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés.

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Préparation au CAPES Strasbourg, octobre 2008 Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Le problème posé : On se donne deux cercles C et C de centres O et O distincts et de rayons R et R

Plus en détail

Une technologie ludique

Une technologie ludique Une technologie ludique Rémi stavrakas, Patricia chabert [1] C est à partir d un support bien connu de nos élèves, la manette de la Wii, la console de jeu de Nintendo, qu une équipe pédagogique de l académie

Plus en détail

Michel Henry Nicolas Delorme

Michel Henry Nicolas Delorme Michel Henry Nicolas Delorme Mécanique du point Cours + Exos Michel Henry Maître de conférences à l IUFM des Pays de Loire (Le Mans) Agrégé de physique Nicolas Delorme Maître de conférences à l université

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Figure 1 : représentation des différents écarts

Figure 1 : représentation des différents écarts ulletin officiel spécial n 9 du 30 septembre 2010 Annexe SIENES DE L INGÉNIEUR YLE TERMINAL DE LA SÉRIE SIENTIFIQUE I - Objectifs généraux Notre société devra relever de nombreux défis dans les prochaines

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail

II.1. II. Dynamique. Table des matières

II.1. II. Dynamique. Table des matières II.1 Table des matières 1. Force, accélération et inertie...2 1.1 Approche intuitive...2 1.2 Lois de Newton...2 2. Types de forces...3 2.1 Force électrique...4 2.2 Force gravitationnelle...4 2.3 Forces

Plus en détail

Comparaisons des premières formulations du Théorème de Bernoulli de l hydrodynamique à un

Comparaisons des premières formulations du Théorème de Bernoulli de l hydrodynamique à un Comparaisons des premières formulations du Théorème de Bernoulli de l hydrodynamique à un énoncé actuel D Alembert, dans l article Hydrodynamique de l Encyclopédie (1), date la naissance de cette discipline

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

LA FORCE CENTRIFUGE. En effet, cette force tend à expulser les voitures en dehors d un virage serré.

LA FORCE CENTRIFUGE. En effet, cette force tend à expulser les voitures en dehors d un virage serré. LA ORCE CENTRIUGE Introduction La force centrifuge est assez connue du public, elle fait d ailleurs l objet d une question pouvant être posée pour l obtention du permis de conduire. En effet, cette force

Plus en détail

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015 Énoncé Soit V un espace vectoriel réel. L espace vectoriel des endomorphismes de V est désigné par L(V ). Lorsque f L(V ) et k N, on désigne par f 0 = Id V, f k = f k f la composée de f avec lui même k

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Hassen Ghalila Université Virtuelle de Tunis

Hassen Ghalila Université Virtuelle de Tunis Physique pour l'architecte Hassen Ghalila Université Virtuelle de Tunis 2007 Avant-propos Ce cours a pour objectif, d'une part, de familiariser les futurs architectes avec les propriétés de la matière

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Evaluation de la Puissance maximale

Evaluation de la Puissance maximale Evaluation de la Puissance maximale Il est actuellement abusif de dénommer «tests d évaluation de la puissance maximale anaérobie alactique» des tests fondés sur la mesure d'une puissance mécanique. Ceci

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Algèbre 1 : (Volume horaire total : 63 heures) UE1 : Analyse et algèbre

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

ERGOMÉTRIE ERGOMÉTRIE

ERGOMÉTRIE ERGOMÉTRIE Ergo = travail; métrie = mesure Une quantification précise du travail est essentielle si l on désire reproduire une charge identique pour fins de comparaisons ou d entrainement Calibration des ergomètres

Plus en détail

Mesure de la dépense énergétique

Mesure de la dépense énergétique Mesure de la dépense énergétique Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie

Plus en détail

Espaces vectoriels et applications

Espaces vectoriels et applications Espaces vectoriels et applications linéaires 1 Définitions On parle d espaces vectoriels sur le corps R ou sur le corps C. Les définitions sont les mêmes en substituant R à C ou vice versa. Définition

Plus en détail

Rupture et plasticité

Rupture et plasticité Rupture et plasticité Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 25 novembre 2009 1 / 44 Rupture et plasticité : plan du cours Comportements

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Type d'activité Activité expérimentale Notions et contenus du programme de 1 ère S Compétences attendues du programme de 1 ère S Énergie d un point matériel

Plus en détail

Stabilité et Réactivité Nucléaire

Stabilité et Réactivité Nucléaire Chapitre 1 Stabilité et Réactivité Nucléaire Les expériences, maintes fois répétées, montraient chaque fois que les déflexions subies par les particules chargées en interaction avec les noyaux ne correspondaient

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

Cours de Magnétostatique

Cours de Magnétostatique Université Joseph Fourier DEUG Sma SP- Cours de Magnétostatique Jonathan Ferreira Année universitaire - Plan du cours I- Le champ magnétique. Introduction a. Bref aperçu historique b. Nature des effets

Plus en détail

INTRODUCTION À L ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES

INTRODUCTION À L ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES INTRODUCTION À L ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES Dominique LAFFLY Maître de Conférences, Université de Pau Laboratoire Société Environnement Territoire UMR 5603 du CNRS et Université de Pau Domaine

Plus en détail

Etude du SIMULATEUR DE VOL «FLY-HO»

Etude du SIMULATEUR DE VOL «FLY-HO» ECOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 212 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ELEVES INGENIEURS DU CONTROLE DE LA NAVIGATION AERIENNE Epreuve optionnelle obligatoire de SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGENIEUR

Plus en détail

Cours et Exercices de Mécanique :

Cours et Exercices de Mécanique : Cours et Eercices de Mécanique : Mécanique du Point Ingénieur CESI Préparation au tests de sélection Version 40-1 - Programme de physique B Mécanique Chapitre 5 : Statique - Forces, moments de forces,

Plus en détail