RAPPORT ANNUEL jeunessecanadamonde.org

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2009-2010. jeunessecanadamonde.org"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL jeunessecanadamonde.org

2 CANADA UKRAINE JEUNESSE CANADA MONDE DANS LE MONDE HONDURAS COSTA RICA ÉQUATEUR PÉROU NICARAGUA BOLIVIE URUGUAY GHANA MALI BÉNIN AFRIQUE EDU SUD KENYA TANZANIE MOZAMBIQUE INDE INDONÉSIE SIÈGE SOCIAL TABLE Jeunesse DES Canada MATIÈRES Monde 2330, rue Notre-Dame Ouest, À propos de nous bureau 300 Mission, Vision, Valeurs... 1 Montréal ( Québec ) H3J 1N4 Un T +1 message du président du Sans Conseil frais en d'administration Amérique du Nord... : Un message de la présidente F et chef de la direction... 3 Une année en revue... 4 jeunessecanadamonde.org L expérience JCM Nos organisations partenaires États financiers Amis et donateurs Crédits photos : Jean-François Boyd, Sasha Fort, Tyler John, Luke Maloney, Kai Nestman et Archives CWY. Jeunesse Canada Monde est un organisme à but non lucratif. Numéro d enregistrement de l Agence du revenu du Canada : RR0001. ISSN : Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec ; Bibliothèque et Archives Canada SIÈGE SOCIAL Jeunesse Canada Monde 2330, rue Notre-Dame Ouest, bureau 300 Montréal ( Québec ) H3J 1N4 T Sans frais en Amérique du Nord : F jeunessecanadamonde.org Les programmes de Jeunesse Canada Monde sont réalisés avec l appui financier du gouvernement du Canada agissant par l entremise de l Agence canadienne de développement international (l ACDI).

3 VALEURS L'INTÉGRITÉ, qui est au cœur de toutes nos relations personnelles ou commerciales et de tous nos partenariats grâce à des interactions honnêtes, transparentes et équitables. LA RESPONSABILISATION de tous nos collaborateurs, en leur offrant l'espace dont ils ont besoin et en facilitant la mise en place de nouvelles initiatives visant à promouvoir notre mission et notre vision. LE RESPECT, en garantissant à chacun, quelles que soient sa culture, ses origines et ses réalités, un traitement équitable, en apprenant à se comprendre et à se respecter mutuellement, en comprenant que l'humanité tout entière se complète mutuellement et dépend de son environnement naturel. L IMPUTABILITÉ, se traduisant par des actions et des comportements responsables tout en restant fidèles à nos valeurs dans tous nos rapports, politiques et décisions. À PROPOS DE NOUS Jeunesse Canada Monde est une éminente organisation caritative, à l œuvre au Canada et dans le monde, dont l objectif est de procurer aux jeunes des occasions d apprentissage de grande qualité dans un contexte de développement durable. MISSION Jeunesse Canada Monde a pour mission d accroître la capacité des gens, et plus particulièrement des jeunes, à intervenir de façon dynamique dans le développement de sociétés justes, harmonieuses et durables. VISION La vision de Jeunesse Canada Monde est celle d un monde aux citoyens actifs et engagés qui, ensemble, visent à assurer le bien-être de toutes et de tous à l échelle du globe. Rapport annuel / PAGE 1

4 UN MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Jeunesse Canada Monde touche des cœurs et des esprits dans le monde entier. C est par les liens que nous tissons que nous changeons le monde. Sean Riley, Ph.D. CONSEIL D ADMINISTRATION PRÉSIDENT M. Sean Riley, Ph.D. Antigonish ( Nouvelle-Écosse ) VICE-PRÉSIDENTES M me Lorna B. Williams, Ph.D. Victoria ( Colombie-Britannique ) M me Pascale Fournier Chelsea ( Québec ) TRÉSORIER M. Elliot Muchnik Toronto ( Ontario ) ADMINISTRATEURS M me Sharryn J. Aiken Kingston ( Ontario ) M. Peter Harder Ottawa ( Ontario ) M. Charles McMillan Toronto ( Ontario ) M. Seamus O Regan Toronto ( Ontario ) M me Nikisha Reyes-Grange Toronto ( Ontario ) M. Colin Robertson Ottawa ( Ontario ) M me Priscilla Sabbas-Watts Île de Vancouver ( Colombie-Britannique ) M. Minh Anh Hadrien Collin Montréal ( Québec ) M me Jolyane Molaison Montréal ( Québec ) M. Alex Thomas Sackville ( Nouveau-Brunswick ) J aimerais tout d abord remercier toute l équipe de JCM, y compris nos merveilleux jeunes volontaires et anciens participants, nos familles d accueil au Canada et dans le reste du monde, nos organisations partenaires, les communautés qui nous accueillent à bras ouverts et le personnel dévoué de JCM. Au cours de l année qui vient de s écouler, JCM a pu, grâce à la coopération des anciens et des volontaires, démontrer qu avec des valeurs solides, un sens de l engagement et de l enthousiasme, les jeunes pouvaient avoir un impact majeur sur des communautés, au Canada et ailleurs dans le monde. J aimerais également remercier les membres du Conseil qui ont consacré temps et énergie afin d apporter la gouvernance et la perspicacité nécessaires pour soutenir cette remarquable organisation au cours de cette année de transition. Je souhaite remercier tout particulièrement les membres du Conseil qui viennent d atteindre, ou sont sur le point de le faire, la durée maximale de leur mandat. Mesdames Lorna Williams, Pascale Fournier, Nikisha Reyes-Grange et M. Elliot Muchnik ont joué un rôle clé dans la création d une organisation professionnelle prête à relever de nouveaux défis. J aimerais aussi accueillir les nouveaux membres du Conseil : M me Priscilla Sabbas-Watts, M. Seamus O Regan, M. Colin Robertson, M me Luce Moreau, M me Josée Saint-Pierre et M. Pierre Michaud. Ils nous feront chacun bénéficier de leur expertise, de leur expérience et de leurs réseaux afin de nous aider à bâtir un meilleur avenir pour Jeunesse Canada Monde. Au cours du dernier exercice, Jeunesse Canada Monde a profité du leadership de M me Iris Almeida-Côté, présidente et chef de la direction. Je saisis cette occasion pour la remercier pour l énergie et le dévouement qu elle a démontrés en repositionnant l organisation. En ce qui concerne l organisation, l année qui s achève a été marquée par la croissance et le développement. Nous avons défini des processus de gouvernance et des politiques plus solides et avons adopté un nouveau plan stratégique de cinq ans qui dotera l organisation d un plan d action clair, avec un engagement renouvelé pour l accomplissement des Objectifs du Millénaire pour le développement tels qu établis par les Nations Unies. Ce sont là des étapes critiques qui nous assureront que l organisation demeure ancrée dans les réalités internationales auxquelles nous sommes confrontés en ce 21 e siècle. Je me sens inspiré par la voie que prend JCM et je sais que l organisation continuera à être une force positive de croissance et de coopération internationale au fur et à mesure que des jeunes, venus du Canada ou d ailleurs, s attèlent à la tâche pour bâtir une communauté globale plus durable et plus équitable pour nous tous. Meilleurs sentiments, Sean Riley PAGE 2 / Rapport annuel

5 UN MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE ET CHEF DE LA DIRECTION Tandis que je termine ma première année en tant que présidente et chef de la direction de Jeunesse Canada Monde, je suis fière des réalisations de l équipe de JCM. L organisation a entrepris un processus afin de redéfinir ses priorités et d être toujours plus pertinente dans un monde en constante évolution. Iris Almeida-Côté, B.A., M.A., LL.M L organisation a élaboré un plan stratégique de cinq ans pour la période , que nous avons rédigé en interne avec persévérance et détermination. Ce plan est conçu pour traiter trois domaines prioritaires : notre engagement envers les Objectifs du Millénaire pour le développement, l instauration de relations plus étroites avec notre communauté JCM et la conception de nouveaux programmes pour les jeunes, en particulier les jeunes des Premières Nations, les Inuits et les Métis, ainsi que les jeunes de communautés défavorisées afin de créer une génération de leaders solides et ouverts sur le monde. Tout au long de l exercice, et dans le but de positionner JCM en tant qu organisation fondée sur le savoir, nous avons entrepris la révision complète de notre matériel pédagogique pour tous nos programmes. Nous avons également organisé une consultation nationale auprès des anciens de JCM. Ceci était une première étape dans nos efforts pour obtenir leur opinion et renforcer les relations et la communication avec les réseaux d anciens, de bénévoles et de familles d accueil de Jeunesse Canada Monde. L année prochaine, nous lancerons un nouveau plan national pour les anciens afin de mobiliser davantage encore notre base de soutien. De plus, JCM a entrepris un dialogue fructueux avec des organisations et des jeunes autochtones afin de définir de nouveaux programmes en collaboration étroite avec eux et d améliorer ceux qui existent déjà. Une autre réalisation d importance était de nous assurer que Jeunesse Canada Monde termine l exercice financier avec des finances saines. De nouveaux procédés et de nouvelles mesures ont été mis en place au cours de l exercice afin de nous permettre d atteindre notre objectif de 15 % de frais administratifs. Nous sommes par ailleurs toujours activement à la recherche d initiatives et d occasions de financement. Des actions soutenues et ciblées sont la clé de l atteinte de cet objectif spécifique. Nos efforts portent déjà leurs fruits. Nous avons obtenu de nouvelles sources de financement de la part du gouvernement du Québec, d associations de coopération internationale du Québec, de la Saskatchewan et du Manitoba pour des stages internationaux et des projets d engagement du public. Ces efforts se poursuivront avec vigueur tandis que nous établissons de solides partenariats au Canada et à l étranger. Jeunesse Canada Monde a toujours cru au pouvoir de changement des jeunes. Tandis que le monde s apprête à célébrer, à partir du 12 août 2010, l Année Internationale de la Jeunesse, nous nous efforcerons de leur offrir l espace dont ils auront besoin pour contribuer à cet événement et faire entendre leurs voix. Ils pourront d ailleurs le faire, à l occasion entre autres de notre Forum d apprentissage international. Celui-ci se tiendra à l automne prochain et rassemblera des jeunes et des représentants d organisations partenaires afin de discuter des moyens d établir des partenariats plus solides et d avoir un impact positif sur le développement international. En terminant, je souhaite transmettre mes plus sincères remerciements à tous ceux qui ont contribué si généreusement au succès de notre mission. Nous avons la chance de bénéficier de la contribution de partenaires, jeunes volontaires, anciens participants et amis engagés et ce, au Canada comme à l étranger. Je félicite aussi notre personnel pour ses efforts et son professionnalisme au cours des douze derniers mois. En travaillant ensemble, nous sommes en mesure d offrir aux jeunes les outils et les compétences nécessaires pour devenir de vrais leaders, aujourd hui et demain. Cordialement, Iris Almeida-Côté, B.A., M.A., LL.M Rapport annuel / PAGE 3

6 UNE ANNÉE EN REVUE L année qui vient de s écouler constitue une pierre d assise pour Jeunesse Canada Monde. L organisation a défini un nouveau plan stratégique pour et a revu ses programmes afin de les recentrer sur les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) des Nations Unies. Le modèle de partenariat de JCM a également été redéfini afin de promouvoir un plus grand transfert des connaissances et une collaboration accrue avec les organisations partenaires tout en assurant une meilleure continuité et des bénéfices à long terme pour les communautés où les jeunes volontaires sont présents. DEMEURER PERTINENTS En juillet 2009, JCM a reçu un engagement de la part de l Agence Canadienne de Développement International ( ACDI ) pour une nouvelle contribution de cinq ans qui assurera la bonne marche du programme Jeunes Leaders en Action ( JLA ). Dans le cadre de cet accord, JCM accentuera son engagement envers les OMD. Poursuivant dans l élan de ce nouveau financement, l organisation s est engagée dans un processus de planification stratégique afin d établir un plan d action visant à favoriser la croissance et le développement futurs. Le plan stratégique de cinq ans qui a été conçu se concentrera sur quatre objectifs stratégiques pour la période : 1 Assurer la cohérence, la cohésion et l équité dans la mise en place des programmes de JCM et l élaboration de nouveaux partenariats stratégiques orientés vers les jeunes au Canada et dans le monde. 2 Promouvoir la marque JCM et faire en sorte qu elle soit reconnue, au Canada et ailleurs dans le monde, en tant que chef de file de l éducation, de la formation et du réseautage des jeunes pour un développement durable. 3 Développer, au Canada, un groupe de soutien pour la promotion active de la mission, la vision, les valeurs et les programmes de JCM ainsi que de son développement institutionnel. 4 Être un organisme géré avec professionnalisme, efficace, rentable et dédié à l éducation des jeunes sur le développement. Nous basant sur ces quatre objectifs principaux, nous positionnerons l organisation afin d accroître la portée et l étendue de nos programmes et de nous assurer que JCM s adapte correctement à un paysage international en pleine évolution. PAGE 4 / Rapport annuel

7 JEUNES CANADIENS JEUNES DES PAYS D'ÉCHANGE JEUNES LEADERS EN ACTION ( JLA ) Jeunesse Canada Monde a terminé avec succès la première année du nouveau programme Jeunes Leaders en Action ( JLA ). Ce programme a été spécifiquement conçu pour être axé sur les OMD ( en particulier dans les domaines de l environnement, de la santé et de l égalité entre les sexes ) et pour assurer des bénéfices à long terme aux communautés d outre-mer accueillant nos projets. Pour atteindre tous ces objectifs, nous avons introduit de nouvelles composantes, tout en conservant la structure et les principes du modèle éducatif de JCM. En , 32 échanges de jeunes ont été réalisés dans le cadre d un programme JLA. La majorité de ces échanges ont réuni 9 jeunes canadiens et 9 jeunes issus d une communauté étrangère et leur ont donné l occasion de faire du bénévolat au sein d une communauté d accueil trois mois au Canada et trois mois à l étranger. Les jeunes volontaires vivent dans des familles d accueil et travaillent avec des organisations partenaires locales afin d en apprendre davantage sur la diversité culturelle et de développer des compétences personnelles de leadership. Cependant, l aspect échange culturel de JLA n est qu une des cinq composantes du programmes. Les autres comprennent : g Importance accordée aux projets sectoriels dans les domaines de l environnement et de la santé avec une composante sexospécifique ; g Renforcement des capacités inter-institutionnelles : soutien financier et transmission des connaissances pour les partenaires d outre-mer dans le but de renforcer leurs capacités organisationnelles afin qu ils remplissent leurs mandats et leurs missions ; g Initiatives Jeunes Leaders : fonds destinés à des projets de développement menés par des jeunes et faisant la promotion du développement communautaire, du bénévolat des jeunes et de l entrepreneuriat ; g Forums d apprentissage : rassemblement de partenaires et de jeunes représentants de JCM pour partager les meilleures pratiques et renforcer les capacités de chacun. Au cours de cette première année de mise en œuvre, l organisation s est concentrée sur la conception et la mise sur pied de projets en rapport avec la santé et l environnement, en collaboration avec ses partenaires en n oubliant pas d introduire une composante sexospécifique à chaque projet. L organisation a également conçu les autres composantes. De plus, le personnel et les organisations partenaires de JCM ont élaboré et signé des accords à long terme afin que les projets des jeunes volontaires bénéficient d une plus grande stabilité et aient un impact toujours plus positif sur la communauté. Grâce à ces accords, nous disposons maintenant d un modèle d engagement bien plus favorable : lorsqu une équipe de jeunes volontaires de JCM quitte une communauté à l issue d un échange, le travail qu elle a commencé sera poursuivi par une autre équipe de JCM plus tard cette même année ou l année suivante. Ce passage de relais d une équipe à l autre se fera sur une période pouvant aller jusqu à cinq ans. JCM encourage également ses partenaires à inviter des jeunes de leurs communautés à poursuivre le projet pendant toute l année. Cette stratégie modernisée est conçue pour s adapter aux nouvelles réalités du développement international et s assurer que les communautés qui accueillent des volontaires de JCM bénéficient autant de l expérience que les volontaires eux-mêmes. JLA EN BREF g 32 PROGRAMMES JLA DANS 12 PAYS g 548 JEUNES VOLONTAIRES g 253 JEUNES CANADIENS g 295 JEUNES DES PAYS D'ÉCHANGE g 296 FILLES g 252 GARÇONS JEUNES VOLONTAIRES PAR PAYS (en %) Bénin 5 Bolivie 5 Canada 46 Ghana 5 Honduras 5 Indonésie 5 Kenya 6 Mali 2 Mozambique 2 Nicaragua 2 Afrique du Sud 5 Tanzanie 5 Ukraine 7 JEUNES VOLONTAIRES PAR CONTINENT (en %) Afrique 33 Asie 5 Europe de l'est 5 Amérique Latine 12 Amérique du Nord 45 JEUNES VOLONTAIRES CANADIENS PAR PROVINCE (en %) Alberta 8 Colombie-Britannique 12 Île-du-Prince-Édouard 1 Manitoba 6 Nouveau-Brunswick 4 Nouvelle-Écosse 3 Nunavut 1 Ontario 31 Québec 27 Saskatchewan 4 Terre-Neuve 2 Territoires du Nord-Ouest 1 Rapport annuel / PAGE 5

8 21 PROGRAMMES DANS 6 PAYS ÉDUC-O-MONDE JCM a mené 21 programmes Éduc-o-monde avec autant de groupes scolaires entre mars 2009 et mars Ces programmes constituent une excellente occasion pour les éducateurs et les intervenants jeunesse d élaborer un programme éducatif international pour des équipes de jeunes âgés de 15 ans et plus. Éduc-o-monde est basé sur le concept d apprentissage au delà de la salle de classe. La durée et l angle pédagogique de chaque programme sont définis en collaboration avec l éducateur et une organisation partenaire internationale afin de correspondre au programme de l éducateur, mais aussi de satisfaire les besoins de la communauté locale. Ces programmes personnalisés incorporent des valeurs et une approche pédagogique dont l objectif est de susciter un plus grand sens de l engagement communautaire et une meilleure compréhension des questions globales. Le programme Éduc-o-monde est une initiative autofinancée. Au cours du dernier exercice financier, les réductions budgétaires qu ont connues les commissions scolaires et les établissements scolaires ont imposé certaines restrictions au programme. Pour répondre à cette situation, JCM a défini un nouveau plan d affaires pour le programme. Ce plan repose sur la création de partenariats à long terme avec des commissions scolaires et ministères de l éducation, en particulier en Ontario et au Québec. Les discussions initiales ont été positives et JCM se concentrera sur l application de ce modèle et d une stratégie de marketing ciblée afin de promouvoir le nouveau programme au cours du prochain exercice. INTERACTION ( IA ) Le programme InterAction en est toujours au stade de projet pilote. Le programme offre aux jeunes l occasion de vivre une brève expérience internationale d une durée allant de deux semaines à trois mois. Il s agit d un excellent moyen de découvrir, sur le terrain, le monde du développement et les enjeux internationaux. Sa durée plus courte et son calendrier les projets sont proposés au cours de l hiver ou pendant les vacances scolaires d été sont particulièrement bien adaptés aux étudiants. Comme InterAction ne bénéficie d aucun financement externe, JCM a rencontré des difficultés pour en faire la promotion efficacement, ce qui a eu un effet sur le taux de recrutement. Cependant, chaque projet qui remporte du succès fait avancer la cause du programme auprès des publics cibles. ÉDUC-O-MONDE EN BREF g 21 PROGRAMMES DANS 6 PAYS ( COSTA RICA, BÉNIN, INDE, PÉROU, ÉQUATEUR ET URUGUAY ) g 286 PARTICIPANTS DE 21 ÉCOLES / INSTITUTIONS SCOLAIRES g DES ÉCOLES / INSTITUTIONS SCOLAIRES DE 7 PROVINCES CANADIENNES NOMBRE DE PARTICIPANTS PAR PROVINCE Alberta 31 Colombie-Britannique 25 Nouvelle-Écosse 2 Nouveau-Brunswick 3 Ontario 259 Île-du-Prince-Édouard 7 Québec 200 PAGE 6 / Rapport annuel

9 BÂTIR UNE ORGANISATION FONDÉE SUR LE SAVOIR JCM a initié, en février, la révision de son matériel pédagogique avec l objectif de s inspirer des meilleures pratiques, d identifier les écarts existants et de répondre aux divers besoins des parties prenantes. Cette révision était également l occasion d intégrer des aspects spécifiques au matériel pédagogique fourni aux jeunes volontaires, y compris : l égalité entre les sexes, une approche non oppressive, des perspectives autochtones, des informations spécifiques par secteur dans les domaines de la santé et de l environnement, l engagement du public et les politiques environnementales. En revoyant son matériel pédagogique et en le rendant plus pertinent et plus accessible, JCM se positionne clairement en tant qu organisme fondé sur le savoir. Grâce à l ajout de projets sectoriels définis en collaboration avec des organisations partenaires locales, les programmes éducatifs sont de plus en plus axés sur le contenu, le savoir et un apprentissage spécifique à un secteur, tout en misant sur l approche éducative unique basée sur l action de l organisation. INTÉGRATION DE L ÉQUITÉ La mission de Jeunesse Canada Monde indique clairement que l organisation fait la promotion d une société juste, harmonieuse et durable. Cela signifie que nous devons nous assurer d offrir à tous les jeunes les mêmes chances de participer à nos projets et à nos programmes. Quel que soit son milieu d origine, toute personne est invitée à travailler avec nous et à participer en tant que famille d accueil, agent de placement professionnel ou personne-ressource. Au cours l exercice qui vient de s écouler, le groupe d action sur l équité, composé de nombreux membres du personnel, a fourni d immenses efforts pour identifier les principaux obstacles systémiques au sein de notre organisation et s y attaquer. Le travail se poursuivra. Nous avons élaboré et soumis au Conseil pour son approbation une politique d équité institutionnelle. Nous avons également élaboré une formation continue sur l équité à l intention du personnel qui sera mise en place en Notre engagement à l échelle de l organisation envers l augmentation du nombre de jeunes participants autochtones à nos programmes est un élément clé de notre plan stratégique. Afin de nous assurer que nos efforts soient fructueux, nous avons apporté des modifications à notre processus de recrutement. La formation des superviseurs de projet et l amélioration de nos ressources pédagogiques et de nos connaissances sont aussi des priorités. Nous sommes confiants que notre mission et nos valeurs continueront à nous porter vers l intégration croissante de l équité à chaque aspect de notre travail. BIEN AU-DELÀ DU STRICT DEVOIR : PORT ALBERNI/UKRAINE L équipe de JCM basée à Port Alberni a eu un impact visible sur sa communauté d accueil. Pendant sa présence, elle a pris en sus de son projet de nombreuses initiatives pour améliorer la ville. Au cours des trois mois bien remplis qu elle a passé sur place, elle compte à son actif une journée d activités sportives au Multiplex, l installation d un café à l Echo Centre, une conférence sur le commerce équitable à l école secondaire, une nuit ukrainienne à l église Trinity et enfin un concert d adieu au théâtre Capitol. Entre temps, beaucoup de choses ont été accomplies, comme la création d un guide complet des sentiers de la ville. Rapport annuel / PAGE 7

10 PLUS DE ANCIENS PARTICIPA NTS LA COMMUNAUTÉ JCM EN BREF g ANCIENS PARTICIPANTS : PLUS DE g FAMILLES D ACCUEIL : g COMMUNAUTÉS D ACCUEIL : g ORGANISATIONS PARTENAIRES : 218 MOBILISATION DE LA BASE DE SOUTIEN L an dernier, dans le cadre du nouveau plan stratégique, JCM a renforcé son engagement envers la communauté de JCM composée d anciens, de familles d accueil, de partenaires communautaires au Canada et à l étranger, de superviseurs de projet actuels et passés et, bien sûr, de l équipe dévouée de JCM. En mars 2010, JCM a tenu une journée nationale de consultation avec des anciens participants dans le but d évaluer les diverses motivations et intérêts des anciens et de tester certaines des hypothèses de JCM. Cette consultation, jumelée à un sondage mené plus tard auprès d un plus grand nombre de personnes, constituera la base de stratégie visant à rejoindre et engager les amis de JCM au Canada et à l étranger à l avenir. De plus, Jeunesse Canada Monde œuvre à la promotion de l un des piliers du modèle éducatif de JCM : un engagement actif du public. L un des objectifs des programmes de JCM est d encourager les jeunes à s impliquer davantage au sein de leur communauté, d agir localement et de penser globalement. SAMANTHA CACNIO : UNE ANCIENNE DE JCM PARTICULIÈREMENT ENGAGÉE Après avoir participé en 2007 au programme Honduras/Manitoba, elle est depuis restée activement impliquée auprès de Jeunesse Canada Monde. Son expérience a eu un réel impact sur Samantha qui est devenue bénévole au sein de la communauté de JCM. Pendant qu elle poursuivait ses études de journalisme à l université du Manitoba, Samantha est restée active en tant que diffuseure-web de JCM afin de maintenir le contact entre les membres de la communauté JCM du Manitoba. Elle a participé à la tournée de recrutement «mobilisation éclair» en décembre 2009, à la consultation nationale des anciens de JCM et à l'organisation de l événement de la Journée de la Terre 2010 de JCM au parc Stanley de Vancouver. Elle a également été sélectionnée pour faire partie du panel de jeunes de l'unesco. Samantha travaille actuellement dans le domaine des communications à Vancouver. PAGE 8 / Rapport annuel

11 Au cours de l année qui vient de s écouler, JCM a facilité l engagement du public en offrant des occasions et de l information aux anciens de JCM qui souhaitaient s impliquer davantage auprès de leur communauté. Il s agit là d un processus continu qui progressera au cours du plan stratégique de cinq ans. VOICI QUELQUES EXEMPLES D INITIATIVES RÉALISÉES EN : «La jeunesse canadienne en action : Relevons les défis du millénaire» ( Ottawa, Ontario, 7 octobre 2009 ) JCM a organisé une célébration intitulée «La jeunesse canadienne en action : Relevons les défis du millénaire», le 7 octobre 2009 à Ottawa ( Ontario ). L événement a réuni plus de 250 personnes à l hôtel Delta d Ottawa, parmi lesquels des sénateurs, députés, représentants d ambassades, des directeurs généraux des principales ONG canadiennes, des membres de la communauté d affaires et de nombreux anciens participants des programmes de Jeunesse Canada Monde. L honorable Beverly J. Oda, mi nistre de la Coopération internationale, était l invitée d honneur de cette célébration. Elle a souligné l influence positive des programmes de Jeunesse Canada Monde sur la vie des jeunes dans le monde et a souligné l importance pour la société canadienne d impliquer systématiquement les jeunes dans la prise de décision et les processus de développement. Quatre anciens participants et actuels volontaires ont également partagé leur expérience et l influence que le programme de JCM a eue sur leur vie. Thé avec le lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique ( Victoria, Colombie-Britannique, 24 novembre 2009 ) Trois groupes de Jeunesse Canada Monde ( Victoria/Ukraine, Sooke/ Mozambique, Duncan/Mozambique ) et quelque 20 partenaires de la communauté et anciens participants ont eu l occasion de prendre le thé avec l honorable Steven L. Point, lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique, au cours d une réception vice-royale. Les participants ont été invités à faire une brève présentation interactive de leur expérience et de leurs apprentissages en tant que volontaires internationaux de Jeunesse Canada Monde. Ensuite, ils ont eu la possibilité d échanger avec le lieutenant-gouverneur. Tournée de recrutement «Mobilisation Éclair» ( Est du Canada : Ontario, Québec et Nouvelle-Écosse, du 1 er au 5 décembre 2009 ) Dans le cadre de l effort constant de Jeunesse Canada Monde pour atteindre les jeunes Canadiens et pour les inspirer à s inscrire à un programme éducatif international, JCM a organisé la tournée de recrutement «Mobilisation Éclair 2009», une tournée de cinq jours à travers neuf villes allant de l Ontario à la Nouvelle-Écosse, du 1 er au 5 décembre L équipe participant à la tournée était composée de trois membres du personnel et de Samantha Cacnio ( ancienne de JCM - Honduras- Manitoba 2007 ), Tyler Colbourne ( ancien de JCM - Burkina Faso-Mali- Québec 2005 ), John Conklin ( ancien de JCM - Ghana-Sénégal- Nouveau-Brunswick 2004 ), et Marie-Laure Tapp ( ancienne de JCM - Honduras-Ontario 2006 ). Des mobilisations éclairs ont été organisées sur des campus universitaires et des cégeps et étaient suivies dans certains cas de séances d information sur les programmes de JCM. Les thèmes des mobilisations étaient liés à des enjeux globaux ou des journées spéciales, telles que la Journée contre le VIH-Sida et la Journée internationale des volontaires. Grâce à cette initiative innovatrice, JCM a pu toucher plus de jeunes directement et indirectement par les vidéos sauvegardées sur le site YouTube. Série Dialogue Saisissant l occasion qu offre la Journée internationale de la femme, JCM a lancé sur le web une nouvelle initiative d engagement du public baptisée la série Dialogue. JCM espère, avec ce nouveau projet de média social, susciter un dialogue enrichissant quant aux questions globales et offrir un espace au sein duquel jeunes volontaires, anciens, partenaires et membres du personnel pourront partager leurs opinions et exprimer leur propre engagement à créer un monde meilleur. Pour la première édition de la série Dialogue, les amis de JCM se sont rassemblés afin de saluer les progrès déjà accomplis et de reconnaître qu il reste du travail à faire pour atteindre une véritable égalité des sexes à l échelle internationale. Rapport annuel / PAGE 9

12 L EXPÉRIENCE JCM Jeunesse Canada Monde propose des expériences internationales hors des salles de classe, qui se traduisent par une approche concrète du monde susceptible de contribuer à la formation des leaders de demain. LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AVANT TOUT L objectif des programmes de JCM est de procurer aux jeunes des expériences éducatives au cœur du monde réel, tout en accordant une importance primordiale à la santé et à la sécurité des participants. JCM fait une sélection rigoureuse de ses partenaires d outre-mer en fonction de leur capacité à procurer aux jeunes volontaires un environnement d apprentissage sûr et sain. Pour ce faire, l organisation consulte des agences gouvernementales canadiennes et internationales afin de s assurer que les destinations de chaque programme sont sans danger pour les participants et que nos organisations partenaires sont connues et respectées localement. DONNER AUX JEUNES UNE MEILLEURE COMPRÉHENSION DE TROIS THÈMES IMPORTANTS Jeunesse Canada Monde s est engagé à contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies, en particulier dans les domaines de la santé, de l environnement et de l égalité entre les hommes et les femmes. ENVIRONNEMENT : En association avec ses partenaires, JCM élabore des projets qui permettront aux jeunes d aider à la mise en place de solutions et de répondre à d importants défis liés au développement durable au sein des communautés locales. Les jeunes volontaires peuvent par exemple participer à des campagnes municipales afin d informer la population de nouvelles initiatives de développement durable, de contribuer à un effort de reforestation ou de travailler pour mettre en place un programme communautaire de compost ; ce ne sont là que quelques exemples des façons dont les volontaires participent activement à la promotion d un avenir durable. SANTÉ : Les jeunes volontaires, en collaboration avec les organisations partenaires de JCM, soutiennent les services de santé locaux et s assurent que les membres de la communauté soient bien informés des meilleures pratiques pour maintenir un style de vie sain. Ils participent soit à des programmes sur la nutrition de base ou l hygiène, ou éduquent la population locale sur les meilleurs moyens de réduire la propagation des maladies infectieuses telles que la malaria, le VIH-Sida, etc. Les jeunes volontaires et les partenaires jouent un rôle vital lorsqu il s agit d encourager de meilleures pratiques sanitaires au sein des populations des communautés d accueil, au Canada et à l étranger. ÉGALITÉ DES SEXES : Dans le cadre de tous les programmes de JCM, une importance particulière est accordée à l égalité entre les sexes au sein des communautés canadiennes et d outre-mer. L égalité entre les hommes et les femmes constitue un élément essentiel à la création de sociétés justes et harmonieuses. Les programmes permettent d apprendre comment intégrer le thème de l égalité entre les sexes à la vie quotidienne et de s assurer que les leaders de demain seront en mesure de garantir l égalité des chances à tous. ÉDUC-O-MONDE : COSTA RICA Î.-P.-É. Pour achever leur 12 e année en beauté, six adolescents de l Île du-prince-édouard ont décidé d essayer quelque chose de différent. Au lieu de prendre, comme la plupart de leurs camarades, la direction d une station balnéaire ou d un parc d attractions au moment de la semaine de relâche en mars, Dana Kenny, Haley Doherty, Nicola MacLeod, Olivia White, Chelsie Keenan et Lucas MacArthur, des amis tous âgés de 17 ans, ont décidé de faire du bénévolat avec Jeunesse Canada Monde dans une forêt tropicale du Costa Rica. Ce faisant, ces jeunes de Charlottetown ont eu l occasion de vivre un échange interculturel qu ils ne sont pas près d oublier. Leur projet principal était de construire des sentiers en escalier dans la réserve biologique montagneuse, mais ils ont aussi aidé à la réparation d un barrage. Se trouver et travailler dans une authentique forêt tropicale était en soi une expérience unique. PAGE 10 / Rapport annuel

13 NOS ORGANISATIONS PARTENAIRES PARTENAIRES INTERNATIONAUX AJUDE, Mozambique Asociación Ambiental VIDA, Costa Rica UNE APPROCHE PÉDAGOGIQUE QUI A FAIT SES PREUVES Jeunesse Canada Monde donne aux jeunes participants l occasion de développer et de mettre en pratique des compétences personnelles et professionnelles qui les aideront à devenir des citoyens du monde responsables et actifs. Grâce au modèle éducatif de JCM, les participants apprennent en œuvrant de façon pratique au sein de leur communauté d accueil. Vivre avec une famille d accueil, travailler avec un( e ) homologue, faire du bénévolat dans des communautés... tous ces aspects du programme JCM sont conçus pour encourager les participants à développer leur propre style de leadership. L approche JCM pousse les jeunes à quitter le confort de leur environnement quotidien pour s ouvrir à de nouvelles expériences, toutes conçues pour leur donner une compréhension plus approfondie d autres cultures, de réalités différentes et du monde qui nous entoure. KAI NESTMAN ET TIMOTHÉE AKAKO : UN EXTRAORDINAIRE DUO D HOMOLOGUES Le concept d homologues, dans l approche JCM, est conçu pour encourager des contacts durables, une plus grande compréhension culturelle et la présence d un mécanisme de soutien pour les jeunes tout au long de leur programme. Kai Nestman et Timothée AKAKO ont participé au programme Salaberry-de-Valleyfield/ Bénin et travaillé de concert au sein de leur communauté d accueil afin d éduquer le public sur les programmes de durabilité municipale telle que le compostage et le recyclage. Une fois leur programme terminé, Kai et Timothée sont rentrés chez eux tous deux plus enthousiastes et plus conscients des possibilités qui s offrent à eux dans leur propre communauté. Timothée achève actuellement ses études en changements climatiques et aime débattre de questions de durabilité avec d autres membres de la communauté afin de les aider à comprendre la nécessité du développement durable. Quant à Kai, qui a l intention de devenir un leader de projet pour Jeunesse Canada Monde ou Katimavik, est un politicien en herbe qui ambitionne de faire du Canada un pays axé davantage sur le développement durable. Asociación Cultural de Intercambio ( ACI ), Costa Rica Association of Non Governmental Organizations of Honduras ( ASONOG ), Honduras Brigada de Voluntarios Bolivarianos de Peru ( BVBP ), Pérou Direction nationale de l agriculture, Mali Foro Juvenil, Uruguay FUNARTE, Nicaragua Fundación Reto Internacional, Équateur FUNDEHUS, Bolivie ICYE, Honduras INPRHU Somoto, Nicaragua ivolunteer, Inde National University of Ostroh Academy, Ukraine State Ministry of Youth and Sports Affairs, Indonésie Student and Youth Travel Organization ( SYTO ), Bénin Student and Youth Travel Organization ( SYTO ), Ghana The Kijabe Environment Volunteers ( KENVO ), Kenya UVIKIUTA, Tanzanie Volunteer Centre, Afrique du Sud PARTENAIRES CANADIENS Beaconsfield High School, Beaconsfield ( Québec ) Cégep de l Outaouais, Gatineau ( Québec ) Collège André Grasset, Montréal ( Québec ) Collège Marie-Victorin, Montréal ( Québec ) Crescent School, Toronto ( Ontario ) Duke of Edinburgh, Oshawa ( Ontario ) Glebe Collegiate, Ottawa ( Ontario ) Heritage College, Gatineau ( Québec ) Huron Heights Secondary School, Newmarket ( Ontario ) North Toronto Collegiate Institute, Toronto ( Ontario ) Prince of Wales Mini School, Vancouver ( Colombie-Britannique ) Queens University Teachers College, Kingston ( Ontario ) Sexsmith Secondary School, Sexsmith ( Alberta ) St Thomas High School, Pointe-Claire ( Québec ) UQAM, Montréal ( Québec ) York Region District School Board, Newmarket ( Ontario ) Rapport annuel / PAGE 11

14 ÉTATS FINANCIERS PRODUITS ET CHARGES DE L EXERCICE Terminé le 31 mars PRODUITS Subventions ACDI Partenariat canadien $ $ Autres (note 1) Contributions en nature (note 5) CHARGES Programmes Administration (note 7) Amortissement des immobilisations Contributions en nature (note 5) EXCÉDENT DES PRODUITS SUR LES CHARGES $ $ BILAN Au 31 mars ACTIF À COURT TERME Trésorerie et équivalents de trésorerie (note 2) $ $ Dépôts à terme, 0,35 % à 1,55 % Créances Subventions à recevoir Avances pour projets Frais payés d avance DÉPÔTS À TERME, 1,85 % à 2,00 %, échéant en octobre IMMOBILISATIONS (note 3) $ $ PASSIF À COURT TERME Fournisseurs et charges à payer $ $ Apports reportés (note 4) Subventions à payer ACTIFS NETS (note 6) Investis en immobilisations Affectés à titre de réserve Affectés à titre de réserve de stabilité financière Affectés à titre de réserve pour programmes $ $ PAGE 12 / Rapport annuel

15 NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS DE L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS AUTRES PRODUITS Dons $ $ Frais des jeunes participants Intérêts $ $ 3. IMMOBILISATIONS 2. TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE Acceptations bancaires $ $ Encaisse $ $ La société bénéficie d une marge de crédit autorisée de $, portant intérêt au taux préférentiel de la banque plus 0,5 %. Coût Amortissement cumulé Valeur comptable nette Valeur comptable nette Matériel de bureau $ $ $ $ Matériel informatique Améliorations locatives $ $ $ $ 4. APPORTS REPORTÉS Solde au début $ $ Montant reçu pour les exercices suivants Montant constaté à titre de produits de l exercice ( ) ( ) $ $ 5. CONTRIBUTIONS EN NATURE Contributions canadiennes $ $ Contributions étrangères $ $ 6. GESTION DU CAPITAL L'objectif de la société en matière de gestion du capital consiste à disposer de liquidités suffisantes lui permettant de financer ses opérations. La société considère à titre de capital son actif net qui n est soumis à aucune exigence externe. Une politique de placements visant principalement à protéger son capital a été établie. La société ne peut investir ou détenir du capital dans des instruments dont le capital est non protégé ou encore dans des investissements à risque élevé. Les réserves discrétionnaires et internes suivantes ont été établies par la direction ou par le conseil d'administration : a) Affectation à titre d investissement en immobilisations Les investissements en immobilisations représentent les sommes investies au niveau des immobilisations. b) Affectation à titre de réserve La réserve a été établie pour tout événement imprévu. c) Affectation à titre de réserve de stabilité financière La réserve de stabilité financière a été établie dans le but d assurer la stabilité financière de la société. d) Affectation à titre de réserve pour programmes La réserve pour programmes a été établie pour des programmes futurs. Durant l exercice, la société a réaffecté et transféré ses réserves concernant la stabilité financière et les programmes à la réserve pour événement imprévu. 7. RÉPARTITION DES SALAIRES ADMINISTRATIFS ET DES AVANTAGES SOCIAUX Au cours de l exercice financier se terminant le 31 mars 2010, des salaires et avantages sociaux, pour un montant de $, ont été répartis de manière proportionnelle basée sur les heures directement attribuées à chacune des fonctions. Un montant de $ a été inclus dans les dépenses de programmes et un montant de $ dans les frais d administration (aucun au 31 mars 2009). Rapport annuel / PAGE 13

16 AMIS ET DONATEURS Depuis sa création, Jeunesse Canada Monde a pu poursuivre sa croissance grâce au généreux soutien de l Agence canadienne de développement international ( ACDI ) et à celui de milliers d autres donateurs de toutes les régions du pays. Jeunesse Canada Monde reçoit également des fonds de la part du Canada World Youth National Endowment fund, du Fonds Guy-Bordeleau, du British Columbia Endowment Fund administré par la Vancouver Foundation ( vancouverfoundation.ca ), et du fonds Kateri-Jeunesse Canada Monde administré par la Fondation du Grand Montréal ( fgmtl.org ). Vous êtes encouragés à faire parvenir vos dons à Jeunesse Canada Monde. Des reçus pour fins d impôt peuvent être émis pour tous les dons. (Numéro d enregistrement de l Agence du revenu du Canada : RR0001). Jeunesse Canada Monde accepte également les transferts directs de valeurs mobilières ( actions et obligations ). Pour en savoir plus et pour faire un don en ligne, visitez jeunessecanadamonde.org. Ce qui suit est une liste partielle de nos donateurs. Nous souhaitons leur témoigner notre reconnaissance pour leur contribution, essentielle à nos succès. Imprimé sur du papier contenant 100 % de fibres recyclées postconsommation, certifié Éco-Logo. Procédé sans chlore. Recyclé et fabriqué à partir d énergie biogaz. DONATEURS INDIVIDUELS : $ ET PLUS Beaudry, Evelyne Bédard, Stéphane Briscoe, Diane Carlson, Peter Chartrand, Mark Cheung, Horace Couture, Marielle Girard, Marie-Eve Gordon, Margaret Guèvremont, Kim Hill, Jeanette Johnson, Christopher Lagacé, Gilles Lapointe, Marie-Danielle Leblond, Nicole et Larry Lefebvre, Jessie Anne Marchand, Renée Paul, John Peters, Roy Prénovault, Denis Raymond, Lise Robinson, Anne Rodden, Remy Rowlands, Jane Stiles, Dorothy Thirion, Philippe Tracey, Keating Vergara, Pamela Weyman, James, C. Willms, Alan Wood, Richard $ $ Allard, Charles Alvadj, Tatjana Archambault, Danièle Aubry, Joyce Aubry, Steven Benckhuysen, Lisa Berghuis, Jennifer Brown, Joanne Cameron, Lorraine Comrie, Lesly Culligan, Jessie Davison, Galen Desrochers, Nathalie Dewar, Bob Eastwood, Peter Fafard, Luc Fenton, Scott Fournier, Carmelita Fox, Claudine Gagnon, Catherine Heystee, Mark Karkas, Helen Lacombe, Cécile Landry, Herman Lloyd, Lisa MacLean, Brenda M Marchand, Julie Marqueses, Billie Jean McLean, Gary Ménard, Pierre Miller, John Miller, Garth Morin, Lucie O'Neill, Kerry O'Shea, Donna Ouellet, Jacques-Antoine Parsons, Paul Perillat, Albert Perkins, Stanley Pierre, Girard Pilon, Jean-François Pynn, Karen Rooney, Irene Sanchez Flores, Monica Sandron, Rina Sauro, Jeanne Semonick, Kim Summerhill, Louise Tougas, Martin 500 $ $ Adamson, Joy Adane, Zerihun Auger, Michel Badowich, Evelyn Bartolf, David Black, Maureen Booth, Helen Brodovsky, Sid Cadman, Patrick Callanan, Stanislaus Cammayo, Kathreen Campbell, Robert Cass, Sue Cheng, Fronia Comrie, George Cormack, Everett Dahl, Elaine Dedrick, Don Degarie, Johanne Denis, Jean-François Doyon Hanson, Maya Drudi, Leonard Ducharme, Graham et Tracy Dufour, Rénal Dupras, André Durden, David Ellis, Maria Garcia, Catherine Gautreau, Ron Jackman, Brian Jalbert Denis, Lucille Johnson, Charles Johnson, Charles et Ireene Johnston, Joan Joly, Jules LeBlanc, Joanne Kasdan, Donna Kovacs, Cassandra Kwasnicki, Raylene Rose Lacasse, Lise Lahanky, Natalie L'Héreault, Joanne Lind, John Liotta, Nancy Lynne, Maher MacLean, Brenda Manship, Leslie et Jon Marrast, Bernard-Julian McGill, Carolyn Mekonen, Terhas Mekonen, Elsa Moignard, Margaret Newport, Yvonne O'Brien, Barbara et Brian Paquette, Claude Pessoa, Lino Provencher, Adrienne Renaud, Terry Roberts, Suzanne Scheufler, Jane Sherlock, Maureen Simard, Sylvie Sokolowski, John Spain, Vincent Steedman, Shirley Stevenson, Frances Stewart, Anne Stradeski, Lynette J. Superina, Giuliano Valdes, Jaime Miguel Vertolli, Lee-Ann Voth, Miller, Blair Weber, Annett et Veit Wodroffe, Alan DONATEURS INSTITUTIONNELS : $ ET PLUS Gouvernement du Canada / ACDI Cégep Marie-Victorin $ $ Demers Beaulne S.E.N.C.R.L. Manitoba Council for International Cooperation $ $ Ontario Inc. Atelier du Store Bernice MacNaughton High School Centre Médical St-Félix-de-Valois Congrégation de N.D. du Québec Downtown Comics Inc. Fondation du Grand Montréal Fondation Elaine et Réal Raymond FONDATION JOHN LYONS INC. Gemcom Software International Inc. Inuvialuit Regional Corporation Les Avantages sociaux Delta Lions Club of Mount Albert & District Mexicali Rosa's Moncton Inc. Norman Black Foundation, The Pro Vie Assurances Rotary Club of Brampton Royal Bank of Canada Saskatchewan Council for International Co-operation Services financiers André Bélanger Southern Fruit Packers-Jarnail Gill SunRae Construction Ltd. The Rotary Club of Sechelt Vancouver Foundation 500 $ $ Québec inc. Athabasca Delta Community School Bodkin Educational Consulting Boys and Girls Club Callidas Ltd. Check Your Head Clark Freightways Club Richelieu Granby Fondation Columbia Institute Centre for Civic Governance Crosstown Motors East York Scarborough Reading Association Inc. Emsdale Lion's Club Inc. Fort Chipewyan Metis Local 125 Four Boys Holdings Inc. Glenn Duxbury & Assoc. Hem-Gill Industries Ltd Hubel Insulating LTD Huka Sales, Services & Rentals Interact Club of Salisbury Composite Kiwanis Club of Oliver Knights of Columbus Sacred Heart Le Club Richelieu Féminin de Sudbury Les Écuries Gérard Clayon inc. Lion's Club Pictou Lori G. Andreachuk Professional Corporation Midland Civitan Club National Council Jewish Women/NCJW Edmonton Nisga'a Lisims Government Norcam Nunavut Tunngavik Inc Rotary Club of Sunshine Coast Rotary Club of Truro Royal Canadian Legion, Ladies Auxiliary -BR. 42 Sirco Machinery Company Limited Sisters of Charity of Immaculate Conception Skookum Asphalt Ltd. Soeurs de Sainte-Croix SSQ Groupe financier St. Mary's Catholic Church PAGE 14 / Rapport annuel

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR jeunessecanadamonde.org Jeunesse Canada Monde a pour MISSION d accroître la capacité des gens, et plus particulièrement des jeunes, à intervenir de façon dynamique

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada Les YMCA du Canada Notre vision du Canada Un pays respecté dans le monde entier pour ses collectivités sûres et dynamiques,

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Rapport de la délégation du Canada

Rapport de la délégation du Canada Forum mondial de l éducation «Planifier pour 2015 Un catalyseur pour l élaboration des politiques de la décennie à venir : mesure, portée et entrepreneuriat» Londres, Royaume-Uni Du 19 au 22 janvier 2014

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Les niveaux de changement d ISF

Les niveaux de changement d ISF Les niveaux de changement d ISF Les défis du développement international sont multidimensionnels. Le pouvoir, l interconnectivité, la géographie, le comportement humain, l économie, et d autres éléments

Plus en détail

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Recrutement Professionnels Solutions RH Services en entreprise Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux L époque du travail individuel

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec)

Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec) Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec) Priorité au discours prononcé Bonjour Mesdames et Messieurs. Je suis

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

INTERNATIONALEMENT DES DIPLÔMES RECONNUS. Vos compétences en français officiellement reconnues à vie

INTERNATIONALEMENT DES DIPLÔMES RECONNUS. Vos compétences en français officiellement reconnues à vie DES DIPLÔMES RECONNUS INTERNATIONALEMENT Vos compétences en français officiellement reconnues à vie LE DELF ET LE DALF SONT RECONNUS DANS 167 PAYS ET PROPOSÉS DANS PLUS DE 1000 CENTRES D EXAMEN ACCRÉDITÉS

Plus en détail

Rapport d activités 2014-2015

Rapport d activités 2014-2015 INSTITUT DE GESTION FINANCIERE DE QUEBEC (IGF-QUEBEC) 1 TABLE DES MATIERES MOT DU PRÉSIDENT... 3... 4 MISSION... 4 VISION... 4 CLIENTELE... 4 ADMINISTRATEURS D... 5 CONSEIL D ADMINISTRATION... 5 CONSEIL

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Programme de l atelier Cadre bâti sain

Programme de l atelier Cadre bâti sain Programme de l atelier Cadre bâti sain Ce document est destiné à servir de modèle pour un atelier s adressant aux professionnels de la santé environnementale. Cet atelier nécessite un animateur et un conférencier.

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec

Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec Directeur régional ou directrice régionale 1, région du Québec Société de leucémie & lymphome Montréal, Québec LE POSTE La Société de leucémie & lymphome du Canada recherche un nouveau directeur régional

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012 Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon Exercice terminé le 30 juin 2012 Table des matières Mot du président... 3 Activités de financement... 4 1. Tournoi de Golf... 4 2. Tirage... 5 Nos

Plus en détail

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS LE PRÉSENT PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS (ci-après le «Protocole») entre en vigueur le 16 e jour de juillet

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du CORPORATION DES SERVICES EN ÉDUCATION DE L ONTARIO Programme de perfectionnement professionnel des membres des conseils scolaires Modules 5 Partie A : L évaluation du rendement de la direction de l éducation

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE Une nouvelle analyse du livre pêche Juin 2009 Initiative : une ville pour toutes les femmes IVTF L est un partenariat entre des femmes

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Translation L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Un Groupe de travail du Forum intergouvernemental sur la sécurité chimique (FISC) vient récemment de rédiger

Plus en détail

Occasionsde Commandites

Occasionsde Commandites Occasionsde Commandites Table de Matières Message du Doyen 1 Message de la Directrice du Programme MBA 2 Message des Organisateurs 3 Faîtes partie du Concours 4 Commanditaires du Concours 2013 5 Données

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Rapport 2014 sur les camps mathématiques

Rapport 2014 sur les camps mathématiques Rapport 2014 sur les camps mathématiques Avancement Découverte Apprentissage Application Société mathématique du Canada 1725, boul. St. Laurent, bureau 109 Ottawa (Ontario) CANADA K1G 3V4 smc.math.ca Une

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 RAPPORT D ÉTAPE au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 Planification stratégique Le personnel de l ISAC a appuyé le comité conjoint du CPSSP/CDPISP chargé de faire des recommandations

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Travailler ensemble vers l excellence en santé et en bien-être Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Sommaire exécutif Le 23 avril 2014 Table des matières Message de la présidente et de

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Message de la direction

Message de la direction Karen McGee Présidente nationale Jean-François Champagne Directeur général Message de la direction Au cours de l année 2010, alors que plusieurs entreprises s efforçaient de demeurer concurrentielles,

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie future est une récompense annuelle créée par les dirigeants des

Plus en détail

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012

RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 46 ième assemblée générale annuelle Tenue au Collège Édouard-Montpetit Le 12 septembre 2012 Mot du président Une autre année vient de se terminer à la Librairie coopérative

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche.

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche. Le financement de la recherche communautaire Ce document contient des informations concernant le processus de demande de fonds. La première section décrit les principales étapes de ce processus et donne

Plus en détail

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Pour diffusion immédiate DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Une impressionnante liste de partenaires

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Le 9 juin 2015 Ottawa, Ontario Je suis heureuse de vous présenter le rapport du conseil d administration 2014 de l

Plus en détail

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en L AFMC est reconnaissante de l occasion qui lui est donnée de rencontrer les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition

Plus en détail

Comment le perfectionnement professionnel peut-il appuyer l internationalisation des écoles de l Alberta?

Comment le perfectionnement professionnel peut-il appuyer l internationalisation des écoles de l Alberta? Chapitre 5 Perfectionnement professionnel Ce chapitre présente les activités de perfectionnement professionnel qui peuvent permettre de renforcer les capacités du personnel des autorités scolaires. Comment

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE»

CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE» CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE» TABLE DES MATIÈRES 1. Le Cadre de soutien et ses objectifs... 3 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Les organismes admissibles exclusions

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail