LIGNE BRÉTIGNY-LA MEMBROLLE Ligne Brétigny La Membrolle MODERNISATION ENTRE CHÂTEAU-RENAULT ET NOTRE-DAME-D OÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIGNE BRÉTIGNY-LA MEMBROLLE Ligne Brétigny La Membrolle MODERNISATION ENTRE CHÂTEAU-RENAULT ET NOTRE-DAME-D OÉ"

Transcription

1 LIGNE BRÉTIGNY-LA MEMBROLLE Ligne Brétigny La Membrolle MODERNISATION ENTRE CHÂTEAU-RENAULT ET NOTRE-DAME-D OÉ PRISE EN COMPTE PAR RFF DE L AVIS DÉLIBÉRÉ N AE DE L AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE AOUT 2011 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 1 / 27

2 Auteurs Entités Coordonnées Jean-Philippe MOREAU SNCF Pôle Maîtrise Ouvrage Mandatée 3 rue Edouard Vaillant Tours Cedex 1 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 2 / 27

3 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION Mise à jour du RESUME NON TECHNIQUE Raisons pour lesquelles, notamment d un point de vue de l environnement, la solution présentée a été retenue Le contexte Description du projet Impacts des aménagements et mesures envisagées pour réduire les impacts Le milieu physique La ressource en eau Le milieu naturel Le milieu humain Paysage, patrimoine, tourisme et loisirs L environnement acoustique USAGE ACTUEL DE LA LIGNE Généralités État des lieux de l infrastructure entre Châteaudun et La Membrolle Trafic circulation Voyageur et Fret et perspectives Situation Générale Trafic Voyageurs Trafic Fret INCIDENCE SUR NATURA COMPLEMENTS A L ETUDE D IMPACT ETUDE HYDROLOGIQUE ANALYSE DES VARIANTES ANALYSE DES IMPACTS Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 3 / 27

4 1 INTRODUCTION Le projet de modernisation entre Château Renault et Notre Dame d Oé, du fait de son montant, supérieur à 1,9 millions d euros (puisque égal à 16,5 millions d euros courants), et des atteintes qu il est susceptible de porter à l environnement, est soumis à étude d impact sur l environnement, au titre de l article R122-8 du code de l Environnement. L étude d impact a été présentée en avril 2011 à l Autorité Environnementale. Celle-ci a rendu un avis délibéré le 20 juillet Elle précise que les impacts temporaires et permanents sur le milieu physique et naturel seront modestes si les précautions prévues sont prises. Afin d améliorer le contenu de l étude d impact, L AE recommande de : Insérer une cartographie au résumé non technique et d adapter son contenu aux remarques formulées par l AE ; Décrire l usage actuel de la ligne ; Compléter l analyse des méthodes utilisées ; Présenter une évaluation des incidences au titre du Natura Le présent dossier reprend point par point les remarques de l AE afin d apporter les précisions demandées ou les corrections, souvent de forme, qui ont pour but d améliorer la bonne compréhension du public. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 4 / 27

5 2 MISE À JOUR DU RESUME NON TECHNIQUE L autorité Environnementale a demandé de compléter le résumé non technique d une cartographie et d adapter son contenu à aux remarques formulées. 2.1 Raisons pour lesquelles, notamment d un point de vue de l environnement, la solution présentée a été retenue Le but de cette opération est de remettre à niveau la section de Château-Renault à Notre Dame d Oé caractérisée par 21 km de voie ferrée vieillissante pour assurer sa pérennité. Actuellement, et ce depuis 2007, un ralentissement à 40 km/h, imposé par les normes de sécurité ferroviaire, a été mis en place. Le relèvement de vitesse à 140km/h (Château Renault Monnaie) et à 110 km/h (Monnaie Notre Dame D Oé), cumulé à la suppression des 3 km de ralentissement provisoire à 40 km/h au sud de Monnaie permettra potentiellement un gain de 7 minutes sur la desserte de la section Le contexte La ligne ferroviaire Dourdan à La Membrolle sur Choisille, fait partie de la liaison Paris Châteaudun - Vendôme - Tours qui date de Cette section de ligne de 101 km est aujourd hui constituée d une voie unique (ex-double Voie), non électrifiée, ouverte aux circulations Voyageurs et Fret d intérêt régional. Elle assure deux fonctions principales : au nord, la liaison entre l Eure et Loir et l Ile de France ; au sud la desserte régionale entre l Eure et Loir et le Vendômois d une part, et Tours d autre part. Les constituants de la voie sont anciens. La fatigue générale accumulée par ses constituants et la difficulté de maintenance de ces installations ont généré la mise en place de près de 30 km de ralentissements à 60 et 40 km/h. Les vitesses limites avant mise en place des ralentissements étaient les suivantes : 100 km/h de Châteaudun à Vendôme ; 90 km/h de Vendôme à La Membrolle. Le trafic global sur la section de ligne Châteaudun La Membrolle est proche des 3000 trains par an sans pour autant pouvoir dépasser ce seuil du fait des caractéristiques d exploitation imposées par les spécificités de l infrastructure. En effet, des cantons longs et une vitesse de ligne réduite ne permettent pas d offrir plus de sillons malgré les souhaits de la Région Centre. Le trafic Voyageurs est exclusivement composé de trains régionaux TER Centre. Globalement en 2010, le nombre moyen et quotidien de voyageurs atteint près de 200 voyageurs sur la ligne entre Vendôme et Tours. Un grand nombre correspond à des abonnés et en particuliers des abonnés scolaires (60% d abonnement scolaires). Le trafic Fret, constitué essentiellement de céréales, génère un trafic significatif de près de tonnes par an. Le trafic FRET est limité à 20 tonnes par essieu et sa vitesse de 30 à 60 km/h selon les zones. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 5 / 27

6 Mise en place d une base travaux durant la durée du chantier Description du projet Objectifs du projet : La modernisation de la section de ligne ferroviaire entre Château Renault et Notre Dame d Oé est nécessaire du fait de son état médiocre engendré par la vétusté générale de son armement. Des ralentissements à 40 km/h sur cette section ont été imposés sur 3 km, allongeant le temps de parcours de 4 minutes. Les travaux consisteront donc à renouveler l infrastructure ferroviaire, et permettront également de relever la vitesse de circulation de 90 km/h actuellement à 140 km/h à terme entre Château Renault et Monnaie et à 110 km/h entre Monnaie et Notre Dame d Oé La modernisation du tronçon Château Renault Notre Dame d Oé a pour objectifs principaux : - le gain en temps de parcours par suppression des ralentissements et par le relèvement de vitesse des trains ; - l'amélioration du confort des voyageurs par la modernisation de la voie ; - le développement du fret. Le budget de l opération 16,3 millions d euros, co-financé par l état, la région centre dans le cadre du CPER (Contrat de projet État Région). Description des interventions : Le programme de l opération nécessite les travaux suivants : Remplacement de tous les constituants de la voie. Les vieilles traverses bois ou béton sont remplacées par des traverses neuves en béton, les rails de 1921 par du rail Vignole neuf de type LRS, et l assainissement de la plateforme ferroviaire sera réalisé grâce à un relevage général de la voie de près de 200 mm en mettant en place du ballast sain calibré. La base travaux sera située en gare de Château Renault, à l emplacement actuel des voies de services. Elle aura pour fonction de stocker les matériaux neufs (ballast et traverses) et de recevoir les trains dits de travaux nécessaires à l acheminement des matériaux. Un accès routier existant, et donnant sur la RD 910, sera utilisé pour les approvisionnements de la base. Les travaux de la phase chantier correspondent à des travaux traditionnels de génie civil et de travaux publics : travaux de manutention mécanisés: - dépose de voie par engins de chantier rails-route de type pelle mécanique - pose de la voie nouvelle par engin rails-route ou bien par portique monté sur un train de travaux (procédé laissé au choix de l'entreprise adjudicataire du marché); - déchargement de ballast; travaux de soudures pour le long rail ; travaux de confortement sur ouvrages d'art et hydrauliques. Les impacts seront temporaires et se limiteront à la durée du chantier ou une partie de celui-ci. Les travaux principaux de voie sont prévus du 9 septembre 2011 au 23 décembre Les travaux sur les ouvrages d'art et sur la signalisation ferroviaire pourront se prolonger jusqu'en février Les travaux sur les ouvrages hydrauliques sont prévus durant l'été Tous ces travaux seront programmés en journée (8h00-18h00), du lundi au vendredi. La ligne étant fermée pendant toute la durée des travaux de voie (septembre à décembre 2011), aucun train commercial ne circulera de jour comme de nuit. Un transport de substitution par car sera organisé pour les voyageurs aux heures habituelles des trains. Ces travaux s'accompagnent d'une légère modification du tracé dans les courbes pour permettre le passage des trains à une vitesse supérieure. Mise en place d'une signalisation ferroviaire adaptée à la nouvelle vitesse. Les travaux de signalisation consistent essentiellement en la pose ou le déplacement de nouveaux signaux ferroviaires positionnés sur poteau et le déroulage de câble électrique en caniveaux. Renforcement de structure de certains ouvrages. L augmentation des charges dynamiques induites par le relèvement de vitesse va nécessiter le renforcement de certains ouvrages d'art (pont rails) ou hydrauliques (ponceaux, buses). Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 6 / 27

7 TRACE DE LA LIGNE FERROVAIRE DE CHÂTEAU RENAULT A NOTRE DAME D OE. Château-Renault Crotelles Villedômer LIGNE FERROVAIRE RD 910 (Ex-route nationale 10) Chanceaux sur Choisille Notre Dame d Oé Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé 1000 m Page 7 / 27 Parçay-Meslay

8 2.2 Impacts des aménagements et mesures envisagées pour réduire les impacts Les impacts sont présentés de manière simple par thème (sol, eau, faune et flore, bruit ). Sous chaque impact, la mesure qui permet de le supprimer, de le réduire ou de le compenser est décrite en caractère gras. Rappelons qu il s agit de l amélioration d une ligne existante et que de ce fait, les impacts du projet sont plus modérés que dans le cadre d une création de voie nouvelle. En ce qui concerne les mesures proposées pour supprimer, réduire ou compenser les impacts temporaires en phase chantier, elles seront également stipulées dans les cahiers des charges destinés aux entreprises chargées de la réalisation des travaux. Ces dernières auront à en respecter les objectifs, qui sont de réduire la nuisance des travaux sur l environnement Le milieu physique Le contexte climatique du département d Indre et Loire Le projet, de par son ampleur et sa nature, n aura pas d impact sur le climat, que ce soit en phase travaux ou en phase d exploitation. En revanche, par les circulations routières qu il peut permettre d éviter, le projet peut participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. De ce point de vue, le projet présente un impact positif à plus long terme Le relief, géologie, géomorphologie Le projet, aussi bien en phase travaux qu en phase définitive, n aura pas d impact sur le relief. Il n y aura pas de modification significative du tracé actuel La ressource en eau Entre Château-Renault et Notre Dame d Oé, la voie ferrée s inscrit dans le bassin versant de la Brenne et en bord de celui de la Choisille, tous deux affluents de la Loire. Aucune zone inondable n est présente. 6 captages d alimentation en eau potable sont recensés dans l aire d études (forages de Méré, du Bourg, Gannoire, des Bourgetteries et Guindreau). La ligne franchit uniquement le périmètre de protection rapproché du forage de Guindreau. - En phase chantier La phase chantier n entraine pas de modification physique des cours d eau. Il n y a donc pas d impact sur la libre circulation des poissons. Seuls les travaux sur la mise en œuvre de buses hydrauliques peuvent avoir un impact pendant la durée de l intervention. Tous les écoulements (cours d eau ou non) interceptés par l infrastructure sont susceptibles de recevoir des rejets en phase travaux. Le risque de pollution concerne principalement l augmentation de la teneur en particules. Pour limiter les risques de pollution, des dispositions simples décrites dans les dossiers de consultation des entreprises et prises en début de chantier permettront de maîtriser le risque de pollution accidentelle résultant du déversement de produits utilisés sur le chantier. - En phase chantier La réalisation pourra nécessiter l utilisation de substances potentiellement polluantes. Les substances dangereuses utilisées sur le chantier, comme les huiles ou les hydrocarbures, seront stockées dans des fûts étanches, avant d être récupérées en fin de chantier par des entreprises spécialisées, qui en assureront le transfert, le traitement et l élimination. Les rejets de ballast dans les talus seront interdits. Les engins seront obligatoirement équipés de kit anti-pollution. - En phase exploitation Le projet n aura pas d impact sur le sol et le sous-sol de la zone d étude. - En phase exploitation En général, sur les lignes voyageurs et en phase d exploitation, la pollution d origine ferroviaire est essentiellement due aux produits herbicides. Le traitement phytosanitaire de la plateforme est une obligation du fait du risque de déstabilisation de la plateforme que la végétation provoque sur les voies. Toutefois ce traitement est interdit dans la traversée des zones de captage. Ce traitement sera réduit au strict minimum, en utilisant des quantités faibles de produits autorisés. Ce traitement sera adapté en fonction des conditions climatiques (pluies, vents) et sera évité au niveau des zones de traversée de cours d eau et de périmètre de protection rapproché de captage en eau potable. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 8 / 27

9 2.2.3 Le milieu naturel Deux sites Natura 2000 sont potentiellement situés dans l'aire d'influence éloignée du projet. La Zone de Protection Spéciale «Petite Beauce» située à 20 Kms du projet. L'intérêt du site repose essentiellement sur la présence en période de reproduction des espèces caractéristiques de l'avifaune de plaine (75% de la zone sont occupées par des cultures) 6 objectifs stratégiques ont été définis : - Maintenir et restaurer une mosaïque d habitats favorables aux oiseaux d intérêt communautaire dans l espace agricole et non agricole - Préserver les ressources alimentaires des oiseaux d intérêt communautaire - Limiter la mortalité des nichées pendant les travaux agricoles - Favoriser une bonne cohabitation entre les usagers du site et les oiseaux d intérêt communautaire - Evaluer l impact des actions menées sur les oiseaux d intérêt communautaire - En phase chantier En phase travaux, les travaux de voie et l'ajout du ballast neuf induiront une perturbation des habitats situés en limite de la voie actuelle du fait des nuisances sonores et de l envol de poussières (MES). De même, les travaux hydrauliques pourront assécher ponctuellement et temporairement des zones parfois en eau, mais la superficie de ces zones est très réduite et nettement inférieure au seuil pour lequel une déclaration ou une demande d autorisation est rendue nécessaire vis-à-vis de la réglementation issue de la loi sur l eau. Ces nuisances seront présentes notamment au droit des ZNIEFF intersectées par la voie ferrée. Le site d intérêt communautaire de «la vallée du Loir et de ses affluents aux alentours de Châteaudun» FR à 50 kms du projet. L intérêt du site réside notamment dans la présence de plusieurs habitats remarquables : les habitats aquatiques et marécageux du Loir et de la Conie les pelouses calcaires sèches où il est possible d observer de nombreuses espèces d orchidées les forêts alluviales les grottes à chauves-souris Les objectifs à long terme pour préserver les espèces et leurs habitats sont de: restaurer les milieux naturels secs parvenir à une gestion cohérente des milieux humides et aquatiques conserver les habitats d'espèces Deux Zones Naturelles d'intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type I sont situées dans les communes traversées par le projet : Bois de la Presse (Villedômer et Crotelles) et L Etang de l Archevêque (Villedômer). Les mesures sont les suivantes : - Installation de la zone de chantier éloignée des zones sensibles (base travaux en gare de Château Renault); - Pas d'action sur les arbres environnants, l'utilisation de la piste carrossable actuelle est suffisamment large pour tout engin routier. - Réalisation des travaux hors période de nidification (travaux prévus de septembre 2011 à janvier 2012). - En cas de pollution accidentelle, l entreprise possédera un kit de dépollution, avec traitement en place des matériaux souillés ou évacuation vers les centres de traitement agréés. De plus toute manipulation de produit à risque se fera sur un dispositif de rétention adaptée (type polyane, bac ). - Distribution de carburant et l entretien des engins seront effectués en dehors de la zone. - En phase exploitation Aucun impact n est attendu en phase exploitation. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 9 / 27

10 - Incidence du projet sur le site Natura 2000 De par la nature des travaux (renouvellement de la voie à l intérieur des emprises techniques) et de la localisation des travaux par rapport aux deux sites Natura 2000 recensés et des objectifs identifiés pour ces derniers, il n'y aura pas d'incidence du projet sur les deux sites Natura Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 10 / 27

11 2.2.4 Le milieu humain La population, l habitat, l emploi et l activité L impact sur les éventuelles acoustiques sonores est traité au paragraphe En phase chantier Le projet n est pas susceptible d engendrer d impacts sur la population, l habitat, la pollution de l air, l emploi et l activité de l aire d étude. Tout au plus des interruptions de la circulation aux passages à niveau de courte durée pourraient impacter les circulations locales. Les interruptions de circulation aux passages à niveau feront systématiquement l objet d une concertation avec les gestionnaires de voirie. - En phase exploitation En phase exploitation, le projet permettra d améliorer non seulement la qualité du transport des voyageurs de par le remplacement des barres courtes par des longs rails soudés mais aussi de réduire de six minutes le temps de trajet entre les Château Renault et Tours. Il permettra également de pérenniser l activité de fret ferroviaire. Toute fois le projet ne devrait pas avoir d impact sur l urbanisme autour des gares desservies. Au vu des impacts positifs, aucune mesure n est nécessaire Les documents d urbanisme Le projet n a pas d incidence sur l occupation du sol et l urbanisme au sein de l aire d étude Le risque technologique : SEVESO Le site de la société Synthron sur la commune de Villedômer est répertorié comme un site SEVESO seuil haut. La voie ferrée franchit sur moins de 250 m le périmètre d aléa Moyen notifié par l étude de danger Les réseaux et les infrastructures Le projet n a pas d incidence sur les réseaux et les infrastructures Paysage, patrimoine, tourisme et loisirs Paysage Le paysage traversé est essentiellement rural, avec le plateau de la Gâtine tourangelle principalement consacré à la culture céréalière et, en contraste, la vallée de la Brenne avec une alternance de paysages de type prairie, boisement, habitat troglodyte, Les travaux étant strictement limités aux emprises ferroviaires (voie ferrée et piste carrossable), les cordons de végétation encadrant ne seront pas dégradés pour les besoins du chantier. Il n'y aura pas d'impacts paysagers Patrimoine, tourisme et loisirs Le bâti remarquable se situe essentiellement au cœur des villages anciens et des vallées. - En phase chantier Les travaux ne sont pas de nature à dégrader l environnement des monuments classés, ni d en modifier la perception ou les fonctionnalités. - En phase exploitation En phase exploitation, le projet permettra d améliorer non seulement la qualité du transport des voyageurs de par le remplacement des barres courtes par des longs rails soudés, mais aussi de réduire de six minutes le temps de trajet entre Château Renault et Tours, ce qui aura un impact positif sur l accessibilité aux activités touristiques et de loisirs. Au vu des impacts positifs, aucune mesure n est nécessaire. Le projet et les travaux qui en découlent ne prévoient aucune modification significative de la voie ferrée. Ils n apporteront donc pas d impact supplémentaire sur le risque technologique. Le niveau d aléa du risque technologique par rapport aux circulations ferroviaires est inchangé, il reste moyen. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 11 / 27

12 2.2.6 L environnement acoustique Bien que le nombre de circulations ferroviaires reste constant, le relèvement de la vitesse pourrait engendrer une modification significative des niveaux sonores. L étude démontre que l augmentation de vitesse est largement compensée par le remplacement des constituants de la voie du point de vue de l environnement acoustique. - En phase chantier Le chantier est source de bruit du fait du fonctionnement des engins et de la circulation des camions transportant les matériaux. Afin de limiter dans le temps les interventions les plus bruyantes, une programmation sera réalisée en concertation avec les différentes entreprises. Le matériel utilisé sur le chantier sera aux normes actuelles en termes d émissions sonores. - En phase exploitation Lors de sa mise en service complète, comprenant l augmentation de la vitesse des trains, les niveaux sonores n excéderont pas le seuil de 63 db(a), il n est donc pas nécessaire de mettre en place des mesures de protection, d autant plus qu il n y aura pas d augmentation des circulations. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 12 / 27

13 3 USAGE ACTUEL DE LA LIGNE Réponse au point 1.2 de l avis de l AE :. 3.1 Généralités La ligne ferroviaire Dourdan à La Membrolle sur Choisille, fait partie de la liaison Paris Châteaudun - Vendôme - Tours qui date de Cette section de ligne de 101 km est aujourd hui constituée d une voie unique (ex-double Voie), non électrifiée, ouverte aux circulations Voyageurs et Fret (groupes UIC 7 à 9 AV), d intérêt régional. Elle assure deux fonctions principales : au nord, la liaison entre l Eure et Loir et l Ile de France ; au sud la desserte régionale entre l Eure et Loir et le Vendômois d une part, et Tours d autre part. Les vitesses limites avant mise en place des ralentissements étaient les suivantes : 100 km/h de Châteaudun à Vendôme ; 90 km/h de Vendôme à La Membrolle. Ces limites sont imposées par l armement de la voie et le type de signalisation et non par le tracé et les rayons de courbe. Le trafic FRET est limité à 20 tonnes par essieu et sa vitesse de 30 à 60 km/h selon les zones. Les constituants de la voie sont anciens. La fatigue générale accumulée par ses constituants et la difficulté de maintenance de ces installations ont généré la mise en place de près de 30 km de ralentissements à 60 et 40 km/h. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 13 / 27

14 3.2 État des lieux de l infrastructure entre Châteaudun et La Membrolle Le secteur Châteaudun - La Membrolle est marqué par le vieillissement général de l ensemble des constituants de la voie : o rail régional de type double champignon PO de 38 kg/m de 1911 sur 70 km et rail Vignole léger ARAB de 39 kg/m de 1921 sur 20 km, marqués par des arcatures importantes aux joints; o plancher bois vieillissant ne permettant pas une liaison efficace du rail ; o manque de ballast ne permettant pas l évacuation des eaux zénithales et l amortissement des charges dynamiques ainsi que la réalisation des opérations de maintenance mécanisées selon les méthodes modernes. Cet ensemble ne permet de pas maintenir l état nominal de la voie malgré des opérations de maintenance répétées. Confrontée à ces difficultés, la SNCF, Gestionnaire Déléguée des Infrastructures pour le compte de RFF, a été en outre contrainte de ne pouvoir répondre aux besoins exponentiels de maintenance et de devoir effectuer des arbitrages d affectation. Cette situation a conduit les régions SNCF de Paris-Rive-Gauche et de Tours à limiter la vitesse des trains en 2002 et 2004 sur plusieurs secteurs (à 80 km/h au lieu de 100 sur près de 12 km et 60 km/h au lieu de 90 sur près de15 km). En mars 2007, un nouveau ralentissement à 40 km/h sur 3 km à dû être mis en place dans le secteur de Notre Dame d Oé. Chateaudun vendome Château-R ND d Oé Monnaie Tours Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 14 / 27

15 3.3 Trafic circulation Voyageur et Fret et perspectives Situation Générale Trafic Voyageurs Le trafic global sur la section de ligne Châteaudun La Membrolle est proche des 3000 trains par an sans pour autant pouvoir dépasser ce seuil du fait des caractéristiques d exploitation imposées par les spécificités de l infrastructure. En effet, des cantons longs et une vitesse de ligne réduite ne permettent pas d offrir plus de sillons malgré les souhaits de la Région Centre. Le trafic Voyageurs est exclusivement composé de trains régionaux TER Centre. Le trafic Fret, constitué essentiellement de céréales, génère un trafic significatif de près de tonnes par an Tonnage annuel Trafic ferroviaire Châteaudun - Tours Nbre de trains TER+FRET Actuellement, le trafic Voyageur est composé uniquement de TER Centre sous l Autorité Organisatrice de la Région Centre. L offre mixte train+car est organisée autour de 4 marchés principaux : Relations inter villes Paris - Châteaudun, dont certaines sont prolongées de/vers Vendôme (trains) ; Relations de bassin de vie Tours Château Renault Vendôme (trains+ car) ; Réseau de ville local VENDÖME Vallée du Loir Châteaudun en correspondance à Châteaudun avec les trains vers Paris (cars) ; Relation de maillage régional Tours- Eure et Loir (Châteaudun -Chartres) (trains + cars). Le trafic Voyageurs sur l axe est en augmentation régulière depuis 1997, date de la nouvelle offre TER avec du matériel moderne de type X Tonnage FRET Nombre de trains Dourdan Voves Chateaudun Cloyes Vendome Château-Renault La Membrolle TOURS-CHATEAUDUN-CHARTRES TOURS - VENDOME - CHATEAUDUN - PARIS TRAFIC en Vk (fer + route) Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 15 / 27

16 La desserte ferroviaire Voyageurs actuelle est constituée de 1 AR Tours- Châteaudun, 1 AR Tours-Vendôme (plus un complément les lundis et vendredis) et 1 AR Tours-Chartres. Il existe aussi 2 AR Paris-Vendôme, amorcés au Sud de Châteaudun. En cumul, l usage moyen journalier est de 3 AR ferroviaires Voyageur de Tours à Vendôme et de 4 AR de Vendôme à Châteaudun. Une desserte routière conventionnée TER Centre complète la desserte de l axe, faute de pouvoir accepter de nouveaux sillons avec l infrastructure actuelle. Du fait de l évolution croissante de la population au Nord de Tours, la Région Centre souhaite consolider et pérenniser l offre Voyageur actuelle. Une augmentation du trafic n est envisageable que suite à une profonde modification de la signalisation ferroviaire ; non prévu au présent projet. Globalement en 2010, le nombre moyen et quotidien de voyageurs atteint près de 200 voyageurs sur la ligne entre Vendôme et Tours. Un grand nombre correspond à des abonnés et en particuliers des abonnés scolaires (60% d abonnement scolaires) Trafic Fret Le trafic Fret est constitué essentiellement de trafics céréaliers en expédition depuis l étoile de Vendôme (Montoire, Selommes, Pezou) et de Crotelles vers la gare principale Fret de St Pierre des Corps. En 2008, de nouvelles dessertes de trains entier (2 par semaine) partent de ST Pierre des Corps en direction de Châteaudun pour desservir l embranchement particulier (EP) de Lutz en Danois. Environ 4000 wagons de céréales en trains complets ont été dénombrés en Le trafic est de plus en plus lissé sur l année même s il subsiste encore un pic entre juin et octobre. Il reste environ 500 wagons isolés à destination d entreprises de recyclage de matériaux et des Services des Essences de l Armée à Monnaie. A noter que Fret SNCF ne n est plus le seul transporteur, puisque Euro Cargo Rails dessert aussi l étoile de Vendôme. L arrivée de nouveaux entrants génère un besoin supplémentaire en sillons. Les trains FRET circulent à des vitesses réduites (40 km/h) sur de longues sections, 60 km/h maximum) et sont limités à la charge C (20 tonnes /essieu). Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 16 / 27

17 4 INCIDENCE SUR NATURA 2000 Réponse au point 2 de l avis de l AE :. Aucun site Natura 2000 n est traversé par le projet. Le site le plus proche est La Petite Beauce près de Vendôme éloigné d environ 20 kms. Il existe aussi un site d importance communautaire près de Châteaudun à 50 km. Le site Natura 2000 le plus proche (20 km) est celui dit de La Petite Beauce, ou Beauce blésoise. La Petite Beauce est un site inscrit dans le réseau Natura 2000, classé depuis le 3 mars 2006 comme zone de protection spéciale (ZPS) pour la conservation des espèces d'oiseaux sauvages. C est une région naturelle française, située dans le département de Loir-et-Cher. C'est un petit espace reconnu par une tradition pluriséculaire, sur le plateau situé entre la Loire et le Loir, entre le Blaisois et le Vendômois, et dans le prolongement occidental de la véritable Beauce, dont il affecte les principales caractéristiques d'openfield. Il est composé de 21 communes en totalité : Averdon, Baigneaux, Boisseau, Champignyen-Beauce, La Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine, La Chapelle-Vendômoise, Conan, Concriers, Landes-le-Gaulois, La Madeleine-Villefrouin, Marolles, Maves, Rhodon, Saint- Bohaire, Selommes, Talcy, Tourailles, Villefrancoeur, Villemardy, Villeneuve-Frouville, Villexanton. Cette région est irriguée principalement par la Cisse, affluent de rive droite de la Loire. Le site Natura 2000, de Châteaudun est un site d Importance Communautaire (Sic Natura 2000) de «la vallée du Loir et de ses affluents aux alentours de Châteaudun» référencé FR Il est situé à une distance de plus de cinquante kilomètres. Ce site concerne plus particulièrement pour le projet, les communes de Châteaudun, La Chapelle-du-Noyer, Autheuil et Cloyes-sur-le-Loir. Les impacts avec influence sur le site et aux alentours sont notamment les changements des conditions hydrauliques et l accumulation de matières organiques Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 17 / 27

18 L intérêt du site réside notamment dans la présence de plusieurs habitats remarquables : les habitats aquatiques et marécageux du Loir et de la Conie les pelouses calcaires sèches où il est possible d observer de nombreuses espèces d orchidées les forêts alluviales les grottes à chauves-souris 5 COMPLEMENTS A L ETUDE D IMPACT Réponse au point 3 de l avis de l AE : «Il abrite 7 habitats (pelouses sèches sur calcaire, Fourrés de Genévrier, forêts alluviales, mégaphorbiaies, herbiers aquatiques Cladiaies, Forêts de ravin à fougères) et 10 espèces d'intérêt communautaire (Barbastelle, Grand Rhinolophe, Grand Murin, Murin à oreilles échancrées, Murin de Bechstein, Bouvière, Chabot, Lamproie de Planer, Agrion de mercure, Triton crêté). L'intérêt du site repose essentiellement sur la présence en période de reproduction des espèces caractéristiques de l'avifaune de plaine (75% de la zone sont occupées par des cultures). Parmi les espèces recensées : Oedicnème criard, Perdrix grise, Caille des blés, passereaux, mais également les rapaces typiques de ces milieux (Busards cendré et Saint-Martin). La vallée de la Cisse (Affluent de la Loire), apporte une diversité supplémentaire par les territoires qu'elle présente à la fois des zones humides (cours d'eau, marais, végétation ripicole - 10% en surface) et des pelouses sèches sur calcaire (10% en surface). Ces milieux sont favorables au Pluvier doré, Busard des roseaux, Martin-pêcheur d'europe et plusieurs espèces de passereaux paludicoles (résidents ou migrateurs). Les objectifs à long terme pour préserver les espèces et leurs habitats sont de: restaurer les milieux naturels secs ; parvenir à une gestion cohérente des milieux humides et aquatiques ; conserver les habitats d'espèces (chauves-souris, Triton crêté, Agrion de Mercure...)» Six objectifs stratégiques ont été définis : Maintenir et restaurer une mosaïque d habitats favorables aux oiseaux d intérêt communautaire dans l espace agricole Maintenir et restaurer une mosaïque d habitats favorables aux oiseaux d intérêt communautaire en dehors de l espace agricole Préserver les ressources alimentaires des oiseaux d intérêt communautaire Limiter la mortalité des nichées pendant les travaux agricoles Favoriser une bonne cohabitation entre les usagers du site et les oiseaux d intérêt communautaire Évaluer l impact des actions menées sur les oiseaux d intérêt communautaire Compte tenu de la localisation du projet par rapport à la ZPS, de la teneur des travaux et des objectifs de conservation définis dans le Document d Objectif, il n y aura pas d incidence du projet sur l état de conservation des espèces et des habitats d intérêt communautaire qui ont justifié la désignation du site en ZPS.». Sur les pages 13,16 et 25 de l étude d impact, le numéro de chapitre «loi sur l eau et milieux aquatiques» est erroné. Il faut lire chapitre (et non 4.3.4). La référence des tableaux page 34 de l étude d impact figure au chapitre (et non ). La liste des textes réglementaires de référence relatifs à la protection contre le bruit et l air (chapitre ) a été corrigée. Il faut lire : Partie législative : articles L , L à L (lutte contre le bruit lié aux aménagements et infrastructures de transports terrestres), L à L (évaluation, prévention et réduction du bruit dans l'environnement) ; Partie réglementaire : articles R à R relatifs au classement ainsi qu à la limitation du bruit des aménagements et infrastructures de transports terrestres ; L arrêté du 8 novembre 1999 relatif au bruit des infrastructures ferroviaire ; Le Code de l environnement, dans ses articles L et suivants relatifs à l air et à l atmosphère. 5.1 ETUDE HYDROLOGIQUE Réponse au point 3.1 de l avis de l AE :. Les 2 études hydrologiques pour la suppression des 2 buses sont présentées ci-après. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 18 / 27

19 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 19 / 27

20 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 20 / 27

21 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 21 / 27

22 Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 22 / 27

23 5.2 ANALYSE DES VARIANTES Réponse au point 3.2 de l avis de l AE : «5.3 ANALYSE DES IMPACTS Réponse au point 3.3 de l avis de l AE :. Les travaux ferroviaires sur des lignes en exploitation sont habituellement réalisés pendant des «sillons travaux» de quelques heures, de jour ou de nuit, pendant lesquels aucun train commerciaux ne peut circuler. La ligne entre Châteaudun et la Membrolle n étant pas circulé la nuit entre 23h00 et 5h00, un «sillon travaux» aurait pu être décidé par le Maître d Ouvrage RFF, avec une reprise des circulations ferroviaires chaque matin. Compte tenu du nombre limité des trains et des voyageurs et de la possibilité d une desserte facile par autocar du fait de la proximité de l ancienne route nationale RN10 (devenu RD910), une fermeture de ligne complète pendant 3 mois a été retenu et permet de : réduire la durée des travaux (3 mois au lieu de 5 ou 6) et leur désagrément sur le voisinage; réaliser les travaux de jour limitant les nuisances sonores vis-à-vis des riverains pendant la nuit. Le Maître d Ouvrage RFFa imposé que le futur tracé de la voie reste compris dans les emprises actuelles afin de ne pas impacter la faune et la flore jouxtant la ligne. En phase de travaux, le maître d ouvrage à imposer aux entreprises de travaux de n utiliser que les accès et les pistes existantes au domaine ferroviaire et à interdit toute création de piste provisoire. Enfin les travaux ont été planifiés de septembre à décembre, pour éviter un dérangement de la faune et la flore pendant la période de reproduction qui se situe au printemps.». Des éléments de réponse sont déjà présentés dans la partie MILIEU HUMAIN de l étude d impact. Les travaux de modernisation de la voie ferrée sont bien sur des travaux mécanisés. Les engins utilisés par les entreprises ne sont pas des engins spécifiques ; ce sont des engins de travaux publiques habituels (pelle mécanique, bulldozer, camions, ) qui répondent aux normes bruit et rejet de gaz polluant en vigueur et subissent des contrôles techniques obligatoires. De plus dans le cadre du marché, le maître d ouvrage impose aux entreprises de mettre à disposition des engins agrées et en état normale de fonctionnement. Des locomotives thermiques seront aussi utilisées. Celles-ci ne peuvent circuler que sous agrément SNCF. Les travaux nécessaires pourront engendrés des remises en suspension de poussières (circulation des véhicules) en phase chantier. Il est prévu un arrosage des pistes par temps sec afin d éviter la dispersion des poussières. Il est à noter que ces travaux sont limités dans le temps (4 mois) et réalisés en période souvent humide (septembre- décembre). Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 23 / 27

24 Réponse au point 3.3 de l avis de l AE : «Réponse au point 3.3 de l avis de l AE :. L objectif principal du projet est de pérenniser l avenir de la ligne en remplaçant tous les constituants de la voie largement usés. Si rien n est entrepris, cela obligerait la SNCF à imposer de nouveaux ralentissements à court terme voire une fermeture définitive de la ligne d ici quelques années. Le fait de moderniser la ligne permet à moindre coût d améliorer le confort et la vitesse des trains Voyageur et de FRET. Le gain de temps Voyageur entre Château-Renault et Notre dame d Oé est estimé à 7 minutes grâce à la suppression des 3 km de ralentissement à 40 km/h au sud de Monnaie, et la mise à 140 km/h ;». Le tableau suivant reprend les mesures correctives prévues au projet. THÈMES IMPACTS POTENTIELS MESURES PREVUES EAUX SUPERFICIELLES Pollutions par ruissellement : -aires de lavage des cuves à béton, -vidange hydrocarbures, -traitement de matériaux aux liants hydrauliques Bassins (rétention et décantation) de traitement des eaux de lavage et de ruissellement. Imperméabilisation des aires, cuves de stockage des carburants et des aires de maintenances Prescriptions météo (pas de vent, pas de pluie ). A noter que le gain de temps est plus faible entre Monnaie / Notre Dame d Oé / La Membrolle. Le gain est de 2 minutes de Monnaie à La Membrolle dont une demi minute entre Notre dame d Oé et La Membrolle. C est dû à la proximité des gares (inter gares de 6-7 km) qui ne permet pas à l autorail d atteindre sa pleine vitesse. De fait, ce gain de temps relativement modeste sur le temps de parcours global (45 minutes) l activité commerciale TER n envisage pas une profonde modification des habitudes chez les habitants situés le long de la ligne. On se situe en zone rurale et diffuse où l automobile reste le moyen de locomotion encore privilégié. Une modification sensible du nombre de trains par jour pourrait laisser envisager d autres perspectives mais nécessitent une profonde modification de la signalisation ferroviaire qui n est pas prévu à ce projet. Pour le FRET, le gain est de l ordre de 15 minutes. Il est concentré essentiellement dans la zone entre Château-Renault et La Membrolle grâce à la circulation des trains FRET à 80 km/h. FLORE ET FAUNE SANTE ET SECURITE Déboisement intempestif. Blessures aux arbres par les engins. Projection de poussières sur la végétation. Dérangement de la faune Voiries -augmentation du trafic, -sécurité (circulation poids lourds), -circulation (ralentissement, accès, période ), -boues, poussières. Bruit. Projections de poussières. Sécurité des riverains. Pénalités à l entreprise, aucun déboisement n est toléré. Si besoin, marquage des arbres à abattre avec l accord du maître d œuvre. pénalités à l entreprise, l évolution des engins est limitée aux emprises ferroviaires existantes suffisamment larges (piste longeant la voie) Arrosage par temps sec. Phasage du chantier : travaux principaux en hiver engins et camions de chantiers limités aux emprises ferroviaires. Approvisionnement matériaux de la base Travaux située en gare de Château Renault par FER ou route (15 camions par jour). déviations routières aux passages à niveau conformément aux avis des gestionnaires de voirie. boues et poussières limitées à la sortie de la base travaux: nettoyage de la zone si besoin. Respect de la réglementation en vigueur Information des riverains Dossier Bruit de chantier Arrosage si temps sec. Clôture aux passages à niveau. Informations sur le déroulement du chantier Signalisation routière réglementaire pour les déviations. Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 24 / 27

25 Réponse au point 3.4 de l avis de l AE : «Réponse au point 3.5 de l avis de l AE :. Les méthodes classiques des études d impact ont été utilisées pour caractériser l état initial du site et évaluer les effets du projet sur l environnement. Elles comprennent : des investigations de terrain destinées à appréhender l ensemble des enjeux environnementaux localisés sur les emprises ferroviaires entre Château Renault et notre dame d Oé ; un recueil de données environnementales auprès des organismes et administrations locaux, départementaux et régionaux ; des recherches et analyses bibliographiques, notamment dans le domaine particulier des risques d incident et la santé publique ;». Les longs rails soudés ou LRS Les longs rails soudés ou LRS, appelés aussi «barres longues», constituent une méthode moderne de pose des voies ferrées qui présente l'intérêt de supprimer la plupart des joints de rails sur des longueurs importantes, souvent de plusieurs kilomètres. C'est la méthode de pose adoptée pour toutes les lignes à fort trafic, et notamment les lignes à grande vitesse. des enquêtes auprès des personnes impliquées directement dans le projet ou dans les problématiques d environnement. L évaluation des impacts environnementaux repose entre autres sur l expertise et l analyse du retour d expérience des bureaux d études impliqués dans le projet. Le diagnostic a été réalisé en analysant et en cartographiant chaque thématique et après avoir défini des zones d études suffisamment larges pour évaluer les divers impacts du projet. Cet état des lieux a été fait de la manière la plus exhaustive possible compte tenu des difficultés rencontrées. Depuis les origines du chemin de fer, la dilatation des rails a été source de désagrément pour les exploitants ferroviaires. Comme, de toute façon, la technologie alors disponible ne permettait pas d'avoir de longs rails, ce problème fut résolu en laissant, aux joints entre les rails, un espace suffisant à leur libre dilatation. Une voie posée selon cette méthode est dite en «barres normales». Cependant, les joints, du fait de cette discontinuité du roulement, entraînent des chocs au passage des roues. Outre l'inconfort ressenti par les passagers, ces chocs entraînent une Modernisation : Château Renault Notre Dame d Oé Page 25 / 27

Modernisation de la ligne Paris-Châteaudun-Vendôme-Tours

Modernisation de la ligne Paris-Châteaudun-Vendôme-Tours Modernisation de la ligne Paris-Châteaudun-Vendôme-Tours Section Vendôme Château-Renault Visite de chantier 16 octobre 2013 SOMMAIRE Les financeurs... 3 La ligne Paris-Châteaudun-Vendôme-Tours Section

Plus en détail

Etat initial de l environnement zoom sur la carrière de Guerville

Etat initial de l environnement zoom sur la carrière de Guerville Les sociétés Lafarge et SITA FD souhaitent réaliser une plateforme de tri, transit, traitement et valorisation de matériaux dont des terres polluées sur la carrière de Guerville. Pour se faire, le projet

Plus en détail

Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation

Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation DOSSIER D INFORMATION Signature de la convention de financement des travaux de la 2ème phase de modernisation Challans, le 18 avril 2014 Sommaire 1. Le contexte et les objectifs page 3 A. Les caractéristiques

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE PLAN RAIL Midi Pyrénées 2007-2013 à l initiative du Conseil Régional, le plus important chantier de France dédié aux lignes TER SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE DOSSIER DE PRESSE Ax-Les-Thermes

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme

Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme 1 / 14 Sommaire PREAMBULE...3 1. Description du projet...4 2. Identification du ou des sites Natura 2000 concernés...5

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE Etude d incidence Natura 2000_V3 71/99 4.1 PREAMBULE Un projet peut présenter deux types d impacts : des impacts

Plus en détail

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1?

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1? Les travaux Il est important de rappeler que la nature des nuisances liées aux travaux du projet sera précisée dans l étude d impact produite en vue de l enquête publique, dans une phase d études ultérieures

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

PROJET DE STATION REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 DE VIDE COMMUNE DE VAYRES. Février-Mars 2010

PROJET DE STATION REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 DE VIDE COMMUNE DE VAYRES. Février-Mars 2010 COMMUNE DE VAYRES REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 PROJET DE STATION DE VIDE Février-Mars 2010 Dossier de concertation Février-Mars 2010 23 La commune de Vayres est desservie par un réseau de collecte des

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE

DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE DOSSIER DE PRESSE 20 mai 2014 RÉGÉNÉRATION DE CATÉNAIRES SUR LA LIGNE PARIS ROUEN LE HAVRE SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE PARIS

Plus en détail

Important chantier de renouvellement des voies ferrées sur le réseau de Paris-Est

Important chantier de renouvellement des voies ferrées sur le réseau de Paris-Est Communiqué de presse Paris, le 1 er septembre 2011 mportant chantier de renouvellement des voies ferrées sur le réseau de Paris-Est Des travaux de renouvellement de voies ferrées sur la ligne Paris-Provins-

Plus en détail

Ligne Paris Granville

Ligne Paris Granville Ligne Paris Granville Travaux entre Dreux et Surdon 11/06/2015 Frédéric Davanture Ingénieur Consultant Table des matières 1. Introduction... 3 2. Travaux prévus en Dreux et Surdon... 3 2.1. Description

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 PAYSAGE BRUIT EAU 2 / MILIEUX NATURELS 3 / L insertion

Plus en détail

Pièce F. Pièce F PARTIE 8 Estimation des coûts des mesures

Pièce F. Pièce F PARTIE 8 Estimation des coûts des mesures Pièce F Pièce F PARTIE 8 Estimation des coûts des mesures Partie 8 : Estimation des coûts des mesures 710 SOMMAIRE DE LA PARTIE 8 : ESTIMATION DES COUTS DES MESURES POUR EVITER, REDUIRE OU COMPENSER LES

Plus en détail

DOCUMENT D'INCIDENCES pour l'élaboration de votre dossier de Déclaration Loi sur l'eau

DOCUMENT D'INCIDENCES pour l'élaboration de votre dossier de Déclaration Loi sur l'eau RAPPEL DES REFERENCES DU DOSSIER (réservé à l'administration) N Cascade :... Date de dépôt :... Tampon GUE : Direction Départementale des Territoires du Gers Guichet unique de l'eau DOCUMENT D'INCIDENCES

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

RENOVATION DE LA VOIE ENTRE LONGAGES ET CARBONNE

RENOVATION DE LA VOIE ENTRE LONGAGES ET CARBONNE RENOVATION DE LA VOIE ENTRE LONGAGES ET CARBONNE VISITE DE CHANTIER : LUNDI 14 AVRIL 2014 23h00 DOSSIER DE PRESSE Contacts presse RFF : Marianne MINARD - Tél : 06 86 28 67 94 marianne.minard@rff.fr SNCF

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique La réforme des études d'impact et de l'enquête publique Sous-préfecture juillet 2012 DREAL Picardie DIRECTION REGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE PICARDIE Décret n 2011-2021

Plus en détail

Réunion publique. Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011. 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau

Réunion publique. Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011. 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau Réunion publique Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau Notre réunion aujourd hui La concertation préalable Présentation générale de la ligne

Plus en détail

LANCEMENT DES TRAVAUX DOSSIER DE PRESSE

LANCEMENT DES TRAVAUX DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DES TRAVAUX 10 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Renaissance de la ligne ferroviaire Belfort Delle : lancement des travaux en gare de Delle Delle, le 10 septembre 2015 Un

Plus en détail

M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR. Renouvellement. des Voies et du Ballast. Été 2010

M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR. Renouvellement. des Voies et du Ballast. Été 2010 M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR Renouvellement des Voies et du Ballast Été 2010 Pourquoi ces travaux? Afin d améliorer la circulation des trains, Réseau ferré de France (RFF), en tant que

Plus en détail

PROJET EOLIEN DE SAINT-MARTIN-DE-LAMPS

PROJET EOLIEN DE SAINT-MARTIN-DE-LAMPS PROJET EOLIEN DE SAINT-MARTIN-DE-LAMPS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT Commune de Saint-Martin-de-Lamps (36) Mai 2013 Volkswind France SAS SAS au capital de 250 000 R.C.S Nanterre 439 906 934

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITÉ. «Études d impact environnemental pour les projets hydrauliques II de l ONE»

ROYAUME DU MAROC OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITÉ. «Études d impact environnemental pour les projets hydrauliques II de l ONE» ROYAUME DU MAROC OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITÉ «Études d impact environnemental pour les projets hydrauliques II de l ONE» STEP d Abdelmoumen Synthèse non technique Demande de services n MA/2007/02

Plus en détail

Evaluation environnementale des ICPE

Evaluation environnementale des ICPE Evaluation environnementale des ICPE Retours d'expérience sur les dossiers de demandes d'autorisation ICPE : outils, méthodologie et points de vigilance Séminaire du 16 octobre 2015 Ministère de l écologie,

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE

A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE ENTRE THEILLAY ET VIERZON Une 3 ème voie à la rencontre de la Sologne et du Berry 39 000 véhicules par jour sur 5 km réalisation d une 3 ème voie de circulation «L autoroute

Plus en détail

Réhabilitation de la ligne électrique à 225 000 volts FLÉAC - NIORT

Réhabilitation de la ligne électrique à 225 000 volts FLÉAC - NIORT Réhabilitation de la ligne électrique à 225 000 volts FLÉAC - NIORT DOSSIER DE MISE EN COMPATIBILITÉ DU PLAN LOCAL D URBANISME DE LA COMMUNE DE LA CRÈCHE Région Poitou-Charentes Départements de la Charente

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Caractéristiques générales

Caractéristiques générales Caractéristiques générales Densité de Bois par Unités paysagères (Surface occupée en %) Loire urbaine 30,1 Gatine Tourangelle 23,1 Grande Sologne 69,1 Confins Beauce et Loir 37,3 Vallee de la Loire et

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution PRATIQUES relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution CADRE NORMATIF DESTINÉ AUX CLIENTS ET PROMOTEURS QUI RÉALISERONT LES TRAVAUX TABLE DES MATIÈRES 5

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE GRANVILLE-PARIS

MODERNISATION DE LA LIGNE GRANVILLE-PARIS MODERNISATION DE LA LIGNE GRANVILLE-PARIS Dossier de presse Crédits photos : SNCF Réseau / CAPA / Stéphanie Jayet (TOMA) Visite de chantier 13 octobre 2015 L Aigle et Nonant le Pin SOMMAIRE Massification

Plus en détail

PROJETS DIVERS FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000

PROJETS DIVERS FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 PROJETS DIVERS Définition : L'évaluation des incidences est avant tout une démarche d'intégration des enjeux Natura 2000 dès la conception du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Les enjeux de la Les enjeux de la LGV Bretagne - Pays de la Loire Le projet s

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

Comité de Pilotage n 2

Comité de Pilotage n 2 Comité de Pilotage n 2 (Charte de Qualité Environnementale) Centre de valorisation de Beauregard Baret 13 juin 2008 Zone Industrielle La Motte - 7, rue Louis Armand 26800 Portes-lès-Valence - E-mail :

Plus en détail

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après)

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après) Dossier de demande d autorisation d exploiter une carrière GRAVALOIRE CARRIERES Carrière de la Vallée résumé non technique du projet Indice 3 P. 11 sur 38 La majorité des eaux ruisselant sur le site aboutissent,

Plus en détail

LE FER ET LA ROUTE :

LE FER ET LA ROUTE : LE FER ET LA ROUTE : UNE COMPLEMENTARITE NECESSAIRE EN REGION MIDI-PYRENEES Extrait «www.ortmidipyrenees.com/img/pdf/tla_2007ecran_cle0b63a1.pdf» www.ortmidipyrenees.com/img/pdf/tla_2007ecran_cle0b63a1.pdf

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 Ce formulaire permet de répondre à la question préalable suivante : mon projet est-il susceptible d avoir une incidence sur un site Natura

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement CHANTIER PROPRE cahier de recommandations Le Havre, agissons durablement cahier de recommandations Sommaire Article 1: Définition des objectifs 4 Article 2: Engagements des signataires 4 Article 3: Organisation

Plus en détail

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Guide pratique Guide pratique (études de sol et de filière) proposé par le Conseil Général de l Orne - SATTEMA 1 Guide pratique 1. Préambule Le présent

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Comité de ligne du RER A 12 juin 2014

Comité de ligne du RER A 12 juin 2014 Comité de ligne du RER A 12 juin 2014 1 SOMMAIRE 2 Rappel du contexte Zoom sur les principales causes d irrégularité Faits marquants de janvier à mai 2014 Nouvelle offre en JO depuis le 16 décembre 2013

Plus en détail

Comment monter un dossier de demande de mouillages collectifs?

Comment monter un dossier de demande de mouillages collectifs? Comment monter un dossier de demande de mouillages collectifs? guide de rédaction à l usage des demandeurs de mouillages collectifs Vous souhaitez mettre en place des installations légères pour le mouillage

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Comité de ligne B. Novembre 2010

Comité de ligne B. Novembre 2010 Comité de ligne B Novembre 2010 Les travaux B Nord + Un conducteur RATP à Roissy CDG Nouveau MI 79 rénové Sommaire 2 Présentation de la ligne 1. La régularité de la ligne B interopérée 2. L offre et le

Plus en détail

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec bénéficie du support financier du ministère du Tourisme.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec bénéficie du support financier du ministère du Tourisme. Merci de prendre soin de notre environnement! Ma motoneige et l environnement Code des bonnes pratiques environnementales pour les motoneigistes du Québec Coordination, rédaction et révision : Nature-Action

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Son objectif : diminuer les nuisances causées par les activités du chantier : bruit, pollutions des milieux naturels, consommation

Plus en détail

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas www.dirmed.fr A la source Politique ministérielle Lois Grenelle Généraliser à toutes nos productions

Plus en détail

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL SDAGE RMC Volume 2 ACTIVITÉS DE TRANSPORT FLUVIAL 1 Fiche thématique n 20 ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL I. Infrastructures I.1 Généralités : Loi sur l eau de 1964 Le Comité de Bassin est consulté sur

Plus en détail

LES NOUVEAUX MARCHÉS DE L AUTOCAR

LES NOUVEAUX MARCHÉS DE L AUTOCAR LES NOUVEAUX MARCHÉS DE L AUTOCAR Lignes longues et moyennes distances Fédération nationale des transports de voygeurs Michel Seyt Colloque du 15 mai 2014 Sommaire 1 > Les nouveaux marchés du transport

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction régionale et interdépartementale, de l'équipement et de l'aménagement Île-de-France Créteil, le 24 juin 2014 Direction des routes

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Enquête publique Du 14 octobre au 8 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Enquête publique Du 14 octobre au 8 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Enquête publique Du 14 octobre au 8 décembre 2014 SOMMAIRE 19 km de ligne existante totalement réaménagés et modernisés...page 3 Les aménagements projetés Les objectifs Le calendrier

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE

PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE Moulaye FAROTA, Conseiller Technique, Ministère de l Environnement et de l Assainissement, Bamako (Mali)

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Sommaire INCIDENCES DU PROJET SUR L ENVIRONNEMENT... 14 PREAMBULE... 3 CONTEXTE GENERAL DU PROJET... 4 PRESENTATION DU PROJET... 7

Sommaire INCIDENCES DU PROJET SUR L ENVIRONNEMENT... 14 PREAMBULE... 3 CONTEXTE GENERAL DU PROJET... 4 PRESENTATION DU PROJET... 7 Sommaire PREAMBULE... 3 CONTEXTE GENERAL DU PROJET... 4 PRESENTATION DU PROJET... 7 ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT... 10 MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION... 13 INCIDENCES DU PROJET SUR L ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT

Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT Transition énergétique : quel avenir pour le transport ferroviaire en France? Le point de vue de la FNAUT La Fédération Nationale des Associations d Usagers des Transports Créée en 1978 150 associations

Plus en détail

CAHIER DE RECOMMANDATIONS ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DE RECOMMANDATIONS ENVIRONNEMENTALES Annexe 2 CAHIER DE RECOMMANDATIONS ENVIRONNEMENTALES Ce cahier de recommandations environnementales est destiné aux demandeurs d autorisation d urbanisme. Il est uniquement informatif et se réfère à la

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler

Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler Généralités Zone de chantier à hauteur du cimetière américain de Hamm Le projet de la mise à double voie du tronçon Luxembourg Sandweiler de la ligne

Plus en détail

RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Chapitre I er Dispositions générales Article 1. Objet du règlement L objet du présent règlement est de déterminer les relations entre les usagers

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Projet de Transport Régional

Projet de Transport Régional Consulting Mass Transit Projet de Transport Régional en Pays de La Loire / Bretagne et dans le Grand Ouest Rappel raison sociale Le Groupe de Support à l Economie ESG INFRA a comme objectif de créer, aider

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Ministère chargé de l'environnement Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement Ce formulaire n est pas applicable aux installations

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/05/AV.1552. Liège, le 28 novembre 2005

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/05/AV.1552. Liège, le 28 novembre 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.1552 Liège, le 28 novembre 2005 Objet : Demande de permis unique relative à la construction et à l exploitation d un parc de 10 éoliennes de puissance unitaire de maximum 3 MW sur

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

Les mesures de suppression et réduction d impact

Les mesures de suppression et réduction d impact Note de synthèse Diagnostic et évaluation des impacts. Volet faune, flore et habitats naturels. Projet de canalisation, exploitation de la nappe de Matailly-Moissey Années 2012-2013 Contexte de l étude

Plus en détail

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles.

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE. La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. Les constructions à usage d habitation ne sont autorisées que

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Partie 1 Fiche technique n 2 Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Zones U : Zones urbaines équipées, secteurs déjà urbanisés avec capacité de desserte Le règlement des secteurs

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PERIODE 2013-2018 UN PLAN POUR QUE CHACUN AIT DROIT AU CALME 1 REIMS METROPOLE : après l élaboration des cartes

Plus en détail