RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION"

Transcription

1 RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N JANVIER 2013 SYNTHÈSE Les discriminations à l embauche ont-elles disparu? Les critères de recrutement sontils exclusivement centrés sur l aptitude à occuper un poste? D après l enquête de l Apec réalisée en 2012 auprès des recruteurs et auprès des cadres, les réponses des uns et des autres montrent que les pratiques de recrutement n ont pas encore totalement atteint les objectifs du respect absolu des textes réglementaires, ni ceux des préconisations initiées par certaines entreprises ou par les milieux associatifs pour lutter contre les discriminations et favoriser la diversité. Une majorité de recruteurs estime cependant que des progrès ont été faits depuis dix ans, mais les cadres sont eux beaucoup plus circonspects. Si l enquête restitue des opinions et non des faits, elle donne néanmoins un aperçu détaillé des pratiques, des perceptions et des expériences, tant chez les recruteurs que chez les candidats à des postes cadres.

2 RECRUTER UN cadre : ENTRE SéLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION Les discriminations illicites sont toujours présentes lors de la sélection des candidats Cadres, entreprises et intermédiaires du recrutement s accordent pour affirmer que les discriminations n ont pas disparu lors des recrutements de cadres. Tous considèrent que le critère de l âge est la discrimination la plus répandue (tableau 1). Plus de 60 % des recruteurs en entreprise et plus de 90 % des intermédiaires le reconnaissent. De leur côté, 84 % des cadres considèrent eux aussi que l âge est souvent discriminant lors des recrutements. Pour eux, la plupart des discriminations interdites par la loi sont assez, voire très fréquentes lors des recrutements, en particulier celles fondées sur la grossesse, l apparence physique ou l origine ethnique. Si les recruteurs reconnaissent que ces discriminations existent, elles ne seraient que «parfois» ou «rarement» à l origine d un blocage selon eux. Tableau 1 Selon vous, les discriminations* citées ci-dessous sont-elles fréquentes? Cadres Entreprises Intermédiaires (très + assez souvent) (souvent + parfois + rarement) 1 er rang L'âge L'âge L'âge 2 e rang La grossesse La nationalité Le sexe 3 e rang L'apparence physique L'apparence physique La nationalité 4 e rang L'origine ethnique Le sexe L'origine ethnique 5 e rang La nationalité Le handicap L'apparence physique 6 e rang Le handicap L'origine ethnique La grossesse * Le questionnaire de l enquête présentait la liste des discriminations prohibées Les autres obstacles au recrutement : les aptitudes ne sont pas toujours en cause D autres critères apparaissent comme autant d obstacles qui peuvent conduire à éliminer des candidats. Or certains de ces obstacles n ont que peu à voir avec les compétences professionnelles d un candidat, et même s il ne s agit pas de discriminations illicites, leur 2 APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination

3 objectivité peut être discutée. Ainsi, les conditions de déplacement des candidats peuvent peser lourdement dans la sélection (tableau 2). Des temps de transport supérieurs à 2 heures par jour et le fait de ne pas avoir le permis de conduire sont parmi les principaux motifs de non recrutement. Les recruteurs sont également largement d accord pour considérer que venir d une autre fonction que celle pour laquelle on postule ne favorise pas les candidats. Et, dans une moindre mesure, il en est de même pour les mobilités intersectorielles. Quelques repères Depuis 1982, les discriminations en matière d emploi sont interdites et sont sanctionnées pénalement. Octobre 2004 : lancement de la Charte de la diversité qui incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs. Mars 2006 : loi sur l égalité des chances («CV anonyme»). Octobre 2006 : signature de l ANI relatif à la diversité dans l entreprise. La loi de 2008 a fait apparaître pour la première fois les définitions légales des discriminations dans le droit français (loi n du 27 mai 2008 portant «diverses dispositions d adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations»). Le Code pénal énonce dix-huit motifs de discrimination prohibés (art du Code pénal) : l origine, le sexe, la situation de famille, la grossesse, l apparence physique, le patronyme, l état de santé, le handicap, les caractéristiques génétiques, les mœurs, l orientation sexuelle, l âge, les opinions politiques, les activités syndicales, l appartenance ou non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Tableau 2 Les principaux obstacles* au recrutement hors discriminations illicites Classements comparés selon les taux de Cadres réponses «oui, tout à fait» et «oui, plutôt» Entreprises Intermédiaires Ne pas maîtriser les outils informatiques 1 er rang 1 er rang 1 er rang Être au chômage depuis plus d'un an 2 e rang 9 e rang 8 e rang Ne pas maîtriser l'orthographe 3 e rang 2 e rang 2 e rang Ne pas maîtriser l'anglais 4 e rang 5 e rang 5 e rang Venir d une autre fonction que celui du 5 e rang 4 e rang 3 e rang poste à pourvoir Habiter loin ou avoir des temps de transports > à 2 heures par jour 6 e rang 3 e rang 4 e rang Ne pas avoir de diplôme = ou > Bac e rang 7 e rang 9 e rang Être un jeune diplômé = ou > Bac + 4 (débutant) 8 e rang 10 e rang 7 e rang Ne pas avoir le permis de conduire 9 e rang 6 e rang 6 e rang * Le questionnaire de l enquête proposait quatorze obstacles au total APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination 3

4 Les offres d emploi sont le moyen le plus équitable pour recruter Les offres d emploi sont le premier moyen pour recruter des cadres (tableau 3). Non seulement parce qu elles sont le canal qui a le meilleur rendement, comme le montre l enquête Sourcing Cadres réalisée par l Apec en juin 2012, mais aussi parce qu elles sont jugées comme le dispositif garantissant le plus d équité. Si les cadres les classent juste après les concours, les préférences déclarées par les recruteurs sont relativement calquées sur leur degré de recours aux différents médias et méthodes actuels. On note que les réseaux sociaux numériques sont considérés comme relativement peu équitables par les entreprises et par les cadres. Tableau 3 Selon vous, parmi les différents moyens de recrutement (avant les entretiens), quel est celui qui garantit le plus d équité dans le traitement des candidatures pour un poste cadre? (deux réponses possibles)* Entreprises Intermédiaires Cadres Offres d emploi 1 er rang 1 er rang 2 e rang Concours 11 e rang 8 e rang 1 er rang CV anonyme 5 e rang 7 e rang 3 e rang Relations professionnelles 6 e rang 8 e rang 3 e rang Recrutement par questionnaire (sans CV) 8 e rang 6 e rang 4 e rang CV classique 2 e rang 4 e rang 7 e rang Réseaux sociaux numériques 12 e rang 5 e rang 9 e rang * Le questionnaire de l enquête proposait quinze dispositifs. Les méthodes de recrutement visant à prévenir les discriminations sont peu utilisées Les méthodes de recrutement par simulation (ou mise en situation) ne sont pas vraiment nouvelles mais ce sont les plus fréquemment utilisées, même si cela concerne une minorité d entreprises : 20 % des entreprises et 39 % des intermédiaires. Le recrutement via un questionnaire «sans CV» (excluant les demandes de renseignement sur l âge, le sexe et le diplôme) est utilisé par 9 % des entreprises et 19 % des intermédiaires. On peut cependant se demander si, malgré les précisions apportées dans le questionnaire, une partie des personnes qui ont répondu n ont pas fait la confusion avec les questionnaires proposés sur les sites Internet des entreprises. Ces derniers demandent parfois beaucoup de détails 4 APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination

5 sur ces points. Le CV anonyme est utilisé de manière marginale (par environ 5 % des entreprises et 15 % des intermédiaires). Certaines des entreprises qui l ont testé l ont abandonné, tandis que très peu d entreprises l ont en projet. Au total, 33 % des cadres ont fait l expérience d au moins une de ces méthodes : 16 % pour les simulations, 14 % pour le recrutement sans CV, 13 % pour le CV anonyme. Une minorité d entreprises ont mis en place des procédures formalisées et standardisées pour «sécuriser» les recrutements Les entreprises ayant mis en place des actions formelles de prévention des discriminations dans le recrutement restent minoritaires. Elles privilégient les dispositifs qui encadrent les pratiques des recruteurs, à travers des grilles standardisées d évaluation des compétences (40 % des entreprises) ou des guides de «bonnes pratiques» à suivre (25 %). Les partenariats avec des intermédiaires de l emploi spécialisés, les actions de communication vers des publics cibles et la formation des recruteurs sont d autres démarches usitées pour faire évoluer les opinions, les perceptions et in fine, les pratiques. Les intermédiaires du recrutement sont relativement plus nombreux à mettre en œuvre ces actions de prévention des discriminations. Seule une minorité de cadres déclarent que leur entreprise a mis en place des dispositifs anti-discriminations autres que ceux imposés par la loi. On note surtout que la moitié des cadres déclarent ne pas savoir si leur entreprise a une politique en ce sens. Les entreprises sont perçues comme insuffisamment investies dans la lutte contre les discriminations à l embauche Qu ils soient en emploi ou au chômage, la majorité des cadres travaillent ou ont travaillé dans des entreprises qu ils perçoivent comme peu investies dans la lutte contre les discriminations à l embauche. Ce sont les cadres demandeurs d emploi qui ont une opinion un peu plus sévère : près de la moitié d entre eux déclarent que leur ancienne entreprise n avait pas engagé d actions (figure 1). APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination 5

6 Le sentiment de discrimination à l embauche persiste Entre 2005 et 2012, la part des cadres ayant ressenti personnellement une discrimination lors de la consultation d offres d emploi n a pas évolué (27 %). La mention de la durée d expérience attendue (variantes : junior /senior ; jeune diplômé ), qui fixe indirectement des limites d âge, est la cause la plus fréquente de ce sentiment. Au contraire, la part des cadres ayant ressenti une discrimination lors d un entretien de recrutement a progressé, passant de 28 % à 34 % (figure 2). Ce sentiment fait le plus souvent suite à des remarques /questions sur la situation de famille (mode de garde, disponibilité, projets de grossesse ) sur les origines ethniques ou sur l âge du candidat. Figure 1 Votre entreprise a (avait)-t-elle engagé des actions de prévention des discriminations à l embauche, outre l application des textes réglementaires? Cadres en poste 14 % 34 % 52 % Cadres demandeurs d emploi 12 % 47 % 41 % Ensemble 14 % 38 % 48 % Oui Non Je ne sais pas Figure 2 Avez-vous déjà ressenti personnellement une discrimination dans le cadre de votre recherche d emploi? Lors d'entretiens de recrutement % 34 % Lors de la consultation d'offres d'emploi % 27 % 6 APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination

7 Le sentiment de discrimination est fréquent dans la vie professionnelle La moitié des cadres déclarent avoir été témoin et / ou victime de discriminations au cours de leur vie professionnelle et plus fréquemment les femmes que les hommes. Les cadres interrogés évoquent le plus souvent des discriminations liées au sexe, à l origine ethnique, à l âge, à l apparence physique ou encore à l établissement de formation. Ils font part de remarques, moqueries, voire insultes de la part de la hiérarchie et /ou des collègues, mais aussi d inégalités salariales, de «mise au placard», d évolution de carrière plus lente ou encore de harcèlement moral. Les recruteurs sont plus optimistes que les cadres sur le recul des discriminations au cours des dix dernières années 45 % des recruteurs en entreprise et 58 % des recruteurs intermédiaires estiment que les discriminations ont reculé (figure 3). Un cadre législatif plus contraignant aurait conduit les entreprises à plus de prudence, et elles auraient aussi pris conscience de l importance de ce sujet pour leur image. Les cadres sont plus partagés sur les évolutions au cours des dix dernières années. Ils ne sont que 30 % à penser que les discriminations ont reculé, soit une proportion identique à ceux qui pensent qu elles ont progressé. Pour ces derniers, le contexte de crise économique et de montée du chômage inciterait les recruteurs à se replier sur des profils «standards» qu ils connaissent déjà et proches de ceux déjà en poste. Figure 3 Selon vous, au cours des dix dernières années, les comportements et les pratiques discriminatoires dans les entreprises? Cadres 31 % 30 % 20 % 19 % Entreprises 11 % 45 % 21 % 23 % Intermédiaires 13 % 58 % 17 % 12 % Ont augmenté Ont reculé N'ont pas changé Je ne sais pas APEC RECRUTER UN cadre : entre sélection et risque de discrimination 7

8 Méthodologie Cette étude repose sur des enquêtes en ligne réalisées en avril et mai 2012 auprès d un échantillon représentatif des cadres, jeunes diplômés et entreprises ayant eu récemment recours aux services de l Apec : 1500 cadres y compris des jeunes diplômés ont répondu à l enquête. Ces personnes avaient consulté des offres et /ou envoyé une candidature au cours des six derniers mois, qu elles soient débutantes, en activité ou sans emploi. 600 entreprises ont répondu, dont 200 «entreprises intermédiaires» (cabinets de recrutement et entreprises de travail temporaire). Ces entreprises avaient diffusé au moins une offre sur le site Apec.fr au cours des six derniers mois. ISBN L étude a été réalisée par le département Études et Recherche de l Apec : Raymond Pronier, responsable du pôle R & D Équipe projet : Hélène Alexandre, Kaoula Ben Messaoud, France Lhermitte Association pour l emploi des cadres 51 boulevard brune Paris CEDEX 14 Centre de relations clients * du lundi au vendredi de 9h à 19h *prix d un appel local Étude complète disponible sur Rubrique Marché de l emploi EDOBSA

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique Guide pratique pour la rédaction des offres d emploi Département Internet / Direction de la Réglementation Copyright 2010, Pôle emploi 1 Sommaire Introduction

Plus en détail

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Introduction Pourquoi cette enquête? Dans le cadre de la crise financière, les medias abordent le chômage des jeunes en Europe de manière récurrente.

Plus en détail

Délibération n 2007-306 du 26 novembre 2007

Délibération n 2007-306 du 26 novembre 2007 Délibération n 2007-306 du 26 novembre 2007 Accès à l emploi privé- Offre d emploi Mention du nombre d années d expérience professionnelle - Candidature rejetée Motif : pas assez «junior» - «senior» «trop

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Classe :... Date :... 1. A a ) gestion prospective de l emploi

Nom :... Prénom :... Classe :... Date :... 1. A a ) gestion prospective de l emploi QCM Nom :................................ Prénom :... Classe :............................ Date :......... LES RESSOURCES HUMAINES Cochez la bonne réponse. Certaines questions admettent plusieurs réponses.

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE A TOULOUSE

LA VIE QUOTIDIENNE A TOULOUSE LA VIE QUOTIDIENNE A TOULOUSE Ouvertures et fragmentations Olivier Philippe Chercheur au LaSSP-Sciences Sciences-Po Toulouse Parti pris méthodologiquem Faire «émerger» indirectement les inégalit galités

Plus en détail

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE 3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE P. 35/42 FICHE N 10 : Les conditions d une exploitation des fichiers de GRH P. 43/49 FICHE N

Plus en détail

Le retour à l emploi des seniors au chômage. Pratiques de recrutement Discriminations à l embauche

Le retour à l emploi des seniors au chômage. Pratiques de recrutement Discriminations à l embauche Le retour à l emploi des seniors au chômage Pratiques de recrutement Discriminations à l embauche Présentation à la journée Dirrecte Alsace 8 octobre 2014 Anousheh KARVAR 1 Rapport IGAS sur le retour à

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination Issy-les-Moulineaux, le 20 juillet 2007 2 e édition de l enquête Cegos sur la diversité et la discrimination en entreprise Comment favoriser la diversité en entreprise? Réponses croisées des responsables

Plus en détail

I Le Défenseur des droits I

I Le Défenseur des droits I DIVERSIFIER SES RECRUTEMENTS SANS DISCRIMINER la rédaction des offres d emploi Ce qui est interdit Les exceptions autorisées par la loi Comment rédiger une offre d emploi Comment diversifier ses recrutements

Plus en détail

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 1/ Discrimination : de quoi parle-t-on? 2/ Les voies de recours 3/ Le processus de reconnaissance des discriminations 4/ Les discriminations liées

Plus en détail

Baromètre sur la perception des discriminations au travail

Baromètre sur la perception des discriminations au travail Janvier 2014 N 111 711 Présentation des résultats Contacts : 01 45 84 14 44 Fabienne Gomant Marion Chasles-Parot prenom.nom@ifop.com Baromètre sur la perception des discriminations au travail - Vague 7

Plus en détail

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces LES CADRES ET les réseaux sociaux LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE NOVEMBRE 2012 SYNTHÈSE Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

La Gazette. Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006

La Gazette. Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006 CGT AGAFPA La Gazette Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006 Négociation Salariales L année 2006 a débuté avec les négociations salariales. Voici les posées par la CGT à la direction : 1) Pour

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention 30 mars 2007 Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention SOMMAIRE - Qu est ce qu une discrimination?...p 3 - Les enjeux de la prévention

Plus en détail

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 015-81 DÉCEMBRE 015 Profi l des diplômés L accès à l emploi Les conditions

Plus en détail

les ingénieurs dans les offres d Emploi apec En 2014

les ingénieurs dans les offres d Emploi apec En 2014 les ingénieurs dans les offres d Emploi apec En 2014 LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE n 2015-06 janvier 2015 Caractéristiques des offres d emploi Apec à destination des en 2014. En 2014, le volume des offres

Plus en détail

Charte FIGARO CLASSIFIEDS

Charte FIGARO CLASSIFIEDS Charte FIGARO CLASSIFIEDS PARTIE 1 : NOTRE ENGAGEMENT 1. Notre engagement Leader privé du marché des annonces d emploi sur Internet en France, FIGARO CLASSIFIEDS a développé une offre Emploi unique sur

Plus en détail

L obèse : «l incroyable discriminé»

L obèse : «l incroyable discriminé» Observatoire des Discriminations Directeur Jean-François Amadieu Université Paris I, Panthéon Sorbonne L obèse : «l incroyable discriminé» -Septembre 2005- Discriminé même pour être télévendeur Les préjugés

Plus en détail

RACIALES À L EMPLOI. Où en est-on aujourd hui? Comment agir? Exposition réalisée par l association Tissé Métisse en 2007

RACIALES À L EMPLOI. Où en est-on aujourd hui? Comment agir? Exposition réalisée par l association Tissé Métisse en 2007 discriminations RACIALES À L EMPLOI Où en est-on aujourd hui? Comment agir? Exposition réalisée par l association Tissé Métisse en 2007 Dans le cadre du pôle discriminations à l emploi avec la participation

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE ENQUÊTE DE SATISFACTION DES STAGIAIRES DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SORTIS EN 2014 DANS L AUDE, LE GARD, L HÉRAULT, LA LOZÈRE ET LES PYRÉNÉES-ORIENTALES Selon

Plus en détail

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 15/06/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 10-18341 Publié au bulletin Renvoi devant la cour de justice de l u.e. M. Lacabarats (président), président

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

Délibération n 2008-82 du 28/04/08

Délibération n 2008-82 du 28/04/08 Délibération n 2008-82 du 28/04/08 Etat de grossesse - Emploi secteur public - Recommandation La réclamante, agent contractuel de la fonction publique territoriale, allègue que son contrat de travail à

Plus en détail

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Proposition technique : REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Action réalisée en partenariat par le Pôle Emploi de Carpentras et le Comité de Bassin d Emploi Pays du

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Paris, le 17 novembre 2015 Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Chapitre 1 : liberté et droit du travail Jean Emmanuel Ray : on passe du salarié citoyen, au citoyen salarié I. Reconnaissance

Plus en détail

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE?

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? Juillet 2011 OBJECTIFS ET PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Les objectifs Quels sont les besoins en ingénieurs aujourd hui?

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

TESTING SUR LE PARC LOCATIF PRIVÉ DU DÉPARTEMENT DE L ESSONNE ~ SYNTHÈSE ~ réalisé par ISM-CORUM

TESTING SUR LE PARC LOCATIF PRIVÉ DU DÉPARTEMENT DE L ESSONNE ~ SYNTHÈSE ~ réalisé par ISM-CORUM TESTING SUR LE PARC LOCATIF PRIVÉ DU DÉPARTEMENT DE L ESSONNE ~ SYNTHÈSE ~ réalisé par ISM-CORUM octobre 2013 1. PRINCIPES DE CE TESTING Un testing sur l accès au logement locatif consiste à comparer ce

Plus en détail

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité Secteur d activité : industrie papiers / cartons Nombre de salariés : 65 Date de signature de la charte : Juin 2004 Bilan Diversité 2011 Le Bilan diversité,

Plus en détail

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Tableau d affichage Annexe 1 Egalité salariale hommes-femmes : Articles du Code du Travail

Plus en détail

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3 «LABEL DIVERSITE» Label relatif à la prévention des discriminations et à la promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines Cahier des charges de labellisation Version 3 Applicable

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260

Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260 Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus d embauche discriminatoire présentations observations devant la Cour d Appel Domaine de compétence

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LE CURRICULUM VITAE ANONYME n LC 203 Décembre 2009 - 3 - LE CURRICULUM VITAE ANONYME Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE... 5 DISPOSITIONS NATIONALES

Plus en détail

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Climat Social Janvier 2006 Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon de 1405 salariés

Plus en détail

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

Source : F. Benchemam, G. Galindo, GRH, éd. Gualino, 2006. AEI - L2 RH - Initiation à la GRH - Chapitre 4-1 D. Glaymann - 2014-2015 2

Source : F. Benchemam, G. Galindo, GRH, éd. Gualino, 2006. AEI - L2 RH - Initiation à la GRH - Chapitre 4-1 D. Glaymann - 2014-2015 2 1. Le recrutement et la gestion des carrières 2. Les conditions de travail 3. La rémunération 4. Les relations sociales 5. La formation 1. Identifier et préciser le(s) besoin(s) Faut-il recruter? Pour

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites n 5 > 7 mars 2014 info Sommaire > Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites > Discrimination : nouveau cas > Application du régime des clauses abusives aux sociétés commerciales > Mésentente

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152 Paris, le Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-152 Le Défenseur des droits, Vu la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE DU MERCREDI 18 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 DROIT et ÉCONOMIE Le sujet

Plus en détail

Étude auprès des membres de l ARCES

Étude auprès des membres de l ARCES Observatoire de l ARCES Étude auprès des membres de l ARCES Occurrence pour l ARCES Observatoire de l ARCES Mai 2005 Occurrence pour l'arces - Observatoire n 1 1 Sommaire Méthodologie 3 1 ère partie :

Plus en détail

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique - Synthèse de l'institut CSA Baromètre 5 ème édition N 0846 Janvier 202 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Recrutement : Comment ça marche?

Recrutement : Comment ça marche? Recrutement : Comment ça marche? 1. Le recrutement interne et externe Le recrutement est une procédure gérée par la gestion des ressources humaines. Il existe deux méthodes de recrutements : interne et

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à des observations en justice Domaine(s) de compétence de l Institution : Lutte contre les discriminations

Plus en détail

+ Synthèse Séquence 1

+ Synthèse Séquence 1 Synthèse Séquence 1 n Une fonction en forte évolution sur le XXème siècle n Une fonction stratégique depuis les années 80 Une fonction face à des défis importants et à fort impact : Technologiques, démographiques,

Plus en détail

BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / ANDRH

BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / ANDRH BAROMÈTRE SEMESTRIEL APEC / ANDRH LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N -59 MAI Les intentions de recrutements de cadres dans la fonction RH pour le. L évolution des offres dans la fonction RH diffusées sur apec.fr.

Plus en détail

PSA Peugeot Citroën face au testing. Daniel Bouchard

PSA Peugeot Citroën face au testing. Daniel Bouchard Numéro 5 Juillet 2007 PSA Peugeot Citroën face au testing Daniel Bouchard Daniel Bouchard est responsable du service gestion des compétences et recrutement de PSA Peugeot Citroën. De formation École supérieure

Plus en détail

SYNTHÈSE D ÉTUDE. Les stéréotypes sur le genre

SYNTHÈSE D ÉTUDE. Les stéréotypes sur le genre SYNTHÈSE D ÉTUDE Les stéréotypes sur le genre Diversité Mai 2012 IMS-Entreprendre pour la Cité a mené une étude avec Patrick Scharnitzky, Docteur en psychologie sociale, pour identifier les stéréotypes

Plus en détail

Les cadres ingénieurs du secteur privé

Les cadres ingénieurs du secteur privé Les cadres ingénieurs du secteur privé Colloque ingénieurs FO-Cadres Paris, le 17 juin 2014 Pierre LAMBLIN Directeur du Département Études & Recherche 1 Modifiez pied de page dans > Affichage > Masque

Plus en détail

Le recrutement des candidats

Le recrutement des candidats Le recrutement des candidats Article juridique publié le 01/06/2013, vu 1082 fois, Auteur : Chris 37 Les règles relatives au recrutement des candidats à l'embauche I Quels candidats recruter? Priorité

Plus en détail

8 ème Baromètre DDD/OIT de perception des discriminations dans l emploi

8 ème Baromètre DDD/OIT de perception des discriminations dans l emploi FG/MCP N 112565 Contacts IFOP : Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Tél : 01 45 84 14 44 Fabienne.gomant@ifop.com pour 8 ème Baromètre DDD/OIT de perception des discriminations dans l emploi Enquête

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv Contacts Pôle Opinion Corporate Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Pôle Opinion-Corporate (jerome.sainte-marie@csa.eu) Nicolas Fert, Chargé d études sénior au Pôle Opinion-Corporate (nicolas.fert@csa.eu)

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante!

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! La discrimination au travail On parle de discrimination lorsqu une personne est marginalisée ou traitée moins bien que les autres en raison

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE CARREFOUR FRANCE Représenté par Madame Isabelle CALVEZ Directrice des Ressources Humaines & Pôle emploi Représenté par Monsieur Thomas CAZENAVE Directeur Général Adjoint en

Plus en détail

Handicap et emploi : qu en pensent les Français?

Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Etude CSA pour CED* Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Plus de 4 Français sur 5 se disent à l aise à l idée de travailler aux côtés d une personne en situation de handicap Le 25 septembre

Plus en détail

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009 ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Sondage de l'institut CSA - N 0900198 Mars 2009 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Christina Hausammann, humanrights.ch/mers Sur mandat du Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées, du Bureau

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-212

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-212 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-212 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative au rejet de la candidature d un fonctionnaire sur un poste en détachement au sein d une mutuelle de la fonction

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION LES S PROHIBES DE LA DISCRIMINATION (DÉFINITION DES CRITÈRES) La jurisprudence nous aide à définir les critères énoncés à l article 225-1 du code pénal et à l article L.122-45 du code du travail L origine

Plus en détail

contre les discriminations à l emploi

contre les discriminations à l emploi LE Guide des bonnes pratiques contre les discriminations à l emploi Diversité ÉGALITÉ EMPLOI PLIE Espace Technowest 37% des personnes interrogées pensent que lorsqu une entreprise cherche à embaucher quelqu

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 NOVEMBRE 2014 Obligations légales Le Barreau encourage des pratiques équitables en matière d embauche des étudiant(e)s,

Plus en détail

Association régionale pour la formation, l orientation et l emploi

Association régionale pour la formation, l orientation et l emploi Association régionale pour la formation, l orientation et l emploi PRINCIPAUX RESULTATS Les EHPAD ont un taux de recrutement important : en 2009, 89% des structures enquêtées ont recruté du personnel et

Plus en détail

KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS

KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS CONSEILLERS KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS POLE-EMPLOI.FR SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE DU PAS-A-PAS Un clic sur ce bouton permet de revenir au sommaire LES AVANTAGES DU SERVICE CV Le service

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-083. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-083. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 16 avril 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-083 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

I. Présentation de l organisation et description générale du projet. 1.1. Présentation de l organisation. 1.1.1. L organisation

I. Présentation de l organisation et description générale du projet. 1.1. Présentation de l organisation. 1.1.1. L organisation Termes de Référence Projet Dessin animé et bande dessinée de sensibilisation à l Education Inclusive «Augmenter l'accès à l'éducation inclusive dans le primaire pour les enfants en situation de handicap

Plus en détail

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans.

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Questions/Réponses CATÉGORIE : DISCRIMINATION FONDÉE SUR L ÂGE. Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Faux. Un enfant de moins de 16 ans peut travailler en dehors des heures

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Canaux de recrutement et sélection sur le marché du travail

Canaux de recrutement et sélection sur le marché du travail Conseil d Orientation pour l Emploi 18 novembre 2014 Canaux de recrutement et sélection sur le marché du travail Emmanuelle Marchal Sociologue Centre de sociologie des organisations Sciences Po/CNRS Géraldine

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR SITE EMPLOI TERRITORIAL

GUIDE UTILISATEUR SITE EMPLOI TERRITORIAL GUIDE UTILISATEUR SITE EMPLOI TERRITORIAL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Pyrénées-Atlantiques Maison des Communes Cité administrative Rue Auguste Renoir CS 40609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Absence pour maladie sans justification

Absence pour maladie sans justification Absence pour maladie sans justification Un salarié engagé comme aide-cuisinier est en arrêt de maladie depuis le 13/11/2003. La reprise du travail est fixée au 14/05/2004. Mais il ne se présente pas au

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi Les prestations de Pôle emploi Pour faciliter votre retour à l emploi Février 2012 Sommaire L optimisation des démarches L accompagnement Les prestations d évaluation L appui à la création ou reprise d

Plus en détail

PRESENTATION DES RESULTATS. Les établissements employeurs

PRESENTATION DES RESULTATS. Les établissements employeurs PRESENTATION DES RESULTATS Les établissements employeurs Structures Le questionnaire a été envoyé à 245 structures 70 établissements ont répondu Taux de réponse : 28,6 Recrutements prévus dans les 12 mois

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires F o n d s d A s s u r a n c e F o r m a t i o n d u T r a v a i l T e m p o r a i r e études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires juin 2010 F o n d s d A s s u r

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI Table des matières INTRODUCTION...3 1. NATURE ET PORTÉE...4 2. CHAMP D APPLICATION...4 3. PRINCIPES ET VALEURS...5 4. OBJECTIFS GÉNÉRAUX...6 5. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES...6

Plus en détail