Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE"

Transcription

1 1

2 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique 2

3 Hôpital Robert Ballanger Aulnay-sous-bois 3

4 Evaluation urodynamique Le terme urodynamique recouvre toute investigation du bas appareil urinaire du simple au sophistiqué comme : La débitmétrie avec mesure échographique du résidu post-mictionnel Les études «pression/volume» et «pression/débit» : Cystomanométrie ( de remplissage ou pression / volume et étude pression/débit) Vidéocystomanométrie Urodynamique ambulatoire 4

5 Evaluation urodynamique Le terme urodynamique recouvre toute investigation du bas appareil urinaire du simple au sophistiqué comme : L étude des pressions urétrales D autres études : Urodynamogramme intraveineux : on couple une urographie intraveineuse conventionnelle à une débitmétrie. Échocystodynamogramme : combine une débitmétrie à une échographie vésicale ( épaisseur de la vessie, volume de la vessie, présence de diverticules, anatomie de l uretère pelvien, volume prostatique, présence d un polype ou d un calcul ). 5

6 Contrôle du bas appareil urinaire La vessie a deux fonctions principales : La retenue de l urine à basse pression L expulsion de l urine en un lieu et un temps choisi L urètre a deux fonctions principales : Fournir un mécanisme de continence efficace pour l essentiel du temps (phase de remplissage). Permettre la vidange efficace de la vessie avec un minimum de résistance (phase de vidange). 6

7 Objectif du bilan urodynamique Il est utile de reproduire les symptômes en effectuant une mesure physiologique, de façon à déterminer la physiopathologie qui sous-tend les symptômes : Reproduire les symptômes pénibles Répondre à des questions cliniques spécifiques Etablir précisément un diagnostic Déterminer la sévérité de l état Programmer d autres examens ou traitements. 7

8 Toujours rechercher une infection urinaire avant de réaliser un bilan urodynamique Les infections urinaires sont une cause fréquente de troubles urinaires du bas appareil (TUBA) Peuvent fausser les résultats d un BUD : En augmentant la sensibilité vésicale En provoquant une hyperactivité détrusorienne En diminuant la compliance vésicale 8

9 Débitmétrie urinaire Test le plus simple et le plus utile pour fournir des informations sur la vidange vésicale examen suffisant pour rechercher l obstruction sous- vésicale, s il est couplé à une échographie avec mesure du résidu post-mictionnel Vessie «explosive» Miction prolongée Miction polyphasique Profil de sténose urétrale 9

10 Cystomanométrie Pression vésicale de base Sensibilité vésicale Fonction du détrusor : hyperativité ou hypocontractile Mesure de la compliance vésicale Mesure de la capacité vésicale Dyssynergie vésico-sphinctérienne 10

11 Profilométrie Profil de pression urétrale : PMCU Basse : insuffisance sphinctérienne inf à 30 Haute : syndrome de Fowler chez la femme jeune, avec trouble de la vidange. Profil de pression urétrale à l effort de retenue Profil de pression après effort de toux Défaut de transmission : abandonné 11

12 Incontinence dans le cadre d une vessie neurologique Pathologies concernées : Blessés médullaires Accidents vasculaires cérébraux Scléroses en plaques Diabétiques Maladies de parkinson. Vessie neurologiques. EMC. Kerdraon. Amarenco 12

13 Incontinence dans le cadre d une vessie neurologique Intérêt de bilan urodynamique est évident dans le cadre du bilan initial d un blessé médullaire Il a été clairement démontré qu il n y a pas de parallélisme strict entre les données de l examen clinique et le comportement vésical, notamment en ce qui concerne les atteintes de la queue de cheval L utilisation de traitement médicaux simples ayant une efficacité importantes sur les pressions vésicales a relancé l intérêt de ces explorations. Vessie neurologiques. EMC. Kerdraon. Amarenco 13

14 Incontinence dans le cadre d une vessie neurologique Dans la prise en charge des troubles neurogènes de la vessie Le premier objectif est de protéger le haut appareil urinaire En maintenant des pressions endovésicales basses En maintenant un résidu post mictionnel à son minimum Le second objectif est d améliorer la qualité de vie en parvenant à la continence Le BUD permet de déterminer la nature de l anomalie sphinctérienne ou détrusorienne afin de lutter contre : Le régime à «hautes pressions» Les infections urinaires 14

15 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques Le bilan urodynamique donne dans ce cas des éléments pronostiques Etude de la sensibilité vésicale : hypersensibilité, abolition de la sensibilité vésicale, sensations vésicales non spécifiques Etude de l activité détrusorienne : fondamentale Hyperactivité détrusorienne phasique, chez les blessés médullaires hyperactivité détrusorienne terminale dans les AVC ou les patients âgés Contractions déshinibées du détrusor, régime à hautes pressions ( sup à 40 cm d eau ) menaçant le haut appareil 15

16 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques Le bilan urodynamique donne dans ce cas des éléments pronostiques : Etude de l activité détrusorienne : Intérêt des manœuvres sensibilisatrices : remplissage rapide, test à l eau glacée Etude de la compliance vésicale ; important en terme de pronostic Evaluation des résistances urétrales : pressions détrusoriennes de fuite 16

17 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques Le bilan urodynamique donne dans ce cas des éléments pronostiques Existence d une dyssynergie vésico-sphinctérienne : contraction détrusorienne associée à une contraction involontaire des muscles striés urétraux ou périurétraux 17

18 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques Le bilan urodynamique donne des renseignements sur le mécanisme de l incontinence : Inadéquation entre les forces de retenue urétrales et les pressions intravésicales Hyperactivité vésicale le plus souvent Ou secondaire à une instabilité urétrale Ou secondaire à une insuffisance sphinctérienne responsable d une incontinence «goutte à goutte» 18

19 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques EMG du sphincter strié : renforcement de l activité pendant la miction obtenue par contraction détrusorienne 19

20 Incontinence dans le cadre des vessies neurologiques Intérêt du bilan urodynamique : Pronostic : Régime à hautes pressions Résidu mictionnel important : infections Intérêt pour le traitement médicamenteux Intérêt pour la chirurgie éventuelle : incontinentation, agrandissement de vessie, Bricker. 20

21 Incontinence urinaire chez l homme Mal accepté psychologiquement. Non neurologiques : rares Le plus souvent iatrogène : Après chirurgie prostatique Pour cancer Pour adénome Après remplacement de vessie 21

22 Incontinence après chirurgie prostatique Fréquence : 1% après chirurgie de l adénome 5% après chirurgie pour cancer 22

23 Causes de l incontinence urinaire après chirurgie prostatique Après RTU : Lésion du sphincter strié (normalement protégé par la coque prostatique) Sclérose de la loge prostatique infiltrant le sphincter Après prostatectomie Lésion du sphincter ou de son innervation Sclérose de l anastomose 23

24 Causes de l incontinence urinaire après chirurgie prostatique Après radiothérapie : Lésion du sphincter Fibrose urétrale Défaut de compliance vésicale/ instabilité C est la portion para urétrale du sphincter qui est lésé (continence passive) Rôle de l âge : 3 à 5 % chez les hommes après 45 ans 30 % chez les hommes après 90 ans 24

25 Bilan urodynamique et incontinence chez l homme Incontinence d effort le plus souvent diurne et orthostatique S aggrave en fin de journée : Fatigabilité musculaire? 25

26 Bilan urodynamique et incontinence chez l homme Débitmétrie Vérifie l absence d obstruction Volume uriné faible souvent en raison de l incontinence Cystomanométrie Instabilité vésicale, fréquente au début Plus rare après Vessie défonctionnalisée (IU permanente) 26

27 Bilan urodynamique et incontinence chez l homme Profil urétral statique : résistance urétrales, longueur fonctionnelle. Au repos : effondré ou non En retenue : peut être normal PC élevée si sténose urétrale 27

28 Bilan urodynamique et incontinence chez l homme L urodynamique peut-elle donner des informations préopératoires? : non Le bilan ne se justifie qu après le 3 ème mois post opératoire, si pas d amélioration.. 28

29 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Intérêt avant chirurgie incontinence urinaire d effort est discutable Avant TVT : incontinence urinaire effort, quand la rééducation périnéale a échoué, que la manœuvre de TVT est positive Pas de BUD avant cette chirurgie?, que si incontinence récidivée ou pour reprises chirurgicales? Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 29

30 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Critères du AHCPR (Agence for Health Care Policy and Research), pour éviter de réaliser un BUD systématique en préopératoire de femmes incontinentes : Pertes d urines uniquement lors des efforts physiques Absence de pollakiurie ( inf à 8 mictions le jour et inf à 2 mictions la nuit) CATALOGUE MICTIONNEL Absence de pathologie neurologique à l interrogatoire et à l examen clinique Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 30

31 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Critères du AHCPR (Agence for Health Care Policy and Research), pour éviter de réaliser un BUD systématique en préopératoire de femmes incontinentes : Absence d antécédent de cure chirurgicale antérieure d incontinence ou d intervention pelvienne radicale Mise en évidence d une hypermobilité cervico-urétrale lors de l examen avec cavité vaginale souple Absence de résidu post-mictionnel Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 31

32 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Diagnostic et quantification de l incontinence urinaire à l effort : pas besoin du BUD Le diagnostic est clinique, par l interrogatoire et par l examen clinique vessie pleine sur table, et parfois en position debout Si doute : «pad test» ou «injection de bleu de méthylène» ou «test au tampon» La quantification n est possible que par le pad test et les scores de symptômes Les échelles de qualité de vie permettent de juger du retentissement psychologique et social Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 32

33 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Diagnostic et quantification de l incontinence urinaire à l effort : apport du BUD Il est possible d évaluer les possibilités résistives du système sphinctérien à l augmentation des pressions intravésicales induites par l effort : Deux moyens d évaluation quantitative Technique du Valsalva Leak Point pressure (VLPP) Toux maximale admissible en sphinctérométrie Ne reflète pas les hyperpressions abdominales engendrées par les activites de la vie quotidienne. Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 33

34 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme La pression intrasphinctérienne n est pas forcément le facteur le plus intéressant dans la continence à l effort de la femme La capacité de contraction des structures musculaires et l absence de fatigue des fibres sont probablement des facteurs essentiels Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 34

35 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Les possibilités de contraction réflexe et par anticipation aussi Fatigabilité à la toux Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 35

36 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Pas de signe urodynamique «pathognomonique» signant l incontinence urinaire d effort. Plusieurs mécanismes physiopathologiques seuls ou en association : Hypermobilité cervico-urétrale : le classique «défaut de transmission» est abandonné du fait de son manque de reproductibilité et manque de spécificité Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 36

37 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Pas de signe urodynamique «pathognomonique» signant l incontinence urinaire d effort. Plusieurs mécanismes physiopathologiques seuls ou en association : Défaillance sphinctérienne : Effondrement des résistances urétrales en sphinctérométrie Positivité du VLPP Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 37

38 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Vidéo-urodynamique : ptose du col vésical et hypermobilité Défaut de transmission de pression à l urètre qui aboutit à une fuite. Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 38

39 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme En revanche, la cystomanométrie permet d éliminer une hyperactivité vésicale : On connait son association possible à une incontinence d effort Urgence mictionnelle en cas d importante insuffisance sphinctérienne (secondaire à une ouverture du col) Intérêt des manœuvres facilitatrice : remplissage rapide à 100ml/mn, test à l eau glacée. Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 39

40 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Appréciation du pronostic de la chirurgie : Risque de dysurie Risque de sondages intermittents si résidu postmictionnel Mauvais résultat si pressions de clôture basses Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 40

41 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Intérêt médico-légal avant chirurgie : impériosités de novo. Les résultats du bilan urodynamique, si ils ne modifient pas l indication chirurgicale, permettent de nuancer les résultats escomptés et de donner aux patientes une information plus claire. Plus facile de gérer avec la patiente ensuite les résultats incomplets si elle est prévenue des difficultés : risque de dysurie, risque d hyperactivité, mauvais résultat car pressions de clôture basses. Indications des explorations urodynamiques avant cure d incontinence urinaire à l effort et de prolapsus. G.Amarenco. CNGOF.2007, Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 41

42 Bilan urodynamique avant la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Une incontinence urinaire mixte avec urgenturies prédominantes ou la présence de contractions détrusoriennes sur la cystomanométrie réduisent les taux de succès de la bandelette sous-urétrale. Intérêt de manœuvres facilitatrices pour dépister les contractions détrusoriennes? : remplissage plus rapide à 100ml/mn, test à l eau glacée. Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 42

43 Bilan urodynamique après la chirurgie d incontinence urinaire d effort de la femme Bilan urodynamique indispensable : Si rétention d urines postopératoire : bandelette trop serrée ou hypocontractilité vésicale? Dysurie post-opératoire si elle est extrême : risque de signes irritatifs vésicaux, de résidus importants, d infections urinaires. Urgenturie avec ou sans fuites : rechercher des signes d obstruction Récidive de l incontinence d effort : pressions de clôture basses Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, 43

44 Bilan urodynamique et incontinence urinaire d effort de la femme L examen urodynamique n est pas utile pour le diagnostic d une incontinence urinaire féminine qui demeure un diagnostic clinique Avant toute chirurgie d une incontinence urinaire d effort pure, l évaluation de la vidange vésicale par mesure du débit maximum et du résidu post-mictionnel est recommandée. Un bilan urodynamique complet n est pas obligatoire mais permet d aider à établir un pronostic et à informer la patiente de son fonctionnement vésico-sphinctérien. Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, Recommandations pour la pratique de l examen urodynamique dans l exploration d une incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2007), 17, 44

45 Bilan urodynamique et incontinence urinaire d effort Un examen urodynamique complet est par contre recommandé pour explorer une incontinence urinaire compliquée principalement en cas : D antécédents de chirurgie de l incontinence urinaire D association à des urgenturies avec ou sans fuite D incontinence urinaire sévère D anomalies mictionnelles De test à la toux négatif De réduction de la capacité vésicale De suspiçion d obstruction ou d hypocontractilité vésicale D échec d un traitement de première ligne Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2010 ) 20 suppl.2, S94-S99, Recommandations pour la pratique de l examen urodynamique dans l exploration d une incontinence urinaire féminine non neurologique. Progrès en urologie (2007), 17, 45

46 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt théorique du bilan urodynamique en pré-opératoire International Continence Society (ICS) recommande la réalisation d un bilan urodynamique dès qu il s agit d un prolapsus de grade supérieur ou égal à 2, et que la chirurgie est envisagée Cependant, il reste très controversé. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 46

47 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Association d un prolapsus des organes pelviens avec une incontinence urinaire est fréquente : près de 40% en préopératoire avec un risque de survenue «de novo» en post-opératoire de 11 à 20%. Association avec une hyperactivité vésicale : pollakiurie, urgence, incontinence urinaire par urgence : 70% des cas en pré-opératoire et ne disparaissent pas tous en post-opératoire. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 47

48 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Quel que soit le type de prolapsus pelvien, dès qu il dépasse la vulve, est susceptible d entrainer une obstruction à la vidange des urines qui peut avoir des conséquences variables sur le fonctionnement du détrusor : dénervation vésicale, atteinte du muscle détrusorien, modification des réflexes mictionnels. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 48

49 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : Identifier une insuffisance sphinctérienne intrinsèque chez les femmes associant prolapsus et incontinence urinaire d effort Évaluer la fonction détrusorienne tant pour ce qui est de reconnaître une hyperactivité détrusorienne qu une hypocontractilité vésicale Évaluer la compliance vésicale Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 49

50 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : En cas d insuffisance sphinctérienne, on privilégiera une bandelette TVT plutôt qu une TOT Evaluer avec la patiente les avantages et les inconvénients : prévenir la patiente de risque d incontinence Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 50

51 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : Si hyperactivité détrusorienne, des contractions désinhibées d amplitude variable au cours de la phase de remplissage évoquent une origine myogène avec un risque d urgences en post-opératoire Alors qu une contraction de fin de remplissage sera plus préférentiellement mise sur le compte d une incompétence cervicale en rapport avec les conséquences anatomiques du prolapsus et aura toute chance de disparaitre avec la restauration anatomique. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 51

52 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : Phase de remplissage : B1 plus précoce, diminution de la capacité fonctionnelle, diminution de la compliance, corrélées a des manifestations d hyperactivité vésicale Difficultés de vidange dans la moitié des cas : bas débit, résidu post-mictionnel, obstruction lors des études «pression/débit» en référence au normogramme de Blaivas. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 52

53 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : Évaluation de la fonction sphinctérienne : PCMU : pression de clôture maximum urétrale Plus élevée en cas de prolapsus extériorisé Réduction du prolapsus diminue la PCMU Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 53

54 Bilan urodynamique en cas de prolapsus génital Intérêt du bilan urodynamique : Pas de correspondance entre les symptômes cliniques et les anomalies du BUD : d où son importance. Les décisions ne peuvent être basées sur les seuls symptômes cliniques. Signification importante d une insuffisance sphinctérienne en cas de geste urinaire associé Valeur prédictive des manifestations d hyperactivité détrusorienne quant à la persistance des symptômes d urgence et/ou d IU par urgence en post-opératoire. Danger des détrusors hypoactifs et risque de rétention incomplète chronique. Contre-indication à tout geste risquant d augmenter les résistances d aval. Intérêt du bilan urodynamique en cas de prolapsus génital. Réalités en gynécologie-obstétrique, janvier/février Ph.Ballanger, L.Donon. Bordeaux. 54

55 55

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme AFML formation du 4 et 5 mars 2011 Dr Pierre-Charles CHERRIER Dr Anne-Marie JANICKI Définitions L incontinence urinaire est définie, selon l International Continence Society

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

Complications des Bandelettes Sous-Urétrales. Ph. Ballanger

Complications des Bandelettes Sous-Urétrales. Ph. Ballanger Complications des Bandelettes Sous-Urétrales Ph. Ballanger IU et Bandelettes sous urétrales La Révolution de 1995 - Ulmsten Bandelette de Polypropylène Objectif Position sous-urétrale corriger la défaillance

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Indications du Bilan Urodynamique Béatrice LERICHE. Infirmerie protestante. 69300 CALUIRE LE BILAN URODYNAMIQUE PRINCIPES DU BILAN : Pression vésicale. Pression abdominale Pression détrusorienne Pression

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la femme

L incontinence urinaire chez la femme Progrès en urologie (2009) 19, 279 284 L incontinence urinaire chez la femme Female urinary incontinence C. Saussine Service d urologie, nouvel hôpital civil, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1,

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

!"#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! "#!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8<!!

!#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! #!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8<!! !"#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! "#!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8

Plus en détail

Les vessies neurologiques

Les vessies neurologiques Les vessies neurologiques Dr Mehdi Jaidane Anatomie et neurophysiologie du bas appareil urinaire Le bas appareil urinaire est une unité fonctionnelle intégr grée e = vessie + urèthre + sphincters + jonction

Plus en détail

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13 Définition IUE de la femme L.peyrat INCONTINENCE : perte involontaire des urines par voies naturelles, au dehors de l acte mictionnel et entraînant une gêne sociale (patient, entourage) significative INCONTINENCE

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Rétention urinaire et personnes âgées

Rétention urinaire et personnes âgées Rétention urinaire et personnes âgées Docteur Anne Marie Mathieu Chef de service Hôpital Corentin Celton AP-HP La rétention urinaire complète est une urgence diagnostique et thérapeutique. Risque vital

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

! Continence : P. urèthre > P. vésicale. ! La pression urèthrale est développée par le muscle sphincter

! Continence : P. urèthre > P. vésicale. ! La pression urèthrale est développée par le muscle sphincter Evaluation des résistances uréthrales Sphinctérométrie Valsalva Leak Point Pressure P. Raibaut, S Sheikh Ismael, G. Amarenco DU de pelvipérinéologie Paris octobre 12 Définition et intérêt de la sphinctérométrie!

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

Sémiologie de la miction

Sémiologie de la miction 25/03/15 Élisa GROS L3 CR : REYNAUD Théo RVUAGM Pr E. LECHEVALLIER 12 pages REINS ET VOIES URINAIRES APPAREIL GENITAL MASCULIN - Sémiologie de la miction Sémiologie de la miction Plan: A. Miction Normale

Plus en détail

L Incontinence urinaire (IU)

L Incontinence urinaire (IU) L Incontinence urinaire (IU) Dr Vo QUANG DANG Paul, Rééducation Fonctionnelle, Institut IRMA Valenton 94 - France Introduction L incontinence urinaire IU- est définie comme un trouble de fonctionnement

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Plus en détail

Rétention aiguë d'urine

Rétention aiguë d'urine Rétention aiguë d'urine OBJECTIFS Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. LIENS TRANSVERSAUX ITEM 156 Tumeurs de la prostate. ITEM

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Mictions poussées, étude de cas

Mictions poussées, étude de cas Mictions poussées, étude de cas «Est-ce que vous poussez pour uriner?» A cette question, très peu de patientes répondent oui sans hésiter. Par contre si on demande : «est- ce que vous poussez pour uriner,

Plus en détail

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans Etiologie des traumatismes du rein Les signes cliniques Signes

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Mme M agée de 35 ans, G1P1, 90 kilos pour 1m60 vient consulter pour fuites urinaires. Que recherchez vous à l interrogatoire? Quel est votre examen

Mme M agée de 35 ans, G1P1, 90 kilos pour 1m60 vient consulter pour fuites urinaires. Que recherchez vous à l interrogatoire? Quel est votre examen Cas clinique 1 Mme M agée de 35 ans, G1P1, 90 kilos pour 1m60 vient consulter pour fuites urinaires. Que recherchez vous à l interrogatoire? Quel est votre examen clinique? Vous confirmez qu il s agit

Plus en détail

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires associées aux Soins (IUAS) de l adulte mai 2015

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

HÉMATURIES. Interrogatoire

HÉMATURIES. Interrogatoire HÉMATURIES Nous ne décrirons que les hématuries macroscopiques, c'est-à-dire visibles, seules à pouvoir être retenues dans le cadre d un abord clinique en urologie. L hématurie est révélatrice d une lésion

Plus en détail

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET Prévalence prolapsus > 45 ans Classification POP-Q (pelvic organ prolapse quantification) Etude WHI POUR LA CHIRURGIE POUR LA CHIRURGIE Echec de la contention Âge

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d Eté

DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d Eté Secrétariat du D.U. : Mme Martine Hilaire martine.hilaire@tnn.aphp.fr / Tél. 01 56 01 76 13 Responsable du DU : Pr. G. Amarenco DU d Explorations Périnéales et Urodynamiques Expert Urodyn Université d

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction

Troubles de la continence urinaire et de la miction Troubles de la continence urinaire et de la miction DESC 2015 > 5ans!!!! Situations pathologiques variées, le plus souvent fonctionnelles, des plus bénignes aux plus graves! Physiopathologie vésico-sphinctérienne

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES

INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES INCONTINENCE URINAIRE DES PERSONNES AGEES A..DECAMPS,P.DEHAIL,V.BEAUMATIN Pôle de Gérontologie,Unité SSR GENERALITES «fuites involontaires d urine provenant de la défaillance du système de clôture ou d

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille PATHO URO NEPHRO 1 ère session M.VIRECOULON 20/06/2011 (Durée 1h) ISO 4 Indiquez pour chaque question, dans la grille correspondante, la lettre de la réponse exacte (une seule réponse exacte par question).

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 INTRODUCTION L IUE : définie comme une perte involontaire d urine à travers le méat urétral lors

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE INTRODUCTION Ce sont l interrogatoire et l examen clinique bien conduits qui font le diagnostic d incontinence urinaire, pas le BUD L'urgenturie n est pas toujours

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

L ADENOME DE LA PROSTATE OU HYPERPLASIE BENIGNE DE LA PROSTATE. Professeur Christian SAUSSINE, Service de Chirurgie Urologique, Nouvel Hôpital Civil

L ADENOME DE LA PROSTATE OU HYPERPLASIE BENIGNE DE LA PROSTATE. Professeur Christian SAUSSINE, Service de Chirurgie Urologique, Nouvel Hôpital Civil L ADENOME DE LA PROSTATE OU HYPERPLASIE BENIGNE DE LA PROSTATE Professeur Christian SAUSSINE, Service de Chirurgie Urologique, Nouvel Hôpital Civil I. DÉFINITIONS L adénome de la prostate, terminologie

Plus en détail

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Diapositives réalisées par le groupe de travail et revues

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 25 octobre 2006

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 25 octobre 2006 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 5 octobre 006 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Attendu (SA) : Indications

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Causes de l incontinence urinaire

Causes de l incontinence urinaire Causes de l incontinence urinaire Transitoire - fonctionnelles (alitement pour cause médicale, non repérage des toilettes) - infection urinaire - fécalome ; - confusion ; - iatrogènies (diurétiques, sédatifs,.).

Plus en détail

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Les hémorroïdes : A. Sont des formations vasculaires physiologiques B. Participent à la continence anale C. Les hémorroïdes internes sont constitués de 5 paquets

Plus en détail

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes)

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) JJ Labat. Centre fédératif de pelvi périnéologie CHU Nantes T Riant, R Robert, M Guérineau, J Rigaud Et le

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

Incontinence urinaire mixte. M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch

Incontinence urinaire mixte. M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch Incontinence urinaire mixte M Carbonnel Service de gynecologie Obstétrique du Pr Ayoubi, hôpital Foch Stratégies Exploration d exploration Urodynamique & en Echographie pelvi-périnéologie Périnéale Diagnostic

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

IPSMA NOTE D INFORMATION

IPSMA NOTE D INFORMATION IPSMA Injection Péri-Sphinctérienne de Myofibres Autologues pour le traitement de l incontinence urinaire par insuffisance sphinctérienne : un essai de phase II Cette étude est coordonnée par le Pr René

Plus en détail

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, concernant la physiologie de la sexualité : A - C est une combinaison de phénomènes

Plus en détail

Infections Urinaires Quoi de neuf?

Infections Urinaires Quoi de neuf? Infections Urinaires Quoi de neuf? 6 ème journée régionale Hygiène et prévention du risque infectieux en établissement médico-sociaux Laurence Guet De nouvelles recommandations SPILF 2014 1. Recommandations

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT PAR POSE DE BALLONNETS AJUSTABLES CHEZ LA FEMME Rapport d'évaluation AVRIL 2009 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département médecins généralistes. L unité de chirurgie gynécologique apporte aux patientes une solution chirurgicale de qualité dans le cadre d une étroite collaboration

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'incontinence? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Une incontinence urinaire permanente chez la femme doit faire évoquer : A - Une incontinence urinaire par urgenturie

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Diagnostic du SAOS et des TRS E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Troubles respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées (SAHS) du sommeil: obstructif, le plus fréquent +++ central,

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Epidémiologie... 3 2. Aspects cliniques...

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Justification des pratiques en rééducation périnéale chez la femme au travers des recommandations internationales et de la littérature.

Justification des pratiques en rééducation périnéale chez la femme au travers des recommandations internationales et de la littérature. IFM3R/IFMK 54 rue de la Baugerie 44230 Saint Sébastien sur Loire Mémoire K3 2011-2012 Justification des pratiques en rééducation périnéale chez la femme au travers des recommandations internationales et

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

INFECTION URINAIRE. DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU

INFECTION URINAIRE. DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU INFECTION URINAIRE DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU I) INTRODUCTION C est un véritable problème de santé publique qui intéresse tous les acteurs. L infection urinaire est un terme

Plus en détail

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE 1. DEFINITIONS 2. LE VIEILLISSEMENT URINAIRE 3. L INCONTINENCE

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

4.a. incontinence par mictions impérieuses : Instabilité du détrusor (ID)

4.a. incontinence par mictions impérieuses : Instabilité du détrusor (ID) 4. Pharmacothérapie 4.a. incontinence par mictions impérieuses : Instabilité du détrusor (ID) La pratique clinique a démontré l utilité de certains agents pharmacologiques dans les cas de ID. (Force de

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES L Incontinence Urinaire: - Chez la femme. - Quel que soit le type. - Tous âges confondus. Introduction A une PREVALENCE GLOBALE de 27,6%* Augmente avec l âge 2 pics:

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

LES PROBLEMES UROLOGIQUES DE LA FEMME : -COLONISATION -CYSTITES et PNA -CYSTITES A REPETITION -INCONTINENCE URINAIRE - PROLAPSUS

LES PROBLEMES UROLOGIQUES DE LA FEMME : -COLONISATION -CYSTITES et PNA -CYSTITES A REPETITION -INCONTINENCE URINAIRE - PROLAPSUS LES PROBLEMES UROLOGIQUES DE LA FEMME : -COLONISATION -CYSTITES et PNA -CYSTITES A REPETITION -INCONTINENCE URINAIRE - PROLAPSUS CAS CLINIQUE: Mme B 57 ans ménopausée depuis 3 ans. Elle ne prend aucun

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse)

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse) Troubles de la continence urinaire et de la miction J. Moscovici (Toulouse) DESC 19/09/2012 Introduction Problème quotidien Vaste sujet médico-chirurgical Situations pathologiques variées, le plus souvent

Plus en détail

L incontinence urinaire en détail

L incontinence urinaire en détail 02/01/2013 L incontinence urinaire en détail En France, 3 millions de personnes souffrent d'incontinence, qu'elle soit urinaire ou fécale. Ce dossier présente les causes de cette affection, les divers

Plus en détail

Prostatectomie et rééducation

Prostatectomie et rééducation INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE RENNES Intérêt de l élaboration d un support pédagogique pour les patients en rééducation après prostatectomie Prostatectomie et rééducation Elise POUVREAU

Plus en détail