1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE"

Transcription

1 1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE Le code de la santé publique (CSP) considère les structures d HAD comme des alternatives à l hospitalisation. L article R du CSP définit que les alternatives à l hospitalisation «ont pour objet d éviter une hospitalisation à temps complet ou d en diminuer la durée. Ces alternatives comprennent les activités de soins dispensées par les structures dites d hospitalisation à domicile». Ce même article précise que «les structures d hospitalisation à domicile permettent d assurer au domicile du malade, pour une période limitée mais révisable en fonction de l évolution de son état de santé, des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés. Ces soins se différencient de ceux habituellement dispensés à domicile par la complexité et la fréquence des actes». Les patients pris en charge dans des structures d HAD, en l absence d un tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé avec hébergement. Il est important de rappeler qu une hospitalisation à domicile est donc avant tout une hospitalisation. D ailleurs l hospitalisation à domicile peut être prescrite directement par le médecin traitant sans qu il y ait eu séjour préalable en hospitalisation complète. Les structures d HAD sont de fait des établissements d hospitalisation sans hébergement soumis aux mêmes obligations que les établissements hospitaliers privés et publics : certification, sécurité et qualité des soins, lutte contre les infections nosocomiales, droit de la personne hospitalisée... 1 Extrait de la circulaire DHOS/O3 no du 1er décembre 2006 relative à l hospitalisation à domicile

2 2. PRÉSENTATION D HAD VENDÉE L établissement HAD Vendée est géré par une association Loi 1901, et représenté par : Le directeur : Il est garant de la mise en œuvre du projet d établissement et du respect de la réglementation. Il coordonne les ressources internes et les intervenants extérieurs. Le cadre de santé, les infirmiers coordinateurs : Ils reçoivent les demandes d admission et assurent la coordination des soins. Ils sont disponibles pour répondre à vos demandes et vos questionnements. Les médecins coordonnateurs : Ils sont garants de la qualité des soins et assurent les relations entre les différents intervenants libéraux et/ou hospitaliers. Ils sont responsables de l organisation de la prise en charge médicale du patient. Le pharmacien : Il est l interlocuteur des pharmaciens de ville et veille au respect de la législation relative au circuit du médicament. L assistant social : Il a pour mission de faire une étude de besoin sur les aides nécessaires au maintien à domicile et d aider les familles à constituer les dossiers de financement. Il a également un rôle de soutien auprès du patient et de son entourage. L infirmier hygiéniste : Il est chargé de la lutte contre les infections nosocomiales par le CLIN et de l application des bonnes pratiques d hygiène. Le responsable qualité : Il a pour mission de conduire l établissement de santé vers la certification et de pérenniser cette démarche. 2

3 L équipe administrative : Elle assure l accueil téléphonique, le secrétariat, la comptabilité et la gestion administrative des demandes et des dossiers patients. Sur les différentes antennes, les équipes de coordination seront vos interlocuteurs privilégiés de proximité. (Cf. fiche n 1) 3. VOTRE PRISE EN CHARGE EN HAD 3.1 Votre admission dans le service d hospitalisation à domicile est prononcée par le médecin coordonnateur sur proposition du médecin hospitalier ou de votre médecin traitant. Votre admission sera effective après accord de votre médecin traitant. Il vous sera demandé de signer : - l attestation d accord de prise en charge (cf. fiche n 2), précisant notamment : Les modalités du droit d accès à votre dossier La personne de confiance, si vous souhaitez en désigner une. - le document de consentement de prélèvement pour bilan sanguin, en cas d accident d exposition au sang (fiche n 4) Le fonctionnement de l HAD et la prise en charge En dehors des périodes de soins, vous êtes autorisés à réaliser toutes sorties personnelles, sachant que la responsabilité d HAD Vendée ne sera pas engagée en cas d incident.

4 A. L ENTRÉE EN HAD L infirmier coordinateur met en place l HAD à votre domicile. Il est votre interlocuteur privilégié tout au long de la prise en charge en HAD. Le pharmacien de votre choix vient livrer le matériel et les médicaments utiles à la prise en charge. Dans un objectif de maîtrise des dépenses, les médicaments sont livrés à la semaine afin d ajuster au mieux la consommation à votre état de santé. A cette occasion, il fera un état du stock restant et le réajustera selon vos besoins. En l absence d aidant, la téléalarme devient un élément indispensable à l accord de prise en charge. B. UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE À VOTRE DOMICILE L équipe de coordination prend contact avec les professionnels du domicile (médecin traitant, infirmiers, aides-soignants, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens...), que vous aurez désignés, pour préparer, dans de bonnes conditions, votre retour à domicile (matériel nécessaire à l exécution des soins, horaires d interventions des professionnels...) Durant toute la prise en charge, nous vous demandons de respecter le personnel salarié, les intervenants extérieurs et les matériels mis à disposition. Nous vous remercions d être compréhensifs quant aux éventuels changements qui pourraient survenir dans la planification des soins. Des intervenants peuvent avoir une action très ciblée et complémentaire en fonction de l évaluation de votre situation : 4. Assistant social. Diététicien. Psychologue. Aides à domicile. Orthophoniste. Sage-femme. Auxiliaires de vie. Podologue. Dentiste. Psychiatre

5 C. UNE ASTREINTE TÉLÉPHONIQUE 24H/24 ET 7J/7 (pour problèmes médicaux) L équipe de coordination est disponible à tout moment. En cas d urgence médicale, composez le , et vous obtiendrez un membre de l équipe soignante de l HAD Vendée, qui traitera votre demande. Le personnel administratif est présent de 9h00 à 17h30 du lundi au vendredi. D. LE DOSSIER PATIENT AU DOMICILE Ce dossier permet une coordination entre les différents soignants qui interviennent lors de votre prise en charge à domicile. Il détient un ensemble d informations liées à votre projet thérapeutique et à la surveillance des soins. Il sert au partage de l information entre tous les acteurs de votre prise en charge, y compris vous-même. Vous pouvez le consulter à tout moment. Il doit être accessible à tous les professionnels, mais vous devez veiller à sa confidentialité. Vous le rangerez de préférence dans un endroit discret, afin qu il ne soit consultable que par les personnes que vous aurez désignées. Il sera récupéré par l équipe HAD à la fin de votre prise en charge et archivé au siège social. 5 E. LE MATÉRIEL, LES MÉDICAMENTS ET LES DÉCHETS DE SOINS Le matériel technique indispensable aux soins est loué par HAD Vendée. Une assistance téléphonique 24H/24 est assurée en cas de problème technique. Les médicaments, le matériel à usage unique et la mise à disposition des dispositifs médicaux seront fournis par votre pharmacien ou le prestataire de votre choix. Leur rangement au domicile est indispensable, nous vous remercions de prévoir un emplacement, autre que votre chambre, afin que les soignants puissent gérer au mieux le stock disponible. Les conteneurs à déchets de soins (DASRI) : le tri des déchets liés aux activités de soins à domicile est de la responsabilité des infirmiers.

6 F. LA FACTURATION D HAD Le financement d HAD Vendée est assuré par les caisses d assurance maladie (y compris pour les actes infirmiers, la location de matériel et les médicaments). Le prix de journée HAD comprend : Les consultations du médecin traitant désigné pour la prise en charge Les soins infirmiers, de kinésithérapie, d orthophonie Les visites de psychologue ou de sage-femme Les interventions des aides-soignants et auxiliaires de vie, pour la toilette La location du matériel médical (lit médicalisé...) Les matériels et fournitures à usage unique nécessaires à l exécution des soins. Les médicaments et produits pharmaceutiques Les examens de laboratoire. Les transports en VSL, taxi et ambulance, prescrits par votre médecin traitant. 6 Sont exclus du prix de journée HAD, mais pris en charge par l assurance maladie : Les examens de radiologie, Tous les produits facturés par le Centre de Transfusion Sanguine, Les consultations de médecins spécialistes. ATTENTION Tout matériel loué ou acheté directement par le patient ou son entourage sans en informer HAD Vendée, restera à sa charge.

7 3.3 VOTRE SORTIE D HAD EN CAS D HOSPITALISATION EN URGENCE Si votre médecin traitant décide de votre hospitalisation en urgence, prévenez l HAD Vendée au afin d en informer le personnel intervenant à votre domicile. N oubliez pas de vous munir de votre dossier. EN CAS DE SORTIE PROGRAMMÉE Le médecin coordonnateur, en concertation avec votre médecin traitant, décide de la date de votre sortie en fonction de votre état de santé. Un courrier de sortie d HAD sera adressé à votre médecin spécialiste afin de garantir la continuité de la prise en charge. EN CAS DE SORTIE CONTRE AVIS MÉDICAL Si vous décidez de quitter l hôpital à domicile contre l avis du médecin, vous devrez signer la déclaration le déchargeant de toute responsabilité. (cf. fiche n 3). 7 Dans tous les cas : HAD Vendée prend en charge les démarches de sortie. 3.4 LE QUESTIONNAIRE DE SORTIE En sortie d HAD, nous vous invitons à répondre au questionnaire qui vous sera adressé par courrier. Anonyme, il vous permettra de donner votre avis sur l ensemble de la prise en charge. Il aborde notamment les aspects relatifs à l accueil, à l organisation et la coordination des intervenants, à la qualité des soins, à l information et aux conditions de sortie.

8 4. HYGIÈNE ET LUTTE CONTRE LES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS Afin de répondre au décret n du 6 décembre 1999, relatif à l organisation de la lutte contre les infections nosocomiales, HAD Vendée a mis en place le comité de lutte contre les infections nosocomiales en 2006 (CLIN). Le CLIN est chargé de la lutte contre les infections contractées pendant l hospitalisation. Ses actions et ses missions consistent à : Prévenir les infections et les risques liés aux soins en élaborant des recommandations de bonnes pratiques d hygiène (protocoles, fiches techniques, procédures...) Surveiller et signaler les infections associées aux soins. Mener des actions de formation et d information auprès de tous les professionnels en matière d hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales. Evaluer les actions de lutte contre les infections associées aux soins périodiquement afin d élaborer des programmes d action. Le programme d action du CLIN d HAD Vendée en cours et les tableaux de bord de surveillance, de prévention et de lutte contre les infections associées aux soins sont détaillés dans la fiche n 6. 8 L hygiène est l affaire de tous, et vous pouvez aider le CLIN dans sa mission. Au domicile, afin de prévenir les infections liées aux soins et pour faciliter les bonnes pratiques d hygiène, merci de :. Mettre à disposition du savon liquide, du papier essuie tout pour un lavage des mains avant tout soin, ainsi que des lingettes désinfectantes.. Entretenir la chambre et les lieux communs quotidiennement. L HAD Vendée met à la disposition des soignants du matériel à usage unique

9 (blouses, gants, solutions hydro-alcooliques etc...) afin de lutter contre les infections. Un container de déchets de soins vous sera remis lors de votre prise en charge en HAD, afin de trier les déchets à risque infectieux. Notre prestataire retirera ce container à votre domicile. Un protocole de tri des déchets est mis à votre disposition dans votre dossier patient. Nous vous invitons à le lire pour respecter les consignes de tri sélectif. Si vous êtes porteur d une infection, notre infirmier hygiéniste vous donnera les recommandations nécessaires d hygiène pour éviter toute transmission à votre entourage. En cas d accident d exposition au sang ou de contact avec du liquide biologique contenant du sang (piqûre, coupure...), contactez HAD Vendée au et référez-vous à la fiche «conduite à tenir» présente dans le dossier patient LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR LES ÉQUIPES SOIGNANTES S ENGAGENT À PRENDRE EN CHARGE VOTRE DOULEUR ET À VOUS DONNER TOUTES LES INFORMATIONS UTILES. La maladie entraîne assez souvent une douleur mais celle-ci n est pas une fatalité. L équipe soignante est là pour vous écouter et vous aider. N hésitez pas à exprimer votre douleur en l évoquant auprès de votre médecin traitant ou des soignants. Des outils d évaluation sont utilisés et laissés à votre disposition, dans votre dossier patient. Le code de déontologie demande au médecin de soulager les souffrances de son malade en toutes circonstances.

10 6. LA PARTICIPATION DES USAGERS A LA VIE DE L HAD Des représentants d associations de patients participent en permanence et activement à la vie de l HAD : lors de consultations diverses (groupe de travail, accréditation ) dans des instances plus officielles : CLIN, CRUQ, Comme tous les établissements de santé, HAD Vendée a constitué une CRUQ (Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la prise en charge). Des associations de représentants d usagers siègent à la CRUQ (Ligue contre le cancer, UDAF 85, UFC Que Choisir, groupement des Parkinsoniens). Cette commission a pour mission de traiter les plaintes et réclamations des usagers, et de les informer sur les voies de recours et de conciliation dont ils disposent LA CERTIFICATION DE L HAD En mai 2006, l établissement a été accrédité par la Haute Autorité de Santé selon le référentiel V1, sans recommandation. Cela signifie qu il répond aux obligations de qualité et de sécurité obligatoires pour un établissement de santé. Depuis, HAD Vendée s est engagé dans une démarche d amélioration continue de la prise en charge des patients et du fonctionnement de l HAD, en lien avec les partenaires de proximité et les patients.

11 8. VOS DROITS Loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 Des renseignements administratifs et médicaux vous concernant sont traités par informatique. Conformément à la loi, vous disposez d un droit d accès et de rectification à vos informations nominatives. Parmi ces informations, celles qui présentent un caractère médical sont placées sous la responsabilité du médecin de l HAD en charge de l information médicale et protégées par le secret professionnel. Vous pouvez exercer votre droit d accéder ou de rectifier ces données en vous adressant par courrier, au directeur de l HAD. Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé Vous pouvez accéder à votre dossier médical soit directement soit par l intermédiaire d un médecin que vous désignez, soit en obtenir communication par copie. Si vous souhaitez avoir accès aux informations, vous devez en faire la demande écrite auprès de la direction d HAD Vendée. Les informations concernant une personne décédée peuvent être délivrées à ses ayants droit, dans certaines conditions, sauf volonté contraire, exprimée par la personne avant son décès. (art L CSP) La consultation de votre dossier se fera sur place, ou une copie vous sera remise sous huit jours. Ce délai sera de deux mois si les informations datent de plus de cinq ans. Les frais de reproduction seront à votre charge. La loi du 4 mars 2002 confirme la nécessité de recueillir l expression de la volonté du patient, et fait évoluer en ce sens la relation médecin-malade afin que le patient devienne un véritable acteur. Dans cet esprit, l article L du Code de la Santé Publique crée une nouvelle notion : la personne de confiance. Vous pouvez désigner une personne de confiance. (cf. fiche n 2) Cette personne peut être un parent, un proche ou le médecin traitant, et sera consultée au cas vous seriez hors d état d exprimer votre volonté et de recevoir 11

12 l information nécessaire à cette fin. Cette désignation est faite par écrit. Elle est révocable à tout moment. Si vous le souhaitez, cette personne de confiance peut vous accompagner dans vos démarches et assister aux entretiens médicaux afin de vous aider dans vos décisions. Les dispositions du présent article ne s appliquent pas lorsqu une mesure de tutelle est ordonnée. Toutefois, le juge des tutelles peut, dans cette hypothèse, soit confirmer la mission de la personne de confiance antérieurement désignée, soit révoquer la désignation de celle-ci. La loi du 4 mars 2002 vous donne la possibilité de solliciter la Commission Régionale de Conciliation et d Indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (CRCI) des Pays de la Loire, si vous vous estimez victime d accidents médicaux fautifs ou non. CRCI : 36 Avenue du général de gaulle Tour Gallieni II BAGNOLET cedex. Tél. : Mail : Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie du 22 avril 2005, dite Loi Léonetti. «Art. 7- Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d état d exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personne relatifs à sa fin de vie concernant les conditions de la limitation ou l arrêt de traitement. Elles sont révocables à tout moment. A condition qu elles aient été établies moins de trois ans avant l état d inconscience de la personne, le médecin en tient compte pour toute décision d investigation, d intervention ou de traitement la concernant». Il s agit d un document écrit, daté et signé par le patient. Ces directives anticipées, qui peuvent être modifiées à tout moment. La durée de validité est de 3 ans. Si votre médecin doit envisager une limitation ou l arrêt d un traitement, il doit s enquérir de l existence éventuelle de directives anticipées auprès de la personne de confiance, de votre famille ou de vos proches ou, le cas échéant, auprès de votre médecin traitant. 12 L équipe soins palliatifs d HAD Vendée se tient à votre disposition pour répondre à toutes questions relatives aux directives anticipées.

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr Bel-Air 37390 La Membrolle-sur-Choisille «L INTERVALLE» Livret d Accueil : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr 1 Sommaire Introduction -----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation 17 rue d Hapéténia 64 702 Hendaye cedex Tél : 05 59 20 70 33 Fax : 05 59 48 07 63 direction@stvincentconcha.fr Bienvenue Plan d accès

Plus en détail

HAD ANTENNE DE BOURBON - LANCY HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins

HAD ANTENNE DE BOURBON - LANCY HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins L hospitalisation à domicile permet : Un retour plus rapide au foyer en continuant le traitement commencé à l hôpital D éviter une entrée à l hôpital et de commencer un traitement chez soi ANTENNE DE BOURBON

Plus en détail

HAD 63-1 Chemin des Moissons - 63118 CEBAZAT Tél. 04 73 23 45 45 - Fax 04 73 23 45 46 Email : contact@had63.org HAD63

HAD 63-1 Chemin des Moissons - 63118 CEBAZAT Tél. 04 73 23 45 45 - Fax 04 73 23 45 46 Email : contact@had63.org HAD63 HAD 63-1 Chemin des Moissons - 63118 CEBAZAT Tél. 04 73 23 45 45 - Fax 04 73 23 45 46 Email : contact@had63.org HAD63 Sommaire Le mot de bienvenue page 2 Présentation de l HAD 63 page 3 Organigramme de

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave.

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave. CARTOGRAPHIE DES STRUCTURES EN SOINS PALLIATIFS DE LA REGION CENTRE DREUX CHARTRES LA LOUPE 28 45 MONTARGIS ORLEANS SULLY/LOIRE VENDÔME BLOIS TOURS LUYNES 41 CHINON VIERZON 37 BOURGES LIVRET D INFORMATIONS

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

LA PERSONNE DE CONFIANCE

LA PERSONNE DE CONFIANCE Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE LA PERSONNE DE CONFIANCE Introduction L article 1111-6 du code de la santé publique,

Plus en détail

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Quelques chiffres sur la France (FNEHAD) Prise en charge pour 2014 *105.000 patients en HAD/66 millions d habitants *4.4 millions de journées

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

Convention d accueil

Convention d accueil Les Coquelicots MmmmMMONTMont Chaussée de Mons 61 B-6150 ANDERLUES Belgique Tél :0032 (0)71 523452 Fax :0032(0)71 523452 Email : hap.anderlues@gmail.com www.directionlaneffe.wix.com/mas-apc Convention

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER. Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00

Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER. Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00 Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00 Vous avez fait appel au Service de Soins Infirmiers à Domicile

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN

ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN Suite au bilan dont elle a bénéficié, Mme Gerusa consulte le chirurgien qui lui a été conseillé, dans la clinique où celui-ci exerce. Elle sait qu elle a une tumeur qui doit

Plus en détail

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er.

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er. 615 Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Notre Conseil d Etat entendu; De l assentiment de la Chambre des Députés; Vu la

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire vous guider Particuliers Partenaires Vous bénéficiez de la CMU complémentaire n Mode d emploi www.msa.fr Vous avez de faibles ressources et, à ce titre, vous bénéficiez de la couverture maladie universelle

Plus en détail

L Hospitalisation à domicile

L Hospitalisation à domicile L Hospitalisation à domicile Centre Hospitalier B.P. 70348 22303 LANNION Cedex 02.96.05.70.15 S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE ASSOCIATION PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC HOSPITALIER 15 Quai de Dion Bouton 92816 PUTEAUX Cedex www.santeservice.asso.fr Qu est-ce que l hospitalisation à

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident)

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident) Page 1/7 I - CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT La Maison de Retraite est un établissement de statut public, elle est administrée par un Conseil d Administration et par un Directeur nommé par le Ministère.

Plus en détail

La sécurité du patient

La sécurité du patient La sécurité du patient Nos établissements sont vigilants et s engagent En tant que patient vous êtes acteur de votre prise en charge et de votre sécurité Hôpital Privé les Franciscaines Polyclinique du

Plus en détail

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES la recherche biomédicale ou recherche sur la personne p4 p6 p6 p8 p 10 p 10 p 11 p 12 Quoi? Pourquoi? Comment? Étape par étape Pour préparer la recherche Lorsque

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Livret d accueil EHPAD du Perray

Livret d accueil EHPAD du Perray Livret d accueil EHPAD du Perray Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Hôpital du Perray BP 13 91360 Épinay-sur-Orge Tél. : 01 69 25 43 71 Bienvenue à L EHPAD du Perray Vous êtes

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD)

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Centre Hospitalier St-Jacques de Saint-Céré «Prendre soin en Haut-Quercy» CONTRAT DE SEJOUR Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) du

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D.

HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D. LIVRET D ACCUEIL MONTPELLIER ET ENVIRONS HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D. Tél : 04 99 53 65 95 Retrouvez sur notre site www.oc-sante.fr toutes les informations sur votre hospitalisation Repères

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

Service. d aide à la vie quotidienne. Pour mieux vivre dans notre Ville! Un patrimoine à vivre. Ville de

Service. d aide à la vie quotidienne. Pour mieux vivre dans notre Ville! Un patrimoine à vivre. Ville de Service d aide à la vie quotidienne Pour mieux vivre dans notre Ville! Ville de Un patrimoine à vivre Edito Vous accompagner au quotidien! Avec le Centre Communal d Action Sociale, nous avons souhaité

Plus en détail

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat APYDOM Service d aide à domicile aux personnes âgées ou handicapées 7jours/7 Agence : 4, rue de cerçay 94440 Villecresnes Directrice : Nadine Tourlourat La société Créée en septembre 2007, APYDOM est une

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE Préambule Ce règlement intérieur définit les conditions d'organisation et de fonctionnement du service d'hospitalisation à domicile. Il précise

Plus en détail

EHPAD CONTRAT DE SEJOUR CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260

EHPAD CONTRAT DE SEJOUR CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260 EHPAD (EtablissEmEnt d hébergement de personnes âgées dépendantes) CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260 CONTRAT DE SEJOUR Tel : 04 79 87 61 41 Fax : 04 79 87 50 41 e-mail : mdrcostaz@wanadoo.fr site internet :

Plus en détail

Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015. Synthèse

Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015. Synthèse 1 Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015 Les SSIAD sont des services médico-sociaux relevant du CASF (art. L. 312-1, 6 et 7, CASF). Les SSIAD contribuent au maintien

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE?

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? Item 142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? I/ Introduction 1 On rappelle la définition des soins palliatifs, par la S.F.A.P.

Plus en détail

H ADALU. Soigner à Domicile. Centre Hospitalier de Lunéville

H ADALU. Soigner à Domicile. Centre Hospitalier de Lunéville H ADALU Soigner à Domicile 03 83 76 14 13 Livret d accueil du patient hospitalisé à domicile Centre Hospitalier de Lunéville Madame, Monsieur, Toute l équipe de l HADALU vous souhaite la bienvenue. Nous

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES Tout d abord bienvenue au «pré-câlin». Vous allez être accueillis en stage pour une durée plus ou moins longue. Ce stage va être l occasion pour certains de découvrir le

Plus en détail

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr LIVRET D ACCUEIL Service de SOINS À DOMICILE du Bassin d Arcachon Sud EDITO L association «Service de Soins à Domicile du Bassin d Arcachon Sud» s est fixé pour objectif de veiller à contribuer au maintien

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

L Assistance Santé. Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne

L Assistance Santé. Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne L Assistance Santé Aide à domicile, garde d enfants Des services réservés aux salariés d entreprise Quand les problèmes de santé désorganisent votre vie quotidienne ASSISTANCE TÉLÉPHONIQUE 7J/7 24H/24

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Le Comité d entraide de la Presqu île est une association créée en 1977 qui permet aux personnes âgées, handicapées ou malades de continuer

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A Le ministre de la santé

Plus en détail

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE 0 Page2 Sommaire Le droit au respect de la vie privée des personnes hospitalisées et des personnes prises en charge dans des structures médico-sociales... 3 Qu

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D)

HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D) HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D) Livret d accueil SOMMAIRE I- L'admission:... 8 II- Durant votre séjour:... 9 III- La fin de votre séjour...11 IV Information...14 V Votre avis nous interesse...16 VI

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile?

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? le point sur PRODUITS DE SANTÉ ET DU CORPS HUMAIN > Produits de santé, thérapeutiques et cosmétiques Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? Depuis le 1 er novembre 2011, la distribution

Plus en détail

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile?

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? PRODUITS DE SANTÉ ET DU CORPS HUMAIN > Produits de santé, thérapeutiques et cosmétiques Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? Depuis le 1 er novembre 2011, la distribution gratuite

Plus en détail

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Dispositif à destination des agents de l Education Nationale en Polynésie Française MGEN Réseaux PAS Section Extra Métropolitaine

Plus en détail

CHARTE DES CMS. www.avasad.ch

CHARTE DES CMS. www.avasad.ch CHARTE DES CMS www.avasad.ch ÉDITORIAL Vous avez entre les mains la nouvelle charte des Centres médico-sociaux (CMS). Ce document de référence, validé par le Conseil d Etat le 13 avril 2011, fonde la relation

Plus en détail

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 PROCEDURE D ACCUEIL CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR 9 : CLASSEUR 10 : CLASSEUR 11 : SERVICES

Plus en détail

(Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 3 Journal Officiel du 5 mars 2002)

(Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 3 Journal Officiel du 5 mars 2002) En rouge les éléments de la loi du 22 avril 2005 En violet des éléments de la petite loi du 17 mars 2015 (suite première lecture à l assemblée nationale) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Chapitre préliminaire

Plus en détail

LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN

LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN La Résidence La Résidence est un logement-foyer. Elle a pour mission d accueillir des personnes âgées dont l autonomie leur permet d assumer les actes de la vie quotidienne.

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

Charte des droits et des libertés de la personne accueillie

Charte des droits et des libertés de la personne accueillie Charte des droits et des libertés de la personne accueillie (Arrêté du 8 septembre 2003) Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions particulières de prise en charge et

Plus en détail

REQUITE Note d information v1.1 ; 22 avril 2014 Page 2 of 6

REQUITE Note d information v1.1 ; 22 avril 2014 Page 2 of 6 NOTE D INFORMATION DESTINEE AUX PERSONNES PARTICIPANT AU PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE Etude REQUITE Version 1.1, 22 avril 2014 Titre de l étude : REQUITE - Validation de modèles prédictifs et des

Plus en détail

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP THEME : LES OUTILS DE COOPERATION L expérience de L HAD SANTE RELAIS DOMICILE L histoire de l association : création de SANTE RELAIS 31 en 2001 AGESEP 31 La création de l association Loi 1901 SANTE RELAIS

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique F I C H E 4 1 AIDE AUX VICTIMES I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique II. MESURES EN FAVEUR DES VICTIMES

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES 28, rue St Honorat 83510 LORGUES www.ehpad-saint-francois.fr Tèl : 04.94.60.33.50 Fax : 04.94.60.33.59 LES FORMALITES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS 5 ième réunion des Référents en Hygiène des EHPAD et autres Établissements Médico-Sociaux en Aquitaine 9 mars 205 JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS Retour d expérience S. AUGEYROLLE / C. CARRERE / C. ABILY E.H.P.A.D.

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN Règlement de Fonctionnement Règlement de fonctionnement du SSIAD du PAYS DE BORN - 1 - Ce document définit les règles générales et permanentes d organisation

Plus en détail

REGLEMENT de FONCTIONNEMENT Structure municipale Multi-Accueil «CRESCENDO»

REGLEMENT de FONCTIONNEMENT Structure municipale Multi-Accueil «CRESCENDO» REGLEMENT de FONCTIONNEMENT Structure municipale Multi-Accueil «CRESCENDO» Chaque enfant est unique. Bien qu il soit accueilli au sein d une collectivité, le souci de l équipe éducative demeure celui de

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Par souci de cohérence et d homogénéité, le règlement présenté définit les modalités d'admission et de

Par souci de cohérence et d homogénéité, le règlement présenté définit les modalités d'admission et de Communauté de Communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises 04 67 73 78 60 contact@cdcgangesumene.fr Par souci de cohérence et d homogénéité, le règlement présenté définit les modalités d'admission et

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers

Stage Étudiants infirmiers Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : ü La définition du métier «Infirmier» ü Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 ü Le portfolio de l étudiant Version

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE Ste BERNADETTE 10, rue du 8 mai 85450 CHAMPAGNE LES MARAIS

MAISON DE RETRAITE Ste BERNADETTE 10, rue du 8 mai 85450 CHAMPAGNE LES MARAIS Un soutien aux aidants familiaux Une aide pour le maintien à domicile Une transition avant une entrée en établissement L accueil de jour est une solution adaptée et réactive pour une prise en charge occasionnelle,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

Bienvenue sur le Service d'education Spécialisée et de Soins À Domicile LES TAMARIS

Bienvenue sur le Service d'education Spécialisée et de Soins À Domicile LES TAMARIS Bienvenue sur le Service d'education Spécialisée et de Soins À Domicile LES TAMARIS L'ensemble de l'équipe du service vous souhaite la bienvenue et vous propose, dès à présent, un accompagnement adapté.

Plus en détail

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Pour l inscription sur la liste de l année 2016 Préambule Le Fongecif Rhône-Alpes propose aux salariés relevant de son champ

Plus en détail

TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE

TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE La réglementation française applicable à la recherche sur la personne n est pas la même selon la typologie de la recherche. On distingue 3 catégories de recherches

Plus en détail