Chapitre 5. Introduction sur l approche dynamique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5. Introduction sur l approche dynamique"

Transcription

1 Chapitre 5. Introduction sur l approche dynamique - D où vient que des organismes placés devant une infinité de problèmes moteurs divers produisent régulièrement et avec une telle facilité, des gestes cohérents, économiques et stables? - Travaux sur le contrôle du mouvement : Kelso (1981; 1984); Haken, Kelso, & Bunz (1985). - S intéresse aussi au développement moteur (Thelen, 1989); l apprentissage moteur (Schöner, Zanone, & Kelso, 1992; Zanone & Kelso, 1992). - Description du contrôle de l action : simple mise en action de synergies musculaires par rapport aux contraintes de la tâche (Turvey, Fitch, & Tuller, 1982). - L action est analysée en termes d énergies du système et non en termes d allocations d attention ou de processus cognitifs (Temprado & Laurent, 1999). - Approche des systèmes dynamiques : «il faut entendre tout système, quelle que soit sa nature (physique, chimique, électromécanique, biologique, économique etc.) qui évolue dans le temps (Bergé, Pomeau, & Vidal, 1984, p. XI). Concepts communs aux théories écologique et dynamique - Système acteur-environnement : système complexe avec des nombreux composants et soussystèmes en interaction (Temprado & Montagne, 2001). - Approche néo-darwinienne (Handford, Davids, & Bennett, 1999). - Modèle de référence : l auto-organisation. Le système nerveux central est le moins sollicité. Il ne calcule rien. - Tout est direct. Dès que l homme a perçu un événement, il agit directement sans traitement. Le seul «traitement» est le passage de l influx nerveux dans les neurones. Mais pas de représentations. - Mais comment réalise t-on un mouvement? Constat de Bernstein (1967) : compte tenu des degrés de liberté (ddl) mis en jeu dans les différentes articulations et des fortes non-linéarités caractérisant les chaînes multisegmentaires. Un système de programmation centralisée explosion calculatoire (Bonnet, Guiard, Requin, & Semjen, 1994). On ne peut pas supposer qu une machine aussi complexe que le système musculosquelettique puisse être algorithmiquement contrôlée par une instance centrale. Modes de coordinations = résultat des différentes interactions. Emergent des contraintes de la tâche, de l environnement et de l organisme (Newel, 1986 ; Newell & McDonald, 1994). Contrainte = tout facteur susceptible de limiter les ddl (Delignières, 2004). - Mais alors que fait le SNC? 2 niveaux du SN : les centres supérieurs et périphériques * Au niveau des centres supérieurs (le Cortex) : - Toutes les activités purement humaines (lectures, réflexions ). - En ce qui concerne le mouvement : intention, motivation. - Preuve phylogénétique Seul le cortex humain est différent des autres animaux (réflexion). 1

2 Bien que le cortex humain soit différent de celui des autres animaux, les mouvements réalisés n en sont pas plus sophistiqués. * Au niveau des centres périphériques : Pour effectuer un mouvement, le système nerveux périphérique est suffisant : coordination en réduisant les degrés de liberté. Différences entre théories écologique et dynamique - Différence : Perception Vs mouvement Gibson a axé ses études sur la perception visuelle. La plupart des autres chercheurs de l approche écologique ont travaillé sur la perception. L approche dynamique, au contraire, est basé essentiellement sur le mouvement (depuis 1995 de nombreuses études sont en cours sur l apprentissage). Seule l approche dynamique vient d une théorie déjà existante (et à la «mode») : la théorie du chaos. - Différence : Bases théoriques et outils méthodologiques Tout est basé sur l auto-organisation. Dépend des conditions initiales. Intérêt pour le paramètre macroscopique. Tout système est non linéaire= le passage d un état à un autre est abrupt (Passage du Pas au Galop chez le cheval (Hoyt & Taylor, 1981). Système dynamique - Capable d associer, mettre en relation les unités motrices nécessaires à l action. Capable de coordonner différents éléments entre eux : muscles, articulations, environnementsujet, sujet-sujet. - Ces assemblages «crées par le SN, se traduisent par des relations spatio-temporelles stables et reproductibles» (Temprado & Montagne, 2001) entre les différents segments, articulations, muscles. - Ces invariants spatio-temporels spécifiant la coordination = signature comportementale et différencient les différentes synergies. Intérêt de cette approche - Ordre moteur prescrit versus Ordre moteur émergeant - Coordination bi ou multi-segmentaire : mouvement bi-manuel, bras-jambes, oscillations posturales, locomotion. Coordination sujet-environnement : jonglage de balle, ballon. Coordination sujet-sujet - APSA : Natation (Chollet, Chalies, & Chatard, 2000). VB (Temprado, Della-Grasta, Farell, & Laurent, 1997). Suspension renversée aux barres parallèles (Delignières, Nourrit, Sioud, Leroyer, Zattara, & Micalleff, 1998). Jonglage de balle (Beek & Van Santvoord, 1992) ; Ballon (Tlili, Mottet, Dupuy, & Pavis, 2004). Improvisation (Issartel, Marin, Gayraud, Hauw, Mottet, & Cadopi, 2004). Tennis de table (Sorensen, Ingdvalsen, & Whiting, 2001). Tennis (Yamamoto & Gohara, 2001). Tennis entre 2 joueurs (Palut, Zanone, & Gurdjos, 2004). Stimulateur de ski (Vereijken, 1991) 2

3 Objectif de cette approche - Identifier les contraintes pertinentes qui induisent les transformations du comportement (Corbetta & Vereijken, 1999). - Identifier les variables essentielles qui résument les processus dynamiques de formation et d évolution des patterns de coordination. Concept : Paramètre d ordre (ou Variable collective) - La théorie du chaos est basée sur l auto-organisation et la recherche du paramètre macroscopique : Paramètre d ordre (ou Variable collective) : 1. Il permet de définir soit résumer la coordination. 2. Il permet de donner l évolution de la coordination. Exemples en APSA : Balancer en suspension en gymnastique : Relation entre oscillations pendulaires du CG et axe de rotation (Delignières et al., 1998). Voir Delignières et al. (2006, REVUE EPS, 322). Service au volley-ball : Dissociation temporelle entre les 3 articulations du bras (Temprado et al., 1997). Voir Temprado (2004, REVUE EPS, 305). 3. Il évolue dans le temps au cours de l apprentissage : Sa valeur évolue. Autrement dit, la valeur de la coordination évolue, les relations entre les éléments coordonnés. Il est difficilement modifiable après acquisition. 4. Il existe dans tous les gestes! - Comment fait-on pour réaliser le bon geste à tout moment? Même quand ce geste est nouveau? Tout émerge d un ensemble de contraintes (Newell, 1986). L interaction de cet ensemble de contraintes nous permet d adopter le bon mouvement : la bonne COORDINATION ou la bonne valeur du paramètre d ordre. Si la coordination est maîtrisée, on est sur un état stable, un attracteur : Stable donc durable et difficile à modifier : Apprendre à pédaler. Quand on a une technique, on a du mal à s en défaire : Avoir un défaut de technique (brasse). De même quand on veut apprendre un nouveau geste, on reste souvent sur des automatismes : Revers au tennis vs au squash, descente en ski en «stème» vs en parallèle Si la coordination est maîtrisée, elle est stable : reproduite spatio temporellement d un essai à un autre (mais pas stéréotypé) : de la variabilité inter-essai. Elle est efficiente d un point de vue métabolique (Nourrit et al., 2000) et mécanique (Delignières et al., 1998). On observe une certaine homogénéité inter-individuelle liée au cahier des charges (exigences) de la tâche. Concept : Passage d un état à un autre, Transition - Le passage d un geste à l autre suit les mêmes caractéristiques que l on va pouvoir observer au cours de l apprentissage : 2 états stables : changement brutal de l un à l autre. Passage marche-course (Diedrich & Warren, 1995). Monter des marches d escalier de plus en plus hautes (Warren, 1984). 3

4 Passage du Pas Trot Galop (Hoyt & Taylor, 1981). Franchissement d obstacles de plus en plus larges/profonds (Cornus et al., 1999). - Ce passage d un état à un autre s appelle une Transition ou Bifurcation. - Une transition se caractérise donc par : 2 attracteurs bien stables et biens distincts les uns des autres, au delà de la transition : Mode d action/coordination. Un passage brutal d un attracteur vers un autre (non-linéaire= brutal). Une augmentation de la variabilité (inter-essais) du paramètre d ordre aux alentours de la bifurcation. Une grande instabilité du paramètre d ordre (on peut rebasculer d un état à un autre très rapidement) : Marche-course. - Le concept de transition est important : Permet de voir si quelqu un est en train de passer d un attracteur à un autre. Ou s il est sur le point d apprendre. Cela permet de connaître l évolution du paramètre d ordre. Cela permet de prouver que le système étudié est un vrai système dynamique. - 4 critères : 1. Deux attracteurs stables au delà de la transition. 2. Un passage brutal d un attracteur vers un autre (non-linéaire). 3. Une augmentation de la variabilité du paramètre d ordre aux alentours de la bifurcation. 4. Une hystérèse prouve que l on résiste au changement : nous voulons rester sur le même attracteur/coordination/état stable. - Warren (1988) ; Fitzpatric, Carello, Schmidt et Corey (1994) : Affordance et transition de phase. Concept : Paramètre de contrôle - Contrainte non spécifique= contrainte extérieure au système. - Paramètre manipulable par l expérimentateur et donc enseignant. - Ce paramètre fait changer le paramètre d ordre. DONC coordination. - Exemples : La vitesse dans la locomotion lors du passage entre la marche et course (Diedrich & Warren, 1995) (Mais aussi : Passage du Pas-Trot-Galop). La hauteur de la contremarche d escalier lors du passage de la bipédie à la quadrupédie (Warren, 1984). La profondeur des obstacles lors du passage d un enjambement à un saut (Cornus et al., 1999). Approche dynamique et cognition - Comme l approche écologique, elle manipule des contraintes pour faire émerger le comportement. - Reconsidération du statut et rôle des processus cognitifs : intention, attention. - Information comportementale ne détermine pas le comportement mais l oriente (Scholz & Kelso, 1990). - Contraintes cognitives (Swinnen, Heuer, Massion, & Casaer, 1994). Voir : Delignières, D. (2004a). L approche dynamique du comportement moteur. In J. La Rue & H. Ripoll (Eds.), Manuel de psychologie du sport. 1. Déterminants de la performance motrice (pp ). Paris : Editions «Revue EPS». Voir : Figure adaptée de Temprado & Montagne (2001, figure 6.3., p. 107). 4

5 Donc les 3 approches - Approche dynamique Le corps s auto-organise : On est sur un état stable (certaines valeurs du paramètre d ordre sont fonction de l interaction entre les 3 contraintes). Si on veut modifier son comportement (Apprentissage, Adaptation à de nouvelles contraintes, changer de geste) : Déstabiliser l état stable pour un autre en modifiant les valeurs du paramètre d ordre. Ce passage est une transition qui s effectue de manière abrupte (non-linéaire). - Approche écologique Le corps s auto-organise : Il perçoit des affordances en fonction des 3 contraintes. Il s organise en fonction d une loi de contrôle. Il contrôle l action en fonction d un couplage information-mouvement. Si on veut modifier son comportement (Apprentissage, Adaptation à de nouvelles contraintes, changer de geste) : En ajustant le couplage I-M, optimisant loi de contrôle. En ajustant les affordances. - Approche cognitive Le SNC : Décode l information/représentation. Sélectionne le bon PMG. Paramétrise le PMG. Si on veut modifier son comportement (Apprentissage, Adaptation à de nouvelles contraintes, changer de geste) : Optimiser les étapes du traitement de l information. Intégrer des représentations, PMG. Apprentissage moteur - Apprentissage cognitif = apprentissage d une paramétrisation de mouvement donc un problème de contrôle/de commande/d exécutif/de traitement. - Apprentissage dynamique = apprentissage d une coordination donc un problème de coordination/d assemblage/d émergence. - Apprentissage écologique = apprentissage perceptif donc un problème de couplage perception-mouvement/adaptation sujet-environnement. Voir Temprado, J. J., & Laurent, M. (1995). Approches cognitive et écologique de l apprentissage des habiletés motrices en sport. In H. Ripoll, J. Bilard, M. Durand, J. Keller, M. Levêque & P. Therme (Eds.), Psychologie du sport. Questions actuelles (pp ). Paris : Éditions «Revue EPS». - Apprentissage et enseignant : Apprentissage cognitif = optimiser les opérations mentales. Apprentissage dynamique = identifier les variables essentielles. Apprentissage écologique = développer couplage I-M, affordance. - Conditions d apprentissage (Temprado, 1997) : Outils pédagogiques (Marsault & Cornus, 2004), Modes d intervention (Delignières, Teulier, & Nourrit, 2006). 5

6 Selon Temprado (1997), il y a 3 temps pour améliorer l apprentissage moteur : - Avant : Apprentissage par observation (Bandura, 1976). - Pendant : Nature de la répétition (Marin & Danion, 2005). - Après : Feed-Back extrinsèques : Connaissance du résultat, Connaissance de la performance, Vidéo. - Répétition (pendant) et Modèles théoriques et pédagogiques : Répétition/Pratique fractionnée : Modèle analytique (Associationniste) = Béhavioriste et Néobéhavioriste. Répétition globale : Modèle structuraliste/global = Théorie de la Gestalt, Base de connaissances. Répétition constante : Modèle auto-adaptatif = Psychologie cognitive. Répétition variable : Modèle exploratoire (Effken & Kadar, 2001). = Approches écologique, Dynamique. Articles à voir pour les approches dynamique et écologique - Beaubrun, F., & Judey, P. (2001). Approche dynamique et apprentissage du lancer du javelot. Revue EPS, 292, Buekers, M. (1999). L acquisition des habiletés sportives dans un contexte écologique. Revue EPS, 277, Cornus, S., & Marsault, C. (2003). Repenser l EPS à partir de l approche écologique de la perception et du mouvement. Revue EPS, 302, Cornus, S., & Royal, A. (2006). La régulation dans le saut en longueur : une conception écologique. Revue EPS, 322, Delignières, D. (1998). Apprentissage moteur. Quelles idées neuves. Revue EPS, 274, Delignières, D., Teulier, C., Nourrit, D. (2006). Approche dynamique de l apprentissage des coordinations motrices. Revue EPS, 322, Egret, C., Leroy, D., Chollet, D., Loret, A., & Weber, J. (2000). Approche scientifique du swing. Revue EPS, 286, Laurent, M., & Temprado, J. J. (1996). Apprentissage et contrôle du mouvement dans les APS. Quelle(s) théorie(s) pour quelle(s) pratique(s). In Recherche et Pratique des APS. Dossiers EPS n 28 (pp ). Paris : Éditions «Revue EPS». - Palut, Y., Zanone, P. G., & Gurdjos, P. (2004). Modes de déplacement spontané en tennis. Science & Motricité, 51, Temprado, J. J. (1999). «L approche dynamique» : une autre façon de concevoir l apprentissage moteur en EPS. Revue EPS, 277, Temprado, J. J. (2004). Approche dynamique des coordinations motrices, prolongements pour l apprentissage des habiletés motrices en EPS. Revue EPS, 305, Pensez aux références données en début de cours (voir support 1)!! 6

Apprentissage moteur et transfert d apprentissage en EPS Cornus Sabine

Apprentissage moteur et transfert d apprentissage en EPS Cornus Sabine Apprentissage moteur et transfert d apprentissage en EPS Cornus Sabine Lorsque l on parle d apprentissage moteur, nous sommes amenés à aborder différents concepts liés à ce qui est appris (les habiletés

Plus en détail

LES THÉORIES DE L APPRENTISSAGE DES HABILETÉS MOTRICES

LES THÉORIES DE L APPRENTISSAGE DES HABILETÉS MOTRICES LES THÉORIES DE L APPRENTISSAGE DES HABILETÉS MOTRICES MICHEL LE HER : 2004/2005 LICENCE INTRODUCTION QU EST-CE QU UNE THÉORIE? DÉCRIRE/ EXPLIQUER : QUELLE DIFFÉRENCE? DESCRIPTION : COMMENT? EXPLIQUER

Plus en détail

L acquisition des habiletés motrices

L acquisition des habiletés motrices Licence 2 S2 L acquisition des habiletés motrices Teulier Caroline Cours 2004-2005 1 Bibliographie générale Schmidt, R.A. (1993). Apprentissage moteur et performance. Paris: Vigot. La Rue, J. & Ripoll,

Plus en détail

Théories dynamiques et rééducation 1. INTRODUCTION

Théories dynamiques et rééducation 1. INTRODUCTION Théories dynamiques et rééducation 1. INTRODUCTION 1 De nombreux livres, conférences, articles et applications concrètes concernent Les «théories dynamiques», «l auto-organisation», la «dynamique des systèmes

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ENSEIGNEMENTS COMMUNS Epistémologie Epistémologie des sciences du sport et de

Plus en détail

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps A. Épreuves écrites d'admissibilité I. Dissertation portant sur les fondements sociohistoriques et épistémologiques de l'éducation physique et des activités physiques, sportives et artistiques (APSA) L'épreuve

Plus en détail

L apprentissage des habiletés motrices complexes : des coordinations spontanées à la coordination experte

L apprentissage des habiletés motrices complexes : des coordinations spontanées à la coordination experte Delignières, D., Teulier, C. & Nourrit, D. (in press). L apprentissage des habiletés motrices complexes : des coordinations spontanées à la coordination experte. Bulletin de Psychologie L apprentissage

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires de l enseignement primaire LE PROJET ÉDUCATIF «SOULÈVE

Plus en détail

Les liens dynamiques entre production motrice et efforts. Julien Lagarde

Les liens dynamiques entre production motrice et efforts. Julien Lagarde Master s Programme in Sciences and Techniques of Sport and Physical Activities Sciences and technologies in sports coaching UE3 E2 Physical Conditioning and sportive rehabilitation Les liens dynamiques

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

L échauffement. Généralités, définition et investigations. Définition. Des exercices préliminaires

L échauffement. Généralités, définition et investigations. Définition. Des exercices préliminaires L échauffement Ph. MAQUAIRE Professeur Agrégé en EPS BEES 1 HACUMESE - BEES 1 KARATE Laboratoire Recherche Littoral en Activités Corporelles & Sportives, (RELACS), ULCO. Généralités, définition et investigations

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

Thème : Aménagement matériel du milieu.

Thème : Aménagement matériel du milieu. Thème : Aménagement matériel du milieu. Perspective cognitiviste : L aménagement du milieu permet de faire apparaître clairement le but à atteindre. Apprendre suppose en effet la perception, par le sujet,

Plus en détail

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 INTRODUCTION La notion de tâche motrice Activité déterminée et obligatoire Peut être imposée de l extérieur par

Plus en détail

UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices

UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices Master 1 Sciences du Sport et du Mouvement Humain UE SC1 Apprentissage et adaptation des habiletés motrices 48H CM 12H TD contrôle terminal écrit (2H) contrôle continu (TD) 1 Présentation générale Apprentissage

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015

ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015 ACTIVITES SPORTIVES PROMOSPORT 2014-2015 1 maternelle Psychomotricité A la découverte de son propre corps, cette activité va permettre l'éveil moteur de l'enfant ; par exemple : l'organisation spatio-temporelle,

Plus en détail

DEMARCHE D APPRENTISSAGE

DEMARCHE D APPRENTISSAGE Ces quelques propositions d exercices couvrent une grande partie de l activité gymnastique telle qu elle peut être présentée aux cycles 2 et 3. Cet inventaire n est bien entendu pas exhaustif. Le travail

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE Processus d acquisitions ET évaluations en EPS au COLLEGE Tout le sujet mais rien que le sujet Processus d acquisitions Evaluations COLLEGE SUJET Quel est l objet du devoir? LIEN entre Processus d acquisitions

Plus en détail

Programme d études. . Spécialité. Théorie

Programme d études. . Spécialité. Théorie Programme d études. Spécialité Théorie structure de la performance et de l entraînement, caractérisation des tendances de développement particularités de l entraînement des jeunes/espoirs, considération

Plus en détail

Jeux - Habiletés locomotrices (1-6)

Jeux - Habiletés locomotrices (1-6) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 35 1 ère année 2e année 3e année d habiletés locomotrices. (RAG 1) d habiletés locomotrices. (RAG 1) d habiletés locomotrices. (RAG 1)

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE COURSE

FONDAMENTAUX DE COURSE Course Fondamentaux 08 FONDAMENTAUX DE COURSE 1. INTRODUCTION Les épreuves de course sont parfois décrites comme étant non techniques, principalement parce que courir est une action naturelle qui paraît

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique A.F.P. Ateliers de Formation Professionnelle Construire un lien entre théorie et pratique Plan de la présentation 1. Les A.F.P. Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 2.

Plus en détail

Plan du cours. 5. Apprentissage et conditions d'apprentissage. 5.1. Répétition, consistance et automatisation

Plan du cours. 5. Apprentissage et conditions d'apprentissage. 5.1. Répétition, consistance et automatisation 4.3. Stabilité et efficience 4.3. Stabilité et efficience Consommation d'oxygène et stabilité de la tête, en fonction de la fréquence de marche. (Holt, Jeng, Ratcliffe & Hamill, 1995) Influence de la fréquence

Plus en détail

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours Deux ouvrages conseillés somme support, complément, renforcement de ces

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Éducation physique et sportive Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programmes 2010 de la voie générale et technologique, programmes

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Parler de nutrition en PN009420 L éducation nutritionnelle est une des priorités santé du Ministère de l Education nationale de l école

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE IPAD AU SERVICE DE L ENTRAÎNEUR Par Sports Tech Coaching

LA TECHNOLOGIE IPAD AU SERVICE DE L ENTRAÎNEUR Par Sports Tech Coaching LA TECHNOLOGIE IPAD AU SERVICE DE L ENTRAÎNEUR Par Sports Tech Coaching Le texte qui suit est basé sur les résultats de 6 études scientifiques portant sur l apprentissage des habiletés motrices en contexte

Plus en détail

NOTION DE BIOMECANIQUE

NOTION DE BIOMECANIQUE NOTION DE BIOMECANIQUE Jambe Attraction Terrestre g d1 = 0.04m d2 = 0.4m R= 100N A F d1 d2 10kg g = 9.81 N (10) R = g x m (masse) R = 10 x 10 R = 100 N (Newton) R M = Moment M = F x d Pour qu ils soient

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1 Table des matières Avant-propos.................................................... Remerciements................................................... Liste des tableaux................................................

Plus en détail

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice.

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Laurent Bouyer, Ph.D. Professeur agrégé département de réadaptation

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

Certification Parc à neige Guide de stage 2015-2016

Certification Parc à neige Guide de stage 2015-2016 L ALLIANCE DES MONITEURS DE SKI DU CANADA Certification Parc à neige Guide de stage 2015-2016 Mandat de l AMSC: L Alliance des moniteurs de ski du Canada offre une qualité supérieure de formation en enseignement

Plus en détail

L acquisition des habiletés motrices

L acquisition des habiletés motrices Master Sciences du Mouvement Humain Première année Tronc commun Sciences du Comportement Cours en ligne: http://perso.wanadoo.fr/didier.delignieres/ http://www.staps.univ-montp1.fr/ L acquisition des habiletés

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1

TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1 TABLE DES MATIÈRES I Introduction générale 1 1 Introduction à la réalité virtuelle 3 1.1 Fondement de la réalité virtuelle...................... 3 1.1.1 Introduction................................ 3 1.1.2

Plus en détail

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Au travers de ce document, nous essayerons de présenter la méthode de travail en CRE et en pôle Espoirs masculin, pour les catégories minime,

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans.

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. 1) Dans le cursus éducation et motricité,il est important d acquérir des connaissances sur la motricité de l enfant et les exploiter

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Le développement à long terme de l athlète

Le développement à long terme de l athlète Le développement à long terme de l athlète Afin de rehausser les performances de ses athlètes et de maximiser son rayonnement sur la scène internationale, chaque pays tente de développer une structure

Plus en détail

1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs :

1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs : 1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs : Les sports collectifs : exemple de situations problèmes «Sport co en milieu scolaire, 1984,Amicale des enseignants d EPS» Du fait de l interaction

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Atelier 1 : «La propulsion en natation»

Atelier 1 : «La propulsion en natation» Atelier 1 : «La propulsion en natation» Les outils de mesure : - un ergomètre spécifique à la natation : le NAGERO utilisé pour le renforcement musculaire de la partie supérieure du corps. - une instrumentation

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY I- Le processus de risk management selon ISO 27001(2005), NSIT : 8000 (2002) et Frosdick (1997) : Ce processus inclut

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Sandrine LEONARD CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2

Sandrine LEONARD CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2 Sandrine LEONARD AESS en Education physique, diplômée de l UCL CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2 Schémas issus de ROUSSEAUX, RUTTEN, SPAENJERS, «aangepaste spelvormen voor school en

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Pour cette journée de formation de formateurs, 11 stagiaires étaient présents. Tous ont fait part de leur grande satisfaction d accéder

Plus en détail

Psychologie différentielle de l apprentissage

Psychologie différentielle de l apprentissage Licence 3 STAPS Mention EM UE 47 Psychologie différentielle de l apprentissage Jessica Tallet Pôle Sport Bureau 207 tallet@cict.fr I. Qu est-ce que la psychologie différentielle? 1. BUT: trouver les corrélats

Plus en détail

LE TRAITEMENT DE L'INFORMATION D'UN POINT DE VUE ECOLOGIQUE. {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de Nicolas BENGUIGUI} INTRODUCTION...

LE TRAITEMENT DE L'INFORMATION D'UN POINT DE VUE ECOLOGIQUE. {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de Nicolas BENGUIGUI} INTRODUCTION... LE TRAITEMENT DE L'INFORMATION D'UN POINT DE VUE ECOLOGIQUE {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de Nicolas BENGUIGUI} Le 20 Novembre 1998 INTRODUCTION...3 1. L'APPROCHE ECOLOGIQUE...3 1.1. Historique et

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax.

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. : 02 43 39 27 26 ufolep72@laligue.org - www.fal72.org/ufolep72 1 PRESENTATION

Plus en détail

Technique d approche des habiletés motrices fondamentales selon Gallahue

Technique d approche des habiletés motrices fondamentales selon Gallahue UNIVERSITE PAUL SABATIER FACULTE DE MEDECINE TOULOUSE RANGUEIL INSTITUT DE FORMATION EN PSYCHOMOTRICITE Technique d approche des habiletés motrices fondamentales selon Gallahue MEMOIRE EN VUE DE L OBTENTION

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RÉSULTAT: FOURNIR UN SOUTIEN AUX NAGEURS EN ENTRAÎNEMENT

TABLE DES MATIÈRES RÉSULTAT: FOURNIR UN SOUTIEN AUX NAGEURS EN ENTRAÎNEMENT TABLE DES MATIÈRES PAGE Vérification et évaluation de l entraîneur la différence 3 Structure de l évaluation dans le PNCE 4 Exemple d un tableau d évaluation avec une explication de la compétence désirée

Plus en détail

«MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT»

«MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT» PRESENTATION DE LA «MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT» La Fédération Française Handisport (F.F.H.) Conformément à sa mission de promotion et d organisation des activités physiques et sportives pour les personnes

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS Robert Rigal DÉFINITIONS Motricité Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements autogénérés d un organisme; Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Organiser la programmation en E.P.S. : un outil pour l équipe pédagogique et l école

Organiser la programmation en E.P.S. : un outil pour l équipe pédagogique et l école Circonscription de Tours-centre 2009-2010 Organiser la programmation en E.P.S. : un outil pour l équipe pédagogique et l école Laurent MASSE, CPC EPS. «LA PROGRAMMATION» Un volet du Projet d'ecole Un travail

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année

GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année Juin 2015 ANALYSE DES CLIENTS ET DES NOUVEAUX CONSOMMATEURS CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MKGA303 S3 20 2 Français Département académique

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

Stratégie générale. Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites

Stratégie générale. Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites La Planification de l Action Planification de l action laction Stratégie générale Simulation des actions Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites Introduction Désigne

Plus en détail

UN PROJET EPS «OUTIL» DANS CHAQUE ECOLE

UN PROJET EPS «OUTIL» DANS CHAQUE ECOLE UN PROJET EPS «OUTIL» DANS CHAQUE ECOLE A partir des travaux réalisés par l équipe départementale EPS 22. «L organisation des activités physiques résulte d un projet réalisé par l ensemble des enseignants

Plus en détail

Charte pour le Bien-Être Équin. Garantir une. Offrir un lieu de vie. Établir une bonne. relation homme cheval. alimentation adaptée.

Charte pour le Bien-Être Équin. Garantir une. Offrir un lieu de vie. Établir une bonne. relation homme cheval. alimentation adaptée. Établir une bonne relation homme cheval Garantir une alimentation adaptée Offrir un lieu de vie adéquat Favoriser une activité physique et exploratoire Faciliter les contacts sociaux Veiller à la bonne

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

MASTER 1. «Contrôle Moteur - Pratiques Physiques : Perspectives Psychologiques» (M1 CM4P) Année 2011-2012

MASTER 1. «Contrôle Moteur - Pratiques Physiques : Perspectives Psychologiques» (M1 CM4P) Année 2011-2012 MASTER 1 «Contrôle Moteur - Pratiques Physiques : Perspectives Psychologiques» (M1 CM4P) Année 2011-2012 Domaine : Science Technologie Santé 1. Présentation Située dans le Domaine Science Technologie Santé

Plus en détail

CONFERENCE. " Sport Santé Senior " La forme à tout âge

CONFERENCE.  Sport Santé Senior  La forme à tout âge FEDERATION FRANCAISE D EDUCATION DUCATION PHYSIQUE ET DE GYMNASTIQUE VOLONTAIRE CONFERENCE " Sport Santé Senior " La forme à tout âge La FFEPGV Une fédération dynamique 4ème fédération tous sports confondus

Plus en détail

Masters professionnels

Masters professionnels Amiens Avignon Besançon Bordeaux Brest Caen Universités Calais, université du littoral Chambéry Masters professionnels sport, performance, qualité de vie entraînement développement personnel, ressources

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire Département de l économie et du sport Service de l éducation physique et du sport Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

L ACQUISITION DES HABILETES MOTRICES COMPLEXES. D. Delignières, Université Montpellier I

L ACQUISITION DES HABILETES MOTRICES COMPLEXES. D. Delignières, Université Montpellier I L ACQUISITION DES HABILETES MOTRICES COMPLEXES D. Delignières, Université Montpellier I L objectif de ce cours est de faire un point théorique sur les connaissances actuelles dans le domaine de l apprentissage

Plus en détail

4/ MEMORISATION. - Difficultés de mémorisation - Leçons, poésie, tables de multiplication - Calcul mental - Mémoire des consignes

4/ MEMORISATION. - Difficultés de mémorisation - Leçons, poésie, tables de multiplication - Calcul mental - Mémoire des consignes Adaptations Lycée Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu -

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA UF2 Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA Introduction La connaissance des fondamentaux pédagogiques est indispensable dans une première qualification

Plus en détail

L ACTE PEDAGOGIQUE D ENTRAINER. Guy Petitgirard Entraineur National FFHB 1 L ACTE D ENTRAINER 1) DU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION

L ACTE PEDAGOGIQUE D ENTRAINER. Guy Petitgirard Entraineur National FFHB 1 L ACTE D ENTRAINER 1) DU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION L ACTE PEDAGOGIQUE D ENTRAINER 1 L ACTE D ENTRAINER 1) DU DIAGNOSTIC A L INTERVENTION 2 1 LE JEU DE L EQUIPE Répond à des principes S appuie sur un «projet de jeu» Est la résultante de la coordination

Plus en détail

PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES

PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES C est la compétence (de niveau 1 ou de niveau 2) inscrite dans le programme qui est ici rappelée littéralement. Les éléments retenus dans chacune des trois colonnes (connaissances,

Plus en détail

21/12/2014. Plan. Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? Plan. Plusieurs significations du terme techniques

21/12/2014. Plan. Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? Plan. Plusieurs significations du terme techniques Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? 1 Journées de l EPS,15/12/14 Mouchet Alain, Université Paris Est Créteil, Département STAPS 2 Plusieurs significations du terme techniques Controverses

Plus en détail

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17 Structure de la FSH Equipe nationale Arbitrage Formation/perfectionnement Administration Equipe nationale M21 Equipe nationale M19 Equipe nationale M17 Conseil des entraîneurs Sélections régionales Bertrand

Plus en détail

LA PREPARATION MENTALE. «Aller vers l efficience»

LA PREPARATION MENTALE. «Aller vers l efficience» LA PREPARATION MENTALE «Aller vers l efficience» Sommaire Préambule: Mon parcours Introduction La Démarche Les Méthodes/Les Outils Le Fonctionnement Conclusion Mon Parcours Stéphane LIMOUZIN : - Entraîneur

Plus en détail

TPaCK. TK Connaissances Technologiques. CK Connaissances Disciplinaires. PK Connaissances Pédagogiques. DID 824 - Accompagnement didactique IV

TPaCK. TK Connaissances Technologiques. CK Connaissances Disciplinaires. PK Connaissances Pédagogiques. DID 824 - Accompagnement didactique IV Liste des fiches 1. DID 824 -Accompagnement didactique IV 2. DID 825 -Introduction au questionnement didactique 3. PED 753 -Introduction à l'évaluation au collégial 4. DID 863 -Rapport aux savoirs et contenus

Plus en détail

UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE

UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE 18 rue du Bœuf St Paterne, 45000 Orléans / 10 rue St

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE LA PERFORMANCE EN COURSE D ORIENTATION

LES FONDAMENTAUX DE LA PERFORMANCE EN COURSE D ORIENTATION LES FONDAMENTAUX DE LA PERFORMANCE EN COURSE D ORIENTATION La course d orientation est un sport qui se caractérise par le fait que la performance du coureur dépend à la fois de son habileté à s orienter

Plus en détail

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE LE GOLF EST-IL UN SPORT???? GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech www.preparationphysique.net SOMMAIRE Geste du golf en chiffre La préparation physique, à quoi ça sert?

Plus en détail

Programme local. «Multisport et mise en forme»

Programme local. «Multisport et mise en forme» Programme local «Multisport et mise en forme» Commission scolaire des Monts-et-Marées Avril 2009 Présentation Ce document a été conçu par Carmelle Beaulieu, enseignante en éducation physique et à la santé,

Plus en détail

Contenus d entraînement

Contenus d entraînement Contenus d entraînement Une réflexion a été menée par la Commission Technique depuis août 2010 sur la formation du jeune joueur dans le Morbihan, et les règles aménagées à mettre en place afin de faire

Plus en détail