Observatoire de la Côte Aquitaine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de la Côte Aquitaine"

Transcription

1 Observatoire de la Côte Aquitaine Conférence Stratégie d'adaptation aux changements climatiques des estuaires et du domaine côtier en Aquitaine 18 mai 2015, Conseil Régional

2 Observatoire de la Côte Aquitaine > Depuis 1996, missions de suivis et d expertises réalisées en appui des politiques publiques de gestion du littoral > Mobilisation particulière de l Observatoire pour l évaluation des érosions côtières et submersions marines survenues lors des tempêtes > Les suivis réalisés par l OCA concernent les aléas (pas les dommages ouvrages) > Partenaires financeurs : Etat, Région, Départements de la Gironde, des Landes et des Pyrénées Atlantiques, Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon, BRGM, ONF > En lien avec le GIP Littoral Aquitain et le Réseau de Recherche Littoral Aquitain Mesures DGPS, quad, survols aériens, reconnaissances terrain, LiDAR > 2

3 Mise en place de l Observatoire, évolution de la démarche Cadre MIACA(*) Financeurs de l Observatoire CPER CPER CPER PO FEDER Etat, Région, BRGM CPER PO FEDER IFREMER ONF, CG64 FEDER, CG33, CG40, SIBA Contexte GIP Littoral Aquitain, RRLA (*) SNGITC(*) SRGBC(*) (*) MIACA : Mission interministérielle d aménagement de la côte aquitaine SNGITC : Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte SRGBC : Stratégie régionale de gestion de la bande côtière RRLA : Réseau de recherche littoral aquitain > 3

4 Actions de l observatoire Modules de travail Suivis et surveillance, dynamique sédimentaire Côte sableuse, rocheuse et Bassin d Arcachon Réseau de veille permanente Aléas : érosion, submersion Données et indicateurs associés : flore, faune Effets du changement climatique Expertises en appui aux politiques publiques Avis sur dossier, événements (tempête, pollution, projets d aménagement, Stratégies locales, AMO ) Administration des données Animation du Groupe de Travail Littoral PIGMA SIG, Photothèque, Bibliothèque, catalogue métadonnées Communication Animation Information / formation territorialisée par département Site web, Newsletter Manifestations et événements Partenariats techniques et scientifiques Analyses, avis, rapports, communication, consultation, cartes Appui technique direct et rapide aux acteurs du littoral > 4

5 Analyse d indicateurs de suivis en lien avec l évolution de la dynamique littorale Représentation spatiale des indicateurs sélectionnés pour cette étude : Besoins Côte Sableuse : CS Autres précis? Côte Rocheuse : CR indicateurs à proposer? Bassin d Arcachon : BA Identification de manque? Service 5 grandes thématiques Caractéristiques Indicateurs à ne plus suivre? «Trait de côte» Evolution du «trait de côte» le long du littoral aquitain Etat de conservation du milieu Artificialisation du littoral Pollution Changement climatique Etat de l écosystème et de la biodiversité le long du littoral Structures anthropiques : bunker (point de repère), digue, ouvrage de protection, urbanisation, etc. Pollution chimique et physique, état des lieux de l écosystème avant pollution marine majeure Montée des eaux, submersion, changement de l aire de répartition d espèces, etc. > 5

6

7

8

9 Suivi de la dynamique du littoral en fonction des évolutions rapides et des évolutions sur le long terme > Evolutions constatées : résultat d une combinaison évolutions rapides (conséquence des tempêtes) et évolutions sur le long terme (causes diverses) > Si la période d observation du trait de côte est courte, alors la tendance long terme est masquée par la variabilité des évolutions rapides sur des périodes courtes > D où la nécessité d identifier les indicateurs de suivis pertinents et de leur associer les outils et méthodes adaptés

10 Conditions de houle durant l hiver Hs : hauteur significative des vagues, Tm : période Caractéristiques des évènements sélectionnés à la bouée Cap Ferret Environ 20 tempêtes recensées entre décembre 2013 et avril tempêtes sélectionnées pour étudier leur énergie Puissance de la houle très supérieure aux hivers précédents : plus du double > 10

11 Tempêtes hiver > Succession des tempêtes exceptionnelle > Evènements très énergétiques généralement plus espacés dans le temps > Concomitance avec forts coefficients de marée : augmente l action des vagues sur la plage > Nombreuses et importantes conséquences sur le littoral et les infrastructures : Erosion généralisée à l ensemble de la côte sableuse aquitaine recul du trait de côte dépassant 20 m sur de nombreux sites Abaissement important des plages (> 2 m) Fragilisation du système dune et plage Accélération de l érosion des falaises rocheuses Quelques submersions marines Plage Nord de Mimizan (01/02/2014, tempête Nadja) Plage Nord de Mimizan (01/02/2014, tempête Nadja)

12 Exemple de l Amélie > Erosion chronique, régulière et significative de 2008 à 2013 : taux de recul moyen du front dunaire > à 3 m/an > Important recul de la dune blanche suite aux tempêtes de l hiver > Recul du trait de côte d environ 24 m par rapport à avril 2013 (noter la position «TDC quad 2014») > La partie plage du profil n a pas sensiblement évolué entre 2013 et 2014 > 12

13 Conséquences des tempêtes de l hiver Source ONF Source ONF > Interventions de l ONF Survols ULM «à chaud» durant les tempêtes Organisation d un réseau d agents de terrain pour suivre les effets des tempêtes Lutte active souple du système plage dune en particulier sur les dunes domaniales Gestion adaptée selon les sites (érosions marine et éolienne, fréquentation, usages, enjeux, etc.) 18 mai 2015, Conseil Régional Paris, 20 Aquitaine novembre 2014 Source ONF

14 Survols ULM immédiatement post-événement > Campagnes photos aériennes obliques : > Février et Mars 2014 > Quantification de niveaux d érosion en fonction des hauteurs de falaises Intensité des érosions en fonction des dates absence faible moyen fort février très fort février mars > 14

15 Observations de terrain Evolution sensible des dommages entre les différentes phases d érosion : - Février : érosions fortes et très fortes => environ 64 km (Mission ULM) - Mars : érosions fortes et très fortes => environ 94 km (Mission ULM) > 15

16 Observations de terrain Plusieurs postes MNS dont l avenir est compromis à court ou moyen terme Bunker instable dans la falaise dunaire représentant un risque pour le public. A sécuriser Hélisurface détruite au moment de l érosion de février 2014 > 16

17 Observations de terrain L altitude des plages a baissé de 2,5 mètres dans certains cas (Petit Nice) Des paléosols sont visibles dans de nombreux endroits : - De Soulac sur Mer à Hourtin - Carcans et Lacanau - La Teste de Buch Le linéaire de paléosols visibles est passé de 45 km en février à 51 km en mars > 17

18 Gestion immédiate post-événement > Sécurisation des accès (en relation avec les collectivités locales) > Écrêtages de sécurité > Évacuation des équipements mis en péril et des déchets > Rétablissement des accès à la plage > 18

19 Reconstitution du milieu dunaire > La reconstitution du milieu dunaire est un travail qui nécessite plusieurs années, il repose sur des actions de génie écologique Mise en place de filets brise-vent Mise en place de couvertures ligneuses Plantations de végétaux dunaires Protection du milieu dunaire > 19

20 Questions, perspectives Accès plage en érosion : les enrochements visibles en 2014 après les tempêtes révèlent une voie d accès qui avait disparue depuis plusieurs années, sous l effet de l ensablement de la dune. Un exemple de gestion efficace des stocks sableux qui permet de relativiser la notion d érosion. > Quelques questions récurrentes : Où va le sable? La résilience du littoral (capacité naturelle de rechargement des plages) permettra t-elle de compenser les érosions récentes? L érosion s accélère t-elle? Quelle stratégie de gestion? Effets du changement climatique sur l érosion et la submersion? > Pour y répondre, nécessité d identifier les variables d intérêt (indicateurs) et de mettre en œuvre des suivis continus > 20

21 Conclusions : principaux rôles attendus d un observatoire de suivi du «trait de côte» > Besoins de connaissances Suivis réguliers (plusieurs 10aines d années) de l évolution des phénomènes selon des protocoles et fréquences adaptés «Modélisation» réaliste des phénomènes pour la réalisation de scénarios d évolution du trait de côte (prévention, prédiction) avec identification des incertitudes associées Stocks et flux sédimentaires (à terre et en mer) > Principales applications Appui aux stratégies de gestion de la bande côtière (niveaux local, régional et national) Plan de gestion des sédiments littoraux > Capitalisation et partage des connaissances et des retours d expérience, mutualisation des données > Informer, sensibiliser, communiquer > En particulier concernant le changement climatique : Observation de changements environnementaux Détection d un rôle de l évolution du climat, ou d une activité humaine Attribution des changements observés à une ou plusieurs causes (climatique, anthropogénique, géodynamique, biologique )

Littoral Aquitain : suivi et prédiction de son évolution

Littoral Aquitain : suivi et prédiction de son évolution Littoral Aquitain : suivi et prédiction de son évolution Courant de Mimizan (01/02/2014, tempête Nadja) Observatoire de la Côte Aquitaine Journées DREAL Aquitaine Associations 25, novembre 2014 Observatoire

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 DU PORT DE CANET A L EMBOUCHURE DU BOURDIGOU CELLULE HYDRO-SEDIMENTAIRE N 7 (Du port de Canet à l embouchure du Bourdigou) COMMUNES sur la CELLULE : Canet-en-Roussillon

Plus en détail

Observatoire de la Côte Aquitaine. Bilan des activités réalisées dans le cadre de la convention 2011-2012 Rapport final

Observatoire de la Côte Aquitaine. Bilan des activités réalisées dans le cadre de la convention 2011-2012 Rapport final Observatoire de la Côte Aquitaine Bilan des activités réalisées dans le cadre de la convention 2011-2012 Rapport final BRGM/RP-62591-FR Juillet 2013 Observatoire de la Côte Aquitaine Bilan des activités

Plus en détail

Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse

Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse STARESO _ 5-8 Octobre 2009 Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse Portigliolo, 14 octobre 2008 vendredi 31 août 2012 Les enjeux du ROL Connaître à l échelle de la Corse les variations des unités

Plus en détail

Le 07 mars 2012. Date : 15 février 2012 Lieu : Bordeaux, GIP ATGeRi Participants :

Le 07 mars 2012. Date : 15 février 2012 Lieu : Bordeaux, GIP ATGeRi Participants : Le 07 mars 2012 COMPTE RENDU DE RÉUNION Rédacteurs : Animateurs du GT Littoral Entités : BRGM/OCA, GIP ATGeRi/PIGMA Objet : [PIGMA] Groupe de Travail Littoral n 4 Date : 15 février 2012 Lieu : Bordeaux,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 France COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 Cet atelier d automne, organisé dans le delta du Rhône par Hugues Heurtefeux (EID Méditerranée) et François Sabatier (CEREGE,

Plus en détail

Lacanau et le risque d érosion

Lacanau et le risque d érosion Lacanau et le risque d érosion Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard Chargé de mission urbanisme et aménagement 28 avril 2015 1 Sommaire 1 La commune de Lacanau 2 Le risque érosion 3 Les tempêtes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités «Imaginez un suivi régulier de l impact de l'érosion sur vos côtes, Imaginez une meilleure gestion de l ensablement et ouvrages

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 1 Table des matières 1. LA GESTION DE L OBSERVATOIRE LORS DE CETTE PREMIERE ANNEE 2013/2014 :...3 1.1 ANIMATION...3 1.2 COMMUNICATION...4 2. LES TRAVAUX DE L OBSERVATOIRE :

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1 Plan Le Contrat de La Baie de Fort-de-France : un outil de développement durable.. Conseil municipal de Fort-de-France le 3 mars 2010 ; Hélène MBOLIDI-BARON I. Problématique II. Présentation du Contrat

Plus en détail

Suivis du trait de côte de l Observatoire de la Côte Aquitaine, retour d expérience concernant l utilisation de l Ortholittorale

Suivis du trait de côte de l Observatoire de la Côte Aquitaine, retour d expérience concernant l utilisation de l Ortholittorale Suivis du trait de côte de l Observatoire de la Côte Aquitaine, retour d expérience concernant l utilisation de l Ortholittorale Connaître et comprendre l espace terre- mer : l apport de l Ortho- Littorale,

Plus en détail

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Plan Le dispositif d animation du Pays Basque Le projet de territoire et l agenda 21 L engagement

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Table des matières. Première partie LES RISQUES

Table des matières. Première partie LES RISQUES Table des matières Sigles et acronymes....................................................................... 9 Introduction.............................................................................13

Plus en détail

Les carrières et la biodiversité

Les carrières et la biodiversité Les carrières et la biodiversité Les carrières sont directement concernées par la biodiversité : l exploitation de carrières a un impact sur les écosystèmes, les habitats et les espèces ; l incidence sur

Plus en détail

Connaître la qualité de l air intérieur

Connaître la qualité de l air intérieur Connaître la qualité de l air intérieur L Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur Comment savoir si l air que nous respirons chez nous, au travail, à l école, dans les salles de sport, etc. est de

Plus en détail

Rapport de stage réalisé par Ophélie MONDON (Mars - Août 2012) sous la direction de Lydie DELAYEN

Rapport de stage réalisé par Ophélie MONDON (Mars - Août 2012) sous la direction de Lydie DELAYEN Résumé du rapport sur l analyse et l interprétation de photographies anciennes pour l étude d évolution des Espaces Naturels Sensibles littoraux du département du Pas-de-Calais. Rapport de stage réalisé

Plus en détail

Risques littoraux, adaptation au changement climatique et approche stratégique Camille ANDRÉ

Risques littoraux, adaptation au changement climatique et approche stratégique Camille ANDRÉ Risques littoraux, adaptation au changement climatique et approche stratégique Camille ANDRÉ COP 21 Side event «Risques naturels et changement climatique : les risques littoraux et l'évolution des besoins

Plus en détail

Grenelle de l Environnement GT «macrodéchets en milieux aquatiques UNE SOLUTION ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE : LE NETTOYAGE RAISONNÉ DES PLAGES

Grenelle de l Environnement GT «macrodéchets en milieux aquatiques UNE SOLUTION ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE : LE NETTOYAGE RAISONNÉ DES PLAGES UNE SOLUTION ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE : LE NETTOYAGE RAISONNÉ DES PLAGES SOMMAIRE La plage : un milieu vivant L entretien des plages Le Nettoyage raisonné des plages Exemples en France métropolitaine Limites

Plus en détail

COMMUNIQUE. Tempête Klaus du 24 janvier 2009 en Aquitaine. Impact de la tempête sur le littoral. Rapport provisoire au 11 février 2009

COMMUNIQUE. Tempête Klaus du 24 janvier 2009 en Aquitaine. Impact de la tempête sur le littoral. Rapport provisoire au 11 février 2009 COMMUNIQUE Tempête Klaus du 24 janvier 2009 en Aquitaine Impact de la tempête sur le littoral Rapport provisoire au 11 février 2009 Rédacteurs : J. Favennec (1), D. Rosebery (1), B. Daubet (1), C. Mallet

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final

Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final BRGM/RP- 63182-FR Janvier 2014 Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral

Plus en détail

Paysages de. Exposition. Poitou-Charentes. Dossier de présentation. itinérante gratuite

Paysages de. Exposition. Poitou-Charentes. Dossier de présentation. itinérante gratuite Paysages de Poitou-Charentes 2012 Exposition itinérante gratuite Dossier de présentation Contact Jean-Philippe Minier 05 49 50 42 59 minier@cren-poitou-charentes.org tél. 05 49 50 42 59 contact@cren-poitou-charentes.org

Plus en détail

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives.

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives. A I La problématique d érosion à Lacanau B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU C Conclusion & perspectives Sommaire A La problématique d érosion à Lacanau / A / 1 Constat 1976 100

Plus en détail

2 ème Forum sur l érosion du trait de côte. Mairie de Lacanau Avec le soutien du GIP Littoral Aquitain et de l Observatoire de la Côte Aquitaine

2 ème Forum sur l érosion du trait de côte. Mairie de Lacanau Avec le soutien du GIP Littoral Aquitain et de l Observatoire de la Côte Aquitaine 2 ème Forum sur l érosion du trait de côte Mairie de Lacanau Avec le soutien du GIP Littoral Aquitain et de l Observatoire de la Côte Aquitaine Ouverture Processus d érosion / Observatoire de la Côte Aquitaine

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

L IMAGERIE SATELLITAIRE LORS DE LA CRISE LA MISE A DISPOSITION DES DONNEES ET LEURS UTILISATIONS

L IMAGERIE SATELLITAIRE LORS DE LA CRISE LA MISE A DISPOSITION DES DONNEES ET LEURS UTILISATIONS GROUPEMENT D INTERET D PUBLIC AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET GESTION DES RISQUES L IMAGERIE SATELLITAIRE LORS DE LA CRISE LA MISE A DISPOSITION DES DONNEES ET LEURS UTILISATIONS TEMPETE XYNTHIA 27 28 FEVRIER

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la Exemple de stratégie territoriale et d organisation locale en métropole le cas du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN

Plus en détail

hectares Partenaires Le Conservatoire de l espace littoral et des rivages lacustres La commune de Sciez paysage paysage martinique Pointe Borgnesse

hectares Partenaires Le Conservatoire de l espace littoral et des rivages lacustres La commune de Sciez paysage paysage martinique Pointe Borgnesse paysage paysage martinique Pointe Borgnesse Préserver une plage et un récif coralien La Safer acquiert, via son droit de préemption, un terrain sur le site de la Pointe Borgnesse destiné à accueillir un

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 A Boulogne sur Mer, le 15 décembre 2015 Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 Crédit photo : Vincent Maran Adoption

Plus en détail

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime»

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» ARNAUD Georges / LIROT Daniel Présentation du mercredi LRPC de Bordeaux www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Le cadre de l'étude

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

Etude de Dangers du Seuil de Garantie à Saint-Jean-de-Luz M. Tena Emilio, ISL Ingénierie

Etude de Dangers du Seuil de Garantie à Saint-Jean-de-Luz M. Tena Emilio, ISL Ingénierie Etude de Dangers du Seuil de Garantie à Saint-Jean-de-Luz M. Tena Emilio, ISL Ingénierie M. Rihouey Didier, Casagec Ingénierie M. Martinez Bruno, Mairie de Saint Jean de Luz M. Sallaberry Michel, Mairie

Plus en détail

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Journées d échanges sur les espèces exotiques envahissantes

Plus en détail

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH-

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- I- Fiche d Identité Nom de la commune Nombre d habitant Département Maire La Teste de Buch 25111 habitants Gironde (33) M. Jean-Jacques EROLES

Plus en détail

Un littoral, des littoraux Le patrimoine naturel et culturel du littoral

Un littoral, des littoraux Le patrimoine naturel et culturel du littoral Département des conservateurs Formation permanente Un littoral, des littoraux Le patrimoine naturel et culturel du littoral du 7 au 9 octobre 2015 Crédits photographiques : DR Programme prévisionnel de

Plus en détail

Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique

Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique Programme ATEnEE 2007-2008 du Pays du Mans Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique - 1 - Année 3 du contrat ATEnEE du Pays du Mans Le comité de pilotage du contrat ATEnEE,

Plus en détail

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps)

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps) GARONNE 2050 VARIABLE : stockage et utilisation des stocks 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE Cette variable s intéresse aux différents moyens de stocker l eau en un site donné et à une période donnée de l année

Plus en détail

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PLANS FORESTIERS : LE CAS DU PLAN NATIONAL D ACTIONS DE REBOISEMENT 2011 2015 DE LA COTE D IVOIRE 16 ème Colloque international en Evaluation environnementale du SIFEE Forêts, énergie, changement climatique et évaluation environnementale : pour une gestion durable, du global au local yaoundé 2011 ENJEUX

Plus en détail

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement BV/CdC/2108260 Concilier activités portuaires et préservation de l environnement HAROPA - Port du Havre Service Environnement Terre-plein de la Barre - CS 81413-76067 LE HAVRE CEDEX - FRANCE Tél. : 02

Plus en détail

Risques littoraux, changement climatique et adaptation. Semaine développement durable collège Jean Cocteau 14 novembre 2016 Camille ANDRÉ

Risques littoraux, changement climatique et adaptation. Semaine développement durable collège Jean Cocteau 14 novembre 2016 Camille ANDRÉ Risques littoraux, changement climatique et adaptation 14 novembre 2016 Camille ANDRÉ Les membres du GIP Le projet Les risques littoraux Différence entre aléa et risque Aléas d érosion et de submersion

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Colloque EUCC - Biarritz 23 juin 2015 Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard

Plus en détail

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS Université de Cergy-Pontoise le 17 septembre 2015 Auteurs Pascal GREGOIRE / Management de l Environnement GPMD pgregoire@portdedunkerque.fr

Plus en détail

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17) Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

Compétence(s) : Attitude(s) :

Compétence(s) : Attitude(s) : Pilier n 5 : La culture humaniste (palier n 2) Domaine : Géographie Unité d apprentissage : Le littoral français Compétence(s) : - Identifier sur une carte et connaitre quelques caractères principaux des

Plus en détail

Intervention du Comité Consultatif de l Environnement du CG 35

Intervention du Comité Consultatif de l Environnement du CG 35 Direction Territoriale Ouest du CEREMA Journée Technique du CoTITA Ouest - 25 Novembre 2014 «Les mesures compensatoires sur les projets d aménagements et d infrastructures» Intervention du Comité Consultatif

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Réunion du 02 juillet 2008 Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Cadre réglementaire et partenarial Par Mme Véronique LEBOULLEUX Conseil général du Finistère

Plus en détail

Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec

Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec BIENVENUE Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec Par Marcel Quirion Coordonnateur de projets, Fondation de la faune du Québec Joanne Marchesseault

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

Risques littoraux, changement climatique et adaptation. Semaine développement durable collège Jean Cocteau Camille ANDRÉ

Risques littoraux, changement climatique et adaptation. Semaine développement durable collège Jean Cocteau Camille ANDRÉ Risques littoraux, changement climatique et adaptation Camille ANDRÉ Les membres du GIP Le projet Les risques littoraux Différence entre aléa et risque Aléas d érosion et de submersion marine Impacts du

Plus en détail

Réalisation d un terre-plein pour le stockage du matériel Off-Shore dans le port de Saint-Pierre et Miquelon

Réalisation d un terre-plein pour le stockage du matériel Off-Shore dans le port de Saint-Pierre et Miquelon Fiche d information du Centre d Etudes Techniques Maritimes Et Fluviales N 3 Avril 2002 Réalisation d un terre-plein pour le stockage du matériel Off-Shore dans le port de Saint-Pierre et Miquelon Installation

Plus en détail

Indemnisation - Cadre général

Indemnisation - Cadre général Indemnisation - Cadre général Dans la mesure où la plupart des déversements accidentels peuvent occasionner des préjudices de toute nature aux autorités locales, les dimensions juridiques et financières

Plus en détail

1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial. Conseil Général du Val-de-Marne

1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial. Conseil Général du Val-de-Marne 1 La mobilisation des partenaires dans le Plan Climat énergie territorial Conseil Général du Val-de-Marne 2 Le Val-de-Marne Quelques éléments de contexte 3 Chiffres clés : 47 communes et 5 intercos Superficie

Plus en détail

UMR-AMURE Axe 2 : GIZC et environnement

UMR-AMURE Axe 2 : GIZC et environnement UMR-AMURE Axe 2 : GIZC et environnement Les zones côtières, lieu d interface entre dynamiques terrestres et marines, sont exceptionnellement riches, tant du point de vue de leur productivité et de leur

Plus en détail

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Risques et catastrophes naturels Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Contexte Les Etats membres de la COI sont particulièrement exposés et vulnérables

Plus en détail

Comité de pilotage de l'observatoire Régional des plantes exotiques ENVahissantes des écosystèmes Aquatiques (ORENVA) en Poitou-Charentes 10 février

Comité de pilotage de l'observatoire Régional des plantes exotiques ENVahissantes des écosystèmes Aquatiques (ORENVA) en Poitou-Charentes 10 février Comité de pilotage de l'observatoire Régional des plantes exotiques ENVahissantes des écosystèmes Aquatiques (ORENVA) en Poitou-Charentes 10 février 2015 à Saintes 1 ORDRE DU JOUR 1. Restitution des données

Plus en détail

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007 Très haut débit résultats des consultations publiques et orientations Conférence de presse du 28 novembre 2007 Contexte La mutualisation de la partie terminale L accès au génie civil Conclusion 2 La régulation

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS

PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS Présentation : Emmanuel RENOU S.I.V.M. du Haut-Giffre CONTRAT DE RIVIÈRE GIFFRE & RISSE PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS ASSOCIATION RIVIÈRE RHÔNE ALPES PLAN DE GESTION

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE L ILE AUX OISEAUX

PLAN DE GESTION DE L ILE AUX OISEAUX PLAN DE GESTION DE L ILE AUX OISEAUX Tome 2 : Plan opérationnel Février 2013 «Ce projet est cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional»

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable LES DUNES DE SABLE - PRÉSERVATION ET GESTION RELEVER LE DÉFI Les dunes de sable représentent : Une excellente protection naturelle pour la terre Une formidable zone pour les loisirs et l éducation Un habitat

Plus en détail

Projet de plan de gestion des poissons migrateurs 2016-2021. PLAGEPOMI Rhône-Méditerranée

Projet de plan de gestion des poissons migrateurs 2016-2021. PLAGEPOMI Rhône-Méditerranée NOTE Pôle Délégation de Bassin Rhône-Méditerranée Mai 2016 Projet de plan de gestion des poissons migrateurs 2016-2021 PLAGEPOMI Rhône-Méditerranée Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine 1 16:47 Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine Etat d avancement sur l acquisition et perspectives de valorisation Nicolas Bacq GIP Seine-Aval 2 16:47

Plus en détail

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Drone multicopter S1 S2 S3 Décollage: vertical, nécessite très peu d espace. Autonomie: jusqu à 15 min. Surface couverte par vol: +/- 3 ha. Prises

Plus en détail

OBSERVATOIRE PHOTOGRAPHIQUE des Paysages Martiniquais 2007-2012

OBSERVATOIRE PHOTOGRAPHIQUE des Paysages Martiniquais 2007-2012 OBSERVATOIRE PHOTOGRAPHIQUE des Paysages Martiniquais 2007-2012 POURQUOI UN OBSERVATOIRE DES PAYSAGES EN MARTINIQUE? Constat général : il manque des outils de connaissance et de compréhension des paysages

Plus en détail

Nettoyage raisonné des plages Assérac, le 20 novembre 2015

Nettoyage raisonné des plages Assérac, le 20 novembre 2015 Nettoyage raisonné des plages Assérac, le 20 novembre 2015 Florian Geffroy, Rivages de France Constat global (début des années 2000) Développement du nettoyage mécanisé systématique - Echouages du Prestige

Plus en détail

Des outils adaptés pour de grands résultats

Des outils adaptés pour de grands résultats Des outils adaptés pour de grands résultats S u i v r e l e s a c t i o n s E v a l u e r l a s t r a t é g i e Une gamme de logiciels adaptés pour le suivi et l évaluation de votre politique de développement

Plus en détail

Pour une gestion durable du trait de côte

Pour une gestion durable du trait de côte MEEDDM Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Pour une gestion durable du trait de côte Frédéric RAOUT DGALN Bureau du littoral et du DPM naturel Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles

Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles Les Journées Valor-IG 08 Ifremer Nantes 26 et 27 mars 2008 Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles Louis Brigand Professeur de Géographie Université de Bretagne Occidentale Géomer UMR 6554

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement Programme des Nations Unies pour l'environnement La mission du Programme des Nations Unies pour l'environnement est de montrer la voie et d encourager la coopération pour protéger l environnement. Elle

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon. Place du parc naturel marin

Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon. Place du parc naturel marin Outils de gestion du territoire sur le Bassin d Arcachon Place du parc naturel marin Objectifs de la présentation Y voir plus clair sur les fondements de différents outils de gestion d espaces littoraux

Plus en détail

«Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne)

«Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne) Communiqué de presse Toulouse, le 3 juin 2014 «Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne) Le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest

Plus en détail

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT 1 Introduction vecteur d aménités Mer ambivalente source de risques Bora-Bora (Polynésie française),

Plus en détail

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE » BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE PROGRAMME CAMPUS ADMISSION RÉGIME 1 Baccalauréat Rimouski automne hiver TC TP Majeure Rimouski automne hiver TC TP Mineure Rimouski automne hiver TC TP BACCALAURÉAT MAJEURE

Plus en détail

UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX?

UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX? UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX? L AEDH a pris connaissance avec intérêt de la décision du Conseil européen de Bruxelles d élargir le mandat de l Observatoire européen des phénomènes racistes

Plus en détail

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES A- Le feu de forêt dans les Landes : une culture, une spécificité a La culture forestière

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse :

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse : DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques Par André CICOLELLA Contact presse : Pauline Berthellemy Chargée de communication p.berthellemy@ reseau-environnement-sante.net

Plus en détail

REUNION CYCLE CAPDIRIGEANTS :

REUNION CYCLE CAPDIRIGEANTS : Par Marie Emmanuelle LE COCGUEN Directrice de la Formation Initiale REUNION CYCLE CAPDIRIGEANTS : Devenir dirigeant au sein de la Protection sociale INTERVENTION DU 10 DECEMBRE 2014 Le CapDirigeants, ou

Plus en détail

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Etudes & Travaux linéaire et état de la côte Répartition en linéaire du littoral total (2290 Km) Linéaire du littoral 457 Km 20% Linéaire total

Plus en détail

«Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Gaillac. Un dragon? dans mon jardin!

«Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Gaillac. Un dragon? dans mon jardin! «Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Un dragon? dans mon jardin! CPIE du Rouergue Mener des actions d'éducation à l'environnement en milieux scolaires Accompagnement

Plus en détail

Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse

Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse Nadine Levratto IDHE, CNRS, École Normale Supérieure Cachan : levratto@idhe.ens-cachan.fr Isabelle Clemenceau Chef de la mission

Plus en détail

La qualité des eaux de baignade. sur le littoral des Pyrénées Atlantiques

La qualité des eaux de baignade. sur le littoral des Pyrénées Atlantiques La qualité des eaux de baignade sur le littoral des Pyrénées Atlantiques La problématique de la qualité des eaux de baignade est principalement abordée sous l aspect bactériologique. Pour garantir une

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois «L érosion du trait de côte rocheux et sableux sur le littoral Varois : présentation des dernières études

Plus en détail

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective.

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. Jean-Claude Desenclos Institut de Veille Sanitaire Séminaire Maladies Infectieuses Émergentes - Actualités

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Rapport final. BRGM/RP-59095-FR Août 2011. Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 11LITA12

Rapport final. BRGM/RP-59095-FR Août 2011. Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 11LITA12 Caractérisation de l aléa érosion (2020-2040) de la Côte Aquitaine dans le cadre de l étude stratégique de gestion du trait de côte Observatoire de la Côte Aquitaine Rapport final BRGM/RP-59095-FR Août

Plus en détail

APPEL A PROJETS PERMANENT

APPEL A PROJETS PERMANENT APPEL A PROJETS PERMANENT ACTIONS PREVENTIVES DE SENSIBILISATION ET DE CONNAISSANCE DE LA VULNERABILITE AU RISQUE D INONDATION, DE PRESERVATION OU DE RESTAURATION DE CHAMPS D EXPANSION DE CRUES 2016 /

Plus en détail

Inventaire des espèces et solution de mobilité. Arnaud Pelorce

Inventaire des espèces et solution de mobilité. Arnaud Pelorce Inventaire des espèces et solution de mobilité Arnaud Pelorce I : Contexte Contexte national La Stratégie nationale pour la biodiversité, adoptée par la France en 2004. Objectif de stopper l érosion de

Plus en détail

Système d Information Halieutique de l INRH SIH-INRH Ressources Halieutiques Océanographie physique Projet de mise en place D un système d information à l INRH Qualité et salubrité du milieu marin Aquaculture

Plus en détail

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII Chapitre II Trame verte et bleue Article 45 I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII «TRAME VERTE ET TRAME BLEUE «Art. L. 371-1. I. La trame verte

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail