Projet de Pharmacie Clinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de Pharmacie Clinique"

Transcription

1 Accompagnement pharmaceutique des patients infectés par le VIH : de la prescription du médecin spécialiste à la délivrance en officine ouverte au public Lynda Benammar Sophie Lorent Pharmaciens

2 Plan de l exposé Contexte général Contexte en Belgique Objectifs Partenaires du projet Composition de l équipe Méthodologie Indicateurs de résultats Conclusion

3 Contexte général Adults and children estimated to be living with HIV World AIDS Day Getting to zero, UNAIDS Briefing Booklet, 2012

4 Contexte en Belgique "L'épidémie de sida ne recule pas en Belgique" nouvelles infections par le virus du sida = 3,2 nouveaux diagnostics en moyenne par jour La Libre.be, 19/11/

5 Contexte en Belgique Particularités liées à l'infection par le VIH La complexité des thérapeutiques à poursuivre au long cours et l'impact de leurs effets indésirables La fréquence de co-morbidités Des risques cardiovasculaires et néoplasiques majorés Un vieillissement accéléré Des conditions d'existence souvent précaires Un contexte social souvent stigmatisant et discriminant L'impact sur la sexualité Yeni P., Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH, Rapport 2010 (Recommandations du groupe d'experts), Ministère de la santé et des sports

6 Contexte en Belgique Nombre de patients en suivi médical en Belgique, ISP, Epidémiologie du sida et de l'infection à VIH en Belgique, situation au 31/12/2011

7 Contexte en Belgique Evolution extrapolé des dépenses - Ambulatoire et hôpital INAMI, Dossier CRM - Prezista 07/2012

8 Contexte en Belgique Epidémie de Sida Les compétences au niveau national Compétence des Communautés Soins de santé préventifs Compétence fédérale Remboursement de médicaments Suivi statistique Traitement ou diagnostic Financement des Centres de référence et des Laboratoires de référence

9 Contexte en Belgique Epidémie de Sida Les compétences au niveau national Compétence des Communautés Soins de santé préventifs Compétence fédérale Remboursement de médicaments Suivi statistique Traitement ou diagnostic Financement des Centres de référence et des Laboratoires de référence

10 Contexte en Belgique Epidémie de Sida Les compétences au niveau national 9 centres de référence Aidsreferentiecentra (ARC) / Centre de référence Sida (CRS) ARC Antwerpen, ITG CRS Bruxelles, UCL CRS Bruxelles, UMC CRS Bruxelles, ULB CRS Bruxelles, Erasme ARC Gent, RUG ARC Leuven, KUL CRS Liége, ULG CRS Charleroi Nationalestraat 155, Antwerpen Avenue Hippocrate 10, 1200 Bruxelles Rue Haute , 1000 Bruxelles Avenue de Laerbeek 101, 1090 Bruxelles Route de Lennik 808, 1070 Bruxelles De Pintelaan 185, 9000 Gent Herestraat 49, 3000 Leuven Quai Godefroid Kurth 45, 4020 Liège Boulevard Janson 92, 6000 Charleroi

11 Contexte en Belgique Convention de rééducation fonctionnelle entre le Comité de l'assurance Soins de Santé et le Centre de Référence Objectifs visés pour presque tous les patients Guidance psychologique du patient et de son entourage Restauration, préservation et renforcement de l'autonomie sociale et financière Restauration et maintien de la structure familiale et sociale Maintien ou récupération des acquis sur le plan scolaire ou professionnel Adaptation du type de comportement afin d'éviter la transmission secondaire du VIH (par des rapports sexuels, lors de la grossesse ou par un échange de seringues) Stimulation de l'observance thérapeutique, notamment en contribuant à une efficience maximale de la thérapie suivie par le patient en y jouant un rôle de coordinateur Analyse et traitement des effets secondaires de la thérapie Convention de rééducation fonctionnelle entre le Comité de l'assurance Soins de Santé et le Centre de Référence, INAMI, 2000

12 Contexte en Belgique Convention de rééducation fonctionnelle entre le Comité de l'assurance Soins de Santé et le centre de référence L'équipe fonctionnelle multidisciplinaire Médecins + Spécialiste en médecine interne ou Pédiatre (ayant une compétence particulière, étayée et reconnue dans le domaine du SIDA) Travailleurs de la santé des disciplines Pharmacien? "psychologie" "diététique" "assistance sociale" + infirmier ou infirmier social Convention de rééducation fonctionnelle entre le Comité de l'assurance Soins de Santé et le Centre de Référence, INAMI, 2000

13 Contexte en Belgique La délivrance des antirétroviraux en Belgique Disponibles en officine ouverte au public OUI, MAIS Si le patient n'a pas encore son autorisation de remboursement délivrée par le médecin-conseil Si le patient ne trouve pas rapidement son traitement en officine Si Si Après enquête téléphonique Jamais Délivrance à l'officine hospitalière Toujours

14 Objectifs Un soutien (complémentaire de celui du médecin spécialiste) à l'observance du nouveau traitement antirétroviral Informations claires, illustrées, en s'assurant de la compréhension des informations lors d'une consultation Un soutien dans les démarches administratives (médecin spécialiste, médecin-conseil, médecin traitant, pharmacien d'officine ouverte au public, ) Un soutien pour toute question relative au médicament via une permanence téléphonique Un accompagnement pharmaceutique dans le cadre de la "rééducation fonctionnelle" du patient

15 Partenaires Cellule Bon Usage du Médicament Cellule "Patient Safety" Groupes réglementaires Comité Médico-Pharmaceutique Groupes experts Officine hospitalière Projet Assistance pharmacothérapeutique Equipe médicale et non médicale du Centre de Référence Sida

16 Composition de l équipe Coordinateurs du projet : Ph. L. Benammar Ph. S. Lorent Prof. J.-C. Goffard Equipe d'immunodéficience Médecins spécialistes : Prof. J.C. Goffard Dr K. Schepers Dr J.-P. Van Vooren Infirmière : Mme C. Gilbert Secrétariat : Mr M. Decock Psychologue : Mme C. Laruelle Assistante sociale : Mme G. Demoulin Diététicien : Dr M. Vanbegen Equipe Pharmacie Pharmaciens : 2 pharmaciens Secrétariat L. Benammar S. Lorent : Mme J. Demol Mme C. Lhoir Assistantes pharmaceuticotechniques

17 Méthodologie La participation du pharmacien à la "rééducation fonctionnelle multidisciplinaire du patient" I. La préparation de l'accompagnement pharmaceutique II. L'accompagnement pharmaceutique

18 Méthodologie I. La préparation de l accompagnement pharmaceutique 1. La formation du pharmacien L'équipe pluridisciplinaire et le travail de chaque prestataire Les traitements du VIH/SIDA et des médicaments co-prescrits Les coûts et les modalités de remboursement des traitements Les démarches de "counseling" L'analyse des consommations des antirétroviraux

19 Méthodologie I. La préparation de l accompagnement pharmaceutique 2. La préparation/création des supports La préparation et la création d'une échantillothèque des antirétroviraux L'analyse des brochures d'information existantes et la création de fiches d'instruction simples, claires et imagées Le bilan des piluliers disponibles sur le marché et la création d'un catalogue La création d'un document "Plan de prises des médicaments" (selon le médecin prescripteur)

20 Méthodologie I. La préparation de l accompagnement pharmaceutique 3. La logistique L'aménagement du local destiné à l'accueil des patients L'installation d'un PC/imprimante La mise en service d'un numéro de téléphone accessible aux patients lors de permanences fixes La maîtrise de l'approvisionnement et de la gestion de stock des antirétroviraux

21 Méthodologie Particularités liées à l'infection par le VIH "Le maintien de l'observance dans le temps est le déterminant principal de la suppression virale, indépendamment des valeurs de base de lymphocytes CD4 et CVpl" Casade JL. et al., Change in Adherence level and outcome of HIV infection : the importance of the consistancy of adherence to antiretroviral therapy, 42nd ICAAC, 2002, abst H "Une observance optimale (100 %) au cours des quatre premiers mois de traitement (phase d'induction) est cruciale pour assurer le succès immunovirologique à trois ans" Carrieri MP., Impact of early vs late adherence to highly active antiretroviral therapy on immuno-virological response : a 3-year follow-up study, Antivir Ther 2003, 8 :

22 Méthodologie II. L accompagnement pharmaceutique Pour qui? Initiation d'un traitement Quand? Patient J0 J + 1 mois J + 3 mois A la demande du médecin spécialiste Modification du traitement

23 Méthodologie II. L accompagnement pharmaceutique Consultation du médecin spécialiste Médecin Patient Patient Patient Avis médical Prescription + attestation Plan de prises des médicaments complété par le médecin Avis médical pour fournir un conseil pharmaceutique Comptoir destiné aux patients ambulatoires

24 Méthodologie II. L accompagnement pharmaceutique Patient Assistante pharmaceuticotechnique Exécution de la prescription médicale Local destiné aux conseils pharmaceutiques Pharmacien Education thérapeutique modalités de remboursement/mutualité (ou autre) coordonnées du médecin traitant/pharmacien d'officine échantillothèque fiche(s) d'institution (observance!) pilulier plan de prise permanence téléphonique

25 Méthodologie II. L accompagnement pharmaceutique Patient Pharmacien Feed-back à l'équipe du CRS Demande de remboursement ou autre Pharmacien d'officine/médecin traitant Permanence téléphonique

26 Indicateurs de résultats 1. Quantitatifs Nombre de patients Comptoir destiné aux patients ambulatoires Initiation/modification de traitement Accompagnement pharmaceutique Nombre de réunions multidisciplinaires Nombre, type, initiateur des sollicitations pharmaceutiques Nombre, type de non-observances thérapeutiques Nombre, type de problèmes administratifs

27 Indicateurs de résultats 2. Qualitatifs Impact de l'observance du patient paramètres subjectifs : connaissance du patient paramètres objectifs : charge virale, taux de CD4, nombre de prescriptions Outils mis en place Niveau de satisfaction du patient Niveau de satisfaction du médecin spécialiste/équipe

28 Indicateurs de résultats 3. Economiques Automédication Hospitalisations Tests de résistance/tests génotypiques Consommation moyenne des antirétroviraux

29 Conclusion 1. Equipe pluridisciplinaire du CRS Pharmacien 2. Etendre l'activité Accompagnement pharmaceutique La prophylaxie SIDA après exposition accidentelle au virus Convention L'hospitalisation du patient séropositif/malade du SIDA (de l'admission à la sortie de l'hôpital)

30 Conclusion Juin 2013 : la Belgique disposera de son plan Sida Novembre 2012 mai 2013 : phase d'élaboration Groupes de travail Définissent les actions stratégiques du plan Garantissent une implication forte de tous les acteurs concernés par la lutte contre le VIH (monde associatif et médical, personnes séropositives, acteurs de santé publique, de la justice, de la lutte contre les discriminations, de l'éducation, etc, ) Fin mars 2013, une consultation plus large sera organisée afin d'élargir le processus à un plus grand nombre d'acteurs Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et de l'environnement

31 Conclusion Comptoir destiné aux patients ambulatoires Médicaments de maladies orphelines Médicaments antitumoraux (voie orale) Médicaments de l'anémie Erythropoïétines Etc, etc, Trajet de soins Insuffisance rénale

32

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA :

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Constats de départ Objectifs du projet Présentation de l outil

Plus en détail

HIV SAM AFRIKANEN TEGEN HIV. Instituut voor Tropische Geneeskunde

HIV SAM AFRIKANEN TEGEN HIV. Instituut voor Tropische Geneeskunde HIV SAM AFRIKANEN TEGEN HIV Instituut voor Tropische Geneeskunde Introduction Cette brochure vous donne des informations sur le dépistage de l infection à VIH (Virus de l Immunodéficience Humaine responsable

Plus en détail

L assurance maladie belge. Dr.Jan Van Emelen Directeur Innovation 08.11.2012 Bucharest

L assurance maladie belge. Dr.Jan Van Emelen Directeur Innovation 08.11.2012 Bucharest L assurance maladie belge. Dr.Jan Van Emelen Directeur Innovation 08.11.2012 Bucharest Agenda Introduction 1. La gestion paritaire des soins de santé 2. Les mutualités (Organismes Assureurs) 3. Analyse

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 juillet 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 juillet 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 juillet 2012 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 19/09/2007 (JO du 07/04/2009). VIRACEPT 50 mg/g, poudre orale Flacon

Plus en détail

Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA

Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA Réunion Icône 2015 STRASBOURG Laurence Boyer - PH -SMIT- CHU Nancy Contexte Plan VIH/Sida/IST- 2010/14: Augmenter le dépistage:

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

Formulaire de demande d aide

Formulaire de demande d aide Adresse Postale 1A rue de la Filature 1060 Bruxelles Compte bancaire : 310-1480763-47 Site internet : www.fondsdesolidaritesida.be (voir également www.danceforlife.be) Email : fondsdesolidaritesida@skynet.be

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION Responsable: Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Membres de l équipe professorale Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Autres

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire ACTION COLLECTIVE REGIONALE 2015 Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire Commanditaire UNIFAF est l organisme paritaire agréé de la branche Sanitaire et sociale du secteur privé à but

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège Organisation Organisatie Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319 Acupuncture Avantages Voordelen Assistance à l'étanger Biotélévigileance Détails Details Remboursement de 10 par séance,

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014 L assurance soins de santé en Belgique : une introduction Thomas Rousseau 12 juin 2014 Introduction L assurance maladie obligatoire L assurance soins de santé L assurance indemnités (maladie, accident,

Plus en détail

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous Pass contraception anonyme, gratuit et proche de vous La Région Poitou-Charentes a fait de la santé une de ses priorités pour garantir à tous, particulièrement aux jeunes, l accès à la prévention et aux

Plus en détail

L accompagnement thérapeutique des malades atteints de VIH à l hôpital Tenon

L accompagnement thérapeutique des malades atteints de VIH à l hôpital Tenon L accompagnement thérapeutique des malades atteints de VIH à l hôpital Tenon Monique GALLAIS (Cadre de Santé) Laurence BOUFFETTE (Infirmière) Gilles PIALOUX (MD, PhD) Philippe BONNARD (MD) Service des

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : - des Caisses Régionales d'assurance Maladie 27/03/96 - des Caisses

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA 1 ASSOCIATION ReVIH MULHOUSE RESEAU VILLE-HOPITAL MULHOUSE SUD-ALSACE 5 Rue Bartholdi 68400 RIEDISHEIM REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR

Plus en détail

3 de internationaal symposium van de Internationale Vereniging van openbare en privékopers en leveranciers binnen de gezondheidsector

3 de internationaal symposium van de Internationale Vereniging van openbare en privékopers en leveranciers binnen de gezondheidsector e 3 symposium international de l Association Internationale des Acheteurs et Approvisionneurs Publics et Privés de la Santé à Bruxelles, Belgique «L approche transversale de la fonction achats au travers

Plus en détail

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins Eléments pour une note de politique Introduction Les médicaments prennent une place de plus en plus importante

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte ONUSIDA Note d information 2011 Un nouveau cadre d investissement pour la riposte mondiale au VIH Version originale anglaise, UNAIDS / JC2244F, novembre 2011 : A new investment framework for the global

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours "Quelle régulation du système de santé" EGS218-219

Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours Quelle régulation du système de santé EGS218-219 Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours "Quelle régulation du système de santé" EGS218-219 2009-2010 - L'éducation thérapeutique du patient et la loi du 4 mars 2002 relative aux droits

Plus en détail

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe Commercialisation et privatisation de la santé en Europe 1. Espagne Madrid, mars 2013: un hôpital a ouvert un stand d informations pour la vente de traitements médicaux et chirurgicaux bénins dans une

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses dans la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Ce

Plus en détail

Informatique médicale: expérience métier ou retour sur investissement?

Informatique médicale: expérience métier ou retour sur investissement? Informatique médicale: expérience métier ou retour sur investissement? Conférence Patient Numérique 2012 18/10/2012 Dr Klein Thierry Coordinateur de l Information Médicale Informatique médicale? Quelle

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

VIH/Sida. Une approche multidisciplinaire, sous la direction de Mary Reidy et Marie-Élizabeth Taggart, Québec, Gaëtan Morin éditeur, 1995.

VIH/Sida. Une approche multidisciplinaire, sous la direction de Mary Reidy et Marie-Élizabeth Taggart, Québec, Gaëtan Morin éditeur, 1995. Compte rendu Ouvrage recensé : VIH/Sida. Une approche multidisciplinaire, sous la direction de Mary Reidy et Marie-Élizabeth Taggart, Québec, Gaëtan Morin éditeur, 1995. par Moussa Sarr Service social,

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker-Enfants Malades EA MRT 3620 Paris 5 Réservoirs anatomiques du VIH:

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Réalisation : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Participer à la prise

Plus en détail

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Date unique de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Cet appel à projets est ouvert aux centres hospitaliers du secteur public,

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière

Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière Accidents exposant aux risques sexuels : Prise en charge infirmière Hôpital Tenon AP-HP Maladies Infectieuses et Tropicales - Hôpital de Jour Pr Gilles Pialoux Journées Nationales d Infectiologie Juin

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n Burundi / Assistance technique pour l appui au renforcement du système de gestion des achats et des approvisionnements Demandeur : Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil

Plus en détail

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN En Belgique, chaque mutuelle est libre de choisir sa "politique de remboursement". Tout dépend donc de la mutualité à laquelle vous (votre patient)

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé

La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé Le parcours de soins Edith DUFAY CH de Lunéville 1 Un contexte favorable... C'est autour du parcours

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

LES ITINÉRAIRES CLINIQUES À L HÔPITAL ERASME : LE MODÈLE DES 4 A

LES ITINÉRAIRES CLINIQUES À L HÔPITAL ERASME : LE MODÈLE DES 4 A LES ITINÉRAIRES CLINIQUES À L HÔPITAL ERASME : LE MODÈLE DES 4 A TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif 2. Méthodologie 2.1. Introduction 2.2. Le modèle des 4A 2.3. Conclusion 2.2.1. Activity Based Observation

Plus en détail

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES Emilie Petit-Jean, Danielle Prébay Pharmaciens Centre Paul Strauss Le 16/10/2014 à Strasbourg et le 23/10/2014 à Nancy INTRODUCTION

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email:

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: secretariat@fpb.be Dernière mise à jour : 01/01/2014 On différencie

Plus en détail

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Réunion Act Up Mardi 13 décembre 2005 Dr Caroline Semaille Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses, InVS Évolution du nombre

Plus en détail

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Groupe sida Genève 9, rue du Grand-Pré CH-1202 Genève info@groupesida.ch

Plus en détail

Mutualité Chrétienne du Brabant Wallon 109. Boulevard des Archers 54 1400 NIVELLES Tél. : (067) 89 36 36 Fax : (067) 21 42 69

Mutualité Chrétienne du Brabant Wallon 109. Boulevard des Archers 54 1400 NIVELLES Tél. : (067) 89 36 36 Fax : (067) 21 42 69 Organisation Avantages Détails Accompagnants à l'hôpital Intervention de 6,20 euros par jour pour les frais de la personne qui loge dans la chambre du patient, 15 euros par jour si c'est un enfant de moins

Plus en détail

3 e symposium international

3 e symposium international 3 e symposium international de l Association internationale des Acheteurs et Approvisionneurs publics et privés de la Santé Bruxelles, les 18 et 19 octobre 2012 Les Achats: Du support à la coordination

Plus en détail

Qu est-ce qui peut motiver une demande d autorisation de soins à l étranger?

Qu est-ce qui peut motiver une demande d autorisation de soins à l étranger? Les bénéficiaires de l assurance maladie obligatoire jouissent, dans le contexte européen, d une grande liberté dans le choix d un dispensateur de soins, même au-delà des frontières. Toutefois, la règlementation

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com

DEMANDE D ADMISSION. LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com pour le bien-être des personnes vivant avec le vih DEMANDE D ADMISSION LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com DOCUMENTS A JOINDRE POUR TOUTE DEMANDE D ADMISSION

Plus en détail

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives?

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives? Lettre à l éditeur Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles perspectives? HIV Antiretroviral Drug Resistance: What s new in Mali? What is the future? Maiga AI 1,2, Sangare

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

En partenariat avec l association «Dessine-moi un mouton» Adolescence & VIH

En partenariat avec l association «Dessine-moi un mouton» Adolescence & VIH En partenariat avec l association «Dessine-moi un mouton» Adolescence & VIH En tant qu adolescents ou jeunes adultes, vous pouvez avoir besoin d informations spécifiques sur votre maladie et sa prise en

Plus en détail

Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins.

Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins. www.inami.be www.coopami.org Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins. Nouakchott 3 février 2011 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Se doter d un système d

Plus en détail

Vers une approche hospitalière des soins pharmaceutiques

Vers une approche hospitalière des soins pharmaceutiques Vers une approche hospitalière des soins pharmaceutiques Réflexions sur le parcours belge d une sonate, d un imposé et d un concerto Anne Spinewine Université catholique de Louvain Inauguration pharmacie

Plus en détail

Liste des principales abréviations

Liste des principales abréviations 2014-2019 2 Liste des principales abréviations ART CRS DMG DPG FSF HSH IST LGBTQI MAS NONOPEP OPEP PMTCT PrEP PVVIH SIDA TasP TPE VIH Thérapie antirétrovirale Centres de référence Sida Dossier médical

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

CRÉATION DES CEGIDD FUSION DES CDAG ET CIDDIST

CRÉATION DES CEGIDD FUSION DES CDAG ET CIDDIST CRÉATION DES CEGIDD FUSION DES CDAG ET CIDDIST Loi de financement de la sécurité sociale (LFSS 2015, article 47) Journée de lutte contre les IST et promotion de la santé sexuelle 06 mars 2015 Aminata Sarr

Plus en détail

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les remontées du terrain Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les programmes d Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence des hospitalisations en HDT HO *Formalisation de certificats

Plus en détail

Introduction à l Economie de la Santé - Recherche sur les Effets des

Introduction à l Economie de la Santé - Recherche sur les Effets des Introduction à l Economie de la Santé - La Pharmaco-économie et la Recherche sur les Effets des médicaments Gary M. Oderda, d Pharm.D., M.P.H. Professor, Department of Pharmacotherapy Director, Pharmacotherapy

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

«Droit à disposer de son corps»

«Droit à disposer de son corps» CAHIER DES CHARGES Etudiant(e)s, Sexualité et Prévention Concours de création d outil pédagogique «Droit à disposer de son corps» PROJET : Mutualité Française Auvergne, la MGEN, la CPAM 63, le Service

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015 Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville 28 mars 2015 Comité de pilotage: CONDUITE DU PROJET Mme J.BORIE, présidente du conseil d administration, ISC Dr F.BLANC-LEGIER,

Plus en détail

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète Cabinet de Mme la Ministre Nicole Maréchal Ministre de l'aide à la Jeunesse et de la Santé Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Section d'epidémiologie Institut de Santé Publique Déclaration

Plus en détail

Fiche d'information des patients

Fiche d'information des patients Fiche d'information des patients Avec votre consentement et l'accord de votre médecin traitant, vous allez faire partie du réseau de santé ville-hôpital SPES. Le réseau S.P.E.S. fédère des professionnels

Plus en détail

Un programme destiné aux pôles mère-enfant

Un programme destiné aux pôles mère-enfant Naître et grandir sans tabac Un programme destiné aux pôles mère-enfant Une initiative du FARES asbl 1 Abréviations: APB : Association Pharmaceutique Belge APPRI : Association Périnatalité Prévention Recherche

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/137 DÉLIBÉRATION N 07/003 DU 9 JANVIER 2007, MODIFIÉE LE 2 FÉVRIER 2010, LE 5 JUILLET 2011 ET LE 7 OCTOBRE 2014,

Plus en détail

Nouvellement diagnostiqué? Voici un guide pour bien vivre avec le VIH. Numéro 2, mars 2010.

Nouvellement diagnostiqué? Voici un guide pour bien vivre avec le VIH. Numéro 2, mars 2010. Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida Bulletin traitement Nouvellement diagnostiqué? Voici un guide pour bien vivre avec le VIH Numéro 2, mars 2010. Avis aux lecteurs Le programme de ressources

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012 Centre de Prévention-Réadaptation Cardiovasculaires «Bois- Gibert» 37510 BALLAN MIRE Dr C. Monpère B. Papin Médecin Chef Directeur RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Il est prévu que les recommandations contenues dans ce document resteront valables jusqu

Plus en détail

Physiotherapy Education in Belgium

Physiotherapy Education in Belgium Physiotherapy Education in Belgium In Belgium, the Master-level grants access to the physiotherapy profession. FLA DERS A D BRUSSELS In the Flemish-speaking part of Belgium (Flanders and Brussels) the

Plus en détail

COMMENTAIRES RELATIFS AUX AVIS 7 ET 8 DE LA COMMISSION «NORMES EN MATIERE DE TELEMATIQUE AU SERVICE DES SOINS DE SANTE»

COMMENTAIRES RELATIFS AUX AVIS 7 ET 8 DE LA COMMISSION «NORMES EN MATIERE DE TELEMATIQUE AU SERVICE DES SOINS DE SANTE» SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/11/2005 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT --- Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins --- CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz

Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués

Plus en détail

Conditions de vie pour un succès thérapeutique Sophie Matheron, Renaud Persiaux et le groupe d experts Septembre 2013

Conditions de vie pour un succès thérapeutique Sophie Matheron, Renaud Persiaux et le groupe d experts Septembre 2013 C di i d i è hé i Septembre 2013 Introduction Les multithérapies permettent aujourd hui à la plupart des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), en particulier lorsque la prise en charge a été initiée tôt,

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

La question des prises en charge complémentaires

La question des prises en charge complémentaires La question des prises en charge complémentaires (Texte remis le 15 10 2014 à Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d'état auprès de la Ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes

Plus en détail

Mutualité Chrétienne Hainaut Picardie 129. Rue St-Brice 44 7500 TOURNAI Tél. : (069) 25 62 11 Fax : (069) 21 25 65

Mutualité Chrétienne Hainaut Picardie 129. Rue St-Brice 44 7500 TOURNAI Tél. : (069) 25 62 11 Fax : (069) 21 25 65 Organisation Avantages Détails Accompagnants à l'hôpital Intervention de 6,20 euros par jour pour les frais de la personne qui loge dans la chambre du patient, 15 euros par jour si c'est un enfant de moins

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail