Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses"

Transcription

1 Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses F. Koskas, P. Cluzel, A.C. Benhamou, G. Godet, M. Bertrand, M.H. Fléron, A. Liou, M.H. Fievet, E. Kieffer* Points forts Le traitement des anévrysmes de l aorte s est enrichi d une nouvelle technique moins invasive que les méthodes chirurgicales classiques : l endoprothèse. Les résultats à long terme de cette nouvelle technique sont encore à évaluer mais sa moindre invasivité constitue un avantage pour traiter les malades à risque chirurgical. L endoprothèse sur mesure est d un taux de faisabilité supérieur à celui des endoprothèses toutes faites. Mots-clés : Anévrysme de l aorte abdominale - Endoprothèses - Chirurgie vasculaire. Depuis son introduction par Parodi (1), le traitement endovasculaire (TE) des anévrysmes de l aorte (AA) a soulevé une vague d intérêt compréhensible. En effet, malgré des résultats excellents à court et à long terme, le traitement conventionnel chirurgical reste invasif et grevé d une morbidité et d une mortalité non négligeables chez les malades à risque, notamment cardiaque et pulmonaire (2). Ce TE consiste, par un abord fémoral ou iliaque, encore chirurgical mais d une invasivité sans aucune commune mesure avec l abord conventionnel, en l introduction dans l aorte pathologique d une endoprothèse dont l expansion permet d obtenir à la fois l exclusion de la poche anévrysmale et la revascularisation d aval. Si les premières tentatives faites par Parodi ont eu recours à une construction artisanale de l endoprothèse, c est très tôt que toutes les firmes productrices de matériel vasculaire ont perçu l attrait d un marché relativement vaste et ont proposé à l expérimentation clinique des modèles d endoprothèses toutes faites, prêtes à l utilisation. Les principes techniques de ces modèles sont assez proches les uns des autres ; ils comportent une armature métallique destinée à donner à l ensemble sa forme et une membrane de substitut de paroi vasculaire, en général en Dacron, polyester ou PTFE, étanche au flux sanguin. * Service de chirurgie vasculaire, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris. Différents types d endoprothèses sont adaptés aux situations cliniques (tubes, bifurcations ou autres). Tous ces modèles ont en commun le fait d être produits dans des dimensions standard. C est pourquoi la faisabilité du TE avec ces modèles dépend essentiellement de la morphologie de l anévrysme traité. La variabilité de cette morphologie d un malade à l autre est bien connue. En chirurgie conventionnelle, le chirurgien a l habitude d adapter les prothèses vasculaires qu il utilise à un cas donné en les taillant à la bonne dimension, en biseautant les anastomoses ou en confectionnant des assemblages spécifiques. Avec les endoprothèses toutes faites, il n existe aucune possibilité d adapter l endoprothèse si ses mensurations ne correspondent pas exactement à celles de l anévrysme traité. C est pourquoi la seule alternative consiste en une intubation télescopique à l aide de plusieurs endoprothèses successives afin de couvrir complètement la zone anévrysmale. Cette méthode est laborieuse, coûteuse, et surtout implique une jonction entre au moins deux endoprothèses. Cette jonction risque, d emblée ou avec la modification ultérieure du complexe anévrysmal, d être le point de départ d une fuite. En outre, de nombreux anévrysmes ne présentent qu à une seule de leurs extrémités les conditions morphologiques nécessaires à l ancrage de l endoprothèse. Les endoprothèses toutes faites ne permettent pas de tirer parti de telles conditions. Nous avons conclu de cette analyse que si, jusqu à présent, le chirurgien avait été à même d adapter le plus précisément possible une prothèse vasculaire à un anévrysme donné pour la chirurgie conventionnelle, il pouvait prendre en charge la même adaptation pour les endoprothèses. Nous avons donc développé, comme quelques autres équipes, une méthode permettant de confectionner sur mesure les endoprothèses à partir de composants simples et disponibles sur le marché. Après une revue abrégée des résultats des endoprothèses toutes faites, nous détaillerons notre expérience avec cette méthode utilisant les endoprothèses faites sur mesure. RÉSULTAT DU TRAITEMENT ENDOVASCULAIRE DES ANÉ- VRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE AVEC LES ENDO- PROTHÈSES TOUTES FAITES Malgré une littérature pléthorique, il est difficile de se faire une idée précise des résultats de ces endoprothèses toutes faites. En effet, la diversité et l évolutivité des modèles employés par les équipes sont une constante. Les séries suffisamment importantes manquent d homogénéité et portent sur des sous-populations de malades hautement sélectionnés par un recrutement tertiaire, le schéma de recrutement étant celui d un expert opérant sa sélection sur des indications déjà présélectionnées par un centre recru- La Lettre du Cardiologue - n octobre

2 teur. Les taux de faisabilité annoncés ou même publiés ne peuvent pas donner une idée précise du taux de faisabilité de la méthode chez le malade tout-venant. Les intérêts économiques sont considérables, mettant en cause l objectivité de certaines évaluations. Une analyse critique de la littérature évalue le taux de faisabilité du TE avec des endoprothèses toutes faites entre 15 et 25 %. Cette faisabilité nécessite des conditions anatomiques assez astreignantes, incluant un collet aortique proximal parfaitement cylindrique d au moins 15 mm de long et de moins de 28 mm de diamètre, un collet aortique distal de plus de 10 mm de long pour les endoprothèses tubulaires et des axes iliaques sans angulation majeure, sans anévrysme et d un diamètre de moins de 15 mm pour les endoprothèses bifurquées. Les résultats sont rarement étudiés en intention de traiter. Le succès technique primaire est défini comme un bon positionnement de l endoprothèse sans fuite, de conversion chirurgicale ou d occlusion. Compte tenu du caractère rigoureusement sélectionné de la population traitée, le taux de succès primaire chez les malades correctement triés paraît satisfaisant [86 % pour Blum (3), 73 % pour Chuter (4), 80 % pour Parodi (5), 81 % pour White (6), 83 % pour Mialhe (7) et 85 % pour le système EVT (8)]. Cependant, avec ces systèmes, outre la nécessité d une sélection très rigoureuse des malades, il faut mentionner le nombre non négligeable d embolisations de collatérales majeures comme les artères hypogastriques qui sont nécessaires pour parvenir à un résultat correct. Le taux de conversion chirurgicale précoce s échelonne, selon le taux de sélection des séries, entre 2 et 20 %. Le taux de mortalité précoce s échelonne de 0 à 8 % en fonction du taux de comorbidité des malades traités, les taux de mortalité les plus importants étant bien sûr observés dans les séries compassionnelles. Toutes ces séries rapportent une proportion non négligeable de complications artérielles non spécifiques comme les embolies périphériques, l occlusion prothétique ou iliaque [25 % dans la série de Chuter (4)], la torsion ou la plicature de la prothèse, les faux anévrysmes fémoraux, l infection au triangle de Scarpa, l ischémie colique ou l insuffisance rénale par toxicité du produit de contraste ou couverture de l ostium des artères rénales par l endoprothèse. Ce sont en fait les endofuites qui constituent la complication la plus fréquente et la plus préoccupante pour l avenir de cette méthode thérapeutique. Ces endofuites peuvent être précoces ou survenir tardivement. Pour Blum (3), Mialhe (7) et Moore (8), ces fuites précoces peuvent s occlure spontanément dans 50 % des cas. Il est important d en distinguer le mécanisme. En effet, ces fuites peuvent constituer un défaut de scellement au collet proximal ou distal de l endoprothèse, relever de la perméabilité persistante d une collatérale du sac anévrysmal comme une artère lombaire ou mésentérique inférieure, ou traduire un défaut du matériel comme la perforation de la membrane vasculaire de l endoprothèse ou la disjonction entre deux segments du complexe endoprothétique. Pour la plupart des auteurs, c est l angioscanner qui constitue le moyen le plus performant pour détecter les endofuites. Compte tenu de la possibilité de survenue d endofuites tardives, la répétition du scanner comme méthode de suivi à long terme des anévrysmes traités de façon endovasculaire est une donnée non négligeable. Le tableau I, issu d un document de consensus édité par la Société française de chirurgie vasculaire (9), montre que le taux de fuite après implantation d une endoprothèse toute faite est loin d être négligeable, et ce même pour un suivi assez réduit. Tableau I. Récapitulatif des résultats des endoprothèses pour AAA dans la littérature issu d un document de consensus édité par la Société française de chirurgie vasculaire. Auteur Nombre Succès Suivi Matériel Conversion Fuite Autres complications Mortalité de malades primaire moyen Blum Stentor 86 % 2,2 % % Embolie distale = 2,6 % Procédure = 0 % 13 mois Amputation jambe = 1 cas Comorbidité = 0,6 % Mialhe Stentor 83 % 0 % 17 % Ischémie colique = 3 Procédure = 2,4 % 6 mois Pneumopathie = 4 Comorbidité = 2,4 % Moore EVT 85 % 15 % 43 % Thrombose prothèse = 25 % Procédure = 0 % 14 mois Lésions iliofémorales = 17 % Comorbidité = 0 % Chuter Chuter 73 % 22,5 % 26 % Thrombose prothèse = 12,5 % Procédure = 5 % 14 mois Comorbidité = 2 % White systèmes 81 % 19 % 6 % Procédure = 8 % 17 mois Comorbidité = 5 % Parodi Palmaz 80 % 6 % 12 % Microembolie = 3 cas Procédure = 8 % 12 mois Couverture de 2 artères Comorbidité = 8 % rénales = 6 cas 26 La Lettre du Cardiologue - n octobre 1999

3 RÉSULTAT DU TRAITEMENT ENDOVASCULAIRE DES ANÉ- VRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE (AAA) AVEC LES ENDO- PROTHÈSES FAITES SUR MESURE Matériel et méthode De janvier 1996 à janvier 1999, 372 AAA non sélectionnés nous ont été adressés pour traitement chirurgical. Après explorations standardisées, nous avons pu leur proposer le TE dans 146 cas, celui-ci ayant été accepté par le malade après information exhaustive dans 140 cas. Les endoprothèses ont été confectionnées par le chirurgien et le radiologue en utilisant un endosquelette continu fait de stents autoexpansifs en acier inoxydable obtenus par modification mineure d un stent trachéal disponible sur le marché. Ce squelette était recouvert d une enveloppe faite de Dacron tissé vasculaire disponible sur le marché et destiné à une utilisation chirurgicale conventionnelle. Tous les assemblages et toutes les sutures étaient faits avec du fil de polyester 4-0 disponible sur le marché, l ensemble étant adapté au millimètre près à la morphologie de l anévrysme traité pour être stérilisé à la vapeur immédiatement avant l implantation. Cette adaptation a toujours été faite en se basant sur l angioscanner spiralé, au moins pour ce qui concerne le diamètre proximal et le diamètre distal de l endoprothèse, et souvent un ou plusieurs diamètres intermédiaires, et sur l aortographie au cathéter gradué pour la longueur de l endoprothèse. Ces endoprothèses ont été implantées en salle d opération par un abord chirurgical limité fémoral ou iliaque en ayant recours à des manœuvres endoluminales simples sous radioscopie. Nous avons le plus souvent préféré l association d une endoprothèse aorto-uni-iliaque au pontage interfémoral ou interiliaque croisé aux procédures endoluminales compliquées visant à mettre en place une endoprothèse bifurquée. Nous n avons jamais inclus l occlusion de principe d une collatérale importante comme une hypogastrique dans le plan de traitement de l anévrysme. Les introducteurs utilisés étaient d un calibre qui s échelonnait entre 16 et 24 French, généralement 20 French pour l aorte abdominale. L endoprothèse était chargée de façon extemporanée dans l introducteur durant la procédure d implantation. Avec cette technologie assez simple, nous avons été à même de confectionner toute une gamme d endoprothèses incluant tubes et bifurcations (figure 1, A et C). Cependant, ce sont les endoprothèses dégressives associées à un pontage interfémoral croisé et à un obturateur controlatéral qui ont constitué la cheville ouvrière de notre système (figure 2, A). Leur variante hybride nous a permis une anastomose suturée à son extrémité distale pour les anévrysmes sans collet distal (figure 2, B). Toutes ces variétés pouvaient être construites avec ou sans stent découvert en regard des artères rénales destiné à traiter les cas dont le collet proximal est trop court ou flexueux (figure 1, B). Enfin, quelques rares cas ont pu bénéficier d endoprothèses occlusives associées à un pontage axillobifémoral, l endoprothèse occlusive constituant un équivalent efficace et stable dans le temps de l embolisation (figure 2, C). Figure 1. Variétés simples d endoprothèse sur mesure. Figure 2. Variétés complexes d endoprothèse sur mesure.

4 La figure 3 montre un bon résultat tomodensitométrique typique avec exclusion de la poche anévrysmale par l endoprothèse. La figure 4 montre un résultat artériographique d endoprothèse aorto-iliaque associée à un pontage interfémoral croisé et à un obturateur iliaque primitif controlatéral. RÉSULTATS Deux périodes sont à distinguer dans notre expérience, la première s échelonnant de janvier 1996 à juin 1997 et ayant un profil caractéristique de courbe d apprentissage. Le tableau II montre la répartition des types d endoprothèses implantées durant notre période d apprentissage. Tableau II. Répartition des types d endoprothèses sur mesure implantées durant notre période d apprentissage. Type de l endoprothèse (janvier 96-juin 97) N Tube 5 Bifurquée 5 Aorto-uni-iliaque + pontage interfémoral croisé 2 Idem hybride 1 Occlusive + pontage axillo-bifémoral 1 Total 14 Figure 3. Angioscanner de contrôle montrant l exclusion de la poche anévrysmale par l endoprothèse perméable. Comme le montre le tableau III, les résultats durant cette période d apprentissage ne furent pas à la hauteur de nos espérances, puisque seuls 7 des 14 malades traités ont conservé à ce jour un bon résultat, alors que 4 ont dû subir une conversion chirurgicale, un a fait l objet d une endofuite massive et deux ont fait l objet de complications majeures. Figure 4. Artériographie de contrôle d une endoprothèse aorto-iliaque droite avec pontage interfémoral croisé et obturateur iliaque primitif gauche. Noter l adaptation de l endoprothèse à la géométrie de l anévrysme, la perméabilité préservée de l hypogastrique droite, qui est d autant plus importante que l hypogastrique controlatérale est occluse. 28 La Lettre du Cardiologue - n octobre 1999

5 Tableau III. Résultats des endoprothèses sur mesure durant notre période d apprentissage. Résultats (janvier 96-juin 97) Bon à ce jour 7 Conversion chirurgicale 4 Endofuite 1 Complication 2 Total 14 Nous avons cependant poursuivi le développement de cette technique. Plusieurs perfectionnements technologiques nous ont permis d améliorer les résultats et surtout d augmenter considérablement la proportion de cas traités de façon endovasculaire, comme en témoigne le tableau IV, qui montre que cette proportion atteint actuellement plus de 80 % chez les malades non sélectionnés qui nous avaient été adressés pour traitement chirurgical. Tableau IV. Proportion, en fonction de la période de l étude, de malades non sélectionnés adressés pour traitement chirurgical de leur AAA et que nous avons pu traiter par endoprothèse sur mesure. Période AAA traités AAA traités par TE N N % , , ,7 janv ,4 Le tableau V montre la répartition des types d endoprothèses utilisées durant la période la plus récente de l étude. Tableau V. Type des endoprothèses utilisées durant la période la plus récente de l étude. Type de l endoprothèse (juillet 97-janvier 99) Tube 20 Aorto-uni-iliaque + pontage interfémoral croisé 75 Idem hybride 30 Occlusive + pontage axillo-bifémoral 1 Total 126 N N Le tableau VI montre que, dans cette période de notre expérience, plus de 86 % des cas ont été traités avec un succès immédiat. Nous n avons observé qu un décès précoce dans cette série. Il s agissait d un infarctus du myocarde mortel chez une coronarien insuffisant rénal dialysé de 82 ans. Il y avait 8 endofuites à l angioscanner de contrôle effectué avant la sortie du malade. Quatre conversions chirurgicales complètes et une conversion partielle en endoprothèse hybride ont été effectuées. Deux endoprothèses se sont occluses alors qu une artère rénale principale a été couverte par l endoprothèse de façon involontaire, et heureusement sans conséquence cliniquement perceptible. Tableau VI. Résultats immédiats durant la période la plus récente de l étude. Résultats immédiats (juillet 97-janvier 99) N % Bon ,5 Infarctus du myocarde mortel 1 0,8 Endofuite précoce 8 6,3 Conversion chirurgicale 4 3,2 Conversion en hybride 1 0,8 Occlusion du greffon 2 1,6 Couverture d une artère rénale 1 0,8 Total ,0 Aucun malade n a été perdu de vue dans cette série. Le tableau VII montre que parmi les survivants non convertis, un bon résultat s est maintenu dans 90 % des cas. Deux décès sont survenus à distance de cause intercurrente. Tableau VII. Résultats à distance durant la période la plus récente de l étude. Résultats à moyen terme (juillet 97-janvier 99) N % Bon ,1 Décès sans rapport 2 1,7 Persistance de l endofuite précoce 6 5,0 Endofuite tardive 3 2,5 Compression urétérale 1 0,8 Sténose iliaque (claudication) 1 0,8 Total (survivants non convertis)* ,0 * Deux complications sont survenues dans le même cas. Sur les 8 endofuites précoces, deux se sont scellées spontanément, alors que les 6 autres sont restées perméables. Trois endofuites tardives sont apparues secondairement, deux autour d un obturateur iliaque controlatéral et une par persistance de la perméabilité d une artère lombaire. Enfin, un malade a présenté une claudication intermittente en rapport avec une sténose iliaque située immédiatement en aval de l endoprothèse et qui a pu être dilatée avec succès. La Lettre du Cardiologue - n octobre

6 DISCUSSION La construction des endoprothèses sur mesure par le chirurgien et le radiologue permet d obtenir le taux de faisabilité le plus élevé du traitement endovasculaire des AAA chez les malades non sélectionnés, même en utilisant une technologie assez simple. Une fois passé la période d apprentissage, les résultats obtenus à court et à moyen terme sont au moins équivalents à ceux des endoprothèses toutes faites implantées nécessairement chez des malades hautement sélectionnés. Le tableau VIII chiffre les contributions techniques à ce taux de faisabilité. Tableau VIII. Chiffrage des contributions techniques au taux de faisabilité. Contribution à la faisabilité N % Endoprothèse de forme et taille standard 20 15,9 Adjonction d un stent proximal non couvert 35 27,8 Endoprothèse de forme ou taille non standard ,7 Endoprothèse hybride 30 23,8 Total 126* * Plusieurs cas ont nécessité différentes contributions techniques. En effet, l utilisation exclusive d endoprothèses de taille et de forme standard ne nous aurait permis de traiter que moins de 16 % de nos malades. L adjonction d un stent proximal découvert nous a permis d étendre de 27 % notre taux de faisabilité aux malades qui présentaient un collet proximal court ou flexueux. Les endoprothèses hybrides nous ont permis de traiter plus de 23 % de malades qui présentaient une pathologie iliaque incontournable, mais c est surtout la confection sur mesure d une endoprothèse parfaitement adaptée à la morphologie de l anévrysme traité qui explique le gain de faisabilité, puisque plus de 81 % des cas que nous avons traités l ont été en utilisant une endoprothèse de taille et de forme non standard. Il faut également commenter le fait que le taux d endofuites que nous avons obtenu est un des moins élevés de la littérature. À notre avis, cela a au moins deux explications possibles : la première est que nous n avons fait aucune concession sur l enveloppe de Dacron de l endoprothèse. Celle-ci est en effet faite d un Dacron couramment utilisé en chirurgie vasculaire conventionnelle alors que, dans plusieurs types d endoprothèses toutes faites, la membrane utilisée est d un type beaucoup plus fin pour diminuer son encombrement dans l introducteur. Cette concession explique, au moins dans une catégorie d endoprothèses toutes faites, nombre de fuites secondaires par perforation du Dacron au contact de la partie métallique de l endoprothèse (10). Par ailleurs, la construction sur mesure de l endoprothèse permet d adapter au mieux son volume à celui de l anévrysme, avec pour effet principal de limiter au minimum l espace mort autour de l endoprothèse. De plus, comme nous n avons pas privilégié les systèmes bifurqués, le corps de l endoprothèse peut être aussi long que la partie aortique de l anévrysme, ce qui réduit encore l espace mort périanévrysmal. Ceci expliquerait probablement en partie la faiblesse du taux d endofuite observé. Il n est actuellement pas possible de dire si le TE est supérieur au traitement conventionnel des AAA. Cependant, le tableau IX, issu d un travail indépendant de notre département d anesthésie et comparant les indicateurs de morbidité dans ces deux techniques de façon récente, consécutive et prospective, quoique non randomisée, montre un net bénéfice du traitement endovasculaire. Tableau IX. Comparaison prospective quoique non randomisée des principaux indicateurs de morbidité chez les 200 derniers AAA traités par chirurgie conventionnelle ou endoprothèse sur mesure. Indicateurs de morbidité périopératoire Chirurgie classique p Endoprothèse Nombre de cas Saignement (ml) ± < 0, ± Durée de l intervention (h) 3,1 ± 1,3 < 0,05 2,6 ± 1,1 Culots globulaires (U) 6,3 ± 6,9 < 0,5 2,6 ± 4,4 Délai d extubation (h) 3,5 ± 5,8 2,8 ± 3,6 Durée du séjour en soins intensifs (h) 40 ± 27 < 0,05 25 ± 18 Durée de l hospitalisation (j) 14 ± 11 < 0,05 10 ± 16 Pneumopathies postopératoires n (%) 18 (17) < 0,01 3 (3) Insuffisances respiratoires aiguës n (%) 8 (8) < 0,05 0 Complications cardiaques n (%) 2 (2) 3 (3) Insuffisance rénale aiguë n (%) 13 (13) < 0,05 4 (4) Réinterventions n (%) 13 (13) < 0,05 4 (4) Décès n (%) 4 (4) 1 (1) 30.../... La Lettre du Cardiologue - n octobre 1999

7

8 .../... Quant à la question de la pérennité à long terme du TE des AAA, elle reste ouverte en attendant l accumulation de données d observation plus nombreuses. Nous concluons néanmoins que le traitement endovasculaire des anévrysmes aortiques par endoprothèse faite sur mesure a déjà acquis le droit de cité, dans le cadre d études prospectives et en particulier chez les malades à risque, pour lesquels il pourrait devenir la norme. R É F É R E N C E S B I B L I O G R A P H I Q U E S 1. Parodi J.C., Palmaz J.C., Barone H.D. Transfemoral intraluminal graft implantation for abdominal aortic aneurysms. Ann Vasc Surg 1991 ; 5 : Koskas F., Kieffer E. Survie tardive des anévrysmes de l aorte abdominale sous-rénale opérés électivement : résultats d une enquête prospective multicentrique. Ann Vasc Surg 1997 ; 11 : Blum U., Voshage G., Lammer J. et coll. Endoluminal stent-grafts for infrarenal abdominal aortic aneurysms. N Engl J Med 1997 ; 336 : Chuter T.A.M., Risberg B., Hopkinson B.R. et coll. Clinical experience with a bifurcated endovascular graft for abdominal aortic aneurysm repair. J Vasc Surg 1996 ; 24 : Parodi J.C. et coll. Endovascular treatment of abdominal aortic aneurysms : lessons learned. J Endovasc Surg 1997 ; 4 : White G.H. et coll. Three-year experience with the White-Yu. Endovascular GAD Graft for transluminal repair of aortic and iliac aneurysms. J Endovasc Surg 1997 ; 4 : Mialhe C., Amicabile C., Becquemin J.P. Endovascular treatment of infrarenal abdominal aneurysms by the Stentor System : preliminary results of 79 cases. Stentor Retrospective Study Group. J Vasc Surg 1997; 26 : Moore W.S. The EVT tube and bifurcated endograft systems : technical considerations and clinical summary. EVI Investigators. J Endovasc Surg 1997 ; 4 : Société de chirurgie vasculaire de langue française. Les endoprothèses aortiques en France : document de consensus concernant le traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte abdominale. Décembre Alimi Y.S., Chakfe N., Rivoal E. et coll. Rupture of an abdominal aortic aneurysm after endovascular graft placement and aneurysm size reduction. J Vasc Surg 1998 ; 28 : AUTOQUESTIONNAIRE FMC 1. Parmi les critères de décision suivants, lesquels plaideraient en faveur d une endoprothèse sur mesure chez un malade porteur d un anévrysme de l aorte sous-rénale de 60 mm de diamètre transversal mais non compliqué : a. collet proximal de 3 mm de longueur b. collet proximal de 15 mm de longueur mais anévrysme de la terminaison des deux iliaques primitives chez un malade à haut risque cardiaque c. antécédents d amputation abdomino-périnéale avec colostomie iliaque gauche d. emphysème avec gaz du sang perturbés au repos e. rein en fer à cheval dont les artères naissent de la poche anévrysmale 2. Parmi les propositions suivantes, lesquelles vous paraissent justifiées : f. comme les endoprothèses réduisent l invasivité de la chirurgie pour anévrysme, leur disponibilité justifie d abaisser le seuil d opérabilité, en particulier pour les petits anévrysmes asyptomatiques g. l écho-doppler suffit pour indiquer et concevoir une endoprothèse sur mesure h. le traitement endovasculaire des anévrysmes aortiques est percutané i. le traitement endovasculaire des anévrysmes aortiques est encore récent, les résultats à long terme ne sont pas encore connus j. le traitement endovasculaire des anévrysmes aortiques nécessite un suivi plus contraignant que le traitement chirurgical classique Réponses : 1. b, c, d ; 2. i, j. 32 La Lettre du Cardiologue - n octobre 1999

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s.

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s. COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 9 septembre 2014 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA, endoprothèse aortique thoracique Demandeur : COOK

Plus en détail

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Collège des Enseignants de Médecine vasculaire et Chirurgie vasculaire Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

On entend par anévrysmes

On entend par anévrysmes Le dossier névrysmes de l aorte abdominale réalités Cardiologiques # 291_Janvier/Février 2013 Nouveautés dans la prise en charge des anévrysmes complexes de l aorte abdominale RéSUMé : Les anévrysmes aortiques

Plus en détail

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) :

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) : COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 244 février 2015 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA SPIRAL Z, jambage abdomina ale) Demandeur : COOK France

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail

Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu

Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu Chapitre23 Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu E. ROSSET, S. BEN AHMED, S. POUGET, J. AVOUAC, M. HERMIER La rupture d un anévrysme de l aorte abdominale (AAA) reste en l urgence vasculaire dont

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Surveillance de l opéré vasculaire. DIU d échographie. L examen pré et postinterventionnel. Surveillance du geste de revascularisation

Surveillance de l opéré vasculaire. DIU d échographie. L examen pré et postinterventionnel. Surveillance du geste de revascularisation DIU d échographie module vasculaire DESC de médecine vasculaire L examen pré et postinterventionnel Gudrun Böge Médecin Vasculaire CHU de Montpellier-Nîmes Surveillance de l opéré vasculaire Surveillance

Plus en détail

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri Traiter les maladies vasculaires L anévrisme de l aorte abdominale Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri 5 M. X, 70 ans, revient vous voir après son échographie abdominale. Il a des cholélithiases, mais,

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

ROBOT ET CHIRURGIE AORTIQUE:

ROBOT ET CHIRURGIE AORTIQUE: ROBOT ET CHIRURGIE AORTIQUE: FAISABILITÉ ET PERSPECTIVES FUTURES Fabien THAVEAU, Nabil CHAKFE, Jean-Georges KRETZ Service de Chirurgie Vasculaire, Strasbourg INTRODUCTION CHIRURGIE MINI-INVASIVE: but:

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs A) Définition. Un anévrisme artériel est une dilatation focale et permanente de l artère avec une

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE CHIRURGIE VASCULAIRE

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE CHIRURGIE VASCULAIRE UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE 2013 N 1058 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : CHIRURGIE VASCULAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis

Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis REUNION/ France METROPOLITAINE INTRODUCTION Spécificité AOMI chez le diabétique

Plus en détail

Pontage artériel fémoro-poplité

Pontage artériel fémoro-poplité Tél : 021 314.53.56 Document d information patient Pontage artériel fémoro-poplité Madame, Monsieur Vous allez bénéficier prochainement d une intervention dans le domaine de la chirurgie vasculaire. Afin

Plus en détail

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial Système de positionnement d endoprothèse Une envergure des jambes de 15 mm s adapte aux ostia. Cylindre souple Une fente longitudinale permet d utiliser des

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Simulation du déploiement d endoprothèses dans des anévrismes iliaques tortueux Nicolas DEMANGET 1, Pierre BADEL 1 *, Stéphane AVRIL

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

Biomatériaux et technologies vasculaires

Biomatériaux et technologies vasculaires Biomatériaux et technologies vasculaires Pr Nabil CHAKFE Service de Chirurgie Vasculaire - GEPROVAS Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg Société Française d Angéiologie 2012 Paris, 28 janvier 2012 Quoi de

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Antiagrégants Pour la pratique. Les nouvelles recommandations. C Decoene

Antiagrégants Pour la pratique. Les nouvelles recommandations. C Decoene Antiagrégants Pour la pratique Les nouvelles recommandations C Decoene Avant toute intervention chirurgicale La coagulation doit être normalisée Ischémie Myocardique péri-opératoire Thrombus /plaque Déficit

Plus en détail

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC POSE D ENDOPROTHÈSE, PAR VOIE ARTÉRIELLE TRANSCUTANÉE Actes d angioplastie carotidienne avec stent MAI 2007 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré)

JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré) Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré) Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels

Plus en détail

Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION

Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION Structure tricotée Köper exclusive offrant: - une dilatation

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1 1 Radiologie interventionnelle : ouverture d un secteur dédié au cœur des blocs opératoires 1 er étage - bâtiment h3 - hôpital Rangueil Sommaire I - Qu est-ce que la radiologie interventionnelle? 3 1 -

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1)

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) (1) Pôle d Imagerie, service de Radiologie, CHU Caen (2) Pôle Cardio-thoracique, service de Chirurgie

Plus en détail

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales?

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? M.BOUZIDI,M.BENMAMAR,N.MORO, Y.BACHAOUI,L.BOUZIANE M.N.BOUAYED E.H.U.Oran 2015 Causes de l HTA réno-vasculaire et de certaines IRC Les Sténoses athéromateuses:70%

Plus en détail

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient.

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Ce document a pour seul objectif d informer, il ne s agit pas Ce d un document outil de diagnostic. a pour seul Pour objectif toute d informer, question,

Plus en détail

Thrombectomie veineuse avec stent

Thrombectomie veineuse avec stent Prise en charge des TVP fémoro-iliaques Thrombectomie veineuse avec stent O HARTUNG Sce de Chirurgie Vasculaire, CHU Nord, Marseille Complications des TVP Aigue Extension Embolie pulmonaire Récidive Syndrome

Plus en détail

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES Cyril Dargazanli Pr Vincent Costalat Dr Valérie Rigau M2 «Vaisseaux-Hémostase» Contexte Infarctus cérébral = problème majeur

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Traitement des anévrismes intracrâniens. l expérience du CHUS. Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012

Traitement des anévrismes intracrâniens. l expérience du CHUS. Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012 Traitement des anévrismes intracrâniens par flow-diverter, l expérience du CHUS Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012 Plan de présentation 1. Mise en contexte 2. Traitements conventionnels

Plus en détail

Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique

Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique Evaluation Pronostique par Minh Hoang TRAN Thèse présentée dans la discipline de Radiophysique et Imagerie médicale en

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références : Demandeur : Fabricant : Données

Plus en détail

Rapport d évaluation

Rapport d évaluation SAISINE DISPOSITIFS MEDICAUX ÉVALUATION DES ENDOPROTHÈSES UTILISÉES DANS L ANGIOPLASTIE DES STÉNOSES ATHÉROMATEUSES INTRACRÂNIENNES Rapport d évaluation Janvier 2013 L argumentaire scientifique de cette

Plus en détail

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine CONGRES American College of Cardiology Mars 2009 F. DIEVART Clinique Villette, PARIS. Les études avec la rosuvastatine (AURORA et les analyses de JUPITER) et l étude ACTIVE A Les données présentées à l

Plus en détail

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN Traitement de la restenose intra-stent Registre SCAAR PEPCAD DES Jacc 2012,59;1377-82 Treatment of DES-In-Stent Restenosis

Plus en détail

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Bruno Fissore* L extraction, implantation immédiate avec couronne provisoire immédiate présente de nombreux

Plus en détail

Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique. Informations destinées aux patients

Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique. Informations destinées aux patients Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique Informations destinées aux patients SOMMAIRE Introduction...3 Glossaire des termes médicaux...4 Les anévrismes de l aorte thoracique

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Mécanismes des plaies du pied diabétique. Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris

Mécanismes des plaies du pied diabétique. Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris Mécanismes des plaies du pied diabétique Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris Différents types de plaies chroniques du pied diabétique Le diabète favorise l infection? Les plaies c est

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit 31, AVENUE DE L ABBAYE 91330 YERRES 01 69 48 48 13 INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit Madame, Monsieur, Cette brochure est destinée à répondre à la plupart

Plus en détail

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité.

INTRODUCTION (1) morbi-mortalité. mortalité. Bilan radiologique de la chirurgie bariatrique : une approche conventionnelle des attentes du chirurgien Paul-Emile Labeyrie (1), Nicole Provost (1), Yannick Leroux(2), Michèle Hamon(1) (1), Service d

Plus en détail

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Schéma du cœur avec CIA Aorte Artère pulmonaire Oreillette gauche CIA Appendice auriculaire gauche Oreillette droite

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Le ministre de la santé ;

Le ministre de la santé ; Arrêté du ministre de la santé n.. du. fixant la liste des appareils de prothèse et d orthèse médicales, des dispositifs médicaux et implants admis au remboursement ou à la prise en charge au titre de

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

Problème de plomberie 101. Emmanuelle Lapointe R4 Neurologie Université de Sherbrooke

Problème de plomberie 101. Emmanuelle Lapointe R4 Neurologie Université de Sherbrooke Problème de plomberie 101 Emmanuelle Lapointe R4 Neurologie Université de Sherbrooke Aucun à déclarer Conflits d intérêt Cas 68 ans AP: MVAS, MPOC, HTA, DLPD Plusieurs épisodes perte de vision monoculaire

Plus en détail

Pourquoi j en arrête l utilisation

Pourquoi j en arrête l utilisation Mon expérience avec les Flow Diverter Pourquoi j en arrête l utilisation Emmanuel Houdart Service de neuroradiologie, hôpital Lariboisière, Paris, France Résumé 6 patients (2 Silk / 4 Pipeline) 2 Décès

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES. 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée

GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES. 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée L Assureur paie le pourcentage indiqué ci-après du montant d assurance et selon les conditions

Plus en détail

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan

Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Cancers du rectum: nouvelles tendances thérapeutiques? G. Portier Chirurgie Digestive CHU Purpan Savoir d où l on vient! Bernstein TE. Colorectal Disease. October 2012 14, (10), e668 e678 Norwegian Rectal

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Présentation de l entreprise La branche Healthcare Systems de GE Healthcare offre une large gamme de technologies

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE Valérie Berger Inf, Ph.D, Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR, pole santé publique, CHU de Bordeaux

Plus en détail

Drainage des sutures digestives

Drainage des sutures digestives Drainage des sutures digestives Pourquoi? Comment? Le risque: la fistule! Conséquences: abcès, péritonite, sepsis, décès En cas de réintervention: pas de sutures stomies - Sutures et anastomoses: cicatrisation

Plus en détail

Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan

Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan Dr Lacroix V- Pr Hammer F Service de Chirurgie Vasculaire Service de Radiologie Interventionnelle 8 mai 2010 Journée ECU-UCL Sténoses

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014 Séminaire Echographie du patient aigu UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens

Plus en détail

Assurance maladies graves temporaire

Assurance maladies graves temporaire Assurance maladies graves temporaire GUIDE DU PRODUIT 5367-01F-JUI14 ASSOMPTION VIE Le présent document a pour objet de résumer les caractéristiques des produits d'assomption Vie. Il ne s'agit ni d'un

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>>

Département. service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE. QUELLE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ENVISAGEr? >>> Département chirurgie service CHIRURGIE SÉNOLOGIQUE ET GYNÉCOLOGIQUE Reconstruction mammaire De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, médecins

Plus en détail

Lambeaux et microchirurgie

Lambeaux et microchirurgie Lambeaux et microchirurgie S. Pannier, Ch. Glorion Hôpital Necker Enfants Malades Université Paris Descartes Couverture d une perte de substance Défi pour les chirurgiens 6 ème siècle avant JC : SUSHRUTA

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire?

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire? CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient La maladie des artères coronaires Maladie, diagnostic et traitements 1 La maladie : l athérome coronaire Artères coronaires Le cœur est un muscle

Plus en détail

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Le régime en bref Admissibilité Résident du Canada Âge à l expiration : 75 ans. Capital assuré : 25 000 $, âge à la souscription

Plus en détail

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE Congrès SAMEV 2010 L artériopathie oblitérante des membres inférieurs Complication fréquente et redoutable

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

La coup de pouce pendant votre rétablissement

La coup de pouce pendant votre rétablissement La coup de pouce pendant votre rétablissement Assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Le coup de pouce pendant votre rétablissement Survivre à une maladie grave peut se révéler financièrement très

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS)

Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS) Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS) Résumé Introduction Les publications contiennent de nombreuses preuves d une corrélation entre l effectif infirmier et l évolution des patients,

Plus en détail

ÉCHOGRAPHIE-DOPPLER DANS L ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS

ÉCHOGRAPHIE-DOPPLER DANS L ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS ÉCHOGRAPHIE-DOPPLER DANS L ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS JUIN 2002 SERVICE EVALUATION DES TECHNOLOGIES Radiologie conventionnelle numérique et développement des réseaux d image - Janvier

Plus en détail

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica)

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) December 1, 2010 Klick Inc. Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) Les utilisateurs de l application Guide santé CV MC qui souhaitent

Plus en détail

SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie

SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie 1- Contexte 1-1 Contexte réglementaire Les activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie

Plus en détail

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

Evaluation du dispositif de thrombectomie REVIVE SE dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux en phase aigüe. Etude observationnelle,

Evaluation du dispositif de thrombectomie REVIVE SE dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux en phase aigüe. Etude observationnelle, Evaluation du dispositif de thrombectomie REVIVE SE dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux en phase aigüe. Etude observationnelle, multicentrique et prospective Re-Act 1 Consultant: Codman

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Journées du réseau Gard Lozère 19 mars 2010. Dr TRIOPON Grégory Gynécologie CHU Nîmes

Journées du réseau Gard Lozère 19 mars 2010. Dr TRIOPON Grégory Gynécologie CHU Nîmes Journées du réseau Gard Lozère 19 mars 2010 Dr TRIOPON Grégory Gynécologie CHU Nîmes Approches de la chirurgie gynécologique Chirurgie ouverte Chirurgie mini invasive: - Chirurgie vaginale - Coelioscopie

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

schémas du by-pass gastrique pour obésité morbide

schémas du by-pass gastrique pour obésité morbide Femme de 58 ans, opérée d un by-pass gastrique 2 ans auparavant. Depuis 10jours, nausées et vomissements. Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur ls images scanographiques après

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail