Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2013"

Transcription

1 CP Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE ET SOCIALE CINQUIEME AFFECTATION POUR 2013

2

3 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP Chapitre budgétaire : 905 «Aménagement des territoires» Code fonctionnel : 54 «Habitat Logement» Programme : HP (154008) «Lutte contre la précarité énergétique» Action : «Lutte contre la précarité énergétique» Sommaire EXPOSE DES MOTIFS... 4 ANNEXE AU RAPPORT N PROJET DE DELIBERATION ANNEXE A LA DELIBERATION N ANNEXE A LA DELIBERATION N

4 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP EXPOSE DES MOTIFS Le présent rapport propose, d une part, d agréer et de financer 8 projets de rénovation thermique intéressant une copropriété de la ville d Athis-Mons, une copropriété de la ville de Nanterre et 5 copropriétés de la ville d Argenteuil ainsi qu une copropriété de la ville de Sevran (agrément dans le cadre du label accordé par délibération n CP du 21 novembre 2012) et, d autre part, d attribuer 7 subventions à des opérations de réhabilitation thermique dans le parc locatif social pour une affectation totale de ,78 d autorisations de programme prélevées sur le chapitre 905 «Aménagement des territoires» - sous fonction 54 «Habitat Logement» - programme HP (154008) «Lutte contre la précarité énergétique», action «Lutte contre la précarité énergétique» du budget Ces opérations relèvent de l intervention régionale en faveur de la lutte contre la précarité énergétique et sociale votée par délibération CR du 10 février 2011 modifiée relative à l action régionale en faveur du logement. Parmi les opérations proposées, les 7 programmes permettent la rénovation thermique de logements concernant le parc locatif social et les 8 opérations concernant le parc privé portent sur 552 logements. Ces opérations vous sont présentées dans les fiches projet annexées à la délibération. Je vous prie de bien vouloir en délibérer. Le président du conseil régional d Ile-de-France JEAN-PAUL HUCHON

5 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 RAPPORT N CP ANNEXE AU RAPPORT N 1 Agréments proposés en faveur de sept copropriétés

6 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 6 RAPPORT N CP Adresse : Résidence de la Ferme - 19, rue Geneviève Anthonioz de Gaulle Athis- Mons Caractéristiques : Date de construction : 1961 Nombre de lots : 63 Localisation / contexte géographique : Il s agit d une copropriété située près du centre ancien du quartier Mons de la commune d Athis-Mons. La parcelle OE 336 est bordée de la rue Antoine-Jean-Baptiste Renoux, la rue de Châtillon et de la rue Geneviève Anthonioz de Gaulle. Description physique sommaire : La copropriété est composée de 3 immeubles non alignés sur rues: un comportant 4 escaliers (bâtiment A), et deux comportant 2 escaliers chacun (bâtiment B et C). Chaque escalier dessert 8 logements. Ces immeubles de 4 niveaux possèdent des sous-sols où se trouvent des caves ainsi que la chaufferie équipée d une chaudière au fioul. La parcelle clôturée est aussi occupée par des emplacements de parkings en surface, des jardins et une zone d évacuation des déchets. Les façades sont en panneaux de béton préfabriqués avec finition lavée. Les toitures terrasses ne sont pas accessibles. Répartition PO/PB : sur 63 copropriétaires, 36 sont occupants et 27 sont des propriétaires bailleurs. Gestion : Syndic bénévole : depuis 2009 deux copropriétaires occupants en alternance (M. DARFEUILLE et M. KADDOUR) assisté d un comptable (M. BURGUET) Date de la dernière assemblée générale ordinaire : en mai 2013 Contexte opérationnel et caractéristiques sociales: Contexte opérationnel : Cette copropriété a été repérée par l observatoire des copropriétés de la DDT91 comme étant fragile : classée en catégorie «fort risque» en 2009 et L OPAH copropriétés dégradées de la communauté d agglomération des Portes de l Essonne lancée en septembre 2008 est l occasion d aider la copropriété à se redresser. La copropriété a déjà obtenu la notification d attribution des aides de l Anah dans le cadre de son programme d aide au redressement des copropriétés en difficulté. Caractéristiques sociales (situation des ménages, besoins d accompagnement) : 1/ Situation des ménages : La copropriété compte 57% de propriétaires occupants (36) pour 42% de PB (27). Des ménages de petite taille : la taille des ménages varie de 1 à 4 personnes. L ancienneté moyenne dans le logement est de 15 ans avec 30% des PO rencontrés installés depuis moins de 5 ans dans la résidence. 2/3 des PO sont éligibles aux aides de l Anah. Plafonds Effectif % PO très modestes 1 3 % PO modestes % PO plafonds majorés % PO hors plafonds 9 30 % Total % Non communiqué 6 Des propriétaires informés et mobilisés quant au projet de travaux.

7 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 7 RAPPORT N CP Parmi les propriétaires bailleurs ayant communiqué les taux de loyer pratiqués, la quittance moyenne des locataires s élève à 762,50 charges comprises (725 pour les T3 et 800 pour les T4): - 6 loyers se situent sous le plafond de loyer intermédiaire, variant de 9,71 /m² HC à 11, 58 /m² HC; - 2 au niveau du loyer social (9,06 /m² et 9,42 /m²); - 1 au niveau du loyer très social (7,87 /m²); - un propriétaire loue le logement à sa mère avec un bail à titre gratuit, à l exception des charges. 2/ Besoins d accompagnement des ménages : Nécessité de la mise en place d un accompagnement spécifique pour : - 5 PO de plus de 70 ans, - une personne sous tutelle. 3/ Gestion et fonctionnement : Nomination d un administrateur judiciaire en 2006, suivie d une instabilité de syndics professionnels. Depuis 2009, 2 propriétaires occupants assurent la fonction de syndic bénévole. Mais, en raison de leur manque de professionnalisme la gestion courante est mal assurée, malgré l assistance d un comptable et d un avocat (les résolutions sont souvent rejetées en assemblée générale car mal libellées). L accompagnement de la copropriété via un syndic professionnel est une priorité dans les attentes des copropriétaires et dans les préconisations de l opérateur. Budget sur 3 ans : avant 2009, le budget prévisionnel était de avec des dépassements en fin d exercice. En 2009, il est passé à (pour des dépenses de ) et est revenu à en Impayés sur 3 ans : 2008 : , : , : , 20 Niveau élevé des charges annuelles : 1500 Procédures contentieuses : 11 procédures potentielles en recouvrement des charges travaux (mise en demeure et poursuites judiciaires) 2 litiges avec des extérieurs (problèmes de voisinage) 1 litige avec un fournisseur datant de l ancien syndic professionnel. Participation aux assemblées générales : 2008 : 29, 98 % avec 62, 94 % des tantièmes 2009 : 38 % avec 73, 98 % des tantièmes 2010 : 31 % avec 68, 48 % des tantièmes Programme de travaux envisagé : Vue la fragilité sociale de plus d un tiers des ménages, le mode de chauffage utilisé (chaudière classique au fuel), les caractéristiques énergivores de ce type de bâti des années 1960 et la tendance à l augmentation du coût de l énergie, cette copropriété, contrainte d augmenter fortement ses charges, risque de basculer vers une situation d importants impayés. Cela entrainerait à long terme l impossibilité de paiement du fuel et une coupure du chauffage collectif. Afin de prévenir cette situation de précarité énergétique, il est primordial que la copropriété réalise des travaux d isolation afin d améliorer les performances thermiques du bâtiment.

8 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 8 RAPPORT N CP Programme global de travaux visant à la réhabilitation des parties communes voté ou à voter par l assemblée générale : Travaux préconisés : Ravalement des façades + ITE Réfection de l étanchéité de la toiture terrasse + isolation révision du système électrique. Fourniture et pose d une VMC Changement de chaudière : implantation d une double chaudière gaz à condensation. Fourniture et pose de portes formant sas thermiques et sécurisés Les copropriétaires ont opté pour la réalisation : -de l isolation thermique des façades par l extérieur -de l isolation thermique de la toiture avec réfection de l étanchéité Révision du système électrique. -la pose d une VMC collective avec bouches d entrée d air hygroréglables B -la pose de portes formant sas thermiques et sécurisés Le changement de la chaudière et la révision du système électrique ont été écartés du projet lors du vote en assemblée générale en raison d un manque de moyens. Ces travaux seront programmés dans une seconde phase. Date de l assemblée générale concernée : 23 janvier 2012 Postes de travaux et d ingénierie connexes concernés par la demande de prise en charge au titre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale : Travaux : isolation thermique des façades par l extérieur, isolation thermique et étanchéité de la toiture, révision du système électrique, pose d une VMC collective, pose de portes de halls formant sas thermique. Maîtrise d œuvre : PMP Architectures, SARL Bureau d étude thermique et ingénierie : MBE (Marc Balanger Etudes) (compris dans le contrat de maîtrise d œuvre) Sécurité et protection de la santé : ARC 77 Montant des travaux et de l ingénierie connexe à prendre en charge au titre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale ,62 uros HT, soit ,36 uros TTC Quote-part moyenne : ,95 uros HT, soit ,24 uros TTC par lot. Date prévisionnelle de démarrage des travaux : dès réception des notifications d attribution des aides de tous les financeurs. Eléments de méthodologie : Résultat de l audit thermique avant intervention : 333 kwhep/m²/an (étiquette F) Préconisations thermiques, cibles recherchées, justification du scenario retenu : La copropriété a décidé de réaliser le programme de travaux préconisé, sans le poste «changement de chaudière» car le coût des travaux aurait été trop élevé pour les capacités financières des copropriétaires. L objectif étant de redresser la copropriété et non de la fragiliser, les copropriétaires souhaitent changer de chaudière dans une seconde phase de travaux. Les travaux finalement votés par la copropriété permettent aux trois bâtiments d atteindre le milieu de l étiquette D (208 kwhep/m²/an), soit une amélioration énergétique de près de 38%.

9 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 9 RAPPORT N CP Typologie des actions concourant à l amélioration de la performance énergétique : Durant les travaux, la présence d un maître d œuvre qualifié garantit le bon déroulement des travaux. Puis en fin de chantier, ce même maître d œuvre réalisera sa mission de réception et l architecte de l équipe de l OPAH fera une visite de fin de travaux afin de pouvoir attester leur bonne exécution auprès des différents financeurs. Ingénierie de l OPAH : groupement AUFJ/HER (Architecture Urbanisme Fiumani & Jacquemot / Habitat Etudes Recherche) Maîtrise d œuvre : PMP Architectures, SARL (Cf. Contrat de maîtrise d œuvre joint) Bureau d études thermiques : MBE (Marc Balanger Etudes) (Cf. Etude thermique jointe) Autres leviers concourant à la modération des consommations : Un accompagnement par l équipe de suivi-animation de l OPAH est prévu pour poursuivre la sensibilisation de la copropriété sur l intérêt du changement de la chaudière et sur les bons usages à adopter une fois les travaux achevés. Réalisation d un audit de performances énergétiques un an après les travaux. Aides sollicitées auprès de la Région et sur les autres dispositifs d accompagnement parallèlement mobilisés («habiter mieux», eco-ptz, crédit d impôts etc ) : Aides de l ANAH : aides au syndicat Aides du programme Habiter Mieux Aides de la communauté d agglomération Les Portes de l Essonne Aides de la ville d Athis-Mons Aide de la Région dans le cadre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale Préfinancement des aides publiques et prêt travaux avec le Crédit Foncier Il est proposé d accorder l agrément «lutte contre la précarité énergétique et sociale» permettant l accès à l aide aux travaux d amélioration des performances thermiques et énergétiques pour le syndicat des copropriétaires.

10 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 10 RAPPORT N CP Adresse : 1-11 allée de Provence Nanterre Caractéristiques : Date de construction : 1957 Nombre de lots : Le nombre de logements initial est de 109. L immeuble est situé au coeur d un périmètre de requalification ANRU, une forte valorisation du quartier dans les années à venir est donc à prévoir. Dans ce contexte, l immeuble fait l objet d un projet de démolition d une des cages d escalier (n 1) en 2013 ce qui réduira le nombre de logements à 95. Localisation / contexte géographique : L immeuble est situé dans le quartier de la cité universitaire de Nanterre. L inscription du quartier dans le périmètre ANRU incite les copropriétaires à préparer la rénovation de leur immeuble. Description physique sommaire : L immeuble est composé d un bâtiment qui compte 109 logements. L immeuble présente un fort potentiel d amélioration thermique. En effet, l absence d isolation des façades entraîne une forte surconsommation de chauffage. La toiture terrasse avec combles est isolée par de la laine de verre qui commence à se disloquer et à prendre l humidité, ce qui diminue fortement son efficacité. 25% des fenêtres sont encore en simple vitrage. La production de chaleur est assurée par une chaufferie collective au gaz. Le chauffage est assuré par un plancher chauffant à tous les niveaux. Le bâtiment est ventilé indépendamment par logement. Répartition actuelle PO/PB : 52 PO/ 37 PB Gestion : Syndic professionnel Agence CAVENEL, COGEFO, ROMPTEAUX Date de la dernière assemblée générale ordinaire : 25/02/2013 Date prévisionnelle de la prochaine assemblée générale extraordinaire : novembre Contexte opérationnel et caractéristiques sociales: Contexte opérationnel : En 2001, le dispositif Nanterre Habitat Plus est créé afin d intervenir sur le parc privé de l ensemble du territoire communal. Le 15 décembre 2005 ce dispositif s est transformé en Programme d Intérêt Général (PIG). Le PIG est terminé depuis le 31 mars 2013, sa reconduction est prévue pour le début du mois de juillet, pour une durée de 13 mois. Caractéristiques sociales : Le projet fait l objet d une forte implication du syndic et du conseil syndical. La majorité des copropriétaires occupe les logements et souhaite rester dans l immeuble à moyen ou long terme. Parmi les propriétaires concernés, 70 % des propriétaires occupants et 54% des bailleurs ont répondu aux questionnaires envoyés par le PACT. De plus, la présence en assemblée générale est importante, ce qui prouve la volonté des copropriétaires de s investir dans la démarche. A ce jour, 53 % des propriétaires occupants qui ont répondu sont susceptibles, compte tenu des ressources déclarées, de bénéficier des subventions de l Anah dont 73 % entrent dans la catégorie très modeste et 34% dans la catégorie modeste. Le montant des impayés s élèvent à en juin Programme de travaux envisagé : Programme global de travaux visant à la réhabilitation des parties communes voté par l assemblée générale: Travaux d isolation thermique de tous les murs donnant sur l extérieur avec changement des garde-corps, isolation de la couverture, remplacement des menuiseries les plus anciennes par des menuiseries en double-vitrage, mise en place d un réseau de VMC simple flux hygroréglable, mise aux normes de l électricité, et mise en place d un arrêt de nuit sur le réseau partant de la chaufferie. Date de l assemblée générale votant les travaux : travaux votés le 25/02/2013

11 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 11 RAPPORT N CP Postes de travaux et d ingénierie connexes concernés par la demande de prise en charge au titre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale : Etudes et travaux induits par le programme d amélioration thermique Etude d un avant-projet détaillé pour la création d une VMC Audit énergétique avant et après travaux Montant des travaux et de l ingénierie connexe à prendre en charge au titre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale : TTC (travaux et honoraires) Etudes induites par le programme d amélioration thermique (montants non inclus dans le montant ci-dessus) Avant-projet détaillé pour la création d une VMC: 2930 Audit énergétique : 7176 Montant total des travaux, honoraires et études : Quote-part moyenne : Date prévisionnelle de démarrage des travaux : novembre 2013 Eléments de méthodologie : Le diagnostic thermique a été réalisé par le bureau d études CTH en décembre Le pack de logiciel utilisé est Clima-Win 2005 avec la méthode de calcul THCEx. Un complément d étude a été réalisé en mai 2013 afin de connaitre le gain énergétique correspondant aux travaux votés. Résultat de l audit thermique avant intervention du bâtiment existant : Consommation énergétique de l immeuble avant travaux 342 KWhEP/m².an (Soit une étiquette Energie F) Emissions de gaz à effet de serre avant travaux : 85 KgéqCO2/m²SHON.an (Soit une étiquette Climat G) Préconisations thermiques, cibles recherchées, justification du scenario retenu : Au regard des déperditions constatées, il apparaît que la mise en œuvre d une isolation thermique par l extérieur des murs donnant sur l extérieur et des combles sont les premiers postes de travaux à prévoir pour permettre une amélioration thermique. En effet l audit montre que 58% des déperditions du bâtiment proviennent du manque de performance des murs donnant sur l extérieur. La copropriété a également voté le remplacement de l ensemble des menuiseries extérieures d origine (en simple vitrage) par des menuiseries extérieures performantes. Cette deuxième intervention permettra de parfaire l isolation puisque les fenêtres actuelles favorisent les infiltrations et amplifient les déperditions thermiques mais également de permettre un traitement unifié des façades. La mise en place d une VMC hygro-réglable de type GAZ a également été votée et permettra une meilleure répartition du débit d air entre les logements et un bon complément aux travaux d isolation de la copropriété. Les travaux votés permettront d après les projections du bureau d étude thermique d atteindre les performances suivantes : Résultats pour les 95 logements: Une consommation énergétique après travaux de 229,3 kwhep/m²shon.an (étiquette D) soit un gain de 34, 7 % par rapport aux consommations du bâtiment existant. Des émissions de gaz à effet de serre après travaux de 42 KgéqCO2/m²SHON.an (étiquette E) soit un gain de 50, 5 % par rapport aux consommations du bâtiment existant. Typologie des actions concourant à l amélioration de la performance énergétique : - Références des entreprises et maîtres d œuvre chargés des travaux et autres interventions techniques associées ; M. CROZ Chargé d affaire, Agence CROUE & LANDAZ Bureau d études thermiques : Bureau d études CTH Autres leviers concourant à la modération des consommations : - Actions de sensibilisation envisagées pour une adaptation des pratiques et des comportements des usagers : sensibilisation aux éco-gestes via fiche d information et actions d information-formation.

12 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 12 RAPPORT N CP Aides sollicitées auprès de la Région et sur les autres dispositifs d accompagnement parallèlement mobilisés («habiter mieux», eco-ptz, crédit d impôts etc ) : - Aide régionale au syndicat pour les travaux d amélioration thermique dans le cadre de l agrément lutte contre la Précarité énergétique et sociale ( ) - Aide Plan Patrimoine de la Ville de Nanterre ( ), - Aide à la réalisation d un audit énergétique de la ville de Nanterre (50% du coût de l étude soit 3588 ), - Aides individuelles Anah et Habiter Mieux ( ), - Aides individuelles Conseil Général des Hauts-de-Seine ( ), - Crédit d impôts ( ), - CEE (première estimation d un montant de ), Il est proposé d accorder l agrément «lutte contre la précarité énergétique et sociale» permettant l accès à l aide aux travaux d amélioration des performances thermiques et énergétiques pour le syndicat des copropriétaires.

13 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 13 RAPPORT N CP Adresse : 3, allée François Villon Argenteuil Caractéristiques : Date de construction : 1969 Nombre de lots : 135 lots dont 68 logements et 67 caves Localisation / contexte géographique : La tour du 3 Allée François Villon se situe à près de 600 mètres de la gare RER du Val d Argent, au nordouest de la commune. La copropriété est une composante d un îlot délimité par les allées François Villon et Molière qui se situe au contact direct des Terrasses du Val d Argent Nord, le secteur d urbanisation sur dalle de ce quartier. Composé de quatre bâtiments, l îlot forme un sous-ensemble cohérent et homogène autant du point de vue des caractéristiques de son bâti que du peuplement de ses ensembles immobiliers. Description physique sommaire : La copropriété 3 Allée François Villon est composée d un seul bâtiment sous forme de tour et s élève sur 16 niveaux desservis par une cage d escalier et deux ascenseurs. Le bâtiment est exclusivement dédié à un usage résidentiel et ne possède pas de parking. L ensemble immobilier est chauffé au gaz de ville. Répartition PO/PB : 48 PO / 18 PB / 1 personne logé à titre gratuit Gestion : Un syndic professionnel Cabinet FONCIA DUPONT DELAL 9 Rue Paul Vaillant Couturier ARGENTEUIL Date de la dernière assemblée générale ordinaire : 24 juin 2013 Date prévisionnelle de la prochaine assemblée générale ordinaire : juin 2014 Contexte opérationnel et caractéristiques sociales: Contexte opérationnel : L OPAH Copropriété Dégradée s inscrit dans le cadre d une action globale en faveur des copropriétés portée depuis 2010 par la ville d Argenteuil et l ensemble des partenaires publics dans le quartier du Val d Argent. La ville d Argenteuil a approuvé en décembre 2010 puis en 2011 un «Plan d actions prioritaire» en faveur des 10 copropriétés du Val d Agent Nord les plus en difficulté puis un «Plan d action global Copropriété» qui s inscrivent dans le programme de rénovation urbaine signé avec l Agence Nationale de Rénovation urbaine le 22 février 2005 et prorogé jusqu en Dans ce cadre, 7 OPAH CD et 2 plans de sauvegarde concernant les 10 copropriétés les plus en difficulté ont été mis en œuvre sur le quartier du Val d Argent Nord. En complément, la ville d Argenteuil a mis en place plusieurs actions d accompagnement concourant à la requalification simultanée du quartier du Val d Argent et des nombreuses copropriétés qu il abrite (40% du parc de logements du Val d Argent) afin d assurer leur bonne insertion urbaine et de promouvoir une redynamisation globale de ce parc, en intégrant des objectifs de développement durable tels que : La restructuration de l offre commerciale intégrée aux copropriétés, Une aide aux travaux visant à la sécurisation des parties communes et à la résidentialisation des copropriétés ;

14 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 14 RAPPORT N CP La mise à disposition d une ingénierie pour la simplification de la gestion (ASL). Remise à niveau de l offre de stationnement Une étude sur la possibilité d un raccordement des copropriétés au réseau de chaleur urbain ; Une aide à la pérennisation des gardiens d immeubles pour améliorer la sécurisation et la gestion des espaces extérieurs et des accès aux parkings ; La mise en place d une MOUS pour le lancement d un appel à projet en direction des copropriétés (22 ensembles abritant logements) situées en dehors des dispositifs d OPAH et de plan de sauvegarde ; La mise en place d un fonds d aide à la gestion ; La mobilisation d AB Habitat et de la ville sur la double thématique du portage immobilier provisoire et de l accession sociale à la propriété. La convention d OPAH Copropriétés Dégradées entre l Etat, l ANAH et la ville d Argenteuil est signée le 29 décembre 2009 pour une durée de 5 ans. A cette même date, la ville d Argenteuil confie la mission du suivianimation au cabinet CitéMétrie. La copropriété a également reçu le label CDSR de la Région Île-de-France le 20 octobre 2011 (règlementation de 2005), pour une durée de 2 ans. Caractéristiques sociales (situation des ménages, besoins d accompagnement) : 1/ Situation des ménages : (sur la base des AI 2012 sur les revenus 2011) Des propriétaires occupants aux ressources limitées : 65 % des copropriétaires occupants disposent de revenus inférieurs au plafond «très modeste» de l ANAH. Leur capacité financière pour faire face à une quote-part travaux importante est faible. Copropriétaires occupants «très modestes» : 31 Copropriétaires occupants «modestes»: 2 Copropriétaires occupants «hors plafonds» : 7 Copropriétaires bailleurs : 18 Copropriétaires non renseigné : 9 Précision de la situation des PB niveau et fourchette des loyers : Suite à l enquête entre avril 2013 et juin 2013, 9 propriétaires bailleurs on fait parvenir les informations sur la location de leur bien. 5 de ces logements sont loués et 4 sont vacants dont 2 sont en vente. Les loyers sont tous aux alentours de charges comprises. Les loyers étant relativement bas, ils pourraient tous potentiellement être conventionnés «loyer intermédiaire». Etat de la mobilisation des copropriétaires pour le redressement de leur copropriété : Dans le cadre de l OPAH CD des commissions impayés et travaux sont organisées trimestriellement. Le conseil syndical est très souvent représenté lors de ces réunions soit par 1 ou 3 membres. Ils s impliquent beaucoup dans le projet et sollicitent les partenaires à tout moment. Les copropriétaires ont besoin d être rassuré sur la mise en place du dispositif et sur tout le coût que les travaux vont engendrer. Les copropriétaires viennent plus nombreux à la permanence hebdomadaire tenue sur site tous les mardis. Taux de rotation des ménages faible, valeur vénale : 2011 : 2 DIA un prix moyen au m² de : 2 DIA le prix du m² étant de Prix de vente au m² sur la commune : Les prix de vente de la copropriété sont bien en dessous de celui de la commune. Vacance /sur occupation Selon les informations fournies par les propriétaires bailleurs, il y a 4 cas de vacance. Aucune sur occupation constatée. L accompagnement des ménages : L accompagnement social des copropriétaires est assuré par la conseillère en économie sociale et familiale (CESF) de CitéMétrie : - elle assure une permanence hebdomadaire sur rendez-vous, - tous les copropriétaires débiteurs de plus de 1500 ont été contactés par la CESF en vue d un accompagnement social.

15 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 15 RAPPORT N CP Depuis le début de l OPAH, 11 copropriétaires ont été suivis ou sont toujours suivis par la CESF Les problématiques identifiées sont les suivantes : Fragilité financière importante Problématiques liées à l emploi très marquées Taux d endettement très élevé surtout lié à l accession à la propriété Nombreux droits (RSA, AL) ne sont pas ouverts par les familles Malgré le travail social entrepris et les procédures engagées par le syndic, le montant des impayés reste élevé en décembre 2012, il était de soit 46 % du budget réalisé en 2012 mais ce montant est à nuancer car 6 copropriétaires concentrent 70 % de la dette. D importantes procédures ont été lancées à l encontre des très gros débiteurs (1 assignation et 2 saisies immobilières) mais les délais de procédure sont très longs. Programme de travaux déjà réalisé : La copropriété a souhaité anticiper un certain nombre de travaux peu de temps avant que le dispositif d OPAH CD soit mis en place : la mise aux normes des ascenseurs, l individualisation du comptage d eau et la rénovation de la chaufferie. Dans le cadre de l OPAH CD, une première tranche de travaux a été votée en juin 2011 : Travaux de réfection de la toiture-terrasse, désenfumage et condamnation des vide-ordures accompagnée de l aménagement du local poubelles. Nature des travaux votés Coût prévisionnel de l'opération Subvention ANAH Subvention CG95 Subvention Ville Reste à charge global à la copropriété Reste à charge moyen par copropriétaire Travaux de réfection de la toiture-terrasse Travaux de désenfumage Condamnation videsordures et création local poubelles Le paiement des restes à charges pour cette phase de travaux a connu des difficultés et les travaux n ont pu être engagés que fin La condamnation des vide ordures est terminée. Les autres travaux restent en cours. Ils ont fait l objet d un préfinancement des subventions par la caisse d épargne Ile-de-France. Cette phase de travaux a été financée à hauteur de 60 % avec les financements de l Anah, le département 95 et la ville. Au vu de la faiblesse des restes à charge, la Région Ile-de-France n avait pas été sollicitée pour ces phases, bien que ce projet ait préalablement donné lieu à un label CDSR par la commission permanente du 20 octobre En 2013, une phase de travaux concernant principalement la performance énergétique est proposée aux copropriétaires pour un montant tel qu une sollicitation de la Région Ile de France est indispensable.

16 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16 RAPPORT N CP Programme de travaux envisagé : Programme global de travaux visant à la réhabilitation des parties communes voté ou à voter par l assemblée générale : Les travaux proposés au vote en octobre 2013 aux copropriétaires sont les suivants : Estimations de l architecte (Mai 2013) Mécanisation de la ventilation naturelle : TTC Etanchéité : TTC Remplacement des menuiseries : TTC Ravalement ITE : TTC Montant total des travaux TTC : TTC TTC honoraires maitrise d œuvre et autres prestataires TTC honoraires syndic et dommage ouvrage imprévus de 5% intérêts prévisionnels de préfinancement. Coût prévisionnel global des travaux : TTC Postes de travaux et d ingénierie connexes concernés par la demande de prise en charge au titre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale : Ravalement thermique Montant : TTC Quote-part moyenne : TTC S agissant d une copropriété bénéficiant d un label CDSR, certains postes de travaux seront accompagnés conformément aux modalités applicables au titre dudit label. Afin de prendre en compte l ambition et l envergure du programme global de réhabilitation dont le volet thermique répond aux objectifs définis par la délibération cadre CR du 10 février 2011, il est proposé d accompagner le poste lié au ravalement thermique ITE dans le cadre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique et sociale. Echéancier d exécution : Le vote des travaux sera présenté en octobre 2013 en vue d un engagement début Eléments de méthodologie : Résultat de l audit thermique avant intervention : 201,3 KWhep/m²/an ( étiquette D).

17 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 17 RAPPORT N CP Etat existant : Etat futur après réalisation des travaux : Le diagnostic thermique réalisé montre que l isolation des façades, des terrasses, le remplacement des portes d entrée et d accès au sous-sol, le remplacement des menuiseries extérieures et le remplacement des ventilations sont nécessaires à l obtention d une réduction des consommations d énergie pouvant aller jusqu à 62,3 %, ce qui permettrait d atteindre une consommation énergétique de 75,9 Whep/m²/an (étiquette B). Préconisations thermiques, cibles recherchées, justification du scenario retenu : Une vision dans le long terme implique l intégration du traitement de la précarité énergétique au projet de réhabilitation. Répondre aux exigences de performance énergétique suppose : Isolation et Etanchéité des toitures terrasses (travaux d urgence en cours) Remplacement des portes d entrée et d accès au sous-sol (travaux effectués) Isolation Thermique Extérieure et ravalement complet des façades Remplacement des menuiseries Mise en place de VMC Ces postes permettront de résoudre les problèmes d infiltration et de condensation dans les logements. Ce problème est aujourd hui très important selon l exposition des logements. Les autres travaux (mentionnés ci-dessus) seront proposés au vote en assemblée générale extraordinaire en octobre Le remplacement des menuiseries étant une composante importante dans le gain énergétique, les travaux seront proposés dans le cadre des travaux d intérêts collectifs. Ce programme de travaux permettra de passer d une consommation d énergie de 201,3 Kwh à 75,9 Kwh.

18 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 18 RAPPORT N CP Autres leviers concourant à la modération des consommations : - Actions de sensibilisation envisagées pour une adaptation des pratiques et des comportements des usagers. Des réunions et formation des conseillers syndicaux sont prévues ainsi que la diffusion de documents d information sur les bonnes pratiques à adopter dans un logement isolé. Un plan de formation a été mis en place par l opérateur et commencera dès la rentrée D autre part, la ville d Argenteuil a désigné l ARC à la suite d un appel d offres pour mettre en place des formations pour l ensemble des copropriétés de la commune à la rentrée Réalisation d un audit de performances énergétiques un an après les travaux. Aides sollicitées auprès de la Région et sur les autres dispositifs d accompagnement parallèlement mobilisés («habiter mieux», eco-ptz, crédit d impôts etc ) : Aides de l ANAH : aide au syndicat Aides du programme Habiter Mieux Aide de la Région dans le cadre du dispositif de lutte contre la précarité énergétique Aide du département Aide de la ville Il est proposé d accorder l agrément «lutte contre la précarité énergétique et sociale» permettant l accès à l aide aux travaux d amélioration des performances thermiques et énergétiques pour le syndicat des copropriétaires.

19 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 19 RAPPORT N CP Adresse : 4, allée François Villon Argenteuil Caractéristiques : Date de construction : 1969 Nombre de lots : 103 lots dont 52 logements et 51 caves Localisation / contexte géographique : La tour du 4 Allée François Villon se situe à près de 600 mètres de la gare RER du Val d Argent, au nordouest de la commune. La copropriété est une composante d un îlot délimité par les allées François Villon et Molière qui se situe au contact direct des Terrasses du Val d Argent Nord, le secteur d urbanisation sur dalle de ce quartier. Composé de quatre bâtiments, l îlot forme un sous-ensemble cohérent et homogène autant du point de vue des caractéristiques de son bâti que du peuplement de ses ensembles immobiliers. Description physique sommaire : La copropriété 4 Allée François Villon est composée d un seul bâtiment sous forme de tour et s élève sur 12 niveaux desservis par une cage d escalier et deux ascenseurs. Le bâtiment est exclusivement dédié à un usage résidentiel et ne possède pas de parking. L ensemble immobilier est raccordé au chauffage urbain depuis le printemps Répartition PO/PB : 39 PO / 12 PB dont 4 lots appartenant à ABH (bailleur social) Gestion : Administrateur provisoire REAJIR 8 Impasse J.-C. Chabanne PONTOISE Date de la dernière assemblée générale ordinaire : 10 juillet 2013 Date prévisionnelle de la prochaine assemblée générale ordinaire : juillet 2014 Contexte opérationnel et caractéristiques sociales: Contexte opérationnel : L OPAH Copropriété Dégradée s inscrit dans le cadre d une action globale en faveur des copropriétés portée depuis 2010 par la ville d Argenteuil et l ensemble des partenaires publics dans le quartier du Val d Argent. La ville d Argenteuil a approuvé en décembre 2010 puis en 2011 un «Plan d actions prioritaire» en faveur des 10 copropriétés du Val d Agent Nord les plus en difficulté puis un «Plan d action global Copropriété» qui s inscrivent dans le programme de rénovation urbaine signé avec l Agence Nationale de Rénovation urbaine le 22 février 2005 et prorogé jusqu en Dans ce cadre, 7 OPAH CD et 2 plans de sauvegarde concernant les 10 copropriétés les plus en difficulté ont été mis en œuvre sur le quartier du Val d Argent Nord. En complément, la ville d Argenteuil a mis en place plusieurs actions d accompagnement concourant à la requalification simultanée du quartier du Val d Argent et des nombreuses copropriétés qu il abrite (40% du parc de logements du Val d Argent) afin d assurer leur bonne insertion urbaine et de promouvoir une redynamisation globale de ce parc, en intégrant des objectifs de développement durable tels que : La restructuration de l offre commerciale intégrée aux copropriétés, Une aide aux travaux visant à la sécurisation des parties communes et à la résidentialisation des copropriétés ; La mise à disposition d une ingénierie pour la simplification de la gestion (ASL). remise à niveau de l offre de stationnement

20 24/09/13 08:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 20 RAPPORT N CP Une étude sur la possibilité d un raccordement des copropriétés au réseau de chaleur urbain ; Une aide à la pérennisation des gardiens d immeubles pour améliorer la sécurisation et la gestion des espaces extérieurs et des accès aux parkings ; La mise en place d une MOUS pour le lancement d un appel à projet en direction des copropriétés (22 ensembles abritant logements) situées en dehors des dispositifs d OPAH et de plan de sauvegarde ; La mise en place d un fonds d aide à la gestion ; La mobilisation d AB Habitat et de la Ville sur la double thématique du portage immobilier provisoire et de l accession sociale à la propriété. La convention d OPAH Copropriétés Dégradées entre l Etat, l ANAH et la ville d Argenteuil est signée le 29 décembre 2009 pour une durée de 5 ans. A cette même date, la ville d Argenteuil confie la mission du suivianimation au cabinet CitéMétrie. La copropriété a également reçu le label CDSR de la Région Île-de-France le 20 octobre 2011 (règlementation de 2005), pour une durée de 2 ans. Caractéristiques sociales (situation des ménages, besoins d accompagnement) : 1/ Situation des ménages : (sur la base des AI 2012 sur les revenus 2011) Des propriétaires occupants aux ressources limitées : 64 % des copropriétaires occupants disposent de revenus inférieurs au plafond «très modeste» de l ANAH. Leur capacité financière pour faire face à une quote-part travaux importante est faible. Copropriétaires occupants «très modestes» : 25 Copropriétaires occupants «modestes»: 3 Copropriétaires occupants «hors plafonds» : 2 Copropriétaires bailleurs : 12 Copropriétaires non renseigné : 9 Précision de la situation des PB niveau et fourchette des loyers : Suite à l enquête menée entre avril 2013 et juin 2013, 5 propriétaires bailleurs, hors bailleur social, ont fait parvenir les informations sur la location de leur bien. Ces logements sont tous loués. Les loyers sont tous aux alentours de 900 et charges comprises. Les loyers étant relativement bas, ils pourraient tous potentiellement être conventionnés «loyer intermédiaire». Etat de la mobilisation des copropriétaires pour le redressement de leur copropriété : Dans le cadre de L OPAH CD des commissions impayés et travaux sont organisées trimestriellement. Le conseil syndical est très souvent représenté lors de ces réunions soit par 1 ou 2 membres. Ils s impliquent beaucoup dans le projet et sollicitent les partenaires à tout moment. Les copropriétaires viennent plus nombreux à la permanence hebdomadaire tenue sur site tous les mardis. Les copropriétaires ont besoin d être rassurés sur la mise en place du dispositif et sur le coût que les travaux vont engendrer. Taux de rotation des ménages faible, valeur vénale : 2011 : 2 DIA un prix moyen au m² de : 2 DIA le prix du m² étant de Prix de vente au m² sur la commune : Les prix de vente de la copropriété sont bien en dessous de celui de la commune. Vacance /sur occupation Aucune vacance constatée Un cas potentiel de sur occupation. L accompagnement des ménages : L accompagnement social des copropriétaires est assuré par la conseillère en économie sociale et familiale (CESF) de CitéMétrie : - elle assure une permanence hebdomadaire sur RDV - tous les copropriétaires débiteurs de plus de 1500 ont été contactés par la CESF en vue d un accompagnement social. Depuis le début de l OPAH, 19 copropriétaires ont été suivis ou sont toujours suivis par la CESF

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE

Plus en détail

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Val d Argent 10 février 2015 Un engagement con4nu de

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE»

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» La copropriété «La Morée» est un ensemble qui comporte 18 bâtiments de taille variable (de R+4 à R+12) et 897 logements. L organisation juridique de cette

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Socotec en quelques mots 3 valeurs d engagement + 5 métiers structurants + 7 aes stratégiques

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA

Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA Les grands enjeux Répartition des charges de copropriété Des charges

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

Ensemble, rénovons notre habitat. OPAH : OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L'HABITAT 2013-2018

Ensemble, rénovons notre habitat. OPAH : OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L'HABITAT 2013-2018 OPAH : OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L'HABITAT 2013-2018 Salubrité A B C Performance énergétique D Autonomie de la personne Accompagnement Ensemble, rénovons notre habitat. ARPAJON / AVRAINVILLE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CP 13-294 Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015 PIIG Habiitat Pays Montmoriillllonnaiis Année 2014 Objectifs, réalisations, perspectives Avril 2015 Préambule page 2 Les chiffres clefs 2014 page 3 La localisation géographique des bénéficiaires page 4

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : Présentation Une volonté politique : créée à l initiative du monde Hlm et du monde associatif et de

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 12 février 2015

DOSSIER DE PRESSE. 12 février 2015 DOSSIER DE PRESSE 12 février 2015 La maquette numérique au service de la rénovation énergétique : Super-Montparnasse, un Immeuble de Grande Hauteur en cours de rénovation niveau BBC 1 SOMMAIRE INTRODUCTION..3

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE Le conseil syndical du Syndicat des Copropriétaires de la résidence du PARC s est réuni le jeudi 14 mars 2013 à 20h00

Plus en détail

Marseille Euroméditerranée

Marseille Euroméditerranée OPAH DE RENOUVELLEMENT URBAIN Marseille Euroméditerranée BEL HORIZON Quelles solutions pour sa mise en sécurité? OPAH DE RENOUVELLEMENT URBAIN Marseille Euroméditerranée engineering TERRITOIRES & HABITAT

Plus en détail

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE Copropriété ANONYE place GPE 69000 GPE CARNET D ENTRETIEN DYNAIQUE Cécile BARNASSON Pierre OLIVIER Jean-Luc PAYNO 27/11/2013 COPRO+ SAS au capital de 100 000 - SIRET 511 383 242 00019 RCS Lyon 10 rue des

Plus en détail

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC»

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriété Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» 1 Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme objectif, en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 12 février 2015

DOSSIER DE PRESSE. 12 février 2015 DOSSIER DE PRESSE 12 février 2015 La maquette numérique au service de la rénovation énergétique : Super-Montparnasse, un Immeuble de Grande Hauteur d habitation en cours de rénovation niveau BBC 1 SOMMAIRE

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah et le Département de l Aude, lance une Opération Programmée pour l Amélioration de

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014 POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien Mai2014 Carte de la CCSB au 1 er janvier 2014 Nouvelle intercommunalité issue des fusions des communautés : CCBVS

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT COPROPRIETES AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT LES ATOUTS DU PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES n

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

RESTRUCTURATION DU SERVICE DE RESTAURATION

RESTRUCTURATION DU SERVICE DE RESTAURATION CP 12-742 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LYCEE COLBERT A LA CELLE

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat.

Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat. HABITAT & LOGEMENT + ÉNERGIE + AUTONOMIE Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat. Mode d emploi AVEC L AGENCE NATIONALE DE L HABITAT www.cg47.fr + ÉNERGIE + AUTONOMIE

Plus en détail

E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat. Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012

E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat. Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012 P A Y S H A U T L A N G U E D O C E T V I G N O B L E S E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012 1 SOMMAIRE Partie 1 : rappel des

Plus en détail

Les impayés de charges de copropriété

Les impayés de charges de copropriété Les impayés de charges de copropriété Etat des lieux et solutions Alertés par le nombre croissant de copropriétaires venus nous consulter pour des impayés, nous avons décidé d'en savoir plus et avons mené

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 02/10/2014

Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 02/10/2014 Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère Comité de pilotage du 02/10/2014 423 logements doivent être améliorés durant les 4 années de l OPAH d Arlysère (objectif

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE

CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-319 AFFECTATION DE CREDITS POUR LA REALISATION D UNE ETUDE D AMENAGEMENT ET DE REGROUPEMENT DES IMPLANTATIONS DU SIEGE DE LA REGION (TRANCHE CONDITIONNELLE)

Plus en détail

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté Habitat ancien Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis sur le territoire de Vitré Communauté Conseils 2015 J achète, je rénove, j investis Maison 130 m 2-7 pièces - 4 chambres Année : 1920

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE Arrêté du 29 juin 2011 portant approbation des modifications du règlement général de l Agence nationale pour la rénovation urbaine NOR

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE ET SOCIALE QUATRIEME

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE des syndicats secondaires 1, 2 & 3. Parc de la Noue, Bagnolet

PLAN DE SAUVEGARDE des syndicats secondaires 1, 2 & 3. Parc de la Noue, Bagnolet PLAN DE SAUVEGARDE des syndicats secondaires 1, 2 & 3 Parc de la Noue, Bagnolet 20 avril 2006 1 Plan de sauvegarde des Syndicats secondaires 1,2 et 3 Le Parc de La Noue Le contexte La Résidence «Le Parc

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES COPROPRIÉTÉS : Quels leviers d action?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES COPROPRIÉTÉS : Quels leviers d action? AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES COPROPRIÉTÉS : Quels leviers d action? Patrice COTTET 27/02/2013 Conférences Centrale Énergies à l Asiem Contexte Conférences antérieures axées sur la technique : on sait rénover,

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies? Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org

Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org A V R I L 2 0 1 5 CLIN D OEIL Toutes nos publications sont disponibles sur notre site : www.adil81.org Conseils gratuits La loi du 3/8/2009 a fixé comme objectif, pour 2020, de réduire d au moins 38% les

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

Article 2 L OPAH-RU et la Campagne incitative de ravalement de façades

Article 2 L OPAH-RU et la Campagne incitative de ravalement de façades PREAMBULE Dans le cadre de la convention de l Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) du centre médiéval, signée le 22 Octobre 2012, la Ville de Toul s engage

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Cahier des charges de consultation expérimental AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Date de mise à jour : 06/01/14 SOMMAIRE 0. Introduction 1. Cadre de la mission 2. Constitution

Plus en détail

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN»

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» Ces dernières années ont été marquées d une part, par une crise profonde et nationale du logement contribuant à la hausse

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance POISSY et ANDRESY G I M ESTION MMOBILIERE ODERNE 17 rue de la Gare 78300 POISSY Tél. : 01 30 65 96 00 unia@gim-immo.fr Notre savoir-faire + Votre confiance = 39 rue du Maréchal Foch 78570 ANDRESY Tél.

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Objectifs, réalisations, perspectives. Mai 2013

Objectifs, réalisations, perspectives. Mai 2013 OPAH-RR Pays Montmoriillllonnaiis 2007-2012 Objectifs, réalisations, perspectives Mai 2013 L année 2012 Préambule page 2 Les chiffres clefs 2012 page 3 PROPRIETAIRES OCCUPANTS Tableaux financiers Propriétaires

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail