L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION"

Transcription

1 L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

2 LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise DAEI-CASP, mai 2004

3 LA CONJONCTURE DES TRAVAUX PUBLICS Vive reprise de l activité fin 2003 et début 2004 Activité récente Activité prévue Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise DAEI-CASP, mai 2004

4 HYPOTHÈSES ÉCONOMIQUES HYPOTHÈSES ÉCONOMIQUES Données économiques hypothèses 2004 Sources : INSEE et MINEFI (DP) en % Taux de croissance moyenne annuelle PIB 1,2 0,5 1,7 Consommation des ménages 1,5 1,4 1,8 FBCF totale -2-0,2 1,9 dont entreprises -3,6-1,9 2,5 FBCF ménages 0,7 0,8 1,2 FBCF APU 0,7 5,2 0,2 moyenne annuelle Taux d'intérêt à long terme 5,1% 4,4% 4,7% DAEI-CASP, mai 2004

5 L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION EN 2003 BATIMENT 96,5-1,4 % TRAVAUX PUBLICS 27,8 + 2,9% ENSEMBLE 124,3-0,4 % Évolution en volume CA 2002 hors taxes, en MD DAEI-CASP, mai 2004

6 BATIMENT TRAVAUX PUBLICS ACTIVITÉ EN 2003 ET 2004 ACTIVITÉ EN 2003 ET ,4 % + 2,6 % + 1,7 % + 2,9 % + 1,9 % + 1,1% (+) 2004 (-) ENSEMBLE - 0,4 % +2,5 % + 1,5 % Évolutions en volume DAEI-CASP, mai 2004

7 DAEI-CASP, mai 2004 L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION Activité de la construction en volume en milliards d'euros constants (valeur 2002) hyp bas haut (source: ministère de l'equipement - DAEI / CASP Mai 2004)

8 DAEI-CASP, mai 2004 HYPOTHÈSES DE PRIX HYPOTHÈSES DE PRIX BATIMENT + 2,8 % + 3,1 % TRAVAUX PUBLICS + 2,5 % + 2,6 %

9 L EMPLOI

10 ÉVOLUTION DE L EMPLOI PERMANENT SALARIÉ DE LA CONSTRUCTION (hors intérim, en milliers) / Source INSEE (en données CVS au 31 décembre) Prévision 2004 : DAEI-CASP

11 SALARIÉS DE LA CONSTRUCTION AU 31 DÉCEMBRE 2003: RÉPARTITION TOTAL : ( ) ( ) TRAVAUX PUBLICS 19,1% BATIMENT 80,9% Sources : DAEI, d après INSEE/UNEDIC

12 SALARIÉS DE LA CONSTRUCTION PRÉVISION A FIN 2004 (Hyp. Haute) TOTAL : ( ) ( = ) TRAVAUX PUBLICS 18,9% BATIMENT 81,1% Sources : DAEI, d après INSEE/UNEDIC

13 SALARIÉS DE LA CONSTRUCTION PRÉVISION A FIN 2004 (Hyp. Basse) TOTAL : ( ) ( ) TRAVAUX PUBLICS 18,9% BATIMENT 81,1% Sources : DAEI, d après INSEE/UNEDIC

14 ÉVOLUTION DU TRAVAIL INTÉRIMAIRE DANS LA CONSTRUCTION ( en milliers d équivalents-salariés annuels) / Source: DARES Prévision 2004 : DAEI-CASP

15 Source : DARES 2004 : prévision DAEI-CASP INTÉRIMAIRES DE LA CONSTRUCTION EN 2004 Variations : 2003 Bâtiment : TP : Total : ! ! ! Hyp. Haute Hyp. Basse Bâtiment : TP : Bâtiment : TP : Total : Total : ! ! ! ! ! !

16 DEMANDE D EMPLOI DANS LA CONSTRUCTION : EVOLUTION Demandeurs d emploi en fin de mois de catégorie I ; en données brutes ; au 31 décembre / Source: DARES Prévision 2004 : DAEI-CASP

17 CONTRAINTES DE PRODUCTION ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT Entreprises de bâtiment Entreprises éprouvant des difficultés de recrutement Entreprises ne pouvant augmenter leur production Source: INSEE (enquête mensuelle dans le bâtiment)

18 CONTRAINTES DE PRODUCTION ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT Entreprises de travaux publics Insuffisance de personnel Source: INSEE (enquête trimestrielle dans les travaux publics)

19 LES TRAVAUX PUBLICS

20 COMPTE PRÉVISIONNEL DE PRODUCTION TRAVAUX PUBLICS (en % en volume) MAÎTRISE D OUVRAGE 2002* 2003 // // 2003 Md (estimation) (prévision) Commande PUBLIQUE 19,2 + 4,2 % +1,4 à + 2,1% Commande PRIVÉE (VRD de bâtiments, Cofiroute, Alis,France Télécom, grands chantiers, gestion déléguée,...) 8,6 + 0,1 % +0,4 à +1,7% TOTAL 27,8 + 2,9 % +1,1 à + 1,9% * Chiffre d affaires HT des entreprises de TP, hors DOM-TOM hypothèses de prix 2003 : +2,5% ; 2004 : +2,6% Estimation DAEI-CASP mai 2004

21 DÉPENSES EN TRAVAUX PUBLICS DES COLLECTIVITÉS LOCALES +2,2 % +3,2 % 12,6 Md +6,5% Hypothèse basse Hypothèse haute très nette influence du cycle électoral (2003) - finances locales saines autorisant la poursuite de la croissance des investissements en 2004 Montant H T en Md courants Evol. en volume Estimation DAEI-CASP mai 2004

22 DÉPENSES EN TRAVAUX PUBLICS DES ENTREPRISES NATIONALES 4 Md -1,6 % -2,3 % Ralentissement des dépenses des entreprises du secteur de l énergie et des transports Montant H T en Md courants Evol. en volume Estimation DAEI-CASP mai 2004

23 ÉVOLUTION DES TRAVAUX ROUTIERS ET AUTOROUTIERS IMPULSÉS PAR L ETAT 2,5 Md +0,9 % +1,6 % +7,7% -4,0 % +3,8% -1,7 % 1,2 Md 1,3 Md Eta t SEMCA TOTA L - Croissance soutenue de l investissement des SEMCA - Budget routier de l État en retrait Montant H T en Md courants Evol. en volume Estimation DAEI-CASP mai 2004

24 ÉVOLUTION DE LA COMMANDE PRIVÉE DE TRAVAUX PUBLICS +1,7% +0,4% 8,6 Md +0,1% Hypothèse basse Hypothèse haute conjoncture économique peu favorable à l investissement privée -commande soutenue par la montée en charge de gros chantiers (concessions d autoroutes) Montant H T en Md courants Evol. en volume Estimation DAEI-CASP mai 2004

25 COMPTE PRÉVISIONNEL DE PRODUCTION TRAVAUX PUBLICS (en % en volume) MAÎTRISE D OUVRAGE 2002* 2003 // // 2003 Md (estimation) (prévision) Commande PUBLIQUE État Collectivités locales Entreprises nationales Sociétés d autoroutes** 19,2 1,4 12,6 4,0 1,2 + 4,2 % -0,2% + 6,5% -1,6% +3,8% +1,4 à + 2,1% -1,7% + 2,2 à + 3,2% - 2,3 % + 7,7 % Commande PRIVÉE (VRD de bâtiments, Cofiroute, Alis, France Télécom, grands chantiers, gestion déléguée,...) 8,6 +0,1% +0,4 à +1,7% TOTAL 27,8 + 2,9 +1,1 à +1,9 * Chiffre d affaires HT des entreprises de TP, hors DOM-TOM hypothèses de prix 2003 : +2,5% ; 2004 : +2,6% ** Hors Cofiroute et Alis Estimation DAEI-CASP mai 2004

26 LE BÂTIMENT

27 DAEI-CASP, mai 2004 L ACTIVITÉ DU BÂTIMENT L ACTIVITÉ DU BÂTIMENT CA /02 PRÉVISIONS 2004 NEUF 49,5-1,9 % + 4,1 % à + 3,0 % ENTRETIEN 44,9-1,0 % + 1,1 % à + 0,2 % Travaux sur ouvrages de TP 2,1 + 2,9 % + 1,9 % à + 1,1 % TOTAL 96,5-1,4% + 2,6 % à + 1,7 % CA hors taxes en milliards d euros courants Taux de croissance annuel en volume

28 Le logement neuf

29 AUTORISATIONS DE CONSTRUIRE ET MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS NEUFS Trait plein : niveaux trimestriels Autorisés Commencés Surface pleine: cumul annuel mobile En milliers de logements DAEI /SITADEL, mai 2004

30 AUTORISATIONS DE CONSTRUIRE ET MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS NEUFS Total autorisations dont logt. Individuel total dont logt. Collectif dont logt. individuel pur dont M.O. sociale ou publique(*) dont initiative privée(*) Par type de logements Par maitre d'ouvrage / ,0% ,8% ,8% ,1% ,8% ,0% Total mises en chantiers dont logt. Individuel total dont logt. Collectif dont logt. individuel pur dont M.O. sociale ou publique(*) dont initiative privée(*) Par type de logements Par maitre d'ouvrage / ,8% ,4% ,7% ,1% ,9% ,2% DAEI /SITADEL, mai 2004

31 EVOLUTION DE L ACTIVITÉ LIÉE À LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS 16,1% 10,2% 2003/2002 Total logement neuf 1,5% Individuel 1,5% Dont Collectif 1,4% 1,4% 1,4% 4,0% 2,7% 1,5% -2,3 % -0,9 % -4,7 % -9,3 % DAEI-CASP mai 2004

32 LE LOGEMENT NEUF EN BILAN - 1. Fort rebond des mises en chantier comme des autorisations au second semestre 2003 ayant un faible impact en termes d activité 2. Une hausse massive dans «l initiative privée», témoignant du succès du dispositif «de Robien» 3. Le segment de l individuel pur progresse dans une moindre mesure et avec un léger décalage dans le temps

33 DAEI-CASP, mai 2004 L ACTIVITÉ LIEE À LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS Prévisions ,1% 10,2% 6,4% 5,4% 1,4% 1,4% 4,0% 2,7% 1,5% -2,3 % -0,9 % -4,7 % -9,3 %

34 DAEI-CASP, mai 2004 L ACTIVITÉ LIEE À LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS Prévisions /2003 Hypo haute hypo basse Total logement neuf 6,4% 5,4% individuel 5,7% 4,6% Dont Collectif 8,1% 7,4%

35 LE LOGEMENT NEUF EN 2004 LE LOGEMENT NEUF EN 2004 En milliers de logements Log logt m Logt autorisés Hypo Haute 225 logt mis en chantier Hypo Basse 200 1T1996 1T1997 1T1998 1T1999 1T2000 1T2001 1T2002 1T2003 1T2004 Prévisions DAEI-CASP, mai 2004

36 LE LOGEMENT NEUF EN HYPOTHESE HAUTE /2003 INDIVIDUEL COLLECTIF TOTAL Autorisations (+2,5%) (+4,8%) (+3,4%) Mises en chantier (+6,0%) (+7,3%) (+6,5%) Activité + 5,7 % + 8,1 % + 6,4 % Prévisions DAEI-CASP, mai 2004

37 LE LOGEMENT NEUF EN HYPOTHESE BASSE /2003 INDIVIDUEL COLLECTIF TOTAL Autorisations (-0,4%) (+2,6%) (+0,8%) Mises en chantier (+3,1%) (+5,1%) (+3,9%) Activité + 4,6 % + 7,4 % + 5,4 % Prévisions DAEI-CASP, mai 2004

38 LE LOGEMENT NEUF EN Prévisions par maître d ouvrage /2003 INDIVIDUEL PUR M.O. sociale ou publique INITIATIVE PRIVEE TOTAL Mises en chantier Hypothèse haute Hypothèse basse M.O. sociale ou publique: logements déclarés commencés par les OPAC, SA HLM, SEM, collectivités locales, l État ou les administrations. Ce nombre exclut les opérations d acquisition amélioration, les PLS privés et l action de la Foncière Logement. Il ne représente donc pas le la totalité du nombre de logements sociaux produits. Prévisions DAEI-CASP, mai 2004

39 LE LOGEMENT NEUF: - PERSPECTIVES Le risque financier concernant les conditions de prêt: taux et durées 2. Le risque de prix: une prolongation de la hausse rapide des prix au delà des capacités d achat des ménages 3. La reprise progressive de la croissance générale de l économie en

40 L entretien-amélioration du logement L entretien-amélioration du logement

41 Facteurs explicatifs de la conjoncture en 2003 Le baromètre déflaté de l indice de prix de la DAEI et les enquêtes de l INSEE indiquent une baisse de l activité. Cette baisse s explique par - le ralentissement de la croissance du PIB qui croît généralement plus que l activité d entretienamélioration du logement. - la baisse du nombre de transactions de logements anciens. Entretien-amélioration du logement, DAEI-CASP, mai 2004

42 Bonnes perspectives pour l entretienamélioration du logement Nette reprise de l augmentation du chiffre d affaires des entreprises au 1er trimestre 2004, selon le baromètre. Amélioration de l activité récente selon les enquêtes de l INSEE. Forte hausse des financements de travaux par le secteur bancaire (prêts aux ménages) au deuxième semestre 2003 soutient l activité en Le marché de l immobilier ancien reste soutenu par les niveaux des taux d intérêt, mais la forte hausse des prix risque d affecter la demande. DAEI-CASP, mai 2004

43 ENTRETIEN-AMÉLIORATION DU LOGEMENT ,4 5,3 5,2 5,1 5,0 4,9 4,8 4,7 4,6 1T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 Source : DAEI-CASP, mai 2004 Activité trimestrielle en milliards d euros, en moyenne mobile, aux prix de 1995

44 TRAVAUX D ENTRETIEN DU LOGEMENT EN 2002 ET ÉVOLUTION EN 2003 CA 2002 Variation 2003 / 2002 TRAVAUX NON AIDÉS 23,3-0,3% TRAVAUX AIDÉS 3,4-1,5% TOTAL 26,7-0,4 % Montants en milliards d euros HT Variations en volume, en glissement annuel Travaux aidés: travaux générés par les aides ANAH, PALULOS, PLUS, PLAI, PLS Estimation : DAEI-CASP, mai 2004

45 ENTRETIEN-AMÉLIORATION DU LOGEMENT ET PIB T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 Source : DAEI-CASP, mai 2004 En rouge: le PIB en volume, indice trimestriel, base 100 au 1T1995 En bleu: le baromètre de l entretien-amélioration du logement en volume, moyenne mobile, base 100 au 1T1995

46 ACTIVITÉ D ENTRETIEN DU LOGEMENT EN 2004 Variation 2004/2003 hypothèse haute Variation 2004/2003 hypothèse basse TRAVAUX NON AIDÉS + 1,2 % + 0,4 % TRAVAUX AIDÉS + 1,6 % + 1,6 % TOTAL + 1,2 % + 0,5 % + 0,5 % Evolution en volume Prévision DAEI-CASP, mai 2004

47 ENTRETIEN-AMÉLIORATION DU LOGEMENT Évolution du baromètre en valeur % 13,0 12 8,0 3,0 6,5 0 3,5 6,5 2,5 4, -2,0 1T94 3T95 1T97 3T98 1T2000 3T2001 1T2003 Source : baromètre de l entretien-rénovation du logement, ANAH, Club de l amélioration de l habitat, DAEI, 1er trimestre er trimestre 2004 Evolution en % par rapport au même trimestre de l année précédente

48 DAEI-CASP, mai ,1% 1,7% 1,8% ENTRETIEN-AMÉLIORATION DU LOGEMENT 1,6% 1,6% 1,4% Évolution de l indice des prix hors taxes 3,7% 3,2% 2,1% 2,3% 2,7% 2,3% 2,1% 2,0% 4,7% 5,2% 4,1% 3,6% 3,7% 3,4% 3,1% 3,2% Source : DAEI Evolution de l IPEA en rythme annuel

49 TENDANCES RÉGIONALES ENTRETIEN DU LOGEMENT 1T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 1T04 En bleu: Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Basse-Normandie, Haute-Normandie En rouge: Ile-de-France Source : baromètre de l entretien du logement - ANAH / DAEI / Club de l amélioration de l habitat soldes des opinions sur la tendance récente de l activité

50 TENDANCES RÉGIONALES ENTRETIEN DU LOGEMENT 1T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 1T04 En vert: Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine En rose: Rhône-Alpes Source : baromètre de l entretien du logement - ANAH / DAEI / Club de l amélioration de l habitat soldes d es opinions sur la tendance récente de l activité

51 TENDANCES RÉGIONALES ENTRETIEN DU LOGEMENT T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 1T04 En bleu: Corse, Languedoc-Roussillon, PACA En rouge: Auvergne, Centre, Limousin Source : baromètre de l entretien du logement - ANAH / DAEI / Club de l amélioration de l habitat solde des opinions sur la tendance récente de l activité

52 TENDANCES RÉGIONALES ENTRETIEN DU LOGEMENT T95 1T96 1T97 1T98 1T99 1T00 1T01 1T02 1T03 1T04 En vert: Aquitaine, Midi-Pyrénées En rose: Bretagne, Pays de Loire, Poitou-Charentes Source : baromètre de l entretien du logement - ANAH / DAEI / Club de l amélioration de l habitat solde des opinions sur la tendance récente de l activité

53 ACTIVITÉ D ENTRETIEN AMÉLIORATION DU BÂTIMENT 13,0% 11,0% 9,0% 7,0% 5,0% 3,0% 1,0% -1,0% -3,0% 1T951T961T971T981T991T001T011T021T031T En bleu: baromètre de l entretien du bâtiment - ANAH / DAEI / Club de l amélioration de l habitat, évolution du chiffre d affaires en valeur et en glissement annuel, échelle de gauche En vert: solde des opinions sur la tendance récente de l activité, cvs, INSEE, échelle de droite, pondéré en fonction de l EAE

54 LE BÂTIMENT NON RÉSIDENTIEL

55 ESTIMATION DE L ACTIVITÉ DU BÂTIMENT NON RÉSIDENTIEL 2002 en Md 2003/2002 (en %) 2004/2003 (en %) NEUF 23,7-5,6-0,1 à + 1,1 PRIVE PUBLIC 18,2-8,5-3,7 à - 2,6 5,5 + 4,3 + 10,9 à + 11,9 ENTRETIEN 18,3-1,7-0,3 à + 0,9 TOTAL 42,0-3,9-0,2 à + 1,0 Estimation DAEI /CASP mai 2004

56 21,9% ACTIVITÉ LIÉE A LA CONSTRUCTION NEUVE DE BÂTIMENTS NON RÉSIDENTIELS (évolution en % par rapport à l année précédente) 14,0% 11,7% 15,6% 10,9% 8,0% 3,7% 3,3% -0,1% -6,1% -8,2% -3,3% -5,2% -9,6% -1,4% -5,6% -15,4% Estimation DAEI / CASP mai 2004

57 AUTORISATIONS EN 2003 AUTORISATIONS EN 2003 Total Bureaux Commerces Industrie-Stockage Agriculture Enseignement Culture-loisirs Autres -2,9 % PRIVE - 5,3% PUBLIC + 14,6% -7,8% + 5,8 % - 10,8 % -0,3% + 13,6 % + 9,2 % -2,4% DAEI / SES / SITADEL - mai 2004

58 Industrie-Stockage MISES EN CHANTIER EN 2003 MISES EN CHANTIER EN 2003 Bureaux Total Commerces -6,7 % -9,3 % + 0,2 % - 15,9 % PRIVE - 9,3% PUBLIC + 13,7% Agriculture Enseignement Culture-loisirs Autres -6,7 % + 3,0 % + 7,2 % + 17,3 % DAEI / SES / SITADEL - mai 2004

59 ACTIVITÉ DE CONSTRUCTION NEUVE EN 2003 Total -5,6% PRIVE - 8,5% PUBLIC + 4,3% Bureaux Commerces Industrie-Stockage Agriculture Enseignement Culture-loisirs Autres - 16,6 % -0,4% - 10,8 % -6,8% + 5,0 % + 3,1 % + 3,5 % Estimation DAEI / CASP mai 2004

60 ACTIVITÉ DE CONSTRUCTION NEUVE PAR MAÎTRES D OUVRAGE EN 2003 TOTAL -5,6% 25,1 % Public + 4,3 % 74,9 % Privé - 8,5 % Estimation DAEI / CASP - mai 2004

61 RESULTATS DU 1er TRIMESTRE 2004 CONSTRUCTION NEUVE Surfaces autorisées : - 4,1 % par rapport au 1er trimestre 2003 Malgré l accélération de la hausse des projets impulsés par l État et les collectivités locales. Surfaces commencées : + 5,7 % par rapport au 1e trimestre Hausse très soutenue concernant les secteurs de l enseignement et de la santé, stabilité pour le secteur privé. DAEI / SES / SITADEL - mai 2004

62 AUTORISATIONS EN 2004 (Hypothèse basse / Hypothèse haute) + 8,5% Total - 1,8 % à + 1,0 % + 6,5% + 5,2% +2,5% +2,7% + 5,4% -0,5% -0,5% -0,4% + 0,2% -3% -2,5% -3,6% -3,8% Agriculture Industrie -stockage Commerces Bureaux Autres Culture -loisirs Enseignement Estimation DAEI / CASP - mai 2004

63 MISES EN CHANTIER EN 2004 (Hypothèse basse / Hypothèse haute) + 12,1% Total - 1,9 % à + 0,3 % +9,9% + 7,2% + 5,3% + 2,4% + 3,3% +1,3% +0,3% -2,8% Agriculture -0,6% -5,9% -3,5% Industrie -stockage Commerces -4,3% -1,5% Bureaux Autres Culture -loisirs Enseignement Estimation DAEI /CASP mai 2004

64 Total - 0,1 % à + 1,1 % ACTIVITÉ DE CONSTRUCTION NEUVE EN 2004 (Hypothèse basse / Hypothèse haute) + 2,5% + 1,6% + 13% + 12% + 9,1% + 8% + 5,2% + 6,4% -5% -3,8% Agriculture -8% -9,2% Industrie -stockage Commerces -4,4% -5,7% Bureaux Autres Culture -loisirs Enseignement PRIVE - 3,7% à - 2,6% PUBLIC + 10,9% à + 11,9% Estimation DAEI / CASP mai 2004

65 ACTIVITÉ DE CONSTRUCTION NEUVE PAR MAÎTRE D OUVRAGE EN 2004 (Hypothèse basse / Hypothèse haute) TOTAL - 0,1 % à + 1,1 % + 11,9 % + 10,9 % -3,7 % Privé -2,6 % Public Estimation DAEI / CASP mai 2004

66 ACTIVITÉ D ENTRETIEN DU BATIMENT NON RÉSIDENTIEL 6,1% 5,5% 4,6% 3,7% 3,4% 2,4% 0,9% 0,3% 0,5%1% 0,6% 1,1% 0,7% 0% 0,8% -0,1% -1,1% -1,5% -2,1% -1,3% -2% -1,5% -1,2% -2,1% -2,6% Source : baromètre de l entretien du bâtiment - Évolution trimestrielle en volume

67 ACTIVITÉ D ENTRETIEN PAR REGION AU 1T FRANCE ENTIERE Source : baromètre de l entretien du bâtiment - soldes d opinions en pourcentage

68 ACTIVITÉ D ENTRETIEN DU BATIMENT NON RÉSIDENTIEL (évolution en % par rapport à l année précédente) + 5,0 % + 0,6 % + 1,7 % + 0,9% + 0 % -0,1 % -1,9 % ,7 % ,3% 2004 Estimation DAEI / CASP - mai 2004

69 ESTIMATION DE L ACTIVITÉ DU BÂTIMENT NON RÉSIDENTIEL 2002 en Md 2003/2002 (en %) 2004/2003 (en %) NEUF 23,7-5,6-0,1 à + 1,1 ENTRETIEN 18,3-1,7-0,3 à + 0,9 TOTAL 42,0-3,9-0,2 à + 1,0 Estimation DAEI /CASP - mai 2004

70

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE SERVICE ECONOMIQUE ET FINANCIER TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE 45 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE 120 40 35 30 25 20 15 10 110 100 90 80

Plus en détail

La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 2013 Ain. Perspectives à court et moyen termes

La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 2013 Ain. Perspectives à court et moyen termes La conjoncture dans le Bâtiment et les Travaux Publics Livre Blanc 213 Ain Perspectives à court et moyen termes Avril 213 Sommaire SOMMAIRE dans l Ain... 2 La construction neuve de logements... 3 La qualité

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL XXXXXXXX 1 212 chiffres clés Le logement social en France Situation financière et indicateurs des SA d HLM et des Offices Publics de l Habitat www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier 45 40 35 30 25 20 15 10 milliers de logements par MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 120 110 100 90 80 70

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Les acteurs du bâtiment Les enjeux

Les acteurs du bâtiment Les enjeux Les acteurs du bâtiment Les enjeux Eric Hennion CETE de l'ouest 16/11/12 Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Les principaux acteurs

Plus en détail

CONJONCTURE DU BTP Région Franche-Comté

CONJONCTURE DU BTP Région Franche-Comté CONJONCTURE DU BTP Région Franche-Comté N - Septembre 25 - Vue d ensemble Franche-Comté Logements mis en chantier Sur mois à fin juillet 25 (évol an) Logements autorisés Sur mois à fin juillet 25 (évol

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49

Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Bulletin trimestriel de conjoncture n 49 Mars 2010 4 ème trimestre 2010 Pour le deuxième trimestre consécutif, stabilisation du chiffre d affaires en entretien-rénovation de logements Au 4 ème trimestre

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 03 Qu est-ce Qu un promoteur ImmoBILIer? Le métier de promoteur immobilier consiste à prendre l initiative de réalisations immobilières. Il choisit, dirige et coordonne l ensemble

Plus en détail

La conjoncture Construction - Logement en Pays de la Loire

La conjoncture Construction - Logement en Pays de la Loire La conjoncture Construction - Logement en Pays de la Loire service connaissance des territoires et évaluation Juin 214 n 253 Printemps 214 : une activité toujours au ralenti malgré des taux d intérêt qui

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par :

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Septembre 2011 Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013 CONJONCTURE DU BTP Île-de-France N - Mai 13 Logements mis en chantier Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Logements autorisés Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Prix logements collectifs Au 4 trimestre

Plus en détail

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France La conjoncture de la filière Construction en France Conjoncture de la filière construction en France Les chiffres clés Quelques indicateurs clés sur une période d un an... Les tendances sur mois... 4 Les

Plus en détail

Le Marché des Travaux Publics en France 2008

Le Marché des Travaux Publics en France 2008 Le Marché des Travaux Publics en France 2008 225 200 175 150 125 100 75 2003 2004 2005 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Travaux Routiers (Valeur) Adduction d'eau, Assainissement, Canalisations etc (Valeur)

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée Générale du SNFPSA - 12 mars 2015 2

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée Générale du SNFPSA - 12 mars 2015 2 Le bâtiment : situation et perspectives Assemblée Générale du SNFPSA - 12 mars 2015 2 Nouvelles séries pour le logement neuf Les mises en chantier de logement 500 450 400 350 300 250 1980 1982 1984 Milliers

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e POUR L ' ALSACE N 51 JUIN 2014 Croissance économique en retrait dès l'année 2000 en Alsace Rapportée à sa population, la contribution de l'alsace à la richesse nationale la situe toujours, en 2011, dans

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Direction de la Technologie Sous-direction de l innovation et du développement technologique Bureau DTC2 BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Affaire suivie par Maryline ROSA

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011 Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 211 EEn comme au niveau national, les établissements de restauration sont plus nombreux que ceux d'hébergement. Toutefois, la part des

Plus en détail

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 embre 2012 Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX Au sein de la construction neuve, la création de issus d'un changement de destination de locaux a progressé régulièrement entre 199 et 25

Plus en détail

Le poids du secteur HCR en France, et l impact visible de la baisse de la TVA sur son activité récente

Le poids du secteur HCR en France, et l impact visible de la baisse de la TVA sur son activité récente Le poids du secteur HCR en France, et l impact visible de la baisse de la TVA sur son activité récente Plus de 270 000 établissements dans le secteur HCR en France en 2010 Nombre d'établissements 2003

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I. UNE CROISSANCE DE L EMPLOI INTERIMAIRE LIMITEE A 2,6% EN 2004 PAGE 4 L intérim n a pas connu en 2004, en dépit

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition juin 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1) Evolution des principaux indicateurs macroéconomiques Indicateurs 2010 2011 2012 (p) 2013 (p) 2014 (p) 2015 (p) Croissance du PIB à prix constants (%

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Sylvain Gouteron et Évelyne Fam Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques monétaires Du

Plus en détail

Tableau de bord économique et démographique

Tableau de bord économique et démographique Ville de Lausanne 3e trimestre 2 Service des études générales et des relations extérieures Tableau de bord économique et démographique Données lausannoises et suisses Date d'impression : 1er novembre 2

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 64

Bulletin trimestriel de conjoncture n 64 Bulletin trimestriel de conjoncture n 64 2 ème trimestre 2015 La 4 e campagne de BOREAL montre un nouveau repli de l activité d entretien amélioration du logement de 2,4% en valeur, par rapport au 1 er

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

2009 : crise ou reprise?

2009 : crise ou reprise? Conférence de presse 2009 : crise ou reprise? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Bernier-Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.bernier-resch@empruntis.com Les prix aujourd hui Les taux

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Pascale Chodzko DTJ/SEPE septembre 2010 Delphine Agier PACT Généralités L

Plus en détail

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014 Comparaisons 2 èmes trimestres 213 et 214 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises Chiffres d Affaires

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France 2013 Octobre 2014 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40 55 10

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,5 % en janvier. Cette progression

Plus en détail