Session 2 : Modèles de représentation de la connaissance Animateurs : C. Bacconnet, L. Pierrat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Session 2 : Modèles de représentation de la connaissance Animateurs : C. Bacconnet, L. Pierrat"

Transcription

1 Programme prévisionnel des journées lundi 4 juin 9h30 10h 10h Accueil Ouverture de la conférence J. Baroth, D. Boissier Session 1 : Modèles de dégradation, inspection, maintenance Animateurs : L. Peyras, 10h15 10h h 12h30 14h 14h15 Application de la détection de nouveauté à la surveillance vibratoire des structures soumises à un environnement variable A. Clément, S. Laurens Propagation de la variabilité des propriétés des bétons et explication de variables T. de Larrard, F. Benboudjema, J.-M. Torrenti Détection du démarrage effectif de la corrosion induite par carbonatation basée sur des courbes ROC (A probabilistic threshold for the onset of carbonation induced corrosion) F. Duprat, N. Tru Vu pause Comparaison de stratégies de maintenance de structures aéronautiques basées sur le suivi de l'état de santé embarqué C. Gogu, L. Cot, C. Bes Optimisation des opérations de maintenance de l infrastructure de voies ferrées tenant compte de leur variabilité N. Rhayma, P. Bressolette, P. Breul, S. Costa D Aguiar Estimation de la cinétique de dégradation d un système par une loi de fiabilité bornée en temps et à taux de défaillance croissant (Kinetic damage estimation of a limited lifetime system by an increasing failure rate reliability distribution) E. Idée, L. Pierrat Transformation puissance pour la forme exponentielle de la loi d Arrhenius L. Pierrat, F. Bayle Buffet Optimisation des inspections imparfaites des tuyaux d hydrocarbure soumis à la corrosion Y. Sahraoui, A. Chateauneuf, R. Khelif 1

2 14h45 15h 15h15 Probabilistic evaluation of impact echo sources, O. Abraham Optimisation de contrôles CND lors de l auscultation d un champ stationnaire de propriétés aléatoires (Optimization of Non Destructive testing when assessing stationary stochastic processes) T. V. Tran,, E. Bastida-Arteaga, G Villain, X. Derobert Session 2 : Modèles de représentation de la connaissance Animateurs : C. Bacconnet, L. Pierrat 15h30 15h45 Genèse stochastique de la distribution de Weibull L. Pierrat Modèles non stationnaires améliorés pour l analyse de la fragilité sismique F. Giraudeau, M. Fogli, I. Zentner, C. Feau 16h 16h15 Échantillonnage préférentiel quasi-optimal par krigeage pour l évaluation de la fiabilité des cuves de REP V. Dubourg, G. Defaux, P. Willaume, E. Meister, B. Sudret pause Analyse statistique des champs aléatoires de géométrie pour la fiabilité des cordons de soudure O. Pasqualini,, M. Chevreuil, M. Cazuguel 16h30 Caractérisation expérimentale de la variabilité spatiale des propriétés d un béton Identification des longueurs de corrélation et recherche de corrélations entre indicateurs de durabilité T. de Larrard, F. Benboudjema, J.-B. Colliat, J.-M. Torrenti 16h45 17h 17h30 Identification bayésienne des variables aléatoires pour la modélisation de la pénétration des chlorures dans les structures en béton armé E. Bastidas-Arteaga,, S. Bonnet pause Cartographie mécanique du matériau bois, optimisation de la chaine de valeur de l arbre au produit de la construction R. Pommier, G. Garbay, G. Vierge 17h45 18h 18h15 Classement des bois à l état vert, efficacité du classement pour garantir la fiabilité des poutres sollicitées en structure. R. Pommier, D. Breysse, G. Garbay Métamodèles pour l identification de paramètres de remblai à partir d instrumentation d ouvrages en service (Meta-model for the assessment of soil stochastic properties from monitoring: application to harbor structures) K. T. Le,, F. Lanata 2

3 18h30 Fin des sessions plénières de la journée Réunion d'organisation en comité restreint 19h30 22h30 Dîner croisière mardi 5 juin 8h30 9h Accueil 9h Session 3 : Projets de l'agence Nationale de Recherche Retours d'expérience sur l'utilisation des méthodes de fiabilité dans des projets collaboratifs Animateurs : F. Duprat, SISBAT : Analyse fiabiliste de la vulnérabilité sismique de l habitat avec toiture en charpentes industrialisées en bois A. Chateauneuf MEFISTO : Maîtrise de la fissuration du béton F. Duprat GERMA ou Comment un projet de recherche collaborative peut mieux aider les professionnels à gérer les risques de projets complexes INCERDD : Prise en compte des incertitudes pour des décisions durables O. Deck SbaDFoRM : State Based Decision For Road Maintenance B. Castanier MAREO: Maintenance des ouvrages portuaires en béton armé : optimisation par analyse de risque EvaDeOS : Evaluation non destructive pour la prédiction de la Dégradation des structures et l Optimisation de leur Suivi F. Duprat GEROM : Gestion par les risques des ouvrages maritimes et fluviaux VULCAIN : Vulnérabilité des constructions sous impact et explosions J. Baroth Pause Session 4 : Gestion des risques Animateurs : C. Curt, J.-M. Tacnet Modélisation de projets de construction pour la gestion des risques Structuration du modèle et application aux projets de construction T. Martin, D. Breysse, Y. Ledoux Gestion des projets de construction par des RBS évolutives Application à un réseau de voie ferrée en Algérie F. Taillandier, F. Hamzaoui, R. Medizadeh, D. Breysse, A. Allal 3

4 12h00 13h15 Buffet Session 5 : Maîtrise des risques naturels Animateurs : D. Hantz, N. Eckert 13h30 13h45 14h 14h15 14h30 14h45 15h 15h30 16h Gestion de l'incertitude et de l'ignorance dans l'évaluation de la probabilité de déclenchement des éboulements rocheux D. Hantz An integrated risk management process using dependability analysis, hybrid uncertainty analysis and G.I.S. structural properties analysis: application to debris flows risks J. M. Tacnet, G. Dupouy, J. Kaiber da Silva, D. Laigle, E. Mermet Prise en compte de l incertitudes des données pour l évaluation de la performance des digues M. Vuillet, L. Peyras, D. Serre, Y. Diab Analyse de sensibilité vis à vis du chargement avalancheux du comportement d un ouvrage paravalanche D. Daudon, J. Baroth, Y. Ma, P. Perrotin, M. Mommessin Optimal design of snow avalanche passive defence structure using reliability approach to quantify buildings vulnerability P. Favier, D. Bertrand, N. Eckert, M. Naaim Fin des sessions plénières de la journée départ en bus Visite technique : site de Montagnole (chute de blocs) mercredi 6 juin 8h00 8h15 Accueil Session 6 : Propagation d'incertitudes Animateurs : A. Chateauneuf, B. Sudret 8h15 8h30 Calcul probabiliste de la portance des fondations superficielles par l'utilisation du chaos polynomial creux et de l'analyse de sensibilité globale T. Al-Bittar, A.-H. Soubra Étude fiabiliste des joints de brasure des systèmes mécatroniques embarqués Y. Aoues, A, Makheloufi, A. El-Hami, P. Pougnet 4

5 8h45 9h 9h15 9h30 9h45 10h 10h h45 14h Analyse de sensibilité globale pour des variables corrélées Y. Caniou, B. Sudret, A. Micol Optimisation fiabiliste de poutres en béton armé par obtention de facteurs optimaux de sécurité R. Croquet, D. Lemosse, Y. Aoues, E. Souza de Cursi Évaluation d intervalles de confiance par Bootstrap sur les indices de sensibilité obtenus par chaos polynômial (Determination of Bootstrap confidence intervals on sensitivity indices obtained by polynomial chaos expansion) S. Dubreuil, M. Berveiller, F. Petitjean, M. Salaun Efficience des réseaux de neurones et incertitudes dans l'estimation de la résistance de poutres sous charges concentrées F. Shahabian, S. M. Elachachi, D. Breysse pause AK-RM : une nouvelle famille de méthodes de simulation basée sur le krigeage (Active learning based on Kriging methods) N. Gayton, B. Echard Dalles en béton armé soumises à l'impact d'une masse à faible vitesse : étude fiabiliste F. Kassem, D. Bertrand, A. Limam Analyse probabiliste de structures bois sous sollicitation sismique H. Riahi, P. Bressolette, A. Chateauneuf Conclusions perspectives JFMS J. Baroth, D. Boissier Buffet Départ en bus vers le «Manège», lieu des journées de l AUGC, Chambéry centre Conférence plénière AUGC JFMS IBPSA Analyse d incertitudes en simulations numériques. Méthodes, outils et des défis scientifiques A. Pasanisi 5

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

Application de la méthode de surface de réponse stochastique à l analyse de stabilité d un tunnel pressurisé

Application de la méthode de surface de réponse stochastique à l analyse de stabilité d un tunnel pressurisé Application de la méthode de surface de réponse stochastique à l analyse de stabilité d un tunnel pressurisé Guilhem Mollon 1, Daniel Dias 2, Abdul-Hamid Soubra 3 1 Doctorant, Laboratoire de Génie Civil

Plus en détail

K. Ammar, F. Bachoc, JM. Martinez. Séminaire ARISTOTE - 23 octobre 2014 - Palaiseau

K. Ammar, F. Bachoc, JM. Martinez. Séminaire ARISTOTE - 23 octobre 2014 - Palaiseau Apport des modèles de krigeage à la simulation numérique K Ammar, F Bachoc, JM Martinez CEA-Saclay, DEN, DM2S, F-91191 Gif-sur-Yvette, France Séminaire ARISTOTE - 23 octobre 2014 - Palaiseau Apport des

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT)

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) LAGGOUNE Radouane 1 et HADDAD Cherifa 2 1,2: Dépt. de G. Mécanique, université de Bejaia, Targa-Ouzemour

Plus en détail

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU $SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU Fabien FIGUERES fabien.figueres@mpsa.com 0RWVFOpV : Krigeage, plans d expériences space-filling, points de validations, calibration moteur. 5pVXPp Dans le

Plus en détail

Une plate-forme pour la quantification des incertitudes sous Matlab

Une plate-forme pour la quantification des incertitudes sous Matlab UQLab Une plate-forme pour la quantification des incertitudes sous Matlab Bruno Sudret Stefano Marelli ETH Zürich, Institute of Structural Engineering Chair of Risk, Safety & Uncertainty Quantification

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles

Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles M. L. Delignette-Muller Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive VetAgro Sup - Université de Lyon - CNRS UMR 5558 24 novembre

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD

FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD Karine Etienne 1, Julien Faure1, André Cabarbaye 1&2 1 Centre National

Plus en détail

Etude comparée de deux méthodes d amélioration de la qualité des données utilisées lors de l expertise de barrages

Etude comparée de deux méthodes d amélioration de la qualité des données utilisées lors de l expertise de barrages Etude comparée de deux méthodes d amélioration de la qualité des données utilisées lors de l expertise de barrages Corinne Curt 1* Richard Gervais 2 1 Cemagref Groupe de Recherche Ouvrages Hydrauliques

Plus en détail

Health Monitoring pour la Maintenance Prévisionnelle, Modélisation de la Dégradation

Health Monitoring pour la Maintenance Prévisionnelle, Modélisation de la Dégradation Health Monitoring pour la Maintenance Prévisionnelle, Modélisation de la Dégradation Laurent Denis STATXPERT Journée technologique "Solutions de maintenance prévisionnelle adaptées à la production" FIGEAC,

Plus en détail

Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision.

Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision. Matériaux 2014 Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision. Alain PROUST, Jean Claude LENAIN, Thierry FAURE -

Plus en détail

chargement d amplitude variable à partir de mesures Application à l approche fiabiliste de la tolérance aux dommages Modélisation stochastique d un d

chargement d amplitude variable à partir de mesures Application à l approche fiabiliste de la tolérance aux dommages Modélisation stochastique d un d Laboratoire de Mécanique et Ingénieriesnieries EA 3867 - FR TIMS / CNRS 2856 ER MPS Modélisation stochastique d un d chargement d amplitude variable à partir de mesures Application à l approche fiabiliste

Plus en détail

Amélioration de la fiabilité d inspection en CND grâce à la fusion d information : applications en rayons X et ultrasons

Amélioration de la fiabilité d inspection en CND grâce à la fusion d information : applications en rayons X et ultrasons Amélioration de la fiabilité d inspection en CND grâce à la fusion d information : applications en rayons X et ultrasons Ahmad OSMAN 1a, Valérie KAFTANDJIAN b, Ulf HASSLER a a Fraunhofer Development Center

Plus en détail

Modélisation aléatoire en fiabilité des logiciels

Modélisation aléatoire en fiabilité des logiciels collection Méthodes stochastiques appliquées dirigée par Nikolaos Limnios et Jacques Janssen La sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques est aujourd hui un enjeu économique et sociétal majeur.

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE D UNE FLOTTE DE MATERIELS BASEE SUR UNE MODELISATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE D UNE FLOTTE DE MATERIELS BASEE SUR UNE MODELISATION DYNAMIQUE OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE D UNE FLOTTE DE MATERIELS BASEE SUR UNE MODELISATION DYNAMIQUE OPTIMIZATION OF THE MAINTENANCE OF A FLEET OF EQUIPMENT WITH A MODEL-BASED ANALYSIS Frédéric MILCENT Tatiana

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse 1 Bachelors et Masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences

Plus en détail

PhimecaSoft Présentation du logiciel (non libre) 28 Mars 2008 Présentation de PhimecaSoft

PhimecaSoft Présentation du logiciel (non libre) 28 Mars 2008 Présentation de PhimecaSoft PhimecaSoft Présentation du logiciel (non libre) 1 PhimecaSoft - Généralités 1) Une volonté : un outil «facile» d'utilisation => la difficulté est dans les méthodes, pas dans la mise en données! 2) Compatibilité

Plus en détail

Réduction des modèles numériques

Réduction des modèles numériques Réduction des modèles numériques Mickaël ABBAS EDF R&D Chef de Projet Méthodes Numériques Avancées Développeur Code_Aster 03 février 2014 Mines ParisTech Plan de la présentation Éléments de contexte industriel

Plus en détail

Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme

Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme * Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme Le programme, lancé en 2009** et coordonné par FCBA, a pour objet d affiner les connaissances sur le comportement au séisme des habitats

Plus en détail

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com Systèmes d Information à Référence Spatiale Utilisation d un Estimateur de Régression avec des Données Landsat pour l Estimation de l Etendu et des Changements du Couvert Forestier du Gabon de 1990 à 2010

Plus en détail

Prévenir les risques industriels grâce à l'émission acoustique...

Prévenir les risques industriels grâce à l'émission acoustique... Contrôle non destructif par émission acoustique appliqué au domaine des matériaux et des structures Prévenir les risques industriels grâce à l'émission acoustique... Anticiper et détecter les défauts de

Plus en détail

Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012

Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012 Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012 Les candidats doivent contacter les encadreurs directement pour faire leur choix. Date de dépot : 6/25/2011 12:49:04 PM Encadreur (s) : Riadh BAHLOUL Grade : MA

Plus en détail

FIMA, 7 juillet 2005

FIMA, 7 juillet 2005 F. Corset 1 S. 2 1 LabSAD Université Pierre Mendes France 2 Département de Mathématiques Université de Franche-Comté FIMA, 7 juillet 2005 Plan de l exposé plus court chemin Origine du problème Modélisation

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved La solution précède le problème Société Overmind vous propose des solutions d optimisation, d anticipation, de pilotage global capables de prendre en compte l interdépendance des variables en terme de

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites TP N 57 Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites L objet de ce TP est d optimiser la stratégie de déploiement et de renouvellement d une constellation de satellites ainsi que les

Plus en détail

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Journée «Thermographie infrarouge pour le bâtiment et les travaux publics» Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Jean Dumoulin (LCPC) Mario Marchetti (LRPC Nancy) Frédéric Taillade

Plus en détail

APPORT DES RESEAUX BAYESIENS DANS LA PREVENTION DE LA DELINQUANCE

APPORT DES RESEAUX BAYESIENS DANS LA PREVENTION DE LA DELINQUANCE SûretéGlobale.Org La Guitonnière 49770 La Meignanne Téléphone : +33 241 777 886 Télécopie : +33 241 200 987 Portable : +33 6 83 01 01 80 Adresse de messagerie : c.courtois@sureteglobale.org APPORT DES

Plus en détail

MONTRANO. Système de surveillance continue pour transformateurs

MONTRANO. Système de surveillance continue pour transformateurs MONTRANO Système de surveillance continue pour transformateurs Surveillance conditionnelle pour transformateurs La connaissance de l'état diélectrique d'uneisolation est fondamentale Un amorçage du diélectrique

Plus en détail

Analyse de risque quantitative pour les structures pétrolières

Analyse de risque quantitative pour les structures pétrolières UNIT : Projet Cyber Ingénierie des Risques en Génie Civil Analyse de risque quantitative pour les structures pétrolières COORDONNATEUR : H. NIANDOU AUTEUR : F. SCHOEFS. Juillet 2009 Table des matières

Plus en détail

Les mesures à l'inclinomètre

Les mesures à l'inclinomètre NOTES TECHNIQUES Les mesures à l'inclinomètre Gérard BIGOT Secrétaire de la commission de Normalisation sols : reconnaissance et essais (CNSRE) Laboratoire régional des Ponts et Chaussées de l'est parisien

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Enregistré sous le numéro : 11 91 012 9991 auprès du Commissaire de la République de la Région Ile de France et du Département de Paris, CADLM propose un ensemble de formation dont les programmes sont

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

De la mesure à l analyse des risques

De la mesure à l analyse des risques De la mesure à l analyse des risques Séminaire ISFA - B&W Deloitte Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université Claude Bernard Lyon 1 laurent.jeanpaul@free.fr http://laurent.jeanpaul.free.fr/ 0 De

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014

JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014 JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014 Introduction des méthodes CND innovantes au service de la Catherine HERVE; Henri WALASZEK; Mohammed CHERFAOUI CETIM Page 1 Plan de la présentation Les méthodes CND

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS

HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS Marion Soussens, Sébastien Bosse et André Cabarbaye André Cabarbaye Centre National d Etudes Spatiales

Plus en détail

Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques

Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques La construction face au risque sismique Nouvelle réglementation Auch 27 novembre 2012 Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques Albane RAMBAUD Sandrine MARNAC CETE du Sud Ouest / DALET

Plus en détail

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Environnement Région de l Ontario Direction générale Canada de la protection de l environnement BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Programme des sites contaminés - Sites Fédéraux Ce bulletin fait partie d'une

Plus en détail

ANALYSE QUANTITATIVE DE RISQUE MICROBIOLOGIQUE EN ALIMENTATION

ANALYSE QUANTITATIVE DE RISQUE MICROBIOLOGIQUE EN ALIMENTATION ANALYSE QUANTITATIVE DE RISQUE MICROBIOLOGIQUE EN ALIMENTATION QUAND LE GESTIONNAIRE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE A-T-IL BESOIN D UTILISER UNE APPROCHE ANALYSE DE RISQUE? En concertation avec le groupe de

Plus en détail

Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables

Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables 31 décembre 2013 Georges-Marie Saulnier, William Castaings, Anne Johannet, Gérard Dreyfus Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Guillem Candille, janvier 2006 Système de Prévision d Ensemble (EPS) (ECMWF Newsletter 90, 2001) Plan 1 Critères de validation probabiliste

Plus en détail

Comment créer de la valeur ajoutée sur les territoires. Des nouvelles chaînes de valeur Véhicule Vert serviciel (exemple 1) Télé travail (exemple 2)

Comment créer de la valeur ajoutée sur les territoires. Des nouvelles chaînes de valeur Véhicule Vert serviciel (exemple 1) Télé travail (exemple 2) Comment créer de la valeur ajoutée sur les territoires Des nouvelles chaînes de valeur Véhicule Vert serviciel (exemple 1) Télé travail (exemple 2) Les 4 modes de création de valeur ajoutée sur un territoire

Plus en détail

Webinaire - Solution Rubix

Webinaire - Solution Rubix Webinaire - Solution Rubix Evaluation de la performance des réseaux routiers municipaux Une approche novatrice à faible coût Webinaire - Agenda Introduction de Trifide et Rival Solutions Introduction à

Plus en détail

Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque

Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque Année 2011 N 1175 Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque THESE DE DOCTORAT Spécialité : Sciences de l ingénieur ECOLE DOCTORALE

Plus en détail

Overmind. Project Management Optimization

Overmind. Project Management Optimization Project Management Optimization Contenu Objectifs Expérience et compétences Project Management Optimization : Mission et Vision Grands programmes Données, Méthodologie et Résultats Process Appendix 1 Front

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

Introduction au datamining

Introduction au datamining Introduction au datamining Patrick Naïm janvier 2005 Définition Définition Historique Mot utilisé au départ par les statisticiens Le mot indiquait une utilisation intensive des données conduisant à des

Plus en détail

Open TURNS Journée Utilisateurs #3. 18 mai 2010

Open TURNS Journée Utilisateurs #3. 18 mai 2010 Open TURNS Journée Utilisateurs #3 18 mai 2010 Journée Utilisateurs Open TURNS #3 Ordre du jour Open TURNS et son Consortium Nouveautés de la 0.13.2 Portage windows Nouvelles interfaces utilisateurs Ajouts

Plus en détail

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS Rapport d évaluation + + + + + ACV et Evaluation environnementale Outils logiciels R&D Transfert de compétences Eco-conception Eco-communication

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7. ARC EPS Eco-microbiologie Prévisionnelle Statistique

Sommaire Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7. ARC EPS Eco-microbiologie Prévisionnelle Statistique ARC EPS Eco-microbiologie Prévisionnelle Statistique 1 Objectifs de l ARC EPS 2 Partenaires 3 Moyens 4 Problématique Microbiologique 5 Démarche et Résultats 6 Perspectives 7 Valorisation LES OBJECTIFS

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Les mathématiques du XXe siècle

Les mathématiques du XXe siècle Itinéraire de visite Les mathématiques du XXe siècle Tous publics de culture scientifique et technique à partir des classes de 1ères Temps de visite : 1 heure 30 Cet itinéraire de visite dans l exposition

Plus en détail

Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau.

Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau. Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau. C. Bernard-Michel (actuellement à ) & C. de Fouquet MISTIS, INRIA Rhône-Alpes. 655 avenue de l Europe, 38334 SAINT ISMIER Cedex. Ecole des

Plus en détail

Débouchés professionnels

Débouchés professionnels Master Domaine Droit, Economie, Gestion Mention : Monnaie, Banque, Finance, Assurance Spécialité : Risque, Assurance, Décision Année universitaire 2014/2015 DIRECTEUR de la spécialité : Monsieur Kouroche

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale.

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Morgan DAL 1, Philippe LE MASSON 1, Michel DUMONS 1, Didier LAWRJANIEC 2 1 LIMATB, Université

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES ESSAIS DE CHAGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POU FONDATIONS POFONDES A L INES Dynamic load testing and static compression test on fondation pile at the INES Jérôme GIPPON 1, aphaël DE TOUY 2 1 FANKI FONDATION

Plus en détail

SOLUTIONS DE CND SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR DES PIPELINES CONFORME AU CODE

SOLUTIONS DE CND SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR DES PIPELINES CONFORME AU CODE SOLUTIONS DE CND SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR L É VALUATION DE L INTÉGRITÉ DES PIPELINES CONFORME AU CODE Les exploitants de pipelines et les entreprises de services en contrôle non destructif (CND)

Plus en détail

Safa Assif. Fiabilité et optimisation des structures mécaniques à paramètres incertains : application. électroniques

Safa Assif. Fiabilité et optimisation des structures mécaniques à paramètres incertains : application. électroniques Fiabilité et optimisation des structures mécaniques à paramètres incertains : application aux cartes électroniques Safa Assif To cite this version: Safa Assif. Fiabilité et optimisation des structures

Plus en détail

W.JALIL Amadeus Consult Alan JALIL

W.JALIL Amadeus Consult Alan JALIL Alan JALIL Présentation de la Méthode Pushover: Association Française du Génie Parasismique Approche Performantielle: Exigences performantielles Non Effondrement / Limitation des Dommages Développement

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante.

Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante. Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante. Objectifs et formulation du sujet Le syndrome de l apnée du sommeil (SAS) est un problème de santé publique

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results Soraya Amarouche Armelle Picau Olivier Pierson Raphaël Deal Laboratoire National de Métrologie

Plus en détail

Ordonnancement robuste et décision dans l'incertain

Ordonnancement robuste et décision dans l'incertain Ordonnancement robuste et décision dans l'incertain 4 ème Conférence Annuelle d Ingénierie Système «Efficacité des entreprises et satisfaction des clients» Centre de Congrès Pierre Baudis,TOULOUSE, 2-4

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Université BLAISE PASCAL - Clermont II Ecole Doctorale Sciences pour l Ingénieur de Clermont-Ferrand. Thèse. présentée pour obtenir le grade de

Université BLAISE PASCAL - Clermont II Ecole Doctorale Sciences pour l Ingénieur de Clermont-Ferrand. Thèse. présentée pour obtenir le grade de N ordre : 1395 EDSPIC : 263 Université BLAISE PASCAL - Clermont II Ecole Doctorale Sciences pour l Ingénieur de Clermont-Ferrand Thèse présentée pour obtenir le grade de Docteur d Université (Spécialité

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel GE Measurement & Control NEW USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel 16/128 16/128 16/128 Scan

Plus en détail

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Journées Annuelles du Pétrole Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Mathieu Bertrane Bureau Veritas Mathieu.Bertrane@fr.bureauveritas.com Sommaire Quels

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée

Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée Evaluation d un appareil quantitatif ultrasonore utilisant des matrices (Beam scanner):précision standardisée M-A Gomez, M Nasser-Eddin, M Defontaine, B Giraudeau, F Jacquot, F Patat INTRODUCTION L ostéoporose

Plus en détail

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing.

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Inspection du pont de Québec Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Roche ltée, Groupe-conseil 33, rue Saint-Jacques, 2e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 1K9 Introduction et historique Pour de nombreuses

Plus en détail

Quantification et hiérarchisation des incertitudes dans un processus de simulation numérique

Quantification et hiérarchisation des incertitudes dans un processus de simulation numérique Proposition de thèse CIFRE CERMICS-EDF Quantification et hiérarchisation des incertitudes dans un processus de simulation numérique 13 Janvier 2015 1 Contexte industriel et problématique En tant qu équipement

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Sommaire Principes d établissement de plans Formats de briques Appareillages de maçonnerie Construction

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 11

Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 11 Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 11 II.1 Introduction Les techniques de data mining sont utilisé de façon augmentaté dans le domaine économique. Tels que la prédiction de certains indicateurs

Plus en détail

Session de rattachement : comment faire parler vos données géographiques?

Session de rattachement : comment faire parler vos données géographiques? Contributions pratiques d une géostatistique raisonnée en environnement : méthodes et application à la cartographie nationale de la pollution par l ozone en France Nicolas Jeannée, GEOVARIANCES 49bis av.

Plus en détail

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide J.B. Campen Wageningen UR Glastuinbouw, Wageningen xxx 2007 Rapport xxx 2007 Wageningen, Wageningen UR Glastuinbouw Tous

Plus en détail

ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES

ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES ÉVALUATION DES PARAMÈTRES CINÉTIQUES DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES APPLICATION AUX COMBUSTIBLES MIXTES ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE POUR L'OBTENTION DU GRADE DE DOCTEUR ÈS SCIENCES TECHNIQUES PAR

Plus en détail

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Emmanuel MICONNET, Directeur Innovation WISG 2013, UTT le 22/1/13 2 / CyberSécurité,

Plus en détail