L AFD ET LA MÉTHODOLOGIE PEFA APPLIQUÉE AUX COLLECTIVITÉS LOCALES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AFD ET LA MÉTHODOLOGIE PEFA APPLIQUÉE AUX COLLECTIVITÉS LOCALES"

Transcription

1 L AFD ET LA MÉTHODOLOGIE PEFA APPLIQUÉE AUX COLLECTIVITÉS LOCALES Améliorer la gestion des finances publiques locales Yaoundé AFD

2 LES COLLECTIVITÉS LOCALES, ACTEURS MAJEURS DES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT URBAIN POUR L AFD L urbanisation rapide des pays en développement et la généralisation progressive des politiques de décentralisation ont conduit l AFD à faire de l appui aux collectivités locales un axe fort de son plan d orientation stratégique. La gamme d intervention très variée de l AFD pour financer le développement urbain (notamment : financement direct de la collectivité locale, avec ou sans garantie de l État ; financement de l État rétrocédé à la collectivité locale ; ligne de crédit logée dans une banque commerciale) lui permet de s adapter au niveau de maturité des collectivités. Aujourd hui, l AFD est reconnue comme un bailleur de fonds précurseur en matière de financement des collectivités locales. AFD AFD Nouakchott, Mauritanie À travers ses financements, l AFD vise également à renforcer les capacités des collectivités locales partenaires, afin qu elles puissent garantir l efficacité et la durabilité des investissements réalisés : d une part, par des actions de formation à destination de la maîtrise d ouvrage, contribuant à l amélioration de leur capacité à définir des objectifs, à suivre la réalisation des projets, à mettre en place des financements adaptés ; d autre part, par le renforcement de la santé financière des collectivités et par un appui à l amélioration de leur capacité de gestion et de mobilisation de recettes. Bamako, Mali LA PERFORMANCE DE LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT Un système efficace de gestion des finances publiques (GFP) est indispensable pour la mise en œuvre des politiques de développement. En effet, l atteinte des objectifs du Millénaire pour le Développement, et en particulier la réduction de la pauvreté, ne requiert pas seulement une augmentation des dépenses mais aussi une optimisation de l utilisation des ressources. Trois objectifs budgétaires principaux sont visés par la GFP : (i) la discipline budgétaire, (ii) l allocation stratégique des ressources et (iii) la prestation efficiente des services publics. L intérêt croissant que l AFD porte au soutien budgétaire et aux prêts dits «sous-souverains» directement aux collectivités, a eu comme corollaire une vigilance renforcée vis-à-vis des capacités de GFP. Dans cette logique, l AFD a été pionnière dans la déclinaison d outils tels que le diagnostic PEFA aux collectivités locales. Ceci, afin d objectiver la qualité de leur gestion financière et de mettre en œuvre des plans de réforme de la GFP.

3 L INITIATIVE PEFA : UN OUTIL COMMUN D ANALYSE DES FINANCES PUBLIQUES Lancée en décembre 2001, l initiative PEFA (Public Expenditure and Financial Accountability «Dépense publique et responsabilité financière», en français) est le fruit d un partenariat entre : la Banque mondiale ; la Commission européenne ; le ministère britannique du Développement international ; le secrétariat d État suisse à l Economie ; le ministère français des Affaires étrangères ; le ministère royal des Affaires étrangères de Norvège ; le Fonds monétaire international. Lors de la Déclaration de Paris sur l efficacité de l aide en 2005, les États se sont engagés à accroître le nombre de pays en développement dotés d un système de gestion des finances publiques respectant les bonnes pratiques internationales. L initiative PEFA contribue à la mise en œuvre de cet engagement. Elle a pour objectifs de permettre aux pays et à leurs partenaires techniques et financiers : d évaluer la performance des systèmes de gestion des finances publiques (GFP) ; de promouvoir la mise en œuvre de réformes et de mesures de renforcement des capacités. LE PROGRAMME D ASSISTANCE TECHNIQUE AUX ENTITÉS INFRA-ÉTATIQUES DU FONDS DE CONSEIL EN INFRASTRUCTURE PUBLIQUE-PRIVÉE Le programme d assistance technique aux entités infra-étatiques (Sub-National Technical Assistance-SNTA) a été lancé en 2007 dans le but d aider les entités infra-étatiques et les entreprises publiques à accéder au financement privé sans garanties souveraines. Il est géré par le Fonds de conseil en infrastructure publiqueprivée (Public-Private Infrastructure Advisory Facility-PPIAF) de la Banque mondiale. L objectif du programme SNTA est d améliorer la capacité d emprunt de ces entités en finançant (i) des notations financières, (ii) des programmes d amélioration de la solvabilité financière, (iii) une assistance dans la préparation de financements, et (iv) le renforcement des connaissances des gouvernements en terme de financement privé sans garanties souveraines. À ce titre, il s est positionné en acteur incontournable du financement et de l accompagnement de diagnostics PEFA de collectivités locales. SNTA et AFD s associent pour développer les capacités des gouvernements locaux en organisant des ateliers sur le management des recettes financières. Site du PPIAF : LE SECRÉTARIAT PEFA Le programme PEFA est administré par le Comité de pilotage de l initiative PEFA, composé d un représentant de chacun des sept partenaires, qui définit ses orientations et son plan de travail, et il est mis en œuvre par le Secrétariat PEFA. Le Secrétariat, entièrement financé par les ressources du programme, est un organisme indépendant installé dans les bureaux de la Banque mondiale à Washington, DC. Il assume les fonctions suivantes : diffusion et harmonisation de la méthodologie du cadre PEFA, assistance technique aux utilisateurs, suivi et garantie de la qualité des évaluations PEFA (revue des documents), formation des évaluateurs PEFA, aide à la recherche sur la GFP. Site du Secrétariat PEFA : Contact : Le cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques La réalisation des objectifs de l initiative PEFA repose sur une méthodologie commune d évaluation de la performance de la gestion des finances publiques, élaborée en Au moyen de 31 indicateurs, le cadre de mesure de la performance de la GFP, appelé «cadre PEFA», permet de mesurer six dimensions essentielles d un système de GFP transparent et organisé : 1) crédibilité du budget, 2) exhaustivité et transparence, 3) budgétisation fondée sur les politiques nationales, 4) prévisibilité et contrôle de l exécution du budget, 5) comptabilité, enregistrement de l information et rapports financiers, et enfin 6) surveillance et vérification externes. Le rapport sur la performance de la gestion des finances publiques Issu de l analyse des indicateurs, il rend compte de la performance de la GFP à l instant «t» et sert de base à l identification d un plan d action susceptible d améliorer la GFP.

4 L ADAPTATION DE LA MÉTHODOLOGIE POUR LES COLLECTIVITÉS LOCALES La méthodologie PEFA a été développée initialement pour évaluer la performance de la GFP des États centraux. Désirant promouvoir son utilisation au niveau des collectivités locales, l AFD a contribué à l adaptation de l outil PEFA dans un premier temps pour les villes de Dakar en 2008 et de Ouagadougou en Les enseignements opérationnels tirés de ces deux expériences ont fait l objet d un document de travail publié en Depuis lors, l AFD a accompagné les communes de Cotonou (2011), Nouakchott (2012) et Douala (2012) lors de leur processus d évaluation PEFA, confirmant ainsi la pertinence de cette méthodologie pour les collectivités locales. En 2013, le Secrétariat PEFA a publié une nouvelle version des Lignes directrices pour l utilisation du PEFA au niveau infranational qui détaille l application de l ensemble des indicateurs au contexte local et propose des modifications quant au contenu du rapport sur la performance. UN DOCUMENT DE TRAVAIL DE RÉFÉRENCE Le document de travail 124 intitulé «Métho dologie PEFA et collectivités infranationales : quels enseignements pour l AFD?» (Publi ca tion AFD, Frédéric Audras et Jean-Fran çois Almanza, 2012) propose une analyse de l application du cadre méthodologique PEFA aux entités infranationales, à travers l examen de 56 rapports d évaluation et l expérience pratique des équipes-projet de l AFD. ÉTAT DES LIEUX DES ÉVALUATIONS PEFA (AVRIL 2013) Entre 2005 et avril 2013, 218 évaluations PEFA ont été lancées au niveau national dans 138 pays. 75 % de ces évaluations ont été financées par la Banque mondiale et la Commission européenne. Désor mais, les évaluations répétées sont prépondérantes et permettent de déterminer les changements particuliers intervenus dans la performance d un système trois à cinq après la première évaluation. Depuis 2007, 117 évaluations ont été effectuées au niveau infranational dans 24 pays. La moitié de ces pays ont conduit des évaluations dans plus d une entité. 300 Évaluation PEFA Dakar, Sénégal UNE PREMIÈRE EXPÉRIMENTATION À DAKAR EN 2008 L évaluation PEFA de la ville de Dakar est la première opération pilote sur le continent africain d utilisation de la méthodologie pour une municipalité. Sur financement PPIAF, l exercice a été conjointement piloté par la ville de Dakar, l AFD et la Banque mondiale. Cette évaluation a démontré l intérêt de l ensemble des 31 indicateurs PEFA pour le niveau décentralisé. Mais elle a souligné également la sensibilité de l interprétation des résultats selon la position spécifique d une collectivité par rapport à la tutelle de l administration centrale. La ville de Dakar et l AFD ont utilisé cet outil lors de l octroi par l AFD à la ville d un prêt direct sans garantie de l État. L éva luation contribue également à nourrir le dialogue sur la gestion de la ville. AFD Évaluation PEFA par région au niveau infranational Premières évaluations Au niveau national 74 Évaluations répétées Au niveau infranational Afrique subsaharienne Amerique latine et Caraïbes Europe et Asie centrale Asie orientale et Pacifique Moyen-Orient et Afrique du Nord Évaluations prévues

5 VERS UNE APPROCHE INTÉGRÉE «ÉVALUATION/RÉFORMES» INCLUANT L ÉLABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE D UNE STRATÉGIE DE REFORMES L expérience de Douala Le rapport d évaluation PEFA de la Communauté urbaine de Douala (CUD) a été publié en novembre 2012 grâce au financement du Service de Coopération et d Action Culturelle de l Ambassade de France. Sur cette base, la CUD a élaboré, avec l appui financier de l AFD, et avec la participation de tous les acteurs concernés, une stratégie de réforme de la gestion des finances publiques (GFP) pour la période Afin de mesurer les progrès réalisés au fil du temps, les indicateurs d impact retenus pour cette stratégie sont les indicateurs du cadre PEFA. La démarche de Douala est jusqu à aujourd hui la plus poussée en termes de stratégie de réforme de la GFP suite à une évaluation PEFA. Le partenariat AFD-PPIAF Pour généraliser cette approche intégrée comprenant une évaluation PEFA et un soutien dans l élaboration d un plan de réforme de la GFP et d activités de renforcement de capacités, l AFD et le PPIAF ont décidé de renforcer leur partenariat. Le PPIAF pourrait ainsi financer conjointement l évaluation PEFA et la stratégie et/ ou le plan d action d un premier groupe de cinq ou six municipalités, ce qui favoriserait in fine l accès de ces municipalités à des prêts sous-souverains de l AFD. FORMER À LA MÉTHODOLOGIE PEFA : L ACTION AFD/CEFEB AVEC LE SECRÉTARIAT PEFA collectivités locales. Depuis 2009, l AFD, appuyée par son centre de formation (CEFEB), organise avec le secrétariat PEFA des formations à la méthodologie PEFA. Depuis 2012, ces formations sont plus spécifiquement orientées vers le public des L objectif poursuivi est de contribuer au renforcement de la connaissance de la méthodologie PEFA par les cadres des collectivités locales des pays partenaires de l AFD. Ceci, afin de leur permettre de piloter des évaluations et d être en mesure d utiliser les résultats pour élaborer des plans d action en matière de gestion des finances publiques locales. SÉMINAIRE PEFA POUR LES CADRES D ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES ET DE COLLECTIVITÉS LOCALES EN AFRIQUE DE L OUEST ET CENTRALE DAKAR - 30 MAI AU 1 ER JUIN 2012 CEFEB CEFEB Ce séminaire de réflexion doublé d une formation sur la méthodologie PEFA appliquée aux collectivités locales a été organisé par l AFD en collaboration avec le Secrétariat PEFA. L objectif était de conforter le processus d évaluation PEFA, d améliorer la qualité des rapports et d accompagner leur utilisation dans le cadre de réformes des systèmes de GFP. Il a réuni à Dakar pendant trois jours un public mixte composé de cadres de collectivités locales, de futurs auditeurs PEFA et de partenaires bailleurs. Le programme de la formation s est organisé autour de présentations théoriques, d exercices pratiques et de retours d expériences de collectivités ayant déjà réalisé une évaluation PEFA. Cycle de formation du parcours collectivites locales du CEFEB, Marseille

6 Cycle de formation du parcours collectivités locales du CEFEB, Marseille CEFEB Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l Outre-mer. Elle met en œuvre la politique définie par le Gouvernement français. Présente sur quatre continents où elle dispose d un réseau de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde, dont 9 dans l Outre-mer et 1 à Bruxelles, l AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation, santé maternelle, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique En 2012, l AFD a consacré plus de 6,9 milliards d euros au financement d actions dans les pays en développement et en faveur de l Outre-mer. Ils contribueront notamment à la scolarisation de 10 millions d enfants au niveau primaire et de 3 millions au niveau collège, et à l amélioration de l approvisionnement en eau potable pour 1,79 million de personnes. Les projets d efficacité énergétique sur la même année permettront d économiser près de 3,6 millions de tonnes d équivalent CO 2 par an. AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) 5 rue Roland Barthes Paris Cedex 12 France Tél. : Fax : CEFEB Les Docks - Atrium Place de la Joliette Marseille Tél.: Fax.: DÉPARTEMENT AFRIQUE SUBSAHARIENNE (AFR) DIVISION COLLECTIVITÉS LOCALES ET DÉVELOPPEMENT URBAIN (CLD) Le CEFEB est l Université d entreprise du groupe AFD au service des pays partenaires et de son propre personnel. Le CEFEB organise chaque année un Master professionnel et une soixantaine de séminaires de courte et moyenne durée sur les thématiques du développement. Exécution : Planet 7 Septembre 2013 Cette publication a été imprimée dans le respect de l environnement avec des encres végétales et sur du papier PEFC (gestion durable des forêts).

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L Agence Française de Développement ET L EAU EN TUNISIE Rendre l eau accessible à tous, durablement Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L'eau est vitale pour tous : rendons-la accessible, durablement!

Plus en détail

L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES

L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES Développer des complémentarités avec la coopération décentralisée L hôtel de ville d Istanbul / photo AFD L hôtel de ville de Ouagadougou / F.

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES Medellín, Colombie Benjamin Petit Les enjeux du développement urbain Lagos, Nigeria Ben Black Art Photography Le développement urbain en

Plus en détail

Biodiversité : Lancement du processus de création d un réseau de fonds fiduciaires de conservation africain

Biodiversité : Lancement du processus de création d un réseau de fonds fiduciaires de conservation africain Biodiversité : Lancement du processus de création d un réseau de fonds fiduciaires de conservation africain Le forum africain des fonds fiduciaires de conservation (FFC) a réuni à Dakar du 28 au 30 septembre

Plus en détail

AFD Photo agence. Des réponses adaptées aux nouveaux enjeux

AFD Photo agence. Des réponses adaptées aux nouveaux enjeux L AFD et les innovations financières pour le développement AFD Photo agence Des réponses adaptées aux nouveaux enjeux AFD Yves Terracol 4&5 MARS 2010 CITÉ DES SCIENCES ET DE L'INDUSTRIE PARIS - PARC DE

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE Promouvoir un développement durable et partagé L AFD ET LA MÉDITERRANÉE Le groupe Agence Française de Développement (AFD) est autorisé à intervenir

Plus en détail

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un projet à construire. Coopération de défense. Agence

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPERTISE FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE RESSOURCES COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPER EXPERTISE TISE EXPERTISE EXPERTISE

Plus en détail

Pierre Terdjman. Agence Française de Développement AGIR FACE AUX SITUATIONS DE FRAGILITÉ, DE CRISES ET DE VIOLENCE

Pierre Terdjman. Agence Française de Développement AGIR FACE AUX SITUATIONS DE FRAGILITÉ, DE CRISES ET DE VIOLENCE Pierre Terdjman Agence Française de Développement AGIR FACE AUX SITUATIONS DE FRAGILITÉ, DE CRISES ET DE VIOLENCE Quelques chiffres Près d un quart de la population mondiale, soit plus de 1,5 milliard

Plus en détail

Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera. Agence Française de Développement SRI LANKA

Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera. Agence Française de Développement SRI LANKA Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera Agence Française de Développement Sri Lanka Au cours des dernières années, deux événements majeurs ont marqué le pays : le tsunami dévastateur de 2004 et la fin du conflit

Plus en détail

Projet «Offres de formation»

Projet «Offres de formation» Projet «Offres de formation» Lignes diréctrices pour l'organisation, le pilotage et le subventionnement des offres de formation destinées aux collaborateurs ecclésiaux à l échelon de la Suisse et des régions

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Expert international en Education

Expert international en Education Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Expert(e) en Qualité/accréditation en Santé. Sénégal

Expert(e) en Qualité/accréditation en Santé. Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

«Formation, insertion et emploi des jeunes en Afrique» Conférence des Ministres 2014 du PQIP/DCTP. Abidjan, 21, 22 et 23 juillet 2014 Hôtel NOVOTEL

«Formation, insertion et emploi des jeunes en Afrique» Conférence des Ministres 2014 du PQIP/DCTP. Abidjan, 21, 22 et 23 juillet 2014 Hôtel NOVOTEL REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------------------ MINISTERE D ETAT MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «Formation, insertion et emploi

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

AFD Emmanuel Baudran. l afd et le maroc. Un partenariat diversifié

AFD Emmanuel Baudran. l afd et le maroc. Un partenariat diversifié AFD Emmanuel Baudran l afd et le maroc Un partenariat diversifié L AFD et le Maroc, vingt ans de partenariat L AFD a démarré son activité au Maroc en 1992 : plus de 2,7 milliards d euros ont été engagés

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière Projet stratégique Coopération forestière 2009-2013 UCFF Union de la Coopération Forestière Française GCF Groupe Coopération Forestière Adhésion et Partage sont les deux valeurs essentielles du projet

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie :

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie : Termes de référence du conseiller technique principal du Ministère de l Eau, de l Assainissement et de l Hydraulique Villageoise (MEAHV) 1. Contexte et justification Le principal défi du MEAHV réside dans

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Assistant Technique International pour la Communication MAROC

Assistant Technique International pour la Communication MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

Conférence des Ministres sur le Renforcement des capacités de Leadership pour la gouvernance décentralisée et la Réduction de la pauvreté

Conférence des Ministres sur le Renforcement des capacités de Leadership pour la gouvernance décentralisée et la Réduction de la pauvreté PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL Conférence des Ministres sur le Renforcement des capacités de Leadership pour la gouvernance et la Réduction de la pauvreté Yaoundé 28 30 mai 2008 Partenariat

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

Carrefour. de l économie

Carrefour. de l économie 2006/9A année 10 Carrefour. de l économie «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Une nouvelle identité pour le SPF Economie

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

PROJET : Arrêté ministériel du

PROJET : Arrêté ministériel du RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique PROJET : Arrêté ministériel du relatif à la formation obligatoire des assistants de prévention, des conseillers de prévention

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Capitalisation du PMIE

Capitalisation du PMIE Capitalisation du PMIE 14 décembre 2010 Conseil et Formation / Far Conseil Sommaire 1. Les enseignements tirés de l expérience 2. La chaîne d accompagnement du créateur et les conditions de son efficacité

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

La cible 10 établie par les objectifs de développement pour le Millénaire (ODM)

La cible 10 établie par les objectifs de développement pour le Millénaire (ODM) L IDA EN ACTION Alimentation en eau et assainissement : améliorer les services destinés aux pauvres La cible 10 établie par les objectifs de développement pour le Millénaire (ODM) vise à réduire de moitié,

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC MAURITANIE NIGER SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE BURKINA FASO RWANDA TOGO BÉNIN CAMEROUN RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS. 4 décembre 2014

PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS. 4 décembre 2014 PRÉSENTATION DE L OFFRE DE FORMATION FUSIONS 4 décembre 2014 Accompagnement des regroupements par l Amue + Conférence à Rennes le 28 mai 2015 : "coordination territoriale : anticiper les changements".

Plus en détail

Gestion de projets artistiques et culturels

Gestion de projets artistiques et culturels Gestion de projets artistiques et culturels Méthodologie de projet : de l idée à l évaluation (réf. 101A) Philippe Fabre Consultant en ressources humaines Philippe Fabre Conseil 2 jours 16 et 23 mai 2014

Plus en détail

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU)

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Termes de références du consultant Objet : Appui à l élaboration de la suite

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Présentation de la Maison de l Entreprise

Présentation de la Maison de l Entreprise Présentation de la Maison de l Entreprise Organisation Intermédiaire de Développement du Secteur Privé Historique La Maison de l Entreprise du Bénin est née de la transformation, d une association professionnelle

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans une perspective de développement

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Le programme de médecine mobile

Le programme de médecine mobile Le programme de médecine mobile UN ENGAGEMENT DU CLUB SANTE AFRIQUE AUPRES DU LEGENDAIRE PROGRAMME DES FLYING DOCTORS OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6 et 8 1 CFAO : membre actif du

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA Niamey les 27, 28 et 29 Avril 2011 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. Le dispositif institutionnel global 3. L Agence régionale pour

Plus en détail

Morocco / Maroc (706) Programme UNITWIN / Chaires UNESCO. Rapport d activités. Période d activités: avril 2006-décembre 2007

Morocco / Maroc (706) Programme UNITWIN / Chaires UNESCO. Rapport d activités. Période d activités: avril 2006-décembre 2007 Morocco / Maroc (706) Programme UNITWIN / Chaires UNESCO Rapport d activités Période d activités: avril 2006-décembre 2007 Chaire UNESCO «Eau, Femmes et pouvoir de décisions» Rapport rédigé par : Dr. Asma

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Renforcement des compétences pour la Promotion de l Egalité entre les sexes en Afrique et dans les pays d Asie de l ouest

Renforcement des compétences pour la Promotion de l Egalité entre les sexes en Afrique et dans les pays d Asie de l ouest Division de la Promotion de la Femme, Département des Affaires économiques et sociales et Centre africain pour le Genre et le Développement, Commission économique pour l Afrique Renforcement des compétences

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES EN TERME «D ANCRAGE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE DANS LA SPHERE ECONOMIQUE DES PAUVRES» TERMES DE REFERENCE

EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES EN TERME «D ANCRAGE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE DANS LA SPHERE ECONOMIQUE DES PAUVRES» TERMES DE REFERENCE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES EN TERME «D ANCRAGE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE DANS LA SPHERE ECONOMIQUE DES PAUVRES» I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION TERMES DE REFERENCE Dans le cadre de l Initiative

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

L AFD ET LES VILLES. Collectivités locales et coopération décentralisée

L AFD ET LES VILLES. Collectivités locales et coopération décentralisée L AFD ET LES VILLES Collectivités locales et coopération décentralisée Delphine LIEVIN L AFD ET LES VILLES LE FAIT MUNICIPAL Les politiques de décentralisation se traduisent par un transfert de responsabilités

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable

L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable Le Groupe Banque Populaire est adhérant du Pacte Mondiale depuis le 26 juillet 2007 et réitère son soutien au Pacte Mondiale des Nations

Plus en détail

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1

Copyright 2014 Organisation mondiale des douanes - Tous droits réservés 1 Les activités d'apprentissage et de développement de l OMD Doter les personnels des Membres d une plus grande autonomie pour pérenniser leurs efforts de réforme Copyright 2014 Organisation mondiale des

Plus en détail

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE Conférence des bailleurs de fonds sur le projet régional du développement du tourisme dans un réseau de parcs et aires transfrontaliers en Afrique de l Ouest Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 I. Contexte

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE FORMATION I. FONDAMENTAUX SUR LES PPP Dakar, 5 juin 2012 Agenda Présentation de

Plus en détail

Charte béninoise des services essentiels

Charte béninoise des services essentiels Charte béninoise des services essentiels Projet 1. Préface par le Président de la République 2. Code de gestion durable des services essentiels 3. Résolution du Quadrilogue du 24 mai 2006 4. Programme

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 L Acsé, un établissement public de l Etat au service de la cohésion sociale et de la politique de la ville L Acsé, un établissement public

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail