BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL"

Transcription

1 Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ entreprises industrielles, artisanales, commerciales et de services. Interrogés sur le niveau d activité, les finances, l emploi, les investissements et le contexte économique, les chefs d entreprise donnent leur opinion sur les tendances des 3 derniers mois et les perspectives sur le court terme. BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS Indicateurs Bilan au 31/03/2013 Sans objet Chiffre d affaires 17% 29% 54% Carnet de commandes 6% 29% 38% 27% Nombre de clients 13% 41% 46% Marges 2% 52% 46% Trésorerie 23% 38% 39% Emploi salarié 7% 77% 16% Investissements 26% - 74% Contexte économique 2% 21% 77% Repli de l activité - Baisse du chiffre d affaires sur un an dans de nombreux secteurs. - Carnets de commandes globalement moins étoffés et manque de visibilité. - Santé financière toujours fragile avec des trésoreries insuffisantes et des marges contractées. - Programmes d investissements encore limités. - Quelques tensions sur l emploi salarié. - Face à l ampleur et la durée de la crise, l inquiétude des chefs d entreprise s accentue. BILAN SECTORIEL STABILITE Commerce et artisanat alimentaires Industrie Métal - Mécatronique Chimie Industrie agroalimentaire Industrie de la pierre et des matériaux Services aux particuliers Finances et assurances Textile - Cuir et Habillement PROGRES Grande distribution Commerce Culture et Loisirs Automatismes Artisanat Travail des Métaux DECELERATION Hygiène - soins - beauté Hôtels - Cafés - Restaurants Immobilier Services aux entreprises Réparations - Transports - Autres services RECUL Commerce et réparation automobile Commerce de gros Commerce d équipement de la personne Commerce d équipement du foyer Industrie du bois et des meubles BTP Imprimerie Autres fabrications

2 Page 2 1 er trimestre 2013 ZOOM SUR LE COMMERCE & LA GRANDE DISTRIBUTION Alimentaire - Activité tout juste correcte avec un chiffre d affaires en baisse sur 1 an. Toutefois, l épisode de la viande de cheval dénoncée en début d année semble profiter aux bouchers offrant des produits de qualité. - Le niveau de la trésorerie remonte et les difficultés de règlement fournisseurs se réduisent. - Maintien de l emploi salarié dans un climat économique qui s assombrit à nouveau, face à des comportements d achats plus rationnels. Commerce de gros - Chiffre d affaires en net recul et prévisions d activité négatives. - Malgré une amélioration sur les marges et la trésorerie, les postes clients et fournisseurs se dégradent. Baisse du portefeuille clients pour 1/3 des grossistes. - Stabilisation de l emploi sur le passé comme sur les prochains mois. - Retour en force du pessimisme. Commerce et réparation auto - Poursuite du ralentissement, tant dans la vente que dans la réparation, avec un CA en baisse pour une grande majorité des professionnels. - Allongement permanent du crédit clients qui pèse sur la trésorerie et le poste fournisseurs. - Investissements toujours au point mort. - Légère contraction de l emploi salarié. - Contexte économique largement dominé par le pessimisme. Peu de perspectives de relance. Equipement du foyer - Chiffre d affaires toujours en recul sous l effet conjugué d une baisse des prix et des volumes, plus sévère dans le meuble et l électroménager. Le secteur du bricolage est également freiné par un marché immobilier en berne. - Tensions persistantes sur les marges et la trésorerie et difficultés grandissantes sur le poste fournisseurs. - Emploi encore préservé, mais moral des chefs d entreprise au plus bas. Equipement de la personne - Bilan des soldes d hiver très décevant (sauf pour l e-commerce) avec une fréquentation et un chiffre d affaires en baisse par rapport à la saison dernière. - Niveau de trésorerie faible, sans incidence sur le règlement des fournisseurs. - Investissements toujours limités et quelques craintes sur l emploi à venir. - Conjoncture économique encore dégradée et pessimisme à nouveau généralisé. Culture et loisirs - Activité globalement mieux orientée qu en fin d année, notamment sur le marché du sportloisirs, et perspectives plus optimistes. En revanche, le secteur des jeux et jouets subit le contrecoup de l euphorie de Noël et enregistre une baisse du CA. - Amélioration de la situation financière et stabilisation de l emploi. - Reprise partielle des investissements. - Progression de l indice de confiance. Hygiène, soins et beauté - Résultats toujours mitigés selon les activités : chiffre d affaires stable, voire en progression dans la parfumerie, mais recul pour l optique. La pharmacie quant à elle subit les effets des différentes politiques d économies imposées au secteur santé. - Forte baisse des marges qui impacte les postes trésorerie et fournisseurs. - Stabilisation de l emploi dans un climat économique unanimement dégradé et ne donnant aucun signe de reprise. Grande distribution - Activité plutôt bien orientée dans les grandes surfaces, notamment sur le rayon alimentaire avec un chiffre d affaires stable ou en progression. - Nette amélioration de la situation financière grâce à une reconstitution des marges et des trésoreries. - Investissements limités à quelques projets d extension (création de drives). - Quelques baisses d effectif, dans un climat conjoncturel qui suscite plus d inquiétude que d espoir. Perception du contexte économique Contexte actuel Prochains mois Dégradation : 80 % Optimistes : 10 %

3 Page 3 1 er trimestre 2013 ZOOM SUR L INDUSTRIE & LE BTP Bois - Meuble - Trimestre décevant pour l ensemble des acteurs, avec un chiffre d affaires fréquemment en retrait sans réelles perspectives d augmentation. - Grande faiblesse des carnets de commandes et de la visibilité. - Trésoreries et marges en repli constant, avec une tension accrue sur le poste clients. - Quelques investissements en projet, mais recul de l emploi dans un contexte 100 % négatif. - Bâtiment Travaux Publics - A de rares exceptions près, activité en baisse y compris dans le 2 nd œuvre, sans reprise escomptée. - Visibilité inférieure à la normale et rareté des clients. - Aucune amélioration de la situation financière, rendue très difficile par la vigueur de la concurrence. - Investissements au compte-gouttes, mais qui pourraient reprendre légèrement avant l été. - Quelques embauches, mais tout autant de fins de contrats dans un pessimisme quasi général. Pierre - Matériaux - Pas d amélioration de l activité. Les carnets de commandes, faibles, devraient au mieux se maintenir. - Situation financière moyenne. Postes clients et fournisseurs tendus sans évolution favorable attendue. - Reprise des investissements annoncée au printemps. - Quelques soucis sur les effectifs dans un contexte qui reste morose. Agroalimentaire - Augmentation de l'activité avant les fêtes de Pâques, mais l atonie de la demande actuelle laisse présager un recul, malgré une hausse du nombre de clients. - Repli des marges escompté avant l été, mais stabilité des autres indicateurs financiers. - Les investissements réalisés ne seront pas reconduits. - Les effectifs, à l équilibre, pourraient se dégrader. - Le contexte des affaires est toujours perçu comme morose, mais l indice de confiance remonte légèrement. Métal - mécatronique - Activité toujours satisfaisante, quoiqu en léger recul, et la reprise escomptée est plus faible qu en janvier. - Carnets de commandes et visibilité d un bon niveau. - Marges et trésorerie susceptibles d augmenter dans quelques unités. Postes clients/fournisseurs en tension. - Les investissements effectués récemment seront repris, mais à un rythme plus faible. - Les effectifs, en augmentation cet hiver, pourraient baisser d autant durant les mois à venir. - Le pessimisme reste de rigueur, malgré une petite remontée de la confiance. Chimie - Activité toujours difficile dans les plastiques, satisfaisante dans les autres branches avec des carnets de commandes fréquemment au-dessus de la normale et une bonne visibilité. - Les marges repartent à la baisse, mais le poste clients ne pèse pas sur les trésoreries. - Bonne tenue des investissements et de l emploi. - L appréciation du contexte économique reste réservée. Electronique - Automatismes - Chiffre d affaires globalement satisfaisant, bien qu en retrait par rapport à fin. L activité devrait au minimum se maintenir, en raison de la bonne orientation des plans de charge. - Les marges et les trésoreries, stables, sont jugées satisfaisantes malgré des retards de paiement. - Quelques investissements non reconductibles. - Emploi, essentiellement en CDI, inchangé. - Retour de l optimisme, dans un climat général des affaires majoritairement négatif. Imprimerie - Chiffre d affaires moyen, en dépit d une augmentation du nombre de clients. - Avec des carnets de commandes limités, les prévisions d activité sont mesurées. - Baisse des trésoreries et effritement des marges. - Pas d investissement et compressions d effectifs annoncées dans un contexte toujours déprimé Cuir et Peaux - Maroquinerie - Reprise en maroquinerie et activité convenable en mégisserie avec une meilleure visibilité. - Perspectives mitigées pour le printemps. - Marges correctes, mais baisse des trésoreries attendue face à l allongement du crédit clients. - Quelques investissements, qui seront reconduits. - Pas d inquiétudes sur l emploi, dans un climat de confiance mitigé, mais en voie d amélioration. Textile - Habillement - - Activité en progrès, mais la faiblesse actuelle des carnets de commandes devrait avoir un impact. - Nouvelle baisse des marges et des trésoreries attendue dans une majorité d entreprises. - Le nombre de clients a cessé sa progression et on observe toujours des difficultés de paiement. - Les investissements sont appelés à croître légèrement tandis que les effectifs se maintiennent. - Toutefois, l appréciation du contexte économique présent et à venir est négative à 100 %. Perception du contexte économique Contexte actuel Prochains mois Dégradation : 71 % Optimistes : 13 %

4 Page 4 1 er trimestre 2013 ZOOM SUR LES SERVICES & LE TOURISME Immobilier - Chiffre d affaires inégaux, mais globalement trimestre en baisse, avenir incertain. - Les marges sont stables, voire en diminution et les trésoreries en baisse. - Le nombre de clients est en recul pour une majorité de sondés. - Investissements réduits. - Réduction de l emploi salarié (CDI). - Contexte économique dégradé (50 %) et avenir envisagé avec pessimisme par 1 entrepreneur sur 2. Transports - Activité mitigée et pas de prévision d augmentation pour le 2ème trimestre. - Marges et trésoreries moyennes. - Délais de paiement des clients plus longs et quelques difficultés de règlement fournisseurs. - Investissements faibles. - Stabilité de l emploi, mais contraction (CDI) prévue dans les prochains mois. - Conjoncture économique défavorable et pessimisme pour l avenir. Services aux entreprises - 1/4 des dirigeants est satisfait de son C.A, mais la moitié envisage une diminution pour les prochain mois. - Marges en recul et trésoreries en baisse chez 1/3 face à un allongement du crédit clients. - 2/3 des entreprises connaissent des difficultés pour régler leurs fournisseurs. - Quelques baisses d effectif (CDI). - Investissement en recul. - L appréciation du contexte économique reste défavorable ; pessimisme pour l avenir. Hôtels Cafés Restaurants - Activité insatisfaisante pour plus des ¾ et prévisions modestes. - Diminution des marges et de la trésorerie. - Allongement des délais de paiement clients. - Fréquentation faible. - Quelques investissements. - Baisse de l emploi (CDI/CDD) mais prévisions d embauches (CDI/CDD). - Pour la quasi-totalité des panélistes, le contexte économique est dégradé et le pessimisme pour l avenir est majoritaire. Services aux particuliers - Résultats mitigés de l activité et prévisions modestes pour le 2ème trimestre. - Les marges et les trésoreries souffrent. - Nombre de clients en baisse chez 40 %. - Poursuite des investissements. - Quelques compressions d effectif (CDI). - La totalité des sondés constate une nouvelle dégradation du contexte économique et le pessimisme est très important pour l avenir. Finances et assurances - Chiffre d affaires moyen et prévisions inégales. - Marges et trésoreries stables. - Les délais de paiement des clients sont plus longs chez certains. - Quelques tensions sur le poste fournisseurs. - Bonne tenue des investissements. - Stabilité de l emploi. - Conjoncture économique défavorable et avis partagés pour les prochains mois. Perception du contexte économique Contexte actuel Prochains mois Dégradation : 76 % Optimistes : 13 %

5 Page 5 1 er trimestre 2013 ZOOM SUR L ARTISANAT Alimentaire - Résultats très moyens pour plus de la moitié des sondés, l avenir ne semble pas meilleur non plus. - Les marges restent stables, quelques inquiétudes pour la prochaine période. - La fréquentation et les délais de paiement clients se maintiennent. - Les trésoreries sont faibles et le 2 ème trimestre n augure pas d amélioration. - Pas de difficultés sur le poste fournisseurs. - Peu ou pas d investissements réalisés. - L emploi est préservé pour le moment. - Contexte économique peu optimiste. - Travail des métaux - Activité à peu près correcte sur ce début d année, prudence pour l avenir. - Stabilité et maintien des marges et des effectifs. - Les carnets de commandes sont relativement bien remplis, et ce jusqu à l été. - Les trésoreries sont jugées moyennes. - Pas de dégradation du règlement clients et pas de souci pour honorer les factures des fournisseurs - Des investissements réalisés pour plus de la moitié des répondants. - Conjoncture économique peu encourageante. Textile cuir habillement - Chiffre d affaires correct sur les 3 derniers mois. - Les prévisions sont orientées à la stabilité. - Maintien des marges présent et à venir. - Les trésoreries sont cependant tendues et les prochains mois ne devraient pas être meilleurs. - Avis partagés sur le niveau des carnets de commandes avec une visibilité à seulement 1 mois. - La fréquentation client est inchangée pour 2/3 des sondés mais les délais de règlement augmentent significativement. - Pas de projet d investissement. - Les professionnels du secteur jugent l activité économique en nette dégradation et le pessimisme est de rigueur. Bois et Ameublement Ce secteur n a pas pu être analysé en raison d un nombre insuffisant de réponses. Bâtiment - Volume d activité jugé mauvais, en baisse sur 1 an et les avis sont mitigés pour l avenir. - Forte diminution des marges, inquiétudes pour ce printemps. - Les carnets de commandes peinent à se remplir avec une visibilité à 3 mois. - Trésoreries tendues et situation financière préoccupante pour beaucoup de panélistes. - Les paiements clients sont stables et on observe peu de soucis pour régler les factures fournisseurs. - Aucun investissement réalisé et pas de projet. - Les emplois sont maintenus pour le moment. - Les inquiétudes quant à l avenir sont fortes, la situation économique est jugée préoccupante. Autres fabrications - Des indicateurs d activité moyens, voire mauvais, en ce début 2013 pour 2/3 des sondés. - Les prochains mois devraient suivre cette tendance. - Forte diminution des marges et des carnets de commandes vraiment insuffisants avec une visibilité à 1 mois maximum. - Inquiétudes sur les trésoreries, jugées faibles. - Les professionnels craignent une dégradation de leur situation financière à terme. - Les investissements sont reportés et pas de projet à venir. Les effectifs restent stables mais jusqu à quand? - Climat économique morose. Réparation Transports et autres services - Trimestre en perte d activité pour 80 % des professionnels interrogés, en baisse par rapport à et perspectives incertaines. - Maintien des marges. - Avis partagés sur les carnets de commandes qui ont du mal à se remplir et peu de visibilité. - Le portefeuille clients accuse une baisse significative. - Contraction des trésoreries et situation financière difficile pour certains. - Report des investissements. - Des réductions d effectifs sont envisagées. - Une activité économique qui inquiète, un pessimisme qui s accroît. Perception du contexte économique Contexte actuel Prochains mois Dégradation : 68 % Optimistes : 12 %

6 Page 6 1 er trimestre 2013 PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINS MOIS COMMERCE & GRANDE DISTRIBUTION INDUSTRIE & BTP Activité et CA Marges et trésorerie Investissements Emploi Contexte économique Activité et CA Marges et trésorerie Investissements Emploi Contexte économique SERVICES & TOURISME ARTISANAT Activité et CA Marges et trésorerie Investissements Emploi Contexte économique Activité et CA Marges et trésorerie Investissements Emploi Contexte économique Principaux facteurs d inquiétude Crise qui s installe dans la durée, autant en France qu en Europe Fiscalité et charges des entreprises trop importantes Absence de mesures de relance de la part du gouvernement et crise de confiance Climat social tendu et pessimisme généralisé Principaux facteurs d espoir Une meilleure appréhension du marché par les entreprises Le retour à des produits et services de qualité, la recherche de nouveaux partenariats Le développement export et l innovation Les beaux jours qui vont faire du bien au moral

7 Page 7 1 er trimestre 2013 QUELQUES REPERES Démographie des établissements Evolution du nombre d'établissements Commerce Industrie Services Artisanat T2 T3 T4 T2 T3 T Commerce Industrie Services Artisanat T2 Evolution du nombre de salariés T3 T4 T2 T3 T Source : Fichier CCI du Tarn et Répertoire des Métiers Ces chiffres ne sont pas cumulables en raison des doubles inscrits Jugements d ouverture de procédure collective aux Greffes d Albi et Castres sur 1 an 30 Sauvegarde Redressement judiciaire Liquidation judiciaire Source : Greffes d Albi et de Castres 2013 Commerce extérieur Montants importés et exportés dans le Tarn en K Exportations Importations Source : Direction Nationale des Statistiques du Commerce Extérieur (DNSCE)

8 Page 8 1 er trimestre 2013 QUELQUES REPERES Emploi Emploi 11, ,5 10 9,5 9 8,5 8 7,5 7 Evolution du taux de chômage Evolution du taux de chômage 31/03/ /03/ 31/03/ Demandeurs d emploi de moins de 25 ans 19 % Tarn Midi Pyrénées France Demandeurs d emploi de 25 à 49 ans 59 % Demandeurs d emploi de 50 ans et plus 22 % Demandeurs d emploi de moins de 25 ans 15 % Source Demandeurs : DIRECCTE d emploi de 25 à 49 ans 62 % Demandeurs d emploi de 50 ans et plus 23 % Source : DIRECCTE Hôtellerie Tourisme Hôtellerie -Tourisme Evolution des demandeurs d emploi Evolution des demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A dans le Tarn Femmes Hommes 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% Taux d'occupation dans les hôtels tarnais ,0% Source : CDT 81 0,0% Mai Avril Mars Février Janvier Données Banque de France Juin Déc. Nov. Oct. Sept. Août Juillet Source : CRT Données Banque de France voir ce qu ils peuvent fournir Tendances régionales En Midi-Pyrénées, la tendance observée le mois précédent s est poursuivie. L activité a enregistré un nouveau repli dans l industrie, tandis qu une légère progression des courants d affaires est constatée dans les services marchands. Un certain raffermissement est attendu au cours des prochains mois, la demande semblant retrouver un peu de vigueur.

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 3 4 4ÈME TRIMESTRE La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en janvier 2015 auprès d un échantillon d environ 800 entreprises industrielles,

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE NOVEMBRE 28 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Auvergne Tendances régionales novembre 28 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE METHODOLOGIE D ENQUETE Ressenti des chefs d entreprise sur le 2 nd semestre 2013 et perspectives pour le semestre à venir Enquête réalisée en collaboration avec

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 Les dirigeants Drômois misent toutefois sur une stabilisation des indicateurs au prochain trimestre. Suivez l actualité

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels Aubois

Cahiers Conjoncturels Aubois Cahiers Conjoncturels Aubois Tendances 1 er Prévisions 2 nd 29 ème édition Septembre 1 Synthèse Constats SECTEURS D ACTIVITE Prévisions Evolution CA Note d activité Note de confiance Perspectives d évolution

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire

Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire 1er semestre 2014 - Edition juillet 2014 Ce semestre, que retenir dans l artisanat régional? Pour mémoire, le second semestre 2013 avait été marqué

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Conjoncture économique en Loir-et-Cher

Conjoncture économique en Loir-et-Cher Février 0 - N Conjoncture économique en Loir-et-Cher Résultats de l enquête menée entre le er et le 8 février 0 Analyse réalisée sur la base de réponses exploitables La Chambre de et d' de Loir-et-Cher

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

La situation économique des Hautes-Pyrénées

La situation économique des Hautes-Pyrénées La situation économique des Hautes-Pyrénées Juillet 2009 CONTEXTE GENERAL Morosité ambiante des chefs d entreprises déjà constatée lors de l enquête de conjoncture en octobre 2008. Hautes-Pyrénées initialement

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Observatoire du BÂTIMENT

Observatoire du BÂTIMENT Observatoire du BÂTIMENT De votre Centre de Gestion Agréé e trimestre MAÇONNERIE - COUVERTURE - ÉLECTRICITÉ - MENUISERIE - PLOMBERIE - CARRELAGE - PLÂTRERIE - PEINTURE CHIFFRES CLÉS EN AQUITAINE Les indicateurs

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Août 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

Dans le contexte de l après-crise, les interrogations sur le risque d une. Quels secteurs seront créateurs d emplois en 2015? 1

Dans le contexte de l après-crise, les interrogations sur le risque d une. Quels secteurs seront créateurs d emplois en 2015? 1 Quels secteurs seront créateurs d emplois en 2015? 1 Au sein du Centre d analyse stratégique (CAS) a été menée en novembre 2010 une étude sur les évolutions à venir de l emploi à l horizon 2020 avec un

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

Mais pas la fin des turbulences

Mais pas la fin des turbulences Point conjoncturel d avril d 2009 Le creux de la récession r semble proche Mais pas la fin des turbulences Conférence de presse Wavre, le 22 avril 2009 1 Point conjoncturel avril 2009 Messages-cl clé Wallonie

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

Etudes et Prospective

Etudes et Prospective Etudes et Prospective 0 5 9 7 4 3 2 Conjoncture économique des entreprises de la Haute-Garonne Bilan 2014 & Perspectives 2015 Editorial Dans le cadre de cette 13 ème enquête annuelle de conjoncture, la

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Principaux résultats Méthodologie de l enquête Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon national de

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

L EDITO DU PRESIDENT

L EDITO DU PRESIDENT L EDITO DU PRESIDENT L Observatoire Péï, c est le premier observatoire de tendance économique lancé par l Ordre des Experts-Comptables de La Réunion! L expert-comptable est en prise directe avec l une

Plus en détail

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 213 V2. 17 Mars 214 1 Synthèse des données du 4 ème Trimestre

Plus en détail

Intervention économique 20 novembre 2013

Intervention économique 20 novembre 2013 20 novembre 2013 Au troisième trimestre le PIB a reculé de 0,1% après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. Pour l année 2013, la croissance est estimée à 0,1 %, soit la deuxième année consécutive

Plus en détail

PME Wallonie-Bruxelles

PME Wallonie-Bruxelles UCM National asbl Situation au 2 e trimestre 2015 PME Wallonie-Bruxelles Charlie TCHINDA Economiste - Statisticien Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses d un panel d indépendants

Plus en détail

Le baromètre économique des services en France

Le baromètre économique des services en France Le baromètre économique des services en France M a i 2 0 1 3 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 salarié dans les services Le chiffre d affaires des services... p. 5 La valeur

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Juillet 2013 Traduction de l étude «Lage und Prognosen Chemie/ Pharma» réalisée par BAKBASEL Traduction faite par Anne Fritsch, Verbanet, et Virginie

Plus en détail

information aux médias

information aux médias Marche des affaires au 3 e trimestre 213 Réserves de travail à un niveau record Les réserves de travail des bureaux d étude ont continué à augmenter et se montent désormais à plus d une année. C est l

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES NEWSLETTER DÉCEMBRE 2015 Sous la direction d André Letowski L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES Ce mois-ci nous vous proposons 6 axes d analyses La conjoncture : une légère amélioration,

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier 99 99 99 998 999 nombre d entreprises 9 8 99 8 9 9 Le secteur artisanal

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

ANALYSE CONJONCTURELLE JUIN 2014

ANALYSE CONJONCTURELLE JUIN 2014 ANALYSE CONJONCTURELLE JUIN 2014 Emploi L emploi a continué à se dégrader en 2013, mais le rythme de dégradation semble avoir ralenti, la tendance semblant se confirmer sur les premiers mois de 2014. Taux

Plus en détail