RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1"

Transcription

1 EN RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 21 novembre 2007 sur le chantier situé au 969, rue St-Timothée à Montréal Inspecteurs : Patrick Cyrenne Pierre Beaupré Date du rapport : 18 avril 2008

2 Rapport distribué à : Monsieur «B»,, Le Oxxford Monsieur «C»,, R2LM ( Québec inc.) Monsieur «D»,, Construction Mozart inc. Me Luc Malouin, coroner Monsieur Jean Lavallée, président, FTQ Construction Monsieur Pierre Labelle, président CPQMC Monsieur Ted McLarean, président, CSN Construction Monsieur François Vaudreuil, président, CSD Monsieur Sylvain Gendron, président, Syndicat québécois de la construction Monsieur Richard Lessard, directeur, Direction de la santé publique, Régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal-Centre

3 TABLE DES MATIÈRES 1 RÉSUMÉ DU RAPPORT 1 2 ORGANISATION DU TRAVAIL STRUCTURE GÉNÉRALE DU CHANTIER ORGANISATION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL MÉCANISMES DE PRISE EN CHARGE GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ 3 3 DESCRIPTION DE L ACTIVITÉ EFFECTUÉE DESCRIPTION DU LIEU DE TRAVAIL DESCRIPTION DE L ACTIVITÉ EFFECTUÉE LORS DE L ACCIDENT 4 4 ACCIDENT : FAITS ET ANALYSE CHRONOLOGIE DE L'ACCIDENT CONSTATATIONS ET INFORMATIONS RECUEILLIES ÉNONCÉS ET ANALYSE DES CAUSES L OUVERTURE DE LA CAGE D ESCALIER EST DIRECTEMENT ACCESSIBLE ALORS QUE LE TRAVAILLEUR S EN APPROCHE POUR Y RÉCUPÉRER SES OUTILS LA PLANIFICATION ET LA SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ RELATIVE AUX OUVERTURES SONT DÉFICIENTES 7 5 CONCLUSION CAUSE DE L'ACCIDENT AUTRES DOCUMENTS ÉMIS LORS DE L ENQUÊTE 8 ANNEXES ANNEXE A : Accidenté 9 ANNEXE B : Croquis 10 ANNEXE C : Photos 11 ANNEXE D : Liste des témoins et des autres personnes rencontrées 14

4 SECTION 1 1 RÉSUMÉ DU RAPPORT Description de l'accident Le 21 novembre 2007, trois travailleurs effectuent des travaux de pose de panneaux de gypse dans l unité de condo 301. Après la pause matinale, alors que M. «A» allait récupérer ses outils à l étage, à proximité de l ouverture de la cage d escalier, il perd l équilibre et chute en se heurtant la tête sur le plancher de l étage inférieur. Conséquences M. «A» décède de ses blessures. Source : CSST Abrégé des causes L ouverture de la cage d escalier est directement accessible alors que le travailleur s en approche pour y récupérer ses outils; La planification et la supervision de la sécurité relative aux ouvertures sont déficientes. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 1

5 Mesures correctives Le rapport a été émis au maître d œuvre le 21 novembre Des mesures correctives et une méthode de travail ont été exigées à l employeur pour éliminer les dangers de chutes des travailleurs. Un arrêt des travaux a été ordonné par ce rapport pour les travaux effectués au troisième étage de l immeuble. Le rapport a été émis au maître d œuvre le 3 décembre 2007 pour autoriser la reprise des travaux au troisième étage de l immeuble. Le présent résumé n'a pas comme tel de valeur légale et ne tient lieu ni de rapport d'enquête, ni d'avis de correction ou de toute autre décision de l'inspecteur. Il ne remplace aucunement les diverses sections du rapport d'enquête qui devrait être lu en entier. Il constitue un aide-mémoire identifiant les éléments d'une situation dangereuse et les mesures correctives à apporter pour éviter la répétition de l'accident. Il peut également servir d'outil de diffusion dans votre milieu de travail. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 2

6 SECTION 2 2 ORGANISATION DU TRAVAIL 2.1 Structure générale du chantier M. «B» est un auto constructeur résidant à Richelieu. Le projet en cours est son premier projet de construction. M. «B» octroie les contrats aux différents sous-traitants pour la réalisation des travaux de construction. Le projet de construction est géré par Construction Mozart inc., M. «D» est le de cette entreprise. Construction Mozart inc. s assure de la bonne gestion du projet et du suivi de celui-ci pour M. «B». M. «B» est donc maître d œuvre du projet et a, entre autre, engagé R2LM ( Québec inc.) pour les travaux de pose de panneaux de gypse. M. «A» œuvre à titre de poseur de systèmes intérieurs pour cette compagnie depuis une semaine. Cependant, M. «A» a plusieurs années d expérience dans le domaine de la construction. Le jour de l accident, environ 20 travailleurs œuvrent sur ce chantier. L encadrement est assuré par deux personnes. 2.2 Organisation de la santé et de la sécurité du travail Mécanismes de prise en charge À titre de maître d œuvre, M. «B» n a pas élaboré de programme de prévention. D ailleurs, aucun document formel n est élaboré par M. «B» concernant l organisation de la santé et sécurité sur ce chantier. Le sous-traitant R2LM possède un programme de prévention général, mais il n est pas disponible sur le chantier au moment de l accident Gestion de la santé et de la sécurité Aucun processus formel n est mis en place afin de gérer la santé et sécurité sur le chantier de construction. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 3

7 SECTION 3 3 DESCRIPTION DE L ACTIVITÉ EFFECTUÉE 3.1 Description du lieu de travail Le projet en cours est la construction d un bâtiment résidentiel de 3 étages comportant 23 unités de condo portant le nom de Le Oxxford. La valeur du projet est estimé à 3,5 millions $. Au moment de l accident, les unités de condo situées au premier et au deuxième étage sont complétées à environ 90 %. Les unités du troisième étage sont complétées à environ 45 %. L unité de condo 301 est situé au troisième étage de l immeuble. L unité comporte deux niveaux, le rez-de-chaussée et le premier étage donnant accès à l extérieur à deux terrasses (avant et arrière). Un escalier temporaire est en place afin d accéder au premier étage du condo. Les travailleurs peuvent également accéder à l étage par le condo adjacent en empruntant la terrasse. La hauteur entre le plancher du rez-de-chaussée du condo 301 et le plancher du premier étage est de 4,5 mètres à l endroit où l accident a eu lieu. L ouverture de la cage d escalier, située à l extrémité est du condo est de 5,7 m x 1,9 m. Les outils des travailleurs sont présents à l étage où les travaux de pose de feuilles de gypse viennent de se terminer. Il y a une partie de plancher bordant le mur sur le côté est de l unité de condo 301. Cette partie de plancher mesure 0,9 mètre de large (annexe C, photo n 3). Cinq plates-formes d échafaudage sont placées côte à côte à l extrémité sud de l ouverture de la cage d escalier près de la porte-fenêtre (annexe C, photo n 3). Les plates-formes d échafaudage servent normalement de plancher dans un échafaudage. Les extrémités des plates-formes viennent se fixer sur les boulins de l échafaudage. 3.2 Description de l activité effectuée lors de l accident Les travaux de pose de feuilles de gypse sont terminés à l étage. Au moment de l accident, les travailleurs allaient récupérer leurs outils afin d aller travailler dans la salle de bain du rez-de-chaussée. Des travaux de charpenterie, d électricité, de pose de système intérieur sont en cours lors de l accident. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 4

8 4 ACCIDENT : FAITS ET ANALYSE 4.1 Chronologie de l'accident SECTION 4 Le mercredi 21 novembre 2007 vers 6 h 30, au début du quart de travail, les travailleurs de R2LM s affairent à la pose de feuilles de gypse au plafond du premier étage l unité de condominium 301. Pour effectuer ce travail, l ouverture de la cage d escalier est recouverte de plates-formes d échafaudage et de feuilles de contreplaqué afin de créer un plancher uniforme et d installer un échafaudage (annexe C, photo n 2). Les travaux de pose de gypse se terminent vers 9 h 30. À la fin des travaux, les platesformes sont empilées près de la porte patio située du côté sud et les feuilles de contreplaqué sont enlevées pour être transférées dans une autre unité de condominium afin d en fermer l ouverture de la cage d escalier de celle-ci. Au moment où les travailleurs quittent pour la pause vers 10 h, l ouverture de la cage d escalier de l unité 301 est laissée sans protection contre les chutes. Vers 10 h 30, après la pause, M. «A» et ses confrères de travail se rendent à l étage de l unité 301 pour récupérer leurs outils afin d aller œuvrer dans la salle de bain située à l étage inférieur. Les outils de M. «A» se trouvent sur la section de plancher de 0,9 mètre bordant le mur est à proximité de l ouverture de la cage d escalier. Au moment où il récupère ses outils, il perd l équilibre et tombe dans l ouverture de la cage d escalier. Un appel est fait au 911, le décès est constaté par le médecin d Urgence Santé sur les lieux vers 10 h Constatations et informations recueillies Il faut noter qu avant l arrivée des inspecteurs de la CSST, M. «D», pour le propriétaire, déplace les plates-formes d échafaudage, pour les placer au-dessus de l endroit d où a chuté M. «A» (annexe C, photo n 3). M. «D» nous a informé qu il a déplacé les plates-formes d échafaudage pour accéder de façon sécuritaire à la porte patio. La quantité de plates-formes présentes sur les lieux est insuffisante pour recouvrir la totalité de l ouverture. Constatations M. «A» fait une chute de 4,5 mètres. Les travaux de pose de gypse sont terminés à l étage de l unité 301. L ouverture de la cage d escalier est sans protection contre les chutes à notre arrivée sur les lieux. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 5

9 Cinq plates-formes d échafaudage sont installées de part et d autre la cage d escalier au-dessus de l endroit où M. «A» a chuté, laissant une partie de l ouverture de l escalier sans protection (annexe C, photo n 3). La section de plancher où était situé M. «A» avant l accident a une largeur de 0,9 mètre. Les dimensions de l ouverture de la cage d escaliers sont de 5,7 m x 1,9 m. Les outils des travailleurs sont près de l ouverture de la cage d escalier à l étage. Les travailleurs utilisent un escalier temporaire afin d accéder à l étage. Informations recueillies M. «A» a plusieurs années d expérience sur les chantiers de construction. M. «A» détient un certificat de sécurité générale sur les chantiers de construction. M. «A» circulait sur la section de plancher de 0,9 mètre localisée entre le mur est et l ouverture de la cage d escalier. M. «A» est à l emploi de R2LM depuis M. «A» allait récupérer ses outils afin d aller travailler dans la salle de bain au rezde-chaussée. M. «A» a perdu l équilibre. M. «E» et M. «F» sont à proximité de M. «A» au moment de l accident (annexe B, croquis n 1). Des travaux de pose de panneaux de gypse sont prévus dans l unité de condominium adjacente. Avant l accident, des panneaux de contreplaqué ont été transférés dans une unité de condominium adjacente pour recouvrir l ouverture d une autre cage d escalier. 4.3 Énoncés et analyse des causes L ouverture de la cage d escalier est directement accessible alors que le travailleur s en approche pour y récupérer ses outils Le matin de l accident, après l installation des panneaux de gypse au plafond de l étage, les éléments recouvrant l ouverture de la cage d escalier ont été enlevés. Sans couvercle, garde-corps ou rambarde, l ouverture de l escalier est directement accessible à quiconque s en approchant de toute direction ou perdant l équilibre à proximité de cette ouverture. Après la pause, M. «A» et ses confrères retournent à l étage récupérer leurs outils. M. «A» se dirige sur la portion de plancher de 0,9 mètre à l étage où sont localisés ses outils. À cet endroit, il est exposé à un danger de chute à la moindre perte d équilibre. En récupérant ses outils, M. «A» fait une chute de 4,5 mètres. Selon les informations recueillies, personne n a été témoin direct des faits précis pouvant expliquer la chute de M. «A». 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 6

10 Cette cause est retenue La planification et la supervision de la sécurité relative aux ouvertures sont déficientes Pour exécuter les travaux de pose de panneaux de gypse, un couvercle est installé sur l ouverture de l escalier. Ainsi, les travailleurs sont protégés contre le danger de chute vers le niveau inférieur. À la fin de ces travaux, le couvercle est retiré pour être placé sur une ouverture semblable dans une autre unité de condo. L utilisation de cette mesure de sécurité semble donc planifiée. Cependant, après ces travaux, l ouverture est laissée sans protection. Ainsi, toute personne ayant à circuler ou à exécuter d autres travaux à proximité est exposée à une chute de 4,5 mètres. Cette déficience de la planification et de la supervision de la mise en place des mesures de sécurité relatives aux ouvertures a fait en sorte que le travailleur a été exposé à un danger de chute. Cette cause est retenue. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 7

11 SECTION 5 5 CONCLUSION 5.1 Causes de l'accident L enquête nous permet d identifier deux causes pour expliquer cet accident : L ouverture de la cage d escalier est directement accessible alors que le travailleur s en approche pour y récupérer ses outils; La planification et la supervision de la sécurité relative aux ouvertures sont déficientes. 5.2 Autres documents émis lors de l enquête Le rapport qui a été remis au maître d œuvre le 21 novembre 2007 interdit tous travaux et exige la mise en place de mesures de protection contre les chutes. De plus, des mesures correctives et une méthode de travail ont été exigées à l employeur pour éliminer les dangers de chutes des travailleurs. Le rapport a été émis au maître d œuvre le 3 décembre 2007 pour autoriser la reprise des travaux au troisième étage de l immeuble. 969, rue Timothée, Montréal, le 21 novembre 2007 page 8

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides EN003785 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale des Laurentides Accident survenu le 13 mars 2009 sur un chantier de construction situé au 709, rue du Docteur-Gervais à Mont-Tremblant, entraînant le décès

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP RAPPORT D ENQUÊTE. Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP RAPPORT D ENQUÊTE. Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est RAPPORT D ENQUÊTE EN003929 Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est Direction régionale de Montréal-1 Inspecteurs : Pierre-Luc Labelle ing.

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1 EN003598 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel d un travailleur de l entreprise Av-Tech inc. le 4 novembre 2005 alors qu il exécutait des travaux électriques à Place Montréal

Plus en détail

Rapport d'intervention

Rapport d'intervention EN003294 Rapport d'intervention Numéro du rapport d'intervention R985572 Numéro du dossier d'intervention PIMC0010792 Identification du destinataire LES ENTREPRISES JPG BERGERON INC 53, rue Principale

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4229183 RAP1065154 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4229183 RAP1065154 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004090 Accident mortel survenu à un travailleur de l entreprise Constructions Brodeur et Brault Inc., le 7 décembre 2015, sur un chantier de construction situé au [ ] à Lac-Supérieur

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4211398 RAP1012159 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4211398 RAP1012159 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004048 Accident mortel survenu à un travailleur de l'entreprise Michel Sylvain, le 10 novembre 2014, sur un chantier situé au 881, rang de l Achigan Nord à L Épiphanie Direction régionale

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4200407 RAP0990913 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4200407 RAP0990913 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004028 Accident mortel survenu à un travailleur de l'entreprise Toitures Laflamme inc., le 25 avril 2014, sur un chantier situé au 1175, rue du Havre à Mascouche Direction régionale

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE (Version dépersonnalisée)

RAPPORT D ENQUÊTE (Version dépersonnalisée) RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4138427 RAP0722140 Dossier d intervention Numéro du rapport RAPPORT D ENQUÊTE (Version dépersonnalisée) Accident grave survenu à trois travailleurs et un président le 11 août 2010

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4140565 RAP0722816 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4140565 RAP0722816 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003874 Accident mortel survenu au président de l entreprise Multi Rénovations le 27 septembre 2010 sur le chantier situé au 1288 rue Sherbrooke est à Montréal Direction régionale de

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4164780 RAP0823108 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4164780 RAP0823108 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003945 Accident survenu à deux travailleurs de l'entreprise Revêtements de la Capitale inc. le 30 mars 2012, sur un chantier sis au 215, boulevard Louis XIV à Québec Direction régionale

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4065142 RAP0341743 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-2

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4065142 RAP0341743 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-2 EN003593 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal-2 Accident mortel survenu à un travailleur le 7 décembre 2005 à l'entreprise Emballages Mitchel-Lincoln Ltée 3737, boul. Thimens, arrondissement

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4214973 RAP1025070 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4214973 RAP1025070 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004059 Accident mortel survenu à un travailleur le 26 février 2015 à l entreprise Côme Richer située au 1849, chemin de la Lièvre Sud à Mont-Laurier (Québec) Direction régionale des

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003818 RAPPORT D ENQUÊTE Accident mortel survenu à un travailleur œuvrant pour Les entreprises P.A. Électrique inc. le 30 mai 2009 au 500, rue Sherbrooke Ouest à Montréal Direction régionale de Montréal-1

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003937 RAPPORT D ENQUÊTE Accident mortel d un travailleur de l entreprise Roger Tremblay et fils inc. survenu le 30 mars 2012 au 1319, Rang 4 à Normandin Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

ARBITRAGE EN VERTU DU CERTIFICAT DE GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ ET : LA GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ INC.

ARBITRAGE EN VERTU DU CERTIFICAT DE GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ ET : LA GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ INC. ARBITRAGE EN VERTU DU CERTIFICAT DE GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ ENTRE : LES PROJETS EUROPA INC. (L «ENTREPRENEUR») ET : LA GARANTIE DES IMMEUBLES RÉSIDENTIELS DE L APCHQ INC. (L «ADMINISTRATEUR»)

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de travail en espaces clos

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de travail en espaces clos Procédure de travail en espaces clos Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Terminus Racine (Montréal) Ltée demandeur et Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375 syndicat Décision n 05-005 Le 20

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1 EN003549 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 27 janvier 2005 au projet Condominiums Loft McGill Ouest 630, rue Williams à Montréal Inspecteur

Plus en détail

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La méthode d enquête de la CNESST Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La CNESST (Janvier 2016) Mission : La CNESST est une porte d entrée unique pour

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TOME II

MANUEL DE GESTION TOME II MANUEL DE GESTION Type de document : Directive et procédure Code : 38 Page 1 de 16 Titre : Déclaration d accident et d incident du travail Expéditeur : Direction des ressources humaines Approuvé le : 1984-12-18

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3 EN003584 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 3 Accident mortel survenu à une personne le 15 octobre 2005 sur le site du Stationnement Idéal inc. au 1225, rue Metcalfe à Montréal Nicole Dionne,

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT EN003550 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 30 septembre 2004 au chantier de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal,

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4211329 RAP1016014 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4211329 RAP1016014 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004052 Accident grave survenu le 27 novembre 2014 à un travailleur de la compagnie Services MRO inc. lors de travaux de nettoyage de gouttières d une résidence située sur l avenue Maplewood

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Marche à suivre en cas d accident

Marche à suivre en cas d accident Ce document permet de rencontrer les obligations légales relatives aux premiers secours ainsi qu à l enquête d accident. En combinant ces deux registres, on facilite le suivi des accidents de travail et

Plus en détail

Rapport d'intervention

Rapport d'intervention Rapport d'intervention EN003113 SCIERIE DES OUTARDES CAMP LA BLACHE CAMP FORESTIER SDO KILOMÈTRE 170 ROUTE FORESTIÈRE DE LA SCIERIE (901) I216751 3211885 12 CAMP FORESTIER SDO KILOMÈTRE 170 ROUTE FORESTIÈRE

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4142557 RAP0719160 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4142557 RAP0719160 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003871 Accident mortel survenu le 28 octobre 2010 à un travailleur de l entreprise Les Structures RYD inc. sur un chantier de construction à Marieville Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4127475 RAP0677343 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4127475 RAP0677343 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003838 Accident mortel survenu le 8 décembre 2009 à un travailleur de l'entreprise Les pneus Robert Bernard (Chambly) ltée 965, boulevard De Périgny, à Chambly Direction régionale de

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4037813 RAP0227224

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4037813 RAP0227224 EN003459 Commission de la santé et de la sécurité du travail Direction régionale des Laurentides Rapport d enquête sur l accident mortel d un travailleur le 2 avril 2004 chez RESCO CANADA INC. Jocelyn

Plus en détail

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Assainissement Diag Expertise A.D.E Frédéric LALLA Pont Rouz 29150 CAST Tél : 09 60 51 50 44 ou 06 88 15 62 63 Email : ade.lalla@orange.fr Rapport n : 2016-086-MAIRIE LANDUDAL Date : 07/04/2016 Page :

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT EN0003387 RAPPORT RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE MAURICIE-CENTRE-DU-QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN POMPIER LE 28 FÉVRIER 2003 À VICTORIAVILLE Ville de Victoriaville, 28 février 2003 Page 1

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1 EN003649 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal-1 Accident mortel survenu à un travailleur, le 17 août 2006 à l'entreprise Samuels Signs & Lighting, au magasin Zellers de la plaza Côte-des-Neiges

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT EN003591 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur de la compagnie Toitures et profiles métalliques Nobel St-Laurent inc. le 20 octobre 2005

Plus en détail

Modifications Règlementaires au RSST et CSTC. Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies

Modifications Règlementaires au RSST et CSTC. Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies Modifications Règlementaires au RSST et CSTC Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies Présenté le 4 Mai 2016 par: Henri Bernard, ing. & Éric Deschênes, ing. Conseillers-experts DGPI Nom de

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 347 REMPLAÇANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 28 RELATIF À LA SÉCURITÉ DANS ET AUTOUR DES PISCINES RÉSIDENTIELLES CONSIDÉRANT le règlement numéro 28 relatif

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/54/11 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 29 AOUT 2014 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-quatrième série de réunions Genève, 22 30 septembre 2014 RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DU PROJET DE NOUVELLE

Plus en détail

Procédure d accueil dans l INB 106

Procédure d accueil dans l INB 106 Page : 2/19 DIFFUSION DIFFUSION EXTERNE - Direction du LCP - Direction du LAL - Responsable LCP-CLIO - ACMO LCP-CLIO - Direction de l IAS - Responsable SCIENCES ACO DIFFUSION INTERNE - Direction de l -

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu

RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu EN003715 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu Un travailleur de Plomberie St-Luc inc. chute mortellement au chantier du restaurant La Banquette (9179-4388 Québec inc.) à Saint-Jean-sur-Richelieu

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990

RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990 EN002503 RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990 Dans la caserne de pompiers de la Corporation Municipale Ville St-Jovite

Plus en détail

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes Direction Départementale des Territoires de la Savoie Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes ( Loi du 12 juillet 2010 - Décret du 30 janvier 2012 ) Ce résumé des

Plus en détail

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES LA RUE Les devantures des commerces participent à la cohérence de la rue, elles respectent : Les limites du parcellaire

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4224004 RAP1054436 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4224004 RAP1054436 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004077 Accident mortel d un entrepreneur-électricien de l entreprise Jocelyn Breault inc., survenu le 19 août 2015, à l'entreprise Les Sables La-Ro ltée située au 1850, route 343 à

Plus en détail

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti L objet de la mission est de réaliser

Plus en détail

4 service interne: le service interne pour la prévention et la protection au travail;

4 service interne: le service interne pour la prévention et la protection au travail; Arrêté royal du 15 décembre 2010 relatif aux premiers secours dispensés aux travailleurs victimes d un accident ou d un malaise (M.B. 28.12.2010; erratum: M.B. 8.2.2011) Modifié par: (1) arrêté royal du

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003087 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention 166 RUE SULLIVAN VALLEYFIELD (QUEBEC) J6S2J3 N Éta ou ENL I201928 3157351 N de chantier Adresse du

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail Guide de la personne déléguée Déclaration des accidents de travail Décembre 2007 Introduction Toute enseignante ou tout enseignant peut être victime d un accident de travail. Le présent document se veut

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE VISITE D UNE INSTALLATION ÉLECTRIQUE DOMESTIQUE EN BASSE TENSION LORS DE LA VENTE D UNE UNITÉ D HABITATION

PROCÈS-VERBAL DE VISITE D UNE INSTALLATION ÉLECTRIQUE DOMESTIQUE EN BASSE TENSION LORS DE LA VENTE D UNE UNITÉ D HABITATION EXEMPLAIRE ORIGINAL N de rapport : 2015/04/01--005105 N de fiche : 1780956 Date d inspection : 01 avr. 2015 PROCÈS-VERBAL DE VISITE D UNE INSTALLATION ÉLECTRIQUE DOMESTIQUE EN BASSE TENSION LORS DE LA

Plus en détail

C est une question de sécurité!

C est une question de sécurité! C est une question de sécurité! Qu est ce qu Info-Excavation? Info-Excavation est un organisme à but non lucratif créé en 1993 Un centre de traitement des demandes de localisation, dédié à la prévention

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 Etude décembre 2009 Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4202972 RAP1005941 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4202972 RAP1005941 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004038 Accident mortel survenu le 11 juin 2014 à un travailleur de l'entreprise Climchauffe Inc. chez un client résidant au 634, rue Beaumanoir à Thetford-Mines Direction régionale

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure enquête et analyse d accident/incident

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure enquête et analyse d accident/incident Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 10 juin 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 11 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d

Plus en détail

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES Procédure de travail spécifique (1 de 6) Risques / BLESSURES Mesures préventives En partenariat avec les services d urgence et le maître d œuvre, les employés de ainsi que ses entrepreneurs sous-traitants,

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

(OLT4) (Entreprises industrielles, approbation des plans et autorisation d exploiter) 1

(OLT4) (Entreprises industrielles, approbation des plans et autorisation d exploiter) 1 Ordonnance 4 relative à la loi sur le travail (OLT4) (Entreprises industrielles, approbation des plans et autorisation d exploiter) 1 822.114 du 18 août 1993 (Etat le 1 er juin 2009) Le Conseil fédéral

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4228427 RAP1064436 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4228427 RAP1064436 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004088 Accident mortel survenu à un travailleur de l entreprise Service d entretien Carlos inc. le 21 novembre 2015 au Centre de transport Anjou de la STM situé au 8150, rue Larrey

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention d intervention Nom et adresse du destinataire MARIO BOUCHARD PAYSAGISTE INC 1081, CH. STE-MARGUERITE POINTE-CLAIRE, QC GOX IZO N ETA ou ENL N de chantier N région 15 Adresse du lieu de travail Année mois

Plus en détail

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours 1 Description L organisation des premiers secours dans l entreprise de construction est non seulement obligatoire mais également primordiale car les risques sont nombreux dans ce secteur et la fréquence

Plus en détail

Objet : Monsieur le directeur,

Objet : Monsieur le directeur, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2016-023742 Orléans, le 10 juin 2016 Objet : Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP80 37420 AVOINE Surveillance

Plus en détail

EQUIPEMENT ZONE MOULIN

EQUIPEMENT ZONE MOULIN EQUIPEMENT ZONE MOULIN Thème du chantier : Equipement de la zone moulin en prises de courant et prises informatiques. Cahier des charges du chantier : La zone dans laquelle est implanté le moulin n est

Plus en détail

Huit règles vitales pour la branche du bâtiment

Huit règles vitales pour la branche du bâtiment Huit règles vitales pour la branche du bâtiment La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles de sécurité. La sécurité au travail est une tâche

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT

REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT Centre National de la Recherche Scientifique Logo éventuel de l unité ou de l établissement partenaire REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT Nom de l unité ou du service : Code de l unité ou du service

Plus en détail

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 Vincent CHARLOT Jean René JOLY STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 MODALITES PRATIQUES 1. Durée minimale annuelle totale (S1 + S2) = 105 heures correspondant

Plus en détail

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES CLATEX COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES Alain Czyz - INERIS - BP2 60550 VERNEUIL EN HALATTE Tél: 03 44 55 65 42 Fax: 03 44 55 67 04 Alain.Czyz@ineris.fr

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Prévention des risques professionnels Année 2011-2012 La prévention des risques professionnels est un sujet de plus en plus présent dans les organisations actuelles. Pour être efficaces

Plus en détail

Piscine : Piscine hors terre

Piscine : Piscine hors terre Piscine : Est désigné comme une piscine Bassin extérieur ou intérieur ayant une profondeur d eau minimale de 60 centimètres, pouvant être vidé ou rempli une ou plusieurs fois par année, conçu pour la natation

Plus en détail

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS PROCÉDURE SERVICE DE LA SÉCURITÉ TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS 1 INTRODUCTION 1.1 Cette procédure s applique à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles, notamment

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460 Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460. Congrès Bitume Québec 22 Mars 2013 Présenté par Éric Deschênes ing. 1 Statistiques Répartition annuelle des

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

Signature : LU ET APPROUVÉ PAR 6 octobre 2009 Présidente-directrice générale

Signature : LU ET APPROUVÉ PAR 6 octobre 2009 Présidente-directrice générale PROCÉDURE TITRE : Cadenassage DÉPARTEMENT : CRSSS DE LA BAIE-JAMES Version n o 1 Destinataire : Tous les employés et gestionnaires du CRSSS de la Baie-James et tous les entrepreneurs externes Responsable

Plus en détail

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003495 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 15 JANVIER 2004, À QUÉBEC, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION DE TELUS. PAR : MONSIEUR JEAN

Plus en détail

ANNEXE 6 : DOCUMENTS ET REGISTRES OBLIGATOIRES DANS L ECOLE

ANNEXE 6 : DOCUMENTS ET REGISTRES OBLIGATOIRES DANS L ECOLE ANNEXE 6 : DOCUMENTS ET REGISTRES OBLIGATOIRES DANS L ECOLE I. Registres ou documents obligatoires dans le domaine de l hygiène et la sécurité... 2 1. Le registre santé et sécurité au travail (registre

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement.

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement. Simon VLIEGHE 17/06/1994 Lycée Colbert de Tourcoing Professeur de PSE : Mme COQUET Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013 Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4174003 RAP0841742 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4174003 RAP0841742 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003957 Chute mortelle d un coordonnateur survenue le 4 octobre 2012 à l'entreprise Moisson Montréal inc. située au 6880, chemin Côte-de-Liesse à Montréal, arrondissement Saint-Laurent

Plus en détail

Municipalité de Blue Sea Règlement 2013-025 relatif aux avertisseurs de fumée En vigueur depuis le 19 mars 2013

Municipalité de Blue Sea Règlement 2013-025 relatif aux avertisseurs de fumée En vigueur depuis le 19 mars 2013 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE BLUE SEA RÈGLEMENT 2013-025 RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE CONSIDÉRANT que depuis la commercialisation de l avertisseur de

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4160782 RAP0793572

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4160782 RAP0793572 RAPPORT D ENQUÊTE EN003930 Accident mortel survenu à un travailleur le 14 décembre 2011 à l'entreprise Triwest Trading (Canada) ltd située au 90, rue de Rotterdam à Saint-Augustin-de-Desmaures Direction

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Volume 1, année 1 Dépôt légal, Date de parution décembre 2005 VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Bonjour, Sommaire : Votre journal Concours Un nom à votre journal! Situation au Centre d hébergement Le site

Plus en détail

Je vous communique ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

Je vous communique ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 1 er juin 2016 CODEP-LIL-2016-021748 Mesdames les Drs X et Y Clinique Vétérinaire Les Cigognes 4, Boulevard André Lepoivre 62710 COURRIERES Objet : Inspection

Plus en détail

Personnel de l établissement

Personnel de l établissement INFORMATION DE GESTION IG-G4-1070-01 Prise des congés annuels Responsable de l application : Directeur des services administratifs À l usage de : Documents de référence : Personnel de l établissement Dispositions

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail

Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail Environnement et Travail Santé et sécurité au travail Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail «Quels sont mes droits en vertu de la loi?» «De quelle façon mon

Plus en détail