Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international. 3. L insolvabilité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international. 3. L insolvabilité"

Transcription

1 Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international 3. L insolvabilité

2 Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction : patrimoine, débiteur et créanciers

3 3. L insolvabilité Remarques liminaires : Le patrimoine du débiteur et les créanciers La défaillance du débiteur Les Procédures collectives

4 3. L insolvabilité Le patrimoine du débiteur et les créanciers Patrimoine du débiteur Droit de gage général Créancier chirographaire Créancier privilégié Créancier chirographaire Créancier privilégié

5 3. L insolvabilité Les Procédures collectives Créancier gagiste Créancier hypothécaire Créancier chirographaire Fisc Débiteur

6 3. L insolvabilité La défaillance du débiteur Entreprise en bonne santé Entreprise en difficulté Paiement des créances Recours individuels des créanciers Mesures d exécution Recours collectifs Recours individuels inefficaces

7 3. L insolvabilité 3.1. Les procédures collectives : droit français 3.2. La faillite internationale

8 3. L insolvabilité 3.1. Les procédures collectives : droit français

9 3.1. Les procédures collectives : droit français Présentation Loi du 26 juillet 2005 dite «loi de sauvegarde des entreprises» Ordonnance du 18 décembre 2008 Droit des entreprises en difficultés («faillite»)

10 3.1. Les procédures collectives : droit français Les finalités du droit des entreprises en difficultés Préserver les créanciers Apurer le passif Sauver le débiteur Sanctionner les débiteurs défaillants ou fautifs Réguler le marché (sécurité juridique) Maintenir l emploi

11 3.1. Les procédures collectives : droit français Schéma des procédures collectives Avant Cessation des paiements Après Traitement conventionnel des difficultés Alertes Mandat ad hoc Conciliation Sauvegarde Traitement judiciaire des difficultés Redressement judiciaire Liquidation judiciaire Source : D. Vidal, Droit des procédures collectives, Gualino, 2009, p. 5

12 3.1. Les procédures collectives : droit français Le traitement conventionnel Le mandat ad hoc - Mandataire désigné à la demande du débiteur en difficulté (et non des créanciers) Conciliation entre débiteur et créanciers - Entrep. en difficulté, pas en cessation de paiement depuis plus de 45 jours - Repose sur la volonté des créanciers - Discrétion de l accord

13 3.1. Les procédures collectives : droit français Le traitement judiciaire La procédure de sauvegarde de l entreprise - À la demande du débiteur en difficulté (et non des créanciers) - Ouverture d une période d observation (max 18 mois) Préparation du plan de sauvegarde Mesures de sauvegarde (meilleure administration, continuation des contrats, etc.) Limitation des initiatives des créanciers (interdiction d obtenir paiement, suspension des poursuites individuelles, arrêt du cours des intérêts) - Adoption d un plan de sauvegarde (délais, remise, etc.)

14 3.1. Les procédures collectives : droit français Le traitement judiciaire La procédure de redressement judiciaire - Débiteur en situation de cessation des paiements - Ouverture d une période d observation Interdiction de cession des parts sociales Présentation d offre de reprise par les tiers - Mise en place d un plan de redressement

15 3.1. Les procédures collectives : droit français Le traitement judiciaire La procédure de liquidation judiciaire - Débiteur en situation de cessation des paiements et dont le redressement est impossible Objectif de mettre fin à l entreprise ou de céder les biens et droits du débiteur - Nomination d un liquidateur judiciaire - Liquidation judiciaire : priorité des créanciers privilégiés

16 3. L insolvabilité La faillite internationale

17 3. L insolvabilité Droit commun de la faillite internationale Droit européen faillite internationale La loi-type de la CNUDCI

18 3. L insolvabilité Droit commun de la faillite internationale

19 3. L insolvabilité Enjeux: une ou plusieurs procédures collectives? Conception universaliste : une seule procédure collective Conception territorialiste plusieurs procédures collectives (une par Etat)

20 3. 1. Droit commun de la faillite internationale Hypothèses du droit français Ouverture d une procédure collective en France Ouverture d une procédure collective à l étranger

21 3. 1. Droit commun de la faillite internationale 1. Ouverture d une procédure collective en France Débiteur établi en France : Critère de rattachement : siège ou centre des intérêts du débiteur en France effet sur les biens situés à l étranger (universalisme) Débiteur non établi en France : Succursale ou agence En plus d une procédure étrangère effet sur les biens situés à l étranger (universalisme)

22 3. 1. Droit commun de la faillite internationale 2. Ouverture d une procédure collective à l étranger Principe : pas d effet de la procédure étrangère en France (territorialité) en l absence d exequatur Action des créanciers toujours possible en France Exception : exequatur du jugement étranger

23 3. L insolvabilité Droit européen de la faillite internationale

24 Droit européen de la faillite internationale Règlement 1346/2000, entré en vigueur le 31 mai 2002 Ouverture de la procédure collective dans l Etat où le débiteur possède le «centre de ses intérêts principaux» Présomption du lieu du siège social Effet de la procédure collective dans les Etats membres : Principe de reconnaissance immédiate et de plein droit (pas d exequatur) Exception : exequatur pour les mesures d exécution

25 Droit européen de la faillite internationale Exceptions : Droits réels compensation

26 3. L insolvabilité Loi-type de la CNDCI

27 3. 3. Loi-type de la CNDCI Objet effets internationaux des procédures collectives Pas applicable en France Comparaison avec le Règlement européen Points communs : Même critère : centre des intérêts principaux du débiteur Principe d universalité de la faillite

28 3. 3. Loi-type de la CNDCI Différences Reconnaissance non automatique de la procédure collective Mais prévision des effets : cession des poursuites individuelles, administration provisoire à l administrateur étranger, transposition des mesures conservatoires Coordination des procédures

29 Je vous remercie de votre attention!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction Garantie = assurance d être payé Difficulté accrue dans l ordre

Plus en détail

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES Introduction - Objectifs poursuivis par la loi du 26 juillet 2005 entrée en vigueur le 1 er janvier 2006 : Renforcement de la prévention (mandat ad hoc, conciliation), Anticipation

Plus en détail

THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS

THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS CHAPITRE 8 : L ENTREPRISE EN DIFFICULTE Comment concilier des intérêts contradictoires quand l entreprise est en difficulté? - redresser l entreprise? - maintenir

Plus en détail

La prévention des difficultés des entreprises

La prévention des difficultés des entreprises La prévention des difficultés des entreprises Le Tribunal de Commerce et la prévention judiciaire : - Convocation par le TC - Le Mandat Ad Hoc - La conciliation Anciens Juges du TC, Experts- Comptables,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

CHAPITRE 12 : L ENTREPRISE EN DIFFICULTE

CHAPITRE 12 : L ENTREPRISE EN DIFFICULTE CHAPITRE 12 : L ENTREPRISE EN DIFFICULTE La survie de l entreprise n a pas toujours été au cœur du débat lorsqu elle connaissait des difficultés. Longtemps faire faillite été considéré comme une faute

Plus en détail

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES.

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES. ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES présentation PRESENTATION GENERALE Ordonnance n 2014-326 en date du

Plus en détail

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES N 56 - MARCHES n 12 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 mars 2009 ISSN 1769-4000 REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES L essentiel Tirant le bilan de deux années d application de

Plus en détail

Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)

Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) L EIRL est une entreprise individuelle. Elle permet aux entrepreneurs individuels de mettre leur patrimoine personnel

Plus en détail

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Mylène Boché-Robinet - 2015 Procédures collectives : quels principes? Sauvegarde, SFA, SA Redressement judiciaire Liquidation

Plus en détail

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer difficulté Mode d emploi Accueil Benoît Cabanis, Vice Président de la CCIT Rennes Bretagne référent Création Transmission Animateur Jean-Marc Tariant, Finance & Stratégie, Syndicat Synextrans Intervenants

Plus en détail

Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers.

Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. La faillite Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés et simplifiés,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) Circulaires de la Direction des affaires civiles et du sceau Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2006

Plus en détail

UIA- Vérone 25 au 26 Janvier 2013

UIA- Vérone 25 au 26 Janvier 2013 UIA- Vérone 25 au 26 Janvier 2013 Entreprises en difficulté et Restructuration des dettes bancaires Par Silvestre TANDEAU de MARSAC Avocat au Barreau de Paris 1 Sommaire 1. LE MANDAT AD HOC et LA CONCILIATION

Plus en détail

Loi belge sur la continuité des entreprises

Loi belge sur la continuité des entreprises Loi belge sur la continuité des entreprises Introduction Loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises Entrée en vigueur le 1er avril 2009 Remplace la loi du 17 juillet 1997 sur le concordat

Plus en détail

Cessation d activité. Kit de cessation d activité

Cessation d activité. Kit de cessation d activité Cessation d activité Kit de cessation d activité Adie Conseil Cessation d activité Les documents sur internet M2 Cerfa 11682*01 Déclaration de modification >> lien vers la déclaration Exemple d annonce

Plus en détail

L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés.

L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés. L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés. Jean-François TOGNACCIOLI Avocat au Barreau de Nice Président de la Commission Droit des Entreprises

Plus en détail

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics FICHE 19 L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics 1. Qu est ce qu une entreprise en difficulté financière? 1.1. L entreprise en procédure de sauvegarde Les articles L. 620-1 et suivants

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES. TITRE I er. Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce. Art. 1 er.

AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES. TITRE I er. Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce. Art. 1 er. 1 AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES TITRE I er Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce Art. 1 er Le Livre VI du code de commerce est modifié conformément aux dispositions

Plus en détail

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE 1.9 DÉFINITION Procédure destinée à mettre fin à l activité de l entreprise ou à réaliser le patrimoine du débiteur par une cession globale ou séparée de ses droits et de ses biens. JURIDICTION COMPÉTENTE

Plus en détail

Introduction. Projet EBESM 3

Introduction. Projet EBESM 3 «Nouveau départ et seconde chance pour entreprendre» «L efficience de la loi 1995-34 relative au redressement des entreprises en difficultés économiques» RACHED BARKACHE Date: 12/09/2014 Projet EBESM 2

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA Commentaire Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014 Société Beverage and Restauration Organisation SA (Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d

Plus en détail

Procédures de sauvegarde, redressement ou de liquidation judiciaire

Procédures de sauvegarde, redressement ou de liquidation judiciaire Procédures de sauvegarde, redressement ou de liquidation judiciaire Ouverture l ouverture de la procédure C. com. art. L 621-1 Réunion dans les 10 jours du jugement d ouverture C. com. art. L 621-14 Période

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

Fiche réflexe à l'attention des chefs d'entreprise: Quelles démarches entreprendre dès l'apparition de difficultés financières?

Fiche réflexe à l'attention des chefs d'entreprise: Quelles démarches entreprendre dès l'apparition de difficultés financières? Fiche réflexe à l'attention des chefs d'entreprise: Quelles démarches entreprendre dès l'apparition de difficultés financières? Pour vous aider à analyser la nature des difficultés que vous rencontrez

Plus en détail

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance)

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) Livre VI - Des difficultés des entreprises Titre Ier - De la prévention des difficultés des entreprises Chapitre Ier - De la prévention des difficultés

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes salutations distinguées. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes salutations distinguées. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE-SAVOIE 18 RUE DE LA GARE / BP 330 74 008 ANNECY CEDEX TÉLÉPHONE : 04.50.51. POUR NOUS JOINDRE : Affaire

Plus en détail

ELEVEURS EN DIFFICULTE

ELEVEURS EN DIFFICULTE ELEVEURS EN DIFFICULTE Les repérer pour les aider, Connaître les dispositifs d accompagnement www.idele.fr 4 èmes Journées Techniques Caprines - 3 et 4 avril 2013 1 SOMMAIRE Avoir une situation financière

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS. I. Conditions d application de la procédure de traitement des situations de surendettement.

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS. I. Conditions d application de la procédure de traitement des situations de surendettement. LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Textes applicables : septembre 2003! Loi n 89-1010 du 31 décembre 1989 dite loi Neiertz entrée en vigueur le 1 er mars 1990! Loi n 95-125 du 8 février 1995! Loi n 98-657

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Rapport au Président de la République relatif à l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des difficultés

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011)

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011) SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011) Principales innovations apportées au cadre d'exercice et de surveillance de l'activité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES TRIBUNAUX DE COMMERCE. année 2008

TABLEAU DE BORD DES TRIBUNAUX DE COMMERCE. année 2008 Version du 11/5/29 année 28 ATTENTION : Les données statistiques antérieures à 25 émanent de la sous-direction de la statistique et des études (ministère de la Justice). Celles de 26 à 28 sont extraites

Plus en détail

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières 1 Rue de Morimont Site de l Espérance 90000 Belfort Votre contact «PREVENIR

Plus en détail

Projet de loi relative à la préservation des entreprises et portant modernisation du droit de la faillite

Projet de loi relative à la préservation des entreprises et portant modernisation du droit de la faillite Projet de loi relative à la préservation des entreprises et portant modernisation du droit de la faillite Conférence de presse du 21 janvier 2013 M. François Biltgen, Ministre de la Justice La philosophie

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel Commentaire Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014 Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel (Saisine d office du tribunal pour l ouverture de la procédure de liquidation judiciaire) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

... AU SURENDETTEMENT

... AU SURENDETTEMENT ... AU SURENDETTEMENT LES ASPECTS INTERNATIONAUX DU SURENDETTEMENT La reconnaissance et l exécution des jugements en matière de faillite les solutions proposées par l Union européenne et les Nations Unies

Plus en détail

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 1 Thèmes Avant la loi Après la loi Plafonnement des frais d incidents et

Plus en détail

Damien POIRIER. Rédacteur en Chef Macommune.info

Damien POIRIER. Rédacteur en Chef Macommune.info Damien POIRIER Rédacteur en Chef Macommune.info Catherine TIRVAUDEY Directrice UFR Sciences Juridiques Economiques Politiques et de Gestion Jean-Jacques PICHON Président Compagnie Régionale des Commissaires

Plus en détail

La procédure de sauvegarde fait évoluer le champ d application de la garantie des créances salariales et les conditions d intervention de l AGS.

La procédure de sauvegarde fait évoluer le champ d application de la garantie des créances salariales et les conditions d intervention de l AGS. Loi des entreprises Les conditions d intervention de l AGS en procédure Entrée en vigueur le 1 er janvier 2006, la loi des entreprises réforme les procédures collectives en intégrant une nouvelle approche

Plus en détail

Comment lutter efficacement contre les mauvais payeurs et améliorer la transparence?

Comment lutter efficacement contre les mauvais payeurs et améliorer la transparence? Comment lutter efficacement contre les mauvais payeurs et améliorer la transparence? Présentation de Maître Jean-Paul NOESEN 1, Rue du Saint Esprit Luxembourg 00352 27 47 020 L-1475 Luxembourg w Info@noesen.lu

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V.

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V. Commentaire Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014 M. Marc V. (Saisine d office du tribunal pour la résolution d un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS APPLICATION DE LA LOI ALUR COPOPRIÉTÉ IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS La loi instaure un fichier d immatriculation des copropriétés afin de prévenir leur dégradation. Cette immatriculation incombera aux

Plus en détail

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES 12 MAI 2004 SOMMAIRE Allocution de Dominique Perben Exposé des motifs Présentation du projet de loi 1. Maintien du mandat ad hoc 2. Traiter

Plus en détail

Actualités du droit de l entreprise en difficulté

Actualités du droit de l entreprise en difficulté 1 Actualités en matière de liquidation (déficitaire)......... 7 Roman AYDOGDU assistant à l U.Lg. Les procédures judiciaires menées par ou contre une société en liquidation.........................................

Plus en détail

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Osez l accompagnement des entreprises en difficulté Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Intervenants Eric JUSTAL, Président de la Commission du Tableau, devoirs et intérêts professionnels

Plus en détail

Numéro du rôle : 3897. Arrêt n 183/2006 du 29 novembre 2006 A R R E T

Numéro du rôle : 3897. Arrêt n 183/2006 du 29 novembre 2006 A R R E T Numéro du rôle : 3897 Arrêt n 183/2006 du 29 novembre 2006 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative aux articles 184, 185, 191, 192 et 261 du Code des sociétés, posée par la Cour d appel

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI 2 PLAN Première partie: Généralités sur les procédures collectives Seconde partie: Exposé

Plus en détail

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou de LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénomée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être déposé

Plus en détail

Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maîtriser

Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maîtriser Reprendre une entreprise en difficulté : un parcours à maîtriser Animé par : Anne GUILLERM ADC Conseil SYNEXTRANS Me Guillaume BROUILLET, Avocat à RENNES La reprise d une entreprise en difficulté serait

Plus en détail

B. Les différentes formes de gage et leurs sources. 2. Remise en question de la solution traditionnelle

B. Les différentes formes de gage et leurs sources. 2. Remise en question de la solution traditionnelle TITRE IV LE NANTISSEMENT CHAPITRE 1 er NOTIONS FONDAMENTALES Définition Généralités Section 2. Distinctions A. Le nantissement et antichrèse B. Les différentes formes de gage et leurs sources Section 3.

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. avec

LE SURENDETTEMENT. avec LE SURENDETTEMENT avec LES LOIS 1 ER texte spécifique au srdt dualité de la procédure : plan amiable//rjc 1989 LOI NEIERTZ «loi 89-1010 du 31/12/1989 : loi relative à la prévention et au règlement des

Plus en détail

du 13 au 17 juillet 2015

du 13 au 17 juillet 2015 1976 L'Université d'eté des Avocats vous propose, pour sa 40 ème session, un programme attractif et innovant offrant à votre choix trois semaines de formation au mois de juillet : 1 ère formation : du

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

Introduction Objectifs de la conférence

Introduction Objectifs de la conférence SOMMAIRE Introduction 1 Les premiers signes de difficulté 2 Les difficultés s accentuent mais l entreprise n est pas en cessation de paiement 3 L entreprise est en cessation de paiement 4 L entreprise

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN RAPPORT Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ Avocats au barreau de Paris, Membres du Conseil de l'ordre sur MISSION WARSMANN Séance du Conseil de l'ordre des Avocats de Paris du mardi DIFFICULTÉS

Plus en détail

La faillite internationale

La faillite internationale François MELIN Maître de conférences à la Faculté de droit d'amiens La faillite internationale L.G.DJ SOMMAIRE INTRODUCTION 11 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT FRANÇAIS DE LA FAILLITE INTERNATIONALE 17 TITRE 1

Plus en détail

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be 77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be Continuité Des Entreprises Vue générale de la loi du 31 janvier 2009 (entrée en vigueur le 1 er avril 2009) Structure

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

L EXÉCUTION DES MARCHÉS PUBLICS

L EXÉCUTION DES MARCHÉS PUBLICS L EXÉCUTION DES MARCHÉS PUBLICS 2 e Baccalauréat Commerce et développement HEFF Gauthier ERVYN ge@vdelegal.be Octobre 2014 I. PRINCIPAUX TEXTES LÉGAUX APPLICABLES À PARTIR DU 1 ER JUILLET 2013 a) La loi

Plus en détail

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives»

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» 1 Sommaire 1 2 3 4 5 Le Mandat Ad Hoc La Sauvegarde La Conciliation Le Redressement Judiciaire La Liquidation Judiciaire 2 Introduction

Plus en détail

Plan. I- Cadre juridique. II- Définition de Période d observation. III- Durée du période d observation

Plan. I- Cadre juridique. II- Définition de Période d observation. III- Durée du période d observation Plan I- Cadre juridique II- Définition de Période d observation III- Durée du période d observation IV- Le paiement des créances pendant la période d'observation I- Cadre juridique Loi n 95-34 du 7 avril

Plus en détail

Première partie Les sûretés personnelles 17

Première partie Les sûretés personnelles 17 Table des matières Introduction 3 I. Le créancier chirographaire... 3 II. Le rôle et les variétés de sûretés... 5 III. Le développement du rôle des sûretés et des garanties... 7 IV. Définition... 10 V.

Plus en détail

Textes de référence : Table des matières

Textes de référence : Table des matières LE TRAITEMENT JUDICIAIRE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE AUX PAYS-BAS Textes de référence :! Loi de 1893 sur la faillite! Loi du 16 mai 1925 sur le concordat! Articles 2-138 et 2-248 du Code civil Table

Plus en détail

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE LA PROCÉDURE PRUD HOMALE Le conseil de Prud hommes est compétent pour juger des litiges nés à l occasion du contrat de travail. La procédure comprend deux phases distinctes : la tentative de conciliation

Plus en détail

L'essentiel de la réforme des procédures collectives

L'essentiel de la réforme des procédures collectives L'essentiel de la réforme des procédures collectives L ordonnance n 2008-1345 du 18 décembre 2008 portant réforme du droit des entreprises en difficulté a été publiée au Journal Officiel du 19 décembre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 A-4-04 N 90 du 28 MAI 2004 IMPOT SUR LES SOCIETES IMPOT SUR LE REVENU - DISPOSITIONS PARTICULIERES - CREANCES FISCALES NEES DU REPORT EN ARRIERE

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 12 octobre 2008 FIICHE PÉDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Master 1, 1

Plus en détail

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011 022 Le surendettement Les Mini-Guides Bancaires Nouvelle édition Août 2011 4 6 8 12 14 16 18 22 26 28 Sommaire Le surendettement Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la procédure? Comment

Plus en détail

Chronique de droit bancaire et financier 2004 (Luxembourg) 1

Chronique de droit bancaire et financier 2004 (Luxembourg) 1 Chronique de jurisprudence / Rechtspraakoverzicht Chronique de droit bancaire et financier 2004 (Luxembourg) 1 Alex SCHMITT Avocat aux barreaux de Luxembourg et Bruxelles Etude Bonn Schmitt Steichen, Luxembourg

Plus en détail

N 230 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1995-1996. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 février 1996. PROPOSITION DE LOI

N 230 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1995-1996. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 février 1996. PROPOSITION DE LOI N 230 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1995-1996 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 février 1996. PROPOSITION DE LOI visant à réformer la faillite civile en Alsace-Moselle, PRÉSENTÉE Par MM. Philippe

Plus en détail

MANAGER DE TRANSITION

MANAGER DE TRANSITION MANAGER DE TRANSITION TURNAROUND MANAGEMENT / MANAGER LES MUTATIONS Décembre 2012 Christophe DYE chdye@franchi-r.com - +33 609 59 69 42 Manager de Transition 2 UNE EXPERTISE OPERATIONNELLE ADAPTÉE AUX

Plus en détail

FORUM DES CHEFS D ENTREPRISES ATELIER SUR LE DROIT DE L ENTREPRISE «POUR UNE RÉFORME DU DROIT DE L ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ»

FORUM DES CHEFS D ENTREPRISES ATELIER SUR LE DROIT DE L ENTREPRISE «POUR UNE RÉFORME DU DROIT DE L ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ» FORUM DES CHEFS D ENTREPRISES ATELIER SUR LE DROIT DE L ENTREPRISE Alger, 19 octobre 2015 «POUR UNE RÉFORME DU DROIT DE L ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ» Djamel Eddine LAKEHAL Avocat 1 NOTION DE DROIT DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale?

Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale? Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale? INTERVENANT Bâtonnier Joachim BILE-AKA Avocat Associé BILE-AKA, BRIZOUA-BI & Associés

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17 PREMIÈRE PARTIE LE CONTENTIEUX DE L IMPAYÉ : ENTRE EXPANSION DU PHÉNOMÈNE ET

Plus en détail

La procédure de conciliation applicable à l avocat en difficulté dans la loi de sauvegarde du 26 juillet 2005

La procédure de conciliation applicable à l avocat en difficulté dans la loi de sauvegarde du 26 juillet 2005 La procédure de conciliation applicable à l avocat en difficulté dans la loi de sauvegarde du 26 juillet 2005 DOCTRINE G0488 Marie-Claude HABAUZIT-DETILLEUX Avocat au Barreau de Paris Membre du conseil

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009 L ENTREPRISE FACE A LA CRISE 1 I] Les outils pour réagirr #La mensualisation des remboursements de crédit de TVA #Le remboursement anticipé des créances de carry back #Le remboursement accéléré des excédents

Plus en détail

Droit des sociétés : L actualité législative 2014/2015

Droit des sociétés : L actualité législative 2014/2015 Droit des sociétés : L actualité législative 2014/2015 Nouveautés issues de la Loi 2014-856 du 31/07/2014 dite «loi Hamon» et Décret 2014-1254 du 28/10/2014) L obligation d information périodique triennale

Plus en détail

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9 Table des matières Préambule............................ 7 Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire................ 9 Devoir de secours entre époux (art. 213)........................ 10 1. Frais funéraires

Plus en détail

LA REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES

LA REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES LA REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES Ordonnance n 2014-326 du 12 mars 2014 Décret n 2014-736 du 30 juin 2014 La réforme du droit des entreprises en difficultés est entrée en vigueur le 1er

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

Le nouveau Règlement Insolvabilité :

Le nouveau Règlement Insolvabilité : Le nouveau Règlement Insolvabilité : quelles évolutions? 8 avril 2015 LE TRAITEMENT SPECIFIQUE DES GROUPES DE SOCIETES SOMMAIRE DE L INTERVENTION 1. Logique du règlement ante réforme : une approche entité

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B4

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B4 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE B4 FORMATION, COMPOSITION ET GESTION DES ASSOCIATIONS RÉGIONALES DE COMPENSATION 2010 CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION 2010 ASSOCIATION

Plus en détail

Table des matières. 1. Paiement à la livraison ou acompte. 2. Quelques moyens de paiement. 1. Précautions générales

Table des matières. 1. Paiement à la livraison ou acompte. 2. Quelques moyens de paiement. 1. Précautions générales Table des matières Tables des matières Partie I : Demander un paiement comptant? 1. Paiement à la livraison ou acompte 1.1. PAS TOUJOURS POSSIBLE.................................... 2 1.2. DEMANDER UN

Plus en détail

RÈGLEMENT DE l AGIRC

RÈGLEMENT DE l AGIRC REGLEMENT DE L AGIRC Approuvé par la commission paritaire nationale le 22 septembre 2005 Modifié par la commission paritaire nationale le 21 mars 2006 Modifié par la commission paritaire nationale le 10

Plus en détail

ETRE CHEF D ENTREPRISE ET RENCONTRER DES DIFFICULTES FINANCIERES

ETRE CHEF D ENTREPRISE ET RENCONTRER DES DIFFICULTES FINANCIERES ETRE CHEF D ENTREPRISE ET RENCONTRER DES DIFFICULTES FINANCIERES Livre blanc MAITRE LATSCHA NOVEMBRE 2015 " NOS PLUS GRANDS HEROS SONT NOS CHEFS D ENTREPRISE " Maître Latscha 1 A PROPOS DE L'AUTEUR Henri

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F Horeca - Interdiction de fumer A2 Bruxelles, le 17 octobre 2011 MH/EDJ/JP 668.2011 AVIS sur LES CONSEQUENCES DE L ARRET DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR

Plus en détail

Les conditions de ces remises de dettes ont été fixées par deux décrets :

Les conditions de ces remises de dettes ont été fixées par deux décrets : CIRCULAIRE COMMUNE 2008-1 -DRE Paris, le 07/02/2008 Objet : Réforme du droit des entreprises en difficulté Participation aux décisions de la CCSF Madame, Monsieur le Directeur, Par circulaire Agirc-Arrco

Plus en détail

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir!

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! 11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! Av Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales ou artisans

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys Commentaire Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015 SELARL GPF Claeys (Conversion d office de la procédure de sauvegarde en une procédure de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été

Plus en détail

N Téléphone: n téléphone portable Adresse électronique :...@...

N Téléphone: n téléphone portable Adresse électronique :...@... Greffe du Tribunal de Commerce de SAINT NAZAIRE BP 274 44616 SAINT NAZAIRE CEDEX gtc.saint.nazaire@wanadoo.fr LIQUIDATION JUDICIAIRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE

Plus en détail

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE Evoquer le rôle du juge dans une matière transfrontalière suppose que soit préalablement abordée la double question de la compétence

Plus en détail

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Arrêté conjoint n 035/METPS/MINEFI du 12 juillet 2002, fixant les modalités d application de la loi n 2001-017 du 18 décembre 2001 portant réaménagement des procédures de recouvrement des cotisations sociales,

Plus en détail