L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité"

Transcription

1 L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur Adjoint de la CAF de la Gironde Nelly GUINARD, Directrice «famille/petite enfance» du CCAS de Metz Personnes-ressources : Madame STAMMLER, psychologue, Directrice de la Maison de la Petite Enfance, CCAS de Talence. Patricia PETIT, de l association Interlude à Bordeaux Présentation : «renforcer les liens parents / enfants, impliquer les parents dans l éducation de leurs enfants, repérer les familles en difficultés, les (ré)intégrer à la vie sociale : au-delà de l accueil de l enfant, la construction du lien social». * PRESENTATION DU FORUM ET DE SON CONTEXTE PAR LA PRESIDENTE, MADAME GENET : Le contexte : - renforcer les liens parents/enfants - impliquer les parents dans l éducation de leurs enfants - repérer les familles en difficultés, les réintégrer à la vie sociale - au-delà de l accueil de l enfant, la construction du lien social. Définition de la parentalité : - Tout ce qui concerne le lien parent - enfant. Bordeaux, les 16 et 17 octobre

2 La problématique : - Comment répondre et quelles réponses des CCAS et CIAS? Présentation des intervenants : * INTERVENTION DE MADAME GUINARD DU CCAS DE METZ : (Madame GUINARD, illustre son propos à l aide d une série de transparents intitulés «la parentalité dans tous ses états») Définition de la parentalité : Préalable nécessaire mais suffisant, il faut être parent. Dans ce domaine, l action du CCAS de Metz se décline en suivant plusieurs axes : 1/ Aider les parents dans le choix d un mode d accueil approprié à leurs besoins mise en place d un guichet unique destiné à assurer une coordination des modes d accueil au moyen, d une part de l information à destination des parents et d autre part, en gérant les inscriptions dans les différentes structures d accueil. les deux relais assistantes maternelles (R.A.M) de la commune accomplissent ces missions. 2/ Permettre aux parents de concilier vie sociale, familiale et professionnelle Les structures multi - accueil sont les mieux à même de prendre en compte les «nouveaux temps sociaux», la souplesse de leur fonctionnement, notamment en terme d horaires, répondant à la demande. 3/ Travailler le lien parent - enfant : les outils d une pédagogie moderne - L écoute des parents : Le contrat d accueil personnalisé formalise cette écoute et permet d orienter les parents vers un accueil du type familial ou collectif, par exemple. - L enfant découvre : Une large palette d activités est proposée dans les différentes structures d accueil. - Le dialogue parents - professionnels de la petite enfance Bordeaux, les 16 et 17 octobre

3 Fréquemment des réunions sont organisées pour favoriser les échanges entre parents et professionnels de la petite enfance. 4/ Accompagner les parents durant les périodes difficiles - Une structure de proximité, «la halte familiale», répond à ce besoin en proposant deux types d accueil : un accueil dépannage, à la demande des parents un accueil prévention, à la demande des services de la PMI (Protection Maternelle Infantile, service territorialisé du Département). 5/ Soutenir les parents pour «vivre» la différence - Structure spécifique baptisée «Uni - vers d enfants», destinée à l accueil des enfants handicapés de moins de 6 ans. 6/ Expérimenter des solutions innovantes en réponse à des besoins spécifiques - En matière de travail sur le lien parent enfant : Création d un dispositif «passerelle» mettant en jeu un partenariat Ville de Metz, CIAS, Inspection Académique. Il s agit d optimiser la scolarisation des enfants de moins de deux ans, tout en travaillant sur le maintien, voire le renforcement, du lien parent enfant. - Pour conforter les parents dans leur rôle éducatif : Création d un pôle de services petite enfance regroupés sous l appellation «espace rencontres Le château» Regroupement d une halte garderie, d une ludothèque et d une structure de coordination sur un même lieu. La notion et les actions de soutien à la parentalité ont fait l objet d une charte qui a été intégrée au projet de vie du service. - Perspectives : la création d une «maison de la parentalité» Bordeaux, les 16 et 17 octobre

4 * INTERVENTION DE MONSIEUR HAURIE DE LA CAISSE D ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA GIRONDE. - La CAF est une des rares institutions à avoir défini ce qu elle entend par «parentalité», par rapport à un contexte manifestant une attente réelle. En lien avec l actualité mais aussi historiquement et juridiquement, cela fait plus d un siècle que l on envisage d infliger des sanctions aux parents pour les faits commis par leurs enfants. - Dans le souci de donner une signification aux diverses actions entreprises dans le domaine de la parentalité, les CAF l ont défini de la façon suivante : «L ensemble des savoir être, savoir faire qui se décline au fil des situations quotidiennes» L ancrage de cette définition dans les actes appartenant à la vie quotidienne est absolument nécessaire en relation avec les termes voisins tels que «parents», «familles», qui sont chargés d idéologie et véhiculent diverses représentations. - Cette définition est déclinée par la CAF dans les différents domaines d intervention en direction des parents et des enfants : en matière d équipement petite enfance : cela correspond au moment où l on devient parent dans le temps des vacances : on favorise la rencontre des parents et des enfants de façon transversale, par l intermédiaire des interventions CAF, des aides en matière de garde d enfant, des aides en direction des familles. - Plus qu une simple définition technique, il s agit d une posture adoptée par la CAF : «rendre les parents acteurs de l éducation de leurs enfants paraît être le chemin le plus sûr pour mener à l apprentissage de la parentalité» En ce sens, prenant en compte cette dimension, les professionnels de la CAF s interrogent sur les «potentialités» des parents à être acteurs de l éducation de leurs enfants. On travaille donc plus sur leur implication que sur les «explications». - Comment se construit, dans ce cadre, un partenariat autour de la parentalité? Ce partenariat se construit par la mise en jeu d une logique de réseau, par la construction d un référentiel commun qui passe par la «déconstruction» de nos référentiels personnels. Bordeaux, les 16 et 17 octobre

5 En Gironde, l ensemble des acteurs ne parle plus de parentalité mais de potentialités parentales à mettre en œuvre. Cette approche globale intègre les paramètres individuels liés aux ressources propres des parents, à leurs capacités, à leurs environnements. - En définitive, plus que les actions, le travail sur la parentalité est une posture méthodologique qui passe par la nécessaire constitution d un réseau de solidarités actives. * INTERVENTION DE MADAME STAMMLER, CCAS DE TALENCE - Présentation d une «maison verte» (Françoise DOLTO) gérée par le CCAS de Talence (33). création en 1993, dans le cadre du contrat enfance signé avec la CAF de la Gironde. Objectifs de la structure : - rôle de prévention, d orientation vers les professionnels, dans le cadre de la lutte contre l isolement, du travail sur la séparation Publics accueillis : - enfants accompagnés d un adulte - femmes enceintes modes opératoires : - participation financière libre - capacité d accueil non limitée - références à la théorie psychanalytique (F. DOLTO) - partenariats avec les structures municipales, associatives, la PMI, les travailleurs sociaux, les professionnels installés en libéral. équipes d animation : - 3 psychologues - 2 psychomotriciennes - supervision effectuée par un psychanalyste. Bordeaux, les 16 et 17 octobre

6 perspectives : Congrès de l UNCCAS proposer au public potentiel, éventuellement à l aide d un bus municipal, un transport vers la structure d accueil. * INTERVENTION DE MADAME PETIT, ASSOCIATION INTERLUDE (BORDEAUX). - Présentation de l association : En partenariat avec la Ville de Bordeaux et la CAF de la Gironde, par l intermédiaire du contrat temps libre jeunes (CTLJ), l association gère une ludothèque installée dans les locaux d une RPA (Résidence pour personne Agées). L association a inscrit dans ses statuts la volonté de «renforcer le lien social» puisque cette affirmation participe à la définition de son objet social. L intergénérationnel constitue également un moyen de renforcer le lien social. - Présentation de la ludothèque : Cet équipement fonctionne autour de deux axes principalement : * garantir l accessibilité de l équipement à tous les publics (enfants, parents, grands parents ) * faire de ce lieu, un lieu de rencontre La structure fonctionne depuis 3 ans maintenant. Son fonctionnement a tenté de privilégier la souplesse dans l accueil du public en travaillant notamment les horaires d ouverture. Actuellement, l association a répondu à un appel à projet de la Ville de Bordeaux dans le domaine des loisirs pour un accueil des adolescents (plus de 12 ans) éventuellement accompagnés de leur(s) parent(s), sachant qu il s agirait de favoriser plutôt la relation entre le père et l enfant. - Les modalités de soutien à la fonction parentale (parentalité) 2 axes prioritairement : * apporter un soutien à l autorité et à la fonction éducative des parents Bordeaux, les 16 et 17 octobre

7 Il s agit de favoriser des échanges d expériences sources de progrès dans la relation parent enfants. * favoriser une plus grande disponibilité du parent Favoriser l émergence voire «la création d un monde commun», réaliser une «nidification» (T. LAINE) - Rappel de la visite de la ludothèque organisée par la ville à l attention des congressistes, jeudi matin. * DEBATS AVEC LA SALLE (faute de temps, les débats ont été très succincts). QUESTION 1 * Elu de Beaune (Côte d or) : Considère que Monsieur HAURIE fait preuve d optimisme quand il se réfère à la «disponibilité» parentale. Un travail quotidien en milieu hospitalier permet de témoigner des nombreuses défaillances rencontrées en matière d exercice de la fonction parentale dans notre société, actuellement. * Monsieur HAURIE (CAF Gironde) : Il ne s agit pas de nier la réalité des problèmes dans l exercice des fonctions parentales, mais de mettre en œuvre une démarche qui valorise les ressources, les potentiels des parents plutôt que leurs défaillances. Cette attitude de soutien sur la base des potentialités des parents est plus efficace, positive, qu une attitude contraire stigmatisant les manques et à fortiori faisant office de sanction des mauvais parents. Cette dernière attitude est susceptible de créer des difficultés supplémentaires et d aggraver la situation. QUESTION 2 * Elue de Bordeaux Les difficultés des situations parentales sont nombreuses et portent en elles de nombreux challenges qu élus et fonctionnaires doivent relever. Bordeaux, les 16 et 17 octobre

8 * Monsieur HAURIE (CAF Gironde) Il me semble que notre mission, la mission des institutionnels, consiste à favoriser l accomplissement des parents dans leurs fonctions. La démarche méthodologique, la posture décrite précédemment, paraît être un des moyens d y parvenir. Bordeaux, les 16 et 17 octobre

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L innovation sociale comme résultante d un nouveau portage de l action sociale Alexis BARON Directeur de l Agglomération Grenobloise

Plus en détail

Un seul questionnaire par famille

Un seul questionnaire par famille Un seul questionnaire par famille Madame, Monsieur, Enquête de Besoins 0 11 ANS Communauté de communes de Saint Hippolyte Votre avis nous intéresse Les élus de la CCSH, en partenariat avec la Caisse d

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 1 2 SOMMAIRE L ACCUEIL COLLECTIF L ACCUEIL INDIVIDUEL POUR VOUS CONSEILLER ET VOUS ACCOMPAGNER LES DÉMARCHES À ACCOMPLIR POUR LES ACCUEILS MUNICIPAUX LES LIENS

Plus en détail

Livret 2011-12. desparents. Fau. ourg. Béthune. et de la P etite Enfance

Livret 2011-12. desparents. Fau. ourg. Béthune. et de la P etite Enfance Livret 2011-12 desparents et de la P etite Enfance Fau Béthune ourg de Livret des parents et de la Petite Enfance Sommaire Pour Qui? Pour quoi?...3 Ludothèque...4 Baby Gym...5 Dynamique familiale «1,2,3

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

FORMATIONS 2015/2016

FORMATIONS 2015/2016 FORMATIONS 2015/2016 LES COMPORTEMENTS DIFFICILES CHEZ L ENFANT (24H) - Décembre 2015/Janvier 2016 INITIATION AU JEU PEDAGOGIQUE «Chemin de Parents» (12h) - Décembre 2015/Janvier 2016 SOUTENIR LA PARENTALITE

Plus en détail

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution Accompagnement et soins des personnes âgées en institution L 'allongement de la vie génère de nouvelles pathologies, demandes et besoins en matière de gérontologie. Les professionnels confrontés à cette

Plus en détail

SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC

SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC LE PÔLE PETITE ENFANCE Le Pôle Petite Enfance est un lieu unique d informations, d aide et d échange sur la petite enfance de la naissance à 5 ans. Futures mamans ou

Plus en détail

école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE

école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE EPE école des parents et des éducateurs d île-de-france

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

Monographie de fonction

Monographie de fonction Monographie de fonction Nom de la fonction: Niveau: Grade : Responsable de la section «Titres-services «/IDESS B Gradué spécifique 1. Renseignements généraux Localisation de la fonction Lieu de travail

Plus en détail

Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr

Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr Faire garder son enfant au Pays de Lunel Se séparer de son enfant et le confier n est pas une chose simple de prime abord et les modes

Plus en détail

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE Le Certificat de Qualification Professionnelle Educateurs de Vie Scolaire a pour objectif de proposer une certification pour les personnels qui ont une activité spécifique dans

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Aide à Domicile 71

DOSSIER DE PRESSE. Aide à Domicile 71 DOSSIER DE PRESSE Aide à Domicile 71 DOSSIER DE PRESSE Un peu d histoire De l Aide aux Mères en 1917 à l Aide à Domicile 71 en 2014 L idée d aide à domicile date de la fin du XIX ème siècle, idée des petites

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Vade- mecum du délégué de parents

Vade- mecum du délégué de parents Vade- mecum du délégué de parents Le rôle des parents à l école : quelle place, quelle contribution? DELEGUE, POUR QUOI? 2 Délégué, pour quoi? Les parents sont des membres à part entière de la communauté

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Qu est ce que le Programme de Réussite Educative (PRE)?

Qu est ce que le Programme de Réussite Educative (PRE)? 1 Qu est ce que le Programme de Réussite Educative (PRE)? Le PRE : Programme de Réussite Educative, dispositif d Etat, est institué par la loi du 18 janvier 2005, dite loi de cohésion sociale comportant

Plus en détail

GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE

GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE Dernière mise à jour faite le 8 décembre 2010 Sommaire 1) Présentation du service Petite Enfance a. La responsable du service de la

Plus en détail

Accord cadre 2015-2017

Accord cadre 2015-2017 Accord cadre 2015-2017 Qualité de vie au Travail Réunion du 28 janvier 2015 Le Contexte La Caisse des dépôts s est engagée dans une dynamique de transformation interne pour mieux jouer son rôle et accroître

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014. Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire

REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014. Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014 Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire Rapporteurs : Sandrine Le Rouzès, Véronique Fontaine, conseillères municipales ; Céline Alvaro,

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans Ce questionnaire, destiné aux services de la mairie s occupant de la petite enfance, s adresse aux parents ayant au

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

L accueil des Tout-petits. à Saint-Fons

L accueil des Tout-petits. à Saint-Fons L accueil des Tout-petits à Saint-Fons Présentation Sommaire Afi n de répondre aux besoins des Sainfoniards pour la garde de leurs enfants de moins de quatre ans, la Ville a développé différents modes

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales Fédération FAMILLES RURALES de Charente-Maritime 21 rue des vendanges 17 100 Saintes Tél : 05 46 93 46 83 Fax : 05 46 74 00 59 Qu est

Plus en détail

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE 1. EDITORIAL RAPPORT D ACTIVITE 2011 Service d Action Educative en Milieu Ouvert 4, rue de Mulhouse - 68000 Colmar Pôle protection de l enfance 68 L année 2011 a été marquée par une activité constante

Plus en détail

Guide. de la petite enfance

Guide. de la petite enfance Guide de la petite enfance Sommaire LA DIRECTION DE LA PETITE ENFANCE... P.4 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT SUR LA VILLE... P.5 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT AU SEIN DES ÉTABLISSEMENTS PETITE ENFANCE... P.6 LA

Plus en détail

Mes premiers pas chez l Assistant(e) Maternel(le)

Mes premiers pas chez l Assistant(e) Maternel(le) Point d Accueil et d Information de la Petite Enfance 14 rue Docteur Edmond Locard 69005 LYON 04/72/38/45/50 Mes premiers pas chez l Assistant(e) Maternel(le) Grandir à domicile auprès d un(e) professionnel(le)

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 VAR LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 MODULE 1 Violences faîtes aux femmes, violences au sein du couple Intitulé de la formation : Violences faîtes aux femmes, violences

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Projet éducatif et pédagogique

Projet éducatif et pédagogique ARIZE LOISIRS JEUNESSE Mairie 09 290 Le Mas d Azil Projet éducatif et pédagogique Relais d assistantes maternelles de l Arize Projet éducatif Relais d assistantes maternelles de l Arize Le projet éducatif

Plus en détail

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Page 1 sur 8 Le CLAE, «centre de loisirs associé à l école», est une forme particulière d accueil de loisirs, imaginé dans les années 1970 par des enseignants

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

Fiche technique sur les actes usuels et non usuels

Fiche technique sur les actes usuels et non usuels Fiche technique sur les actes usuels et non usuels Introduction Le présent document a vocation dans le cadre de l expérimentation à mieux identifier la place et le rôle de chacun au regard des prérogatives

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 LIVRET ACCUEIL Petite enfance Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 SOMMAIRE Les établissements d accueils municipaux de la petite enfance le Relai d'assistantes Maternelles

Plus en détail

GUIDE DE LA PETITE ENFANCE

GUIDE DE LA PETITE ENFANCE GUIDE DE LA PETITE ENFANCE Ville d Ablon-sur-Seine SOMMAIRE Présentation du pôle petite enfance Les différents modes de garde Les modalités d inscription Les structures d accueil 4 4 5 6 ÉDITO Chers parents,

Plus en détail

RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES LE TOUVET Contact Animatrice : Amandine Millioz Téléphone : 06.33.49.49.01 Mail : a.millioz@letouvet.com 1 PRESENTATION DU RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr PETITE ENFANCE L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux www.montigny78.fr Edito Afin d aider les ignymontains, parents ou futurs parents à concilier leur vie professionnelle, familiale et sociale,

Plus en détail

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY Édition / décembre 2015 www.ville-gentilly.fr RÉUNIONS D INFORMATION sur les modes d accueil Petite enfance le DEUXIÈME JEUDI de chaque mois à 17 h 45 Si le

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

Rappel législation DDCS : 1 animateur pour 14 (- 6ans) et 1 animateur pour 18 (+ 6 ans)

Rappel législation DDCS : 1 animateur pour 14 (- 6ans) et 1 animateur pour 18 (+ 6 ans) RENTREE 2015-2016 PROJET DE FONCTIONNEMENT Accueil Périscolaire CCVI Artannes/Indre A : Rappel des horaires des écoles maternelles et élémentaires Jean-Guehenno Lundi-Mardi-Jeudi-vendredi : 9h00-12h15/13h45-15h45

Plus en détail

Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016

Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016 Programme d accompagnement à l essaimage de projets 2016 «Favoriser le lien social et l inclusion des personnes». Appel à candidatures Date limite : jeudi 10 décembre 2015. Projets proposés : 1. Parcours

Plus en détail

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet Cité de la Caf Grenoble Antenne Caf Centre social Emile Romanet 2015-2016 3 rue de Belgrade - 38000 Grenoble Accueil prestations : 0 810 25 38 80 Accueil centre social : 04 76 50 11 00 Sommaire Edito...

Plus en détail

Cycle de qualification Éducation et Territoires

Cycle de qualification Éducation et Territoires Cycle de qualification Éducation et Territoires TOURCOING Lundi 29 septembre 2008 La Ville de TOURCOING est membre du Réseau français et international des villes éducatrices. Le Projet Éducatif Local constitue

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

3èmes RENCONTRES TERRITORIALES DE LA COHESION URBAINE 10-11 septembre 2015 à Pantin

3èmes RENCONTRES TERRITORIALES DE LA COHESION URBAINE 10-11 septembre 2015 à Pantin 3èmes RENCONTRES TERRITORIALES DE LA COHESION URBAINE 10-11 septembre 2015 à Pantin Problématique générale de l évènement Les contrats de ville constituent le nouveau cadre de mise en œuvre de la politique

Plus en détail