TUNNEL de BLAISY-BAS RENOVATION DE TUNNELS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX. 1 - Présentation générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TUNNEL de BLAISY-BAS RENOVATION DE TUNNELS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX. 1 - Présentation générale"

Transcription

1 TUNNEL de BLAISY-BAS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX Par : Maurice Guillaud - AFTES Claude Mosnier, Serge Berlande - NOUVETRA Résumé : Le tunnel de Blaisy-Bas, long de 4110 mètres, situé près de Dijon sur la ligne PLM Paris-Marseille, fut construit entre 1846 et Plusieurs travaux confortatifs furent réalisés depuis 1946, y compris la réfection totale du dispositif central de transit des eaux, menée en 3 phases. L article décrit les travaux de la 3 ème et dernière phase de ces travaux, du PM 0 au PM 1376, achevés en 2004 par le Groupement Nouvetra- Chantiers Modernes et plusieurs sous-traitants locaux. Astract: The Blaisy-Bas tunnel ; rehabilitation of the water transit system The 4110m-long Blaisy-Bas railway tunnel, located near Dijon, France, was built in the period Several rehabilitation works were carried out since 1946, including the complete rebuilding of the axial water transit system achieved in 3 phases ; the paper describes the third and last phase of these works from PM 0 to 1,376 completed in 2004 by the Nouvetra- Chantiers Modernes Joint Venture, helped by several local sub-contractors. 1 - Présentation générale SITUATION GÉOGRAPHIQUE Le tunnel de BLAISY-BAS est un ouvrage stratégique de la ligne PARIS-MARSEILLE situé entre le PK et le PK à 26 km à l ouest de Dijon dans le département de la Côte d Or. Il recueille la totalité du trafic PARIS-LYON hors ligne nouvelle TGV. La ligne, à double voie classée en groupe 2 UIC, est électrifiée en 1500 volts continu. Elle supporte environ 200 trains journaliers dans les deux sens. UN PEU D'HISTOIRE SUR LE VILLAGE ET LE TUNNEL DE BLAISY-BAS Le nom de Blaisy (du celte " blaïz " qui signifie loup) indique un lieu fréquenté autrefois par les loups. Ce village apparaît dans l'histoire au IX e siècle. En 1150, alors que la localité ne comportait que 50 habitants, on note déjà la présence d'un Maire et au XVIIe siècle celles d'un chirurgien et d'un recteur d'école. C'est à Blaisy-Bas que la ligne impériale Paris-Lyon-Marseille escalade le seuil de la Bourgogne et se faufile sous la barrière rocheuse de la ligne de partage des eaux (entre Manche-Océan et Méditerranée) par le tunnel de Blaisy, long de 4110 mètres, dont on doit le projet à un dijonnais célèbre, Henry Darcy ( ), ingénieur du Corps des Ponts et chaussées et hydraulicien de grande renommée. Le percement nécessitait au départ le creusement de 22 puits de trois mètres de diamètre, sans compter les puits de tête, tous espacés de 200 mètres environ, dont la profondeur variait de 14 à 196,50 mètres. Dans un premier temps, le creusement des puits fut dirigé par les ingénieurs des Ponts et chaussées. Par suite de la loi sur les chemins de fer de juin 1845, les travaux du tunnel, ainsi que ceux d'un des viaducs, furent concédés le 1er mai 1846 à la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Lyon, qui fit diriger tous les travaux par ses propres ingénieurs et entrepreneurs. Une des premières mesures prises par le conseil d'administration de la Compagnie pour ce qui concerne l'exécution des travaux dans la Côte-d'or fut de passer un marché à forfait à l'entreprise Catinal Phorion Debains pour la construction du tunnel dont la réalisation nécessita plus de 5 années d'efforts de 1845 à 1850 et mobilisa près de 2000 travailleurs venus de tous les coins de France ainsi que du Piémont. Cette ligne P.L.M est aujourd hui empruntée par le TGV Paris-Lausanne. TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN

2 L ouvrage a une longueur de 4110 mètres et un profil en long régulier en pente de 5mm/m vers l est. L extrémité nord-ouest, sise à la limite exacte du partage des eaux de la Seine, de la Loire et du Rhône, est, avec 452 mètres d altitude, le point le plus haut de la ligne. La vitesse maximale dans ce tunnel en double voie est de 140 km/h sur V1 et 160 km/h sur V HISTORIQUE DE LA CONSTRUCTION (voir encadré page précédente) Henry Darcy, l auteur du projet, choisit de faire passer la ligne ferroviaire par la haute vallée de la Seine et par la vallée de l Oze, de traverser les monts par un tunnel de 4110m et de rejoindre Dijon en surplombant la vallée de l Ouche, ce tracé imposant un nombre important d ouvrages d art entre Blaisy et Dijon. Le tunnel de Blaisy-Bas a été creusé à partir de 22 puits - dont le plus profond, le puit XV, mesure 200 mètres de hauteur - qui servaient d accés au chantier, de puits de ventilation et de voies pour l évacuation des déblais et l approvisionnement des matériaux. Le tunnel est revêtu d une maçonnerie de moellons de calcaire avec des reprises en briques. Dans certains tronçons les piédroits ne sont pas revêtus. Plusieurs campagnes de travaux complémentaires ont été réalisées depuis 1946 : entre 1946 et 1948 : travaux d assainissement et d étanchement en vue de l électrification. entre 1950 et 1954 : remise en état de l aqueduc central et - -localement- remplacement par des éléments en béton armé. en 1973 : consolidation de la plate-forme entre les PM 3200 et 4000 par injection de coulis bentonite-ciment et exécution de pieux-racine dans les zones de mauvaise qualité. en 1976, réalisation de 233 anneaux porteurs en béton armé, de largeur 1.20m, entre les PM 2970 et en 1996, réfection complète du dalot central du PM 2764 au PM 4100, et construction de barrages au droit des puits pour limiter les circulations d eau en plate-forme (phase 1 - Entreprise Chantiers Modernes). en , réfection complète du dalot central du PM 1378 au PM 2764, mise en place d une buse PEHD de diamètre 400 mm et enrobage de la buse par un coulis de ciment (phase 2 - Entreprise Nouvetra). Cet article décrit les travaux de réfection du dispositif central de transit des eaux entre les PM 0 et 1376 (phase 3) réalisés entre 2003 et 2004 par le Groupement Nouvetra (mandataire) et Chantiers Modernes CONTEXTE GÉOLOGIQUE ET HYDROGÉOLOGIQUE Le tunnel traverse différents horizons constitués d éboulis argileux, de marnes argileuses, de calcaires, de grès et marnes infraliasiques des PM 2700 à 3350 puis des marnes et dolomies triasiques, des marnes et gypses triasiques et enfin des éboulis calcaréo-argileux. Au PM 3900 se situe une faille importante. Les arrivées d eau dans le tunnel se font uniquement à partir des précipitations extérieures. Les eaux proviennent des différentes couches de terrains surplombant l ouvrage, que les BLASY-HAUT PUITS 1 PUITS 4 PUITS 7 ZONE DE CHANTIER 2003/ TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

3 puits de construction ont mis en communication. La montagne de Blaisy est constituée par des couches jurassiques et triasiques légèrement inclinées dans le sens Dijon-Paris du tunnel ou vers le Nord, qui se diversifient beaucoup vers la base côté Dijon. La couverture, d épaisseur maximale 170m vers le puits 9 et 180m vers le puits 15, est relativement homogène entre le PM 0 et le PM 2450 : elle est constituée par 1 à 150m de marnes grises plus ou moins argileuses, micacées, gréseuses au sommet et comportant quelques intercalations calcaires en petits bancs, niches, et nodules (Pliensbachien -Toarcien), surmontées par un plateau calcaire. Au delà du PM 2450 s ajoutent à cette couverture les couches variées de la base du Lias et du Trias traversées successivement par le tunnel. Du NW au SE le tunnel traverse : les marnes du Pliensbachien (PM 0 à 2150) le calcaire à gryphées du Sinémurien (PM 2150 à 2550), compact et dur, à joints lenticulaires marno-argileux (environ 10m d épaisseur) des grès, marnes et dolomies (PM 2550 à 3300), du gypse triasique (PM 3000 à 3880), des marnes de couleur variée (PM 3880 à 4100) plus ou moins dolomitiques, gréseuses, avec des blocs calcaires et du gypse. QUELQUES CHIFFRES mètres traités côté Blaisy au cours de cette 3 e campagne, complétant ainsi le traitement des 4110 mètres du tunnel 610 tonnes de ballast neuf mis en place 550 m 3 de matériaux évacués du tunnel 350 m 3 de mortier d enrobage de la buse 30 tonnes de blindage métallique 2 - Campagne de travaux DESCRIPTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX La buse axiale situé entre les voies 1 et 2 dont le fil d eau se situe à peu prés à 1,90 m sous le plan de roulement et qui assure le transit des eaux de pluie en provenance des différentes couches de terrains surplombant l ouvrage et des puits de construction comporte quatre profils-type : Dalot type A : Ovoïde en béton Il s agit de la version la plus stable du dispositif de transit. Dalot type B : Piédroits en béton couverclé Les piédroits versent vers l intérieur sous l effet des bourrages successifs. La buse est obstruée. Dalot type C : Ovoïde en béton Même structure que le type B avec des piédroits moins hauts et un couvercle constitué d une 1/2 buse en béton. Dalot type D : Voûte maçonnée Structure originelle du dispositif de transit AVARIES CONSTATÉES Les avaries observées concernent exclusivement le dalot central : obstruction de tout ou partie du dalot par accumulation de produits d injection et de dépôts minéraux. dégradation du dalot central se traduisant par une fissuration pour les éléments préfabriqués ou une déformation des murets maçonnés avec rétrécissement du dalot en partie supérieure. Ces pathologies proviennent de chocs exercés par les engins de bourrage. INTERVENANTS Maître d ouvrage : RFF Maître d œuvre : SNCF Groupement d entreprises : NOUVETRA (mandataire) CHANTIERS MODERNES Sous-traitants : DIJONNAISE DE VOIES FERREES : Pose des supports S4 SRA SAVAC : Hydrocurage FRANCOIS PIERRE : Terrassement - démolition CANALISE : Soudage buse PEHD SYGMA BETON : Contrôle des coulis et mortiers TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN

4 2.3 - OBJECTIFS DES TRAVAUX ET CHOIX TECHNIQUES Les objectifs sont multiples : assurer un transit des eaux totalement fiable, vers le point bas tête côté Marseille, consolider définitivement la structure du dalot central qui présente des risques visà-vis de la stabilité des plans de roulement, ralentir les circulations d eaux résiduelles de plate-forme. Les travaux réalisés en 1996 et 2000 dans la zone aval, des PM 1376 à 4100, pour les mêmes objectifs, permettent de bénéficier d un bon retour d expérience et de guider les choix techniques de cette troisième phase de travaux (zone PM 0 PM 1376) qui comprend : le détournement provisoire des eaux de transit, le curage en aqueduc avec accès par les regards existants pour les dalots de types A et D, le curage à l abri d un double blindage pour les dalots de types B et C, le rescindement des piédroits du dalot à élargir à l abri de double blindage, la réalisation de 3 fouilles en entrevoie pour enfilage de la buse PEHD, la mise en place d une buse PEHD diam. 400 mm sur toute la longueur traitée, l enrobage de la buse avec du mortier ou du coulis de ciment, la réalisation de regards de visite RÉALISATION DES TRAVAUX Tandis que le trafic commercial continuait d être assuré sur la voie 1, les travaux ont été réalisés à partir de trois trains-travaux (TTX) principaux stationnés sur la voie 2 dénommée voie de chantier : - TTX " terrassement-démolition " Vue du TTX terrassement équipé d un chargeur Bobcat en action pendant la phase de terrassement-blindage - TTX " hydrocurage " Situation définitive visée après travaux Vue du train de curage en phase de nettoyage mécanique du drain central - TTX " tirage de buse " Treuil pour le tirage des buses PEHD dia-400mm Trois wagons-épurateurs fournis par la SNCF filtraient les gaz d échappement des locotracteurs Un quatrième TTX " injections enrobage " intervenait régulièrement en tunnel en se substituant à l un des 3 TTX principaux. Vue du TTX injections sur le chantier de formation des TTX en gare de Blaisy-Bas 154 TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

5 Les travaux ont été exécutés sous couvert d une interception de la voie 2 pendant 8 heures les lundis et 4h30 les autres jours de la semaine. Le chantier a été exécuté sous couvert d un ralentissement à 40 km/h sur les deux voies. Une barrière d entrevoie matérialisait, pour les agents SNCF et les ouvriers d entreprise, la zone dangereuse. Trois ventilateurs installés au sommet des puits 1, 4 et 7 assuraient le renouvellement de l air pendant les travaux. Une rampe d éclairage coté voie assurait la lumière sur le chantier. Les trois brèches dans l entrevoie de 2,00mx4,00m au PM 200, 750 et 1150 qui ont permis le tirage depuis TTX des éléments de buse PEHD pré-soudées en atelier extérieur ont été ouvertes sous couvert de supports S4 voie 1 et voie 2 sur les files intérieures des deux voies. Des caissons métalliques de blindage assuraient la stabilité des deux voies pendant les phases de terrassement, de démolition, de curage et de mise en place de la buse PEHD (fig ci-contre) PHASAGE DES TRAVAUX - DÉTAILS Les travaux se sont déroulés en 4 phases successives : blindage curage & mise en place de la buse enrobage de la buse enlèvement du blindage et ballastage La figure ci-dessous illustre la séquence de ces phases pour le profil de dalot type B. Les photos ci-après illustrent quelques unes des opérations effectuées au cours des 4 phases de travaux. Tirage de buse PEHD dia-400mm Vue du dalot central dégarni et découverclé Soudage de la buse en éléments de 200 mètres à l extérieur du tunnel Bourrage mécanique lourd pour rétablissement de la géométrie de voie après les travaux de buse PEHD dia-400mm Mise en place de blindage bois additionnel au droit de piédroits instables MOYENS MATÉRIELS MIS EN ŒUVRE Cantonnement en gare de Blaisy Bas : 2 bureaux équipés, salle de réunion, réfectoire, sanitaire, vestiaire. Energie embarquée sur les trains travaux : 3 compresseurs de l ; 4 groupes électrogènes de 30 kva ; 1 branchement EDF ; 1 container de stockage ; 3 cuves à eau équipées de surpresseurs de à litres ; 1 aire aménagée ; 1 élevateur télescopique ; éclairage des rames travaux et des postes de travail ; 2 fourgons. L approvisionnement s est effectué par camions semi remorques. Terrassements, Blindage, Curage, Pose de regards : 2 Pelles JOB équipées benne preneuse. 1 Mécalac équipée benne preneuse. 3 Mini chargeurs. Installations en tête de puits : 4 Groupes électrogènes 100 kva 4 Ventilateurs m3/h 1 branchement EDF 1 Latil équipé pour ravitailler les groupes en fuel Curage en zone d aqueduc : 3 camions pompes ; 2 unités THP Installations fixes en tunnel: 1 treuil 2 tonnes pour la pose de buses ; protection de la plate forme par géotextile ; 1 rampe d éclairage d ambiance ; dispositif d exhaure. Installations des rames de travail suivant les travaux exécutés : Bétonnage des tranchées : 1 GE 55 kva ; 2 trémies Sécatol 6 m 3. Injection : 1 silo horizontal d une capacité 25 m 3 ; 1 turbo malaxeur ; 1 bac de reprise 3 m 3 ; 1 pompe PHI 5 Intendance : 3 wagons équipés chacun d un réfectoire, d un WC chimique et d un groupe électrogène 30 kva. Matériel divers : 100 ml de protections latérales de wagons ; 3 barres de liaisons ; 600 ml de blindages d entrevoie ; matériel pneumatique (marteaux piqueurs) ; Matériel électroportatif (disqueuses, perceuses). Matériel mis à disposition par la SNCF : 3 locotracteurs diesel type Y locotracteur diesel type Y 10 wagons plats type K5. 10 wagons plats type R9 3 wagons épurateurs. 2 wagons pousseurs. 156 TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE PROGRAMME DE VOIRIE 2013 (Prévisionnel) MARCHE A BONS DE COMMANDE ANNEXE 1 à l'acte D'ENGAGEMENT Bordereau de prix unitaires LOT N 2 - Enduits et entretien Dérasement d'accotement

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

Art. 36 Montage d éléments de toiture

Art. 36 Montage d éléments de toiture OTConst Protection contre les chutes à travers le toit 1 Art. 36 Montage d éléments de toiture 1 Il est permis, pour le montage d éléments de toiture, de s engager sur les toitures de résistance limitée

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation.

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation. Cadre réservé à la mairie du lieu du projet La présente demande a été reçue à la mairie Le Cachet de la mairie Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique - Lit

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

SOMMAIRE (Summary) Palonniers... 19 Plateaux Lorrys... 20 Matériel de voie... 21 Mesure de contrôle... 22 Outillage... 23

SOMMAIRE (Summary) Palonniers... 19 Plateaux Lorrys... 20 Matériel de voie... 21 Mesure de contrôle... 22 Outillage... 23 SOMMAIRE (Summary) Présentation de l entreprise (About us)... 2 Nos produits (Our products) : Pelles Rail Routes... 3 Unimog... 4 Locotracteur... 5 Wagon... 6 Plateaux Lorrys... 7 Equipement de pelle...

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif BIOROCK La solution d Assainissement Non Collectif Programme 1. 2. 3. 4. 5. 6. Introduction BIOROCK Système d épuration de BIOROCK Capacité des unités BIOROCK Avantages des unités BIOROCK Certifications

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets

Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets Techniques de maintenance des réseaux de collecte, de stockage et d'évacuation des eaux et des déchets CURAGE HYDRODYNAMIQUE DES CANALISATIONS Objectif :donner le principe de cette technique donner le

Plus en détail

Lagunes d eaux usées. Travaux de curage et de traitement des boues

Lagunes d eaux usées. Travaux de curage et de traitement des boues DOSSIER DE PRESSE Lagunes d eaux usées Travaux de curage et de traitement des boues Dans le cadre de sa compétence Assainissement, la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac réalise cet été une

Plus en détail

DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION

DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION DE NOS ACTIVITES Présentation de la société : La société Débouch visio.net services est une entreprise auboise spécialisée dans le débouchage et curage de canalisations,

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide Technique L Assainissement non collectif Aujourd hui, du fait de l obligation d arriver à un bon état écologique des masses d eau en 2015, il faut impérativement que

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Travaux de réhabilitations des installations d assainissement non collectif de la commune de Sainte Eulalie

Travaux de réhabilitations des installations d assainissement non collectif de la commune de Sainte Eulalie MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Pouvoir adjudicateur : COMMUNE DE SAINTE EULALIE Objet du marché : Travaux de réhabilitations des installations d assainissement non collectif de la commune de Sainte Eulalie Type

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

Opérationnalisation de la stratégie de mise en œuvre de la composante «infrastructures d assainissement en milieu rural» du PN AEPA

Opérationnalisation de la stratégie de mise en œuvre de la composante «infrastructures d assainissement en milieu rural» du PN AEPA Ministère de l'agriculture, de l'hydraulique et des Ressources Halieutiques (MAHRH) Burkina Faso Unité - Progrès - Justice Direction Générale de l Assainissement des Eaux Usées et Excréta Programme Natiionall

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

Hubert Etter et Fils S.A.

Hubert Etter et Fils S.A. Hubert Etter et Fils S.A. Hubert Etter et Fils S.A. présentation Fondée en 1958 par Hubert Etter avec la simple exploitation d un garage, notre entreprise a toujours su s adapter à l évolution des nouvelles

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz

3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz 200 3. Ligne Eaux-Vives - Moillesulaz Se développant sur 3,991 km, la ligne des Vollandes relie Les Eaux- Vives à Annemasse en France par Moillesulaz (carte nationale 1/100000). 201 Bâtiment des voyageurs

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

HYDROCAZE POWER. Techniques et force de l eau

HYDROCAZE POWER. Techniques et force de l eau Se substituant progressivement aux procédés traditionnels de sablage, grenaillage et de marteau piqueur, les techniques de décapage par jet d'eau s'imposent dans le milieu industriel, du génie civil et

Plus en détail

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE POUR L EPURATION DES EAUX USEES DU BASSIN VERSANT GERINE NESSLERA

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE POUR L EPURATION DES EAUX USEES DU BASSIN VERSANT GERINE NESSLERA Table des matières Etude générale Page 2 / 6 Objectif Examen télévisuel Classification des dommages Représentation Bassin versant de l association Page 4 / 6 Examen télévisuel - Synthèse Tronçons pour

Plus en détail

Réhabilitation sans tranchée

Réhabilitation sans tranchée Réhabilitation sans tranchée HYDROCURAGE DES CANALISATIONS Nettoyage préalable des canalisations L A S O L U T I O N P O U R R E P A R E R V O S C A N A L I S A T I O N S S A N S O U V R I R D E T R A

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction.

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ❶ Collecte ❷ Traitement Vous allez construire ou améliorer un logement : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Gestion des entreprises du Btp

Gestion des entreprises du Btp Organisation et gestion des entreprises 3. La simplification du travail La simplification du travail (SdT) est à la fois, un état d esprit (consistant à penser que l on peut toujours améliorer) et un ensemble

Plus en détail

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS

LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS LES CHAUVES-SOURIS HÔTES DES PONTS Connaissance et protection La majorité des espèces de chauves-souris est susceptible de s installer au sein des ponts, quels qu en soient l âge ou les matériaux : pierre,

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir

Plus en détail

Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif neuf ou réhabilité

Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif neuf ou réhabilité I. Informations Générales 1- Habitation Occupant Nom : Téléphone : Prénom :. E-mail :.. Complément d adresse :.. N : Voie : Code postal : Commune :.. Référence cadastrale : N plan :. Section :.. N :..

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A maçonnerie Construire soi-même un escalier de béton à double quart tournant en kit Bricoler du Côté d e la M ais o n Label BRICOLER DU CÔTÉ DQUALITÉ E LA MAISON LABEL BRICOLER DU CÔTÉ DE LA MAISON Label

Plus en détail

Caractéristiques du projet Installateur (si connu)

Caractéristiques du projet Installateur (si connu) Communauté de Communes de la Côte des Isles Service Public d Assainissement Non Collectif 15 rue de Becqueret 50270 BARNEVILLE CARTERET Tél : 02 33 95 96 70 ; Fax : 02 33 95 96 71 site internet : www.cotedesisles.com

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT Agence d Albert 9 rue Hippolyte Devaux 80300 ALBERT Tel : 03 22 64 00 19 Fax

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION Fonction 1 Activités CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Tâches FABRICATION Contrôle et réception de l existant - Contrôler l état de l existant x - Effectuer les croquis

Plus en détail

ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER

ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER PROPRIETAIRE Nom :. Prénom :... Adresse : Téléphone : Atteste que l entreprise : A réalisé les travaux d assainissement non collectif de l immeuble situé :.. Type de logement

Plus en détail

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «On dirait un rat qui court dans la campagne!», s exclama un industriel anglais venu admirer le petit train Zaman. (1) Cette

Plus en détail

VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE PRIX INDICATIFS DE REGIE 2014

VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE PRIX INDICATIFS DE REGIE 2014 VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE BUREAU: Freddy Buchs Case postale 91 1630 Bulle Tel 026 913 10 37 Fax 026 913 10 38

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

LES FICHES DU PRETRAITEMENT

LES FICHES DU PRETRAITEMENT LES FICHES DU PRETRAITEMENT Les fiches du prétraitement Fiche : La fosse toutes eaux Définition/fonction : La fosse toutes eaux, anciennement appelée fosse septique, assure le prétraitement des eaux usées

Plus en détail

SAUTON Emmanuel 12, rue de la Fontaine 17490 GOURVILLETTE. Le 15 / 02 / 2015 DEVIS N : 15-02-2015 Valable jusqu au : 15/04/2015

SAUTON Emmanuel 12, rue de la Fontaine 17490 GOURVILLETTE. Le 15 / 02 / 2015 DEVIS N : 15-02-2015 Valable jusqu au : 15/04/2015 A l attention de : Monsieur PINTO David et Mademoiselle GIRAUD Marina 41, Route de la Gare 17600 MEDIS Tél.: **-**-**-**-** / Fax : **-**-**-**-** / Portable : **-**-**-**-** ADRESSE mail : ******@******

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Nature du site 1 - Un cellier en pierres de taille voûté en berceau 2 - Une cave en pierres de taille voûtée en berceau 3 - Apparition d

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif 74, chemin du Moriot 38 490 LE PASSAGE Tél : 04 74 88 14 64 Fax : 04 74 88 71 06 E-Mail : smeahb@haute-bourbre.fr Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement Dossier de Consultation

Plus en détail