TUNNEL de BLAISY-BAS RENOVATION DE TUNNELS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX. 1 - Présentation générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TUNNEL de BLAISY-BAS RENOVATION DE TUNNELS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX. 1 - Présentation générale"

Transcription

1 TUNNEL de BLAISY-BAS TRAVAUX DE RÉFECTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX Par : Maurice Guillaud - AFTES Claude Mosnier, Serge Berlande - NOUVETRA Résumé : Le tunnel de Blaisy-Bas, long de 4110 mètres, situé près de Dijon sur la ligne PLM Paris-Marseille, fut construit entre 1846 et Plusieurs travaux confortatifs furent réalisés depuis 1946, y compris la réfection totale du dispositif central de transit des eaux, menée en 3 phases. L article décrit les travaux de la 3 ème et dernière phase de ces travaux, du PM 0 au PM 1376, achevés en 2004 par le Groupement Nouvetra- Chantiers Modernes et plusieurs sous-traitants locaux. Astract: The Blaisy-Bas tunnel ; rehabilitation of the water transit system The 4110m-long Blaisy-Bas railway tunnel, located near Dijon, France, was built in the period Several rehabilitation works were carried out since 1946, including the complete rebuilding of the axial water transit system achieved in 3 phases ; the paper describes the third and last phase of these works from PM 0 to 1,376 completed in 2004 by the Nouvetra- Chantiers Modernes Joint Venture, helped by several local sub-contractors. 1 - Présentation générale SITUATION GÉOGRAPHIQUE Le tunnel de BLAISY-BAS est un ouvrage stratégique de la ligne PARIS-MARSEILLE situé entre le PK et le PK à 26 km à l ouest de Dijon dans le département de la Côte d Or. Il recueille la totalité du trafic PARIS-LYON hors ligne nouvelle TGV. La ligne, à double voie classée en groupe 2 UIC, est électrifiée en 1500 volts continu. Elle supporte environ 200 trains journaliers dans les deux sens. UN PEU D'HISTOIRE SUR LE VILLAGE ET LE TUNNEL DE BLAISY-BAS Le nom de Blaisy (du celte " blaïz " qui signifie loup) indique un lieu fréquenté autrefois par les loups. Ce village apparaît dans l'histoire au IX e siècle. En 1150, alors que la localité ne comportait que 50 habitants, on note déjà la présence d'un Maire et au XVIIe siècle celles d'un chirurgien et d'un recteur d'école. C'est à Blaisy-Bas que la ligne impériale Paris-Lyon-Marseille escalade le seuil de la Bourgogne et se faufile sous la barrière rocheuse de la ligne de partage des eaux (entre Manche-Océan et Méditerranée) par le tunnel de Blaisy, long de 4110 mètres, dont on doit le projet à un dijonnais célèbre, Henry Darcy ( ), ingénieur du Corps des Ponts et chaussées et hydraulicien de grande renommée. Le percement nécessitait au départ le creusement de 22 puits de trois mètres de diamètre, sans compter les puits de tête, tous espacés de 200 mètres environ, dont la profondeur variait de 14 à 196,50 mètres. Dans un premier temps, le creusement des puits fut dirigé par les ingénieurs des Ponts et chaussées. Par suite de la loi sur les chemins de fer de juin 1845, les travaux du tunnel, ainsi que ceux d'un des viaducs, furent concédés le 1er mai 1846 à la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Lyon, qui fit diriger tous les travaux par ses propres ingénieurs et entrepreneurs. Une des premières mesures prises par le conseil d'administration de la Compagnie pour ce qui concerne l'exécution des travaux dans la Côte-d'or fut de passer un marché à forfait à l'entreprise Catinal Phorion Debains pour la construction du tunnel dont la réalisation nécessita plus de 5 années d'efforts de 1845 à 1850 et mobilisa près de 2000 travailleurs venus de tous les coins de France ainsi que du Piémont. Cette ligne P.L.M est aujourd hui empruntée par le TGV Paris-Lausanne. TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN

2 L ouvrage a une longueur de 4110 mètres et un profil en long régulier en pente de 5mm/m vers l est. L extrémité nord-ouest, sise à la limite exacte du partage des eaux de la Seine, de la Loire et du Rhône, est, avec 452 mètres d altitude, le point le plus haut de la ligne. La vitesse maximale dans ce tunnel en double voie est de 140 km/h sur V1 et 160 km/h sur V HISTORIQUE DE LA CONSTRUCTION (voir encadré page précédente) Henry Darcy, l auteur du projet, choisit de faire passer la ligne ferroviaire par la haute vallée de la Seine et par la vallée de l Oze, de traverser les monts par un tunnel de 4110m et de rejoindre Dijon en surplombant la vallée de l Ouche, ce tracé imposant un nombre important d ouvrages d art entre Blaisy et Dijon. Le tunnel de Blaisy-Bas a été creusé à partir de 22 puits - dont le plus profond, le puit XV, mesure 200 mètres de hauteur - qui servaient d accés au chantier, de puits de ventilation et de voies pour l évacuation des déblais et l approvisionnement des matériaux. Le tunnel est revêtu d une maçonnerie de moellons de calcaire avec des reprises en briques. Dans certains tronçons les piédroits ne sont pas revêtus. Plusieurs campagnes de travaux complémentaires ont été réalisées depuis 1946 : entre 1946 et 1948 : travaux d assainissement et d étanchement en vue de l électrification. entre 1950 et 1954 : remise en état de l aqueduc central et - -localement- remplacement par des éléments en béton armé. en 1973 : consolidation de la plate-forme entre les PM 3200 et 4000 par injection de coulis bentonite-ciment et exécution de pieux-racine dans les zones de mauvaise qualité. en 1976, réalisation de 233 anneaux porteurs en béton armé, de largeur 1.20m, entre les PM 2970 et en 1996, réfection complète du dalot central du PM 2764 au PM 4100, et construction de barrages au droit des puits pour limiter les circulations d eau en plate-forme (phase 1 - Entreprise Chantiers Modernes). en , réfection complète du dalot central du PM 1378 au PM 2764, mise en place d une buse PEHD de diamètre 400 mm et enrobage de la buse par un coulis de ciment (phase 2 - Entreprise Nouvetra). Cet article décrit les travaux de réfection du dispositif central de transit des eaux entre les PM 0 et 1376 (phase 3) réalisés entre 2003 et 2004 par le Groupement Nouvetra (mandataire) et Chantiers Modernes CONTEXTE GÉOLOGIQUE ET HYDROGÉOLOGIQUE Le tunnel traverse différents horizons constitués d éboulis argileux, de marnes argileuses, de calcaires, de grès et marnes infraliasiques des PM 2700 à 3350 puis des marnes et dolomies triasiques, des marnes et gypses triasiques et enfin des éboulis calcaréo-argileux. Au PM 3900 se situe une faille importante. Les arrivées d eau dans le tunnel se font uniquement à partir des précipitations extérieures. Les eaux proviennent des différentes couches de terrains surplombant l ouvrage, que les BLASY-HAUT PUITS 1 PUITS 4 PUITS 7 ZONE DE CHANTIER 2003/ TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

3 puits de construction ont mis en communication. La montagne de Blaisy est constituée par des couches jurassiques et triasiques légèrement inclinées dans le sens Dijon-Paris du tunnel ou vers le Nord, qui se diversifient beaucoup vers la base côté Dijon. La couverture, d épaisseur maximale 170m vers le puits 9 et 180m vers le puits 15, est relativement homogène entre le PM 0 et le PM 2450 : elle est constituée par 1 à 150m de marnes grises plus ou moins argileuses, micacées, gréseuses au sommet et comportant quelques intercalations calcaires en petits bancs, niches, et nodules (Pliensbachien -Toarcien), surmontées par un plateau calcaire. Au delà du PM 2450 s ajoutent à cette couverture les couches variées de la base du Lias et du Trias traversées successivement par le tunnel. Du NW au SE le tunnel traverse : les marnes du Pliensbachien (PM 0 à 2150) le calcaire à gryphées du Sinémurien (PM 2150 à 2550), compact et dur, à joints lenticulaires marno-argileux (environ 10m d épaisseur) des grès, marnes et dolomies (PM 2550 à 3300), du gypse triasique (PM 3000 à 3880), des marnes de couleur variée (PM 3880 à 4100) plus ou moins dolomitiques, gréseuses, avec des blocs calcaires et du gypse. QUELQUES CHIFFRES mètres traités côté Blaisy au cours de cette 3 e campagne, complétant ainsi le traitement des 4110 mètres du tunnel 610 tonnes de ballast neuf mis en place 550 m 3 de matériaux évacués du tunnel 350 m 3 de mortier d enrobage de la buse 30 tonnes de blindage métallique 2 - Campagne de travaux DESCRIPTION DU DISPOSITIF DE TRANSIT DES EAUX La buse axiale situé entre les voies 1 et 2 dont le fil d eau se situe à peu prés à 1,90 m sous le plan de roulement et qui assure le transit des eaux de pluie en provenance des différentes couches de terrains surplombant l ouvrage et des puits de construction comporte quatre profils-type : Dalot type A : Ovoïde en béton Il s agit de la version la plus stable du dispositif de transit. Dalot type B : Piédroits en béton couverclé Les piédroits versent vers l intérieur sous l effet des bourrages successifs. La buse est obstruée. Dalot type C : Ovoïde en béton Même structure que le type B avec des piédroits moins hauts et un couvercle constitué d une 1/2 buse en béton. Dalot type D : Voûte maçonnée Structure originelle du dispositif de transit AVARIES CONSTATÉES Les avaries observées concernent exclusivement le dalot central : obstruction de tout ou partie du dalot par accumulation de produits d injection et de dépôts minéraux. dégradation du dalot central se traduisant par une fissuration pour les éléments préfabriqués ou une déformation des murets maçonnés avec rétrécissement du dalot en partie supérieure. Ces pathologies proviennent de chocs exercés par les engins de bourrage. INTERVENANTS Maître d ouvrage : RFF Maître d œuvre : SNCF Groupement d entreprises : NOUVETRA (mandataire) CHANTIERS MODERNES Sous-traitants : DIJONNAISE DE VOIES FERREES : Pose des supports S4 SRA SAVAC : Hydrocurage FRANCOIS PIERRE : Terrassement - démolition CANALISE : Soudage buse PEHD SYGMA BETON : Contrôle des coulis et mortiers TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN

4 2.3 - OBJECTIFS DES TRAVAUX ET CHOIX TECHNIQUES Les objectifs sont multiples : assurer un transit des eaux totalement fiable, vers le point bas tête côté Marseille, consolider définitivement la structure du dalot central qui présente des risques visà-vis de la stabilité des plans de roulement, ralentir les circulations d eaux résiduelles de plate-forme. Les travaux réalisés en 1996 et 2000 dans la zone aval, des PM 1376 à 4100, pour les mêmes objectifs, permettent de bénéficier d un bon retour d expérience et de guider les choix techniques de cette troisième phase de travaux (zone PM 0 PM 1376) qui comprend : le détournement provisoire des eaux de transit, le curage en aqueduc avec accès par les regards existants pour les dalots de types A et D, le curage à l abri d un double blindage pour les dalots de types B et C, le rescindement des piédroits du dalot à élargir à l abri de double blindage, la réalisation de 3 fouilles en entrevoie pour enfilage de la buse PEHD, la mise en place d une buse PEHD diam. 400 mm sur toute la longueur traitée, l enrobage de la buse avec du mortier ou du coulis de ciment, la réalisation de regards de visite RÉALISATION DES TRAVAUX Tandis que le trafic commercial continuait d être assuré sur la voie 1, les travaux ont été réalisés à partir de trois trains-travaux (TTX) principaux stationnés sur la voie 2 dénommée voie de chantier : - TTX " terrassement-démolition " Vue du TTX terrassement équipé d un chargeur Bobcat en action pendant la phase de terrassement-blindage - TTX " hydrocurage " Situation définitive visée après travaux Vue du train de curage en phase de nettoyage mécanique du drain central - TTX " tirage de buse " Treuil pour le tirage des buses PEHD dia-400mm Trois wagons-épurateurs fournis par la SNCF filtraient les gaz d échappement des locotracteurs Un quatrième TTX " injections enrobage " intervenait régulièrement en tunnel en se substituant à l un des 3 TTX principaux. Vue du TTX injections sur le chantier de formation des TTX en gare de Blaisy-Bas 154 TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

5 Les travaux ont été exécutés sous couvert d une interception de la voie 2 pendant 8 heures les lundis et 4h30 les autres jours de la semaine. Le chantier a été exécuté sous couvert d un ralentissement à 40 km/h sur les deux voies. Une barrière d entrevoie matérialisait, pour les agents SNCF et les ouvriers d entreprise, la zone dangereuse. Trois ventilateurs installés au sommet des puits 1, 4 et 7 assuraient le renouvellement de l air pendant les travaux. Une rampe d éclairage coté voie assurait la lumière sur le chantier. Les trois brèches dans l entrevoie de 2,00mx4,00m au PM 200, 750 et 1150 qui ont permis le tirage depuis TTX des éléments de buse PEHD pré-soudées en atelier extérieur ont été ouvertes sous couvert de supports S4 voie 1 et voie 2 sur les files intérieures des deux voies. Des caissons métalliques de blindage assuraient la stabilité des deux voies pendant les phases de terrassement, de démolition, de curage et de mise en place de la buse PEHD (fig ci-contre) PHASAGE DES TRAVAUX - DÉTAILS Les travaux se sont déroulés en 4 phases successives : blindage curage & mise en place de la buse enrobage de la buse enlèvement du blindage et ballastage La figure ci-dessous illustre la séquence de ces phases pour le profil de dalot type B. Les photos ci-après illustrent quelques unes des opérations effectuées au cours des 4 phases de travaux. Tirage de buse PEHD dia-400mm Vue du dalot central dégarni et découverclé Soudage de la buse en éléments de 200 mètres à l extérieur du tunnel Bourrage mécanique lourd pour rétablissement de la géométrie de voie après les travaux de buse PEHD dia-400mm Mise en place de blindage bois additionnel au droit de piédroits instables MOYENS MATÉRIELS MIS EN ŒUVRE Cantonnement en gare de Blaisy Bas : 2 bureaux équipés, salle de réunion, réfectoire, sanitaire, vestiaire. Energie embarquée sur les trains travaux : 3 compresseurs de l ; 4 groupes électrogènes de 30 kva ; 1 branchement EDF ; 1 container de stockage ; 3 cuves à eau équipées de surpresseurs de à litres ; 1 aire aménagée ; 1 élevateur télescopique ; éclairage des rames travaux et des postes de travail ; 2 fourgons. L approvisionnement s est effectué par camions semi remorques. Terrassements, Blindage, Curage, Pose de regards : 2 Pelles JOB équipées benne preneuse. 1 Mécalac équipée benne preneuse. 3 Mini chargeurs. Installations en tête de puits : 4 Groupes électrogènes 100 kva 4 Ventilateurs m3/h 1 branchement EDF 1 Latil équipé pour ravitailler les groupes en fuel Curage en zone d aqueduc : 3 camions pompes ; 2 unités THP Installations fixes en tunnel: 1 treuil 2 tonnes pour la pose de buses ; protection de la plate forme par géotextile ; 1 rampe d éclairage d ambiance ; dispositif d exhaure. Installations des rames de travail suivant les travaux exécutés : Bétonnage des tranchées : 1 GE 55 kva ; 2 trémies Sécatol 6 m 3. Injection : 1 silo horizontal d une capacité 25 m 3 ; 1 turbo malaxeur ; 1 bac de reprise 3 m 3 ; 1 pompe PHI 5 Intendance : 3 wagons équipés chacun d un réfectoire, d un WC chimique et d un groupe électrogène 30 kva. Matériel divers : 100 ml de protections latérales de wagons ; 3 barres de liaisons ; 600 ml de blindages d entrevoie ; matériel pneumatique (marteaux piqueurs) ; Matériel électroportatif (disqueuses, perceuses). Matériel mis à disposition par la SNCF : 3 locotracteurs diesel type Y locotracteur diesel type Y 10 wagons plats type K5. 10 wagons plats type R9 3 wagons épurateurs. 2 wagons pousseurs. 156 TUNNELS ET OUVRAGES SOUTERRAINS - N o MARS/JUIN 2006

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE PLAN RAIL Midi Pyrénées 2007-2013 à l initiative du Conseil Régional, le plus important chantier de France dédié aux lignes TER SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE DOSSIER DE PRESSE Ax-Les-Thermes

Plus en détail

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE Innovation et formation Depuis un siècle, nous avons toujours associé les hommes et les machines pour constuire des kilomètres de canalisation par tous les temps afin d

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MAITRE DE L'OUVRAGE : Commune de GARENNES SUR EURE 4, Place de la Mairie 27780 GARENNES SUR EURE OBJET DU MARCHE : Assainissement en traverse Chemin

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Matériel de terrassement

Matériel de terrassement Matériel de terrassement Description matériel Caution 1jour 2jours / week-end 3 jours Semaine Mois Mini pelle 800kg Canopy larg. 65 à 85cm Mini pelle 1500kg Canopy larg. 1m Mini pelle 2,5T Canopy larg.

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT PARTICULIERS INSTRUCTIONS TECHNIQUES Page 1 sur 11 QUELQUES REGLES À CONNAITRE Obligation de raccordement Comme le prescrit l article L.33 du code de la santé publique,

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) SOMMAIRE 1) Assainissement : fouilles et remblais techniques 2) Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange

Plus en détail

ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement

ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement Vincent Rouch Lrpc de Strasbourg 11 mars 2009 Les Présentations du Laboratoire de Strasbourg Les contrôles obligatoires sur les réseaux d assainissement

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Réfection d un pont Rédaction : Michel Wenger et De Luca Giuseppe / étudiants ETC 3 ème année Chantier : Pont sur la Trême, rue de

Plus en détail

Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler

Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler Mise à double voie du tronçon Luxembourg - Sandweiler Généralités Zone de chantier à hauteur du cimetière américain de Hamm Le projet de la mise à double voie du tronçon Luxembourg Sandweiler de la ligne

Plus en détail

Découverte des métiers Séquence «Des hommes et des ouvrages»

Découverte des métiers Séquence «Des hommes et des ouvrages» Introduction : Intégrer les Travaux Publics, c est choisir un métier utile et essentiel à tous! Au cœur du développement de notre société, 265 000 femmes et hommes travaillent à l amélioration de notre

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE. Ville de Paris / Office des Asphaltes

JOURNEE TECHNIQUE. Ville de Paris / Office des Asphaltes JOURNEE TECHNIQUE Ville de Paris / Office des Asphaltes L ASPHALTE COULE.... Le 08 Novembre 2011 Supports «La qualité d un revêtement en asphalte dépend d de la qualité de son support» LES SUPPORTS EN

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE PROGRAMME DE VOIRIE 2013 (Prévisionnel) MARCHE A BONS DE COMMANDE ANNEXE 1 à l'acte D'ENGAGEMENT Bordereau de prix unitaires LOT N 2 - Enduits et entretien Dérasement d'accotement

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

TRAVAUX D ASSAINISSEMENT

TRAVAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D'OUVRAGE : Commune de BUELLAS REFERENCE DOSSIER : 01 06513 01/ 13308_10-04-2015 DQE rev1 Travaux de réhabilitation des réseaux d assainissement EU / EP RD 936 Route de Corgenon Dossier de Consultation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU 1.4 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Assainissement eaux usées rue de la Motte Moreau

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

" L enfant qui... " Fiche technique 15/10/10 Susceptible d être modifiée

 L enfant qui...  Fiche technique 15/10/10 Susceptible d être modifiée " L enfant qui... " Fiche technique 15/10/10 Susceptible d être modifiée Le spectacle est prévu pour être joué en soirée (20h30 ) pour le tout public à partir de 15 ans il ne s agit pas d un spectacle

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Agence Midi-Pyrénées

Agence Midi-Pyrénées Agence Midi-Pyrénées www.cemexgranulats.fr STABILISATEUR de Graviers Le stabilisateur de graviers est un système conçu pour la réalisation de sol dur et praticable en graviers décoratifs. Parfaitement

Plus en détail

MAITRISE D OUVRAGE : Commune de MANE Place de l Église 04 300 MANE ALPES DE HAUTE-PROVENCE MANE FONTAINE FORBIN JANSON. Restauration de la placette.

MAITRISE D OUVRAGE : Commune de MANE Place de l Église 04 300 MANE ALPES DE HAUTE-PROVENCE MANE FONTAINE FORBIN JANSON. Restauration de la placette. MAITRISE D OUVRAGE : Commune de MANE Place de l Église 04 300 MANE ALPES DE HAUTE-PROVENCE MANE FONTAINE FORBIN JANSON Restauration de la placette. DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Devis Quantitatif

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES LES HAUTS DU LYONNAIS

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES LES HAUTS DU LYONNAIS MARCHÉS PUBLICS DE TRAVAUX Pouvoir Adjudicateur COMMUNAUTÉ DE COMMUNES LES HAUTS DU LYONNAIS PROCÉDURE ADAPTÉE COMMUNE DE LA CHAPELLE SUR COISE Station d épuration du Bourg Avis d Appel Public à la Concurrence

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif DIRECTION DE L EQUIPEMENT RURAL ET DE L AGRICULTURE Service d Assistance à l Assainissement Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif GÉNÉRALITÉS Demandeur

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

INSTALLATION DE CHANTIER

INSTALLATION DE CHANTIER 1 INSTALLATION DE CHANTIER 1 - Généralités Un plan d installation de chantier (P.I.C.) est généralement établi à partir d un plan masse et définit les matériels «fixes» nécessaires à la réalisation des

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets Présentation : La Conception réglementaire et technique des Centres de Stockages de Déchets

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

QUALIFICATION ET CLASSIFICATION DES ENTREPRISES DE BTP LISTE DU MATERIEL MINIMUM PAR SECTEUR ET PAR CLASSE

QUALIFICATION ET CLASSIFICATION DES ENTREPRISES DE BTP LISTE DU MATERIEL MINIMUM PAR SECTEUR ET PAR CLASSE DIRECTION DES AFFAIRES TECHNIQUES ET DES RELATIONS AVEC LA PROFESSION QUALIFICATION ET CLASSIFICATION DES ENTREPRISES DE BTP LISTE DU MATERIEL MINIMUM PAR SECTEUR ET PAR CLASSE DATRP 01/10/2013 1Page DATRP

Plus en détail

( B.P.) 1. Tous les montants figurant dans le présent document sont exprimés en Euros

( B.P.) 1. Tous les montants figurant dans le présent document sont exprimés en Euros Réfection en enrobés chemin de la Fontaine MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX ( B.P.) Pouvoir Adjudicateur exerçant la Maîtrise d'ouvrage COMMUNE de BARBENTANE Objet du marché Réfection du Chemin

Plus en détail

STATION D ÉPURATION : OXY 8

STATION D ÉPURATION : OXY 8 STATION D ÉPURATION : OXY 8 8 équivalents habitants PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'unité d'épuration biologique à boues activées OXY 8 reçoit toutes les eaux usées (eaux vannes et eaux ménagères) à l'exclusion

Plus en détail

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Préambule Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise La note ci jointe décrit les engagements

Plus en détail

MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN

MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE CADRE DE VIE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN Page 1/6 SOMMAIRE 1- Description des ouvrages

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DU PONT DE BIAUFOND 07.047

ASSAINISSEMENT DU PONT DE BIAUFOND 07.047 ASSAINISSEMENT DU PONT DE BIAUFOND 07.047 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d un projet de décret portant octroi d un crédit de 1.250.000 francs destiné à la réfection et à l assainissement

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Travaux d assainissement : réhabilitation du réseau quartier Madeleine extension du réseau secteur Casamène

DOSSIER DE PRESSE. Travaux d assainissement : réhabilitation du réseau quartier Madeleine extension du réseau secteur Casamène DOSSIER DE PRESSE Travaux d assainissement : réhabilitation du réseau quartier Madeleine extension du réseau secteur Casamène Contacts : Regis DEMOLY Directeur Eau et Assainissement Tél. 03 81 61 52 03

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 LOT N 1 - GROS-ŒUVRE Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II - DEVIS

Plus en détail

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières COMMUNE DE VIRIAT Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES Cahier des Clauses Particulières Maître d Ouvrage : Commune de VIRIAT (Ain) Maître d œuvre : Services

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

Restauration des murs et enduit

Restauration des murs et enduit Restauration des murs et enduit Après la consolidation des murs, on décape l enduit pour restaurer les zones affectées. Après avoir terminé cette phase, on lave le mur pour que l enduit se colle bien sur

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 2-1. Groupe électrogène 3 2-2. Contrat de maintenance 5 MATH Ingénierie Page 1/5

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

2 Cadre du détail estimatif quantitatif

2 Cadre du détail estimatif quantitatif Commune de SAUZET Mairie 30190 SAUZET Téléphone : 04 66 81 62 69 - Télécopie : 04 66 63 82 39 E-mail : communedesauzet@orange.fr Aménagement «Cœur de village» 2 Cadre du détail estimatif quantitatif 1

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / Génie-civil Page 1 / 7 Rapport technique / Génie-civil Contenu : Etayage de fouille type Krings Rédaction : Patrick Pilloud/ étudiant ETC 3 ème année Date : 8 octobre 2008 Etayage de fouille type Krings Introduction

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption).

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption). ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION L organisation des travaux de terrassements vise à optimiser l utilisation des matériels afin de déplacer le plus de terre possible en un minimum de tems. L idéal est

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

Travaux de conservation et de mise en valeur LOT N 3 Maçonnerie. CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

Travaux de conservation et de mise en valeur LOT N 3 Maçonnerie. CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Département des Alpes de Haute Provence Sécurisation et mise en valeur, de la source sulfureuse Travaux de conservation et de mise en valeur LOT N 3 Maçonnerie CCTP Maîtrise d ouvrage Communauté de communes

Plus en détail

Art. 36 Montage d éléments de toiture

Art. 36 Montage d éléments de toiture OTConst Protection contre les chutes à travers le toit 1 Art. 36 Montage d éléments de toiture 1 Il est permis, pour le montage d éléments de toiture, de s engager sur les toitures de résistance limitée

Plus en détail

PLAN D INSTALLATION DE CHANTIER

PLAN D INSTALLATION DE CHANTIER PLAN D INSTALLATION DE CHANTIER Un plan d installation de chantier P.I.C est généralement établi à partir d un plan de masse. Il définit : - Les matériels fixes nécessaires à la réalisation des ouvrages,

Plus en détail

CAP de Constructeur en canalisations des travaux publics

CAP de Constructeur en canalisations des travaux publics REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES FONCTIONS ET TACHES FONCTION : PRODUCTION ACTIVITES : TACHES : 1 ) PREPARATION DES TACHES 1-1 Préparer les matériels et les outillages. 1-2 Préparer

Plus en détail

Dossier de presse. - avril 2011Chantier lgv est

Dossier de presse. - avril 2011Chantier lgv est Dossier de presse - avril 2011Chantier lgv est w w w. s o t r a l e n t z. c o m Chantier LGV Est - SOTRALENTZ Le chantier de la LGV Est Page 3 Le Groupe SOTRALENTZ Page 4 Les réalisations SOTRALENTZ pour

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements (à remplir recto/verso) Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon Téléphone : 02.98.69.10.44

Plus en détail

"Logements séniors" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation

Logements séniors Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation "" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation Dressé par la S.C.P. REMY et FAURE Géomètres Experts D.P.L.G. 20 Ave de la Libération 26000

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2006

TRAVAUX DE VOIRIE 2006 Bruges le 2 mai 2007 (P.A.) TRAVAUX DE VOIRIE 2006 Les travaux de voirie programmés pour 2006 dans le cadre du Budget Investissement ont été effectués par l entreprise Colas entre le 12 et le 20 avril

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz»

Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz» Job Report machine à coffrage glissant Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz» Wirtgen machine à coffrage glissant: Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg:

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Regards et avaloirs Combipoint

Regards et avaloirs Combipoint Regards et avaloirs Combipoint Regards en polypropylène Ajustables en hauteur Grille en fonte articulée Intensité du trafic Manuportable Construction modulaire Prix Éventail de la gamme Classe de résistance

Plus en détail

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE Maître d ouvrage : Opération : Situation des études et travaux : Version 1.0 Février 2005 SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions générales...

Plus en détail

Propreté et lutte contre les infiltrations sur le réseau

Propreté et lutte contre les infiltrations sur le réseau D O S S I E R D E P R E S S E 13 février 2014 Propreté et lutte contre les infiltrations sur le réseau Opération de nettoyage à Madeleine Service de presse RATP T 01 58 78 37 37 servicedepresse@ratp.fr

Plus en détail

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres En complément de ses chambres de visite utilisées comme coffrage perdu étanche à bétonner, Canplast SA présente ses chambres

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DESCRIPTION DU PROJET

CHAPITRE 4 : DESCRIPTION DU PROJET CHAPITRE 4 : DESCRIPTION DU PROJET Page 277 Page 278 SOMMAIRE DU CHAPITRE 4 : 1. Synoptique des aménagements du projet... 280 2. Descriptif fonctionnel des aménagements réalisés... 281 2.1. Les Espaces

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique - Lit

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Un territoire, une volonté Demande d Installation d un dispositif Ce document est à remplir par le pétitionnaire et à remettre à la Mairie du lieu où se situe l habitation.

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL 8 500 L 10 000 L Code : 37353 Code : 37354 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, les

Plus en détail

LA MINE. Histoire. Technique d exploitation des mines. Chevalements

LA MINE. Histoire. Technique d exploitation des mines. Chevalements LA MINE Une mine est un gisement de matériaux tel que le charbon, le cuivre, le diamant, le fer, le sel ou l uranium. Elle peut être à ciel ouvert ou souterraine. La distinction entre mine et carrière

Plus en détail

Volume 5.3 Avant métré des travaux

Volume 5.3 Avant métré des travaux VOLUME 5 DOCUMENTS DE CONCEPTION ET PLANS REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie ----------------- MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ----------------- MINISTERE

Plus en détail

Brochure 67-03 F. Le procédé de jet grouting Soilcrete

Brochure 67-03 F. Le procédé de jet grouting Soilcrete Brochure 67-03 F Le procédé de jet grouting Soilcrete Sommaire Histoire...3 Le procédé Soilcrete... 4 Les différents procédés... 6 Les formes géométriques... 7 Séquences de construction... 8 Soilcrete

Plus en détail

Les matériaux autocompactants à base de ciment

Les matériaux autocompactants à base de ciment COLLECTION T ECHNIQUE T 62 C IMBÉTON Remblayage des tranchées Les matériaux autocompactants à base de ciment IM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Sommaire 1 - Introduction 3 2 - Pourquoi

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DANS LE VAR (83) : FONÇAGES AU MICROTUNNELIER - PASSAGE SOUS VOIES FERREES

LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DANS LE VAR (83) : FONÇAGES AU MICROTUNNELIER - PASSAGE SOUS VOIES FERREES LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DANS LE VAR (83) : FONÇAGES AU MICROTUNNELIER - PASSAGE SOUS VOIES FERREES FLOODING PLAN IN VAR (83) PIPE JACKING (MICROTUNNELING) - UNDER RAILWAY Christophe SABATIER 1, Jean-Michel

Plus en détail