Délai entre infection et diagnostic et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Délai entre infection et diagnostic et"

Transcription

1 Délai entre infection et diagnostic et épidémie cachée du VIH en France Virginie Supervie 1, Jacques Ndawinz 1, Sara Lodi 2 & Dominique Costagliola 1 1 Inserm U943 & Université Pierre and Marie Curie, Paris, France 2 Instituto de Salud Carlos III, Madrid, Espagne

2 Connaître la taille de l épidémie cachée, élément essentiel pour : mettre en place des stratégies de dépistage prévoir et planifier les ressources nécessaires à la prise en charge des patients mesurer la quantité de virus qui circule dans la population 2

3 Epidémie cachée en France (1) Données : déclaration obligatoire des nouveaux diagnostics VIH Méthode : nouveau modèle de rétrocalcul Incidence de l infection à VIH Nombre de nouveaux diagnostics VIH notifiés au cours du temps + Stade clinique au diagnostic Distribution du délai entre infection et diagnostic VIH Ndawinz JD, Costagliola D, Supervie V. (2011) New method for estimating HIV incidence and time from infection to diagnosis using HIV surveillance data: results for France. AIDS 25:

4 Estimation de incidence de l infection à VIH en France par groupe de transmission Nombre de nouvelles infections à VIH Hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes Femmes hétérosexuelles étrangères Hommes hétérosexuels étrangers Femmes hétérosexuelles françaises Hommes hétérosexuels français Usagers de drogues injectables Années Ndawinz JD, Costagliola D, Supervie V. (2011) New method for estimating HIV incidence and time from infection to diagnosis using HIV surveillance data: results for France. AIDS 25:

5 Estimation de incidence de l infection à VIH en France par groupe de transmission Nombre de nouvelles infections à VIH Hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes 2900 Femmes hétérosexuelles étrangères 1400 Hommes hétérosexuels étrangers Femmes hétérosexuelles françaises Hommes hétérosexuels français Usagers de drogues injectables 100 Années Ndawinz JD, Costagliola D, Supervie V. (2011) New method for estimating HIV incidence and time from infection to diagnosis using HIV surveillance data: results for France. AIDS 25:

6 Délais estimés entre infection et diagnostic du VIH en France par groupe de transmission Délais variables entre les groupes de transmission Ndawinz JD, Costagliola D, Supervie V. (2011) New method for estimating HIV incidence and time from infection to diagnosis using HIV surveillance data: results for France. AIDS 25:

7 Délais estimés entre infection et diagnostic du VIH en France par groupe de transmission Hétérogénéité dans le recours au test de dépistage au sein de chaque groupe de transmission Ndawinz JD, Costagliola D, Supervie V. (2011) New method for estimating HIV incidence and time from infection to diagnosis using HIV surveillance data: results for France. AIDS 25:

8 Epidémie cachée en France (2) Données : déclaration obligatoire des nouveaux diagnostics VIH Méthode : nouveau modèle de rétrocalcul Incidence de l infection à VIH Nombre de nouveaux diagnostics VIH notifiés au cours du temps + Stade clinique au diagnostic Nombre de VIH+ Ignorant leur séropositivité + durée de séropositivité Distribution du délai entre infection et diagnostic VIH 8

9 Probabilités cumulées (estimées) de ne pas être diagnostiqué pour le VIH 9

10 Probabilités cumulées (estimées) de ne pas être diagnostiqué pour le VIH 50% 50% 47% 38% 36% 31% 10

11 Probabilités cumulées (estimées) de ne pas être diagnostiqué pour le VIH <5% 11

12 Nombres de personnes VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 Nb personnes vivant avec le VIH non diagnostiquées Total ( ) Total Hommes ( ) Total Femmes 9200 ( ) HSH 9000 ( ) UDI 500 ( ) Hétérosexuels étrangers 9500 ( ) Hétérosexuels français 9800 ( ) Taux prévalence VIH non diagnostiquée pour (5 9) 10 (7 13) 5 (3 6) 288 ( ) 62 (12 99) 36 (23 47) 3 (1 4) 12

13 Durée de séropositivité des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 années 13

14 Durée de séropositivité des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 années 14

15 Durée de séropositivité des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 années 20% 53% 28% 15

16 Durée de séropositivité des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 années 20% 53% 28% 16

17 Durée de séropositivité des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 années 20% 53% 28% 17

18 Epidémie cachée en France (3) Données : déclaration obligatoire des nouveaux diagnostics VIH Méthode : nouveau modèle de rétrocalcul Incidence de l infection à VIH Nombre de nouveaux diagnostics VIH notifiés au cours du temps + Stade clinique au diagnostic Distribution du temps entre infection et diagnostic VIH Nombre de VIH+ Ignorant leur séropositivité + durée de séropositivité + Taux de CD4 Données histoire naturelle du VIH (diminution des CD4) 18

19 Distribution des CD4 après la séroconversion Données CASCADE* : collaboration internationale de 26 cohortes d adultes infectés par le VIH dont on a pu estimer la date de séroconversion cellules/mm 3 *Concerted Action on SeroConversion to AIDS and Death in Europe ( 19

20 Distribution des CD4 après la séroconversion Données CASCADE* : collaboration internationale de 26 cohortes d adultes infectés par le VIH dont on a pu estimer la date de séroconversion 29% 19% cellules/mm 3 24% 27% *Concerted Action on SeroConversion to AIDS and Death in Europe ( 20

21 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 21

22 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 22

23 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 23

24 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 18% 18% 19% 45% 24

25 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 18% 18% 19% 45% 25

26 Taux de CD4 des VIH+ qui ne connaissaient pas leur statut VIH en 2010 cellules/mm 3 18% 18% 19% 45% 26

27 Conclusion [ ] personnes ignoraient leur séropositivité en France fin 2010, soit un taux de prévalence de 0,07% [0,05 0,09]; 2/3 étaient des hommes. 29% [27 31] infectées récemment ( 1 an) et 16% [14 18] il y a plus de 5 ans. Proportion d infections récentes plus élevée chez les HSH et les femmes hétérosexuelles nées à l étranger. Proportion d infections anciennes plus élevée chez les hommes hétérosexuels et les UDI. 59% [57 61] avaient des CD4<500 cellules/mm 3 ; 19% [17 21] des CD4<200. Les hommes, et en particulier les hommes hétérosexuels français ou bien nés à l étranger, avaient des CD4 plus bas que les femmes. Urgence à réduire le délai entre l infection et diagnostic de l infection, et donc à multiplier les occasions de dépistage du VIH (notamment chez les hommes) 27

28 Hétérosexuels français Hétérosexuels étrangers Nombres de VIH+ qui ignorent leur séropositivité en 2010 Nb personnes vivant avec le VIH non diagnostiquées (IC à 95%) Total ( ) HSH 9000 ( ) 9800 ( ) 9500 ( ) UDI 500 ( ) Total Hommes ( ) Total Femmes 9200 ( ) Taux prévalence VIH non diagnostiquée pour (IC à 95%) 7 (5-9) 288 ( ) 3 (1-4) 36 (23-47) 62 (12-99) 10 (7-13) 5 (3-6) Stratégie coûtefficace si taux > 10 pour (Yazdanpanah Y, Plos One, 2010) 28

29 Hétérosexuels français Hétérosexuels étrangers Nombres de VIH+ qui ignorent leur séropositivité en 2010 Nb personnes vivant avec le VIH non diagnostiquées (IC à 95%) Total ( ) HSH 9000 ( ) 9800 ( ) 9500 ( ) UDI 500 ( ) Total Hommes ( ) Total Femmes 9200 ( ) Taux prévalence VIH non diagnostiquée pour (IC à 95%) 7 (5-9) 288 ( ) 3 (1-4) 36 (23-47) 62 (12-99) 10 (7-13) 5 (3-6) Stratégie coûtefficace si taux > 10 pour (Yazdanpanah Y, Plos One, 2010) Dépistage généralisé pas coût-efficace 29

30 Hétérosexuels français Hétérosexuels étrangers Nombres de VIH+ qui ignorent leur séropositivité en 2010 Nb personnes vivant avec le VIH non diagnostiquées (IC à 95%) Total ( ) HSH 9000 ( ) 9800 ( ) 9500 ( ) UDI 500 ( ) Total Hommes ( ) Total Femmes 9200 ( ) Taux prévalence VIH non diagnostiquée pour (IC à 95%) 7 (5-9) 288 ( ) 3 (1-4) 36 (23-47) 62 (12-99) 10 (7-13) 5 (3-6) Stratégie coûtefficace si taux > 10 pour (Yazdanpanah Y, Plos One, 2010) Dépistage ciblé coût-efficace 30

31 Hétérosexuels français Hétérosexuels étrangers Nombres de VIH+ qui ignorent leur séropositivité en 2010 Nb personnes vivant avec le VIH non diagnostiquées (IC à 95%) Total ( ) HSH 9000 ( ) 9800 ( ) 9500 ( ) UDI 500 ( ) Total Hommes ( ) Total Femmes 9200 ( ) Taux prévalence VIH non diagnostiquée pour (IC à 95%) 7 (5-9) 288 ( ) 3 (1-4) 36 (23-47) 62 (12-99) 10 (7-13) 5 (3-6) Stratégie coûtefficace si taux > 10 pour (Yazdanpanah Y, Plos One, 2010) Dépistage généralisé chez les hommes coût-efficace 31

32 Cascade de la prise en charge en France en 2010 par groupe de transmission Supervie V. & Costagliola D. The spectrum of engagement in HIV care in France: strengths and gaps. 20th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections. Atlanta, USA: March Abstract #:

33 Cascade de la prise en charge en France en % 92% 81% 86% Supervie V. & Costagliola D. The spectrum of engagement in HIV care in France: strengths and gaps. 20th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections. Atlanta, USA: March Abstract #:

Epidémie du VIH en France : Les derniers chiffres et pistes pour le dépistage Virginie Supervie

Epidémie du VIH en France : Les derniers chiffres et pistes pour le dépistage Virginie Supervie Epidémie du VIH en France : Les derniers chiffres et pistes pour le dépistage Virginie Supervie INSERM U943 & Université Pierre et Marie Curie, Paris, France Epidémie de l infection à VIH : personnes vivants

Plus en détail

Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH

Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH Virginie Supervie Institut Pierre Louis d Epidémiologie et de Santé Publique, UMR-S 1136, INSERM et Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06 Contact

Plus en détail

Les nouvelles estimations de la population non diagnostiquée pour le VIH en France

Les nouvelles estimations de la population non diagnostiquée pour le VIH en France Les nouvelles estimations de la population non diagnostiquée pour le VIH en France Virginie Supervie, Jacques Ndawinz & Dominique Costagliola Inserm U943 & Université Pierre and Marie Curie, Paris, France

Plus en détail

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016

Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016 Découvertes de séropositivité VIH et de sida Point épidémiologique 1 er avril 2016 La surveillance des diagnostics d'infection par le VIH et de sida en France repose sur la déclaration obligatoire [1],

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté

Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté Henri Partouche et Vincent Renard. CNGE Contexte épidémique : nécessité d

Plus en détail

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Réunion Act Up Mardi 13 décembre 2005 Dr Caroline Semaille Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses, InVS Évolution du nombre

Plus en détail

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 Cancer et VIH Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 JNI Lyon - Juin 2009 Cancer et VIH : des interfaces physiopathogéniques communes Deficit

Plus en détail

Test&Treat est-il la réponse à l épidémie à VIH chez les HSH en Suisse?

Test&Treat est-il la réponse à l épidémie à VIH chez les HSH en Suisse? Test&Treat est-il la réponse à l épidémie à VIH chez les HSH en Suisse? Steven Derendinger, MA Roger Staub, MPH, MAE Incidence VIH en Suisse (I) 2 Incidence VIH en Suisse (II) 500 Number of cases 400 300

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Dossier de presse du 27 novembre 2009 En plus des données concernant les découvertes de séropositivité

Plus en détail

Epidémiologie du VIH en France Calcul des chiffres

Epidémiologie du VIH en France Calcul des chiffres Epidémiologie du VIH en France Calcul des chiffres Virginie Supervie Institut Pierre Louis d Epidémiologie et de Santé Publique, UMR-S 1136, INSERM et Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06 Contact:

Plus en détail

Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc. Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS)

Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc. Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS) Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS) Au Maroc, avant 2011 Offre de prévention évolutive et intégrée de l ALCS : prévention

Plus en détail

Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre

Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre Présentation de la campagne de lutte contre le SIDA 1 er Décembre Conférence de Presse 29 novembre 2010 Une campagne pour inciter au dépistage L Institut national de prévention et d éducation pour la santé

Plus en détail

Des cohortes VIH à l épidémie cachée. D Costagliola UMR S 943 INSERM et UPMC

Des cohortes VIH à l épidémie cachée. D Costagliola UMR S 943 INSERM et UPMC Des cohortes VIH à l épidémie cachée D Costagliola UMR S 943 INSERM et UPMC Définition (IRESP) Une cohorte est la réunion d un groupe de sujets partageant ensemble un certain nombre de caractéristiques,

Plus en détail

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Béatrice VALDES Institut d Études Démographiques de l Université Montesquieu-Bordeaux IV. Malgré de nombreuses campagnes

Plus en détail

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie ANNEE 2013 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004) présentée et soutenue publiquement le 03, octobre,

Plus en détail

Appel à projets 2015. Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM

Appel à projets 2015. Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM Appel à projets 2015 Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM Date de clôture : 04/11/2015 ViiV Healthcare SAS (ci-après ViiV Healthcare) met en place une nouvelle

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE. Année 2011 THÈSE POUR LE DOCTORAT EN MÉDECINE. (Diplôme d Etat) PAR.

UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE. Année 2011 THÈSE POUR LE DOCTORAT EN MÉDECINE. (Diplôme d Etat) PAR. 1 UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2011 n THÈSE POUR LE DOCTORAT EN MÉDECINE (Diplôme d Etat) PAR GAUTHIER Raphael Né le 8 février 1983 à Paris 14 Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

2/ FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION DE LA BASE

2/ FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION DE LA BASE 1/ OBJECTIFS ET PROBLEMATIQUES DE LA BASE DE DONNEES HOSPITALIERE FRANCAISE SUR L INFECTION À VIH AU MOMENT DE LA CREATION ET EVOLUTION(S) DEPUIS LA CREATION En réponse à l émergence de l épidémie de VIH/SIDA,

Plus en détail

Situation du VIH-sida en France

Situation du VIH-sida en France Situation du VIH-sida en France Données du 3 juin 27 Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de Veille Sanitaire 1 Sommaire I - Découvertes de séropositivité VIH diapositive

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

1. 2. 3. NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE L OMS : Traitement antirétroviral de l adulte et de l adolescent MESSAGES IMPORTANTS. Département du VIH/SIDA

1. 2. 3. NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE L OMS : Traitement antirétroviral de l adulte et de l adolescent MESSAGES IMPORTANTS. Département du VIH/SIDA MESSAGES IMPORTANTS NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE L OMS : Traitement antirétroviral de l adulte et de l adolescent L (OMS) révise ses lignes directrices relatives au traitement antirétroviral (TAR) destiné

Plus en détail

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Eric Ouattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 VIH en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH Partie 2 : Modélisation

Plus en détail

Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé Avis N 123

Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé Avis N 123 Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé Avis N 123 Questionnement éthique et observations concernant la contre-indication permanente du don de sang pour tout homme

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite C au Canada

L épidémiologie de l hépatite C au Canada FEUILLET D INFORMATION L épidémiologie de l hépatite C au Canada Ce feuillet d information donne une vue d ensemble de l épidémie de l hépatite C au Canada. Il fait partie d une série de feuillets d information

Plus en détail

DépistageS : Le dépistage : tout a changé et ça ne se sait pas encore. Quelle stratégie de dépistage aujourd hui? France Lert, ANRS, Paris

DépistageS : Le dépistage : tout a changé et ça ne se sait pas encore. Quelle stratégie de dépistage aujourd hui? France Lert, ANRS, Paris DépistageS : Le dépistage : tout a changé et ça ne se sait pas encore. Quelle stratégie de dépistage aujourd hui? France Lert, ANRS, Paris Les moyens du contrôle de l infection VIH Une bonne compréhension

Plus en détail

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE)

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Frédéric Mistretta 1, Jean-Sylvain Larguier 1, Didier Not 1, Xavier Carcopino 2, Anne-Carole Jacquard 3,

Plus en détail

Pourquoi une urgence chez les gays? Virginie Supervie UMR S 1136, Inserm, UPMC, Paris

Pourquoi une urgence chez les gays? Virginie Supervie UMR S 1136, Inserm, UPMC, Paris Pourquoi une urgence chez les gays? Virginie Supervie UMR S 1136, Inserm, UPMC, Paris Contexte Traitements antirétroviraux efficaces et puissants Accès aux traitements antirétroviraux précoce : Ø Espérance

Plus en détail

Collaborations internationales

Collaborations internationales Collaborations internationales Principes directeurs Hypothèses de recherche nécessitant l inclusion d un nombre de patients tel que ces questions ne peuvent être explorées au sein de chaque cohorte participante

Plus en détail

Evaluation du risque infectieux viral hématogène lié à la non stérilisation entre chaque patient des porte-instruments rotatifs en chirurgie dentaire

Evaluation du risque infectieux viral hématogène lié à la non stérilisation entre chaque patient des porte-instruments rotatifs en chirurgie dentaire Evaluation du risque infectieux viral hématogène lié à la non stérilisation entre chaque patient des porte-instruments rotatifs en chirurgie dentaire J.M. Thiolet, P. Bernillon, F. Lot, F. L Hériteau,

Plus en détail

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Etat des lieux Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Pourcentage de femmes enceintes HIV-positive ayant reçu une PTME, 2007

Plus en détail

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles S. Epelboin 1 2 C. Stora 1 E. Devouche 3 C. Patrat 1 2 P. Longuet 1 D. Luton 1 2 S. Matheron

Plus en détail

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI FMPR, Rabat le 23.10.2010 Les mesures de prévention concernent la population dans son ensemble en se

Plus en détail

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes APCH juin 202 Définition du DPN et de l IMG Organisation en

Plus en détail

Controverses autour du dépistage de l infection par le VIH

Controverses autour du dépistage de l infection par le VIH 24 ème journée de médecine générale d Ile de France Paris, 6 Avril 2013 Controverses autour du dépistage de l infection par le VIH Y.Yazdanpanah*, S. Lariven*, JP. Aubert** * Service des maladies infectieuses

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

ETAT DE SANTE DES «NEET» EN FRANCE METROPOLITAINE

ETAT DE SANTE DES «NEET» EN FRANCE METROPOLITAINE ETAT DE SANTE DES «NEET» EN FRANCE METROPOLITAINE S. Robert 1,2, S. Lesieur 1, V. Kergoat 3, J. Dutertre 3, P. Chauvin 1 1.INSERM, Sorbonne Universités UPMC, UMR S 1136, Institut Pierre Louis d Epidémiologie

Plus en détail

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 «Nouvelles recommandations» Sources : DGS : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE

Plus en détail

Sexualité et contraception

Sexualité et contraception 2CLASSE NDE DE La santé des jeunes en Haute-Normandie Sexualité et contraception L adolescence est une période de profondes mutations anatomiques, physiologiques, mentales et sociales. Elle est marquée

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses dans la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Ce

Plus en détail

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique Mongeat A, Delettre D, Beaufrère M-C, Schikowski D, Beytout J La rougeole est une maladie

Plus en détail

Mortalité? Durée de séjour?

Mortalité? Durée de séjour? Surmortalité et excès s de durée e de séjours liés à la survenue d une d infection acquise en réanimation Analyse de la littérature Propositions pour le réseau REA RAISIN Dr Th. LAVIGNE pour le Comité

Plus en détail

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Nouvelles stratégies de dépistage du VIH Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Point épidémiologique sur le VIH Dépistage du VIH en France 5 millions de sérologies

Plus en détail

STATISTIQUES MONDIALES

STATISTIQUES MONDIALES F I C H E D I N F O R M A T I O N 2 014 STATISTIQUES MONDIALES Personnes vivant avec le VIH En 2013, 35 de personnes [33,2 37,2 ] vivaient avec le VIH. - Depuis le début de l épidémie environ 78 de personnes

Plus en détail

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Fiche n 5 Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle

Plus en détail

Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes

Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes Réunion des Amis du Fonds Mondial Europe Jeudi 2 Juillet 2015 Brigitte

Plus en détail

Tests rapides VIH : Comment, pour qui? Diane Descamps, Yazdan Yazdanpanah Laboratoire de Virologie, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital-Bichat Claude Bernard, HUPNVS UFR de Médecine

Plus en détail

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE: INFLUENCE DU CALENDRIER D ADMINISTRATION DU TRAITEMENT PRÉVENTIF INTERMITTENT BICH-TRAM HUYNH, MD PHD ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE, 4 DÉCEMBRE

Plus en détail

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri Dépistage : expérience marocaine M. Karkouri Une longue histoire 1 er cas de sida diagnostiqué au CHU de Casablanca Création de l ALCS Circulaire dépistage N 1078DT/217/SLMSTD «CIDAG» ouvert, ALCS Casablanca

Plus en détail

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD Communiqué Pour publication immédiate TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD TORONTO (Ontario) Les motifs

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 24 mai 2016

Communiqué de presse. Le 24 mai 2016 Communiqué de presse Le 24 mai 2016 Selon une étude, l'envoi d'un simple texto hebdomadaire aux jeunes femmes au Kenya améliore grandement la probabilité qu'elle subissent un test pour le VIH Des chercheurs

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

Le dépistage de l'infection à VIH. Dossier de synthèse documentaire et bibliographique

Le dépistage de l'infection à VIH. Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Le dépistage de l'infection à VIH Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Novembre 2012 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. : 04 91 59 83 83 Fax : 04 91 59 83 99 Nice

Plus en détail

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation?

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Journée IDE 2011 Désir d enfant et VIH Désir d enfant Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt

Plus en détail

Etat de santé et nutritionnel des bénéficiaires de l aide alimentaire en 2011-2012, France

Etat de santé et nutritionnel des bénéficiaires de l aide alimentaire en 2011-2012, France Etat de santé et nutritionnel des bénéficiaires de l aide alimentaire en 2011-2012, France D. Grange 1, K. Castetbon 2, M. Vernay 2, H. Escalon 3, G. Guibert 1, C. Vincelet 1 1 ORS Île-de-France 2 Unité

Plus en détail

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Yves Roquelaure 1, Catherine Ha 2, Natacha Fouquet 1,2 1 Laboratoire d ergonomie et de santé au travail, Unité associée

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013 PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH. RECOMMANDATIONS DU GROUPE D EXPERTS. RAPPORT 2013 Dépistage Dr Karl FELTGEN 17 janvier 2014 LES ENJEUX DU DÉPISTAGE DEPISTER TÔT POUR TRAITER

Plus en détail

Le Dépistage Mammographique

Le Dépistage Mammographique Le Dépistage Mammographique (Femme non Mutée) avant 50 ans Pour Qui, Pourquoi? Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Et mes Remerciements à I. Thomassin- Naggara Point de Référence

Plus en détail

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS & GROUPE DE RECHERCHE EN OBSTÉTRIQUE ET GYNÉCOLOGIE RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE SESSION CONJOINTE DES JOURNÉES NATIONALES DU CNGOF

Plus en détail

Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J

Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J INSERM, UMRS 953 Recherche Epidémiologique sur la Santé périnatale et la Santé

Plus en détail

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP»

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» Alexandra Serris Interne en médecine interne INTRODUCTION : LES ESSAIS BIOMÉDICAUX EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE De plus en plus nombreux La majorité

Plus en détail

Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux. Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC

Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux. Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC GPIC Groupe pour la Prévention des Infections en Cancérologie Groupe collaboratif de la

Plus en détail

Accidentologie des sports d hiver

Accidentologie des sports d hiver Accidentologie des sports d hiver Contact : Médecins de Montagne Maison des Parcs et de la Montagne 256 r. de la République 73000 Chambéry T. 04 79 96 43 50 info@mdem.org DOSSIER DE PRESSE 2011 + d informations

Plus en détail

Contexte de la recherche

Contexte de la recherche Accompagnement et Education aux Risques Liés à l Injection - Recherche ANRS-AERLI Guillemette Quatremère, Gillian Collin Colloque Prévention des conduites addictives Clermont Ferrand - 31/03/2015 Contexte

Plus en détail

Le TasP. Treatment as Prevention. Anne Boucher. Journée d actualisation

Le TasP. Treatment as Prevention. Anne Boucher. Journée d actualisation Le TasP Treatment as Prevention Anne Boucher Journée d actualisation Les Suisses: déjà depuis 2008 Commission fédérale pour les problèmes liés au sida (CSF) Vernazza et al; Bulletin des médecins suisses,

Plus en détail

Risque de transmission du VIH sous traitement antirétroviral

Risque de transmission du VIH sous traitement antirétroviral Risque de transmission du VIH sous traitement antirétroviral V Supervie 1, JP Viard 2, D Costagliola 1, R Breban 3 1 UMR S 1136, Inserm, UPMC, Paris 2 Hôpital Hôtel-Dieu, Paris 3 Institut Pasteur, Paris

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Bulletin épidémiologique hebdomadaire

Bulletin épidémiologique hebdomadaire Bulletin épidémiologique hebdomadaire 20 juillet 2010 / n 30 pp313 Estimation de l exhaustivité de la surveillance des cas de sida par la méthode capture-recapture, France, 2004-2006 Estimation of completeness

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE DEPISTAGE DU VIH POUR LES PERSONNES EXERCANT LA PROSTITUTION A GENEVE

MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE DEPISTAGE DU VIH POUR LES PERSONNES EXERCANT LA PROSTITUTION A GENEVE Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours Programme santé migrants MISE EN PLACE D UNE CONSULTATION D INFORMATION SUR LES IST ET DE

Plus en détail

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir!

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! Dr Anne Guinard, Cire Midi-Pyrénées Rencontre des représentants des usagers et des professionnels de santé de Midi-Pyrénées

Plus en détail

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 DNSP(PNLS)-DSME Cotonou, 26 mars 2015 Plan Introduction Rappel du processus PTME Quelques indicateurs Grandes

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Dana Paquette Agence de la santé publique du Canada Plan Justification d'une approche

Plus en détail

Mark Dybul Directeur exécutif Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Mark Dybul Directeur exécutif Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme TRAITEMENT 2015 AVANT-PROPOS Pour la première fois depuis le début de l épidémie de sida, nous avons désormais la possibilité d établir les bases propices pour atteindre l objectif zéro : zéro nouvelle

Plus en détail

Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire

Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire Réunion des Associations Jeudi 19 Novembre 2009 Surveillance du VIH/sida un nouvel indicateur

Plus en détail

Généralités et définitions LES ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG. Généralités et définitions. Généralités et définitions

Généralités et définitions LES ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG. Généralités et définitions. Généralités et définitions LES ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG Généralités Epidémiologie Facteurs de risque des Contaminations Professionnelles Généralités et définitions Objectif : éviter la transmission au personnel soignant d infections

Plus en détail

Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. SOFARTHRO.com

Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. SOFARTHRO.com Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. Nicolas Lefevre (a)*, Yoann Bohu (a), Jean François Naouri (a), Serge Herman (b) (a) Clinique du sport Paris 5, 36 bd saint

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64 Ensemble du 1 er cycle - Emplois SCIENCES INFIRMIÈRES CONCENTRATION CLINIQUE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE (21), CONCENTRATION CLINIQUE EN SOINS CRITIQUES (24), CONCENTRATION EN ADAPTATION ET RÉADAPTATION (3),

Plus en détail

Dépistage du VIH et découvertes de séropositivité, France, 2003-2010

Dépistage du VIH et découvertes de séropositivité, France, 2003-2010 d intensifier et de diversifier les stratégies de dépistage, notamment par les médecins généralistes qui devraient systématiquement proposer le test, y compris en dehors de tout risque repéré. Sans oublier

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Prise en charge de l enfant né d une mère infectée par le VIH

Prise en charge de l enfant né d une mère infectée par le VIH Prise en charge de l enfant né d une mère infectée par le VIH Michèle WEIL pédiatre CMCO-CHRU michele.weil@chru-strasbourg.fr 27 novembre 2011 SELESTAT Pendant la grossesse: dialoguer Rendez vous avec

Plus en détail

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0 Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002 questions d économie de la santé analyses Repères Le CREDES a réalisé de septembre 1999 à mai 2000 une enquête sur l état de santé et

Plus en détail

Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né

Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né Rakotovao Jean Pierre Global Newborn Symposium: From Advocacy to Scale Dakar, Senegal June 15 18, 2009 1a Plan

Plus en détail

Epidémiologie du VIH en France - Première cartographie régionale de l épidémie du VIH - Focus sur la région Paca

Epidémiologie du VIH en France - Première cartographie régionale de l épidémie du VIH - Focus sur la région Paca Epidémiologie du VIH en France - Première cartographie régionale de l épidémie du VIH - Focus sur la région Paca Lise Marty, Virginie Supervie UMR S 1136, Inserm, UPMC, Paris Remerciements Organisateurs

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

VIH en France : première cartographie régionale de l épidémie

VIH en France : première cartographie régionale de l épidémie VIH en France : première cartographie régionale de l épidémie 19/07/2016 Une étude soutenue par l ANRS (France REcherche Nord&sud Sida-hiv Hépatites) fournit pour la première fois, grâce à une modélisation

Plus en détail

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT»

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Pr Elisabeth BOUVET Groupe «Prévention sexuelle» COREVIH Île-de-France

Plus en détail

A. Cabié, P. Pugliese, C. Delpierre, L. Cuzin, E. Billaud, S. Stegman, A. Cheret, T. Jovelin, P. Dellamonica et le groupe Dat Aids

A. Cabié, P. Pugliese, C. Delpierre, L. Cuzin, E. Billaud, S. Stegman, A. Cheret, T. Jovelin, P. Dellamonica et le groupe Dat Aids Évaluation de l impact sur la qualité de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH de l intégration d un outil d aide à l application des recommandations de bonnes pratiques (NadisWorkflow )

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Destiné aux associations de France métropolitaine, Drom et Com Date de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Il y

Plus en détail

CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS

CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS PROGRAMME DE COOPERATION ENTRE LA TUNISIE ET LE FONDS MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, LA TUBERCULOSE ET LE PALUDISME Avril 2011 Unité de gestion du programme fonds mondial

Plus en détail

Implantation d une offre de détection du VIH à résultat rapide en milieu carcéral à Montréal

Implantation d une offre de détection du VIH à résultat rapide en milieu carcéral à Montréal Implantation d une offre de détection du VIH à résultat rapide en milieu carcéral à Montréal POC Diagnostics Workshop Nov. 30th 2010 1 Gilles Lambert 1 2, Aïssatou Fall 2 Institut national de santé publique

Plus en détail

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Valoriser vos données RH grâce à votre bilan social

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Valoriser vos données RH grâce à votre bilan social Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Valoriser vos données RH grâce à votre bilan social Avril 2016 L Observatoire des données sociales et de l emploi du CDG31 vous

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses au sein de la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre 2011 ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN

Plus en détail

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France P. Tuppin, S. Samson, P. Perrin, A. Weill, P. Ricordeau, H. Allemand Caisse nationale d assurance maladie des

Plus en détail

Épidémiologie de l infection par le VIH en France

Épidémiologie de l infection par le VIH en France 1 Épidémiologie de l infection par le VIH en France L épidémiologie de l infection par le VIH repose en France sur plusieurs sources de données. Les principales données présentées dans ce chapitre et dans

Plus en détail

Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003)

Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003) Les infections de site opératoire : de la surveillance à la prévention (données 1999 2003) Bruno Grandbastien (SFHH, C-CLIN Paris-Nord et CHRU de Lille) Contexte Importance des infections du site opératoire

Plus en détail