La prise en charge précoce de

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise en charge précoce de"

Transcription

1 Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de l adulte Temprano infecté Quantiféron par le VIH : de «Cotrimo CI ANRS 12» à 224 «Temprano» Dr Christine Christine DANEL, DANEL PAC CI Coordinatrice adjointe Pac ci Pr André INWOLEY, CeDReS

2 Contexte - Objectifs La tuberculose et le VIH sont endémiques en Afrique. Le QuantiFERON -TB Gold (QFT-G) est plus spécifique que l IDR pour détecter l infection tuberculeuse, mais peu d études ont été faites pour évaluer ses performances pour la TB active Peu d études longitudinales sur l évolution de ce marqueur chez des personnes infectées par le VIH. Objectifs 1- Déterminer les performances du test pour détecter une Tuberculose active* 2- Décrire la proportion de conversions et de réversions de QuantiFERON -TB Gold (QFT-G) test à 12 mois, avec ou sans ART et avec ou sans 6 mois de prophylaxie INH, et en déterminer les facteurs associés** *Kabran, et al CROI 2011; **Danel, et al ICASA 2011

3 Méthodes (1) QuantiFERON-TB Gold Le QuantiFERON-TB Gold In-Tube est un test interferon gamma (IGRA) (Cellestis, GmbH Darmstadt, Germany ). Il est Positif: IFN > 0.35 UI/ml Negatif: IFN < 0.35 UI/ml Indeterminé: mitogene < 0.35 UI/ml ; nil > 8 UI/ml Definitions Conversions : IFN < 0,35 UI/ml at inclusion and IFN > 0,35 UI/ml at M12 Reversions : IFN > 0,35 UI/ml at inclusion and IFN < 0,35 UI/ml at M12 Analyses statistiques : Régression Logistique avec une analyse univariée puis multivariée pour rechercher les facteurs associés avec la conversion et la réversion Données à inclusion et de suivi A l inclusion: âge, sexe, stade OMS, CD4, CV, Hémoglobine, AntigenHbS, Entre M0 et M12; INH, ART, baisse des CD4

4 Méthodes (2) Patients Temprano ANRS Schéma de l étude N= 2000 Inclusion criteria CD4 count between 350 et 800/mm 3 WHO stage <4 No active tuberculosis Randomization in 4 arms ART by WHO criteria 6 months INH ART by WHO criteria Immediate ART 6 months-inh and Immediate ART Composite primary outcomes Death AIDS Serious HIV Non AIDS : - Tumoral - Invasive bacterial Follow up 30 months

5 Méthodes (3) Patients Etude Quantiféron N= 2000 Inclusion criteria CD4 count between 350 et 800/mm 3 WHO stage <4 No active tuberculosis Randomization in 4 arms ART by WHO criteria 6 months INH ART by WHO criteria Immediate ART 6 months-inh and Immediate ART Composite primary outcomes Death AIDS Serious HIV Non AIDS : - Tumoral - Invasive bacterial Follow up 30 months Etude QTF N=1000 A l inclusion N=450 A M12

6 Caractéristiques des patients à l inclusion n= 976 Nombre(%) patients 976 (100%) Femmes, n% 754 (77 %) Age, médiane( IQR) 35 (30 42) CD4/mm 3, médian (IQR) 383 ( ) CV, log 10 copies/ml, median (IQR) 4.7 ( ) Stade OMS stade 1, n(%) 637 (65 ) Stade (24 ) Stade (10 ) QFT test Positif, n(%) 331(34) Négatif 604 (62) Indéterminé 41(4) HBs Ag positif, n(%) 97 (10 ) Transaminases > 2.5 x ULN, n(%) 4 (0 ) Tuberculose Active, n (%) 26 (2,6)

7 Variations performances en fonction du seuil de positivité du test QTF Seuils positivité Sensibilité Spécificité VPP VPN QTF (UI/ml) 0,

8 Caractéristiques à l Inclusion et de suivi pour les patients avec un test QF test à l inclusion et à M12 N=430 Femmes, n (%) 340 (79 %) Age (années), à l inclusion médian (IQR) 36 (30-42) CD4/mm 3, à l inclusion, médian (IQR) 379 ( ) CD4 /mm 3, à M ( ) Stade OMS (61%) (27%) ARV VIH-1, log 10 copies/ml, à l inclusion médian (IQR) 4,6 (3,9-5,2) Quantiféron TB test à l inclusion Positif > 0,35/ml 166 (39 %) Negatif < 0,35UI/ml 262 (61 %) Patients sous ART entre M0 et M12, n (%) 276 (64%) Durée sous ART, mois, médian(iqr) 12 (12-12) Patients ayant reçu l INH entre M1 et M7 170 (40 %) Tuberculoses Active à l inclusion 7(2%) Tuberculoses Active entre M0 and M12 10 (2%)

9 Proportion de conversion et de reversion à un an de suivi N= 430 Quantiféron TB M12 Quantiféron TB M0 Négatif Positif Indéterminé Total Négatif 237 (91%) 24 (14%) 1 (50%) 262 Positif 23 (9%) 142 (85%) 1 (50%) 166 Indéterminé 1 (0%) 1 (1%) 0 (0%) 2 Total

10 Facteurs Associés avec la conversion Variables à l inclusion OR IC 95% p Sexe (Homme/ Femme) 0,9 (0,3-2,5) 0,8 Age (18-40 ans vs> 40 ans) 0,8 (0,3-1,9) 0,7 Stade OMS (3 vs 1 and 2) 1,1 (0.3-4,1) 0,8 Hg (<10 vs >10g/dl) 1,3 (0,5-3,3) 0,5 CD4 (<500 vs >500/mm 3 ) 0,4 (0,2-1,1) 0,1 CV(<5 vs >5 log10/ml) 1,5 (0,6-3,9) 0,4 HbS Antigène (yes/no) 0,9 (0,2-4,0) 0,8 Suivi M0-M12 ARV 0,9 (0,4-2,2) 0,9 INH 0,8 (0,3-1,9) 0,7 ΔCD4 M12- M0 <0 1,2 (0,5-1,1) 0,1 10

11 Facteurs Associés avec la réversion Variables à l inclusion Univariée Multivariée OR IC 95% p OR IC95% p Sexe (Homme/ Femme) 1,6 (0,5-5,0) 0, Age (18-40 ans vs> 40 ans) 7,0 (1,5-31,2) 0,01 6,2 (1.3-28) 0.01 OMS (3 vs 1 and 2) 0.5 (0.1-2,3) 0, Hg (<10 vs >10g/dl) 0,6 (0,2-2,1) 0, CD4 (<500 vs >500/mm 3 ) 0,8 (0,2-2,4) 0, CV(<5 vs >5 log10/ml) 1,5 (0,5-4,1) 0, HbS Antigène (yes/no) 0,7 (0,1-6,3) 0, Suivi M0-M12 ARV 0,2 (0,1-0,5) 0, INH 1.5 (0,6-3,7) 0, ΔCD4 M12- M0 <0 3.2 (1,3-8,0) 0,01 2,7 (1,0-6.8) 0.03

12 Discussion Performances du test : 976 patients Valeur prédictive Négative élevée. Spécificité pour détecter une TB active faible* Etude longitudinale: 430 patients 1ere étude avec ou ss ARV, IHN ou ss INH Aucun facteurs associés à la conversion (pas les ARV..) Facteurs associés à la réversion: Pas l INH âge jeune, => efficacité à éliminer l infection tuberculeuse? Baisse des CD4 entre M0 et M12 => diminution de l immunité, moindre réaction pour détecter l infection TB? *Chen et al, Plos One 2011

13 Remerciements A tous les patients qui participent à l essai Aux investigateurs et équipes: SMIT: S Eholie, G Nzunettu, D Rabe, B Sidibé, S Tuo, R Gbê, M Abanou, E Bissagnene CIRBA:, H Chenal, O Ba Gomis, Daligou, D Hawerlander, F Kouamé, A Douhouré, L Bombo, J Oupoh CNTS: A Minga, A Yao, L Dohoun, K Martin, E Amon, K N Dri, MJ N dri, I Bohouo USAC: S Koulé, A Adou, I Adou, J Djobi, F Dembélé, V Kouadio, J Séri, C Guéhi, A Ani CePReF: E Messou, A Anzian, P Gouesse, A Kati Coulibaly, J Gnokoro, MC Kassi, A Tchehy HG Abobo nord: E Kouamé, D Koua, A Kouamé, S Amon, L Beugré, A Yapo, Y N zué, Y N dri FSU Anonkoua kouté: O Makaïla, M Oyébi, S Sodenougbo, G Kouamé, K Christian, M Gbaguidji, N Mbakop La pierre angulaire: M Kadio Morokro, AC Kouadio, S Gountodji, E Yédjédji, P Kouadio, MJ Kouakou El Rapha : Babatounde N, Babatounde C, Bleoué G, Tchountedjem M, Kouassi C CeDReS: H Menan, A Emieme, A Inwoley, T Ouassa, TA Toni, M Kabran Equipes de coordination, de monitorage et administrative: X Anglaret, C Danel, R Moh, A Badjé, JB N takpé, E Ouattara, J Lecarrou, D Gabillard, R Konan, S Konan, B Siloué, C Kouamé, C N Chot, H Djetouan, G Kouamé, E Yao, A Kouakou, B Kouadio Conseil Scientifique: JM Massumbuko, E Bissagnene, G Chêne, K Domoua, M Dosso, PM Girard, V Jarlier, C Perronne, C Rouzioux, PS Sow. Observateurs : A de Jacquelot, A Jacob, C Rekacewicz Comité indépendant : B Autran, X Blanc, D Costagliola, O Doumbo,S Mboup, Y Yazdanpanah; Représentants du promoteur (ANRS): JF Delfraissy, B Bazin, A N Diaye, C Canon, C Rekacewicz, C Lallemand Comité d éthique de Côte d Ivoire Gilead Sciences pour le don de Truvada : A Jacob, P Petour, V Tillier Merck Sharp & Dohme pour le don de Stocrin : A Aslan, A de Jacquelot

14 Merci pour votre attention

Les traitements antirétroviraux très précoces chez l adulte, actualités. Christine DANEL

Les traitements antirétroviraux très précoces chez l adulte, actualités. Christine DANEL Les traitements antirétroviraux très précoces chez l adulte, actualités Christine DANEL Contexte Les recommandations OMS En 2006 : antirétroviraux si CD4

Plus en détail

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Tests Interferon ( IGRA) dans l infection par le VIH Peut on les utiliser? Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Population générale TB maladie 1/3 population mondiale infectée par BK Répartition

Plus en détail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Elisabeth BOUVET, Dominique Abiteboul GERES Tuberculose infection et tuberculose maladie Contact BK= TM Infection latente 95% Infection = 30% des

Plus en détail

Cas clinique Enquête autour d un cas IDR vs IGRA Pr Emmanuel Bergot

Cas clinique Enquête autour d un cas IDR vs IGRA Pr Emmanuel Bergot Cas clinique Enquête autour d un cas IDR vs IGRA Pr Emmanuel Bergot Service de Pneumologie, CHU Côte de Nacre Centre de compétence régionale de l HTAP UMR INSERM 1086 «Cancers et Préventions», Université

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Services Universitaires des Maladies Infectieuses et Tropicales de C.H.Tourcoing LEM-CNRS, Lille; 1 Introduction

Plus en détail

Tests de production d interféron Gamma. Nouméa le 9 mars 2012 1

Tests de production d interféron Gamma. Nouméa le 9 mars 2012 1 Tests de production d interféron Gamma Nouméa le 9 mars 2012 1 Présentation Test QTF Gold IT (Cellestis) Performance du test Recommandations de HAS, 2006 Meta analyse DIEL de décembre 2009 Indications

Plus en détail

La prise en charge précoce de rencontre.

La prise en charge précoce de rencontre. La prise en charge précoce de L essai L'Essai comme espace de l adulte clinique infecté comme espace par le de VIH rencontre : rencontre. Des logiques scientifiques aux expériences individuelles: construction

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano»

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Lésions bucco dentaires et qualité de vie chez La prise en charge précoce de les enfants infectés par le VIH en Afrique de l Ouest

Plus en détail

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS (Centre de Diagnostic et de Recherche sur le SIDA et les Affections Opportunistes) Hervé MENAN, Christine ROUZIOUX HISTORIQUE 1992

Plus en détail

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron 11 février 2014 Clinique du mousseau Dr Fadi Antoun Pneumologue Bureau des Vaccinations Cellule Tuberculose(ville de Paris) Hôpital privé

Plus en détail

Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne

Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne La lutte antituberculeuse en 2013 Institut Pasteur Paris 19 Mars 2013 Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne Dr Emmanuel Bergot Service de Pneumologie, CHU Côte de Nacre

Plus en détail

Programme PAC-CI / Site ANRS de Côte d Ivoire

Programme PAC-CI / Site ANRS de Côte d Ivoire Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Programme PAC-CI / Site ANRS de Côte d Ivoire Rapport d activité Janvier 2012 Dr Hortense Aka-Dago, Dr Clarisse Amani-Bosse, Dr Xavier

Plus en détail

L infection tuberculeuse latente

L infection tuberculeuse latente Colloque Meditest 8 juin 2011 L infection tuberculeuse latente Jean-Pierre Zellweger Stades du développement de la tuberculose Les mycobactéries émises dans l air par un malade atteint de TB pulmonaire

Plus en détail

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Conclusions provisoires rapport du HCSP juillet 2011 Valeur prédictive positive des

Plus en détail

VIH à Abidjan de «Cotrimo CI» à «Temprano»

VIH à Abidjan de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Dépistage La prise en des charge cancers précoce du col de par inspection l adultevisuelle infecté par selon le le VIH statut : VIH

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose (1 ) Le concept M. Labalette, oct. 2007 Infection tuberculeuse contrôlée (ITL avec bacilles quiescents ou éliminés)

Plus en détail

Modélisation au service de la recherche en santé publique

Modélisation au service de la recherche en santé publique Modélisation au service de la recherche en santé publique Kenneth A. Freedberg, MD, MSc Massachusetts General Hospital Harvard Medical School Journées scientifiques PAC-CI 2012 16 Février 2012 Financements:

Plus en détail

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Dr D. Monnier Service d Immunologie Thérapie Cellulaire et Hématopoïèse (ITeCH) CHU de RENNES Données épidémiologiques

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

QuantiFERON TB Gold in tube

QuantiFERON TB Gold in tube Qu est-ce que le QuantiFERON? Test sanguin de dépistage de l infection tuberculeuse. QuantiFERON TB Gold in tube Test ELISA qui mesure la réponse immunitaire à médiation cellulaire à l infection tuberculeuse.

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron

Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron Journée nationale d information sur la lutte contre la tuberculose 23 Mars 2011 Dr Sylvie Larnaudie Absence de conflits d intérêt LA TUBERCULOSE MALADIE

Plus en détail

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 Place des Nouveaux Tests de Dosage de L INTERFERON GAMMA dans le diagnostic de la Tuberculose Fadi ANTOUN, Cellule Tuberculose DASES Le Quotidien du Médecin 2005

Plus en détail

A. Kassi,E. Bissagnené

A. Kassi,E. Bissagnené Problématiques de la Co-infection VIH/Tuberculose dans le contexte de l accès aux soins et au traitement A. Kassi,E. Bissagnené Service de Maladies Infectieuses CHU de Treichville, Abidjan Co-infection

Plus en détail

Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé

Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé Réunion GERES du 6 juillet 2007 : D Abiteboul,, E Bouvet, A Buonaccorsi,, G Carcelain,, M Domart-Rançon,

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

Bienvenue. Chers collègues, chers amis,

Bienvenue. Chers collègues, chers amis, Séminaire sur la prise en charge pédiatrique du jeune enfant infecté par le VIH dans les pays de faible prévalence en Afrique, au sein du réseau MONOD ANRS 12206 Du 8 au 9 septembre 2011 Organisé par l

Plus en détail

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp. Tuberculose intérêt des tests sanguins Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.fr Pouvoir Pathogène : Maladie Granulomateuse Chronique

Plus en détail

Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE

Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE Nathalie Colin de Verdière CVI SMIT Hôpital Saint-Louis Une maladie toujours d actualité Données

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE. Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS )

EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE. Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS ) EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS ) Cas de tuberculose maladie déclarés en France en 2006 BEH mars 2008 Incidence = 8,5 / 100 000 soit 5336 cas En

Plus en détail

Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente. Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007

Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente. Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007 Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007 1 Evolution après contage Pas d infection 70% Exposition

Plus en détail

Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose»

Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose» Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose» Organisé par le Centre National de Référence des Mycobactéries et de la Résistance

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID. Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes

Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID. Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes Programme en réponse à l appel d offres UNITAID: Diagnostic TB, Paludisme et VIH

Plus en détail

Apport d un nouveau test Interféron Gamma

Apport d un nouveau test Interféron Gamma Apport d un nouveau test Interféron Gamma Dr D. Bonnet Service de maladies infectieuses Bichat Claude bernard Tuberculose 1/3 population mondiale infectée par BK Primo infection asymptomatique 90% des

Plus en détail

TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO?

TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO? TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO? Tests de libération d Interféron γ (IGRA) AFMP Dubrovnik, 2014 Françoise REY Hôpital Nord, Marseille Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt Pourquoi des tests

Plus en détail

Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013

Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013 Améliorer le diagnostic de la tuberculose chez les enfants infectés par le VIH en Afrique (Burkina Faso, Cameroun) et en Asie (Cambodge,

Plus en détail

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH

Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Evolution de la Survie des personnes infectées es par le VIH Réunion Act Up Mardi 13 décembre 2005 Dr Caroline Semaille Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses, InVS Évolution du nombre

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Philippe Lanotte Service de Bactériologie-Virologie Pôle de Microbiologie-Infectiologie Hôpital Bretonneau CHRU de Tours Journées de Formation

Plus en détail

(aka Dick Menzies Montreal Chest Institute. McGill University)

(aka Dick Menzies Montreal Chest Institute. McGill University) (aka Dick Menzies Montreal Chest Institute McGill University) 1 2 Andrews RH. Bull WHO. 1960 (Madras, India) Crofton J. Bull IUAT. 1962 (Edinburg, Scotland) Brooks S. Am Rev Resp Dis. 1973 (Ohio) Riley

Plus en détail

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Percival Pott 1779-1783 MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Cours Collège 10 Avril 2013 Votre conduite? Mr H S, âgé de 20 ans consulte pour une AEG : anorexie et amaigrissement (6 mois) Température

Plus en détail

Tests rapides VIH : Comment, pour qui? Diane Descamps, Yazdan Yazdanpanah Laboratoire de Virologie, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital-Bichat Claude Bernard, HUPNVS UFR de Médecine

Plus en détail

Cas clinique. M. H, né le 27.11.1971 BSH. 50 UPA (1 ½ paquet/j depuis 33 ans) Remerciements: Dre P Roux Lombard et Dr Janssens

Cas clinique. M. H, né le 27.11.1971 BSH. 50 UPA (1 ½ paquet/j depuis 33 ans) Remerciements: Dre P Roux Lombard et Dr Janssens M. H, né le 27.11.1971 Cas clinique DParrat D.Parrat CDC superviseur M.Varcher HUG SMPR Mai 2014 Remerciements: Dre P Roux Lombard et Dr Janssens BSH BSH 50 UPA (1 ½ paquet/j depuis 33 ans) BSH 50 UPA

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Tests au Gamma Interferon et Tuberculose

Tests au Gamma Interferon et Tuberculose Tests au Gamma Interferon et Tuberculose Jean Pierre Zellweger Propriétés des tests Gamma Interferon (IGRAs= Interferon Gamma Release Assays) Dépistent la présence de lymphocytes T sensibilisés àdeux antigènes

Plus en détail

Surveillance des personnels de sante vis à vis du risque de TUBERCULOSE

Surveillance des personnels de sante vis à vis du risque de TUBERCULOSE Surveillance des personnels de sante vis à vis du risque de TUBERCULOSE Place des tests IGRA et des autres examens complémentaires Propositions de recommandations pour les médecins du travail Groupe de

Plus en détail

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Etat des lieux Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Pourcentage de femmes enceintes HIV-positive ayant reçu une PTME, 2007

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux LE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Sexe Poids lors de la cure Taille LA TRANSPLANTATION Date de Tx / / Néphropathie initiale GNC

Plus en détail

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Nouvelles stratégies de dépistage du VIH Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Point épidémiologique sur le VIH Dépistage du VIH en France 5 millions de sérologies

Plus en détail

Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose

Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose CORATA 24 septembre 2015 L.Lutteri Pharmacien Biologiste Laboratoire d auto-immunité Service de Chimie Clinique Professeur Cavalier Tuberculose 50% Contact

Plus en détail

International Scientific Conference on aids «CISSIDA08» A quarter of Century of Research on Aids: Lessons and Challenges

International Scientific Conference on aids «CISSIDA08» A quarter of Century of Research on Aids: Lessons and Challenges International Scientific Conference on aids «CISSIDA08» A quarter of Century of Research on Aids: Lessons and Challenges Abidjan, 06-09 October 2008 -------------------- PROGRAM ****** Day Zero: Sunday

Plus en détail

Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble

Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble Quels liens entre puissance et rapidité d action? Est-ce un avantage d obtenir une décroissance virale rapide? Dans

Plus en détail

Coût des traitements ARV : évaluation de l impact d interventions au niveau des prescripteurs et des patients GOTA

Coût des traitements ARV : évaluation de l impact d interventions au niveau des prescripteurs et des patients GOTA Coût des traitements ARV : évaluation de l impact d interventions au niveau des prescripteurs et des patients GOTA : Gestion Optimale des Traitements ARV Promoteur : ANRS Investigateur principal : Y. Yazdanpanah;

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux Introduction En 2009, nouvelles recommandations de l OMS pour la prophylaxie de

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Recommandations de l HAS Lille le 23 Octobre 2007 Tuberculose infection et tuberculose-maladie Contact

Plus en détail

P. FRAISSE, Colloque régional sur la tuberculose, Lyon 07/12/2010. Mycobacterium tuberculosis

P. FRAISSE, Colloque régional sur la tuberculose, Lyon 07/12/2010. Mycobacterium tuberculosis Antigènes in vivo in vitro 07/12/2010 Pourquoi une veille bibliographique? Diagnostic de l infection tuberculeuse (latente) : le problème est-il résolu? Apports et limites des Tests de libération d interféron

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A.

DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A. DEMARCHE QUALITE AU CeDReS Dr EMIEME A. 1 Abidjan, Septembre 2008 Engagement initial à la Démarche Qualité en 2002 Redynamisation des activités en 2005 avec la nouvelle direction Participation au prix

Plus en détail

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT»

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Pr Elisabeth BOUVET Groupe «Prévention sexuelle» COREVIH Île-de-France

Plus en détail

Professeurs Statut Matières Classe Mme TANOE Kouassi Marie-Ange Professionnel Mathématique AT Français

Professeurs Statut Matières Classe Mme TANOE Kouassi Marie-Ange Professionnel Mathématique AT Français 1 Mme TANOE Kouassi Marie-Ange Mathématique AT EMIEME Beugré Français AT/AD1 Cycle Spécial Techniques d expression Mme BASSA Géographie-Economique AT/AD1/AD1 Cycle Spécial Pratique des enquêtes AT N'DRI

Plus en détail

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Nathalie Cartier, Program manager 27/10/2015 1 Présentation d Expertise France Opérateur publiquede référence

Plus en détail

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Dr A. BUONACCORSI Infirmière aux URGENCES DE NUIT FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Présentation d un cas clinique Risques Biologiques Travail de nuit Stress aux urgences FEMME ENCEINTE

Plus en détail

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L 2 0 1 4 U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Tuberculose et psoriasis

Tuberculose et psoriasis Tuberculose et psoriasis Dr Catherine Goujon Unité de recherche clinique en immunologie- Lyon sud Tuberculose et Psoriasis Comment dépister une tuberculose latente ou infection avant de mettre un patient

Plus en détail

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP»

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» Alexandra Serris Interne en médecine interne INTRODUCTION : LES ESSAIS BIOMÉDICAUX EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE De plus en plus nombreux La majorité

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Facteurs associés aux formes disséminées de tuberculose sous anti-tnf alpha : étude cas-témoin nichée dans la cohorte RATIO.

Facteurs associés aux formes disséminées de tuberculose sous anti-tnf alpha : étude cas-témoin nichée dans la cohorte RATIO. Facteurs associés aux formes disséminées de tuberculose sous anti-tnf alpha : étude cas-témoin nichée dans la cohorte RATIO. F. Danion, F. Tubach, C. Rivoisy, X. Mariette, D. Salmon, O. Lortholary, C.

Plus en détail

La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen

La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen MODALITES D ENQUETE DE DEPISTAGE AUTOUR DUN CAS DE TUBERCULOSE DECLARE EN COLLECTIVITE DE PERSONNES AGEES Maisons de retraite et EHPAD du Calvados Réunion du :20/11/2007

Plus en détail

PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE 2015

PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE 2015 PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE DATE du 30 mars au 02 avril Samedi 04 avril avril avril avril avril avril avril avril avril CIBLE ENSEIGNEMENT tous Suivi évaluation De AMPHI 7 Master II gestion

Plus en détail

NOUVEAUX TESTS IMMUNOLOGIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA TUBERCULOSE

NOUVEAUX TESTS IMMUNOLOGIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA TUBERCULOSE NOUVEAUX TESTS IMMUNOLOGIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA TUBERCULOSE Guislaine Carcelain Immunologie Cellulaire, Hôpital Pitié-Salpêtrière 43èmes journées nationales de formation des médecins du travail

Plus en détail

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES

ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES ANALYSE HISTOPATHOLOGIQUE DU THROMBUS INTRACRÂNIEN : FOCUS SUR LES LEUCOCYTES Cyril Dargazanli Pr Vincent Costalat Dr Valérie Rigau M2 «Vaisseaux-Hémostase» Contexte Infarctus cérébral = problème majeur

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Congrès La Baule 08/10/09 D TRIPODI CHU NANTES 1

Congrès La Baule 08/10/09 D TRIPODI CHU NANTES 1 Problématique des «contages» au sein des établissements de soins : - nécessité d une collaboration étroite du Service Santé au Travail avec l Équipe d Hygiène Hospitalière et le CLIN. Congrès La Baule

Plus en détail

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD 5 e réunion viro-clinique inter-corevih «VIH, cultures et thérapeutiques» Marie Leoz, 23 mars 2013 PRÉLÈVEMENT SUR BUVARD : C EST QUOI? POURQUOI? Mode alternatif de

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

République de Côte d Ivoire Union Discipline Travail. Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l Economie et des Finances, et du Budget

République de Côte d Ivoire Union Discipline Travail. Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l Economie et des Finances, et du Budget Cabinet du Premier Ministre, République de Côte d Ivoire MEMBRES DE LA COMMISSION DE REFORME FISCALE - Monsieur KESSE Feh Lambert, représentant le Premier Ministre, Ministre de l Economie des Finances,

Plus en détail

Les 3Is dans la Prise en charge de la co infection TB/VIH: Etat de la mise en œuvre, défis et perspectives

Les 3Is dans la Prise en charge de la co infection TB/VIH: Etat de la mise en œuvre, défis et perspectives Les 3Is dans la Prise en charge de la co infection TB/VIH: Etat de la mise en œuvre, défis et perspectives Dr Ndella DIAKHATE/ Dr Franck LULE OMS Dakar, 1 er au 03 juillet 2009 Politique de collaboration

Plus en détail

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire Vaccination des étudiants du Baccalauréat en Médecine de Lausanne INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire La vaccination du personnel de santé est recommandée par l Office fédéral

Plus en détail

Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004

Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004 Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004 Pr C. PERRONNE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Raymond Poincaré Faculté de Médecine Paris - Ile de France

Plus en détail

La tuberculose Actualités

La tuberculose Actualités La tuberculose Actualités Dominique Abiteboul Service de santé au travail - GERES Hôpital Bichat - Claude Bernard -Paris Contexte Renforcement des recommandations de surveillance des personnels exposés

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA TUBERCULOSE DANS LE MILIEU DU TRAVAIL : QUELLES PERSPECTIVES?

DEPISTAGE DE LA TUBERCULOSE DANS LE MILIEU DU TRAVAIL : QUELLES PERSPECTIVES? DEPISTAGE DE LA TUBERCULOSE DANS LE MILIEU DU TRAVAIL : QUELLES PERSPECTIVES? Journées Nationales de Médecine du Travail Damprémy 28 novembre 2013 Dr Maryse Wanlin - FARES Recommandations antérieures 2004

Plus en détail

Tuberculose de l enfant. IFMT-MS-oct.2008 1

Tuberculose de l enfant. IFMT-MS-oct.2008 1 Tuberculose de l enfant IFMT-MS-oct.2008 1 Données générales Épidémiologie IFMT-MS-oct.2008 2 TB de l enfant : beaucoup d incertitudes En 2008, la TB chez l enfant est et reste mal connue (OMS) : on a

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

PLEVRE. «QUOI de neuf» Dr. Igor WIDIKKER Rencontres Genevoises de Pneumologie (mars 2011)

PLEVRE. «QUOI de neuf» Dr. Igor WIDIKKER Rencontres Genevoises de Pneumologie (mars 2011) PLEVRE «QUOI de neuf» Dr. Igor WIDIKKER Rencontres Genevoises de Pneumologie (mars 2011) INTRODUCTION Stratégie de recherche pour les articles: Entre 2009 et 2010 Thorax, Chest, AJRCCM, ERJ et Medline

Plus en détail

Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+

Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+ Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+ - Enfants! - Adolescents! - Grossesse! Recommanda)ons+à+part+en)ère++ Maladie+de+Crohn++ GT1+:+diagnos)c+et+classifica)on++ L imagerie en coupe (IRM/scanner) et

Plus en détail

L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle, néonatale et infantile : l exemple du Rwanda

L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle, néonatale et infantile : l exemple du Rwanda Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre «Eliminons la transmission du VIH de la mère à l enfant» Paris, 16-17 Novembre 2011 L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle,

Plus en détail

Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france

Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france Jean-Paul Guthmann, Pierre Chauvin, Yann Le Strat, Marion Soler,

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

Evolution de la pratique du TDR-SGA parmi les maîtres de stage de la Faculté Paris Descartes: 2005-2007

Evolution de la pratique du TDR-SGA parmi les maîtres de stage de la Faculté Paris Descartes: 2005-2007 Evolution de la pratique du TDR-SGA parmi les maîtres de stage de la Faculté Paris Descartes: 2005-2007 Carole Cornaglia, MG Henri Partouche, MG, MCU-A Département de Médecine Générale Conflit d intérêt

Plus en détail

Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement

Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement Recommandations de la société britannique d infectiologie (littérature revue jusqu en septembre 2008) Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement DES de Neurologie Lyon, 20/10/2010 X Moisset Introduction

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Tests in vitro de dépistage de l infection tuberculeuse latente par détection de production d interféron gamma

ARGUMENTAIRE. Tests in vitro de dépistage de l infection tuberculeuse latente par détection de production d interféron gamma ARGUMENTAIRE Tests in vitro de dépistage de l infection tuberculeuse latente par détection de production d interféron gamma Juin 2015 Cet argumentaire est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL Virologie et hépa.tes Site ANRS-SENEGAL Plan Généralités VHB VHC Conclusion 350 million infected with HBV worldwide 170 million infected with HCV worldwide HBV prevalence HCV prevalence HBV and HCV are

Plus en détail