Prix de l Innovation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix de l Innovation"

Transcription

1 Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 Album de la remise des prix 1 Gestion interne Innovation sociale Service aux usagers Gestion du risque et prévention

2 Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 Présentation Pour la première année, la DSS et l Ucanss ont organisé le Prix de l Innovation afin de récompenser trois projets ou expérimentations innovants en cours ou débutés depuis moins de trois ans menés par des organismes de Sécurité sociale. La participation au Prix de l Innovation était ouverte à l ensemble des organismes de Sécurité sociale de tous les régimes. L ouverture des candidatures a eu lieu le 14 novembre 2011 et se clôturait le 31 janvier Les candidats ont proposé leurs innovations dans quatre catégories, un projet étant susceptible de couvrir plusieurs d entre elles : 1. amélioration du service rendu à l usager ; 2. gestion interne ; 3. innovation sociale ; 4. gestion du risque et prévention. Les projets présentés ont été internes à l organisme ou issus d une collaboration inter-organismes ou avec des partenaires (opérateurs, collectivités ). Sur plus d une quarantaine de candidatures reçues, neuf projets ont été retenus. Ces organismes ont été invités à venir présenter au jury leurs réalisations et ont été auditionnés en mars Les dossiers de candidature ont été analysés en fonction du caractère innovant des projets présentés. L accent a été mis sur les initiatives apportant une réelle nouveauté, qui ont été privilégiées par rapport aux innovations améliorant un service déjà existant. 2 Les prix ont été remis le 15 mars 2012 lors d une cérémonie organisée à Paris au Ministère du Travail, de l'emploi et de la Santé, en présence de Thomas Fatome, directeur de la Sécurité sociale et des membres du jury.

3 Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 Sommaire Composition du jury 4 Les lauréats Catégorie «Gestion interne» 6 Catégorie «Innovation sociale» 9 Catégorie «Amélioration du service rendu à l usager» 10 Catégorie «Gestion du risque et prévention» 11 Mention spéciale 13 3 Prix spécial «Management de l innovation» par Adm innov 15

4 Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 Composition du jury Le jury était composé de personnalités reconnues pour leur implication dans le domaine de l innovation : Yves Bur, président du jury, député du Bas-Rhin et rapporteur général du projet de loi de financement de la Sécurité sociale ; Dominique Libault, conseiller d Etat ; Pierre Mayeur, directeur de la Cnav ; François-Daniel Migeon, directeur général de la modernisation de l Etat ; Philippe Renard, directeur de l Ucanss. 4

5 Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 Les lauréats Quatre organismes se sont vu remettre le Prix de l Innovation de la Sécurité sociale 2012 : les Caf de la Creuse / Caf de Paris (gestion interne) ; l Urssaf du Bas-Rhin (innovation sociale) ; la Caf de Haute-Garonne (amélioration du service rendu à l usager) ; la Carsat Bourgogne Franche-Comté (gestion du risque et prévention). Une mention spéciale a été décernée à l Urssaf de la Drôme pour son projet. Un prix spécial, le Prix du management de l innovation 2012, a été attribué à l initiative de la DGME (direction générale de la modernisation de l Etat) à la Cpam de l Aude, pour saluer son action innovante dans sa globalité.

6 Catégorie «Gestion interne» Caf de la Creuse - Caf de Paris Mise en place d une plate-forme de services 6 Marie-Claire Laurent-Sanna, directrice de la Caf de la Creuse ; Yves Bur ; Jean-Louis Haurie, directeur de la Caf de Paris

7 Mise en place d une plate-forme de services (gestion des demandes simples : téléphone, liquidation simple associée) installée à Guéret, travaillant pour la Caf de Paris. Ce projet s inscrit dans le cadre d une démarche de développement durable de la branche famille, d un souci d aménagement du territoire de la branche famille, d un projet global de réorganisation de la réponse téléphonique au sein de la branche famille et d une régulation des flux au niveau du réseau entre plusieurs caf. Expérimentation depuis mai 2010 ; pérennisation au 1 er janvier 2012 ; démarrage d un déploiement à d autres Caf en milieu rural : Caf de Corrèze / Caf de Seine Saint Denis (novembre 2011). OBJECTIF DU PROJET Proposer des organisations différentes de l accueil téléphonique pour atteindre collectivement les objectifs et engagements de services fixés dans la COG et pour obtenir des résultats plus homogènes sur l ensemble du réseau des Caf, tout en prenant en compte la disparité de taille des Caf et les problématiques d aménagement du territoire demandés par l Etat aux réseaux de services publics. RESULTATS OBTENUS Une évaluation positive des premiers résultats de cette expérimentation L hypothèse de transfert de flux d un CERTI (centre régional de traitement informatique) vers un autre a été validée : elle s est avérée réalisable techniquement, sans incident majeur. La mise en œuvre d un processus de gestion des demandes simples associée à la réponse téléphonique a été évaluée comme pertinente. L amélioration de la performance téléphonique contribue à la diminution d appels téléphoniques (moins de réitération), mais aussi à la réduction d indus potentiels ou à la reprise d un droit, et à la qualité de l information détenue par la Caf au travers de la mise à jour des fichiers au fil de l eau. La perspective d une implantation de plates-formes d accueil téléphonique en milieu rural, dans le cadre de l aménagement du territoire a donc été validée par les résultats obtenus. La Caf de Paris, satisfaite du service rendu, a pris la décision de poursuivre l expérimentation et d en assurer le financement et de la pérenniser au 1 er janvier 2012 avec le transfert de 12 postes CDI à la Caf de Guéret. MOYENS EMPLOYES Il a été décidé de recruter 12 téléconseillers à temps plein, en CDD, sur financement Cnaf puis financement Caf de Paris. La Caf de Guéret quant à elle, prend en charge l accueil logistique du projet, le recrutement, la formation et l encadrement du groupe constitué. Le contenu et planning de formation est arrêté en coordination avec la Caf de Paris, qui met à disposition un cadre pour expliquer les spécificités locales. 7

8 Catégorie «Innovation sociale» Urssaf du Bas-Rhin Intégration de personnes handicapées psychiques dans un milieu ordinaire de travail 8 Isabelle Lustig-Arnold, directrice de l Urssaf du Bas-Rhin ; Yves Bur ; Laurent Reber, responsable de l administration générale de l Urssaf du Bas-Rhin ; Carine Rocher, responsable de l entreprise adaptée Route Nouvelle Alsace ; Hervé Crépin, directeur général de l entreprise adaptée Route Nouvelle Alsace OBJECTIF DU PROJET Externaliser la saisie des déclarations uniques d embauche en favorisant l intégration de personnes handicapées psychiques dans un milieu ordinaire de travail. RESULTATS OBTENUS Le prestataire «Entreprise adaptée Route Nouvelle Alsace» emploie en permanence 6 personnes à temps partiel et un encadrant sur le site de l URSSAF du Bas-Rhin. MOYENS EMPLOYES L externalisation de la saisie des déclarations uniques d embauche a fait l objet d un appel d offre ouvert réservé à des entreprises adaptées ou à des établissements d aide par le travail conformément aux dispositions de l article 15 du Code des marchés publics.

9 Catégorie «Amélioration du service rendu aux usagers» Caf de Haute-Garonne Dispositif de communication numérique multicanal 9 Xavier Carponcin, sous-directeur ressources et développement de la Caf de Haute-Garonne ; Yves Bur ; Jean-Charles Piteau, Directeur de la Caf de Haute-Garonne ; Bruno Serraz, responsable communication de la Caf de Haute-Garonne OBJECTIF DU PROJET Faciliter l accès des allocataires aux informations par le recours à plusieurs canaux de communication numérique. RESULTATS OBTENUS Augmentation significative de téléprocédures effectuées par les usagers (exemple : campagne étudiants / maintien dans le logement 2010 et 2011) et diminution des coûts de communication. MOYENS EMPLOYES Campagnes ing à partir d un fichier issu d un ciblage précis ; campagne SMS pour alerter les usagers sur une démarche à réaliser ; information d appui sur le blog d actualité de l organisme ; information diffusée sur une page Facebook réunissant «amis» ; information diffusée sur un compte Twitter de 70 abonnés ; newsletter vers les partenaires relais d information ; courrier personnalisé adressé aux usagers ayant «échappé» à notre approche multi canal

10 Catégorie «Gestion du risque et prévention» Carsat Bourgogne Franche-Comté Structuration du partenariat des organismes de Sécurité sociale et des différents acteurs de la gérontologie pour la mise en place d'actions innovantes participant à l'évolution des comportements sanitaires des personnes âgées 10 Frédéric Miquel, directeur adjoint du GIE INPA ; Yves Bur ; Christophe Madika, directeur de la Carsat Bourgogne Franche- Comté ; Jean-Marie Boulec, directeur de la MSA de Franche-Comté

11 OBJECTIF DU PROJET Structurer par des partenariats les acteurs de la gérontologie ; développer une action sanitaire et sociale innovante est visible dans les domaines de la gérontologie ; créer des prises en charge innovantes pour les personnes âgées ; faire évoluer les comportements sanitaires des personnes âgées. RESULTATS OBTENUS Structuration des partenariats par la création : d'un Groupement d'intérêt Economique «Ingénieries Maintien à domicile des Personnes Agées» (GIE IMPA) regroupant la CARSAT Bourgogne France-Comté, la MSA de Franche-Comté, la Caisse régionale de Mutualité Sociale Agricole de Bourgogne et le RSI de Franche-Comté ; d un Pôle de Gérontologie Interrégional Bourgogne Franche-Comté (PGI) avec la CARSAT, les universités de Bourgogne et de Franche-Comté, les CHU de Bourgogne et de Franche-Comté, deux associations régionales autour de la gérontologie (Institut du régional du Vieillissement et le Gérontopôle Pierre Pfitzenemeyer). Concrétisation de nombreux projets : une évaluation globale de besoins d'aides à domicile réalisée par un personnel, qualifié «évaluateur», formé en interne. Ils proposent aux personnes âgées, à partir de leurs besoins, des plans d'aide diversifiés (téléassistance, portage de repas, heures d'aides ménagères, etc.). Ces évaluateurs dispensent des conseils en prévention et préconisent des aménagements ou des travaux pour le logement. Lors des situations de rupture : existence d'un dispositif de sortie d'hospitalisation permettant le retour à domicile des personnes âgées. Plus de 5000 sorties d'hospitalisation sont réalisées chaque année. Une évaluation externe a démontré que ce dispositif était efficient en termes économiques et de gestion des risques ; mise en place d'un dispositif veuvage (accompagnement social, plan d actions personnalisé ) Pour les personnes récemment veuves. Plus de 1000 personnes ont été identifiées, 250 accompagnées. D autres actions réalisées : constitution d'une offre globale de prévention primaire : chaque année, près de 5000 personnes âgées bénéficient de cette offre déployée en plus de 300 ateliers (moyenne : 10 séances pour 12 personnes), conférences et forums ; réalisation d'un audit dédié à la tarification des services d'aide à domicile pour personnes âgées, via un observatoire des coûts et comparatif analytique tarifaire (17 structures intéressées) ; réalisation d'une campagne de communication valorisant le recours à la téléassistance pour les personnes âgées ; réalisation des quatre études confiées au Gérontopôle : cartographie des services en faveur des personnes âgées, veuvage, promotion des lieux de vie adaptés aux personnes âgées, repérage des retraités socialement fragilisé ; réalisation d'une étude pour comprendre les mécanismes d'admission aux urgences des personnes âgées en provenance d'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ; mise en place du projet Senior Act. qui vise à adapter l'environnement aux besoins et aux attentes des seniors pour mieux vivre à domicile (recenser les besoins, attentes des seniors et l'offre existante pour rendre les entreprises plus compétitives et performantes sur le marché des seniors) ; organisation d'un colloque international sur le droit de vieillir «Citoyenneté, intégration sociale et participation politique des personnes âgées» les 25, 26 et 27 janvier 2012, Palais des congrès de Dijon. 11 MOYENS EMPLOYES (A LA FIN 2011) Au niveau du GIE IMPA : un directeur délégué, un sous-directeur opérationnel, deux chargés de missions, un coordonnateur des EBAD, une secrétaire assistante et 27 évaluateurs de besoin d'aide à domicile. Contribution des organismes membres. Au niveau du PGI : un directeur de projet, un chef de projet, une secrétaire et deux chargés de missions en CDD, mais aussi des contributions des collaborateurs des principaux membres du PGI.

12 Mention spéciale Urssaf de la Drôme La dématérialisation des déclarations sociales auprès des experts-comptables : «le plus court chemin entre les entreprises et l Urssaf» (ou comment supprimer totalement la transmission papier par un solide partenariat) 12 Jean Dokhelar, directeur de l Urssaf du Lot et Garonne ; Yves Bur ; Saïd Oumeddour, Acoss ; Nicolas Duvillard, directeur de l Urssaf de la Drôme

13 OBJECTIF DU PROJET Basculer en 100% dématérialisé les déclarations sociales émises par les cabinets d expertise comptable ; contribuer à la simplification et à la sécurisation des formalités déclaratives des cotisants ; alléger drastiquement les charges de travail d ouverture et de gestion du papier dans les Urssaf au moment des échéances déclaratives enregistrer des gains de productivité pour les redéployer sur le cœur de métier ; partager les gains liés à la simplification avec les experts comptables, partie prenante au projet. RESULTATS OBTENUS : DES CHIFFRES ET UNE METHODE Ratios COG Urssaf de la Haute-Vienne 100% du flux des cabinets d expertise comptable de la Haute-Vienne sont dématérialisés (EDI). Un déploiement progressif en 3 phases cadencées Une expérimentation, un suivi et un déploiement sur 2 autres Urssaf dans le cadre d un groupe projet Acoss piloté par le directeur d Agen («100% dématérialisation») oct à avril 2011 ; une généralisation au niveau national en 2 vagues de régions à compter du 2 nd semestre 2011 Des gains «collatéraux» conséquents Un impact sur les 2 autres départements de la région (Corrèze et Creuse), compte tenu de la dimension régionale de l Ordre ; une augmentation corrélative du taux de paiement dématérialisé, ce qui augmente la remontée des fonds au niveau de l Acoss et fiabilise les prévisions de trésorerie ; un traitement direct des anomalies déclaratives à J+1, ce qui accroît la qualité de service ; une forte diminution des relances téléphoniques auprès des clients «retardataires», les comptables respectant scrupuleusement les échéances ; la promotion et l utilisation d autres services auprès des experts-comptables. MOYENS EMPLOYES une volonté d innover avec un discours porteur et moderne ; une méthodologie rigoureuse au niveau local, régional et national ; un investissement et des moyens consacrés importants en terme de communication auprès des experts-comptables, de préparation technique, de déploiement), contrebalancé par un retour sur investissement conséquent. 13

14 Prix spécial management de l innovation 2012 Adm innov Cpam de l Aude Pour l ensemble de sa démarche : Externalisation de l imprimerie, de l économat et attribution du marché de nettoyage vers une association pour l emploi de travailleurs handicapés Réorganisation des accueils physiques, de l emploi d agent d accueil et création d une offre de rendez-vous dans les permanences d accueil extérieures 14 François-Daniel Migeon ; Sophie Mollon-Jobard, directrice adjointe, Cpam de l Aude

15 PROJET 1 : Externalisation de l imprimerie, de l économat et attribution du marché de nettoyage à une association pour l emploi de travailleurs handicapés OBJECTIF DU PROJET Dégager les moyens nécessaires pour faire face aux nouvelles missions et répondre aux exigences réglementaires et budgétaires tout en privilégiant un partenariat socio-responsable. RESULTATS OBTENUS Ce projet a permis l insertion professionnelle de 12 salariés tout en maintenant la qualité de service sur l ensemble des tâches externalisées. MOYENS EMPLOYES Partenariats avec l Association pour adultes et jeunes handicapés de l Aude. 15 PROJET 2 : Réorganisation des accueils physiques, de l emploi d agent d accueil et création d une offre de rendez-vous dans les permanences d accueil extérieures OBJECTIF DU PROJET L objectif de ce projet est d améliorer l efficience de l organisme, de proposer un service plus attentionné aux situations précaires et aux cas compliqués et prévenir les risques psychosociaux des agents d accueil. RESULTATS OBTENUS Maîtrise des délais d entretien et des délais de traitement des dossiers, multiplication des accueils sur rendez-vous et satisfaction des agents d accueil. MOYENS EMPLOYES Groupe de travail avec les agents d accueil.

Le service public de Sécurité sociale

Le service public de Sécurité sociale Direction de la Sécurité sociale Le service public de Sécurité sociale Zoom sur les conventions d objectifs et de gestion 1 à l heure où la Sécurité sociale, comme l ensemble des acteurs publics, doit

Plus en détail

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie La Sécurité sociale 4 049 collaborateurs accompagnent les Girondins tout au long de leur vie Connaître la Sécurité sociale La Sécurité sociale est le service public qui protège chacun contre les risques

Plus en détail

Deuxième partie : Objectifs résultats et moyens du dernier exercice clos

Deuxième partie : Objectifs résultats et moyens du dernier exercice clos Deuxième partie : résultats et moyens du dernier exercice clos La présentation des résultats du dernier exercice clos et des objectifs pour les années à venir est structurée autour de deux grands objectifs

Plus en détail

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé)

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé) II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite (salariés du secteur privé) 11 La sécurité sociale française La CNAV est l organisme national de la branche retraite du régime général. Niveau national

Plus en détail

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Dossier de presse 30 mars 2012 Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Création de la Carsat Alsace-Moselle La démarche de fusion de la CRAM et de la CRAV trouve son origine dans

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN Matinale du 5 Février 2015 Vous présente LA DSN Benoit.coutouly@groupeadinfo.com Le Partenaire du Développement Informatique des Entreprises du Grand Ouest Le Groupe ADINFO, prestataire de services informatiques,

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

LES CONSTATS. Les difficultés généralement pointées par les usagers et les partenaires sont :

LES CONSTATS. Les difficultés généralement pointées par les usagers et les partenaires sont : QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE La conférence nationale contre la pauvreté et pour l inclusion sociale de (le 10 et 11 décembre 2012) a fait de la lutte contre les inégalités sociales une priorité nationale

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013 CIRCULAIRE COMMUNE Objet : Plan domicile 2010-2013 Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration de l Agirc et de l Arrco ont souhaité, dans le cadre des orientations prioritaires pour la

Plus en détail

ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES

ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES www.cyform.fr Objectifs Cette formation permet d acquérir les techniques et compétences nécessaires à l exercice des fonctions de gestion

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

1.1 Généralités DUCTION. www.vademecum-urssaf.com. Maladie accident du travail Caisse nationale. Vieillesse Famille Recouvrement

1.1 Généralités DUCTION. www.vademecum-urssaf.com. Maladie accident du travail Caisse nationale. Vieillesse Famille Recouvrement 1. I n t r o d u c t i o n 1. INTRO- 1.1 Généralités 1.1.1 L organisation générale de la Sécurité sociale Le régime général de Sécurité sociale 1 est le plus important des régimes de Sécurité sociale :

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils. Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.fr 3, rue Jean Giono, 34130, Candillargues Téléphone : 00.336.1998.44.48

Plus en détail

Méthodologie des jardins d éveil

Méthodologie des jardins d éveil Méthodologie des jardins d éveil Conformément à l engagement du Président de la République, 200 000 offres d accueil du jeune enfant seront crées d ici à 2012 pour répondre aux besoins de l ensemble des

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE

COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE 31/03/2015 SOMMAIRE 1. Mutualisation de l accès aux services en

Plus en détail

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Les Grands Risques Sociaux Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Santé publique 1ere année du 2eme cycle de la Faculté d Odontologie Janvier 2016 Direction

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Qui dirige la Sécurité sociale?

Qui dirige la Sécurité sociale? Qui dirige la Sécurité sociale? 1. Pourquoi se poser la question? «La tradition française en matière de Sécurité sociale n est pas une tradition d étatisme bureaucratique [ ] C est pourquoi la législation

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

La gouvernance. Président national Régime Social des Indépendants

La gouvernance. Président national Régime Social des Indépendants La gouvernance Gérard QUEVILLON Président national Régime Social des Indépendants FRANCE Le processus de prise de décision Dominique LIGER Directeur Général Régime Social des Indépendants FRANCE Système

Plus en détail

Plateforme d observation sociale et médico-sociale

Plateforme d observation sociale et médico-sociale Plateforme d observation sociale et médico-sociale Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Nantes, le 19 novembre 2013 1 Le Secrétariat général pour la modernisation de l

Plus en détail

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Présentation du PAP Plan d Actions Personnalisé pour les personnes âgées retraitées du régime

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 ANNEXES Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques www.rsi.fr Une mission : assurer la protection sociale

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

D o s s i e r D e P r e s s e

D o s s i e r D e P r e s s e D o s s i e r D e P r e s s e Ouverture à Lyon de la première Maison des Emplois de la Famille La Maison des Emplois de la Famille Le Groupe IRCEM La FEPEM IPERIA, l Institut Maison des Emplois de la Famille

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Séance du mardi 17 décembre 2013 à 9h00 présidée par Monsieur Christian BATY, Vice-Président DATE DE CONVOCATION 12 DECEMBRE 2013 NOMBRE

Plus en détail

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées La prévention des risques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France 3 1.1 Les données chiffrées

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD Adresse : 1 bis place de la Banque 21042 DIJON CEDEX Tél : 03 80 59 26 00 Fax : 03 80 50 14 75 Mail : tg21.contact@cp.finances.gouv.fr

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss 2014S é c u r i t é s o c i a l e Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss ANNEXE 2 Objectifs et moyens des organismes de sécurité sociale www.economie.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr

Plus en détail

Bonnes pratiques en sécurité sociale

Bonnes pratiques en sécurité sociale Bonne pratique implémentée depuis: 2008 Bonnes pratiques en sécurité sociale Standard d Interopérabilité des Organismes de la Protection Sociale (INTEROPS) Une pratique des Organismes de la Protection

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

Risque et assurance vieillesse

Risque et assurance vieillesse Risque et assurance vieillesse Plan d Intervention > La protection sociale La protection sociale entre assurance et solidarité La protection sociale en chiffres Le projet de Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie Présentation du SDRH 2015-2018 1. Travaux préparatoires 2. Bilan du SDRH 2011-2014 3. Structuration du SDRH 2015-2018

Plus en détail

AVIS. Sur la gestion immobilière des organismes du régime général de la Sécurité sociale

AVIS. Sur la gestion immobilière des organismes du régime général de la Sécurité sociale 2013-06 Séance du 27 février 2013 AVIS Sur la gestion immobilière des organismes du régime général de la Sécurité sociale L immobilier du Régime général de la Sécurité sociale représente 4,8 Mm² répartis

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN - Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois» Unité Territoriale 41 Cité Administrative

Plus en détail

PREMIER MINISTRE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE RECOMMANDATIONS

PREMIER MINISTRE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE RECOMMANDATIONS PREMIER MINISTRE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE RECOMMANDATIONS L amélioration de la qualité du renseignement administratif des usagers par téléphone Formation

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

La prime d activité INC du 16 septembre 2015

La prime d activité INC du 16 septembre 2015 La prime d activité INC du 16 septembre 2015 1 Le 3 mars 2015, lors de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et l inclusion sociale, le Premier ministre a annoncé la création au 1 er janvier

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

Mandat de gestion relatif à la délégation des activités assurantielles maladie et AT/MP de la CANSSM à la CNAMTS

Mandat de gestion relatif à la délégation des activités assurantielles maladie et AT/MP de la CANSSM à la CNAMTS Version 15 en date du 23 février 2015 Mandat de gestion relatif à la délégation des activités assurantielles maladie et AT/MP de la CANSSM à la CNAMTS Conclu entre La Caisse Nationale d Assurance Maladie

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

ANNEXE 2 OBJECTIFS ET MOYENS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE

ANNEXE 2 OBJECTIFS ET MOYENS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE ANNEXE 2 OBJECTIFS ET MOYENS DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE PLFSS 2015 Sommaire PLFSS 2015 - Annexe 2 1. Offrir un service public de qualité... 7 1.1. Améliorer la satisfaction des usagers dans une

Plus en détail

OBJET : Guide des bonnes pratiques budgétaires et comptables des crédits d action sociale

OBJET : Guide des bonnes pratiques budgétaires et comptables des crédits d action sociale CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Direction nationale de l action sociale Dossier suivi par : Laurent TARRIEU Tél. 01 55 45 76 22 Direction de la gestion des fonds nationaux Dossier suivi par : Joëlle

Plus en détail

Le référentiel Marianne une garantie de qualité

Le référentiel Marianne une garantie de qualité MARS 2010 Le référentiel Marianne une garantie de qualité à l initiative d Eric Woerth, les services de l état disposent depuis la fin de l année 2007 d un standard commun de qualité de l accueil du public

Plus en détail

Trophée contrat de génération

Trophée contrat de génération Trophée contrat de génération EDITION 2014 Entreprises de plus de 50 salariés -- 17 septembre 2014 -- Contact presse cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr Sommaire Qu est-ce que le contrat de génération?

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration L organisation interne et la gestion des ressources humaines Un outil d aide à la structuration Sommaire 1 L organisation interne de l association 2 1.1. Clarifier les rôles et missions de chacun 2 1.2.

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante (AcVc) en France 3 1.1 Les données chiffrées 4 1.2 Les victimes des

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

Réunion plénière du CNLE

Réunion plénière du CNLE Réunion plénière du CNLE Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Paris, le 27 juin 2013 1 Contexte, objectifs et méthodologie de la recherche-actions 2 Principaux enseignements

Plus en détail

Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées

Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées EDENRED - mardi 26 juin 2012 1 Atelier n xx Dans une Europe vieillissante, les pouvoirs publics sont confrontés

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/10/2015. Fiche formation Titre professionnel - Conseiller relation client à distance - N : 15945 - Mise à jour : 24/07/2015 Titre

Plus en détail

L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015

L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015 L activité de la branche Retraite Point presse 21 mai 2015 Contacts presse Frédérique Garlaud - 06 29 70 20 21 Virginie Rault - 06 82 30 00 32 Philippe Bainville 06 82 30 25 63 presse@cnav.fr @Cnav_actu

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé. Ministère de l'économie et des finances. Ministère de l agriculture, l agroalimentaire et de la forêt

Ministère des affaires sociales et de la santé. Ministère de l'économie et des finances. Ministère de l agriculture, l agroalimentaire et de la forêt Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale Bureau du recouvrement (5C) Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l'économie et des finances

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Passer du pilote à l industrialisation des offres

Passer du pilote à l industrialisation des offres Passer du pilote à l industrialisation des offres Standardisation, interopérabilité, évolutivité des systèmes, coordination des acteurs, pilotage et portage des offres, etc. Comment faire pour unifier

Plus en détail

Optimiser le soutien à domicile des personnes âgées

Optimiser le soutien à domicile des personnes âgées l Observatoire national de l action sociale décentralisée Optimiser le soutien à domicile des personnes âgées Pour une meilleure complémentarité entre caisses de retraite et départements Étude réalisée

Plus en détail

Ciel. L offre Grands Comptes : une. à vos besoins

Ciel. L offre Grands Comptes : une. à vos besoins une Ciel L offre Grands Comptes : réponse adaptée à vos besoins Sommaire Ciel : une marque du groupe Sage... 3 Ciel : une marque du groupe Sage... 3 Sage en France... 3 Ciel en quelques chiffres... 3 Le

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES Le parcours proposé se découpe en 8 journées de qui permettent d aborder l ensemble des missions couvertes par la fonction RH. L ensemble du parcours permet

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE mars 2015 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Céline Tinot 01 58 10 47 05 celine.tinot@gip-mds.fr Agence Wellcom Sandra Ciavarella & Gaëlle

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail