LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle"

Transcription

1 LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle

2 2 1 Contexte du projet : 1.1 La zone d intervention Le Centre de formation est implanté à Dar Naim, qui est un quartier périphérique situé au Nord Est de la capitale Nouakchott. Ce quartier s est constitué au début des années quatre vingt. 1.2 La population Les habitants de Dar Naim sont dans leur majorité des familles pauvres, arrivées dans la capitale suite à l exode rural survenu lors des sécheresses des années soixante dix. Notons que les habitants de Nouakchott qui étaient au nombre de en 1962, sont passés à en 1977, aujourd hui la capitale compterait plus de habitants. La population comme dans tous les pays sous développés est une population jeune, la majorité se trouve dans la tranche d âge entre 15 et 20 ans. La plupart des jeunes de ce quartier n ont jamais été à l école, ou bien ont dû la quitter précocement. 1.3 L origine du projet Dans le cadre de son action en faveur des pauvres, Caritas Mauritanie s intéresse au problème des jeunes en difficulté. Vers la fin des années 80, elle a lancé le projet Enfants des rues (PER). Ce phénomène, typiquement urbain, concerne des enfants issus de milieux défavorisés. Le PER avait pour but de les sortir de la rue et du cycle infernal où ils étaient tombés pour leur permettre de retrouver une vie familiale normale et décente. Un volet de ce projet, devenu à la fin des années 90 un projet à part entière sous le nom de Projet Espoir des Enfants (PEE), s occupait plus spécifiquement des enfants en conflit avec la loi. Il apparut très vite que tous ces enfants étaient exclus du système scolaire normal et que leur maintien ou leur retour - dans un contexte de vie normale passait par l acquisition d une formation professionnelle qui leur permettrait de subvenir à leurs besoins dans un contexte urbain hostile. Caritas Mauritanie décida d ouvrir un Centre de Formation et d Insertion Professionnelle (CFIP) où serait diffusée une formation complète, s appuyant sur l apprentissage et permettant au jeune, au terme de celle-ci, de s intégrer dans la vie professionnelle avec des bases solides et un sens réel des responsabilités. Le CFIP formait au début uniquement des mécaniciens. Il était situé dans des locaux loués dans le quartier du Ksar. Il s est agrandi au fur et à mesure des années avec l ouverture d autres filières : la soudure, la menuiserie bois, l électricité bâtiment. Pour l année scolaire le nombre de jeunes inscrits s élevait à 100 jeunes. En raison de locaux devenus inadaptés, Caritas Mauritanie a construit son propre bâtiment dans le quartier périphérique de Dar naïm. Le nouveau centre a été inauguré en juin 2006 en présence des autorités locales et des partenaires. 1.4 Problématique à résoudre Problèmes à résoudre Problèmes d ordre sociologique : l exode rural, l éclatement de la cellule familiale et des mouvements de solidarité traditionnelle, l extrême pauvreté, toutes ces causes ont conduit à la perte des repères des jeunes citadins, au manque de chaleur et d affection des parents plus préoccupés par les problèmes pécuniaires quotidiens. Problèmes d ordre économique : l inaccessibilité des structures de formation, le chômage, la formation inadéquate avec l emploi, les perturbations scolaires, la frustration et le désœuvrement.

3 Objectif du projet : Insérer professionnellement et de manière durable des jeunes en situation difficile, par une formation technique adaptée à leurs possibilités et en adéquation avec la demande du marché de l'emploi. Cinq résultats ont été identifiés pour aider à atteindre cet objectif : R1 : La programmes pédagogiques sont mis en oeuvre R2 : L insertion professionnelle des jeunes est préparée et appuyée R3 : La structure de mise en œuvre est fonctionnelle R4 : Les parents des élèves sont impliqués dans la vie du centre R5 : Le déménagement du CFIP se passe dans de bonnes conditions 2 Approche du projet 2.1 Les grands principes de l intervention Notre approche, qui se veut être participative respecte l expérience des apprenants, développe des activités proches de leur vécu, de leurs besoins quotidiens et concrets, favorise l utilisation des méthodes actives où les apprenants observent, touchent, manipulent, conçoivent, réalisent ce qui suscite la stimulation, la créativité. Afin de répondre aux objectifs du projet, le Centre a élaboré des programmes qui tiennent compte de ce que sont les jeunes, de ce qu ils veulent, de ce qu ils sont capables de faire, des exigences du milieu. 2.2 Organisation du projet Suite à la restructuration du projet lors de la rentrée scolaire ,le projet se compose maintenant des personnels permanents suivants : 1 chef de projet éducatif : - 1 responsable scolarité, 1 responsable suivi et insertion des stagiaires, - 1 conseiller technique - 12 formateurs (dont 10 à mi-temps) : arabe (2), français (2), informatique, couture, coiffure, électricité bâtiment, menuiserie bois, construction métallique, mécanique auto, électricité auto - 1 chef de garage, lui-même formateur mécanique auto en appui : - 1 secrétaire - 1 chauffeur - 3 gardiens qui se relaient 24h/24 D autre part plusieurs services du siège de Caritas Mauritanie apportent un appui méthodologique et de gestion. Les cours ont commencé à être dispensés partir de la rentrée dans les nouveaux locaux, propriété de Caritas sur un terrain offert par l Etat mauritanien. Les bâtiments contiennent 6 classes ateliers, 1 garage, 1 salle pour la première année de remise à niveau, 1 salle pour les cours informatiques, 5 bureaux administratifs et 3 magasins. Le projet dispose de 2 véhicules légers et d un petit camion.

4 4 3 Réalisation du projet 3.1 Les programmes pédagogiques sont mis en œuvre - Année scolaire Une évaluation des programmes a été faite en présence de l ensemble des formateurs, cet atelier a permis surtout d harmoniser les modules pour toutes les sections (voir exemple d un module en annexe). Les outils des programmes ont également été évalués. Le CFIP dispose d un nouveau journal, les modules sont actuellement découpés en séquences, une fiche est prévu dans le journal de formation pour évaluer chaque séquence. Le journal de formation rassemble tous les documents pédagogiques du formateur. Il représente un moyen de contrôle de la couverture du programme et faire des observations. Durant l année 2006 des leçons modèles ont été organisées au profit des formateurs à raison d une par mois. Un atelier d évaluation de l année scolaire a été tenu en juin ce qui a permis de revoir et corriger les programmes. Tous ceci a permis les résultats suivants : Sur un nombre de 98 présents en , le nombre de diplômés a été de 51 : 9 en soudure, 15 en mécanique auto, 7 en menuiserie bois, 20 en électricité bâtiment. - Année scolaire Profitant de la dynamique provouée par le déénagement dans les nouveaux locaux, le CFIP évolue dans sa pédagogie pour s adapter à l ampleur du besoin et de la demande. Nouvelles filières Des «filières féminines» (couture, coiffure, informatique) s ajoutent aux filières déjà existantes. L électricité automobile devient une filière distincte de la mécanique automobile.

5 5 Tronc commun Une classe de mise à niveau est ouverte pour pour les élèves analphabètes ou sans pré-requis scolaires. Durant ce tronc commun les élèves apprennent les premières notions techniues dans plusieurs domaines, afin qu ils puissent choisir une filière pour l année suivante. 41 élèves, soit plus du quart de l effectif, suivent cette étape préalable. Les filles accèdent au centre En accueillant des filles au centre, Caritas contribue à l accès aux activités rémunérées pour cette catégorie de population (métier du secrétariat, salon de coiffure ). Cependant la mixité reste de mise dans toutes les filières. 52 filles sont inscrites cette année. Sélection des élèves L ouverture du nouveau centre dans un quartier périphérique populaire a provoqué un effet d intérêt de la part de la population. Avant même la rentrée, 400 candidatures étaient déclarées. L équipe pédagogique a organisé des entretiens pour sélectionner 150 élèves issus de milieux très pauvres (voir fiche d entretien en annexe). Responsable solarité La fonction de responsable scolarité a été créée, nécessaire pour accompagner la croissance du centre. Elle regroupe toutes les activitées liées à l enseignement : le suivi des élèves (voir exemplaire d un dossier d élève en annexe), le suivi des formateurs éducateurs, la discipline. 3.2 L insertion professionnelle des jeunes est préparée et appuyée Un responsable chargé de l insertion a été nommé, ce qui a permis de développer un réseau de partenaires avec lequel travaille le CFIP en vue de l insertion des jeunes diplomés. Ce réseau est constitué d entreprises telles que Peugeot, ATTM.SA, FAMO, SNIM, Les Grands Moulins, et d artisans locaux. Ceci a permis de placer 18 stagiaires d electricité bâtiments, 7 stagiaires de soudure et 12 stagiaires de mécanique.

6 6 Les jeunes sont placés en stage suivant des conventions qui sont signées avec les entreprises partenaires et font l objet de suivi régulièr. Un partenariat avec le Lycée français Pierre Boulanger est développé et permettra dès le début de l année 2007 des échanges entre les deux institutions au niveau du corps formateur au début et puis au niveau des stagiaires eux mêmes. 3.3 La structure de mise en œuvre est fonctionnelle Les cours se sont déroulés durant l année suivant un emploi du temps qui a été mis en place ce qui a permis de mettre en œuvre un système alternatif dans le déroulement des cours. 3.4 Les parents et les élèves sont impliqués dans la vie du centre Les deux associations de parents d élèves et des élèves du CFIP ont été impliquées durant toute l année à la plupart des activités du centre. Des actions d assainissement en plus des actions sportives ont été menées par l association des élèves du CFIP. 3.5 Le déménagement du CFIP se passe dans de bonnes conditions Le nouveau centre a été inauguré en juin 2006, les autorités locales qui ont été invitées à cette inauguration sont unanimes sur le rôle important que peut jouer ce centre dans le cadre de la formation professionnelle en Mauritanie en général, et sur le rôle qu il peut jouer surtout dans la formation des jeunes du quartier de Dar Naim. Du fait de l éloignement ou pour des raisons financières, les autres centres de formation leur sont inaccessibles. Les équipements ont été déménagés durant les congés annuels des élèves. Après la rentrée scolaire, différents aménagements ont été faits : dalle de béton de la cour, installation d une mezzanine, carrelage des classes, des menuiseries. La salle informatique a été équipée de 8 ordinateurs, une salle pour la formation en coiffure et une autre pour la formation en couture ont été installés.

7 7 4 Conclusion Par rapport à l année l accent a surtout été mis sur le perfectionnement dans le domaine pédagogique. La construction du nouveau CFIP a augmenté la capacité d accueil. Le centre s ouvre aux filles, s inscrivant ainsi dans la politique de l état de faire bénéficier les filles des mêmes possibilités de formation que les garçons. Les perspectives pour 2007 : Plus de rigueur en vue d obtenir une meilleure assiduité des élèves Plus d accent sur la collaboration avec l administration publique et avec les centres similaires Formation continue des formateurs Renforcer le partenariat avec les entreprises locales mais aussi avec les structures du nord telles que le lycée Pierre Boulanger Annexes : - exemple d un module (électricité auto) fiche d entretien (pour sélection des élèves) dossier de l élève

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU)

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Termes de références du consultant Objet : Appui à l élaboration de la suite

Plus en détail

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Un partenariat entre le CIAF et le Groupe Développement

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

Fiche informative sur l action. Nom du fichier : 57CHombourgHt03-04.doc. Renseignements utiles

Fiche informative sur l action. Nom du fichier : 57CHombourgHt03-04.doc. Renseignements utiles Fiche informative sur l action Titre de l action : Classe de Quatrième en alternance Nom du fichier : 57CHombourgHt03-04.doc Renseignements utiles Académie : Nancy- Metz Nom et adresse complète de l établissement

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références.

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. Formatrices à l Ecole Normale sociale qui accueille des Assistantes Sociales diplômées à l étranger pour une formation

Plus en détail

Licence professionnelle Libraire

Licence professionnelle Libraire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Libraire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation Séminaire international sur les infrastructures éducatives Guadalajara, Jalisco, Mexique, 24-27 février 2002 Organisé par le Programme

Plus en détail

Préparation Concours Ergothérapeute - Toulouse

Préparation Concours Ergothérapeute - Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours Ergothérapeute - Toulouse SOMMAIRE : I. Le concours Ergothérapeute

Plus en détail

11. Ne laisser personne de côté. (CPAS/Affaires sociales/aish/eft)

11. Ne laisser personne de côté. (CPAS/Affaires sociales/aish/eft) 11. Ne laisser personne de côté (CPAS/Affaires sociales/aish/eft) Le Centre Hospitalier du Bois de l Abbaye La Ville de Seraing a la chance d accueillir sur son territoire une institution hospitalière

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel Sommaire - Préambule - Missions de l AVSI - Mise en œuvre de l accompagnement - Cadre de l emploi - Temps de

Plus en détail

Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE.

Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE. Titre de l action DICOD : DISPOSITIF COLLEGIENS DECROCHEURS Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE. Etablissement

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT DE CLÔTURE 2009-2011 D ACTIVITES

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

DS9 GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT UNIVERSITE DE TUNIS DIRECTION DES STAGES 2014-2015 FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS

DS9 GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT UNIVERSITE DE TUNIS DIRECTION DES STAGES 2014-2015 FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS 94, Bd 9 Avril, 1007 - Tunis GUIDE DES STAGES POUR L ETUDIANT DS9 DIRECTION DES STAGES 2014-2015 UNIVERSITE DE TUNIS FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE TUNIS Table des matières Chapitre 1 : Qu

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION DISPENSÉ EN MAURITANIE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) RAPPORT SYNTHÈSE D ÉVALUATION

PROGRAMME de FORMATION DISPENSÉ EN MAURITANIE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) RAPPORT SYNTHÈSE D ÉVALUATION PROGRAMME de FORMATION EN PLANIFICATION OPÉRATIONNELLE ET CONTRÔLE DE PROJET DISPENSÉ EN MAURITANIE POUR LE COMPTE DU FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) DU 16 FEVRIER AU 20 MARS 2003 12

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Plan stratégique AJA Mali

Plan stratégique AJA Mali ASSOCIATION JEUNESSE ACTIONS MALI (AJA - MALI ONG) BPE : 2141 Tél. / Fax 20 29 58 21 e.mail :contact.ajamali@yahoo.fr Site : www.ajamali.org Bamako Mali ACI 2000, près de l immeuble ABK6, Rue 432, porte

Plus en détail

Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************

Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************ Classe relais rattachée au collège Mille Roches à Saint-André de la Réunion Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************ Le bilan de l an dernier, en juin 2002, se terminait

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du BTP

L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du BTP L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du P Établissement Statut Offre de formation Spécialités et niveaux de formation dans le secteur du P Organisation des formations Centre Supérieur d Enseignement

Plus en détail

Plan jeunesse : les mesures adoptées - Principe directeur n 1 Assurer les conditions de la réussite éducative

Plan jeunesse : les mesures adoptées - Principe directeur n 1 Assurer les conditions de la réussite éducative Plan jeunesse : les mesures adoptées - Assurer les conditions de la réussite éducative 1 Poursuivre l'effort financier déjà engagé / 2 Elaborer une programmation pluriannuelle Maintenir l effort financier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LÉVIS Le Centre de formation professionnelle de Lévis (CFP de Lévis) est composé d environ 100 membres du personnel et de 750 élèves. Il

Plus en détail

Aix-en-Provence, le 7 octobre 2013

Aix-en-Provence, le 7 octobre 2013 Rectorat Division des examens et concours 2.03 Dossier suivi par Manuella Lecomte Téléphone : 04 42 91 72 01 Fax : 04 42 38 73 45 Mél. manuella.lecomte @ac-aix-marseille.fr Le Recteur de l académie d Aix-Marseille

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

L alternance intégrée dans une classe de troisième.

L alternance intégrée dans une classe de troisième. Renseignements : L alternance intégrée dans une classe de troisième. Académie de Poitiers Collège Claude Boucher Rue des borderies 16100 Cognac Etablissement classé «ZEP» Téléphone : 05 45 82 32 32 Fax

Plus en détail

Définition officielle du métier

Définition officielle du métier NOUVEAU PROGRAMME DES ETUDES INFIRMIERES APPLICABLE DÈS SEPTEMBRE 2009 La refonte de la formation des élèves infirmiers mise en place cette année a permis la mise en place d'un programme très différent

Plus en détail

Licence professionnelle Travaux publics Infrastructures routières et réseaux (IRR)

Licence professionnelle Travaux publics Infrastructures routières et réseaux (IRR) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Travaux publics Infrastructures routières et réseaux (IRR) Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE)

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE) EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL Jacques GARCIAZ (FRANCE) La formation continue en France Ces trente dernières années ont vu se multiplier, tant en France qu à l étranger

Plus en détail

RÉSUMÉ DU COURS NATATION

RÉSUMÉ DU COURS NATATION 1 INTRODUCTION (INCLUANT LES DÉFINITIONS PEA) Les entraîneurs sont accueillis de nouveau après avoir passé une saison ou deux à mettre en application leur formation des modules multisports et de Natation

Plus en détail

Licence Bidisciplinaire lettres appliquées/anglais

Licence Bidisciplinaire lettres appliquées/anglais Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Bidisciplinaire lettres appliquées/anglais Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Activités juridiques, métiers du notariat

Licence professionnelle Activités juridiques, métiers du notariat Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Activités juridiques, métiers du notariat Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements dans les domaines de l assainissement, de l eau potable et des milieux aquatiques. Le développement durable est aujourd

Plus en détail

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports Direction Régionale Caisse d Allocations et Départementale Familiales de la Jeunesse et du Calvados des Sports CAHIER DES CHARGES POUR LES LOISIRS DES PRÉADOLESCENT(E)S ET ADOLESCENT(E)S SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Fiche entreprise : E11

Fiche entreprise : E11 Fiche entreprise : E11 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée, de sexe masculin, travaille aux ressources humaines et est affectée à temps complet au programme de développement

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

Sénégal : la formation technique, un moyen de structurer le secteur artisanal

Sénégal : la formation technique, un moyen de structurer le secteur artisanal Sénégal : la formation technique, un moyen de structurer le secteur artisanal La formation comme vecteur de la transformation sociale / Capitalisation de l expérience de la Kora-PRD la synthèse Sénégal

Plus en détail

Licence professionnelle Sciences et technologies des énergies renouvelables systèmes thermiques

Licence professionnelle Sciences et technologies des énergies renouvelables systèmes thermiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Sciences et technologies des énergies renouvelables systèmes thermiques Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et droit des affaires immobilières de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit Public. Institut catholique de Lille - ICL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit Public. Institut catholique de Lille - ICL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit Public Institut catholique de Lille - ICL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT. www.angem.dz

IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT. www.angem.dz IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT www.angem.dz IV.1 PRÉSENTATION DE L ANGEM L ANGEM est née dans un environnement économique et social très favorable. Depuis 1999, les taux de croissance annuels

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des produits de la restauration de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

L apprentissage, une idée d avenir

L apprentissage, une idée d avenir L apprentissage, une idée d avenir Val d Oise Bienvenue à l IMA! Premier formateur en alternance du département du Val-d Oise, l Institut des Métiers de l Artisanat vous accueille sur trois sites différents

Plus en détail

1. L enseignement primaire

1. L enseignement primaire 1. L enseignement primaire Dans les établissements du primaire, les enfants sont répartis en huit classe qui vont de la classe des Junior Infants (dès 4 ans) à la Sixth Class (12 ans). Les objectifs généraux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 Pilotage Ville de Papeete/Mission d Aide et d Assistance Technique (MAAT) SJS/Association Agir pour l Insertion (API)

Plus en détail

Quelle formation diplômante pour promouvoir et valoriser la pratique médicale de proximité en milieu rural? L expérience de Santé Sud

Quelle formation diplômante pour promouvoir et valoriser la pratique médicale de proximité en milieu rural? L expérience de Santé Sud Quelle formation diplômante pour promouvoir et valoriser la pratique médicale de proximité en milieu rural? L expérience de Santé Sud D.Desplats, D.Adedemy, I.Yacoubou, J.Agossou, A.Libert, F.Guiochon,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Distribution touristique de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

MIGENNES LYCEE PROFESSIONNEL

MIGENNES LYCEE PROFESSIONNEL Les Formations au Lycée Professionnel Blaise Pascal MIGENNES 1 classe d Action, d Accueil et de Remobilisation : 16 places 1 classe d Initiation aux Métiers en Alternance : 16 places 1 classe de 3ème Préparatoire

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE 23 26 JUNE 202 Dominique FIGEAT Directeur le Direction du Renouvellement Urbain Caisse des Dépôts et Consignations Paris, FRANCE Le financement du renouvellement urbain en France 1 Le financement du renouvellement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la cohésion sociale de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement INSTITUT SAINT-JOSEPH & SAINTE- JULIENNE Projet d établissement Par ce projet nous voulons transmettre notre volonté collective d atteindre les objectifs que la Communauté Française a définis dans le cadre

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION Extension du CFA. Le mercredi 29 avril 2015 à 10h00

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION Extension du CFA. Le mercredi 29 avril 2015 à 10h00 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION Extension du CFA Le mercredi 29 avril 2015 à 10h00 Extension du CFA, une nouvelle étape A sa création il y a 22 ans, le Centre de formation est baptisé du nom de Lucien MAINGUET,

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

PLATEFORME DE FORMATION des tuteurs et maîtres d apprentissage

PLATEFORME DE FORMATION des tuteurs et maîtres d apprentissage PLATEFORME DE FORMATION des tuteurs et maîtres d apprentissage Cahier des charges Formation des tuteurs et maîtres d apprentissage en entreprise ----------- Contrats et périodes professionnalisation Contrats

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Moteurs thermiques et vibrations acoustiques de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Centre d alphabétisation. KAMATIQUE Vital Gaudreault Drissa Barro KAMALPHA. Denise Desrochers

Centre d alphabétisation. KAMATIQUE Vital Gaudreault Drissa Barro KAMALPHA. Denise Desrochers Exploitation Centre en matériaux locaux Centre d alphabétisation Informatique Alimentation Santé KAMAPIERRE Marco Pellerin Centre de formation KAMAPIERRE KAMALPHA Denise Desrochers KAMATIQUE Vital Gaudreault

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE de PARACHUTISME PRESENTATION DU PÔLE FRANCE

FEDERATION FRANCAISE de PARACHUTISME PRESENTATION DU PÔLE FRANCE FEDERATION FRANCAISE de PARACHUTISME PRESENTATION DU PÔLE FRANCE Aérodrome de Gap-Tallard PÔLE FRANCE Aéropôle 05130 Tallard - Tel. 04 92 54 15 20 SITUATION GEOGRAPHIQUE DU PÔLE FRANCE Le Pôle France de

Plus en détail

F6. La fédération assure la couverture des rencontres, des désignations adaptées avec le meilleur rapport coûtaptitude

F6. La fédération assure la couverture des rencontres, des désignations adaptées avec le meilleur rapport coûtaptitude CHAPITRE PRELIMINAIRE Préambule : La Fédération Française de BasketBall est titulaire d une délégation de service public et est ainsi en charge de l organisation du basket sur le territoire. L organisation

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Le coût de revient de la formation par élève est évalué par l école à 12 k /an.

Le coût de revient de la formation par élève est évalué par l école à 12 k /an. Avis n 2015/01-03 relatif à l accréditation de l École nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne (ENISE) à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet Dossier A : Renouvellement, à compter du 1er septembre

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION DES MEMBRES DE L UCP DE KETOU SUR LA GESTION INTEGREE DE LA FERTILITE DES SOLS

RAPPORT DE FORMATION DES MEMBRES DE L UCP DE KETOU SUR LA GESTION INTEGREE DE LA FERTILITE DES SOLS REPUBLIQUE DU BENIN Union Commun ale des Producteurs de Kétou RAPPORT DE FORMATION DES MEMBRES DE L UCP DE KETOU SUR LA GESTION INTEGREE DE LA FERTILITE DES SOLS Consultant-Formateur : Arnaud DETCHENOU

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Lorsque l élève ne réussit pas son année, celui-ci obtient néanmoins une ou plusieurs attestations pour la ou les parties de formations réussie(s).

Lorsque l élève ne réussit pas son année, celui-ci obtient néanmoins une ou plusieurs attestations pour la ou les parties de formations réussie(s). Aspects généraux FAQ - 7 ème année aux métiers de la sécurité A. Réussite et attestations Voici un aperçu général des attestations pouvant être obtenues dans le cadre de cette 7 ème année et de leur période

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Formateur d'adultes de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail