Réunion d information sur l agriculture l

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion d information sur l agriculture l"

Transcription

1 Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010

2 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association loi 1901, à but non lucratif, fondée en 1990 suite à la volonté de plusieurs producteurs de travailler ensemble au développement de l agriculture biologique en Limousin. Nos deux missions principales sont : - représenter et défendre les producteurs biologiques et en conversion à la bio du Limousin, - développer l agriculture biologique en région, par des actions de communication, d animation, et d appui technique et sanitaire.

3 GABLIM Concernant la restauration collective, GABLIM intervient à plusieurs niveaux -structuration des filières locales pour approvisionner le circuit RC -formation des acteurs impliqués (agriculteurs, cuisiniers ) -animations pédagogiques auprès des convives -un partenariat fort avec le groupement de producteurs MANGER BIO LIMOUSIN

4 Les principes de l agriculture l biologique

5 «Tendre vers un milieu équilibré» Autonomie de l exploitation : équilibre sol-plante-animal ; Respect des cycles naturels ; Rotations longues et diversifiées des cultures et culture d engrais verts ; Recyclage des matières organiques.

6 Maintenir la fertilité du sol sans engrais chimique de synthèse Pratiquer la rotation des cultures ; Travailler le sol pour préserver sa structure ; Utiliser des engrais organiques (ex : compost) Apporter des minéraux naturels

7 Protéger les plantes sans pesticides de synthèse Aménager un milieu diversifié (haies, bandes fleuries) ; Choisir des variétés adaptées au terroir ; Désherber mécaniquement ou thermiquement ; Mettre en œuvre la lutte biologique (ex : coccinelles) Utiliser des tisanes de plantes et des minéraux simples

8 Pratiquer un élevage en harmonie avec la ferme, respectant le bien-être animal Alimenter les animaux avec des produits issus de l AB et principalement issus de l exploitation ; Privilégier l alimentation fourragère (herbe, foin) ; Respecter une durée minimale d élevage Soigner les animaux avec des traitements alternatifs (ex : homéopathie)

9 Réglementations et contrôles Une démarche volontaire de certification Un signe de qualité cadré par un règlement Européen depuis 1991 nouveau réglement 2009 Certification établie par un organisme agréé indépendant Contrôles réguliers sur le mode de production et de transformation Labels reconnus

10 Les enjeux de l agriculture l biologique

11 Préserver l environnement Préserve la qualité des eaux - Pas de risque de résidus de pesticides - Lessivage des Nitrates nettement plus faible Maintien et augmentation de la fertilité des sols - Teneur en humus plus élevée - Davantage de biomasse et activité biologique plus élevée

12 Préserver l environnement Plus de biodiversité et paysages diversifiés - Flore et faune sauvages plus diversifiées et plus abondantes - Les systèmes de productions Bio contribuent à la diversité des paysages Consommation moindre d énergie fossile - Utilisation d énergie directe et indirecte moins élevée - Bonne efficacité énergétique

13 Avantages nutritionnels Plus de matière sèche dans les légumes Des teneurs supérieurs en vitamine C Plus d Oméga 3 dans la viande et les produits laitiers Une tendance positive pour le magnésium et le fer Meilleur équilibre en acides aminés Les procédés de transformation privilégiés en bio préservent mieux les qualités nutritionnelles des matières premières La transformation des produits emploie des additifs naturels

14 Qualités sanitaires Risque de présence de certains contaminants nettement moindre en : Résidus de pesticides chimiques de synthèses Nitrates Métaux lourds Mycotoxines Médicaments vétérinaires

15 Intérêt sociétal et économique maintien des emplois agricoles : les fermes bio emploient 15 à 30% de main d œuvre supplémentaire des filières bio équitables : l AB contribue à préserver des entreprises à taille humaine qui dégagent des revenus décents et des prix équitables pour tous les acteurs de la filière. maintien de territoire ruraux vivants : développement des filières de proximité, notamment à travers la restauration collective.

16 L AGRICULTURE BIOLOGIQUE, PLUS QU UN MODE DE PRODUCTION Une éthique et des techniques de production spécifiques L Agriculteur Biologique Objectifs écologiques Objectifs sociaux et humanistes Objectifs économiques L animal Le sol «Nourrir le sol pour nourrir les plantes» Les Plantes

17 La filière biologique

18 La production nationale

19 La production régionaler Evolution du nombre d'exploitations en mode de production biologique en Limousin Hectares Nombre d'exploitations conversion 50 bio nombre d'exploitations

20 La consommation nationale Marché est en augmentation constante : chaque année depuis 1999, une augmentation moyenne de + 9,5% et de 25% en 2008! Répartition des parts du marché bio selon les circuits de distribution vente directe 18% magasins spésialisés 42% GMS 40%

21 La consommation locale La consommation de produits frais hors saison a de lourdes conséquences Des fortes dépenses énergétiques (production, transport) répercutées sur les prix de vente Des pollutions importantes des modes de transport empruntés (camion, avion) pour les importations Un affaiblissement du tissu économique local et donc une augmentation de la dépendance alimentaire.

22 Consommer bio et local, c est voir plus loin Protéger l environnement et sa santé Respecter les animaux et les cycles naturels Maintenir des territoires ruraux vivants

23 Les fournisseurs de la restauration collective en Limousin Participation à un développement durable environnement social économie Respect réglementations Les sociétés commerciales spécialisées bio Les producteurs et transformateurs bio en direct L organisation collective de producteurs et transformateurs bio

24 Merci de votre attention Pour plus d informations

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

AUJOURD HUI ON MANGE BIO

AUJOURD HUI ON MANGE BIO AUJOURD HUI ON MANGE BIO EDITO Tout le monde connaît l adage «bien manger c est le début du bonheur». En choisissant d introduire des aliments bio dans les menus proposés aux écoliers, les villes de Stains

Plus en détail

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes LE BIO EN QUELQUES MOTS L agriculture biologique est un mode d agriculture alternatif qui se veut respectueux des équilibres écologiques.

Plus en détail

L agriculture biologique

L agriculture biologique L agriculture biologique Chloé MILESI Conseillère en agriculture biologique Chambre d agriculture des Bouches-du-Rhône 22 av. Henri Pontier 13 626 Aix en Pce Tél.: 04 42 23 86 26 c.milesi@bouches-du-rhone.chambagri.fr

Plus en détail

Agriculture biologique et protection de l eau

Agriculture biologique et protection de l eau Agriculture biologique et protection de l eau PNR des Caps et Marais d Opale Démarche de concertation Agriculture Biologique Atelier 3 : Réglementation et volonté politique 22 mai 2015 Les principes de

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement et de

Les dispositifs d accompagnement et de Organics Cluster in Rhône-Alpes, partenaire du colloque Bio Bio Transfo Les dispositifs d accompagnement et de financement des projets Bio Transfo: 7 octobre 2010- Technopole Alimentec Audrey Bouton, Chargée

Plus en détail

16 RAISONS DE MANGER BIO

16 RAISONS DE MANGER BIO 16 RAISONS DE MANGER BIO www.panswiss.org www.semaine-sans-pesticides.fr 1. RESPECTUEUX La certification «bio» accordée à un produit signifie qu il a été cultivé, traité et transformé selon des normes

Plus en détail

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Suivies par la remise des prix du Concours photo "Les Terroirs bio des régions de France" Elisabeth Mercier Directrice

Plus en détail

MANUEL SUR LE CONCEPT

MANUEL SUR LE CONCEPT MANUEL SUR LE CONCEPT D AGRICULTURE BIOLOGIQUE A l intention des producteurs Travailler pour un monde meilleur 1 Table des matières I OBJECTIF ET DEFINITION I-1. Avantages de l Agriculture Biologique 3

Plus en détail

PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE

PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE 1 PRODUITS LAITIERS BIO : DIVERSITE ET NATURALITE Les produits laitiers biologiques participent activement à la dynamique du marché bio. Ils ont de plus en plus de succès auprès des Français et figurent

Plus en détail

«COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable

«COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable Leader 2007-2013 «COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable Mercredi 25 septembre 2013 Les Herbiers RESTITUTION DU RECENSEMENT DES PRODUCTEURS LOCAUX INTERESSÉS POUR APPROVISIONNER LA RESTAURATION

Plus en détail

L agriculture biologique : un atout pour le climat

L agriculture biologique : un atout pour le climat L agriculture biologique : un atout pour le climat www.agencebio.org L agriculture biologique : naturellement respectueuse de l environnement Visant la protection de l environnement des sols, de l air,

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Dans le cadre de la COP 21, la Bio est présente sur le site Paris-Le Bourget jusqu au 11 décembre prochain. L agriculture

Plus en détail

par l entrée produit MMRICHER A BRANGER IEA S ROUSTEL ISBA ENILBIO POLIGNY STAGE «approche du GA par le produit» 30 mars au 02 04 2010

par l entrée produit MMRICHER A BRANGER IEA S ROUSTEL ISBA ENILBIO POLIGNY STAGE «approche du GA par le produit» 30 mars au 02 04 2010 L enseignement du génie alimentaire par l entrée produit OBJECTIF du stage Produire une méthodologie d approche du GA par le produit Pour cela : Présenter les objectifs du Génie Alimentaire en lien avec

Plus en détail

Le développement des circuits courts sur le bassin versant de la Nonette

Le développement des circuits courts sur le bassin versant de la Nonette Le développement des circuits courts sur le bassin versant de la Nonette La valorisation des initiatives agricoles pour la protection de la ressource en eau. Présentation de l Association du Clos de la

Plus en détail

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d écologie urbaine 2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

1. Description du type d opération

1. Description du type d opération HERBE_08 - Entretien des prairies remarquables par fauche à pied Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques 1. Description du type d opération L objectif de

Plus en détail

Restauration scolaire Bio, circuits courts, lutte contre le gaspillage : où en êtes vous?

Restauration scolaire Bio, circuits courts, lutte contre le gaspillage : où en êtes vous? Restauration scolaire Bio, circuits courts, lutte contre le gaspillage : où en êtes vous? Circuits courts, produits bio, lutte contre le gaspillage alimentaire : les enjeux d une restauration collective

Plus en détail

Répondre aux enjeux territoriaux par une reconception des systèmes alimentaires et agricoles Rencontres de Biovallée 19 novembre 2014

Répondre aux enjeux territoriaux par une reconception des systèmes alimentaires et agricoles Rencontres de Biovallée 19 novembre 2014 Répondre aux enjeux territoriaux par une reconception des systèmes alimentaires et agricoles Rencontres de Biovallée 19 novembre 2014 Philippe Pointereau SOLAGRO 1 1 Les enjeux territoriaux de la transition

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009 La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires Saint Etienne, le 12 mai 2009 Les chiffres et le contexte de la restauration collective,

Plus en détail

Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016

Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016 Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016 NOTRE RAISON D ETRE, PROMOUVOIR LA FILIERE ET METTRE EN RELATION LES ACTEURS : Du consommateur à l agriculteur en passant par les transformateurs et

Plus en détail

Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective

Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective - Ville de Lille - Comité de Pilotage Mercredi 21 octobre 2009 Cuisine Centrale Provisoire Comité de Pilotage - 21 octobre Visite de

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Découverte de la France et des Français 9. Le prix du bio Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs?

Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs? Le marché des produits agroalimentaires bio : quelles opportunités pour les transformateurs et les distributeurs? Dossier de presse 07 octobre 2010 La filière bio, un marché en plein essor La filière bio

Plus en détail

L Énergie du bocage en Thiérache

L Énergie du bocage en Thiérache Atelier Agriculture Avesnois Thiérache L Énergie du bocage en Thiérache La valorisation des haies par le bois énergie Le 03 mai 2016 Association loi 1901 Création en 1984 Le verger à cidre Atelier Agriculture

Plus en détail

1. CHIFFRER LES GASPILLAGES

1. CHIFFRER LES GASPILLAGES Gaspillage alimentaire et insécurité alimentaire; Pistes de solutions pour lutter contre deux problèmes majeurs par Éric Ménard, M. Env. Conseiller en gestion des matières résiduelles 1. CHIFFRER LES GASPILLAGES

Plus en détail

Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires.

Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires. Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires. 5 février 2013 L avènement du consom acteur Une prise de conscience Celle

Plus en détail

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES :

II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Pb : Comment améliorer les rendements agricoles? II- UNE AGRICULTURE POUR NOURRIR LES HOMMES : Activité 5 : Apports de matière et croissance végétale Capacités et attitudes : Relier les progrès de la science

Plus en détail

Bilan 2015 du service restauration scolaire Axe Sud

Bilan 2015 du service restauration scolaire Axe Sud Bilan 2015 du service restauration scolaire Axe Sud Document émis par le service restauration Axe Sud Introduction L alimentation des enfants doit être une alimentation saine, respectueuse de l environnement.

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

«Plante Bleue» Le label éco-responsable

«Plante Bleue» Le label éco-responsable La certification horticole française «Plante Bleue» Le label éco-responsable Le label «Plante Bleue», facilement identifiable grâce à son logo, garantit des pratiques de production de plantes d ornement

Plus en détail

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013 L agriculture biologique en Pays de la Loire février 13 Les Pays de la Loire deuxième région française pour la superficie en agriculture biologique (et 6ème pour le nombre d exploitations) 1 Surfaces et

Plus en détail

Hébergement Activités Production agricole Restauration Sensibilisation. ESPACE NATURE Proposition pour un projet partenarial

Hébergement Activités Production agricole Restauration Sensibilisation. ESPACE NATURE Proposition pour un projet partenarial Hébergement Activités Production agricole Restauration Sensibilisation ESPACE NATURE Proposition pour un projet partenarial ACTEURS HEBERGEMENT PRODUCTION AGRICOLE AVANCEMENT PROCHAINES ETAPES NB : L ensemble

Plus en détail

Un potager dans mon école Fiche pédagogique

Un potager dans mon école Fiche pédagogique CANTON DE VARILHES PAYS DE FOIX PAYS DE TARASCON Association pour le Développement du Pays de Foix Haute Ariège PAYS D AUZAT-VICDESSOS DONEZAN VALLEES D AX Un potager dans mon école Fiche pédagogique Fiche

Plus en détail

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes RÉFET Journée limentation et activité physique : our des politiques territorialisées Déclinaison du rogramme ational pour l limentation en Rhône-lpes F Direction Régionale de l limentation, de l griculture

Plus en détail

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 De la cantine scolaire à la restauration collective Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 Présentation personnelle Stéphane Veyrat, formation en agriculture et parcours en tant qu animateur puis directeur d

Plus en détail

RESTAURATION COLLECTIVE

RESTAURATION COLLECTIVE Le cahier des charges RESTAURATION COLLECTIVE ECOCERT FRANCE juil.-13 Le cahier des charges ECOCERT s engage aux côtés des professionnels qui œuvrent à l introduction des produits biologiques et locaux

Plus en détail

News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance

News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance News & Trends dans l'agriculture biologique 2003/04 Consolidation de la croissance par Stefan Odermatt, directeur BIO SUISSE Aujourd'hui, 6'445 exploitations agricoles travaillent selon le cahier des charges

Plus en détail

dossier de presse tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne

dossier de presse  tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne www.bonplanbio.fr tous les produits fermiers bio bretons sur une carte interactive en ligne #Mon bon plan bio a d beaux oeufs tu sais! dossier de presse Un outil interactif innovant La spécificité de cette

Plus en détail

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse avec la participation financière de l'etat dans le cadre du Parc-Bio Juin 2002 I. CONTEXTE La région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Une cantine biologique à l école des enfants

Une cantine biologique à l école des enfants Une cantine biologique à l école des enfants Projet de l'association Indépendante des Parents d'elèves de Châteaugay Septembre 2009 Projet AIPEC Septembre 2009 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. CE QU

Plus en détail

CHARTE des AMAP. Mai PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3

CHARTE des AMAP. Mai PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3 CHARTE des AMAP Mai 2003 1PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3 4LA CRÉATION D UNE AMAP...4 5PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT D UNE AMAP...4 5.1STRUCTURATION

Plus en détail

CHARTE des AMAP. 1 Philosophie générale. 2 Définition générale des AMAP. 3 Les principes généraux à respecter

CHARTE des AMAP. 1 Philosophie générale. 2 Définition générale des AMAP. 3 Les principes généraux à respecter 1 Philosophie générale CHARTE des AMAP L association ALLIANCE Paysans Ecologistes Consommateurs pour objectif principal de développer et animer le réseau des Associations de Maintien de l Agriculture Paysanne

Plus en détail

fourniront ensuite les produits alimentaires de Terranova aux magasins et supermarchés.

fourniront ensuite les produits alimentaires de Terranova aux magasins et supermarchés. Cas pratique de synthèse 1 Organisation d une entreprise et placement des produits Ce cas pratique de synthèse vous propose différentes activités touchant à l organisation d une entreprise et à la commercialisation

Plus en détail

les labels alimentaires BIO (1/2)

les labels alimentaires BIO (1/2) les labels alimentaires BIO (1/2) Agriculture biologique Bio Cohérence Nature et Progrès Labels mis en place par l Union Européenne Le logo de gauche est français, celui de droite européen, mais les 2

Plus en détail

AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT»

AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT» AGRI GAME 2014/2015 «UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE L ENVIRONNEMENT» Lycée Anne de Bretagne de Locminé 2014/2015 UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE l ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris

Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris 2014 AMÉNAGEMENTS ECOLOGIQUES ET BIODIVERSITÉ Pascal ASPE Terre vivante Campagne pour le fleurissement, Vif, 17

Plus en détail

Holding basée en Ardèche depuis 1988

Holding basée en Ardèche depuis 1988 Holding basée en Ardèche depuis 1988 23 années d engagement et de développement durable : Le Groupe EKIBIO s est construit par étapes successives depuis 1988 avec pour même objectif la promotion d une

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE

PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE Eau, Bio et Territoires Une action du réseau FNAB http://www.eauetbio.org PARC NATUREL RÉGIONAL DES BOUCLES DE LA SEINE NORMANDE Au travers des engagements pris dans la nouvelle Charte du Parc signée en

Plus en détail

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017 EGA en région - 1ère journée de travail La structuration et la valorisation des filières Atelier 2 : Les atouts des produits régionaux Aix-en-Provence le 6 septembre 2017 Atouts Présence de produits diversifiés,

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION FÉMININE D ÉDUCATION ET D ACTION SOCIALE DE LA RÉGION MAURICIE À LA COMMISSION SUR L AGRICULTURE ET L

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION FÉMININE D ÉDUCATION ET D ACTION SOCIALE DE LA RÉGION MAURICIE À LA COMMISSION SUR L AGRICULTURE ET L MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION FÉMININE D ÉDUCATION ET D ACTION SOCIALE DE LA RÉGION MAURICIE À LA COMMISSION SUR L AGRICULTURE ET L AGROALIMENTAIRE : CHOISIR L AVENIR PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016 Le service public régional de restauration 1 er juillet 2016 I Compétences et responsabilités LES COMPETENCES La restauration scolaire est une compétence de la Région depuis 2004 La mise en œuvre est déléguée

Plus en détail

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface Connaissances Le sol est le produit des interactions entre biosphère, lithosphère et atmosphère. Le sol est un écosystème caractérisé par une faune et une flore singulière permettant un recyclage de la

Plus en détail

Y aura-t-il encore du cacao et du chocolat demain?

Y aura-t-il encore du cacao et du chocolat demain? Y aura-t-il encore du cacao et du chocolat demain? La cacaoculture : un monde de petits agriculteurs petites exploitations agricoles familiales (5-10 ha) culture de rente : le cacao n est généralement

Plus en détail

Bio et local : c est l ideal

Bio et local : c est l ideal 01 Bio et local : c est l ideal Bio π Les produits vendus localement nécessitent moins d emballages. π En consommant bio et local, vous contribuez à la réduction des transports et à la préservation de

Plus en détail

4 Journées d Introduction à l Agriculture biodynamique

4 Journées d Introduction à l Agriculture biodynamique 4 Journées d Introduction à l Agriculture biodynamique 4 février 2014 de 9 h à 18 h 22 et 23 avril 2014 de 9 h à 18 h L AUBIER, Hôtel-Restaurant et Ferme-Fromagerie 2037 Montézillon NE www.aubier.ch Visites

Plus en détail

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des produits de saison. Une question de société. Le Better Tomorrow Plan

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des produits de saison. Une question de société. Le Better Tomorrow Plan Achats Durables Choisir des produits de saison LE CONTEXTE Une question de société Ces dernières décennies, le développement des transports, de la conservation par le froid et de la grande distribution

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

14 déc Agriculture biologique et environnement. pas si simple! Philippe Viaux

14 déc Agriculture biologique et environnement. pas si simple! Philippe Viaux Agriculture biologique et environnement pas si simple! Philippe Viaux 1 Impact de l agriculture l sur l environnement Utilisation de ressources naturelles: Energie Minières (P, K) Eau d irrigation Sol

Plus en détail

- Présentation des résultats de l étude -

- Présentation des résultats de l étude - Ludivine Tatieu-Bilhère La restauration collective : Une opportunité pour une agriculture et une alimentation durables? - Présentation des résultats de l étude - Table ronde - 21 septembre 2009 Le contexte

Plus en détail

Accès à la terre. Les intermédiaires Les points de vente. Contexte économique & social. Changement climatique

Accès à la terre. Les intermédiaires Les points de vente. Contexte économique & social. Changement climatique Accès à la terre Les producteurs Les intermédiaires Les points de vente Contexte économique & social Les consommateurs Changement climatique Besoin de résilience, Diversifier sa production, ses revenus

Plus en détail

Lait UHT de Nos Prairies. Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution

Lait UHT de Nos Prairies. Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution Lait UHT de Nos Prairies Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution Initiative de 3 acteurs TFT: The Forest Trust (www.tft-earth.org/) organisation à but non lucratif

Plus en détail

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016 Séminaire international «Les achats publics au service de l agriculture familiale : conditions de mise en œuvre» Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur

Plus en détail

Agriculture biologique au Kenya

Agriculture biologique au Kenya Vendre à l ONU, mode d emploi Avril 2008 Agriculture biologique au Kenya 3 mars 2016 Paris Philippe BEYRIES Conseiller pour les affaires agricoles Service économique régional pour l Afrique de l Est et

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

Les démarches qualité produit

Les démarches qualité produit Les démarches qualité produit Les textes réglementaires qui s appliquent Textes français Loi N 2006-11 du 5 janvier 2006 d orientation agricole (notamment son article 73). Ordonnance N 2006-1547 du 7 décembre

Plus en détail

Un réseau, des valeurs, des Hommes

Un réseau, des valeurs, des Hommes Qui sommes- nous? Une structure régionale en place depuis 1975 : Syndicat de développement Inscrite dans un réseau Une mission : Promouvoir et développer l Agriculture Biologique en Lorraine Nos fondamentaux

Plus en détail

EDITORIAL. AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE. Editorial. 1

EDITORIAL. AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE. Editorial. 1 AGRICOMPOST Bulletin d information Juillet 2014 SOMMAIRE Editorial. 1 News 2 Gamme de produits 2014 5 L agriculture écologiquement intensive ou comment produire plus et mieux avec moins.... 7 Foire agricole

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus Les TEPos en témoignent : la transition est un levier de développement local 24-25-26 septembre 2014 dans les landes Pour en savoir plus www.territoires-energie-positive.fr/ 1 Qu est ce qu un territoire

Plus en détail

Ecosystème Agrosystème

Ecosystème Agrosystème Ecosystème Agrosystème 21/01/2013 Du concept de nature à celui de développement durable Des concepts gigognes Nature Milieu Écologie Environnement Développement durable Une brève histoire des agricultures

Plus en détail

La certification La horticole française. Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement

La certification La horticole française. Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement La certification La horticole française Le label des fleurs et des plantes cultivées dans le respect de l environnement LE LABEL «PLANTE BLEUE», FACILEMENT IDENTIFIABLE GRÂCE À SON LOGO, GARANTIT DES PRATIQUES

Plus en détail

LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE

LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE Le marché des fruits à pépins bio en France Tech&Bio 18 et 19 septembre 2013 Floraine Vieux-Rochas - Comité BIO Interfel Sommaire 1. Production biologique en

Plus en détail

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014 Séminaire 14 novembre 2014 Programme régional de l enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles en région Île-de-France 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

Restauration collective et approvisionnement local

Restauration collective et approvisionnement local Un constat : Volonté de développer l approvisionnement local et de favoriser l agriculture durable Projet fortement porté par la Profession : Débouchés valorisants pour les exploitations Régularité d'écoulements,

Plus en détail

Une démarche de projet de relocalisation de l agriculture et de l alimentation pour des systèmes alimentaires locaux, durables et solidaires

Une démarche de projet de relocalisation de l agriculture et de l alimentation pour des systèmes alimentaires locaux, durables et solidaires Une démarche de projet de relocalisation de l agriculture et de l alimentation pour des systèmes alimentaires locaux, durables et solidaires Constat - Un marché présent en Poitou-Charentes ; - Une demande

Plus en détail

La notion de durabilité

La notion de durabilité La notion de durabilité Ecologie? Environnement? Agriculture durable? Développement durable? Commerce équitable? Ecodéveloppement? Tourisme durable? Développement viable? Ville durable? Aujourd hui, la

Plus en détail

Produits transformés en Restauration Collective

Produits transformés en Restauration Collective Produits transformés en Restauration Collective 9 et 10 octobre 2013 Rencontres nationales des ateliers de transformation collectifs et de l'agroalimentaire paysan Produits transformés en Restauration

Plus en détail

L agriculture bio. Qu est ce que c est?

L agriculture bio. Qu est ce que c est? L agriculture bio Qu est ce que c est? Sommaire L agriculture bio, un mode de production spécifique L agriculture biologique et le bien-être animal Comment limiter l apparition l des maladies des animaux

Plus en détail

Panorama de la filière de fruits bio transformés. Laetitia Leray Agence BIO

Panorama de la filière de fruits bio transformés. Laetitia Leray Agence BIO Panorama de la filière de fruits bio transformés Laetitia Leray Agence BIO Le marché bio se développe en France 25 467 producteurs engagés en bio fin 2013, 26 501 au 30 septembre 2014 Plus d'1 million

Plus en détail

BIODIVERSITE ET AOP : Synergies et Contradictions. Armelle Caron & Dominique Orth

BIODIVERSITE ET AOP : Synergies et Contradictions. Armelle Caron & Dominique Orth BIODIVERSITE ET AOP : Synergies et Contradictions Armelle Caron & Dominique Orth Journées d échange DIVA2 Rennes 5-7 avril 2011 1 Instruire cette question des synergies/contradictions à partir des résultats

Plus en détail

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais ARRÊTÉ établissant le programme d actions régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d origine agricole pour la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Le savez-vous? *Des kilos de CO 2 cachés dans nos assiettes

Le savez-vous? *Des kilos de CO 2 cachés dans nos assiettes Pourquoi manger local? *Pour être en bonne santé : Votre alimentation doit avant tout être saine et variée *Pour me faire plaisir : Ce défi doit rester un plaisir *Pour partager et découvrir nos patrimoines

Plus en détail

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél

Eau. CPIE Sèvre et Bocage La Flocellière - Tél Découverte de l eau! Permettre les premières découvertes autour de l eau. Découvrir un ruisseau, ses berges et ses habitants. Découvrir le cycle de vie de certains animaux : régime alimentaire, adaptations

Plus en détail

L exemple de Fier-Aravis

L exemple de Fier-Aravis Les espaces agricoles stratégiques : «armature verte du territoire» Quand le SCOT place les enjeux agricoles au cœur du développement du territoire L exemple de Fier-Aravis Gérard FOURNIER Vice Président

Plus en détail

État des lieux des circuits courts et de la restauration collective dans l Orne et enjeux d un ancrage territorial

État des lieux des circuits courts et de la restauration collective dans l Orne et enjeux d un ancrage territorial État des lieux des circuits courts et de la restauration collective dans l Orne et enjeux d un ancrage territorial Par : Farid KIKANI, stagiaire à la DDT de l Orne 20 Octobre 2016 État des lieux des circuits

Plus en détail

LEADER COOPERATION. Présentation de la charte durable

LEADER COOPERATION. Présentation de la charte durable LEADER 2007-2013 COOPERATION Présentation de la charte durable Pourquoi une charte? OBJECTIFS des deux territoires : accompagner les agriculteurs vers plus de durabilité dans les pratiques et les systèmes

Plus en détail

Fiche technique. Cuisine

Fiche technique. Cuisine Fiche technique Cuisine Fiche technique Cuisine Tranches d'âges concernées : 8-10 et 11-13 ans Objectif général : Initier un public à la cuisine Objectifs opérationnels : Pédagogiques : - Développer les

Plus en détail

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES Collège des Producteurs - Assemblée sectorielle Porc 9/10/2015 Christine Anceau DGARNE-Département

Plus en détail

Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es.

Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es. Manger...L action la plus simple et fondamentale qui soit. Manger, c est bien plus qu absorber des calories et des nutriments. C est aussi se nourrir de valeurs, d images, d amour. De sens et de plaisir.

Plus en détail

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Organisateurs: Atelier 7 Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Mardi 22 novembre 2016 16h 17h Intervenants Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Loïs

Plus en détail