DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 Contact : Alain Coudray, Président du CDPMEM 22 Grégory Le Drougmaguet, chargé de mission «pêche et éolien en mer», CDPMEM22 tel : Rencontre entre les comités des pêches bretons et le président d Ailes Marines Le président du Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins d Ille et Vilaine (CDPMEM 35), Pascal Lecler, le Président du Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins de Bretagne (CRPMEM Bretagne), Olivier LE NEZET, et le Président du Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins des Côtes d Armor (CDPMEM 22), Alain COUDRAY, ont rencontré le mercredi 18 juin 2014, Jonathan COLE, Président d Ailes Marines. La rencontre avait pour objectif d exposer à Monsieur Cole les inquiétudes de l ensemble des professionnels au regard des possibles modifications qu Ailes Marines pourrait apporter au projet concernant les fondations installées et lui préciser quelles pourraient être les conséquences d une décision qui irait à l encontre des recommandations des professionnels de la pêche.

2 Importance de la filière pêche costarmoricaine et brétilienne dans l économie bretonne En préambule, les comités des pêches bretons ont exposé au Président d Ailes Marines l importance de la filière pêche dans l économie bretonne. En 2012, la pêche professionnelle représente 279 navires dont 28 pratiquant la pêche au large en Côtes d Armor, et 65 navires dont 7 pratiquant la pêche au large en Ille et Vilaine, pour un total de 1150 marins embarqués, tonnes débarquées en halles à marée en Côtes d Armor et tonnes débarquées en halles à marée en Ille et Vilaine Deux halles à marée sont implantées, une halle à marée en Ille et Vilaine (sur 37 en France), avec En 2012, Erquy au 5ème rang en termes de valeur- 5 ème rang en terme de tonnage, Saint-Quay- Portrieux au 6ème rang en terme de valeur-9ème rang en terme de tonnage, et Saint Malo-Cancale au 35ème rang en terme de valeur-26 ème rang en terme de tonnage C est également 3000 salariées dans les entreprises de marayage et de transformation.

3 La concertation avec Ailes Marines pour la définition du projet De nombreuses réunions et échanges qui ont démarré bien avant la phase d appel d offres lancée par l état et qui jusque la désignation du lauréat ont vu les comités des pêches bretons rencontrés Ailes Marines plus d une dizaine de fois. C est notamment lors de la phase d appel d offres lancée par les services de l Etat que les professionnels de la pêche avaient fait parvenir à Ailes Marines les recommandations des comités bretons des pêches dans la définition du projet d éoliennes offshore en Baie de Saint Brieuc. Ailes Marines avait, à l époque, répondu à l appel d offre en suivant en partie les recommandations et nous avions ainsi défini ensemble le projet tel qu il est aujourd hui et notamment : Le scénario d implantation, précisant la position du parc éolien, l orientation des lignes d éoliennes Et l espacement minimum entre les lignes Le choix des types de fondations, avec les fondations de type jacket comme étant les seules et uniques fondations attendues et acceptées par la profession et sont celles que vous aviez choisi de développer. Le câblage au sein du parc : les comités des pêches ont exprimé leur volonté de voir se développer le moins de longueur de câble inter-éolienne possible, et qu il soit défini de manière à éviter autant que possible, leurs croisements. Ils ont également demandé au maitre d ouvrage de s engager à les ensouiller afin de permettre la poursuite de l activité de pêche dans le futur parc. Et aussi la participation des professionnels de la pêche dans La définition des protocoles d études de la ressource halieutique et dans la réalisation de l étude d impact socio-économique «activité de pêche» : Des points forts de la concertation rendant le projet acceptable aux yeux de la profession et repris lors des réunions suivantes : réunions des instances de concertation départementale et régionale ; réunions du débat public, à travers les cahiers d acteur des comités des pêches bretons et lors des différentes interventions du président du CDPMEM 22, réunions avec Ailes Marines société.

4 L implication des professionnels de la pêche depuis qu Ailes Marines est Lauréat Lors de la rencontre, les représentants des professionnels de la pêche ont indiqué que la concertation avait abouti à un projet répondant en partie aux attentes des professionnels et que les échanges permettaient à Ailes Marines de tirer profit des connaissances «terrains» et du savoirfaire des comités des pêche et de l ensemble des professionnels pour : Définir les protocoles sur la ressource halieutique Préparer et réaliser les études sur la ressource Halieutique Réaliser l étude socio-économique «Activité de Pêche» Analyser les résultats des campagnes sur la ressource halieutique Des échanges cordiaux et productifs depuis le début qui ont permis le bon déroulement des campagnes, et qui, jusqu aujourd hui est un bel exemple en matière de conduite de projet concerté entre de multiples acteurs du territoire. Une convention signée en novembre 2012 a d ailleurs permis de poser le cadre de collaboration entre la société Ailes Marines et les instances de pêche, rappelant les engagements pris par le développeur concernant notamment l implantation du parc, le type de fondations retenues. Chaque partie respectant jusqu au aujourd hui les engagements pris au sein de cette convention.

5 Les modifications apportées au projet concernant les fondations au regard des engagements pris par Ailes Marines Les représentants des professionnels de la pêche ont rappelé au consortium quels sont les engagements pris par Ailes Marines envers les instances de pêches et les services de l Etat. Dans le cadre de l Appel d offres Lors de la phase d appel d offres lancée par les services de l Etat nous avions fait parvenir à l ensemble des candidats les recommandations des comités des pêches bretons dans la définition du projet d éoliennes offshore en Baie de Saint Brieuc. A l époque, Ailes Marines avait suivi nos recommandations en ayant choisi de développer pour son projet des éoliennes sur fondation de type jacket. Il avait alors présenté au service de l état une offre 100% jacket. Les comités des pêches bretons ont attiré l attention du Président d Ailes Marines sur les obligations du développeur de maintenir son offre telle qu elle a été déposée dans la réponse à l appel d offres, précisant qu il est rappelé au chapitre 6 du cahier des charges de l appel d offres : «En particulier, le candidat retenu s engage à mettre en œuvre son projet conformément aux conditions et aux engagements décrits dans son offre, et à mettre en service et exploiter une installation de production en tous points conforme aux dispositions du présent cahier des charges et aux caractéristiques décrites dans son offre.» Extrait du cahier des charges de l Appel d offres portant sur des installations éoliennes de production d électricité en mer en France métropolitaine (version rectifiée du 21 novembre 2011) Si des modifications concernant les fondations devaient avoir lieu, les comités des pêches bretons ont alors informé Ailes Marines qu ils demanderaient à Madame la Ministre de l Ecologie du Développement Durable et de l Energie que la zone de Saint-Brieuc soit réintégrer dans un 3 ème appel d offre, sur une zone identique, c est à dire avec la même surface, et avec l obligation d installer des fondations de type jacket. Au sein de la convention avec les instances de pêche Les présidents ont rappelé qu Ailes Marines s est engagé dans la cadre de la convention portant sur la collaboration avec les instances de pêche, signée le 8 novembre 2012, à retenir le choix des fondations de type jacket.

6 Lors du Débat public sur l éolien en mer en Baie de Saint Brieuc Un débat public qui concernait l implantation d un parc éolien en mer en Baie de Saint-Brieuc avec des fondations de type jacket et au cours duquel Ailes Marines a rappelé à de multiples reprises que ces fondations étaient l unique fondation choisie par le consortium. Lors de l entretien, les comités des pêches bretons ont par ailleurs évoqué que c est lors du débat public qui concernait l implantation d un parc éolien en mer en Baie de Saint-Brieuc avec des fondations de type jacket, qu Ailes Marines a rappelé à de multiples reprises que ces fondations étaient l unique fondation choisie par le consortium. «Là, nous avons fait un choix unique, qui est le choix de la jacket» - Réunion thématique : Exploitation, maintenance, sécurité - Langueux, 11 juillet 2013 En témoigne également le peu de fois ou sur les 36h de réunion, le mot gravitaire apparait Par ailleurs, la pêche professionnelle a depuis le début le soutien de la Région, du département et des élus locaux dans ce projet, qui ont toujours annoncé que cela ne devait pas se faire au détriment de l activité de pêche, rappelant que c est une activité importante d un point de vue économique et culturel pour la région. C est d ailleurs le vice-président du conseil régional qui lors de la réunion de l instance de concertation du 28 février 2013, indiquait au professionnels que cette solution fait consensus, et qu une autre technique de type gravitaire ne fait pas partie du débat.

7 Les modifications apportées au projet concernant les fondations et les impacts sur l environnement marin Au cours de l entrevue, les représentants des professionnels ont également exprimé leurs inquiétudes concernant Les possibles modifications apportées au projet et leurs impacts sur l environnement marin. Les comités des pêches bretons ont précisé que l étape de préparation des fonds (aplanissement, protection anti-affouillement) rend la solution gravitaire inenvisageable aux yeux des professionnels, rappelant que la surface directement détruite pour l implantation de ce type de fondation serait d environ 3300 m² par éolienne (pour une fondation dont la base à un diamètre de 35m) contre 7m² pour une fondation de type jacket (4 pieux de diamètre égal à 1.5m) Ils ont également interpellé Ailes Marines sur le fait que le passage à des fondations gravitaires perturberait fortement les houles et courants en place dans la Baie de Saint Brieuc Les représentants des professionnels de la pêche ont défendu leur position en rappelant que c est le porteur de projet qui lors du débat public disait : «les choix techniques du projet sont favorables à la préservation de l environnement. Vous avez le schéma d implantation, le choix des fondations parce que la fondation jacket a un impact limité sur l environnement» - Réunion d'ouverture - Saint-Brieuc, 28 mars 2013 «il y a les choix techniques tels que le choix des fondations où nous avons essayé de prendre les solutions de moindre impact.» - Réunion thématique : Le chantier, sa sécurité et ses impacts sur le milieu - Paimpol, 20 juin 2013 «Les choix techniques faits pour le projet sont des choix techniques optimisés. Tout d abord, il y a le type de fondation qui est privilégié, ce sont les fondations de type jacket que vous voyez ici à l écran. Il s agit d un treillis métallique, avec un impact limité, en particulier grâce à la transparence de ces structures, la transparence pour les courants et pour les vagues.» - Réunion thématique : Impacts du projet sur les utilisateurs de la mer - Binic, 27 juin 2013

8 Les comités des pêches bretons ont également précisé qu en cas de prise de décision qui ne contentera pas les professionnels, cela aura des conséquences sur les relations futures avec Ailes Marines, sur l image de marque de la société et sur le développement des Energies Marines Renouvelable (EMR) en Bretagne et en France. Les représentants des professionnels indiquant qu ils mettront un terme à toute collaboration avec Ailes Marines, RTE (Réseau de Transport d Electricité, en charge du raccordement) et leurs prestataires. Ils procéderont également à un arrêt immédiat des campagnes d étude sur la ressource halieutique et mettront un terme à leur participation dans la réalisation de l état des lieux socioéconomique (étude d impact incomplète). Lors de l entretien, les présidents ont indiqué que la décision d Ailes Marines aura des répercussions sur la participation des comités bretons des pêches aux démarches de planification de l espace maritime devant aboutir au développement des EMR en Bretagne. De plus, Les représentants des professionnels de la pêche ont également informé Ailes Marines que s il devait changer de fondation, les marins-pêcheurs bretons empêcheront les navires d Ailes Marines, et ceux de RTE de se rendre sur zone dans le cadre du projet, aussi bien pour la réalisation des études que pour d éventuels travaux. Enfin les représentants des professionnels de la pêche ont rappelé que depuis le début ils avaient le soutien de la Région, du département et des élus locaux dans ce projet, qui ont toujours annoncé que cela ne devait pas se faire au détriment de l activité de pêche. Ils ont par ailleurs indiqué aux comités des pêches bretons qu ils feraient parvenir un courrier à Ailes Marines afin de leur indiquer que ce projet se ferait, si et uniquement si, il est développé en parfaite adéquation avec ce qui a été défini avec les professionnels de la pêche et les service de l Etat, et présenté aux citoyens lors du débat public. Le président d Ailes Marines a indiqué avoir un profond respect pour la démarche des représentants des professionnels de la pêche et qu il est tout à fait conscient des enjeux économiques pour les pêcheurs de la région. Il a indiqué qu Ailes Marines fera tout le nécessaire pour tenir ses engagements, et ne peux pas concevoir de développer un parc qui ne conviendrait pas aux professionnels de la pêche. Il rappelle que la priorité d Ailes Marines reste toujours les fondations jackets et que la décision du consortium sera prise d ici 3 semaines. Les comités des pêches bretons ont informé Ailes Marines qu une décision qui irait à l encontre de leurs préconisations serait préjudiciable pour le projet et tous les projets d EMR en Bretagne. Les présidents concluant que le parc éolien en Baie de Saint Brieuc se fera en respectant les recommandations des professionnels ou ne se fera pas.

Les conflits d usage, véritables enjeux du développement des énergies marines

Les conflits d usage, véritables enjeux du développement des énergies marines Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins de Bretagne Les conflits d usage, véritables enjeux du développement des énergies marines 19 octobre 2010 Entretiens Science et Ethique 2010

Plus en détail

Parcours La collectivité partenaire de l entreprise

Parcours La collectivité partenaire de l entreprise Parcours La collectivité partenaire de l entreprise ATELIER 5 Renforcer l ancrage territorial des acteurs économiques Sous le parrainage du Conseil général des Côtes d Armor Animé par Laurent QUEFFURUS,

Plus en détail

Bâtir avec les acteurs industriels du territoire, la filière française de l éolien en mer

Bâtir avec les acteurs industriels du territoire, la filière française de l éolien en mer Bâtir avec les acteurs industriels du territoire, la filière française de l éolien en mer Anne-François de Saint Salvy/ Directeur de projets éoliens offshore, EDF Energies Nouvelles Des partenariats gagnants

Plus en détail

L appel d offres de l État

L appel d offres de l État Fiche thématique C Un appel d offres pour atteindre les objectifs de l État en énergies renouvelables et énergies marines renouvelables. Dans le cadre de sa politique énergétique, la France s est fixée

Plus en détail

Réunion de clôture du 10 juillet 2013

Réunion de clôture du 10 juillet 2013 Réunion de clôture du 10 juillet 2013 1 Un débat riche 2 Des questions multiples et variées 50 questions posées sur le site internet Répartition des thèmes des questions posées sur internet en fonction

Plus en détail

Rapport d activité 2013

Rapport d activité 2013 Rapport d activité 2013 édito Dominique Lecomte Président de la CCI des Côtes d Armor Plus que jamais au service de notre territoire Favoriser l émergence de nouveaux projets, mettre en œuvre les accompagnements

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon Languedoc-Roussillon e-mage S@nté LR présenté par l ARS porté par le CHU de Nîmes et le CHU de Montpellier 2nde Journée du programme «Télémédecine» de l ASIP Santé» Paris - 3 mai 2012 Chantier médical

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Des choix, Des actes. Les EMR en Bretagne. ( Énergies Marines Renouvelables )

Des choix, Des actes. Les EMR en Bretagne. ( Énergies Marines Renouvelables ) .. Les EMR en Bretagne ( Énergies Marines Renouvelables ) 10 Avril 2015 Le contexte des EnR en France et en Bretagne En réponse aux défis climatique et énergétique posés par l'épuisement des ressources,

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 ANNEXE II c : DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 À partir du dossier de définition d une installation de production d énergie utilisant une énergie renouvelable,

Plus en détail

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie, province Sud 11 rue Guynemer 98 800 Nouméa Tél : (+687) 23 69 69 Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie Audit externe CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

État d avancement des travaux de planification EMR. Conférence Régionale de la Mer et du Littoral. 3 mars 2017 Rennes

État d avancement des travaux de planification EMR. Conférence Régionale de la Mer et du Littoral. 3 mars 2017 Rennes État d avancement des travaux de planification EMR Conférence Régionale de la Mer et du Littoral 3 mars 2017 Rennes Rappel des travaux antérieurs de la CRML De 2011 à 2015 Préparation de l Appel d Offres

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

COMITE REGIONAL DES PECHES MARITIMES ET DES ELEVAGES MARINS DE BRETAGNE --- ARTICLES L ET SUIVANTS DU CODE RURAL ET DE LA PECHE MARITIME ---

COMITE REGIONAL DES PECHES MARITIMES ET DES ELEVAGES MARINS DE BRETAGNE --- ARTICLES L ET SUIVANTS DU CODE RURAL ET DE LA PECHE MARITIME --- COMITE REGIONAL DES PECHES MARITIMES ET DES ELEVAGES MARINS DE BRETAGNE --- ARTICLES L 912-1 ET SUIVANTS DU CODE RURAL ET DE LA PECHE MARITIME --- DECISION N 075/ 2016 DU 31 MARS 2016 PORTANT ORGANISATION

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC RH ET L ACCOMPAGNEMENT DE L ENTREPRISE DE BTP

LE DIAGNOSTIC RH ET L ACCOMPAGNEMENT DE L ENTREPRISE DE BTP ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU BTP DE LA REGION BRETAGNE A LA MISE EN PLACE DE DEMARCHES COMPETENCES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEIL Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir

Plus en détail

Eléments de problématique de la migration de la télévision analogique vers la TNT (pour contribution CSA)

Eléments de problématique de la migration de la télévision analogique vers la TNT (pour contribution CSA) Eléments de problématique de la migration de la télévision analogique vers la TNT (pour contribution CSA) A l étude du document de la consultation établie par le CSA, différents éléments semblent revêtir

Plus en détail

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Animateur/Coordinateur de réseaux

Animateur/Coordinateur de réseaux CAHIER DES CHARGES Animateur/Coordinateur de réseaux Dossier suivi par : Annabelle Antal Adresses de retour de la proposition avant le vendredi 8 mars 2013 à 16 heures - Envoi par courrier : Centre INRA

Plus en détail

Association des Médecins Généralistes du Kreiz Breizh

Association des Médecins Généralistes du Kreiz Breizh Association des Médecins Généralistes du Kreiz Breizh DOSSIER DE PRESSE Vendredi 6 juillet 2012 Carhaix accueillle la maison médicale de garde du Kreiz Breizh Les maisons médicales de garde constituent

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Terre des Hommes: Termes de référence

Terre des Hommes: Termes de référence Terre des Hommes: Termes de référence 1. Présentation de l association et du contexte Terre des Hommes France est une association de solidarité internationale qui fait partie de Terre des Hommes - International

Plus en détail

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique Mémoire de la FQM sur le projet de loi n o 83 Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique 23 février 2016 1 LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

Introduction. Point 1 - INFORMATION GENERALE SUR LES EMR EN BRETAGNE

Introduction. Point 1 - INFORMATION GENERALE SUR LES EMR EN BRETAGNE Compte-rendu de la réunion du groupe de travail «Energies Marines Renouvelables» de la conférence régionale de la mer et du littoral du 19 mars 2014 Introduction M. David HAREL, de la préfecture de région,

Plus en détail

! " #$%%& Présentation du territoire

!  #$%%& Présentation du territoire ! " #$%%& Présentation du territoire Créé le 18 septembre 2000 le Pays Cœur Entre-deux-Mers est composé de 71 communes regroupées en 7 intercommunalités aux portes de Bordeaux sur la rive droite de la

Plus en détail

Animations Ligne Baie

Animations Ligne Baie Animations Ligne Baie Des animations dans le train ou autour des gares pour découvrir la baie du Mont St Michel Présentation de l appel à projets 2014 Une initiative des Régions Basse-Normandie et Bretagne

Plus en détail

Les projets de développement du port de Saint-Nazaire sur l'éolien offshore

Les projets de développement du port de Saint-Nazaire sur l'éolien offshore Les projets de développement du port de Saint-Nazaire sur l'éolien offshore Les terminaux de Montoir-de-Bretagne et, au fond, Saint-Nazaire crédits : GPMNSN - ANDRE BOCQUEL 17/02/2012 Le Grand Port Maritime

Plus en détail

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Gestion des Voiries Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Une infrastructure vitale Circulation de flux essentiels Automobiles Piétons Eau potable Assainissement Electricité

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3

Plus en détail

Définition d une zone propice à l installation d une ferme hydrolienne pilote dans le Fromveur

Définition d une zone propice à l installation d une ferme hydrolienne pilote dans le Fromveur Définition d une zone propice à l installation d une ferme hydrolienne pilote dans le Fromveur 1 La commande gouvernementale Dans le cadre de la conférence environnementale de septembre 2012, le gouvernement

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE ET PARCELLAIRE CONJOINTE RELATIVE AU PROJET DE CREATION D UN EQUIPEMENT POUR LA PETITE ENFANCE, sis 1 avenue

Plus en détail

INSTANCES DE CONCERTATION DU CURDE REUNIONS ENTRE LE 1 er OCTOBRE ET LE 30 NOVEMBRE 2006 SYNTHESE

INSTANCES DE CONCERTATION DU CURDE REUNIONS ENTRE LE 1 er OCTOBRE ET LE 30 NOVEMBRE 2006 SYNTHESE Direction Régulation INSTANCES DE CONCERTATION DU CURDE REUNIONS ENTRE LE 1 er OCTOBRE ET LE 30 NOVEMBRE 2006 SYNTHESE Identification : MCHE Version : 1 Nombre de pages : 9 Pour chacun des comités listés

Plus en détail

ENGIE - EDP Renewables - Caisse des Dépôts - Eiffage s unissent pour répondre à l appel à projet «fermes pilotes éoliennes flottantes» de l ADEME

ENGIE - EDP Renewables - Caisse des Dépôts - Eiffage s unissent pour répondre à l appel à projet «fermes pilotes éoliennes flottantes» de l ADEME ENGIE - EDP Renewables - Caisse des Dépôts - Eiffage s unissent pour répondre à l appel à projet «fermes pilotes éoliennes flottantes» de l ADEME Communiqué de presse Paris, le 4 avril 2016 Un groupement

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Code : PR-DEU-002-1 PROCÉDURE Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2011 Entrée en vigueur le : 10 novembre 2011

Plus en détail

Cahier des charges 2015

Cahier des charges 2015 Cahier des charges 2015 Les Ateliers RH Contact : Mylène PILLONETTO-ONDET Conseiller en Formation Tel : 0473319595 mpillonetto@agefos-pme.com AGEFOS PME Auvergne 1/9 Sommaire 1. Présentation d AGEFOS PME

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Auprès des professionnels :

Auprès des professionnels : CHARTE PARTENARIALE Historique : En 2004, un diagnostic de territoire réalisé sur la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres avait mis en évidence la présence de nombreux services à destination des personnes

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Conclusions et Avis Motivé du Commissaire-Enqueteur

Conclusions et Avis Motivé du Commissaire-Enqueteur ENQUÊTE PUBLIQUE Du 14 septembre 2015 au 14 octobre 2015 inclus. Concernant : L Enquête Publique portant sur le projet de Modification n 1 du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Commune de Bagnolet (93)

Plus en détail

Appui externe pour l élaboration d un document de positionnement du FORIM en termes de plaidoyer

Appui externe pour l élaboration d un document de positionnement du FORIM en termes de plaidoyer Appui externe pour l élaboration d un document de positionnement du FORIM en termes de plaidoyer Présentation du FORIM Le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM)

Plus en détail

Conflits d usage entre la pêche professionnelle et les parcs éoliens en mer

Conflits d usage entre la pêche professionnelle et les parcs éoliens en mer Conflits d usage entre la pêche professionnelle et les parcs éoliens en mer Pierre-Georges DACHICOURT Président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins 28 octobre 2008 Contexte actuel

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON BIM DECATHLON 2017 APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON 2017 1 1. PREAMBULE Le BIM est un pilier pour soutenir

Plus en détail

NOTES POUR L AUDITION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC MONSIEUR PIERRE REID. Devant la Commission de la culture et de l éducation

NOTES POUR L AUDITION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC MONSIEUR PIERRE REID. Devant la Commission de la culture et de l éducation NOTES POUR L AUDITION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC CCE - 068M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires MONSIEUR PIERRE REID Devant la Commission de la culture

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE MAITRISE D OEUVRE VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché Avenue de Nice Résidence Saint Roch 13120 GARDANNE AMENAGEMENTS PLUVIAUX DU RUISSEAU DES MOLX Date

Plus en détail

MEMOIRE DESCRIPTIF. Projet de création d une liaison souterraine à 63 000 volts CORBIGNY-VIGNOL

MEMOIRE DESCRIPTIF. Projet de création d une liaison souterraine à 63 000 volts CORBIGNY-VIGNOL Renforcement du réseau de transport d électricité du Nivernais Projet de création d une liaison souterraine à 63 000 volts CORBIGNY-VIGNOL MEMOIRE DESCRIPTIF REGION BOURGOGNE DEPARTEMENT DE LA NIEVRE SEPTEMBRE

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie des procédés pharmaceutiques de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer Pourquoi des éoliennes en mer au large? SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER EN FRANCE, LE PARC ÉOLIEN AU LARGE DE SAINT-NAZAIRE

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

INDICATEURS DE SUIVI DE LA QUALITE DE SERVICE DE REGAZ

INDICATEURS DE SUIVI DE LA QUALITE DE SERVICE DE REGAZ INDICATEURS DE SUIVI DE LA QUALITE DE SERVICE DE REGAZ GUIDE DE LECTURE DES TABLEAUX DE BORD MENSUELS Version 1 du 1 er juillet 2009 Page 1 Préambule Le tarif ATRD3, entré en vigueur le 1 er juillet 2009,

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime)

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) I - Extrait de l Arrêté du 5 septembre 1989 modifié relatif aux études préparatoires et au Diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

smart grids : Une réponse durable et innovante aux défis énergétiques de la bretagne

smart grids : Une réponse durable et innovante aux défis énergétiques de la bretagne Smart grids smart grids : Une réponse durable et innovante aux défis énergétiques de la bretagne Ambition de la Bretagne Le développement de la filière smart grids s appuie sur les compétences de notre

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 10 décembre 2010 Sommaire Contexte : pourquoi réaliser des économies d énergies Historique des actions fédérales Ratios

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions :

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions : 90 Promouvoir l activité physique des jeunes MODULE 10 Évaluation Base méthodologique L évaluation d un projet repose sur le recueil et l analyse d informations pour permettre de formuler un jugement sur

Plus en détail

Réunion publique Le projet, les usages de loisirs et la sécurité en mer

Réunion publique Le projet, les usages de loisirs et la sécurité en mer Réunion publique Le projet, les usages de loisirs et la sécurité en mer Le Croisic - 19 avril 2013 1 Nous vous remercions : D éteindre vos téléphones portables De ne pas fumer 2 LE DEBAT PUBLIC Suite à

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 -

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 - REGLEMENT des Equipes Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009-1 Préambule La loi n 2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d insertion,

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

de l éolien en mer et des autres énergies marines renouvelables

de l éolien en mer et des autres énergies marines renouvelables Accélerer le développement de l éolien en mer et des autres énergies marines renouvelables Les propositions du SER Avant-propos Les atouts de la France en matière d éolien en mer et plus globalement d

Plus en détail

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION MEMENTO POUR LES MAITRES D OUVRAGE DEMARCHE HQE (HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE) ROLE ET MISSIONS DE L ASSISTANT A MAITRE D OUVRAGE (AMO) CAHIER DES CHARGES POUR UNE MISSION COMPLETE Note : selon l importance

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

SAINT-BRIEUC ENTREPRISES. Petit déjeuner Jeudi 6 décembre 2012

SAINT-BRIEUC ENTREPRISES. Petit déjeuner Jeudi 6 décembre 2012 SAINT-BRIEUC ENTREPRISES Petit déjeuner Jeudi 6 décembre 2012 Bienvenue à toutes et à tous à ce nouveau rdv des petits déjeuners de Saint-Brieuc Entreprises ORDRE DU JOUR Jean-Jacques FUAN, président de

Plus en détail

Appel à initiatives "déchets du bâtiment" Dossier de candidature

Appel à initiatives déchets du bâtiment Dossier de candidature Appel à initiatives "déchets du bâtiment" Délibération n 2015.xxx.CP Dossier de candidature Le règlement et le dossier de candidature sont téléchargeables à l adresse suivante : www.gironde.fr Publication

Plus en détail

MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN

MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN LETTRE DE CONSULTATION Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Bassin de Pompey Rue des quatre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE Pour L INFORMATISATION DES ECOLES ET L ACCES AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION Les Objectifs Début 1997 la Ville

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion Instance d information du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le mardi 26 avril 2016

Dossier de presse Conseil de gestion Instance d information du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le mardi 26 avril 2016 Dossier de presse Conseil de gestion Instance d information du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le mardi 26 avril 2016 Vincent Maran Contact presse : Pierrick Duval : pierrick.duval@aires-marines.fr

Plus en détail

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes)

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Valérie OLIVIER DRJSCS Contexte du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

CHARTE DU RÉSEAU VERVIÉTOIS D INTERVENANTS EN MATIÈRE D ASSUÉTUDES EN

CHARTE DU RÉSEAU VERVIÉTOIS D INTERVENANTS EN MATIÈRE D ASSUÉTUDES EN CHARTE DU RÉSEAU VERVIÉTOIS D INTERVENANTS EN MATIÈRE D ASSUÉTUDES EN MILIEU SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE, (CONVENTION DE PARTENARIAT) 1. PRESENTATION DU RESEAU VERVIETOIS ET DE SES OBJECTIFS Le réseau Verviétois

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Contact presse : mompresse@outre-mer.gouv.fr LA CNÉPÉOM Instituée par l article

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

NOR : JUSB1514050L 1

NOR : JUSB1514050L 1 NOR : JUSB1514050L 1 CONSEIL D ÉTAT Assemblée générale Séance du jeudi 9 juillet 2015 Section de l intérieur N 390.212 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS AVIS SUR UN PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif

Plus en détail

AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS

AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS Créer un bureau d études au sein du lycée pour la maîtrise des énergies, de l eau et la qualité environnementale du bâtiment Appel à candidature 2015 Ouvert aux classes

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dispositif «Systèmes d'éclairage Public Autonome» Communes de moins de 10 000 habitants 2014-2015 Dossier de candidature 1 1 Rappel des objectifs et obligations: Bénéficiaires : Communes de moins de 10

Plus en détail

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR PRÉSIDENCE BELGE DU COMITÉ DES MINISTRES DU CONSEIL DE L EUROPE 6 ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DU PATRIMOINE CULTUREL (23-24 AVRIL 2015) «Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers

Plus en détail

Fanette BARRAQUET-PORTE (CEREMA Dter NC) Léa THIEBAUD (CEREMA Dtec EMF)

Fanette BARRAQUET-PORTE (CEREMA Dter NC) Léa THIEBAUD (CEREMA Dtec EMF) Direction Technique Eau Mer et Fleuves Direction territoriale Normandie Centre Direction territoriale Méditerranée Système d informations géographiques Énergies marines renouvelables : Un outil d'aide

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES RÉGIONS DE FRANCE (ARF) et l OFFICE FRANCO-QUEBECOIS POUR LA JEUNESSE (OFQJ) ANNÉE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES RÉGIONS DE FRANCE (ARF) et l OFFICE FRANCO-QUEBECOIS POUR LA JEUNESSE (OFQJ) ANNÉE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES RÉGIONS DE FRANCE (ARF) et l OFFICE FRANCO-QUEBECOIS POUR LA JEUNESSE (OFQJ) ANNÉE 2014-2015 Entre les soussignés : L Association des Régions de France,

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

Cette organisation :

Cette organisation : MF/MB SEANCE DU 14 DECEMBRE 2009 2009/2002 - FICHIER COMMUN DE LA DEMANDE EN LOGEMENT SOCIAL - CŒUR SYSTEME INFORMATIQUE - CONVENTION DE PARTICIPATION FINANCIERE VILLE DE LYON COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie

L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie L objectif de ce document est de partager les références légales et des éléments de

Plus en détail

Ambassadeurs du Développement Durable en Nord Pas-de-Calais - Picardie - 2016 Convention de partenariat

Ambassadeurs du Développement Durable en Nord Pas-de-Calais - Picardie - 2016 Convention de partenariat Ambassadeurs du Développement Durable en Nord Pas-de-Calais - Picardie - 2016 Convention de partenariat entre le GIP Centre Ressource du Développement Durable (Cerdd), représenté par son Directeur, Monsieur

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

«Rédaction d un pré-accord de consortium»

«Rédaction d un pré-accord de consortium» MARCHE ORDINAIRE * * * * * «Rédaction d un pré-accord de consortium» Marché passé sous forme de procédure adaptée en application des articles 26, 28 du code des marchés publics du 1 er août 2006 * * *

Plus en détail