MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS"

Transcription

1 MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS DISPOSITIONS RELATIVES A LA SURETE ET LA SURVEILLANCE 1

2 DOSSIER ETABLI PAR LE CANAL DE GAP EN AOUT 2011 AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE L UNION EUROPEENNE DE L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE 2

3 Sommaire 1. Classement de l ouvrage Conséquence du classement Consigne de crue Auscultation et surveillance Surveillance Auscultation Exploitation Dossier du barrage Règle relative à la première mise en eau Visite technique approfondie

4 1. Classement de l ouvrage La réglementation applicable est principalement celle relative à l article R du Code de l Environnement ayant pour origine le décret n Ce dernier défini 4 classes d ouvrages en fonction de leur importance, en prenant en compte dans une formule ( «H» et «V», avec : - "H", la hauteur de l'ouvrage exprimée en mètres et définie comme la plus grande hauteur mesurée verticalement entre le sommet de l'ouvrage et le terrain naturel à l'aplomb de ce sommet, - "V", le volume retenu exprimé en millions de mètres cubes et défini comme le volume qui est retenu par le barrage à la cote de retenue normale. Caractéristiques techniques de l ouvrage : A l issue des travaux de construction de la prise des Ricous en 1954, les données étaient les suivantes : - Crête du barrage au point le plus haut : 1.171,90 m NGF, - TN 1 d origine le plus bas au droit de la crête : 1.169,00 m NGF. La hauteur du barrage résultant des travaux de 1954 est de 2,90 m. A l issue des travaux de mise en conformité, la cote altimétrique de la crête de l ouvrage ne sera pas homogène sur toute sa longueur. Elle évoluera de 1.168,08 m NGF sur une largeur de 4,00 m au droit du chenal de dégravement, à m sur une longueur de 30 ml, à 1.171,90 m NGF sur le reste du linéaire de l ouvrage. Il est retenu dans le classement de l ouvrage la cote la plus défavorable, c'est-à-dire la cote de 1.171,90 m NGF, soit une hauteur similaire à celle d avant travaux, de 2,90 m NGF. Le barrage ne stocke en son amont qu une quantité d eau très négligeable. Le rôle de l ouvrage est la dérivation de débit «au fil de l eau» et l élévation de la ligne d eau. Il n a pas, à l inverse, de fonction de stockage d eau en son amont. Le volume retenu pris en compte pour le calcul est de m 3. Le calcul du carré de la hauteur multiplié par la racine du volume en mètre cube livre une valeur inférieure à «1». Cependant, la hauteur du barrage supérieure à 2,00 m le classe en catégorie «D». 1 TN = Terrain Naturel 4

5 Conclusion A partir de ces données, le barrage est classé en classe «D», le volume d eau stocké étant négligeable et la hauteur de la digue étant supérieure à 2,00 m. 2. Conséquence du classement Pour ce type de barrage, il n y a pas : - d étude de danger (EDD), - d examen technique complet (ETC, remplaçant l'ancienne visite décennale), - de revue de sureté (RPS). Comme tous les barrages classés (A, B, C et D) le barrage des Ricous doit disposer : - d'une consigne de crue (CC), - d'une consigne d'auscultation et de surveillance (CSA), - d'un dispositif d'auscultation adapté (DA) Consigne de crue Les informations sur l hydrologie du Drac sont présentées page 53 à 57 du projet de mise en conformité de la prise des Ricous. Celles sur les débits de crue et les hauteurs d eau sur le seuil avant et après travaux sont présentées page 57 à 58 du même document. Après travaux, l ouvrage sera doté d un chenal de dégravement capable de laisser passer 25 m 3 /s. La crête de l ouvrage sera arasée sur une longueur de 30 ml à la cote 1.169,90 m NGF, soit 0,90 m au-dessus de celle du lit alluvionnaire «normal», ou «naturel avant construction de l ouvrage». Le reste de la crête de l ouvrage, soit sur une longueur de 70 mètres, sera maintenue dans l état à la cote 1.171,90 m NGF. 5

6 Les conditions d élévation de la ligne d eau en amont du barrage lors des crues seront donc améliorées après travaux, avec une minoration de la hauteur de la ligne d eau en amont de l ouvrage de l ordre de 1 à 2,00 m. Concernant les consignes de crues : Il n existe pas de moyens pour anticiper l'arrivée des crues. Le développement de moyens visant à anticiper l arrivée des crues n est pas utile pour la sécurité de l ouvrage, pour les personnes ou pour les biens situés en amont ou en aval du barrage. L ouvrage s assimile à un seuil, partiellement effacé après travaux qui sera submergé lors des crues. L incidence des crues en amont comme en aval sera moindre après travaux compte tenu de l abaissement partiel de la crête de l ouvrage. Concernant l exploitation de l ouvrage au regard de la gestion des solides, pour optimiser leur écoulement, il est souhaitable que la vanne du chenal de dégravement soit ouverte. Cependant, la position ouverte ou fermée de cette vanne n a qu une incidence très réduite sur la ligne d eau amont du seuil et aucune incidence sur la crue en aval du seuil. L incidence de la vanne de dégravement en position fermée a une incidence sur l écoulement en amont avec une majoration de la hauteur de la lame d eau au droit de la partie échancrée du seuil (sur 30 ml) de l ordre de 0,25 m. La hauteur de la ligne d eau reste donc très au-dessous de la situation actuelle avec un seuil calé à 1.171,90 m NGF. En conclusion, il n est pas proposé de consignes particulières lors des crues qui seraient de nature à améliorer la sécurité de l ouvrage, des personnes et des biens en amont ou en aval du barrage des Ricous Auscultation et surveillance Surveillance Selon l article R , «Tout évènement ou évolution concernant un barrage ou une digue ou leur exploitation et mettant en cause ou susceptible de mettre en cause, y compris dans des circonstances différentes de celles de leur occurrence, la sécurité des personnes ou des biens est déclaré, dans les meilleurs délais, par le propriétaire ou l'exploitant au Préfet.» Cette mention sécuritaire sera strictement appliquée par l exploitant «Canal de Gap». Par ailleurs, l ouvrage et son environnement seront visités après chaque crue supérieure à 100 m 3 /s principalement pour déceler des dégradations qui auraient pu survenir sans 6

7 toutefois que ces dégradations puissent être pressenties comme étant de nature à induire un danger. Les points suivants seront observés : enrochement aval, passe à poissons, bassin de dissipation, pré bassin, grilles, chenal de dégravement, vannes, éléments de serrurerie Auscultation Le seuil des Ricous (classe D) est dispensé de l'obligation d'être doté du dispositif d'auscultation. Cependant, compte tenu des travaux qui vont avoir lieu, il sera installé 20 repères dans le génie civil des ouvrages et trois stations qui seront levées avec précision dans les 6 mois suivant les travaux en X, Y et Z. En application de l article R , il sera tenu, sur site et au siège de l exploitant, un dossier contenant la connaissance la plus complète possible de l ouvrage dans sa configuration d origine et dans celle d après travaux (fondations, plans du seuil et des ouvrages annexes, environnement hydrologique, géomorphologique, géologie, plans de récolement des ouvrages, des vannes, notes techniques des équipements, etc.). Ce dossier comprendra la description de l organisation mise en place pour assurer l exploitation et la surveillance de l ouvrage en toutes circonstances et les notes de service relatives à la surveillance du barrage Exploitation La vanne secteur sera gérée par un automatisme pour favoriser le transit sédimentaire. Elle sera levée ou baissée par palier pour garantir le dégravement et la bonne alimentation de la passe à poissons. Les débits excédentaires passeront en surverse par le déversoir de contrôle de la ligne d eau, sous la vanne secteur, s ils sont importants sur la partie du seuil arasé. En période de crue, la vanne secteur sera normalement ouverte. En cas de panne de la vanne secteur, et de son maintien en position fermée, les eaux passeront en surverse sur le déversoir de contrôle de la ligne d eau et sur le seuil des Ricous. La vidéo surveillance de la prise des Ricous à distance donnera lieu à des enregistrements une fois par 24h00. La surveillance comprendra la visualisation du débit du Drac, des grilles, du dégrilleur, de la vanne secteur, un «balayage» caméra de l environnement de la prise. Chaque intervention d entreprise extérieure au Canal de Gap sera mentionnée dans un registre avec les éléments suivants : date d intervention, nom de l entreprise, nom de l opérateur, objet de l intervention, signature de l opérateur. 7

8 Les notes de service relatives aux instructions d exploitation de l ouvrage seront affichées dans le local technique du dessableur Dossier du barrage Au local du dessableur et au siège du syndicat, il sera conservé les dossiers dans lesquels sont inscrits les principaux renseignements relatifs au descriptif de l ouvrage (sa configuration exacte, sa fondation, les ouvrages annexes, son environnement hydrologique, géomorphologique et géologique, etc.), aux travaux, à l'exploitation, à la surveillance, à l'entretien de l'ouvrage et de son dispositif d'auscultation. En plus des renseignements mentionnés au I de l'article R du code de l'environnement, le dossier de la prise des Ricous rangé au dessableur et au siège du syndicat contiendra : - Les arrêtés préfectoraux relatifs au barrage des Ricous, - Les études préalables à la construction de l'ouvrage, y compris les études de dimensionnement et de stabilité de l'ouvrage et, le cas échéant, l'étude de dangers, - Les comptes rendus de réception des fouilles et de chantier, les décomptes de travaux et les bordereaux de livraison, - Les plans conformes à exécution ou, pour les ouvrages existants n'en disposant pas, un plan coté et des coupes de l'ouvrage, tant pour la construction que pour les travaux de réparation ou de confortement, - Les notices de fonctionnement et d'entretien des divers organes ou instruments incorporés à l'ouvrage, - Le rapport de fin d'exécution du chantier, - Le rapport de première mise en eau dans le cas d'un barrage, - Les rapports périodiques de surveillance et d'auscultation, - Les rapports des visites techniques approfondies. 8

9 3. Règle relative à la première mise en eau Procédure de mise en service de l ouvrage après travaux : La mise en eau sera permise par la fermeture de la vanne secteur, située dans le chenal de dégravement. La durée de mise en eau conduisant au remplissage du chenal jusqu'à la cote 1.169,90 m NGF sera dépendante du débit du Drac. Elle est estimée entre 5 minutes et 1 heure si le débit est de 4,00 m 3 /s ou de 200 l/s. Le volume d eau retenu à cette cote dépendra du degré d engravement en amont du barrage. Il peut être estimé entre 500 et 5000 m 3. La première mise en eau aura lieu en présence du maître d œuvre et du maître d ouvrage, et sera précédée d une information auprès de l administration. Pour de simples raisons de bonne visualisation des divers dispositifs, la mise en eau ne sera pas programmée si le débit du Drac est supérieur à 50 m 3 /s. Le Canal de Gap remettra au Préfet, dans les six mois suivant l'achèvement de cette phase, un rapport décrivant les dispositions techniques des ouvrages tels qu'ils ont été exécutés. L'exposé des faits essentiels survenus pendant la construction, une analyse détaillée du comportement de l'ouvrage au cours de l'opération de mise en eau, toute anomalie ou comportement surprenant sera porté à la connaissance de l administration. En raison de la très faible hauteur d eau, du volume d eau très réduit, il n est pas proposé de procédure particulière lors de la mise en eau autre que la présence des personnes compétentes précitées, et un débit du cours d eau inférieur à 50 m 3 /s. 4. Visite technique approfondie En application de l article R , la réception des travaux donnera lieu à visite technique approfondie, et sera renouvelée chaque 10 ans à la date anniversaire (article R ). 9

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE D

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE D 1/5 MISE EN APPLICATION DU DECRET N 2007-1735 du 11 décembre 2007 OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE D Tout ouvrage hydraulique, retenant de l'eau de manière permanente ou pas,

Plus en détail

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE C

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE C 1/5 MISE EN APPLICATION DU DECRET N 2007-1735 du 11 décembre 2007 OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UN BARRAGE DE CLASSE C Tout ouvrage hydraulique, retenant de l'eau de manière permanente ou pas,

Plus en détail

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UNE DIGUE DE CLASSE D

OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UNE DIGUE DE CLASSE D 26/01/2010 MISE EN APPLICATION DU DECRET N 2007-1735 du 11 décembre 2007 OBLIGATIONS DU PROPRIETAIRE VIS A VIS D'UNE DIGUE DE CLASSE D Définitions Digue : Une digue est un ouvrage surélevé et généralement

Plus en détail

Réglementation relative à la sécurité des Digues En cours En projet. 8 juillet 2014

Réglementation relative à la sécurité des Digues En cours En projet. 8 juillet 2014 Réglementation relative à la sécurité des Digues ----------- En cours En projet 8 juillet 2014 1 Réglementation relative à la sécurité des Digues I. Rappel réglementaire II. Obligations réglementaires

Plus en détail

ARRETE INTER PREFECTORAL N DIPPAL/B3/

ARRETE INTER PREFECTORAL N DIPPAL/B3/ PRÉFET DE LA LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE- LOIRE ARRETE INTER PREFECTORAL N DIPPAL/B3/2016-156 PORTANT ABROGATION DE L ARRÊTÉ INTER PRÉFECTORAL DU 27 AOÛT 2010 ET FIXANT LA NOUVELLE CLASSE DU BARRAGE DE L

Plus en détail

Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix

Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix Réunion CLI de Cadarache du 20 mars 2012 Sommaire 1 Présentation des ouvrages 2 Notion

Plus en détail

LAC de SAINT-PARDOUX. Établissement Public Loire. 28 avril 2016

LAC de SAINT-PARDOUX. Établissement Public Loire. 28 avril 2016 LAC de SAINT-PARDOUX Établissement Public Loire 28 avril 2016 Sommaire 1 - Implantation 2 - Historique 3 - Caractéristiques du barrage 3 1 - Géométrie du barrage 3 2 - Ouvrages hydrauliques 4 - Vidange

Plus en détail

Source : ASA du Canal de Gap. Photo 1 : La prise d eau sur le Drac

Source : ASA du Canal de Gap. Photo 1 : La prise d eau sur le Drac 4.2.1.3. La problématique du captage des solides Concernant le captage des matériaux solides ceux-ci sont importants en période transport solide naturel par les eaux du Drac, c'est-à-dire lorsque le débit

Plus en détail

A R R Ê T É P R É F E C T O R A L

A R R Ê T É P R É F E C T O R A L DIRECTION DES ACTIONS DE L ETAT Bureau de l Environnement A R R Ê T É P R É F E C T O R A L P O R T A N T P R E S C R I P T I O N S C O M P L É M E N T A I R E S R E L A T I V E S À L A S É C U R I T É

Plus en détail

BARRAGE DU MONT SAINT MICHEL

BARRAGE DU MONT SAINT MICHEL AIPCN Section Française JOURNEE D'ECHANGES TECHNIQUES CETMEF SUR LES BARRAGES DE NAVIGATION 11 MARS 2008 BARRAGE DU MONT SAINT MICHEL Journée AIPCN du 11 mars 2008 Travaux de reconstruction du barrage

Plus en détail

Barrage de Charmines. Thème C : Excavations et préparation des fondations: traitements et renforcements

Barrage de Charmines. Thème C : Excavations et préparation des fondations: traitements et renforcements Thème C : Excavations et préparation des fondations: traitements et renforcements Barrage de Charmines F. Delorme, P. Geitner, P. Kolmayer, P. Valley (EDF) Colloque CFBR Fondations des Barrages 8 et 9

Plus en détail

BARRAGE DE VILLEREST REPRISE DE L ÉTANCHEITÉ DES VANNES

BARRAGE DE VILLEREST REPRISE DE L ÉTANCHEITÉ DES VANNES BARRAGE DE VILLEREST REPRISE DE L ÉTANCHEITÉ DES VANNES Présentation du barrage de Villerest La retenue Longueur : 36 Km Volume : 68 Mm3 à 304 m NGF 123 Mm3 à 314 m NGF 235 Mm3 à 324 m NGF Bassin versant

Plus en détail

AMENAGEMENT HYDRAULIQUE DES BOUCHES DU RHONE

AMENAGEMENT HYDRAULIQUE DES BOUCHES DU RHONE SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D'AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENCALE Concession régionale du Canal de Provence AMENAGEMENT HYDRAULIQUE DES BOUCHES DU RHONE OPERATION BIMONT RENOVATION DU BARRAGE ET DE

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OUVRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE VOUGLANS

PRÉSENTATION DE L OUVRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE VOUGLANS PRÉSENTATION DE L OUVRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE VOUGLANS Jean-Pierre Lalle EDF Unité de Production Est Hydraulique 10 décembre 2013 PRÉSENTATION DE L OUVRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE VOUGLANS Présentation des équipes

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ SOMMAIRE

CARTOGRAPHIE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CARTOGRAPHIE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ RSDG 8 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. - TERMINOLOGIE 2 3. - DOMAINE D APPLICATION 3 3.1. - Le schéma

Plus en détail

ANALYSE HYDRO-SÉDIMENTOLOGIQUE DE L ÉTANG STATER ET PROPOSITION D INTERVENTIONS

ANALYSE HYDRO-SÉDIMENTOLOGIQUE DE L ÉTANG STATER ET PROPOSITION D INTERVENTIONS EXPERTISE PROFESSIONNELLE POUR LA MUNICIPALITÉ D IRLANDE ANALYSE HYDRO-SÉDIMENTOLOGIQUE DE L ÉTANG STATER ET PROPOSITION D INTERVENTIONS Miroslav Chum, ing., M.Sc. 10 septembre 2015 EXPERTISE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

PRÉFET DE L'ESSONNE. ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n 2014.PREF.DRCL/BEPAFI/SSPILL/426 du 1 er juillet 2014

PRÉFET DE L'ESSONNE. ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n 2014.PREF.DRCL/BEPAFI/SSPILL/426 du 1 er juillet 2014 PRÉFET DE L'ESSONNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ENVIRONNEMENT / BUREAU DE L EAU DOSSIER SUR L OPERATION AUTORISÉE O:\CODERST\2014\5_mai_2014\Coderst_predecelle\20140704_DOA_v2.odt

Plus en détail

«Cadre réglementaire des barrages»

«Cadre réglementaire des barrages» DREAL des Pays de la Loire SRNT / RNHSS 6 février 2015 Préfecture de la Vendée «Cadre réglementaire des barrages» Sommaire 1 - Les barrages 2 - Le suivi de la sécurité des barrages 3 - Deux documents particuliers

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION

CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION COMMUNE DE HAGENTHAL LE BAS * * * * * CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION RD16 * * * * * MEMOIRE EXPLICATIF Introduction La Commune de Hagenthal le Bas s est inscrite dans la démarche GERPLAN avec la

Plus en détail

FICHE 50 : SECURITE DES BARRAGES ET OUVRAGES HYDRAULIQUES SOMMAIRE

FICHE 50 : SECURITE DES BARRAGES ET OUVRAGES HYDRAULIQUES SOMMAIRE FICHE 50 : SECURITE DES BARRAGES ET OUVRAGES HYDRAULIQUES I. - Classement des barrages et des digues A. - Classement des barrages B. - Classement des digues SOMMAIRE C. - Modification du classement par

Plus en détail

AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE D ICOGNE

AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE D ICOGNE Icogne Energie SA Aménagement de petite hydraulique Lieu Icogne (VS) Réalisation 2010-2012 Prestations Coûts Conduite Chute Débit équipé Turbine GASA SA Production - Avant-projet - Obtention des autorisations

Plus en détail

1. ASPECTS GENERAUX DE L AMENAGEMENT ACTUEL OBJECTIFS DU PROJET DE SURELEVATION DE LA RETENUE CONDUITE DES ETUDES DE PROJET...

1. ASPECTS GENERAUX DE L AMENAGEMENT ACTUEL OBJECTIFS DU PROJET DE SURELEVATION DE LA RETENUE CONDUITE DES ETUDES DE PROJET... BARRAGE DE SAINT PIERRE MANZO PROJET DE SURELEVATION DE LA RETENUE NOTE DE SYNTHESE 1. ASPECTS GENERAUX DE L AMENAGEMENT ACTUEL... 1 2. OBJECTIFS DU PROJET DE SURELEVATION DE LA RETENUE... 2 3. CONDUITE

Plus en détail

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011 HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES Séminaire France Nature Environnement Montpellier Septembre 2011 Onema et hydroélectricité Directive cadre sur l eau 23 octobre 2000 Directive sur

Plus en détail

COMMUNE DE ZAESSINGUE

COMMUNE DE ZAESSINGUE COMMUNE DE ZAESSINGUE * * * CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE * * * MEMOIRE EXPLICATIF Introduction La Commune de Zaessingue s est inscrite dans la démarche GERPLAN avec la Communauté

Plus en détail

Gestion des autocontrôles. des stations d'épuration. Canton du Valais. Service de la protection de l environnement. Rue des Creusets 5 1950 Sion

Gestion des autocontrôles. des stations d'épuration. Canton du Valais. Service de la protection de l environnement. Rue des Creusets 5 1950 Sion Département des transports, de l équipement et de l environnement Service de la protection de l environnement Departement für Verkehr, Bau und Umwelt Dienststelle für Umweltschutz Gestion des autocontrôles

Plus en détail

Code Ouvrage : VIEN061 Nom de l'ouvrage : Moulin de la Mie et Moulin de la Vienne

Code Ouvrage : VIEN061 Nom de l'ouvrage : Moulin de la Mie et Moulin de la Vienne Description générale Cours d'eau : r la vienne Code hydro : L070006A Masse d'eau : FRGR0359b Coordonnées Lambert II : X : 505245,9288 Y : 2090543,6408 Commune(s) : 87177 SAINT-PRIEST-SOUS-AIXE Gestionnaire/Propriétaire

Plus en détail

COMMUNE DE HESINGUE CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE LIEU DIT BREITE MATTEN

COMMUNE DE HESINGUE CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE LIEU DIT BREITE MATTEN COMMUNE DE HESINGUE * * * * * CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE LIEU DIT BREITE MATTEN * * * * * MEMOIRE EXPLICATIF PEVI/notes/GW/VB/05S25/11janvier2005 52/62 Introduction La Commune

Plus en détail

GRAND MASSIF DOMAINES SKIABLES

GRAND MASSIF DOMAINES SKIABLES GRAND MASSIF DOMAINES SKIABLES DOSSIER D AUTORISATION AU TITRE DU CODE DE L ENVIRONNEMENT Articles L214-1 à L214-6 Création de la retenue collinaire de Veret - Flaine PIECE N 5 SURVEILLANCE ET ENTRETIEN

Plus en détail

Rapport de Surveillance Digue de Comps (30)

Rapport de Surveillance Digue de Comps (30) Août 2015 Version 3 Rapport de Surveillance (30) Direction Parc de l Ile 15/27 rue du port 92022 NANTERRE CEDEX Agence Bruyère 2000 bâtiment 1 650 rue Henri Becquerel CS75542 34961 MONTPELLIER CEDEX 2

Plus en détail

Études et remise de documents réglementaires relatifs aux digues de Le Cailar

Études et remise de documents réglementaires relatifs aux digues de Le Cailar MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Études et remise de documents réglementaires relatifs aux digues de Le Cailar CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pouvoir adjudicateur Mairie de Le

Plus en détail

Matinée technique STRRES Tours 6 Décembre

Matinée technique STRRES Tours 6 Décembre 1 1976 : Loi n 76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature 1992 : Loi n 92-3 du 3 janvier 1992 «sur l eau» Ces différents textes de loi sont désormais intégrés dans le Code de l Environnement.

Plus en détail

PREFET DE LOZERE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES. Service biodiversité eau forêt Unité eau

PREFET DE LOZERE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES. Service biodiversité eau forêt Unité eau DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service biodiversité eau forêt Unité eau PREFET DE LOZERE ARRETE PREFECTORAL n 2014-132-0003 en date du 12 mai 2014 abrogeant les arrêtés préfectoraux n 04-1589

Plus en détail

AMENAGEMENT DES DEVERSOIRS D ORAGE Châtillon - Bas Meudon et Renan - Seine

AMENAGEMENT DES DEVERSOIRS D ORAGE Châtillon - Bas Meudon et Renan - Seine AMENAGEMENT DES DEVERSOIRS D ORAGE Châtillon - Bas Meudon et Renan - Seine 1 Situation des déversoirs ES1B CHATILLON BAS MEUDON - Évacuation des eaux unitaires excédentaires du réseau (parisien et banlieue

Plus en détail

Classement, au titre de la sécurité des ouvrages hydrauliques, du bief situé à Deluz, et appartenant à VNF,

Classement, au titre de la sécurité des ouvrages hydrauliques, du bief situé à Deluz, et appartenant à VNF, Direction Départementale des Territoires du Doubs Service Gestion des Ressources et des Milieux Naturels ARRETE N Classement, au titre de la sécurité des ouvrages hydrauliques, du bief situé à Deluz, et

Plus en détail

6 ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION ET DES OUVRAGES

6 ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION ET DES OUVRAGES 6 ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION ET DES OUVRAGES 6.1 Systèmes de protection du littoral Le littoral étudié peut être décomposé en termes de morphologie selon 4 types : Cote à falaise meuble Cote à

Plus en détail

CONCLUSIONS DU PROCES VERBAL DE L INSPECTION ANNUELLE EFFECTUEE LE 4 SEPTEMBRE 2009

CONCLUSIONS DU PROCES VERBAL DE L INSPECTION ANNUELLE EFFECTUEE LE 4 SEPTEMBRE 2009 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER En charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Restauration de la libre circulation à la montaison des poissons migrateurs amphihalins

Restauration de la libre circulation à la montaison des poissons migrateurs amphihalins Restauration de la libre circulation à la montaison des poissons migrateurs amphihalins u vu de l état des espèces dans le bassin versant de la Garonne et de la Dordogne A ainsi que leurs habitats, un

Plus en détail

MEMOIRE EXPLICATIF * * * * * * * * * * COMMUNE DE FRANKEN CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE

MEMOIRE EXPLICATIF * * * * * * * * * * COMMUNE DE FRANKEN CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE COMMUNE DE FRANKEN * * * * * CONSTRUCTION D UN BASSIN DE RETENTION DES EAUX DE CRUE * * * * * MEMOIRE EXPLICATIF PEVI/notes/GW/VB/05S25/11janvier2005 41/90 Introduction La Commune de Franken s est inscrite

Plus en détail

Sécurité des Ouvrages Hydrauliques: Auscultation du Barrage de Villerest (42)

Sécurité des Ouvrages Hydrauliques: Auscultation du Barrage de Villerest (42) Sécurité des Ouvrages Hydrauliques: Auscultation du Barrage de Villerest (42) Sécurité des ouvrages hydrauliques: Evolution de la réglementation française Le «nouveau» cadre réglementaire : les textes

Plus en détail

Contrôle de mise en service

Contrôle de mise en service CONTEXTE REGLEMENTAIRE Contrôle de mise en service Exigence réglementaire en application de : l art. 18 du décret du 13 décembre 1999 l art. 15 de l arrêté du 15 mars 2000 Journée du 15 mars 2007 2 CONTEXTE

Plus en détail

OBJECTIF DU DIAGNOSTIC RAPIDE

OBJECTIF DU DIAGNOSTIC RAPIDE OBJECTIF DU DIAGNOSTIC RAPIDE Il existe en France et dans le monde un très grand nombre de barrages anciens souvent mal connus et mal surveillés. Le public s'est habitué à leur présence et pourtant ils

Plus en détail

INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY

INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY SCI DU BARRAGE INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY Etude hydraulique Rapport 08F-093 RP01 juillet 2011 Révision : 02 ISL Bureau d Ingénieurs Conseils INCIDENCE HYDRAULIQUE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-526 du 12 mai 2015 relatif aux règles applicables aux ouvrages construits

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i)

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) MISSION INTERMINISTERIELLE DES RISQUES NATURELS DU PUY - DE - DÔME PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) NOTE DE PRESENTATION Bassin de la TIRETAINE NORD et ses

Plus en détail

PPRL Sud Vendée Marais Poitevin Comité de pilotage présentation des résultats

PPRL Sud Vendée Marais Poitevin Comité de pilotage présentation des résultats PPRL Sud Vendée Marais Poitevin Comité de pilotage présentation des résultats 11 février 2014 Mathieu Hellegouarch Sommaire Rappels méthodologiques validés en Comité Technique Cartographies des résultats

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

PRÉFET DU RHÔNE ARRETE N 2012-B 10

PRÉFET DU RHÔNE ARRETE N 2012-B 10 PRÉFET DU RHÔNE Direction Départementale des Territoires du Rhône Lyon, le 10 mai 2012 Service Forêt Eau et Biodiversité Pôle Police de l eau ARRETE N 2012-B 10 AUTORISANT LA MISE EN CONFORMITE DU PLAN

Plus en détail

CONCLUSIONS DU PROCES-VERBAL DE L'INSPECTION ANNUELLE DU BARRAGE DE L ESCALE EFFECTUEE LE 4 JUIN 2008

CONCLUSIONS DU PROCES-VERBAL DE L'INSPECTION ANNUELLE DU BARRAGE DE L ESCALE EFFECTUEE LE 4 JUIN 2008 DIRECTION REGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT PROVENCE-ALPRES-CÔTE D AZUR 67/69 Avenue du Prado 13286 MARSEILLE CEDEX 6 CONCLUSIONS DU PROCES-VERBAL DE L'INSPECTION ANNUELLE

Plus en détail

COLLOQUE «Vers une gestion des étangs du bassin de la Vienne pour atteindre le bon état écologique des eaux»

COLLOQUE «Vers une gestion des étangs du bassin de la Vienne pour atteindre le bon état écologique des eaux» COLLOQUE «Vers une gestion des étangs du bassin de la Vienne pour atteindre le bon état écologique des eaux» à LIMOGES le 15 février 2012 Les différents types et le fonctionnement des ouvrages constitutifs

Plus en détail

ANNEXE 8 - NOTICE HYDRAULIQUE GESTION DES EAUX PLUVIALES

ANNEXE 8 - NOTICE HYDRAULIQUE GESTION DES EAUX PLUVIALES ANNEXE 8 - NOTICE HYDRAULIQUE GESTION DES EAUX PLUVIALES La gestion des eaux pluviales suivra le schéma suivant : Collecte des eaux de toiture des serres par des chénaux avec descente directe dans des

Plus en détail

ARRETE INTERPREFECTORAL. Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L.211-3, L.214-3, L.214-6, R à R.

ARRETE INTERPREFECTORAL. Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L.211-3, L.214-3, L.214-6, R à R. PREFECTURE DE MAINE-ET-LOIRE Direction de l interministerialité et du développement durable Bureau des procédures environnementales et foncières PREFECTURE D'INDRE-ET-LOIRE Direction des collectivités

Plus en détail

Sécurisation des digues du Rhône entre Beaucaire et Arles. Colloque technique 31 janvier 2012 à l ESTP. Comité Français des Barrages et Réservoirs

Sécurisation des digues du Rhône entre Beaucaire et Arles. Colloque technique 31 janvier 2012 à l ESTP. Comité Français des Barrages et Réservoirs Comité Français des Barrages et Réservoirs Sécurisation des digues du Rhône entre Beaucaire et Arles Colloque technique 31 janvier 2012 à l ESTP Thibaut MALLET : SYMADREM Gérard DEGOUTTE : IRSTEA Le SYMADREM

Plus en détail

Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène

Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène Consignes écrites durant la phase de vidange de la retenue en vue des travaux de réhabilitation du barrage Mise à jour le 31/10/2014 I Préambule Le présent

Plus en détail

Qu'est-ce qu'une digue?

Qu'est-ce qu'une digue? Qu'est-ce qu'une digue? Définition technique : Ouvrage pouvant créer une charge entre l'amont et l'aval mais non destiné à stocker de l'eau on parle souvent de «digues sèches» Ensemble cohérent du point

Plus en détail

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Installations solaires centralisées pour la production d Eau Chaude Sanitaire en collectif et tertiaire Sommaire Mise en service

Plus en détail

Commune de Valras-Plage Ouvrages de protection

Commune de Valras-Plage Ouvrages de protection Syndicat Intercommunal pour l Aménagement de l Orb entre Béziers et la mer Commune de Valras-Plage Ouvrages de protection Consignes écrites et description de l organisation mise en place pour assurer l

Plus en détail

La sécurité des barrages et des ouvrages hydrauliques

La sécurité des barrages et des ouvrages hydrauliques Formation des Commissaires Enquêteurs St-Herblain La sécurité des barrages et des ouvrages hydrauliques Le 12 octobre 2011 Un état du parc d'ouvrages hydrauliques en France jugé inquiétant... : un parc

Plus en détail

La compétence GEMAPI et le décret digues

La compétence GEMAPI et le décret digues La compétence GEMAPI et le décret digues Jean-Marc Kahan Direction Générale de la Prévention des Risques Service des Risques Naturels et Hydrauliques Service technique de l énergie électrique, des grands

Plus en détail

Présentation de l AD Isère Drac Romanche

Présentation de l AD Isère Drac Romanche Présentation de l AD Isère Drac Romanche 27-01-2011 Présentation de l AD Isère Drac Romanche 27-01-2011 68 communes 14 AS 220 km de digues Présentation de l AD Isère Drac Romanche 27-01-2011 Les membres

Plus en détail

ECE/TRANS/180/Add.1/Amend.1

ECE/TRANS/180/Add.1/Amend.1 29 août 2012 Registre mondial Élaboré le 18 novembre 2004 conformément à l article 6 de l Accord concernant l établissement de règlements techniques mondiaux applicables aux véhicules à roues, ainsi qu

Plus en détail

La compétence GEMAPI et le décret digues

La compétence GEMAPI et le décret digues La compétence GEMAPI et le décret digues Jean-Marc Kahan Direction Générale de la Prévention des Risques Service des Risques Naturels et Hydrauliques Service technique de l énergie électrique, des grands

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES DE COMPTAGE ABT «NFX» & «ISO» A DEVERSOIR TRIANGULAIRE A MINCE PAROI

CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES DE COMPTAGE ABT «NFX» & «ISO» A DEVERSOIR TRIANGULAIRE A MINCE PAROI LIMINAIRE CARACERISIQUES DES OUVRAGES DE COMPAGE AB «NFX» & «ISO» A DEVERSOIR RIANGULAIRE A MINCE PAROI AB est spécialisée dans la fabrication d équipements hydrauliques pour les stations de traitement

Plus en détail

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 TRAVAUX EN HAUTEUR : VERS UNE SECURITE RENFORCEE Le décret n 2004-924 du 1er septembre 2004 est venu

Plus en détail

Les brèches de la crue de 1866

Les brèches de la crue de 1866 Commémoration du 150e anniversaire de la crue de 1866 Les brèches de la crue de 1866 La formation de brèches dans une digue, un mécanisme qui répond à des lois physiques La brèche est le nom donné à la

Plus en détail

Passe à Poissons du Saut du Moine sur le Drac. 2 Passe à poissons Saut du Moine

Passe à Poissons du Saut du Moine sur le Drac. 2 Passe à poissons Saut du Moine Passe à Poissons du Saut du Moine sur le Drac Historique/Contexte Historique/Contexte Construction du barrage : dans les années 20 Concession de Drac Aval : renouvèlement du titre le 13 novembre 2007.

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE CSA Centre de stockage de l Aube pour les déchets de faible et moyenne activité à vie courte Actualisée au 15/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique

Plus en détail

SMAGER Réseau des étangs et rigoles. Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015

SMAGER Réseau des étangs et rigoles. Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015 SMAGER Réseau des étangs et rigoles Bulletin hydrologique N 13 Janvier Mars 2015 Résumé : L objectif principal durant cette période était de favoriser le remplissage des étangs amont, en vue du remplissage

Plus en détail

Barrages. Ouvragesannexes. Ouvrages annexes. Laboratoire de constructions hydrauliques FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE

Barrages. Ouvragesannexes. Ouvrages annexes. Laboratoire de constructions hydrauliques FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE Barrages Ouvrages Ouvragesannexes annexes ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE Dérivation pendant la construction Evacuateurs de crues Vidanges de fond Prises d eau Dérivation --débit

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

VADE-MECUM SECTORIEL Entreposage

VADE-MECUM SECTORIEL Entreposage Version 1.0 mai 2016 Domaine de la Sécurité Sanitaire des Aliments VADE-MECUM SECTORIEL Entreposage 1/15 REFERENCES REGLEMENTAIRES ENTREPOSAGE - Règlement n 37/2005 du 12 janvier 2005 relatif au contrôle

Plus en détail

Réglementation relative à la création de plan d eau

Réglementation relative à la création de plan d eau Annexe B Réglementation relative à la création de plan d eau SAGE du Bassin versant Sarthe Amont Institution Interdépartementale du Bassin de la Sarthe La création de plan d eau doit respecter plusieurs

Plus en détail

GESTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES ET COORDINATION SPS ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DIRECCTE LIMOUSIN PÔLE TRAVAIL MANIFESTATION CDG87 9 SEPTEMBRE 2015

GESTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES ET COORDINATION SPS ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DIRECCTE LIMOUSIN PÔLE TRAVAIL MANIFESTATION CDG87 9 SEPTEMBRE 2015 GESTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES ET COORDINATION SPS ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DIRECCTE LIMOUSIN PÔLE TRAVAIL MANIFESTATION CDG87 9 SEPTEMBRE 2015 LES OBJECTIFS Prévenir les risques liés à la co-activité

Plus en détail

AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA)

AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA) No. AGENCE JAPONAISE DE COOPERATION INTERNATIONALE (JICA) DIRECTION GÉNÉRALE DU GÉNIE RURAL MINISTÉRE DE L AGRICULTURE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE ÉTUDE DE CONCEPTION DÉTAILLÉE POUR LE PROJET D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

814.501.51 Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes

814.501.51 Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes (Ordonnance sur la radioprotection dans l utilisation d installations) du 31 janvier

Plus en détail

Ouvrages de franchissement, busage de cours d eau soumis a déclaration ou autorisation au titre l article L du code de l environnement

Ouvrages de franchissement, busage de cours d eau soumis a déclaration ou autorisation au titre l article L du code de l environnement Ouvrages de franchissement, busage de cours d eau soumis a déclaration ou autorisation au titre l article L 214-3 du code de l environnement L ensemble des points listés ci-dessous devra être renseigné

Plus en détail

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne Patrice BEAUDELIN DREAL Midi-Pyrénées Le cadre législatif et réglementaire de la restauration de la continuité écologique Journée d information pour la restauration de la continuité écologique des cours

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Raffinerie Hydrocarbures Déchargement Tuyauterie Fuite Dépollution Procédures LES INSTALLATIONS CONCERNÉES

Plus en détail

OPERATION COORDONNEE POUR LA MIGRATION PISCICOLE SUR L ARIEGE

OPERATION COORDONNEE POUR LA MIGRATION PISCICOLE SUR L ARIEGE OPERATION COORDONNEE POUR LA MIGRATION PISCICOLE SUR L ARIEGE SA RATIE CLAMAGIRAND SNC ARIEGE PRODUCTION GENESE DE L OPERATION COORDONNEE - Etude ECOGEA établissant un diagnostic de la franchissabilité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Article premier : Objet du marché - Dispositions générales 1.1 - Objet du cahier des clauses techniques particulières Les stipulations du présent cahier des

Plus en détail

la construction du barrage du Drennec

la construction du barrage du Drennec la construction du barrage du Drennec 1 2 un projet longuement mûri au sortir de la guerre 14-18, la ville de Brest avait déjà étudié un projet de réserve d eau sur la haute Elorn, qui n eut pas de suite

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PAR LA STATION D EPURATION MAERA

CONTRAT DE DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PAR LA STATION D EPURATION MAERA CONTRAT DE DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PAR LA STATION D EPURATION MAERA ANNEXE 26 Gestion Dynamique Rapport des actions réalisées SOMMAIRE 1 RAPPEL DU CONTEXTE... 3 2 MODULE

Plus en détail

Etude de définition des projets de restauration de la continuité écologique au droit des ouvrages de Coeuillon, Fleury et Panneçot

Etude de définition des projets de restauration de la continuité écologique au droit des ouvrages de Coeuillon, Fleury et Panneçot Etude de définition des projets de restauration de la continuité écologique au droit des ouvrages de Coeuillon, Fleury et Panneçot Réunion de lancement Réunion de présentation du 16 juillet 2015 CONTEXTE

Plus en détail

Note technique : «Détail de fonctionnement ouvrage amont de répartition : débit réservé, alimentation du plan d eau, ruisseau de contournement»

Note technique : «Détail de fonctionnement ouvrage amont de répartition : débit réservé, alimentation du plan d eau, ruisseau de contournement» Note technique : «Détail de fonctionnement ouvrage amont de répartition : débit réservé, alimentation du plan d eau, ruisseau de contournement» ANPN-UNICOQUE Service Technique et Expérimentation - Page

Plus en détail

Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène

Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène Canal de Bourgogne Barrage de Pont-et-Massène Consignes écrites durant la phase d assec des travaux de réhabilitation du barrage Mise à jour le 31/10/2014 I Préambule Le présent document a pour but de

Plus en détail

Ouvrages hydrauliques

Ouvrages hydrauliques Ouvrages hydrauliques 3.1 STATIONS DE POMPAGE 2 3.1.1 Dégrillage 3 3.1.2 Les pompes 3 3.1.3 Bâtiments techniques et d exploitation 4 3.2 VANNAGES 4 3.2.1 Vannes de vidange 4 3.2.2 Vannes pour les noues

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.2

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.2 Le présent document a été rédigé dans un but informatif par le CNIPT. Toutes les positions, informations et données présentées sont censées être exactes et précises, mais ne comportent ni garantie ni responsabilité,

Plus en détail

bsr Déversoirs mobiles pour réseaux d assainissement technologies

bsr Déversoirs mobiles pour réseaux d assainissement technologies 215 avenue Georges Clemenceau 92024 NANTERRE Téléphone : 01 55 69 38 10 Télécopie : 01 41 20 83 75 www.-.com Déversoirs mobiles pour réseaux d assainissement Bsr 2011 l Crédits photos : tous droits réservés.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME Pour tous renseignements

Plus en détail

Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau

Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau Claire-Cécile Garnier Direction de l eau et de la biodiversité Bureau des milieux aquatiques LOGOS DCE : Annexe V Elément

Plus en détail

Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps. La Sûre La Strange

Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps. La Sûre La Strange Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps La Sûre La Strange Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre Sommaire: La Sûre et la Strange à Strainchamps,

Plus en détail

Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI

Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI Orléans, le 26 juin 2013 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement du Centre www.centre.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

INFORMATION IMPORTANTE PRODUIT

INFORMATION IMPORTANTE PRODUIT INFORMATION IMPORTANTE PRODUIT Maurepas, le XX avril 2014, A l attention du correspondant de Matériovigilance, Description du problème Le laboratoire Baxter S.A.S souhaite vous faire part d une information

Plus en détail

PILOTE D'INSTALLATIONS DE L'INDUSTRIE DU BÉTON

PILOTE D'INSTALLATIONS DE L'INDUSTRIE DU BÉTON C e r t i f i c a t d e Q u a l i f i c a t i o n P r o f e s s i o n n e l l e ( C Q P ) RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS PILOTE D'INSTALLATIONS DE L'INDUSTRIE DU BÉTON MISSION Le pilote d installations de l Industrie

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

Système de mesure de tassements de sols supports compressibles

Système de mesure de tassements de sols supports compressibles Thème : Instrumentation et surveillance des fondations - tenue à moyen et long terme Système de mesure de tassements de sols supports compressibles David BOREL, Christophe DELAUNAY, Bruno GRAWITZ (Société

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Syndicat National des Patinoires Congrès CLERMONT FERRAND 11-13 mai 2015 LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Jean-Pierre RIPOLL Pilote d opération,

Plus en détail

Arrêté du [ ] relatif à la constitution de garanties financières [titre]

Arrêté du [ ] relatif à la constitution de garanties financières [titre] RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du [ ] relatif à la constitution de garanties financières [titre] NOR : [ ] La ministre de l

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE. RESIDENCE DES PERSONNES AGEES LEON BURCKEL Allée LEON BURCKEL à Amiens

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE. RESIDENCE DES PERSONNES AGEES LEON BURCKEL Allée LEON BURCKEL à Amiens CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE RESIDENCE DES PERSONNES AGEES LEON BURCKEL Allée LEON BURCKEL à Amiens INSTALLATION DE DESENFUMAGE MECANIQUE ET TRAVAUX ANNEXES NOTICE DE SECURITE B.E.T. ELECTRICITE :

Plus en détail

Visite du chantier de protection de la ville de Lattes contre le risque inondation :

Visite du chantier de protection de la ville de Lattes contre le risque inondation : Visite du chantier de protection de la ville de Lattes contre le risque inondation : Création du déversoir et du chenal de la Lironde. Confortement des digues du Lez à Lattes et terrassement. La communauté

Plus en détail