Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement"

Transcription

1 Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement Laurent WARNIER, Directeur Conseil Immobilier en charge du secteur associatif Crédit Foncier Immobilier

2 Crédit Foncier Immobilier : Filiale regroupant les activités non bancaires du Crédit Foncier (filiale des Caisses d Epargne - BPCE)

3 Département Conseil et Audit : Conseil en stratégie de patrimoine immobilier ; Composition du patrimoine / Recettes charges / Marchés immobiliers / Ecarts constatés / Valeur actuelle du patrimoine => Quelles actions d optimisation mener? Conseil en valorisation immobilière et foncière ; Composition du site / Environnement et contexte urbain/ Dynamique de marchés / Etat technique et capacité du bâti à se reconvertir / Règlementation urbanisme applicable, Elaboration de scénarii de reconversion de sites / Valeur du site / Stratégies de ventes, Conseil technique ; Impact Grenelle / Plans d Investissements / AMO, Accompagnement à la vente et stratégies de partenariats.

4 Principales problématiques immobilières constatées dans le secteur : Etablissements de petite capacité ou dont l état se dégrade. Sites à libérer du fait de transfert d établissement. Financement d une construction neuve par la vente de l ancien. Quelle valeur de patrimoine? Comment pourrait il être reconverti? Comment réaliser la vente? Comment choisir la meilleure solution en termes de montage d opérations immobilière (VEFA, CPI, MOD, Maîtrise d Ouvrage Directe), ou le mode de détention à adopter (bailleur social? SCI? )? Relations propriétaire / locataire déséquilibrées. Comment les rééquilibrer? Que négocier? Est il judicieux de racheter les murs des établissements? Quelles compétences sont nécessaires et comment organiser sa fonction immobilière? Difficulté à évaluer l état technique réel des établissements et les investissements à réaliser. Quels impacts les futures normes vont-elles avoir sur mon patrimoine? Sollicitation de l autorité de tarification pour une reprise d établissement. Combien valent ses murs? Quels sont les risques techniques associés? Faut il reprendre les murs en parallèle des autorisations? Nécessité de trouver des locaux pour accueillir des établissements dans le cadre d Appels à Projets ou de regroupement / transferts. Dans un contexte de baisse de subvention, comment diversifier les modes de financements? L épargne et les financements solidaires sont-ils une réponse?

5 SECTEUR HOSPITALIER SANTE COLLECTIVITES LOCALES ADMINISTRATION D ETAT BAILLEURS SOCIAUX APHP / Ivry sur Seine CHI Poissy Saint Germain en Laye CH des Sables D Olonne CH de Pontivy CHU de Rouen CH d Abbeville CH d Obernai CH Clermont de l Oise SECTEUR FINANCIER INVESTISSEURS PRIVES RSI CAISSES DE RETRAITE ECONOMIE SOCIALE Caisse Autonome de la Sécurité Sociale dans les Mines Caisse Générale de Prévoyance des Caisses d Epargne Caisse de retraite du Crédit Foncier CROIX ROUGE FRANCAISE IRCANTEC UGECAM SOVAFIM Conseil Général de la Manche Ville de Nanterre Ville de Paris Communauté de Communes de Sommières Département du Loiret Ville de Montpellier SNCF VNF Port de Paris BPCE Banques Populaire régionales LA POSTE URSSAF GRANDS COMPTES UTILISATEURS OPERATEURS IMMOBILIERS Caisses d Epargne régionales ALLIANZ GECIMED SNS Property Finance CNP Assurances Banque des Antilles Françaises Fédération Bancaire Française UFFI REAM Société Générale Private Banking Vendôme Capital Partners CNFE Banque Palatine Foncière Patrimonia MACIFIMO Antin Résidences Euroéquipement Bouygues Immobilier CNES AMI CHIMIE RFF CAPIO MERCURE TOTAL RTE MIGROS RENAULT GJE Promoting Labinal / Groupe Safran EADS ING Promotion COGEDIM GCI

6 VALEUR ET STRATEGIE IMMOBILIERE Sécuriser son patrimoine immobilier, c est connaître sa valeur, son potentiel, et savoir l optimiser

7 Bref diagnostic du secteur : Les postes impactés Problématiques actuelles du secteur Equilibre budgétaire Difficile équilibre de gestion des établissements. Prestations Souhait d augmenter la qualité des services et de la prise en charge des résidents. Réglementation et risques Limiter les risques techniques, administratifs (conformité et fermeture d établissements) de requalification ( pour les foyers logements, non médicalisés). Entretien du patrimoine Anticiper les coûts futurs des grosses réparations à mettre en œuvre. Capacité d accueil Besoin d augmentation de la taille des établissements. Raréfaction des fonds propres. Problème de liquidité des actifs. Restriction des aides publiques. Difficultés à mobiliser des ressources pour les opérations de réhabilitation ou de construction d établissement. Nouveaux modes d organisations et de collaborations (AAP / Portage de murs) Regroupements de gestionnaires PNL Difficultés nombreuses et contraintes en accroissement

8 Valeur vénale: La valeur vénale correspond au prix auquel un bien ou un droit immobilier pourrait être raisonnablement cédé en cas de vente amiable au moment de l expertise, les conditions suivantes étant supposées préalablement réunies : La libre volonté du vendeur et de l acquéreur ; La disposition d un délai raisonnable pour la négociation, compte tenu de la nature du bien et de la situation du marché ; Le maintien de la valeur à un niveau sensiblement stable pendant ce délai ; Que le bien ait été proposé à la vente dans des conditions de marché, sans réserves, avec une publicité adéquate ; L absence de facteurs de convenance personnelle. Valeur en vente forcée: «Il s agit de la valeur de réalisation d un bien ou d un droit immobilier dans un contexte de contrainte, quelle que soit la nature de ce contexte (judiciaire, psychologique, financier ou autre). Elle traduit une différence sensible, du moins dans la majorité des cas avec la valeur vénale moyenne.»

9 Coût de remplacement brut : «Il définit la valeur de remplacement à l identique d un bâtiment ou à l équivalent. Il comprend le prix d achat du terrain et le coût de construction des bâtiments et agencements immobiliers, impôts non récupérables, frais, taxes et honoraires inclus.» LA VALEUR LA PLUS CONNUE, ET MALHEUREUSEMENT SOUVENT PEU REPRESENTATIVE: LA VNC

10 La méthode dite par comparaison La méthode par le rendement La méthode des ratios professionnels La méthode par sol et construction La méthode dite des cash-flows Valorisation du patrimoine: de la valeur actuelle à la valeur future et les façons d y parvenir.

11 Contraintes réglementaires L appel à projet Enjeux économique & financier L audit de son Patrimoine Les nouvelles règles du jeu : l appel à projet pour plus de transparence, d efficacité sociale et de réactivité Mobiliser l ensemble des acteurs du comité de projet : maître d ouvrage, maître d œuvre et partenaires financiers ; Maitriser et coordonner l ensemble des informations intervenant sur toute la chaîne de valeur de l appel à projet : analyse de marché, financements, conseil et expertise ; Un système qui pousse au rapprochement et à la collaboration entre établissements (mutualisation/fusion). Auditer son patrimoine : Le patrimoine est un outil stratégique au service de vos missions et valeurs Connaître son patrimoine et sa valeur réelle ; Sortir de la vocation affective de son patrimoine et le considérer comme un outil de travail ; Identifier le potentiel afin de pouvoir exploiter avec efficacité son patrimoine ; Elaborer une stratégie de pilotage de son patrimoine. Enjeux économique & financier Le choix des experts Choisir les bons experts : une étape primordiale dans le processus de décision Estimer les risques des opérations immobilières et s en prémunir ; Identifier les incohérences, identifier les biens stratégiques ; Mettre en place des plans d actions afin d optimiser la gestion des résidences. Permettre la mise en place d une stratégie de valorisation du patrimoine

12 Les solutions d arbitrage (améliorer vos fonds propres) Stratégies d arbitrage de votre patrimoine Avantages Inconvénients Notre vision ARBITRAGE A L ACTIF BAIL A CONSTRUCTION / BAIL EMPHYTHEOTIQUE Moindre difficulté à mobiliser du foncier Moindre coût du foncier Pas de propriété à terme Conforte le partenariat avec les collectivités Facilite l équilibre financier des opérations DELOCALISATION Repositionnement dans zone avec réel besoin Opportunité de création d un établissement adapté aux besoins Process lourd avec risques inhérents des projets immobiliers Opération «tiroir» S entourer des experts afin de gérer les risques inhérents. CESSION / EXTERNALISATION / PORTAGE DES MURS Recettes financières significatives Nature de la propriété et contraintes (legs / préemptions) La vente doit s intégrer dans une réelle stratégie patrimoniale Prévoir un juste loyer CREATION D UNE FONCIERE Favorise le développement et la valorisation du patrimoine Dépossession de l immobilier Réflexion à mener sur la conservation d'une partie du capital (prise de participation) CREDIT BAIL IMMOBILIER Outil d'accession à la propriété Coût global important Historiquement peu adapté au secteur associatif mais en développement

13 Stratégies d arbitrage de votre patrimoine Particularités de cette stratégie Problématiques Notre vision Les opérations immobilières de ce type sont complexes et structurantes pour des associations. Elles peuvent paraître risquées pour les banquiers, surtout pour si les associations sont de petite taille, et sans compétences en immobilier. Un décalage de délai ou dépassement de budget sont les risques principaux pour l'association, la banque et le propriétaire, qui doivent absolument s'en prémunir. Définir précisément son besoin en termes immobilier Définir un budget raisonnable et anticiper les coûts de renouvellement (PGR) Arbitrer entre les choix à faire (surfaces prestations...) Obtenir les autorisations complémentaires si nécessaire Valider le mode de portage et de financement adaptés Gérer la contrainte financière et valider si possibilité de rester propriétaire des murs du nouvel établissement Bien estimer la valeur du site libéré Vendre l'ancien site et confirmer la valeur théorique, et ainsi participer au financement de la nouvelle opération Se faire accompagner par les conseils judicieux afin de gérer les risques liés aux projets immobiliers Rester raisonnable au niveau des prestations et des surfaces Ne pas attendre pour préparer la vente de l'ancien site

14 Stratégies d arbitrage de votre patrimoine : Transfert et extension d un foyer dans un bâtiment neuf, et valorisation de l immeuble libéré. Construction d un établissement de 80 lits Notre vision d expert PRIX DE REVIENT / LIT SOIT UN BUDGET GLOBAL DE 8,8 M L association cherche à financer 5,8M, sans savoir précisément ce que la vente de son SUBVENTION FONDS PROPRES ,5 M établissement libéré va réellement lui rapporter, et ce n est pas au banquier de prendre le risque. RESTE A FINANCER 5,8 M ANCIEN ETABLISSEMENT LIBERE 50 LITS LOCALISE DANS UNE ZONE MOYENNEMENT ATTRATIVE ESTIMATION EVALUATEUR 1 3 M De plus, les dépenses liées à la construction, et les recettes liées à la vente peuvent ne pas être synchrone. Selon l état d avancement de la vente de l établissement libéré, la banque pourra soit : Privilégier un financement des 5,8M, Mettre en place un crédit relais ESTIMATION EVALUATEUR 2 1,8 M L association a intérêt à confirmer le plus tôt possible dans le process les pistes réelles de valorisation de son immeuble libéré, et d identifier des repreneurs potentiels, dans le cadre d une démarche structurée, ces actifs libérés étant très compliqués à céder.

15 Possibilités et contraintes : De quoi est constitué l établissement libéré : château avec dépendances, immeuble ; Son environnement: urbain, dense, pavillonnaire, rural ; Dynamique des marchés immobiliers, analyse des usages possibles et pertinents (localisation, économie de projet) ; Analyse des projets urbains ; Capacité technique du bien à se reconvertir ; Règlementation d urbanisme applicable (PLU trop contraignant avec refus de modification empêche toute valorisation) => nécessité partenariat avec collectivité duquel dépend valeur du patrimoine. Une bonne valorisation immobilière d un patrimoine libéré est complexe et nécessite : De bons conseils ; Une collaboration avec les collectivités.

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

Selon la charte de l expertise en évaluation immobilière, 3 ème édition Juin 2006, la valeur vénale est :

Selon la charte de l expertise en évaluation immobilière, 3 ème édition Juin 2006, la valeur vénale est : COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * 1 Alain MANZON Expert Immobilier-Consultant JANVIER 2013 N d agrément - 1004 - Diplômé de l Enseignement Supérieur RD559 Beauvallon Guerre vieille 83310 GRIMAUD

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER

CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER La FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS et ESPI ENTREPRISES s associent pour vous proposer un Cycle de formation au métier de promoteur immobilier.

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine 1. Vos intervenants 2. Comment évaluer la valeur de mon entreprise? 3. Actualité fiscale 4. 5 points clés pour organiser son patrimoine 5. De l utilité

Plus en détail

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 5 novembre 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DOCUMENT RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX PROFESSIONNELS Crédit foncier qui sommes-nous? Un spécialiste du financement

Plus en détail

Pour une gestion active du patrimoine

Pour une gestion active du patrimoine Pour une gestion active du patrimoine Présentation CETE du 07-06-2012 1 sommaire 1. Introduction 2. La gestion active du patrimoine : qu est-ce que c est? 3. Une nouvelle organisation 4. Le Plan Stratégique

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part,

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part, PROJET CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPF DU VAL D OISE EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Entre : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils?

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? EFE Performance Energétique des Bâtiments Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? Véronique Lagarde, avocat associé EFE Performance

Plus en détail

Journée technique "Finance - Gestion" le 11 Juin 2014 à PARIS

Journée technique Finance - Gestion le 11 Juin 2014 à PARIS Journée technique "Finance - Gestion" le 11 Juin 2014 à PARIS La CNAPE organise, le 11juin 2014, à Paris, une journée technique d échanges avec plusieurs spécialistes, avocats, banquiers et fiscalistes,

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

DIRIGEANTS D ENTREPRISES

DIRIGEANTS D ENTREPRISES DIRIGEANTS D ENTREPRISES Communication à caractère publicitaire HAUT DE BILAN / PATRIMOINE PRIVÉ CE_8P_CE_DIRIGEANTS360_10_08.indd 1 10/08/11 20:08 Forte de l appui et de la puissance financière du groupe

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3 n w Click to edit Master text styles Second level l Third level Ø Fourth level w Stand D3 VIRAGE- VIAGER 2014 Le viager comme soludon de complément de retraite Une nouvelle forme : Le viager mutualisé

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4.

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4. SCPI OPCI CILOGER SOMMAIRE Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3 Une équipe de professionnels de l immobilier 4 Philosophie 5 Stratégie d investissement 6 Une gamme complète de produits

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente.

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente. DOSSIER DE PRESSE Georges BILLAND Lieu dit Bouharée 35 230 ORGERES Tél : 02 99 83 46 77 Rennes, le 25 Mars 2011 Port : 06 29 23 08 32 Email : georges.billand@hotmail.fr En résumé : Les Ateliers de l Epargne,

Plus en détail

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001 Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex Promoteur certifié ISO 9001 SOGEPROM - SA au capital de 54 450 000. Siège social : Immeuble Ile de France 3,

Plus en détail

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Immobilier public L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Transformation et optimisation de l immobilier public Un poste à gérer comme une opportunité et une ressource Un

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

Gestion immobilière Conférence de l AFTA 15 octobre 2012

Gestion immobilière Conférence de l AFTA 15 octobre 2012 Gestion immobilière Conférence de l AFTA 15 octobre 2012 Intervenants : - Béatrice de Durfort, Centre Français des Fonds et Fondations - Frédéric Grosjean, Institut Pasteur - Maître Christelle Grandin

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Qu est-ce qu une SCI?

Qu est-ce qu une SCI? CHAPITRE 1 Qu est-ce qu une SCI? Aussi surprenant que cela soit, il n existe pas de définition légale de la SCI. Le terme de SCI est né de la pratique, la loi ne connaissant que les sociétés civiles en

Plus en détail

Les aides locales à l accession à la propriété

Les aides locales à l accession à la propriété Mai 2008 «Dans les prochaines pistes de réformes qui seront examinées, la priorité restera donnée à la politique d accession à la propriété.», Politique du logement, 2 e Conseil de modernisation des politiques

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir!

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! R e t r a i t e É p a r g n e P r é v o y a n c e Tr a n s m i s s i o n F i s c a l i t é INVESTISSEMENT LOCATIF Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! POURQUOI

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Nouvelles modalités Premier bilan Séminaire Des directeurs de Coopératives HLM 31 janvier 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

AVIS. sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche

AVIS. sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche 2013-14 Séance du 26 juin 2013 AVIS sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

Mise en copropriété des immeubles HLM

Mise en copropriété des immeubles HLM Mise en copropriété des immeubles HLM Opportunités et risques Soraya DAOU, architecte DPLG Sommaire Anah Enjeux de la vente HLM PLH et politique de l habitat Leviers L Anah L'Anah, établissement public

Plus en détail

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr SOMMAIRE ØLa Loi PINEL ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr La renégociation, 1 LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

BLANC MIQUEL IMMOBILIER

BLANC MIQUEL IMMOBILIER Achat - Vente - Location - Gestion - Syndic - SALES - RENTAL - MANAGEMENT - TRUSTEE www.bordeaux-agence-immobilier.com UN CABINET DES MOYENS ET DES VALEURS Depuis 1972, le Cabinet Miquel gère un portefeuille

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence nationale

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland 8 e Conférence Annuelle OPCI 2013 Le Marché de l OPCI face à la crise et suite à la disparition du 210E Dii conférences Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland Paris, 22 janvier 2013 Dii Conférences

Plus en détail

Requalification urbaine et copropriétés. Soraya DAOU Responsable du Service des Etudes de la Prospective et de l Evaluation (SEPE)

Requalification urbaine et copropriétés. Soraya DAOU Responsable du Service des Etudes de la Prospective et de l Evaluation (SEPE) Requalification urbaine et copropriétés Soraya DAOU Responsable du Service des Etudes de la Prospective et de l Evaluation (SEPE) Les «copropriétés 50-80» L'équilibre fragile de la copropriété Les facteurs

Plus en détail

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS MICHEL MARX Expertises EXPERTS IMMOBILIERS SPÉCIALISTES DE LA PROPRIÉTÉ COMMERCIALE LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS par Michel MARX expert immobilier chartered surveyor FRICS Plan : Introduction

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

SURELEVATION et COPROPRIETE

SURELEVATION et COPROPRIETE ARENE 16 décembre 2014 Valorisation du patrimoine immobilier SURELEVATION et COPROPRIETE Me Olivier Brane, M. Jean-Loup Taïeb, M. Dominique Sevray La surélévation Un trésor caché Foncier disponible et

Plus en détail

Résidences seniors : une alternative à développer

Résidences seniors : une alternative à développer Résidences seniors : une alternative à développer IStock - YvanDube Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays. Afin

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris Axess Conseil est un cabinet d Expertise Comptable, d Audit, et de Commissariat aux Comptes. Cette structure à taille humaine a pour vocation principale d accompagner les Entreprises qui lui font confiance.

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie

Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Présentation de la méthode permettant d établir le diagnostic de la situation immobilière de l État Réunion du 26 janvier 2006 Document préparé par

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION MANUEL 2010 IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION ACTUALITE VEILLE JURIDIQUE CONFERENCES FORMATIONS EN INTER FORMATIONS EN INTRA Former, c est rendre vos opérateurs plus efficaces en leur

Plus en détail

SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE : LA NOTE EXPLICATIVE

SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE : LA NOTE EXPLICATIVE SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE : LA NOTE EXPLICATIVE I) Objectifs et intérêt de l étude Page 2 II) Lien entre le sujet et les travaux effectués Page 6 III) Bibliographie et sources d information Page 7 IV) Les

Plus en détail

Le mandat de gestion PRINCIPE

Le mandat de gestion PRINCIPE Mise à jour le 19/03/15 Le mandat de gestion Vous donnez en gestion votre bien immobilier à un organisme de type AIVS (Agence Immobilière à Vocation Sociale) qui assure une gestion locative adaptée : -

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management 45, Avenue George V - 75008 PARIS - 01 42 56 66 06 - www.pegasepartners.com 20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management Nos principales références sont : UCB CARNEGI KLERIM

Plus en détail

L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs

L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs Des quartiers d affaires parisiens à l Océan Indien TER COGNITA 41 rue d Aguesseau 92100 Boulogne

Plus en détail

Expertise immobilière

Expertise immobilière Bernard de Polignac Jean-Pierre Monceau Expertise immobilière Guide pratique Deuxième édition 2002 ISBN : 2-212-11158-4 SOMMAIRE Partie 1 1 L expert et la valeur 1 RÉFLEXIONS SUR LA VALEUR DES BIENS...

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Vos succès sont les nôtres

Vos succès sont les nôtres Real Estate International Management Vos succès sont les nôtres Patrimoine immobilier : conseil et développement REIM : au service de la redynamisation de patrimoines immobiliers publics Vous êtes une

Plus en détail

GESTION PATRIMONIALE

GESTION PATRIMONIALE GESTION PATRIMONIALE Animateur Dr Pierre-Paul SCHLEGEL, Président de l URML-Alsace M. Alain BURGUN, Expert-comptable, Diplômé en gestion de patrimoine, Président de la SOCIETE D AUDIT ET DE COMPTABILITES

Plus en détail

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Constats Au-delà de l'informatisation des procédures «papier», la révolution numérique pousse l administration à envisager la refonte

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 FISCALITE Au sommaire : - La location en meublé / un avantage : l amortissement de l immeuble -

Plus en détail

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA SOMMAIRE 1. Définition d une résidence services seniors OVELIA 2. Les atouts de cet investissement A / Un marché porteur B / Un investissement

Plus en détail

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 Comment bien choisir le financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 La détection du désir d investissement 3 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

L expérimentation centre-bourg

L expérimentation centre-bourg MCRenard, Etablissement Public Foncier de Bretagne L expérimentation centre-bourg Rencontres nationales énergie et territoires ruraux TEPOS Sommaire 1.La centralité remise en question à Josselin, et ailleurs

Plus en détail

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE 8 étapes pour aboutir N 1 : Réaliser un bilan retraite et réfléchir au repreneur

Plus en détail

LE SALE & LEASE-BACK IMMOBILIER ET LA RESTRUCTURATION D ENTREPRISE

LE SALE & LEASE-BACK IMMOBILIER ET LA RESTRUCTURATION D ENTREPRISE LE SALE & LEASE-BACK IMMOBILIER ET LA RESTRUCTURATION D ENTREPRISE LEVIER DE CASH OPTIMAL, AU BESOIN FACILITANT LA NEGOCIATION D AUTRES SOLUTIONS FINANCIERES 01 3, quai des Chartrons - 33000 Bordeaux -

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail

Le Guide. Dynamisation des actifs immobiliers des établissements hospitaliers. Mission Nationale d Appui à l Investissement Hospitalier

Le Guide. Dynamisation des actifs immobiliers des établissements hospitaliers. Mission Nationale d Appui à l Investissement Hospitalier Mission Nationale d Appui à l Investissement Hospitalier Le Guide 1 ère Edition Octobre 2005 Dynamisation des actifs immobiliers des établissements hospitaliers PREAMBULE Le présent guide est le fruit

Plus en détail

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions Stock-options et Attributions Gratuites d Actions 1 P remière banque privée en France en termes d actifs sous gestion, BNP Paribas a mis en place une organisation et des équipes totalement dédiées à la

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT :

POLITIQUE DU LOGEMENT : POLITIQUE DU LOGEMENT : ET LES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS? Par le pôle Logement de Terra Nova Le 7 mai 2013 Pour construire 500 000 logements par an, les mesures gouvernementales déjà prises doivent

Plus en détail

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location 1Louer, construire, acheter ou rénover? Quelle est la situation la plus intéressante: louer, construire, acheter ou rénover? Le choix est toujours d ordre personnel mais une comparaison approfondie des

Plus en détail

Le démembrement de propriété. Stratégie

Le démembrement de propriété. Stratégie Conseils Stratégie Le Alors que, jusqu à présent, le démembrement à titre onéreux de la propriété d un immeuble avec constitution d usufruit temporaire restait une pratique marginale, la prise en compte

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PRESENTATION HISTORIQUE: La société PIBA (Projets, Ingénierie, Bâtiments et Aménagement) est une filiale du bureau d études IBAU) dédiée aux métiers

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

REIM. P r é s e n t a t i o n REAL ESTATE INVESTMENT MANAGEMENT

REIM. P r é s e n t a t i o n REAL ESTATE INVESTMENT MANAGEMENT REIM P r é s e n t a t i o n REAL ESTATE INVESTMENT MANAGEMENT A S S E T M A N A G E M E N T La gestion d un portefeuille d actifs consiste avant tout en la valorisation et la sécurisation des investissements

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en pilotage de projets.

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération > Rue Eugène Thomas, Nantes Axe 2 Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération 22 Aux objectifs quantitatifs de soutien et de relance de la production d habitat

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Gestion du Patrimoine

Gestion du Patrimoine Le patrimoine immobilier doit être et rester au service du projet social Etablir un diagnostic de son patrimoine immobilier Connaitre son patrimoine : condition préalable à son pilotage stratégique. Toute

Plus en détail

Matinale Economie sociale et solidaire

Matinale Economie sociale et solidaire Matinale Economie sociale et solidaire Le 21 octobre 2014 Patrick Chavalle 06-19-65-28-81 1 Les fonds de dotation 2 Les fonds de dotation 1 847 fonds de dotation au 31 août 2014 45 % en Ile de France Action

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail