SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE"

Transcription

1 SPECIFICITE DE LA PEDAGOGIE DE L ECOLE MATERNELLE On peut lire dans le BO du 19 juin 2008 : «La mise en œuvre du programme doit prendre en compte les étapes et le rythme du développement de l enfant. il fixe les objectifs à atteindre et les compétences à acquérir avant le passage à l école élémentaire.» L identité de l école maternelle repose sur l idée forte qu elle est un lieu d éducation et d enseignement. Le jeune enfant, à travers ses apprentissages, deviendra progressivement un écolier découvrant tout au long de sa scolarité des activités structurées dans des progressions d apprentissage cohérentes. Les enseignants y ont le souci de proposer un cadre de vie et des activités structurées articulées entre elles favorisant l autonomie de l enfant, la construction de nouvelles acquisitions, le développement de sa personnalité. Les enseignants créent les conditions d apprentissage, de découvertes organisées de telle sorte que l enfant à travers ses jeux construise des savoirs et des savoir-faire. L enfant à l école maternelle apprend à travers quatre familles d activités qui interagissent les unes avec les autres : 1. le jeu 2. l action 3. la recherche autonome 4. l expérience sensible

2 A. Le jeu Les programmes 2008 rappellent que l école maternelle «s appuie sur le besoin d agir, sur le plaisir du jeu» - Jouer à l école maternelle, c est prendre de la distance avec la réalité : l enfant peut à travers les jeux dits «symboliques» se sentir bien à l école pour être prêt à entrer dans la réalité de la classe: il parle au téléphone avec sa maman au coin poupée après le moment de séparation, il fait cuire le baigneur de la classe dans le micro onde, du coin cuisine, plutôt que de se plaindre de la naissance de son petit frère. - Jouer à l école maternelle, c est apprendre à vivre avec les autres : respect des règles, respect des autres, affirmation de soi. Les jeux dans la cour de récréation témoignent du respect de nombreuses règles implicites ou explicites. Les jeux à règles sont progressivement mis en place : jeux de société, jeux de rythme, jeux mathématiques, jeux collectifs en EPS, jeux phonologiques - Jouer à l école maternelle, c est se constituer un premier capital de connaissances par la découverte active du monde. L enfant manipule, compare, classe, range, dénombre, expérimente... Le jeu est vécu par l enfant comme une activité de «travail», une tâche dans laquelle il entrera si l enjeu, les situations, les supports, les matériaux l amènent à adopter une conduite de création, d expérimentation, d apprentissage, de construction de la culture scolaire. L enfant dans ce cas n est pas dupe, il sait qu il travaille mais se laisse «prendre au jeu». B. L action, la manipulation, la situation de recherche

3 Dans les programmes de 2008 «La situation de recherche élargit l univers relationnel des enfants et leur permet de vivre des situations de jeux, de recherches, de productions libres ou guidées, d exercices, riches et variés qui contribuent à enrichir la formation de leur personnalité et leur éveil culturel.» Par les manipulations, l action, les situations de recherche, l enfant acquiert des attitudes et des compétences qui lui permettent de construire ses apprentissages et son savoir. En manipulant l enfant utilise divers outils, il enchaîne et combine des actions. En situation de recherche, il expérimente, il raisonne, exprime des choix, confirme ou infirme ces derniers. - «Libres» ou «structurées» les manipulations permettent à l enfant d éprouver, d expérimenter le réel, de se construire un répertoire moteur de base (il transvase dans le coin eau. Il frotte, gratte, presse avec différents outils et sur différents supports. Il partage, compare, range, dénombre les bouchons ou les perles pour réaliser des collections. Il scande, frappe, inverse, joue avec les syllabes. Il teste, découvre, s interroge sur les différents états de l eau ). - Par l action, l enfant découvre le monde et se confronte aux autres. En s engageant ainsi, il perçoit ses possibilités, ses limites et cherche par là même à élargir les unes et dépasser les autres. De fait, il développe son autonomie motrice et affective en agissant avec son corps, en construisant et en créant avec ses pairs (il grimpe, rampe, glisse, se renverse sur le parcours moteur. Il construit la tour la plus haute avec son copain, invente et fabrique une voiture pour remplacer celle qui a disparu ). - Par la situation de recherche, l enfant entre dans le partage des connaissances et des compétences, par le questionnement, l émission d hypothèses, l expérimentation et la validation. Il se constitue avec et par ses pairs un capital de connaissances évolutif et un répertoire d expériences motrices et sensorielles : Que mangent les escargots? Comment faire la valise des poupées pour que les 3 poupées de la classe soient habillées de façon identique? Comment jouer au coin garage alors que toutes les petites voitures ont disparu?

4 L école organise des temps d apprentissages avec et sur les objets. Ces moments permettent à chacun de construire une relation entre le monde extérieur et les images mentales qu il peut en avoir. La verbalisation permet alors à l élève d affiner sa pensée, de s interroger et de comprendre pour conceptualiser. C. La recherche autonome On peut lire dans les programmes 2008 : «L école maternelle a pour finalité d aider chaque enfant, selon des démarches adaptées, à devenir autonome et à s approprier des connaissances et des compétences afin de réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux.» C est par le développement de cette compétence transversale qu est l autonomie, que la recherche autonome permet à l enfant d entrer dans une démarche d autonomie cognitive. Au cours de sa scolarisation en maternelle l élève construit de façon spiralaire son autonomie à travers différentes situations et activités. Elle est le gage de plus de liberté et se vit paradoxalement avec les autres. C est donc au sein du groupe que l enfant développe son autonomie affective, motrice, matérielle et cognitive. Ces différentes formes s imbriquent tout au long de la scolarité. Devenir autonome à l école maternelle, - c est savoir progressivement prendre de la distance affective avec les parents, les adultes de l école, les pairs (l accueil, les récréations, la restauration scolaire, les décloisonnements,.). - c est savoir progressivement avec l aide des adultes se faire comprendre, communiquer, échanger dans des situations langagières variées. (en situation, d évocation). - c est adapter ses conduites motrices et ses gestes aux exigences de la classe et de l école (utilisation des divers matériels proposés, déplacements hors et dans l école, ). - c est savoir choisir et utiliser les supports et les outils mis à disposition pour répondre à ses besoins (jeux, outils scripteurs et différents matériaux, ).

5 Ces expériences quotidiennes conduisent l élève à construire son autonomie cognitive. C est le rendre capable de donner du sens à ses apprentissages. Quels outils matériels (références, affichages )? Quelles procédures d apprentissages mobiliser pour répondre à la demande, à la situation-problème? D. L expérience sensible La sensibilité et l imagination sont les instruments d une relation au monde extérieur et intérieur. Elles jouent un rôle majeur dans le développement de la petite enfance. «L école maternelle propose une première sensibilisation artistique. Les activités visuelles et tactiles, auditives et vocales accroissent les possibilités sensorielles des enfants. Elles sollicitent son imagination, enrichissent ses connaissances et ses capacités d expression ; elles contribuent à développer ses facultés d attention et de concentration. Elles sont l occasion de familiariser les enfants par l écoute et l observation, avec les formes d expression artistiques les plus variées ; ils éprouvent des émotions et acquièrent des premiers repères dans l univers de la création» (les programmes 2008) Dans ce contexte, l école maternelle encourage et développe les langages d expression qui mobilisent le corps, la voix, l écoute, le regard et le geste. Enrichir son expérience sensible et son pouvoir créateur à l école maternelle, c est : - se livrer à des expériences, à la fois ludiques et fonctionnelles, où une part importante est laissée à la spontanéité et à l imagination: chercher, imiter, transformer, inventer, exprimer - éprouver le plaisir de la créativité, - ressentir des émotions, - échanger oralement autour des démarches, des productions et des réalisations, mettre en mots l expérience, - apprendre progressivement à mieux exprimer ce que l on perçoit et ce que l on ressent et à établir les relations entre les sensations éprouvées et les effets produits. L enseignant installe dans l école les conditions propices à de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices. Il aménage des espaces et des temps de confrontation à des matériaux, à des images, à des sonorités, à des actions Il garantit ainsi à chaque enfant de grandir dans un univers culturel qui aiguise sa curiosité et le conduit à des connaissances sans cesse renouvelées.

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch.

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Les enjeux de l école maternelle Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Spécificité et enjeux de l école maternelle : Une école pour les élèves entre 3 et 6 ans. Enjeux aider

Plus en détail

Élaborer le projet Pédagogique

Élaborer le projet Pédagogique Élaborer le projet Pédagogique Octobre 2006 Un projet cohérent Fondé sur des objectifs simples élargir les possibilités d expression et de communication affiner les capacités auditives et analytiques construire

Plus en détail

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE Exécution de diverses actions de motricité globale Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE 01 Coordonner les parties de son corps. 02 Exécuter des actions motrices (ramper, courir, sauter, etc.).

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction LE JEU A L ECOLE MATERNELLE Introduction L enfant passe six heures par jour de trois à six ans à l école maternelle. On doit donc de lui proposer des activités qui, au fur et à mesure de l évolution de

Plus en détail

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée?

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée? Vitrine du français Séquence 1 1 - Introduction - Pistes d exploitation Madame Barth situe le cadre de son approche pédagogique; elle précise en quoi cet outil, sur lequel l enseignant s appuie pour intervenir

Plus en détail

1 La Maîtrise de la langue française

1 La Maîtrise de la langue française Les Items du SOCLE COMMUN DE COMPETENCES Collège Soualiga Janvier 2011 1A1 FRANCAIS HIST-GEO ANGLAIS ESPAGNOL MATHS P-C SVT TECHNO DESSIN MUSIQUE EPS 1 La Maîtrise de la langue française 2 La Pratique

Plus en détail

Compétences Maternelle Programme 2015

Compétences Maternelle Programme 2015 Compétences Maternelle Programme 2015 1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral L écrit Oser entrer en communication Comprendre et apprendre Echanger et réfléchir avec les autres Commencer

Plus en détail

Progression pour la classe de Petite Section

Progression pour la classe de Petite Section Progression pour la classe de Petite Section LE LANGAGNE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LANGAGE ORAL 1) Etre capable de communiquer - Se faire comprendre suite à une sollicitation de l adulte : o S exprimer

Plus en détail

Projets pédagogiques généraux de l EVE Confignon

Projets pédagogiques généraux de l EVE Confignon Projets pédagogiques généraux de l EVE Confignon Nos objectifs principaux sont : Offrir un lieu d accueil pour les enfants dès la fin du congé maternité jusqu à l âge scolaire. Etre à l écoute des besoins

Plus en détail

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16 BO n 5 du 12/04/07 HS École maternelle Introduction Une école de plein exercice Responsabilité double : mener à bien les apprentissages du C1 et engager tous les élèves, sans exception, dans la première

Plus en détail

Ecrire. Dire. 5ème Français Histoire/Géographie CDI. 5ème Français SVT Sciences Physiques. 3ème Français LV Arts Plastiques.

Ecrire. Dire. 5ème Français Histoire/Géographie CDI. 5ème Français SVT Sciences Physiques. 3ème Français LV Arts Plastiques. Socle commun de connaissances et de compétences Compétence 1 : La maîtrise de la Langue française Lire Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi Repérer les informations

Plus en détail

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de :

1. Les objectifs. a. Rappel du projet éducatif. Le Centre Social a pour projet éducatif de : L Accueil Collectif de Mineurs des mercredis loisirs accueille des enfants âgés de 3 ans à 5 ans sur le Centre Social Rural du Canton de St Paterne à Oisseau-le-Petit et sur la salle polyvalente de Cherisay

Plus en détail

Projet d animation Année 2013 2014. Public : Maternelles et primaires. Thème : Art Attitude

Projet d animation Année 2013 2014. Public : Maternelles et primaires. Thème : Art Attitude Projet d animation Année 2013 2014 Public : Maternelles et primaires Thème : Art Attitude 1 Constat : Le dialogue quotidien avec les enfants qui fréquentent l accueil de loisirs de Lauris m a permis de

Plus en détail

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE Outils et contenus pour construire une unité d apprentissage cohérente 1. Définition LES PARCOURS DE MOTRICITE EN MATERNELLE - Un parcours est un ensemble structuré

Plus en détail

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 L importance du jeu dans le processus d apprentissage Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 Objectifs : Compléter, actualiser ses connaissances Réfléchir sur sa pratique Participer à la construction

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Loisirs intercommunal du bassin de Marennes

PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Loisirs intercommunal du bassin de Marennes PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Loisirs intercommunal du bassin de Marennes Le CLSH intercommunal est organisé par la Communauté de Communes du Bassin de Marennes. Pour les mercredis, petites et grandes vacances

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle Carnet de suivi des apprentissages d Enzo à l école maternelle 2014-2015 École maternelle : section TPS 2015-2016 École maternelle : section PS 2016-2017 École maternelle : 2017-2018 École maternelle :

Plus en détail

Le système éducatif français. l enseignement des sciences

Le système éducatif français. l enseignement des sciences Le système éducatif français et l enseignement des sciences Séminaire international sur l enseignement des sciences à l école Mardi 18 mai 2010 1 L enseignement scolaire en France Organisation de la scolarité

Plus en détail

«Créer des ateliers d arts plastiques autour des livres»

«Créer des ateliers d arts plastiques autour des livres» «Créer des ateliers d arts plastiques autour des livres» Formation des 5 et 6 Novembre 2015 Bibliothèque Départementale du Var Une formation de la foretenpapier.com Le postulat de départ est de donner

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : Codage des compétences attendues fin de cycle 1 Programme de l école maternelle - 2015 Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : L1 : communiquer avec les autres adultes et avec les autres enfants

Plus en détail

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège?

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? Pourquoi réformer le collège? La réforme répond à un constat : le collège

Plus en détail

Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi

Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi L I R E COMPÉTENCE 1 LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE D A T E Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi Repérer les informations dans un texte à partir des éléments

Plus en détail

LES DOMAINES D APPRENTISSAGE Percevoir, sentir, imaginer, créer : le dessin et les compositions plastiques

LES DOMAINES D APPRENTISSAGE Percevoir, sentir, imaginer, créer : le dessin et les compositions plastiques LES DOMAINES D APPRENTISSAGE Percevoir, sentir, imaginer, créer : le dessin et les compositions plastiques Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : - L'école maternelle propose

Plus en détail

Enjeux de l acquisition du lexique

Enjeux de l acquisition du lexique Enjeux de l acquisition du lexique L apprentissage du lexique est une activité qui se construit tout au long de la vie. En enrichissant son vocabulaire l élève accroit sa capacité à se repérer dans le

Plus en détail

ECHANGER et S EXPRIMERS Quels objectifs? Quelles situations? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest

ECHANGER et S EXPRIMERS Quels objectifs? Quelles situations? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest ZOOM sur l apprentissage l du LANGAGE ORAL ECHANGER et S EXPRIMERS Quels objectifs? Quelles situations? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Diaporama élaboré à partir : Les programmes 2008 ce que

Plus en détail

Arts plastiques. Tableaux des compétences travaillées en arts plastiques aux cycles 2, 3 et 4

Arts plastiques. Tableaux des compétences travaillées en arts plastiques aux cycles 2, 3 et 4 Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 Arts plastiques Articulations entre référentiel de compétences en arts plastiques, domaines du socle commun de connaissances, de compétences

Plus en détail

1_ Ce que j aurai pu vous dire :

1_ Ce que j aurai pu vous dire : ANIMATION Jeux de cour au cycle 2 Gymnase Eric Tabarly Accueil Présentation de la matinée Jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel (et autrefois pratiqués pendant les récréations). Partie

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier Nom et cachet de l établissement Palier Compétence validée le Maîtrise de la langue française Pratique d une langue vivante

Plus en détail

Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école?

Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école? Comment enseigner les sciences expérimentales et la technologie à l école? VIVRE UNE DÉMARCHE D INVESTIGATION AU CYCLE 3 M E R C R E D I 1 1 M A R S 2 0 1 5 J U L I E L A M Y - E R I C J U N C A B R U

Plus en détail

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes :

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes : LA LIAISON / Objectifs : Accompagner les ruptures qui placeraient les élèves en difficulté à l entrée au. Assurer des continuités dans les comportements et les apprentissages. Ce que disent les textes

Plus en détail

LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT

LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT LES BESOINS FONDAMENTAUX DU JEUNE ENFANT Pascale PALY Nadine Massonnière IEN et CPC chargées de mission maternelle en Gironde 2014 BESOINS SATISFAITS = COMPORTEMENT ADEQUAT Un enfant dont les besoins ne

Plus en détail

MON CAHIER DE PROGRÈS GRANDE SECTION

MON CAHIER DE PROGRÈS GRANDE SECTION ÉCOLE. MON CAHIER DE PROGRÈS Je m appelle : NOM. GRANDE SECTION PARENTS Ce cahier vous permet de prendre connaissance des progrès que votre enfant réalise tout au long de l année. L enseignant le remplit

Plus en détail

PS MS GS. PERIODE 1 Domaine : mobiliser le langage dans toutes ses dimensions l écrit. Niveaux. Objectifs visés. Ecouter de l écrit et comprendre

PS MS GS. PERIODE 1 Domaine : mobiliser le langage dans toutes ses dimensions l écrit. Niveaux. Objectifs visés. Ecouter de l écrit et comprendre Domaine : mobiliser le langage dans toutes ses dimensions l écrit Ecouter de l écrit et comprendre Découvrir la fonction de l écrit Commencer à produire des textes et en découvrir le fonctionnement - être

Plus en détail

Apprendre à porter secours à l école

Apprendre à porter secours à l école 18 / 11 / 2009 Apprendre à porter secours à l école Christelle Dinarque, CPC Meudon / Chaville et Sylvie Lemoine, CPC Bagneux Loi de modernisation de la sécurité civile 811-2004, 13/08/04 «Toute personne

Plus en détail

Programme de l école maternelle. Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle. Architecture des programmes

Programme de l école maternelle. Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle. Architecture des programmes Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Architecture des programmes MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS L ECRIT L ORAL UNE

Plus en détail

CENTRES 1. QU EST CE QU UN CENTRE DE RESSOURCES?

CENTRES 1. QU EST CE QU UN CENTRE DE RESSOURCES? CENTRES de ressources centraux de la Direction des affaires scolaires 1. QU EST CE QU UN CENTRE DE RESSOURCES? Les centres de ressources sont des espaces d ateliers thématiques assurés par des animateurs

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER»

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER» DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MONTFERRIER-SUR-LEZ SERVICE ENFANCE ET JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER» DIRECTRICE Avinens Agnès DIRECTRICE ADJOINTE

Plus en détail

LE PROGRAMME DE L ÉCOLE MATERNELLE

LE PROGRAMME DE L ÉCOLE MATERNELLE LE PROGRAMME DE L ÉCOLE MATERNELLE Dotée d une identité originale et d une culture particulièrement adaptée à l âge et au développement des enfants qu elle accueille, l école maternelle se distingue de

Plus en détail

Courir à la maternelle:

Courir à la maternelle: Démarche : Demander à l élève de courir ne suffit pas. Cet apprentissage commence en PS et se poursuit tout au long la maternelle. Programmation de modules d apprentissage suffisamment longs ( 10 séances),

Plus en détail

MON CAHIER DE PROGRÈS MOYENNE SECTION

MON CAHIER DE PROGRÈS MOYENNE SECTION ÉCOLE. MON CAHIER DE PROGRÈS Prénom. NOM MOYENNE SECTION PARENTS Ce cahier vous permet de prendre connaissance des progrès que votre enfant réalise tout au long de l année. L enseignant le remplit avec

Plus en détail

Apprendre et vivre ensemble : Comprendre la fonction de l école

Apprendre et vivre ensemble : Comprendre la fonction de l école Apprendre et vivre ensemble : Comprendre la fonction de l école AVE1 J adopte le rythme de la classe. AVE2 J apprends comment travailler Je me déplace avec les autres. J explique ce que je fais. Je participe

Plus en détail

Carnet de Suivi des Apprentissages

Carnet de Suivi des Apprentissages Ecole de Adresse Téléphone Carnet de Suivi des Apprentissages NOM ELEVE PRENOM ELEVE Date de naissance CARNET SUIVI DES APPRENTISSAGES - Circonscription d YVETOT 1 Parcours scolaire Année PS : 20.. / 20..

Plus en détail

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur..

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. Un projet sur la température de l air En partenariat avec Météo-France Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. L INVESTIGATION 15.10.2014 - B.Prioul L investigation En parle-t-on dans les programmes?

Plus en détail

Pratiques artistiques et histoire des arts au cycle 2: arts visuels

Pratiques artistiques et histoire des arts au cycle 2: arts visuels Pratiques artistiques et histoire des arts au cycle 2: arts visuels 1. Le point sur les programmes Sensibilité artistique et capacités d expression des élèves sont développées par : - les pratiques artistiques

Plus en détail

LES COQUINS D ABORD STRUCTURE MULTI ACCUEIL A GESTION PARENTALE PROJET EDUCATIF

LES COQUINS D ABORD STRUCTURE MULTI ACCUEIL A GESTION PARENTALE PROJET EDUCATIF LES COQUINS D ABORD STRUCTURE MULTI ACCUEIL A GESTION PARENTALE PROJET EDUCATIF L association «Les Coquins d abord» est née d une volonté de créer une structure d accueil de la petite enfance, dont le

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

La structuration de l'espace chez l'enfant

La structuration de l'espace chez l'enfant La structuration de l'espace chez l'enfant La structuration de l'espace chez l'enfant est très fortement corrélée à la structuration du temps. L'enfant et l'espace de 0 à 12 ans L'espace subi (0 à 3 mois)

Plus en détail

Les ateliers modelage

Les ateliers modelage Les ateliers modelage Le modelage entraîne des jeux d exploration, de tâtonnement. L objectif principal de cette activité est d entraîner le plaisir de faire. Les différentes «pâtes» La pâte à modeler

Plus en détail

Cahier de progrès. Je sais faire. Ecole Maternelle 2012-2013 PETITE SECTION. Classe de Joëlle

Cahier de progrès. Je sais faire. Ecole Maternelle 2012-2013 PETITE SECTION. Classe de Joëlle Cahier de progrès Je sais faire Ecole Maternelle 2012-2013 PETITE SECTION Classe de Joëlle Le jeu et la manipulation constituent l'essentiel des activités de votre enfant au sein de ma classe. Mais en

Plus en détail

Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles

Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles Enseignements élémentaire et secondaire Instructions pédagogiques Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles NOR : MENE0900711C RLR : 513-2 circulaire n 2009-098 du 17-8-2009

Plus en détail

Carnet de suivi. Ecole de CORBIGNY. Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION

Carnet de suivi. Ecole de CORBIGNY. Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION Carnet de suivi Ecole de CORBIGNY Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2015 / 2016 PETITE SECTION 1 er trimestre Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral Oser entrer en communication

Plus en détail

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE»

STAGE «PLACER L ORAL AU CŒUR DES APPRENTISSAGES DE LA MATERNELLE» Paul est en moyenne section. Il a des difficultés langagières. Son lexique est pauvre. La construction des phrases n est pas toujours présente. Il lui arrive encore de dire des phrases sans verbe. Il est

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes.

Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes. Concevoir une séquence d apprentissage permettant de construire des connaissances, des capacités et des attitudes. Christine Boidron-Jamet (CPC Tours Sud) Claire BEY (CPC Tours Nord) Mission Socle Commun

Plus en détail

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe Nom du stagiaire : Nom de l enseignant associé: Nom du superviseur de stage : Nom de la direction de l école : Bilan Formatif tage de formation à la gestion participative de la classe Baccalauréat en éducation

Plus en détail

Styliste. Document pour les professeurs/es

Styliste. Document pour les professeurs/es Styliste Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours Avenir

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières.

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières. : S-22 : Enseignants et coordonnateurs de français aux cycles 2 et 3 Titre : Et si on passait au français en action? Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur

Plus en détail

Classe découverte maternelle. Auvillar centre de Gâches du 10 au 12 juin 2013

Classe découverte maternelle. Auvillar centre de Gâches du 10 au 12 juin 2013 Classe découverte maternelle Auvillar centre de Gâches du 10 au 12 juin 2013 Sommaire Pourquoi une classe découverte? Le choix du centre Le côté administratif Le projet de classe Les activités pendant

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle

Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle Agir et s exprimer avec son corps à l école maternelle M. LENAIN Janvier 2011 Nouvelle grille de lecture des I.O. Juin 2008 Le domaine de l activité physique à l école maternelle est désormais régi par

Plus en détail

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé Référentiel fonction / activités Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d activités techniques et professionnelles. Développe une

Plus en détail

CELESTIN FREINET (1896 / 1966)

CELESTIN FREINET (1896 / 1966) CELESTIN FREINET (1896 / 1966) Instituteur, ses réflexions sur le rôle de l école vont l amener à s intéresser au mouvement d éducation nouvelle qui existe dans de nombreux pays. En 1924, il met en place

Plus en détail

Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu

Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu 1 Evoquer et énoncer par écrit une règle de jeu socialiser à partir d un jeu à règle établir une chronologie des actions menées construire à l oral puis à l écrit une règle de jeu en employant des formules

Plus en détail

Temps de relaxation Relaxation en musique Yoga Contes animés Sophrologie

Temps de relaxation Relaxation en musique Yoga Contes animés Sophrologie Temps de relaxation Relaxation en musique Yoga Contes animés Sophrologie Activités calmes motricité Expression théâtrale Découverte de nouveaux jeux Les 5 sens Lire et faire lire Environnement local Chants

Plus en détail

A la découverte des 5 sens

A la découverte des 5 sens RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES 04.76.38.94.74 Malle pédagogique à destination des assistantes maternelles et des tout-petits A la découverte des 5 sens 1. Présentation Les malles pédagogiques se présentent

Plus en détail

Orientation en maternelle. La rencontre «Orientation Maternelle USEP»

Orientation en maternelle. La rencontre «Orientation Maternelle USEP» La rencontre «Orientation Maternelle USEP» (Exemple d organisation. La forme peut varier selon les lieux le nombre de classes engagées) De nombreux parents sont nécessaires pour le bon déroulement de la

Plus en détail

La maquette et le plan de la classe

La maquette et le plan de la classe La et le plan de la classe D après Faire des mathématiques à l école maternelle Projets pour l école Alain Pierrard, Scéren-Grenoble, 2006 Domaine : Découverte du monde Niveau : GS (milieu ou fin d année)

Plus en détail

Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle?

Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle? Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle? A HOUCHOT Inspection générale de l Education nationale 2011 2012 1881: de la charité

Plus en détail

Programmes 2015 pour l école maternelle

Programmes 2015 pour l école maternelle Dom 1 P1 P2 P3 P4 P5 Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. ML1 MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS L oral Oser entrer en communication

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Claire Goulet CPC ASH - 2010 Claire Goulet - CPC ASH 67-2010 1 La situation de handicap : Elle est différente de la difficulté scolaire

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016 PROJET PEDAGOGIQUE 2015-2016 - Enfants de 3 à 9ans ALSH Lanvallay - mercredi Rappel des grandes lignes du projet éducatif présenté par la municipalité : Répondre aux besoins des familles en matière de

Plus en détail

Les coins-jeux au service des apprentissages CONSTRUCTION. autour du jeu Polydron

Les coins-jeux au service des apprentissages CONSTRUCTION. autour du jeu Polydron FICHE GUIDE n 2 Module de formation Les coins-jeux au service des apprentissages Présentation du coin jeu choisi en vue de son évolution (coin-jeu symbolique ou coin-jeu manipulation) Nom du coin jeu CONSTRUCTION

Plus en détail

Objectifs et attendus des programmes de l'école maternelle

Objectifs et attendus des programmes de l'école maternelle Objectifs et attendus des programmes de l'école maternelle (d'après le BO n 2 du 26 mars 2015) I. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS L'oral Obj 1 : Oser entrer en communication. Obj 2 : Comprendre

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral L écrit O - Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. É - Comprendre des textes écrits sans

Plus en détail

ÉCOLE PRIMAIRE D ÉDUCATION INTERNATIONALE

ÉCOLE PRIMAIRE D ÉDUCATION INTERNATIONALE ÉCOLE PRIMAIRE D ÉDUCATION INTERNATIONALE POUR UNE ÉDUCATION AXÉE SUR LA RECHERCHE STRUCTURÉE ET RÉFLÉCHIE BUT DE L ÉDUCATION INTERNATIONALE Développer chez les jeunes la curiosité intellectuelle, les

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Accueil de Loisirs Périscolaire de POURTOULES Année 2012-2013. Objectif principal :

PROJET PEDAGOGIQUE. Accueil de Loisirs Périscolaire de POURTOULES Année 2012-2013. Objectif principal : Mairie d Orange Direction Affaires Scolaires/Animation Sport Loisirs PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire de POURTOULES Année 2012-2013 L'Accueil de Loisirs fonctionne pendant la période

Plus en détail

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre L E S D O S S I E R S D E L É C O L E D E S L E T T R E S Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre Un projet interdisciplinaire et transversal au musée du Louvre Présentation du projet Les objectifs

Plus en détail

DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION CYCLE 1

DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION CYCLE 1 DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT DE L OPÉRATION ÉDUC PING ÉCOLES PRIMAIRES CYCLE 1 ÉDUC PING É C O L E S P R I M A I R E S Projet éducatif à destination d élèves de classes des écoles maternelles et élémentaires.

Plus en détail

Loisirs Educatifs Enfance-Jeunesse

Loisirs Educatifs Enfance-Jeunesse Loisirs Educatifs Enfance-Jeunesse Le Centre de Loisirs de Connaux 2013 1 Le projet pédagogique est un outil élaboré par le directeur de l Accueil Collectifs de Mineurs en concertation avec son équipe

Plus en détail

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él Comment aider les élèves? De quoi l él a-t-il besoin pour être bien en classe? 1 Relation école/familles La relation école-familles doit permettre aux parents : d' avoir une meilleure compréhension du

Plus en détail

Domaines arts du visuel et arts du son

Domaines arts du visuel et arts du son Domaines arts du visuel et arts du son Découvrir des œuvres contemporaines à travers des explorations sonores et plastiques Un parcours construit à partir de séquences menées par N.Brianceau et L.Puig

Plus en détail

Mon cahier de progrès Mein Fortschrittsheft

Mon cahier de progrès Mein Fortschrittsheft Mon cahier de progrès Mein Fortschrittsheft Nom de l élève :... 1 PRÉAMBULE Qu est-ce qu un cahier de progrès? Un cahier de progrès constitue la mémoire du parcours scolaire d un élève de maternelle, de

Plus en détail

Sensibilisation à la pollution de l air

Sensibilisation à la pollution de l air Sensibilisation à la pollution de l air L air et Moi en Midi-Pyrénées La pollution de l air est un enjeu majeur de santé publique. L impact de la pollution sur notre santé est aujourd hui reconnu de tous

Plus en détail

Formations de Formateurs

Formations de Formateurs Formations de Formateurs Enseignement & Technique Perfectionner son enseignement et sa technique équestre en Dressage, CSO ou CCE Perfectionner son enseignement et sa technique équestre pour enseigner

Plus en détail

CP CE1 CE2. Connaissance et compétence associée. - Utiliser le dessin dans toute sa diversité comme moyen d expression.

CP CE1 CE2. Connaissance et compétence associée. - Utiliser le dessin dans toute sa diversité comme moyen d expression. Cycle 2 La représentation du monde Arts plastiques - Réaliser et donner à voir, individuellement ou collectivement, des productions plastiques de natures diverses. - Proposer des réponses inventives dans

Plus en détail

1O min. regroupement

1O min. regroupement Séance 2 Présenter au groupe la production d élève mise de côté et leur faire anticiper ce qui va suivre, leur faire la démonstration de décollage du bonhomme, leur demander d expliquer le résultat obtenu

Plus en détail

ASSOCIATION BADOUMA «Les Caméléons d Afrique» 11, rue Bertrand 34500 BEZIERS

ASSOCIATION BADOUMA «Les Caméléons d Afrique» 11, rue Bertrand 34500 BEZIERS ASSOCIATION BADOUMA «Les Caméléons d Afrique» 11, rue Bertrand 34500 BEZIERS Waldec: W341001749 N SIRET. 51150143900018 APE. 9499Z Tel. 04.67.21.52.68 - Portable : 06.50.60.46.43 Email. cameleons-dafrique@wanadoo.fr

Plus en détail

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 Issu de la réforme des rythmes scolaires Les principes de la réforme: Améliorer les conditions d apprentissage

Plus en détail

LA LECTURE SUIVIE AU CYCLE II

LA LECTURE SUIVIE AU CYCLE II LA LECTURE SUIVIE AU CYCLE II Animations du 11 et du 19 mars 2015 PLAN DE L ANIMATION Le choix des œuvres supports La démarche Les activités Ch.Jauneau CPAIEN 68 Définition de la lecture suivie C est une

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DE LA MICROCRECHE «Les palmiers»

LIVRET D ACCUEIL DE LA MICROCRECHE «Les palmiers» LIVRET D ACCUEIL DE LA MICROCRECHE «Les palmiers» Bienvenue à et à sa famille La micro-crèche est une structure d accueil collectif régulier d une capacité de dix enfants. C est une formule de garde qui

Plus en détail

UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique

UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique L UAPE Arc-en-ciel est un lieu d accueil pour les écoliers inscrits entre la 1 enfantine et la 6 primaire à l école des Collines, dont l objectif principal est l épanouissement

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF. «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels»

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF. «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels» PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF «Travailler la motricité fine à partir des Arts Visuels» - é Les jeunes scolarisés à l IMP présentent tous une déficience légère à moyenne. Pour certains d entre eux s ajoutent

Plus en détail

ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE)

ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE) ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE) Projet de programme THEATRE option facultative de 1 ère / Statut évolutif / avril 2000 1 / 5 I. DEFINITION

Plus en détail

Mise en place du cahier de vie

Mise en place du cahier de vie Le cahier de vie La mise en place du cahier de vie est une des actions conduites dans le cadre du projet d école. Suite à l arrivée importante de nouveaux élèves, nous avons orienté notre démarche pédagogique

Plus en détail

PRESENTATION DE L EPS

PRESENTATION DE L EPS PRESENTATION DE L EPS I PREAMBULE L EPS, éducation physique et sportive est une pratique d intervention qui exerce une influence sur la motricité du participant. La motricité est un ensemble des fonctions

Plus en détail