CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE"

Transcription

1 Nom : P/Convention A&MO CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE Dans le cadre des contacts préalables à la présente convention, le maître de l ouvrage a exposé à l architecte son programme et les différentes caractéristiques du projet qu il envisage. Les parties ont examiné ensemble les divers aspects de celui-ci et, suite à cette période d étude de faisabilité, ont convenu ce qui suit. ENTRE M. /Mme et/ou la société....(1) Adresse. d une part, ci-après dénommé le maître de l ouvrage. S il s agit d une société, la convention est signée par M. /Mme qui la représente(nt) valablement. ET M. /Mme et/ou la société....(2) Adresse. d autre part, ci-après dénommé l architecte, inscrit au tableau du Conseil Provincial de l Ordre des Architectes du.. S il s agit d une société, la convention est signée par M. /Mme qui la représente(nt) valablement. Il a été convenu ce qui suit : Article 1 OBJET Le maître de l ouvrage confie à l architecte qui accepte la mission d architecture relative aux travaux sur le bien sis à (3) affectation du bien...(4) nature des travaux (5) mode d exécution des travaux (entreprise générale, entreprises séparées).. et ceci, selon le programme annexé qui sera confirmé, complété ou modifié de commun accord à l approbation de l avant-projet. Dans le cas d entreprises générales, l attention du maître de l ouvrage est attirée sur les dispositions de la loi Breyne du 9 juillet 1971 et de l arrêté royal règlementant la construction d habitations à construire ou en voie de construction, dont il vérifiera le respect par l entrepreneur. Article 2 BUDGET ET ESTIMATION 2.1. Les travaux sont estimés sommairement et provisoirement en fonction du programme à un montant hors taxes de. EUR (6). A ce montant, il faut ajouter les peintures, le tapissage et les aménagements des abords, les frais de raccordements et les honoraires de l architecte et des spécialistes.

2 2.2. L estimation de l architecte est indicative. Elle est établie en fonction des données sommaires connues à ce stade et des évaluations moyennes habituelles appliquées en la matière. Il en résulte une marge que les parties s accordent à fixer à 15%, sans préjudice de la nécessité de l actualisation en fonction des éléments précisés ci-après Le budget ne pourra être évalué définitivement que sur la base des soumissions retenues, sous réserve de modifications ou de suppléments demandés par le maître de l ouvrage et de sujétions non prévisibles apparaissant en cours d exécution. L actualisation du coût est en outre liée : 1. aux modifications éventuelles apportées au stade de l avant-projet puis du projet ; 2. aux résultats des études de sol, des études spécialisées et des études et certifications en matière de performance énergétique du bâtiment ; 3. au résultat de la (ou des) soumissions(s) ; 4. à l indexation par référence à l indice ABEX Si l écart entre l estimation précitée et les offres des entrepreneurs dépassent 15%, les parties envisageront les adaptations nécessaires (soit la modification des moyens financiers du maître de l ouvrage, soit la modification du projet en vue de réaliser des économies). Si les parties ne peuvent trouver une solution, chacune d elles pourra résilier la convention moyennant paiement à l architecte de.. % des honoraires qui lui sont dus pour toutes les tranches exigibles jusqu au stade des «opérations de soumission», sans autre dédommagement ou indemnités pour les parties. Article 3 OBLIGATIONS DE L ARCHITECTE 3.1. Le rôle de l architecte. L architecte est le conseiller du maître de l ouvrage, dont il sert les intérêts conformément à la loi du 20 février 1939, l intérêt général et le règlement de déontologie. Il n est pas, sauf convention, son mandataire. Ses obligations sont exclusivement de moyens. Les différents entrepreneurs sont les garants de la bonne exécution et du respect du délai Les prestations de l architecte Elles comportent : l examen du programme et des conditions préalables - l établissement de l avant-projet accompagné d une estimation du coût des travaux l établissement du dossier administratif de demande du permis d urbanisme l établissement des plans d exécution après obtention de l autorisation de bâtir - la rédaction du cahier des charges accompagné des métrés et de l estimation. - la coordination des études de stabilité et techniques spéciales la collaboration aux opérations de soumission et d adjudication. En cas de marché public, le rapport de soumission est contrôlé par un juriste spécialisé désigné et à charge du maître de l ouvrage le contrôle de l exécution des travaux. Celui-ci consiste en une direction d ensemble excluant le contrôle permanent ou une surveillance. Il comporte les directives nécessaires pour assurer la bonne exécution des travaux. L architecte informe le maître de l ouvrage et l entrepreneur des vices, manquements et malfaçons qu il décèle. Il conseille le maître de l ouvrage sur les mesures à prendre. Les visites de chantier sont consignées. - la vérification des états d avancement. - l assistance aux opérations de réception Coordination des entreprises. En cas d entreprise générale, la coordination incombe à l entrepreneur. En cas de corps d états séparés, la coordination incombe au maître de l ouvrage qui peut la confier à son architecte ou à un bureau spécialisé avant la rédaction du cahier des charges Les études spécialisées. L architecte conseille en temps utile le maître de l ouvrage sur la nécessité de la désignation de bureaux d études spécialisés (stabilité, technique spéciales, Code du Bien Etre, etc.). A cet effet des conventions écrites, préalablement approuvées par l architecte, sont établies entre le maître de l ouvrage et ces bureaux spécialisés. Si le maître de l ouvrage charge l architecte d établir ces conventions en son nom, le maître de l ouvrage en reste le cocontractant et s engage à en assumer toutes les obligations Les coordinations pour la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers ne sont pas incluses dans le présent contrat Demandes de primes et subsides. Toute demande d assistance en matière de primes, subsides et autres avantages doit faire l objet d un complément de mission expressément stipulé et convenu Certification PEB Le présent contrat ne porte ni sur la certification ni sur la responsabilité de la performance énergétique des bâtiments (PEB), pour lesquelles il appartient au maître de l ouvrage de contracter avec une personne dûment

3 agréée, habilitée et assurée. Néanmoins, l architecte s engage à répondre aux éventuelles demandes qui lui seront adressées par ces personnes dans le cadre de l accomplissement de sa tâche, et à en tenir compte dans le projet. Article 4 OBLIGATIONS DU MAITRE DE L OUVRAGE 4.1 Il s engage à disposer en temps utile des fonds nécessaires au respect de la présente convention et des contrats d entreprise Il transmet à l architecte tous documents concernant le projet tels les titres de propriété, les plans de bornage, nivellement, les prescriptions urbanistiques, les résultats des essais de sol (capacité portante, nappe phréatique), les nuisances dues au voisinage, les servitudes ainsi que le permis d urbanisme et ses annexes Il signe tous documents et effectue toutes démarches nécessaires à l obtention des autorisations afférentes aux travaux convenus et exerce personnellement, le cas échéant, toute voie de recours contre l autorité concernée ou les tiers Il renonce à tout recours à l encontre de l architecte en cas de non obtention du permis d urbanisme, sauf pour une raison qui serait imputable à ce dernier Si le maître de l ouvrage n entreprend pas les travaux ou ne les poursuit plus dans les deux ans qui suivent la réception du permis d urbanisme, l architecte est en droit de considérer que la convention est résiliée et peut faire application des modalités reprises à l article 8.4. de la présente convention. Dans ce cas, il appartient au maître de l ouvrage de prendre toutes les dispositions pour éviter tout dommage Il fixe son choix sur des entrepreneurs compétents et solvables qui lui prouvent l accès à la profession pour les travaux confiés et qu ils sont en ordre pour leurs obligations en matière sociale et fiscale Il veille à ce que les entrepreneurs disposent des assurances prévues au cahier des charges Il prévient l architecte, par pli recommandé, du début des travaux et ordonne à son géomètre de contrôler les bornes et l implantation Il ne fait aucun paiement s il n est pas en possession des documents prévus au cahier des charges ou au contrat d entreprise Pour tout état d avancement ou paiement, il doit obtenir l accord écrit de l architecte Il s interdit d interférer dans la mission confiée à l architecte et notamment de donner des ordres directement aux entrepreneurs. Si nécessaire, le maître de l ouvrage met l entrepreneur en demeure d obtempérer aux remarques émises par l architecte Le maître de l ouvrage se réservant la fourniture de certains matériaux déclare être compétent pour les réceptionner et vérifier leur conformité au cahier des charges. Il s engage à fournir ces matériaux dans les délais requis. Le maître de l ouvrage se réservant l exécution de certains travaux déclare être compétent en la matière Coordinateur sécurité-santé L attention du maître de l ouvrage a été attirée sur les obligations légales qui lui sont imposées par la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail concernant les chantiers temporaires ou mobiles. Le maître de l ouvrage a été informé par l architecte de toutes les obligations qui lui incombent résultant de ces dispositions légales et réglementaires Ouvrage d une surface totale inférieure à 500 m² La désignation obligatoire du coordinateur sécurité-santé fait l objet d une convention entre ce dernier et l architecte. Le maître de l ouvrage sera cosignataire de ce contrat précisant les honoraires du coordinateur en fonction de l importance de sa mission. Les honoraires du coordinateur seront payés directement par le maître de l ouvrage après approbation de chaque tranche de paiement par l architecte. Le maître de l ouvrage sera cocontractant du coordinateur ; il pourra exercer directement tous droits et actions de ce chef à l égard du coordinateur Ouvrage d une surface totale égale ou supérieure à 500 m². Le maître de l ouvrage s engage à désigner un coordinateur sécurité-santé dès l approbation de l avant-projet, une copie du contrat étant remise à l architecte. Article 5 HONORAIRES DE L ARCHITECTE 5.1. Les honoraires sont calculés sur la valeur globale des travaux (7) c est-à-dire sur toute dépense que le maître de l ouvrage fera pour la réalisation des travaux nécessaires à la destination du bien et ce jusqu à leur complet achèvement. Dans celle-ci est comprise la valeur des travaux exécutés par le maître de l ouvrage lui-même et les matériaux livrés par ses soins y compris les peintures mais pas les taxes. La fixation des abattements pécuniaires et amendes de retard sont sans influence sur les honoraires Les honoraires de l architecte sont fixés et exigibles comme suit : Provision : Avant-projet (voir art ) Dossier administratif (voir art ) Dossier d exécution, y inclus la coordination des études spécialisées et des exigences du coordinateur sécurité-santé (voir art ) Frais de vérification par soumissionnaire (8) Marché par lots séparés Coordination des entreprises (voir art. 3.3.): par le maître de l ouvrage, - par le spécialiste, - par

4 l architecte Contrôle de l accès à la profession et de l enregistrement des entrepreneurs : - par le maître de l ouvrage - par l architecte Contrôle-réception suivant état d avancement : Autres prestations : (9) Autre mode de calcul : Les documents sont fournis au maître de l ouvrage en un exemplaire. Les exemplaires supplémentaires sont portés en compte au prix de :...EUR/m². Pour les A3 :....EUR/p. Pour les A4 :....EUR/p Les taxes sont à charge du maître de l ouvrage et ne sont pas incluses dans les chiffres ci-avant Toute contestation d honoraires doit, sous peine de déchéance, être motivée et adressée par lettre recommandée, endéans le délai de paiement de la facture s y rapportant avec un maximum de quinze (15) jours calendrier à partir de la date de la facture. Toute facture due, incontestée et impayée à son échéance sera, sur réception d une mise en demeure, de plein droit majorée d une indemnité forfaitaire de quinze pourcent (15%), ainsi que des intérêts de retard au taux annuel de dix pourcent (10%) jusqu à parfait paiement, outre l ensemble des frais d huissiers et d avocats, débours et autres dépens nécessités par le défaut ou le retard de paiement. De même, en cas de non-paiement à l échéance, le prestataire pourra suspendre sa mission à condition d en avertir le maître d ouvrage par lettre recommandée au moins quinze (15) jours à l avance Toute prestation supplémentaire à l accomplissement de la mission définie par la présente convention, et non imputable à l architecte est rémunérée par le maître de l ouvrage au tarif suivant :...(10) Article 6 Article 7 RESPONSABILITÉS ET ASSURANCES 6.1. La responsabilité civile professionnelle de l architecte est couverte par une assurance souscrite auprès de la compagnie AR-CO. Police : DP Dès le début du chantier, le maître de l ouvrage fait assurer l immeuble des conséquences d incendie, dégâts des eaux, tempête, grêle, gel et neige, bris de vitrage, vols, responsabilité civile, troubles de voisinage (art. 544 C.C), chômages commerciaux, conséquences des faillites des intervenants, notamment pour leur responsabilité professionnelle (11) 6.3. Le maître de l ouvrage s assure pour les travaux qu il exécute ou pour la fourniture qu il se réserve L architecte n est pas responsable des défauts internes de conception ou de fabrication des matériaux et fournitures L architecte n assume pas les conséquences pécuniaires des erreurs et fautes des autres intervenants à l acte de bâtir. En cas de fautes de plusieurs édificateurs ayant concouru au même dommage, l architecte sera tenu à réparer et indemniser le maître de l ouvrage uniquement à concurrence du pourcentage correspondant à sa propre faute par rapport au pourcentage correspondant à la faute des autres édificateurs, et à l exclusion de celui-ci La réception provisoire met fin aux responsabilités contractuelles de l architecte, pour tout ce qui a été accompli jusqu à celle-ci Elle vaut agréation des prestations de l architecte ainsi que de l ouvrage et des travaux dans leur état apparent et connu du maître de l ouvrage, sauf pour les manquements ou vices qui seraient expressément réservés lors de celle-ci. Elle constitue la date du départ du délai de responsabilité décennale stipulé aux articles 1792 et 2270 du code civil La responsabilité de l architecte pour vices cachés autres que graves prévus à l article 1792 du Code civil s étend sur une période d un an à partir de la réception provisoire. Ces vices doivent être dénoncés durant cette période Le maître de l ouvrage convient avec les entrepreneurs ce qui suit. En cas d'accident du travail, l'entrepreneur et ses ayants causes renoncent à tout droit et action à l'égard du maître de l'ouvrage, de l'architecte, de l'ingénieur et du coordinateur de sécurité, sauf si l'infraction ou l'accident a été causé par une faute intentionnelle. La présente clause constitue une stipulation pour autrui; en conséquence l'entrepreneur fait insérer la présente clause dans les contrats de sous-traitance et les contrats d'assurance légale des accidents du travail, dans le cas contraire, il garantit les dénommés ci-avant. RÉCEPTION DES TRAVAUX 7.1. Les ouvrages font l objet d une réception provisoire lorsqu ils sont, dans leur ensemble, terminés. La réception entraîne agréation par le maître de l ouvrage des travaux dans leur état apparent et constitue donc le point de départ de la responsabilité décennale L architecte assistant le maître de l ouvrage lors des réceptions, apprécie si les malfaçons éventuelles doivent entraîner une réfection, un abattement pécuniaire ou le refus de recevoir. Ainsi éclairé, le maître de l ouvrage ne peut passer outre qu à ses risques et périls La réception provisoire est constatée par un procès-verbal signé par le maître de l ouvrage, l architecte, les spécialistes éventuels et l entrepreneur.

5 Ce PV acte les éventuelles retenues pour réfections et moins-values. En cas de carence de l une des parties, l architecte dressera pour le maître de l ouvrage un procès-verbal de carence qui décrira la situation de la construction ainsi que les travaux ou remèdes restant à exécuter et fixera les moins-values éventuelles. Le paiement du solde d entreprise, l occupation ou la prise de possession sans aucune réserve équivalent à la réception provisoire, aux risques et périls du maître de l ouvrage Le maître de l ouvrage transmet par recommandé les procès-verbaux aux parties absentes à la signature Sauf application de la loi Breyne, la réception définitive est acquise tacitement, sauf objection motivée du maître de l ouvrage, un an après la réception provisoire. Article 8 FIN DU CONTRAT 8.1. Le contrat prend fin à la réception provisoire à l exception des dispositions légales en matière de responsabilité décennale et de l obligation d assistance du maître de l ouvrage jusqu à réception définitive Le présent contrat est conclu en considération de la personnalité des parties. En conséquence, le décès de l une d elles ou la disparition de la personne morale entraîne automatiquement la fin du contrat Si le maître de l ouvrage décide de céder le projet, l architecte examinera avec le candidat repreneur la possibilité de poursuivre la mission architecturale. À défaut d y parvenir, le maître de l ouvrage paiera à l architecte les honoraires pour les prestations exécutées ainsi que l indemnité de résiliation prévue à l article En tout temps, le maître de l ouvrage peut résilier unilatéralement la convention sans motif. Dans ce cas, le maître de l ouvrage paie les honoraires pour les prestations accomplies par l architecte, ainsi qu une indemnité forfaitaire du chef de manque à gagner, fixée à 25% des honoraires qui auraient été promérités pour les prestations restant à accomplir. En cas de résiliation anticipée, la responsabilité décennale éventuelle de l architecte prend cours à la date de cette décision. L abandon du projet par le maître de l ouvrage est considéré comme une résiliation unilatérale de ce dernier L architecte peut résilier unilatéralement la présente convention. S il renonce sans motif valable à poursuivre une mission qu il a acceptée, il n a droit qu aux honoraires dus pour les prestations accomplies, sous réserve d une indemnisation éventuelle du maître de l ouvrage en raison du préjudice subi ; cette indemnisation ne pourra jamais dépasser 25% des honoraires qui auraient été dus pour les prestations restant à accomplir. Si la décision de résiliation de l architecte est fondée sur une faute du maître de l ouvrage, il aura droit au paiement de ses honoraires, augmentés de l indemnité fixée à l article 8.4. Par ailleurs, le maître de l ouvrage s oblige à prendre toutes les mesures utiles pour procéder au remplacement de l architecte défaillant dans les meilleurs délais et à limiter son préjudice éventuel Lorsque l exécution du présent contrat ne peut être poursuivie pour des motifs qui ne sont pas imputables à une faute commise par l une ou l autre partie, tels que cas de force majeure, maladie grave, incapacité, refus du permis d urbanisme pour des raisons non imputables aux parties, etc., le maître de l ouvrage versera à l architecte les honoraires pour les prestations accomplies. Dans ce cas, aucune indemnité ne sera due à l une ou l autre partie. Article 9 DROITS D AUTEUR L architecte conserve toujours ses droits d auteur et notamment l entière propriété artistique de ses plans, études, avant-projets, etc. avec l exclusivité des droits de reproduction, sous quelque forme que ce soit, tant des documents que de l ouvrage sur lequel il a en outre le droit de faire apposer sa signature à ses frais. Article 10 DIVERS Sauf urgence, les parties s interdisent toute citation en justice sans mise en demeure préalable Les parties mettront tout en œuvre pour régler amiablement et transactionnellement tout litige qui pourrait survenir à l occasion de l interprétation et de l exécution du présent contrat Seuls les tribunaux sont compétents pour connaître les litiges éventuels entre parties. Suivant la loi du 26 juin 1963, le Conseil provincial de l Ordre au tableau duquel l architecte est inscrit, peut intervenir dans les différends en matière d honoraires à la demande conjointe des parties. Fait à le.., en autant d exemplaires que de parties, chacune reconnaissant avoir reçu un exemplaire identique et signé.

6 Les parties déclarent expressément que chaque article de la présente convention a été intégralement négocié et accepté sans réserve. La présente a été signée après un temps de réflexion de huit jours. L architecte Le maître de l ouvrage Notes (1) S il s agit de personnes physiques, pour chaque conjoint marié, indiquer le nom de famille et prénom, la profession éventuelle, la nationalité, le domicile. Pour les personnes morales, le siège social, le numéro d entreprise et le nom de celui ou de ceux qui sont statutairement habilité(s) à agir. (2) En cas d association d architectes renseigner l identité de chacun des architectes participant au projet, répondant de la responsabilité professionnelle, et la part de responsabilité de chacun, quelle que soit la cause du sinistre, et sans aucune solidarité entre eux. (3) Adresse, parcelle, numéro cadastral, endroit, surface du terrain. (4) Habitation, bureaux, etc. (5) Construction nouvelle, transformation, etc. (6) L estimation est donnée uniquement à titre d information. (7) La valeur comprend le décompte final des différentes entreprises, augmenté de l estimation, au prix du marché, des travaux exécutés par le maître de l ouvrage ou des fournitures qu il s est réservées ; les indemnités de retard ou les abattements pécuniaires pour malfaçons ne sont pas déduits (8) Le nombre de soumissionnaires étant imprévisible un montant forfaitaire est prévu par soumissionnaire. (9) A spécifier : - pour demandes de primes, subsides et prêts - demande de raccordements aux différents réseaux - investigations préalables - conformité au Code du Bien-Etre, - etc. (10) exemples : - modification à la demande du maître de l ouvrage, d un tiers ou d une autorité - conséquences d une faillite ou d une prolongation de plus de trois mois du délai de construction, etc. - démarches administratives exceptionnelles (monuments et sites, commission consultative, commission de concertation, etc.) (11) Voir notamment la police Globale du Maître de l Ouvrage produite par AR-CO, rue Tasson-Snel 22, 1060 Bruxelles tél. 02 / fax : 02 /

CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE

CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE 1 janvier 2014 1 CONVENTION ARCHITECTE / MAÎTRE DE L OUVRAGE Dans le cadre des contacts préalables à la présente convention, le maître de l ouvrage a exposé à l architecte son programme et les différentes

Plus en détail

NEWS 16. Éditorial. On obtient justice plus rapidement en rendant justice à la partie adverse.

NEWS 16. Éditorial. On obtient justice plus rapidement en rendant justice à la partie adverse. NEWS Numéro 16 / 1 er semestre 2010 On obtient justice plus rapidement en rendant justice à la partie adverse. Le mahatma Gandhi Éditorial Un premier acte important : La convention d architecture architecte

Plus en détail

ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET. Programme du bâtiment

ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET. Programme du bâtiment OAI ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CONTRAT-TYPE ARCHITECTE RECOMMANDATION DE L OAI POUR LE SECTEUR PRIVÉ ENTRE CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET CI-APRÈS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Définition Générale du contrat Article 1 er - LOIS ET REGLEMENTS Le présent contrat est passé dans le cadre des dispositions des articles L 231-1 à L 231-13 du Code de la Construction

Plus en détail

CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan

CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan CONTRAT DE CONTRUCTION DE MAISON INDIVIDUELLE avec fourniture de plan CONDITIONS GENERALES Article 1 Lois et règlements Le présent contrat est passé dans le cadre des dispositions des articles L 231-1

Plus en détail

«REMPLACEMENT MOYENS D IMPRESSION : PHOTOCOPIEURS / MFP IMPRIMANTES / PRINTERS - LOGICIEL GESTION DE FLUX»

«REMPLACEMENT MOYENS D IMPRESSION : PHOTOCOPIEURS / MFP IMPRIMANTES / PRINTERS - LOGICIEL GESTION DE FLUX» «REMPLACEMENT MOYENS D IMPRESSION : PHOTOCOPIEURS / MFP IMPRIMANTES / PRINTERS - LOGICIEL GESTION DE FLUX» CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES - 1 / 9-13/11/2014 ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT ET DISPOSITIONS

Plus en détail

MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE

MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE ENTRE LES SOUSSIGNES : d une part Nom adresse.. ; Titulaire de droits réels de l immeuble ci-après désigné. Ci-après dénommé(s) «le mandant». d autre part L'Association

Plus en détail

Conditions générales de vente (version 2014.01)

Conditions générales de vente (version 2014.01) Conditions générales de vente (version 2014.01) 1. Champ d application 1.1. Les conditions suivantes (dénommées ci-après Conditions Générales ) s appliquent tant aux contrats de vente qu aux contrats d

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

COMMISSION DE CONCILIATION REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION

COMMISSION DE CONCILIATION REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION COMMISSION DE CONCILIATION BOUWUNIE CONFEDERATION CONSTRUCTION FAB NAV TEST-ACHATS REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COMMISSION DE CONCILIATION CONSTRUCTION 1. Dispositions générales Article 1 La Commission

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 TRAVAUX

Plus en détail

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Département de la CORSE DU SUD COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Cahier des clauses administratives particulières Réfection du parvis du parking de la place de la fontaine Marché de Travaux Marché n 7-2014 Procédure

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Conditions générales de Ventes

Conditions générales de Ventes CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA SOCIETE RELATIA DEFINITIONS : Pour la bonne compréhension des présentes, il est convenu des définitions suivantes : «Le Client» : toute société qui contracte en vue

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP )

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP ) PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFET DE PARIS Direction de la Modernisation et de l Administration Mission des moyens généraux Bureau des marchés et de la logistique, 75911 PARIS CEDEX 15 pref-marches75@paris.gouv.fr

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (CCAP) Article 1 Objet de la consultation Article 1.1

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL. Ce logement a été attribué en tenant compte, notamment, de la situation sociale, familiale et financière du locataire.

CONTRAT DE BAIL. Ce logement a été attribué en tenant compte, notamment, de la situation sociale, familiale et financière du locataire. CONTRAT DE BAIL 1. La société HABITATIONS SUD Luxembourg SCRL Dont l adresse est la suivante : 18, rue des Métallurgistes 6791 ATHUS (Siège social) 9, rue de la Sambre 6700 ARLON (Siège administratif)

Plus en détail

Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY

Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de Solutré-Pouilly Route de la Roche 71960 SOLUTRE-POUILLY Tel : 03.85.35.81.90 / Fx : 03.85.35.88.07 e-mail : mairie-de-solutre-pouilly@wanadoo.fr Site internet : http://www.mairie-solutre-pouilly.fr

Plus en détail

MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION

MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION Dans les sept jours ouvrables à compter du lendemain de la signature du présent contrat, le consommateur a le droit de renoncer à son achat, sans frais, à la condition

Plus en détail

CONTRAT D ENTREPRISE

CONTRAT D ENTREPRISE BUILDING H, 3 bis rue Jean BIGOT 63500 Issoire membre du groupe HOLDING H SAS au capital de 21.000, siège social 66 Avenue des Champs Elysées 75008 Paris SIRET : 75210135200017 TVA intracommunautaire FR66752101352

Plus en détail

Lennon Leberre Joncour MARCHE DE TRAVAUX

Lennon Leberre Joncour MARCHE DE TRAVAUX c ONTRAT DE TRAVAUX Lennon Leberre Joncour MARCHE DE TRAVAUX MARCHES DE TRAVAUX PRIVES Sur la base de la norme AFNOR P. 03-001 Edition décembre 2000 Le présent contrat est conclu conformément aux conditions

Plus en détail

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS L exécution d un chantier ou d une prestation de service sur une période relativement longue conduit quasi-inévitablement à des divergences de points de vue entre

Plus en détail

Convention de Designer

Convention de Designer http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Convention de Designer Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES POUVOIR ADJUDICATEUR : MAIRIE DE VERDALLE OPERATION : Marché de travaux - aménagement du parking et espace de loisirs de l école municipale de Verdalle MARCHE N 01/2015 MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE - ARTICLES 26, 28 et 29 DU CODE DES MARCHES PUBLICS - OBJET du MARCHE : Etude relative au projet de fusion entre les communautés de communes de

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE?

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? 1. Introduction 1.1 La loi du 15 février 2006, relative à l exercice

Plus en détail

Lettre de consultation

Lettre de consultation Lettre de consultation Objet : Invitation à remettre offre pour un Marché de services relatif à l apprentissage des disciplines acrobatiques aériennes. Référence du dossier : MOR 1088811/Consultation/008/2015

Plus en détail

Marché Public de Services MARCHE D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Marché Public de Services MARCHE D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Marché Public de Services VILLE D HERLIES MARCHE D ASSURANCES Prestation de services d Assurances Dommages Ouvrage pour la construction, Tous Risques Chantier, Responsabilité Civile du Maître d Ouvrage

Plus en détail

23. L utilisateur et Plus Uitzendkrachten s engagent à ne rien faire qui puisse entraîner des comportements discriminatoires.

23. L utilisateur et Plus Uitzendkrachten s engagent à ne rien faire qui puisse entraîner des comportements discriminatoires. CONDITIONS GENERALES 1. Les présentes conditions générales sont établies d après la loi du 24-07-1987 sur le travail temporaire, le travail intérimaire et la mise de travailleurs à la disposition d'utilisateurs,

Plus en détail

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA Cahier des Clauses Administratives Particulières Page 1 sur 10 «TMPNOMRED» CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE Agence Engel & Völkers Fort Jaco Tel + 32 2 256 07 17 Fax + 32 2 256 07 18 www.engelvoelkers.com/be fortjaco@engelvoelkers.com IPI N 503071 Dans les sept jours ouvrables,

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE N 1 CONDITIONS PARTICULIERES ENTRE LES SOUSSIGNES : MAITRE DE L OUVRAGE Mr Nom :... Prénom :... Mme Nom de Jeune fille :... Prénom : Agissant solidairement

Plus en détail

MAPA N 02 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Travaux de Maintenance sur téléskis de la Station des Monts d Olmes

MAPA N 02 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Travaux de Maintenance sur téléskis de la Station des Monts d Olmes MAPA N 02 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Travaux de Maintenance sur téléskis de la Station des Monts d Olmes PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) MAITRE D'OUVRAGE

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données COMMUNE DE VENDENHEIM MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES () Maître d Ouvrage 12, rue Jean Holweg 67550 VENDENHEIM Tél : 03.88.69.40.20 Fax

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

sia Contrat relatif aux prestations Nr. 1002 de l architecte 2003 Concernant le projet: le mandant nom / adresse: confie à l architecte mandataire, 1

sia Contrat relatif aux prestations Nr. 1002 de l architecte 2003 Concernant le projet: le mandant nom / adresse: confie à l architecte mandataire, 1 sia Contrat relatif aux prestations Nr. 1002 de l architecte 2003 Concernant le projet: le mandant nom / adresse: confie à l architecte nom / adresse: le mandat décrit dans le présent contrat: mandataire,

Plus en détail

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION FIN DE CHANTIER Article 1792-6 du Code civil DEFINITION DE LA RECEPTION «La réception est l'acte par lequel le maître de l'ouvrage déclare accepter l'ouvrage avec ou sans réserves. Elle intervient à la

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Société Anonyme d Economie Mixte Locale BP 237 20294 BASTIA : 04.95.32.80.55 : 04.95.34.01.14 MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières. Marché de prestations de services Marché Assurances. Commune de COUX. Numéro du marché : 2014_002

Cahier des clauses administratives particulières. Marché de prestations de services Marché Assurances. Commune de COUX. Numéro du marché : 2014_002 Cahier des clauses administratives particulières Marché de prestations de services Marché Assurances Commune de COUX Numéro du marché : 2014_002 CCAP-n 2014_002, Assurances 1 / 13 Sommaire 1. Objet du

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE ACTE D ENGAGEMENT

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE ACTE D ENGAGEMENT MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE : Prestations de services d assurances concernant la souscription d une assurance dommage-ouvrages dans

Plus en détail

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières)

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) «Services de photocopie / impression / scanner à l Observatoire de la Côte d Azur» C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Observatoire de la Côte

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MAIRIE DE LAMOTTE BEUVRON 41 AVENUE DE L HOTEL DE VILLE 41600 LAMOTTE BEUVRON MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Cahier des Clauses Administratives Particulières Objet de la consultation :

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d AGROCAMPUS OUEST

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d AGROCAMPUS OUEST Page 1 sur 13 MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Remplacement des canalisations EU du centre d Angers d PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du code des marchés publics)

Plus en détail

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 Conditions générales et Tarif de Maître BECK Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 1. L avocat BECK travaille au mieux des intérêts du client sur base des présentes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions

Plus en détail

Conditions générales de vente et de mise en service

Conditions générales de vente et de mise en service Conditions générales de vente et de mise en service Article 1: Applicabilité des conditions générales - Etendue des obligations 1.1 Le simple fait de confier à KSB une commande, un travail ou un service,

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

Conditions générales de prestations de services

Conditions générales de prestations de services Conditions générales de prestations de services Article 1 Objet Les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de préciser les modalités d intervention de GEVERS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour

Plus en détail

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION (Loi du 30/07/1979 et A.R. 05/08/1991) CONDITIONS GENERALES Article 1 Définitions Preneur d assurance : SUIVANT LE

Plus en détail

Contrat de création d un site web

Contrat de création d un site web http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de création d un site web Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif

Plus en détail

«SOCIETE DU LOGEMENT DE GRACE-HOLLOGNE» Société coopérative à responsabilité limitée agréée par la Société Wallonne du Logement

«SOCIETE DU LOGEMENT DE GRACE-HOLLOGNE» Société coopérative à responsabilité limitée agréée par la Société Wallonne du Logement «SOCIETE DU LOGEMENT DE GRACE-HOLLOGNE» Société coopérative à responsabilité limitée agréée par la Société Wallonne du Logement Siège social Rue Nicolas Defrêcheux 1-3 à 4460 Grâce-Hollogne Téléphone :

Plus en détail

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL Il a été convenu ce qui suit entre : La société de gestion de la technopole de Sfax, société anonyme au capital de 01 million de dinars immatriculée

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INSTITUT IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX OPH MONTIGNY Direction Générale Service marchés publics 9 rue Pougin 57950 MONTIGNY LES METZ Tél: 03 87 63 08 28 REMPLACEMENT DE CONDUITE ECS EN VIDE SANITAIRE 57-59-61, ALLEE

Plus en détail

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part Accord-cadre n A10-951 Objet de l accord-cadre: FOURNITURE DE CORBEILLES MURALES VIGIPIRATE Entre les soussignés Société Aéroports de Lyon SA à Directoire et Conseil de Surveillance Capital de 148 000

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MAITRE D'OUVRAGE Date limite de réception des offres : 16 octobre 2015 à 12 h. OBJET DE LA CONSULTATION MARCHE D ASSURRANCE VILLE DE SEES Sommaire Article

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION 2 13-075 ANNEXE A LA DELIBERATION 3 13-075 Convention de transfert temporaire de maîtrise d ouvrage conclue en vue de la réalisation des travaux de mise en conformité de la sécurité incendie du groupe

Plus en détail

www.ordredesarchitectes.be

www.ordredesarchitectes.be Vous prévoyez de bâtir une habitation ou de rénover votre lieu de vie. Ce qui est souvent vu comme un choix lourd, voire angoissant, est surtout une belle opportunité de créer quelque chose qui vous ressemble

Plus en détail

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991)

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991) Baloise Insurance est le nouveau nom de Nateus SA et de Nateus Life SA (depuis la fusion juridique avec Mercator Assurances SA jan. 2013) et réunit les activités des compagnies d assurances susmentionnées.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LA S.A. MONS.EXPO

CONDITIONS GENERALES DE LA S.A. MONS.EXPO EB/EB/AD - D3239/12 DE LA S.A. MONS.EXPO Article 1 Pour la compréhension des présentes conditions générales, il y a lieu d entendre les termes suivants comme suit : - : La société anonyme MONS.EXPO dont

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES DE TRAVAUX Ordonnance - Pôle programme de travaux et maintenance du patrimoine 1 square de la Résistance BP 114 38209 VIENNE CEDEX Tél: 0474783900 TRAVAUX POUR LA REFECTION DE MURETS SUR DIFFERENTES

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX SERVICE TECHNIQUE Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

Plus en détail

CHAPITRE I : GENERALITES

CHAPITRE I : GENERALITES N Pirae, le Cahier des clauses administratives particulières «Acquisition et mise en œuvre d'un progiciel de gestion des ressources humaines, des prestations et des mises à jour inhérentes pour les modules

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) 1. Objet du marché - Dispositions générales : Objet du marché Emplacements : Les stipulations du présent cahier des clauses administratives particulières

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX Contrat régi par la réglementation générale applicable aux Marchés d'etat et notamment le Cahier des Clauses Administratives Générales

Plus en détail

Conditions générales de Vente pour la Fourniture et l Installation d une Centrale Photovoltaïque

Conditions générales de Vente pour la Fourniture et l Installation d une Centrale Photovoltaïque Page 1 of 6 Conditions générales de Vente pour la Fourniture et l Installation d une Centrale Photovoltaïque DEFINITIONS Installations : Les panneaux solaires photovoltaïques, leur support, les onduleurs,

Plus en détail

Conditions générales vente en ligne

Conditions générales vente en ligne Page 1 de 6 Conditions générales vente en ligne Article 1 Introduction 1.1. D une part, les présentes conditions générales règlent l utilisation du site de vente ayant pour url www.jungheinrich.be/webshop

Plus en détail

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration.

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration. M...... Madame, Monsieur, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d expert-comptable pour une mission de présentation des comptes annuels de votre activité. Nous vous remercions de cette marque

Plus en détail

Convention CNV-CA-2015.

Convention CNV-CA-2015. Entre : Et : L Asbl GIAL vzw, dont le siège se situe au 95, Boulevard Émile Jacqmain à 1000 Bruxelles, dûment représentée par : Monsieur Mohamed Ouriaghli, Président du Conseil d administration, et Monsieur

Plus en détail

Conditions Générales "Contract Management" - Version 2015

Conditions Générales Contract Management - Version 2015 Conditions Générales "Contract Management" - Version 2015 1. Objet (a) Les présentes Conditions Générales s appliquent au service offert par exbo au Client dans le cadre du Contrat, qui consiste en la

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Edition 2014 Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014, 15.04.2014 page 1/14 Sommaire 1.

Plus en détail

Marché relatif à L extension de la vidéo surveillance par fibre optique

Marché relatif à L extension de la vidéo surveillance par fibre optique REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité DEPARTEMENT DU GARD VILLE DE BELLEGARDE PIECE N 2 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Marché relatif à L extension de la vidéo surveillance

Plus en détail

COMMUNE DE MONTLAUR HOTEL DE VILLE 1, PLACE DE LA MAIRIE 11220 MONTLAUR Tel : 04 68 24 08 09 Fax : 04 68 24 01 57 Email : mairie.montlaur@wanadoo.

COMMUNE DE MONTLAUR HOTEL DE VILLE 1, PLACE DE LA MAIRIE 11220 MONTLAUR Tel : 04 68 24 08 09 Fax : 04 68 24 01 57 Email : mairie.montlaur@wanadoo. COMMUNE DE MONTLAUR HOTEL DE VILLE 1, PLACE DE LA MAIRIE 11220 MONTLAUR Tel : 04 68 24 08 09 Fax : 04 68 24 01 57 Email : mairie.montlaur@wanadoo.fr MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE Aménagement d un lotissement

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES DE L APPEL D OFFRES N 02/13 RELATIF A LA COUVERTURE DE L EACCE EN MATIERE D ASSURANCES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES DE L APPEL D OFFRES N 02/13 RELATIF A LA COUVERTURE DE L EACCE EN MATIERE D ASSURANCES - CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES DE L APPEL D OFFRES N 02/13 RELATIF A LA COUVERTURE DE L EACCE EN MATIERE D ASSURANCES ARTICLE 1 : OBJET Le présent appel d offres a pour objet la couverture de l EACCE

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) MAÎTRE DE L OUVRAGE MAÎTRE D ŒUVRE OBJET DU MARCHE DESIGNATION DES LOTS DELAI D EXECUTION DELAI DE RETENUE DE GARANTIE OU CAUTION BANCAIRE Communauté

Plus en détail

Mission d Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC)

Mission d Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC) DEPARTEMENT des HAUTES-PYRENEES COMMUNE DE LUZ ST-SAUVEUR Mission d Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC) pour la construction d une caserne de gendarmerie (PSPG) comprenant 13 logements et des

Plus en détail

Contrat-type de bail CONTRAT-TYPE DE BAIL

Contrat-type de bail CONTRAT-TYPE DE BAIL Contrat-type de bail CONTRAT-TYPE DE BAIL 1. La société... dont l adresse (siège social) est la suivante :..., société de logement de service public agréée par la Société wallonne du Logement, représentée

Plus en détail

Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations

Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations p1 Article 1 Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations Dans les limites des crédits budgétaires dûment approuvés, un prêt sous seing privé

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la location de véhicules électriques ou thermiques utilisés dans le cadre de manifestations sportives,

Plus en détail

ANNEXE 1 CONTRAT TYPE DE SYNDIC

ANNEXE 1 CONTRAT TYPE DE SYNDIC ANNEXE 1 CONTRAT TYPE DE SYNDIC (Contrat type prévu à l article 18-1 A de la loi no 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis et à l article 29 du décret

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Edition 2014 Conditions générales d assurance, essais non-cliniques

Plus en détail

TRAVAUX DE REPRISE SUITE AUX INONDATIONS DE NOVEMBRE 2014 - PHASE 1

TRAVAUX DE REPRISE SUITE AUX INONDATIONS DE NOVEMBRE 2014 - PHASE 1 MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE SAINT JEAN DE BARROU Avenue de Narbonne 11360 SAINT JEAN DE BARROU Tél : 04 68 45 91 73 TRAVAUX DE REPRISE SUITE AUX INONDATIONS DE NOVEMBRE 2014 - Cahier des Clauses

Plus en détail

Assurance responsabilité décennale des concepteurs et constructeurs.

Assurance responsabilité décennale des concepteurs et constructeurs. Assurance responsabilité décennale des concepteurs et constructeurs. CONDITIONS GENERALES E n tr e pris e d assu r a n ce s a gréé e pou r pratique r l a branche «R espo ns a bilité c i v i le gé né r

Plus en détail

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient 10 pages dont

Plus en détail