Professionnels de santé. Facturation au fil de l eau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Professionnels de santé. Facturation au fil de l eau"

Transcription

1 Cancérologie Soins palliatifs Facturation au fil de l eau Professionnels de santé 3 avenue du Général Harris- BP CAEN CEDEX 5 tel :

2 Sommaire Bonnes pratiques professionnelles Facturation au fil de l eau : réussir la transition 3 Formations continues para-médicales nsultation para médicale d annonce : le point sur les nouveaux traitements de prise en charge 4 Semaine de la cancérologie 5 Les soins d accompagnement et de fin de vie et la prise en charge de la douleur FIF-PL 6 Réactualiser ses connaissances générales en oncologie FIF-PL 7 Programmes de DPC Réaliser l évaluation oncogériatrique 8 Utiliser les dispositifs veineux centraux : Picc-Line, chambres implantables : pratique de base Utiliser les dispositifs veineux centraux : Picc-Line, chambres implantables : pratique avancée Accompagnement et soins palliatifs 12 Sur commande Manipulation des personnes à mobilité réduite 14 Gestes et postures, port de charges 15 Renforcer la démarche de bientraitance dans un établissement de santé 16 nstruire un chemin clinique : une méthodologie d amélioration continue de la qualité des soins 17 Prise en charge des patients opérés des VADS en cancérologie 18 Informations pratiques 19 Plan d accès 20 Directeur Général : Pr. Khaled MEFLAH DEPARTEMENT ENSEIGNEMENT-RECHERCHE-INNOVATION SERVICE Chef de service : Pr. JF HERON, PH PH Oncologie médicale ntact ordinatrice : L. DEBONNAIRE tel :

3 Bonnes pratiques professionnelles enregistré : n Facturation au fil de l eau : réussir la transition C. Rivallant Tout professionnel intervenant dans le processus de facturation d un établissement de santé (Admissions, Directeur Financier, DIM, ntrôleur de gestion, Responsable Facturation, Référents FIDES, Directeur Informatique ) Groupe limité à 10 personnes 2 journées, soit 15 h d enseignement g Objectifs de formation Mesurer les conséquences de la facturation au fil de l eau sur votre organisation Adapter votre chaîne médico-tarifaire à ces changements. Bénéficier du retour d expérience d un établissement pilote, en production depuis fin sur la facturation directe de l activité externe A l issue de la formation, le stagiaire sera capable de : mprendre et appréhender les enjeux de FIDES Etablir un diagnostic fonctionnel de la chaîne médico-tarifaire et du système d information hospitalier (SIH) Approche pédagogique concrète s appuyant sur un retour d expérience du premier CLCC pilote en France à basculer en production FIDES ACE Préconisations pragmatiques Une documentation pédagogique sera remise à chaque participant Mettre en place un plan d actions correctives S assurer du suivi grâce à des indicateurs et outils de pilotage appropriés ntenu Journée 1 Le calendrier Catherine Rivallant, responsable pédagogique, cadre de département, responsable de la gestion administrative des patients, chef de projet FIDES dans un CLCC pilote Directeur financier Directeur informatique Un déploiement progressif en fonction des établissements Quelles dérogations? L articulation FIDES / PES V2 Les textes officiels FIDES, qu est-ce que ça change? Une facture individuelle et unique par venue Une facturation au fil de l eau Un nouveau regard sur le dossier administratif et le bureau des entrées Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex 5 La nouvelle répartition entre le DIM et la facturation Les impacts en trésorerie Les enjeux La volumétrie de la facturation Dimensionnement des équipes de facturation et des équipes informatiques 700 par personne, pour la formation inter-établissement Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuner pris sur place. Possibilité de formation intra-établissement sur la région bas-normande. Prix sur devis. Nous consulter. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire mment éviter les rejets les plus courants? Le nouveau partenariat avec le Trésor Journée 2 Travail en ateliers pour concevoir un plan d actions FIDES Retour d expérience : Optimisation du circuit du patient Optimisation de l exhaustivité de l activité Date des journées de formation de formation Inscription avant le : (en présentiel) Session mars 2015 FIDES1 samedi 28 février 2015 Session 2 1er- 2 juin 2015 FIDES2 jeudi 30 avril /06/2014

4 Formation para-médicale é l nsultation para-médicale d annonce et modes de prise en charge Dr. C. Delorme Infirmiers et manipulateurs radio hospitaliers participant à un dispositif d annonce selon la mesure 40 du Plan Cancer 1. Groupe limité à 15 personnes. Finalité Réactualiser ses connaissances sur les pratiques de soins en cancérologie et harmoniser le discours dans le cadre de la consultation para-médicale d annonce. 2 jours, soit 15h00 d enseignement Horaires : 9h00-17h00 + visite optionnelle Approche pédagogique et cognitive en groupe présentiel Apports théoriques suivis de temps de questions-réponses Retours d expérience et échanges Exercices pratiques et production de groupe Vidéos - Visite de service Oncologues médicaux Oncologues radiothérapeutes Cadre de santé Chirurgiens cancérologiques Infirmière iè experte Psychologue Médecin douleur A l issue du programme, le stagiaire aura actualisé ses connaissances en cancérologie et sera capable d expliquer au patient son traitement. Savoir expliquer les thérapies nouvelles (ex thérapies ciblées) et informer le patient sur les effets indésirables Etre à jour sur les dernières recommandations des sociétés savantes en cancérologie (AFSOS, SFETD, SFASP ) nnaître les nouveaux modes de prise en charge. Optimiser les grilles d entretien et de dépistage des besoins en soins de support et l échange d information vers les équipes soignantes villehôpital. ntenu Jour 1 : Lundi 26 janvier 2015 Actualités des cancers par localisation tumorale : cancer du sein, cancers urogynécologiques, cancer du poumon, cancers ORL, cancers digestifs. Innovations en radiothérapie (visite du Cyberknife). Crédit photo : Centre François Baclesse Centre François Baclesse Sce Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuner pris sur place. Jour 2 : Mardi 27 janvier 2015 Le Plan Cancer III. Soins de support : point sur les dernières recommandations présentées aux congrès internationaux et nationaux. Applications concrètes dans nos prises en charge (douleur, psychooncologie). Activité physique et cancer. Informations du réseau Onco Basse Normandie. Utilisation des outils de dépistage : travail collaboratif. Nombre de sessions en 2015 : 1 Date des journées de formation de formation Inscription avant le : (en présentiel) Session janvier 2015 ANN1 mercredi 31 décembre :04 06/01/2015 ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Cette formation continue peut valider l étape d approche pédagogique ou cognitive d un programme de DPC 4

5 Formation para-médicale Dr. S. Noal Semaine de la cancérologie Bases fondamentales et actualisation des connaissances Infirmiers Manipulateurs radio Techniciens de laboratoire Diététiciens Aide-soignants Groupe limité à 24 personnes 5 jours, soit 37h50 d enseignement (hors temps de visites de service) Horaires : 8h30-17h00 Approche pédagogique et cognitive en groupe présentiel Apports théoriques suivis d échanges Retours d expérience et échanges en interdisciplinarité Ateliers pratiques en sous-groupe en fonction du profil des participants Visites de service en option Finalité du programme Actualiser et approfondir les savoirs liés à la prise en charge d'un patient souffrant de cancer, conformément aux recommandations de bonnes pratiques professionnelles. A l issue du programme, le stagiaire aura actualisé ses connaissances en cancérologie et renforcé ses compétences dans le soin apporté aux personnes souffrant de cancer, selon son rôle propre : mprendre le cancer : savoir reformuler les bases de la cancérogénèse et son environnement (épidémiologie, dépistage) nnaître le contexte légal et réglementaire de la prise en charge en cancérologie Se situer dans l offre globale de soins en cancérologie et participer dans son rôle propre à la qualité et à la sécurité des soins nnaître les principes d'action des thérapies anti-cancéreuses, les indications, les effets secondaires à surveiller mprendre le cheminement psychologique du malade grave et améliorer ses capacités d écoute Revoir les gestes techniques liés aux soins en cancérologie et les nouveaux dispositifs médicaux Assurer à bon escient un relais vers les soins de support Dr Sabine NOAL, responsable pédagogique, oncologue médical Oncologues médicaux Oncologues radiothérapeutes Cadres de santé Chirurgiens cancérologiques Infirmières expertes Chef de projet en recherche clinique Psychologue Médecin douleur Médecin nutritionniste Assistant social Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex /pers/semaine Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuner pris sur place. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire ntenu Jour 1 : Représentations liées au cancer ; cadre réglementaire : les Plans Cancer ; la cancérogénèse ; épidémiologie, traitements médicamenteux (chimiothérapie, thérapies ciblées, hormonothérapie) ; ateliers soins en sous-groupe. Jour 2 : Mécanismes d action et indications de la radiothérapie, circuit du patient en radiothérapie, curiethérapie ; place de la médecine nucléaire ; prévention et dépistage des cancers, apport de la recherche clinique dans la prise en charge soignante. Jour 3 : Spécificités de la chirurgie oncologique, illustration par la chirurgie des cancers ORL, ateliers soins en sous-groupe ; aspects psychologiques de la prise en charge : mécanismes de défense, relation soignant-soigné, communication. Jour 4 : Point sur les infections associées aux soins ; activités de support et activités transversales, principes de prise en charge de la douleur, plaies et pansements en cancérologie, principes de prise en charge nutritionnelle, impact social du cancer pour le patient et ses proches. Jour 5 : les parcours complexes de soins, introduction aux soins palliatifs ; éthique et démarche de bientraitance, l après-cancer : la reconstruction mammaire, le PPAC ; bilan de la semaine Visites de service : radiothérapie, anatomopathologie, médecine de jour, espace de rencontre et d information. NB. les visites sont organisées en fin de journée (>17h00), sur inscription. Nombre de sessions en 2015 : 1 Dates des journées (en présentiel) de formation Inscription avant le : Session 1 Du 30 nov au 4 dec 2015 ONCO5 samedi 31 octobre

6 Formation paramédicale Infirmiers libéraux Infirmiers salariés travaillant à domicile Groupe limité à 24 personnes 3 jours, soit 22h50 d enseignement Horaires : 8h30-17h00 Apports théoriques illustrés suivis de temps d échanges Travaux en sous-groupes à partir d exercices d application et de cas cliniques Jeux pédagogiques Retours d expérience Dr Marie-Christine GRACH, responsable pédagogique, médecin coordinateur de l équipe mobile de soins palliatifs, chef de service de lits identifiés en soins palliatifs Cyrille LE JAMTEL, responsable pédagogique, psychologue équipe mobile de soins palliatifs, doctorant en psychologie, président du Groupe de Réflexion Ethique Pascale DELACOTTE, infirmière d annonce annonce, infirmière équipe mobile de soins palliatifs médecin nutritionniste assistante sociale intervenants experts des situations spécifiques. Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuners pris sur place. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Les soins d accompagnement et de fin de vie et la prise en charge de la douleur Dr. M.-C. Grach C. Le Jamtel Objectifs de formation Formation agréée FIF-PL La formation vise à renforcer les connaissances et compétences des infirmiers de domicile dans la prise en charge des patients en phase palliative, en fonction des évolutions de la société (éthique, juridique), des soins et des techniques. A l issue de la formation, l infirmier sera capable de : Evaluer les besoins du patient en soins palliatifs et prodiguer les soins techniques et de confort adaptés à la situation ; Evaluer la douleur, savoir transmettre au médecin référent du patient, appliquer les prescriptions inhérentes au traitement de la douleur et savoir surveiller les effets secondaires ; Mettre en œuvre ses capacités relationnelles dans l accompagnement du patient et de son entourage ; Travailler en lien avec les autres professionnels intervenants dans la prise en charge globale du patient, tant à la ville qu à l hôpital ; mprendre ses propres réactions afin de mieux appréhender les situations de fin de vie et y faire face. ntenu Jour 1 : Définition des soins palliatifs ; douleur : mécanismes, évaluation et traitement Echanges et réflexion autour des représentations sur la sémantique des soins palliatifs Définition, historique et droit des soins palliatifs ; souffrance globale et démarche de soins Politique de lutte contre la douleur, traitements médicamenteux de la douleur et effets secondaires ; traitement des symptômes autres que la douleur Jour 2 : Situations cliniques palliatives Nutrition et hydratation en phase palliative : troubles nutritionnels rencontrés, alimentations orales, entérales et parentérales, information du patient et de ses proches, aspects éthiques Soutien psychologique du patient : compréhension du cheminement psychologique du patient, mécanismes d adaptation et de défense ; communication avec les proches Description des symptômes psychiques Les situations spécifiques : les besoins spécifiques du malade en fonction de sa pathologie ou de son âge Prise en charge socio-familiale Jour 3 : Soutien psychologique des soignants mmunication interdisciplinaire, relation ville-hôpital et rôle des réseaux de soins Gestion de l agressivité du patient ou de ses proches L épuisement professionnel chez le soignant Atelier relaxation Discussions Echanges - nclusion Nombre de sessions en 2015 : 1 Date des journées de formation de formation Inscription avant le : (en présentiel) Session mai 2015 ACC-D1 mardi 31 mars

7 Formation paramédicale Infirmiers libéraux Infirmiers salariés travaillant à domicile Groupe limité à 24 personnes 2 jours, soit 15h00 d enseignement Horaires : 8h30-17h00 Apports théoriques illustrés suivis de temps d échanges Travaux en sous-groupes à partir d exercices d application, de cas cliniques, supports vidéos Visite de service Dr. Sabine Noal, responsable pédagogique, médecin oncologue médical chirurgien oncologue cadre infirmier hygiéniste infirmière en oncologie infirmier libéral infirmière équipe mobile de soins palliatifs infirmière coordinatrice du parcours de soins en oncologie médecin radiothérapeute médecin coordinateur de l équipe mobile douleur et soins palliatifs psychologue équipe mobile de soins palliatifs, responsable de Groupe de Réflexion Ethique Réactualiser ses connaissances en oncologie Dr. S. Noal Objectifs de formation Formation agréée FIF-PL Renforcer ses compétences et améliorer son savoir-faire dans la prise en charge globale du patient en cancérologie A l issue de la formation, le stagiaire sera capable de : Replacer la prise en charge des cancers dans le cadre du plan gouvernemental Actualiser ses connaissances dans le domaine de la physiopathologie des cancers, de leur épidémiologie et des modalités thérapeutiques actuelles. Identifier les étapes marquantes de la trajectoire d un malade cancéreux (annonce du diagnostic, début du traitement, acceptation de la maladie, rémission, ) nnaître les différentes voies d abord vasculaire et participer à leur surveillance Transmettre des informations permettant d assurer la qualité et la sécurité des soins. Dégager sa contribution à la mise en œuvre du projet de soins interdisciplinaire dans une approche globale de la personne malade. Transmettre des informations permettant d'assurer la qualité et la continuité des soins à domicile. ntenu Jour 1 : Stratégies thérapeutiques Politique de santé et organisation des soins en cancérologie : les plans Cancer I et II Physiopathologie des cancers ; épidémiologie ; Spécificités de la chirurgie oncologique et surveillance des soins post-opératoires Principes généraux de la radiothérapie et de la curiethérapie ; surveillance des effets secondaires Les traitements médicaux anti-cancéreux : chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, thérapies ciblées Les différentes voies d abord vasculaires : SVI, DVI ou Picc-Line Gestion des stocks et des déchets Jour 2 : Soins de support Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général é Harris CAEN Cedex 5 La prise en charge de la douleur Approche interdisciplinaire et trajectoire du malade Aspects psychologiques : le choc de l annonce, les mécanismes de défenses du patient et de son entourage mmunication avec le patient atteint d une pathologie grave 544,50 /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuner pris sur place. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Rôle de l infirmier à domicile dans le parcours coordonné du patient Nombre de sessions en 2015 : 1 Date des journées de formation de formation Inscription avant le : (en présentiel) Session mai 2015 ONCOLIB mardi 31 mars

8 8

9 9

10 Programme de Développement Professionnel ntinu - Paramédicaux Utiliser les dispositifs veineux centraux Picc-line, chambres implantables B. Le Hasif Infirmiers Groupe limité à 15 personnes 2 jours consécutifs Horaires : 8h30-17h00 Approche pédagogique et cognitive en groupe : -apports théoriques illustrés suivis de temps d échanges et retours d expérience Simulation en santé, selon la méthode préconisée par la Haute Autorité de Santé Une documentation pédagogique sera remise à chaque participant Dr David BLANCHARD, Chirurgien ORL oncologique Benoit LE HASIF, infirmier de bloc opératoire hygiéniste Médecin unité d hospitalisation conventionnelle en oncologie Infirmier en oncologies Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex 5 586,00 /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuners pris sur place. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Orientations nationales associées N 1 : ntribuer à l amélioration de la prise en charge des patients. - la promotion des parcours de santé et de soins, comprenant pour le patient le juste enchaînement de l intervention des différentes compétences professionnelles N 3 : contribuer à l implication des professionnels de santé dans la qualité et la sécurité des soins ainsi que dans la gestion des risques - la prévention des événements indésirables liés aux soins : sécurité des soins, gestion des risques (infections nosocomiales, infections liées aux soins). Finalités du programme Actualiser ses compétences infirmières dans le cadre de l utilisation et de l entretien des dispositifs veineux implantables conformément aux recommandations des bonnes pratiques (lettre circulaire DH/EM 1 N du 28 octobre 1996) : pratique de base. A l issue de la formation, l infirmier sera capable de : 1.Identifier les différents abords vasculaires centraux indiqués pour chimiothérapie, antibiothérapie, nutrition parentérale, traitement antalgique etc 2. Pratiquer les soins infirmiers de base sur Dispositifs IntraVeineux de Longue (DIVLD) selon les recommandations des sociétés savantes en vigueur : a. Poser et déposer une aiguille de Huber sur une chambre à cathéter implantable b. Changer le pansement d un PICC, ainsi que les systèmes de fixation sans suture. c. Pratiquer prélèvement, injection et perfusion sur DIVLD 3. Repérer les principaux dysfonctionnements (infection, obstruction, extravasation) et savoir donner l alerte 4. Transmettre et tracer les informations nécessaires relatives à ces dispositifs aux différents professionnels. Etapes du programme Etape 1 : Actualisation des connaissances (1 journée en présentiel) Rappels en hygiène hospitalière ; indications des DIVLD ; pose de Chambre à Cathéter Implantable (CCI) ; pose de PICC ; soins infirmiers sur CCI ; pose d Aiguille de Huber - vérification du reflux ; simulation sur mannequin ; dépose d Aiguille de Huber -rinçage pulsé-présentation aiguille sécurisée ; ateliers de mise en pratique Etapes 2 et 3 : Maîtrise des techniques sur dispositifs veineux centraux par simulation (1 journée en présentiel) Dépistage et gestion des complications ; focus alimentation parentérale ; prévention des complications ; les 4 indicateurs de bon fonctionnement ; soins infirmiers sur PICC ; réfection du pansement ; simulation sur mannequin ; focus matériel ; ateliers de mise en pratique ; évaluation-bilan final. Nombre de sessions en 2015 : 1 Dates des journées (en présentiel) de formation Inscription avant le : Session mars 2015 PICC1 samedi 28 février / /08/

11 Programme de Développement Professionnel ntinu - Paramédicaux Utiliser les dispositifs veineux centraux Picc-line, chambres implantables B. Le Hasif Infirmiers Groupe limité à 15 personnes 2 jours consécutifs Horaires : 8h30-17h00 Approche pédagogique et cognitive en groupe : -apports théoriques illustrés suivis de temps d échanges et retours d expérience Simulation en santé, selon la méthode préconisée par la Haute Autorité de Santé Une documentation pédagogique sera remise à chaque participant Dr David BLANCHARD, Chirurgien ORL oncologique Benoit LE HASIF, infirmier de bloc opératoire hygiéniste Médecin unité d hospitalisation conventionnelle en oncologie Infirmiers en oncologie Psychologue Centre François Baclesse service Enseignement-Formation 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex 5 Orientations nationales associées N 1 : ntribuer à l amélioration de la prise en charge des patients. - la promotion des parcours de santé et de soins, comprenant pour le patient le juste enchaînement de l intervention des différentes compétences professionnelles N 3 : contribuer à l implication des professionnels de santé dans la qualité et la sécurité des soins ainsi que dans la gestion des risques - la prévention des événements indésirables liés aux soins : sécurité des soins, gestion des risques (infections nosocomiales, infections liées aux soins). Finalités du programme Actualiser ses compétences infirmières dans le cadre de l utilisation et de l entretien des dispositifs veineux implantables conformément aux recommandations des bonnes pratiques (lettre circulaire DH/EM 1 N du 28 octobre 1996) : pratique avancée A l issue de la formation, l infirmier devra : nnaître les différents abords vasculaires centraux indiqués pour chimiothérapie, antibiothérapie, nutrition parentérale, traitement antalgique etc Maîtriser les soins infirmiers sur Dispositifs IntraVeineux de Longue (DIVLD) à domicile dans le cadre de prises en charges complexes selon les recommandations des sociétés éé savantes en vigueur : Administrer plusieurs substances pharmaceutiques et médicamenteuses sur Chambre à Cathéter Implantable (CCI) et PICC Ouvrir et fermer une ligne de PICC pour séquence de perfusion discontinue : ex antibiothérapies au long cours, prélèvement sanguin, etc Poser et déposer une nutrition parentérale sur DIVLD Maîtriser la démarche de résolution des dysfonctionnements sur DIVLD Approfondir ses connaissances sur les différents dispositifs médicaux afférents aux DIVLD (valves, pansements, système de fixation sans suture ) Etre sensibilisé aux impacts psychologiques ressentis par le patient Etapes du programme Etape 1 : Actualisation des connaissances (1 journée en présentiel) rappels en hygiène hospitalière - dépistage et gestion des complications - cas cliniques - problématique de la tolérance cutanée - cas cliniques-présentation des solutions de pansements - soins infirmiers sur CCI - pose aiguille de Hubermontages complexes de perfusion-vérification du reflux - simulation sur mannequin - dépose aiguille de Huber, diffuseur portable- rinçage pulsé- présentation aiguille sécurisée- gestion des DASRI chimiques - ateliers pratiques 06/01/ ,00 /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuners pris sur place. ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Etapes 2 et 3 : Maîtrise des techniques sur dispositifs veineux centraux par simulation (1 journée en présentiel) focus sur l'alimentation parentérale aspects psychosociologiques des DIVLD et de la nutrition parentérale - soins infirmiers sur PICC - réfection du pansement - simulation sur mannequin - soins infirmiers sur PICC - ouverture de ligne - fermeture de ligne - injections - prélèvements sanguins - simulation sur mannequin - aspects pratiques des dispositifs afférents aux DIVLD - valves - système de fixation sans suture - ateliers pratiques - évaluation-bilan final Nombre de sessions en 2015 : 1 Dates des journées (en présentiel) de formation Inscription avant le : Session septembre 2015 PICC2 vendredi 31 juillet

12 Programme de Développement Professionnel ntinu - Paramédicaux Accompagnement et soins palliatifs é l Dr. MC Grach C. Le Jamtel P. Delacotte Infirmiers Aides-soignants code formation [ACC-SP] Finalité du programme Acquérir ou renforcer ses compétences dans la prise en soins des patients en phase palliative Tous types d exercice : à domicile, en EHPAD ou en établissement de santé public ou privé A l issue du programme, le stagiaire sera capable de : Groupe limité éà 36 personnes Evaluer les besoins du patient en soins palliatifs et prodiguer les soins de confort adaptés ; Evaluer la douleur et savoir transmettre à l équipe médicale ; Mettre en œuvre ses capacités relationnelles dans l accompagnement du patient et de son entourage ; Préciser et enrichir ses connaissances théoriques en soins palliatifs ; Participer efficacement à la mise en place d un projet de service pour le développement des soins palliatifs ; mprendre ses propres réactions afin de mieux appréhender les situations de fin de vie et y faire face. Orientations nationales associées N 1 : ntribuer à l amélioration de la prise en charge des patients N 2 : ntribuer à l amélioration de la relation entre professionnels de santé et patients t Méthode de DPC ncepteurs du programme et intervenants Le programme est conçu par l EMSP (Equipe Mobile de Soins Palliatifs) du Centre François Baclesse. Les intervenants disposent d une formation et d une expérience professionnelle confirmée dans le domaine des soins palliatifs et dans la formation continue. Dr Marie-Christine GRACH, médecin coordinateur de l EMSP et du Service de Lits Identifiés en Soins Palliatifs du Centre François Baclesse et Dr Maxime MONTAGNE, titulaires d une Capacité Douleur et d un D.U de soins palliatifs. Pascale DELACOTTE, infirmière D.E. de l EMSP, est titulaire d un D.U de soins palliatifs. Cyrille LE JAMTEL, psychologue de l EMSP, est titulaire d un D.U de soins palliatifs et d un DUd Ethi D.U d Ethique. D autres intervenants apportent aux participants leur expertise sur les domaines pluridisciplinaires des soins palliatifs (assistant social, diététicien, kinésithérapeute, aidesoignant, médecin et infirmier réseaux ). Approche pédagogique et cognitive en groupe apports théoriques discussions, retours d expérience dexpérience plan d action L analyse des pratiques professionnelles est intégrée à la démarche cognitive, par le biais d un Livret d Application Pratique. Le suivi de l action est réalisé par l envoi d un questionnaire dont le retour est donné à la session de réinduction. Une documentation pédagogique gq est remise à chaque participant Programme pluri-annuel : du 5 octobre 2015 au 13 juin 2016 Formation présentielle : 3X2 jours + 1 jour supplémentaire pour les infirmiers intersession de 6 mois 1 jour de réinduction en présentiel pour tous, soit 52h50 à 60h d enseignement Etapes du programme Etape 1 : formation présentielle en 3 modules de 2 jours + 1 journée complémentaire pour les IDE (voir détail au verso) Module 1 : introduction aux soins palliatifs Module 2 : douleur et autres symptômes physiques Module 3 : relation soignant-soigné-proches - accompagnement Module 4 : dépendance, gériatrie et nursing en soins palliatifs Module 4bis IDE : prise en charge médicamenteuse et non médicamenteuse Module 5 : soins de support Module 6 : situations spécifiques, mort, deuil, éthique Etape 2 : analyse des pratiques professionnelles A l'aide d'un livret d'application pratique, le professionnel consigne à partir d'une ou deux situations cliniques les actions menées dans son exercice professionnel lors des intersessions. Les actions d amélioration sont discutées en groupe dans les modules 4 et 6. Etape 3 : mesure d impact Deux questionnaires, l'un envoyé au participant, l'autre à son responsable pour mesurer les bénéfices attendus et les éventuels freins à la mise en pratique des recommandations. Les résultats sont traités par l organisme et serviront de base à la réflexion en session de réinduction. Etape 4 : suivi de l action Module 7 : réinduction Action de suivi à 6 mois par un regroupement en présentiel. Présentation des résultats des questionnaires par l'intervenant, restitution par les participants de leur plan d'action (livret d'application pratique), réactivation des enseignements-clés par un jeu pédagogique. 12

13 Programme de Développement Professionnel ntinu - Paramédicaux Accompagnement et soins palliatifs é Dr. MC Grach - C. Le Jamtel P. Delacotte code formation [ACC-SP] (étapes 1 et 4) Module 1 : lundi 5 octobre 2015 Module 2 : mardi 6 octobre 2015 Centre François Baclesse Introduction aux soins palliatifs Définition, historique et contexte légal ; Douleurs et autres symptômes physiques Politique de lutte contre la douleur ; Souffrance globale ; évaluation service Enseignement-Formation Démarche de soins Aspects psychologiques de la douleur ; 3 avenue du Général Harris Spécificités de la toilette en situation Approche thérapeutique de la douleur et effets CAEN Cedex 5 palliative secondaires des traitements t ; Atelier sur la prise en charge globale de la douleur. Pratique de formation : ACC-SP Inscription avant le 31/08/2014 Horaires : 8h45 17h30 Aides-soignants soignants 870 /pers Infirmiers 980 /pers Prix incluant les supports pédagogiques, pauses-café et déjeuners pris sur place Module 3 : lundi 16 novembre 2015 Module 4 : mardi 17 novembre 2015 Relation soignant-soigné-proches, accompagnement Evaluation des mécanismes de défense La communication avec le patient et ses proches mment mieux gérer l agressivité des patients et de leur entourage Typologies familiales ; Parcours de soins Module 4 bis (IDE) : lundi 30 novembre 2015 Prise en charge médicamenteuse et non médicamenteuse Traitements médicamenteux de la douleur et effets secondaires des traitements ; «Urgences» palliatives ; Auriculothérapie et mésothérapie ; Neurostimulation transcutanée. Dépendance, gériatrie et nursing en soins palliatifs Soins palliatifs et maladies neurodégénératives Gériatrie et dépendance Prévention et soins des escarres Soins de bouche Module 5 : lundi 14 décembre 2015 Module 6 : mardi 15 décembre 2015 Les soins de support Définition des soins de support ; Prévention de la dénutrition et rôle du soignant dans l alimentation ; Mobilisation de la personne en soins palliatifs ; Prise en charge des aspects sociofamiliaux ; Soins esthétiques et conseil en image Toucher-soignant. Situations spécifiques Mort - Deuil - Ethique Soins palliatifs à domicile Après la mort : les derniers instants, les démarches administratives ; Rites funéraires religieux ; Deuil ; Place de l éthique dans les soins palliatifs. Module 7 Réinduction : lundi 13 juin 2016 ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Réinduction Apport de la formation : bilan des questionnaires et du travail d intersession ; Jeu de rôle à partir d une situation vécue choisie par le groupe ; Syndrome d épuisement professionnel. Jeu pédagogique de consolidation des acquis 13

14 Formation paramédicale Manipulation des personnes à mobilité réduite [MANIP] Bruno Cadorin Infirmiers Aides-soignants Manipulateurs radio Brancardiers Auxiliaires de vie Groupe limité à 8 personnes 1 jour, soit 7h50 d enseignement Objectif de formation Savoir manipuler les personnes à mobilité réduite dans le respect des bonnes pratiques. A l issue de la formation, le stagiaire sera capable : D appliquer les principes de protection musculo squelettique au cours de la manipulation du patient et de port de charge, dans le but de préserver son intégrité physique et psychique et de prévenir la maladie professionnelle. D assurer le bien être et la sécurité du patient lors des diverses manutentions exigées en fonction de son état de santé, tout particulièrement la prise en compte de sa douleur. Apport théorique Exercices pratiques Mise en situation Figure de démonstration Intervenant Bruno Cadorin, aide-soignant formateur, référent prévention du risque TMS, membre du CHSCT au Centre François Baclesse, attestation de formation Approche Ergonomique des Situations de Travail. Centre François Baclesse 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex 5 Sur devis, ajusté aux modalités et durée d intervention ntact D évaluer précisément la dépendance du patient afin de lui apporter une aide appropriée. ntenu Les troubles musculo-squelettiques Les facteurs favorisant les T.M.S.; incidence sur la vie de tous les jours ; la maladie professionnelle Principes de prévention liés aux problèmes de dos Préserver l axe tronc bassin ; connaître ses limites ; travailler avec son poids et ses jambes ; rapprocher les centres de gravité ; protection et confort du patient ainsi que du soignant ; multiplier les points d appuis ; solliciter l aide du patient Rappels anatomiques La colonne vertébrale ; les courbes physiologiques ; le caisson abdominal ; le muscle ; le verrouillage lombaire ; la hernie discale Prise de conscience de la mobilité du bassin Exercices physiques afin de mobiliser son bassin Exercices de manipulation Gestes et postures, manipulations des personnes à mobilité réduite ; utilisation des aides techniques. 5 06/01/2015 ordinatrice : Lucile Débonnaire

15 Bonnes pratiques professionnelles Gestes et postures, Personnel non soignant des établissements de santé Groupe limité à 8 personnes 1 jour, soit 7h50 d enseignement g Apports théoriques suivis d échanges, exercices pratiques en situation. Supports vidéos et diaporamas illustrés Quiz et plaquette aidemémoire remis à chaque participant Intervenant Bruno Cadorin, aide-soignant formateur, référent prévention du risque TMS, membre du CHSCT au Centre François Baclesse, attestation de formation Approche Ergonomique des Situations de Travail. Intra établissement port de charges [GESTE] Bruno Cadorin Objectif de formation Savoir préserver son intégrité physique et psychique dans l exercice de son travail. A l issue de la formation, le stagiaire sera capable : nnaître l anatomie du dos, Acquérir les règles et les principes de protection musculo squelettique notamment au cours de port de charges Appliquer les principes de prévention et savoir prendre les bonnes précautions Savoir améliorer l ergonomie de son poste de travail et de son environnement ntenu Les troubles musculo-squelettiques : Présentation succincte ; facteurs favorisants les T.M.S. ; incidence sur la vie de tous les jours ; maladie professionnelle. Principes de prévention liés aux problèmes de dos : Réfléchir avant d agir (organisation) ; préserver l axe tronc bassin ; connaître ses limites ; se rapprocher de la charge; travailler avec son poids et ses jambes ; rapprocher les centres de gravité ; multiplier les points d appuis. Rappel anatomique : La colonne vertébrale (son fonctionnement, rôle du disque intervertébral) ; les courbes physiologiques ; le caisson abdominal ; le muscle ; le verrouillage lombaire ; la hernie discale. Prise de conscience de la mobilité du bassin : Exercices physiques afin de mobiliser son bassin ; exercices de manipulations : gestes et postures, port de charges, utilisation des aides techniques : chariots, matériel à hauteur variable. Intervention dans les services des participants afin de cibler les éventuelles situations à risque. Sur devis, ajusté aux modalités et durée d intervention ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Evaluation formative en fin de journée à l aide d un test de connaissance composé de questions évoquant le contenu de la formation et plus particulièrement, les principes de prévention liés aux problèmes de dos. 5 06/01/2015

16 Programme de Développement Professionnel ntinu Paramédicaux enregistré : n Tout professionnel participant à la prise en charge du patient Bénévoles Groupe limité à 14 personnes (minimum 8) Cyrille Le Jamtel, responsable pédagogique, psychologue de l équipe mobile de soins palliatifs, président du Groupe de Réflexion Ethique du Centre François Baclesse Nathalie Fortin, infirmière D.E., référente en éthique des soins Aurore Catherine, juriste Méthode DPC Approche pédagogique en groupe Apports théoriques illustrés suivis de temps d échange Jeu pédagogique Suivi d indicateurs Plan d action personnalisé. Une documentation pédagogique sera remise à chaque participant Intra ou inter établissement Tarif Renforcer la démarche de bientraitance dans un établissement de santé C. Le Jamtel Orientations nationales associées N 2 : ntribuer à l amélioration de la relation entre professionnels de santé et patients notamment : la prévention de la maltraitance et la promotion de la bientraitance Finalité du programme nstituer une équipe référente pour la promotion de la bientraitance à l hôpital. A l issue du programme, le participant sera capable de : nnaître les différentes composantes juridiques de prise en soin du patient Prendre conscience de la multiplicité des problématiques liées à la bioéthique Intégrer l éthique de la bientraitance dans la démarche de l établissement Permettre l émergence d une réflexion sur les pratiques inhérentes à chaque établissement ou chaque service afin d aboutir à une amélioration des procédures liées aux droits des patients Etapes du programme Etape 1 : Formation en présentiel (2 jours) Jour 1 et Jour 2 : La loi du 4 mars 2002 : son contenu et son application Les valeurs morales et humaines associées à l éthique La naissance de la bioéthique Cadre juridique des questions bioéthiques. Illustration par les plans cancer et leurs améliorations en matière de droit La personne de confiance, les directives anticipées et l accès au dossier. La circulaire c de 2 février 2005 sur la laïcité La loi Léonetti sur les patients en fin de vie et son application Aperçu de différentes thématiques bioéthiques : le consentement, les mesures de restrictions de la liberté, le don d organe, Etape 2 : Suivi d indicateurs de bientraitance (non présentiel) A partir de critères nationaux : mise en évidence par les participants des pratiques liées à la bientraitance dans leur institution. Recueil des données sur une grille d analyse. Sur devis, ajusté aux modalités et durée d intervention ntact ordinatrice : Lucile Débonnaire Etape 3 : Restitution des résultats et analyse collective (1 jour) Chaque participant fait part au groupe des données recueillies dans son institution. Sur la base de ces retours, échanges et discussions, repérage des points forts et des points à améliorer. Formalisation d un plan d action. Etape 4 : Action de suivi par un questionnaire d évaluation le questionnaire est transmis par mail aux participants environ un mois après la formation l évaluation lévaluation porte sur l appropriation des connaissances et les améliorations dans la pratique quotidienne. Les résultats sont transmis aux participants. 16

17 Formation continue Les outils de la démarche qualité enregistré : n nstruire un chemin clinique Une méthodologie d amélioration continue de la qualité des soins [CC] F. Gernier J. Jenvrin Tout professionnel de santé rentrant dans un parcours d un patient hospitalisé : médecin, cadre de santé, infirmier, aide-soignant, diététicien, secrétaire médicale Groupe limité à 12 personnes (minimum 10) 1 journée de 8h45 à 17h00 soit 7h50 d enseignement Apports théoriques et présentation d outils méthodologiques Plan d action Finalité Maîtriser l outil de planification et d amélioration continue : Chemin Clinique A la fin de la journée, le stagiaire connait l indication à l utilisation de l outil «Chemin Clinique». Il analyse la situation existante. Il construit son équipe projet et établit un rétro planning du projet méthodologique à mener. Il rédige un chemin clinique et l intègre à ses supports établissement de soins. Il déploie le chemin clinique, analyse les écarts et réajuste l outil si besoin. ntenu François GERNIER, cadre de santé service de chirurgie, master 2 hygiène et qualité des soins Jeannine JENVRIN, infirmière coordinatrice parcours de soins complexes, master 2 : infirmière coordinatrice de parcours complexe de soins Intra ou inter établissement Tarif Sur devis, ajusté aux modalités et durée d intervention ntact Lucile Débonnaire - ncept de la méthode «Chemin clinique» : définition, historique, intérêt de l outil selon l HAS, bénéfices attendus, Cadre réglementaire et certification Choix de l outil «chemin clinique», Gestion de projet dans le but de la mise en place d un chemin clinique Méthode d analyse des écarts, transmissions ciblées et chemin clinique Plan d action individuel, synthèse et conclusion. Cette formation peut constituer la première étape d un programme de DPC /09/ / :39

18 Programme de Développement Professionnel ntinu - Paramédicaux Infirmiers Diététiciens Programme annuel : environ trois mois Deux journées en présentiel Horaires : 8h30-17h00 Une intersession de 30 jours. Méthodes de DPC Approche pédagogique : formation présentielle d apports théoriques illustrés suivis de temps d échange Stage pratique : observation, mises en situation Une séquence d analyse de pratique professionnelle est intégrée à la démarche cognitive Une documentation pédagogique sera remise à chaque participant. François GERNIER, cadre de santé service de chirurgie générale, Dr David BLANCHARD, chirurgien ORL Patricia LECOQ, infirmière d annonce, infirmière éducation thérapeutique Annick LUQUET, orthophoniste Aurélie POUPEVILLE, diététicienne Centre François Baclesse 3 avenue du Général Harris CAEN Cedex 5 Théorie : service Enseignement Pratique : en Unité de Surveillance ntinue, service de chirurgie conventionnelle, service de chirurgie maxillo-faciale Sur devis, ajusté aux modalités et durée d intervention Prise en charge des patients opérés des VADS* en cancérologie F. Gernier [VADS] Orientations nationales DPC Orientation n 1 : contribuer à l amélioration de la prise en charge des patients Objectifs de formation Renforcer ses compétences et améliorer son savoir-faire dans la prise en charge soignante des patients opérés des voies aéro-digestives supérieures en cancérologie : A l issue du programme, le stagiaire sera capable de : nnaître l anatomie et la physiologie des *voies aéro-digestives supérieures (VADS) mprendre les différentes techniques chirurgicales et connaître les séquelles induites Eduquer le patient à ses soins dans le cadre d une prise en charge globale Sera sensibilisé à la réhabilitation orthophonique de la déglutition et vocale Etapes du programme Etape 1 : Apports théoriques (1 journée) Organisation de la prise en charge globale du patient et sa coordination ville-hôpital (soins infirmiers, nutrition, orthophonie, parcours complexes) Chirurgie oro-pharyngo-laryngée partielle Techniques chirurgicales ; Séquelles ; Approche de la réhabilitation orthophonique de la déglutition ; Prise en charge de la douleur ; Soins infirmiers ; Aspects nutritionnels Chirurgie pharyngo-laryngée totale Techniques chirurgicales ; Séquelles ; Approche de la réhabilitation orthophonique vocale ; Prise en charge de la douleur ; Soins infirmiers ; Aspects nutritionnels Etape 2 : Analyse des pratiques professionnelles (non présentiel) Grille de recueil des données, réflexion soignante sur la pratique de soins : prise en charge globale du patient Etape 3 : Stage pratique en services de soins (1 journée) Maîtrise des différentes spécificités liées aux trachéotomies et trachéostomies les différentes canules (indication, manipulation) ; les soins de l orifice ; change de canule, éducation du patient nduites à tenir : difficulté à respirer ; les réflexes (position assise, ½ assise ) ; apprendre au patient à s aspirer. Etape 4 : Suivi de l action Questionnaire d évaluation pour mesurer les acquis de la formation et les bénéfices observés dans la prise en charge soignante. Résultats transmis aux participant à environ 2 mois. ntacts ordinatrice : Lucile Débonnaire 18

19 Informations pratiques des formations Les actions de formations se déroulent au sein du service Enseignement du Centre François Baclesse, à Caen (Basse-Normandie). Certaines d entre elles peuvent être organisées en intra établissement (nous consulter). Inscription Après réception du bulletin d inscription par courrier ou par , une convention simplifiée de formation continue est envoyée ; ainsi qu une convocation au nom de chaque stagiaire, assortie d un plan d accès et d une liste d hôtels (pour les participants les plus éloignés). Toutes nos formations donnent lieu à la fourniture d une attestation de présence, totale ou partielle. nditions tarifaires Sauf mention contraire, les tarifs indiqués sur les fiches descriptives comprennent les frais pédagogiques, supports de cours remis aux participants, pauses et repas pris sur place. Les frais de déplacement, d hébergement et repas du soir restent à la charge du participant ou de son employeur. Tarif dégressif pour 4 inscriptions ou plus sur une même session de formation et pour un même établissement : - 10 % sur le montant de l inscription nditions d annulation En cas d empêchement d un de ses stagiaires, l établissement demandeur peut substituer, jusqu à l entrée en formation, un autre de ses professionnels qui satisfait aux conditions de participation à la formation. Dans cette hypothèse, l établissement en informera préalablement le service Enseignement du Centre François Baclesse par courriel. En cas de dédit à moins de 8 jours francs avant le début de la formation ou toute absence en cours de formation du stagiaire donnera lieu à facturation à 100% de la prestation. Dans le cadre des formations agréées par le FIF-PL, le non-financement par le FIF-PL donne lieu à facturation directe auprès du professionnel concerné. Formations en intra ou sur demande 01/ /0 Le service Enseignement peut étudier et concevoir sur demande d autres formations ou journée pédagogique sur la base d un cahier des charges dans les domaines touchant la prise en charge globale des patients en cancérologie et en soins palliatifs. Nous contacter. ntact tel :

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences PROGRAMME 2015 PARIS Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences 1 1. OBJECTIFS" 1. Savoir" 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, l hypnose médicale appliquée à la douleur

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la formation ainsi que sur le centre.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la formation ainsi que sur le centre. - - 1 - - 2 - - 3 - - Vous apprendrez à devenir praticien en travaillant en toute sécurité, dans l écoute, le respect et la bienveillance et en respectant une certaine éthique. Le praticien Bien-Etre peut

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

et établissement de santé

et établissement de santé nutrition, dénutrition, alimentation de la personne âgée en EHPAD et établissement de santé Guide pédagogique pour l appropriation de l outil Mobiqual 2013 Contexte La dénutrition chez la personne âgée

Plus en détail

Aucun résultat n est transmis par téléphone

Aucun résultat n est transmis par téléphone INSTITUT DE FORMATION D AIDES - SOIGNANT(E)S du Centre Hospitalier 50208 COUTANCES CEDEX Notice d information concernant les épreuves d admission en Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Rentrée 2015

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Définition «Le DPC comporte l analyse par tous les professionnels de santé (PS) de leurs pratiques

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle s ervice d o ncologie livret d accueil vous informer, c est aussi notre rôle centre hospitalier de tourcoing - 135, rue du président coty - 59208 tourcoing cedex www.ch-tourcoing.fr DSIO - Qualité - Communication

Plus en détail

Formations et développement professionnel continu 2015

Formations et développement professionnel continu 2015 Formations et développement professionnel continu 2015 Droit et réglementation Hygiène et prévention des risques Relations Humaines et Communication Situations cliniques et Soins Management-Encadrement-Organisation

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016 avec les Formations Continues du CFPP Programme 20 2016 CQP Dermo-Cosmétique Pharmaceutique CQP Vente conseil de produits cosmétiques & d hygiène en officine (ouvert aux salariés non diplômés) La Phytothérapie

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Convention constitutive

Convention constitutive Convention constitutive Entre les parties signataires, Vu les textes législatifs suivants : - l article L. 6321-1 du Code de Santé Publique relatif aux réseaux de santé - la loi n 2002-303 du 4 mars 2002

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

FORMATION AIDE-SOIGNANTE

FORMATION AIDE-SOIGNANTE saisi le : FICHE INSCRIPTION CONCOURS 2015 par : FORMATION AIDE-SOIGNANTE INFORMATIONS CNIL : Les informations mentionnées dans ce document feront l objet d un traitement automatisé. Conformément à l'article

Plus en détail

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la La formation dans tous ses états Programme et méthode de formation continue sur la «Préparation des médicaments anticancéreux» Répond à (Art R 950-4 al 1 du Code du Travail) Par qui, Comment et Pourquoi.

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution.

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. FORMATION CEFIEC Editorial La formation est par essence continue. Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. La technique, l informatique semblent

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

Notice d information concernant les épreuves d admission en. Institut de Formation Aide-Soignant(e)s

Notice d information concernant les épreuves d admission en. Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Institut de Formation Aides-Soignant(e)s 50200 COUTANCES Rentrée 2013 Notice d information concernant les épreuves d admission en Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Calendrier des épreuves Inscriptions

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014

CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014 CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014 2 SOMMAIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION INTRA PAGE 3 ALIMENTATION ET SOINS HYGIÈNE ALIMENTAIRE ET HACCP EN CUISINE OU EN OFFICE NOTRE OFFRE DE FORMATION INTER

Plus en détail

DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT

DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT DIPLOME D ETAT D AIDE SOIGNANT DEFINITION DU METIER L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier, dans le cadre du rôle propre qui relève de l initiative de celui-ci, défini

Plus en détail

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France ASCORA RISQUES MANAGEMENT CONSEIL AUDIT FORMATION 2015 Une démarche unique, globale et intégrée de management des risques créatrice de valeur Des prestations essentiellement effectuées au sein de votre

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF Tél. : 04 42 21 06 22 Fax : 04 42 21 27 04 Mail : if.conseil@wanadoo.fr Site : www.ifconseil.eu Un partenariat Basé sur la lecture attentive

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions Tout sur les nouvelles cotations des perfusions L arrêté de modification du livre III de la liste des actes et prestations relatif aux perfusions est paru au Journal officiel du 30 septembre 2014. Dans

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE ALD 30 Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer de la thyroïde Actualisation juillet 2011 Ce document est

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement... 5 a) Introduction... 5 b) Liens avec la profession... 5 c) Acquis d apprentissage terminaux...

Plus en détail

Formations et DPC en cancérologie

Formations et DPC en cancérologie Aides-soignants Assistants sociaux Formations et DPC en cancérologie Biologistes Cadres de santé Chercheurs Diététiciens Infirmiers Kinésithérapeutes Manipulateurs Médecins Pharmaciens Préparateurs en

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Diplômes d'université

Diplômes d'université La Formation Continue Officinale à la Faculté de Pharmacie d Angers 2014/2015 Diplômes d'université Actualisation Officinale Homéopathie Hospitalisation et Maintien à Domicile Orthèses et Petit Appareillage

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Toute l équipe de MédiHAD vous souhaite la bienvenue. Nous vous remercions d avoir choisi notre structure d Hospitalisation A Domicile pour votre prise en charge médicale

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Livret d accueil des stagiaires

Livret d accueil des stagiaires Livret d accueil des stagiaires SOMMAIRE : I/ Présentation du service II/Le métier de manipulateur III/ Modalités d encadrement IV/ Votre stage V/ Bilan global de votre stage I/ Présentation du service

Plus en détail

Senior. Bon à savoir. + soins mode d emploi

Senior. Bon à savoir. + soins mode d emploi Chaque année, près de 5.000 patients âgés de plus de 75 ans sont hospitalisés à Saint-Luc. Tous ne sont pas soignés par un gériatre. Mais alors, qui est concerné par la gériatrie? Et en quoi consiste cette

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

Agenda Seniors. 2 ème session Mardi 20 mai 2014 9h30-11h30 Jeudi 22 mai 2014 9h30-11h30

Agenda Seniors. 2 ème session Mardi 20 mai 2014 9h30-11h30 Jeudi 22 mai 2014 9h30-11h30 Agenda Seniors du CLIC de Caen et couronne MAJ du 21 mai 2014 Page 1 sur 4 Agenda Seniors INFORMATION PREVENTION LOISIRS 70 ans après ils se racontent Sortie officielle du livre, recueil de témoignages

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier nnexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins infirmiers : Date d entrée dans la formation : Nom

Plus en détail