PRÉVISIONS DE MARCHÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2014 2033"

Transcription

1 PRÉVISIONS DE MARCHÉ BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES

2 TABLE DES MATIÈRES 03 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF 08 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET PERSPECTIVES FUTURES 12 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES 21 PRÉVISIONS MONDIALES 28 PRÉVISIONS RÉGIONALES 40 CONCLUSION BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

3 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

4 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF COMMANDES DE L INDUSTRIE Nombre estimatif d unités, Autres constructeurs Bombardier % % Sources : Données publiées par les constructeurs et estimations de Bombardier. Exclut les segments des avions très légers et des larges avions commerciaux convertis En 2013, pour la quatrième année consécutive, Bombardier a enregistré plus de commandes que tout autre constructeur Bombardier Aéronautique a l honneur de publier son édition 2014 des prévisions de marché de l aviation d affaires. Nous présentons ici la vision à long terme de Bombardier concernant le secteur des avions d affaires, ainsi qu une analyse approfondie des facteurs déterminants du marché dans les principales régions du monde. Bombardier continue de renforcer sa position de chef de file dans la construction d avions d affaires. En 2013, pour la quatrième année consécutive, Bombardier a enregistré plus de commandes que tout autre constructeur, soit 305 commandes nettes, ce qui représente environ 53 % des commandes nettes totales de l industrie. Bombardier a également accompli une bonne performance sur le plan des livraisons en 2013, avec 180 livraisons unitaires, soit une part de 32 % des livraisons de l industrie. Nous demeurons confiants quant au solide potentiel à long terme de l industrie des avions d affaires. Nous restons centrés sur le renforcement de la position de Bombardier comme chef de file du marché en continuant d investir dans nos programmes de développement : ceux des avions Global 7000, Global 8000 et Learjet 85, avec l avion Challenger 350 récemment entré en service en juin de cette année. Grâce à notre gamme la plus complète de produits dans l industrie, à notre engagement à jouer un rôle de chef de file en matière de satisfaction de la clientèle et à nos solides perspectives en matière de développement de produits, Bombardier est bien placé pour profiter de la reprise prochaine du marché de l aviation d affaires. Les présentes prévisions se concentrent sur les trois catégories d avions d affaires dans lesquelles Bombardier livre concurrence : les avions légers, intermédiaires et à large fuselage. Les catégories des avions très légers et des larges avions commerciaux convertis sont exclues. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

5 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF COMMANDES ET LIVRAISONS DE L INDUSTRIE Nombre d unités, Commandes annuelles Livraisons annuelles -200 Sources : Livraisons GAMA. Commandes rapports des constructeurs et estimations de Bombardier. Exclut les segments des avions très légers et des larges avions commerciaux convertis LE MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES EN 2013 Le secteur de l aviation d affaires continue de progresser vers une reprise depuis son brusque ralentissement en Beaucoup d indicateurs du marché ont continué de s améliorer en 2013 tandis que d autres sont demeurés relativement inchangés. Les nouvelles commandes ont connu une augmentation relative en 2013 comparativement à 2012, permettant à l industrie d enregistrer un ratio nouvelles commandes sur livraisons de un pour la deuxième année consécutive. Bombardier Avions d affaires a affiché un ratio nouvelles commandes sur livraisons supérieur à un pour la troisième année consécutive. Le niveau d avions d occasion en vente, un indicateur à forte corrélation avec la demande d avions d affaires neufs, a fortement augmenté à la fin de 2013 et a continué de s améliorer pendant le premier trimestre de Mais malgré la réduction des stocks d avions d occasion en vente, les valeurs de revente demeurent relativement faibles. L écart de prix entre les avions neufs et les avions d occasion demeure prononcé et limite la demande des clients cherchant à échanger leurs avions existants pour pouvoir en acheter des neufs. Cependant, nous prévoyons que l amélioration du marché des avions d occasion entraînera une remontée des valeurs de revente à moyen terme. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

6 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF Les marchés boursiers ont affiché de solides gains en 2013 tandis que les bénéfices des entreprises ont augmenté et que le nombre de milliardaires dans le monde a continué de croître au-delà des niveaux historiques. Le marché nord-américain des avions d affaires affiche des signes accrus de confiance envers le marché, comme en témoigne la hausse des commandes d avions d affaires. Nous prévoyons que la demande nord-américaine continuera de s améliorer à moyen terme, pendant que les entreprises et les personnes à très hauts revenus nets repensent à remplacer leurs avions, après avoir abandonné leurs projets pendant la période de ralentissement. Certains marchés, notamment la Chine et l Amérique latine, ont été très actifs sur le plan des commandes d avions d affaires en La demande sur le marché européen demeure faible en raison de l incertitude économique qui perdure. Dans l ensemble, la demande dans la catégorie des biréacteurs d affaires à large fuselage reste solide, tandis qu elle reste influencée par la situation du marché des avions d occasion dans la catégorie des avions légers. Les livraisons de l industrie devraient augmenter légèrement en 2014 comparativement à 2013, selon les objectifs de livraison des constructeurs et des nouveaux programmes d avions dont les livraisons commenceront cette année. La situation des commandes de l industrie devrait rester difficile en 2014, mais devrait commencer à s améliorer en Nous prévoyons livraisons d avions d affaires au cours des 20 prochaines années. Le présent document donnera des précisions sur le rythme et l ampleur prévus de la reprise dans le secteur de l aviation d affaires. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

7 INTRODUCTION ET SOMMAIRE EXÉCUTIF PRÉVISIONS FLOTTE MONDIALE DES AVIONS D AFFAIRES Nombre d unités, Source : Prévisions de marché de Bombardier Avions d affaires. Exclut les segments des avions très légers et des larges avions commerciaux convertis. Flotte 2013 Livraisons Retraits du service Flotte 2023 Livraisons Retraits du service Flotte 2033 MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES HISTORIQUE ET PRÉVISIONS Unités livrées Revenus Historique G$ G$ Source : Prévisions de marché de Bombardier Avions d affaires. Prévisions ( ) Total G$ 617 G$ Nos prévisions des livraisons sur 20 ans se chiffrent à avions d affaires estimés à 617 G$ PROPOSITION DE VALEUR DES AVIONS D AFFAIRES ET VISION À LONG TERME POUR L INDUSTRIE Les avions d affaires sont réputés pour l accès rentable, rapide, flexible, sûr et sécuritaire aux destinations de leurs utilisateurs. Dans une série d études menées entre 2009 et 2013, NEXA Advisors a évalué l incidence de la propriété d avions d affaires pour des grandes, moyennes et petites entreprises, ainsi que pour des organismes gouvernementaux. Sa plus récente étude sur l aviation d affaires et sur les sociétés les plus performantes du monde a conclu que les entreprises qui utilisent des avions d affaires affichaient de meilleurs résultats que les autres sur le plan de la croissance des revenus, de l innovation, de la satisfaction des employés et de la part de marché. De plus, les avantages moins quantifiables, mais tout aussi importants de l utilisation d avions d affaires, comprennent l horaire des vols à la demande, la possibilité de mener des réunions d affaires en privé pendant les vols, un accès plus direct aux sites des établissements de l entreprise (qui peuvent être mal desservis par des vols réguliers) et une diminution de la fatigue chez leurs plus grands voyageurs. Nous avons confiance en la force collective des facteurs de marché à long terme stimulant la croissance de l industrie des avions d affaires. Ces facteurs de marché comprennent la création soutenue de richesse, l expansion de la mondialisation du commerce, la demande d avions de remplacement, l accessibilité des marchés et l utilisation croissante des avions d affaires dans les économies à forte croissance. Cette confiance se traduit dans nos prévisions concernant les livraisons pour les 20 prochaines années, qui sont de avions d affaires pour une valeur estimative totale de 617 G$ 1. Nous prévoyons livraisons d appareils d une valeur de 264 G$ de 2014 à 2023 et livraisons représentant 353 G$ de 2024 à Tous les montants en dollars dans les Prévisions de marché de Bombardier Avions d affaires sont exprimés en $ US de 2013, sauf indication contraire. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

8 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET PERSPECTIVES FUTURES BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

9 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET PERSPECTIVES FUTURES PRÉVISIONS DE CROISSANCE DU PIB MONDIAL % changement d une année à l autre ,3 3,1 2,5 2,4 2,9 3,4 3,6 Source : IHS Global Insight, avril Les prévisions de marché de Bombardier Avions d affaires sont basées sur un modèle économétrique qui établit des relations entre les indicateurs de marché dont le produit intérieur brut (PIB) mondial, l inventaire d avions d occasion et les indices boursiers et les commandes et livraisons d avions attendues. Notre vision à long terme du marché tient également compte du rythme prévu de la pénétration de la flotte d avions d affaires et de la croissance économique dans chacune des régions des prévisions. CROISSANCE DU PIB La croissance mondiale au premier semestre de 2013 a été relativement lente, tout comme l avait été le dernier semestre de Au cours du second semestre de 2013, les économies avancées ont connu un certain dynamisme, et bien que les économies émergentes aient ralenti pendant la même période, elles ont tout de même contribué à plus des deux tiers de la croissance mondiale totale, d après les Perspectives de l économie mondiale (avril 2014) du Fonds monétaire international (FMI). Dans l ensemble, l économie mondiale en 2013 a connu un taux de croissance du PIB réel de 2,4%, d après IHS Global Insight 2. L activité économique mondiale devrait s améliorer davantage en D après IHS Global Insight, l économie mondiale en 2014 devrait croître à un taux annuel de 2,9 %, avec une accélération modérée à moyen terme et se stabiliser à 3,3 % par année en moyenne pendant les 20 prochaines années. Par le passé, lorsque l économie mondiale a affiché un taux de croissance annuel de 3,0 % ou plus, le secteur de l aviation d affaires a généralement connu une solide croissance. Dans les économies avancées, l amélioration de 2014 sera principalement attribuable à la croissance aux États-Unis et à la reprise dans la zone euro. Dans les économies émergentes et en développement, une augmentation plus lente est prévue, notamment en raison des difficultés structurelles et politiques qui persistent dans la transformation économique en Chine. L Inde, l Amérique latine et certaines parties de l Asie en développement connaîtront une légère amélioration de la croissance au cours de l année. 2 IHS Global Insight est le plus important organisme économique dans le monde qui fournit des renseignements économiques et financiers sur les pays, les régions et les secteurs d activité. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

10 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET PERSPECTIVES FUTURES INDICE MSCI MONDE ET COMMANDES DU SECTEUR DES AVIONS D AFFAIRES Du 1 er trim au 1 er trim MSCI Commandes du secteur Source : Indice MSCI Monde de Morgan Stanley, Données publiées par les constructeurs et estimations de Bombardier. Exclut les segments des avions très légers et des larges avions commerciaux convertis. Indice MSCI Monde Commandes D Avions D Affaires Par le passé, lorsque l économie mondiale a affiché un taux de croissance annuel de 3,0 % ou plus, le secteur de l aviation d affaires a généralement connu une solide croissance Pendant la prochaine décennie, la croissance des marchés émergents devrait changer et se poursuivre à un rythme beaucoup plus lent, mais constant. D ici 2025, les marchés émergents représenteront tout juste un peu plus de la moitié du PIB mondial et la Chine deviendra la plus importante économie du monde, d après les Tendances économiques mondiales 2014 du Conference Board du Canada. INDICE MSCI MONDE La croissance économique stimule la création de richesse qui, à son tour, influe sur la demande mondiale d avions d affaires. L indice MSCI (Morgan Stanley Capital International) Monde est un indice boursier général composé de titres représentatifs négociés sur les principales places boursières du monde et qui est un solide indicateur de la création de richesse. Les marchés boursiers se sont fermement redressés depuis leur niveau plancher de mars 2009, ce dont témoigne l indice MSCI Monde qui a plus que doublé de mars 2009 à décembre L indice MSCI Monde présente une forte corrélation avec les commandes d avions d affaires, affichant une courbe de croissance historique parallèle, comme l illustre le graphique comparatif entre cet indice et les commandes du secteur des avions d affaires. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

11 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET PERSPECTIVES FUTURES NOMBRE DE MILLIARDAIRES Population Nombre de milliardaires +16 % % % % % % % % Monde : 2012 = = = % Source : Forbes.com, mars 2012, 2013 et 2014 Amérique du Nord Europe Chine Asie Pacifique CÉI Amérique latine Moyen-Orient Inde Afrique PERSONNES À TRÈS HAUTS REVENUS DANS LE MONDE VALEUR NETTE 500 M$ Population et dollars, Population Richesse totale (G$) TCAC de 12 % Source : Wealth-X World Ultra Wealth Report 2011, 2012 et CROISSANCE DE LA POPULATION À TRÈS HAUTS REVENUS Les livraisons d avions aux personnes à très hauts revenus, souvent définies comme ayant une valeur nette de 50 M$ ou plus, représentent environ le tiers de l ensemble du marché des avions d affaires. Beaucoup de ces avions sont livrés à des personnes ayant un statut de milliardaire. En mars 2014, Forbes estimait le nombre des milliardaires à un niveau record de dans le monde entier, en hausse de 219 par rapport à TCAC de 19 % son estimation de Cette population a surtout augmenté en Afrique et en Europe, où, en 2013, sa croissance annuelle a été de 45 % et de 41 %, respectivement. Si l on considère la croissance des deux dernières années, la population des milliardaires en Afrique a augmenté de 81 % de 2012 à 2014; soit de 16 à 29. L Afrique compte le plus petit nombre de milliardaires dont la croissance a été la plus rapide dans le monde durant cette période. L Amérique latine arrivait au second rang avec un taux de croissance de 75 % de 2012 à 2014, soit de 65 à 114 milliardaires. La Chine et le reste de l Asie Pacifique ont connu une croissance très similaire de la population de milliardaires de 2012 à 2014, la Chine comptant 71 milliardaires de plus que le reste de l Asie Pacifique en Les personnes à très hauts revenus du niveau tout juste en-deçà des milliardaires d une valeur nette de 500 M$ à 999 M$ sont tout aussi importantes pour le secteur des avions d affaires. Alors que beaucoup d incertitude économique subsiste dans le monde entier, les personnes à très hauts revenus s en sortent relativement indemnes, atteignant des sommets tant en nombre qu en valeur nette. La population mondiale de personnes à la valeur nette de 500 M$ ou plus a connu une augmentation annuelle composée de 12 % pour chacune des deux dernières années. La valeur nette collective de cette population a crû de 19 % pendant cette période. La croissance de la richesse générée par la population des personnes à très hauts revenus pendant une période de croissance mondiale comparativement faible nous donne davantage confiance en nos perspectives favorables pour le marché de l aviation d affaires. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

12 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

13 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES OPTIONS DE TRANSPORT AÉRIEN Heures de vol client annuelles Transporteurs à bas prix Aviation commerciale Transporteurs commerciaux Vols réguliers Première classe Vols à la demande Taxi aérien Aviation d affaires Vols nolisés de marque Programmes de carte avion Multipropriété Pleine propriété Source : Bombardier Avions d affaires Niveau d'engagement du client requis pour pouvoir voler TRANSPORT AÉRIEN À LA CARTE ET SERVICES DE GESTION D AVIONS Les entreprises sur le marché du transport aérien à la carte tentent de fournir des solutions rentables aux voyageurs qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas acquérir et exploiter un avion d affaires eux-mêmes. Les avantages de l aviation d affaires deviennent ainsi accessibles à des utilisateurs qui, autrement, trouveraient le coût de ce mode de transport prohibitif. Plusieurs options de transport par avion privé existent aujourd hui dans l espace entre le transport aérien commercial classique et la propriété d un avion d affaires à part entière. Ce marché consiste en des exploitants de vols nolisés et en des fournisseurs de programme d avions en multipropriété. MARCHÉ DES VOLS NOLISÉS Le marché du nolisement a connu une importante croissance en 50 ans, depuis que Executive Jet Aviation a lancé la première société de nolisement d avions d affaires. À la fin de 2013, la flotte d avions nolisés et de taxis aériens comptait près de appareils, répartis parmi près de exploitants. Quatre-vingt des exploitants de vols nolisés et de taxi aérien possèdent des flottes comptant 10 avions ou plus. La flotte collective de ces exploitants de grands parcs aériens a augmenté de 18 % de 2009 à 2013, passant de à avions. Les États-Unis et l Europe demeurent les plus grands marchés pour la demande de nolisement et représentent un peu plus de 70 % de la flotte d avions nolisés et de taxis aériens. Ces dernières années, la croissance du parc aérien sur ce marché a été plus forte dans des régions comme l Afrique, l Asie et l Amérique latine où l expansion du commerce a augmenté la demande de vols directs. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

14 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES Les exploitants de vols nolisés continuent d investir dans la modernisation et l expansion de leurs flottes et commencent à conclure des partenariats pour percer de nouveaux marchés. Par exemple, le fournisseur européen de services d avions privés sur mesure VistaJet a annoncé en 2013 ses projets d expansion aux États-Unis grâce à une entente avec Jet Aviation, transporteur américain certifié, et avec Wheels Up, société de transport par avion privé constituée exclusivement de membres. DYNAMIQUE DU MARCHÉ DES AVIONS EN MULTIPROPRIÉTÉ Le marché des avions en multipropriété existe depuis la fin des années 80. Cette solution de remplacement à la pleine propriété permet à plusieurs utilisateurs d acquérir des parts d un même avion en partageant son utilisation. La multipropriété convient à des clients qui effectuent de 50 à 200 heures de vol par année, mais ne veulent pas acheter et gérer seuls un avion complet. Les contrats couvrent généralement cinq ans et les parts commencent à un seizième du prix d achat d un avion, ce qui équivaut à 50 heures de vol par an. Dans le cadre d un programme d avions en multipropriété, les utilisateurs ont accès à un avion au besoin ou à tout autre avion de la flotte du programme de multipropriété, si une disponibilité supplémentaire est nécessaire. Le pilotage, le plein de carburant, l entretien et l immatriculation de l avion sont la responsabilité de la société du programme en multipropriété. Il existe actuellement quatre principaux exploitants d avions en multipropriété : NetJets, Flexjet, Flight Options et CitationAir. Ces quatre sociétés exploitent 85 % de l ensemble de la flotte en multipropriété. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

15 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES FLOTTE D AVIONS D AFFAIRES EN MULTIPROPRIÉTÉ Avions, Source: Ascend Comprend les 4 principaux exploitants en multipropriété : Flexjet, NetJets (toutes les filiales), CitationAir, Flight Options Au cours des 20 prochaines années, environ 10 % des livraisons d avions d affaires devraient être destinées aux exploitants en multipropriété De 2004 à 2013, les quatre principaux exploitants en multipropriété ont pris livraison de plus de 630 avions d affaires, toutes catégories confondues (des avions légers aux avions à fuselage large), soit quelque 10 % des livraisons d avions d affaires cumulatives pendant cette période. Les livraisons de NetJets représentaient la plus grande part, soit 65 % de toutes les livraisons du secteur de la multipropriété pendant cette période. La société a annoncé qu elle projetait d ajouter jusqu à 670 nouveaux avions à sa flotte d ici dix ans. Ces dernières années, le ralentissement du marché des avions d affaires a entraîné une consolidation dans le secteur de la multipropriété. En 2009, les exploitants en multipropriété ont connu une période de rationalisation de la flotte, ce qui a entraîné une réduction substantielle du carnet de commandes de ce secteur. En février 2012, CitationAir a annoncé qu elle prévoyait sortir graduellement de ce marché. En septembre 2013, un groupe mené par Directional Aviation Capital a acquis Flexjet, division des avions en multipropriété de Bombardier, par l intermédiaire d une entité nouvellement formée, Flexjet, LLC. Après l acquisition, Flexjet a passé une commande ferme de 115 avions d affaires (25 Learjet 75, 60 Learjet 85, 20 Challenger 350 et 10 Challenger 605) avec des options sur 150 autres biréacteurs d affaires. En 2013, les nouvelles opérations de vente et rachat de parts d avions en multipropriété sont restées constantes par rapport à l année précédente, tandis que l utilisation de la flotte en multipropriété et les livraisons d avions dans ce secteur ont toutes deux augmenté, dénotant une reprise modérée mais constante de ce marché. À court terme, la demande des exploitants d avions en multipropriété existants servira principalement au remplacement de la flotte, tandis que la demande d avions supplémentaires proviendra de marchés où la multipropriété vient tout juste d être lancée. NetJets, par exemple, a annoncé son projet d ouvrir une nouvelle division en Chine pour servir le marché chinois des avions d affaires en rapide croissance. Au cours des 20 prochaines années, environ 10 % des livraisons d avions d affaires devraient être destinées aux exploitants en multipropriété. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

16 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES MARCHÉ DES AVIONS D OCCASION ET DEMANDE D AVIONS NEUFS Niveau des stocks d avions d occasion [en % de la flotte totale en service, 1 er trim er trim. 2014] Livraisons d avions d affaires, moyenne mobile sur 4 trim. [Unités, 1 er trim er trim. 2014] Niveau des stocks d avions 20 % 15 % 10 % 5 % Pourcentage de la flotte en vente (moyenne de la période) : 13,7 % 9,7 % 15 % 12,1 % 14,7 % 12,4 % 0 % 0 '90 '91 '92 '93 '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '01 '02 '03 '04 '05 '06 '07 '08 '09 '10 '11 '12 '13 ' Livraisons de nouveaux avions DYNAMIQUE DU MARCHÉ DES AVIONS D OCCASION Environ 50 % de la demande d avions d affaires neufs émane de propriétaires existants qui remplacent leurs avions, généralement de 5 à 10 ans après la livraison initiale. Pour les propriétaires d avion désireux de vendre un avion existant afin d acheter un nouveau modèle, la rentabilité de l achat dépend du délai de vente et du prix de vente. La demande d appareils neufs est donc directement reliée à la situation du marché d occasion. La relation entre le marché d avions d occasion et le marché des avions neufs est illustrée par le graphique «Marché d avions d occasion et demande d avions neufs». Les livraisons d avions d affaires servent d indicateur de la demande d avions neufs. Par le passé, un marché d occasion équilibré signifiait que les stocks disponibles d avions d occasion à vendre, en pourcentage du nombre total des avions en service, se maintenaient entre 11 % et 12 %. Lorsque le niveau des stocks à vendre à dépassé 12 %, l offre a distancé la demande. Par conséquent, les valeurs de revente des avions ont chuté et beaucoup d éventuels acheteurs ont remis à plus tard leur décision de remplacer leurs avions. Pour les avionneurs, la baisse soudaine de la demande d avions neufs au sein du large bassin d acheteurs d avions de remplacement indiquait que les prix devaient être abaissés afin de réussir à vendre les avions déjà produits. À plus long terme, les constructeurs ont rajusté les cadences de production sur le niveau de la demande. Par contre, lorsque la flotte d avions à vendre chutait sous la barre de 11 %, l offre raréfiée a fait grimper les valeurs de revente. Les acheteurs d avions de remplacement choisissaient alors de plus en plus de remplacer leurs appareils, stimulant ainsi la demande d avions neufs. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

17 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES VALEURS RÉSIDUELLES DES AVIONS Valeurs résiduelles sur 5 ans en pourcentage du prix courant original [%, er trim. 2014] 51 % 62 % 81 % 49 % 59 % 82 % 45 % 56 % 75 % 50 % 57 % 77 % Légers Interméd. À large fuselage Source : Aircraft Blue Book and Business & Commercial Aviation Purchase Planning Handbook. Valeurs résiduelles exprimées en moyenne non pondérée en fin de période de tous les modèles d avions de chaque catégorie er trim À la fin de 2007, les inventaires d avions d occasion par rapport à la flotte totale d avions d affaires se situaient à un creux de 10,5 %. Cependant, la hausse soudaine du nombre d avions mis en vente l année suivante était un indicateur avancé du ralentissement du marché des avions d affaires qui a commencé en Au début de 2008, beaucoup de propriétaires éprouvaient de la difficulté à vendre leurs appareils, ce qui rendait moins probable l achat d avions neufs. Les stocks d avions d occasion ont atteint un sommet au 2 e trimestre de 2009, à 17,8 %. Du milieu de l année 2009 jusqu à maintenant, les ventes d avions d occasion ont augmenté et les stocks ont diminué. À la fin de 2013, les stocks d avions d occasion étaient descendus à un niveau plus sain, soit de 12,7 % et ont continué de s améliorer, atteignant 12,4 % à la fin du 1er trimestre de Nous prévoyons qu à moyen terme, les stocks d avions d occasion se stabiliseront à 11 % - 12 % de la flotte totale d avions d affaires. Les valeurs de revente sont un important indicateur du marché des avions d occasion et sont liées à la situation du marché en général, ainsi qu à une foule de facteurs liés aux avions. La valeur de revente (ou résiduelle) moyenne d un avion d affaires de cinq ans à la fin du 1er trimestre de 2014 était de 60 % de son prix courant initial d après Business & Commercial Aviation Magazine (B&CA). Les valeurs résiduelles demeurent plus faibles dans la catégorie des avions légers, comme le montre le graphique des valeurs résiduelles des avions, où les avions de cinq ans d âge sont évalués à 50 % de leur prix courant initial. Les valeurs résiduelles de la catégorie des avions à large fuselage demeurent solides, car les avions de cinq ans sont évalués à 77 % de leur prix courant initial, près de la moyenne historique de 80 % pour cette catégorie. Compte tenu de la relation entre les stocks d avions d occasion et les valeurs résiduelles, nous prévoyons qu à mesure que les stocks disponibles d avions en vente continueront de diminuer et qui stabiliseront à moyen terme, les valeurs résiduelles s amélioreront et se stabiliseront également. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

18 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES LIVRAISONS D AVIONS D AFFAIRES ET RETRAITS DU SERVICE PAR GROUPE D ÂGE Unités, En service et stationnés Retirés du service % de retraits du service Source : Ascend et estimations de Bombardier. 0 % % % % Total des livraisons : Total des retraits : Flotte de 2013 : % % Groupes d âge des avions 9 % % % >40 Nous prévoyons que avions d affaires seront retirés du service dans le monde entre 2014 et 2033 RETRAITS D AVIONS D AFFAIRES La flotte mondiale d avions d affaires continue de vieillir. À la fin de 2013, l âge moyen de la flotte mondiale d avions d affaires était de 16,6 ans. Environ 3 % de ces avions (435 unités) avaient plus de 40 ans, ce qui est considéré comme étant dans la fourchette d âge type de retrait d un avion du service. Jusqu à maintenant, le nombre d avions d affaires retirés définitivement du service a été faible, puisqu il ne correspond qu à environ 8 % des livraisons totales depuis Toutefois, en raison des nouvelles préoccupations environnementales, des nouvelles réglementations et de la modernisation de l espace aérien, le retrait des avions d affaires plus anciens devrait s accélérer. La réglementation environnementale comprend les limitations sonores potentielles aux aéroports pour l exploitation des avions d affaires en vertu du chapitre 2 et du Système d échange des droits d émission en Europe. Les exploitants d avions en vertu du chapitre 2 doivent respecter progressivement de plus nombreuses limitations dans le monde, et celles-ci devraient s accroître dans le futur. Le Système d échange des droits d émission touchera davantage les avions aux moteurs d une technologie plus ancienne qui brûlent plus de carburant et rejettent plus de gaz à effet de serre. De même, la modernisation prévue de l espace aérien aux États-Unis (FAA NextGen), en Europe (SESAR) et ailleurs exigera des postes de pilotage dotés de technologies d avionique évoluées, et la mise à niveau des avions plus anciens pourrait être ni faisable, ni rentable, ce qui rendrait ces appareils désuets. Cette dynamique influera sur le nombre de retraits de la flotte globale des avions d affaires. La quantité d avions en service retirés pendant la période prévisionnelle variera considérablement d une région à l autre. En effet le nombre d avions en service retirés sera comparativement moindre dans les régions dotées actuellement d une flotte d avions d affaires relativement modeste, comme la Chine. Et naturellement, les régions dotées de flottes bien établies et d avions plus anciens connaîtront le plus grand nombre de retraits, ce qui contribuera à stimuler la demande d avions de remplacement. Nous prévoyons avions d affaires retirés dans le monde entier entre 2014 et 2033, dont 70 % en Amérique du Nord. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

19 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES SEGMENTATION DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES (1) Bombardier Cessna AVIONS TRÈS LÉGERS Mustang M2 CJ2+ CJ3/CJ3+ AVIONS LÉGERS AVIONS INTERMÉDIAIRES AVIONS À LARGE FUSELAGE L70 L75 L60XR L85 CL350 CL605 G5000 G6000 CL850 CJ4 XLS+ Latitude Sovereign+ Citation X+ Longitude Global 7000 Global 8000 LARGES AVIONS COMMERCIAUX CONVERTIS En prod. 37 En dév. 14 Dessault Embraer Phenom 100 Phenom 300 Legacy 450 F2000S F2000LXS F900LX F7X F8X Legacy 500 Legacy 600 Legacy 650 F5X Lineage 1000E Gulfstream G150 G280 G450 G550 G650 G650ER (1) La segmentation est principalement fonction d une combinaison de volume de cabine, d autonomie et de prix. Source : Bombardier Avions d affaires Autres Hondajet SJ30-2 PC-24 Eclipse 550 ACJ 318/319 BBJ 1/2/3 BBJ Max 8/9 Les nouveaux programmes d avions sont un important facteur de croissance du marché des avions d affaires NOUVEAUX PROGRAMMES D AVIONS L existence d avions plus performants et plus efficaces stimule la demande d avions de remplacement et attire de nouveaux acheteurs sur le marché. Les nouveaux programmes d avions sont un important facteur de croissance du marché des avions d affaires. Les avions de dernière génération peuvent franchir de plus grandes distances et consomment moins de carburant à des prix comparables. Ils peuvent le faire en raison d améliorations techniques soutenues, notamment dans le développement de nouveaux moteurs, de nouveaux matériaux et d une aérodynamique plus évoluée. Le lancement de nouveaux programmes d avions témoigne de la capacité des avionneurs à intégrer les plus récentes percées technologiques dans leurs gammes de produits, et de leur confiance à l égard du marché. De plus, la conception des nouveaux avions bénéficie de percées constantes dans les systèmes de sécurité, reflétant l importance que l industrie leur accorde, ce qui a positionné l aviation d affaires comme l un des modes de transport les plus sûrs du monde, d après l International Business Aviation Council (IBAC). Le lancement de nouveaux modèles d avions d affaires comme les biréacteurs Learjet 70 et Learjet 75 de Bombardier en 2013 et de son biréacteur Challenger 350 en 2014 a généré une demande accrue dans les catégories des avions légers et intermédiaires. Les nouveaux modèles qui devraient arriver sur le marché, comme les biréacteurs Global 7000 en 2016 et Global 8000 en 2017, construits par Bombardier dans la catégorie des avions à large fuselage, devraient également contribuer à accroître la demande. Nos prévisions tiennent compte des programmes de nouveaux avions projetés à court et à moyen terme, ainsi que d estimations à long terme et des effets que ces avions auront sur la demande d avions d affaires. En résumé, l augmentation de la disponibilité de nouveaux avions favorise la croissance du marché des avions d affaires. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

20 INDICATEURS DU MARCHÉ DES AVIONS D AFFAIRES CARNET DE COMMANDES DU SECTEUR DES AVIONS D AFFAIRES Nombre d unités estimatif, Valeur estimative en G$, au 4 e trim. de Nombre d unités estimatif Légers 3,6 Valeur estimative (G$) Intermédiaires 10,0 À large fuselage 34,2 500 Sources : Chiffres publiés par les avionneurs et estimations de Bombardier, prix des avions tirés du B&CA Purchase Planning Handbook Total du secteur = 47,8 G$ Bombardier détient toujours le plus important carnet de commandes de tous les constructeurs d avions d affaires CARNETS DE COMMANDES Le carnet de commandes correspond aux avions commandés, mais non encore livrés, et constitue un solide indicateur des livraisons à court terme. Les constructeurs règlent leur cadence de production en fonction du niveau actuel de leur carnet de commandes et de leurs prévisions concernant les commandes qu ils pourront obtenir à l avenir. Les variations de cadence de production sont coûteuses et complexes. Les défis comprennent les dépenses associées aux rajustements de main-d oeuvre et les modifications nécessaires sur le plan de la chaîne d approvisionnement et de l échéancier. Les constructeurs cherchent donc à optimiser leurs livraisons, tout en modifiant le moins possible les cadences de production. Nous avons estimé le carnet de commandes de l industrie à la fin de 2013 à près de avions, d une valeur de 47,8 G$, relativement inchangé par rapport à La catégorie des avions à large fuselage représentait la portion la plus importante du carnet de commandes en valeur, suivie dans l ordre par les catégories des avions intermédiaires et des avions légers. Nous estimons que les deux tiers du carnet de commandes sont destinés à des clients traditionnels entreprises, personnes à très hauts revenus, organismes gouvernementaux, etc. Le tiers restant est destiné aux exploitants en multipropriété, témoignant de l importance de leurs récents projets de réapprovisionnement en avions neufs. Environ 30 % du total du carnet de commandes correspondent à des avions en développement, c est-à-dire qui ne sont pas encore entrés en service. Bombardier détient toujours le plus important carnet de commandes de tous les constructeurs d avions d affaires. Dans le futur, avec l augmentation des commandes du secteur, les carnets de commandes du reste de l industrie augmenteront également, ce qui se traduira par une augmentation des cadences à mesure que les avionneurs ajusteront la production pour répondre à la demande du marché. BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ

PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2015-2024 BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES BUSINESSAIRCRAFT.BOMBARDIER.COM/FR

PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2015-2024 BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES BUSINESSAIRCRAFT.BOMBARDIER.COM/FR PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2015-2024 BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES BUSINESSAIRCRAFT.BOMBARDIER.COM/FR ÉNONCÉS PROSPECTIFS Le présent document contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s y

Plus en détail

BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2012-2031

BOMBARDIER AVIONS D AFFAIRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2012-2031 PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2012-2031 TABLE DES MATIÈRES PRÉVISIONS DE MARCHÉ 2012-2031 02 Sommaire 03 Évolution historique du marché 08 Facteurs déterminants actuels du marché 11 Prévisions 23 Conclusion 46

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

BOMBARDIER AÉRONAUTIQUE PROFIL, STRATÉGIE ET MARCHÉ FÉVRIER 2013

BOMBARDIER AÉRONAUTIQUE PROFIL, STRATÉGIE ET MARCHÉ FÉVRIER 2013 BOMBARDIER AÉRONAUTIQUE PROFIL, STRATÉGIE ET MARCHÉ FÉVRIER 2013 ÉNONCÉS PROSPECTIFS Cette présentation contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s y limiter, des déclarations portant

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

Services aux investisseurs et trésorerie

Services aux investisseurs et trésorerie Résultats des secteurs d exploitation Résultats par secteur d exploitation Le tableau suivant présente un sommaire de nos résultats par secteur d exploitation. (en millions de dollars canadiens, sauf les

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 4 novembre 2015 Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 Chiffre d affaires de 3 462 millions d euros, en hausse de 14,2% par rapport à 2014 Croissance organique de 2,7% pour

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4 COMMENTAIRE Services économiques TD 1 mars 214 LE MARCHÉ DE L HABITATION DE LA RÉGION DU GRAND TORONTO : PLUSIEURS MARCHÉS, PLUSIEURS SITUATIONS Faits saillants Bien que la robuste croissance des prix

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Transat A.T. inc. Résultats de l exercice 2011 Les conditions de marché érodent les marges Mise en place d un plan d action pour revenir à la profitabilité

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable des Etudes Sectorielles Bruno Goutard,

Plus en détail

NOLISEMENT DE JET PRIVÉ

NOLISEMENT DE JET PRIVÉ SERVICES DE SOUTIEN EN AVIATION D AFFAIRES NOLISEMENT DE JET PRIVÉ Volez Sous Notre Aile Jouissez du confort et de la flexibilité d un avion privé et vous ne saurez plus vous en passer. Votre temps est

Plus en détail

L investisseur Point de vue

L investisseur Point de vue Aon Hewitt Solutions de retraite L investisseur Point de vue Juillet 2015 Gestion de placements mondiaux Dans cette édition Actions mondiales Quel est l indice de référence? 1 Résumé 1 Quels sont les principaux

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre :

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre : Limoges, le 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés Réalisations du premier trimestre : - Croissance totale des ventes hors effets de change

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Foire aux questions Troisième trimestre de 2005

Foire aux questions Troisième trimestre de 2005 Foire aux questions Troisième trimestre de 2005 1. Quelles sont les répercussions des règlements en faveur de Enron sur vos résultats et vos ratios de capital? Le 2 août 2005, nous avons annoncé que nous

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

2012 BAIIALA 175 M$ 2012 2,249 G$

2012 BAIIALA 175 M$ 2012 2,249 G$ Air Canada annonce ses résultats du premier trimestre de 2012 BAIIALA de 175 M$ pour le premier trimestre de 2012 Trésorerie et placements à court terme de 2,249 G$ au 31 mars 2012 MONTRÉAL, le 4 mai 2012

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

Évolution et perspectives économiques

Évolution et perspectives économiques Évolution et perspectives économiques Chapitre 2 Évolution et perspectives économiques Faits saillants L économie canadienne a connu l une des meilleures performances parmi les pays du Groupe des Sept

Plus en détail

Information trimestrielle au 31 mars 2007

Information trimestrielle au 31 mars 2007 INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 24 avril 2007 Information trimestrielle au 31 mars 2007 Michelin annonce une hausse de 5,5% de ses ventes nettes consolidées à 4,2 milliards d euros au 1er trimestre

Plus en détail

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23%

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Neuilly-sur-Seine, le 4 mai 2011 Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% Croissance

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

BOMBARDIER ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE CLOS LE 30 AVRIL 2008

BOMBARDIER ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE CLOS LE 30 AVRIL 2008 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOMBARDIER ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE CLOS LE 30 AVRIL 2008 PIERRE BEAUDOIN DEVIENT PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION (Tous les montants présentés

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada

DOCUMENT D INFORMATION. L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada DOCUMENT D INFORMATION L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada Avril 2013 Conseil des aéroports du Canada Une division de l Airports Council international North America (ACI NA)

Plus en détail

Foire aux questions Quatrième trimestre 2005

Foire aux questions Quatrième trimestre 2005 Foire aux questions Quatrième trimestre 2005 1. Quels sont les objectifs financiers de la CIBC pour l exercice 2006? Le 12 décembre, nous avons publié la version intégrale de la Reddition de comptes annuelle

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

L état de l industrie aérospatiale canadienne

L état de l industrie aérospatiale canadienne Le 2013 rapport Report 2014 L état de l industrie aérospatiale canadienne Survol de la présentation Contexte L écosystème aérospatial canadien L impact économique L innovation (R et D) La production d

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Genworth MI Canada Inc. annonce ses résultats pour le premier trimestre de 2013

Genworth MI Canada Inc. annonce ses résultats pour le premier trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ 2060 Winston Park Drive Suite 300 Oakville (Ontario) L6R 5R7 Genworth MI Canada Inc. annonce ses résultats pour le premier trimestre de 2013 Bénéfice opérationnel net de 85 millions de dollars

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

L environnement macroéconomique

L environnement macroéconomique 6 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG L environnement macroéconomique international L environnement macroéconomique international 8 revue de stabilité financière 011 7 L environnement macroéconomique international

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Bombardier annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 octobre 2009

Bombardier annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 octobre 2009 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bombardier annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 octobre 2009 (Tous les montants présentés dans ce communiqué sont en dollars américains, à moins

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 PRB 05-40F ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 Jean Dupuis Division de l économie Le 8 juin 2005 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015 ET OBJECTIFS 2018

RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015 ET OBJECTIFS 2018 Zurich, 25 novembre RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE ET OBJECTIFS 208 Un plan stratégique et des objectifs à moyen terme, en particulier une génération de cash-flow libre d'au moins

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

La conjoncture immobilière peut être schématisée à

La conjoncture immobilière peut être schématisée à 56 6 LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE EN ITALIE Extrait de : Osservatorio sul Mercato Immobiliare n 2/2011, Nomisma, juillet 2011. 6.1 / Prix et volumes des transactions La conjoncture immobilière peut être

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015 LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. Le 25 novembre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

Productivité, croissance économique, emploi (1)

Productivité, croissance économique, emploi (1) 1 http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques Productivité, croissance économique, emploi (1) Pierre Tabatoni de l Institut Les variations de la productivité jouent un rôle clef dans

Plus en détail

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Paris, 18 février 2015 Avertissement Le présent document contient des informations prévisionnelles concernant l activité, la situation financière et les résultats

Plus en détail