Un enfant maladroit rôle du médecin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un enfant maladroit rôle du médecin"

Transcription

1 Un enfant maladroit rôle du médecin JP BLANC pédiatre La plainte: la maladresse Rarement la plainte initiale Plus souvent la lenteur Plus souvent les problèmes scolaires (écriture) 1

2 Analyser la plainte Enfant très lent Enfant maladroit Tout ce qu il touche tombe, se casse, se chiffonne, se tache, se déchire Il mange salement Il ne sait pas couper sa viande Il a des difficultés pour s habiller Ses cahiers sont sales, brouillons, mal tenus Il ne sait pas utiliser une gomme, une règle, des ciseaux, un compas. Analyser la plainte Difficultés pour s'orienter dans le temps Difficultés de structuration de certaines notions spatiales Difficultés pour se repérer dans la page Difficultés à s orienter dans le plan (tableaux, repères de points, cartes de géographie, géométrie, schémas) 2

3 Analyser la plainte Différences avec le retard d acquisition Décalage important Ne se corrigeant pas dans le temps Performances fluctuantes, non stables (différence avec le déficit moteur) Afférences visuelles n améliorent pas le résultat (modèle copie) Des repères sur le développement Document Nestlé 3

4 Éléments négatifs Enfant vif, curieux, intelligent, avec un très bon langage Adore les histoires, les jeux symboliques. Contact avec les autres normal. Examen neurologique standard normal mais parfois troubles détectés à un examen fin Au total Difficultés de la vie quotidienne avec Lenteur Dysgraphie Maladresse Difficultés d orientation spatiale, temporelle Trouble persistant et handicapant Alors que l enfant dispose d un bon langage Chez un enfant «intelligent» et sans trouble psychiatrique 4

5 Un diagnostic à évoquer trouble d acquisition des coordinations ou dyspraxie Donc trouble DYS = trouble spécifique Trouble durable (âge adulte +) Difficultés dans la vie quotidienne et dans la vie scolaire Conséquences psychologiques (parfois au premier plan) Baisse d estime de soi Angoisse, dépression, Refus scolaire parfois 5

6 Le TAC Plus souvent le garçon Pas exceptionnel (5 à 7 %) Classiquement plus souvent l ancien prématuré Souvent des problèmes familiaux identiques Comorbidité fréquente (multidys) Différents tableaux cliniques (troubles visuospatiaux ou non, visuo-constructifs ou non) Évaluation au cabinet médical Notion de parcours de soins en 3 niveaux Fonction des compétences du médecin (niveau 1 ou niveau 2) Si médecin niveau 1 adressera rapidement au niveau 2 Si médecin niveau 2 (formé) bilan de débrouillage et compte-rendu 6

7 Évaluation au cabinet médical médecin formé (niveau 2) 1. Examen neurologique 2. Graphisme 3. Écriture 4. Praxies idéomotrices 5. Praxies constructives 6. Normalité lecture, orthographe, calcul, géométrie 7. Suivi visuel (pas facile) 8. Troubles de l attention (interrogatoire) 9. Répercussions psychologiques(interrogatoire) 10. Si possible avis des enseignants. 1- examen neurologique Examen neurologique standard Signes cérébelleux Réflexes Périmètre crânien Examen neurologique plus fin Difficultés motrices Syncinésies Coordinations Motricité fine 7

8 2- Graphisme Spontané : 7 ans 6 mois Dirigé : dessin du bonhomme de MSM : Spontané Dirigé : dessin du bonhomme de MSM : 2- Graphisme Figures imposées : graphisme selon l âge : rond 3 ans, carré 4 ans, triangle 5 ans, losange 6 ans 8

9 3- Écriture Les cahiers d école : Recopie lettres prénom : Dictée de texte : 4- Les praxies idéomotrices Selon l âge 3 ans : 4 ans : 5 ans : 9

10 4- Les praxies idéomotrices : EDA 5- Les praxies visuo-constructives Praxies constructives EDA 24 mois Praxies constructives EDA 10

11 5- Les praxies visuo-constructives Vers qui orienter :Parcours d une famille pour obtenir des soins pour un enfant TAC Orthoptiste Allergologue Enseignant Ergothérapeute/ Psychomotricien libéral Enfant de 11 ans Psychologue scolaire Orthophoniste Orthopédiste pédiatrique Médecin de famille Ergothérapeute/Psy chomotricien D après Missiuna et al

12 Vers qui orienter Le psychomotricien L ergothérapeute Le neuropsychologue L orthoptiste Gros problème du coût Le diagnostic Bilan en psychomotricité Bilan ergothérapique Psychométrie (WPPSI WISC IV) Recherche de troubles associés Langage oral Langage écrit Calcul Fonctions exécutives : attention, planification 12

13 Le diagnostic Bilan en psychomotricité = PSYCHOMOTRICIEN Bilan ergothérapique = ERGOTHERAPEUTE Psychométrie (WPPSI WISC IV) = PSYCHOLOGUE Recherche de troubles associés Langage oral = orthophoniste Langage écrit = orthophoniste Calcul = orthophoniste Fonctions exécutives et l attention NEUROPSYCHOLOGUE La prise en charge Faire le diagnostic et envisager les troubles associés Explications des troubles à l enfant, à la famille Rééducation en psychomotricité Ergothérapeute: aides techniques : plan incliné, surligneurs, outils scolaires adaptés, rééducation, mise sur ordi Informatique : à prévoir en cours de CM1 avec évaluation par l ergothérapeute et travail d apprentissage du clavier en vue de la 6, +/- logiciel de géométrie Soigner l estime de soi, encourager Ergothérapie (10 à 15 séances maximum) 13

14 La prise en charge à l école Aménagements pédagogiques Équipes éducatives : lieu de dialogue entre rééducateurs, enseignant, parents Le projet personnalisé de soins (PAP) Comorbidités TAC Dépression Anxiété TED 25 % TAC Dysgraphie 30 % TDA/H 50 % 25 à 50 % TSLO Dyslexie Dyscalculie Pourcentages indicatifs 14

15 Prise en charge des comorbidités Rôle des réseaux de soins Bilans Coordination Priorisation des soins Suivi Rôle des centres de références Pour les cas très complexes Suivi Remise en cause du diagnostic Prise en compte des comorbidités Progrès Répercussions psychologiques Soutien à l enfant et sa famille 15

16 Merci de votre attention En remerciant Thiébaut-Noël Willig, Catherine Billard. Et encore à l envers. Christine Teruel, Julie Eugène. Arphilvolis Éditions. ISBN : idées pour aider les élèves dyspraxiques. Amanda Kirby et Lynne Peters. Collection 100 idées, Éditions Tom Pousse, ISBN : , Prix :

DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES

DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES INTERET DU REPERAGE ET DE LA PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE Mélanie Blot, psychologue Christine Maladry, psychomotricienne Emilie Walczak, interne Table des matières Introduction

Plus en détail

TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT

TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT T.A.C. ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITIONS PRAXIES : coordination motrice volontaire, orientée vers un but, et permettant d agir

Plus en détail

Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie

Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie Florence BOSSUS neuropsychologue Membre du CRTLA, Sous la direction du dr TESTARD LES TROUBLES ASSOCIES La dysphasie est

Plus en détail

Les documents indispensables pour l examen du dossier

Les documents indispensables pour l examen du dossier ASSISTANCE PUBLIQUE HÔPITAUX DE PARIS CENTRE REFERENT TROUBLES DU LANGAGE ET DES APPRENTISSAGES Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent Professeur David COHEN G.H. PITIE-SALPETRIERE 47-83,

Plus en détail

Troubles des apprentissages

Troubles des apprentissages Troubles des apprentissages Qu est-ce qu un trouble des apprentissages? Dysphasie Dyspraxie Dyslexie TDA-H Qu est-ce qu un trouble des apprentissages? Un trouble d apprentissage correspond à une atteinte

Plus en détail

Les troubles du langage oral les dysphasies

Les troubles du langage oral les dysphasies Les troubles du langage oral les dysphasies DES Pédiatrie 21 juin 2008 G. BUSSY, neuropsychologue, service de Neuropédiatrie Étude de Cas : Anyel Anyel consulte la première fois à 5 ans 11 mois adressé

Plus en détail

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Claire Goulet CPC ASH - 2010 Claire Goulet - CPC ASH 67-2010 1 La situation de handicap : Elle est différente de la difficulté scolaire

Plus en détail

ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE ÉLEMENTS D ANAMNESE

ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE ÉLEMENTS D ANAMNESE ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE La demande est celle d un examen psychologique, pour le Centre de référence des troubles du langage et des apprentissages dont dépend Anaïs

Plus en détail

La dyspraxie. DFD Dyspraxie France Dys. www.dyspraxies.fr

La dyspraxie. DFD Dyspraxie France Dys. www.dyspraxies.fr La dyspraxie DFD Dyspraxie France Dys www.dyspraxies.fr Association française œuvrant en faveur des personnes dyspraxiques avec ou sans troubles associés La dyspraxie est un trouble neurologique (du cerveau)

Plus en détail

T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE

T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE TROUBLES DEVELOPPEMENTAUX Dyspraxies de développement TAC Dysgraphies DEFINITIONS PRAXIES : fonctions cognitives élaborées, qui permettent

Plus en détail

Les troubles Neurovisuels - Dyslexie

Les troubles Neurovisuels - Dyslexie Les troubles Neurovisuels - Dyslexie Sylvie Lautard Orthoptiste Salon de Provence Tel: 04 90 55 19 24 Vendredi 25 Avril 2008 Marseille Le système visuel = + La Vision Volonté de voir Possibilité de voir

Plus en détail

LA DYSPRAXIE. Mais c est un enfant intelligent, vif, curieux avec un bon langage oral ; il a une bonne mémoire, apprend avec efficacité.

LA DYSPRAXIE. Mais c est un enfant intelligent, vif, curieux avec un bon langage oral ; il a une bonne mémoire, apprend avec efficacité. Service Médical Promotion Santé des Elèves 45, avenue Jean GIRAUDOUX B.P. 71080 66103 PERPIGNAN CEDEX LA DYSPRAXIE FICHE ENSEIGNANT Qu est-ce que la dyspraxie? Comment la suspecter? Un enfant dyspraxique

Plus en détail

Troubles des apprentissages. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages 1 La démarche diagnostique La problématique des TSA 2 - Problématique complexe - Insuffisance de formation, d information - Textes législatifs depuis quelques années - Création

Plus en détail

19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité?

19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité? 19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité? PERSPECTIVES DE RECHERCHE Emmanuelle Gavault Neuropsychologue - Docteur en psychologie Services de Neuropédiatrie

Plus en détail

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Le comprendre pour mieux l accompagner Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le : 1 Objectifs EIP: définition Ce livret est délivré à

Plus en détail

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle Armande Perrier Enseignante spécialisée 15 mai 2014 La loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE

EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE Dr Anne Descotes, Sylvain Darrous, Chloé Prado CHU Grenoble Journée L Evaluation clinique R4P 10 10 08 Evaluer dans quel but? Avec quels indicateurs? Buts Diagnostique

Plus en détail

Ecole maternelle Ville Haute - Provins

Ecole maternelle Ville Haute - Provins Livret de suivi des apprentissages et des progrès à l école maternelle : découverte et apprentissage de la lecture Le (la) maître(sse) demande à l enfant de montrer l étiquette où il y a marqué seulement

Plus en détail

DES Pédiatrie La Dyspraxie chez l enfant :

DES Pédiatrie La Dyspraxie chez l enfant : Centre de Référence des Hospices Civils de Lyon pour les troubles des apprentissages chez l enfant DES Pédiatrie 29-06-08 La Dyspraxie chez l enfant : Dr Stéphanie Marignier Service de rééducation fonctionnelle

Plus en détail

Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion. Les troubles spécifiques des apprentissages

Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion. Les troubles spécifiques des apprentissages Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages. FLETTER en 2004 établit les critères qui caractérisent les TSA

Plus en détail

L Evaluation fonctionnelle. Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue

L Evaluation fonctionnelle. Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue L Evaluation fonctionnelle Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue m.brocard@ch-guillaumeregnier.fr SOMMAIRE POURQUOI COMMENT QUELS OUTILS ET APRES POURQUOI Incontournable pour identifier la symptomatologie

Plus en détail

Carnet de Suivi des Apprentissages

Carnet de Suivi des Apprentissages Ecole de Adresse Téléphone Carnet de Suivi des Apprentissages NOM ELEVE PRENOM ELEVE Date de naissance CARNET SUIVI DES APPRENTISSAGES - Circonscription d YVETOT 1 Parcours scolaire Année PS : 20.. / 20..

Plus en détail

CMPP et CMP. Les dispositifs de prise en charge pédopsychiatrique ambulatoire pour enfants et adolescents

CMPP et CMP. Les dispositifs de prise en charge pédopsychiatrique ambulatoire pour enfants et adolescents CMPP et CMP Les dispositifs de prise en charge pédopsychiatrique ambulatoire pour enfants et adolescents Formation médecins Résodys - 16 avril 2010 Marseille CMPP /CMP : éléments de cadrage Caractéristiques

Plus en détail

APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014

APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014 Les Dys au Quotidien APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014 Objectif de cette enquête : cette enquête n'est pas banale,

Plus en détail

ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS

ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Elèves en difficulté Avoir des difficultés (la difficulté est inhérente et constitutive de tout apprentissage) est différent d être en difficulté. La difficulté

Plus en détail

Difficultés d apprentissage chez l enfant Problèmes pédagogiques Débats +++, méthodes d apprentissage de la lecture Problèmes sociaux et éducatifs Car

Difficultés d apprentissage chez l enfant Problèmes pédagogiques Débats +++, méthodes d apprentissage de la lecture Problèmes sociaux et éducatifs Car Les Dysfficultés d apprentissage Dr C.Allaire Et l équipe du centre de référence de Rennes Le 24 Mars 2007 Difficultés d apprentissage chez l enfant Problèmes pédagogiques Débats +++, méthodes d apprentissage

Plus en détail

Corinne Gallet : enseignante ressource TSA. Corinne Gallet TSA77

Corinne Gallet : enseignante ressource TSA. Corinne Gallet TSA77 Corinne Gallet : enseignante ressource TSA Mettez des gants de boxe puis coupez le feuille en deux. Pliez cette feuille en trois et écrivez votre prénom. C est un geste «non prévu par la sélection naturelle,

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

L ENFANT DYSPRAXIQUE ET L ECOLE. Corinne Masson Friedli HEP BEJUNE

L ENFANT DYSPRAXIQUE ET L ECOLE. Corinne Masson Friedli HEP BEJUNE L ENFANT DYSPRAXIQUE ET L ECOLE Corinne Masson Friedli HEP BEJUNE 2014-2015 L ENFANT DYSPRAXIQUE A LA MAISON Se cogne souvent, trébuche, renverse les objets, bouscule, il est maladroit L habillage autonome

Plus en détail

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle

Carnet de suivi des apprentissages. à l école maternelle Carnet de suivi des apprentissages d Enzo à l école maternelle 2014-2015 École maternelle : section TPS 2015-2016 École maternelle : section PS 2016-2017 École maternelle : 2017-2018 École maternelle :

Plus en détail

Aspects orthopédiques dans la paralysie cérébrale

Aspects orthopédiques dans la paralysie cérébrale DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2009 - PARIS Aspects orthopédiques dans la paralysie cérébrale Les généralités et leur environnement Pr Bruno Dohin Saint Etienne Ce qui intéresse l orthopédie(ste)

Plus en détail

C M P P de Sainte Suzanne. Dyspraxie

C M P P de Sainte Suzanne. Dyspraxie C M P P de Sainte Suzanne 5 Centre Médico Psycho Pédagogique 40, rue Pierre Mendes France 97441 Sainte Suzanne Téléphone : 02.62.56.56.46 Télécopie : 02.62.29.50.58 cmpp@irsam.asso.fr Dyspraxie La dyspraxie

Plus en détail

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES Sous Direction de la P.M.I. Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES PRESENTATION STATISTIQUE DES BILANS DE SANTE REALISES EN ECOLES MATERNELLES Année (année Scolaire scolaire

Plus en détail

Les troubles spécifiques des

Les troubles spécifiques des Les troubles spécifiques des apprentissages En collaboration avec Laure DENARIAZ, Psychologue cognitiviste Membre du réseau TAP idf sud Sœur et compagne de dyslexiques Dys non pris en compte = souffrance

Plus en détail

Dys et mathématiques. Lycée Renoir mars 2013. Celia Guerrieri celia.guerrieri@ac-nice.fr

Dys et mathématiques. Lycée Renoir mars 2013. Celia Guerrieri celia.guerrieri@ac-nice.fr Dys et mathématiques Lycée Renoir mars 2013 Celia Guerrieri celia.guerrieri@ac-nice.fr Etre dys, c'est quoi? C'est un trouble neurologique et avec une origine génétique probable. Il existe différents troubles

Plus en détail

PRÉSENTATION. Service d éducation et de soins spécialisé à domicile APF -Metz C.Colin: psychologue, S.Keim: ergothérapeute, S.Raffin: kinésithérapeute

PRÉSENTATION. Service d éducation et de soins spécialisé à domicile APF -Metz C.Colin: psychologue, S.Keim: ergothérapeute, S.Raffin: kinésithérapeute PRÉSENTATION DU HANDICAP MOTEUR Service d éducation et de soins spécialisé à domicile APF -Metz C.Colin: psychologue, S.Keim: ergothérapeute, S.Raffin: kinésithérapeute Troubles associés et handicap moteur

Plus en détail

DYSPRAXIES. Apports théoriques

DYSPRAXIES. Apports théoriques DYSPRAXIES Apports théoriques 1 2 Sources Sources Livres: Michel Mazeau «Déficits visuo-spatiaux et dyspraxies de l enfant, du trouble à la rééducation. Neuropsychologie et troubles des apprentissages,

Plus en détail

Mon cahier de progrès... Ce que je sais faire en...

Mon cahier de progrès... Ce que je sais faire en... Mon cahier de progrès... Ce que je sais faire en... o 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Ce que je sais faire en Mon cahier de progrès en petite section Mon cahier de progrès 1 Ce que je sais faire en septembre-octobre

Plus en détail

Dysorthographie : les erreurs les plus courantes (suite)

Dysorthographie : les erreurs les plus courantes (suite) Dysorthographie : les erreurs les plus courantes (suite) Erreurs distinctives - confusions des homophones grammaticaux - son/sont mes/met/mais ces/c'est/ses Erreurs de découpage - non individualisation

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE RODIN YVETOT LES ACTIVITES PHYSIQUES LES ACTIVITES ARTISTIQUES LES NOMBRES LE MONDE DU VIVANT, DES OBJETS ET DE LA MATIERE

ECOLE MATERNELLE RODIN YVETOT LES ACTIVITES PHYSIQUES LES ACTIVITES ARTISTIQUES LES NOMBRES LE MONDE DU VIVANT, DES OBJETS ET DE LA MATIERE CIRCONSCRIPTION DE YVETOT ECOLE MATERNELLE RODIN YVETOT Ce livret scolaire a été réalisé en cohérence avec les nouveaux programmes de l Education Nationale datant de mars 2015, qui définissent les compétences

Plus en détail

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D PLAN 1. Un enseignant ordinaire 2. Un enseignant spécialisé 3. Organisation de la prise en

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif?

Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif? Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif? Raphaëlle ABADIE Psychologue-Neuropsychologue Hôpital Femme Mère Enfant 1 Qu est-ce qu un bilan cognitif? MEMOIRE ATTENTION EVALUATION FONCTIONS CEREBRALES

Plus en détail

Les «troubles dys» : La dyspraxie.

Les «troubles dys» : La dyspraxie. 1 Les «troubles dys» : La dyspraxie. Introduction Dyslexie, dyscalculie, dysgraphie, on entend de plus en plus parler des «troubles dys». Particulièrement lorsqu il s agit de l enseignement. D ailleurs,

Plus en détail

La dysphasie. 15 janvier et 29 janvier 2009. Présentation pour le Réseau Santé Langage

La dysphasie. 15 janvier et 29 janvier 2009. Présentation pour le Réseau Santé Langage La dysphasie Présentation pour le Réseau Santé Langage 15 janvier et 29 janvier 2009 Anne Céline Asselin Orthophoniste Centre de Référence des Troubles Spécifiques du Langage Plan Définition le retard

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Orthophoniste (24314 ) Les métiers du groupe Logopède.................................................. 4 Informations

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

Dr Florence Delteil Unité de Rééducation Neurologique Infantile Centre de Référence des Troubles des Apprentissages APHP, Pôle NTC, Hôpital Bicêtre

Dr Florence Delteil Unité de Rééducation Neurologique Infantile Centre de Référence des Troubles des Apprentissages APHP, Pôle NTC, Hôpital Bicêtre Dr Florence Delteil Unité de Rééducation Neurologique Infantile Centre de Référence des Troubles des Apprentissages APHP, Pôle NTC, Hôpital Bicêtre 1 De quoi parle-t-on? Difficultés d apprentissage malgré

Plus en détail

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse EXERCICE 21 SÉQUENCE 4 PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse Activité demandée à l élève Composer un récit, c est-à-dire : - respecter le libellé

Plus en détail

LIVRET SCOLAIRE CP ANNÉE SCOLAIRE -.. Ecole élémentaire.. Adresse. Enseignant(e) :.. AUTONOMIE - DEVELOPPEMENT

LIVRET SCOLAIRE CP ANNÉE SCOLAIRE -.. Ecole élémentaire.. Adresse. Enseignant(e) :.. AUTONOMIE - DEVELOPPEMENT LIVRET SCOLAIRE CP ANNÉE SCOLAIRE -.. ÉLÈVE Nom : Prénom :. ÉCOLE Ecole élémentaire.. Adresse. Enseignant(e) :.. AUTONOMIE - DEVELOPPEMENT Désirer apprendre et manifester de la curiosité. Ecouter attention

Plus en détail

Samedi 16 janvier 2016

Samedi 16 janvier 2016 Dyslexie, dyspraxie et autres dys: Mieux les identifier et les prendre en charge Par Olivier REVOL Modérateur: Marine de CHEFDEBIEN L égalité à l école? Parfois injuste 4 Question 1: L échec scolaire Est

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : Codage des compétences attendues fin de cycle 1 Programme de l école maternelle - 2015 Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : L1 : communiquer avec les autres adultes et avec les autres enfants

Plus en détail

L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée

L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée Carole Rougean 16 mai 2014 L orthophoniste est Professionnel para-médical Sur prescription médicale Nomenclature

Plus en détail

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence Mai 2011 Introduction A la suite d une lésion cérébrale, une personne peut souffrir de séquelles

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

FICHE ACTION N 1. (projet d école 2011-2014) Répartition des moyens :

FICHE ACTION N 1. (projet d école 2011-2014) Répartition des moyens : FICHE ACTION N 1 Objectif A1 Fiche action n 1 Prévention des difficultés Mettre en projet les élèves face aux apprentissages 1,2 Devenir élève - Améliorer l accès à l autonomie, - Améliorer la confiance

Plus en détail

dyspraxie Dyspraxie Définition Ú Trouble des savoir-faire manuels et gestuels, avec de bonnes voire de très bonnes capacités intellectuelles.

dyspraxie Dyspraxie Définition Ú Trouble des savoir-faire manuels et gestuels, avec de bonnes voire de très bonnes capacités intellectuelles. Dyspraxie Définition dyspraxie Ú Trouble des savoir-faire manuels et gestuels, avec de bonnes voire de très bonnes capacités intellectuelles. - La dyspraxie gestuelle est un trouble des acquisitions motrices

Plus en détail

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage, parole, expression orale Nom et prénom : Classe : Période : Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage compréhensible Difficultés d articulation Problèmes de syntaxe

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Compétences du socle commun Palier 2 - SEGPA

Compétences du socle commun Palier 2 - SEGPA Compétences du socle commun Palier 2 - SEGPA Palier 2 Compétence 1 La maîtrise de la langue française Dire Date 1 Date 2 Date 3 Travaillée Evaluée Travaillée Evaluée Travaillée Evaluée S exprimer à l oral

Plus en détail

UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie. Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère

UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie. Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère Dr Anne Descotes, Sylvain Darrous, Chloé Prado 23 juin 08 UCRP Unité de coordination en rééducation pédiatrique 3 coordinations

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2 Évaluation des acquis des élèves en français et en mathématiques CE1 et CM2 Objectifs et finalités Mesurer les acquis des élèves français à des moments clefs de leur scolarité. Donner aux parents toutes

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS (Outil de vérification des éléments d une SAÉ) 1 ère partie Planification sommaire Niveau des élèves concernés par la SAÉ (cycle + année)

Plus en détail

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne LA MPR Offre multidisciplinaire en équipe Médecin spécialisé en MPR Handicap Paramédicaux Kinésithérapeutes

Plus en détail

Un geste est un ensemble complexe, une combinaison de mouvements réalisés pour atteindre un but.

Un geste est un ensemble complexe, une combinaison de mouvements réalisés pour atteindre un but. QU EST-CE QU UN GESTE ET QUE FAUT-IL POUR QU UN GESTE SOIT REUSSI? Un geste est un ensemble complexe, une combinaison de mouvements réalisés pour atteindre un but. Pour qu un geste soit réussi, il faut

Plus en détail

Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie. Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap

Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie. Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap La explore 3 domaines majeurs : la Communication, la Vie quotidienne

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Projet élève maternelle : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école :

Projet élève maternelle : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école : Projet élève maternelle : Il concerne un élève de 4 ans, né en France mais dont la langue parlée dans la famille est le turc. Au cours de sa première année de scolarisation en section de petits, cet enfant

Plus en détail

Makaton. Conversation. Reportage photo

Makaton. Conversation. Reportage photo Le programme Makaton s adresse à des enfants souffrant de troubles sévères du langage et/ou de la communication. Il propose des outils pour une communication fonctionnelle, qui associent la parole, les

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages 13 Octobre 2012 13 rue de l est 21000 DIJON tél. 03 80 50 09 48 - contact@pluradys.org - www.pluradys.org Siège Social : 7 rue de volnay 21000 DIJON SIRET :

Plus en détail

25 juin 2015 Journée du Réseau TAP IDF. Bienvenue à tous les participants

25 juin 2015 Journée du Réseau TAP IDF. Bienvenue à tous les participants 25 juin 2015 Journée du Réseau TAP IDF Bienvenue à tous les participants Le réseau TAP IDF : un historique qui définit sa zone d influence Le Réseau TAP-IDF Repérer, aider au diagnostic Accompagner les

Plus en détail

LES ATELIERS ECHELONNES

LES ATELIERS ECHELONNES LES ATELIERS ECHELONNES Malika Duchesne Enseignante de la classe de maternelle de Saint Sorlin Juin 2012 Il s agit d un dispositif qui a été créé par une enseignante de maternelle : Christine Lemoine http://maternailes.net/

Plus en détail

Hygiène hospitalière et observation de base du malade Statut des fonctionnaires communaux, législation professionnelle

Hygiène hospitalière et observation de base du malade Statut des fonctionnaires communaux, législation professionnelle Matières d examen Carrière du concierge et de l huissier Dictée en langue française Dictée en langue allemande Rapport de service en langue française ou allemande (au choix du candidat) Statut des fonctionnaires

Plus en détail

Les documents de référence

Les documents de référence AUTISME et TED Les documents de référence Les avis du Comité National d Ethique Le Plan Autisme 2008-2010 Recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l autisme (HAS - 2005) Etat des

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages. Définition Diagnostic Manifestations

Les troubles spécifiques des apprentissages. Définition Diagnostic Manifestations Les troubles spécifiques des apprentissages Définition Diagnostic Manifestations 1 Les troubles spécifiques des apprentissages (dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie)

Plus en détail

Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013

Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013 Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013 INTRODUCTION Déficits cognitifs et troubles comportement + fréquents chez Épileptiques que dans Population générale Effet de

Plus en détail

Dyslexies. Dysorthographies. Dysphasies «DYS» Dyscalculies. Dyspraxies. Troubles de l attention

Dyslexies. Dysorthographies. Dysphasies «DYS» Dyscalculies. Dyspraxies. Troubles de l attention Dyslexies Dysphasies Dysorthographies «DYS» Dyspraxies Dyscalculies Troubles de l attention Troubles «Dys» ou troubles spécifiques des apprentissages Difficiles à définir. Absence : de déficience intellectuelle

Plus en détail

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL Jade Payeur Poirier, orthophoniste Collège Ahuntsic Sylvie Thivierge, orthophoniste Clinique privée PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Mise en place des services et présentation

Plus en détail

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre

Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre L E S D O S S I E R S D E L É C O L E D E S L E T T R E S Arts et Mathématiques Mathématiques à l œuvre Un projet interdisciplinaire et transversal au musée du Louvre Présentation du projet Les objectifs

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT CAUSES DES DIFFICULTÉS D APPRENTISSAGE SCOLAIRE INSTRUMENTALES PSYCHOLOGIQUES Troubles perceptifs Déficience globale : 2 à 3 % Troubles spécifiques

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Parnasse-ISEI Cursus de Bachelier - AESI en éducation physique Psychomotricité

Plus en détail

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations

Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Version 2 décembre 2014 Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations Pour l année scolaire 20... / 20... Date de réunion de l équipe

Plus en détail

PROJET D ÉCOLE. S il s agit d une école maternelle ou élémentaire, indiquer l école (les écoles) correspondante(s) :

PROJET D ÉCOLE. S il s agit d une école maternelle ou élémentaire, indiquer l école (les écoles) correspondante(s) : Circonscription de Dunkerque Hazebrouck PROJET D ÉCOLE 2014 2017 Cocher Maternelle. Primaire. Élémentaire x RPI. Nom de l école Ecole du Petit Mont Adresse de l école 68, Deuwelstraete 59270 Strazeele

Plus en détail

- S'exprimer dans un langage. comprendre. - Pratiquer divers usages du. - Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire,

- S'exprimer dans un langage. comprendre. - Pratiquer divers usages du. - Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, MOBILISER MOBILISER LE LE LANGAGE LANGAGE dans dans toutes toutes ses ses dimensions dimensions - Communiquer avec les adultes et - Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le avec les

Plus en détail

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE

Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Intitulé : ERGOTHERAPEUTE EN SANTE MENTALE Famille de métier : Soins Statut (métier / emploi type) : Ergothérapeute Si emploi type, fiche métier source : 1 - Objectifs / Résultats attendus Aider à restaurer,

Plus en détail

Apprendre à écrire de la PS à la GS Marie-Thérèse Zerbato-Poudou

Apprendre à écrire de la PS à la GS Marie-Thérèse Zerbato-Poudou Apprendre à écrire de la PS à la GS Marie-Thérèse Zerbato-Poudou Principes pour élaborer un dispositif d apprentissage : Premier postulat Questionner les traditionnels pré-requis L écriture n st pas en

Plus en détail

Les groupes d entraînement aux habiletés sociales

Les groupes d entraînement aux habiletés sociales Les groupes d entraînement aux habiletés sociales Judith Brisot-Dubois, Orthophoniste, Ph.D, CRA L-R, SMPEA Peyre-Plantade, CHRU de Montpellier Améliorer l accompagnement des enfants et adolescents avec

Plus en détail

«à l école, cé dysfficile...»

«à l école, cé dysfficile...» Rennes : Colloque du 21 mars 2009. «à l école, cé dysfficile...» Dominique Vannier Enseignant spécialisé Clis 2 Laval Présentation de la Clis :. Effectif : 13 élèves (6 à 11ans) - 3 déficients auditifs

Plus en détail

AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES

AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES ET STRATEGIES CONSEILLES POUR OPTIMISER LES APPRENTISSAGES 1) Concernant le langage oral - Favoriser les temps de parole courts à l oral. - Formuler les consignes en phrases simples,

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015

OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015 OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015 SERVICES ÉDUCATIFS DOCUMENT DE CONSULTATION Document de consultation Document de consultation Enseignant au secondaire en adaptation scolaire DEMMI-démarche d évaluation

Plus en détail

L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre

L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre 6 février 2014 Habiletés prélinguistiques Sphères du langage Contact visuel Attention

Plus en détail

CE1/CE2. Séquence : Les polygones. Séance Objectifs / Compétences Activités. 1 Définir ce qu est un polygone

CE1/CE2. Séquence : Les polygones. Séance Objectifs / Compétences Activités. 1 Définir ce qu est un polygone CE1/CE2 Séquence : Les polygones Compétence du socle commun : Reconnaitre, nommer et décrire les figures planes Pré-requis : Le repérage des angles droits. Séance Objectifs / Compétences Activités 1 Définir

Plus en détail

Faciliter l accueil et accompagner l enfant handicapé moteur en milieu scolaire ordinaire

Faciliter l accueil et accompagner l enfant handicapé moteur en milieu scolaire ordinaire Faciliter l accueil et accompagner l enfant handicapé moteur en milieu scolaire ordinaire Georges Guilmois Cadre de santé en Ergothérapie I.R.R. Nancy (service de rééducation de l Hôpital d enfants Brabois

Plus en détail

Programme. psychiatrique (PDCP) Centre Moe Levin. de démence avec comorbidité

Programme. psychiatrique (PDCP) Centre Moe Levin. de démence avec comorbidité Programme de démence avec comorbidité psychiatrique (PDCP) Centre Moe Levin Programme de gérontopsychiatrie 6875, boul. LaSalle Montréal (Québec) H4H 1R3 514 7 61-6131, poste 2165 www.douglas.qc.ca Mission

Plus en détail

1 Les programmes. Les nombres décimaux

1 Les programmes. Les nombres décimaux 1 Les programmes Les nombres décimaux 2 Les difficultés Rupture avec la conception du nombre construite auparavant - Règles de comparaison : le nombre de chiffres n est plus un indicateur valable - Succession

Plus en détail

RéCIts n 83. Avril, mai, juin 2015

RéCIts n 83. Avril, mai, juin 2015 RéCIts n 83 Avril, mai, juin 2015 Bulletin de liaison de RéCI-Bruxelles asbl Réseau de Coordination et d Intervention pour l Intégration de personnes présentant un handicap moteur Editeur responsable:

Plus en détail

Les pathologies du langage écrit

Les pathologies du langage écrit Les pathologies du langage écrit Rochefort 19 novembre 2008 Anne LAMOTHE-CORNELOUP orthophoniste Vous êtes libres de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public selon les conditions

Plus en détail

LA DYSPRAXIE. Un point de vue psychomoteur. Annie Bachelard Psychomotricienne Avril 2010

LA DYSPRAXIE. Un point de vue psychomoteur. Annie Bachelard Psychomotricienne Avril 2010 LA DYSPRAXIE Un point de vue psychomoteur Annie Bachelard Psychomotricienne Avril 2010 Définition La dyspraxie est une pathologie de la planification, de la préprogrammation programmation ou de la réalisation

Plus en détail