Hygiène et salle blanche LE MAGAZINE DU GROUPE IE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hygiène et salle blanche LE MAGAZINE DU GROUPE IE"

Transcription

1 LE MAGAZINE DU GROUPE IE Hygiène et salle blanche Il existe de nombreuses solutions techniques permettant de satisfaire les exigences en matière d hygiène et de propreté. Mais sont-elles également efficaces? IE montre comment associer sécurité des produits et rentabilité. Le spécialiste de la construction industrielle.

2

3 QUESTION DE PROPRETÉ : Sécurité des produits, processus et bâtiments en totale harmonie «Nous n avons pas pu faire autrement, notre usine a connu une croissance organique.» Chez IE, nous entendons souvent cette phrase lorsque nous visitons un site de production en compagnie des décideurs de l entreprise. Dans la plupart des cas, la pression du marché est si forte que la direction ne peut envisager que des interventions minimes et les plus courtes possible lorsqu il s agit de transformer ou d agrandir la production. Après de nombreuses années, le résultat de ces petites mesures isolées ressemble bien souvent à ceci : étapes de fabrication situées dans les mauvaises zones d hygiène, matières premières et produits qui suivent des chemins sinueux à travers les locaux de production, innombrables entrepôts intermédiaires, flux de personnel incontrôlables, sas manquants ou inutiles. Ces séries de solutions isolées non coordonnées ne nuisent pas seulement à l efficacité. Elles ont également une influence directe sur la qualité des produits et donc bien souvent sur le taux de rebut. Il n existe qu une seule solution pour sortir de cette impasse : tous les processus existants et futurs de l entreprise doivent être passés au banc d essai. C est seulement sur cette base que les interactions peuvent être examinées, des processus efficaces définis ou mis en œuvre. Cette approche globale nécessite de ne pas se limiter à l examen de l unité de production. Les aménagements, l implantation des salles, les concepts principaux du site sont tout aussi importants. Ceci est valable pour les productions peu exigeantes en matière d hygiène, tout comme pour les salles blanches. Dans le cas contraire, on obtient des compromis bancals qui ne font que s étendre au fil des années, pour finalement menacer la rentabilité de l entreprise et la sécurité des produits. Qu il s agisse d un bâtiment neuf ou de mesures d agrandissement : vos produits et les processus de fabrication doivent être au cœur de la planification. Nous serions heureux de vous aider à mettre en œuvre ce principe. Vous pouvez faire entière confiance à nos ingénieurs de planification, nos experts en salles blanches, nos architectes et nos ingénieurs spécialisés. Ensemble, ils ont une vision globale : l efficacité de votre production et la sécurité des produits. Stephan Fischer, responsable produits hygiène et salle blanche T , 3

4 PROCESSUS ET ESPACE, MAIN DANS LA MAIN

5 Intégrer le concept de l hygiène et des salles blanches dans le processus de fabrication ouvre la voie à une sécurité des produits élevée et un fonctionnement rentable Plus les exigences en matière d hygiène et de propreté sont critiques pour une entreprise, plus leur importance est cruciale pour la planification de l usine et de la construction. Mais un point clé est bien souvent oublié : les différentes mesures et technologies ne sont pas les seuls éléments décisifs pour la sécurité des produits, l interaction optimale entre les processus, l espace et la technique joue également un rôle primordial. Ce principe est d autant plus valable pour la rentabilité de l activité. Un plaidoyer en faveur d une planification pluri disciplinaire et d une vue d ensemble. «Les dimensions de la salle blanche de notre client sont bien trop importantes», annonce Stephan Fischer, expert en salles blanches. «Ma première évaluation montre que la moitié de la surface pourrait suffire si nous organisons et relions de façon optimale les deux salles blanches. Cela permettrait de réduire considérablement les coûts de fonctionnement et d investissement et nous aurions alors plus de place pour la future ligne d emballage.» Thomas Hanhart, expert en logistique, demande la parole : «Mais il nous faut aussi une zone tampon, sinon à la moindre perturbation, le flux de matériaux risque d être stoppé. À moins que nous ne déplacions aussi la surface de préparation de commandes de la livraison des marchandises.» L ingénieur en bâtiment fait remarquer : «Alors nous devons renforcer la livraison des marchandises de façon statique. Il faut refaire le calcul mais ça doit être possible.» Tous les spécialistes autour d une même table Chez IE, les réunions de planification sont toujours l occasion de discussions intenses. Rien d étonnant à cela : les projets de bâtiments industriels sont extrêmement complexes. Une modification apparemment minime dans un domaine peut avoir des conséquences importantes pour l ensemble du bâtiment. «Avant de discuter des différentes solutions, il faut définir clairement les exigences envers la salle», ajoute Stephan Fischer, responsable produits hygiène et salle blanche. «Nous garantissons ainsi que le processus et la salle forment, in fine, une unité cohérente.» C est la raison pour laquelle IE convie les spécialistes les plus divers autour de la table, dès les premières phases du projet. Seul un échange intensif mêlant toutes les disciplines permet de faire émerger des solutions convaincantes à tous points de vue. Les collaborateurs de nos clients occupent une place bien particulière dans la recherche de solutions. Nous souhaitons que le savoir-faire de toutes les personnes clés soit mis à contribution. «La planification et la construction de bâtiments industriels présentant des exigences en matière d hygiène sont extrêmement complexes. Une réflexion en réseau et une métho dologie claire sont indispensables.» Ernst Näf, architecte 5

6 «La plus grande propreté possible n est pas pertinente et encore moins rentable. Nous ne recherchons pas ce qui est possible, mais ce qui est pertinent. Nos concepts d hygiène sont déterminés en fonction de ce qui est nécessaire pour le processus de fabrication et pour la conformité et non pas en fonction des possibilités actuelles de la technologie des salles blanches.» Stephan Fischer, responsable produits hygiène et salle blanche Pour maîtriser la complexité, IE procède selon une méthode éprouvée : en partant du produit et du processus, IE procède à une planification cohérente de l intérieur vers l extérieur. Pour de nombreuses entreprises, les concepts d hygiène et les salles blanches ont vu leur importance augmenter au cours des dernières années. Les nouvelles technologies donnent naissance à des produits d une qualité et d une précision inégalées. Les groupes agroalimentaires présentent aujourd hui sur les marchés des produits dont les DLUO paraissaient inconcevables il y a peu. Dans les domaines des produits pharmaceutiques et médicaux, la protection des produits et des personnes doit être complète, notamment du fait d exigences réglementaires strictes. Avec l augmentation des coûts liés à l hygiène, celle-ci exerce une influence grandissante sur la rentabilité de l activité. Des mesures timides renchérissent le coût de la production et mettent en danger la sécurité des produits tout comme la réussite économique. Complexité : danger pour la sécurité et la rentabilité «Les entreprises qui ont des exigences élevées en matière d hygiène doivent être particulièrement attentives à conserver une vue d ensemble», explique Klaus-Peter Stöppler, directeur d IE Technology. «Il ne sert à rien d avoir une salle blanche techniquement parfaite si elle n est pas intégrée de façon optimale aux processus situés en amont et en aval.» Ces interfaces représentent les défis les plus importants, comme peuvent en témoigner les spécialistes d IE. Si des faiblesses majeures apparaissent, elles doivent souvent être compensées par des mesures exigeant un travail considérable jour après jour, sans interruption de la production. Les entreprises en paient le prix fort : collaborateurs moins efficaces, coûts de nettoyage plus élevés et étapes supplémentaires pour ne citer que quelques-unes des conséquences. Stephan Fischer, responsable produits hygiène et salle blanche «Si l on se soucie réellement de la rentabilité et de la sécurité des produits, il faut que les systèmes de production restent les plus simples possible. Une grande complexité et de nombreuses interdépendances représentent un coût élevé pendant le fonctionnement et ne peuvent être gérées qu au prix d un effort important. Il faut bien plus de bon sens pour élaborer des procédés les plus épurés et les plus logiques possible.» Le produit définit le processus La maxime d IE est la suivante : le produit et le véritable processus de fabrication sont au cœur de notre réflexion non pas les différentes machines ou la technologie disponible. Les planificateurs et les fournisseurs qui ne saisissent pas parfaitement cet élément fondamental et bâtissent leur réflexion sur la base d éléments individuels ne peuvent produire qu une solution s apparentant à du bricolage. C est pourquoi IE commence par examiner avec le client les processus de fabrication et les processus de support correspondants. Les équipes de projets élaborent sur cette base le concept de propreté et définissent la technique de bâtiment nécessaire. 6

7 Considérer l espace comme une machine Il paraît évident que les entreprises ayant des exigences élevées en matière de propreté ont particulièrement besoin d un bâtiment industriel parfaitement adapté aux processus de fabrication et au besoin d hygiène : plus les exigences en matière d hygiène sont élevées, plus l espace devient lui-même une partie de l installation de production. «Dans nos planifications, les concepts d hygiène et de salles blanches sont basés sur les risques et constituent uniquement des moyens d atteindre nos objectifs», explique Stephan Fischer. La propreté clé en main par IE Grâce à une approche pluridisciplinaire de l hygiène et de la propreté, IE se distingue des prestataires classiques du domaine. «Au début, de nombreuses entreprises ont du mal à définir nos prestations globales. Bien souvent, des fabricants de solutions clé en main, des cabinets d architectes, des prestataires d ingénierie répondent aux mêmes appels d offres», précise Percy Limacher, directeur d IE Plast. «Mais au plus tard après la réunion de lancement, les entreprises comprennent les avantages liés au fait que IE ne livre pas de solutions passe-partout fabriquées en série, mais bien des bâtiments industriels parfaitement adaptés à leurs exigences individuelles. D autant plus que nous proposons de garantir nos prestations.» La proportion de clients réguliers est éloquente : environ 70 % des commandes d IE viennent de partenaires de longue date. 7

8 L union de l expertise sectorielle et du savoir-faire en matière d hygiène et de salles blanches Les zones d hygiène et les salles blanches ne peuvent être qu à la mesure de leur intégration aux processus amont et aval. C est pourquoi les ingénieurs spécialisés d IE bénéficient de solides connaissances dans les processus de fabrication tout comme dans les thèmes classiques de l hygiène et des salles blanches des différents secteurs. Qu il s agisse d industrie high-tech, pharmaceutique, de biotechnologie, de dispositifs médicaux ou d industrie agroalimentaire : chez IE, vous rencontrerez des experts qui comprendront rapidement votre situation et proposeront des solutions qui vous font avancer.

9 INDUSTRIE HIGH-TECH Une propreté appropriée plutôt qu une escalade technologique Depuis de nombreuses années, l industrie pharmaceutique et des semi-conducteurs établit les normes en matière de processus à poussières et particules réduites. Cependant, ces exigences de propreté sont sensiblement trop élevées pour de nombreuses techniques de fabrication de haute précision ; les sources de contamination sont également totalement différentes. IE planifie et réalise pour les entreprises high-tech des salles blanches adaptées à leurs produits et à leurs processus. Des exigences croissantes Des ensembles nouveaux et plus performants nécessitent un mode de fabrication de plus en plus complexe. Les exigences augmentent particulièrement pour les processus et l environnement de production des systèmes hydrauliques et mécaniques, des composants optiques et de l électronique. Les problèmes rencontrés peuvent varier de buses obstruées aux courants de fuite en passant par l abrasion et il en existe autant que de processus. Les conséquences peuvent être des dysfonctionnements, l arrêt de lignes entières de production et un taux de rebut élevé. Finalement, la propreté des composants constitue un facteur de qualité et donc aussi une question de rentabilité. «Dans bien des cas, la mise en œuvre d un concept de zonage est plus efficace que l installation de systèmes d aération surdimensionnés et exigeant un entretien important. Les processus qui s influencent mutuellement peuvent ainsi être séparés dans l espace de façon cohérente.» Thomas Rieger, directeur d IE Technology Zurich Un concept de protection global, axé sur les processus Par exemple, en cas de manipulation de circuits imprimés qui peuvent être mis en court-circuit par des particules métalliques, toutes les mesures doivent être orientées vers ce problème en revanche, les poussières non conductrices et les fibres textiles sont moins importantes. Pour les processus de haute technologie, le nombre de particules est souvent un simple critère parmi d autres. Une régulation extrêmement précise de la température et de l humidité de l air, l ionisation ou l EPA peuvent également être d une importance capitale pour le processus. En fonction des critères exigés, les locaux et l immotique doivent être adaptés aux processus de production. 9

10 INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET DES BIOTECHNOLOGIES Conformité et rentabilité en totale harmonie L industrie pharmaceutique et des biotechnologies est l une de celles qui investit le plus dans la sécurité des produits. La production est marquée au quotidien par les contrôles en cours de fabrication, des dossiers de lot interminables, de nombreuses procédures d habillage et de déshabillage et des dizaines de visas. Mais les sommes importantes engagées dans la conformité sont-elles toujours bien investies? Une planification globale et prévoyante permet de réduire les activités non productives et d augmenter la sécurité des produits. «Une salle blanche peut bien être technologiquement aboutie si les interfaces et l intralogistique sont négligés, son potentiel ne peut pas être exploité.» Dr. Wolfram Kessler, directeur d IE Life Science Une planification insuffisante entraîne des coûts fixes élevés L interdépendance étroite entre la salle blanche et le processus de fabrication rend souvent très coûteuse l adaptation des processus déjà mis en œuvre. Il est fréquent de devoir revalider ou même modifier les documents d enregistrement, d adapter ou d établir des modes opératoires. En conséquence, les modifications significatives d un point de vue opérationnel ne sont pas souvent réalisées et les coûts fixes élevés subsistent. Il est d autant plus important d envisager les possibilités de démontage dès les premières phases de planification de la salle blanche et du bâtiment. Il est en outre d une importance capitale que les processus en amont et en aval soient intégrés dans la planification globale, en particulier l intralogistique. Salle blanche : du corps étranger à la salle dédiée IE planifie les salles blanches de façon à ce qu elles soient parfaitement adaptées aux déroulements des processus pas seulement aux processus principaux, mais aussi aux processus de support qui sont bien souvent réalisés manuellement. Au cours des dernières années, l importance de la ventilation et de l approvisionnement en matériaux, notamment, a considérablement augmenté et les auditeurs leur prêtent de plus en plus d attention. En matière de projets pour lesquels le respect des BPF est primordial, IE dispose d une longue expérience et d un vaste réseau afin de garantir leur conformité. 10

11 DISPOSITIFS MÉDICAUX ET CONDITIONNEMENTS PRIMAIRES PHARMACEUTIQUES Plastiques, processus d assemblage et d emballage en une seule opération Au cours des dernières années, de nombreux acteurs du secteur de la plasturgie se sont introduits avec succès dans le domaine des dispositifs médicaux. Des exigences réglementaires croissantes, le dynamisme du marché ainsi que la pression sur les marges exigent des mutations continues. La clé du succès ne réside souvent plus uniquement dans la transformation des plastiques les processus situés en aval du processus de fabrication en lui-même deviennent des facteurs de réussite essentiels. La complexité croissante et l automatisation replacent l agencement de l environnement de production au centre des préoccupations. Injection et extrusion La fabrication de dispositifs médicaux implique la plupart du temps l utilisation de l injection et de l extrusion. Ces deux procédés permettent une fabrication en série. Dans la plupart des cas, un lavage ou un nettoyage ultérieur ne sont ni économiques ni pertinents. La technologie des salles blanches offre pour ces deux technologies une protection optimale. Pour de nombreuses entreprises du secteur de la plasturgie, l injection n est que la première étape d une longue chaîne de processus. La création de valeur ajoutée et la différenciation ont lieu bien souvent au cours des processus de transformation ultérieurs. Processus d assemblage et de conditionnement Le conditionnement et l assemblage de pièces ou d éléments sont souvent caractérisés par des tâches manuelles. Mais dans les pays à salaires élevés comme la Suisse ou l Allemagne, la tendance à l automatisation ne pourra pas être interrompue. Qu il s agisse d hommes ou de machines, IE est le partenaire idéal pour créer l environnement de travail adapté en salle blanche et pour mener à bien des projets d investissements complexes dans les secteurs des matières plastiques, de l assemblage et du conditionnement. Photo : ARBURG «La difficulté consiste à combiner les conditions économiques générales avec les exigences de l activité. Que ce soit dans des points de détail comme la manutention d outils sur la ligne d injection ou bien le développement principal du site en tant qu instrument de gestion stratégique pour l équipe de direction.» Percy Limacher, directeur d IE Plast 11

12 DISPOSITIFS MÉDICAUX : IMPLANTS ET PRODUITS COMBINÉS Zones d hygiène : conçues en fonction du processus et du produit Les exigences réglementaires appliquées aux dispositifs médicaux se développent en continu et entraînent une augmentation des coûts de production. Peut-on sortir de cette spirale des coûts? En effet, la sécurité des produits et la rentabilité ne doivent pas être contradictoires. La solution réside dans un bâtiment axé sur les processus. L objectif : un environnement de production totalement défini en fonction des opérations de l entreprise et qui offre malgré tout suffisamment de flexibilité pour réagir aux développements du marché. La sécurité des produits grâce à une approche globale Les processus en amont et en aval revêtent en outre une grande importance, par ex. la fourniture des matières premières ou le processus d introduction dans une salle blanche. Plus les exigences en matière de propreté sont élevées, plus l importance des processus de support augmente, qu il s agisse du nettoyage de zones contrôlées, du suivi ou des contrôles en cours de fabrication. Une hygiène appropriée grâce à des zones différentes La grande hétérogénéité des dispositifs médicaux est visible à leur classification. Un coup d œil sur les processus de fabrication clarifie encore plus la situation. Il est donc logique qu il ne puisse pas exister de concept d hygiène uniforme pour le secteur, mais que chaque processus individuel doive être examiné séparément. Un concept d hygiène générique «agglomère» les exigences les plus variées en zones. Une répartition des différentes étapes basée sur les risques est ici d une importance capitale. Dans le cas contraire, soit la sécurité des produits, soit la rentabilité est mise à mal. «Pour garantir la rentabilité autant que la sécurité des produits, il est nécessaire d examiner dans leur ensemble tous les processus concernés ainsi que leur environnement. Ce n est qu en comprenant les processus que l on peut concevoir les salles blanches correspondantes.» Une collaboration pluridisciplinaire Même un montage parfait de la salle blanche n est utile que si le concept d hygiène générique est correct. Il est donc fondamental que des experts des processus et de la construction se rencontrent dès le début de la planification. C est la seule manière de concevoir un bâtiment industriel qui respecte les exigences réglementaires et dans lequel l ensemble des processus puisse être organisé efficacement. IE dispose en interne des experts compétents, y compris pour la planification de projets pour lesquels le respect des BPF est primordial. Stephan Fischer, responsable produits hygiène et salle blanche 12

13 INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE La sécurité des produits grâce à des concepts d hygiène basés sur les risques Les exigences en matière de sécurité alimentaire augmentent également de façon continue. Pour respecter ces normes toujours plus élevées, il est nécessaire d élaborer des concepts d hygiène à l échelle globale qui sont axés sur les processus fondamentaux. Il s agit de la seule façon de concilier sécurité des produits et rentabilité. Une analyse individuelle des risques plutôt qu une solution standard La grande diversité des matières premières et des processus de transformation dans l industrie agroalimentaire nécessite une approche individuelle : une réflexion basée sur les risques et adaptée au site est inévitable lorsqu un concept ciblé doit être mis en œuvre. IE prend en considération les normes spécifiques à l entreprise, ainsi que les normes nationales et internationales (BRC, IFS et ISO/FSSC ). Un concept d installation et de bâtiment adapté Les collaborateurs qui passent la plupart de leur temps de travail à effectuer des tâches de nettoyage ne sont pas particulièrement productifs. Au lieu de cela, les concepts d installation et de bâtiment doivent être adaptés l un à l autre pour que, par exemple, les salissures d une installation ne soient pas évacuées au sol par un conduit d écoulement qui doit être nettoyé régulièrement en même temps que le sol. Dans l industrie agroalimentaire également, la tendance veut que l on utilise le moins d eau possible et de façon la plus ciblée possible pour les travaux de nettoyage. Car l eau est un prérequis indispensable pour la croissance microbiologique on trouve malheureusement d autres aliments sur de nombreux autres matériaux sur un site de production. Ces développements doivent être pris en compte dès la planification et reflétés dans un concept d hygiène complet. Prolonger les durées de conservation : la technologie des salles blanches dans le secteur agroalimentaire? Depuis des décennies, la technologie des salles blanches fait partie intégrante des installations de remplissage. Cette mesure ne suffit pourtant pas toujours à elle seule à garantir un niveau élevé et constant d hygiène la condition essentielle pour prolonger les durées de conservation de façon significative. Pour pouvoir produire ou conditionner des produits alimentaires de manière aseptisée ou stérile, des processus de production fermés sont plus adaptés d un point de vue microbiologique. Lorsque des étapes de transformation ouvertes sont inévitables, la technologie des salles blanches offre des possibilités intéressantes grâce à des solutions ponctuelles ou même pour des zones entières. Que la technologie des salles blanches soit indispensable ou pas : IE est le partenaire idéal pour les concepts d hygiène les plus avancés. «Notre objectif n est pas de trouver une solution techniquement réalisable, mais une solution adaptée, qui soit à la fois efficace et performante.» Matthias Wilhelm, directeur d IE Food Munich

14 Notre valeur ajoutée : une planification des processus et de la fabrication spécifique à chaque secteur Dès votre première conversation avec IE, vous constaterez vite la chose suivante : votre interlocuteur non seulement connaît vos soucis quotidiens, mais il trouve aussi de nouvelles solutions adaptées à votre situation. Autour de la table sont présents des experts en hygiène et salle blanche, mais aussi des spécialistes expérimentés de la planification, de l exploitation et de la construction. Nous pouvons ainsi nous imprégner rapidement de vos opérations et de vos processus de production et mettre en œuvre les solutions élaborées ensemble. Le résultat : un bâtiment industriel qui soutient de façon optimale les processus de production et répond aux exigences de propreté. 14

15 Nos prestations spécifiques hygiène et salle blanche CONCEPTS D HYGIÈNE Concepts de zonage Flux de matériaux et de personnel Concepts d habillage et de sas Concepts d élimination des déchets TECHNOLOGIE DE SALLES BLANCHES Concepts des paliers de pression Concepts de ventilation Concepts d alimentation en air Ventilations énergétiquement performantes Supports de fabrication SALLES BLANCHES Concepts de salles blanches conformes aux normes ISO/BPF Salles blanches conformes aux normes VDA Optimisation de l énergie en salle blanche Construction de salle blanche ATEX en salle blanche Systèmes de suivi Mobilier pour salle blanche GESTION DE LA QUALITÉ Planification spécifique par secteur Analyses de risque Audit hygiène Opérations et Bâtiment Qualifications conformes aux BPF : URS / FS / DQ / IQ / OQ PLANIFICATION STRATÉGIQUE Développement de site / Masterplan Zone d hygiène Concepts d entreprise Secteurs d hygiène extensibles Concepts logistiques PLANIFICATION DE LA CONSTRUCTION Planification durable de la construction dans les secteurs des salles blanches, de la production, de la logistique, des laboratoires et de l administration Constructions neuves Transformations Agrandissements RÉALISATION DE CONSTRUCTIONS Exécution conforme aux BPF Construction sans arrêt de production Garanties sur les coûts, les délais, le fonctionnement et la qualité GESTION DE PROJET Planification générale Coordination globale de la construction des installations, des supports spécifiques et de la planification du bâtiment Nos spécialistes du domaine hygiène et salle blanche gardent toujours à l esprit leur objectif : concilier la sécurité des produits et de faibles coûts de production. C est pourquoi nous prêtons attention à des détails apparemment négligeables sans pour autant perdre de vue la perspective d ensemble. De la planification à la réalisation du bâtiment industriel, nos experts en hygiène et en salles blanches sont intégrés au processus. Nous créons ainsi les conditions optimales de sécurité des produits dans une entreprise performante. 15

16 Contact IE Zurich Wiesenstrasse Zurich Suisse T IE Munich Paul-Gerhardt-Allee Munich Allemagne T IE Genève Rue de la Coulouvrenière Genève Suisse T IE Francfort Trakehner Straße 7 9 B Francfort / Main Allemagne T Le spécialiste de la construction industrielle.

Logistique LE MAGAZINE DU GROUPE IE

Logistique LE MAGAZINE DU GROUPE IE LE MAGAZINE DU GROUPE IE Logistique L efficacité de la logistique estelle avant tout liée au choix de la technologie? IE dévoile où se trouve le potentiel le plus important : dans une parfaite coordination

Plus en détail

Constructions Cadolto.

Constructions Cadolto. La technologie de construction modulaire Cadolto La fascination de la construction modulaire Constructions Cadolto. Constructions Cadolto. La fascination de la construction modulaire La fascination de

Plus en détail

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle Flexibility for your business Special Services Time Critical Services Freight Services Special Handling Services Storapart & Distribution Services Outsourced Services la réponse à toute question exceptionnelle

Plus en détail

Morgan Professional Services

Morgan Professional Services Morgan Professional Services Morgan Professional Services (Switzerland) Ltd. Reinacherstrasse 131 CH-4053 Basel Tel.: +41 61 335 30 30 Fax: +41 61 335 30 50 MPS Pharchem SAS (France) 19, Rue de La Villette

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

bâtiments de conception modulaire Bâtiments de laboratoires et salles blanches Achat Location Leasing 36-4-06

bâtiments de conception modulaire Bâtiments de laboratoires et salles blanches Achat Location Leasing 36-4-06 bâtiments de conception modulaire Bâtiments de laboratoires et salles blanches Achat Location Leasing 36406 Votre spécialiste pour les laboratoires et salles blanches... un concept de construction reconnu

Plus en détail

La maîtrise de la contamination qu elle SALLES PROPRES ET MAÎTRISE DE LEUR ENVIRONNEMENT

La maîtrise de la contamination qu elle SALLES PROPRES ET MAÎTRISE DE LEUR ENVIRONNEMENT CVC N 868 MARS/AVRIL 2011 SALLES PROPRES ET MAÎTRISE DE LEUR ENVIRONNEMENT SALLES PROPRES ET MAÎTRISE DE LEUR ENVIRONNEMENT Le concept et la réalisation d installations dans les salles dites propres ou

Plus en détail

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales *Des réponses pour les infrastructures. Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales Surveillez vos paramètres environnementaux et réduisez vos

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés La solution à tous les besoins de transfert de chaleur L idée des échangeurs de chaleur spiralés n est pas nouvelle, mais Alfa Laval en a amélioré sa conception.

Plus en détail

Leading in Welded Bellows Technology. Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications.

Leading in Welded Bellows Technology. Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications. Leading in Welded Bellows Technology Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications. Solutions complètes innovantes et économes avec soufflets à membrane. Aussi personnalisés que l ensemble

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Consolidation de stockage

Consolidation de stockage (Information sur la technologie Sto-2003-2) Wolfgang K. Bauer Spécialiste stockage Centre de compétence transtec AG Waldhörnlestraße 18 D-72072 Tübingen Allemagne TABLE DES MATIÈRES 1 RÉSUMÉ...3 2 INTRODUCTION...4

Plus en détail

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale.

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. SAUTER EY-modulo Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. La gestion technique du bâtiment par SAUTER la maîtrise de l automatisation pour

Plus en détail

Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16. Des couleurs qui tiennent la route. Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile

Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16. Des couleurs qui tiennent la route. Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16 Des couleurs qui tiennent la route Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile La couleur fait la différence Qu il s agisse d établir l identité visuelle

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

EISENMANN. Logistique des boissons

EISENMANN. Logistique des boissons EISENMANN Logistique des boissons Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement des surfaces, de l automatisation

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

RFID, l'étiquette intelligente au service de la logistique et de la distribution

RFID, l'étiquette intelligente au service de la logistique et de la distribution RFID, l'étiquette intelligente au service de la logistique et de la distribution Séminaire RFID - Radio Frequency Identification Applications, Outils Logiciels et Vision Future Charly Viquerat Consultant

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Logiciel pour la logistique. Comme si vous y étiez

Logiciel pour la logistique. Comme si vous y étiez Logiciel pour la logistique Comme si vous y étiez 1 La famille de produits CarLo 3 CarLo 4 Le logiciel de logistique flexible pour la gestion du transport et de la planification CarLo inmotion 6 Le logiciel

Plus en détail

Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES. Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE

Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES. Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE 1 Sommaire Vous êtes entre de bonnes mains! Un service de proximité Une équipe à votre

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs,

Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs, Bienvenue chez ASN! Chères lectrices, chers lecteurs, Je pourrais très certainement employer des termes choisis, tels que «solution optimale», «expérience», «dynamique et innovateur», «efficace», «tourné

Plus en détail

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN Chaîne de production, exigences réglementaires et accès aux vaccins International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations LE CHEMINEMENT COMPLEXE D

Plus en détail

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE 2 Getinge Clean Management System GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM (CMS) UN PROCESSUS OPTIMISÉ, UNE SOLUTION UNIQUE Getinge peut vous

Plus en détail

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie.

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. Reconnaître la qualité...... et l appliquer à l optimum. Solution Partner Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. 2 Le succès par la qualité Un label fiable de qualité optimale Sous le nom

Plus en détail

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage?

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? ÉTUDE TECHNIQUE Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? De toutes les questions à se poser avant de migrer vers le nuage, la suivante est la plus pertinente : mes données sont-elles

Plus en détail

Chaîne logistique efficace pour l industrie. Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés

Chaîne logistique efficace pour l industrie. Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés Chaîne logistique efficace pour l industrie Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés Nos services vos avantages Fondée en 1913, Electro-Matériel SA a son siège principal

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination,

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Démantèlement Nucléaire Gestion des Déchets - Sécurité Humaine &

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Les prestations Sartorius pour l industrie agroalimentaire

Les prestations Sartorius pour l industrie agroalimentaire Les prestations Sartorius pour l industrie agroalimentaire turning science into solutions Profil de Sartorius Les solutions Sartorius accompagnent vos processus industriels de la réception à la sortie

Plus en détail

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine Département fédéral de l'intérieur DF) Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis.

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis. ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES COÛTS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES DÉCHETS DES ENTREPRISES 6.RESOURCE MANAGEMENT : UNE ALTERNATIVE

Plus en détail

La solution idéale pour l intégration au bâtiment

La solution idéale pour l intégration au bâtiment La solution idéale pour l intégration au bâtiment www.solarworld.fr Vos bénéfices Une solution pour l intégration au bâtiment permettant d obtenir de meilleur tarif d achat d électricité. Avec les Sunmodules

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles.

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON CHOIX: Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Utilisez

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX Conformément à la législation, les dispositifs médicaux ne peuvent être mis en service ou utilisés s ils présentent des défauts pouvant mettre en danger les patients, les soignants ou des tiers. Concernant

Plus en détail

Réduction du bruit. dans l industrie alimentaire

Réduction du bruit. dans l industrie alimentaire Réduction du bruit dans l industrie alimentaire Photo: Patrick Salaün En réduisant le niveau sonore, on crée une atmosphère plus calme et plus agréable qui favorise la vigilance et la concentration des

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

Systèmes de portes battantes automatiques

Systèmes de portes battantes automatiques Systèmes de portes battantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

Environnement du bloc opératoire

Environnement du bloc opératoire La gestion du risque infectieux au bloc opératoire Environnement du bloc opératoire Salles propres et environnements maîtrisés apparentés dans les établissements de santé : une norme. Alain GUEY, Dépt.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur Institut d'etudes Politiques de Rennes Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le

Plus en détail

CleverLevel LBFS/ LFFS. L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes

CleverLevel LBFS/ LFFS. L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes CleverLevel LBFS/ LFFS L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes L alternative vraiment intelligente Avec sa gamme CleverLevel, Baumer révolutionne la technologie de

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire Des solutions adaptées à vos besoins l agroalimentaire Accroître ses chances de succès à l international Les acteurs majeurs de l agroalimentaire sont soumis aux mêmes contraintes : rentabilité, fiabilité

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES INFORMATIQUES DE REGROUPEMENT DES ARTICLES Lorsque le nombre de références gérées par une organisation devient élevé, le recours au regroupement informatique des articles devient incontournable.

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

notre métier consiste à vous faciliter le vôtre!

notre métier consiste à vous faciliter le vôtre! SERVICES notre métier consiste à vous faciliter le vôtre! Acteur majeur en termes d'aménagement d espaces tertiaires sur son territoire, Sdib développe une démarche innovante de conseil et d accompagnement,

Plus en détail

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Faire face au changement avec Phoenix Solar une exploitation rentable des terrains vierges Générez des revenus à long terme La réhabilitation

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux PAS-X PAS-X SERVICES PAS-X Vue d ensemble des services Centres de services internationaux Dans le cadre d une approche globale, Werum offre l accès à son service d aide et de support, dans le monde entier

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Imbattable sur la maintenance! Des constructeurs renommés de matériels de chantier font confiance aux produits de qualité MANN+HUMMEL.

Imbattable sur la maintenance! Des constructeurs renommés de matériels de chantier font confiance aux produits de qualité MANN+HUMMEL. MANN-FILTER Imbattable sur la maintenance! Technologie de pointe made in Germany >> Qualité première monte Les moteurs à combustion interne modernes destinés à une utilisation intensive requièrent une

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

L apport des logiciels d optimisation des stocks multi-échelons

L apport des logiciels d optimisation des stocks multi-échelons omment passer à la vitesse supérieure dans le calcul des stocks de sécurité et aller plus loin que les ERP et APS traditionnels? est ce que nous explique Tanguy aillet de J&M Management onsulting en nous

Plus en détail

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons La Solution Pour Le Secteur Des Boissons Avec Tectura, Bénéficiez D une Solution Spécialement Adaptée A Votre Métier Les contraintes liées au secteur de la fabrication de boissons sont toujours plus complexes

Plus en détail

Analyser Détecter Rapporter

Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter DÉTECTION DES MÉTAUX POUR L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EARNING CUSTOMER CONFIDENCE Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Lock

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Nozzles Control Analysis Fabrication Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Une Technologie de Pulvérisation Avancée Garantit un Contrôle Précis de la

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

MIKRON CUSTOMER SERVICE. Un service client adapté à vos besoins

MIKRON CUSTOMER SERVICE. Un service client adapté à vos besoins MIKRON CUSTOMER SERVICE Un service client adapté à vos besoins 2-3 CUMULEZ LES OPTIONS DE SERVICES DE CHAQUE MODULE POUR AMéLIORER LA PRODUCTIVITé DE VOTRE SYSTÈME MIKRON CUSTOMER SERVICE FLEXIBLE, MODULAIRE,

Plus en détail

Case story Unitt Otys À propos d OTYS Software

Case story Unitt Otys À propos d OTYS Software Case story Unitt Otys À propos d OTYS Software Le prestataire de services néerlandais OTYS propose aux employeurs une solution globale pour rechercher et attirer des candidats de manière plus efficace,

Plus en détail

Hygiene. Wet-Clean L entretien des textiles pour les professionnels

Hygiene. Wet-Clean L entretien des textiles pour les professionnels Hygiene Wet-Clean L entretien des textiles pour les professionnels Wet-Clean La solution idéale pour le nettoyage au mouillé dans votre établissement > La solution tout-en-un au sein de votre établissement:

Plus en détail

Further excellence. transparence

Further excellence. transparence sécurité qualité intégrité SÉCURITÉ Further excellence loyauté efficacité durabilité transparence LIVREZ DES PRODUITS PARMI LES MEILLEURS DE LEUR CATÉGORIE SOLUTIONS D AUDIT, DE CERTIFICATION ET DE FORMATION

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

Prévention des risques: des experts vous conseillent

Prévention des risques: des experts vous conseillent Prévention des risques: des experts vous conseillent Bienvenue Est-il important pour vous de prévenir les risques et assurer par là-même la durabilité de votre entreprise? Est-il important pour vous de

Plus en détail

A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter

A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter Détecteurs de métaux pour les industries alimentaires & d emballage EARNING CUSTOMER CONFIDENCE Analyser Détecter Rapporter INSIGHT IN PURSUIT

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Faites de votre prochaine solution ERP la décision la plus rentable pour vos opérations de traitement du plastique

Faites de votre prochaine solution ERP la décision la plus rentable pour vos opérations de traitement du plastique Faites de votre prochaine solution ERP la décision la plus rentable pour vos opérations de traitement du plastique Investir dans le bon système ERP devrait avoir un retour sur investissement quantifiable

Plus en détail

Filtre/Sécheurs émaillés

Filtre/Sécheurs émaillés Filtre/Sécheurs émaillés Innovation par la compétence. La nouvelle dimension de Filtre/Sécheurs pour milieu corrosif Rosenmund est une marque leader dans le domaine de la séparation liquide/solide et du

Plus en détail

Technique de thermorégulation et de production d eau froide First Choice in Temperature Control

Technique de thermorégulation et de production d eau froide First Choice in Temperature Control Technique de thermorégulation et de production d eau froide First Choice in Temperature Control Les compétences de SINGLE Premier choix en technique de thermorégulation 2 Leader technologique et tradition

Plus en détail

AUGMENTER L EFFICACITÉ OPÉRATIONNELLE ET FIDELISER LA CLIENTÈLE

AUGMENTER L EFFICACITÉ OPÉRATIONNELLE ET FIDELISER LA CLIENTÈLE AUGMENTER L EFFICACITÉ OPÉRATIONNELLE ET FIDELISER LA CLIENTÈLE Ne laissez pas vos tickets reçus vous coûter du temps et de l argent Un livre blanc NCR Vos applications d impression thermique direct ne

Plus en détail

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Allianz Suisse Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Qualité de service élevée et orientation conséquente vers

Plus en détail

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE À quoi sert cet outil? Les musées obtiennent une image instantanée de la situation actuelle de leur réserve et bénéficient d un diagnostic préliminaire.

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température Whitepaper Mettre en température économiquement La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur La mise en température de réacteur dans les laboratoires et les unités pilotes de l industrie

Plus en détail