III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010."

Transcription

1 III Corps humain et santé A Le système immunitaire I : le VIH / sida Le syndrome de l'immunodéficience acquise Les 10 chiffres clés du sida en France et dans le monde 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, au cours de l'année Français vivaient avec le VIH en Un chiffre qui a peu évolué par rapport à l'année précédente personnes ont découvert leur séropositivité en France en % des découvertes de séropositivité concernaient des personnes âgées de moins de 25 ans en France en Français seraient porteurs du VIH sans en avoir connaissance, ou sans bénéficier d'un suivi médical. 2,7 millions de personnes contaminées dans le monde en 2010, soit plus de nouvelles infections par jour.

2 6 semaines pour le test

3 Le VIH virus de l'immunodéficience humaine Le VIH appartient au rétrovirus, caractérisés par un matériel génétique de type ARN associé à une enzyme la transcriptase inverse. La coque ou capside protéique est, dans ce virus entourée d'une bicouche lipidique, dans laquelle sont intégrés des protéines comme la GP120. Cycle du VIH ELISA VIH : tests de confirmation (Western Blot ou Immuno Blot)

4 II Rappels:

5 L'objectif du système immunitaire est la surveillance permanente de tout l organisme afin de détecter le plus rapidement possible d'un agent étranger (non soi), et combattre l agresseur et l éliminer mais aussi de reconnaître et de tolérer le soi. Pour cela l'organisme met en place deux mécanismes: l'immunité innée et l'immunité adaptative. L'immunité innée est un ensemble de réactions intervenant rapidement dans de nombreuses situations d'infection, on trouve ainsi la réaction inflammatoire, la migration des granulocytes et des monocytes (futurs macrophages) depuis le sang vers le tissu infecté et la phagocytose. La réponse immunitaire innée, génétiquement héritée (très conservée au cours de l'évolution et qui se retrouve chez tous les animaux), est opérationnelle dès la naissance et ne nécessite aucun apprentissage. Les modes d'action sont stéréotypés, sans adaptation particulière aux microorganismes concernés. La réponse adaptative est spécifique des microorganismes rencontrés et se met en place lors de la première rencontre (se retrouve chez certains vertébrés). L'immunité est assurée par une famille de cellules les leucocytes. On trouve principalement deux lignées de cellules dans cette famille les lymphocytes (Lymphocyte T, B) et les phagocytes (monocytes, polynucléaires, les cellules dendritiques).

6 III La réponse inflammatoire, un exemple de réponse innée. Comment l'organisme réagit-il face à une agression? L immunité innée est la première ligne de défense vis-à-vis des agents infectieux et pathogènes qui nous entourent. Elle est mise en jeu immédiatement et est fonctionnelle 4 jours (96 heures). Elle met en jeu différents modules de défense : Des modules constitutifs comme la barrière peau-muqueuse. Des modules induits comme la phagocytose et la réponse inflammatoire, qui nécessite les cellules phagocytaires et les cytokines. 1) La peau La peau est un épithélium multi-stratifié kératinisé entourant toute la surface externe de l Homme et qui est une barrière très efficace contre des intrusions de tout type ; elle joue ainsi le rôle de : Barrière mécanique au développement bactérien, virale et parasitaire, grâce à une faible perméabilité et à la desquamation de la peau. Barrière chimiques présentant des protéines et des peptides antimicrobiens. Les peptides ont trois modes d actions, en effet ils peuvent entraîner : une rupture mécanique des membranes bactériennes, une déstructuration enzymatique des membranes bactériennes et une séquestration de nutriment. Barrières biologiques présentant une flore commensale qui est un ensemble de bactéries se situant sur la peau et les muqueuses et jouant un rôle important de barrière.

7 2) Les muqueuses Les muqueuses possèdent un épithélium uni- ou multi-stratifié non kératinisé et sont donc plus sensibles aux différentes attaques infectieuses. Elles ont donc dues développer un moyen de défense supplémentaire : le mucus. Le mucus contient des sucres, que l on appelle des leurres, étant donné que ce sont des récepteurs bactériens solubles. Il joue également un rôle de barrière mécanique dans le sens où il forme une substance visqueuse emprisonnant les éléments étrangers et qui sera ensuite éliminée par expectoration. Finalement le mucus contient des substances antimicrobiennes tout comme la peau. Les modules induits Une fois l agent infectieux dans l organisme, les modules induits prennent le relai. En effet, une fois reconnu (interaction PRR-PAMP), l agent infectieux sera phagocyté par une cellule phagocytaire qui sera à l origine de la formation du signal danger, et qui activera ainsi la réaction inflammatoire à l endroit où elle est rentrée en contact avec l agent pathogène. Les molécules du non-soi appelées PAMP (pour «Pathogen Associated Molecular Patterns») sont présentes au niveau des microorganismes qu ils soient pathogène ou non. Les PRR sont des groupes de récepteurs, dont les gènes ne sont pas polymorphes, ils sont tous les mêmes au sein d une espèce. Ces récepteurs sont exprimés au niveau de différentes cellules : les macrophages, les cellules dendritiques (CD), les cellules NK («natural killer»), les polynucléaires, les mastocytes. 1) Phagocytose Les phagocytes ou cellules phagocytaires sont les éboueurs de l organisme, capables d endocyter des bactéries et des cellules mortes ; on parle de phagocytose. La phagocytose est un phénomène induit, on est alors face à une interaction directe entre le récepteur et l antigène. La reconnaissance se fait grâce aux PRR membranaires. La phagocytose se réalise en différentes étapes : 1 Le chimiotactisme permet d attirer les macrophages vers la bactérie, et ceci grâce aux chimiokines. 1. La phase d adhérence correspond à la reconnaissance spécifique présentes à la surface de la bactérie par des récepteurs de la membrane plasmique des macrophages (PRR). Cette phase déclenche la phagocytose proprement dite. 2. La phase rhéologique correspond à la formation de prolongements cytoplasmiques que l on appelle des pseudopodes enveloppent entièrement la bactérie. Il y a ainsi formation d une vacuole dans laquelle se trouve la bactérie ; on appelle cette vacuole le phagosome. 3. La phase de destruction correspond à la digestion de la bactérie par fusion du phagosome avec des lysosomes, formant ainsi le phago-lysosome. Parmi les phagocytes on compte les macrophages, les cellules dendritiques, et les polynucléaires. L'initiation de la réponse inflammatoire

8 La lésion des tissus, liée à la pénétration d'un corps étranger, déclenche des mécanismes complexes, et notamment la sécrétion locale de nombreuses substances (chimiokines): ainsi les mastocystes libèrent dans le milieu environnant de l'histamine, molécule vasodilatatrice, les cellules dendritiques libèrent des médiateurs chimiques déclenchant la réponse immunitaire. Ces mécanismes assurent un recrutement, au niveau de la zone infectée, de molécules et de cellules de l'immunité innée. La diapédèse est un exemple de mobilisation des cellules immunitaires par ces substances. Les granulocytes collés à la paroi interne des vaisseaux, s'insèrent alors entre les cellules de la paroi du vaisseau et vont ainsi sur le lieu d'infection. D'autres substances ex: les prostaglandines déclenchent l'émission de messages nerveux de douleur par des récepteurs à la douleur, localisés dans les tissus (les nocicepteurs). Les médicaments anti-inflammatoires agissent en bloquant la sécrétion ou l'action de certains médiateurs chimiques de l'inflammation. Étape 1 : Lésion cutanée permettant le passage de la barrière naturelle. Les agents pathogènes (bactéries) traversent l épiderme puis atteignent le derme. Étape 2 : Contamination conduisant à la pénétration des micro-organismes qui vont débuté leur multiplication cellulaire. C est le début de l infection. Étape 3 : Dilatation locale des capillaires sanguins et diffusion du plasma sanguin (action de l'histamine et des prostaglandines) dans les tissus avoisinants. Ce qui conduit au gonflement de la plaie et à sa rougeur chaleur (érythème et œdème). Les terminaisons nerveuses présentes sont stimulées et envoient un signal de douleur au cerveau. Étape 4 : Diapédèse. Les phagocytes circulant dans les vaisseaux sanguins vont traverser leur paroi et venir au contact des micro-organismes. On les appelle alors macrophages tissulaires. Étape 5 : Phagocytose. Les macrophages sont activés et fixent à leur surface les micro-organismes grâce à des récepteurs et les internalisent. Ils vont ensuite les digérés. Bilan: La réaction inflammatoire est une réaction physiologique due à la présence d un agresseur ou d un traumatisme et qui met en jeu une accumulation localisée de cellules du système immunitaire. Cette réaction inflammatoire est le moyen de la défense immunitaire innée et l étape de déclenchement de la réponse immunitaire adaptative. Trois évènements caractérisent cette réaction inflammatoire : - Augmentation de l irrigation sanguine locale (rougeur plus chaleur), - Augmentation de la perméabilité vasculaire, accompagnée du passage de plasma dans les tissus : provoque un gonflement, œdème et douleur, Afflux des leucocytes : polynucléaires, monocytes et lymphocytes. Il y a diapédèse des monocytes (traversée de la paroi). Ces cellules sont guidées dans leur déplacement par de nombreux signaux (gradient de facteurs chimiotactiques).

9 IV Une réaction qui prépare la réponse adaptative. Les cellules dendritiques sont des cellules sentinelles, elles patrouillent en permanence dans les tissus proches du milieu extérieur. Toutes ces cellules présentent sur leurs membranes des récepteurs PRR qui leur donnent la capacité de reconnaître la majorité des motifs moléculaires communs à de nombreux microorganismes. Cette reconnaissance d'un agent étranger (non soi) déclenche la phagocytose. La phagocytose est la première réponse mise en place pour s'opposer à la multiplication de l'agent infectieux. Suite à l'infection, les cellules dendritiques quittent le tissu touché et migrent vers un ganglion lymphatique. Là, elles initient une nouvelle phase de la réponse immunitaire en présentant des fragments de l'agent infectieux à des lymphocytes T. Ces fragments de l'agent infectieux sont associés à des récepteurs de la membrane plasmique des cellules dendritiques (soi modifié). Ces récepteurs sont des molécules du CMH2. Le complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) est, en immunologie, un système de reconnaissance du soi présent chez la plupart des vertébrés. Les molécules du CMH sont à la surface des cellules présentatrices de l'antigène et qui assurent la présentation de l'antigène aux lymphocytes T afin de les activer. Les antigènes des leucocytes humains (en abrégé, HLA, de l'anglais human leukocyte antigen) V L'immunité adaptative humorale La contamination de l'organisme par un agent infectieux entraine l'apparition d'anticorps dans le sérum (fraction du sang). Les premiers anticorps apparaissent environ 5 jours après le contact avec l'agent infectieux, la réponse humorale se met donc en place plus lentement que la réponse innée. Les anticorps se fixent sur des molécules portées par l'agent infectieux (antigènes). Ce complexe anticorps-antigène (complexe immun) entraine la formation d'une agglutination observable par le test d'ouchterlony qui neutralise l'antigène. Chaque anticorps produit est spécifique d'un antigène, la réponse humorale est donc plus spécifique que la réponse innée (séropositivité). La formation du complexe immun neutralise l'organisme pathogène, facilite la phagocytose et permet l'élimination de l'agent infectieux. Un anticorps est une protéine constituée de 4 chaines polypeptidiques identiques deux à deux. Deux chaînes lourdes et deux chaînes légères. Chaque chaîne possède une région constante, identique entre anticorps différents, et une région variable, qui diffère d'un anticorps à l'autre. Un anticorps possède deux sites de fixation à l'antigène. La structure tridimensionnelle de chaque site de fixation de l'antigène est spécifique ce qui permet une reconnaissance d'un seul type d'antigène. Cette structure tridimensionnelle est due à la composition spécifique en acides aminées des régions variables de l'antigène.les parties constantes des chaines lourdes se fixent aux phagocytes, ce qui favorise l'élimination du complexe immun. Il y a coopération entre des effecteurs de l'immunité adaptative (anticorps) et des effecteurs de l'immunité innée (phagocytes).

10 2. Propriétés fondamentales des anticorps. --> la réaction antigène-anticorps peut être mise en évidence par le test d Ouchterlony (voir TP). --> formation de complexes immuns lorsque l antigène est une molécule soluble, libre dans le milieu intérieur (sang ou lymphe) : la liaison anticorps-antigène conduit à un complexe immun insoluble. fixation des anticorps avec des antigènes présents à la surface de cellules (bactéries par exemple) Les anticorps ont pour propriété essentielle de neutraliser les antigènes par la formation de complexes immuns (voir doc 2 p 317). Après neutralisation, les complexes immuns et les cellules couvertes d anticorps sont éliminés lors de la phagocytose.

11 VI La réponse adaptative cellulaire 1) L'origine des anticorps.

12 L'immunité spécifique est assurée par des lymphocytes. On distingue deux types de lymphocytes, différents par la nature de leurs récepteurs membranaires : les lymphocytes B ou les lymphocytes T. En outre les lymphocytes T sont divisés en deux sous-types, les LT CD4 et les LT CD8, caractérisés par d'autres récepteurs membranaires appelés respectivement CD4 et CD8. L'entrée dans l'organisme d'une molécule antigénique (portée par un microorganisme ou seule) déclenche une réaction immunitaire qui se déroule en trois étapes : sélection clonale, prolifération ou amplification clonale et différenciation. Les Lymphocytes B naïfs, circulant dans le sang et la lymphe, repèrent un antigène grâce à des anticorps fixés sur la membrane. Les lymphocytes B naïfs sont différents les uns des autres par ce récepteur, il y a donc dans l'organisme une multitude de lymphocytes B qui peuvent reconnaitre tous les antigènes du non soi. Les lymphocytes B activés par la fixation d'un antigène doivent recevoir une deuxième stimulation par les lymphocytes T CD4 naïfs activés (LT auxiliaires), c'est la sélection clonale. Cette deuxième stimulation est réalisée par de l'interleukine 2 produit par les LT auxiliaires. Les lymphocytes B prolifèrent par mitose (amplification clonale) et se différencient en plasmocytes, cellules sécrétrices d'anticorps solubles qui présentent les mêmes sites anticorps que les récepteurs membranaires du lymphocyte B sélectionnés. Une autre partie des LB produits se transforme en LB mémoire. Les LT auxiliaires sont des lymphocytes T CD4 naïfs activés, cette activation se réalise par la présentation des antigènes du non soi. Il se forme un complexe entre ces cellules présentatrices d'antigènes(cpa) et les LT CD4 ainsi activés (sélection clonale) prolifèrent et se différencient en LT auxiliaires producteurs d'interleukine et en LT CD4 mémoire. Ces cellules sont indispensables à la réponse adaptative, elles sont le pivot de la réaction immunitaire, leur disparition dans le cas d'infection au VIH entraine donc une désorganisation et une immunodéficience du système immunitaire. 2) Les lymphocytes T CD8 et la réaction cytotoxique (réponse immunitaire à médiation cellulaire). Bilan: Comme les lymphocytes B, les lymphocytes prés cytotoxiques(t CD8) subissent une sélection clonale. La première stimulation provient de la présentation d'antigènes du non soi par les cellules dendritiques aux différents lymphocytes T pré- cytotoxiques et la formation d'un complexe entre ces cellules. La deuxième stimulation provient des lymphocytes auxiliaires et l'interleukine 2. Les lymphocytes ainsi activés vont proliférer et se différencier en LTc effecteur et LTc mémoire. Les lymphocytes LTc effecteurs ou LT cytotoxiques sont maintenant capables de reconnaître des antigènes présents sur la membrane de n'importe quelle cellule «anormale» de l'organisme (cellule cancéreuse, cellule infectée par un virus). Le contact entre les LTc et la cellule cible déclenche la libération de substance porfirine qui entraine la mort de la cellule «anormale». Le répertoire immunitaire, est l'énorme diversité de récepteurs (B et T) qui permettent à notre organisme de reconnaître des milliards d'antigènes différents. Dans la moelle osseuse, lieu de production des leucocytes, des milliards de clones, différents par leurs récepteurs des préslymphocytes, sont produits. Ces pré- lymphocytes sont sélectionnés pour les LB dans la moelle osseuse. Si leur récepteur reconnaît un antigène du soi, le lymphocyte B est éliminé (sélection négative), sinon il passe dans le sang et devient un lymphocyte B naïf. Ainsi le système immunitaire (normalement) ne se déclenche pas contre des molécules de l'organisme ou des symbiotes. Pour les LT la sélection est la même mais dans le thymus (sélection négative et positive). La sélection positive consiste à éliminer les lymphocyte T qui ne reconnaissent pas le CMH. 3) La mise en mémoire du compact avec l'antigène (vaccination).

13 Après l'infection, lorsque les antigènes et les agents étrangers ont disparu, des clones de LB de LT persistent dans l'organisme (LB mémoire, LT CD4 mémoire, LT CD8 mémoire). Ces cellules à longue durée de vie permettent à l'organisme de réagir rapidement lors d'un contact ultérieur avec le même antigène (réponse secondaire), la réponse primaire étant la première rencontre. La vaccination déclenche une telle mémorisation. L'injection de produits immunogènes mais non pathogènes provoque la formation d'un pool de cellules mémoires. L'adjuvant du vaccin aide à déclencher la réaction innée indispensable à la réponse adaptative. Les vaccins classiques sont constitués de micro-organismes vivants mais atténués (rougeole,oreillon, rubéole ROR), de microorganismes tués, de leurs composants purifiés (tétanos anatoxines, hépatite B) ou d'une combinaison de plusieurs éléments permettant au système immunitaire de reconnaître plusieurs pathogènes. La vaccination est une immunisation active qui ne faut pas confondre avec l'immunisation passive ou sérothérapie (injection d'anticorps afin d'offrir une protection immédiate contre l'antigène).

14

15

16

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 6: L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Introduction

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 2. L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Constat

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES ATTENTION : ENCADRE ROUGE = BILANS A SAVOIR ABSOLUMENT + VOCABULAIRE A MAITRISER EN ORANGE Pb. Scientifique général du CHAP. 11 : Comment la réaction inflammatoire aiguë permet-elle à l organisme de lutter

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE

CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme Quelques aspects de la réaction immunitaire CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE. Les PAMP signaux de danger. Les PRR capteurs de signaux de danger

CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE. Les PAMP signaux de danger. Les PRR capteurs de signaux de danger CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE L'organisme est protégé par un certain nombre de «barrières» (mécaniques, physico-chimiques, écologiques) intervenant avant

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Le

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 1 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 1 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 1 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Le

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme Quelques aspects de la réaction immunitaire CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire.

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire. TP 19 LA REACTION INFLAMMATOIRE Quelques jours après s être fait poser un piercing au niveau du nombril, Chloé se plaint d une douleur et d une sensation de chaleur au niveau de la peau percée qui est

Plus en détail

Exercice 1 : En fonction du type d'agent pathogène choisi/type de cellule de l'immunité adaptative choisi Deux possibilités de réponse :

Exercice 1 : En fonction du type d'agent pathogène choisi/type de cellule de l'immunité adaptative choisi Deux possibilités de réponse : Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 5 02/04/2013 Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire (durée 2h) Exercice 1 : En fonction

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 1. La réaction inflammatoire,un exemple de réponse innée TP : Acteurs

Plus en détail

Chapitre V. Les réponses immunitaires

Chapitre V. Les réponses immunitaires 30 Chapitre V Les réponses immunitaires I. Introduction : Le système immunitaire assure la défense de l organisme contre tout ce qui est étranger et contre le soi modifié. Il met en jeu des mécanismes

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 Corps humain et Santé A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Les agents infectieux Doc 3 page 268 Comment le système immunitaire protège-t-il

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

Le système immunitaire. Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009

Le système immunitaire. Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009 Le système immunitaire cutané Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009 La peau, c est une grande surface(1,5 (15à2 2m2) 2) d échanges et de confrontation avec de nombreux facteurs d environnement organe initiateur des

Plus en détail

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE LA RÉACTION INFLAMMATOIRE Système immunitaire Terminales S 1 LES IMMUNITÉS... 2 LES IMMUNITÉS... Innée (présente dès -800 Millions d années) Non spécifique Héritée Présente chez tous les êtres pluricellulaires

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes TH3A_ch2 L immunité adaptative, un prolongement de l immunité innée Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes intro L'immunité innée permet une réponse rapide et non différenciée contre les microbes

Plus en détail

Corrigé exercices de Biologie

Corrigé exercices de Biologie Corrigé exercices de Biologie I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender. Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

Bilan 4- LA REACTION INFLAMMATOIRE, UNE MANIFESTATION DE L IMMUNITE INNEE (savoir refaire les schémas proposés et-ou les schémas du livre pages 303)

Bilan 4- LA REACTION INFLAMMATOIRE, UNE MANIFESTATION DE L IMMUNITE INNEE (savoir refaire les schémas proposés et-ou les schémas du livre pages 303) Bilan 4- LA REACTION INFLAMMATOIRE, UNE MANIFESTATION DE L IMMUNITE INNEE (savoir refaire les schémas proposés et-ou les schémas du livre pages 303) Introduction : généralités sur le système immunitaire)

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION 2 ème Partie : PROTECTION DE L'ORGANISME Voir en 6 ème Voir en 5 ème Rôle des micro-organismes dans l'alimentation. Circulation sanguine dans l'organisme. CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé. Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 13 - L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Les

Plus en détail

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une Thème 3B-Immunologie Chapitre 3 LE PHENOTYPE MOLECULAIRE AU COURS DE LA VIE A la naissance, un individu possède des lymphocytes B et des lymphocytes T qui lui sont propres. C est son phénotype immunitaire.

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

Introduction générale g. Immunité innée. Objectifs : 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules. 2. Les lignes de défensed

Introduction générale g. Immunité innée. Objectifs : 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules. 2. Les lignes de défensed Objectifs : Introduction générale g Immunité innée 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules 2. Les lignes de défensed : immunité innée et immunité adaptative 3. Notion de soi

Plus en détail

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Introduction L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier

Plus en détail

The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire The me 3-A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules qui contribuent au maintien

Plus en détail

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques Immunité et SIDA 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Plasmocyte. B. Macrophage. C. Granulocyte neutrophile. D. Erythrocyte. E. Lymphocyte. 1.2 A. Lymphocyte T auxiliaire B. Lymphocyte B C. Lymphocyte T cytotoxique

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Certaines maladies infectieuses

Plus en détail

Introduction à l immunologie

Introduction à l immunologie Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Introduction à l immunologie Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : I. Définition de l immunologie. II. Le système immunitaire.

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Thème corps et santé J MASSON Collège Henry Berger Il y a risque infectieux ou risque d infection dès lors qu un micro-organisme pathogène ou

Plus en détail

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES

CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES CH4 : SIDA ET DEFENSES IMMUNITAIRES INTRODUCTION L organisme lutte contre des microbes grâce à son système immunitaire, qui met en jeu des mécanismes généraux comme la phagocytose et des mécanismes spécifiques,

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction.

I.7 Immunologie. 1. Comment se manifeste le SIDA? 1.1 Le virus VIH. Introduction. I.7 Immunologie. Introduction. Le système immunitaire regroupe l ensemble des cellules d un individu pouvant s opposer à la pénétration et à l infection par des agents pathogènes. Les cellules du système

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

Système immunitaire : aspect technique

Système immunitaire : aspect technique Système immunitaire : aspect technique Système de défense non-spécifique La peau comme première ligne de défense La peau (première ligne de défense) constitue la première barrière physique devant être

Plus en détail

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Présentée par : Dr. AMARA. S Introduction : I- Les Facteurs tissulaires 1. La peau 2. Les muqueuses II- Les Facteurs Cellulaires 1. les cellules

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie)

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle Toute reproduction interdite www ma-prepa-concours.com

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire I. Généralités immunologie : c l étude des reactions immunitaires immunité : c ce qui protége l organisme face aux infections et aux agressions ou tumorales 1) Les cellules les cellules

Plus en détail

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI)

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Licence Sciences la Vie (L3-S1) : LV341 IMMUNOLOGIE GENERALE Maître Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Centre Recherche s Corliers INSERM UMRS 872, équipe 13 15 rue l'ecole Mécine 75006.

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail

Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections. Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections

Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections. Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie CM6.1 Adrien Six (adrien.six@upmc.fr) Phnom Penh Université Pierre et Marie Curie septembre 2009 1 2 Agents infectieux vs. Acteurs immunitaires 3 4 Adrien

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE [CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

Oui = Le système immunitaire...

Oui = Le système immunitaire... Cours N 1 : 8 septembre 2011 Organisation Générale du Système Immunitaire F. Bérard UFR LYON SUD Année 2011-2012 2012 Définitions Système immunitaire = 500 millions d années Immunité = protection = maintien

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément.

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément. Exercice 5 : Exploitation du Document 1 : Le Document 1 représente un diagramme en bâtons montrant l évolution au cours du temps des qualités du virus de l immunodéficience humaine (VIH) et d anticorps

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une réponse immunitaire innée I/ L immunité

Plus en détail

Immunité Anti Infectieuse. Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2

Immunité Anti Infectieuse. Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2 Immunité Anti Infectieuse Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2 Le système immunitaire Définition : ensemble des moyens permettant à l organisme de se défendre contre les pathogènes (bactéries,

Plus en détail

H3. Immunité adaptative

H3. Immunité adaptative H3. Immunité adaptative La troisième ligne de défense est formée de molécules et de cellules assurant des défenses spécifiques. Elles reconnaissent des molécules étrangères spécifiques (antigène) et se

Plus en détail

BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ

BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ Partie 1 : immunologie Exercice 1 : schéma de la phagocytose (3 points) Etapes : Mots-clés : 1) Adhésion (ou reconnaissance) cellule phagocytaire,

Plus en détail

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PARTIES DU PROGRAMME - ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENTRAINEMENT THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE THEME 3A MAINTIEN DE L INTEGRITE DE L ORGANISME : QUELQUES ASPECTS DE LA

Plus en détail

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI Laboratoire de Biochimie - Immunologie Département de Biologie Faculté des Sciences Université Mohammed V-Agdal Pr. Saaïd AMZAZI Filière SVI Semestre 3 (S3) Module de Biologie II - M 10 - Élément de Biologie

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail