Le magazine des locataires de l Opievoy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magazine des locataires de l Opievoy"

Transcription

1 numéro 58 JUIN 2013 Le magazine des locataires de l Opievoy P.03 L Opievoy participe à la Semaine nationale des Hlm P.14 Alimentation : faites des économies! P.16 Découvrez les conseils de concertation locative

2 Sommaire > N 58 juin 2013 Quoi de neuf? > L Opievoy 03 QUOI DE NEUF? edito «Habiter mieux, bien vivre ensemble» SOMMAIRE P.03 : la première Semaine nationale des Hlm P.04 : l enquête nouveaux entrants P.05 : focus sur Opievoy Assistance du cote des 08 quartiers P.08 : ça s est passé dans vos quartiers P.10 : l initiative de Yaya Siby P.11 : zoom sur la Grande-Borne 12 Vie Pratique P.12 & 13 : les règles de vie en résidence P.14 : réduire votre budget alimentation P.15 : quitter son logement L opievoy & vous 16 P.16 : les conseils de concertation locative P.17 : votre responsable habitat 18 DIALOGUe P.18 : vos questions, nos réponses P.19 : les tribunes RECRE 20 P.20 : O pi-ouaf, la mascotte des petits! Chez Soi, le magazine des locataires de l Opievoy, est une publication de l Office public de l Habitat interdépartemental de l Essonne, du Val-d Oise et des Yvelines Adresse : , rue Yves-Le-Coz, RP 1124, Versailles CEDEX Site Internet : Tél. : Numéro ISSN : Directeur de la publication : Romain Colas Codirecteur de la publication : Serge Aguilar Conception, rédaction, mise en pages : agence Avec des Mots avec les services de l Opievoy Crédit photos : couverture bandeau : Vincent Krieger, pleine page : Christophe Taamourte ; page 2 : Frédéric Hannichard ; page 3 : Karine Pertoldi ; pages 4 et 6 : SL-Opievoy ; page 8 : Christophe Taamourte Opievoy Sandrine Lavarenne ; page 9 : Frédéric Achdou ; page 10 : Fédérations médias citoyens/dr Yaya Siby ; page 11 : Opievoy, Ivan Mathie ; Thinkstock ; Fotolia Impression : Péri-Graphic Tirage : exemplaires Dépôt légal : mai Événement : L Opievoy participe à la première Semaine nationale des Hlm J e suis heureux de vous annoncer que l Opievoy s associe, avec l ensemble du Mouvement Hlm, à la première Semaine nationale des Hlm, du 8 au 16 juin Notre office, en tant qu acteur majeur du logement social en Île-de-France, ne pouvait manquer ce grand rendezvous citoyen visant à promouvoir la qualité et la place prépondérante du logement social dans notre société. Du 8 au 16 juin, le Groupe Opievoy a décidé de s associer à la première Semaine nationale des Hlm. Ce grand rendez-vous citoyen est une belle occasion de mettre en valeur le rôle fondamental et les défis du logement social. L Opievoy rejoint la double ambition du mouvement Hlm, symbolisé à travers la signature «Habiter mieux, bien vivre ensemble», et continue, encore et toujours, d améliorer la qualité de ses services. Le renouvellement de notre certification ISO 9001 vient à la fois reconnaître la qualité de nos prestations, mais également attester de notre volonté constante de progresser et ainsi mieux répondre à vos attentes. C est dans ce sens que nous avons récemment lancé une enquête destinée aux nouveaux entrants et que nous poursuivons le déploiement de la nouvelle organisation de notre réseau de proximité. L opération, inédite, a été conçue par l Union sociale pour l habitat, organisation qui fédère l ensemble du Mouvement Hlm français. Elle mobilise 228 organismes Hlm, et consiste en la programmation de plus de 250 actions en direction des usagers, partout en France, autour du thème : «Habiter mieux, bien vivre ensemble». Un concours photos L Opievoy a participé à cet événement en organisant un grand concours photos : «Clic et Flash sur mon Hlm» (réservé aux résidents). Notre idée : contribuer à poser un nouveau regard, grâce à l objectif de ceux qui y habitent, sur les résidences et la vie en Hlm. Les photographes en herbes avaient jusqu au 21 mai pour nous envoyer leurs clichés. Vous connaître, vous accompagner en cas de difficulté et favoriser le lien social constituent pour l Opievoy des ambitions fortes, et nos équipes y travaillent chaque jour. De plus, au-delà de son engagement auprès de ses locataires et pour contribuer à résorber la crise du logement que traverse notre pays, l Opievoy s attache à proposer une offre nouvelle de logements, tout en préservant l environnement et le cadre de vie. Ainsi, l Opievoy se mobilise pour conjuguer à la fois proximité, écoute et innovation dans chacune de ses actions. Bonne lecture à tous! Romain Colas Président du Conseil d administration de l Opievoy, Vice-président du Conseil général de l Essonne, Maire de Boussy-Saint-Antoine MEmo Nouveaux horaires de la trésorerie principale Depuis le 1er mars 2013, la trésorerie principale de l Opievoy, située au siège à Versailles ( rue Yves-Le-Coz), est ouverte aux horaires suivants : Lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00 Mercredi : de 9h00 à 12h00 Impression sur du papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement. 03

3 Quoi de neuf? > L opievoy QUOI DE NEUF? Logements neufs : Les nouveaux entrants interrogés A vis aux nouveaux locataires entrants en logement neuf! L Opievoy vous propose de participer à une enquête de satisfaction dédiée. Celle-ci aura lieu quatre fois par an, chaque trimestre. Notre partipris : étudier chaque année les résultats pour affiner notre offre locative en logements neufs, et proposer des lieux de vie toujours plus en adéquation avec vos besoins Votre bailleur est à l écoute Améliorer en continu la qualité de service fait partie des priorités de l Opievoy. Pour y parvenir, nous organisons régulièrement des enquêtes sur les prestations qui vous sont proposées. Organisation du logement, conditions d accueil, relations avec les équipes de proximité, interventions techniques ou entretien des parties communes : tout ce qui concerne la gestion locative est passé au crible! Vous connaissez l enquête de satisfaction globale, à laquelle vous répondez chaque année. Nous l avons complétée d une enquête focalisée sur l entrée en logements neufs, et sommes désormais à même d intégrer vos remarques dès la conception des futures résidences. Comment ça marche? La première enquête a eu lieu en mars Désormais, chaque trimestre, un échantillon des nouveaux entrants est interrogé, en général très vite après la signature du bail. Nous souhaitons sonder leurs impressions sur leur arrivée : qualité et déroulement de la visite, accompagnement à la signature du contrat, articulation et équipements du logement, finitions, etc. Dans le cadre de l analyse des emménagements ayant eu lieu en avril, mai ou juin, certains d entre vous seront contactés au mois de septembre. À noter : vous pouvez recevoir un appel de la société Tryom. Ne raccrochez pas, il s agit de notre prestataire en charge de l enquête. Vous n êtes pas joignable par téléphone? Pas d inquiétude, vous recevrez un courrier postal ou un incluant votre questionnaire. Le chiffre 90 % des nouveaux entrants recommanderaient l Opievoy à un ami recherchant un logement. Que vous soyez nouvel entrant ou locataire de longue date, n hésitez pas à saisir ces occasions pour donner votre avis. L Enquête de satisfaction globale aura lieu en juin 2013 Des résultats prometteurs! Les résultats de l enquête de mars 2013 sont déjà disponibles. Ils révèlent que 90% des nouveaux entrants sont satisfaits de leur résidence et de leur logement. Plus de 90% d entre eux estiment avoir été très bien accueillis à l occasion de leur première visite, bien informés sur leur contrat de location ou très satisfaits du déroulement de l entretien de signature. Les réponses font par ailleurs ressortir quelques points à améliorer comme la disposition de la cuisine, le volume des espaces de rangements ou le choix des revêtements muraux. Nous avons également pris en compte que les locataires de résidences livrées avec retard ne se sentaient pas assez accompagnés. n En 2012, vous étiez 77,7 % satisfaits de l action menée par l Opievoy, contre 73,1% en Malgré cette nette progression, vous aviez soulevé deux points à améliorer sur lesquels nous avons d ores et déjà réagi : la propreté des parties communes et le traitement de vos réclamations. Quel sera votre taux de satisfaction en 2013? Pour répondre, tenez-vous prêts du 3 au 21 juin : cette année, 4500 d entre vous seront en effet sollicités par notre prestataire Aviso. Découvrez dans votre Chez Soi de la rentrée les principaux résultats et les actions planifiées pour répondre au mieux à vos demandes. n Un incident technique la nuit, le week-end ou un jour férié? Appelez Opievoy Assistance au Préparez vos nom, adresse, numéro de téléphone et code d accès de l immeuble, sans quoi votre appel ne pourra pas être traité. *N Indigo : 0,12 la minute d un poste fixe. D un portable : tarif selon opérateur. Boussy-Saint- Antoine (91) : Nouvel ensemble résidentiel Le Clos de la Hiboutière comprend 57 logements en accession à la propriété et 26 logements locatifs sociaux. Il se compose de maisons de ville individuelles et d appartements. Les 83 logements ont été conçus dans le respect de la norme de très haute performance énergétique (THPE) et ont obtenu la certification Habitat et Environnement. Opievoy Assistance : Le bilan 2012 En mars 2013, Opievoy Assistance a soufflé ses deux bougies. C est l occasion de dresser un bilan. Retour sur les missions et sur les activités 2012, dont les résultats prouvent que le service d urgence est un véritable atout pour les locataires. Opievoy Assistance est un service d urgence, à contacter lorsqu un incident se déclare dans votre logement ou dans les parties communes en dehors des heures de travail de votre gardien. Il est ouvert chaque soir de la semaine, le week-end et les jours fériés de 18h00 à 8h00, et permet de faire intervenir les techniciens de dépannage nécessaires. + 12% d appels en 2012 Vous avez passé appels en 2012, soit en moyenne 1300 par mois dossiers, répartis sur les 18 agences et antennes de proximité, ont été ouverts, soit environ 420 dossiers par mois. Quels incidents? Si le service Opievoy Assistance recense une vingtaine de types d interventions, deux incidents vous ont particulièrement poussés à décrocher votre téléphone : les incidents liés au chauffage (30 % des interventions en 2012) et au système de plomberie et robinetterie de votre logement (18 % des interventions). Le dégorgement des réseaux d évacuation arrive en troisième position (17 % des activités d urgence), loin devant la désobstruction des vide-ordures ou des toilettes (seulement 1 %). n 04 05

4 Quoi de neuf? > L opievoy QUOI DE NEUF? Quoi de neuf? > L opievoy Nouvelle organisation de l Opievoy : Les coordonnées utiles L a nouvelle organisation du réseau de proximité se met progressivement en place depuis le 7 janvier Vous pouvez désormais rencontrer vos interlocuteurs dans neuf agences et huit antennes. Voici un récapitulatif des coordonnées de vos sites de proximité, que vous pouvez également retrouver sur notre site internet, pour plus de détails. Contact ADRESSE TélépHONE Fax Agence de Torcy 22, rue Pierre-Mendès-France Agence de Mantes-la-Jolie Actuellement : 4, rue Paul-Broca Prochainement : 10, rue Coste-et-Bellonte* C est officiel : Des formations aux bâtiments BBC/ passifs Les 9, 10 et 11 avril derniers, l Opievoy a participé, comme chaque année, au Salon de la nouvelle ville (organisé par l Association des maires d Île-de-France). À cette occasion, nous avons formalisé notre engagement à former nos locataires à la maîtrise d usage des bâtiments dits performants (BBC et passifs). Le saviez-vous? L Opievoy certifié ISO 9001 L Opievoy a obtenu, pour la treizième année consécutive, la certification ISO 9001, à l issue de l audit annuel de suivi. Cette certification vient approuver la qualité de l ensemble de nos activités de maîtrise d ouvrage et de gestion locative. L organisme certificateur a souligné plusieurs points forts, notamment notre volonté d aller vers une meilleure gestion et une optimisation des ressources, ou encore la mise en place d un cahier de prescriptions techniques pour les constructions et réhabilitations. n Rappel L ISO 9001 est une norme internationale qui permet d établir la capacité d une société ou d un organisme à répondre aux exigences de ses clients en matière de qualité d un produit ou d un service. Cette norme concerne la conception du produit, la maîtrise de l outil de production et du procédé de fabrication ainsi que le contrôle qualité du produit final. Agence de Plaisir 17, rue des Frères-Lumière Z.I. des Ébisoires Agence de Saint-Germain-en-Laye 3 bis, rue Saint-Léger Agence d Évry Actuellement : 103, place des Miroirs Prochainement : 16, rue du Bois-Guillaume* Agence de Grigny 71, route de Grigny Agence de Massy Actuellement : 14, avenue de Bourgogne Prochainement : 4, rue Galvani* Agence de Saint-Ouen-l Aumône 82, avenue de Verdun Agence de Sarcelles 22, rue de l Escouvrier Antenne de Persan Le Village, bâtiment 14 Rue Marcel-Cachin Antenne de Chanteloup-les-Vignes 23, avenue de Poissy Antenne Les Mureaux 10, allée Frédéric-Chopin Antenne de Juvisy-sur-Orge 18 A, rue Jules-Ferry Antenne de Chaville 704, avenue Roger-Salengro Antenne Le Blanc-Mesnil Résidence Quatre-Tours, bâtiment H 2, place de Bretagne Antenne de Clichy-sous-Bois 3-5, allée Étienne-Laurent Christian Poitou, PDG d Effinéo, Romain Colas, président du Conseil d administration de l Opievoy, Serge Aguilar, directeur général de l Opievoy, Guy Mainière, administrateur représentant des locataires, lors de la signature de la charte. La signature d une convention Le 10 avril 2013, Romain Colas, président du Conseil d administration de l Opievoy, Serge Aguilar, directeur général de l Opievoy, Guy Mainière, administrateur représentant les locataires et Christian Poitou, PDG d Effineo*, ont concrétisé notre engagement en signant une charte et une convention d expérimentation pour la formation de nos locataires à la maîtrise d usage des bâtiments dits performants (BBC et passif). Les engagements de l Opievoy Notre engagement comprend quatre axes : garantir la qualité environnementale de nos bâtiments neufs, former nos équipes de proximité aux bonnes pratiques, sensibiliser les locataires à l optimisation du potentiel de leurs logements et établir un bilan annuel des consommations énergétiques. En contrepartie, les locataires devront eux aussi respecter quelques règles! Locataires : les réflexes à acquérir Prendre en compte les spécificités du logement, réduire vos consommations d énergie et maîtriser vos charges locatives. Suivre la formation de sensibilisation au bon usage du logement. Adopter les gestes verts recommandés par l Opievoy. Faciliter l accès de votre logement lorsque cela s avère nécessaire, notamment pour garantir l entretien optimal de votre habitation. n * Effineo : société de services énergétiques qui a pour mission d aider à la maîtrise des consommations d énergie. Demander un logement en ligne, c est possible! Résident de l Opievoy, vous souhaitez changer d appartement ou aider l un de vos proches à accéder à notre parc immobilier social? Ces démarches sont désormais réalisables sur notre site Internet, rubrique «Je cherche un logement». Le formulaire CERFA n 14069*01 est à la disposition du public : il suffit de le remplir directement en ligne et de nous l envoyer avec les pièces jointes nécessaires. Vous recevrez ensuite un accusé de réception par courrier électronique. Votre demande est enregistrée en quelques clics! À noter que ce formulaire peut être téléchargé, imprimé, rempli à la main et transmis à nos services par courrier postal. Il est également distribué dans les mairies et les directions territoriales de l Opievoy. n Pour en savoir + *Les locataires concernés par des changements d adresse de leur agence en seront avisés par une communication spécifique

5 Du côté > PANORAMA Du cote Du côté > PANORAMA Ça s est passé Dans vos quartiers FÊTE DES VOISINS 2013 Avis aux photographes en herbe À partir du 31 mai Vous étiez encore une fois nombreux à partager un moment de convivialité entre voisins à l occasion de la 14 e édition des Immeubles en fête. L Opievoy s associe à cet enthousiasme en publiant vos meilleures photos de l événement sur son site Internet. Envoyez vos plus belles photos à la rédaction de Chez Soi : n SAINT-OUEN-L AUMÔNE (95), QUARTIER DE CHENNEVIÈRES Des lumières sur Chennevières 12 janvier Quatre ans déjà que l association Ateliers Arrosés initie les résidents du quartier de Chennevières à l art contemporain. Ce 12 janvier, l événement Lumières sur Chennevières prévoyait tout un tas de rendezvous : créatifs, avec l atelier de conception de lampions, place de Champagne ; culturels, avec la visite de l exposition Lévitations, et même romantiques, avec la déambulation musicale et lumineuse à travers la ville... De quoi redécouvrir le quartier et exprimer sa fibre artistique librement! n VERT-LE-GRAND (91), CENTRE DE TRI Le traitement des déchets en direct 3 et 24 avril Trier ses déchets à la maison, ça sert à quelque chose! La preuve : le centre de tri de Vert-le-Grand, en partenariat avec l Opievoy, Antin résidences et l association Génération Femmes a spécialement ouvert ses portes pour permettre à tous de mieux comprendre l importance et le fonctionnement du tri sélectif. À deux reprises, en avril, les résidents des Pyramides (Évry) ont observé les différentes étapes du traitement des déchets, qui, contrairement aux idées reçues, ne sont pas brûlés ensemble mais recyclés. En triant les vôtres dans les différents conteneurs prévus à cet effet, vous contribuez chaque jour à préserver la planète. n SAINT-OUEN-L AUMÔNE (95), MAISON DE QUARTIER DE CHENNEVIÈRES Avez-vous remarqué? 5 au 8 mars Avez-vous remarqué, en mars, que les bornes indiquant les numéros du quartier de Chennevières avaient été relookées? L association Ateliers Arrosés organise durant les vacances scolaires des stages créatifs d une semaine. Cette session d hiver, soutenue par l Opievoy, a accueilli l artiste de street art Thibaut Vankemmel. Au programme : découverte du graff, des pochoirs, des collages et expérimentations grandeur nature! Le stage a fait l objet d un reportage photo et d un documentaire, présentés le 20 avril. Ces ateliers sont programmés à toutes les vacances scolaires, et sont ouverts à tous. n CORBEIL-ESSONNES (91), CLICHY-SOUS-BOIS (93) Ils ont poussé, les jardins Avril Deux nouveaux projets de jardins partagés ont fleuri en ce début de printemps, aux Tarterêts (91) et à la résidence Jean-Moulin (93). Ces initiatives ont été lancées à la demande des habitants. Leur originalité? Chaque jardin est ouvert à tous les jardiniers amateurs, locataires des résidences Opievoy ou non. À Corbeil-Essonnes. Le potager collectif des Tarterêts est en cours de conception, en concertation avec les locataires. Des ateliers de réflexion ont d abord été animés par le collectif de paysagistes Zeppelin, durant lesquels chacun a pu participer au dessin des plans ou à l élaboration du règlement. Des parcelles familiales et des espaces collectifs ont ainsi vu le jour, et seront travaillés jusqu en juin. L inauguration est prévue cet été. À Clichy-sous-Bois. Le projet s est réalisé dans le cadre de la réhabilitation de la résidence Jean-Moulin. L inauguration a eu lieu le 13 avril, en présence de l association Les Fourmis Vertes et de son fameux bus pédagogique. Parmi les activités organisées : sensibilisations au respect du cadre de vie et au tri sélectif, plantations avec la Régie de quartier, et attribution des parcelles aux nouveaux jardiniers. n 08 09

6 Du côté > Initiative Du cote Du côté > INiTIATIVE Yaya SibY et la Fédération des médias citoyens Des livres à la Grande-Borne (91) Y aya vit aujourd hui à la Grande- Borne, et Grigny est sa «ville de cœur», comme il dit. Conscient de la mauvaise image qui colle à la peau des cités grignoises, il veut croire en l avenir. Entretien avec un porteur d initiatives, convaincu et convainquant. Yaya Siby est co-fondateur et directeur de la Fédération des médias citoyens, maison d édition associative, généraliste et indépendante. Sa vie professionnelle démarre pourtant dans une société d informatique. «Il n y a pas trop d échange dans ce domaine, on reste devant son ordinateur à corriger des bases de données. Un jour, j en ai eu marre et j ai voulu changer.» Il s oriente alors vers l animation et la vie associative, pour retrouver du contact humain. Il devient animateur socio-culturel au service jeunesse de la municipalité de Grigny. L histoire d une vocation «J avais envie d aller au-delà de l animation, d initier les enfants à plus de citoyenneté.» En 2005, avec ses amis de Grigny 2 et de la Grande-Borne, il crée l association Grigny Jeune Espoir pour aider les jeunes à organiser leurs vacances : «On proposait aussi un vecteur de socialisation. Mais on s est vite rendu compte qu il y a d autres priorités que les loisirs : l éducation, la scolarité ou l emploi.» Dans le même temps, le collectif participe à la rédaction de Projecteur, un magazine dédié aux jeunes entrepreneurs difficiles de l Essonne. «On s est organisé pour récolter des financements et pérenniser nos actions : valoriser les initiatives locales tout en s attaquant aux problématiques liées à la lecture, compétence à la base de la réussite scolaire.» Ainsi est née la Fédération des médias citoyens (FMC), en 2008, rassemblant différentes missions sous une seule bannière : favoriser l accès à la lecture de loisirs, à la culture et à la création littéraire. La FMC La FMC édite des œuvres de littérature jeunesse, romans et ouvrages documentaires traitant plus particulièrement des problématiques liées au quotidien (éducation, emploi, entreprenariat, etc.). Bille en tête! Yaya admet qu il n était pas un grand lecteur. Mais il s est découvert par hasard une véritable passion : «J ai participé à un groupe de lecture organisé à Paris. On devait lire un livre tous les deux mois. On échangeait entre nous, puis avec l auteur. Ça m a vraiment plu. Il fallait que je transmette ça.» Cette rencontre qui donne du sens au livre, Yaya l a recréée à la Grande-Borne en organisant, en 2012, le premier Salon du livre «Nos quartiers ont du talent». Il fonce, bille en tête, avec plein d objectifs : promouvoir la lecture, faire découvrir des auteurs, encourager création littéraire et réussite scolaire, inspirer des vocations, valoriser la Grande-Borne, et assaisonner le tout d une pincée de cohésion sociale entre les quartiers de la ville... Tour de magie? Non, une question d engagement! «Cette première édition a accueilli Azouz Begag, Disiz la Peste et Ali Soumaré. Ça a été un grand succès. On a eu beaucoup de retours positifs. On a aussi eu la chance de bénéficier du soutien de l Opievoy, qui a tout de suite cru en notre projet*.» Des projets, encore des projets Pour la deuxième édition, qui se tiendra en octobre 2013, Yaya annonce déjà une montée en puissance du salon, avec plus d auteurs, plus de genres littéraires représentés et toujours la même volonté de faire de cette journée une grande fête du livre. Mais avant cela, le mois de juin sera marqué par l inauguration du café littéraire Un temps pour lire, en plein cœur de la Grande-Borne, au numéro 14 de la place aux Herbes. Des ateliers pour les collégiens, pour les parents, des rencontres mensuelles avec des auteurs, ce lieu d échange et de partage sera ouvert à tous, du mardi au dimanche! n * En marge de l engagement financier, l Opievoy a également distribué des livres aux jeunes visiteurs. Pour en savoir +, CONTACT, 1 rue du Minotaure, Grigny Bâtiment Demi-Lune, quartier du Labyrinthe, avant les rénovations de 2007 La cité des enfants Émile Aillaud conçoit sept quartiers, organisés en 27 secteurs : à chacun sa forme, son ambiance, son esprit, son autonomie. Alors que Le Labyrinthe, Le Méridien et Les Radars ondulent, serpentent tranquillement entre les herbes, trois autres quartiers se dessinent en lignes droites et hauteur modeste (pas plus de cinq étages), bariolés de grès. La Ville-Basse, plus à l écart, septième et dernier monde, est exclusivement composée de «patios», ces 206 maisons à «loyer normal», intégrant... jardin individuel et garage privé! Des logements pour la majorité spacieux (60 % de quatre pièces et plus), des pavillons individuels, des commerces, des placettes propices à la détente, des bâtiments aux consonances exotiques (L Astrolabe, Le Gulliver de l œuf ou Le Serpent de mer), le tout agrémenté d œuvres d art, animaux merveilleux ou évocations d instruments de mesure. L aventure, presque poétique, n a décidément rien de conventionnel. Les quartiers sont quasiment interdits à la circulation automobile, ils disposent d écoles primaires et d aires de jeux. C est le parti-pris : favoriser le confort des familles, surtout l épanouissement des jeunes générations! L utopie à l épreuve Au fil des années, les couleurs se ternissent, les pâtes de verre en façade, trop fragiles, se désagrègent, laissant la voie libre aux infiltrations d eau. Équipements municipaux ou communautaires trop éloignés, logements en proie à des dysfonctionnements chroniques, crises économiques successives : la cité déchante. Seulement 15 ans après l inauguration du site, plus de 750 logements sont déclarés insalubres. Les différentes opérations de réhabilitation ne suffisent pas à réparer les dégâts. Aussi, le 30 janvier 2007, l Opievoy devenu gestionnaire de 80% des logements, signe-t-il une convention de rénovation avec l Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU). Une campagne de grands travaux est programmée jusqu en 2012, avec pour ambition de désenclaver le quartier et de requalifier logements, équipements ou espaces publics tout en respectant le concept d origine. Au programme : plomberie, électricité, menuiseries, peinture murale, travaux en façade et réfection des toitures terrasses. Les façades du Labyrinthe, par exemple, ont été intégralement ravalées : façades extérieures en pâte de verre gris pâle et façades intérieures traitées en polychromies. n zoom sur : LA CITÉ DE LA GRANDE-BORNE Essonne, entre Grigny et Viry-Châtillon, une ville tout entière surgit de la terre. Un triangle de 90 hectares, sept quartiers ouverts sur une immense plaine centrale, 3785 habitations : la Grande-Borne, émaillée des bleus que les ciels franciliens inspirent, accueille quelque habitants venus de tous les horizons. L ambitieux projet voit le jour au milieu des années 1960, dans le cadre d une gigantesque campagne de réhabilitation des faubourgs du Sud de Paris : la démolition des bidonvilles, la métamorphose du 13 e arrondissement et le déplacement de milliers de personnes, populations souvent défavorisées qu il faut reloger. C est Émile Aillaud ( ) qui prend la direction des opérations. L architecte imagine un grand ensemble à contre-courant des constructions de l époque, avec une seule idée en tête : créer un monde apte à être habité. Vues après les rénovations de2007 Les temps forts du chantier 355 démolitions 1844 réhabilitations 1567 résidentialisations Mise en place de la collecte sélective semi-enterrée 10,8M d investissements supplémentaires de l Opievoy pour réhabiliter 1392 logements (hors convention ANRU) et garantir à tous les locataires le même standard de confort Le taux de satisfaction des locataires est passé de 60,5 % en 2011 à 73,7% en 2012, soit plus de 13,2 % en un an

7 VIE PRATIQUE > LOGEMENT Vie pratique orsque vous avez signé le contrat de bail de votre logement, l Opievoy vous a fourni une copie du règlement intérieur en vigueur dans toutes les résidences. Il contient 52 prescriptions destinées à encadrer la vie en communauté et à garantir le bien-être de chaque résident : tranquillité, hygiène, sécurité ou civisme. Ces règles, qui concernent autant les parties communes que votre intérieur, s appliquent également à vos enfants et à toutes les personnes qui viennent vous rendre visite. Dans le dernier numéro de Chez Soi, vous avez pu lire un dossier dédié aux nuisances sonores. Si respecter la tranquillité de votre cadre de vie est fondamental, d autres bonnes habitudes à prendre viennent garantir la sécurité et la bonne entente de tous. Retour sur ces petits détails qui changent tout! À l intérieu à l intérieur de votre logement Vous êtes en contrat de location : cela implique que vous ne pouvez pas modifier l agencement de votre logement ni les installations dont il est équipé. Une envie de redécorer vos murs, ou d ouvrir la cloison qui sépare la cuisine de la salle à manger? Ces travaux, même lorsqu ils sont minimes, ne peuvent être réalisés sans autorisation. Vous avez posé une étagère murale dans votre chambre sans nous en informer? Nous nous réservons le droit de vous demander la remise en état initial de la pièce, même si votre initiative a son utilité. Pour des raisons de sécurité, celle de votre foyer ou des autres locataires, il est primordial de ne pas transformer les installations électriques, de chauffage, d eau ou de distribution du gaz. De même, en introduisant des objets dans les sanitaires ou les appareils électriques, vous encourez des risques de fuite ou de court-circuit électrique. LEs extérieurs comptent aussi En cas de vent, une jardinière de fleurs accrochée vers l extérieur d une balustrade ou du rebord de la fenêtre risque de tomber et de se retrouver sur la tête d un passant. Il est donc préférable de suspendre vos plantes vertes vers l intérieur des ouvertures. Astuce qui vous permet, en prime, de profiter de vos exploits de jardinier! Autres réflexes à proscrire sur votre balcon : le stockage d objets encombrants (vélos, motos, frigos, etc.), l utilisation d un barbecue ou la fixation d antennes télés et paraboles satellites. Enfin, avis aux fées du logis : lorsque vous procédez à votre grand ménage de printemps, rappelezvous que secouer le tapis du salon, le chiffon à poussière, le balai ou mieux vivre en résidence : Ces petites règles qui changent tout! le vieux paillasson par la fenêtre (ou tout autre ouverture) n est pas permis, car cela génère des incidents, gêne votre voisin du dessous, ou, tout simplement, dégrade la façade du bâtiment. Une grosse lessive? Prévoyez un étendoir, car il est interdit de faire sécher le linge aux fenêtres ou sur les garde-corps. Les parties communes Des règles de vie s appliquent aussi dans les espaces partagés par tous. Un couloir encombré gêne le travail du gardien, des personnels de nettoyage ou des intervenants techniques. Aussi, pour leur épargner des désagréments, sinon des incidents, vous ne pouvez pas entreposer d affaires personnelles ailleurs que chez vous, même la poussette du petit dernier... Placards et locaux techniques, toitures, terrasses et greniers des résidences ne sont pas ouverts au public. Enfin, sachez que l usage des ascenseurs est interdit aux enfants de moins de 12 ans non accompagnés. MEmo dechets Le saviez-vous? Choisir de ne pas observer les différentes mesures de ce règlement vous expose à des poursuites judiciaires. Plusieurs sanctions sont possibles, parmi lesquelles le paiement des frais occasionnés par des incidents ou la résiliation de votre contrat de bail. Ne jetez pas de matières grasses ou solides dans les canalisations (évier, lavabos, toilettes), car cela peut les boucher, et engendrer des réparations à votre charge. Ne jetez pas vos détritus par les fenêtres, portes et balcons : il vous appartient de les trier et de les stocker dans des sacs fermés à déposer uniquement dans les conteneurs prévus à cet effet. Veuillez à bien trier vos ordures : séparez le verre des déchets en carton et papier. Vous devez emmener vos encombrants (machines à laver, sommiers, matériels hi-fi usagers, etc.) à la déchetterie ou respecter les dates de ramassage spécialisé organisé par votre commune. EN IMAGE : QUELQUES BONS ET mauvais RÉFLEXES 1 Ne nourrissez pas les oiseaux ou les chats errants. Ils peuvent dégrader votre environnement et attirer d autres animaux. 2 Envie d écouter votre musique au maximum? Pensez au casque : le son sera meilleur et vos voisins vous seront reconnaissants de respecter leur tranquillité. 3 Vous disposez de conteneurs pour trier vos déchets. De simples gestes, des habitudes à prendre et vous contibuez à préserver la planète. 4 Des parties communes sans dégradation ni encombrement améliorent, au quotidien, le confort de tous les résidents! C est pourquoi il est interdit d y laisser des affaires personnelles, d en tagger les murs ou de s y réunir trop longtemps. 5 Rappelez-vous, vous n appréciez pas forcément que le chien de la voisine se balade entre vos pattes. C est pourquoi, comme vous, celle-ci le tient en laisse lorsqu elle se déplace dans la résidence, et ramasse ses éventuelles déjections. 6 Opi-Ouaf a tout bon : il sait qu il n est pas autorisé de bricoler dans le parking ou d y stocker, voire d y abandonner, des vieilles affaires (meubles, voiture...). 4 situations = 4 reflexes 1 6 Vous souhaitez transformer votre cour ou jardin Installation ou modification d une clôture, aménagement d une cabane à outils, construction d un barbecue, création d une terrasse ou d une véranda : même de peu d importance, toute modification doit faire l objet d une autorisation préalable écrite de l Opievoy. En cas d acceptation, vous devez effectuer les démarches administratives nécessaires (par exemple, obtenir un permis de construire). 3 Un sinistre a eu lieu dans votre logement Un incident a eu lieu dans votre logement ou ses annexes (cave, etc.)? Vous devez le déclarer immédiatement à votre compagnie d assurance et nous en informer, même si les dommages ne sont pas visibles. En dehors de nos horaires d ouverture et en cas d urgence, contactez Opievoy Assistance au *. 5 Vos enfants ont envie de se dégourdir les jambes Ne les laissez pas jouer dans les escaliers, ascenseurs, caves ou greniers, car cela peut être dangereux. Proposez-leur plutôt les aires de jeux aménagées en extérieur, et accompagnez-les. 2 4 Vous organisez un événement? Veillez toujours à prévenir vos voisins. Mais attention, la pose d écriteaux, plaques, affiches dans le hall ou un couloir nécessite une autorisation, et doit être réalisée uniquement dans les emplacements prévus à cet effet. *N Indigo : 0,12 la minute d un poste fixe. D un portable : tarif selon opérateur

8 VIE PRATIQUE > GESTES VERTS Vie pratique VIE PRATIQUE > ADMINISTRATIF Alimentation : Comment réaliser des économies? La nourriture représente le premier poste de dépense des ménages et pourtant plus de 20 % des denrées achetées finissent à la poubelle. Un peu d organisation et quelques astuces suffisent pour réaliser de belles économies. Quitter son logement : Les 6 étapes obligatoires À retenir Une fois donné, votre congé est irrévocable. Il ne peut faire l objet d aucune résiliation, quel que soit votre motif. V ous décidez de déménager? Cinq formalités administratives sont obligatoires, et doivent être accomplies trois mois avant votre départ. Voici nos conseils pour organiser vos démarches dans les meilleures conditions, et éviter les mauvaises surprises. Les courses : comptez au plus juste À peine entrés dans le supermarché, vos enfants se précipitent pour remplir le chariot de tout ce qui leur fait envie? Pour faire des économies, une règle d or : préparez-vous. Établissez les menus de chaque repas (matin, midi et soir) à l avance, faites une liste de courses précise et, une fois dans les rayons, n achetez que ce qui y figure, c est-à-dire le nécessaire! Vous hésitez entre plusieurs marques? Privilégiez les grandes contenances et éliminez les produits sur-emballés, toujours plus chers, comme par exemple les goûters en portions individuelles. Prenez l habitude de comparer les prix au kilo pour tout, y compris les biscuits. Évitez l eau en bouteille et privilégiez les fruits et légumes de saison : bannissez les fraises ou les courgettes en hiver! Enfin, traquez les bonnes affaires. Mettez la main à la pâte C est bien connu, les plats tout faits sont plus onéreux que la cuisine maison. Trop salés, trop gras ou préparés à partir de produits de mauvaise qualité : on dénonce régulièrement leur impact sur la santé. Raison de plus pour se mettre aux fourneaux, sachant qu à l ère d Internet vous disposez de milliers de recettes en ligne. Quelques conseils : réduisez votre budget restauration rapide en concoctant de délicieux hamburgers ou pizzas maisons, meilleurs, deux fois moins chers et sans emballage à jeter ; privilégiez les produits de base : un banal yaourt nature, enrichi de miel, de confiture, de cacao en poudre ou de morceaux de fruits remplace toutes les crèmes dessert vendues à prix d or ; c est redevenu tendance : concoctez vos propres yaourts, smoothies, sorbets et autres confitures. Conservez dans les règles Tout un art, l organisation du frigo! En effet, entasser les aliments nuit à leur conservation. L air doit pouvoir circuler librement. Conservez les boissons gazeuses tête en bas et vos restes dans des récipients fermés. Emballez le pain dans un torchon, les champignons dans du papier journal et retardez la germination des pommes de terre en les gardant dans le noir, accompagnées de deux pommes fruits. Apprenez à différencier la date limite de consommation (DLC) de la date limite d utilisation optimale (DLUO), au-delà de laquelle le produit présente un risque. Les produits «à consommer de préférence avant le...» restent comestibles après. C est le cas des pâtes, du riz, du café, des biscuits... et même des yaourts, pour quelques jours cependant. Limitez les pertes Les aliments défraîchis ne sont pas forcément impropres à la consommation. Au lieu de les jeter à la poubelle, recyclez-les! Voici quelques idées : instaurez un repas «restes» chaque semaine ; faites cuire ou congelez les viandes et poissons avant la date limite, vous bénéficierez ainsi d un délai pour les manger ; utilisez vos œufs les moins frais pour confectionner gâteaux et biscuits ; recyclez les légumes en soupe ou gratin, les fruits en compote, les tomates en sauce pour les spaghettis ; qui dit vieux pain sec dit pain perdu. Des œufs, du lait, du sucre et une poêle : c est facile et tout le monde aime ça ; chargez un de vos enfants de tenir un échéancier, y compris pour les conserves, trop souvent oubliées au fond du placard. n Conservation au réfrigérateur : les délais Poisson frais : 1 à 2 jours poisson cuit, conserves ouvertes : 2 à 3 jours viande fraîche ou cuite, plats mijotés, champignons frais, salades : 3 à 4 jours Légumes cuits : 3 à 5 jours Légumes frais, charcuterie tranchée, pâtés, fromage : 7 jours 1. Résilier le contrat de location Il vous faut donner officiellement le congé de votre logement. Cette formalité doit être accomplie trois mois maximum avant votre départ. Elle se constitue d une lettre de congé signée par tous les titulaires du contrat de location, à adresser à votre agence Opievoy (courrier recommandé, avec accusé de réception). La durée de préavis est en principe de trois mois, comptés à réception de votre courrier (le retour de l accusé atteste de la bonne réception du document). Dans certains cas, sur présentation des justificatifs, elle peut être réduite : votre nouveau logement est conventionné, hors Opievoy (préavis réduit à deux mois) ; vous venez de perdre votre emploi ; vous avez plus de 60 ans et votre état de santé nécessite un changement de domicile (préavis réduit à un mois). À noter : votre contrat de location prend fin à expiration du préavis, même si vous avez quitté votre logement avant cette date. 2. rendre LE logement en bon état En signant votre contrat de location, vous vous êtes engagé à entretenir régulièrement votre logement et à le restituer en bon état. Dès réception de votre demande de congé, votre agence organise une visite conseil. Un représentant de l Opievoy est alors chargé d inspecter les lieux, d évaluer les dégradations et les éventuelles réparations à votre charge. Il vous conseille aussi sur les menus travaux que vous pouvez réaliser et éviter des frais de remise en état. Notre conseil : prévoyez de réaliser certaines rénovations vousmême, telles que le remplacement de papiers peints (si les vôtres ont été dégradés au cours de votre bail), le ménage, le remplacement des vitres brisées, le bouchage des trous. 3. Accueillir LES futurs locataires Votre logement fera l objet de plusieurs visites de candidats à la location. Ces personnes seront peut-être accompagnées d un représentant de l Opievoy. Les modalités des visites sont précisées dans votre contrat de location : vous êtes donc tenu de les respecter, notamment en réservant un bon accueil aux visiteurs. 4. Résilier vos abonnements Quitter les lieux implique de résilier ou de mettre à jour vos abonnements : gaz, électricité, eau (s il y a lieu), Internet, téléphone, télé câblée, etc. Communiquez votre nouvelle adresse aux services postaux et à votre agence Opievoy, car ils peuvent avoir besoin de vous joindre. N oubliez pas de prévenir la CAF, votre banque, les impôts, votre employeur, etc. Dans l idéal, mieux vaut effectuer ces démarches au moins 15 jours avant le départ. 5. Remettre vos clés à l Opievoy L état des lieux de sortie s organise par l Opievoy dès la confirmation de votre congé ; la date et l horaire du rendez-vous vous sont notifiés par courrier. Il s effectue dans un logement et ses annexes entièrement vides et nettoyés. Un représentant de l Office décrit l état des locaux en le comparant avec celui établi à votre arrivée : relève des anomalies ou dégradations à votre charge, avec prise en compte de l usure légitime du logement. Ce document est signé par le représentant de l Opievoy et vous-même. Vous remettrez à ce moment-là l ensemble des clés et cartes magnétiques d accès : logement, boîte aux lettres, cave et parking. À noter : dans le cas où vous ne parvenez pas à vous mettre d accord avec l Opievoy sur l état des lieux, un huissier effectuera la procédure ultérieurement, répartissant les frais à charge conformément à la loi. n l ultime etape : le DEcompte definitif En plus du dernier avis d échéance de loyer, un décompte définitif vous est adressé dans les deux mois suivant votre départ. Comment ça marche? Les sommes dues (loyers, charges, réparations effectuées à la suite de l état des lieux de sortie) sont déduites du dépôt de garantie versé à votre arrivée. La différence vous est remboursée. Attention! Vous restez redevable du solde de charges récupérables pour l exercice en cours, qui vous parviendra à votre nouvelle adresse l année suivante

9 L opievoy & vous L opievoy & vous La concertation locative : un dialogue permanent Les conseils de concertation locative réunissent les associations de locataires et les représentants de l Opievoy pour discuter de la gestion des résidences, de la qualité des services et de toutes les mesures touchant à votre cadre de vie. Objectif : mieux répondre à vos préoccupations. La concertation locative, c est quoi? À l Opievoy, ce n est pas nouveau! Nous avons l habitude d échanger avec les représentants des locataires. Mais depuis 2000, la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU) oblige chaque bailleur à contractualiser un plan de concertation locative (PCL). Ce document fixe les modalités de la concertation locative et prévoit la création de plusieurs instances : les conseils de concertation locative. Nous réservons un budget annuel pour favoriser la concertation locative et répondre aux projets locaux dans le cadre du Fonds d Initiatives Locales (FIL). Les conseils de concertation locative à quoi servent-ils? Ils se composent de représentants des locataires et de représentants de l Opievoy. Ce sont des lieux de partage d informations. Vos représentants y expriment vos attentes et font part de leurs propositions pour améliorer votre cadre de vie. Les thèmes qui y sont abordés : la qualité de service, la gestion urbaine de proximité, les charges locatives, les projets de construction ou démolition, les opérations de réhabilitation, les travaux de gros entretien, les accords collectifs locaux (demandes particulières émises par une résidence). En savoir + Des contrôles de propreté partagés Les représentants des locataires, membres du CCLP, participent aux visites de contrôle de propreté. Avec les collaborateurs de l Opievoy, ils se rendent dans des résidences du groupe pour évaluer la propreté des parties communes d une résidence et font part de leurs suggestions d amélioration. 1- Le conseil de concertation locative patrimonial (CCLP) Le CCLP se réunit deux fois par an. Il couvre l ensemble du patrimoine de l Opievoy (et non une résidence en particulier). Il étudie par exemple les actions du Médiateur du locataire, les attributions de logements, les incivilités, etc. Le CCLP se divise en groupes de travail qui se consacrent tout au long de l année à des thématiques spécifiques, comme le chauffage ou l eau. Il évalue aussi annuellement la concertation locative. 2- Les conseils de concertation locative résidentiels (CCLR) Les CCLR se réunissent deux fois par an, en plus de la réunion annuelle de contrôle des charges. Ils traitent des problématiques d une résidence en particulier : contrats d entretien, espaces verts, équipements, places de parking, etc. Les prestataires sont conviés aux réunions si besoin. À l Opievoy, il existe autant de CCLR que de résidences avec des amicales de locataires (une centaine). Vous souhaitez vous impliquer? En tant que locataire, vous pouvez intégrer les CCLR. N hésitez pas à contacter votre amicale des locataires ou votre agence Opievoy pour vous renseigner! n Le saviez-vous? Des progrès sur vos charges Grâce à la concertation locative, les amicales de locataires ont pu modifier la gestion des charges locatives. L Opievoy leur transmet désormais un dossier complet sur les dépenses de leur résidence (factures, contrats, etc.). Il ne s agit pas d une obligation légale pour les bailleurs. L Opievoy va plus loin pour plus de transparence envers les locataires. Le métier de : RESPONSABLE HABitat «Multiplier les pratiques de terrain pour mieux travailler ensemble» Depuis janvier dernier, Tony Canipelle est responsable habitat à l agence de Sarcelles (Val d Oise, 95). Ses missions? Veiller à l entretien et à la sécurité des bâtiments, répondre aux sollicitations, consulter les amicales de locataires : un travail d équipe et de proximité. «Je pilote six chargés de clientèle et six responsables de site. Nous veillons au bon fonctionnement des résidences placées sous notre responsabilité : plus de logements situés à Sarcelles et au Blanc-Mesnil (1). La transversalité et les relations étroites entre les nouveaux pôles habitat et gestion au sein de l agence sont des éléments essentiels de réussite.» Avec ses équipes, le responsable habitat gère la maintenance et la sécurité des résidences, le nettoyage et l entretien des parties communes, le contrôle des équipements, dans le respect du budget de l agence. «Je vérifie aussi si nous honorons notre engagement de répondre sous 10 jours aux réclamations des locataires. Si ce n est pas le cas, je recherche la cause du retard, par exemple une information non transmise», détaille-t-il. Il s assure également de la remise en location des logements vacants et du bon déroulement des départs et des arrivées (états des lieux, contrat). «Il y a beaucoup de réunions entre collaborateurs. Nous essayons de tous travailler de la même manière pour un maximum d efficacité.» Organiser la concertation locative L équipe de proximité, sous la houlette du responsable habitat, est en contact régulier avec ses partenaires extérieurs comme la mairie, qui peut la solliciter pour des dysfonctionnements techniques ou un conflit de voisinage. Dans le cadre des conseils de concertation locative résidentiels (CCLR), le responsable habitat, avec toute son équipe, met en œuvre la concertation locative. «Récemment, le directeur de l agence, Monsieur Callens, a convié toutes les amicales de locataires des résidences de l Opievoy à Sarcelles pour leur présenter notre nouvelle organisation de proximité, leur expliquer notre organigramme avec nos différents métiers. Cette réunion a permis de les informer et de les rassurer», raconte Tony Canipelle. La concertation peut porter sur un projet de réhabilitation, sur l installation d un jardin partagé ou sur une action de sensibilisation aux encombrants par exemple. Autre rencontre, la réunion annuelle sur les charges sert à présenter à l amicale les dépenses de sa résidence, à répondre à ses interrogations, à expliquer une hausse de consommation, etc. Au plus près du terrain Une méthode incontournable pour résoudre les difficultés? Le «diagnostic en marchant». Avec l amicale des locataires, Tony Canipelle et le responsable de site réalisent un tour des résidences et recensent les dysfonctionnements. «Cette visite commune prend du temps, souvent toute une matinée, mais elle permet de visualiser la situation et de croiser nos regards sur les problèmes : un sol arraché par une racine qui crée des difficultés d accès aux poussettes ou des graffitis dans un hall», explique-t-il. L Opievoy rédige un compte-rendu. Un second rendez-vous est fixé pour contrôler l évolution de la situation. «Bien sûr, nous ne pouvons pas répondre à toutes les demandes. Difficile de faire ravaler un bâtiment en si peu de temps, mais changer une dalle endommagée est faisable par exemple». À l amicale de faire remonter les informations à l ensemble des locataires. «Ces actions de concertation sont concrètes, simples à mettre en œuvre et très appréciées des habitants, qui se sentent écoutés. Mon objectif : multiplier ces pratiques de terrain pour mieux travailler ensemble.» n (1) L antenne de proximité du Blanc-Mesnil (93, Seine-Saint-Denis) est rattachée depuis janvier 2013 à l agence de Sarcelles

10 DIALOGUE Réparations locatives, assurance de votre logement, réglementation des parties communes Il n est jamais simple de s y retrouver dans les procédures à suivre. Vous avez des doutes sur des points précis? N hésitez pas à contacter la rédaction de votre magazine par écrit pour lui poser vos questions. La réponse dans le prochain numéro de Chez Soi! Je ne reçois pas (ou plus) d APL, pourquoi? L APL* est une aide qui concerne les locataires occupant un logement conventionné (la majorité de nos logements). La Caisse d allocations familiales (CAF) calcule chaque année le montant qui vous est dû. Attention, vous devez l informer de tout changement dans votre situation professionnelle ou familiale (mariage, chômage, maladie, etc.), car cela peut faire évoluer le montant mensuel de l aide. Par ailleurs, plusieurs raisons peuvent expliquer une perte d APL : votre situation n est plus la même que lorsque vos droits ont été ouverts ; votre dossier CAF relatif à l ouverture de vos droits est incomplet ; vous avez des loyers impayés ; votre dossier est en cours de contrôle à la CAF. Pour obtenir plus de précisions, rapprochezvous de votre CAF ou d un conseiller social Opievoy. * APL : Aide pour le logement DIALOGUE Vos questions / réponses sur votre logement Opievoy À quelle date le loyer est-il prélevé? Vous pouvez choisir entre deux dates celle qui vous convient le mieux : le 2 ou le 10 du mois. Le prélèvement automatique est une formule de paiement pratique et simple : il vous suffit de compléter les deux formulaires d autorisation de prélèvement, de cocher la date choisie et de présenter votre RIB. Vous pouvez donner ces éléments à votre gardien ou les envoyer à votre agence de proximité. Je pars bientôt en vacances. Quels sont vos conseils de sécurité? Les grandes vacances sont effectivement propices aux cambriolages. Voici quelques précautions pour partir l esprit tranquille! Ne dites jamais dans un lieu public que vous allez vous absenter de votre domicile. Prévenez votre gardien ou vos voisins que vous partez en congés. Votre logement doit paraître habité : demandez à des amis ou à des voisins d ouvrir régulièrement vos volets. Vous pouvez également brancher une lampe visible de l extérieur, avec programmeur et minutage d allumage intégrés. Signalez votre absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie : une tournée de surveillance pourra éventuellement être mise en place. Faites suivre ou relever votre courrier : une boîte aux lettres qui déborde signale votre absence. N indiquez pas la durée de votre absence sur votre répondeur. Évitez de ranger vos bijoux dans les chambres, qui sont généralement visitées en premier. Ne gardez pas chez vous d importantes sommes d argent. Répertoriez vos objets de valeur, et notez les numéros de série ; faites de même pour vos carnets de chèques, vos cartes de crédits, etc. À noter : si vous êtes témoin d un cambriolage ou si vous remarquez un fait anormal chez des voisins absents, ne manifestez pas votre présence. Alertez sans tarder la police en composant le 17, numéro d urgence de Police Secours (appel gratuit). Avez-vous des logements à vendre? Oui! Toutes nos offres de biens à vendre sont répertoriées sur notre site internet, rubrique «Je cherche un logement» / Logements à vendre. Vous pouvez également nous adresser une demande d information par écrit à : Groupe Opievoy Pôle Développement patrimoine 145/147, rue Yves-Le-Coz RP Versailles CEDEX. Coopievoy, la coopérative Hlm de l Opievoy, proposera d ici début 2014 une offre nouvelle de vente de logements neufs de qualité, à des prix inférieurs à ceux du marché. Nous vous tiendrons informés de la publication des premières offres et des modalités d accession à la propriété dans votre magazine Chez Soi. Dans quel cas puis-je contacter un conseiller social Opievoy? Le conseiller social Opievoy, rattaché à votre agence de proximité, est disponible lorsque vous rencontrez des difficultés économiques ou sociales : accident de la vie (rupture familiale, séparation, chômage, décès, maladie...) ; situation de surendettement ; situation de rupture de droits sociaux (prestations familiales de la CAF, RSA, allocation chômage, allocation adulte handicapé...) ; adaptation du logement en cas de handicap ou de maladie. Contactez votre agence de proximité pour prendre rendez-vous avec lui, il étudiera votre situation et vous accompagnera pour trouver les solutions adaptées. n Pour poser vos questions, écrivez à la rédaction de votre magazine : Groupe Opievoy, direction de la communication 145/147 rue Yves-Le-Coz RP 1124, Versailles CEDEX Mail. : TRIBUNES Dans le cadre de cette tribune de libre expression, les textes sont publiés sous la responsabilité exclusive de chacun des représentants des locataires. CONFÉDÉRATION NATIONALE DU LOGEMENT Le grand chambardement de la TVA Les trois taux actuels (19,6%, 7% et 5,5%) seront remplacés à partir du 1 er janvier 2014 par un nouveau triptyque, 20%, 10% et 5%. L augmentation de la TVA sur les produits de consommation ne va pas améliorer le budget des familles. Dans le domaine du logement, cette décision, si elle est maintenue, va mettre à mal la volonté de construire les logements sociaux par an, pourtant prévus par le gouvernement. La mise en application de cette augmentation sur les travaux de réhabilitation et de rénovation thermique ne va pas davantage dans le sens du développement durable et des économies d énergie : les dépenses d énergie vont encore augmenter et grever des budgets déjà serrés. Cette mesure risque de réduire le volume des travaux, engendrant de nouveaux plans sociaux et licenciements. La prochaine loi sur le logement que prépare M me Duflot ne semble pas de nature à améliorer la situation des locataires : il ne s agit, en aucune façon, de remettre en cause les articles de la loi Boutin que nous ne cessons de dénoncer et qui commencent à faire des ravages dans les cités. La CNL a remis, au cabinet de la ministre du Logement, pétitions pour peser afin de répondre aux besoins, d autres actions seront nécessaires pour infléchir les orientations du gouvernement et exiger une politique qui prenne mieux en compte les difficultés des familles et leurs besoins. Jean-Claude Poisson Administrateur de la Confédération nationale du logement Administrateur de l Opievoy Représentant des locataires Président de l amicale des 4 Tours Tél. : CONFÉDÉRATION DE LA CONSOMMATION, DU LOGEMENT ET DU CADRE DE VIE Locataires de l Opievoy, interpellez vos conseillers généraux! Je croyais la situation de l Opievoy réglée et que les conseillers généraux démissionnaires auraient été renommés assez rapidement pour assurer une gouvernance stable à l office et lui permettre de travailler sereinement autour d un conseil d administration complet. Que nenni, les présidents des Conseils généraux des Yvelines et du Val-d Oise se refusent à cela, malgré la demande impérieuse du Préfet. Ce qui a pour conséquences directes de bloquer les réhabilitations et de nombreuses constructions nouvelles. À quels jeux jouent-ils? Sachant que c est encore nous, les locataires, qui allons pâtir de leurs querelles intestines et politiques. Il nous faut donc réagir et les interpeller maintenant directement, car en essayant de bloquer ainsi les rouages de l Opievoy, ils vont mettre en péril le quotidien de plus de locataires. Si vous souhaitez plus d informations, n hésitez pas à me contacter car entre les rencontres avec le Préfet ou celles avec le président du Conseil général des Yvelines, j ai beaucoup d informations à partager. Cordialement, Rodolphe Jacottin Administrateur de l Opievoy Représentant des locataires Contact : ou AMICALE DE LA CROIX-FERRÉE Mesdames, Messieurs les locataires, Comme toujours, je traduis, dans ces quelques lignes, ce que ressentent les locataires de l Opievoy. D abord les charges, qui ont augmenté et qui ont fait beaucoup de mécontents, surtout sur le ménage, et plus exactement les parties communes. Sur les réhabilitations, qui ne viennent pas assez vite, ou la gêne que cela peut entraîner. Ou encore sur des réhabilitations promises et prêtes à démarrer, qui ne viennent pas, comme celle des Caboches à Bonnières-sur-Seine, réhabilitation promise depuis 12 ans, refusée il y a une dizaine d années, redémarrée après cinq réunions, prête à démarrer, manque de chance, pas de garantie d emprunt, pas d argent des banques, donc pas de réhabilitation. Prière de vous adresser au Conseil général. Mais il faut savoir que le président de l Opievoy a démissionné, et a entraîné avec lui neuf personnes, conseillers généraux des Yvelines et autres, et du Val-d Oise. Ce qui a freiné légèrement l office, mais qui a entraîné une autre ambiance, une ambiance sereine, où aujourd hui tout le monde travaille. L office a un nouveau président, qui a été élu, il s agit de Monsieur Romain Colas, conseiller général de l Essonne, maire de Boussy-Saint-Antoine. Et malgré cela, nous fonctionnons à 18 au lieu de 27, et cela marche. Le pire, dans l histoire, c est que les Yvelines et le département du Val-d Oise ne garantissent plus les emprunts à l Opievoy. Une petite vacherie en passant, après une démission collective, qui avait pour motif un refus, par le Conseil d administration, d embaucher un nouveau directeur qui est directeur au Conseil général des Yvelines. Sans garantie, les banques ne prêtent pas d argent. Voilà, Mesdames et Messieurs les locataires, d où viennent vos malheurs, vos réhabilitations pas commencées, les gros travaux retardés, à cause de trois principaux administrateurs démissionnaires, et qui n ont plus accès à l Opievoy : M. Vialay, conseiller général des Yvelines, M. Georgin, conseiller général du Val-d Oise, et M. Péricat du canton d Argenteuil (Vald Oise). Ces messieurs s en fichent pas mal des locataires qui attendent depuis des années des gros travaux, une réhabilitation et autre. Pour une fois, l Opievoy n y est pour rien. Car la loi dit que l on n a pas le droit de commencer les travaux sans permission. Pour les conseillers généraux démissionnaires cités plus haut, nous ne sommes que des bons à payer et soyons logiques, des habitants de cités, des locataires de logements sociaux. Effectivement, ils ne savent pas ce que c est que d habiter un Hlm, s ils le savaient, ils ne joueraient pas les fiérots comme ils le font. Voilà la vérité, Mesdames, Messieurs les locataires, je n ai pas peur de la dire et je la dis haut et fort. Guy Mainière Administrateur de l Opievoy Représentant des locataires Président de l amicale de la Croix-Ferrée Tél. : ACTION POUR TOUS À tous les locataires, Où va-t-on, les loyers augmentent, les charges aussi, où est le logement social? Car aujourd hui on ne parle que de la réhabilitation, sachant que le coût sera dur, pour les porte-monnaie, de plus en plus de locataires ont du mal à joindre les deux bouts! On nous parle de logement social!! Je suis inquiet car quand je rencontre les locataires ils me disent «que va-t-on devenir», surtout les retraités, et quand certains locataires nous disent qu ils n ont plus d APL car ils ont dépassé le seuil de 40 euros!!! Locataires des Noyers, je serai attentif aux augmentations qui vont avoir lieu! La lutte ne baisse pas les bras! Abdelaziz Taïeb Administrateur de l Opievoy Représentant des locataires Président d Action pour tous Tél. :

11 RÉCRÉ > LES juniors RECRE LES AVENTURES D OPI-Ouaf youpi! C est l été l l l Écris dans les cases numérotées le nom de chaque dessin avec la bonne orthographe. SUPER-HéROS l l l Pour comprendre ce que disent Opi-Ouaf et son copain, décode les bulles en remplaçant chaque signe par une lettre de l alphabet. Toi aussi, deviens un super-héros! «Pff, j ai plus faim» «Jette pas ça! Je suis sûr qu avec tous ces restes on peut se cuisiner un super déjeuner pour demain midi!» [1] seau [2] parasol [3] cerf-volant [4] voilier [5] glaçons [6] bouée[7] serviette [8] soleil [9] château [10] tongs OPIEVOY ASSISTANCE OPIEVOY ASSISTANCE En dehors des horaires d ouverture, l Opievoy met à votre disposition un service d urgence nuit et week-end. semaine week-end jours feries Semaine : de 18h à 8h Week-end : du vendredi 18h au lundi 8h Jours fériés : de la veille 18h au lendemain 8h N Indigo N Indigo : 0,12 E la minute d un poste fixe. D un portable : tarif selon opérateur

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Livret n 1. Bienvenue. chez vous. Toutes les informations essentielles pour une arrivée en douceur dans votre nouveau logement.

Livret n 1. Bienvenue. chez vous. Toutes les informations essentielles pour une arrivée en douceur dans votre nouveau logement. Livret n 1 Bienvenue chez vous Toutes les informations essentielles pour une arrivée en douceur dans votre nouveau logement. Bienvenue chez vous VOS INTERLOCUTEURS ET LES SERVICES À VOTRE DISPOSITION POUR

Plus en détail

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6 Association d entraide Anne de Melun RÉSIDENCE DU VALBOYER 2, rue du Valboyer Baugé 49150 BAUGE EN ANJOU 02 41 89 81 51 02 41 89 00 94 valboyer@annedemelun.fr Résidence du Valboyer Règlement intérieur

Plus en détail

Le guide du locataire

Le guide du locataire Le guide du locataire 1 L ARRIVÉE dans votre logement LE CONTRAT DE LOCATION Le contrat de location ou bail est un document essentiel. Il définit les droits et obligations du locataire et du bailleur.

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Le guide du relogement

Le guide du relogement Le guide du relogement Résidence Jean-Pain à Fontaine (38) Sommaire Nos engagements 4 Vos engagements 4 Les étapes de votre relogement 5 Votre déménagement 6 Vous entrez dans votre nouveau logement 7 Qui

Plus en détail

Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur.

Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur. 1 VOS INTERLOCUTEURS Gérard, votre gérant ou Votre gestionnaire Je suis votre interlocuteur privilégié au quotidien! Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur.

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin PREAMBULE En application des objectifs de soutien aux arts visuels et aux musiques actuelles, un espace mutualisé de travail est ouvert par la Ville

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

GUIDE DU LOCATAIRE. 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10

GUIDE DU LOCATAIRE. 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10 GUIDE DU LOCATAIRE 105, rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON Tel : 04.72.40.04.16 Fax : 04.72.41.84.10 Madame, Mademoiselle, Monsieur, chers clients, Vous êtes désormais locataire d un bien immobilier

Plus en détail

CCAS de Saint Seurin sur l Isle. Contrat de séjour

CCAS de Saint Seurin sur l Isle. Contrat de séjour CCAS de Saint Seurin sur l Isle EHPA A Mille Fleurs Contrat de séjour Contrat de séjour EHPA Mille Fleurs 1, rue Rosa Bonheur 33 660 Saint Seurin sur l Isle Téléphone : 05.57.49.81.81 Fax : 05.57.69.82.06

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Guide pour la création d une MAM

Guide pour la création d une MAM LES MAISONS D ASSISTANTS MATERNELS Guide pour la création d une MAM Commission Départementale d Accueil du Jeune Enfant Le cadre législatif La loi n 2010-625 du 9 juin 2010 relative à la création des maisons

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur.

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. La première phase de votre déménagement, si vous êtes locataire, consiste à prendre vos dispositions pour quitter votre

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

HORAIRES D OUVERTURE :

HORAIRES D OUVERTURE : Tel : 04 90 82 82 81 Fax : 04 90 82 82 83 E-Mail : location@sudimmo-avignon.fr LE GUIDE DU LOCATAIRE HORAIRES D OUVERTURE : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 Le samedi de 9h30 à

Plus en détail

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420 CONTRAT DE LOCATION Présentation Le présent contrat de location de vacances est conclu entre les soussignés : KHATOUN YOURTE ET ROULOTTE Madame Catherine Mainardi 18 rue du haut de Racines 10130 RACINES

Plus en détail

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Livret d'accueil du locataire Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Charte du locataire Respecter certaines règles élémentaires pour faciliter les relations de bon voisinage, tel est l objectif de

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE»

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE» DOMAINE «ENVIRONNEMENT» DOMAINE : ENVIRONNEMENT EMPLOI-REPERE : EMPLOYE(E) D ENTRETIEN ET PETITS TRAVAUX (A) HOMME-FEMME TOUTES MAINS (A) Les conditions de réalisation de l intervention (lieu, équipements,

Plus en détail

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris 1 Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

A la recherche d un logement

A la recherche d un logement A la recherche d un logement Pensez-y : Liste des journaux d annonces Liste des sites web Liste des bailleurs sociaux Le Lexique des petites annonces Le tableau d aide à la recherche Le plan de la ville

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Livret d'accueil du locataire Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Charte du locataire Respecter certaines règles élémentaires pour faciliter les relations de bon voisinage, tel est l objectif de

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

En cas d absence de gérant sur votre résidence, vous pouvez contacter :

En cas d absence de gérant sur votre résidence, vous pouvez contacter : 01 Vos interlocuteurs contacts LE GÉRANT Je suis votre interlocuteur privilégié au quotidien Votre gérant, c est votre 1 er interlocuteur. Vous pouvez le contacter pour toute information technique ou liée

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Comment réussir le déménagement de vos locaux professionnels. Les 15 étapes d un déménagement en toute sérénité

Comment réussir le déménagement de vos locaux professionnels. Les 15 étapes d un déménagement en toute sérénité Comment réussir le déménagement de vos locaux professionnels Les 15 étapes d un déménagement en toute sérénité Introduction Déménager des locaux professionnels n est pas une mince affaire. En la matière,

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE À photocopier en deux exemplaires À remplir et à signer par le responsable du groupe et le propriétaire Quand? Le plus tôt possible pour garantir la réservation du lieu À conserver : Un exemplaire pour

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI SOMMAIRE P. 4 SE RELOGER AVEC LE GROUPE SNI P. 6 VOTRE DÉMÉNAGEMENT EN SEPT ÉTAPES P. 8 VOS QUESTIONS SUR LE PARCOURS RÉSIDENTIEL P.11 UNE OFFRE LOCATIVE DIVERSIFIÉE

Plus en détail

La Colocation mode d emploi

La Colocation mode d emploi 04-236 MCE 8 pages colocation V 26/04/06 10:42 Page 2 Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : www.hautsdevilaine.com g La Colocation mode d emploi

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

LE RETRO PLANNING DE L AFCA

LE RETRO PLANNING DE L AFCA LE RETRO PLANNING DE L AFCA Jour J 90 Quitter votre logement Vous êtes bénéficiaire d un logement social : o vous devez impérativement le rendre avant votre départ. Vous êtes locataire : o dénoncez votre

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

Jean Cuistot Traiteur

Jean Cuistot Traiteur Jean Cuistot Traiteur 31 Avenue de l océan 17510 Chives Tel : 05.46.33.64.21 Portable (06 70 73 90 20) jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Numéro de TVA : fr66381676394 Siret : 38167639400020 Naf : 5621Z

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant

FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant FOIRE AUX QUESTIONS Mon logement étudiant Juillet 2015 SOMMAIRE VISITER LA RÉSIDENCE... 2 LE CONTRAT DE LOCATION (LE BAIL) ET LE RÈGLEMENT INTÉRIEUR... 2 LE DÉPÔT DE GARANTIE... 3 L ASSURANCE HABITATION...

Plus en détail

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE Pôle sanitaire social Ce livret a été élaboré afin de vous guider dans les démarches liées au logement. Vous pouvez vous y référer lors de l intervention. Vous trouverez

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le)

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) N 13394*03 Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) Notice Vous allez faire une demande d agrément ou de renouvellement d agrément pour exercer la profession d assistant(e) maternel(le); ce métier

Plus en détail

DOCUMENTS DE CANDIDATURE A UN LOGEMENT :

DOCUMENTS DE CANDIDATURE A UN LOGEMENT : LE GUIDE DU LOCATAIRE DOCUMENTS DE CANDIDATURE A UN LOGEMENT : - Copie de la carte d identité, - Copie du livr de famille, - 3 dernières quittances de loyer ou attestation d hébergement ou copie de la

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

SOMMAIRE. Bienvenue dans votre logement... 3 Une équipe à votre service... 4

SOMMAIRE. Bienvenue dans votre logement... 3 Une équipe à votre service... 4 LIVRET DU LOCATAIRE SA HLM Les Cités Cherbourgeoises - Résidence Charcot-Spanel - BP 115-50100 CHERBOURG-OCTEVILLE Tél : 02 33 87 66 00 - Fax : 02 33 53 51 70 - Courriel : info@sahlmcc.com - Site : www.sahlmcc.com

Plus en détail

REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE. Les publics concernés par ce service mis en place sont les suivants :

REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE. Les publics concernés par ce service mis en place sont les suivants : REGLEMENT DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE Le portage de repas à domicile en liaison froide a pour objet de permettre au public désigné ciaprès, de bénéficier d une prestation sociale lui

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h 3, place de la Manufacture Tél : 04.50.01.87.00 - Fax : 04.50.01.87.01 Mail : portagedesrepas@cc-canton-rumilly.fr INSCRIPTION MODE D EMPLOI Pour

Plus en détail

une marque de PROCIVIS Immobilier

une marque de PROCIVIS Immobilier 5 J entretiens mon logement au quotidien De votre emménagement à l entretien de votre logement A découvrir bientôt une marque de PROCIVIS Immobilier Notre SAV à votre écoute Entretenir votre habitation

Plus en détail

Guide du locataire. Bienvenue dans votre logement. www.colomiers-habitat.fr. Vos droits - Vos devoirs Renseignements pratiques.

Guide du locataire. Bienvenue dans votre logement. www.colomiers-habitat.fr. Vos droits - Vos devoirs Renseignements pratiques. Guide du locataire Bienvenue dans votre logement Vos droits - Vos devoirs Renseignements pratiques www.colomiers-habitat.fr à chacun son toit Sommaire c Une équipe à votre écoute p.4 c L entrée dans votre

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches. FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.fr REGLEMENT INTERIEUR Préambule Le Foyer des Jeunes Travailleurs

Plus en détail

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg RÉGIE ESTUDIANTINE DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Rue de l Hôpital 4, 1700 Fribourg, tél. (026) 300 73 13 1 Situation des bâtiments Transports publics

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

Loyers payés = Logement conservé!

Loyers payés = Logement conservé! Loyers payés = Logement conservé! Suivez le guide... Quand faut-il que je paye mon loyer? Comment payer mon loyer? Quand faut-il que je paye mon loyer? Votre loyer est payable chaque mois à terme échu

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes

REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes 1 : LOCATION des locaux, RESERVATION : - La location de la salle polyvalente se fait de la manière suivante : - A la réservation, signature du contrat de location et

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8 LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Dépenser : se comporter en consommateur avisé Organiser Ajuster : réagir rapidement aux événements son Budget Sommaire Les supports proposés...2 Échéancier....3-6

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

PRINCIPALES TACHES A ACCOMPLIR

PRINCIPALES TACHES A ACCOMPLIR LA CHECKLISTE DU DEMENAGEMENT COMMENT VOUS PREPARER AU MIEUX POUR LE GRAND DEPART? Imprimez cette checkliste combinée à un planning et gardez la à portée de main. Ensuite, remplissez les cases au fur et

Plus en détail

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc»

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc» AGGLOMERATION D AGEN DIRECTION DE L ENFANCE, DE L EDUCATION, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 8, rue André Chénier CS 10190 47916 Agen cedex 9 Tél: 05.53.69.68.67 GESTION ET EXPLOITATION DE LA BUVETTOPARC

Plus en détail

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE PRESENTATION Depuis 1902, l Association d Ecogia, institution d inspiration chrétienne, exploite, à Genève, un foyer à l enseigne «Foyer International». Celui-ci accueille

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis :

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis : SECONDAIRE Leçon 10 Je quitte la maison - par où commencer? Niveaux : S1, S2 (9 e, 10 e ) Buts : Aider les élèves à se préparer lorsqu ils quittent l école pour vivre seul ou avec un locataire. Vocabulaire

Plus en détail

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Relais Assistantes Maternelles Maison de la Famille Rue Antoine Bourdelle 62100 Calais Tél : 03.21.97.60.73 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Présentation L accord

Plus en détail

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES Mai 2012 AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des locataires qui louent un

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

J ai trouvé un logement : quelles formalités, quel budget? J emménage : les démarches, pas de temps à perdre!

J ai trouvé un logement : quelles formalités, quel budget? J emménage : les démarches, pas de temps à perdre! J ai trouvé un logement : quelles formalités, quel budget? J emménage : les démarches, pas de temps à perdre! Mon loyer : combien ça coûte? J occupe mon logement : les obligations et leurs importances!

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

Meublé de Tourisme 5 étoiles

Meublé de Tourisme 5 étoiles Villard-DessOus F 74230 MANIGOD 45 51 37.00 N / 6 21 10.90 E Meublé de Tourisme 5 étoiles Arrêté Préfectoral 201202-T-694 du 29/02/2012 CONTRAT de LOCATION SAISONNIERE Le présent contrat de location saisonnière

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013

GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 LOGEMENT Une fois accepté en échange par notre université pour venir étudier dans le cadre

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

la check-list eni du déménagement En route vers votre nouvelle habitation, étape par étape

la check-list eni du déménagement En route vers votre nouvelle habitation, étape par étape la check-list eni du déménagement En route vers votre nouvelle habitation, étape par étape Pensez à tout grâce à cette liste (presque) exhaustive. Indiquez ce que vous avez déjà fait et ce que vous ne

Plus en détail

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes Les présentes conditions de vente entrent en vigueur à compter 1er janvier 2014 jusqu au 31 décembre 2014. Elles annulent et remplacent toutes autres conditions

Plus en détail